Les rubriques dans cette colonne:


Pour commencer - Thora - Talmud
Chabbat - Fêtes juives - Prières
Halakha - Maîtres Calendrier
Développement personnel - Israël
 
 Étudier sur Modia   par thème - via le moteur de recherche
   Regarder sur Modia 
 photos par thème - galeries & diaporamas

Un site pour étudier et vivre
le judaïsme, le Talmud et la Torah

Modia en français

A web site on how to study and live
Judaism, Torah and Talmud

  Modia in english
   
 

Les rubriques dans cette colonne:


Contact - Communautés & familles
Consultations psychologiques
Étudier l'hébreu - Jérusalem
Israël et les nations - Poèmes
Dessins - Photos - Variétés
 

La honte et l'honneur

 

1. L'actualité honteuse et l'honneur courageux. Enfin une voix honnête et claire!


- Alors que la majorité des pays ont hurlé avec les loups contre Israël, que les médias arabes reprennent avec plaisir les déclarations anti-israéliennes de Bernard Henri Lévy qui ont pour but de servir les lectures qu'en font les pays arabes: ("The Israeli government is losing the battle of the images on the international level,” said the French Jewish philosopher Bernard Henry Levy" déclare "Diana Mukkaled a prominent and well respected TV journalist in the Arab world" et elle ajoute "Numerous public opinion battles have been lost by the Arabs despite having a strong case. This is now the ideal moment that our media has been waiting for; Israel has lost the flotilla battle so can we take advantage of that?". Ils disent un grand merci à ce B-H Lévy qui les aide tant).
- alors que d' autres pseudos philosophes ou psychanalystes leur brossent les chaussures et eux aussi comme lui ont cette fois perdu toute crédibilité intellectuelle et sur leur capacité de réflexion et dont leur course aux médias mondiaux ne nous intéresse nullement (ou nous choquent lors de tels événements),
- alors que quelque haut responsable d'un grand organisme représentatif du judaïsme français lui aussi a dérapé en ce sens, contre ce qu'il décrit comme la bêtise d'Israël,
- alors que très très peu de Juifs français (500 environ) se sont dérangés pour soutenir Israël à Paris en manifestation (terrible!),
- alors que je reçois quelques lettres d'autres Juifs français se lamentant sur "leur" sort dans ce contexte en exprimant qu'il est lamentable et effrayant (leurs termes) que la politique israélienne risque de porter préjudice à tous les "Juifs" du monde et non seulement à ce qu'ils nomment sans souci de fraternité ni de famille commune: "les Israéliens",
nous sommes stupéfaits de toutes ces réactions consternantes et immorales.

Ces individus ne pourront, en tous cas, plus reprocher aux Français passifs et collaborateurs d'avoir été tels lors des heures noires.

Pourtant Israël n'est pas seul.
- Il ne dort pas ni ne sommeille le Gardien d'Israël. Et comme le ciel bleu s'étend en bonté et beauté au dessus de tous ces humains, ainsi sa bonté ne manquera pas à Israël. Mais il y a toujours eu dans l'histoire des briseurs du peuple juif, de l'intérieur. Gardons le sens des proportions; ils sont comme le chaume que le vent disperse, dit le psaume.
- contrairement à cela, plusieurs pays de régions très différentes du monde ne se sont pas associés à cette débauche écoeurante. J'ai entendu ces témoignages de pays comme le Népal ou comme certains en Afrique, Amérique latine ou Pacifique.
- même des médias arabes de très grande influence ont su garder la stabilité d'observateurs attentifs et objectifs. Un exemple: ce 3 juin, Abdul Rahman Al-Rashed, grand journaliste du monde arabe, déclare de ces événements en titre : "This is also an Opportunity for the Moderate!" (http://www.aawsat.com/english/news.asp?section=2&id=21177).
- En Israël, j'ai été frappé de la maturité des réactions de multitudes de personnes d'opinions très différentes ou opposées. Ils sont ici sur la terre d'Israël et cet engagement du coeur, des tripes et de la tête est chez eux plus fort que toutes les discussions politiciennes où ils s'affrontent souvent.

J'attire votre attention maintenant sur une magnifique intervention, la plus précise et la plus claire.

Elle n'est pas de ce mois-ci mais en 1997 mais la situation était exactement la même. Et le Président de séance répondit après cette magnifique et courageuse intervention: "inadmissible". Que les BHL et autres types de ce genre disparaissent des estrades et aillent prendre des cours auprès de ces courageuxet nombreux comme Hillel Neuer, Executive Director of UN Watch, March 23, 2007 devant le Human Rights Council des Nations Unies. Voici le film et il a été vu plus de 400000 fois depuis sur You Tube.
Donc ne perdons pas de temps à vomir de par les mots de personnages sans crédibilité qui font sans cesse du bruit avec toutes les causes mais soyons fiers des Juifs ou des Justes des Nations qui ont le sens de l'honneur, comme la majorité des Israéliens. Certes, il y a aussi en Israël une minuscule frange (comme ces gauchistes francophones et qui se nomment les post-sionistes) qui court toujours devant les caméras avec des propos qu'ils pensent devoir plaire à l'ennemi; les électeurs juifs israéliens les ont carrément éliminés de la représentativité à la Knesset. Que BHV ose changer sa vie pour son peuple et viennent travailler réellement en Israël et se présente non pas aux micros mais aux élections en Israël et il verra ce qu'il recevra de la part de ceux qui construisent et portent. Ses déclarations valent bien entendu une invitation en Israël par l'Ambassade de France. Trop c'est trop, ont dit beaucoup.

Voici le texte de cette intervention:
"Mr. President, this debate turns on one question: Was the flotilla humanitarian, or not?
To answer this question, let us first examine the objective of the organizers, and then the means they used.
Evidence of the organizer’s objective can be found in the path they choose, and the path they rejected.

Israel, which in the past 18 months has delivered over 1 million tons of aid to Gaza, offered to receive the flotilla’s cargo in the nearby port of Ashdod, and, after inspection, to deliver it to Gaza.

The organizers, however, rejected this offer. Because they wanted to create a political provocation; they were looking for a physical confrontation.

Mr. President, is this a humanitarian path? Further evidence can be found in their state of mind, as demonstrated by their own words.
Before the ships sailed, supporters chanted “Intifada, Intifada,” and “Khaybar, Khaybar, O Jews, the army of Muhammed will return.”
One of them declared that the aim of the flotilla was either of two “good things… achieving martyrdom or reaching Gaza.”

Mr. President, is this a humanitarian state of mind?
Let us also examine the means they used: metal bars, knives, axes, and even guns.
Mr. President, are these humanitarian means? No.
This operation was organized by an extremist group, the IHH, with extensive and documented ties to terrorist groups.
Their objective and means had nothing to do with humanitarianism.

Now, seated around me here are representatives of some of the world’s leading humanitarian organizations, from the International Committee of the Red Cross, the UN Refugee Agency, and the UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs.

Let us ask them: Are these the ways of humanitarians?
No, Mr. President, the resolution that is before us today — introduced by such countries as Iran, Libya, Saudi Arabia and Sudan — is an insult to the world’s real humanitarians.

Thank you, Mr. President. "

 

Je voudrais ajouter ceci:

Ici, nous bâtissons dans le concret, dans l'affrontement et nous en payons le prix. C'est la majorité de nous ici qui avons abandonné une situation bien bâtie en diaspora pour partir vers ici dans l'inconnu. Et presque tous ont perdu l'essentiel de ce qu'ils possédaient pour cela. Et ils rebâtissent. Et ils ne sont pas des ennemis des autres qui entourent Israël ou qui y cohabitent.
Avant notre alyah, j'ai appris l'arabe pour comprendre et communiquer et rencontrer vraiment. Je me souviens avoir donné en arabe une conférence aux responsables des municipalités arabes sur la psychologie des drogués et les moyens d'y faire face. Et après mon intervention, l'ordre du jour disait: "vote pour le soutien de l'assemblée à l'intifada". Cela vous donne la mesure de ce que nous construisons dans des conditions complexes et sans trahir.
Comme beaucoup d'Israéliens, j'ai été plusieurs fois dans des attentats. J'ai été attaqué une fois directement par deux très forts Arabes qui voulaient me passer le couteau sous la gorge et mon salut est venu de ce que je leur ai parlé en arabe  en leur rappelant que Allah seul est grand et décide seul de ceux à qui il donne temporairement la terre et que le Qoran dit qu'un bon musulman est celui qui ne fait de tort à autrui ni en paroles ni en actes, et je leur ai proposé de réfléchir ensemble à ces versets et à leurs commentaires. Il se sont reculés, sans se parler, les deux se sont inclinés et m'ont dit en hébreu: "séli'ha, pardon" et nous avons parlé ensuite tranquillement.
Et je vous assure que, dans cette attitude très concrète, jusqu'ici, de nombreuses fois les situations d'affrontement se sont retournées et nous avons chanté ensemble des chants hébreux ou arabes. Le risque est grand, réel. Sans illusions. Mais je vous assure que cette approche de respect prouvé, a toujours dégonflé des situations périlleuses. Mais cela demande un énorme investissement de préparation dans la droiture. En tous cas, les Arabes méprisent infiniment les Juifs (même s'ils acceptent leur aide) les Juifs qui agissent contre leur propre peuple. Et si un Arabe faisait identiquement, on sait le sort que le collaborateur reçoit immédiatement.
Et les Juifs en Israël supportent des politiciens qui, pour se faire une audience internationale, ont agit contre la destruction de Gouch Katif par exemple, brisé ces familles, amené le Hamas et les milliers de tirs de roquettes contre Israël et les jets de pierre incessants, et des centaines de victimes juivesetc. Mais, quand l'attaque mondiale est si mensongère et si effrontée, c'est... ré-pu-gnant de voir des hableurs jouer idiotement pour leur vanité avec la vie de leurs frères.


 


2. Entre voisins, selon la Torah, et l'espoir se concrétisera.

Sur Modia, nous relions toujours l'actualité à la réflexion sur la Torah comme un tout: il n'y a pas de profane, tout est la Création et son projet en développement. Sur ces thèmes, nourrissons-nous donc des sources.

Il sera utile de lire aussi la page consacrée à  l'Iran et les Juifs au cours des siècles pour comprendre cette importante question.

Cette page est basée sur plusieurs principes:
le Talmud Sanhédrin page 17a dit ceci pour notre enseignement au cours des siècles:
"Ribbi Yo'hanane a dit: on ne doit faire siéger dans un Sanhédrine que des hommes de haute stature, de sagesse, de belle apparence, qui ont de l'expérience, qui connaissent tous les tours de la magie, qui connaissent les 70 langues pour que le Sanhédrine ne soit pas contraint de recourir aux services d'un interprète." Voici le texte original: "Eine mochivine be Sanhédri ella baâlé qoma, ou baâlé 'hokhma,  ou vaâlé maré, ou vaâlé ziqna ou vaâlé khéchafim vé yodeé bé chivim lachone, ché lo téhé Sanhédri chomaâte mi pi hamétourguémane".
Cela veut dire que nous n'avons pas le droit, ceux qui veulent bien gérer le peuple, d'ignorer les peuples environnants tel qu'ils sont avec leurs conceptions de tous types différentes, même concernant les points les plus essentiels dans la tradition juive (comme le D.ieu unique), mais surtout les comprendre dans ce que nous appellerons aujourd'hui  leur anthropologie, leur système complet et complexe du sens donné à tout. C'est cela veut dire la connaissance même de la sorcellerie, des langues au point de n'avoir besoin d'aucun interprète.

Nous devons assimiler ces enseignements dans cette période historique où la moitié du peuple juif est revenue vivre sur sa terre, et cela pose en plus les graves problèmes de coexistence. La démonstration de ce point est ainsi claire et indiscutable.
Nous avons, en ce sens, cherché à comprendre le lien unique d'Israël à l'Iran, et invité souvent à relire la dernière page du Tanakh, la Bible où c'est le roi d'Iran qui dit à tous les peuples du monde de respecter son ordre appliquant l'ordre divin par lequel tous les Juifs du monde doivent revenir à Jérusalem, "monter" c'est même le dernier mot de toute la Bible. Aucun peuple au monde n'a ce rôle si digne et divin que celui qui est attribué par là à l'Iran. On comprend que le conflit actuel de l'Iran envers Israël est à comprendre dans ce contexte. Et les Juifs feraient bien de mieux connaître leurs textes qui peuvent grandement faciliter la résolution des conflits, alors que le seul recours aux armes ou à la politique, surtout dans un siècle où tous les peuples prennent en compte l'identité, ne peut mener qu'à une impasse ou pire aux guerres destructrices. N'oublions pas l'intelligence et la sagesse juives.


3. Pour prendre un cas concret.
Dans ce contexte, nous allons découvrir la fête du mois de Ramadan et du Hajj si importante parmi les Arabes et Musulmans qui vivent en Israël ou dans les pays environnants. Mais, de plus, il importe de découvrir les hautes valeurs des autres peuples qu'ils ont reçues davantage que nous.

Le Traité Qidouchine du Talmud, page 49b nous le décrit longuement en décrivant la répartition non proportionnées des dons entre les peuples et entre eux et Israël où chacun a des avantages et des faiblesses même Israël:
"Assara qabine guévoura yardou léôlam, tichâ natélou parsim et é'had kol ha ôlam koulo, Dix mesures de bravoure descendire sur le monde, la Perse en reçut neuf, la dixième fut pour le reste du monde".
Nous comprendrions mieux les attentes et les conflits si nous tenions compte de tout cela.
Mais surtout, nos voisins, parfois adversaires comprendraient que nous les comprenons et que nous les respectons et les relations évolueraient vers le bien.
Mais, surtout, ils comprendraient aussi que cela n'est pas une conception diplomatique mais une connaissance de l'ordre du monde global voulu par le Créateur Soi-même.

Un motif supplémentaire doit être pris en considération quand les peuples environnants se placent devant le Créateur et Sa volonté tels qu'ils les comprennent et recherchent le meilleur d'eux-mêmes et la pureté des intentions et des actes. C'est un moment essentiel pour porter attention aux voisins, les respecter et espérer que, suite à cela comme suite à  notre téchouva, les conflits meurtriers pourront évoluer vers la paix. C'est une condition essentielle et qui ne comporte aucun calcul ni aucune manipulation.

Voyons donc ce que représente pour le peuple des Musulmans cette phase du mois de Ramadan, si importante dans cette direction.

On trouve avec clarté les textes qui en traitent dans la seconde Sourate du Coran, site La Vache, dès les versets 185-186. Et nous y trouvons des enseignements qui peuvent être appliqués aux conflits de la région et du terrorisme conquérant qui inquiète à juste titre le monde entier, pays musulmans compris. Ce mois commémore le début du Coran mais la note particulière à ce mois y est indiquée: "comme bonne direction pour les humains et comme preuves évidentes de la bonne direction et du discernement parfait."
Nous présentons donc nos voeux de réusssite de ce programme de discernement parfait à chaque musulman en leur disant selon leur usage "Ramadan qarim (généreux)" et "Ramadan moobarak (bénédiction)".
Et, dans ce contexte, il est demandé -selon la procédure de déduction que nous connaissons dans la Torah- au verset 186:
"Wa-itha saalaka AAibadee AAannee fa-innee qareebun ojeebu daAAwata alddaAAi itha daAAani falyastajeeboo lee walyu/minoo bee laAAallahum yarshudoona : Si mes esclaves (terme qui fait allusion aux créatures soumises, selon le sens du mot "musulman") t'interrogent sur Moi: Je suis proche, répondant à l'appel de qui M'appelle quand il M'appelle. Qu'ils répondent donc à Mon invitation et qu'ils croient à Moi, peut-être deviendront-ils censés".

Ce verset est capital car il place le jeûne de ce mois dans un processus moral rigoureux et justifié par la seule nature de D.ieu Lui-même. Les commentateurs soulignent qu'Il se nomme 7 fois dans ce seul verset, signe de son importance. Et nous remarquons nettement que tout l'effort demandé porte sur la purification du jugement.
Et ce qui nous concerne plus encore, face aux folies destructrices qui foisonnent et s'intensifient dans le monde même de la part des incensés contre leurs frères en tous pays et non seulement contre tous ceux qui ne sont pas musulmans, c'est que l'applicaton de ce discernement concerne immédiatement la violence. Le commandement rejoint  le commandement de la Torah: "Tu n'assassineras pas, lo tirtsa'h" (et non pas "tu ne tueras pas") qui interdit l'agression mais permet le meurtre par auto-défense et le prescrit: "celui qui vient pour te tuer, tu dois le tuer plus vite qu'il n'agirait". En effet, le verset 190 du  Coran dit avec précision:
"Waqatiloo fee sabeeli Allahi allatheena yuqatiloonakum wala taAAtadoo inna Allaha la yuhibbu almuAAtadeena; combattez sur le chemin de D.ieu ceux qui vous combattent et n'agressez pas. D.ieu n'aime pas les agresseurs".
C'est sur ces versets que quelques rares autorités du niveau le plus élevé commencent à interdire le terrorisme qui aveuglement et avec détermination vise et tue les innocents. Mais ce discernement n'est encore partagé que par une infime minorité des hautes autorités de la charia. Souhaitons donc le plein succès de discernement divin à tous ceux qui ont cette foi, selon leurs textes.

Cette obligation éloigne également de la violence pour un autre motif, celui du "plus grand amour" (même sourate, Wamina alnnasi man yattakhithu min dooni Allahi andadan yuhibboonahum kahubbi Allahi waallatheena amanoo ashaddu hubban lillahi walaw yara allatheena thalamoo ith yarawna alAAathaba anna alquwwata lillahi jameeAAan waanna Allaha shadeedu alAAathabi, verset 165) qu'il faut manifester envers D.ieu.
Et comme dit le verset 182 face aux risques d'injustice, de prendre l'exemple sur "Allaha ghafoorun raheemun, D.ieu qui est essentiellement absoluteur et miséricordieux".
Davantage encore, il est précisé à la Sourate 9; Le retour à D.ieu, au verset 24, qu'on ne peut tromper D.ieu sur des faux raisonnement en ces matières:
"Qul in kana abaokum waabnaokum wa-ikhwanukum waazwajukum waAAasheeratukum waamwalun iqtaraftumooha watijaratun takhshawna kasadaha wamasakinu tardawnaha ahabba ilaykum mina Allahi warasoolihi wajihadin fee sabeelihi fatarabbasoo hatta ya/tiya Allahu bi-amrihi waAllahu la yahdee alqawma alfasiqeena
Si vos pères, vos fils, vos épouses, vos familiers, des biens que vous avez gagnés, un commerce dont vous craignez le marasme ou des habitations où vous vous plaisez vous sont pus chers que D.ieu, que Son messager, et qu'un combat sur Son chemin, attendez alors que D.ieu apporte Sa décision. D.ieu ne guide pas sur la bonne voie les gens sans foi ni loi".

Il y a donc un discernement clair dans les questions de la violence dans ces textes.
Bien entendu, celui qui n'utilise pas ce discernement divin peut toujours trouver des justifications à ses penchants cruels dans tout texte, même les plus élevés.
Et le verset 222 de la 2e sourate dit: "
Allaha yuhibbu alttawwabeena wayuhibbu almutatahhireena
D.ieu aime ceux qui ne cessent de se repentir et Il aime ceux qui se purifient".

Le violent et cruel et l'assassin ne peuvent trouver appui en ces textes ni invoquer perfidement d'autres versets retirés de leur contexte. Hélas, beaucoup le font et plus nombreux encore sont ceux, des multitudes, qui prétextent simplement de la même appartenance ethnique ou religieuse pour ne pas s'interposer aux assassins d'innocents.

Nous attendons donc beaucoup de ce mois de Ramadan pour ces retours au discernement comme il est dit dans le verset 42 de la 4e sourate (Le festin):
"Si tu arbitres, arbitre en toute justice car D.ieu aime les justes (mouqsitin)" et "arrangez les choses en toute justice et soyez équitables car Allaha yuhibbu almuqsiteena D.ieu aime les gens équitables" (sourate 49,9).

Et l'insistance est encore plus claire dans la sourate 60 sur La mise à l'épreuve, au verset 8:
"La yanhakumu Allahu AAani allatheena lam yuqatilookum fee alddeeni walam yukhrijookum min diyarikum an tabarroohum watuqsitoo ilayhim inna Allaha yuhibbu almuqsiteena
D.ieu ne vous défend pas de fréquenter ceux qui ne vous ont jamais combattus à cause de la religion et qui ne vous ont jamais fait sortir de vos maisons. Il ne vous défend pas d'être bons et justes avec eux. D.ieu aime ceux qui sont justes".

Le Ramadan dure environ un mois et inclut le jeûne dans la journée.

Je devais apporter ces références précises et situées dans la cohérence des maîtres pour ne pas tomber dans l'erreur de ceux qui luttent avec raison contre les violents mais perdent à leur tour le discernement et voient tout en noir le contenu de tout un peuple ou de toute une religion.

Dans ce contexte de discernement, je dois de rapporter le texte de la Conférence donnée au Comité Québec-Israël de Montréal (présidé par Mr Gélinas) et que vous trouverez sur ce lien: http://www.qic-cqi.org/spip.php?article140



4. Qu'est le Hajj? (Prononcer Khadjj).

Voyons donc aussi ce que représente pour le peuple des Musulmans cette phase du Hajj si importante dans la même direction.

- C'est un pélerinage à La Mecque ( en Arabie Saoudite) qui est l'une des 5  (ou 6 ou 7, pour certains) des obligations prescrites par le Qoran à tout musulman s'il peut le réaliser.
- Ces obligations sont la Chahadah ou profession de foi envers Allah et envers Son prophète, la prière  cinq fois par jour ou Salate en se tournant vers La Mecque et non plus vers Jérusalem après que cela fut décidé après l'échec de la conversion des Juifs, la charité envers les pauvres comme le maâsser chez les Juifs ou Zakate, le jeûne de Ramadan ou Sawn décrit dans le Qoran tandis que certaines obligations viennent surtout des middrachim ou Haddiths des siècles consécutifs. Mais les Chiites en ajoutent et des courants insistent en particulier sur l'obligation du Djihad qui correspond au concept juif de téchouva mais qui peut être compris depuis la lutte contre soi-même sur le plan spirituel ou jusqu'à la lutte contre les incroyants pouvant aller jusqu'au suicide et le meurtre pour le réaliser.
- La chariah ou halakha musulmane précise clairement que le voyage n'a pas de valeur s'il n'est pas accompli avec une grande purification-sanctification-sacralisation du coeur et de tout l'être (état que l'on nomme ihram) et qu'il est même interdit de le faire sans ces intentions. Il y a des noms différents pour les différentes formes de maintien de cet état: At Tamattu, Al Qirân, Al Ifrâd. On doit avoir regretté ses fautes, réparé, remboursé ses dettes, avoir étudié le rite, on n'aura pas de relation sexuelle en ces jours et on raccourcira les cheveux en séjournant à Mina. Les rites ou Al Ansak sont très précis.
- Le sacrifice ou hady n'est pas obligatoire dans les pélerinages brefs dits Ifrad. La question de son obligation est le wajib et il peut y avoir un délégué ou khadjj babal  si la personne n'en n'a pas la possibilité.
- On souhaite la bonne réalisation en disant "que votre khadjj soit mabrour" ou "As-Salamou 'Alykom wa rahmatoullahi wa barakatouhoh" ce qui veut dire: "Que la Paix d'Allah Le Tout Miséricordieux et Sa Miséricorde vous accompagnent".
- Ce devoir du Hajj se réalise du 8 au 12 du mois de Dhu al-Hijjah qui correspond en 2008 au 6-10 décembre. En dehors de cette période, on nomme ce pélerinage Oumrah. Cette année-là, dans la Bande de Gaza, la Hamas ne permit pas à environ 3000 musulmans de partir accomplir leur mitsva.
Elle doit se réaliser au moins une fois dans l'existence de chaque musulman ou musulmane qui sont alors nommés khadjj ou khadjah, et en reçoivent un grand honneur. C'est l'un des seuls endroits où les hommes et femmes prient ensemble mais ils veillent à ne pas être à côté d'une personne de l'autre sexe.
- C'est un grand moment de purification spirituelle globale et spécifique qui est aussi concrétisée par le port  du vêtement en deux pièces, le plus souvent mais pas obligatoirement de tissu blanc. Pour l'homme ils ne seront pas cousus. L'un est le izâr sur le corps et l'autre est le Rida sur les épaules. La femme portera un vêtement qui la fera distinguer en tant que femme.

Ce pélerinage comprend l'allée à La Mecque, tourner 7 fois autour de la Kaaba (rite du tawaf) en récitant des formules particulières, toucher cette pierre noire (obligation non contrainte dans tous les courants), le voyage à 5 kilomètres de là près de la colline dite Arafate entre les monts Safa et Marwah et de réaliser le jet symbolique de 7 petites pierres contre le diable aux différents endroits du rocher dit Mina. La tradition musulmane qui date de l'époque de Mouhamad au 7e siècle de l'ère actuelle vulgaire dit qu'en cet endroit Avraham rêva que D.ieu lui demandait de sacrifier son fils Ismael et il le dit à son fils qui fut heureux de cette proposition et Dieu envoya une brebis pour la sacrifier à la place du fils.
Les textes et coutumes insitent sur les enseignements concernant Adam, Avraham et Ismaël.
Vous trouverez des photos de ces cérémonies sur ce lien ou sur Youtube ici.

En Israël, sur les ondes et dans les médias nationaux, les Sages musulmans compétents en la matière discutent beaucoup en ces jours sur le thème de la violence que des croyants extrémistes ont réalisée en détournant ces mitsvotes de leur véritable sens. Et ils disent que cela, hélas, s'est réalisé en toute religion.

Avec respect, nous souhaitons donc la réalisation de leurs voeux aux Musulmans en cette période et que cela apporte la pureté et la paix chez chacun et entre les peuples. Amen
Rav Yehoshua Rahamim Dufour, Jerusalem.



5. L'espoir réaliste d'avenir

J'ai lu le Coran et ses commentaires, en arabe; et je pense souvent au verset 104 de la sourate 17 du Voyage nocturne du Coran où il est dit (et, curieusement, ce verset est ignoré; je me souviens d'un débat sur l'actualité et le spécialiste juif de l'islam l'ignorait:
"Waqulna min baAAdihi libanee isra-eela oskunoo al-arda fa-itha jaa waAAdu al-akhirati ji/na bikum lafeefan
Nous avons dit après lui (Moché) aux fils d'Israël: habitez la terre (phase de la dispersion des Juifs, ndlr) et lorsque la vie finale (le monde à venir, ndlr) arrivera à son terme prédestiné, nous vous ferons venir en groupes hétérogènes".

Et je vous montre maintenant le commentaire du Dr Salah Ed-Dine Kechrif publié en 1984 à Beyrouth sur ce dernier mot :

"le mot -lafeefan, en groupes hétérogènes- veut dire une masse de gens d'espèces diverses où se cotoient les bons et les mauvais et les races les plus variées. Dans ce verset vraiment prophétique puisqu'il est bien dit 'après Moïse', le lieu de fixation des fils d'Israël n'est pas précisé. Il est simplement désigné par 'la terre'.
Cela peut dire aussi bien signifier toute le terre et c'est la diaspora qui a fait que pas un seul pays au monde n'ait pas sa minorité juive.
Cela peut désigner aussi l'Etat actuel d'Israël qui annonce en même temps, toujours d'après ce verset, que la fin du monde n'est plus très lointaine.
Sans être nous-même prophète, tout porte à croire que cette terre n'a plus bien longtemps à vivre. N'est-il pas remarquable que cet Etat d'Israël soit peuplé de tous les spécimens de la race humaine et que le verset nous parle de 'groupes hétérogènes'. Or, au temps de Moïse, les Juifs formaient une race homogène." (Fin de la citation du Dr Salah Ed-Dine Kechrif, sans en avoir modifié un seul mot. Ces lignes ne sont pas écrites par un Juif qui voit l'arrivée du Machia'h pour demain matin, mais c'est tout comme).

Donc, nous sommes habilités par nos textes saints différents et non contradictoires, à penser qu'un jour la paix existera entre tous nos peuples dans le respect total et réciproque.
Non pas par la politique ni par les armes mais par la connaissance et le respect et la fraternité dans la conscience du Création unique où chacun à son rôle spécifique et irremplaçable et sa valeur essentielle au même titre.

En ce sens, je présente ici quelques desssins que j'ai réalisés:
le premier en arabe dit la phrase célèbre: D.ieu est la lumière du Ciel et de la terre (Allaou nourou ssamaouati oualardi)

et ici, en farsi d'Iran, le verset du Cantique des Cantiques: "ha nitsanim niréou ba aréts, êt ha zamir higuiya, vé kol ha tor nimtsa bé artsénou", " les bourgeons sont vus sur la Terre (d'Israël), et le temps du chant est arrivé".




6. Conditions pour réussir le bonheur

- Nous rappeler que nous sommes créés par le même Créateur.
- Nous rappeler que nous sommes également tous à l'image de ce même Créateur.
- Nous rappeler qu'Il a un projet d'unité et d'amour ensemble.
- Nous rappeler que nous sommes un seul corps complexe.
- Nous rappeler que si un membre du corps souffre, comme le dit Saadi, c'est toute l'humanité qui souffre, de même que si une seule lettre d'un Séfér Torah est déficiente, tout le rouleau est non valable.
- Nous rappeler que nul humain ne domine le temps et que seul D.ieu en est le maître permanent.
- Nous rappeler que nos vies sont également brèves et sont absurdes nos prétentions de dominer quoi que ce soit en objets ou en personnes.
- Nous rappeler que nous ne sommes pas responsables de notre lieu de naissance dans tel ou tel peuple, de telles ou telles opinions ou religions.
- Nous rappeler toutes les horreurs accomplies dans l'histoire au nom d'idées ou de religions qui s'estimaient toujours la seule bonté et vérité.  Et qu'elles recouvraient seulement une folie de destruction d'autrui et de soi-même.
- Nous rappeler que les idéaux sont toujours beaux mais que la réalité concrète est encore horrible envers les pauvres, enfants, victimes et que les cultures dominantes, partout, sont une exploitation mensongère et immorale derrière des masques manipulateurs.

- Nous rappeler surtout la beauté de tout l'ensemble du monde jusqu'à la plus petite fleur. Et que cela s'étend sur toute l'humanité et dans toute l'humanité é-ga-le-ment. Et que aucun humain n'a pouvoir là-dessus. Quand le Roi David a saisi cela, dans le psaume 150, il s'est arrêté d'écrire car tout était vrai, beau et respirait la beauté. Pour cela, il a dit que toute néchama (âme) Te loue et nos Sages ont compris que c'est également le mot néchima (respiration), ce rythme constant qui monte et descend et propulse la vie (voir ce lien). Voici le psaume 150:

"Alléluia! Louez Dieu en son sanctuaire, louez-le dans le firmament, siège de sa force. 2
Louez-le pour sa puissance, louez-le pour son immense grandeur.
Louez-le aux sons stridents du Chofar, louez-le avec le luth et la harpe.
Louez-le avec le tambourin et les instruments de danse, louez-le avec les instruments à cordes et la flûte.
Louez-le avec les cymbales sonores, louez-le avec les cymbales retentissantes.
Que tout ce qui respire (néchama-néchima) loue le Seigneur! Alléluia!"

Et dans cette même conscience éprouvée par les textes de nos cousins vivants avec nous,
voici ce que dit le Qoran dans la Sourate 91, verset 1 à 7 et je le mets volontairement en plusieurs langues pour en souligner l'unité dans la diversité égale et réciproque

91.1. Par le Soleil et son premier éclat,
91.1. (arabe) Waalshshamsi waduhaha
91.1 . By the sun and his brightness ,
91.1. ¡Por el sol y su claridad!
91.1. Per il sole e il suo fulgore,
91.1. Bij de zon en haar licht,
91.1. Bei der Sonne und bei ihrem Glanz,

91.2. par la Lune quand elle lui succède,
91.2. Waalqamari itha talaha
91.2. par la Lune quand elle lui succède,
91.2 . And the moon when she followeth him ,
91.2. ¡Por la luna cuando le sigue!
91.2. per la luna quando lo segue,
91.2. En bij de maan als zij deze volgt,
91.2. Und bei dem Mond, wenn er ihr folgt,

91.3. par le jour quand il éclaire le monde,
91.3. Waalnnahari itha jallaha
91.3 . And the day when it revealeth him ,
91.3. ¡Por el día cuando lo muestra brillante!
91.3. per il giorno quando rischiara [la terra],
91.3. En bij de dag wanneer hij dezs onthult
91.3. Und bei dem Tag, wenn er sie enthüllt,

91.4. par la nuit quand elle l'obscurcit,
91.4. Waallayli itha yaghshaha
91.4 . And the night when it enshroudeth him ,
91.4. ¡Por la noche cuando lo vela!
91.4. per la notte quando la copre,
91.4. En bij de nacht, wanneer hij haar bedekt,
91.4. Und bei der Nacht, wenn sie sie bedeckt,

91.5. par le Ciel et son édification,?
91.5. Waalssama-i wama banaha
91.5 . And the heaven and Him who built it ,
91.5. Waalssama-i wama banaha
91.5. ¡Por el cielo y Quien lo ha edificado!
91.5. per il cielo e Ciò che lo ha edificato,
91.5. En bij de hemel en de schepping er van.
91.5. Und bei dem Himmel und seiner Erbauung,

91.6. par la Terre et son nivellement,
91.6. Waal-ardi wama tahaha
91.6 . And the earth and Him who spread it ,
91.6. ¡Por la tierra y Quien la ha extentido!
91.6. per la terra e Ciò che l'ha distesa,
91.6. En bij de aarde en haar uitgestrektheid,
91.6. Und bei der Erde und ihrer Ausbreitung,

91.6. par la Terre et son nivellement,
91.6. Waal-ardi wama tahaha
91.6 . And the earth and Him who spread it ,
91.6. ¡Por la tierra y Quien la ha extentido!
91.6. per la terra e Ciò che l'ha distesa,
91.6. En bij de aarde en haar uitgestrektheid,
91.6. Und bei der Erde und ihrer Ausbreitung,

91.7. par l'âme et Celui qui l'a façonnée harmonieusement
91.7. Wanafsin wama sawwaha
91.7 . And a soul and Him who perfected it
91.7. ¡Por el alma y Quien le ha dado forma armoniosa,
91.7. per l'anima e Ciò che l'ha formata armoniosamente
91.7. En bij de ziel en haar volmaaktheid,
91.7. Und bei der Seele und ihrer Vollendung

.../...

Et, pour ceux qui veulent comprendre jusqu’où le progrès de l’humanité avance lentement, une version complète du Quran en hébreu (!) est commencée, a déclaré le Dr. Mohammed bin Salim al Awfi, Secrétaire Général du Projet dit “Complexe pour l’impression du saint Quran”, dirigé par le Roi Fahd et organisme autorisé pour réaliser cela dans les différentes langues selon les exigences linguistiques sérieuses de l’arabe, de l’islam et des différentes langues. LIEN.
Sur ces approches de rencontres, lire http://www.google.co.il/search?q=qoran+hebrew&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:en-US:official&client=firefox-a

Maintenant passons au regard où toute la création nous enseigne la beauté qui est amour et don:
(photos que je vous donne aussi, regardées et filmées pour vous, dans le plus quotidien, juste autour de chez moi à Jérusalem). LIENET ICI. 

ET SURTOUT ICI !!!!!!!!!!!



S'abonner au bulletin d'information de Modia
 
 


Preuve de la volonté de nous renouveler tous ensemble avec sérieux, dans ce collel de Modia sur Internet, 2772 personnes (contrôle indépendant Xiti) ont étudié le 29 mars 2010 sur 5881 pages d'études. Baroukh Hachem.

Invitez d'autres à bénéficier avec vous et à s'inscrire au bulletin ou inscrivez les avec leur autorisation.

C'EST UNE OBLIGATION pour chacun d'enseigner à ceux qui ne connaissent pas leur judaïsme. Vous avez, dans ces textes de Modia qui sont à votre disposition, tous les instruments pour transmettre votre judaïsme aux autres (amis, voisins, communautés, etc.)

Gratuitement, évidemment, comme nous avons reçu la vie et la Torah.

 
Toutes les photos du site sont Copyright de l'auteur (sauf images autorisées externes)
 
 
Aucun travail n'est effectué
sur le site pendant le Chabbat
et les fêtes juives
     
© Copyright - Textes, informations et webmaster: Dufour