Comprendre l'axe de Modia

qui fait rejoindre notre besoin de recevoir la Torah entièrement par l'étude,
notre besoin de découvrir la Torah visuelle inscrite dans la Création,
et notre épanouissement sensible, personnel et collectif, dans la rencontre divine.

I.





Pour bien comprendre la fonction de "modia, faire savoir" du peuple juif qui porte la Torah de vie, dans une relation très affective qu'expriment ces roses (Israël est rose dans le Cantique des Cantiques), voici le chapître entier 62 du prophète Isaïe.
En plus de la diffusion, il montre aussi combien il est important de déblayer la route des difficultés de l'étude, ce que nous essayons de faire en nos différentes publications, dans l'amour de notre peuple:



"Pour l'amour de Sion je ne fermerai pas mes lèvres
et pour Jérusalem je ne me tairai pas,
jusqu'au jour où sa lumière sortira dans sa justesse
et son salut comme une torche allumée.
Et les peuples seront témoins de ton triomphe,
et tous les gouvernants de ta gloire.
Et on t'appellera d'un nom nouveau
que la bouche de Hachém aura désigné.
Et tu seras une couronne de beauté dans la main de Hachém,
et un diadème royal dans la paume de ton Dieu.
Tu ne seras plus nommée la délaissée,
et ta terre ne s'appellera plus solitude.
Car ton nom sera "mon désir en toi"
et ta terre sera nommée "l'épousée".
Parce que tu es l'aimée de Hachém
et parce que ta terre connaîtra les épousailles.
Oui, comme le jeune homme s'unit à la vierge,
tes enfants te seront unis,
et comme le fiancé se réjouit de sa fiancée,
ainsi ton Dieu se réjouira de toi.

Sur tes remparts, Jérusalem, j'ai placé des gardiens,
tout le jour et toute la nuit, jamais ils ne se tairont:
"Vous qui faites souvenir Hachém,
ne vous donnez aucun répit !
Et à lui non plus ne laissez aucun répit
juqu'à ce qu'il ait rétabli Jérusalem,
et jusqu'à ce qu'il ait fait de Jérusalem
un sujet de gloire sur la terre".

(Traduction en anglais: cliquez ici)

Hachém l'a juré par sa droite et par la puissance de son bras:
jamais plus je ne donnerai ton blé en nourriture à tes ennemis ;
jamais plus les fils de l'étranger ne boiront ton vin, pour lequel tu t'es épuisé.
Car ceux qui l'auront récolté, le mangeront et ils loueront Hachém ;
ceux qui l'auront recueilli le boiront dans les parvis de mon sanctuaire".
Passez, passez par les portails,
déblayez la route pour le peuple.
Nivelez, nivelez la chaussée, enlevez-en les obstacles.
Levez l'étendard face aux nations.
Voici, Hachém fait entendre son appel à la terre:
"dites à la fille de Sion: Voici ton salut qui arrive,
voici il arrive vers toi avec son salaire et sa rémunération, face à toi.
Et on les appellera "peuple du Saint",
les affranchis sauvés par Hachém,
et toi, on t'appellera "recherchée, ville non délaissée".

Amen, véamen.


II. Modia, "faire savoir". Toute la Création visuelle est divine, est le projet divin et doit être aussi le projet humain de réussite. Bien plus, cette Création est -si l'on peut dire- l'appel téléphonique qui par ses sons nous prévient d'entendre pus loin la splendeur de la Source.

Plus encore, comme nous le dit le Cantique des Cantiques (chapitre 212), les temps sont arrivés où tout le bon émerge et c'est à nous de le voir et de l'expanser comme il est dit:
"Les bourgeons sont vus sur la terre, le temps des champs est arrivé et la voix de la Torah-tourterelle est entendu dans nos pays" (Cantique des Cantiques). Traduction: 2,12 "The pomegranates have appeared in the land, the time for pruning and singing has come; the voice of the turtledove is heard in our land."

Aussi, je vous présente des photos que j'ai "prises" à Jérusalem et qui nous transmettent cette vitalité, cette vie, cette rencontre, cet épanouissement.
Tout cela est une attitude globale que vous trouverez à chaque page sur Modia, et qui est le projet divin dans la Torah. Un projet qui nous propose notre participation pour l'épanouissement personnel, collectif et global sur tous les plans. Un plan de bonheur. Un échange.

Apprenons partout à recevoir. C'est cela le "Ecoute Israël".


 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 

 

 

 

 

Pour garder toujours la ligne, le mieux de lire le commentaire du Cantique des Cantiques, le Chir ha Chirim (ici)
Et que le site apporte la bénédiction à tous ceux qui se nomment "Nitsane" (bourgeon), c'est-à dire tout Juif et toute Juive et chaque humain. Amen!


© Copyright - Textes, informations et webmaster: Dufour
  ~   Contact avec le designer