Je t'aime et je te préfère en cette modestie parfaite.

La neige et l'amandier sont en harmonie, chacun de-ci de-là sans rien qui pèse.
Et tu as le droit de laisser chanter tes fleurs même si la neige est fleuve.
Tiens, au loin, encore une poubelle, mais elle est pleine de neige très belle.
C'est peut-être d'elle que parlait celui qui qualifiait son rival, en colère.
Mais, pourquoi donc, personne à l'horizon quand le Ciel nous fait partager
ses dons?
Le rouleau de la Torah est ici déployé et ils ne le lisent pas.
Nous sommes dans la ville Chékhina, ne le savent-ils pas?
Ils habitent si loin peut-être ce matin et n'en ont pas tellement besoin.
Ils ne savent pas ce qu'ils perdent.
Béni soit Celui qui nous a ouvert cette fenêtre sur Son sanctuaire.


Accueil

photos © Copyright Dufour

Retour à la page de l'ensemble des photos