Apprendre à lire le caractère Rachi avec la plus grande facilité!

 Site Modia : http://www.modia.org

par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour


Le caractère dit de Rachi date de 1475,
ce n'est donc pas celui dans lequel Rachi (1140-1105) écrivait qui était un caractère manuscrit francogermanique comme celui-ci de cette époque et région:


Voici la solution: le "caractère Rachi", c'est le caractère dans lesquels les premiers imprimeurs au 15e siècle ont imprimé pour la première fois le texte de Rachi, en inventant un caractère pour le distinguer visuellement des autres textes (la Torah) qu'il commentait.


Voici un extrait de cette première édition. Vous allez maintenant apprendre à lire cette première édition du caractère Rachi, de l'an 1475! et apprendre vite à bien le lire avec facilité!
C'est le commentaire de Chémote 1,8-10:

Cela vous "semble de l'hébreu"; rassurez-vous, dans quelques instants tout sera limpide.
Voici la transcription pour vous entraîner à le lire mot par mot, et sa traduction:

1e ligne. Vayaqom mélékh 'hadache (et il se leva un nouveau roi).
(C'est le dibbour ha mat'hil: les mots que Rachi va commenter).
Rav ouChmouel, 'had amar 'hadache mamache (Rav ouChmouel, l'un dit nouveau vraiment).
vé'had amar ché nit'hadéchou guézérotav (et l'autre a dit qu'il a revouvelé ses décrêts).

Achér lo yadâ (qui ne connaissait pas, sous-entendu Yossef). Âssa âtsmo (il a fait lui-même)

Voici ce Rachi transcrit en caractères actuels avec les voyelles (ne faites pas attention aux quelques différences):



Continuons pour apprendre à lire la seconde ligne:

2e ligne.
kéillou lo yédaou (comme s'il ne l'avait pas connu). Hava nit'hakéma lo (allons, agissons avec astuce contre lui). Kol hava léchone hakhana (tout mot hava a le sens de préparation) vé azmana lédavar hou (et de se disposer à quelque chose), hakhinou âtsmékhem lékhakh (préparons-nous pour cela). Nit'hakéma lo (allons, agissons avec astuce contre lui).
Voici le texte en caractères actuels avec voyelles:



Et voici la troisième ligne:

3e ligne. Nit'hakém ma laâssote lo (agissons avec astuce pour faire quelque chose contre lui). Véraboténou daréchou (et nos Sages ont enseigné): nit'hakém lémochiâm chél Israel (agissons avec astuce contre le sauveur d'Israël) lédounam ba mayim (les opprimer par de l'eau), chékévar nichbâ (car Il a déjà juré) ché éinane mévi maboul léôlam (de ne plus apporter de déluge jamais).




N'est-ce pas une expérience extraordinaire de vous enseigner ainsi (et pour vous d'apprendre à lire) le caractère Rachi dans la première édition imprimée au monde? Je vous assure que je suis heureux de cela, baroukh Hachém. La Torah ne doit être qu'en beauté car elle est Tiférète, beauté. C'est un principe que nous respectons sans cesse sur Modia.
Ces lettres de Rachi ont la finesse de ces fleurs de Jérusalem.
Vous les aimerez vite.
C'est une zone où la beauté éclate, sans bruit mais fabuleusement



Qui peut rester insensible et ne pas comprendre que c'est le lieu de la délicatesse et de la beauté?
Les structures du monde montrent ici leur beauté.
Ah, si les humains vivaient ainsi, chacun paisible et reconnaissant le plan du Créateur sur autrui.


Maintenant, répétez plusieurs fois cet exercice de lecture et, désormais, toutes les parties de livre imprimées en Rachi ne seront plus incompréhensibles pour vous et vous les lirez aussi facilement que tout autre texte hébraïque, sans même vous en rendre compte.
Vous pouvez donc étudier maintenant avec des étudiants de niveau plus avancé, sans aucun complexe.




Comparez maintenant ce Rachi imprimé avec l'alphabet imprimé classique.
Vous pouvez ainsi comparer les différences et les mémoriser:

Voici Sofér, le caractère imprimé imitant le texte manuscrit de la Torah.
Et, en dessous, ce caractère dit de Rachi, sous de formes presques identiques
Comparez les différences pour bien les mémoriser:


Et quelques exercices d'apprentissage, des gammes:



Voici un autre texte écrit "en Rachi", essayez de le lire:

Voici sa prononciation et son sens. C'est le premier "tossafotes" de Baba Qama.
Arbaa avote néziqin (4 principes de dommages).
Eit doukhta (il y a un endroit) déla tané hén (où on n'enseigne pas)
kémo akha (comme ici) ouvaguémara gabé chéloch essré avote néziqine (et dans la guémara à propos des 13 dommages) ouvéarbaa mé'hosséré kapara (et dans les 4 cas où manque l'expiation)
(Kéritout daf 8b) vé éit doukhta (et il y a un endroit) déqatané hén (où on enseigne) kédéqatané arbaa chomérine hén (que c'est comme les 4 gardiens) (Chévouôte dag 49a) véarbaâ raché chanim hén (et 4 débuts d'années, les voici).

Après cet exercice vous pouvez lire tout "Rachi"!

Tout cela est notre amour de la Torah.
c'est aussi notre force contre laquelle les plans de nos ennemis, dehors ou dedans
ne peuvent rien faire
.
C'est le Créateur qui nous mène et les ennemis sont des pantins, gardons les proportions.
Ce n'est pas par hasard que j'ai choisi ce texte pour apprendre.
Nos Sages sont vivants avec nous.