Regarder
sur Modia 
Photos par thème - galeries & diaporamas
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Recherchez
sur Modia 
 
  Cliquez ci-dessous
  Modia en français   
Un site pour étudier et vivre le judaïsme, le Talmud et la Torah
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
  Modia in english
 A web site on how to study and live Judaism, Torah and Talmud
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dons: cliquez ici - S'abonner à la newsletter: cliquez ici
 
Règles du Copyright - Traduction et commentaires par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour basés sur les livres de nos Sages
 


'Hévrone que j'aime

 

Scénario et photos: Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Retour à la page d'accueil http://www.modia.org
© Copyright Dufour


 PATIENTEZ UN INSTANT PENDANT LE CHARGEMENT DE CES PHOTOS où j'ai cherché à faire vivre votre regard qui cherche et aime sur place, avec ses émotions.


 

L'importance de 'Hévrone est immense:
- Il y a les tombeaux de Adam et Eve, de nos Patriarches et Matriarche: Avraham avinou (notre père) et son épouse Sara imanou (notre mère), ceux de Yits'haq et de son épouse Rivqa, ceux de Yaâcov et de son épouse Léa (son épouse Rah'el est sur la route de Beit Lé'hem à Jérusalem, lien ici notre reportage en photos historiques et actuelles).

- C'est le lieu de très nombreux épisodes de toute l'histoire juive, depuis l'épisode des explorateurs où Yehoshua et Caleb ont contré ceux qui détournent d'aller vers la terre d'Israël, jusqu'au premier royaume du Roi David. Faites cette étude suivante dans le texte:

Quelques références de Hévrone dans le Tanakh:
- Béréchite 13,18 (L'autel de Mamré qui est 'Hévrone). 23,2 Mort de Sarah, acquisition de 'Hévrone qui appartient depuis aux Juifs, et enterrement de Sarah à 'Hévrone dans "méarate ha Makhpéla", la caverne de Makhpéla qui est sous les salles (photos de ce niveau souterrain ici en cliquant sur ce lien).
- Béréchite 35,27 Yaâcov à Mamré. (Voyez aussi 37, 14).
- Chémote 6,18 Les fils de Kohath. et Bémidbar 3,27. et en
- Bémidbar 13,22 les géants et la construction de 'Hévrone. et voir 26,58.
- Livre de Yehoshua 10,3 et 23 et 39. et 11,21 et 12,10 Les prises de Yehoshua. En 14,10-15 le vigoureux Caleb reçoit 'Hévrone en héritage. Voir aussi 15,13 et 54. 20,7 et 21,11-13. et Juges 1,10 et 20.
- Juges 16,3, Samson (Chimchone).
- I Samuel 30,31. Le roi David et D.ieu lui dit d'aller à 'Hévrone en II Samuel 2,1 et ils construisent. Il y règne (2,11). Ses fils y naissent (3,2-5). David y est consulté (3,19-22). L'histoire d'Avner (3,22-32).
- II Samuel 4,1-12, l'épisode du meurtre du fils de Chaoul (Saül) que pleure David. En 5,1... toutes les tribus d'Israël et les anciens y vinrent.
- I Rois 2,11, Durée de son règne à 'Hévrone et Jérusalem.
- Chronicles 20,43 et 3,1-4 et 5,28 et 6,3 et 40-42 et 11,1-3 et 12,23 et 38-39 et 15,9 et 23,12 et 19 et 26,23 et 30 et 31 et 29,27
- II Chronicles 11,10.

En tous les siècles les Juifs ont assuré la présence à 'Hévrone, achkénazes, 'habadniques, sépharades et ils y établirent des yeshivotes de qualité. Des envoyés de grande qualité partaient de Jérusalem ou de 'Hévrone pour parcourir tous les autres pays afin d'apporter des dons permettant à ces Juifs souvent persécutés de tenir. Le grand 'Hida fut de ceux-là. J'ai eu le bonheur d'apprendre les téâmim de lecture de la Torah, enseignés à mon maître quand il était petit par le Rav Avraham Cohen qui faisait l'une de ces tournées de recueil de dons et fut bloqué en Afrique du Nord lors de la première guerre mondiale. Ce sont les téâmim authentiques des sépharades des siècles précédents à 'Hévrone. Et je les ai appris sur la paracha 'Hayé Sarah qui raconte les événements de Hévrone. C'est très émouvant. Et je les ai appris comme lui les a appris, assis à ses pieds en écoutant.
En 1929, les Juifs de 'Hévrone furent durement persécutés puis massacrés, sous le regard distant des Britanniques (lien et photos ici). Mais les Juifs revinrent. Le gouvernement d'Israël tenta de les empêcher de multiples façons mais ils tirent bon en vivant très pauvrement et dans des conditions de sécurité pas assurées.Ce n'est que récemment que la prise de conscience revint aux gouvernements israéliens qui, cependant, donnèrent plus de 80% de contrôle de nos lieux saints de 'Hévrone aux Arabes, y compris (après près de 40 siècles et cela par un gouvernement juif, en Novembre 1994) l'interdiction pour les Juifs de visiter la salle de la tombe de Yist'haq et Rivqa pendant la majorité des jours de l'année. Et le quartier juif fut délimité en 1997 par les accords Netanyahou (lien ici) dans des conditions qui rendent la vie des Juifs très précaire. Mais ils tiennent comme ils ont tenu pendant 20 siècles. Tant 'Hévrone est important. Et ils tiennent, même aux jours difficiles qui sont encore nombreux, et sous une attaque de courants israéliens extrémistes qui coopérent contre eux avec les aspirations de l'ennemi pour leur disparition de cette terre ancestrale.

Avant de faire notre voyage ensemble en ces lieux, il faut se rappeler le sens de ces pélerinage juifs sur les tombes des tsaddiqim.
Le sens du pélerinage sur les tombes des Sages
1. Le judaïsme pense qu'il n'y a jamais, jusqu'à la résurrection des morts, une séparation totale des restes du corps d'avec la personnalité, le néféche du défunt.
2. Donc, c'est un lieu où la présence des qualités du Sage subsiste et peut se transmettre à celui qui vient péleriner dans une intention de téchouva (retour).
3. De plus, le traité Bérakhote décrit comment, de leurs tombes, les Sages se soucient de nous et intercèdent pour nous ; il n'est donc pas répréhensible de recourir à leur aide pour qu'ils interviennent auprès de D.ieu car les prières ne sont pas adressées à ces Sages eux-mêmes. On dit "D.ieu de Avraham, Eloqé Avraham...".
4. La mort d'un Sage prive certes ses proches de sa présence visible et sensible, mais c'est aussi un "mariage" (hiloula terme employé en Bérakhote 31 a) ce qui veut dire une union complète entre son potentiel, son être et D.ieu. Et cela se fête.


- Cartes visuelles pour situer 'Hévrone au Sud de Jérusalem, et la carte de la ville.
- la tombe de Ra'hel qui est à Bethléhem, entre Jérusalem et 'Hévrone.

La région de 'Hévrone aujourd'hui
- histoire

- développement et environnement

- visiter 'Hévrone

- 'Hévrone en audio-video

Le droit historique et indiscutable des Juifs à la terre d'Israël


Nous quittons la gare centrale des autobus (ta'hana ha merkazite) à Jérusalem, la ligne 160, quai 5, c'est simple, un bus toutes les 45 minutes environ. Le trajet ne prend pas une heure et le paysage est très beau, "biblique".
+

Je commande un taxi à une compagnie pour me rendre de chez moi à la gare des autobus. Le conducteur, que je n'identifie pas et à qui je n'ai pas parlé de mon voyage, me dit: "tu as déjà été avec mois il y a quelques années, tu allais à 'Hévrone". Un choc. Je n'y étais pas allé depuis. Je lui dis gentiment: "tu es un ange! Ce n'est pas possible autrement!". Et il ajoute: "je me souviens aussi d'une fois où je t'ai pris avec ta femme mais je crois me souvenir qu'elle est décédée avant la seconde fois". Je faillis tomber en larmes. Décidément, ce voyage est particulier.
Dans l'autobus, je médite bien sûr, lit un psaume et pense au Chir ha chirim et à la paracha Péqoudé de cette semaine et que je voudrais bien étudier davantage les ustensiles du Temple, cités dedans, qui sont des moyens d'amélioration. Mon voisin est d'apparence moderne et étudie. Il sort un fascicule de poche du Chir ha Chirim et le lit puis, ayant perçu ma réaction d'étonnement, il me dit: "tu le veux?". J'accepte et il me dit: "si tu veux, j'ai un fascicule important sur pitoum ha qétoréte et les qorbanotes, si tu veux le dire chaque jour, je veux bien te le donner". Que dire? Rien. Accepter. J'allais demander de l'aide à Avraham avinou et Sarah imanou. Je suis vraiment bien accueilli. Soyons simples. Nous allons tous voir nos parents, nous mettre dans nos racines.
Je me souviens de mon premier voyage en Israël. Nous étions arrivés à Hévrone en voyage organisé et sans émotion spéciale par rapport aux autres lieux. Il y avait tant de monde que ma femme et moi avons été pris par les courants de la foule en des sens différents. Plus tard, la foule nous a ramenés l'un vers l'autre subitement, et tous les deux nous étions en larmes d'avoir ressenti de l'intérieur l'émotion de nos sources familiales profondes. Il s'est passé tant de choses depuis mais, grâce à D.ieu, je suis vissé ici définitivement, heureux ici seulement comme tous ceux qui sont autour de moi. Car nous savons ce qui s'y passe et combien il est important d'y être présent pour tenir le lieu afin que la bénédiction y fonctionne, malgré tant d'ennemis sanguinaires..
Tout est simple en Israël et tellement profond.
Ici, 'Hévrone, c'est le lieu par excellence des couples heureux, nos Patriarches et Matriarches. Que le Ciel nous aide tous. On n'est jamais seul dans la néchama complète et pure dans laquelle nous avons été créés en un seul être, où chacun est le yédid nafchi de l'autre, éternel. On ne se lâchera jamais, on ne s'oubliera jamais, comme nos patriarches et matriarches, comme l'Aimant et l'Aimée du Cantique des Cantiques.

Nous descendons de l'autobus. On se lave les mains. Et nous voyons au bas de l'escalier qui monte vers l'esplanade.

Puissance, majesté, pureté, nous franchissons 40 siècles dans la présence, dans la même langue.
Va yiyou 'haïé Sarah, les mots chantent en nous dans le lieu de leur présence (Ecouter ici pour les achkénazim).
Il faut des marches pour s'élever, chir ha maâlote comme disent les psaumes.
Nous avançons, nous approchons.


Dirigeons-nous d'abord vers l'angle du batiment, devant nous un peu à droite.
C'est l'endroit le plus proche de la tombe de Yits'haq qui est juste derrière le mur
et, comme nous ne pourrons pas le visiter, respectueusement recueillons-nous.
Se trouve-là déjà celui qui m'a donné les fascicules. Qu'il soit béni.



Approchons. Ce sont les pierres typiques de Hérode (Hordous) qui a aussi fait bâtir le Kotel,
c'est la même découpe, les mêmes petits coups de marteau, je ressens toujours les ouvriers qui les ont donnés, quand je les vois de près.
Au Kotel, les pierres descendent profondément dans le sol, ici, les pierres taillées sont posées sur
les autres comme si nos Pères voulaient être enterrés dans la vraie pierre vierge.



Ssur le mur il est écrit, qévér Yits'haq vé Rivqa, la tombe d'Isaac et Rivqa son épouse.


Levons la tête, le mur monte, pur et intact depuis 20 siècles. Rien n'a été détruit ici
depuis Hérode, contrairement à Jérusalem.


Cliquer ici pour la suite du reportage visuel (page 2).

Retour ICI ( à la page des autres exercices d'expression sur les photos de la vie quotidienne)

Retour ICI ( à la page des autres photos de l'auteur du site)


 
Toutes les photos du site sont Copyright de l'auteur (sauf images autorisées externes) - Aucun travail n'est effectué sur le site pendant le Chabbat et les fêtes juives
© Copyright - Textes, informations et webmaster: Dufour