'Hévrone que j'aime

(page 6)

Scénario et photos: Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Retour à la page d'accueil http://www.modia.org

Retour ICI ( à la page des autres exercices d'expression sur les photos de la vie quotidienne)

Retour ICI ( à la page des autres photos de l'auteur du site)


© Copyright Dufour


 PATIENTEZ UN INSTANT PENDANT LE CHARGEMENT DE CES PHOTOS où j'ai cherché à faire vivre votre regard qui cherche et aime sur place, avec ses émotions.


Prenons le temps de prier, d'aimer, de demander. Nous avons prié spécialement pour celles qui se nomment Sarah, Léa, et les autres, et ceux qui n'ont plus ou n'ont pas connu leurs pères et mères, et pleurent souvent de l'essentiel qui leur manque, ils ont sûrement l'aide d'Avraham notre père et de Sarah notre mère. Et notre peuple peut compter sur celui qui n'a pas désespéré de l'unité de Joseph et de ses frères. Et combien ont besoin de trouver celle qui sera et Léa et Ra'hel.

Je me rappelle, grâce à un de mes fils, je suis déjà allé en Jordanie pour être près du lieu où Moché notre maître a regardé la terre d'Israël (lien ici). Il en était privé alors que moi, nous, les petits, les infames souvent, nous y entrons sans difficulté. J'ai essayé de saisir son regard et son émotion vers cette terre dont il savait, Lui, ce que cela veut dire qu'elle est "le lieu de la présence divine, de la Chékhina à venir".

(au loin, la terre d'Israël, vue de l'endroit où serait enterré Moché. Photo de l'auteur)
Non loin de là, étaient en terre aussi, sa soeur sublime et unique, Myriam, sans qui aucun Juif n'aurait jamais existé, et Aharone l'homme de l'amour fraternel parfait.
Je me rappelle aussi ces visites émouvantes dans le Galil mises en photos sur le site: Ribbi Méïr baâl ha ness (lien ici), et Ribbi Chiméône bar Yo'haï (lien ici). Et toutes les autres racines (lien ici). Nos affinités à chacun resteront secrètes avec tel ou tel maître, mais ici on est tous en famille avec tous les autres, unanimes.

Maintenant, il faut repartir. Nourris. Optimistes. De sève, de bonté, et de beauté nourris.
En repassant devant, nous comprenons mieux l'architecte qui a dressé ces murs géants comme nos pères et mères.

et pourquoi ils ont mis de telles pierres, celle-la a plus de 7 mètres de long, nous sommes faits de ces mesures éternelles, aucun peuple ne pourra vaincre des immensités si rebelles. Nous ne plierons jamais sous les guerres ni sous les peines, ce n'est plus besoin de nous tester. Nous sommes droits, pierre et bleu du ciel.


Nous avons des blessures mais si minuscules car, en dessous, ce sont des millénaires d'amour sûr.


N'est-ce pas misère humaine alors que vous nous obligiez, même ici, où vous avez des racines fraternelles aussi, à nous défendre, fils et filles contre vos besoins de nous détruire,


...de prendre notre Torah, et notre terre, comme si tout le monde ne pouvait pas vous suffire, et vos 21 Etats presque vides, et vos puits de pétroles et vos milliards de bénéfices. Nous n'avons que ce petit domicile, et cette Torah divine, laissez nous vivre.
Faire ce travail-la n'amuse vraiment pas nos filles.


Au revoir, 'Hévrone et merci. Le ciel est bleu maintenant, sans nos soucis.


Et je rentre à Jérusalem,

je "vis" à Jérusalem.

et tout cela est à notre disposition.Si facilement.
Rien ne nous empêche vraiment de vivre.
Tant d'autres générations ont souffert de vivre ailleurs.
Pourquoi, "à nous", est-il donné de vivre tout cela. Pourquoi ce don "à nous"?
Il faudrait être très masochistes pour ne pas accepter ce cadeau
et pour ne pas en payer le prix!
Car il y a un prix! Bien entendu.

Baroukh Hachém


Retour au départ du reportage visuel (page 1)

Retour ICI ( à la page des autres exercices d'expression sur les photos de la vie quotidienne)

Retour ICI ( à la page des autres photos de l'auteur du site)



Retour à la page d'accueil

© Copyright Dufour