Netanya, ville d'Israël, aimée des francophones

 

Petit scénario et photos: Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Retour à la page d'accueil http://www.modia.org
© Copyright Dufour


Des lecteurs lointains d'Israël entendent parfois parler de Netanya à l'occasion d'attentats.
Effectivement, nous en avons relatés plusieurs

voyez sur les pages de Modia :

www.modia.org/infos/israel/terreettemple.html
www.modia.org/infos/israel/paixdoslo.html
www.modia.org/infos/israel/victimes.html
www.modia.org/infos/israel/corriger11.html
www.modia.org/infos/israel/corriger4.02.html
www.modia.org/infos/israel/corriger8.1.html
www.modia.org/infos/israel/corriger5.01.html
www.modia.org/infos/israel/corrigerjuly.html
Le 30 mars 2003, un terroriste s’est avancé vers l’un des cafés de la place centrale, très méditerranéenne, de la ville francophone de Netanya.
Des soldats se trouvent à cette entrée et ne l’ont pas laissé passer, il s’est fait exploser.
Les victimes, le volontaire de la mort, louangé par les mouvements palestiniens,
une cinquantaine de blessés dont plusieurs graves.
Comme en d'autrres villes d'Israël. Le but du terrorisme est de susciter la terreur.
Mais cette tactique a échoué, les Israéliens continuent à vivre au rythme normal. Malgré les deuils.


Pour donner une image réelle de Netanya,
en hommage à ses habitants sympathiques,
je présente quelques images sans prétention mais qui la feront connaître à nos lecteurs.
Car c'est bien plus que ces quelques instants d'attentats et de folie.

Voici une vue générale pour vous présenter le site de cette ville et de ses hôtels, et vous y relier par ce lien

Vous voyez bien, la mer, la large plage de beau sable propre, la dune, les hotels de bord de mer, la ville et ensuite la zone industrielle: une ville complète. Mais aussi des caractéristiques particulières:
- on est à 30 km au Nord de Tel-Aviv et à 50 km au Sud de Haïfa où il y a la tombe de Eliahou ha Navi, et on arrive alors en Galilée. Et tout au Nord, on arriverait à la belle falaise creusée par la mer à Roche Hanikra. L'arrière du pays, c'est le Chomrone, et ensuite la Vallée du Jourdain. Voyez la carte ici.
- Nétanya dispose de 14 km de plage, immense, on est sûr d'être au calme.
- une promenade aménagée le long de la mer sur des kilomètres.
- réalisez que la ville que vous voyez fut fondée en 1929 comme une petite communauté agricole de 40 personnes, aidée par Nathan Strauss dont le nom hébra£ique devint le nom de la ville.
- un beau réseau hôtelier, des synagogues pour tous les genres, une promenade centrale où on déambule sans cesse au rythme lent qui n'est pas celui de Tel Aviv ni de Jérusalem.

- on parle français en ville comme en France. Les Tunes sont aussi chez eux. Avec leur langage. Si vous voulez comprendre, allez sur notre lexique tune sur Modia! Et l'affiche est peinte en bleu, évidemment; étonnant qu'il n'y ait pas un poisson dessiné.

La population comprend une large proportion de francophones et, surtout, d'originaires de Tunisie. Les Tunes!
Mais aussi beaucoup d'autres immigrants. C'est une ville qui travaille, derrière les apparences.

Comme dans les villes méditérranéennes, on retrouve chaque jour son siège au café de la place pour rêvasser et regarder les autres et le temps passer. Sous la belle fresque qui donne toute la philosophie de la ville: ce bleu de la mer dont on sait qu'il remonte jusqu'au ciel et jusqu'à la pierre de saphir près du trône de la Gloire. On cherche l'ombre car le soleil est présent mais la douce brise le rend très supportable.


On aime vivre dehors chaque fois que possible. Et le soir les promenades s'animent.
Ici, on sort les Sifré Torah pour aller à la rencontre d'un nouveau qui vient d'être terminé.

On traverse la ville, on se passe le Séfer et l'ambiance donne très fort.
L'air marin est tonique.
Ici, tous les types de Juifs se cotoient, et se croisent sans surprise.

La plage est toujours calme, si large, si longue, mais remarquablement aménagée.


Au loin des pécheurs, éternellement patients, chaque jour que le Ciel leur donne.


Tout est beau, calme et courbes. Même les policiers deviennent dans le ton. Relaxe...
Pas de problèmes de violence des banlieues. C'est le midi bienfaisant.

Quel est le problème? Ou marcher et regarder, ou s'asseoir et admirer, ou descendre
sentir le sable sous ses pieds ou se prélasser dans la grande bleue.


Voilà les problèmes des vacanciers.
Les autres ne sont pas là, ils travaillent, étudient. Préparent les couscous poissons dans les restaurants.
Une ville qui n'a rien à envier à toutes les affiches qui font rêver pour les vacances.

Et à tous les fêtes, les Français arrivent et sont heureux de retrouver leurs amis
et les synagogues accueillantes et leurs rabbins qui leur font gentiment une belle place.

Ma pellicule a embrassé le bleu à n'en plus finir, c'est la faute aux Tunes,
ou à ma paresse de vacancier, pourquoi se fatiguer,
mais la clarté du soleil est bien plus lumineuse que cela. Soyons indulgents.
Allez voir sur place.

Ici la page sur les Sages de Tunisie.

Ici, vos rabbins francophones de Nétanya qui animent une communauté:
Rav Eliahou Azoulay (Tél 09-861 66 45). Heikhal Ribbi Méïr, 38 Smilanski, Nétanya.
Rav Yitshaq Houri. Sidi Fredj Halimi, 11 Kikar Atsmaoute, Nétanya.
Rav Yaakov Mazouz (Tél. 054 381 746). Beit Habad, Gad Makhnes, Nétanya.
Rav David Nacache (Tél. 055-74 11 64). Yeshiva Ets 'Hayim, 14 Chmouel Hannatsiv, Nétanya.
Rav Dreyfus Nétanael (Tél. 055-74 11 64). Mouvement Habad, 14 Chmouel Hannatsiv, Nétanya.
Rav et Mohel Eliahou Riahi (Tél 053.695100). Amit, 14 Kikar Atsmaoute, Nétanya .

Aidez-moi à compléter pour les manques involontaires.