accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
Livre d'or

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :

 

Le ciel de la fête de Yom Haâtsmaoute 2008

Jour de l'Indépendance


(habituellement le 5 Iyar, cette année ce fut le 7 mai 2008 au soir et le 8)

 

Le ciel était sur terre, aujourd'hui (comme il l'est toujours, si nous sommes attentifs dans le coeur). Et les regards étaient vers le ciel la nuit pour les feux d'artifices et le jour pour les parades ultra-rapides des avions.

Le ciel était présent dans les réflexions de la plupart de habitants en ce 60e anniversaire du retour d'Israël à son indépendance envers les autres nations.
J'ai alors reçu un mail, envoyé par une personne de qualité exceptionnelle comme il y en a tant en Israël et à Jérusalem en particulier. Elle suppliait toutes ses connaissances d'oublier les multiples enquêtes, pour corruption ou contraintes sexuelles ou autres, des dirigeants de l'Etat et de revoir, enfin, ce qui est important: que tout cela permet de détourner l'attention de la liquidation accélérée des territoires de l'Etat d'Israël par ces dirigeants pour les donner aux Palestiniens qui en feront ce que l'on sait. En effet, on apprend encore hier qu'Olmert donne l'autorisation de remettre des cartes d'identité à plus de 20000 Palestiniens entrés illégalement et des dizaines de milliers d'habitations illégales des Arabes n'ont aucun ennui (et tant mieux pour eux) mais, par contre, suppression continue des barrages de sécurité qui contrôlent pour empêcher les attentats, à la demande de Bush qui viendra dans quelques jours vérifier si ses ordres sont exécutés et acharnement par l'armée et la police contre quelques centaines d'habitations juives qui n'ont pas reçues d'autorisation légale et tentatives de milliers de Juifs de s'opposer à ces mesures: on ajoute une guerre civile entre frères en coopération avec les actions des ennemis contre nous. La folie totale.
Un autre écrit une prière pour l'Etat sous une forme nouvelle dans la conjoncture actuelle. Elle paraît dans le plus grand journal d'Israël: Yédiyote A'haronote. Elle suscite des réactions vives placées en bas de son article.
Une autre initiative, le Rav Eliezer Mélamed, Doyen de la Yeshiva hesder (études talmudiques parallèlement au service militaire prolongé) diffuse la beauté de la position du Rav Kook envers la terre d'Israël et sa vision que cet Etat imparfait est un pas de plus vers la délivrance globale. Il faut lire sa démonstration. Il y déclare que l'établissement de l'Etat d'Israël a permis la vie aux individus et au corps entier et l'accomplissement de la mistva de la Torah d'habiter sur le terre sainte d'Israël (Nombres 33,53 et Devarim 11,31 et le Rambane qui les commente). Il ajoute que cela abolit la honte de l'exil et la profanation du Nom de Dieu ainsi qu'il est dit dans Devarim 28 et dans Ezékiel 36, 4-20 il est dit que c'est un signe de la rédemption, la guéoula.

Il rappelle que seulement environ 22000 Juifs ont été tués dans toutes les guerres d'Israël depuis 1948 contrairement aux 6000000 pendant la Choa sans compter les innombrables sous l'empire des nations chrétiennes et islamiques auparavant. Il termine en rappelant que le nombre de Juifs vivant dans la Torah sur la terre d'Israël et y étudient est plus élevé que dans tout autre pays au monde et dans l'ensemble des nations où ils sont dispersés.


Un sondage réalisé cette semaine démontre que l'immense majorité des Israéliens se vivent plus comme Juifs que comme Israéliens. Mais n'oublions pas qu'Israël est un nom saint, celui de l'identité et comporte en son sein le nom de D.ieu (El). Ils veulent seulement dire par là qu'ils n'accordent pas de crédit à la conception de certains se disant "post-sionistes" et déniant le judaïsme et ne voulant voir dans Israël qu'un pays comme les autres dont ils s'autoproclament être les nouveaux prophêtes et les phares. Mais, en fait, ces masochistes qui haïssent leur identité passent le plus grand de leur temps à l'étranger à plaider pour qu'Israël perdre sa spécificité identitaire et pour cela ils récoltent régulièrement des prix littéraires ou autres. Ils penchent tellement vers ces autres identités. Et les milliers et milliers d'immigants venant de ces pays occidentaux dont ils connaissent bien plus qu'eux le niveau de culture les trouvent ignares et en cela et envers leur propre culture. Le peuple juif a connu cela dès l'épisode du Veau d'or. Ils ne font que répéter ce scénario.

Enfin, l'événement fut aussi la révélation de la dernière affaire du Chef du gouvernement: une corruption massive depuis des années. Il a promis de démissionner s'il est inculpé et les politiciens ne pensent qu'à la succession et aux élections. Le peuple a pensé aux 60 ans de cette nouvelle histoire qu'ils vivent en direct.

Le soir, dans toutes les agglomérations a eu lieu un court feu d'artifice qui en raison de tout ce qui se passe et est présent au coeur et à la tête des Israéliens et de l'impossibilité de réaliser des dépenses grandioses fut bref. En voici quelques images devant ma fenêtre. (Je suis persuadé de votre stupéfaction concernant toutes les beautés qui se déroulent devant ma fenêtre mais je vous donne les preuves en photos que cela est véridique). Voici le début, timide et incertain comme l'espoir qui est mélangé de noir soucieux, de quelques bribes de lumières et d'une beauté que l'on espère plus grande.

et parvient la percée de la lumière qui disperse les ténèbres

et la beauté se présente comme l'oiseau de paix et d'amour. Vraiment nous n'avons aucune raison de douter et de rester loin et contrairement à tous les mots que nous disons dans l'étude et la prière.

et la jubilation arrive de tous côtés: nous n'avons pas été déçus.

La démonstration a été brève mais concluante.

 

La nuit se disperse et vers midi, nous entendons un sourd grondement d'avions qui se rapproche du lointain depuis le Sud et semble arriver directement vers ma maison située au coeur de Jérusalem Et voici ce point qui s'approche à une vitesse fantastique:

Je revis en un instant mes images de guerre quand j'étais tout petit et des avions allemands ou anglais se battant ou fonçant vers nous pour mitrailler et bombarder et la peur de l'enfant fuyant m'est revenue avec la joie d'avoir réagi alors avec courage mais les larmes me sont montées pour les dizaines et dizaines de proches qui y ont laissé la vie.
Ils approchent vraiment vers nous:

et ils commencent devant ma fenêtre une exhibition, sortent des traines blanches puis blanches et bleues. J'ai saisi mon appareil photo pour vous, pour que vous viviez Jérusalem en direct. Tout cela est terriblement rapide.

ils se rapprochent encore comme s'ils allaient atteindre nos maisons

Vivez-le avec moi: les voici près des arbres devant la maison:

Ils sont entrés directement dans notre voisinage quotidien:

réalisez la proximité: comme si tout cela est pour vous et pour moi.
Baroukh Hachém qui donne aussi les moyens de vous partager cela.

et ils remontent dans le ciel

décidés à monter aussi haut que nos espoirs. Reviendront-ils?

Ils ne continuent pas vers les sommests: la Torah n'est pas dans les Cieux mais sur la terre pour que nous vivions!

et reviennent vers nous, en tous cas ils tournent là devant mes yeux:

Ils se rapprochent à nouveau dans une périlleuse descente

et brusquement remontent à la verticale. En ce moment, nous pensons:

vraiment quelle audace et puissance ces frères israéliens,

et cela à une vitesse folle dans un si petit espace:

et une nouvelle courbe recommence, que vont-ils nous donner encore?

Toujours excessifs!

Ils semblent avoir oublié qu'ils sont si proches du sol,
quelle assurance!

Ils brodent de leurs fils bleus et blancs
mais leur amour de la terre d'Israël qu'ils voudraient embrasser
me semble inadmissible par son extrême.

Oh! C'est simplement un lev, un coeur qu'ils voulaient dessiner
et ils étaient capables de cette calligraphie hébraïque moderne!

Voyez comme ils ont eu besoin de raser le sol pour le réaliser.
Sûrs qu'ils savent nous défendre. C'est cet enseignement de confiance
qu'ils veulent transmettre par là à tout le peuple, réalisant ces prouesses
ainsi de ville en ville aujourd'hui.

Cette fois, vraiment, c'est pour vous et pour moi qu'ils passent si près de nous.
Oui, nous sommes proches de vous, tous ces jeunes qui donnent leur vie pour nous.

J'imagine qu'ils nous ont donné le maximum et nous mettent
devant les yeux ce blanc et ce bleu, couleurs d'Israël et Ciel.

Ils passent à nouveau derrière les arbres comme au début

un dernier au revoir

qu'ils prolongent un instant

et ils s'éloignent. Cela vous semble long mais n'a duré qu'une minute au plus.

Restent les belles caresses du bleu et du blanc qui s'enlacent et s'estompent lentement.

arrive alors lourdement un hélicoptère de transport ou d'attaque

puis de dangereux avions de combat qui protègent des attaques lointaines

et leur immense avion de ravittallement en vol

 

C'est fini, le grondement s'éloigne et les images de guerre,
de défense et d'attaque et de combats violents et meurtriers.
Nous ne voulons que la paix entre les peuples et les humains.

Pendant tout ce temps, veillait là haut en plein jour la lune qui
réverbère la lumière céleste, pourtant ce n'était pas la nuit.
Mais c'est un symbole: toujours c'est la nuit
et le danger et le mal, et le courage, et la confiance, et l'aide assurée.

.

Je n'ai retouché aucune de ces photos. Elles sont comme je les ai vues et photographiées. Avec vous. Et tellement rapidement. Il faut voir et saisir les dons quand le Ciel nous les donne.



 
© Copyright 
Dufour