Modia
Page d'accueil

Le Lév Gompers
Comment étudier
le Talmud
La Torah
L'étude
des 54 sections
Les poèmes
L'auteur
Ses publications
Livres et articles
Infos utiles
Liens et lieux d'étude
Commander
Pour commander
l'une de nos publications
S'inscrire
pour recevoir régulièrement les nouveautés du site
Nous écrire
 

Calendrier

par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour

Le mois de Av 5758 (24 juillet-22 août 1998)

Le 9 Av (2 août) et le 15 Av (7 août)


Situation
Le mois de Av comporte cette année
- 5 chabattotes ; avec la dernière paracha du livre Bamidbar,les Nombres (parachiyotes Mattoteet Massêi) et les 4 premièresdu dernier livre de la Torah nommé Devarim ou le Deutéronome(parachiyotes : Devarim,Véet'hanane,Êqév,Réé).
- la journée du 9 Av (ticheâ bé av). Cette année, elle tombeun chabbat et la célébration et le jeûne sont reportés aulendemain, le 10 av (2 août).

Le centre du mois : le 9 Av
On a décrit déjà les catastrophes qui ont marqué le 17Tamouz.
Trois semaines après, les catastrophes les plus grandes ont eulieu le jour du 9 av :
- promulgation de l'interdiction d'entrée en terre d'Israëlpour la génération du désert qui avait fauté de façonrépétée.
- incendie du premier Temple (en 586 avant l'ère vulgaire).
- destruction de Bétar par les Romains et et interdictiond'enterrer les milliers de morts.
- la charrue est passée sur l'emplacement du second Temple, après sadestruction, par le romain Turnus Rufus(année 68 ou 69 ou 70, dans le compte vulgaire).
- de nombreuses autres catastrophes : exterminations par lescroisés, expulsion d'Angleterre en 1290, en 1306 expulsion deFrance par Philippe 4, décrêt de l'expulsion par les roiscatholiques d'Espagne, décisions d'extermination des nazis dansnotre génération.
Les trois semaines qui précèdent le 9 av furent donc dessemaines douloureuses et terribles.
Pour nous, elles seront donc marquées par des commémorations detristesse et de repentir dont les halakhotes pratiques peuventvarier d'une communauté à l'autre. Il faudra toujoursconsulter le rabbin.

Jeûne
Le 9 av est l'un des 5 grands jeûnes (3 Tichri, jeûne deGuédalia, 10 Tévét, 17 Tamouzet 9 Av : voir Zacharie 8, 19 ).Cependant, le jeûne du 9 av est exceptionnel car il est uneobligation pour tout Israël, hormis ceux qui ne peuvent lesupporter en raison de leur santé. Ils limiteront alors aumaximum leur nourriture.
A l'avenir, ces 5 dates se changeront en jours de fêtes (voir letraité Roche hachana, page 18 b).

Le chabbate avant le 9 av
Il est nommé Chabbate 'Hazone, du nom de lahaftara qu'on lit après la paracha Devarim. Cette haftara, commeles deux précédentes (Divréi Yirmiyahou et Chimêou)nous rappelle les catastrophes terribles qui tomberont sur lepeuple s'il s'écarte de la Torah de vie pour choisir une voiede mort. Ces trois haftarotes sont nommés en araméen : lestrois du désastre (Tlata dé pour ânouta)
Après le 9 av, on lira pendant 7 semaines des haftarotes deconsolation, d'où le nom de Chivêa de né'hamata.
Ce chabbat comporte les mêmes caractéristiques que toutchabbat (préparation pour donner au jour toute sa beauté,repas, fête), sauf que le jeûne commencera immédiatement à lafin du chabbat, sans avdala avec la seule bénédiction de boréméoréi ha éche sur une bougie. On reporte la havdalaà la fin de la journée du 9 av avec deux seules bénédictions(haguéféne, lein kodéche lékhol).

Les prescriptions de pénitence
1. A partir du 1 Av
(les jours les plus terribles del'histoire avant le 9).
On ne fait plus de réjouissances, ni de mariages (lesfiançailles nécessaires peuvent se dérouler avec repas).Onn'achète pas d'habits ni objets, hormis les chaussures qui nesont pas en cuir et que l'on porterait au 9 Av. On s'abstient demanger de la viande (hormis pour un repas de brite mila,circoncision). On ne fait pas de lessive, hormis pour les jeunesenfants et les malades. On ne se coupe pas les cheveux ni labarbe. On ne prend pas des bains pour le plaisir, mais uniquementce qui est nécessaire pour l'hygiène.

2. Prescriptions pour le 9 Av
- jeûne reporté au 10 en raison du chabbat
- le jeûne total commence au coucher du soleil jusqu'aucoucher du soleil du lendemain,
- pas de relations conjugales,
- pas de chaussures en cuir, ni parfums, ni toilette (hormisquand on s'est sali, ainsi que pour les jeunes enfants et lesmalades),
- le soir et le matin, on s'assoit sur le sol ; beaucoup dormentsur le sol sans oreiller moelleux ;
- le matin, nétilate sur les doigts seulement,
- on ne salue pas ceux que l'on rencontre, mais on peut répondresi quelqu'un qui ignore vous salue,
- pas de conversation légère ni de plaisanteries,
- on ne travaille pas jusqu'à midi (usage) ; le traité Taânite30 b dit que celui qui travaille ce jour-là ne tirera rien debien de ce travail.
- la synagogue est presque dans l'obscurité, le rideau (parokhète)de l'armoire aux rouleaux de Torah (arone haqqodéche) estchangé ou supprimé, les participants assis par terre ou sur dessièges différents, le ton grave et monotone, on lit lesLamentations Eikha et des récits plaintifs, les kinote,variables suivant les traditions.
- certaines communautés ne mettent ni téfillines ni tallite,certaines seulement à min'hah.
- les habitants de Jérusalem ont coutume de se rendre au muroccidental (le kotél) ce jour-là et d'y réciter lestextes.
- les femmes de certaines communautés, comme les yéménites,utilisent des parfums en liaison avec les textes qui parlent del'avenir de fête et de la naissance du Machia'h ben David qui seproduira ce jour-là.
Sociologiquement, en Israël de nos jours, le non respectostensible de ces coutumes sur un point si sensible à toute lacommunauté par quelques personnalités publiques est souventconsidéré comme un acte de profanation provocatricedélibérée. Les Sages sont occupés à autre chose qu'à yréagir.
Les courants réformés américains avaient abandonné cescoutumes centrales traditionnelles, et ils semblent revenir auconsensus séculaire par des cérémonies particulières.

Espoir
Selon ce que nous avons déjà dit pour le mois de Tamouz etselon une conception générale dans le judaïsme au sujet de laconversion du mal en bien, le 9 av deviendra un jour de fête parla naissance du Machia'h (Traité Bérakhote de Jérusalem 2,4).

Lecture personnelle de préparation pour tous pour tous :
Vayiqra (Lévitique ) 26, 39-40
Jérémie 26, 18
Zacharie 8, 19

Lecture personnelle pour les étudiants avancés en hébreu:
Sur les cinq catastrophes : michna Taânite 4,6
Traité Taânite 13 a et 29 a
Rambam : Michné Torah, Zémanim, Hilkhote Taâniyote, 4, 5(volume 3)
Choulkhane Aroukh, Ora'h 'Hayim, 549 et suivants.

Halakha pratique
Pour toute question ou incertitude : une seule règle estd'étudier soi-même et de s'assurer en questionnant le rabbin,et non les simples voisins, pour les précisions. Lesinformations ici données tombent sous cette règle et ne sontpas des prescriptions.


Etude
Le 15 Av (Tou béAv)
(7 août)


Le mois vire ensuite et le 15 du mois de Av est une date quicomporte de nombreuses manifestations festives comme il estdécrit dans la michna et à la fin du traité Taânite, pages 30b et 31 a (fin de tous les jeûnes !) :

Michna : Rabbane Chimeône ben Gamliél dit : il n'y a pas eude fêtes plus joyeuses en Israël que celle du 15 Av et de YomKippour (car c'est le jour où le peuple fut pardonné et où lessecondes tables de l'alliance furent données).

Concernant le 15 Av :

1. Ce jour-là les mariages entre les tribus d'Israël furentautorisés pendant une génération (cf Bamidbar 36, 6...).

2. Ce jour-là, il fut autorisé à la tribu de Bineyamine dese marier parmi tout le peuple et de réintégrer la communauté( Juges 21, 18...).

3. C'est le jour où Hachém recommença à parler à Mochéquand tous ceux qui devaient périr dans le désert avaientdisparu.

4. C'est le jour où les barages établis par Yéroboâm pourempêcher de monter à Jérusalem, furent supprimés (I Rois 12,29, ; II Rois 18, 4).

5. C'est le jour où l'autorisation fut accordée d'ensevelirles corps des victimes lors de la prise de Bétar. Et on instituaalors la bénédiction hattov véhamétiv" (hattovle bon, parce que les corps ne s'étaient pas décomposés, hamétivparce qu'ils furent enterrés).

6. Ce jour-là on arrêtait d'accomplir la besogne lourde etdifficile de couper du bois pour l'autel, car le soleilcommençait à briller moins et le bois n'était plus assez sec.

7. A partir de ce jour-là, celui qui augmente son étude,augmente la durée de sa vie (et inversement).

8. Plus que tout, ce jour-là, la joie étaient grande en toutIsraël et c'était un jour très attendu car la sociétéorganisait les rencontres pour tous ceux qui n'étaient pasmariés, selon un rituel précis, saint et égalitaire :
toutes les filles de Jérusalem et d'Israël qui n'étaient pasmariées s'habillaient de blanc avec des vêtements de tissus quiavaient été passés dans le miqvé. Les robes étaientéchangées pour ne pas créer de différence selon la richesseet n'humilier aucune. Les jeunes filles allaient chanter etdanser ensemble dans les vignes. Et ceux qui n'avaient pasd'épouse s'y rendaient. Elles chantaient : "regardebien" ; les plus belles chantaient : "que vos yeuxsoient sensibles à la beauté, car elle est plus importante quetout" ; celles de bonne famille chantaient : "une femmeest destinée à avoir des enfants" : celles quiétaient riches chantaient : "faites attention à larichesse" ; celles qui n'étaient pas belles chantaient :"choisissez seulement pour la gloire du ciel et pour nouscouvrir d'or".

9. Les commentaires de la michna relient cela à deux étapes: le don de la Torah décrit comme fiançailles, et le jour de lajoie de Son coeur (Cantique des Cantiques 3, 11) qui sera celuide l'achèvement complet du Temple.

10. Tout cela est augure des choeurs qui chanteront dans lejardin d'Edén en présence de Haqqaddoche Baroukh Hou, solon leverset 25, 9 du prophète Isaïe. (le lire).

Le talmud dit que celui qui ne sent pas la douleur et ne portepas le deuil de Jérusalem ne portera pas non plus la joie durétablissement de Jérusalem dans sa splendeur. C'est bien cequ'expriment ces deux dates du 9 et du 15 Av.

Jeu : aller retrouver ces 10 enseignements dans lamichna et dans le talmud à la page indiquée, et rendre àchaque Sage ce qu'il a dit :

Rabbah bar bar 'Hanna, Oula, Rav Matena, Rava, RibbiEliêzér, Rav Yéhouda, Rav Yossef, Rav Na'hmane, Rav Ménachia,Rabbane Chimeône ben Gamliél,...


© Copyright 1976-1998
Roger Dufour