Le développement personnel
de la 4e et de la 5e semaines

pendant la période du Ômér
entre Péssa'h et Chavouôte

par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Site Modia.    http://www.modia.org


Avançons dans une période de développement personnel...

Le travail de la 4e semaine, sur netsa'h, victoire ou assurance
(à partir du 7 Iyar, 16 avril 2013 au soir et le 17 avril , 22e jour de l'Ômér, 'hésséd ché bé nétsa'h)


Le travail de la 5e semaine, sur hod, splendeur de beauté
(à partir du 13 Iyar, 23 avril 2013 au soir, 14 Iyar, et le 24 avril, 29e jour de l'Ômér, 'hésséd ché bé hod)


Le travail de la 6e semaine, sur yéssod, la sexualité et sainteté des tsadiqim
(à partir du 20 avril au soir, 20 Iyar et le 21 Iyar, 36e jour de l'Ômér, 'hésséd ché bé yessod)

Plan

  • Quel travail personnel réaliser sur soi-même pendant le Ômér ?
  • Les principes préalables de Ribbi Moché Cordovéro
  • Le travail progressif, lent et systématique de la 1e semaine sur les middotes (tendances et attitudes) de bonté ('hésséd).
  • conceptuellement,
  • pratiquement et activement
  • pratiquement et passivement.
  • Le grand art de la conscience juive de l'épreuve.
  • I. Les dimensions psychologiques dans le développement personnel juif
  • II. Les dimensions au-delà du psychologique dans le développement personnel juif
  • Le travail de la 2e semaine de l'Ômér  sur les middotes (tendances et attitudes) de force guévoura.
  • Le travail de la 3e semaine de l'Ômér sur les middotes (tendances et attitudes) de beauté tiféréte.
  • La 4e semaine travaille sur les middotes (tendances et attitudes) d'assurance nétsa'h.
  • La 5e semaine travaille sur les middotes (tendances et attitudes) de rayonnement et splendeur hod.
  • La 6e semaine travaille sur les middotes (tendances et attitudes) d'union fécondante et sexualité yéssod


  • La libération de ce que représentait Mistrayim, Egypte (angoisse, esclavage volontaire, perte de l'identité, assimilation à d'autres cultures et à d'autres dieux, glissement progressif vers la destruction) s'est faite par don gratuit de Hachém pendant le jour de Pessa'h ; mais, ces forces négatives se ravivent et augmentent immédiatement leur prise si un travail personnel n'est pas entrepris sur soi-même. C'est ce que nous enseignent tous nos Sages et ils ont prescrit pour cela le compte du Ômér et des techniques pour réaliser ce développement personnel.



    Quel travail personnel réaliser sur soi-même pendant le Ômér ? 
    La tradition nous enseigne que ce processus personnel de libération doit être fait pendant les 49 jours pour que nous soyions capables de recevoir la Torah pendant la fête de Chavouôte
    Ce processus personnel de libération doit être fait systématiquement sur chaque dimension de nos tendances (middotes)

    Voilà pourquoi chaque semaine est consacrée au travail sur l'une de ces middotes (d'abord la bonté 'hésséd, puis la force guévoura, puis la beauté tiféréte, puis l'assurance nétsa'h, puis l'expansion hod, puis l'union et la sexualité yéssod, et la complétude royale malkhoute...) ; on peut se reporter au TomérDévora, Palmier de Dévora, de Rabbi Moché Cordovéro, pour comprendre et accomplir ce travail qui est à la fois spirituel, moral et psychologique. Chaque semaine est consacrée à un travail particulier, mais également chaque jour de chaque semaine. Nous le suivrons comme manuel de développement personnel jusqu'à Chavouôte. Ce processus doit se dérouler lentement, sur 49 jours. 

    La libération de Pessa'h elle, devait être soudaine, comme toute décision peut être l'aboutissement d'une longue réflexion mais, finalement, la décision est soudaine (bé'hipazone). Tous ceux qui ont répondu à la logique juive de la montée en Israël (âlia) connaissent ces deux étapes de mûrissement lent et de décision définitive. Et, à l'heure où la décision est possible et où seule la décision de liberté est en jeu, si l'homme ne fait pas le choix, comme pour la sortie d'Egypte, il a perdu alors le "temps favorable" que Hachém lui donnait (davar tov béîto). Il avait reçu le don gratuit de la lumière progressive et, finalement, il dit "non" ou "oui". La fête de Pessa'h est marquée par ce "bé'hipazone" (en hâte) mais le Ômér qui suit est marqué par le travail progressif, lent et systématique
    La première semaine se caractérise par le travail sur la bonté, hésséd


    Le travail progressif, lent et systématique selon les principes que pose Ribbi Moché Cordovéro :

  • nous sommes fait à l'image et à la ressemblance du Créateur,
  • nous vivons de Son influx,
  • ...si nous le laissons nous pénétrer par la prière et par le travail sur nous-mêmes dans des actes effectifs ;
  • les semaines du Ômér sont propices à ce travail.

  • Cela se résume dans le principe : ha adam raouille ché yitdamé léqqono (il est pertinent que l'homme se rende semblable à son créateur).

    Note - Ribbi Moché ben Yaâqov Cordovéro (1522-1570), élève de Rabbénou Yosséf Caro, Marane, et de Ribbi Chlomo Alkabéts auteur du Lékha Dodi fut le maître de Ribbi Yits'haq Louria, le Ari. Ses livres les plus connus sont Pardés Rimonim (livre très spécialisé de caballe), Or Néêrav (plaidoyer pour la caballe) et Tomér Dévora (livre de moussar, morale du comportement pour l'ensemble du public, fondé sur la compréhension de toute la Torah jusqu'aux niveaux les plus intimes et les plus élevés mais traduits en modèles clairs et simples de comportement interne et externe pour tout le peuple).
     



      La 4e semaine travaille sur les middotes (tendances et attitudes) d'assurance nétsa'h.

    et, à l'intérieur de cette dynamique, chaque jour de la semaine on travaillera sur une dimension particulière dans nos comportements :
     La photo du jour par l'auteur de Modia présente une image de la Création (expression et enseignement de Hachém),
    pour être plus sensible à la dominante éducative du jour.


    Aujourd'hui, dans chacun de nos actes, dans nos pensées et sentiments, dans notre maison et habillement, dans nos projets et la profession, dans notre vie affective, dans notre confiance et prière, dans nos relations, développer l'expansion de la bonté 'hessed
    dans la victoire netsa'h, c'est cela le travail personnel quotidien pendant le Ômér.

    (22e jour de l'Ômér, 'hésséd ché bé nétsa'h)




    Aujourd'hui, dans chacun de nos actes, dans nos pensées et sentiments, dans notre maison et habillement, dans nos projets et la profession, dans notre vie affective, dans notre confiance et prière, dans nos relations, développer l'expansion de la force guévoura ou dine
    dans la victoire netsa'h, c'est cela le travail personnel quotidien pendant le Ômér.

    (22e jour de l'Ômér, 'hésséd ché bé nétsa'h)




    Le
    23e jour de l'Ômér, guévoura ché bé nétsa'h, dans chacun de nos actes, dans nos pensées et sentiments, dans notre maison et habillement, dans nos projets et la profession, dans notre vie affective, dans notre confiance et prière, dans nos relations, développer l'expansion de la force guévoura
    dans la victoire netsa'h, c'est cela le travail personnel quotidien pendant le Ômér.





    Aujourd'hui, 24e jour de l'omer, dans chacun de nos actes, dans nos pensées et sentiments, dans notre maison et habillement, dans nos projets et la profession, dans notre vie affective, dans notre confiance et prière, dans nos relations, développer l'expansion de la beauté, tiféréte
    dans la victoire netsa'h, c'est cela le travail personnel quotidien pendant le Ômér.





    Aujourd'hui, 25 du omer,netsa'h, dans chacun de nos actes, dans nos pensées et sentiments, dans notre maison et habillement, dans nos projets et la profession, dans notre vie affective, dans notre confiance et prière, dans nos relations, développer l'expansion de la persévérance et endurance netsa'h
    dans la victoire netsa'h, c'est cela le travail personnel quotidien pendant le Ômér.




    Aujourd'hui, 26 omer, hod resplendissante lumière dans chacun de nos actes, dans nos pensées et sentiments, dans notre maison et habillement, dans nos projets et la profession, dans notre vie affective, dans notre confiance et prière, dans nos relations, développer l'expansion de la sexualité et de l'union yéssod
    dans la victoire netsa'h, c'est cela le travail personnel quotidien pendant le Ômér.





    Sculpture de notre amie Anna Waisman, zal


    Aujourd'hui, 27 omer, yéssod  qui est dans netsa'h, union dans chacun de nos actes, dans nos pensées et sentiments, dans notre maison et habillement, dans nos projets et la profession, dans notre vie affective, dans notre confiance et prière, dans nos relations, développer l'expansion de la complétude royale malkhoute
    dans la victoire netsa'h, c'est cela le travail personnel quotidien pendant le Ômér.



    Aujourd'hui, 28 omer, malkhout  qui est dans netsa'h, heureuse domination et harmonie et respect et équilibre dans chacun de nos actes, dans nos pensées et sentiments, dans notre maison et habillement, dans nos projets et la profession, dans notre vie affective, dans notre confiance et prière, dans nos relations, développer l'expansion de la complétude royale malkhoute
    dans la victoire netsa'h, c'est cela le travail personnel quotidien pendant le Ômér.


     

     

    La 5e semaine sera mise à jour pour 2010: elle travaille sur les middotes (tendances et attitudes) de rayonnement et splendeur hod.
     

    le 1e jour de la 5e semaine: 14 Iyar, 29e jour de l'Ômér
    la bonté 'hésséd dans... l'expansion splendide de beauté hod
    le 2e jour de la 5e semaine: 15 Iyar, 30e jour de l'Ômér
    la force guévoura dans... l'expansion splendide de beauté hod
    le 3e jour de la 5e semaine: 16 Iyar, 31e journée de l'Ômér
    la beauté tiféréte dans...  l'expansion splendide de beauté hod
    le 4e jour de la 5e semaine: 17 Iyar, 32e jour de l'Ômér
    l'assurance nétsa'h dans...  l'expansion splendide de beauté hod
    le 5e jour de la 5e semaine: 18 Iyar, 33e jour de l'Ômér
    l'expansion splendide de beauté hod dans...  hod LA FETE DE LAG BA OMER
    le 6e jour de la 5e semaine: 19 Iyar, 34e jour de l'Ômér
    l'union de sainteté et la sexualité yéssod dans... l'expansion splendide de beauté hod
    le 7e jour de la 5e semaine: 20 Iyar, 35e jour de l'Ômér
    la complétude royale malkhoute dans... l'expansion splendide de beauté hod

    Après le texte ci-dessous de Ribbi Moché Cordovéro, voyez la méditation sur l'intériorité de la Torah telle qu'elle est typique en chaque jour de cette 5e semaine, et cela par de splendides photos.


    TEXTE DE RIBBI MOCHÉ CORDOVÉRO sur la 4e et la 5e semaines en même temps
    (avec notre commentaire de présentation) :

    Comment l'homme s'éduquera-t-il lui-même pour se développer dans la midda (tendance et attitude) de netsa'h, victoire ou d'assurance ?

    Le Rav pense avoir été assez clair pour faire comprendre qu'il y a un parallélisme complet de ce qui se produit entre "le Ciel" et nous et entre ce que nous faisons aux autres
    Ou bien nous agissons comme il le faut et la bénédiction descend, ou la vie de la Torah.
    Ou bien, nous agissons mal et les sources de vie d'en-haut ou de la Torah se ferment.
    Il s'ensuit des conséquences pratiques :

    1.
    Le Rav réunit ces deux plans en montrant que ce qui est ainsi demandé de tous, l'est a fortiori envers les étudiants de la Torah (lomedé hattorah, c'est à dire chacun de nous puisque nos lecteurs veulent vivre dans la Torah et étudient pour cela). Plus que tous autres, ils sont les véhicules de la bénédiction dans le monde.
    A tel point que les étapes de descente de la bénédiction qu'est la vie de la Torah (étapes qui succèdent à la séfira Tiféréte ou Torah) sont nommées "étudiants de la Torah" (lomedé hattorah). Ce sont particulièrement les étapes de Nétsa'h (victoire ou assurance) et de Hod (rayonnement splendide de la beauté)
    Pour mieux le faire comprendre, nous pouvons dire ceci : dans les 3 études précédentes de chacune des trois premières semaines (bonté 'hésséd, force guévoura, beauté tiféréte), nous avons été avertis avec précision des conditions de base et nous avons reçu la Torah dans toute Sa beauté. Maintenant, il s'agit de la piloter : nous devons être des "étudiants de la Torah (lomedé hattorah)" c'est-à-dire des transmetteurs ou canaux, ou pilotes excellents de la bénédiction.
    C'est pour cela que le Rav dit que la première tâche, maintenant, est "d'aider les étudiants de la Torah",
    véhiné, richona, tsarikh lésayéâ lomedé hattorah. C'est-à-dire réussir ce pilotage de la Torah car elle est faite pour en vivre et pour faire vivre.

    Cette aide prendra des formes multiples (procurer, dit le Rav, les besoins de base à ceux qui étudient laTorah et la diffusent dans sa vérité et sa morale, pour qu'ils ne se détournent pas de cette tâche essentielle chélo yitbatélou mi divré Tora, et faire bien attention à ne pas les humilier, et leur procurer les moyens d'étudier, les outils). Il va de soi qu'on est loin de la méchanceté fréquente de ceux qui considèrent ces travailleurs de la Torah comme des fainéants. Moché recevait déjà ces critiques de la part des vauriens qui injuriaient la Torah à travers lui. Cela nous enseigne que, en tous temps, parmi ceux qui n'étudient pas  beaucoup sont hypercritiques envers les étudiants qui se consacrent totalement à la Torah et trouvent mille prétextes pour les attaquer, les minimiser, les mettre en cause.
    Le Rav insiste sur la fragilité de ceux qui étudient et sur le risque grave qu'ils se découragent et renoncent, à cause de ces attaques.
    Ces comportements sont identiques aujourd'hui et nous n'aurions pas pensé à ces périls si nous n'avions pas compris peu à peu au cours des 3 semaines passées du Ômér que nous avons un pouvoir immense dans le monde comme canaux réalisateurs de la Torah.
    (Nous essayons d'y contribuer en donnant aux étudiants de la Torah sur Modia une conception de la Torah qui... tienne la route parce qu'elle est prise aux vraies sources, parce qu'elle n'est pas seulement intellectuelle mais saisit le coeur, les sentiments et l'action de morale et de fraternité).

    Le Rav dit qu'il faut mettre ces étudiants de la Torah en condition de kavod, d'honneur par la subsistance, par la parole et par l'argent et éveiller le coeur des créatures à cela.

    Cela s'exprime par l'expression de renforcer la Torah (ma'haziqim ba) et de la soutenir (vétomkhéya).
    Il faut lire ici le verset 3, 18 du Livre des Proverbes (Michlé).
    (Pensez donc à soutenir le Beth midrache qu'est Modia: ouvrez ce lien-ci).

    Inversement, le Rav demande de la part de ces étudiants de la Torah certaines attitudes précises envers les autres personnes. Nous verrons cela par la suite.

    2. Pour aborder ce second point, il est important que le lecteur s'autorise à lire avec souplesse sans vouloir tout comprendre  ni tout organiser immédiatement. Un lecture souple facilitera la saisie intuitive.
    La deuxième qualité sera de laisser la Torah s'étendre en tout et, donc, de considérer profondément que l'on apprend la Torah de toute personne (chéyilmad mikol adam)  comme il est dit dans le psaume 119, 99 : "de tous (ceux que j'ai considérés comme) mes maîtres j'ai progressé dans l'intelligence (mi kol mélamedaï hiskalti)".
    Car la Torah ne peut pas être complète par l'approche d'un seul Rav (ki éine hattorah michtaléméte étsel rav é'had). Beaucoup font une erreur de ce type en notre génération. Il est clair, cependant, qu'il s'agit ici de gens qui ont déjà étudié longtemps avec un maître et qui, sur leur base complète si l'on peut dire, vont voir ailleurs à juste titre.
    (Commentaire pour la compréhension :
    - après le don de la Torah en Tiféréte (beauté) , la diffusion se fait sur plusieurs directions, de droite, de gauche et du milieu que sont Nétsa'h (assurance et victoire), Hod (splendeur et rayonnement) et Yéssod (union et sexualité). Ils expriment aussi le masculin, le féminin et leur union procréatrice.
    - Cela est dans la manifestation de la Torah, et cela est de façon identique dans nos vies qui intègrent la Torah. A ce niveau, il faut que la Torah passe par nos midddotes (nos façons de nous comporter en nous et dans nos actes).C'est le travail que nous avons à faire chaque jour et pour lequel je place une image afin de mieux ressentir la note intérieure que nous avons à expérimenter en nous et dans nos comportements.
    - Maintenant on comprend ce que dit le Rav quand il parle d'aider les étudiants de la Torah, il s'agit de nous qui devons devenir ces canaux de la Torah rayonnante.
    - Si on insiste chaque semaine et chaque jour sur une note différents, c'est que cela est necessaire: nous ne parvenons pas à intégrer en bloc la Torah.
    - C'est pour cela aussi que nous devons apprendre la Torah dans toutes les directions et avoir un égal appêtit et respect pour les éclairages divers qui complète la compréhension de la Torah. Il va de soi que l'on parle ici de véritables transmissions différentes et partielles de la Torah mais qui sont toutes exactes et venues de Moché Rabbénou et qui ne sont pas des "courants d'opinion ni des tendances qui découpent ceci ou cela dans la Torah".

    - Donc soyons ouverts aux enseignements véhiculés par les différents maîtres véritables des différentes communautés et ne tombons pas dans l'absurdité d'affirmer qu'aujourd'hui il y a un seul Rav qui serait la vérité à lui seul. Cette conception ne serait pas juive mais glisserait vers l'erreur de sectes, telles qu'il y en a eu de nombreuses qui ont dévié ainsi du judaïsme et sont devenues d'autres religions. Ne glissons pas vers ces erreurs).


    Le Rav fait voir en ce sens la nécessité d'étudier également la Torah miqra qui est plus liée à Nétsa'h, et la Michna qui est plus liée à Hod, et la guémara qui est reliée à ces deux côtés et les rassemble (hakkéloula bakkol). En effet, la guémara va depuis la Torah jusqu'à la michna qui précise les règles de comportements ou dinim ou halakha et cela produit une réparation du monde à travers l'union des deux (ché méviya réaya lédiné hammichna min hakkatouv, haré zé tiqqoune lichnéhém ya'had).
    Lien ici pour revenir à l'étude
    sur la bonté (1e semaine)
    sur la force (2e semaine)
    sur la beauté (3e semaine).


    La 5e semaine travaille sur les middotes (tendances et attitudes) de rayonnement et splendeur hod. Photos de l'auteur. Essayer de regarder dans la Torah constamment: Chiviti Hachem lé negdi tamid, dit le psaume.
    Un effort spécial a été fait ci-dessous à l'occasion de la semaine de Lag ba Ômér.
     


    le 1e jour de la 5e semaine: 14 Iyar, 29e jour de l'Ômér: la bonté hessed dans... hod, la splendeur et le rayonnement de la Torah dans nos pensées et actes.
    Regardez et ressentez la puissance de l'action de bonté, mais avec quelle délicatesse exprimée par la finesse des ailes. Ainsi devons nous penser et agir. Et travailler sur ce développement personnel en cette journée.
    Baroukh Hachem pour avoir pu capter cette merveille de la Création par la Torah.



    le 2e jour de la 5e semaine: 15 Iyar, 30e jour de l'Ômér
    la force guévoura dans... l'expansion splendide de beauté hod de la Torah dans nos pensées et actes.

    Regardez et ressentez la puissance de l'action rayonnante (hod) de la Torah exprimée par cette fleur puissante. Ainsi devons nous penser et agir. Ne pas être que Torah rayonnante de bonté, mais aussi avoir la rigueur du dine qui équilibre la bonté. Et travailler sur ce développement personnel en cette journée.
    Baroukh Hachem pour avoir pu capter cette merveille de la Création par la Torah.



    le 3e jour de la 5e semaine: 16 Iyar, 31e jour de l'Ômér
    la beauté tiféréte dans...  l'expansion splendide de beauté hod de la Torah dans nos pensées et actes.
    Regardez et ressentez la beauté (tiféréte) lors de l'action rayonnante (hod) de la Torah exprimée par cette plante lumineuse, harmonieuse, heureuse et assurée. Ainsi devons nous penser et agir. Et travailler sur ce développement personnel en cette journée.
    Baroukh Hachem pour avoir pu capter cette merveille de la Création par la Torah.

     

     

     

     

    le 4e jour de la 5e semaine: 17 Iyar, 32e jour de l'Ômér
    l'assurance nétsa'h dans...  l'expansion splendide de beauté hod de la Torah dans nos pensées et actes.
    Regardez et ressentez la puissance victorieuse de l'action rayonnante (hod) de la Torah exprimée par cette nature. Les feuilles et les ailes et le bec chantent dans la même forme en harmonie la joie et la louange du Créateur qui nous donne un tel monde. Ayons cette assurance et cette joie. Ainsi devons nous penser et agir. Et travailler sur ce développement personnel en cette journée.
    Captons dans nos regards ces merveilles de la Création par la Torah, alors nous maintiendrons le contact avec la Torah. Le prophète écrit au nom de D.ieu: "qu'ils sont malheureux ceux qui ne voient pas l'oeuvre de Mes mains".


    le 5e jour de la 5e semaine: 18 Iyar, 33e jour de l'Ômér
    l'expansion splendide de beauté hod dans...  hod de la Torah dans nos pensées et actes.
    LA FETE DE LAG BA OMER (lien ici). Tout est pureté et lumière rayonnante, c'est en cela que Ribbi Chéméone bar Yo'haï qui a vécu ainsi notre monde est passé dans le monde qui est seulement lumière.
    Regardez et ressentez cette image qui essaie de montrer la pureté dans la matière avec la puissance victorieuse de l'action rayonnante (hod) de la Torah. Les fleurs et tout l'être chantent en harmonie la joie et la louange du Créateur qui nous donne un tel monde. Ayons cette assurance et cette lumière. Ainsi devons nous penser et agir. Et travailler sur ce développement personnel en cette journée.
    Captons dans nos regards ces merveilles de la Création par la Torah, alors nous maintiendrons le contact avec la Torah. Le prophète écrit au nom de D.ieu: "qu'ils sont malheureux ceux qui ne voient pas l'oeuvre de Mes mains".



    Une autre photo, car chacun est sensible à d'autres réalités rayonnantes:

     

    le 6e jour de la 5e semaine: 19 Iyar, 34e jour de l'Ômér
    l'union de sainteté et la sexualité yéssod dans... l'expansion splendide de beauté hod de la Torah dans nos pensées et actes.
    Regardez et ressentez cette image qui essaie de montrer la beauté de l'union et du couple dans la matière avec la puissance victorieuse de l'action rayonnante (hod) de la Torah. Tous ces couples un peu chantent en harmonie la joie et la louange du Créateur qui nous donne un tel monde. Ayons cette assurance et cette joie de la complémentarité. Un peu différents mais aussi proches et indispensables, et harmonieux, attentionnés. Ainsi devons nous penser et agir. Et travailler sur ce développement personnel en cette journée.
    Captons dans nos regards ces merveilles de la Création par la Torah, alors nous maintiendrons le contact avec la Torah. Le prophète écrit au nom de D.ieu: "qu'ils sont malheureux ceux qui ne voient pas l'oeuvre de Mes mains".

     

    le 7e jour de la 5e semaine: 20 Iyar, 35e jour de l'Ômér
    la complétude royale malkhoute dans... l'expansion splendide de beauté hod de la Torah dans nos pensées et actes.
    Pour terminer cette semaine consacrée au rayonnement de la Torah en nos vies, regardez et ressentez cette image qui essaie de montrer la pureté dans la matière avec la puissance victorieuse de l'action rayonnante (hod) de la Torah. Les fleurs et tout l'être chantent en harmonie la joie et la louange du Créateur qui nous donne un tel monde. Ayons cette assurance et cette lumièère. Ainsi devons nous penser et agir. Et travailler sur ce développement personnel en cette journée.
    Captons dans nos regards ces merveilles de la Création par la Torah, alors nous maintiendrons le contact avec la Torah. Le prophète écrit au nom de D.ieu: "qu'ils sont malheureux ceux qui ne voient pas l'oeuvre de Mes mains".


    Lien ici pour revenir à l'étude
    sur la bonté (1e semaine)
    sur la force (2e semaine)
    sur la beauté (3e semaine).
    sur la sexualité (6e semaine).


    Perfectionner l'hébreu en apprenant le vocabulaire hébreu de cette page.

    Lire : 
    - GÉNÉRAL. La sens général de la période du Omér : un développement personnel (et étude sur ce qu'est le tiqqoune)
    - PRATIQUE. Comment compter le Omér : ce soir, chaque jour.


     
    © Copyright 
    Dufour