Roche 'Hoddéche
Le jour du début du mois juif


Voir aussi la page sur la bénédiction de la lune, ici



Etudier aussi la paracha Bo qui traite de cette fête dans la Torah (lien ici).

Sens

Le premier jour du nouveau mois, le Roche 'Hoddéche a une double importance :

1. D'abord le mois juif ne veut pas dire simplement "division de l'année en différentes parties qui seront elles-mêmes divisées en semaines et en jours". 
Le mois juif est mixte (lunaire et solaire) avec une priorité accordée au rythme lunaire : cet équilibre complexe permet depuis des millénaires une conjonction rigoureuse des temps. 
Le mois juif est ainsi différent du mois grégorien courant qui est solaire ou du mois musulman qui est lunaire et se déplace totalement par rapport aux saisons.

Le mot "Hoddéche" qui nomme le mois juif veut dire "renouvellement, 'hiddouche" : il se fait à l'instar du cycle de la lune qui commence, pendant lequel la lune va être de plus en plus lumineuse jusqu'au milieu du mois, ainsi nous devons faire en nous-même et dans notre action un renouvellement. 

2. De plus, comme le premier jour du mois est celui qui coupe avec la routine qui précède , donc, il est encore plus chargé de ce caractère de revouvellement.
 

De quel ordre est ce renouvellement ?

Ce renouvellement 'hiddouche

  • doit être de l'ordre de la lumière, 
  • il éclairera la part d'obcur et de ténèbres,
  • il veillera à unir des contraires (soleil-lune, puissant-plus faible ou dépendant),
  • il nous fera réfléchir à la source de notre lumière, et à Celui qui doit être cette source pour nous, pour le peuple et pour la création.
Les textes qui parlent des niveaux les plus élevés et les plus intérieurs parlent de ce qui se passe pour l'âme en ce jour par rapport au créateur. Ce niveau est proche de celui du chabbate.

Les forces négatives perdent de leur pouvoir ce jour-là, en particulier si le peuple juif participe au renouvellement du jour.

C'est une sanctification du temps qui se joue, et du devenir de l'humanité.
 

Concrètement

1. Le Roche 'Hoddéche est donc un jour d'examen personnel pour parvenir à améliorer.

2. C'est aussi un jour d'attention envers la femme

En particulier, cette dualité met en valeur la part du féminin et du délicat qui doit être pris en compte dans le monde beaucoup plus qu'il ne l'est. En effet, ce jour est particulier parce qu'il est la manifestation du retour de la femme à son niveau le plus élevé où elle a été créée, et cela à partir de son propre être et non pas par l'union avec l'homme comme dans la complétude du Chabbate. C'est en raison de ce caractère exceptionnel du Roche'Hoddéche que la femme juive jouit ce jour-là d'une attention et d'une révérence particulières où elle est fêtée et dispensée de travaux difficiles. C'est un jour d'élévation concrète du statut de la femme, un jour où est reconnu particulièrement sa grandeur et sa noblesse? C'est aussi le jour où ces dimensions concrètes sont comprises par tous comme parlant de niveaux féminins très élevés dans les mondes supérieurs, c'est la la base de notre respect de la femme en ce monde concret qui est à l'image du monde d'En-haut. Ainsi, ce jour-là, la lumière est acceptée sur ce qu'est réellement la femme. C'est cela qui assurera la reconnaissance de Jérusalem et d'Israël qui sont reliés aux dimensions féminines dans le monde.C'est un jour d'élévation de la femme, c'est aussi un jour d'élévation du monde entier car toute la dimension féminine est reconnue. Celle qui a été mise dans le monde par le Créateur.
Le Juif tsaddiq est celui qui ne vit pas seulement dans la sainteté mais c'est celui qui a conscience tout le temps de ces dimensions qui assurent l'équilibre du monde. On dit que ce jour-là, les deux luminaires sont de couronne égale. Tout cela réfère, bien entendu, à la Chékhina, la présence de D.ieu dans le monde. Combien grand est donc le pouvoir de l'homme dans la création continue du monde et dans son amélioration.

3. Voilà pourquoi on doit trouver le moyen de différencier ce jour par un caractère spécial et festif.

Voilà pourquoi on regarde avec précision la lune, dimension féminine de l'univers dans la création ; voilà donc pourquoi la coutume est que -au jour du Roche 'Hoddéche, les femmes doivent être fêtées et dispensées des travaux qui leur sont habituels. Il ne doit en aucun cas tourner en un jour de fête où elle sera encore davantage submergée par les tâches qui accorderont aux autres les agréments collectifs.
C'est pour tous ces traits que nous avons inséré dans le site l'image de la lune embellie par la lumière. On la trouve en cliquant le grand rond central Modia dans la page d'accueil.
 

4. La joie de ce jour se traduira 

- en se dispensant de références à ce qui est triste, de l'éloge des défunts, de jeûne, de certaines prières de supplications ;

- en faisant un repas spécial, en allumant des lumières, en revêtant des habits de fête ;

- en récitant le Hallél qui louange le créateur, le qaddiche Titqabbal, en ajoutant Yaâlé véyavo dans la âmida (grande prière silencieuse et debout comprenant 18 ou 19 bénédictions), en faisant monter quatre personnes pour lire la Torah, en ajoutant l'office de moussaf à la prière du matin, en faisant la bénédiction de la lune ce jour ou les jours suivants quand elle est visible ;

- en rendant visite au maître qui nous enseigne la Torah.


Roche 'Hoddéche dans le Zohar
- A Roche 'Hoddéche, les forces négatives n'ont plus leur pouvoir (I 75b).
- A Roche 'Hoddéche, les tsaddiqim sortent du Jardin d'Eden inférieur et montent dans le Jardin d'Eden supérieur (I 81a. III 159b).
- A Roche 'Hoddéche, on doit aller rendre visite à son Rav (I 127b).
- A Roche 'Hoddéche, les tsaddiqim se prosternent devant Haqqadoche Baroukh Hou (I 156b).
- La lune a été créée pour que l'on puisse fêter le Roche 'Hoddéche (I 236b).
- A Roche 'Hoddéche, le sacrifice qui est offert a pour fonction d'accorder une compensation aux forces contraires pour qu'elles ne nuisent pas (II 269a).
- Le Roche 'Hoddéche et le Chabbate ont le même niveau (III 79b).


Il est indispensable de vous reporter à la page de l'astronomie juive pour comprendre les notions de bases que l'on utilise dans les bénédictions (le molad, etc). Lien ici.

 Lire aussi le commentaire de la paracha Tolédote.



Vous vous posez ces questions! ;-))
Le Mois de Adar II
Pourquoi double-t'on le mois de Adar cette année?
Quand est le passage au second mois? Pourquoi a-t'il seulement 29 jours? et beaucoup d'autres questions! Les réponses sur ce lien-ci.
Le renouvellement de la lune est important dans le judaïsme. Cet élément féminin qui reçoit et diffuse la lumière est à l'image d'Israël ou de Yehoshua dans le peuple aux commencements de la nation. C'est fragile, modeste mais sûr. Il est important d'apprendre à regarder ces nuances et à savoir les repérer dans le ciel, non pas comme des signes d'astrologie mais pour la réalité spirituelle que le Créateur a ainsi placé dans l'espace pour nous guider dans notre évolution pour améliorer notre monde.
Quand la nouvelle lune apparaîtra, ce sera le 4 mars et nous commencerons à la guetter à partir de 17h00 à Jérusalem. Une première lueur émergera alors de l'obscurité (ainsi dans nos vies ou dans l'humanité perdant souvent sa lumière) et elle prendra vite la forme d'un très fin croissant à droite en bas de son globe imaginé. Elle sera à plus de 343.000 kilomètres de nous et le soleil à plus de 148 millions de kilomètres de la terre, quel jeu de projecteurs auquel nous assistons! On ne verra guère plus de 2,5% de sa surface illuminée à nos yeux mais cela suffit comme espoir dans le noir complet. Sa zone éclairée sera ) 107 degrés, et à l'ombre à -153 degrés. Elle se déplacera à la vitesse de Et si vous regardez bien, chaque jour, avec de simples jumelles, nous verrez facilement sa géographie apparaître. Facilement on peut la connaître comme les rues de son village, et c'est sympathique de retrouver ses ruelles aux noms si fantaisistes. Pour les paresseux, vous pouvez voir ces phases quotidiennes. Je vous donne le nom de ces ruelles pour qu'elle vous soit familière: vous verrez d'abord apparaître en toute logique la "mer des crises" (pas "la mère des crises) mais la lumière sera déjà là et bientôt le calme, regardez sur la carte, c'est ce que l'on voit de loin comme l'oeil droit de la lune quand elle pleine comme un visage: la "mer de la fécondité" puis "la mer de la tranquillité" et la "mer du nectar", trois beaux noms dont les initiales forment "nataf", ce parfum que nous nommons dans chaque prière de cha'harite et de min'ha pour les sacrifices dans le sanctuaire. Et enfin, la "mère de la sérénité". Vous voyez que vous aimez déjà ce paysage. Nous sommes presque arrivés à la fin de la première semaine et découvrons jusqu'au centre de la lune lumineuse. Suivez le reste en vous aidant de la carte que j'ai dessinée maladroitement.




et pour les humoristes voici les noms latinistes:

Ce renouveau de la lumière est si important, c'est ce que la Torah peut apporter au monde si nous le voulons bien.
C'est pour cela que cette phase de la renaissance est placée sur la page d'accueil, et vous la découvrez en lumière quand vous cliquez sur le paysage de la mer en cercle.
Essqyew ici; Site Modia : http//:www.modia.org La couleur de départ est bleue, avant de cliquer parce que nos textes disent que ce bleu-ciel, tékhéléte, est comme un fil qui va jusqu'à la mer, puis l'horizon et monte jusqu'à la pierre de saphir qui est au Trône de la Gloire.C'est immense, mais nous n'avons pas le choix, tout cela nous a été donné et notre peuple a "vu ces voix" au Sinaï. Voilà de quoi nous essayons un peu de nous rapprocher et d'étudier.
Pour en savoir plus sur la lune: lien ici. Ses mers, ses volcans
On comprend mieux l'importance de la fête de Roche 'hodéche.
C'est pour cela aussi que le jour de Roche 'Hodéche, on rend visite à son Rav avec qui on étudie. En effet, il nous transmet la lumière de la Torah. Et d'où savons nous qu'il y a cette coutume?
Il y a plusieurs sources:
- dans le traité Roche Hachana du talmud 17b, il est écrit: "vé amar Ribbi Yits'haq: 'hayav adam léhaqbil péné rabbo baréguél (chacun a l'obligation de rendre visite à son rav les jours de fêtes), ché néémar: madouâ ate holékhéte élav hayom lo 'hoddéche vé lo chabbate (comme il est dit: "pourquoi tu viens vers lui aujourd'hui , ce n'est pas le jour de Roche 'hodéche ni le Chabbate" (II Rois, 4,23). Il s'agit d'une femme de grande qualité qui n'avait pas d'enfant et le prophète Elie, pour la récompenser lui a assuré qu'elle aurait un enfant d'ici un an, ce qui se réalisa, puis il mourut et, désespérée, elle vient lui demander des comptes et de le ressuciter. Elichâ (Elisée), le serviteur d'Elie, lui a dit cette phrase, puis tenta de le ressusciter, échoua et le prophète Elie lui rendit son fils vivant.

Se reporter à la page de Roche 'Hodéche pour y découvrir toutes les coutumes. On dit qu'en Adar la joie redouble, a fortiori quand le mois de Adar se double encore. Que cela soit réalisé pour le peuple d'Israël, pour chacun de vous, et pour toute la Création et tous ses peuples. Il est dit que la joie des repas de Roche 'Hodéche fait disparaître les maladies. Amen.
Et n'oublions pas ce que dit le Ari, zal: à Roche 'Hodéche, le féminin monte plus que le masculin (ha néqéva ôla yoter mine hazakhar), et seule elle monte (raq ha néqéva, hi lévada ha ôla mi madrégua lé madrégua), voilà pourquoi, dit-il, la femme est dispensée de lourdes tâches ce jour-là et non pas les hommes.



Sur Modia
Ecrire lune dans la case du moteur de recherche de Google en haut de la page d'accueil du site.
Vous découvrirez les nombreuses pages qui en parlent dans le judaïsme à travers le site.

Poèmes de lune: premier, second, troisième, quatrième, cinquième, sixième, septième, huitième, neuvième, dixième.
Les luminaires célestes et la conception juive de la mort.



Ne pas oublier : chaque étude de la Torah sur Modia est, en même temps, un cours d'hébreu. Mémorisez le vocabulaire.
 

Plan de la paracha Tazriâ où est développée la conception juive du féminin:
Premier niveau : le travail juif sur le pur et l'impur
  • Thèmes et mitsvotes
  • Conception juive du pur, du non-pur, et de la purification
  • Sexe et pureté
  • Rabbéinou Bé'hayé : l'ordre juste
  • Le Chla : la lumière surgit des ténèbres
  • Conclusion
  • Le vêtement.
Le 2e niveau suppose l'acquisition du premier niveau et concerne les personnes qui connaissent les règles utilisées dans l'étude traditionnelle.

Deuxième niveau : L'être de la femme, selon la Torah
   (En hommage à celles qui mettent au monde le monde, avec nous les hommes, de mois en mois et d'âges en âges).

  • Trois dimensions de la sanctification
  • Le cycle du temps de la femme
  • La femme et le sanctuaire
  • La démarche de l'imparfait au parfait
  • La femme, l'univers et le sanctuaire
  • La femme qui ensemence
  • Beauté de la conception juive de la femme
  • Le désir (ratsone) dans le lien de la femme et de l'homme
  • Les trente-trois jours de pureté
  • Autre exemple : la légèreté
  • L'imparfait et la sainteté
  • Enseignements de ces orientations et nuances
  • Une question pertinente sur le rapport de la femme au temps
  • Le risque.
  • Le rapport sexuel et la sainteté 

  • Pour intégrer précisément ces enseignements.

 


Vocabulaire du féminin:
* femme: icha, vient de énoche, humain. Ne pas l'oublier. La contraction de la lettre noun dans la lettre chine comme ceci é(no)che fait doubler légèrement le son ch comme ceci ich-cha.

* femme: néqéva, vient de néqév, creux, trou.

Expressions dérivées par "état construit", mot associé:
- échéte iche, une femme mariée à un homme, néssoua lé iche.
- échéte émét ou échéte émounim, une femme fiable et droite.
- échéte 'haïl, une femme active, forte et courageuse pour le bien de tous. ou échéte lapidote.
- ichto ké goufo (sa femme comme son corps), sa femme c'est comme lui-même.