accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
Livre d'or

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :
Documentation objective sur l'assassinat de Rabin
Je transmet les informations de types divers sans aucun choix.


par le Professeur Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Chaque fois que nous vous donnons une documentation, nous essayons de la faire la plus objective et présentant les différentes couleurs de la palette.
A vous de penser. Evidemment, la presque totalité des sites consacrés à l'affaire sont en anglais. Je n'y peux strictement rien si le français n'a plus sa place sur le Web.



Le 12 'Hechvane, réfléchir sur deux crimes fraternels en miroir pour ne plus jamais recommencer:
- assassinat de Juifs de droite par des politiciens de la gauche israélienne (l'Altaléna),
- assassinat d'un Juif Premier ministre, de gauche, (Rabin) par des militants de droite israéliens et par des combines politiciennes volontairement non élucidées.
Lire: BROTHER AGAINST BROTHER by Ehud Sprinzak (Un spécialiste israélien du terrorisme, sur ces deux courants extrémistes)

Documentation

Documentation israélienne officielle

Le site commémoratif de la Knesset.
Discours officiels.
La version gouvernementale. Et ici.
Documents officiels. Faits. Enterrement. Discours. Commission d'enquête.

Documentation non officielle
- La page documentée de la CNN (assassinat, enquêtes, politique, etc).
Avec la déclaration enregistrée de Arafat : "I am very sad and very shocked for this awful and terrible crime against one of the great leaders of Israel and peace maker" !
- Analyse des videos.
- Excellent dossier en français par le site de l'Alliance.
- Le chant de la paix

Réactions
Une page de réactions rabbiniques à Rabin
Dans le monde et le 'Hamas

Le site du Centre Rabin sur toute l'affaire et sur Rabin

Les hypothèses sur la conspiration qui aurait conduit à l'assassinat
- La "théorie" de la conspiration
- Claudine Douillet de l'Alliance opte avec des dossiers précis pour la conspiration. Et ici.
- Un livre en français sur cette conspiration: Ils ont tué Rabin, par Jacques Dérogy et Hesi Carmell
- Les déclarations des médecins légistes contredisent la version officielle.
- Les deux théories de la conspiration par des organismes juifs américains.
- Une analyse critique
- CNN
- Un site enquête.
- Les questions qui restent posées.
- Comparaison avec l'affaire Lavon.
- Une conférence pour rechercher la vérité.

Sur le manipulateur provocateur de l'assassin travaillant pour les services secrets, Avishai Raviv:
- un site lui est consacré
- vu par le Jerusalem Post et ici
- documents et ici aussi
- le voici par exemple louant Baroukh Goldstein, qui a assassiné des Arabes, pour discréditer la droite près de la tombe de Goldstein.

Voici des tee-shirts représentant Rabin en nazi, que Raviv distribuait aux manifestations de droite, pour attirer le discrédit sur la droite.

- les actions de Raviv
- le protocole Raviv
- l'acquittement de Raviv, raconté par le journal Haarets.
- "C'est le plus beau jour de ma vie" (Maariv)
- et dans le Jerusalem Post


Analyses quelques années après

- 1
- De l'assassinat à l'élection de Bibi, par un site de gauche
- Six leçons tirées.
- Réflexion américaine.
- Une théorie criminologique canadienne
- La gauche française s'attriste avec la famille sur l'oubli de Rabin.
- La paix maintenant ne réunit que 150 personnes en France pour commémorer.
- 1999. Les journaux arabes parlent de la nouvelle chance lors de la commémoration d'Oslo par Clinton et Barak, on donne tout et rien n'a lieu: aux oubliettes, Messieurs.
Evidemment, les astrologues, les joueurs de guématria par ordinateurs, et les diseuses de bonne aventure disent qu'ils avaient tout prévu... même votre prochaine grippe cet hiver.

La veuve

Léa Rabin
La philosophie de Rabin exposée par son épouse
Echange entre Léa Rabin et la veuve de Sadat
La guerre des 6 jours, par Lea Rabin, en français
Le journal L'Humanité rend hommage à Léa Rabin.

Le fils de Rabin, Youval


L'assassin
- pas mécontent.

Quelques photos documents:
Celui qui était pour les pacifistes le Tout-Puissant céleste, LE Président du monde, Clinton, descend du ciel et arrive pour les accords d'Oslo


Les partenaires du "processus de paix": Rabin, Clinton, le Roi Hussein de Jordanie (comme les grands s'envolent si vite dans l'histoire passée). Pour ne pas l'oublier.


et ces autres triplés le 13 septembre 1993: Rabin Clinton Arafat. Oublions nos 900 assassinés par cet homme à l'extrême droite et ces programmes fous. Pauvres de nous. Qui a parlé un jour de l'intelligence juive?


Timbre de l'OLP, Autorité palestinienne


1994. le SCANDALE qui nous montre la perversion mondiale et les complicités auxquelles on collabore: le Prix Nobel accordé à l'assassin terroriste en chef:


Le vainqueur de tout ce délire et de ce drame:


La photo du militant et ministre


La photo officielle du Premier ministre


Peres se reconcilie apres des annees de conflit, embrasse Rabin, quitte la scene, rejoint sa voiture, l'assassin est seul dans la zone réservée aux policiers et auprès d'eux, Peres traverse devant eux, s'en va, puis Rabin arrive et est assassiné. C'est le drame et le début de toutes les théories de conspiration, dans ces quelques faits.
Voici la scène finale avec le chant de la paix:
et Rabin chantant en duo, un moment d'émotion, et encore plus ensuite dans le souvenir:


La photo de l'assassinat


Ygal Amir lors de la reconstitution:


La seule réalité humaine: les femmes de la famille détruite, la mère qui ne s'en remettra pas et terminera par un cancer, et les deux filles, Dalia Filosof qui ira en politique pour tenter de sauver l'image de son père et son programme mais sera très déçue des politiciens, et la plus jeune qui fera un discours très émouvant et sera captée comme image par les médias qui cherchent l'effet et non l'intériorité.


La famille marqua toujours une opposition ferme aux discours des politiciens qu'elle estima hypocrites et se sentit victime de ce milieu.


et ce qui reste au Mont Hertz: cette tombe excessive en noir et blanc comme tout ce drame fraternel inadmissible.

et sur le lieu du crime, ce memorial, qui a été profané en novembre 2003 par des croix gammées


Sharon sur la tombe de Rabin en 2001



Sa biographie
- Parents immigrent des USA
- 1922: naissance de Rosa et Néhémie


- 27 ans dans l'armée, en sort en 1968 et devient alors ambassadeur aux USA, dans le cadre des nominations politiques.
- Il quitte de lui-même pour une question de compte illégal de son épouse à l'étranger.
- Il entre en politique au parti travailliste en 1973. Elu député.
- 1974: ministre du travail.
- 1975 négocie un accord avec l'Egypte.
- 1976: Premier ministre et décide l'Opération Entebbe.
- 1977: son parti est battu aux élections.
- 1984-90: ministre de la Défense dans le Gouvernement d'unité nationale.
- 1990-92: retour à la minorité en opposition.
- 1992: élu Chef du part contre son ennemi de toujours, plus que rival, Peres, décrit par la presse comme l'éternel perdant et second. Cette photo était l'image constante que l'on avait d'eux à l'époque. Dur!

- 1992: Premier ministre très travailleur sur les dossiers. Campagne électorale où il fait son programme de ne pas faire de concession, répétant le slogan sur fond de musique et de drapeau israélien que celui qui donnerait le Golan serait un idiot et un menteur. Il gagne.Plus tard, les chaînes arabes le confirment, Péres révèlera que Rabin était prêt à donner tout le Golan (lien ici). Question controversée.
- Immense déception et agressivité qui augmente dans le camp des indécis qui ont voté pour lui et de la droite quand il s'engage alors, contrairement à ses promesses électorales sur lesquelles il a été élu dans le processus suivant de concessions: 13 septembre 1993, accord avec Arafat dans les Déclarations de principes.
4 mai 1994, accords de Gaza-Jéricho au Caire.

Prix Nobel avec Arafat et Péres curieusement joints. 26 octobre 1994, Traité de paix Israël-Jordanie. Une carrière étonnamment dynamique et de réalisations.

- Une campagne idéologique de la droite, de l'extrême droite et de rabbins se déchaîne contre Rabin. Les plus forcenés sont en faits des indicateurs des services secrets qui travaillent pour le gouvernement pour dépeindre la droite comme faschisante, premier exemple d'utilisation des services secrets à des fins politiques partisanes et non gouvernementale. C'est l'affaire de Avichaï Raviv, Champagna, qui sera aussi l'ami et conseiller de Igal Amir et ce dernier sera photographié avec en mains, ... le révolver de cet indicateur en mission. Ajoutons le minutage bizarre de la sorte du meeting, la place de Igal Amir dans la zone neutralisée et tenue uniquement par la police, le fait que les images de l'assassinat ne furent que prises par hasard, les rapports médicaux contradictoires et brouillés, etc: la théorie du complot avait tous les éléments à disposition pour se construire. Ensuite, le refus de faire citer l'indicateur, etc. La vérité n'est pas connue. Ce qui ne veut pas dire qu'il y ait eu complot. Il y a eu assassinat. Cela est certain. Précédé de manipulations politiques. Tout cela a été un choc en Israël. Et une perte de confiance dans les politiciens.
On accusa les rabbins par une campagne orchestrée, et la droite "d'où viennent toujours les tirs" et puis on s'est souvenu de l'Altaléna. Tout cela est moche et triste. Et un homme a été assassiné. Et des centaines ont été assassinés dans tout ce processus. Un seul survit: celui à qui ils serraient la main: Arafat.
L'une des dernières phrases de Rabin dans les derniers jours était: " Arafat est le partenaire". L'histoire a tourné: aujourd'hui, seul Péres comme hier et ses quelques associés ont continué longtemps à dire encore cela. Nous n'avons pas fini de comprendre, et on est loin de tirer les leçons positives de tout cela. Ce sera très difficile tant que la vérité sera partiellement camouflée. Et la manipulation idéologique éhontée qui est faite de ces événements pour des bénéfices partisans d'un camp contre un autre n'arrange rien.

---

 

 
© Copyright
Dufour