accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
Livre d'or

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :



Nouvelles d'Israël, analyse, et prières

Par le Pr et Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Page d'accueil http://www.modia.org

La Torah
L'étude des 54 sections. Le Lév Gompers Comment étudier le Talmud

Rechercher ici les thèmes d'études sur tout le site par un catalogue de photos

Abonnez-vous au bulletin, en page d'accueil pour recevoir en direct les informations.
Ici, archives des bulletins précédents


Ecouter ici absolument un document
qui nous dit la vérité (par eux-mêmes) sur ceux que l'on libère et avec qui on fait un pacte actuellement.

Découvrez le site de l'Ambassade d'Israël

 

Tout sur la barrière de sécurité contre les terroristes:
http://www.mfa.gov.il/mfa/go.asp?MFAH0o3l0


Copier et diffuser cette adresse:
http://www.shopping-nice.com/video/recherche_la_mort.wmv





(Renseignements: tel en France au 01 48 46 96 72, ou 33 148 46 96 72 Mr Winston Assous).


Bulletin de Modia 29 janvier, 6 Chevate

Dernière heure:
Attentat à Jérusalem: 9 morts, 10 blessés très graves, nombreux blessés. Rue Aza près de Rue Arlozoroff, près des bureaux de Sharon le Premier ministre qui n'y était pas, autobus 19.

Malgré les échanges avec le Hesbollah qui monte en flèche chez les Palestiniens, la volonté de commettre des attentats n'a pas changé et les forces de renseignements en arrêtent constamment, mais celui-ci n'a pu être détecté à temps. Les adversaires d'Israël et des Juifs continuent leur même tactique double: le visage de négociation pour obtenir le soutien international et les concessions constantes d'Israël, et le versant de terrorisme comme tentative de terroriser et comme volonté de tuer les Juifs et les expulser de la terre d'Israël, ce en quoi ils obtiennent la coopération effective de nombreuses nations occidentales malgré l'hypocrisie des déclarations, simplement par le soutien constant apporté à ces organisations terroristes. Ces nations sont prêtes à souffrir elle-mêmes le terrorisme dans la mesure où cet outil fonctionne contre Israël, il faut bien en être lucide.

- 15 députés Likoud dont le ministre Landau partent en guerre contre le plan de Sharon et décident de le torpiller par tous les moyens, à commencer par une réunion du Comité central du Likoud qui en discuterait. Il s'agit du plan exposé ci-dessous.

- Tennenbaum, celui qui va être échangé contre plus de 400 terroristes et sans Ron Arad, serait arrêté immédiatement après son arrivée en Israël et devrait rendre des comptes sur les motifs de ses contacts avec les puissances ennemies et sur ce qu'il leur aurait transmis comme informations en plus des trafics réalisés avec eux.



Bulletin de Modia 28 janvier, 5 Chevate
Les principales nouvelles:
- nous approchons de l'anniversaire de l'épopée de Ilan Ramon avec une belle page sur Modia.
- sondage de la radio Gaalé Tsahal, seulement 33% sont satisfaits de Sharon, et 56% sont insatisfaits, mais ne voient pas qui serait le remplaçant.
- le Conseil de Judée Samarie déclare que Sharon leur a envoyé son délégué pour leur proposer le démantellement de sept agglomérations juives pour aller dans le sens de la feuille de route de Bush avant son voyage aux USA avec des dédommagements. Sharon dément avec assurance sur les ondes. Ils confirment et décident d'agir pour la chute du gouvernement Sharon. Israël serait le seul pays au monde où on déporterait des Juifs d'une zone à une autre. On dépasse les plus grands films de fiction.
- Jérusalem est encore confirmée comme la ville la plus pauvre d'Israël.
- La Histadroute, le syndicat unique, programme pour cette semaine la reprise progressive des grèves: d'abord le système éducatif, puis l'obstruction des routes, le refus de recevoir le public dans les administrations, des compagnies de bus, puis les pompiers et les services funéraires, puis les contraventions, puis les services municipaux, puis le ramassage des ordures. Un festival, quoi.
- c'est l'époque de l'attribution des nominations pour les Prix prestigieux Israël: le prix de la sculture a été attribué à un sculpteur que je ne nommerai pas et qui est renommé pour ses phrases antisémites virulentes dont l'une est : "quand je vois des religieux 'haridim, je comprends les nazis". C'est le leader du parti sépharade Shas qui est parti le plus en guerre contre cette attribution.
Il y a ainsi une certaine classe qui se prend pour une élite en Israël et qui a ce comportement. On l'a vu aussi par le sculpteur norvégien. De même les journaux rapportent que des mouvements de la gauche israélienne écrivent au tribunal de La Haye pour appuyer les plaintes des Palestiniens contre Israël, et c'est l'Autorité palestinienne qui va la transmettre. Aucune limite. Et aujourd'hui c'est la hiloula d'un des maîtres du contrôle de la langue.
De là à accorder un prix national à de tels auteurs...
En liaison avec cela...
- Le 5 Chévate (28 février),
la hiloula du Séfate Emete, maître du langage pur.
Et un autre Sage sur la parole, le 'Haféts 'Hayim Traduction : désire la vie. 
Rabbi Yisraël Méïr ben Arié Zéév haCohen, de Radine en Pologne (1839-1933) a mérité d'être nommé par les deux mots "Haféts 'Hayim" du psaume 34, 13-15 en raison de ses qualités et de son oeuvre ; le psaume dit : "mi haïche hé 'haféts 'hayim ? Quel est l'homme qui aspire à la vie, qui aime de longs jours pour goûter le bonheur ? Préserve ta langue du mal, et tes lèvres des discours perfides ; éloigne-toi du mal et fais le bien, recherche la paix et poursuis-la". Il personnifiait ces versets. 
Ses ouvrages le prouvent : Ahavate 'hésséd (amour de bonté), Kountress ahavate Yisrael (Recueil sur l'amour d'Israël), Haféts 'Hayim et Chémirate hallachone (garder sa langue) qui sont une étude précise et claire des mitsvotes qui concernent la médisance (rékhiloute ou lachone harâ) et la haie gratuite sous toutes leurs formes (sous toutes leurs formes). Il a fondé une yeshiva (Radine, 1869) qui formait à cette pédagogie. Il s'ensuivit qu'il était autant aprécié des courants opposés qui s'agressaient farouchement, les 'hassidim et les mitnaguedim. Il avait été formé par Rabbi Yisrael Salenter qui a fondé le courant dit du moussar, ou de la morale, grand talmudiste qui a laissé de brillants commentaires sur le Talmud. Il a également écrit Michna Béroura, la michna éclaircie, qui est un livre qui résume et commente la halakha selon la tradition achkénaze à partir de la section du Choulkane Aroukh intitulée Ora'h Hayim. Son influence a été et reste considérable. Son oeuvre est un classique de toute bibliothèque juive.
 
Et, ici, toute l'étude contre le lachone ha râ.

- Nous entrons dans la commémoration de l'épopée de Ilan Ramone, voyez la page que je lui ai consacrée.


Bulletin de Modia 26 janvier, 3 Chevate
- Accord avec le Hesbollah: les deux parties occupent les médias pour démontrer à leur opinion publique qu'elles ont réussi le meilleur accord possible et qu'elles penseront à l'avenir aux oubliés et qu'on n'a jamais été si près d'avoir des nouvelles sur Ron Arad. Il faut donc attendre les actes et non plus les paroles pour savoir si, effectivement ou non, il y aura quelque chose pour Ron arad à l'avenir ou non. Mais... on ne parle même pas des autres prisonniers, un fait scandaleux. Hélas.
Selon un sondage de Maariv, les Israéliens sont divisés sur cet échange: 44% l'approuvent, 43% de désapprouvent. Quand à la libération de Tennenbaum soupçonné d'activités illégales 47% approuvent le prix de son échange et 41% s'y opposent. Il sera passé au crible d'une enquête de police et de sécurité des renseignements dès son arrivée.

- Le rapport sur l'antisémitisme dans le monde montre que 47% de toutes les attaques ont eu lieu en... FRANCE. Les milieux musulmans ont fait alliance pour cela aussi bien avec l'antisémitisme de droite que de gauche. Nous l'avions déjà démontré par les coopérations sur le Web.

- Le nouveau Conseiller juridique du gouvernement est nommé. Qui est-il?
Il a 48 ans, un jeune pour ce poste délicat et d'extrême responsabilité pour l'Etat.
Méni (Ména'hem) Mazouz est évidemment originaire de Tunisie avec ce nom qui est bien connu des lecteurs qui ont été informé en long et en large sur la lignée des Mazouz et la Yeshiva des Juifs tunisiens en Israël, Kissé Ra'hamim. Voyez cette page, http://www.modia.org/infos/israel/tunemaitres.html. Donc, une lignée digne, originaire de Djerba,l'île des Cohanim. Son père était rabbin et tenait une boutique d'objets de cultes.
Lui-même, 5e de 10 enfants, est né et a grandi à Nétivote, la petite ville des olim séfarades pauvres, patrie de Baba Salé. C'est une époque de l'histoire d'Israël. Il quitta l'éducation religieuse traditionnelle reçue, dès son entrée au lycée, puis s'engagea à l'armée dans les chars. Il termina des études de physique et de droit à l'Université de Jérusalem et se spécialisa dans le droit public et des affaires, termina sa spécialité par un stage à la Cour suprême
. Ensuite, il entra au Bureau du Conseiller juridique du gouvernement, traita les questions d'appels venant des territoires, puis les affaires reliées aux services secrets, aux affaires étrangères et à divers ministères dont celui des cultes. C'est donc un homme qui connaît les multiples facettes des problèmes juridiques de l'Etat d'Israël, ainsi que ses diverses traditions actuelles, dont la tradition religieuse d'une grande partie du public, contrairement à une classe importante de hauts fonctionnaires, même s'il a été le candidat préféré de Lapid l'anti religieux forcené. Tout cela est connu et clair dans le regard des Israéliens envers Meni Mazouz, comme on le nomme.

Sharon et Olmert n'ont pas participé au vote de l'élection, sur la recommandation du Conseiller précédent pour ne pas donner l'impression qu'il cherchaient à un influence le récipiendaire qui devra se prononcer s'il doit ou non les inculper. Celui-ci a déclaré que ce serait son premier dossier, qu'il ne l'a pas encore étudié et le fera rapidement.
Beni Elon (droite) s'est abstenu également car il reproche à Mazouz d'avoir utilisé dès 1991 le terme de "territoires occupés" pour nommer la Judée-Samarie dans un rapport officiel et qu'il n'a pas depuis fourni de justifications satisfaisantes à son acte. Tous les autres ministres ont voté pour sa nomination.
Lapid, lui s'est vigoureusement félicité de la nomination de son poulain qu'il promouvait, et il a dit que toute la gauche et tous unanimement se félicitent de la nomination de Mazouz.
Ce dernier a défini sa ligne: être indépendant des pouvoirs et des pressions pour défendre la valeur de la fonction et à cet effet il ne participera pas de façon régulière au Conseil des ministres mais uniquement lorsque sa fonction l'exigera.
Nos meilleurs voeux l'accompagnent, pour le bien de tout Israël.
Bien entendu, tous l'attendent sur le premier et crucial dossier: l'inculpation ou non de Sharon et Olmert.
Voici le nouveau conseiller.

et voici le célèbre Rav Mazouz de la Yeshiva Kissé Rahamim à Bné Braq, leader indiscuté du judaïsme tunisien en Israël, ici en compagnie du Rav David Messas, Grand Rabbin de Paris:


Le judaïsme d'Afrique du Nord est implanté en Israël solidement maintenant. Apportez la boukha et les boulous pour fêter la nomination. Taalil!
Si vous voulez bien échanger avec lui, vous avez intérêt à réviser rapidement notre page du langage des tunes: http://www.modia.org/infos/israel/tunelang.html


Bulletin de Modia 25 janvier, 2 Chevate

Nouvelles
Le gouvernement signe un accord avec le Hesbollah mené par l'Allemand Ernest Uhrlau, qui consiste en ceci:
- l'échange se fera en Allemagne.

- Israël libère le terroriste allemand Stephan Smyrek qui organisait des attentats contre Israël.
- Israël donne des informations sur 24 prisonniers libanais.
- Israël rend les corps de 59 terroristes libanais tués lors de leurs actions contre Israël.
- Israël donne les cartes des champs de mine posés au Liban lors des opérations armées.
- Israël libère 400 prisonniers, de la bande de Gaza et des territoires.
- Israël libère 23 prisonniers libanais dont Moustafa Dirani and Abdel Karim Obeid, 5 prisonniers Syriens, 3 prisonniers marocains, 3 prisonniers soudanais et un prisonnier lybien. Changez tous ces mots de prisonniers par terroristes et vous serez dans la réalité et dans ce que préparent ces libérations comme autre morts.
- Israël ne recevra pas Ron Arad ni des informations sur lui, mais libérera le terroriste Samir Kuntar, emprisonné depuis 1979 pour avoir assassiné trois membres d'une famille à Nahariya pour le cas où Israël recevrait des informations significatives sur Ron Arad.
- Israël recevra Elhanan Tennenbaum et les corps de trois soldats kidnappés en Octobre 2000 et assassinés, Omar Suwad, Benny Avraham, and Adi Avitane mais ne recevra pas les autres prisonniers israéliens.
Il faut rappeler les protestations de la famille de Ron Arad qui n'a cessé de protester contre l'abandon effectif de Ron Arad par les diverses autorités israéliennes qui l'avaient déclaré mort d'années en années, puis devant les protestations continues de la famille et de ceux qui les ont soutenu (action constante de Modia pour cette cause), les gouvernements israéliens ont repris les démarches et ont finalement déclaré Ron Arad vivant, puis ont refusé de le mettre dans l'échange à venir. La famille a protesté à nouveau, soutenant que leur fils était abandonné pour récupérer Elhanan Tennenbaum qui n'était autre qu'un trafiquant en liaison avec les forces hostiles à Israël et qui a été kidnappé par ses collaborateurs terroristes du Liban pour obtenir les libérations des leurs prisonniers en Israël, ce qui est le cas.

Le gouvernement a dû alors arrêter les négociations qui allaient en ce sens.
Puis il les a repris jusqu'à la conclusion actuelle en arguant que un autre terroriste du Hezbollah ne serait libéré qu'après avoir reçu des informations consistantes (précisions bien: non pas la libération de Ron Arad mais seulement des informations). La douleur de la famille de Ron Arad et son amertume (et celle de tous les supporters) envers les gouvernements israéliens successifs est sans limite, celle de Ron Arad également qui aurait été gravement handicapé par les Iraniens pour qu'il ne puisse pas fuir.
Faites l'addition: 1 israélien vivant ayant été en contacts illégaux et répréhensibles avec l'ennemi, pour plus de 430 terroristes qui vont reprendre leur service meurtrier, et rien concernant Ron Arad. Ceux qui pensent à Ron Arad vivant et abandonné sont dans la douleur continue et dans l'amertume envers les dirigeants de tous nos derniers gouvernements. Ceux qui (Arabes ou Israéliens) pensent comme dans toutes les négociations précédentes qu'un terroriste Arabe vaut 1/430 d'Israélien trouveront cet échange normal.
Il reste que
- cet accord reste fragile tant qu'il n'est pas réalisé car nous avons vu souvent dans le passé le Hesbollah revenir sur des accords soit par des pressions de la base ou de puissances externes (l'Iran), soit par un manque de précision suffisant entre les versions admises par le Hesbollah et par Israël. Nous ne serons assurés de tout cela que lorsque les versions seront claires, définitives, signées et les prisonniers échangés (prévision jeudi ou vendredi prochains).

- le facteur essentiel se trouve en Iran qui dirige le Hesbollah et le finance. Or, l'évolution actuel doit se comprendre dans l'affaiblissement de l'Iran et de la Syrie suite à la chute de l'autre pouvoir terroriste et non démocratique que fut le régime de Hussein, et sur la pression et la menace effectives qu'exercent les USA vers l'Iran et la Syrie. Les troubles politiques en Iran sont à situer dans ce contexte aussi bien que l'orientation de l'Iran vers des concessions concernant les prisonniers israéliens par l'intermédiaire du Hesbollah.
- l'Iran veut également obtenir des précisions sur les corps de plusieurs diplomates iraniens disparus au Liban et probablement exécutés par les phalanges chrétiennes alliées alors à Israël.
- l'Allemagne a un rôle très complexe: elle est à la fois très amie des pays arabes en raison de son passé envers les Juifs, et elle a de nombreux problèmes internes avec les terroristes sur son territoire en raison des populations importantes d'immigrés.
Un contexte donc très large, flou, fluctuant.

Voici les photos (avec lien) de nos prisonniers présumés vivants et oubliés, délaissés, abandonnés par les gouvernements et par l'accord actuel, et leur durée de détention (la décision du gouvernement ce matin parle d'un accord moral! tandis que les familles de ces prisonniers disent à tous sur les ondes que chacun d'eux, soldat ou citoyen, peut se trouver dans ces conditions et abandonnés ainsi par nos gouvernements et par tous les politiciens):

La page de Modia sur la mitsva de libérer les prisonniers.
Comment prier pour les prisonniers et pour leurs familles

Les sites du (ou sur le )Hisbollah: 1 - 2 - 3 - 4
En français: 1 - 2 - 3 - 4
Il est curieux que nombre de beaux sites sur le Hisbollah soient en allemand. Sinistre. Sans autre commentaire.
Un échange réciproque entre le Pape et le Hisbollah.
Le Hisbollah en images et son. Clair et net.
Souvent, les sites du Hisbollah ne répondent pas (brouillés?): http://www.hizbollah.org/ et aussi http://www.moqawama.org/

Autres sujets:
- le prochain Conseiller juridique du gouvernement serait nommé aujourd'hui: Mazouz. C'est lui qui fera la transition sur les "affaires".
- le bureau actuel du Procureur de l'Etat et remplaçant provisoire du Conseiller juridique du gouvernement, Arbel, continue à diffuser sur l'affaire Sharon et laisse entendre qu'il y a assez de charges pour inculper Sharon prochainement, et que le cas Olmert avance rapidement également.
Voir http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/386658.html
Les proches de Sharon disent que s'il est inculpé, il démissionnerait immédiatement.

Sharon déclare aux jeunes du Likoud:
"j'ai l'intention d'exercer mes fonctions de Chef du gouvernement et de dirigeant du parti au moins jusqu'en 2007"!
Ani mitkavén lékhahén kéRoche hamemchala oukhéyochev roch
haLikoud âd chénat alpaim véchéva léfa'hote"



Bulletin de Modia 22 janvier, 28 Tévete.
Un jour après le tremblement de terre politique, c'est pour nous tous un exercice de réaction intellectuelle et émotionnelle selon les règles de la Torah:
- la procureur de l'Etat, Edna Arbel, déclare publiquement sur les ondes que l'inculpation de Sharon est en préparation et sera probablement prête sous deux semaines. Comment peut-on ainsi sortir de la discrétion nécessaire danx ces fonctions alors que cela ne veut pas dire avec certitude que Sharon sera inculpé car tout citoyen est présumé innocent a priori. Puis, plus tard, elle déclare simplement que le dossier est étudié.
- Sharon déclare qu'il ne démissionne pas (ani lo mitpater) et veut calmer le jeu (tiragou, calmez-vous).
- les médias ne parlent que de l'affaire avec infinité de commentaires et analyses.
- les sondages restent calmes: le Likoud passerait de 38 à 33-34 sièges en cas d'élections aujourd'hui, ce qui n'est pas une véritable perte quand on tient compte des facteurs habituels (usure du pouvoir, fait que les sondages ont toujours été défavorables au Likoud alors que les résultats effectifs lui étaient favorables, le Likoud reste le parti de gouvernement, il tient dans le temps et malgré cette crise).
Le parti travailliste Avoda passe de 19 sièges à 22, cela est très peu dans un tel contexte défavorable au Likoud et il ne décole pas immédiatement comme parti de gouvernement.
Le parti travailliste Avoda attaque vigoureusement le parti Chinouï qui lui a pris beaucoup de mandats ainsi qu'à Mérets, sur le fait que le leader de Chinouï ministre de la Justice défend Sharon en disant simplement que rien n'est fixé et qu'il devra en tirer les conclusions s'il s'avère qu'il serait inculpé. Pourquoi cette attaque alors que la réaction de Lapid semble, pour une fois, mesurée? Avoda le dit clairement: si l'éventuel inculpé avait été un religieux, Chinouï aurait explosé comme d'habitude avec une haine verbale déchaînée. Mais Lapid est aussi très proche personnellement et politiquement de Olmert qui est visé par le dossier. Avoda dit à Chinouï: vous n'avez rien fait au gouvernement, Poraz réoplique: "erreur, nous avons réussi à détruire le ministère des cultes" (!) Avoda répond: vous n'avez qu'un programme: haïr les Juifs religieux.
- des sources dans la polices disent que les chances de parvenir à inculper Sharon, son fils et Olmert sont infimes (afsiim).
- celui qui prendra position sur le dossier sera probablement le prochain conseiller juridique du gouvernement qui sera nommé la semaine prochaine, Méni Mazouz. Lieberman (leader de l'Unité nationale qui monde dans les sondages) attaque Edna Arbel la Procureur de l'Etat qui manque au devoir de discrétion, avec une virulence grave pour la culpabilité qu'elle attribue publiquement à Sharon avant toute décision finale sur le dossier.
- A la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays arabes en Jordanie, un journaliste israélien arabe a été stupéfait de découvrir combien tous ces ministres étaient au courant dans le détail des faits et noms des personnages de cette affaire. Nous apprenons de là que nous sommes moins éloignés que nous ne le pensions.
- Vocabulaire de l'affaire (ha paracha): 'haqira (enquête), léhaguich ktav ichoum (présenter l'acte d'inculpation), ha i ha yavani (l'île grecque), roch ha memchala (Chef du gouvernement), léhaachim (accuser), qrav (combat), avéra (transgression), qabalate cho'had (recevoir corruption), matane (don), ein maspik réayote (il n'y a pas assez de preuves), praqlitate ha médina (procureur de l'Etat), négued (contre), ich ha assaqim (homme d'affaires), qablane (constructeur), ha sar (le ministre), chlav ha ba (l'étape suivante), léhokhia'h (prouver), léqabel (recevoir), michtara (police), itonaï (journaliste), chofetim (juges), michpétanim (juristes), misrad ha michpatim (ministère de la Justice), a'hlata (décision), hidlifa (elle a diffusé), léhadlif (diffuser), chétiqa (silence), léhaâmid la dine (mettre en jugement), ha késsef (l'argent), kaspé cho'had (argent de corruption), ha ha'hlata (la décision), bitémoura (en échange), anaa (avantage), moudaoute (conscience, être conscient de), moussar (la morale), ha im (est-ce que), hitpatroute (démission), lé hassiq maskanotes (tirer des conclusions), tiqchorete (les médias), séara tiqchortite (tempête dans les médias).
Les principales phrases:
lo natati cho'had lé af é'had (je n'ai donné de corruption à personne),
binekha yéqabel harbé késsef (ton fils recevra beaucoup d'argent),
je ne démissionne pas (ani lo mitpater).

En résumé, voici les principales données de l'affaire:
- est-ce que les phrases de David Appel à Sharon, enregistrées, filmées et publiques peuvent se retourner contre Sharon et l'inculper comme complicité de corruption par le fait qu'il aurait tenu ces conversation et que son fils a reçu partiellement des sommes sans aucune compétence? Est-ce que les sommes reçues et organisées par le fils de Sharon peuvent l'inculper lui aussi dans la mesure où il serait convaincu d'être partie intégrante d'une organisation de corruption? Est-ce que les preuves concernant Sharon se résument à cela ou bien la justice a t'elle des preuves supplémentaires? Est-ce que la justice se basera sur els jurisprudences précédentes qui ont simplement fermé les dossiers de chefs de l'opposition plusieurs fois pour des affaires similaires.
- les proches de Sharon (méqoravav chel Sharon) disent qu'il essie de mener ses affaires d'Etat comme d'habitude mais que, en cas d'inculpation, il démissionnerait (hou itpater) immédiatement.
- dans le Likoud, avec le maximum de discrétion, on prépare les différents scénarios éventuels tout en disant haut et fort qu'il faut soutenir le Chef de l'Etat qui est en fonction.

Les diverses possibilités sont:
- Sharon et son fils ne sont pas inculpés, quelle sera cependant la répercussion politique? Les affaires des chefs de l'opposition ont toutes été oubliées rapidement. Et il y en a toujours d'autres qui recouvrent. Et les hommes politiques ont une longue expérience du rebondissement.
- le fils de Sharon est inculpé et pas son père, le débat sera de savoir si Sharon qui devra comparaître peut encore gouverner car l'affaire concernait ses fonctions et influences.
- le fils de Sharon et Sharon sont inculpés, ce qui ne veut pas dire jugés ni coupables, Sharon démissionnera-t'il ou les conseillers juridiques le contraindront-ils à démissionner? Comme lui-même en avait fixé la règle pour d'autres publiquement.

L'essentiel maintenant:
Prière pour le dirigeant du peuple d'Israël: http://www.modia.org/priere/psaume21.html
L'étude de la paracha.

Bulletin de Modia 21 janvier, 27 Tévete.
- Une attaque du Hezbollah (instrument de la Syrie et de l'Iran) fait un mort israélien. Israël donne un avertissement par une réplique limitée. Les USA réaffirment le droit d'Israël de réagir pour se défendre.
- Le parlement italien à l'unanimité demande à l'Europe de mettre le Hezbollah et le Hamas dans la liste des organisations terroristes et prend position contre l'antisémitisme. Bravo l'Italie, aidons-les!
- Nombreuses affaires de faits divers en Israël, qui reflètent le défi moral qu'il faut gagner et, dans le peuple juif, cela ne se fera que par la connaissance et l'application de la Torah. Mais le problème le plus important est l'inculpation (mikhtav ichoum) annoncée et très prochaine (lien ici pour information objective et ici et ici) de David Appel un homme d'affaires et des ses complices qui aurait proposé de donner à Sharon des sommes considérable en corruption (cho'had) ainsi qu'à son fils qui servait d'intermédiaire. Du coup, en urgence, le président de la coalisation Guideone Sar présente un projet de loi pour modifier l'article des lois fondamentales concernant le gouvernement. La proposition indique que, dans les 7 jours de la démission du Chef du gouvernement, le Président de l'Etat devra nommer Chef provisoire de gouvernement le député ('haver ha Knesset) qui a le plus de chances (ha sikouim ha tovim bé yoter) de bien assumer ce poste (seul Netanyahou est le candidat probable, d'autant que Ehoud Olmert l'ex-maire de Jérusalem à qui Sharon a remis une liste impressionnante de postes ministériels en ses seules mains est également dans les inculpés pour corruption avec Sharon et le fils de Sharon).
C'est l'affaire de l'achat de "l'île grecque" (ha i ha yavani). D'autres hommes politiques et hauts fonctionnaires sont impliqués, le maire d'une autre grande ville, le directeur de l'inscription des terrains, etc. Appel devait verser un million et demi de dollars après la réalisation de l'affaire.

Le motif de cette proposition de loi est que, si Sharon démissionne, il n'y aura pas eu le temps de réaliser des primaires dans le Likoud. La nomination provisoire permettrait d'attendre les 21 jours de la nomination définitive d'un candidat choisi par primaires organisées dans le parti le plus grand, le Likoud.
Sar a rencontré Sharon et lui a dit qu'il fait dépendre le dépôt de sa proposition de l'accord de Sharon, ce dernier n'a pas donné sa réponse.
Il reste que c'est un acte public qui indique à tous que le Likoud est prêt à en finir rapidement avec Sharon.
Evidement, Bibi a réagi en disant qu'il faut respecter le Chef du gouvernement et que rien ne nécessite ces mesures.
Dans le parti travailliste, on commence à s'agiter aussi.On y parle de "tremblement de terre politique (réidate adama politit)".
Les proches de Sharon disent qu'il ne s'en ira pas de lui-même (hou lo yélekh).
Il va de soi que nous ne devons ni nous réjouir, ni trancher quoi que ce soit avant que la justice n'ait examiné le dossier; on a vu très souvent en Israël les pires scandales annoncés se révéler n'être rien, hormis les dégâts qu'ils ont commis dans les familles des inculpés à tort. Souhaitons que, surtout, il n'y ait rien de grave. Et ne nous laissons pas manipuler par les intérêts politiques. Le public est toujours un jouet dans ces histoires médiatiques. Les juges restent indépendants et on peut leur faire confiance, ils l'ont montré dans de multiples affaires. La paracha Michpatim (jugements) suit le don de la Torah, c'est pour bien mettre de l'ordre dans la réalité et le judaïsme a développé un art consommé de la morale judiciaire. Faisons confiance.
Bulletin de Modia 19 janvier, 25 Tévete.
Voyez les hiloulotes du jour au milieu de la page d'accueil
- De passionnantes nouvelles d'Israël en technique, affaires, musique, etc, que je ne vous transmets pas et vous ne pourrez les trouver nullepart ailleurs que sur le site http://www.sefarad.org/hosted/francais/tsedek/Tsedek-info043.html A lire au moins une fois. Vous verrez ensuite.
- La barrière de sécurité: des ministres et la procureur de l'Etat voudraient modifier le tracé sur des points portant préjudice à des habitants arabes afin qu'Israël soit en meilleure position face à l'attaque internationale avec le tribunal de La Haye. Le ministre de la Défense campe sur ses positions: impossible de modifier , dit-il, sans mettre en danger effectivement la vie des Israéliens.
- L'affaire de Stockholm: le musée dans le cadre d'un session de commémoration de la Shoa a en fait donné la vedette à un gauchiste pacifiste du groupe de ceux qui dans le monde attaquent Israël sans cesse et apportent leur collaboration délirante aux meurtriers de Juifs. J'ai souvent fait état de ces "faits". En Suède, un artiste de ce type est un de ces enragés qui a renoncé à sa nationalité israélienne et consacre toute son activité contre Israël avec les Palestiniens dans un pays où l'antisémitisme atteint des sommets. C'est à lui qu'on a demandé bien entendu de symboliser la Shoa et il a bâti une piscine de couleur sang, celui des Israéliens tués dans l'attentat du restaurant Maxims à Haïfa et dominant le tout en hommage la photo de la terroriste avec sur le côté un texte qui met en valeur les qualités morales de cette meurtrière qui n'aurait fait que rendre aux Israéliens le mal qu'ils font. L'ambassadeur d'Israël, invité pour l'inauguration, en a fait un événement en coupant l'électricité et jetant dans le sang les projecteurs contre la profanation de ces morts, contre l'apologie du crime antisémite le jour d'une commémoration de la Shoa. Evidemment la Suéde a protesté contre la profanation d'une oeuvre d'art basée sur la liberté d'expression. Le gouvernement israélien se tient fermement avec l'ambassadeur et avec sa protestation nécessaire quand la situation est là-bas semblable à celle des années 1930. Nous avons appris une fois de plus jusqu'où quelques Juifs d'extrême gauche peuvent aller contre Israël et contre leurs frères jusqu'à être moteur de l'horrible le plus clarifié par l'histoire. Lire http://www.menapress.com/

L'artriste (oui) qui a commis ce forfait ici devant son oeuvre est recensé par les sites palestiniens comme faisant partie de leur dispositif d'action contre Israel, voyez ce lien sur ces collaborations: http://student.cs.ucc.ie/cs1064/jabowen/IPSC/authors/DrorFeiler.php Et le texte qu'il a placé pour faire la louange "morale" de son "héroïne", la terroriste trouve les mêmes termes que ceux des sites palestiniens: http://www.palestinechronicle.com/printstory.php?sid=20031005152350901 et celui-ci http://groups.msn.com/Palestinefreedomfighters/hanadijaradat.msnw
http://www.occupationalhazard.org/article.php?IDD=636 ce dernier donnant la version israélienne de faits
La photo qu'il utilise est celle des sites palestiniens glorifiant la terroriste.
Voici sa littérature qu'il diffuse dans le monde : http://www.jipf.nu/
Ce sont ces précisions qui permettent vraiment de voir l'oeuvre de cet homme.
Il est dans la ligne de la glorification déjà brossée par Ruth Rosen, il faut savoir cela aussi, voyez ce lien: http://www.chronwatch.com/content/contentDisplay.asp?aid=4715&catcode=10

- La bourse israélienne atteint des sommets. Nouveau signe de l'amélioration de l'économie israélienne et de l'espoir du public malgré les difficultés.
- Yigal Amir, l'assassin de Yits'haq Rabin condamné à perpétuité sans possibilité de réduction de peine, a rencontré l'âme soeur (une mère de 4 enfants, philosophe) et ils veulent se marier. Le service des prisons met son opposition pour le motif que la rencontre en privé avec sa femme pourrait mettre en danger la sécurité de l'Etat; Amir va faire appel car légalement rien n'empêcherait un condamné à perpétuité de se marier et d'avoir des enfants. Débats sur le cas.
- Un voyage de deux semaines en Israël avec animation, rabbins, découverte d'Israël, etc: ce voyage pour Pessa'h déjà programmés (tel en France au 01 48 46 96 72, Mr Winston Assous).

France, antisémitisme et laïcité, etc.
- Un lecteur m'écrit: "je ne pense pas que l'on puisse comparer, la volonté de la civilisation grecque d'imposer sa culture en terres conquises, et la volonté d'un Etat, la France, qui cherche à préserver son identité face à des cultures, certes intégrées, mais néammoins minoritaires. Que dirait-on en Ysrael, si à l'école des élèves venaient avec des signes de religions autres que ceux du judaisme?" Je lui ai répondu exactement ceci: "je respecte votre position
vous faites une grande erreur cependant: mes etudiants arabes viennent avec leur voile et autres signes sans que jamais on ne leur ait soulevé la moindre objection. Idem en Grande Bretagne ou aux USA. On ne leur pose pas la question de savoir s'ils sont minoritaires pour leur interdire leurs signes d'identités, ce qui serait de l'intolérance envers les minorités."
- Une position arabe en France différente envers les Juifs et envers le voile: http://mmlf.webdynamit.net/spip/article.php3?id_article=124
- Les musulmans qui combattent en France pour le voile ou par le voile: http://www.al-muslimah.com/
- Pour se faire une idée de l'importance de l'organisation dynamique de l'islam en France: http://www.top-islam.com/fr/index.html Le site oumma prétend avoir une audience de... plus de 6 millions de visites mensuelles et plus de 120 000 abonnés: le site Oumma.com .
- La voiture du nouveau préfet issu de l'immigration Aïssa Dermouche a été détruite par une charge explosive dans la nuit de samedi à dimanche à Nantes. Une laïcité très spéciale pour certains. Cette nomination avait valu un bras de fer médiatique entre Chirac et son ministre de l'Intérieur Sarkozy qui monte monte monte et agache Chirac et le Premier ministre.
- Je vous indique divers sites, bien entendu non pas pour les promouvoir mais simplement pour que l'on puisse analyser la lutte qui se déroule sur le Net en France et situer le problème des Juifs dans un contexte. Voici des sites français agressifs, souvent haineux, sectaires, simplistes et déformateurs, déterminés dans tous les styles d'attaque, dont les termes suivants sont d'eux et non de moi: islamovigilants, antiislam, réfractaires, antidécadents, SOS France ou Occident, etc, qui se montrent aussi très actifs et diffusent sans cesse contre le fait que les attentats dans le monde sont le fait de musulmans, sur le problème de la lapidation des femmes, etc: http://www.occidentalis.com/ en est un prototype. Il y en a beaucoup du type:
http://www.refractaires.org/
http://www.ifrance.com/ummah/
http://monipola.free.fr/
http://www.sosfrance.com
http://www.sos-occident.org/
http://www.mahomet.org/

http://www.coran.free.fr/
http://www.resistance-feminine.org/
http://www.wluml.org/french/
http://rawasongs.fancymarketing.net/french.htm
J'ai essayé de vous dispenser aussi des sites qui utilisent le mécanisme de la pornographie pour attaquer l'autre. Si des liens vous y mènent, ce n'est pas de ma part. Ils cherchent à donner ensemble deux plaisirs de même niveau: la pornographie et la haine de l'autre.
La haine tire de tous côtés dans le monde. Les problèmes du voile ou des attentats ne sont que le sommet de l'iceberg. A chacun son fondamentalisme et son antifondamentaliste. L'autre est souvent défini comme ordure, racaille, poubelle. Pauvres politiciens qui ont à gouverner un tel monde!
Je vous préserve d'aller voir aussi les nombreux sites du fondamentalisme chrétien contre l'islam et le judaïsme. Je préfère ne pas citer.
Il fallait tout cela pour comprendre la situation des Juifs en Occident. et ne pas ramener tout au seul antisémitisme. Il ne faut pas non plus le nier pour autant.

Bulletin de Modia 17 janvier, 23 Tévete.
La paracha de la semaine est peut-être la plus importante par rapport aux problèmes que chaque Juif se pose aujourd'hui et aux choix de vérité qu'il a à affronter. On ne peut pas éviter de tirer une application puissance dans notre vie: lisons donc le commentaire de la paracha:
http://www.modia.org/tora/chemote/vaera.html
Après d'autres pays d'Europe, en Italie pays ami d'Israël, un sondage révèle également la montée de l'antisémitisme: 34,1% des sondés pensent que les Juifs contrôlent secrètement l'économie et le pouvoir financier dans le monde. L'antisémitisme est appelé après cela par les Italiens: un virus en incubation.

En France, Chirac s'active pour se montrer branché vers la communauté juive et Israël et décidé à lutter contre l'antisémitisme, après la décision stratégique à 180 degrès de s'incliner devant les USA après le formidable match perdu par la France par KO (perte des marchés irakiens et arabes, etc) pour retrouver ces marchés et la faveur des USA par l'intermédiaire de sa nouvelle attitude envers Israël. A suivre...
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-349504,0.html

Dans cette ligne, le Ministre français de la Justice, Dominique Perben, déclare à des journalistes israéliens qu’il est réticent à l’idée de discuter de la barrière de sécurité au Tribunal International de La Haye : "Je ne sais pas si un débat à la Cour Internationale est la meilleure voie pour améliorer la situation entre Israéliens et Palestiniens... Les problèmes politiques se règlent durant des négociations et en dialogue direct entre les parties". La France voudrait éviter cette discussion par l'argument qu'il s'agit d'un problème politique et non juridique.
Mais encore aucune mention de cette position sur le site toujours bien documenté de la diplomatie française:
http://www.diplomatie.gouv.fr/actu/bulletin.asp?liste=20040115.html

Le gouvernement français indique également qu'il ne tolérera pas de dérapages antisémites lors de la visite prévue de Sharon à Paris.
La France a fort à faire, en effet, avec les radicaux islamiste qui entendent bien utiliser la question du foulard interdit pour prendre le leadership du public islamique en France. A la tête de cette tendance, un militant notoirement antisémite. Lisez:
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-349504,0.html

Un article aussi de la presse française qui analyse bien l'action israélienne et sa politique d'explication de la barrière de sécurité antiterroristes:
http://www.lefigaro.fr/international/20040116.FIG0041.html

En ISRAEL
- Commentaires nombreux sur le fait que les soldats ont trouvé la mort en se montrant humains et miséricordieux face à la terroriste qui s'est fait passer pour une malade.
- L'armée développe des unités spéciales pour les soldats 'haridim. Une évolution de la société israélienne.
- Taux d'inflation le plus bas de l'histoire d'Israël: -1,9% et un développement de la croissance de 2% environ. Cela veut dire location et vente des appartements moins chers ainsi que les appareils ménagers et les voyages. Ce taux d'inflation était bas régulièrement sauf entre 1980-85 où il fut de 132, 131, 190, 444, 185.
- 1 billion de chéqels sur quelques années vont être consacré à la lutte contre la pègre (prostitution, jeux interdits, blanchiment d'argent, etc). Hanegbi, le ministre de la Police déclare que tous ces délinquants finiront en prison.
- Augmentation de 23% des touristes (plus d'un million) par rapport à l'an dernier (862000).On est encore à la moitié d'occupation des hôtels est loin des 2400000 de l'année 2000.
- Suite aux derniers attentats et au fait que le Sheikh Yassine, chef spirituel du Hamas, a donné sa bénédiction à la terroriste pour accomplir son acte, on parle de reprendre les liquidations de chefs terroristes dont lui. Pourquoi en parler? Résultat, ils se placeront dans la clandestinité et, évedemment, les Etats d'Europe commencent à entreprendre une action contre la reprise de ces liquidations.
- Dans le Likoud et les journaux, les analyses s'accumulent concernant la successon de Sharon suite aux cassettes filmées remettant éventuellement en cause la version du Premier ministre sur sa non connaissance des fonds illégaux amassés pour sa campagne électorale. Certes, le successeur semble devoir être Bibi et on n'en voit pas d'autre mais Sharon (sauf coup de théâtre) n'est pas homme à ployer facilement, et Bibi n'est pas exempt d'erreurs psychologiques aux yeux de beaucoup non plus.

- et voici un article diffusé par l'Ambassade d'Israel en France. (Voyez son site et demandez sa lettre d'information)

Pas le moindre regret
Par Yoel Marcus

Haaretz, 6 janvier 2004
Eitan Ronel, un lieutenant-colonel à la retraite, a rendu ses insignes au chef d'Etat-major cette semaine, accompagnés d'une lettre pleine d'amertume. "La vie humaine a perdu sa raison d'être et les valeurs avec lesquelles nous avons été éduqués, telle que la pureté des armes, ont pris la tournure d'une mauvaise blague" a-t-il déclaré au Haaretz du 4 janvier.

Les protestations de Ronel contre l'attitude de Tsahal dans les territoires ne sont ni les premières ni les dernières. Les pilotes de réserve, les commandos d'Etat-major et les élèves de terminale l'ont fait avant lui. Et avant eux, quatre anciens chefs du Shin Beth et un ancien chef du Mossad. Pour couronner le tout, nous avons les associations Betselem et Gush Shalom en plus des Beilin, Sarid et Burg qui ont à coeur la paix avec les Palestiniens et partagent leur douleur. Nous avons des comités d'enquêtes qui s'interrogent sur le comment et le pourquoi de la mort de femmes et d'enfants palestiniens lors de telle ou telle opération. Nous avons une Haute Cour de Justice que tout Palestinien peut saisir. Nous avons des médias qui ne passent sous silence aucune injustice ni aucun faux-pas. Nous avons des chroniqueurs dont les coeurs souffrent avec ceux des Palestiniens.

Ce que j'aimerais savoir c'est pourquoi il n'y a personne de l'autre côté s'insurgeant contre la politique de haine et de sang de l'Autorité palestinienne. Où est leur Betselem ? Où sont les objecteurs de conscience palestiniens qui s'opposent au meurtre de femmes et d'enfants ?

Comment se fait-il que lorsque des civils sont tués accidentellement au cours d'une de nos opérations militaires, tout le monde exige immédiatement une enquête, alors que leurs terroristes-suicides n'hésitent absolument pas à monter dans un bus bondé d'enfants ou d'entrer dans un restaurant et de se faire exploser, pleinement conscients des morts qu'ils entraînent avec eux ? Non seulement personne ne les dénonce, mais leurs familles sont traitées avec respect et se voient attribuer pensions et allocations.

Tandis que nous discutons aprement des différentes façons de résoudre le conflit, le gouvernement palestinien n'en a qu'une: celle de la violence. Dès le berceau, les Palestiniens sont abreuvés de haine d'Israel ; dès leur plus tendre enfance, on leur inculque que le sort de tout Juif est de mourir. Dans leurs manuels scolaires, on ne dit pas, évidemment, que ceux qui leur ont usurpé leurs droits étaient les pays arabes qui, en 1948, ont envahi la terre qui leur avait était attribuée par le plan de partition de l'ONU. On ne dit pas qu'ils ont été libérés de l'occupation arabe qu’en 1967- par Israél. En réalité, cela a été plus facile pour eux d'aspirer à un Etat indépendant sous contrôle israélien que cela l’aurait été sous domination jordano-égyptienne. A chaque fois que l'on parvient à un moment historique - les accords d'Oslo, l'initiative Clinton-Barak- c'est là qu'ils perpètrent leurs attentats-suicide au coeur de la population israélienne. Les Palestiniens ont franchi toutes les limites. Ils ont transformé les pacifistes israéliens en radicaux, les poussant à une coléreuse rébellion contre leur environnement. Mais alors que nous réagissons, que nous nous torturons l'esprit, alors que nous n'arrêtons pas une seconde de nous demander si nous n'avons pas exagéré et qu'il est peut-être temps d'arrêter, les Palestiniens n'ont jamais exprimé le moindre regret concernant une attaque, quelque soit son importance ou sa cruauté. Au lieu que l'Autorité palestinienne contrôle le Hamas, c'est le Hamas qui donne le ton. Même en temps de douleur et de souffrance, les deux peuples se situent à deux extrêmités opposées. Quand nous enterrons nos morts, nous pleurons silencieusement sur leurs tombes. Chez eux, chaque enterrement devient une démonstration de haine et d'incitation contre Israël.

Un débat houleux divise la société israélienne. Le gouvernement est critiqué pour ne pas faire assez pour mettre fin au conflit. Avant les Intifadas, il y avait des signes précurseurs d'une possible coexistence. Des dizaines de millier d'Israéliens se rendaient dans les territoires pour soigner leurs dents, pour réparer leurs voitures, pour aller au marché. Des centaines de milliers de Palestiniens travaillaient en Israél. Aujourd'hui, le seul contact se fait par le canon d'une arme, un barrage de l'armée, un hélicoptère, des missiles Qassam et des ceintures d'explosifs. Les opérations de représailles de Tsahal sont peut-être brutales, mais il y a également des gens qui compatissent pour le sort amer des Palestiniens. Ici, on trouve de la colère mêlée à de la compassion ; là-bas, on trouve de la colère mêlée à de la haine. En Israel, sous la surface apparente, demeure toujours un espoir de paix. Chez eux, la haine est totale et aveuglante. Pourtant ils ont, déployée sous leurs yeux, la feuille de route de Bush qui leur donne un Etat indépendant. Et pourtant, ils ne veulent pas franchir la première étape qui puisse leur ouvrir la porte de cet Etat : démanteler les infrastructures terroristes. Abou Mazen a été renvoyé et Abou Ala suivra les ordres d'Arafat qui n'a d'autre mère que le terrorisme.

Ce n'est pas une barrière qui changera les choses, mais plutôt l'abandon par les Palestiniens du mur de la haine qu'ils ont bâti entre les deux peuples.
Lettre d'information éditée par l'Ambassade d'Israël en France
Dina Sorek, Ministre-conseiller à l'information près l'Ambassade d'Israël à Paris


Bulletin de Modia 15 janvier, 21 Tévete.
- Une décision sans précédent dans le monde des rabbins 'haridim en Israël: une assemblée de 50 rabbins composée de 'harridim classiques, de 'hassidim, de sépharadim vient de se réunir dans une grande yeshiva 'hassidique à Jérusalem et ont décidé et signé un psaq halakha interdisant de transférer des Juifs hors d'une part de la terre d'Israël. Leurs arguments sont les suivants: la sainteté de la terre d'Israël qui doit être assumée par les Juifs, et le piqoua'h néféch le salut de la vie, la décision de retirer les Juifs entrainant selon eux un risque bien plus grand d'aboutir à la perte de vies humaines. En conséquence, ils interdisent tout transfert de Juifs et retrait des implantations. Bien plus, ils déclarent que le peuple d'Israël doit tout faire, dans le cadre de la loi pour s'opposer à de telles mesures.
Ils se basent aussi pour cela sur la décision du Choulkhane Aroukh qui, par analogie, décréta que l'autorisation d'entrée des chrétiens sur la terre d'Israël comme occupants allait produire le versement du sang des Juifs.
Ce psaq halakha a été également approuvé par le Rav Yohanane Sofer, l'un des grands de la Torah du Conseil des Sages de l'Agoudate IsraËl et par le Rav Yaâqov Ôvadia, le fils du Rav Ôvadia Yossef.
Les signataires sont allés plus loin et ont exprimé une vive critique à l'égard du Premier ministre Sharon et de sa politique qui, disent-ils, après les expériences désastreuses d'Oslo qui ont abouti à de nombreuses victimes, continue encore dans les abdications qui, risquent de produire les mêmes effets.
Le Rav Yossef Garlitski, animateur de cette rencontre, a déclaré qu'il y a un interdit grave (issour 'hamour) selon la Torah de transmettre aux ennemis d'Israël même une parcelle de la terre sainte, ce qui entraîne des catastrophes. Il se tourne vers le gouvernement au nom de ces rabbins pour lui demander d'arrêter son orientation et ses mesures car seule une position de force et de stabilité peut procurer la paix.


- Une décision halakhique musulmane vient de certifier aux candidates au suicide terroriste qu'elle auront également une part de récompense sexuelle pour leur acte dans le monde futur: non pas 72 vierges à leur disposition mais l'assurance du bonheur parfait avec un seul homme, leur mari. Sans commentaires.
- Pour connaître qui est le chef actuel de la Syrie, lisez cette étude sérieuse: http://www.medea.be/index.html?page=2&lang=fr&doc=65

Bulletin de Modia 14 janvier, 20 Tévete.
Un grand jour: la hiloula de Rambam,
- R. Yaâqov Abou'hatséra
- Ribbi Matslia'h Mazouz


La France reprend contact avec Israël, je vous l'avais indiqué, vous constatez ainsi la fiabilité de nos analystes. Et j'avais précisé les motifs, voir ci-dessous.
En Israël, balagane (désordre, pour employer un mot décent) politique en raison des preuves nouvelles concernant les trafics de fonds électoraux dans la famille Sharon. Voir l'affaire sur ce lien.
Pour respirer en vérité, hors de ces étouffements, j'ai complété la page sur "votre nom dans un verset de la Torah". On est dans l'essentiel:
http://www.modia.org/priere/versetnom.html

Un père de 5 enfants, âgé de 28 ans, Roï Arbel, assassiné par les terroristes palestiniens en rentrant à son domicile. Je vous écris en ce moment de son enterrement. Pensez à cette famille qui était ici pour vous, pour nous tous.


Nous avons assisté depuis plusieurs semaines aux attaques en Israël et dans les médias étrangers par les militants d'extrême gauche qui accusent Israël de se montrer trop rigoureux dans les contrôles. Collaborateurs enragés véritablement, et aussitôt la culpabilité juive joue à fond, on crée des commissions d'enquête qui ensuite démentent les faits mais le mal international est accompli; on donne de nouvelles directives aux soldats, on affirme qu'on veut faciliter le passage des travailleurs palestiniens (qui sont toujours les foules qui hurlent pour la destruction d'Israël et après chaque attentat) et, comme à chaque fois, voici: une femme terroriste a invoqué qu'on ne pouvait pas moralement la contrôler, qu'elle avait des raisons médicales et elle s'est fait sauter auprès des soldats. 4 tués dont Vladimir Trostinsky, 22 ans de Rehovot, Tsour Or, 20 ans sur la photo de Rishone Létzione, and Andrei Kegles, zal.

Les Brigades affiliés au mouvement de Arafat ont revendiqué et on ne fait rien contre Arafat. Les renseignements disent qu'Arafat a repris et lui seul l'ensemble du contrôle sur tout et facilite le terrorisme et que le gouvernement de Abou Ala n'est plus qu'un paravent sans aucun pouvoir. Le Hamas a lui aussi revendiqué l'attentat et son chef (le Chkeik Hassine contre lequel on ne fait rien) a déclaré que desormais son mouvement va utiliser les femmes pour les attentats suicides car les contrôles israéliens sont plus difficiles à réaliser envers elles. Et, il ajoute que cela se poursuivra jusqu'à la libération de l'ensemble de la terre palestinienne. Tout est clair.
Et pendant ce temps là Sharon parle de retrait unilatéral de Gaza, ce qui veut dire liberté totale pour tous les mouvements terroristes. On ne comprend plus rien. Que le Ciel nous aide.
Plus vertigineux encore: le député arabe israélien et vice-président de la Knesset Muhammed Barakeh envoie une lettre avec en-tete de la Knesset pour dire au Tribunal de la Haye qu'il se propose pour aller y témoigner contre Israël pour révéler les crimes de guerre d'Israël. On va de plus en plus loin dans la collaboration avec l'ennemi. On a vu le faux TV mondial sur l'assassinat de Mohamed diffusé par un Israélien, les accusations immondes contre Israel de Burg un député du parti travailliste traduite par un Israélien francophone et diffusées dans Le Monde, les témoignages en justice contre Israel en Europe par quelques Israéliens francophones également, les collaborations directes et continues d'Arabes israéliens aux attentats, mais on n'avait pas encore vu à ce point l'utilisation de la Knesset elle-même par un de ses membres contre Israël. Les termes de trahison sont lancés et des députés demandent de le passer en jugement. C'est notre situation tout cela. Le sang des victimes que ce système cause les laisse insensible. Tout un système idéologique essaie de vendre l'idée que nous sommes coupables d'exister ici, que cette seule existence est incompatible avec l'autre et que l'autre a des raisons de commettre les atrocités puisque nous sommes coupables, et que nous devons toujours nous retirer, toujours toujours.
Cela est résumé en deux images insupportables mais qui sont la réalité de cette idéologie (le lynchage de Juifs à Ramallah et leur joie en masse):

Le seul problème: pourquoi les Juifs sont-ils capables de collaborer ainsi avec leurs tueurs? Le Talmud enseigne la fraternité, la justice, le respect de l'étranger mais aussi une règle claire face à l'assassin en marche: "celui qui vient te tuer, tu DOIS le tuer d'abord, avant qu'il ne te tue". Pas à l'avance, mais en marche, mais ne pas non plus promouvoir l'assassin, lui donner l'immunité, l'aider.
Voici les visages des Juifs qu'ils ont déjà réussi à éliminer, ces tueurs et leurs complices qui leur prêtent la main et les aident dans les médias. Et encore toutes les photos ici.
Lisez ceci et ceci et ceci et ceci.et ceci
Pour connaître les implantations juives de la région de Gaza: ici. N'oublions jamais la seule vérité: aucune différence pour les organisations terroristes entre les Juifs de Tel Aviv, de Jérusalem, de la Bande de Gaza, du Golan, du Néguev, de Haïfa. Et nous savons ce qui se passerait pour les Juifs du monde sans Israël, sans ce LIEU saint qui est leur lieu. Nous l'avons vu, et l'alliance actuelle de l'antisémitisme européen et des mouvements palestiniens terroristes est claire.
Voici le site de ceux qui nous défendent: Tsahal.
Et voici qui nous défend et vers qui nous pouvons tendre pour vivre vraiment en Lui donnant de déployer Sa force par notre connaissance et notre vie selon la Torah:
http://www.modia.org/priere/prierter.html
Tout cela le jour de la hiloula de nos grands et chers maîtres.


Bulletin de Modia 13 janvier, 19 Tévete. ETRE RESPONSABLES ENSEMBLE.
Sharon rigole (voyez ici la photo publique) et roule dans la farine sa droite et sa gauche et observe son effet (voyez la photo publique ici): il déclare à la Knesset que rien n'est encore fixé pour le retrait unilatéral d'Israël face aux Palestiniens. Du coup, il enlève aux députés (qui le veulent bien) de gauche la réponse qu'ils attendaient (j'ai décidé le retrait) et aux députés de droite (je vais exécuter le retrait). "Ouf" se disent tous les députés qui auraient dû prendre des décisions qui auraient remis en cause leurs sièges de députés ou de ministres. Le problème reste et Sharon n'est plus menacé ni à court terme ni à moyen terme mais la droite nationaliste peut estimer aussi qu'elle a bloqué Sharon, cette complexité est exactement IsraËl. Il
Sharon a 76 ans (lien ici) semble-t'il et est plus dynamique que ses opposants pour les neutraliser. Déjà, à la Knesset, pendant la discussion du budget qui durait toute la nuit et faisait les délices des photographes prenant les nombreuses photos de députés dormant et ronflants, tous ont souligné combien Sharon et Bibi restaient alertes et présents au fil des heures.
Il reste que Sharon gagne ainsi, à condition de ne pas apporter devant la Knesset son programme de liquidation des implantations juives, car alors il n'aurait plus de majorité et serait contraint de faire alliance avec le parti travailliste et, de toute manière, on irait vers des élections. Sharon gagne donc temporairement mais sa majorité actuelle le bloque. Et les "affaires" pèsent sur lui aussi. Les gros titres de première page des journaux font la une des déclarations de son conseiller personnel déclarant qu'il n'a pas dit la vérité dans les enquêtes de police et qu'il fut impliqué personnellement dans les transferts de fonds reprochés en période électorale en 1999. Ce qui est difficile à trier ce sont les faits réels et le besoin de chaque homme politique de faire les pires déclarations qui sont le bon moyen ou le seul pour le faire apparaître dans les médias.
Pendant ce temps, un habitant de Beer Chévâ de 45 ans, désespéré de sa misère et de l'inexistence des aides collectives, va à la réunion du Conseil municipal et se tire dessus pour se suicider. Il est hospitalisé.
Les habitants de Kyriat Malakhi dans la misère demandent à être reçus par leur compatriote qui a eu la plus grande promotion sociale (le Président de l'Etat) mais celui -ci refuse de les recevoir car ils voulaient venir avec leurs enfants victimes de la faim; ce n'est pas convenable, leur a t'il dit d'utiliser les enfants pour leurs revendications. Les parents ne pensent pas "utiliser" les enfants mais venir en famille exposer le problème. Refus du Président qui a un autre regard et pense que les enfants doivent être à l'école et veut leur donner une leçon, en toute innocence. Un gouffre douloureux d'incompréhension entre les classes sociales si proches il y a peu de temps dans un pays si fraternel, et issues des mêmes niveaux et distants maintenant.
Dans le même sens, à l'extrême gauche, Bélin le promoteur d'Oslo et des accords de Genève, refusé par les partis même de gauche et par tous les électeurs au point d'avoir perdu tout poste de député (mais il est adoré par les capitales et les medias internationaux qui ont une politique anti-israélienne), avait trouvé un gîte pour ex-députés handicapés électoralement dans le parti d'extrême gauche issu de Mérets. Il s'y trouve en rivalité avec Cohen pour la direction mais son image est tellement négative auprès des électeurs que le parti demande un sondage d'opinion pour trancher sur pièces. L'obstacle n'est pas les idées d'extrême-extrême gauche mais que cela soit lié avec le style des riches natis et hors de la masse du pays, par ceux comme Bélin qui habitent dans le quartier chic du Nord de Tel Aviv. C'est cela la réalité d'Israël, tout cela autant que les jongleries des matchs de TV entre politiciens. Il y a une classe nouvelle déconnectée de la réalité et qui veut tenir les commande de la société et qui n'est pas loin de Marie Antoinette disant: "Que sont ces bruits dehors? - Majesté, c'est le peuple qui a faim et qui se soulève. - S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent donc des gâteaux...". Cela n'est pas dit comme cela certainement, mais la réalité est la même: une nouvelle société nait, celle des arrogants envers les pauvres. Et elle n'a même pas encore pris conscience du scandale de ses attitudes. Ce ne sont pas les individus qui sont en cause, je le précise et que l'on ne cherche pas à déplacer mes propos, et on a le droit et le devoir d'analyser le paysage politique par ceux qui ont choisi de vivre de la vitrine et de tenir ainsi les commandes; mais c'est un système qui se développe. On doit y être opposé totalement. Comme je l'ai entendu de mes oreilles: "vous ne savez pas comme c'est difficile d'être riches, quels soucis nous avons..."
Le peuple existe aussi. Le klal Israël qui est ce qui a été choisi par le Créateur pour une mission et un exemple de morale et de fraternité.
La police est passée à l'action et arrête les organisateurs de nombreux réseaux d'esclavages des femmes dans la prostitution amenées pour cela de l'ex-URSS. Enfin! Mais ce ne sont pas que ces proxénètes qui sont coupables mais tous ceux qui consomment ce qu'ils considèrent comme une marchandise vile qui travaille pour des conditions de rémunération iniques. Mais on a laissé longtemps ces réseaux se développer avec expertise que la chasse est difficile, dit-on. Le directeur général de la police tape du poing sur la table et se fache contre certains chefs de la police qui éxécutent ces tâches d'inculpation des chefs de réseaux avec une complaisance claire: http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-2858096,00.html.
Il est urgent de relire les bases de la constitution de notre peuple dans la paracha de cette semaine et de nous refonder tous ensemble sur le seul sous-bassement sain: http://www.modia.org/tora/chemote/chemote.html
Ce qui caractérise le peuple d'Israël et en Israël, c'est que l'on ne cache pas le défi moral. Nous non plus, à l'exemple de la Torah qui nous a exposé toute l'affaire des frères de Yossef pour améliorer. Voilà des mois que nous crions contre ces faits. Il faudrait que les cris soient 1000 plus forts et plus nombreux et que les rabbins et présidents de communautés et d'associations juives crient contre ces systèmes qui veulent faire admettre ces différences comme justifiés puisque économiques, quitte à les compenser par quelques aumones. Depuis la création de l'Etat d'Israël, la fondation d'une société juste et basée sur le refus de l'injustice (ce que la Torah et les Prophètes dénoncent) est devenue une nécessité, un lieu où participer et décider. Le temps est fini des communautés hors de la société, nous avons à bâtir en Juifs cette société juste d'Israël et non pas seulement à faire fonctionner nos associations.

 

 


- Une déclaration sur Grand Rabbin de France, le Rav Sitruk sur la situation des Juifs en France dans laquelle il répond aux questions que beaucoup se posaient après ses déclarations précédentes sur la kippa, et autres points.
http://www.viejuive.com/synagogue/grf/com031117.pdf.
- Des sondages en France font état de la volonté de la grande majorité des Juifs de France de quitter ce pays dans les années à venir, pas immédiatement, devant le processus constant d'islamisation de la France où ils estiment ne plus avoir d'avenir. Mais cette majorité n'aurait pas l'intention de monter en Israël.


Bulletin de Modia 12 janvier, 18 Tévete
120000 manifestants manifestent à Tel Aviv selon l'estimation de la police, ce qui veut dire beaucoup plus, "contre la politique de capitulation de Sharon". Une 15e de députés Likoud y participaient et plusieurs ministres qui ont pris position contre le plan de Sharon. Celui-ci a répondu que les décisions se prennent au gouvernement et non pas dans les manifestations.

Analyse d'un sondage de Maariv sur les intentions de vote actuelles des électeurs israéliens:
- Le peloton de tête est composé du Likoud qui baisse très légèrement (38 sièges au lieu de 40, sur 120); du Parti travailliste très loin derrière et un peu en baisse encore (18 au lieu de 19): stabilité du parti Chinouï anti religieux (15). Montée nette de l'Unité nationale de Lieberman droite nationaliste active (11 au lieu de 7) il prend probablement ses nouveaux sièges au Likoud, au Mafdal qui dégringole (de 6 à 3) et au Chass (de 11 à 9).
- Le parti orthodoxe askénaze perd aussi un siège (de 8 à 7).
- Mérets d'extrème gauche est devenu stable dans l'insignifiance (6) ayant été phagocyté par le Chinouï et par le parti extrémiste pro-arabe Hadash (5 au lieu de 3). Deux autres pettis partis arabes recueillent chacun 3 sièges.
- Le record de la nullité (2 au lieu de 3) est le parti Am Ehad du leader syndical Perets qui a mis exangue le pays par sa greve de 100 jours defendant les gros privilèges.


Bulletin de Modia 9 janvier, 15 Tévete
Chabbate Vayé'hi, commentaire ici. Horaires du Chabbate:
Jérusalem 16h16 Tel Aviv 16h22 Beer Cheva 16h24 Netivot 16h24 Tiberiade et Safed 16h17 Haifa 16h23 Eilat 16h22
Paris 16h54 Montréal 16h13 Toronto 16h40

Nouvelles d'Israël
1
L'armée réaffirme sa volonté d'être rigoureuse dans le contrôle des passages des arabes des territoires vers l'intérieur d'Israël mais, aussi, de le faire de la manière la plus agréable possible en donnant une formation précise pour cela aux soldats, en créant une unité spécialisée, formée et parlant bien l'arabe local.
2.
Les changements de position dans le monde arabe continuent à alimenter les commentaires israéliens. Ce qui est plus important que chaque proposition en soi, c'est la place de ces propositions tactiques dans les stratégies.
Nous avons analysé ci-dessous la part des craintes arabes, certains soulignent aussi la crise économique radicale de la Syrie privée du pétrole iraquien comme source de financement de l'économie syrienne pour mener la guerre contre Israël ou pour dominer le Liban à cet effet. Mais il reste que la Syrie et l'Iran n'abandonnent pas leur armement des mouvements terroristes au Liban et leur entrainement. Les Etats Unis cependant sont entrés en négociation secrètes avec ces mouvements terroristes, tandis que des pays comme la France continuent simplement à échanger avec eux comme partenaires humanitaires qu'ils se refusent à placer sur la liste des organisation terroristes.
Les partenaires israéliens de contacts secrets avec le fils de Khadafi n'ont pas résisté au plaisir de briller dans les médias en révélant le tout. Du coup, Khadafi claque la porte et déclare qu'Israël ne s'est pas comporté avec le minimum de morale politique. Espérons qu'on en tirera les leçons, et que les dialogues reprendront vraiment secrètement cette fois.
Sur le terrain, à l'Ouest d'Israël à Gaza, le Cheikh Yassine se déclare prêt à faire de Gaza un Etat palestinien. Tout beau. Il faut situer cela dans sa rivalité de leadership avec Arafat et ses équipes à l'Est. Les conditions: retrait d'Israël sur les lignes de 67 et non renoncement aux objectifs classiques. En somme, c'est une opération de relations publiques pour fragiliser Israël mondialement, comme les initiatives des dits pacifistes, alors que l'objectif final de destruction d'Israël, de la prise de toute la surface considérée comme terre d'Islam et spécialement de Jérusalem n'est pas abandonné mais simplement on tente la réalisation d'une étape intermédiaire qui réduirait Israël.
Le ministre palestinien a la même tactique par des propositions différentes: il dit que si Israël continue à bâtir sa barrière de sécurité, il abandonne la feuille de route des Américains qui prône deux états, et opte pour un seul état israélo-palestinien. Tout beau? Les pacifistes applaudiront: donc plus de guerre, mais cela voudrait simplement dire la disparition de l'Etat juif d'Israël, objectif majeur et unique de ce monde arabe proche. Et l'utilisation explicitement dite de l'arme démographique contre le nombre minoritaire de Juifs. Evidemment la position de Sharon et d'une partie du Likoud, et surtout celle de la gauche est précisément la séparation pour défendre l'existence démographique de l'Etat juif. En plus de la sécurité.
Il reste que le débat essentiel n'est pas encore là car pour la plupart de ces promoteurs israéliens, il s'agit simplement d'un Etat des Juifs et non pas d'un Etat juif puisque le contenu éducatif juif est souvent absent, contesté, et même honni par les mouvements comme Chinouï qui sont forts dans la majorité actuelle (ils le seraient autant dans une majorité de gauche). Et un Etat des Juifs sans Torah, sans son identité, n'a en fait aucune capacité de résistance morale face à un monde musulman environnant qui a une conception agressive de l'islam, ce qui est le cas de facto dans la région.
Même l'Egypte qui a signé les accords de reconnaissance d'Israël travaille continuellement contre cette existence par l'aide apportée à l'outil contraire que sont les armes véhiculées vers la bande de Gaza vers les terroristes et par la haine distillée continuellement par les médias égyptiens. Même le prochain anniversaire de la hiloula de Ribbi Yaaqov Abouhatseira à Damenhour en Egypte vient de recevoir un niet de l'Egypte: même des Juifs religieux priant les gênent, alors qu'on loue l'Egypte dans le monde occidental.
Mais tout n'est pas aussi radical, car une grande partie d'Israël, même parmi les politiciens sont conscients du problème et luttent pour préserver l'axe fondamental. Et notre enseignement de la Torah et des Sages nous dit que jamais le klal Israel (la collectivité globale) ne sort de la sainteté et, en tous, cas, elle n'est jamais abandonnée par le Guide d'Israël qui, Lui ne ment jamais. C'est le concept de Netsa'h Israel, éternité d'Israël.
Enfin, débats ou pas, le gouvernement actuel et son armée construisent la barrière de sécurité qui a fait baisser de 30% déjà le nombre des attentats en 2003 par rapport à l'année précédente (quand même 213 assassinés, mais 451 en 2002). Le nombre des attentats palestiniens a été de (oui)... 3838 en 2003 au lieu de 5301 en 2002.
Quel est le peuple qui continuerait sa vie normale dans ces conditions? Aucun, sauf cet obstiné qu'est le peuple Juif et qui en cela est bien de la même qualité que toutes les générations. Et cette qualité est à reconnaître à tous ceux qui vient en Israël: 'haridim, 'hilonim, extrémistes de droite ou de gauche, et tout le peuple non extrêmiste. Les Palestiniens avaient dit: nous vaincrons les Israéliens en les terrorisant, et ils ont échoué. C'est le grand résultat constant de ces dix dernières années.
Il reste à vivre en peuple juif sur la terre choisie par le Créateur qui l'a donnée à Son peuple pour qu'il y réalise sa tâche (non pas pour aller passer SIMPLEMENT quelques semaines de vacances ou sa retraite, cela n'est nullement le message de la Torah!). Cela ne concerne pas que les Israéliens mais tous les Juifs du monde, surtout ceux qui savent lire la Torah où cela est clairement dit, surtout ceux qui l'enseignent!
Les sondages? Nous ne leur accordons pas de valeur spéciale, on sait à quels besoins ils répondent, comment ils peuvent ne pas être fiables mais aussi fluctuants. Maariv indique 41% d'Israéliens satisfaits de Sharon et 47% insatisfaits. 48% craignent que des délinquants tentent de s'emparer du parti au pouvoir et 33% ne le craignent pas. Parmi les électeurs du Likoud, à la question: qui serait préférable pour remplacer Sharon, 41% disent Netanyahou, et ensuite des chiffres très faibles 18% pour Mofaz, 9% pour Olmert, 8% pour Livnate, etc.
Tout sur la barrière de sécurité contre les terroristes:
http://www.mfa.gov.il/mfa/go.asp?MFAH0o3l0
Les enseignements de la paracha sont les forces d'Israël, et c'est le 'hessed, l'amour. Sur quoi Avraham a compris que le monde est fondé.

Découvrir un site: http://www.kh-uia.org.il/Crisisnew/human.html

Chabbate chalom

Yehoshua Rahamim


Bulletin de Modia 7 janvier, 13 Tévete
Nos informations pour réfléchir, et pour voir si notre peuple va dans la bonne direction de sa Torah. A vous de penser aux conclusions et à votre propre part.

Tout sur la barrière de sécurité contre les terroristes:
http://www.mfa.gov.il/mfa/go.asp?MFAH0o3l0

Vote de la Knesset sur le budget. L'opposition a mis à l'épreuve la parole de Sharon. Pour redresser son image, il avait dit hier au Congrès du Likoud après ses intentions qui avaient soulevé des mouvements "divers" parmi l'assistance: je propose et vais réaliser la journée continue d'études pour les enfants d'Israël. Immédiatement, les plus proches conseillers ont déclaré qu'ils n'étaient au courant de rien sur ce projet, ni les représentants des problèmes de l'Education dans le gouvernement ou dans les commissions qui préparaient le budget.
Aussi, l'opposition a introduit dans les votes à la Knesset aujourd'hui, un article proposant d'inscrire dans le budget ce à quoi s'est engagé publiquement Sharon et... Sharon a voté contre sous les caméras de TV. Sarcasmes de l'opposition sur la valeur des paroles de Sharon. Réalisme sans pitié. Les millions de téléspectateurs ont vu ainsi en direct deux visages et deux paroles de leur Premier ministre, et surtout son assurance en tout cela. Cela soulève beaucoup de questions. Très triste.



Cerveau droit Cerveau gauche
Sharon a aussi proposé de ne discuter du budget qu'une fois tous les trois ans.
Beaucoup se demandent si c'est une blague ou s'il est sérieux, et quel est le sens de ces idées subites et surprenantes.

Khadafi ou Gadhafi, Gadhdhafi, Qadhafi, Qadhdhafi, Kadhafi, Kadhdhafi (exacts) aussi propose des idées aussi étonnantes
Un jour de raser IsraËl, un autre jour de le reconnaître.
Comprenne qui peut en ce Proche-Orient



Le fils de Sharon, Omri Sharon qui fait les gros titres de l'actualité a ouvert la séance du vote du budget par un exposé très sérieux et solide sur l'environnement et il a été remercié comme c'est la coutume pour le premier orateur de la séance.
Un incident typique: après la présentation du budget de Bibi Netanyahou, un représentant de l'opposition s'est levé: "Vous n'avez pas dit la vérité et si vous avez dit la vérité (alors, là, il faut savoir de quoi on accuse ou non), vous n'avez pas dit toute la vérité ni rien que la vérité, et cela est la vérité". (De qui faut-il rire? et alors qu'on est dans des questions sérieuses). Réponse de Bibi: Je reconnais qu'un papier vous a été remis par erreur qui présente une négociation entre le Mafdal et moi, mais vous avez pu le prendre pour des conclusions alors que ce n'étaient que les demandes du Mafdal et pour l'instant il n'y a aucun accord sur la demande. La pagaille locale habituelle. Toujours difficile de comprendre ce qui est intentionnel, incompétence, style local ou tout autre chose. Surtout pour ceux qui viennent d'un autre univers. C'est un système volontairement organisé; on nomme cela en psychologie ou mathématique: la logique floue ;-) Et gare aux dégâts chez les gens rigides.


1.
Israël répète sans cesse sa volonté de paix avec tous. Il y a accord de tous les Israéliens sur cette stratégie. Le désaccord porte sur la tactique et sur les risques, et sur la psychologie d'abandons ou non à réaliser pour cela. La région vue d'Israël:
Un effet de la guerre d'Irak est que les dictateurs de la région ont la frousse (c'est le mot) de disparaître comme Saddam ou comme les terroristes que Israël liquide pour éviter qu'ils ne récidivent puisqu'ils confirment leur détermination. Ces dirigeants sont des héros pour envoyer les autres se faire tuer et des froussards quand il s'agit de leur propre personne. Chacun a vu tous ces cas. Barghouti s'est rendu lamentablement, Arafat reste tranquille depuis qu'il est sous menace, Khadafi est prêt à tout pour éviter un sort identique, il laisse les vérificateurs d'armement contrôler, il paye pour ses attentats, il est même prêt à entrer en échanges avec Israël, on connaît le manque de logique et de fiabilité de ces leaders qui nous entourent, c'est une des composantes du problème. Cela montre ce que sait chacun: il n'y a que la force qui fait de ces mentalités des gens qui reviennent à la réalité et négocient et sortent de leurs rêves délirants et mortifères aussi bien pour leurs ennemis que pour leur peuple.
Le dictateur de Syrie lui aussi se calme un peu et devient correct avec la Turquie, et l'Iran veut se réconcilier avec l'Egypte. Tant mieux, mais on est prudent car ces réunions ont été souvent ensuite des motifs de se coaliser contre Israël. Mais on apprécie cependant. Avec vigilance.

2. En Israël, la police a enfin décidé de faire la guerre à la pègre alors qu'elle a étendu un réseau de centaines de maison de prostitution, de jeux illégaux, de trafic de drogue, de blanchiment national et international d'argent, un système de plus en plus arrogant de liquidation des concurrents sans même se soucier des meurtres de "civils innocents", et un essai d'entrer dans les partis politiques avec quelques magouilles gigantesques, des affaires comme on dit ailleurs, etc. Attention, Israël ne vit pas selon ce système et cela ne concerne que quelques familles (200 personnes dit-on, au plus) mais cela ne peut plus continuer, qu'elles se développent en impunité. Ce sera difficile à l'heure de la restriction des budgets de la police et de son temps plein à s'occuper du terrorisme. Mais, enfin, Israël a dit: stop!
En politique, on ne peut pas parler de corruption généralisée ni au niveau des personnes ni des partis. Ce qui est vrai, c'est le non respect des limitation des fonds électoraux, et les magouilles pour y parvenir, puis la fermeture par la justice des dossiers des contrevenants (Barak, Mitsna, surtout de gauche) et l'affaire des millions de dollars en cours d'investigation dans la famille Sharon. Un feuilleton qui continue avec la projection répétée de cassette prouvant l'organisation du trafic par la famille, contrairement aux déclarations faites à la police ou aux autorités judiciaires, cela peut leur coûter jusqu'à 7 ans de prison. Hier la TV a diffusé une cassette montrant Omri Sharon le fils du Premier ministre, organisant avec le trésorier du Likoud la sortie clandestine éventuelle de fonds du Likoud au profit de Sharon et le trésorier dit en direct: je peux vous sortir l'argent des caisses du Likoud sans que personne ne puisse s'en apercevoir. Cela tombe évidemment sous le domaine judiciaire, non pas pour le transfert car ils ne sont pas filmés en train de sortir l'argent, mais car ces phrases sont en contradiction avec ce qu'ils ont dit dans les enquêtes alors qu'il y a suspicion. La réplique sera probable, dident les analystes: "on avait oublié"... Et probablement que cet argument qui a permis de faire fermer les gros dossiers des autres, jouera encore cette fois.
Ce qui est plus que bizarre dans ce contexte, c'est l'acharnement qu'a eu le Conseiller juridique du gouvernement Eliakim Rubinstein en inculpant Noemie Blumenthal, 6e du Likoud, simplement parce qu'elle avait loué des chambres d'hotel pour les militants (seulement 12000 chekels en comparaison des millions de dollards des autres affaires) à l'occasion d'élections dans le parti. Et Sharon l'avait jetée en public hors de ses fonctions pour cela, alors que la famille Sharon est impliquée dans des affaires considérables. L'incompréhension de ce traitement différent envers une "femme", fait simplement que l'ensemble des militants du Likoud, en présence de Sharon il y a deux jours se sont levés et ont acclamé la victime. Tout cela est compliqué. La politique est un monde cruel, autant que les guerres. Et pourtant on a besoin des politiciens. Voilà pourquoi Sharon dure malgré tout car il joue à 100% de son image de guerrier apportant la sécurité et les autres sont-ils plus fiables? Et, jongler comme il le fait avec délectation au milieu de tout cela, il faut être capable de le faire, et avoir une santé exceptionnelle pour cela. alors cela ne change pas les intentions de votes.
Comment voyez-vous le politicien idéal pour Israël, si vous l'êtes, on a besoin de vous.

Problèmes sociaux
Cela est d'autant plus scandaleux que les problèmes sociaux crèvent l'écran. Les meneurs de grève qui ont bloqué le pays pour la défense de leur monopole ont une moyenne de salaires de 17000 chékels, bien plus que le double de la moyenne nationale et ils ont étranglé le pays pendant 100 jours. On parle de sommes plus que triples que celle-là pour les leaders nationaux de cette grève. Pendant ce temps, il y a 15% de chomeurs à Kyriate malakhi, la ville du Président de l'Etat et la municipalité y a un budget annuel de 100 millions de chékels et un déficit de 130 millions. La ruine, quoi. Et 15% de chomeurs avec une dégringolade morale pour les familles qui ont faim et doivent trouver l'argent par tous les moyens, les journaux racontent les cas lamentables de chute immorale. Et on voudrait nous amuser avec les phrases de haine d'un militant politique contre un autre. Nous ne marchons pas. Et nous ne quittons ni Israël ni le judaïsme parce qu'il y a ces problèmes, soyons sérieux, nous ne sommes pas des adolescents qui auraient besoin de faire n'importe quoi parce que quelque chose ne leur plait pas chez leurs parents. Ayons un peu d'intelligence:
Quelqu'un (universitaire de haut niveau) m'a dit cette semaine sur un ton sarcastique: "où est-il écrit dans la Torah qu'on doit porter un chapeau" et il attendait avec délectation une réponse défensive et embarrassée. Je lui ai dit simplement à lui l'universitaire de haut niveau: "c'est une question idiote", sous-entendu: pas digne de ta qualité. Il a arrêté et nous avons parlé agréablement et normalement.
Hier, au café, un ami, un des autres universitaires et conférenciers d'extrême gauche, qui fait la délectation des publics à l'étranger, me présente les amis avec qui il parle au café et, provocateur, me dit ostensiblement: "ce sont des amis, des français, de gauche" (sous-entendu: des gens biens en accord avec la politique française anti-israélienne prônant les abandons totaux par Israël). J'aurais préféré rencontrer des humains et non pas être tous enfermés dans ces étiquettes, ni faire des rencontres d'agressions. J'ai répondu: "c'est normal, nous avons tous le coeur à gauche,... mais j'espère que tu fais aussi fonctionner ton cerveau droit et pas seulement le cerveau gauche, sinon bonjour les dégâts". Il a souri.
Peut-on voir les autres autrement qu'à travers les étiquettes partielles. Il manque à la démocratie, la meilleure des choses selon Churchill, l'essentiel qui est d'aimer l'autre comme soi-même, au lieu d'un faire un adversaire à vaincre et dominer et mépriser. Et toujours ce problème juif de liquider entre nous la haine que les autres nous envoient collectivement. Vraiment, que gagnerait-on à être méchants?

Les Israéliens (des Juifs) sont toujours pris dans les débats moraux, sans aucun arrêt: les journaux montrent nos otages libérés des forêts de Colombie et qui profitent de cela pour se faire des cachets de publicité et rentabiliser en bonnes affaires leur aventure. Bien, pas bien, quel est le problème, on discute sans fin. On a besoin de continuer la tradition du pilpoul (remuer des problèmes en tous sens) même si on a abandonné la guémara. Mais on le fait souvent sans repères. La responsabilité est surtout celle de ceux qui connaissent notre tradition et ne vont pas la dire sur toutes ces questions qui passionnent le grand public. Ce comportement du peuple est un cri: éduquez-nous dans notre tradition... Le Rav Chalom Messas, zal, demandait aux rabbins de descendre vers le peuple pour rencontrer et enseigner, il le faisait. Nopus essayons un peu de le faire, non seulement en prensentant les textes traditionnels, mais aussi en réfléchissant ensemble sur l'actualité en recherchant l'axe de la Torah qui est morale et fraternité.

Si vous avez 20 ans ou 30 ou 40 ans et que vous êtes déjà un petit vieux songeant à ses pantoufles de retraité, alors effectivement la vie en Israël n'est pas faite pour vous, mais si vous aimez la vie vivante et incessante, et voulez y apporter quelque chose, alors vous serez comblés. Et vous n'accuserez pas les autres. Souriez, lisez ce poème: Tsitsit.


Bulletin de Modia 6 janvier, 12 Tévete
Je vais vous faire participer à Israël à travers ce qui est toujours un événement psychodramatique et visuel et auditif, aux rebondissements inattendus, retransmis sur les ondes israéliennes et TV autant que l'Eurovision dans d'autres pays ou les Oscars: le Congrès du Likoud. Là se jouent toujours les déclarations gouvernementales soumises aux conflits des tendances et de soutien virulent aux leaders qui lutteront pour devenir Premier ministre. Chaque groupe a paufiné ses mises en scène visuelles, et le timing et tout est minuté et imprévu pour les autres. Le tout devant les TV ou les micros des radios où je l'ai suivi pour vous. Les Israéliens attendent le commencement de ce match de catch.
Quels que soient les milliers de kilomètres, c'est votre pays, c'est votre présent et votre avenir, vous devez savoir pour penser et éventuellement décider.
Les premiers discours entrent dans le sujet: comment se situer face à la décision de Sharon de liquider des implantations juives, de remettre des territoires juifs aux palestiniens, de se retirer. C'est Moché Arenz, le doyen qui n'a plus rien à perdre qui s'est montré le plus précis et virulent. Il obtient un accord total dans la salle et expose l'idéologie traditionnelle du Likoud.
Puis Ouzi Cohen présente une carte de l'Etat palestinien, et demande à l'assistance: Votez, qui est pour l'Etat palestinien, silence, il déclare que le congrès a voté contre l'Etat palestinien. Typique des événements imprévus de ces Congrès du Likoud. C'est ce que l'on attend.
Noemie Blumenthal entre. Elle est acclamée par la salle (Nomi, Nomi). Elle est vue dans le Likoud comme traînée injustement en justice par l'ex-Conseiller juridique du gouvernement pour quelques milliers de chekels contestés (une goutte face aux millions de dollards contestés de la famille Sharon) et lachée par Sharon qui a justifié son accusation.
Sharon arrive sous les applaudissements (Bibi n'est pas là, on en cherche le sens). Les diffuseurs hurlent le slogan sur la sécurité: Likoud bita'hone pour orienter en ce sens l'image de Sharon: Tous sont debout.
Lior Livnate, une des candidates éventuelles, la ministre de l'Education, répète ses mises en garde ou accusations: des individus délinquants essaient d'entrer dans le Likoud pour mettre la main sur l'Etat comme sur d'autres partis. Réactions pour ou contre: on veut protéger le parti mais on craint que cela en donne une mauvaise image.
Bibi fait son entrée: ainsi, en présence de Sharon, c'est lui qui est acclamé (Bibi, Bibi). Il est détendu et heureux et le restera face aux critiques envers Sharon. Et il a conclu la fin de la grève de 100 jours juste quelques heures avant ce Congrès, ainsi il ne pourra pas être accusé ni vu comme perdant mais sera le vainqueur. Ce qui apparaît avec clarté, c'est que chacun se comporte comme si la succession de Sharon était ouverte, et sans pudeur.
Ehoud Olmert, l'ex-maire de Jérusalem fait son entrée: huées de honte (bouz), sifflets envers celui qui prône le retrait et la désintégration des implantations. Il est vu comme un leader d'extrême gauche maintenant et cela porte aussi préjudice à Sharon qui en a fait son poulain et successeur et testait ainsi ses propres thèses en sacrifiant le naïf qui préfère qu'on parle de lui ainsi que de n'être pas.
Tout cela est, en fait, le conflit entre le Likoud et Sharon.

Seconde phase, le discours de Sharon.
Il est clair immédiatement qu'il a décidé face au Likoud de ne pas parler au Likoud, de dire en face aux militants qu'il les ignore, parle aux pays et non pas au parti. Stupéfaction silencieuse de l'opposition, barrage d'applaudissement de son groupe de soutien.
Il répète: Seul le Likoud apportera la sécurité, pas de négociations sous le feu, pas de soumission aux avis de nos adversaires politiques qui soutiennent l'ennemi. Jusque là il obtient un soutien incertain. Puis l'ambiance change:
- s'il y a un gouvernement palestinien démocratique, s'il arrête son incitation à la violence contre Israël, il aura notre accord pour (les mots graves sont dits) un Etat palestinien indépendant, et avec un accord définitif, nous renoncerons à une partie des implantations juives, les Palestiniens ont le droit à l'indépendance.
C'est l'explosion, Sharon reprend son discours de Netanya et va plus loin et l'envoie en gifle contre le Likoud. Il continue à les agresser: je suis le Chef de l'Etat, celui de tous les électeurs même de ceux des autres partis, j'apporterai la paix à ce peuple. L'organisation de son groupe de soutien éclate en applaudissements. Tout est minuté, organisé. Les adversaires hurlent et sortent des banderolles: le programme de Sharon c'est la soumission au terrorisme, et on exhibe des photos d'Arafat. Les spectateurs devant leur TV ne seront pas déçus, ils peuvent exploser pour ou contre en grignotant.
Sharon ouvre la seconde partie, plus courte de son discours: le programme de séparation (itnatqoute) envers les Palestiniens; on se séparera d'esux s'ils ne coopèrent pas dans le cadre du plan de Bush, la feuille de route à laquelle nous adhérons, et nous ferons tout en accord avec les Américains. Nous déciderons d'une ligne de séparation, les implantations seront en deçà. Sifflets. Sharon augmente l'agression envers le Likoud: la séparation par retrait (itnatqoute) cela est "mon" programme (sous-entendu: je n'ai aucunement besoin de vos avis ni de vos approbations), et je l'appliquerai sans aucune hésitation (éfal lé lo issous). Il se place face à ceux qui l'on mis en Président sur le programme du parti pour devenir Premier ministre comme un époux qui a promis en allant sous la 'houpa et qui casse son contrat de fidélité; il a floué et trompé. Il pourra dire que non car il avait fait par de ses intention en même temps, un jeu double délibéré. Et les militants l'avaient hué comme aujourd'hui mais l'avaient élu, ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. Comme une épouse qui avait eu tous les éléments et a continué avant la cérémonie.
Les cris "Bibi, Bibi" prennent le dessus.
Précisément alors, Sharon attaque Bibi indirectement en disant en quelques mots que lui Sharon résoudra tous les problèmes sociaux. Sa claque hurle alors: Arik mélekh Israel, Sharon roi d'Israël!! Il termine.
La direction du Likoud prend le micro avec une intensité qui couvre toute vélléité de cris et dit: nous souhaitons tous le succès du Likoud sous la direction de Sharon et nous chantons l'hymne national. Il commence, tous sont debout, neutralisés et renvoyés dans leurs foyers.
Sharon adore le combat, provoquer, mener en indépendant tout en utilisant les systèmes qui le nomment: depuis son passage de Suez, son avancée vers Beyrouth, c'est lui, il en a besoin avant tout, on ne se change pas.
Vous savez tout. A vous la balle.

Bulletin de Modia 2 janvier, 8 Tévete
Ne pas oublier le jeûne du 10 Tévète ce prochain dimanche 4 janvier du lever au coucher du soleil. Ici, tous les détails pour comprendre ce qu'est un jeûne juif, et celui-ci en particulier et comment le réaliser.

Comment se fait une alyah en Israël dans l'amitié entre anciens et nouveaux arrivants: lire ici le récit concret.
Cette semaine, Sharon va devoir affronter le Comité central du Likoud où beaucoup sont furieux de sa politique opposée à l'idéologie du parti. Il tente de neutraliser les oppositions en travaillant les leaders des courants, il aime ce travail. Et il veut faire passer une motion interdisant aux ministres likoud de s'opposer aux décisions du Premier ministre ou de démissioner. Olmert est vu de plus en plus dans le parti comme un membre de Chinouï. Sharon qui le prenait comme poulain et successeur fait comme s'il le lâchait pour se protéger lui-même.

La grève va se terminer.

Viki Knafo, l'étoile des mères monoparentales pour son action courageuse cherche un emploi stable et veut entrer en politique. Elle fait le tour des partis pour chercher la meilleure offre, cela se fait aussi clairement en Israël: je me donnerai à celui qui me mettra à la meilleure place, Barak et d'autres militaires en retraite avaient fait le même tour. Elle s'est présentée à Mérets en faisant valoir qu'elle aurait une idéologie ad hoc. Maintenant changement, elle se fait recevoir par Péres au parti travailliste et dit qu'elle n'a pas reçu de propositions du Likoud en dehors des fleurs lors de sa campagne publique. Les idéologies changent vite. Si vous êtes preneur, faites savoir.

En somme, pas de très grande nouvelle. Merci.

ALIAH
Le rapport du Bureau des Statistiques donne matière à réflexion.
L'année 2003 tient le record de la plus basse alyah depuis 15 ans! Cela veut-il dire que, dans son ensemble, le peuple juif ne vient pas s'associer à Israël qui est le bouclier de tous les Juifs dans le monde, et qui est le sens central du judaïsme religieux, lorsque Israël reçoit les attaques de l'environnement proche et des nations, même si un antisémitisme se répand dans le monde. Un constat très dur sur la situation morale de notre peuple en notre génération. Il y a de quoi frissonner. Mais rassurons-nous en nous souvenant que bien peu sont revenus de Babylone avec Ezra et il a réussi à reconstruire le Temple et le pays, comme l'aide du Ciel le lui promettait. Réfléchissons.
Les chiffres, que montrent-ils?
Les Israéliens sont 6.750.000 dont 81% de Juifs, et le taux d'augmentation est de 1,7% ce qui est le plus bas depuis 1990.
34000 immigrants en 2002 et 23000 en 2003.
La baisse est claire. On invoque les problèmes économiques et pourtant l'économie va mieux. On a quitté la zone négative avec 1,1 de croissance et effectivement la bourse marche bien. Et la consommation est sortie du négatif pour atteindre 2% de croissance. Les exportations sont passées de 3% à 5,5%.
Le revenu annuel par tête est de 74000 chéquels ou 16300 dollars. La bourse a monté de plus de 60%! les exportations de plus de 5% et le tourisme de plus de 10%. Et les importations ont baissé de 2% ce qui est sain économiquement.
Mais, les immigrants (ôlim 'hadachim) ont perdu une grande quantité des avantages anciens, spécialement pour la question capitale de l'achat d'appartement. Il y a eu hatqanate ha siouâ (réduction de l'aide).
Il y a eu aussi une immigration incitée sans sérieux auprès des Juifs d'Argentine ou de Russie (je ne parle pas des centaines de milliers de non Juifs que l'Agence juive a fait entrer en Israël pour en changer l'équilibre idéologique et politique) en leur promettant monts et merveilles, et plus de 1000 Juifs argentins sont repartis dernièrement ayant compris que l'Eldorado n'est pas au Proche Orient, eux qui étaient venus uniquement pour cela et sans motivation sioniste. De même, maintenant, de nombreux Juifs russes choisissent l'Allemagne plus proche de leurs mentalités et qui correspond plus à leurs normes économiques.
La chute du nombre des olim est donc aussi une remise en ordre dans l'honnêteté. En effet, les chiffres de 1991 (199 516 ôlim) ne correspondent pas à ce que devrait être une alyah motivée et juive pour l'ensemble de ces immigrants. Et la réduction (tsimsoum) progressive est un retour à la réalité (metsiyoute) : 76805 en 1993, 70919 en 1994, 43471 en 2002 et 24000 environ en 2003.
Comment se compose ce groupe de ôlim? 12588 de l'ex-Urss voilà qui est plus vrai, 3063 d'Ethiopie et une grande partie sont des regroupements de famille de façon très large, 2112 des USA où la croissance est nette et organisée par des communautés locales pour une alyah en groupe mais on est loin des millions de Juifs qui vivent aux USA, 2091 de Fance ce qui est une proportion beaucoup plus importante que pour les USA et cela représente aussi une alyah très sioniste et motivée, 1498 d'Argentine avec des problèmes que nous avons indiqués et une partie de ôlim très sionistes et motivés, 23 viennent de sortir d'Iraq.
Méridor, le Président de l'Agence juive, analysant le contexte présent et les problèmes de sécurité (attentats réels, pigouim) et l'image faussée d'Israël présentée dans les autres pays, a pu déclarer que ce résultat est une réussite honorable (ésseg nehbad) et merveilleuse (adir) et qu'il faut se tenir debout (ômédim) et saluer (léhatsdiâ) ces ôlim.
Voir notre page pratique sur la alyah:http://www.modia.org/infos/israel/alyah.html
Des programmes extraordinaires comme Taglit, amènent des milliers de jeunes en Israël et beaucoup de programmes de vacances sont organisés pour faire connaissance avec "le" pays, comme ces voyages pour Pessa'h déjà programmés (tel en France au 01 48 46 96 72, Mr Winston Assous).

Les Israéliens adorent les débats sur la société. L'affaire familiale Sharon n'en finit pas de faire parler, non pas tant parce que c'est une affaire financière discutée comme il en est dans tous les pays (cf. les affaires qui attendent Chirac à la fin de son mandat) mais par la phrase du député et fils du Premier ministre qui avait été enregistrée à son insu dans l'affaire de l'île grecque que la famille faisait acquérir à un promoteur par l'intertermédiaire des appuis au plus haut niveau. En effet, Omri Sharon concernant ceux qui s'impliquaient dans cette affaire, a dit: "si l'affaire réussit, il y aura de l'argent pour chacun de nous". Cela a été largement commenté et il a dit qu'il a parlé dans le vague sans informations précises; mais, maintenant, c'est la suite de la phrase qui est reprise; en effet il a ajouté "et alors on pourra se tirer d'ici", une phrase qui fait mal aux Israéliens. C'est Haaretz qui enfonce le clou: http://www.haaretz.com/hasen/spages/377839.html

Le Chef d'Etat major Moché Yaalone a osé déclarer (contrairement à la position de Sharon) que l'évacuation des implantations serait une prime au terrorisme qui verrait qu'on lui cède du terrain sans aucune contrepartie.

MODIA EN 2003
- Voyez le Livre d'Or pour comprendre ce que trouvent nos lecteurs sur le site: http://services.hit-parade.com/hp-livredor.asp?site=p14756
- Béli ayine ha râ, voici les résultats chiffrés de Modia en pages d'étude pour l'année par l'organisme indépendant Xiti:

Plus d'un million de pages étudiées, 271682 lecteurs, voilà notre Beit middrache commun, Baroukh Hachém!
C'est vous. Et plus de 100% de progression depuis l'an dernier. Et un courrier complète cet enseignement, au rythme où je peux parvenir à l'assumer. Avec mes excuses pour les retards.
J'ai besoin de votre soutien sous les diverses formes pour tenir et continuer: avec vos prières et votre amitié on y parvient, car c'est une entreprise très lourde (conception, étude, rédaction veillant au côté sensible et à l'apport pour les publics différents, insertion, information, courrier) pour un homme seul.
Un manque: il faut absolument que les lecteurs comprennent qu'ils doivent aussi aider financièrement car le poids est vraiment trop lourd, et vos dons généreux sont indispensables. La tsedaqa et le maasser doivent aller en priorité aux oeuvres qui enseignent la Torah car le reste en découle. Pour vos dons, réalisez votre don uniquement par virement bancaire direct en Swift code: POALILIT 19065 : Bank hapoalim 38 Hapalmah Street, Jerusalem, Israel (banque 12. agence 57400, compte 19065, Modia). La bénédiction vous en reviendra.
Voici les principaux pays qui ont des lecteurs de Modia, vous serez surpris de son audience dans des zones bien étonnantes, et cela avec continuité au cours de l'année 2003:

C'est l'une des victoires de Modia, be ezrate Hachem, que d'apporter cet enseignement à tant de Juifs dispersés, et cela avec continuité dans l'étude, et suivi.
Qui aurait imaginé que plus de 46000 lecteurs francophones de Modia se trouvent dispersés aux USA? Et dans des dizaines d'autres pays surprenants. J'ai tous ces renseignements et contacts. La liste de ces pays fait huit pages comme cette image.
Vous pouvez continuer à diffuser la matière de Modia, à l'utiliser pour enseigner à votre tour à tous ceux qui ne connaissent pas. Ne gardez pas cela pour vous.
On continue
mais avec style: je vous donne mon dessin symbolisant l'amitié


BUDGET
Bibi Netanyahou vient d'accorder des rallonges substantielles à son projet de budget pour le faire passer. Il importe de voir quelles sont les priorités pour lesquelles les députés et ministres se sont battus avec succès:
( l'enseignement a gagné fortement par ces adjonctions)
- 350 millions de chéquels pour l'éducation et la culture
- 280 millions de chéquels pour la recherche et le développement
- 160 millions de chéquels puis 45 pour les universités et pour la réduction des frais des étudiants (gain obtenu par le Chinouï)
- 150 millions de chéquels pour la santé
- 125 millions de chéquels pour les institutions religieuses et les yeshivotes (gain obtenu par le Mafdal)
- 125 millions de chéquels pour les retraités et les immigrants âgés
- 60 millions de chéquels puis 25 pour les nouveaux immigrants
(gain obtenu par l'Unité nationale, Yehoud leoumi)
- 50 millions de chéquels pour le Ministère de l'Intérieur



FRANCE
. Les dhimmis à la mode napoléonienne: coopérants.
Virage très important en faveur de la position laïque en France contre les signes religieux ostensibles: M. Sarkozy obtient l'appui de la plus haute autorité sunnite sur le voile islamique L'imam d'Al-Azhar, la plus haute autorité de l'islam sunnite (mais nommé par le Président Moubarak comme favorable aux lignes politiques du Président), a affirmé, ce mardi 30 décembre, devant Nicolas Sarkozy le ministre de l'Intérieur français responsable de l'application des directives sur le voile que Paris avait "le droit" d'interdir le voile islamique, et que les musulmanes de France devraient se plier à cette interdiction non musulmane. Boici comment il a justifié sa position: "le voile est une obligation divine, pour la femme musulmane. (...) Aucun musulman, qu'il soit gouvernant ou gouverné, ne peut s'y opposer", a affirmé le Cheikh Mohammed Sayed Tantaoui dans le discours de bienvenue à M. Sarkozy. Mais, a-t-il poursuivi, cette obligation est valable "si la femme vit dans un pays musulman. Si elle vit dans un pays non musulman, comme la France, dont les responsables veulent adopter des lois opposées au voile, c'est leur droit". "Je répète : c'est leur droit, et je ne peux pas m'y opposer", a-t-il insisté, affirmant, versets coraniques à l'appui, "qu'une musulmane qui se conforme à la loi d'un pays non musulman n'a pas à craindre le châtiment divin"... "Je ne permettrais pas à un non-musulman d'intervenir dans les affaires musulmanes, mais, de la même façon, je ne me permettrais pas d'intervenir dans les affaires non musulmanes", a-t'il précisé.
Malgré son poste important, sa position a soulevé des protestations chez certains autres dignitaires.
Evidemment, M. Sarkozy a remercié chaleureusement cet immense cadeau politique fait à la France par ce serviteur de la politique de Moubarak. Les fondamentalistes musulmans en France se trouvent coincés.
La politique laïque agressive va pouvoir se renforcer, et l'obédience va devoir devenir la règle. Malgré leurs protestations et mises en garde avant les déclarations officielles, les dignitaires religieux se sont immédiatement empressés d'affirmer cette obédience digne de la tradition napoléonnienne. A suivre, M. Sarkozy a joué remarquablement. Il continuer à monter. Lui le fils d'immigrés.
Il faut signaler aussi en France une floraison de sites anti-islamiques pour la défense de la France ou de l'Occident. On parle d'islamophobie et de judeophobie. Je ne veux pas donner la liste de ces sites, on est aussi en terrain glissant autant que leurs adversaires. Ce n'est pas le combat d'Israël.
Pour comprendre plus le point de vue de l'Islam sur ces questions, lire ce lien bien documenté, hormis les conclusions de l'auteur qui sont personnelles. Lire aussi le travail des lobbies catholiques en Europe (lien ici) pour tenter, dans la ligne du Vatican (lien ici), de revenir à l'époque prénapoléonienne, et de maintenir l'Europe chrétienne de façon institutionnelle contrairement à Giscard d'Estaing qui, dans la ligne napoléonienne veut soumettre les religions derrière la laïcité.

Analysons la psychologie inconsciente qui fait rapprocher ces deux idéologies: la conception islamique du dhimmi et la conception particulière actuelle de la France envers la laïcité qui proscrit de "porter des signes religieux qui permettent d'identifier et de reconnaître les croyances et identités religieuses".
Ces deux courants se sont reconnus et confortés. La tradition islamique du dhimmi est connue: c'est le non-musulman qui est protégé et soumis et infériorisé.
Ce laïcisme chiraqien est celui de la tradition napoléonienne; la religion dominante est un mélange propre qui utilise les religions en les soumettant à la religion dominante : la laïcité outil de domination politique par le nivellement de l'identité de l'autre et sa soumission et l'exigence de l'obédience volontaire. L'image la plus claire et fondatrice, sur les fonts baptismaux du laïcisme actuel est le moment fondateur du sacre de Napoléon le 2 décembre 1804 et le tableau de François Gérard exprime parfaitement l'idéologie définit par un successeur De Gaulle "sûr de soi et dominateur" car on ne reproche aux autres en le disqualifiant que ce que l'on porte en soi comme impureté dit notre proverbe "ha possel bé moumo possel".
L'aigle domine et la religion est sur le globe comme outil de domination politique mais elle-même est infériorisée, posée et le politique dominateur est debout et représente lui la vérité. La légion d'honneur est à son cou, ce n'est plus l'honneur divin, il est la nouvelle idole.

Le second tableau qui l'exprime parfaitement est le moment du sacre par David: dans la même structure, la religion est utilisée (le Pape est là, infériorisé dans la verticale et assis par rapport à celui qui domine debout et le pouvoir absolu est dans la main du politique qui est le Roi des rois divin et distribue les royautés. Le religieux a coopéré à son humiliation et à son esclavage, le Pape est assis et abattu mais coopérant. Et même si un évêque brandit un crucifix plus haut que l'empereur, peu importe car cet homme est plus bas. L'essentiel est la domination, l'ordre 1 moi le politique et 2 en bas le religieux des hommes. Mais ils sont heureux, ils sont couverts de beaux habits dorés et recevront tous la légion d'honneur. Et la femme est bien entendue, en beauté, soumise à l'homme comme encore actuellement, un esclavage des femmes objets.

Et ce qui est typiquement la France depuis, c'est que cela doit être beau, propre, admis, présenté comme intelligence et dominateur universel. Tout est dit et la philosophie mitterandienne a tenté de reprendre cela en nommant Mitterand "dieu". Seuls les humoristes sacrilèges ont réagi mais toute l'intelligentia l'a appelé D.ieu et s'est incliné. C'est cela la mentalité française et on rit, et on se dit nous sommes les plus intelligents du monde et dominons par ces supercheries politiques:


Rappelez vous aussi l'expression: Guy Penne, ancien conseiller pour les affaires africaines de Mitterrand:
«Chirac n'est pas Dieu le père» (lien ici). Lisez cet autre article sur Dieu Chirac. Les laïcs français ont cette obsession de remplacer Dieu. Je cite des points de vue soulignés de l'extérieur car la France est repérée ainsi de l'extérieur, souvent avec sourire.
Voici comment on le raconte aux USA: "Marseilles, France - (GNS) - Bastille Day, the day that commemorates the French Revolution, went by unnoticed by most of the world.
It was last Saturday.
French Minister of Bastille Day Gerard de Gaulle Pierre Mon Dieu issued a brief statement.
Sacre bleu. Il brigitte bardot yves montcalm mitterand comte de monte cristo alex de toqueville alexander dumas. Tres magnifique arc du triumph champs elysee, pour quoi, n'est-ce pas? Certainment! Giscard d'estaing voulez vous yoplait yogurt trois mes amis enfants, mais oui? Marchand, marchand. Avec labeau. Vichy, mon amour. Fraternite, liberte, nescafe."
Très dur et Vichy est bien situé là-dedans.

Mais, presque tout le monde en France s'est incliné, même les religieux, devant ce nouveau Moché utilisant D.ieu, comme une loi universelle de l'intelligence et des droits : SUPERCHERIE de domination. Voilà exactement deux siècles que cette falsification continue: 1804-2004. Mais nous ne coopérerons pas, car Moché, le vrai, pas le Napoléonien a défié le soi-disant dieu Pharaon.


Les dhimmis juifs français se sont retrouvés au Sanhédrine napoléonien et Chirac vient de reprendre cette ligne. Pour en savoir plus, lisez le livre de Simon Schwarzfuchs, Napoleon, les Juifs et le Sanhedrin.

N'ayez peur de rien, d'aucun homme ni des idéologies divines qu'il élabore, n'oubliez jamais où finissent les hommes, au plus au Panthéon en quelques années comme ce tombeau de Napoléon:

Ce qui est comique, c'est qu'aujourd'hui tous les historiens, psychologues, psychanalystes, sociologues ont les outils d'analyse, mais non le système est tellement puissant et la relation bien analysée par Memmi de coopération de l'infériorité au scénario, font que tout le monde se tait, s'incline et d'abord les dignitaires. Mus par la force du scénario historique complètement hystérique. A en perdre la conscience d'analyse malgré toutes les supercheries dévoilées par l'histoire sur les soi-disant belles idéologies.
Mais la France a un autre trait psychologique qui y contribue (contrairement aux USA ou à la Grande Bretagne), c'est le besoin de coopérer au dominateur en sachant apparemment rester propre, la psychologie de la collaboration est connu de nous avec le prix qui ont payé les Juifs. Et le seul argument toujours: la France n'est pas antisémite, jamais. Comme disait Pétain dans cette supercherie intellectuelle qui veut faire enlever l'esprit critique et qui dure depuis Napoléon:

Napoléon, expert en la matière, rageait contre Talleyrand son ministre qui dévoilait sans fard ses propres procédés de camouflage de l'utilisation d'autrui et de la religion derrière la beauté, en le qualifiant de termes peu agréables.

Pour de tous autres motifs, on comprend que ce système du laïcisme de dhimmis, puisse être approuvé par l'islam qui met le non-musulman dans le même "statut noble et protégé de dhimmi dominé et infériorisé". Ils se confortent. Le problème pour l'islam en France est qu'une partie importante aujourd'hui n'accepte pas cette répartition géographique des dhimmis de types différents, et veulent en revenir à la conception classique de l'expansion et de la terre d'Islam.

Contrairement à l'idéologie française du beau camouflage, il faut dévoiler tous ces processus.
Libre ensuite à ceux qui veulent vivre dans ce système et être ces acteurs du couronnement, de le faire. Notre Torah dit: j'ai mis devant toi la vie et la mort, choisis la vie. Mais on est libre et elle le reconnait, elle ne contraint pas. Elle propose seulement d'être vraiment homme, c'est-à-dire fait uniquement à l'image de D.ieu et non pas à l'image d'un autre petit roitelet qui se prend pour D.ieu. Le Juif ne peut pas être collaborateur. C'est ce qui fait enrager tous les empires. Mais le Juif de cour a souvent existé aussi. Chacun a à affronter des défis dans l'existence, c'est cela être homme.
Ouvrez les débats. Analysez. Ne vous laissez jamais fermer l'intelligence et la bouche par les arguments des autorités. Le Juif rouvre toujours tous les dossiers depuis des millénaires, et Moché a été choisi comme prototype dit le middrache parce qu'il s'est posé des questions devant le buisson ardent qui ne se consumait pas. Bon courage en 2004 au milieu de ces nations.
Et toujours dans l'estime pour les créatures faites toutes à l'image de D.ieu. Mais qui n'ont pas à se prendre pour Lui, on ne coopérera jamais.
Comme vous tous, j'ai eu cette tradition d'indomptable de mon père. Chacun de vous aussi a cette tradition et à la vivre.
On objecte: mais on doit respecter la loi. Ne jouons pas aux idiots ni aux débiles, nous le savons. Nous savons aussi où vivre, et en tous cas ne pas nous mentir en nous-mêmes, quelle que soit la loi. Ni mentir à nos enfants ou à nos proches dans leur enseignement.
Bon courage!
Dans son humour de cynisme cinglant, Mitterand qui aimait se faire appeler "dieu" faisait dire à son chien Baltique: "D.ieu reconnaîtra les chiens". Toute une philosophie et une tradition de l'humiliation par le politique. Comme toute nation politique, la France a des qualités et exigences et le besoin de se défendre, respectables, mais nous connaissons aussi où mènent les grandes idéologies dominatrices parées de bien universel, totalitaires.
A diffuser pour réflexion libre.


Bulletin de Modia 28 décembre , 3 Tévete
- Un bulletin assez équilibré de Yahoo relate la politique israélienne de liquidation des chefs terroristes,
- le motif: le gouvernement palestinien ne fait rien contre le terrorisme contrairement aux engagements de la feuille de route.
- Sharon s'apprête à définir ses mesures unilatérales en conséquence.
- Son ministre des affaires étrangères s'oppose aux liquidations d'implantation avant tout accord final.
- La grève des écoles se termine.
- Le conflit s'aggrave entre le Trésor et les syndicats de la fonction publique à l'approche d'un accord. Rupture des contacts.
- Les tensions idéologiques s'accentuent à l'occasion de la collaboration de militants de gauche avec les palestiniens et leur lutte à leurs côtés. Ainsi que par le tir contre leur manifestation comme envers les dits terroristes.
- Remous aussi par les graves condamnations de la justice (!) contre la station de radio Aroutz7 alors même que le gouvernement reconnait l'injustice de la politique précédente et veut autoriser son existence par une loi. Difficile d'être religieux et d'avoir droit à l'information face à une "élite" qui se définit elle-même seule comme l'intelligence, la démocratie et la justice et se comporte en conséquence sans tenir compte de la liberté d'expression de ceux qui ne leur ressemblent pas. Depuis la chute de l'ex-URSS, on pensait que cette idéologie était terminée partout. Nous les immigrants venant des pays occidentaux démocratiques, nous sommes toujours stupéfaits par la suffisance de ces porteurs du mot "démocratie" dans le sens des anciens soviétiques, alors même qu'ils se prétendent ressembler aux démocraties occidentales. Et la plupart du temps, ils ignorent leur propre culture juive, et luttent pour la promotion de la culture arabe. On est dans Ubu roi. Heureusement, nous avons l'humour juif pour comprendre et survivre dans l'audition continue de ces groupes minoritaires qui saturent les médias et la justice avec une prétention des plus risibles.
Lisez absolument, pour le connaître, cet article qui les épingle: http://www.a7fr.com/article.php?id=1315 et le site musclé de ces femmes sionistes militantes qui écrivent cet article et sont la tradition continue du peuple d'Israël: http://www.womeningreen.org/ . Machistes s'abstenir. Elles sont aussi Israel :-) Elles sont Myriam et Rahel et Dévorah... etc.
Voyez mes nouvelles photos de Jérusalem: http://www.modia.org/jerusalem/jeruqotidien.html
Je continue à approfondir le psaume 20 si magnifique.Si vous avez besoin de réconfort: http://www.modia.org/priere/psaume20.html

Selon un sondage, seuls 20% des Israéliens vont prêter attention à la fête occidentale de Sylvester, du 1er janvier, le reste vit dans la conscience du calendrier juif.

France et antisémitisme. Le ton monte. Lire cet article violent intitulé "Les traîtres" sur une réalité qu'il décrit aussi comme violente. A vous de penser, je vous informe.
A lire, le livre de Bat Yéor sur le Dhimmi; Juifs et Chrétiens sous l'Islam.
Décapez vous l'esprit et analysez en 2004! Les Juifs osent le faire, partout.




Ici, archives des bulletins précédents