accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
Livre d'or

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :



Nouvelles d'Israël, analyse, et prières

Par le Pr et Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Page d'accueil http://www.modia.org
Ici, archives des bulletins précédents
Ici, le dossier solide de réflexion sur la alyah.

Abonnez-vous au bulletin, en page d'accueil pour recevoir en direct les informations.
La Torah est pour la vie. Aussi notre réflexion sur l'actualité concerne ce lien. Nous ne faisons pas de politique, nous n'attaquons pas, nous voyons dans le concret comment la Torah nous aide à vivre. Pour cela, nous essayons de poser les problèmes. Attention donc de ne pas réagir envers cette rubrique négativement en confondant cela avec les journalismes politiques. Merci à l'avance de votre gentillesse à me lire.

Entraide et prière pour les malades

Il ne dépend que de nous que se réalise le verset du psaume 102,17:
"Ki-vana Hachém Tsiyone, nira bikhvodo.
Car Hachém a rebâti Sion, Il y est vu dans Sa gloire".



La météo est extrémiste en ce moment et passe par tous les types de temps, mais la vie continue. Ainsi de la vie politique en Israël; ce semble même être la ligne politique (médinioute) de Sharon: agitez-vous tous ensemble dans tous les sens, comme cela je peux continuer sur mon unique ligne pendant que vous vous disputez, le transfert des Juifs de Gouch Katif. Voyons cela dans le détail:
1. La gauche joue de tout son arsenal possible:
- des juges ayant de hautes fonctions sont continuellement dans des émissions de débats pour démontrer que la législation n'est pas justifiée si elle ne donne pas davantage de territoires et de droits aux Palestiniens. Le Conseiller juridique du gouvernement Mazouz proteste dans le même sens et des députés s'emportent contre lui et déclarent qu'il viole ses fonctions en se prenant pour un super-gouvernement, de même que la Cour suprême.
- le nouveau ministre de l'Intérieur, travailliste, Ophir Pines-Paz, déclare tout simplement la législation sur l'identité israélienne "draconienne et raciste" (même les Palestiniens ne vont pas jusque là) en ne voulant pas donner la nationalité israélienne aux Palestiniens des territoires, alors que ces mêmes Palestiniens demandent que ces territoires ne soient plus sous contrôle israélien. Une histoire de fous que seuls des Juifs peuvent monter dans leur obsession d'être plus adversaires que leurs adversaires. Voyez http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/534967.html Cela, derrière l'affaire où les Palestiniens veulent entrer en IsraËl par de multiples mariages fictifs et changer ainsi la démographie. La gauche veut refaire le coup qu'elle a réussi en faisant entrer en Israël des centaines de milliers de russes non Juifs, pour changer la composition démographique d'Israël, et peser à l'époque électoralement contre la majorité des Juifs orientaux plus favorables aux options nationales de droite. Serait-ce le signe que Ophir Pines-Paz reprendrait la politique de Lapid à l'Intérieur concernant le caractère juif de l'Etat? L'armée irait aussi dans ce sens, avec l'entreprise en cours, de destruction du réseau des yeshivotes hesder préparants des cadres de l'armée venant aussi du milieu sioniste religieux ou 'haridi.
- les journaux publient les photos des camps d'entrainement pour la déportation ou le transfert ou l'évacuation ou.... des Juifs de Gouch Katif, forces à cheval, policiers, militaires en ordre de bataille répètent. Beit séfer 'hadach (Ecole nouvelle) à Beit 'Horone. Les nouvelles cibles de l'armée ont été définies: CRUEL, intolérable, très triste.
- La gauche jubile car 38 familles ont signé qu'elles seraient d'accord pour être déplacées dans une certaine zone. La droite déclare que c'est un nombre infime.
- le ministre de la Défense radie de l'armée des soldats et cadres qui ont exprimé qu'ils étaient opposés à la itnatéqoute et refuse leur lettre d'excuse. Les galons uniquement suivant vos idées politiques, si vous êtes d'accord avec la ligne du gouvernement. Sharon a réussi à briser l'unité nationale de l'armée, le pire est réalisé. Derrière l'argument: l'unité démocratique, cest moi, avec ma ligne politique. Mais le seul problème est autre, derrière tout, c'est le seul fait: Sharon a trompé l'électorat, puis le Likoud. C'est cela que veulent réparer ceux qui proposent un referendum, pour recréer une relation démocratique entre le pouvoir et la base, hors de tous choix politiques, avec un consensus par des procédures démocratiques de vote, cette fois respectées. Mais, n'oubliez pas: les Grands Rabbins d'Israël et leaders religieux des populations qui seraient expulsées, n'ont pas parlé de référendum ou non, mais simplement d'une interdiction totale (Shapira, Eliahou...) ou conditionnelle (Ôvadia Yossef) de cette expulsion. Donc, il y aurait encore un problème basique grave en cas de referendum.
- les membres de gauche au gouvernement parlent de la libération massive de prisonniers palestiniens, les membres de droite démentent.
- les membres de gauche parlent de rencontres fructueuses avec les Palestiniens vers des accords et cessez-le feu. Les membres de droite font état des tirs de mortiers, d'armes et d'explosifs qui continuent.

2. La droite continue aussi son action délibérée et intense contre la politique de itnatéqoute, dans un style extrême:
- ils parlent de "réfugiés et personnes déplacées", même pour ceux qui choisiront d'accepter le transfert contraint.
- des membres des agglomérations qui vont être transférés disent qu'ils vont commencer une grêve de la fin jusqu'à la mort devant la Knesset.
- la mère d'un soldat tué et enterré à Gouch Katif déclare aux journalistes qu'elle se suicidera si on veut déterrer son fils. Ne pas minimiser ces risques de suicides, car il y a aussi une tradition juive en cela.
- des officiers tenaient un Congrès en Yécha (Yéhouda et Chomrone) pour leur formation à l'action de transfert et avaient loué un hôtel pour cela sans dire le but de ce Congrés qui était l'action physique et psychologique contre la population pour la transférer. La dirigeante de la collectivité locale, à qui appartenait ce local, apprenant l'objet de ce Congrès est arrivée sur les lieux et leur a demandé purement et simplement de prendre la porte, ce à quoi ils ont dû obtempérer: première expulsion réussie et première action contre l'armée réussie. Ils y a ceux qui s'en réjouiront, ils y a ceux qui trouveront cela une première en catastrophe, qui nous annonce des suivantes lamentables. Cela montre aussi la détermination des femmes qui est une tradition dans l'histoire juive.

Tout cela est scandaleux dans un autre sens: on cherche et on ne parvient pas à faire oublier l'autre transformation, bien plus terrible: la paupérisation délibérée d'une grande partie des citoyens, alors qu'on fête l'excellent succès de la bourse car on y dit que les contacts entre gouvernement et Palestiniens vont donner, au moins momentanément, des investissements étrangers. La politique de Bibi est celle-là et on américanise l'économie: le Conseiller économique de la Banque d'Israël sera un Américain, les banques sont privatisées et achetées, la première par Bronfman. Et Bibi déclare: je continuerai. Les reportages sont saisissants sur la paupérisation spécialement des personnes âgées dont on a dit ce matin que 80% seraient en dessous du seul de pauvreté, et sur l'état de l'hospitalisation publique. Le parti Shas fait de toutes ces questions son cheval de bataille.
Et Sharon et Bibi sont prêts à lâcher beaucoup pour faire entrer Shas au gouvernement, en annulant nombre de mesures paupérisantes, car sans Shas le buget ne sera pas voté, et donc les élections seront inévitables et, donc, le plan Sharon de itnateqoute tomberait à l'eau jusqu'au prochain gouvernement. Sharon peut réagir en décidant d'un référendum pour, au moins, faire passer son plan. Alors Shas voterait peut-etre le budget. Et les médias disent que le référendum serait favorable à Sharon; mais on sait que les médias sont totalement politisés et manipulent. Ils auront peut-être raison cependant. Nul ne sait.
Les médias sont de plus en plus engagés dans cette ligne: les bons sont les Palestiniens et l'Egypte et les mauvais sont les habitants des implantations. Rien de logique ni objectif. Et les signes sont de plus en plus nets que les USA appuient en ce sens, les valets suivent et sont récompensés (les autres fois, ils ont eu les conseillers électoraux envoyés des USA et de fonds illégaux très importants: la démocratie de la corruption électorale dans les dernières élections où les vainqueurs furent de gauche ou de droite et l'ont emporté par ces moyens. Avec la fermeture systématique des dossiers judicaires par le copinage de classe des juges.
En tout cela, R-I-E-N de l'identité juive, de l'éducation juive, du projet juif. Simplement, allons dans le sens des souhaits de Bush.
Car la gauche, elle le dit sans cesse, n'a plus aucune consistance (hormis celle que Sharon dans sa bonté lui donne); le parti travailliste dit et redit qu'il a perdu le contact avec le public à cause de sa crise de direction (manhigoute) que Pérés n'a pas résolue, occupé qu'il est d'une seule chose: son égo d'audience internationale autour de sa ligne d'Oslo qui plait à ceux qui promeuvent nos adversaires; et l'extrême gauche (Sarid-Bélin) n'en finit pas de s'entredéchirer. La gauche "existe" actuellement uniquement parce que Sharon fait son programme en ayant utilisé les voix de la droite. Et cette droite s'agite, mais ne parvient pas à s'opposer à la manipulation qu'a réussie Sharon car les 3 grands barons (Bibi, Silvane Chalom et Meor Livnat) restent avec lui pour le surveiller et surveiller les deux autres concurrents en jouant sur tous les tableaux. Les opposants n'ont pas la même stature ni capacité ou morale des compromis infinis; alors ils piétinent; mais ils apprennent beaucoup ces derniers temps en s'opposant en groupe à Sharon, et le Président de la Knesset Rivline attend son heure en liaison avec ce groupe d'opposant et en rivalité avec les 3 barons.

Pour prendre une dimension de la folie (il n'y a pas d'autre mot) dans laquelle tombent les politiciens et leurs préoccupations: l'un des sujets majeurs des prochaines rencontres célébrées par les médias entre Israéliens, Palestiniens et Egyptiens sera: lesquels détruiront les bâtiments des Israéliens qui seront déportés, car ni les Israéliens ni les Palestiniens ne veulent donner aux caméras du monde cette image, cette tâche, et on cherche comment aussi ne pas mettre des Palestiniens à la place des Juifs dans les mêmes bâtiments, autre scandale d'image. Les Palestiniens proposent de faire des hauts immeubles à la place, mais qu'Israël détruise d'abord. L'essentiel c'est d'expulser les Juifs, là dessus pour la première fois de l'histoire, il y a des politiciens Juifs collaborant à ce point avec l'adversaire. Et ne percevant pas la MONSTRUOSITE du fait dans toutes ses dimensions, surtout après tout ce que l'on a vécu depuis un siècle: le retour, la Shoa, l'immigration massive des Juifs persécutés, etc...
D'où vient une telle insensibilité, je pose la question.
D'où vient aussi une autre insensibilité qui me choque: on fête, on fête, on commémore, on fête les 60 ans de la libération d'Auschwitz. J'ai peut-être mal entendu mais je n'ai pas entendu une seule voix disant: "nos parents et nous la génération qui a réalisé cela, en chaque pays (Allemagne, France, England, USA qui n'ont pas voulu bombarder...), nous devons rendre des comptes à la génération nouvelle de notre pays, pourquoi avons-vous, tous, fait cela?" Nous ne voulons pas de vos mots du genre: "nous éprouvons de la honte, que cela ne recommence plus jamais", nous voulons voir que vous regrettez en expliquant aujourd'hui simplement ce que vous avez fait et pourquoi et en quoi vous le regrettez, pourquoi". Aucun, sauf erreur, n'a fait cet examen public, ni pour soi, ni pour son peuple; simplement: "quelle honte, plus jamais, on ne peut pas oublier". Vos problèmes psychologiques, on s'en fiche, sincères ou pas. Ils se sont rencontrés simplement une fois de plus dans un Congrès international en disant les mots "appropriés qui n'avaient pas d'implication" envers les actes, et qui aurait été de se mettre en question. Ce que j'ai entendu, c'est ceci, il y a très peu de temps: le Chef d'Etat de la France s'inclinant devant la dépouille d'Arafat et célébrant "son idéal et son courage" (ce sont ses mots et non pas mon accusation). Célébrer en ces mots un assassin, commanditaire d'assassinats de centaines et centaines de femmes et enfants et Juifs, je ne peux pas digérer ces mots, ni passer l'éponge pour quelques belles subventions ou monuments, je suis un homme libre qu'on n'achète pas, ni voir ensuite sans fard ces personnes s'incliner ensuite devant les noms des Juifs assassinés! Nous sommes la même famille, la même génération. Et pas des valets.

J'ai constaté ensuite, ce matin, que les noms de ma famille (Sylvain, Renée et François Gompers) ne sont pas sur le mur des noms à Paris, bien qu'ils sont dans la liste publiée par Klarsfeld. Je m'en réjouis et suis soulagé (merci! merci!) et je ne ferai rien pour qu'ils y soient, surtout, car ainsi ils n'ont pas reçu une inclinaison après celle qu'a reçu "également" Arafat. Leur nom est inscrit à Jérusalem: ils sont préservés. Ils sont arrivés à Jérusalem, célébrés à Jérusalem et pas... dans un fond de cour préservant la bonne conscience dans le pays qui les a livrés. Enfin délivrés, leur souvenir est placé au lieu de l'honneur, et honoré vraiment.
S'il n'y avait pas eu ces mots d'inclinaison devant Arafat, et si ce mur avait été public comme dans d'autres capitales, au Carrefour des Champs Elysées par exemple, j'aurais vu le respect et l'examen de conscience, pas comme cela. Je le dis très calmement, avec assurance posée.
Rien que cela justifie l'existence d'Israel.


Mais, à notre tour, nous devons protéger le peuple d'Israël de nos propres folies, à notre tour car nous pouvons être aussi coupables, ô combien.
Tout cela, c'est la situation si on ne prend d'aucune façon en compte le projet juif. Mais c'est à travers tout cela que notre Israël se construit. Si mon compte-rendu vous donne l'impression qu'Israël n'est plus Israël dont vous rêvez, c'est que vous n'êtes informé que de cela, car tout le reste, le positif ne franchit pas l'information. S'il y a des rassemblements ou des activités de dizaines de milliers pour une cause morale juive traditionnelle, les médias n'en rendent pas compte. Mais il n'y a pas à craindre, les Israéliens traditionnels de l'Israël renouvelé agissent et ont confiance dans la achga'ha du Gardien d'Israël et envers les uns et les autres. On a vu 100 fois les plans les plus élaborés de destruction du projet juif et israélien (comme celui de Barak-Clinton) être sur le point de se signer, et tomber directo dans la poubelle; ainsi va le peuple d'Israël car il a d'autres dimensions. Bien plus, le peuple d'Israël a une fonction d'amélioration de ce qui se passe dans le monde, c'est un laboratoire, il est donc normal que toutes les forces négatives et positives s'entrechoquent et luttent: on appelle cela le tiqoun. Ceux qui veulent Israël comme nirvana, restent loin, rêvent de la beauté d'un Israël idéal, et "expriment leur solidarité". Les autres sont dans la piscine et essaient sur place, ou sont en marche et vont rejoindre Israël dans la tourmente prochainement pour construire.

Sans le bruit, posons calmement une question: on admire aujourd'hui le Chef de l'Etat allemand, et le Président d'Israël, si j'ai bien entendu, a dit que nous avons la même culture (non, vraiment pas); comment, en ce jour, peut-on envisager d'arracher des Juifs de la terre d'Israël de leurs maison, de leurs entreprises, de leurs maisons d'études et synagogues, et même leurs cimetières? Je n'arrive pas à comprendre que des gens soient INSENSIBLES à la MONSTRUOSITE humaine et historique de cela en notre génération. La preuve, c'est que pour ces mêmes motifs, ils se soulèveraient et le monde entier si on voulait de la même manière déporter, tranférer ou expulser des familles arabes et trouveraient cela inhumain et immoral, surtout après la Shoa. Cela serait en quelques jours à l'Assemblée générale des Nations Unies. . Pourquoi cette INSENSIBILITE humaine et morale de Juifs quand il s'agit de Juifs? Qui peut trouver la réponse.

NOTRE FORCE:
- Commentaire de la paracha de cette semaine: Michpatim
la liaison du Ciel et de la terre dans notre action concrète

- Les psaumes pour nous soutenir: http://www.modia.org/priere/lespsaumes.html

- et ce qui assure seul la vie réussie pour Israël: vivre le Chabbate: http://www.modia.org/chabbate/index.html

Avez-vous testé votre conception de la politique israélienne, qui vous êtes? Sous le cartoon: http://www.modia.org/infos/israel/comics.html


31 janvier, 21 Chévate.



Tous les médias, hier soir, en Israël rendaient compte de ce qui est devenu un EVENEMENT HISTORIQUE: la manifestation prévue comme géante contre le plan Sharon est devenue un succès impressionnant (ésseq gadol) et change les données. Soyons brefs et exacts pour analyser:
- plus de 130000 personnes selon la police ce qui veut dire beaucoup plus et 250000 selon le porte parole des manifestants, amenés par plus de 1000 autobus de l'ensemble du pays et d'innombrables voitures
- dans le ciel, tout l'équipement policier surveille et filme, ainsi que d'innombrables policiers autour et dedans pour contrôler et filmer.
- une foule immense comme il n'y en n'a jamais eu autour de la Knesset et qui fera demain matin une prière de cha'harite géante et fera 7 fois à pied le tour de la Knesset pour faire entrer dans la tête des représentants du peuple leur message.
- ce qui est remarquable, c'est l'homogénéité des manifestants: le milieu religieux et les religieux sionistes, et l'absence massive des 'hilonim.

- en effet, 100000 personnes auraient signé qu'elles iront de leur corps s'opposer à la réalisation du transfert, même si elles ne le feront pas par la violence contre les soldats.
Le contenu des thèmes, slogans et discours:
- des videos montrant Sharon disant il y a peu exactement tout ce que disent ces manifestants et qui l'a mené au pouvoir, avant qu'il ne les trompe en faisant l'inverse une fois qu'il a reçu en main le pouvoir total.
- "Sharon, éin lékha mandate (tu n'as pas de mandat) légaréch yéhoudim (pour expulser des Juifs), ein lékha réchoute (tu n'as pas de droit) léfarek ete ha am (pour diviser le peuple); Sharon qoréâ éte ha âm (il divise et déchire le peuple), ten la âm lé a'hlite (donne au peuple de décider par un référendum).

Premier essai d'analyse:
1.
En somme, le dommage dont on mettait en garde Sharon s'est réalisé: par son plan il a divisé le peuple. Très très grave. Et qu'en sera-t'il alors s'il le réalise, et surtout par la force contre cette partie importante d'Israël.
2. C'est une catastrophe dans l'histoire juive entière qui restera; et en particulier dans l'essai de réunion du peuple qui se tente depuis plus d'un siècle. Et aucune personne n'a penser réaliser une telle catastrophe dans le peuple et continuer à la réaliser avec obstination, seul Sharon. Il voulait rester dans l'histoire, il y restera avec cela. Catastrophe se dit shoa en hébreu, et ce mot ne s'applique pas du tout seulement à la catastrophe unique réalisée par les Nazis, mais à toute catastrophe.
3. Il n'a plus qu'une démarche possible pour se décharcher de tout ce saccage lamentable et triste entre frères: organiser ce référendum. Si le peuple refuse alors le plan Sharon , Sharon se serait simplement trompé, et tout le monde a le droit à l'erreur. Si le peuple l'approuve, Sharon pourra réaliser son plan de façon démocratique sans avoir manipulé les mécanismes de la démocratie (comme hélas beaucoup dans l'histoire) pour tromper le peuple. Et l'étape sera dépassée, nous l'espérons, sans qu'un Chef de gouvernement envoie de son initiative l'armée d'Israël contre des Juifs, surtout contre ceux qui symbolisaient le plus le courage, l'abnégation, le service de tout le pays avec les risques de leur vie. Le grand affrontement entre Juifs fut la catastrophe qui a causé la destruction du Temple, on devrait réfléchir un peu.
4. Historiquement, il n'y a pas de doute que cette manifestation imprévue démontre l'échec d'un courant, celui qui se définissait comme le post-sionisme, voulant arrêter la construction juive sur la terre juive. C'est-à-dire une minorité de auto définis "intellectuels" de gauche, soutenus financièrement par les puissances étrangères et qui ont travaillé à l'étranger et par le noyautage de copinage des médias et des partis extrémistes de gauche et de l'équipe d'Oslo. Nous avons vu ce soir qu'il y a une nouvelle génération sioniste en Israël, et sioniste religieuse; cette épreuve révélée par le plan Sharon lui a permis de se révéler, de se fortifier, de se rassembler. Elle peut dire un grand merci à Sharon et au Ciel qui ont permis ainsi ce redressement. Nous avons découvert aussi que cette nouvelle génération ne s'est aucunement impressionné par la martelage mensonger des journalistes d'un seul courant qui répète sans cesse que la majorité est pour le plan Sharon et que la partie est perdue pour eux, et ensuite... que l'on peut donc déjà les accuser d'être antidémocratiques avant toute décision légale effective.
5. C'est aussi un grand changement en Israël sur un autre plan: l'émergence d'une véritable démocratie. En effet, les premières décades de l'Etat ne furent pas démocratiques, par nécessité pour résister et bâtir; puis le parti au pouvoir, comme en URSS, se réservait l'ensemble avec un mélange des caisses et des pouvoirs, jusqu'à l'inscription obligatoire et la cotisation obligatoire au syndicat unique renflouant ainsi les caisses du parti. Bégin a cassé quelque peu ce système. La suite commençait à être la sortie de cette conception mais, hélas, un glissement de la gauche vers la perte de son idéal et le choix du post-sioniste et la non-transmission de ses propres valeurs, tandis que, hélas également, le Likoud glissait de plus en plus vers un capitalisme sauvage dont les ficelles étaient tirées depuis Washington pour l'aide personnelle aux candidats à la fonction de gouvernement comme on l'a vu "le plus" avec Clinton-Barak. On se demandait où on allait ainsi peu à peu. Puis, arrivait l'extrême avec la montée du parti Chinouï, raciste dans son discours et ses mesures et voulant briser tout judaïsme institutionnel et mis par Sharon dans les fonctions le lui permettant.
6. La terrible crise actuelle est une résurrection de l'idéal, surtout pour la jeune génération dont je suis témoin que les étudiants 'hilonim qui étaient les miens presque en totalité me disaient qu'ils perdaient tout espoir en notre société et en ce qu'ils y voyaient comme une absence de valeur. La majorité des participants étaient des jeunes, très significatif pour le présent et l'avenir. Il n'y a eu qu'un incident quand quelques membres de Kahana ont voulu s'infiltrer et ont été repoussés par le service d'ordre des manifestants qui ne voulaient pas de confusion avec ces activistes extrémistes.
7. On a interdit à cette génération de se référer à Auschwitz pour nommer les mesures prises contre elle. Mais les médias disent que la majorité de la foule était aux couleurs orange de la fameuse étoile juive. Cela veut dire que cette génération n'acceptera pas la persécution sur sa propre terre, et veut réaffirmer ce qu'elle construit dans la ligne des fondateurs de l'Etat (qui, humoristiquement, étaient majoritairement de gauche, alors qu'aujourd'hui ces manifestants scandaient que ces partis s'allient aux Arabes pour les chasser).
8. Israël se caractérisait jusqu'à cette manifestation par une immense passivité (surprenante pour ceux qui venaient des démocraties européennes) qui permettait ainsi aux gouvernants de faire ce qu'ils voulaient comme dans les pays de l'ex URSS. Sharon et ces gouvernants ont fait campagne pour tenter de faire croire que l'opposition est antidémocratique. Mais cette fois cela n'a pas marché, comme hier en Pologne ou ailleurs.
9. Si Sharon ne veut pas rester dans l'histoire avec des tâches terribles face au peuple, il aura l'intelligence comme beaucoup de leaders très autoritaires, d'aller vers le référendum, et restera dans l'histoire pour le meilleur de ce qu'il a fait, et que nul ne peut le lui enlever malgré des erreurs par ailleurs. Cela est nécessaire, surtout dans les semaines où son entourage tente d'empêcher la publication des travaux de la commission après la guerre de Kippour qui poseraient de graves problèmes.

10. Tout cela n'est pas un problème politique, c'est uniquement un problème de fraternité, de véritable démocratie, de recherche de notre véritable identité. C'est une grande chance, pour tous les acteurs. Le Ciel utilise chacun pour nous ramener tous dans la fraternité et dans le vrai sens de notre commune histoire et mission. Ne nous divisons pas, mais restons fermes. On n'a pas été persécutés pendant tant de siècles et on n'a pas payé si cher, pour que nous aujourd'hui, nous coopérions à la destruction du judaïsme, c'est cela qui s'est exprimé.
Espérons que cela se traduira rapidement par un retour à des programmes éducatifs scolaires de qualité, car c'est une autre catastrophe dans le circuit étatique, et les faits divers qui en sont la conséquence sont de plus en plus lamentables. C'est le défi de notre génération, tout cela. Et non pas d'un parti particulier.
11. Dans cette manifestation, Orlev leader du Mafdal qui reste proche de Sharon s'est fait huer et il a été difficile qu'il puisse dire finalement ce qu'il avait à dire, tandis que Eitam qui va quitter le Mafdal a été applaudi. Landau, le leader des opposants dans le Likoud a déclaré que le gouvernement Sharon est "le gouvernement du transfert des Juifs". Un slogan terrible, de la part du Likoud lui-même. On a entendu aussi, diffusé par les radios: "il y a un sarbane (objecteur) de la démocratie, c'est Sharon; on ne laissera pas passer la dictature de Sharon". Landau a lancé cet appel aux gens de gauche avec délicatesse, a t'il dit: "comment auriez-vous agi si Peres avait été élu par vous pour appliquer le programme de liquidation des implantations et qu'il les aurait développées au contraire"? Impressionnant que Réouvène Rivline, le Président de la Knesset en fonction, du Likoud ait tenu a être uni à cette action et à le dire à la tribune devant la foule.

12.

13.Parallèlement, le parti Shas, et curieusement, le jour même de la manifestation déclare qu'il sauverait Sharon: en effet, sans l'accord de Shas sur le budget, celui-ci ne passera pas et on ira nécessairement à des élections. Or, Shas fait savoir à Sharon qu'il pourrait s'abstenir, même s'il n'obtient pas ce qu'il veut en crédits ou en postes ministériels. Quel est le sens de cette décision? Un sauvetage gratuit en politique? Je vous avoue que je suis incapable de trouver le sens actuellement sans entendre d'autres éclairages à venir. Certes, ce genre de décision n'est pas insolite chez Shas: faire ce que tous les autres refusent et attendre que tous refusent pour être placés en position de donner en solitaires et ainsi recevoir. Je ne comprends pas bien les motivations de tout cela. Mais, avec Shas, il faut toujours s'attendre encore à des rebondissement multiples, contradictoires, imprévus.
Essayons seulement d'analyser sur des bases sûres: Shas a toujours dit que le Rav Ôvadia Yossef n'a pas annulé son premier psaq dine décrêtant que, si les Palestiniens étaient vraiment décidés à la paix, il serait prêt à des concessions territorailes; par contre, malgré les pressions de Sharon et Mofaz, sur la base des experts militaires, le Rav a conclu que ces conditions ne sont pas réunies actuellement et donc il s'oppose au plan de Sharon de itnatéqoute. Alors pourquoi seraient-ils les seuls qui sauveraient l'application du plan Sharon. C'est là qu'on ne comprend pas. En effet, la ministre de l'éducation, Livnate qui zigzague sans cesse, est coopérante avec Sharon pour lui amener le Shas, et elle fait savoir à ce parti que Sharon est prêt à renoncer à toutes les restrictions budgétaires qui sont un cas de non renoncement du Shas (annulation des restrictions des allocations familiales aux familles nombreuses, financement égalitaire du système éducatif de Shas comme celui de l'Etat, suppression des restrictions des diverses allocations sociales). Donc, en fait, tout le poids de Sharon pour parvenir à transférer les Juifs de Gouch Katif tiendra maintenant à prouver au Rav que les Palestiniens sont maintenant sérieux dans leur volonté de paix. Sharon demande intensément leur coopération pour faire changer la décision du Rav, car sans lui, rien de son plan ne se réalisera. Et, pour avoir l'accord des Palestiniens (qui pourtant disent sans cesse que ce ne sera qu'un cessez le feu temporaire et tactique, ce que ne veut pas le Rav mais serait peut-être susceptible de fermer les yeux si les avantages financiers sont très importants et s'il peut ne pas approuver mais faire le cadeau à Sharon simplement par une abstention sans avoir eu l'air de coopérer), Sharon est prêt à payer très cher.
Alors, l'armée d'Israël, dégagée temporairement côté palestinien, pourra aller en masse pour transférer les Juifs de Gouch Katif.
Mais il y aura une donnée nouvelle, même pour le Rav: plus de 100000 Israéliens disent publiquement qu'ils empecheront cela de leurs corps. Est-ce que le Rav préfèrera les subventions sociales à la guerre civile, tout est là. Le tacticien Sharon fait agir les deux membres du Likoud qui jouent sur tous les tableaux: Bibi et Limor Livanat. Cela me semble être objectivement la situation, dans le respect exact de ce que chacun fait et dit. Un peu compliqué? Pas du tout pour des Israéliens qui manipulent la politique ('hilonim ou datim) comme une page de Talmud, vraiment ;-))
Pourtant, si Shas refuse le budget, il y aura les élections et, par sa défense des défavorisés, il risquerait de gagner beaucoup de mandats. Pourquoi semblerait-il renoncer à cela, objecterez-vous. Réponse: vous avez bien perçu, c'est pour cela qu'avec Shas, il faut attendre car la partie n'est pas du tout jouée: Sharon est un excellent tacticien militaire, le Rav est un super tacticien dans le raisonnement talmudique et hilkhatique comme peu d'autres. Qui l'emportera dans ce jeu d'échec. Tout est là. Que le C.iel nous aide.

14. Dans la psychologie israélienne qui aime le conflit interne, il ne serait pas surprenant que la gauche organise bientôt une contre manifestation pour inciter Sharon à ne pas tenir compte de la demande de referendum. On serait alors dans le plus mauvais cas de figure: celui de la coupure dans le peuple sur son destin lui-même, D.ieu nous préserve. Que tous acceptent le référendum et que l'occasion de se parler dans cette campagne fasse évoluer le sens du destin commun.
Acceptez, svp, que cette analyse si rapide est pour vous informer, et elle a donc aussi la fragilité de cette rapidité.

Pour avoir tous les éléments pour comprendre, lire:
1. le dossier de Modia sur le Gouch Katif, lien ici (la zone en litige entre ces manifestants et Sharon), historique, description, etc.
2. Le site même de ces habitants de Gouch Katif où vous serez informés ainsis sur eux en direct, sans analyse d'autrui, ainsi que sur leurs actions (lien ici).


Apres notre intense participation à la commemoration d'Auschwitz,
nous sommes convaincus que le lien doit être vrai entre les principes et les actes,
c'est ce que nous enseigne la paracha Michpatim et comment y parvenir
http://www.modia.org/tora/chemote/michpatim.html

Je vous y transmets de tres nombreux enseignements sur la Torah en cette paracha. Vous decouvrirez une richesse de Torah, de connaissances, de vocabulaire, de methode dans l'etude,
C'est une paracha qui peut changer votre conception du judaisme, par sa richesse.

Nouvelles
Rien de nouveau: chacun continue dans sa propre ligne. Sharon et son equipe disent que tout va bien avec les Palestiniens et que le changement positif est historique. Se prépare une rencontre Sharon Abou Mazen. Ramone parle meme du don qui serait fait de Gouch Katif et de tous les biens batis par les Juifs comme... d'une victoire du sionisme dont il est fier (allez comprendre cette logique?!?) Les anti plan de Sharon (et non pas les anti-Sharon) font remarquer que les Palestiniens continuent a tirer même sur Gouch Katif et sur Sderote, même si les tirs sont en diminution relative. Mofaz, le ministre de la Défense déclare que les tirs palestiniens ont cependant diminués de 70 à 75% dans les derniers jours. Regardez le demi verre vide ou le demi verre plein. Ou, plutôt, vos enfants survivants ou vos enfants tués. Si c'est un bon raisonnement.
Les opposants au plan de itnatéqoute de Sharon organisent ce soir une immense manifestation ce Dimanche devant la Knesset qui durera 24 heures; on y prévoir plus de 100000 personnes, la plus grande manifestation de l'histoire devant la Knesset, et ils demanderont que le peuple ait la parole par un referendum dont les résultats seront contraignants pour tous et préservera l'unité nationale qui est en train de se briser. 2000 policiers ont ete répartis sur place. Quel Sharon leur répondra ensuite? Le bulldozer comme on disait qui construisait les implantations et incitait à la désobéissance civile si on voulait les détruire, ou le bulldozer qui souhaite un cessez le feu avec les Palestiniens pour que l'armée puisse être libérée de ce côté et se charger avec plus d'efficacité pour déporter les Juifs vers d'autres régions? Bizarre, bizarre, aurait dit le Dr Knock.


Le bruit solitaire du bulldozer lui permettra-il d'entendre le cri de douleur de ces Juifs qui, pour la première fois dans l'histoire, et surtout après les traumatismes de la Shoa, vont voir une armée en Israël, et de leurs frères Juifs venir contre eux alors qu'elle est faite pour agir uniquement contre des "ennemis". Et leur appel à ne pas briser ainsi le peuple et à rechercher une voie moyenne, celle du référendum?
Un grand défi: Ecoute Israël. Evite-toi un désastre irréparable de fraternité, une honte irréparable.
Ne pensez pas que l'image de "Sharon bulldozer" soit de moi, si vous placez ces mots sur le moteur de recherche de Google, vous recevrez la liste de ... 61000 liens décrivant son style politique en ces termes (lien ici et cliquez y aussi sur images). Important de connaître pour comprendre.

Pour que l'intelligence soit au rendez-vous entre nous tous, Indispensable : nous unir autour du psaume 21 en le disant, sincèrement tous ensemble: http://www.modia.org/priere/psaume21.html

Preparer Pessah
Pessah c'est sortir d'Egypte pour arriver a Jerusalem. Cette annee, n'allons pas dans une autre direction, pas faire le seder a Tignes,en Suisse, en Espagne, aux Bahamas ou a Miami, mais en Israel. Une experience inoubliable, profonde pour chacun et en famille, la decouverte de la beaute du printemps en Israel. Un grand mouvement  de tous vers Israel pour Pessah: voyez deja ceci:
http://www.alyah.org/Pessah%205765%20en%20israel.php

Beaucoup me posent des questions sur la genealogie de leur famille. Je ne suis pas specialiste du tout, il faut des competences. Mais il y a de grands sites juifs de genealogie qui rassemblent toutes les recherches deja effectuees; il est presque certain que vous trouverez
en leur posant votre question:
http://www.modia.org/infos/infos/annuaire-juif.html#Genealogiejuive

Bonne semaine
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


28 janvier, 18 Chévate.
Combien de lecteurs viennent-ils étudier sur le beit midrach qu'est Modia? Voici le contrôle indépendant de Xiti, organisme de contrôle de 161000 sites: hier, par exemple, en un seul jour, plus de 3000 visiteurs différents et qui ont ouvert 9932 pages de Modia. Baroukh Hachem.
Vous savez que ce site est réalisé par une seule personne (étude, frappe, mise en page, etc) sans secrétariat. Vous imaginez le travail et les frais. Car, pour que la recherche sur la Torah soit la plus vraie, nous avons choisi de ne pas en faire une activité commerciale, ni dépendante de groupes, c'est cela aussi qui vous met en contact direct avec VOTRE Torah.
Aidez Modia, car il est très difficile de porter cela seul. Soyez co-participants à cet enseignement de la Torah par un don proportionné à ce que vous en retirez et à l'action que VOUS voulez faire. La bénédiction vous en reviendra.
Mais, EN PLUS, en faisant des dons à Modia,
- "vous" aidez des milliers de juifs isolés et dispersés dans plus de 40 pays qui découvrent leur judaïsme et leurs racines, reviennent de loin, font un chemin immense,
-"vous" permettez à tout Juif de progresser jusqu'à un haut niveau dans l'étude,
-" vous" diffusez des textes que des enseignants et des bénévoles utilisent chaque semaine dans leurs communautés.
- "vous" formez des Juifs qui auront développé leur amour d'Israël (Torah, peuple et terre) et qui donneront alors à de multiples causes. Mais la base pour cela, c'est l'éducation.
Mettez donc Modia dans votre liste de maâssér et de tsédaqa régulière. En conséquence du service que vous en tirez.
Engagez-vous avec moi dans cette tâche si vous sentez que cela est nécessaire.

Le virement bancaire direct et non par chèque m'évitera des frais supplémentaires. Réalisez votre don uniquement par virement bancaire direct en Swift code, vous donnez simplement à votre banque ce Swift code : POALILIT
19065 : (Ce compte est celui de Modia, Bank hapoalim 38 Hapalmah Street, Jerusalem, Israel, banque 12. agence 57400, compte 19065, Modia);
et informez moi par un mail. Je vous envoie un reçu.
Merci pour tous.



Des suites explosives après la commémoration d'Auschwitz:
1. Lors de la cérémonie internationale en présence des Chefs d'Etat et anciens déportés, il y a eu un incident: une déportée Myriam Yahav a bondi à la tribune et a explosé en colère. Elle a expliqué ensuite qu'elle en a eu assez d'entendre tous ces beaux discours qui détournaient ce que fut vraiment Auschwitz pour en faire de belles paroles, et ce qui a fait déborder sa coupe fut quand le Chef d'Etat ukhrainien est venu l'embrasser. Elle a voulu dire la vérité de ce que ces peuples ont fait: sans manteau de fourrure protégeant du froid et que les déportés n'avaient pas, et sans mots bon chic bon genre, elle a bondi en pull over, a retroussé sa manche et a exhibé son bras, interpellant ces représentants des peuples qui ont participé à l'entreprise générale de la Shoa qui n'a pas été que l'oeuvre des Nazis et a crié: "pourquoi m'a t'on fait cela, pourquoi a t'on fait cela à ma famille, pourquoi on a fait de nous seulement des morceaux comme ils disaient, des numéros?"
Elle a laissé ce monde avec la question dans le visage. Elle a effacé en un cri tous les beaux discours qui disaient seulement: "plus jamais ça, l'humanité entière a été frappée", au lieu de dire en s'impliquant: "pourquoi nous, nos peuples, avons-NOUS fait cela?" Bravo Myriam. Il faut toujours Myriam dans l'histoire juive pour redresser l'Histoire.

2. Des groupes Juifs américains, révèle le journal Haarets, menacent le Vatican de l'attaquer en justice sur le plan international s'il n'ouvre pas d'ici une semaine ses archives aux enquêteurs pour révéler ce que sont devenus tous les enfants Juifs protégés puis détournés par les membres de l'Eglise sans les avoir rendus ensuite au peuple juif. Lire: http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/533017.html

En Israël, choc également: depuis un siècle, des Juifs donnent au Kérén Kayéméte lé Israël des dons pour acheter des terres depuis ce qu'était alors la Palestine afin de les remettre aux Juifs et pour qu'ils puissent vivre sur le sol de leur patrie. Or, le Conseiller juridique du gouvernement vient de décrêter comme cela un beau matin que cela est illégal puisque Israël est un Etat démocratique et donc que la terre peut appartenir à tout le monde y compris aux Arabes. Cela à la demande d'Arabes qui voulaient acheter ces terrains au KKL.
Le problème a plusieurs faces:
- c'est un détournement de la volonté des donateurs qui ont mis cette argent pour une cause, et on a le droit de donner son argent par exemple à des institutions arabes pour soigner des enfants arabes.
- c'est une décision qui enlève en principe cette terre pour la remettre aux arabes et cela comprend plus de 10% de la terre d'Israël dans les frontières de 1967. Et ce type de décision qui devient une politique juridique repose sur le fait qu'il est écrit dans la loi fondamentale que l'Etat d'Israël est un Etat démocratique, mais elle falsifie le texte qui dit en vérité que "L'Etat d'Israël est un un Etat juif et démocratique". Il y a un courant en fonctions qui supprime systématiquement sur le plan étatique la dimension juive, la définissant par choix personnel comme antidémocratique, et falsifiant la loi fondamentale. L'humour juif c'est que ce sont ceux qui sont mandatés pour faire respecter la légalité des textes qui pratiquent ce sport. Grave pour la démocratie, et cela ouvre la voie aux initiatives extrémistes de tous types si chacun fait ce qu'il veut de la loi et des textes. La loi est pour tous, y compris pour les instances chargées d'en assurer l'application.
- colère à droite et à gauche contre Mazouz car cela est vu par beaucoup comme l'entreprise continue d'une petite couche qui se dénomme l'élite et décide de soi-même que nous sommes dans le post-sionisme, que l'histoire est dans une nouvelle phase et que le caractère juif de l'Etat n'a pas de raison d'être. Et ils le suppriment de facto des principes. Cela antidémocratiquement, simplement parce qu'ils sont dans une fonction. Dans le Likoud, on cherche à organiser la démission de Mazouz.

- débat en Israël: Sharon et la gauche disent que les tirs des Palestiniens ont arrêté et que Abbou Mazen montre sa volonté sincère et donc on peut remettre le contrôle de la sécurité des villes palestiniennes et Sharon se dit prêt à "lalékhet rahoq vélaassote vitourim", aller et loin et faire des renoncements. La droite réplique: faux, les tirs ont diminué mais n'ont pas cessé, les mortiers continuent de tomber sur les agglomérations de Gouch Katif et nous avons l'expérience de ces fausses houdna, cessez-le feu qui ne sont qu'une réorganisation des organisations terroristes pour une plus grande efficacité ultérieure, nous avons été trompés ainsi plusieurs fois. Silvane Shalon, le ministre (Likoud) des Affaires étrangères déclare: la trève est une bombe qui risque de nous exploser dans le visage. La gauche répond: il faut essayer.
- en Israël, et dans la région, en quelques jours la météo fait le yoyo entre 1 degré et 26 degrés, cela explique peut-être la versatilité et l'extrémisme des gens responsables.

A t'on appris de Auschwitz, non seulement que les peuples n'ont pas aidé, aucun comme l'a dit Sharon avec courage, mais que les peuples n'ont pas fait encore leur examen de conscience, ils ont simplement dit que cela ne doit plus se reproduire, non pas que NOUS ne devons plus rien faire qui ressemble à cela dans ce que nous faisons aujourd'hui au peuple juif.
De même, en Israël, gère t'on la sécurité avec la prudence nécessaire (au lieu de se faire croire que, magiquement, en quelques jours, les adversaires sont devenus autres), et surtout a t'on pris la décision politique absolue de la solidarité nationale dans la justice, dans l'éducation qui commence par celle des valeurs de la Torah. Et également, la solidarité de tous les Juifs (non pas en mots mais en venant prendre sa part effective d'aide) pour que la vie soit assurée, sans laisser cette tache à une minorité dans le peuple.
Nous ne pouvons pas "commémorer Auschwitz", et enterrer cela par quelques beaux discours et monuments. C'est dans les vies et les attitudes et dans les relations que les leçons doivent s'appliquer.
Etudions la paracha de la semaine Yitro qui enseigne cette fraternité fondamentale, et entre tous. http://www.modia.org/tora/chemote/yitro.html
6.000.000 des nôtres ont payés de leur vie et nous ne ferions rien de positif de tant de souffrances? Serions à ce point insensibles? Ressentons encore pour améliorer:
http://www.modia.org/poeme/auschwitz/letre.html


26 janvier, 16 Chévate. D'abord ce message que j'ai reçu au sujet du Mur des noms inauguré à Paris, digne monument mais en fait accessible uniquement à ceux qui voudront entrer à l'intérieur du Mémorial juif et non pas placé dans une rue publique:

"Sur ce même mur des noms sont inscrits, les noms des miens mon père Salomom Farhi, ma mère  Emilie Farhi, mes deux soeurs Angèle Farhi et Victoria  Farhi, mon jeune frère 3 ans  Daniel Farhi; ma mère , Victoria, et Daniel furent gazés le jour de leur arrivée dans ce camps de malheur, mon père et ma soeur Angèle sont morts d'épuisement quelques semaines avant la libération du camps, c'est par mon frère ainé Albert, seul rescapé, que j'ai pu savoir... Moi, à 8ans1/2, ainsi que deux autres de mes frères 6ans et 10ans1/2, nous devenions orphelins.

Ma revanche a été de monter en Israel , de me marier ici, d'avoir enfants et petits enfants Juifs. La premiere chose que ma fille m'a dit lorsqu'elle a mise au monde son premier enfant : tu vois maman ils n'ont pas réussi.........." Dina Farhi, la kiboutzniquite.

J'ajoute que nous avons entendu les belles phrases dites par le représentant officiel lors de l'inauguration, belles phrases effectivement, mais nous n'oublions pas les phrases qu'il disait également, il y a peu de temps lors du décès de l'assassin et commandeur d'assassins de Juifs, Arafat: "je m'incline... avec lui disparait un homme de courage et de conviction " (lien indéniable qui montre combien la communauté internationale fut stupéfaite de ces mots ) . Et il ajoutait (lien ici): «Au peuple palestinien, je veux exprimer, en ce moment de deuil, l'amitié de la France et du peuple français. Puisse la perte qu'ils viennent de subir réunir tous les Palestiniens. C'est en restant unis qu'ils demeureront fidèles à la mémoire de Yasser Arafat et feront prévaloir l'idéal auquel il avait voué son existence», a ajouté le président français.
Nous resterons intraitables devant ceux qui louangent nos assassins et leur idéal (car cet idéal était notre assassinat, tous ses discours le disaient explicitement et appelaient au sang et il les réalisait) comme devant ceux qui louangeaient les assassins de notre génération précédente.


UN DOSSIER A LIRE LENTEMENT AU CALME EN PRENANT VOTRE CAFE POUR COMPRENDRE

ENTRE LES PARAGRAPHES VOUS POUVEZ VOUS DETENDRE EN LISANT CE POEME D ACTUALITE.

Information sur deux actions opposées en Israël qu'il est indispensable de connaître. A chacun de réfléchir et d'intervenir ou non selon ses choix. En tous cas: savoir, aimer, être présent.
Encore une fois, je ne suis pas responsable des conflits dans le peuple juif. SVP, faites un effort, dis-je aux quelques uns qui préfèrent résilier leur abonnement me disant gentiment: "merci beaucoup, mais je ne supporte pas tout cela, ni de lire que l'on critique le gouvernement d'Israël et son chef de gouvernement, on doit avoir une solidarité totale avec lui". Ma réponse: nous ne sommes pas sur terre pour voir en Israël un nirvana, une terre pour rêver de loin (en nommant cela solidarité, humour juif incroyable!), mais nous avons une responsabilité de participation et de construction au milieu de notre peuple tel qu'il est depuis qu'il entourait Moché (querelleur, divisé, défaitiste, idéaliste, changeant, etc), mais c'est une famille et aimée de D.ieu. On ne déserte pas quand il y a des dangers dans la famille, soyons un peu sérieux, on vient aider et faire mieux, et en aimant tous. Sinon, on pourra fuir toute la vie et sur toute la surface du globe car partout les Juifs auront les mêmes problèmes, ne soyons pas des fuyards ni des déserteurs, construisons. Ce n'est pas en fuyant au Québec ou à Miami que l'on construit notre peuple avec les bonnes qualités que l'on a reçues pour aider et bâtir. Ni en se contentant de se tourner vers Jérusalem pour prier... et pour laisser les autres bosser et vivre les périls, alors que notre présence changerait un peu en bien, en mieux, tout cela. Et sachez qu'on est très heureux d'aider un peu ici, chacun le fait même s'il pense faire bien en tel ou tel autre sens, je le reconnais vraiment. Faisons-le tous et tous ensemble, et le Ciel nous aidera aussi.

Lisez cette documentation exceptionnelle d'aujourd'hui, en plusieurs points:
1. Offensive gouvernementale contre les opposants au plan Sharon: http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/531885.html Je vous mets en priorité les informations du journal de gauche Haarets pour que quelques habituels critiques ne pensent pas que ces informations viennent de la droite.

La police met au point de nouvelles unités et un recrutement massif de 5000 policiers qui auront pour charge de contrôler toutes les zones du pays où des manifestations pourront se produire (entrée des villes, bureaux du gouvernement, Mont du Temple, routes pour empêcher les manifestants allant de tout le pays porter assistance aux habitants de Gouch Katif contre le transfert, unités d'écoute et d'infiltration dans les milieux politiques opposés au plan Sharon et spécialement parmi les promoteurs de décisions halakhiques opposées au plan, etc). Tout sera prêt déjà sur le papier et le passage à la réalisation n'attend que la décision de Sharon. Pour justicer ces mesures, le gouvernement laise filtrer près des sources d'information que des extrémistes de droite se préparent pour des actions dangereuses sur le Mont du Temple et des groupes de rabbins prépareraient des décisions halakhiques disant que les citoyens ont le droit d'ouvrir le feu contre des policiers non juifs qui viendraient les évacuer. Evidemment, nous n'avons aucun élément pour apprécier si c'est exact ou de la manipulation de l'information. Les journalistes discutent de ce point sur les ondes.

L'armée est chargée aussi de changer les données sur le terrain: on substitue actuellement et subitement la conception récente (on n'évacue pas les zones de défense de Gouch Katif soumises aux attentats des organisations terroristes tant que Abbou Mazen ne les aura pas désarmées) pour une nouvelle conception se réalisant sur le terrain (on remet les zones à l'Autorité palestinienne même si elle ne désarme pas mais si elle obtient le silence des armes et on répond au silence des armes par le silence des armes). Ainsi, la population de Gouch Katin va se trouver entourer apr un énorme dispositif armé palestinien silencieux mais qui peut à chaque instant changer sa politique et qui sera une pression psychologique considérable pour ceux qui se découvriront vulnérables et non défendus par la présence de l'armée sur le terrain. Cette nouvelle politique est appuyée aussi par l'action de Péres qui a pour mission de trouver des fonds considérables sur le plan international en faveur des palestiniens pour qu'ils se développent économiquement, mais lui-même déclare que les donneurs de fonds ne sempressent pas, en raison de l'expérience passée; Peres tente de développer la coopération Israel-Jordanie-Egypte-USA et de la donner pour exemple, dans ce but. Il tente aussi de décider la Banque mondiale. On le voit, c'est une course contre la montre. Il dit et redit en ce sens sur les ondes: la itnateqoute est devenue autre chose, un processus hadadi, commun entre Israël et les Palestiniens. C'est bien cela qui va exaspérer encore plus les habitants de Gouch Katif et leurs partisans: à leurs yeux, non seulement ils pourront dire qu'ils vont recevoir l'armée les considérant comme des ennemis mais également les palestiniens terroristes déguisés en pacifistes et utilisés aussi par le gouvernement. On ne cherche que l'affrontement et l'exaspération. Pour tout ce style de gouvernement, comme on dit en Israël: yéch maqom la déaga, il y a lieu d'être inquiet. On organise la catastrophe qui permettra des mesures catastrophiques en réaction.
Il est remarquable de constater que le parti travailliste est favorable à la séparation de Gaza mais on ne l'entend nullement s'activer verbalement pour supporter toutes ces mesures extrémistes dans l'opinion, ni pour exciter les esprits, seul Péres le promoteur d'Oslo agit en son sens d'Oslo en s'exprimant sur les ondes.

L'armée va très loin et annule tout simplement les unités de combat qui étaient le symbole de l'idéal du combattant ayant une conception éduquée dans les "yeshivotes hesder" (alliance d'étude juive et de service dans les unités combattantes et volontaires les plus exposées et qui ont eu le plus de victime au combat, et étaient assurés contrairement aux autres de pouvoir continuer la pratique des mitsvotes dans l'armée), ce, par crainte qu'il y ait une opposition organisée aux ordres de déportation des Juifs de Gouch Katif.
L'armée s'oriente ainsi dans une organisation soumise à la politisation du pouvoir, les jeunes seront dispersés dans les diverses unités et leur unité brisée. Les rabbins des yeshivotes hesder sont opposés à cette décision brisant une tradition de l'Etat; le général chargé de ce nouveau plan qu'il base sur sa propre conception idéologique qu'il expose, dit et répète sur les ondes: nous n'avons rien à faire de l'avis des rabbins pour toute question qui concerne l'armée.
En fait, on se trouve dans la poursuite du plan Chinouï qui a réussi à détruire le ministère des cultes, et faisant que de nombreux rabbins des services publics se retrouvent à exercer leurs fonctions publiques des services d'état civil (mariages, décès) sans aucun salaire. Maintenant, on va jusqu'à la destruction d'une dimension qui faisait la gloire d'Israël, alors que la tendance intelligente était au contraire depuis quelques années à favoriser l'intégration des milieux religieux dans le service militaire par la création d'unités spéciales ouvertes aux 'haridim. Un retour au laïcisme agressif qui n'a jamais eu lieu depuis la fondation de l'Etat mais dans son pire modèle à l'étranger.
Des soldats sont condamnés pour leur intention exprimée de refuser l'action de l'armée contre des Juifs pour des motifs politiques: http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/531882.html Et dans Yediyote aharonote: http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-3037104,00.html
Ce soldat devient le héros des membres du mouvement 'Habad qui le fêtent ostensiblement. Voyez le site Habad qui titre SOS Israel et beaucoup d'articles du genre "des milliers de Juifs donneront leur âme" pour lutter contre l'expulsion de Gouch Katif. Il faut connaître ce qui se diffuse, les termes, les mobilisations.

2. A contrario, du côté des opposés au plan Sharon:
- Un "mouvement des mères" se distingue, mené en particulier par une ancienne qui avait participé sous le gouvernement de gauche à la fondation de l'Etat aux tirs ordonnés contre le bateau empli de militants de droite et en avait tués plusieurs (premier crime politique bien des années avant celui qui a tué Rabin); elle dit qu'elle ne veut plus voir une telle horreur parmi des frères: http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-3036561,00.html
Voir le lien sur l'Altaléna:
La triste histoire de l'Altalena, premier assassinat politique de Juifs par des Juifs en Israel

- un nouveau mouvement voit le jour, c'est celui de juges contre la légitimité
de ce que fait Sharon. C'est le juge Benimous qui en est la figure émergente. L'argument est celui-ci: Sharon n'est pas légitime car il a trompé les électeurs (rima éte ha boharim) car il s'est fait élire par le Likoud sur son programme avec seulement la phrase qu'il ferait des concessions douloureuse, mais il a réalisé le programme de Mitsna, vu même par le parti travailliste comme un extrêmiste que ce parti a éliminé. Le juge prend l'argument inverse: imaginez que Belin soit élu pour réaliser le plan de l'extrème gauche et réalise celui de la droite; alors on trouverait légitime que le peuple se soulève face à la tromperie.
Donc, dit-il, les juristes admettent dans l'histoire qu'un peuple a le droit de refuser et de se soulever quand il est trompé par les politiciens et que cela comprend l'objection de conscience et le refus des ordres et le soulèvement (itsioute ezra'hite). Et on ne peut pas opposer à cela l'argument que tous les politiciens trompent car cela est inadmissible moralement et juridiquement.
Il ajoute: en ce cas, une solution, le gouvernant doit revenir devant le peuple (la'hzor el ha âm) et présenter son nouveau programme contraire à celui pour lequel il a été élu précédemment. Il pourra être confirmé ou non dans son action mais légalement. Le juge a présenté son analyse sur la chaîne de TV Arouts 10 et dans le journal Hatsofé.
D'autres juges lui répliquent qu'il y a une autre solution préférable, c'est que les électeurs se tournent vers la justice, la Cour suprême (âtirate la Bagats) qui, elle, décidera si la légitimité du gouvernant subsiste ou non. Deux écoles. Et cela ouvre un autre chapitre, la perte de crédibilité de cette Cour aux yeux d'une grande partie du public en raison de sa gestion. Mais ce n'est pas non plus un argument pour ne pas respecter les institutions juridiques
En ce sens, l'opposition à Sharon dans le Likoud organise un Congrès exigeant la tenue d'un référendum: http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-3037082,00.html .

- Dans le Likoud, il y a ceux qui s'opposent surtout à la manière de Sharon, disant qu'il ne fait rien pour éviter la déchirure dans le peuple (ha qérâ bé tokh ha âm) puisqu'il serait facile de venir devant les électeurs par un référendum puisque tous les responsables des implantations eux-mêmes disent qu'ils se soumettront aux résultats d'un référendum quels qu'en soient les résultats.

- Dans le Likoud, il y a les partisans de Feiglin
qui s'oppose avec force contre le plan Sharon. Qui est ce Feiglin? Lisez ceci: http://www.zionet.co.il/manhigut/en/view_authors.php3?author_id=5
Il avait réalisé par son mouvement Zo artsénou (c'est notre terre) une opposition par méthodes non violentes selon le style de Gandhi par blocage de l'entrée de Jérusalem et avait été condamné à une longue peine de prison par la loi d'urgance datant des débuts de l'Etat et permettant d'arrêter et de condamner tout opposant à la politique du gouvernement; la police qui avait chargé brutalement les manifestants comportant femmes et enfants, avait été réprimandée par les autorités juridiques.
Le pouvoir a tenté de l'éliminer politiquement par la prison et par l'interdiction de se présenter aux élections mais la Cour suprême a tranché: cette action du gouvernement est illégale, on ne peut pas emprisonner un militant non violent et qui n'incite pas à la violence même s'il s'oppose en leader d'opposition massive. Voyez: http://www.haaretz.com/hasen/spages/530905.html C'est étonnant en Israël, ce mélange de liberté et de conception soviétique terrible par ceux qui sont au pouvoir, en même temps que pour eux-mêmes leur liberté de manipulation financière colossale et illégale pour gagner les élections (autre chapitre). Certes, ce Feiglin est un extrémiste, il n'hésite pas à écrire: "le temps de la guerre est arrivé, mais c'est le temps de la guerre pour la justice" (il aura donc de sérieux ennuis par les autres politiciens); lisez sa déclaration complète: http://www.freeman.org/m_online/apr02/feiglin.htm
Libéré, ce Fieglin est entré au Likoud et y a constitué un groupe puissant; actif et très organisé, bien que minoritaire. Le pouvoir cherche donc à l'expulser du Likoud le plus rapidement possible sous l'argument qu'il diffuse une brochure appelant à la désobeissance civile et à l'objection de conscience et au refus des ordres concernant le plan Sharon http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/531384.html
Voici Maariv: http://www.nrg.co.il/online/1/ART/859/869.html
J'ai dit que
le pouvoir cherche à "l'expulser" du Likoud mais il est significatif que ce n'est pas ce mot qui est utilisé dans les médias: on dit qu'au Likoud on essayer de le "liquider" (lé'hassel), il s'agit certes d'une mesure politique mais il est très significatif et lamentable qu'on utilise le mot "liquidation" qui est celui qui est utilisé pour la liquidation physique et violente et mortelle des terroristes par les opérations éclairs de l'armée.

Le mouvement de Fieglin dans le Likoud se nomme Manhigoute yéhoudite (Dirigants juifs), lire http://www.haaretzdaily.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=531428&contrassID=1.
Comme tous ces débats ne concernent pas des partis mais des conflits qui vont éclater rapidement sur le terrain, avec ces déterminations politiques dont vous allez juger du niveau de préparation et de détermination par ce texte, et avec les armes de l'armée et bientôt par des mouvements populaires puissants, tout cela étant terriblement dangereux, surtout au milieu des ennemis, je vous informe exceptionnellement pour vous montrer ce qui se diffuse actuellement en Israël dans les différentes langues, ici en Français. Attention, je n'ai aucun lien avec ces mouvements, ne suis en aucun groupe politique, je vous fais lire cela comme dossier pour réflexion sur Israël:
GOUSH KATIF "Laissez le peuple decider"                                           
POUR CONCLURE LE SIT-IN QUI SE TIENT DEPUIS DEJA 3 SEMAINES FACE A LA   
                                  KNESSET                                  
"24 Heures Autour de la Knesset "                     
Dimanche 30.1.05                             
18:30 a 22h30: Grand Rassemblement                    
23h00 a 05h30: Marathon de musique et shiourim              
Lundi 31.1.05                               
06h00 -7h00: tfilat shakhrit                       
08h00- 09h00: Petit dej (vendu sur place)                 
10h00- 12h30: chaine autour de la Knesset                 
13h00-15h00: repos                            
16h00-18h30: RASSEMBLEMENT GEANT DE CLOTURE                

Vous le voyez, les Israéliens de toutes langues sont ainsi contactés. Et voici un autre document où vous jugerez de la puissance tactique également:
20 Janvier 2005
MANHIGUT YEHUDIT
INFO HEBDO 
Chers Amis,

L'extrême gauche et Sharon sont, sciemment, en train de pousser Israël à la guerre Civile. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour sauver Gush Katif et l'Etat d'Israël. Nous ne permettrons pas à la gauche qui souhaite voire couler le sang Juif de créer des situations de provocations où des coups de feu seraient échangés. Jamais nous ne viendrons armés dans les zones de friction. Celui qui le ferait serait suspecté d'être un provocateur et sera écarté. Pour plus de détails : http://www.manhigut.org/english/update.html - _Civil_War

Cette semaine :

Sderot comme exemple

Lorsque Rabin et Peres ont signé les accords de Oslo, les colons ont essayé, sans succès d'expliquer aux Israéliens ce qui allait se passer. Aujourd'hui, face au plan de séparation de Sharon, les explications sont bien plus simples. Les habitants de Gush Dan ( le centre du Pays) n'ont qu'à regarder ce qui arrive à Sderot pour réaliser ce qui les attend. Cela va-t-il être d'une quelconque utilité ? La clé des changements de la situation présente est-elle la conviction ? Apparemment NON.  L'aveuglement populaire est une donnée historique. Le peuple suit aveuglément ses dirigeants, même si cela est contraire à toute logique, quand bien même la démarche mènerait à sa destruction.  Pendant que j'écris ces lignes, les habitants de Sderot manifestent en marchant vers Beit H'anoun. "ètes vous capable de contrôler vos gens" demande Rafi Reshef à Eli Moyal (Maire de Sderot) "bien entendu" répond-il – "c'est un exemple superbe de démocratie". Sharon peut être tranquille, la situation est sous contrôle total, les habitants de Sderot vont évacuer leur surplus d'énergie et vont s'en retourner dans le stand de tir aux canards qu'est devenu leur ville de Sderot. Ceux pensent que l'abandon de Gush Katif va endiguer les tirs de roquettes verra Kfar Darom à Sderot, celui qui pense que l'abandon de Sderot endiguera les tirs mortels verra Sderot à Asquelon, et Tel Aviv.

Qu'est-ce qui nous prend de nous plaindre de Sharon ? Où était la chaîne humaine quand les soldats de Tsahal déportaient la veuve et les orphelins de Nati Ouzeiri (que D.ieu venge son sang)de la colline 26 et qu'ils détruisaient sa demeure sur tous ses biens. Ou étaient les manifestations lorsque la Rabanout centrale de l'armée participait à la destruction de la synagogue de Kfar Tapuah' ? Ceux qui n'ont pas combattu contre la destruction d'implantations "Kahanistes" Voit aujourd'hui les mêmes bulldozers s'approcher de Kfar Darom, de Beit El et de Ofra.  Peut-être le premier pas du combat pour Gush Katif devrait être la demande de Pardon collective de l'abandon des Ouzeiri et des habitants de Kfar Tapuah'.

Les Israéliens vont-ils poursuivre leur marche folle ? Est-t-il impossible de les arrêter malgré les attentats qui se poursuivent ? S'il n'y a pas moyen de les convaincre, et si même la réalité ne peut faire changer de direction, qu'est-ce qui peut donc le faire ?

Il n'y a qu'une seule réponse : un nouveau gouvernement. Tant qu'il n'y a pas d'alternative visible au niveau des dirigeants, les Israéliens vont continuer leur marche vers la mort sur les chemins tracés par la gauche, avec la droite s'y alignant. Lorsque nous parlons de nouveaux dirigeants, nous ne disons pas seulement de nouvelles personnes, bien que des changements de personnes devront inévitablement se produire. Nous disons qu'il faut une nouvelle direction idéologique, quelque chose qui est absolument absent de la scène politique, sauf dans les rangs de Manhigut Yehudit.

A ce stade de la crise, nous devons intensifier nos efforts afin d'établir les fondations d'un Leadership alternatif pour israël. Nous sommes en face de la crise la plus grave que Israël ait jamais rencontré. Depuis l'attaque de l'Altalena, les dirigeants n'avaient jamais délibérément mené la nation à la guerre civile. Nous sommes face à un choix terrible. Nous nous devons de combattre pour Gush Katif de toutes nos forces car le combat n'est pas seulement pour le Gush, mais pour l'existence même de la démocratie Juive. Si, D.ieu nous en préserve, le Gush venait à tomber, nous aurions une situation où les désirs de la Nation et les décisions démocratiques n'auront plus aucune signification. L'antisémitisme actuel deviendra un fait acquis et se transmettra aux générations futures.

Certains sont prêts à sacrifier la liberté de la Nation afin d'éviter la fracture. Il semble que les dirigeants de Yesha aient déjà pris leur décision en ce sens. Néanmoins, nous ne devons pas oublier que l'extrême gauche qui souhaite la guerre civile (qui déclare que nous ne sommes pas ses frères )  est peut-être capable de prendre le contrôle du Pays par la violence mais elle n'est pas capable d'en assurer la survie. Ils sont fort lorsqu'il s'agit de s'opposer à leurs frères, mais n'ont pas la moindre capacité de se lever contre leurs ennemis. En d'autres termes, la perte de liberté des Juifs dans leur propre Pays le mettra  entre les mains de forces qui le mèneront à sa destruction. Le public croyant ne s'est jamais trouvé en face d'un tel dilemme. Le choix est apparemment clair. Nous devons gagner à tout prix, mais devons éviter en même temps le bain de sang. Nous ne devons absolument jamais venir armés aux manifestations ou autres événements susceptible de tourner en confrontations. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour nous accrocher à chaque parcelle de terre. Nous devons refuser d'accepter les règles fixées par le régime despotique actuel. Notre arme est le refus d'obéir, la désobéissance civile non violente. Cependant nous devons remettre le combat pour Gush Katif dans le contexte correct. Zo Artsenu a réussi à organiser des manifestations très puissantes, mais il manquait des lignes stratégiques-idéologiques aux dirigeants. Les manifestants espéraient que Nathaniahu les sauveraient. Le manque d'objectifs stratégiques mène au gâchis de la campagne, quand bien même techniquement la bataille fût un succès. Si une nouvelle fois, nous concentrons tous nos efforts au combat pour Gush Katif en négligeant le mise en place d'une alternative, nous nous trouverons  bientôt face à une autre bataille pour d'autres implantations. Le combat pour Gush Katif est avant tout tactique. La campagne pour la prise de conscience au sein du Likud en vue de la préparation des élections primaires est une bataille stratégique. Nous devons partager nous efforts entre les deux  combats. Des centaines de volontaires distribuent déjà le journal Hametsuda chaque mois aux membres du Likud, ce faisant ils tissent des liens personnels. Pour participer à cette opération stratégique : mailto:jer-office@manhigut.org

Désobéissance civile, insurrection non violente, refus refus refus.

Le moyen le plus efficace d'empècher la déportation des Juifs de Gush Katif est la désobéissance civile. Noam Livnat de Mateh Homat Maguen, Nadia Matar de Women in Green  et bien d'autres organisations travaillent d'arrache pieds dans ce sens. Noam a déjà collecté 10 000 signatures de soldats qui veulent refuser de participer à l'action criminelle de Sharon. Pour lire la lettre de Noam Livnat au ministre de la Défense par laquelle il sollicite un rendez vous afin de lui remettre la liste de signatures : http://he.manhigut.org/content/view/1158/100

Pour lire la pétition cliquez ici : http://www.zionet.co.il/manhigut/en/view_article_manhigut_en.php3?article_id=519 ou http://www.zionet.co.il/manhigut/en/view_article_manhigut_en.php3?article_id=520

Ce n'est pas un hasard si la gauche s'affole et tente de nier la légitimité du concept de désobéissance civile. La minorité de gauche a utilisé la désobéissance pour tracer la limite du débat public afin de le circonscrire aux limites de sa propre philosophie. Il est aujourd'hui impossible de parler de transfert de population Arabe parce que Moshé Negbi à clairement annoncé qu'il était prêt à la guerre civile se cela se faisait. De même Amos Oz a déclaré qu'en de telles circonstances il utiliserait des explosifs. Si la population croyante en l'avenir de l'état d'Israël utilise elle aussi l'instrument de la désobéissance civile, la gauche perdra ce moye de contrôle du Pays qu'elle se gardait jalousement depuis des années ( même après avoir perdu aux élections).

En fait il ne s'agit pas simplement d'une tactique, mais d'une prise de conscience, de la libération d'un esclavage mental, et de l'adoption de la voie de la liberté. Certains ont peur que la désobéissance conduise à l'anarchie et à la désintégration de Tsahal. Le contraire est la vérité, c'est l'obéissance qui nous conduit à l'anarchie. Pour plus d'information sur ce point, reportez vous à l'article de Moshé Feiglin : Refus d'obéir dans le cadre du service militaire,  Destruction ou construction ?: http://www.zionet.co.il/manhigut/en/view_article_manhigut_en.php3?article_id=518

La Plaquette indispensable à propos de la désobéissance civile.

Nous travaillons à une plaquette explicative au sujet de la désobéissance civile. Nous y analysons tous les aspects et proposons les réponses aux questions fréquemment posées. Ce faisant nous souhaitons contrer la campagne de délégitimisation orchestrée contre ce moyen d'action parfaitement moral. Cette plaquette reprend des articles déjà publiés ainsi que de nouveaux. Cette plaquette générera un sentiment de liberté et de responsabilité au sein du public. Le coût de la plaquette est de $15 000 et elle sera distribuée à 70 000 exemplaires. Pour voire la plaquette,: http://he.manhigut.org/component/option,com_docman/task,view_category/catid,23/Itemid,105/order,dmdate_published/ascdesc,DESC/

Les contributions à cette opération primordiale seront les bienvenues.

Débat pour les membres du Likud : Question de la désobéissance civile.

Au moment où le Premier Ministre essaie de faire passer une loi visant à donner l'ordre de déporter les Juifs de Gush Katif et du norde du Shomron, la désobéissance civile se trouve au centre des discussions. Vous êtes invités à une conférence sur ce sujet à Tel Aviv, 6 rue Kaplan Mercredi 9 Février à 17H30.

·        17:45 Contrainte et représailles dans les écrits de Jabotinsky par Yossi Ah'imeyer.

·        18:30 Rendre l'état à la Nation Juive par Motti Karpel.

·        19:15 Débats : Limites de la désobéissance civile et  signification dans l'Israël d'aujourd'hui

o       Avec la participation de Aharon Melzer, Président du forum pour la préservation des Valeurs du Likud

o       Danny Danon, Président du Beitar

o       Dr. Yehuda Tzoref

o       Dr. Eli Malka

o       Eli Shitrit, Président du groupe Tagar

o       Jacques Levy, Président des anciens du Likud

o       Eli Corngeld, Votre chemin est le nôtre

o       Moshé Feiglin, Président de Manhigut Yehudit.

Dernières informations des Jeunes de Manhigut Yehudit.

Après deux Shabbatot et le commencement de la distribution de "Hamatspen", les choses commencent à bouger parmi les jeunes croyants en l'avenir d'Israël.

La prise de conscience de la notion de Leadership n'est pas nouvelle pour eux. Bien au contraire, ils sont prêts pour des actions importantes.

Au cours des semaines à venir, le Young Manhigut Yehudit organisera des soirées en différents points du Pays. Nous allons entendre parler de Young Manhigut Yehudit et de sa place dans l'action.

Ci après programme des réunions :

·        15/01/05 Samedi soir ( Vaera) à Yitzar
·        19/01/05 Mercredi à 20:00 à Beit El
·        27/01/05 Jeudi à 20:00 à Efrat (054 624 00 11)
·        31/01/05 Lundi à 20:00 à Ma'aleh Levona ( Ulpena)
·        07/02/05 Lundi à Netivot, détails utlérieurement.

Vous pouvez organiser une réunion dans votre secteur. Pour ce faire appelez Vered au 052 242 08 85.

Annonces

    • Activités par les Méres: http://he.manhigut.org/content/view/1150/0
    • Le Dîner du Temple. Lundi soir (24/01) veille de Tubishvat, le dîner se tiendra à Binianei Hauma, Jerusalem. Nous devons nous souvenir que le Mont du Temple est le cœur de la Nation, il est la clé de tout ce qui se passe en Israël et dans le monde entier. Détails : http://he.manhigut.org/content/view/1123/1
    • La liste de diffusion de Manhigut Yehudit est la plus importante de la droite. Des milliers de gens l'attendent chaque semaine, et bien des organismes rattachés à la droite s'en servent. Il est très important d'élargir encore sa distribution. Profitez des prochaines manifestations où vous rencontrerez vos amis, notez leur E-Mails et adressez les à aliza@manhigut.org. Vous pouvez les faxer au 09 79 20 570. Vous contribuerez au renforcement de cet important outil.

A lire

    • Article de Moshé Feiglin Refus d'obéir dans le cadre du service militaire, Destruction ou construction?: http://www.zionet.co.il/manhigut/en/view_article_manhigut_en.php3?article_id=518
    • Les accords de Oslo, séquelles. Lettre d'un membre du comité central de Hertzlia, Yaron Olami (non traduit): http://he.manhigut.org/content/view/1133/100
    • Lettre au services de renseignements par Boaz Haetzni http://he.manhigut.org/content/view/1145/100  
    • Mises en garde de Dichter conte l'évacuation des implantations par Elyakim Haetzni: http://he.manhigut.org/content/view/1143/100
    • L'été n'est pas la fin ! par Aryeh Vudka: http://he.manhigut.org/content/view/1141/100
    • Les Rabbins et les enfants esclaves: http://he.manhigut.org/content/view/1147/100
    • Commentaire de la Paracha, par le Rav Dudy Spitz: http://he.manhigut.org/content/view/1159/100

Notre objectif: Parfaire le monde au royaume du Seigneur
Manhigut Yehudit
Vos remarques et/ou réactions: french@manhigut.org

3. A l'opposé, à la Knesset, Sharon reconnait que cette opposition à son plan est très puissante et met en cause le fonctionnement de l'Etat. Il promet qu'il prendra toutes les mesures pour briser tout cela: lisez http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/531866.html Chacun a le droit à des positions politiques sembles à celles de Sharon ou contraires à elles.
Grand titre en première de Maariv: un sodat condamné à 28 jours de prison pour objection: http://www.nrg.co.il/online/1/ART/859/888.html
Ce qui est certain, c'est que le plan Sharon brise non pas des majorités d'opinions politiques, mais le consensus de base de l'unité nationale, et donc l'Etat lui-même. Pourquoi prendre une telle voie que, sur la conscience que l'Etat est un rassemblement de diversités inimaginables après 2000 d'exil, tous les fondateurs et gouvernements avaient fait primer l'unité nationale sur le commun dénominateur des valeurs juives de base. C'est la première fois qu'un Chef de gouvernement casse cette ligne, et donc l'unité nationale. Aucun gouvernement, ni de gauche ni de droite, n'avait ainsi agi sans ce manque de psychologie populaire minimale.
LE mot qui revient continuellement maintenant et qui est au coeur de tout ce débat est qérâ, la déchirure dans le peuple vers laquelle on se précipite. La définition du mot est bien la division d'une unité obtenu par des forces contraires et brutales, c'est exactement ce que je vous ai décrit dans ce dossier. Pour l'instant, on s'y précipite, on sait où on va, il y aura des morts, les armes et leurs utilisateurs sont préparés,soyons lucides et les résistants sont prêts aussi à agresser et à aller jusqu'au bout. Tous les mots ne négation de cela de part et d'autre sont des effets tactiques et médiatiques mais les faits et les mots de préparation sont. Et il n'y a certainement pas la volonté de rétrograder.
On pourrait penser que ceux qui demandent un référendum mettent sincèrement en route un moyen de créer un consensus mais, en fait, il est dit dès maintenant par de nombreux groupes que même si une majorité entérine une proposition immorale et contraire à la Torah, cette démocratie est nulle, et le problème serait le même. N'est-ce donc qu'une proposition tactique pour affaiblir la démarche de Sharon?
Sharon aussi semble avoir brûlé tous ses ponts, il a renié tout ce qu'il avait dit en sens contraire de ce qu'il fait maintenant, il ne garde qu'une même ligne, celle de foncer là où il a décidé. Et rien ne laisse supposer que le prix à payer pour ce qu'il veut, il est prêt à y renoncer ni à trouver des voix et voies de dialogue pour évoluer ou rechercher un consensus. Il est devenu "mono", obstiné et n'ayant que sa propre ligne, incapable actuellement de souplesse.
Prions pour que la sagesse minimale revienne, sur la base des désastres connus dans l'histoire pour les obstinations sectaires, toutes, et qui s'engendrent les unes les autres, qui ne tiennent pas compte du souci d'unité. Que le Ciel nous aide, et nous aussi.
Indispensable : nous unir autour du psaume 21 en le disant, sincèrement tous ensemble: http://www.modia.org/priere/psaume21.html

LIRE CE POEME AUSSI



24 janvier Voyez la page de la Shoa (lien) pour l'anniversaire d'Auschwitz et pour l'inauguration du Mur des 76000 noms de Juifs français, raflés par les policiers, et véhiculés à Auschwitz (par la SNCF en toute impunité jusqu'à aujourd'hui) pour y être assassinés. Ce sont ces termes qui sont inscrits en lettres d'or sur la tombe Lehman-Gompers au Cimetière Monparnasse à Paris, près de celle du Capitaine Dreyfus, à la demande de mon épouse, Yémima Nicole Gompers, zal, qui subsista de ce drame, orpheline.

Il y a une urgence, une Bat Israel est dans un état GRAVE à la suite de son premier accouchement. Son nom est Nathalie Bat Florie Perez. Merci INFINIMENT de prendre une minute de votre temps pour lire un Tehilim http://www.modia.org/lecteurs.html

23 janvier 2005, 13 Chévate.
Le 24 au soir commence la Fête de Tou bi Chévate (cliquer ici)
La paracha de cette semaine: Yitro
La fraternité juive , la conversion, les autres, la bonne parole.
Et la fête de Yitro et tout sur le judaïsme tunisien; à connaître pour la fraternité.

Récit de la vie de Ribbi Chalom Charabi, l'un des plus grands caballistes, Yéménite qui alla vivre à Jérusalem et anima la Yehiva Bet-El au 18e siècle, mais son héritage est vivant et son siddour, livre de prière, reste la référence pour les quelques personnes au monde juif qui sont capables de prier selon les cavanotes du Ari, zal. Voyez sa page ici.

Informations contradictoires dont il est très difficile de départager la tactique, la désinformation, l'improvisation, le pragmatisme, etc.
Souhaitons que nos responsables agissent avec dextérité et sagesse.
Le ministre de la Défense déclare que, avec la preuve de l'arrêt des tirs sur Sdérote depuis quelques jours, Abbou Mazen et les organisations extrêmistes (les plus terroristes) sont arrivées à un accord pour un cessez-le-feu avec Israël, et pour leur participation au gouvernement palestinien.
Rapidement, tous les Palestiniens démentent et déclarent qu'Israël se trompe en imaginant qu'ils feront un cessez le feu sans qu'Israël paie très cher pour cela: retrait sur le terrain, arrêt des liquidations de terroristes, libération massive des prisonniers, et les revendications traditionnelles (retour des réfugiés, etc), et qu'une telle trève ne préjugerait en rien de la suite.
En somme, on interprète comme une erreur habituelle des Israéliens de déclarer que les Palestiniens se rapprochent des souhaits israéliens. C'est l'erreur continue des Oslo-iens qu'aurait fait Mofaz (mais il ne le fait pas sans autorisation de Sharon). Il aurait voulu contraindre également les Palestiniens. Mais ils n'ont aucune raison de cédfer à cette pression.
Les Palestiniens déclarent que Mofaz a fait une erreur car, maintenant ils se retirent (même si on pense qu'ils avançaient vers quelque accord) et Israël devra payer encore plus cher pour qu'ils se rapprochent.
On ne parvient jamais à garder sa langue sur les questions sérieuses en Israël. Régulièrement sur les ondes, on entend ceci: "rencontre secrète entre Untel et Untel, ils ont parlé de... (avec tout le détail)" ou, après un attentat, aux questions des journalistes, les spécialistes expliquent avec détails techniques: "heureusement que les terroristes n'ont pas fait exploser à tel endroit, et pas telle puissance, et pas telle sorte d'explosif parce qu'il y aurait eu beaucoup de victimes" (merci, se disent les ingénieurs des terroristes qui prennent bonne note).
Donc, le but le plus probable est que le gouvernement veut influer sur son opinion publique pour lui laisser entendre que les concessions très "douloureuses" sont en route. Et précisément, des responsables déclarent que si les Palestiniens ne tirent plus, Israël sera prête très rapidement à leur remettre des territoires. Cette nouvelle déclaration sera entendue encore une fois par les Palestiniens comme un besoin à tout prix de ne plus lutter et leur exigence sera encore plus forte. Et, s'il n'y a plus eu de tirs sur Sdérote, Tsahal a quand même neutralisé bien des tentatives d'attentats.
Les plus optimistes se disent, pour surmonter leur tremblement, que l'Etat-major a des tactiques au second et troisième degré, derrière les apparentes gaffes, et qu'il faut donc faire confiance. A chacun sa vérité. Et ses espoirs. N'oubliez pas que Modia n'est pas un journal d'opinion; en effet, je vous remets d'innombrables points de vue par liens de toutes les opinions, avec preuves à l'appui.
D'autres médias, nombreux, vous alignent les dépêches contradictoires dont je vous parle, d'heures en heures. (Voyez ici: http://fr.fc.yahoo.com/p/proche-orient.html). Mais il n'ont pas ce que j'essaie de faire sur Modia pour vous: la recherche du sens de ces manoeuvres et tactiques. Et l'essai de nous positionner à partir de nos valeurs. Un essai, car ici sur place nous avons beaucoup d'éléments et contacts pour comprendre, mais c'est surtout pour vous inciter à faire votre essai. C'est ma seule prétention. Car Israël est "votre" pays, où que vous soyiez.
En Israël, contrairement à l'extrême politisation des émissions sur la situation en Israël, même dans les interventions d'experts, par contre lorsqu'il s'agit de la politique dans d'autres pays, il y a une multitude d'émissions d'excellentes qualités où des experts précisent brièvement et objectivement, ce qui se passe réellement.

Surréaliste, à lire: http://www.a7fr.com/news.php?id=49608 Le jumeau de Sharon dit tout sur lui. Lequel croire? Heureusement que ce n'est pas moi qui l'ait transmis car un lecteur me déclare ne pas supporter qu'on mette en question Sharon. Mais quand c'est lui-même qui le fait, quelle solution trouvera ce lecteur? On appelle cela le "double bind" en psychologie, une tension contradictoire susceptible de causer de gros dégâts psychologiques. On souhaite donc une bonne santé à notre lecteur. Il le faut!

Avez-vous vu cet autre site surréaliste: Des arabes pour Israël. www.arabsforisrael.com Tout est possible!

Dans ce contexte politique, les Grands Rabbins d'Israël auxquels se sont joints d'autres Grands Rabbins ont rappelé qu'il est interdit aux Juifs de monter sur le plateau du Mont du Temple car on ne sait pas l'emplacement du Temple et qu'il n'y a pas non plus de procédure de purification actuellement pour être capable d'entrer dans certaines zones. Les mouvements politiques qui revendiquent de manifester la présence juive sur le Mont du Temple répondent régulièrement: on sait très bien qu'il y a des zones externes qui n'ont pas été le lieu du Temple. En fait, il y a des dimensions religieuse, mais de plus également des raisons politiques.

Très grave: il faut absolument lire ceci: "voilà comment j'ai été évincé de RMC la radio pour avoir protesté contre la relativisation de la Shoa".http://www.menapress.com/
Voir la nouvelle campagne pour la libération de Jonathan Pollard: http://www.freepollard.org/shabbat1000.html
Un article sur l'histoire des Juifs d'Algérie: http://www.lemonde.fr/web/recherche_articleweb/1,13-0,36-371730,0.html
Une étude intéressante sur la position de la halakha envers les fumeurs:http://www.lamed.fr/societe/science/1630.asp
Et une animation sur l'implication de L'Oréal dans la Shoa: http://www.migdal.org/animations/new6.php
Et une radiographie de l'extrême-droite nationaliste en France: http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-395250,0.html
Et, surtout: http://www.aish.com/a/Wall.asp et encore plus immédiat: http://www.thekotel.org/cameras.asp C'est notre centre, La Présence vers laquelle se tournent tous les Juifs du monde. Aucun leader ou politicien juif ne peut diriger, vaincre, résister s'il n'a pas sa source là, comme Moché a vaincu Amalec parce qu'il élevait les mains (entendu ce Chabbat Chira de la bouche du Grand Rabbin d'Israël, le Rav Chélomo Moché Âmar).

 


Ici, archives des bulletins précédents