accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
Livre d'or

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :



Les nouvelles de l'actualité d'Israël et du judaïsme.
Quelques éléments pour que chacun essaie librement
de réfléchir et de lire la vie du peuple d'Israël selon la Torah,
comme on doit le faire. La Torah n'est pas que la cachroute, ni l'étude, c'est aussi construire une société juive selon la Torah.
Ceci n'est donc pas de la politique, concept non-juif. Certains, vivant dans un pays non juif, l'oublient.

par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Copyright


Allez sur ces quatre rubriques

1. Les études de Torah qui concernent notre semaine
2. Pour nous mettre en question en ces jours, positivement, en photos et sentiments
3. Les nouvelles de ce jour.
4. Combien étudient en ce moment sur Modia



Je vous demande de bien vouloir demander la guérison de Nitsane ben Myriam, et dire pour lui le psaume 23. Merci!


1. Les statistiques de Modia par Xiti, le principal site de contrôle, qui a lui-même le contrôle d'audience du site Hit-Parade, autre organisme de contrôle:
Honnêteté de l'information envers vous. En 3 ans, du 15 mars 2002 au 25 mars 2005, il y a eu 949.445 visiteurs différents sur Modia, et ils ont ouvert 3.584.223 articles. En 2005, il y a eu 639.869 visiteurs différents sur Modia, et ils ont ouvert 1.965.128 articles. Dans le premier semestre de 2006, il y a eu 341.051 visiteurs différents sur Modia, et ils ont ouvert 1.000.322 articles.

2.
Pour préparer Roche ha Chana et les fêtes, voici l'activité de votre étude sur le Beit midrache de Torah qu'est Modia: prouvé par Xiti, organisme indépendant de contrôle: par jour, plus de 8000 pages d'étude ouvertes par plus de 3000 lecteurs, en augmentation de plus de 20% par rapport à la période des vacances il y a un mois, puis plus de 11000 pages par près de 5000 lecteurs le jour précédent Kippour:
.


3. Les lecteurs de Modia peuvent être fiers de l'information qu'ils ont reçue. Elle a pu vous semble très dure et critique, et elle était exactement conforme à la réalité et objective: la preuve en est que maintenant, de tous bords de l'éventail politique d'Israël, explosent les demandes de commission d'enquête sur les responsables sur leur échec politique et militaire.
N'oubliez pas l'analyse que je vous présente ci-dessous sur le sens des affrontements intra-Palestiniens.


Les 3 soldats (Guilad Chalite, Eldad Réguev, Ehoud Goldwasser) kidnappés par l'ennemi et lachés par les dirigeants d'Israël dans les accords de cessez-le-feu, contrairement à toute la tradition morale de l'Etat d'Israël depuis sa création.
La mitsva de libérez nos prisonniers !



Nouveau:la prononciation de l'hébreu, en jouant.

L'étude (et ici les nouvelles) au 3 novembre, 12 'Hechvane ou Mar'héchvane.
1. Connaître le nouveau mois juif ('Hechvane) et aujourd'hui sa fête. Important d'ouvrir ces liens.
2. Commentaire de la paracha du Chabbate de la semaine: Vayéra (Apprendre comment étudier la Torah entre niveau premier, les niveaux plus intérieurs et le niveau de la morale. Et apprendre beaucoup de vocabulaire hébraïque, et la conception juive du malade).
Et,
ici, mon commentaire des 54 sections de la Torah vous pouvez en avoir besoin à l'occasion d'une bar mitsva, etc.



3. Un nouveau poème: "C'est facile de gouverner"! lien.

4. Anniversaires
Découvrez la page de Ra'hel Imanou, notre matriarche, an 2208. Enterrée à Beth-le'hem. Découvrez ce reportage et cette études.

5 novembre 1943
Révolte des déportés du camp de Krychov en Pologne.

14 Mar'héchvane (5novembre 2006) 1601, sauvetage miraculeux de la communauté de Prague, lors de la guerre de 30 ans, qui le fêta ensuite selon les usages de Pourim.

15 Mar'héchvane (6 novembre 2006)
Hiloula de Matityahou le 'Hachmonaï, Grand Prêtre.

15 Mar'héchvane
1954, décès du "Hazone Iche", Rabbi Avraham Yechayahou Karelitz, un des plus grands halakhistes de ce siècle en Israël. Son appellation "Hazone Iche" lui vient du titre de son livre le plus connu qu'il publia sous ce nom. Comme les grands halakhistes d'Espagne, particulièrement, il estimait qu'il fallait connaître les principales sciences (médecine, mathématiques, agriculture, etc.) pour se prononcer sur les sujets de halakha, ce qu'il faisait. Il monta en Eréts Israël en 1933, n'y dirigea pas d'institution mais fut l'enseignant et la référence de multitudes et des responsables civils ou religieux par ses conseils. Il savait garder le contact avec les différents groupes qui l'écoutaient pour son approche rationnelle, sûre, exigeante et pondérée.

Lire cette page consacrée à André et Rina Neher, zal

 

Anniversaire de l'assassinat de Yits'haq Rabin
Méditation.

1. Un homme a été assassiné, celui comme tout humain qui était porteur de l'image divine, a été assassiné par quelqu'un se prétendant maître de la vie et de la mort d'autrui.
Cela nous apprend que le délire dangereux s'emporte des humains; aujourd'hui encore, beaucoup en politique envoient à la mort réelle d'autres humains. Peu importent leur fonction, aucun n'est D.ieu. Même les militants politiques, même les gouvernants, même les leaders moraux. Il est temps que chacun reprenne sa proportion dans la Création et la respecte. Et respecte, avant tout, le Créateur qu'il n'est pas soi-même.

2. Beaucoup penseront que la vision de la victime était juste, d'autres qu'elle a amené non pas un meurtre mais plus de mille et est encore responsable de tous les malheurs actuels et de toutes ses victimes. Mais rien ne justifie ni cette mort, ni les autres morts. Aucun n'a raison contre tous les autres, aucun camp n'a raison totalement contre les autres conceptions. Nous sommes, hélas, encore dans un monde où les systèmes politiques contribuent à donner à certains tous pouvoirs comme s'ils étaient devenus ipso facto moraux et humains par leur nomination politique. C'est le grand problème d'Israël et du monde: comment parvenir à rendre les gouvernants non dangereux pour leur peuple. Nous n'avons pas encore trouvé la solution. Et la démocratie et la religion comme systèmes de gouvernement sont, hélas, encore, des systèmes d'usurpation sur les droits des autres, d'exploitation, de mort par la perversion que les hommes y intègrent. C'est ce dispositif qui doit être amélioré et il ne s'agit pas seulement de l'emporter par le mensonge et la force contre autrui pour s'emparer du pouvoir, et déclarer ipso facto moral tout ce que l'on fait, la corruption elle-même devenant justifiée.

3. Car il y a toujours des humains frustrés alors, et déréglés qui, s'apercevant qu'ils sont trompés, dérapent et tuent à leur tour. Rabin avait proposé aux électeurs autre chose qu'il mis en action ensuite. Ce mensonge fut ressenti intolérable par beaucoup. Encore une fois, cet injustifiable moral ne justifie pas la suite.

4. On essaie aussi de construire un mythe autour de l'homme assassiné pour servir des buts d'intérêts politiques. La réalité est plus complexe. Et cela ne prend pas envers beaucoup. Le résultat est qu'une minorité seulement commémore cet assassinat et veut y réfléchir et veut enseigner aux enfants à partir de là, car une majorité y ressent, à tort ou à raison, une manipulation politique et la célébration d'erreurs.

5. Bien plus, ne sont pas éclaircis encore, et on ne le veut pas, les faits ou erreurs qui ont permis cet assassinat. Personne ne peut comprendre ni justifier les dernières heures du timing hallucinant de cette soirée et on lecouvre d'un tabou cet éclaircissement. Pourquoi? Pourquoi l'assassin était-il le seul avec la police pendant une longue période dans le secteur interdit au public qui était maintenu à distance, et cela filmé. Tous ces camouflages et falsifications desservent l'hommage à rendre au Premier ministre assassiné. Résultats, un tiers des Israéliens souhaitent à une grâce pour l'assassin car ils ne le croient pas ou pas seul responsable. Très grave cet ensemble.

6. Il reste aussi en Israël que la solution brutale utilisée contre l'héritage d'Israël par les manipulations politiques et les conséquences dramatiques pour de nombreuses familles endeuillées ou expulsées par cette orientation politique que représentait Rabin, fait que la moitié de la population et ses mouvements de jeunes ne parviennent pas, hélas, à participer à une commémoration ainsi truquée.

7. Nous devrions, tous ensemble, analyser ces données douloureuses pour améliorer. Tous ensemble. Rabin a apporté beaucoup dans sa vie, peu en ont fait autant pour Israël. Il était un homme courageux, travailleur, intègre. Rendre hommage à ces qualités seraient, avant tout, de bien analyser "l'erreur" que fut tout cet engrenage; et l'amélioration qu'on en tirerait serait le meilleur hommage rendu à Rabin, zal.
La première erreur est de ne pas penser le bien du pays "ensemble". Tant qu'on divisera le pays en droite et gauche, en 'hilonim et 'haridim, en soi-disant religieux et non-religieux, en soi-disant partisans de la paix et soi-disant ennemis de la paix, on reproduira ces mêmes erreurs. On aboutira à la situation actuelle où pour les partisans de la paix les victimes israéliennes de cette politique sont simplement des "victimes de la paix", peu importe puisque cela promeut des idées politiques; c'est grave. Et, dans ce sens, j'entends aujourd'hui même à l'occasion de cette commémoration, un proche de Rabin s'offusquer qu'à une réunion de commémoration à la Knesset, le tiers des députés n'y étaient même pas et surtout il est choqué que aucun député arabe n'y est venu alors que Rabin a tellement "fait pour eux plus que tout autre". On est hors toute réalité, rien que dans les idées personnelles et schizophréniques, comme si des cadeaux de la gauche ou de Rabin pouvaient ou peuvent changer la position des Arabes sur le non droit des Juifs à leur terre.
Il serait temps de regarder tous ensemble la réalité. Et de chercher tous ensemble, non pour simplifier en deux groupes artificiels, non pour l'emporter sur les autres, non pour prendre pour son camp l'Etat et en faire ce que l'on veut, sous le prétexte que ce serait légal alors.

La vérité éclate en pleine figure: en ce jour de la commémoration, les partisans de Rabin sont au gouvernement et... ils envoient tanks et soldats armés contre les Palestiniens. Ce ne sont pas les discours qui comptent mais la réalité des faits.
Si vous voulez ne voir que la demi-réalité, lisez le dernier discours de Rabin quelques instants avant sa mort, magnifique. Mais la réalité, ce fut la division coriace dans son camp et part contre lui jusqu'à la dernière minute; et puis, soudain, la grande réconciliation, on chante dans l'euphorie et Rabin est descendu dans des conditions troubles quelques minutes plus tard. L'assassin est saisi mais tout l'ensemble n'est pas éclairci. Et tout ce trouble fait que le tiers des Israéliens souhaitent la grâce pour cet assassin car ils ne croient pas dans les versions officielles. Et pour eux aussi, le problème n'est pas que Rabin ait fait un virage à 180 degrés dans ses opinions, mais qu'il ait promis autre chose aux électeurs que ce qu'il a voulu réaliser ensuite. Cela est le problème, même chez les meilleurs des politiciens, donc.
C'est tout cela qu'on devrait guérir. Et tous sont des Israéliens.

Ici, la page officielle du gouvernement sur cette commémoration



Nouvelles au 5 novembre, 14 'Hechvane ou Mar'héchvane.

Je vous demande de bien vouloir demander la guérison de Nitsane ben Myriam, et pour un bébé en réanimation : Benjamin ben Chochana et dire pour eux
le psaume 23
. Merci!


- 100000 personnes à Tel Aviv dans un meeting de gauche et extrême-gauche à l'occasion du 11e anniversaire de l'assassinat de Rabin. Manifestation qui fut très politique, anti-gouvernementale et anti parti travailliste.
- La presse remarque que la théorie de la conspiration contre Rabin qui aurait utilisé Igal Amir comme pseudo-assassin et qui camoufle le véritable assassin et le réseau qui l'aurait commandité et sur lequel un tabou d'examen existerait, continue à fructifier sur les mêmes arguments: les enregistrements existent que Rabin était indemne en entrant dans la voiture, le timing des responsables politiques, etc. Un tiers des Israéliens souhaitent en conséquence l'amnistie pour Igal Amir, au grand scandale des autres. Voyez Maariv et ici. La solution: diffuser les pièces de vérité.

- La perle. Péres, après le milier de morts de la politique d'Oslo, s'obstine et avoue. Voici dans Le Monde: "Le vice-premier ministre israélien, Shimon Peres, s'est dit "prêt à un cessez-le-feu" , samedi, à la radio publique israélienne."Je ne comprends pas pourquoi les Palestiniens continuent de tirer des roquettes contre Israël à partir de la bande de Gaza, que nous avons quittée il y a plus d'un an", a-t-il dit."
La seule question est: "Que peut faire un régime démocratique envers des responsables qui avouent ne rien comprendre et activent innocemment et obstinément une politique meurtrière pour tous les camps?".


Autre article du Monde où il faudrait vraiment être aveugles pour ne pas remarquer les différences de qualificatifs extrémistes envers deux camps tout en blanc-noir.
Le tout gentil c'est le camp des terroristes jouant avec "des roquettes artisanales qui ne feraient que des blessés légers"!! On en redemanderait... "Aucun membre de ma famille n'a pu fermer l'oeil" (les pauvres)... "Les soldats sont partout, explique Mohamed Zaanin, le souffle court"...
et la désinformation précise: ..."Jeudi après-midi, un groupe de Palestiniens armés s'est réfugié dans la mosquée Nasser. Des femmes ont tenté de les y rejoindre. Au cours de leur marche, Moussada Al-Houweihi, âgée de 40 ans, a été grièvement blessée par balles. Une source militaire affirme que le toit du bâtiment se serait effondré au cours des combats qui se sont déroulés à proximité. Vendredi matin, un autre rassemblement pacifique s'est déroulé à l'entrée de Beit Hanoun pour demander la levée du siège. Les chars israéliens ont ouvert le feu, tuant sur le coup deux manifestants et en blessant grièvement un troisième. Par ailleurs, dans le camp de Balata, en Cisjordanie, Tsahal a liquidé un chef des Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, une milice issue du Fatah, le parti du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas." Ce que l'article ne dit pas c'est que ces femmes allaient répondre à l'appel des terroristes de leur servir de bouclier humain, dans le non respect total de toutes les conventions de guerre.


Le tout méchant, c'est le camp israélien: des blindés dissimulés (quelle honte! Le décor sinistre créé par les Israéliens:" Une chape de silence... plane un panache de fumée grise. Le brouillage des lignes téléphoniques... ce blocus quasiment impénétrable."


- Mais le plus comique en Israël, si l'on peut dire, c'est l'action des mouvements dits pacifistes, ce qui veut dire travaillant innocemment pour l'ennemi: ils ont organisé à Tel Aviv une chaîne humaine avec des pancartes: SOS Gaza, sauvez Gaza! Et accusant le boycott européen contre le gouvernement terroriste et attaquant par roquettes Israël et se préparant à une guerre, de créer une situation sanitaire et sociale néfaste pour les habitants. Typiquement israélien. Cela pendant que leurs frères sont au combat pour défendre la vie des citoyens.

- Cette semaine sera aussi celle de la manifestation de profanation contre le caractère de sainteté de Jérusalem organisée par les mouvements homosexuels et lesbiens pour leur traditionnelle parade d'exhibition sexuelle. Les préparatifs semblent immenses pour contrer ce fait unique dans l'histoire juive, après l'autre fait unique qu'a été le pogrome contre les Juifs de Gouch Katif: je l'avais analysé avec précision à l'époque (Analyse du grand traumatisme que vient de subir Israël), c'est une psychologie débridée de "viol" qui s'abat sur ces esprits et j'annonçais une vague probable de ces violences. Prenez les journaux, ils sont pleins de ces comportements de viols sous diverses formes de la part de responsables politiques. Quelle folie auto-destructrice s'est elle emparée de nous? Une rage contre l'identité juive. Et donc contre sa vie concrète sur un territoire concret, dans le cadre de l'identité historique comme le fait tout peuple. Mais une partie du peuple s'allie aux ennemis contre cela. Typiquement juif depuis Korah et les explorateurs. Seule l'étude et l'éducation pourront faire prendre conscience de la supercherie de cette tactique de destruction dénommée "droits de l'homme", et protégée par des responsables politiques. Ils ne respectent pas le caractère "juif et démocratique" inscrit dans la loi fondamentale de l'Etat. La Cour suprême, recours suprême, a le devoir de faire respecter ces articles de la loi, elle ne le fait pas et est ainsi la première à transgresser, car elle gomme le terme "juif". D'où ces affrontements internes.

- Pour ceux qui en ont assez des supercheries qui nous dénient des droits historiques, apprenez et enseignez avec précision l'histoire juive: http://www.histoiredesjuifs.com/

- Un événement qui risque d'enflammer l'Irak et peut-être la région: la probable condamnation à mort de Saddam Hussein qui est imminente.

- Humour (je le dis pour les éventuels susceptibles qui oublieraient l'humour juif). Dominique Strauss-Kahn propose de "casser la machine à faire des pauvres". Ce Juif cadidat dans le parti socialiste français pour la Présidence de l'Etat français ferait bien de venir mettre ses compétence pour l'Etat juif d'Israël ;-)) Voyez le lien sur son interview.

- Le dernier sondage avant Chabbate pour connaître la confiance des Israéliens. Sans commentaire voici les résultats de Haaretz et Dialog par le Professeur Camille Fuchs:

Accordent leur confiance à
Olmert 20%
Péretz 14%
Tsipi Livi, ministre des Affaires étrangères 51 %
Netanyahou 45 %
N'accordent pas leur confiance à
Olmert 70%
Péretz 80%

Pensent que Olmert est innocent dans les diverses affaires sous justice 21%

Pensent que Olmert est coupable dans les diverses affaires 66%
En raison de l'entrée de Lieberman au gouvernement,
- son parti Israel Beiténou perd 3 sièges dans les sondages, et tombe à 15.
- le Likoud monte à 28 sièges.
- le parti Qadima d'Olmert est à 17 sièges.

Dans la lutte pour la direction du parti travailliste, dans la lutte entre Peretz et Ophir Pines-Paz, ce dernier l'emporte avec 45 % des voix.

Le nombre de citoyens n'accordant pas leur confiance au Parti travailliste Avoda 68 %
Le parti des retraités passe sous la ligne du minimum de voix exigé.



- 20 roquettes Qassam tombent sur Sdérote avec dégâts, alors même que (comme pendant la guerre au Liban) on présente faussement les actions de Tsahal comme un succès. Lisez la suite. L'opération à Gaza se fait également au Nord d'où on tire sur la ville de Sdérote mais comme elle est limitée à un petit secteur, cela n'a pas d'efficacité et le ministre Ben Eliezer demande tout simplement au Chef d'Etat major de démissionner après son échec total dans la guerre au Liban. Il refuse. C'est lui qui s'occupait de son portefeuille d'actions boursières sur informations privilégiées sur la guerre quand il s'agissait de s'occuper de la direction de la guerre. Les roquettes Qassame continuent à tomber sur Sdérote et sa région, prouvant aux Palestiniens qu'ils gagnent sur Tsahal quand il descend sur le terrain, à Gaza comme au Liban. Pourquoi leur faire ce même cadeau! Une réponse:
- Nouveaux sondages non contradictoires: un récent disait que les Israéliens étaient optimistes à plus de 80%; 80% des Israéliens pensent que le gouvernement agit avec corruption politico-financière (ché'hitout ba chiltone), et ce nouveau sondage de "Maagar mo'hote" révèle des appréciations très négatives sur les politiques du gouvernement: 69% pensent qu'il ne permet pas à la population de se loger dans des conditions convenables, et 69% qu'il ne permet pas aux retraités de vivre de façon convenable (encore une aggravation de 5 points en un an sur ces points). 64% idem envers l'éducation, Seulement 11% font confiance au syndicat unique du pays, la Histadroute, pour les défendre, et seulement 13% ont confiance dans le parti pour lequel ils ont voté, et seulement 16% envers la police. 52% des travailleurs salariés ou indépendants pensent que la politique économique du gouvernement n'aide seulement que (af véraq la âssirim) les riches. 52% sont inquiets sur leur situation financière pour l'avenir et pensent qu'ils ne pourront pas économiser pour cela et 49% pensent avec inquiétude qu'ils ne parviendront pas à aider leurs enfant dans leur avenir. L'ex-général Ouzi Dayan qui dirige le parti des retraités et est ministre au gouvernement, déclare qu'il y a un fossé entre le potentiel d'Israël sur le plan économique et de la sécurité et ce que réalisent les dirigeants qui sont des résultats lamentables (âlouvote). Et il déclare qu'il y a "i-émoune (manque de confiance) chél ha tsibour (du public) bé hanagate (dans la direction) vé goufé hamemchala (et dans les organismes gouvernementaux)". Important d'entendre tout cela venant de personnes respectées et bien placées pour juger. Cela prouve aux Israéliens qu'ils aiment leur pays, veulent le réussir mais que la plaie immorale dans la gestion se trouve dans ce petit groupe de citoyens que sont ces politiciens groupés autour du Trésor et qui bouclent entre eux le fonctionnement de l'Etat en corruption.

- La préparation violente de la manifestation des homosexuels et lesbiennes à Jérusalem dans une semaine se poursuit chez les pour et les contre. Cela tourne en attaque des dimensions religieuses de Jérusalem avec précision et une synagogue a été barbouillée de grafittis: "si vous nous interdisez Jérusalem, nous vous interdirons Tel Aviv". Un professeur arrêté pour avoir dit et maintenu que "la manifestation doit être contrée par tous les moyens". Le premier leader spirituel achkénaze, le Rav Eliachiv envisagerait même d'être présent parmi les opposants sur le terrain, les accréditant ainsi dans leur action. Dans ce contexte, et sur la base des renseignements sur les deux camps, la police déciderait en début de semaine si la manifestation peut se tenir sans danger en marche publique ou dans un local, ou ne pas avoir lieu à Jérusalem. Etrange que les organisateurs aient voulu ainsi contrer le caractère particulier de Jérusalem pour leur habituelle parade érotico exhibitionniste débridée, toutes choses qui ne servent nullement les droits de tout homme ni l'identité de chacun ni la coexistence. Cette photo, prise hier soir, de la lune qui était toutes couleurs et diffusait sa lumière de bonté, image de celle du Créateur selon le judaïsme, au milieu des ténèbres, devrait nous faire réfléchir, comme il est écrit dans le psaume 89,38: "kéyaréa'h yikone ôlam (comme la lune, le trône de David subsistera toujours)". Nos textes nous disent que la nature est là pour nous enseigner, nous le manifestons sur Modia. Torah vécue.

-Combats entre l'armée israélienne et les Palestiniens: un nouveau spine? Et celui qui paie: un soldat israélien, Kiril Golenshein, zal, 21 ans, tué

et le Hamas à Gaza prend tout son modèle de dispositif sur le Hamas du Liban (on sait comment Israël s'est comporté face à cette efficacité remarquable du Hamas libanais entraîné par l'Iran).
Le père de Kiril dit à l'enterrement qu'il est d'accord avec son fils tué qui affirmait que ce qu'il ne ferait pas ni ses amis soldats, personne ne le ferait pour la défense d'Israël, mais qu'il n'est nullement d'accord avec les politiciens israéliens. Vous le voyez, ce n'est pas Modia qui vous dit cela mais le peuple victime. Modia, comme son nom l'indique ne fait que vous retransmettre ces douleurs.

L'armée israélienne est entrée en opération au Sud de la Bande de Gaza contre les perceurs de tunnels par lequel passent des armes importantes depuis l'Egypte. Essayons d'analyser.
Cela est présenté comme une manifestation de la force d'Israël, en fait manifestation de la volonté du gouvernement de se donner une image de force correspondant aux mots d'Olmert que nous sommes forts et que le Hamas et l'Iran n'ont qu'à bien se tenir. La réalité est totalement différente:
- Tsahal n'ose même pas occuper la bande de Philadelphie qui est le passage le plus important des armes entre l'Egypte et la Bande de Gaza pour ne pas contrarier l'Egypte à qui elle a donné cette zone. Donc inefficacité assurée d'avance et démonstration aux forces adverses de la peur qu'ont les gouvernements israéliens et donc effet très négatif donné à l'ennemi et contraire de ce que voudrait présenter comme résultat à venir.
- De plus, cela ne règle en rien le problème des roquettes qui continuent à tomber imperturbablement sur la vielle de Sdérote. Les habitants protestent devant la maison de Péretz, le minitre de la défense; ils siffleraient dans un violon que cela ferait le même effet à nos gouvernants. Ils ne changent en rien leur non-action malgré le traumatisme continu de cette population civile et voudraient que l'on s'intéresse aux luttes intestines des futurs leaders dans tel ou tel parti. Non. Ou des épisodes de leurs transgressions sexuelles, non et non encore.
- De plus, Tsahal et les ministres disent sans cesse qu'ils ne veulent pas occuper la zone ni Gaza et que ce n'est qu'une opération ponctuelle. Donc, 1) cette opération n'aura pas d'utilité fonctionnelle car les armes existent sur ce territoire, passeront par ailleurs là où Israël n'ose pas aller. 2) L'effet psychologique sera catastrophique concernant le message tréansmis une fois de plus de l'impuissance d'Israël et de l'incohérence des dirigeants face à des ennemis déterminés et continuant unilatéralement, eux, leur stratégie. C'est exactement le même effet que ce qui s'est produit après la sortie de Gouch Katif ou du Liban par Barak, tout fut compris comme faiblesse d'Israël par l'adversaire et nous recommençons avec une obstination mortifère intraitable.
- Les radios israéliennes donnent la parole aux responsables palestiniens qui font leur propagande sur les ondes du pays et disent évidemment qu'ils sont des hommes de paix, qu'ils sont victimes de l'inhumanité israélienne, que tous leurs efforts de paix sont rejetés, que la majorité de leurs victimes seraient d'innocents civils non armés (mensonge), etc, etc. Le masochisme juif s'en donne à coeur joie.
- Et, une fois de plus, qui paiera? Les jeunes qui veulent défendre le pays, qui l'aiment et dont un certain nombre prennent le risque de mourir, mais pour rien, ou pour un effet négatif.
-- Y a t'il une autre solution? Je n'ai aucune compétence de tacticien politique ou militaire.
Certes, la solution est plus globale, même pour eux dans ce qui n'est qu'une guerre des identités: c'est celle de la moralité, de l'identité. Ce n'est pas celle du simplisme politique qui dit seulement: "vous êtes pour la paix ou pour la guerre". Les adversaires ont la foi dans leur identité et ses droits qui en découlent, pas les dirigeants israéliens. Comme il est dit dans nos textes: "si vous ne vivez pas selon ce que vous êtes, vos ennemis se lèveront contre vous"; on le découvre sans cesse combien cela est exact, et on persévère dans l'aveuglement et le refus de soi-même, de multiples formes. Là, chacun de nous a sa part, où qu'il soit, on est sincère, courageux, ou non.
Un spine dans le jargon israélien, dans son slang comme on dit ici, c'est une opération politique ou militaire qui sert à détourner l'attention d'échec et mène en bateau le public, avec incompétence et irresponsabilité; c'est un mot constant utilisé envers les gouvernement, c'est leur style de direction bien souvent.

Liens: http://fr.news.yahoo.com
http://www.lemonde.fr
- Ces nouvelles importantes-ci sont sur Modia. En Iran, le concours de caricatures antiisraéliennes et antijuives vient de remettre ses prix: le premier au marocain Abdollah Derkaoui qui reçoit 12,000 dollars, le second à Carlos Latuff du Brésil et au français A. Chard (8000 dollars) et le troisième à l'iranien Shahram Rezai (5,000 dollars). Sachez ce qu'est cette alliance internationale:

Où le n'importe quoi n'a plus de limite, c'est quand on y présente le parti d'opposition israélien Likoud comme voulant liquider le caricaturiste Brésilien.
Et sur les médias iraniens, enregistrez bien cette nouvelle très importante dont on ne vous parlera non plus guère ailleurs, cette nouvelle de l'avancée de la stratégie iranienne près de chez nous: "IRIB - Les milices des Tribunaux somaliens ont pris un autre port, en Somalie, où ils ont été accueillis, chaleureusement, par la population.

Suite à l'échec, le mardi 31 octobre, des négociations de paix, au Soudan, les milices des Tribunaux islamiques ont pris le port de Hobio, au nord du pays. Dès leur arrivée, ils ont, été, chaleureusement, accueillis, par les habitants de cette ville portuaire.

Rappelons qu'après les affrontements de 4 mois, les Tribunaux islamiques, en enlevant, le 5 juin 2006, aux Seigneurs de la guerre, soutenus, par les Américains, la capitale somalienne, Mogadiscio, ont pris le pouvoir". Pendant ce temps-là, Israël perd sa guerre au Liban mais affirme que tout va bien puisque la Bourse de Tel Aviv monte!!!!!



- La société politique schizophrène, hors réalité.
Olmert, ayant réussi à détourner de leur voie aussi bien les travaillistes que l'ultra droite de Lieberman en leur fournissant des ministères, louange sans pudeur le succès de la guerre au Liban devant des investisseurs: "elle a été utile et un succès car nous y avons appris beaucoup et pourrons améliorer l'armée pour l'avenir". Les associations de parents de soldats tués hurlent au scandale et vont redoubler dans l'action. Le ministre de la Défense, Pérets, s'est fait huer également par les étudiants aux cris de "tu nous as promis l'éducation et nous avons reçu des cadavres". Selon la tactique olmertienne de dénégation, il s'est félicité de cette expression démocratique des opinions diverses. Les médias aussi sont outrés: après la direction de la guerre qui a produit tant de morts et le désastre économique du nord du pays, les responsables de l'armée viennent (comme une récompense) de promouvoir au grade supérieur les commandants qui ont gravement échoué au prix des victimes.
Pendant ce temps, en vain, les responsables des renseignements (non dépendants des autorités militaires ou gouvernementales) répètent sans cesse que les Palestiniens se fournissent en armes les plus avancées à un rythme accéléré, qu'ils ont une véritable formation à la prochaine guerre selon le haut niveau de l'armée du Hamas, et une véritable usine d'armement fonction dans la Bande de Gaza, et que la prochaine guerre est à l'horizon.
Mais, pour Olmert, tout va pour le mieux, et il est sourd à ces avertissements: je fais confiance à l'armée, tout va bien, tout a été bien, tout ira bien.
Les étudiants promettent une guerre totale si on ne leur rend pas les réductions de tarifs de leurs études que le Trésor vient de leur supprimer. Et les travailleurs sociaux protestent contre les fausses améliorations des conditions de vie des mères ayant au moins 2 enfants, car, en fait, les exemptions d'impôts ne toucheront que celles qui gagnent plus de 11000 chéqels par mois, ce qui est une façon de plus de fournir des avantages aux seules classes aisées.
La bourse -assurée que la politique gouvernemantale avec détermination ne fera aucun effort pour les pauvres, vieillards, étudiants, retraités, immigrants, malades, éducation, etc- et assure la situation des possédants, et constatant le lien de plus en plus effronté du gouvernement et du capital, débouchant en de nombreuses enquêtes pour corruption, se félicite de toutes ces orientations gouvernementales et monte en flèche.

- Les médias font état de plus en plus des préparatifs violents multiples à propos de la prochaine marche homosexuelle, avec affrontements dispersés envers la police et les homosexuels voulant défiler à Jérusalem. Les tentatives de négociations ont échoué. Il y a déjà des affrontements et des arrestations et les milieux mobilisés disent que cela augmentera sans cesse pendant les prochains 9 jours jusqu'à l'interdiction de la manifestation. L'autorisation de la police n'est pas encore accordée. On se demande, dans ces conditions, si la police permettra cette manifestation, au moins sous la forme publique actuelle. Des voix commencent aux USA a s'exprimer, disant que cette manifestion prévue est une provocation inutile et ne servant pas la cause homosexuelle et lesbienne que de susciter ce qui est compris comme une profanation mondiale délibérée contre Jérusalem, coeur du judaïsme..

- Dans une dizaine de jours, la marche mondiale des associations homosexuelles et lesbiennes dans la ville sainte de Jérusalem soulève l'opposition la plus déterminée des milieux religieux juifs, chrétiens et arabes (car le style exhibitionniste, vulgairement provocateur de ces défilés précédents en d'autres endroits dont Tel Aviv les révulse concernant ce que représente Jérusalem et qu'ils veulent provoquer pour atteindre leur publicité) et ils promettent de déplacer un million de personnes contre ce qu'ils décrivent comme la profanation la plus violente contre la ville sainte. Une union unique de ces trois camps. La police a tenté de réduire ces oppositions sans succès. Les médias rapportent que certains parleraient de s'opposer de leur vie même. Les Arabes prévoieraient des attentats, la police assure qu'elle va mettre en action des forces maximales pour assurer la marche. Il est imprévisible d'imaginer ce qui va se produire, tout est possible, depuis la non réalisation jusqu'aux catastrophes. Une fois de plus, les forces d'Etat qui échouent en permanence contre la mafia sous toutes formes ou dans la dernière guerre assurent de réussir face... à des citoyens. Un monde fou.


- Un "boum" dans certains milieux 'haridim. Hier, le Rav Ovadia Yosséf, l'un des plus grands décisionnaires de halakha vient de modifier une coutume qui s'étendait de plus en plus dans la tendance actuelle à augmenter les restrictions. Il vient de décider (avec précision, et ne tirez aucune autre conclusion) qu'on peut supprimer la mé'hitsa, séparation placée entre les hommes et les femmes lors des repas de mariage, si cette coutume fait surgir une querelle entre les personnes pour le cas où une partie veut passer ce repas de fête tous ensemble de la même famille autour de la même table, tandis que d'autres préfèrent que le repas se passe entre hommes regroupés et de l'autre côté de la mé'hitsa entre femmes regroupées, ce qui sépare les familles.
Plus encore, il justifie son pésaq halakha, sa décision de halakha: autre fois l'excès était tel qu'une femme redoutait de voir un homme dans la rue, mais aujourd'hui les personnes sont mélangées dans la vie sociale et cela est excellent. Il donne d'autres exemples avec précision et il loue l'évolution actuelle de cohabitation dans la vie quotidienne.
Il va de soi qu'il a tenu à donner un coup de frein, de par son autorité incontestée, à l'activité d'interdiction qui se développe chez certains qui n'ont pas son niveau de connaissance et qui veulent en venir à séparer dans les transports en communs, sur les trottoirs, etc. Cette décision va faire du bruit dans les chaumières.
J'ai tenu à apporter ci-dessus toutes les précisions, et cela ne concerne donc nullement les danses qui ont lieu lors des mariages: le Rav Ovadia Yossef n'a nullement parlé de les rendre communes dans le même espace. Il n'a parlé que des repas lors des mariages.

- Terrible ce qui circule dans les banlieues françaises et concerne aussi le Proche-Orient. A connaître pour réfléchir sur la réalité de notre monde terrible où on autorise "l'éducation nationale" par ces moyens qui préparent avec méthode d'autres assassinats comme celui d'Halimi. Surtout, ne pas mettre devant les yeux des personnes sensibles et innocentes. (lien).

- Encore deux roquettes Qassam tombent sur Sdérote. Ce qui est le plus choquant, c'est que la presse influencée par le pouvoir qui ne fait rien contre ce phénomène terrible pour la population, place cette nouvelle après les autres. Vérifiez sur Haaretz ici. Si le gouvernement était de droite ou Likoud, ce serait au contraire un scandale dénoncé constamment. Voyez pour le prouver la différence de traitement médiatique envers les politiciens de couleur Likoud Katsav et le Avoda Ramon dans des affaires de moeurs.
- Les pluies commencent, donc, on vit en Israël heureux comme des poissons dans l'eau! (photo de l'auteur) mais un peu plus souriants qu'eux...

- Branlebas de
combat au parti travailliste de gauche qui doit voter pour ou contre la continuité de participation au gouvernement Olmert, suite à l'entrée du "à droite toute" Lieberman. La majorité du parti est prête à tout avaler pour garder les portefeuilles et oublier ses principes, mais la minorité a obtenu une première victoire pour un vote secret qui l'avantagerait peut-être. Olmert, lui, aime toutes les salades et toutes les lignes politiques et décisionnelles sans aucun problème.
- Le Rav Ôvadia Yossef torpille la candidature de l'ex-Grand Rabbin d'Israël à la Présidence de l'Etat en déclarant que les paramètres de la population dont ils font partie ne correspondent pas aux symboles et fêtes de l'Etat actuel et qu'un rabbin n'a donc rien à faire dans ce type de fonction.
- Vous serez surpris en lisant le site des Juifs d'Iran, mais on les comprend. Pas le choix. Et un autre dit de Juifs iraniens qui est en hébreu et se dit "pour la vérité, la justice et la paix dans la région". En fait, c'est l'agence officielle gouvernementale qui diffuse en de nombreuses langues dont le français (ici) et l'hébreu. A vous d'analyser.
- Le procureur général argentin Alberto Nisman déclare que l'attentat de 1993 contre le centre communautaire juif qui avait fait de nombreux morts a été réalisé par l'Iran (qui dément!) et il va inculper le Président de l'époque: Ali Akbar Rafsanjani présenté par tous comme... un modéré. Ici l'analyse précise par la CBS et tous les articles sur cette affaire.
- Le fameux coup médiatique de désinformation attribuant la mort du petit Mohammed aux soldats israéliens rebon dit. Ceux qui accusaient de désinformation le journaliste israélien Enderlin ayant fourni le film présentant cette thèse, l'ont attaqué en justice ainsi que la chaine 2 de TV française. Le justice ne leur a pas donné raison. Ils repartent de plus belle à l'attaque en lançant une campagne contre ce jugement qu'ils estiment inique et qui n'aurait retenu aucun élément des preuves. Voici un extrait: "Lorsqu’un dossier peut être gagné dans un tribunal sans produire la moindre preuve ni présenter le moindre témoin, c’est signe que ledit tribunal se situe dans une juridiction où la justice n’existe pas !". Voici ce que m’a écrit l’un des pénalistes américains les plus célèbres de la planète, alors que je le consultais au sujet des circonstances dans lesquelles le tribunal français a condamné Philippe Karsenty. Cet avocat prépare d’ailleurs un rapport spécifique au sujet de ce jugement.Les media français ont peut-être tort de se féliciter à l’unisson de la teneur du jugement de la 17ème chambre correctionnelle du tribunal de Paris. D’abord, parce qu’aucun juge ne dispose du pouvoir de transformer rétroactivement la plus grande imposture de l’histoire de l’audiovisuel en un acte d’information authentique. Ce n’est donc qu’une question de temps, et de temps uniquement, jusqu’à ce que la Metula News Agency et les autres instances - officielles et privées - qui affirment que le reportage de France 2 est une mise en scène ne parviennent à faire éclater la vérité en France également."
Voyez ce lien pour la suite qui analyse ce dossier.
- Documentation sur l'écrivain et philosophe français Redeker, menacé de mort pour avoir écrit des propos radicaux contre le fondateur de l'Islam: lien.

Face à l'actualité, on a confiance. Lisez le psaume 46, je vous prépare son commentaire, il est d'actualité. Cette photo résume parfaitement (devant ma fenêtre): la puissance du noir menaçant, et la lumière infiniment plus puissante depuis la source de vie, son rayonnement. Et tout est uniquement où nous orientons notre regard.


Et cette autre photo que j'ai prise de ma fenêtre d'où je peux voir des couchers de soleil splendides qui commencent bien avant min'ha. C'est le moment de la fin de l'été, le premier gros nuage fait son apparition et demain des pluies vont commencer car l'ensemble du ciel s'est couvert en quelques heures. Photo sans aucune retouche. Devant ces images, les psaumes répètent "Hallélouya", voyez les derniers psaumes. Ah! Si nous gardions la dimension de la réalité et de la beauté.

Voyez ces autres photos à couper le souffle et l'étude sur la prière de ce moment de la journée, Minha:
http://www.modia.org/priere/expliq6minha.html
http://www.modia.org/poeme/presence/pourquoi.html




L'antithèse visuelle de cette merveille c'est la lecture du journal sur papier ou télévisé.
Etranger qui nous concerne:
- Il vous faut lire sur ce lien cette analyse d'expert de la situation de sécurité militaire d'Israël parmi nos chers voisins.
- Les sondages en Grande Bretagne montrent que le public demande de prendre des distances avec les USA et sa politique en Irak et dans son soutien envers Israël, et les critiques antisémites se multiplient (lien ici).

Israël
1. Vous voulez sourire: Bibi Netanyahou a pris la parole lors de la commémoration de l'assassinat de Zéevi et il a déclaré que lorsqu'il était Premier ministre, Zéevi son ministre lui aurait dit ceci et cela... mais le problème c'est que Zéévi n'a jamais été ministre sous Bibi. Les politiciens pensent qu'ils peuvent faire gober n'importe quoi, cela va loin. Ils finissent par croire sincèrement à ce qu'ils disent. On le lui a fait remarquer car c'était gros et il a mis ces paroles dans un autre contexte. Il faut créer un bêtisier de la politique israélienne, après le Ploutine (escroc, en russe) qu'Olmert vient de dire à Poutine en URSS ;-)

2. Je vais être bref car je ne veux pas vous raconter en détails qu'Olmert est une fois de plus sous enquête, cette fois pour avoir favorisé de façon envisagée comme illégale comme ministre un milliardaire de ses amis dans un appel d'offre pour le rachat d'une grande banque. Et Chimeone Péres idem pour avoir reçu de façon estimée illégale 300000 dollars d'un autre milliardaire américain lors de sa campagne électorale. Et je ne continue pas la liste.
3. On essaie aussi de nous passionner pour les trahisons idéologiques du parti travailliste qui vend ses convictions pour rester au gouvernement quand Olmert y fait entrer un grand parti d'extrême droite pour survivre, alors que cela est aussi contraire à tout son programme. Pauvre Israël mené en bâteaux par de tels pilotes.
4. Et pendant ce temps, dans le même sens, réforme en cours des impôts qui favorise encore plus les grosses fortunes et frappe les petits sans aucun fard.
5. Les députés en choc lors de la réunion de leur Commission de la Sécurité, recevant le témoignage d'un officier ayant été dans la grande bataille du point le plus dur au Sud Liban, présenté d'abord mensongèrement comme une victoire et la soi-disant prise du village: les soldats furent envoyés sur un toit surplombant pour prendre des photos de cette victoire mensongère et brandissant un drapeau israélien et furent abattus par les tirs du Hesbollah. Une compagnie de parachutistes révèle aussi qu'en se retirant d'un village ils ont laissé dans les mains du Hesbollah 100 roquettes et 500 grenades. Mais le Chef d'Etat major réagit: il vient de décrêter des entraînements très durs, comme si l'échec des soldats tenait de leur condition physique pas assez sportive et non de leurs erreurs politiques et directionnelles. Consternant. Le peuple est en choc devant ces insolences morales continues, et ce manque de la moindre vergogne.
6. Et la coexistence Arabes-Juifs en Israël en prend un coup: A Acco, Accre, près de Tel Aviv, les visiteurs du vieux quartier ont été stupéfaits hier en découvrant les murs couverts à l'occasion de la fête de la fin du Ramadan, les murs couverts d'affiches célébrant le Hesbollah, avec les portraits des leaders politiques israéliens munis de l'étoile de la déportation.

7. Par cette continuité de la politique de corruption politique de Sharon offrant postes de ministres sur postes de ministres, Olmert -menacé d'effondrement et de réelections qui devaient l'envoyer à la troisième page selon les sondages- vient de s'assurer par contrat avec ces partis totalement opposés dans leur idéologie et promesses aux électeurs, une majorité de 78 députés sur 120. Le peuple, toutes orientations politiques confondues est en écoeurement et impuissant
D'autant que la presse met en valeur que Olmert n'a même pas depuis plus d'un an éprouvé même le besoin de nommer un ministre des Affaires sociales alors qu'il y a plus d'un million de pauvre en ce si petit pays; il va peut être en nommer un cette fois, mais uniquement pour que les travaillistes avalent plus facilement leur morale en se laissant acheter par ces moyens d'un portefeuille ministériel bien rémunéré.

8. Le candidat Grand Rabbin à la présidence de l'Etat sous enquête pour se faire payer lors des mariages, ce qui est interdit dans sa fonction et lui a déjà été rappelé.

9. Vous imaginez combien il est très très pénible de vous rapporter ce qui se passe et qui est significatif et unilatéralement très noir, et ne correspond pas du tout à notre peuple bon et idéaliste et fraternel.
10. Par contre, une candidature apporte un élément de soleil et d'intérêt, celle de Colette Avital, membre du Parti travailliste Avoda: la quasi totalité des mouvements féminins vient de se grouper pour soutenir sa candidature qui ferait accéder une femme à la plus haute fonction de l'Etat. Cela est présenté comme excellent dans un pays où la promotion de carrière est très déséquilibrée et aussi les salaires entre hommes et femmes. La seule question: est-ce que les politiciens machos en place et qui vont élire le Président seront capables de mettre une femme (comme les Myriam, Judith, et autres de notre peuple) au premier rang?
Au moins une aspiration d'idéal.

Dans ce contexte global, je ne désespère pas. Ces cauchemars et ces personnages inquiétants ne sont pas les maîtres du monde. La véritable force qui anime le monde et domine les autres est l'amour accompagné de confiance, et la présence de cela avec nous, dont tout le détail nous est enseigné dans la Torah. Des millions vivent cela et ne placent pas l'argent, le profit par la technique et les affaires, le mépris, la haine en première priorité. Et ils construisent patiemment. Pour redémarrer chaque matin dans cette ligne, nous avons la pédagogie de la prière et sa méditation du Modé ani (pour les hommes) ou Moda ani (pour les femmes), lien ici .


La pluie a tombé cette nuit, le paysage est lavé par l'eau de bénédiction. Le monde est prêt à recommencer d'un meilleur pied. Nous sommes un peuple-laboratoire pour la bénédiction dans le monde; en nous et entre nous, le meilleur et le pire s'agitent; les antisémites n'ont pas tort pour le pire, ils se fourvoient en ne voyant pas le bon et la présence agissante du maître du monde. Nos textes le disent: ce combat est plus intense au fur et à mesure que l'on se rapproche de Jérusalem. Ne soyons donc pas étonnés ni découragés. Et ne prenons pas prétexte pour rester éloignés.


Nouvelles au 25 octobre, 3 'Hechvane ou Mar'héchvane.
En effet, mais attention! Les médias tentent de nous faire passer l'accessoire et le sans valeur avant l'essentiel et l'important; vous allez comprendre.
1. L'essentiel (sans ordre prioritaire) c'est:
- la fête de Eid el fitr qui célèbre la fin du Ramadan. Nous vivons au milieu de ceux qui fêtent cela qui est une ambiance intérieure un peu analogue à ce que représente dans le judaïsme la fin de la période Kippour. Intéressant de lire (en français) le discours et les voeux du Président Bush à ses compatriotes à cette occasion: lien. Souhaitons que le niveau moral de cette fête se traduise en amélioration du monde si violent.
- la rentrée dans les universités en Israël (250000 étudiants sur plus de 6000000 d'habitants) mais un coût considérable des études qui limite de plus en plus à la classe des riches cette ascension. L'Union des Etudiants évalue à 100000 chékels la somme qu'il faut aux étudiants pour atteindre le diplôme, une somme inaccessible dans un pays où le salaire moyen et minimal qui est le lot de nombreuses familles est de... 3456 chékels et le salaire minimum de l'heure seulement de 18,54 chékels. Deux classes se constituent dès la jeunesse, on est contraint d'employer ce mot. Autre problème: les jeunes préparant un doctorat partent de plus en plus à l'étranger et ne reviennent pas au pays car il n'y ont guère de débouchés dans les Universités alors qu'ils sont très sollicités à l'étranger, étudieront puis travailleront dans des laboratoires de recherches super-équipés; un cri d'alarme est lancé au gouvernement en vain car les universités ne renouvellent plus leurs jeunes cadres. Et comme les gouvernements précédents, y compris le ministre Likoud dans le gouvernement Sharon ont diminué considérablement les allocations familiales, rendant de plus en plus impossible aux parents d'aider leurs enfants dans leurs études. La chute est de 40% dans la perte en cadres dans les Universités. La Knesset discutait de ces problèmes graves et ni le gouvernement ni la direction du ministère de l'Education n'ont même trouvés utile d'être présent pour étudier les données du rapport dont je vous cite l'extrait. Une amertume très dure pour ceux, enseignants et étudiants et responsables des universités..
- Les roquettes continuent à tomber sur Sdérote.
- Le gouvernement n'envoie pas les dédommagements aux habitants du Nord sinistrés par la guerre et les municipalités sont incapables de payer les salaires. Dans l'indifférence totale du gouvernement?

L'accessoire sur lequel les médias tentent de déplacer notre attention:
- la mise en valeur des transgressions de type viol de hautes autorités politiques. Et la presse se changeant en contrainte sur l'opinion pour juger innocent ou coupable tel personnage sans laisser le jugement démocratique des tribunaux laisser l'inculpé se défendre, et la justice rendre son verdict juste; une presse de lynchage très variable selon les présumés coupables de telle ou telle opinion politique. Et on découpe aussi aux ciseaux un texte de la Procureur général qui dirait que ceux qu'ils faut punir pour viol ce ne sont pas les coupables et les envoyer en prison mais agir sur les victimes qui par leur comportement non moral sont entrées dans ce type de relation et qu'il faut rééduquer. Un retour simpliste aux préjugés et une position aussi simpliste des offusqués.
- Mais aussi les déclarations le nouveau "spine" (subterfuge politique de détournement de l'opinion par le Chef du gouvernement qui, ainsi, ne traite pas les problèmes de l'Etat): l'augmentation dans le nombre des ministres. C'est la philosophie et la tactique de Sharon, reprise par Olmert: pas de ligne politique, pas de souci des dégâts humains et sécuritaires considérables et simplement une utilisation des forces politiques dans le prochain combat illogique mais permettant de durer dans les sièges et rémunérations du pouvoir. Il s'agit en l'occurrence, après l'échec de la coalisation de gauche (Qadima- Parti travailliste Avoda) qui se sont écrasés dans les victimes du Liban et la défaite, Olmert intègre le parti le plus à droite et le plus extrême dans son style, pour lutter contre... l'Iran, nouvelle aventure. Typique d'Israël: peu importent les convictions idéologiques, on les retourne à 180 degrès pour monter quelques instants sur le cheval du gouvernement. Le Parti Qadima (Sharon-Olmert n'est constitué ainsi que de gens aussi bien de droite que de gauche qui ont renié leurs opinions précédentes pour tenter de prendre la succession de Sharon. Ils y ont réussi uniquement par le désastre du Liban après celui de Gouch Katif par Sharon.
Et, par cela, après la transformation de Gouch Katif et Gaza par nous en un arsenal explosif du Hamas sous la direction du Hesbollah, de la Syrie et de l'Iran, on clame que le Hamas qui tire comme il veut va recevoir la correction qu'il mérite (exactement la même tactique qui vient de démontrer son manque de sérieux au Sud Liban) et on liquide des chefs terroristes le jour même de la fête musulmane, une provocation la plus vive.
Olmert fait entrer Liberman le leader d'Israel beiténou (Israel notre maison) dont le programme est totalement opposé aux lignes de l'accord fondateur du gouvernement. Il reçoit le titre de second du Chef du gouvernement, est nommé comme ministre chargé de la lutte contre l'Iran, acceptant les lignes du gouvernement (pas rappelées dans l'accord). Ou bien Liberman se renie totalement, ou bien il reniera sa signature puisqu'il continue à se dire opposé à tout ce qu'a réalisé le gouvernement Olmert par le retrait unilatéral, l'expulsion des Juifs, et la suite de cette politique prévue par Olmert.
Du coup, le parti travailliste, amoureusement trompé, déclare qu'il va divorcé mais (même psychologie et morale) tous prévoient qu'il restera, l'essentiel étant de durer. Ainsi, plus aucune idéologie nulle part mais uniquement l'Etat servant les intérêts personnels. Mais cela chez Liberman va encore créer une déception profonde chez les jeunes face à tous les politiciens. Que Olmert gouverne ainsi en zigzag comme Sharon c'est connu, mais que les autres s'y prêtent en reniant tout et les promesses aux électeurs.

- Le dernier point accessoire va dans le même sens, c'est la petite histoire des candidats à la succession de Katsav. Une nouveauté, la candidature de Colette Avital, bien connue des Juifs français puisqu'elle a été en fonction à l'Ambassade d'Israël en France et serait si elle est élue, la première femme parvenant à cette fonction; elle a ce but. Elie Wiesel sollicité s'est retiré, préisant qu'il n'a pas le profil de la fonction. Le Rav de Tel Aviv, et ex-déporté, et ancien Grand Rabbin achkénaze d'Israël, Lau, est aussi candidat: il est populaire; ses adversaires rappelleront quelques histoires ennuyeuses éventuellement non élucidées risquent de le gêner; mais, surtout, son contact excellent avec les Juifs non pratiquants le rendent indispensable dans la région de Tel Aviv alors qu'il serait enfermé dans la fonction représentative stricte de Chef de l'Etat.
L'ex-Président de la Knesset Rivline, généralement estimé, semble prendre la tête du peloton. Et Pérés cherche à se faire adopter par Olmert. Mais Péres est connu comme le mythe de l'éternel looser, perdant mais persévérant sans pudeur dans ses réalisations d'Oslo (meurtières et idéologiques particulières) qui le rendent insupportable à la moitié de la population mais couronné pour cela par les capitales étrangères.
Dans l'humour cruel, cynique, très typique d'Israël, le caricaturiste de Maariv montre Rivline en joie par cette apparente brillante candidature car ils sait que cela le mènerait sûrement à la réussite puisque Péres perd toujours. Rivline crie: "Youpi! Pérés présente sa candidature!"


Dans ce contexte, Olmert commet encore un autre coup bizarre, il refuse que l'élection du Président de l'Etat soit à vote secret, afin de faire pression sur les députés votants.

Autre nouvelle bizarre: la France, dans la Finul au Liban, avait menacé clairement de tirer sur les vols israéliens survolant le Liban. Et elle vient de déclarer par le directeur de son bataillon qu'elle renonce à cette politique qui aurait conduit à une confrontation. Elle rentre donc dans l'impuissance contre les différents camps, d'autant plus qu'elle ne respecte pas la résolution de l'Onu qui prévoyait de désarmer le Hesbollah. Donc, on revient totalement à la situation précédant la guerre. Pardon, cela est vraiment inexact car vous devez ajouter plus de cent morts en Israël, près de 1000 au Liban, les dégâts considérables, etc et aussi la victoire du Hesbollah qui a entraîné la radicalisation encore plus forte du Hamas contre Israël à Gaza
Voilà ce que les politiciens nous servent.

Vous comprendrez donc mon nouveau poème: "C'est facile de gouverner"! lien. C'est le cri du peuple qui répète douloureusement ce qu'il entend dire sans fard dans ce peuple de la morale, non de la moquerie.
.
Photos de l'auteur, aujourd'hui, dans ce contexte, ce que le regard voit:

Que les fils entre nous, humains différents et si proches, sont ténus et fragiles. Mais leur beauté doit nous rappeler la commune source. Nous sommes tous et chacun aussi fragiles, à respecter.
.

Quand donc, les batteries de tirs réciproques se changeront-ils en lances de fleurs? Tous seraient fascinés et s'admireraient, réciproquement: "tu aimeras l'autre comme toi-même".

En persan, inversé puisque tout est compliqué, il est écrit: "combien il est doux, il est bon de te caresser", extrait d'un poème célèbre. Quand donc la fleur d'Israël entendra-t'elle cette phrase éternelle? Bientôt. Le Cantique le dit: "les bourgeons sont vus sur la terre, le temps de Kol ha tor, la Torah-tourterelle est arrivé".

Alors, les bombes à fragmentation seront changées en éclairages de fêtes d'anniversaires.

Mais, dès maintenant, c'est du Ciel que la pluie de bénédiction vient nous rappeler la source bienfaisante. Tout ne vient pas de nos pensées méchantes.

 


En bref, les dernières nouvelles après ce Chabbate:
Anniversaire de l'assassinat du député intègre et général Ré'havam Zeevi, reconnu par tous comme un défenseur intransigeant de l'intégrité de la terre d'Israël. Cet après-midi, en présence du Président de l'Etat, du Premier ministre et de nombreuses personnalités, son frère et son fils ont dressé un bilan très critique sur les abandons des différents gouvernements qui viennent de diriger le pays. (Liens: sa vie, ses images).

- Encore deux roquettes palestiniennes ont attaqué Sdérote. Le cycle infernal continue pour les habitants, des blessés. Mesures du gouvernement contre cela: aucune efficacité, donc encouragement aux terroristes.
Résultats de cette politique de capitulation continue et obstinée du gouvernement israélien:
- le Président iranien déclare: "les criminels sionistes ne sont plus déjà aussi sereins dans leurs propres maisons" (la fin de cette phrase est entièrement exacte en Israël à Sdérote et dans le Néguev comme cela l'a été dans le Nord du pays, même si le début est inadmissible);
- le Premier ministre des Palestiniens de Gaza mène avec l'Iran la campagne internationale pour la disparition d'Israël et déclare qu'Israël, abomination qui doit disparaître, doit être transférée en Europe. Il ajoute que même s'il obtenait qu'Israël se retire sur les frontières de 1967 et leur donne la Judée et la Samarie, les Palestiniens n'y verraient qu'une étape car ils n'abandonneront jamais leur but de prendre toute la terre depuis la mer jusqu'au jourdain et puis le Nord jusqu'au Sud. Cela est leur position claire, qui ne dépend donc pas des faiblesses d'Israël.Mais, dans ce contexte, toute faiblesse ne fait que les fanatiser davantage; c'est le cas continuellement? La seule vraie réplique d'Israel n'est que la liquidation épisodique de leaders mais il est prouvé que cette tactique ne fait que leur assurer des funérailles collectives enthousiastes envers celui qui a atteint le paradis des 70 vierges et suscite de nombreux autres candidats farouches au djihad et suicide. Même entre eux c'est la même politique de jeu de mort: ils attaquent les déplacements de leur Premier ministre, incendient sa voiture pour leurs luttes de leadership!!!!!!

Par contre, Israël se montre impuissant concernant des mesures sur "la terre" (la leur donne, ou n'ose pas entreprendre des actions sur le terrain). On se dit maintenant qu'on sait le pourquoi: l'incapacité de gestion politique et de direction militaire qui est apparue au Sud Liban. Seul était intact le courage des soldats. Le gouvernement commence à parler d'une éventuelle action sur le terrain à Gaza (on a tout lieu de craindre si elle est aussi préparée que celle du Liban) et la fois précédente, ce ne fut qu'une entrée symbolique et sortie rapide qui, à nouveau, ne fait que démontrer à l'adversaire qu'il n'a rien à craindre, d'autant qu'il ne redoute pas la mort vue comme idéal. Lire ce lien sur le type d'action d'Israël quand elle revient sur le terrain, façon qui ne règle rien car ponctuel et suivi toujours de retrait présenté par l'adversaire comme fuite. Attention: maintenant, des tirs palestiniens ont touché Achkélone et le Chef de renseignements révèle qu'ils ont des missiles sol-air qu'ils peuvent utiliser contre les vols de l'aéroport. Réponse du gouvernement à ce rapport: absente.
- L'Iran reprend ce thème comme leader de nombreux pays islamiques qui ont manifesté en une journée contre Israël et pour Jérusalem islamique; le Président de l'Iran a été clair sur plusieurs points: 1) "Tout gouvernement qui se tient aux côtés du régime sioniste ne doit s'attendre désormais qu'à la haine des peuples du monde. La colère des peuples de la région bouillonne et, si l'ouragan se déchaîne, ses effets ne se limiteront pas aux frontières de la Palestine et vous heurteront, vous les Européens". 2) "C'est un ultimatum". 3) "Abandonnez tout soutien à Israël". 4) "Israël est voué à disparaître".
Les choses sont simples et nettes et claires; plus: elles sont un programme politique international sans fard.
- Notre responsabilité de démissions continues et d'immoralité est grande en tout cela. Notre échec délibéré et organisé en permanence entraîne ceci dans les médias iraniens: "Le régime frauduleux sioniste, c’est désormais un constat d’échec total d’autant plus que les jeunes palestiniens et le Hezbollah ont brisé son mythe d’invincibilité". Modia suit pour vous le détail des médias iraniens.

En cela, la responsabilité directe du gouvernement Olmert et de la gestion israélienne des politiciens et de l'armée sont donc considérables. Ils enflamment les adversaires. Lisez où on en est dans la campagne iranienne et islamique mondiale (lien).
Pendant ce temps là, la France ne met pas de gants avec Israël au Liban et menace de tirer sur les avions israéliens qui survolent le Liban pour contrôler la situation. Pas moins que cela et accuse Israël de créer une situation "extrêmement dangereuse". Tout un contexte à analyser ensemble, chronologiquement. Les médias iraniens rapportent que la France et l'Allemagne ont condamné les propos du Chef d'Etat iranien sur la disparition d'Israël. Le ministre des Affaires étrangères de la France reconnaît que sa position contre la barrière de sécurité d'Israël a changé puisqu'il en constate l'efficacité dans la diminution des attentats terroristes; d'où colère des Palestiniens contre la France.
Et en Allemagne, les groupes néo-nazis agissent de plus en plus librement sur le terrain à grande échelle. Les Juifs d'Allemagne disent: "nous sommes revenus aux années 1930".

Dans son éditorial à Charlie Hebdo, le Directeur de la rédaction, Philippe Val, s’intéresse au débat des trois candidats socialistes à l’investiture. Il analyse plus particulièrement la politique de Ségolène Royal. Sur la question du Moyen-Orient, elle a, d’après Philippe Val, « accumulé les étrangetés ». Il note : « Sur le Moyen-Orient, davantage soucieuse de séduire son électorat d’extrême gauche que de faire avancer la cause de la paix, elle préconise de rétablir ‘immédiatement’ les aides européennes aux Palestiniens. » « En l’occurrence, immédiatement signifie inconditionnellement. Sans la moindre garantie de reconnaissance de l’Etat d’Israël par le Hamas ? Sans moyen de contrôler que l’argent va bien aux hôpitaux, à la nourriture et aux écoles, et non aux milices, à l’achat d’armes et aux réseaux terroristes ? », commente t-il.

Dans ce contexte global, ministres et politiciens israéliens ne gèrent pas cela mais s'occupent de la succession de Katsav et de leur propre présence ou non dans les portefeuilles ministériels. Katsav vient d'obtenir un certain soutien en la personne de Arié Deri, ex dirigeant du parti Chas, parti qui est la clef de toute formation de gouvernement à l'avenir; il déclare que Katsav a déjà reçu la plus lourde condamnation morale qu'il pouvait recevoir et donc qu'il doit simplement ne pas passer en jugement mais démissionner immédiatement.

Olmert est en Russie plaidant un non soutien de Poutine à l'Iran et lui demandant de ne plus livrer d'armes aux Arabes ou musulmans ennemis d'Israël (autant siffler en l'air quand la Russie tend à prendre un leadership régional spécialement auprès des pays arabes, au fur et à mesure de la déconfiture américaine en Iraq; ce n'est pas moi qui le dit, c'est Bush qui déclare que ce qui se passe pour les Américains en Iraq ressemble de plus en plus à ce qui s'est passé au Vietnam par les pertes considérables qu'un peuple en insurrection inflige aux Américains!!! donc un aveu d'échec et une annonce de retrait, on ne peut comprendre autrement).

Entre Olmert et Pourtine, le dialogue a volé très bas: Poutine a déclaré que tout dirigeant au monde envie Katsav pour ce qu'il a vécu sexuellement (effarant), et Olmert a fait un lapsus terrible en disant "Ploutine" au lieu de Poutine; or ce mot signifie "escroc", en russe.

On est, en résumé, en plein délire pathologique et immoralité grave dans la région et dans le monde.
Israël ne s'en sortira que par une reprise morale et le retour à son identité de Torah, de peuple, de terre dont la nature et la fonction est décrite dans notre Torah. Toute solution seulement politique ou militaire sans cette morale n'a pas de réponse aux défis, n'entraînera aucun respect, ne mobilise aucune aide. C'est sur ces plans que le pouvoir de chacun est très fort: même à Sodome il aurait suffi de quelques justes discrets pour sauver ce pays, Sonc, qu'(est ce qu'est un "juste"? Etudions la paracha de la semaine, Noa'h..


Mathématiquement après le commencement de la bénédiction demandant la pluie, elle est tombée sur Israël et le ciel commence à se couvrir de nuages. La préparation à l'hiver commence, également les vaccinations contre la grippe. Sur Modia, des pages très fournies sur le corps, la santé, la gestion de la maladie dans le judaïsme, indispensable de le connaitre. Mais, aussi, tout le vocabulaire hébraïque sur ces questions: nulle part, nous ne trouverez un tel trésor pour apprendre en ce domaine qui est la base de la vie et, donc, de savoir parler hébreu. Les mots sont transcrits pour que tous les lecteurs puissent les lire même ceux qui n'ont aps équipé leur ordinateur des caractères hébraïques.
http://www.modia.org/hebreu/corps.html
http://www.modia.org/infos/etudes/corps.html
http://www.google.com/www.modia.org

1. ATTENTION! Par notre étude des commentaires de cette 1e paracha de toute la Torah, nous plaçons les fondations nous permettant de comprendre tout l'édifice ultérieur, dans sa pensée, dans ses axes de vie, dans les méthodes qui sont nécessaires pour bien étudier et ne pas errer. La méconnaissance de ces règles de base fausserait toute la suite; c'est ainsi que, sur des erreurs de connaissance de la Torah et de ses méthodes nécessaires pour la comprendre, s'est constituée la construction du christianisme à l'époque et ensuite d'innombrables autres religions piquant des vérités partielles de ci de là dans la Torah pour bâtir des sytèmes pensant être au delà et mieux que l'ensemble de la parole divine révélée comme un tout parfait et inaltérable. Donc, si vous n'avez pas le temps cette semaine de bien lire et bien intégréer ces commentaires de base de la paracha Béréchite et des suivantes, revenez-y ensuite. Un exemple essentiel: les pages sur la place du coeur dans l'étude (lien ici et ici).


Commentaire de
Béréchite (comprendre la base et l'axe de tout en 6 pages qui vous feront connaître les bases les plus solides du judaïsme, avec toutes les références pour avoir le contact direct avec la tradition; une occasion unique).

Lss commentaires de toutes les parachotes sont ici (lien).

2. Ici, une nouvelle page de photos dans la nuit à Jérusalem pendant la fête de Hol ha moed Souccote.
reportages)
et, en plus, des photos et un scénario pour réussir Souccote.



Les nouvelles des jours précédents, liens et photos, ici.

 

 

 
© Copyright 
Dufour