accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :



Nouvelles d'Israël, analyse, et prières

Par le Pr et Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Page d'accueil http://www.modia.org

La Torah
L'étude des 54 sections. Le Lév Gompers Comment étudier le Talmud

Rechercher ici les thèmes d'études sur tout le site par un catalogue de photos

Abonnez-vous au bulletin, en page d'accueil pour recevoir en direct les informations.
Ici, archives des bulletins précédents


Ecouter ici absolument un document
qui nous dit la vérité (par eux-mêmes) sur ceux que l'on libère et avec qui on fait un pacte actuellement.

Copier et diffuser cette adresse:
http://www.shopping-nice.com/video/recherche_la_mort.wmv

Bulletin de Modia 28 décembre , 3 Tévete
- Un bulletin assez équilibré de Yahoo relate la politique israélienne de liquidation des chefs terroristes,
- le motif: le gouvernement palestinien ne fait rien contre le terrorisme contrairement aux engagements de la feuille de route.
- Sharon s'apprête à définir ses mesures unilatérales en conséquence.
- Son ministre des affaires étrangères s'oppose aux liquidations d'implantation avant tout accord final.
- La grève des écoles se termine.
- Le conflit s'aggrave entre le Trésor et les syndicats de la fonction publique à l'approche d'un accord. Rupture des contacts.
- Les tensions idéologiques s'accentuent à l'occasion de la collaboration de militants de gauche avec les palestiniens et leur lutte à leurs côtés. Ainsi que par le tir contre leur manifestation comme envers les dits terroristes.
- Remous aussi par les graves condamnations de la justice (!) contre la station de radio Aroutz7 alors même que le gouvernement reconnait l'injustice de la politique précédente et veut autoriser son existence par une loi. Difficile d'être religieux et d'avoir droit à l'information face à une "élite" qui se définit elle-même seule comme l'intelligence, la démocratie et la justice et se comporte en conséquence sans tenir compte de la liberté d'expression de ceux qui ne leur ressemblent pas. Depuis la chute de l'ex-URSS, on pensait que cette idéologie était terminée partout. Nous les immigrants venant des pays occidentaux démocratiques, nous sommes toujours stupéfaits par la suffisance de ces porteurs du mot "démocratie" dans le sens des anciens soviétiques, alors même qu'ils se prétendent ressembler aux démocraties occidentales. Et la plupart du temps, ils ignorent leur propre culture juive, et luttent pour la promotion de la culture arabe. On est dans Ubu roi. Heureusement, nous avons l'humour juif pour comprendre et survivre dans l'audition continue de ces groupes minoritaires qui saturent les médias et la justice avec une prétention des plus risibles.
Lisez absolument, pour le connaître, cet article qui les épingle: http://www.a7fr.com/article.php?id=1315 et le site musclé de ces femmes sionistes militantes qui écrivent cet article et sont la tradition continue du peuple d'Israël: http://www.womeningreen.org/ . Machistes s'abstenir. Elles sont aussi Israel :-) Elles sont Myriam et Rahel et Dévorah... etc.
Voyez mes nouvelles photos de Jérusalem: http://www.modia.org/jerusalem/jeruqotidien.html
Je continue à approfondir le psaume 20 si magnifique.Si vous avez besoin de réconfort: http://www.modia.org/priere/psaume20.html

Selon un sondage, seuls 20% des Israéliens vont prêter attention à la fête occidentale de Sylvester, du 1er janvier, le reste vit dans la conscience du calendrier juif.

France et antisémitisme. Le ton monte. Lire cet article violent intitulé "Les traîtres" sur une réalité qu'il décrit aussi comme violente. A vous de penser, je vous informe.



Bulletin de Modia 28 décembre , 3 Tévete
Des attentats, mais ce n'est pas ce qui préoccupe des groupuscules en Israël qui occupent les médias: cette semaine ces Juifs sont allés de l'autre côté de la barrière de sécurité installée pour empêcher l'entrée de terroristes et, du côté de ces ennemis réalisant cette tâche qui a déjà tué plus de 900 Juifs, ils protestent contre Israël qui se défend ainsi. L'absurde continue: un des manifestants reçoit un tir de l'armée israélienne, et sur les ondes le peuple se divise soit contre ces collaborateurs soit contre l'armée de défense qui ne devrait pas tirer sur une manifestation même si elle défend les terroristes, dans un petit jeu politicien. La terre d'Israël, le peuple d'Israël et sa qualité sont loins. J'ai entendu sur les ondes un "professeur" défendre le droit de ces israéliens d'aller combattre avec l'ennemi, par cet argument bizarre: "il y a bien en Israël des Juifs bouddhistes, alors pourquoi pas cette alliance?". Le journaliste, pour une fois, lui a répondu: "avouez que c'est plus de la boroute (ignorance brute) envers le bouddhisme et envers le judaïsme. Il a dit OK. N'importe quoi.
Différentes réactions brèves: http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3218,36-347385,0.html
Les journaux israéliens analysent à la loupe toutes les phases du scénario qui s'est déroulé.
Le gouvernement a admis une proposition de loi autorisant Aroutz7 a diffuser ainsi que deux autres stations à venir concernant le public religieux. A l'unanimité sauf, bien entendu, Chinouï, qui va mettre en jeu les artifices pour le bloquer. Son argument: une radio qui a été illégale ne doit pas être autorisée mais, en fait, c'est la haine de tout le courant juif de droite, sioniste et religieux qui lui fait adopter cette position constante. Chas proteste sur le fait que la nouvelle proposition ne s'étende pas aux stations religieuses explicites. Il y a longtemps que d'autres pays, en Europe par exemple, ont reconnu la légalité de ces stations de radio.
Huit Palestiniens et Israéliens font une escapade dans l'Antartique pour prouver qu'ils peuvent coexister. Modestement, ils reconnaissent que leur expédition n'apportera pas la paix dans la région, mais c'est un bon essai. Ah! si Israël et les pays arabes étaient au pôle nord, la tension serait moins chaude. Mais il est sûr que les Nations Unies condamneraient déjà Israël pour le réchauffement de la planète qui réduirait davantage la surface des glaces des 21 pays arabes.
On a vraiment besoin de la paracha de la semaine sur la fraternité et les règles pour la réussir: http://www.modia.org/tora/berechite/vayigache.html
Le budget n'est toujours pas parvenu à un accord et la grève continue. La répartition du budget s'avère essentiellement politique et non économique ou sociale. Bibi a accordé à Chinouï (axe de la majorité pour toute coalition) toutes ses demandes, mais par contre il a sauvagement réduit à l'extrême les subventions aux institutions éducatives religieuses. Selon sa politique anti juive systématique, Chinouï propose maintenant au Mafdal que ces deux formations renoncent à toutes leurs demandes simultanément: Lapid est prêt à perdre ses subventions pour le gain essentiel que le monde éducatif religieux serait étranglé, après avoir réussi à détruire le ministère des cultes et en organisant maintenant son action pour la destruction du statut religieux du mariage. Sharon soutient Chinouï et menace de prendre une coalition de gauche avec Chinouï si la droite et les partis religieux n'acceptent pas les restrictions.
Demain commencerait la grève du système scolaire.
Dans ce contexte d'une décison de politique capitaliste sauvage, la bourse se réjouit et fait les meilleurs résultats depuis trois ans.
Autre zone de conflit: Sharon a décidé de commencer à supprimer des implantations et donc à s'affronter avec la droite nationaliste qui est son soutien dans la coalition actuelle. Le Conseiller juridique du gouvernement Rubinstein Eliakim a terminé son mandat après des décisions successives très contestées et de nombreux conflits. Il rejoindrait la Cour suprême, elle-même source inépuisable de décisions contestées et ne respectant pas son rôle démocratiquement défini.
Par contre, Chimone Péres qui a dépassé les 80 ans déclare qu'il veut rester dans ses fonctions pour deux ans encore. Son centre vient de verser plus d'un million de dollars aux institutions palestiniennes. Tout est possible en Israël.
Un grand congrès des associations religieux orthodoxes du monde entier se tient à Jérusalem pour faire face aux défis de l'heure dont l'antisémitisme européen et l'assimilation.

Bulletin de Modia 26 décembre , 1 Tévete
Début et renouvellement du mois, accomplissement de la lumière de Hanouka. Voyew les derniers éclairages sur Hanouka et les photos de Jérusalem qui y sont jointes. Beauté. La vie continue, à nous de la réussir et de savoir neutraliser les destructeurs.
- Attentat à une station de bus: 5 assassinés et plus de vingt blessés. La vérité: les Palestiniens présentés dans le monde comme les pacifistes ont tué 904 israéliens depuis l'Intifada avec les terroristes et les armes et l'immunité donnés par les réalisateurs des accords d'Oslo qui ont encore le culot d'aller parader dans le monde où ils sont fêtés car ils coopèrent à la destruction d'Israël, outils idéaux pour cela sur le terrain et réalisant le travail pour tous ceux qui souhaitent la destruction d'Israël et gardent les mains propres à distance. Comme le gouvernement de Vichy ne faisait soi-disant rien contre les Juifs mais coopérait avec les nazis qui réalisaient l'horreur. Il faut oser dire la vérité. On connait bien maintenant ces comportements.
Les experts ici disent que le nouveau gouvernement palestinien n'a rien fait contre les organisations terroristes et ne fait rien. Alors, pourquoi est-il quand même tant dorloté? LEs services de l'armée déjouent en ce moment entre 20 à 40 attentats par semaine. La pause apparente qu'il y a eu ne tient qu'à l'efficacité de la vigilance et à la liquidation des terroristes ciblés, et à la protection de la barrière de sécurité.
En conséquence du refus de mesure du gouvernement palestinien, Sharon répète qu'il prendra bientôt des mesures unilatérales. Bush répète qu'il s'y oppose, lui qui prend des mesures unilatérales à des milliers de kilomètres de chez lui et ne fait pas dans la dentelle pour les centaines de morts et les destructions des infrastructures vitales.
Le parti Chinouï par la voix de Poraz, lui, propose aujourd'hui... de ne plus assurer la protection des implantations juives de Judée; Samarie et Gaza et de voir combien de temps ils prendront pour se replier d'eux-mêmes. L'horreur, des ministres qui proposent de laisser les Juifs se faire assassiner.
Le problème pour la solution de Sharon en plus de l'opposition de Bush est, selon les analystes, que c'est une prime donnée au terroristes, qui verront que nous sortons de la terre d'Israël comme nous nous sommes enfuis du Liban, ce qu'il célèbrent comme une grande victorie et les dope pour les étapes à venir dont celle de Sharon sera vue comme une nouvelle étape dans la politique du saucisson qu l'on découpe.
Et que fera Sharon des centaines de milliers d'Arabes israéliens qui sont identifiés à l'intifada? Il n'au nullement réussi la séparation dont il parle.
Son plan oublie surtout une chose très simple: notre peuple est le peuple juif qui est attaqué justement en raison de ce qu'il porte et non pas seulement pour le fait qu'il se trouve ici ou là, car on le détruit aussi quand il est en Europe ou ailleurs.
Et la solution est écrite et prouvée par tous les dossiers historiques: quand Israël vit selon la Torah, alors la Torah peut défendre Israël et les ennemis se retirent. Et le monde s'améliore. Tous ceux qui veulent une solution radicalent qu'ils appellent chalom, oublient souvent que LA solution unique est celle-là.
Mais on ne le voit pas et, au contraire, on cherche à détruire les dimensions juives de l'Etat d'Israël et plusieurs de cela sont maintenant ministres et ont des postes importants dans leurs mains. C'est cela la complexité de notre situation.
Mais, soyons lucides, cela était déjà comme cela autour de Moché et à chaque siècle. Nous avons donc tous les enseignements. ET jamais Moché n'a dit, puisque c'est comme cela arrêtons notre marche vers la terre promise et dispersons nous dans le monde. Nous sommes dispersés à cause de nos échecs et de notre obstination. Alors que le bonheur nous est offert. A cause de cela nos ennemis sont forts et peuvent nous tuer. Soyons responsables.
Un voyage de solidarité entre deux avions ne règle rien. Sinon de nous réveiller peut-être un peu.

Bulletin de Modia 25 décembre , 30 Kislev
Une affaire typiquement juive par sa complexité: on vient de détruire l'autonomie du ministère des Cultes en Israël.
Voyons les regards différents sur l'affaire.
Chinouï:
Le ministère de la Justice et le ministère de l'Intérieur, deux outils redoutables, sont dans les mains du parti Chinouï qui se dit et qui est férocement anti-religieux, c'est à dire qu'il veut supprimer juridiquement tous les signes du judaïsme traditionnel. La laïcité française est une affaire d'enfants de choeur, c'est le cas de le dire, à côté de la rage et du programme de réalisation systématique de Chinouï. Il a été élu sur ce programme et il le réalise.
Il a eu le bonheur de recevoir la proposition du Mafdal (parti sioniste religieux, le Parti national religieux) qui est pour une alliance de l'Etat et de la religion juive sur l'ensemble de la terre d'Israël, parti qui se différencie des haridim, pas ou peu sionistes. Le Mafdal, ayant eu des résultats électoraux très faibles a compris qu'il pourrait quand même entrer au gouvernement en s'alliant à Chinouï pour donner à Charon une majorité qui le dispenserait de recourir à son rival le parti travailliste. Chinouï a bien rigolé, et s'est empressé d'accepter ce mariage de la tortue et du lapin, surtout que le Mafdal pour y parvenir ne proposait pas moins, à la stupéfaction de Chinouï, que la destruction du ministère des Cultes pour bien assurer du sérieux de sa proposition. Chinouï s'est empressé d'accepter. Les partis haridim qui n'ont pas le parti sioniste dans leur coeur, ont crié que le Mafdal s'alliait aux pires ennemis du judaïsme.
Chinouï a travaillé depuis à la réalisation de son programme et le Mafdal a tenté par des artifices de retarder l'explosion du feu qu'il a allumé.

Sharon:
Il a un seul but: continuer à avoir une majorité et à créer la panique chez ses partenaires en leur faisant valoir qu'il a une majorité de rechange à gauche avec le parti travailliste et Chinouï qui resterait pour le cas où le Mafdal et les partis de droite se retireraient devant l'intention de Sharon de liquider des parties de la terre d'Israël, des implantations ou la réalisation du plan de Chinouï qui est un accord de coalition.
Mais cependant le Mafdal bloquait la situation. Sharon a alors trouvé une astuce géniale: fermez les yeux sur l'indépendance des rabbins et sur la destruction du ministère des Cultes et je vous donne une compensation: j'élève le niveau du Grand Rabbin d'Israël au niveau du Président de la Cour suprême qui a autorité sur les jurisprudences. Donc les institutions rabbiniques passeraient effectivement sous la direction du ministère laïc et sous l'autorité de l'antireligieux Lapid, avec toutes lees répercussions pour les mariages que Lapid veut civils, pour les conversions que Poraz veut à sa discrétion et non plus selon la halakha, etc, mais pour les questions exceptionnelles comme les nominations de rabbins, le Grand Rabbin d'Israël aurait le droit de veto, donc de refuser les nominations des rabbins libéraux et conservateurs dans les postes officiels.
Le Mafdal, reconnaissant à Sharon d'avoir trouver cette astuce lui permettant de réaliser son accord signé qui est contraire à toute sa philosophie, et de sauver quelques apparences, a dit oui, est sorti pendant certains votes, et tout cela a été bouclé en deux temps-trois mouvements par une loi à la Knesset.
La désintégration (pirouqo) du ministère des cultes est réalisée et son personnel passe sous le contrôle (piqouah) de Lapid l'antireligieux.
Le syndrome juif de l'auto-destruction un fois de plus.

Après:
- Chinouï jubile et, à juste titre, se gausse des religieux qui bradent ainsi leurs lignes essentielles. Il dit à juste titre : "c'est une réalisation (hésség) historique (dans la réalisation du status quo de la présence et de l'indépendance des rabbins par rapport au pouvoir civil et laïc dans l'Etat d'Israël). Il dit: "nous avons franchi un pas supplémentaire (hitqadamnou tsaâd nossaf) vers la réalisation d'une société (liqrate yétsirate 'hévra) laïque et des lumières (ézrarit néora) qui représente l'aspiration de la majorité du peuple en Israël".
- Eli Chaï, président du parti religieux sépharade Chas, a réagi avec une violence extrême (héguiv be 'harifoute rabba) déclare que le président de Chinouï et le président du Mafdal sont les tsorerim modernim, les ennemis modernes du peuple juif et ils ont travaillé pour la destruction du peuple juif (léhqchmqdqte hq âm ha yéhoudi), ils se sont exclus eux-mêmes de la communauté du peuple d'Israël (hotsihou atsmam miklal israel). Pas moins. Il est vrai que le Mafdal qui représente une des branches essentielles de l'élite du sionisme religieux qui porte une grande part de la construction et de la défense d'Israël en proportion dans les unités les plus engagées, s'est poignardé lui-même et le coup sera difficile à traiter.
- Pour faire passer cette laïcisation volontaire, la gauche jubilante a été d'accord de voter la confiance à Sharon et de le maintenir au pouvoir, pas moins. La gauche a sauvé (hitsilou) Sharon pour atteindre cet objectif que leur a offert le Mafdal! Le Mafdal a réalisé le coup que la gauche et les laïcs n'auraient jamais réussi par eux-mêmes.
- Les journaux publient les photos hilarantes de Sharon et Lapid devant ce que le Mafdal a été capable de faire à sa cause et aux religieux juifs. Et la fureur amère de Eli Chaï.
- Le parti travailliste veut exploiter sa part dans cette "réussite" et rappelle que sans lui rien ne se serait fait, et que Sharon aurait été perdu. C'est vrai mais le Mafal coopérait quand même tellement, soyons honnête.
Pour ceux qui lisent l'hébreu, un rapport complet de la journée des dupes volontaires: http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-2847702,00.html

Le grand problème d'Israël est que le parti Mafdal qui a représenté de façon constructive l'orientation du sionisme religieux soit aujourd'hui capable de réaliser tout cela. Retour aux psaumes. Que le Ciel nous aide.

Bulletin de Modia 23 décembre , 28 Kislev
- Deux soldats abattus en pourchassant un terroriste qui d'infiltrait:

Leonardo Weisman et Hagui Bibi, zal.
- Voici les noms et orientations des membres du Likoud qui mènent campagne directe contre Sharon depuis sa décision de céder des parts de la terre d'Israël et d'en expulser des Juifs.
- Reflechissons en découvrant toutes les théories expliquant la réddition de Saddam Husseim par différents complots. Cela nous montre au moins une chose: l'information est biaisée, manipulée au 1e, au 2e ou au 3e degré. Ne l'oublions jamais.
- En Israël, également la difficulté de savoir, dans le cas des manipulations financières de la famille Sharon. Cette fois, un témoignage filmé révèle l'implication directe de quelques uns et emplit les medias. Voici, en français, les données exactes de ces "affaires".
Volontairement, ces nouvelles brèves, attristantes.

Bulletin de Modia 22 décembre , 27 Kislev
Hanouka exige de nous de nous replacer dans l'axe de la lumière de notre identité et tous ensemble. Et que voyons-nous:
- Sharon adopte une politique qui n'a qu'un axe: ce que demande Bush. Pourquoi? Et contrairement à la carrière de Sharon. Son poulain Olmert est vu de plus en plus comme un gauchiste voulant liquider des parties importantes d'Israël, des affiches sont posées en ce sens. Il parle de la déportation de dizaines de milliers de Juifs vers l'intérieur et d'un conflit grave qui s'ensuivra parmi le peuple israélien.
- Des ministres eux-mêmes sont en rebellion contre Sharon et chacun y va de son propre plan, ou se déclare prêt à participer sur le terrain à la résistance contre les transferts d'implantations.
- Le Likoud découvre que Sharon est en train de l'entraîner dans une catastrophe électorale, car le Likoud perdrait la majorité de ses électeurs devant la politique totalement de gauche de Sharon. Aussi le Président du Likoud convoque Sharon devant les instances du parti qui est en rebellion. Sharon veut se dérober. Des lobbyes anti Sharon dans le Likoud organisent l'opposition à Sharon et parlent de sa destitution.
- On n'a rien appris du manque de cohésion qui a abouti à la destruction de Jérusalem quand les ennemis étaient autour de Jérusalem et ont détruit le Temple. N'importe qui, député ou non député, s'estime habilité pour aller parler avec les pays étrangers au nom d'Israël. Hier Belin, aujourd'hui Péres mène avec Moubarak des négociations pour démanteler l'arsenal nucléaire d'Israël. Dans n'importe quel autre pays on parlerait de non respect de la démocratie et de trahison nationale.
- Pendant ce temps, voilà plus de deux mois que les grandes administrations sont en grève, comme si notre pays pouvait se le permettre.
- 13 réservistes écrivent aux autorités d'Israël en reprenant les thèmes palestiniens qu'ils refusent de servir car l'armée israélienne est une armée d'occupation et non de défense.
- Le mouvement des kibbouts diffuse au grand jour une étude montrant l'échec de son éducation car de plus en plus d'enfants sortant de son système essaie de se faire dispenser de l'armée. Un aveu triste sur la faillite d'une transmission du sens de la responsabilité et de la communauté, valeurs qui étaient la perle de cette communauté. Une volonté de modifier dans le bon sens à rechercher.
L'irresponsabilité devient un style de vie bien porté.
Construisons sur du solide: http://www.modia.org/infos/etudes/hanouka.html#pensee
- Ailleurs aussi, le n'importe quoi, j'ai entendu sur les ondes israéliennes, un responsable juif français défendre la position chirakienne de A à Z: non, il n'y a pas d'antisémitsme en France, je me promène dans la rue en rabbin avec ma kippa et la guémara sous le bras et je suis respecté, bien sûr parfois il y a quelques rares agressions mais on ne s'en rend pas compte, la position de Chirac est appréciée, nous sommes d'accord pour cette laïcité qui enlève les signes religieux dans les écoles, etc, etc. Comme les réponses aux questions du journaliste étaient systématiquement dans le ton d'un diplomate payé pour parler en ce sens, hors de la réalité, une psychologie de dhimmi, le journaliste a clos l'entretien qui n'apprenait rien de vrai aux auditeurs très bien informés qui voulaient réfléchir sur la complexité d'une situation. Mais les auditeurs israéliens ont ainsi eu la révélation en direct de ce qu'est la pression à laquelle une partie du judaïsme français s'empresse de se soumettre en s'inclinant: une obédience archaïque que l'on pensait ne plus exister depuis que l'Etat d'Israël a redonné aux Juifs du monde la fierté. C'est cela la complexité de la situation et la lumière n'illumine que sur un fond de manque. Nous sommes tous un peu cela, partout.
- Un lecteur m'écrit, en défendant la position française: "Que dirait on en Ysrael, si à l'école des élèves venaient avec des signes de religions autres que ceux du judaisme". Mais, cher collègue, dans mon université comme partout en Israël, les étudiantes arabes viennent en portant le voile sans aucun problème et personne n'a jamais pensé que cette tenue pudique et ostensible de religion autre posait un problème et agressait ni était un style d'opposition politique ou antiisraélien, et même si ce l'était.
Tout cela dit pour prendre en responsabilité nos obscurités familiales et y allumer la lumière de Hanouka par des actes à réaliser.

Aujourd'hui, le mouvement des Kibboutsim est en Congrès pour redéfinir le kibbouts aujourd'hui. A suivre.

En France, une grande manifestation des femmes musulmanes voilées (3000 selon la police, ce qui veut dire beaucoup beaucoup plus) contre les décisions de Chirac et de la commission Stasi. Le site islamique français Oumma (lien ici) qui prétend avoir plus de 6 millions de visiteurs se place en fer de lance contre la nouvelle laïcité en jouant la carte d'un islam qui serait à la fois intégriste et moderne. Il a diffusé l'annonce de la manifestation. La vision franco-française du Figaro sur la manif. Le Monde monte en épingle tous les slogans qui s'appuient sur les concepts républicains pour revendiquer la liberté de porter ce voile. Libération a entendu aussi les slogans qui revendiquent la liberté de citoyen et il a passé tous les participants au trombinoscope en fichant les tendances des leaders connus présents, ainsi "Ceux de militants du Collectif des musulmans de France (CMF), qui regroupe des sympathisants de l'intellectuel Tariq Ramadan, très présents lors du dernier Forum social européen. D'après un fonctionnaire du ministère de l'Intérieur qui a assisté au défilé, le CMF aurait tenté de récupérer la manifestation mais aurait été dépassé par l'arrivée en nombre des salafistes. D'autres visages ont un nom. Dans un bistrot de la place de la République, c'est d'abord Ginette Skandrani, militante verte antisioniste et propalestinienne proche des islamistes radicaux. Au milieu de la foule, d'autres visages aperçus dans les manifestations contre la guerre en Irak ou à Levallois-Perret lorsque des militants propalestiniens étaient venus protester, un soir de mars 2003, contre le gala organisé par l'Association pour le bien-être du soldat israélien. Tarek Kawtari, dirigeant du MIB (Mouvement de l'immigration et des banlieues), est là aussi, en observateur. " Cela nous révèle deux choses: la France continue à être un champ du militantisme et des alliances extrémistes, mais également on fiche beaucoup en France. Ce n'est pas de maintenant. Le Point est frappé par ces slogans qui démontrent que l'islam utilise en force la République pour revendiquer sa place: "L'école ma voie, le voile mon choix, la France mon droit"-"Françaises et musulmanes, pas l'un ou l'autre" - "France aimée respecte ma liberté" ou "Laïcité pour tous, pas contre l'islam".

UNE conclusion s'impose: jamais les Juifs de France n'auraient osé s'afficher avec cette force, cette audace de revendiquer ce qu'ils estiment être leur kavod (dignité) et de le faire en tant que citoyens d'un pays qui dit: Liberté, égalité, fraternité. Regardez la déclaration radiophonique d'un rabbin parisien ci-dessus! Les musulmans osent à Paris et à Jérusalem où ils manifestent régulièrement (en liberté) sur le Mont du Temple par plusieurs de centaines de milliers, chiffres fréquent et que la majorité juive d'Israël n'atteint pas dans les manifestations. Il faut bien prendre conscience de tout cela. A chacun de réfléchir et d'en tirer ses propres conclusions.

Bulletin de Modia 21 décembre , 26 Kislev
Modia vous informe toujours avec objectivité. Si nous parlons avec idéal et vérité des valeurs de la alyah, nous présentons toujours la réalité telle qu'elle est. En Israël, 46% de la population n'a aucune pension prévue pour sa vieillesse. Une loi est seulement en préparation sur le prélèvement obligatoire pour l'employeur et pour le salarié. De plus, la pension de veillesse est la plus basse du monde occidental: 25% du salaire moyen, tandis qu'il est de 67% en Hollande et de 69% en Allemagne, 79% en Italie et 90% en Espagne, 96% en Grèce, 98% au Portugal, et seulement 49% aux USA qui est hélas trop souvent notre modèle économique et 40% au Canada.



Bulletin de Modia 18 décembre , 23 Kislev
20h. Conférence de presse de Sharon qui va révéler ses plans. Rien de nouveau n'a été dit, c'est cela qui est important. Sharon s'est engagé à continuer la feuille de route, a repoussé les idées de plans illusoires, n'a rien dit qui puisse susciter une crise ministérielle ni avec les USA, il a accusé les Palestiniens et Arafat de ne rien faire d'autre que le terrorisme.
Il a réaffirmé sa volonté d'aboutir à la paix par négociation avec des concessions territoriales mais à condition que les Palestiniens arrêtent le terrorisme. Et, si dans quelques mois, il n'y a pas de changement dans leur attitude, Israël prendra des mesures unilatériales dans lesquelles les Palestiniens recevront beaucoup moins que lors de négociations.
Quant aux implantations, il y aura des transferts concernant celles qui en tous cas seraient supprimées (il ne précise pas lesquelles ni le nombre) et Israël renforcera les autres.
Tout le monde est content dans la majorité gouvernementale, l'opposition joue son rôle de critiquer. En somme, un non-événement, rien. Chacun dormira bien cette nuit, à droite comme à gauche.


- Incroyable:Troyes fête sa mémoire historique, un long article du Monde la décrit de long en large. Et pas un seul mot sur Rachi, la gloire mondiale de Troyes, du judaïsme qui a laissé par lui un florilège unique sur la langue parlée en France au 11e siècle. Tout cela est ignoré. Et pourtant, le Grand Rabbin Sirat s'est dépensé pendant des années pour faire mettre en valeur cet héritage de Troyes. Rien, pas un mot. Le Juif n'existe pas. C'est le drame d'une civilisation qui ne sait pas ce qu'elle perd en ignorant la bénédiction que lui apporte le judaïsme, une civilisation obsédée par la disparition du Juif et de tout signe ostensible de sa présence.
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3238,36-346330,0.html
Lisez le livre de Moché Catane: La vie en France au 11e siècle d'après les écrits de Rachi. Dans toute librairie juive.
Inversement, Rachi était dans cette France et il était capable de décrire avec la plus grande précision géographique le moindre coin d'Israël.

Que faire? Lutter toute sa vie pour que les mentalités françaises reconnaissent l'héritage du judaïsme? Peut-être, mais après que l'on se sera occupé de faire vivre Israël. Tous les experts disent en Israël que le problème majeur est le déséquilibre démographique galopant entre les Arabes et les Juifs en Israël. Pourquoi? Tout simplement parce que les Juifs hors d'Israël laissent leur pays en danger, n'y viennent pas, pensent aux USA, au Canada, et sont émus en regardant la TV parler de la volonté arabe de conquérir par toutes les tactiques possibles l'ensemble de la terre d'Israël.
A l'heure où nous arrivons à Hanouka, il est urgent pour chacun de faire son examen de conscience: le problème n'est pas de savoir si on peut ou non se promener dans Paris avec une kippa ou une casquette en toute sécurité. Le problème est qu'Israël vive par la présence de Juifs en nombre y vivant leur judaïsme.
Parce que vous manquez à Israël, une minorité en Israël continue aussi à saboter le pays de l'intérieur: on a vu cette semaine, des collaborateurs juifs manifester avec les Arabes palestiniens contre la barrière de sécurité qui a permis d'arrêter des terroristes voulant entrer en Israël pour réaliser leur attentat, on a vu dernièrement les descentes systématiques contre les radios de Torah qui ne sont pas reconnues alors qu'elles le demandent, cette semaine encore la volonté de Chinouï de détruire les mariages religieux, la destruction effective du ministère des cultes, la fierté de Chinouï qui se félicite publiquement que les allocations familiales soient coupées aux familles religieuses nombreuses, etc, etc. Malgré cela et la liste longue que l'on pourrait décrire, nous ne désespérons pas, car nous connaissons la Torah et nous savons que dès le début il y avait ces groupes qui voulaient détourner le peuple juif de venir en Israël (les explorateurs), qu'il y avait Qorah et ses élites qui contestaient le pouvoir de Moché et de sa Torah pour faire prévaloir une société égalitaire sans Torah. Tout cela a été et est constant dans le judaïsme. Rien de nouveau.
Mais, comme pour Hanouka, il y a une poignée de personnes en Israël, une minorité du peuple juif qui a foi, qui construit et qui croit que l'huile de la Torah tiendra jusqu'à la libération. Mais il faut au moins être ici pour faire ce miracle de l'huile, contre la civilisation générale qui veut nous détruire.
On peut mettre dans un plateau de la balance tout ce que l'on peut vivre hors d'Israël, et dans l'autre plateau de la balance le service que l'on peut rendre à Israël, à tous les Juifs du monde et au monde en construisant Israël comme lieu de Torah et de protection unique du peuple juif. Et, dans notre courte vie, le jugement est clair.
N'invoquez pas la peur ou l'inconfort ou l'insécurité: même les jeunes d'Israël font le choix moral, près de 80% expriment leur volonté de servir dans une unité combattante. Et ils sont tous bien informés sur les risques. Mais ils ont la volonté de défendre les Juifs, le lieu de vie, le patrimoine.
Venez réaliser le miracle de Hanouka en Israël. On a une seule vie à réussir pour le meilleur du meilleur. Et ensemble ce sera possible. C'est nous qui devons allumer la lumière, pas le Ciel, pas les gouvernements européens.
Est-il vraiment honnête de dire "l'an prochain à Jérusalem" jusqu'à 120 ans. Ceux qui ont utilisé cette formule ne pouvaient pas y monter et manifestaient leur détermination. Ce n'est plus notre problème.
Et n'invoquons pas la difficulté économique, car l'alyah de masse des Juifs d'URSS a montré qu'une alyah de masse résoud son problème économique car elle apporte ses propres consommateurs et toute sa structure économique.
Quand nous allumerons chaque soir une lumière de plus, aurons-nous fait un pas de plus pour sauver Israël et donc les Juifs dans le concret?

Voici la page d'étude sur Hanouka: http://www.modia.org/infos/etudes/hanouka.html
Que chacun reçoive ici mes voeux très personnels de lumière pour la fête de 'Hanouka. Je ne pourrai pas répondre à chacun.
En cadeau de 'hanouka, je vous offre mes photos sur la lumière de Jérusalem. Ouvrez ces images, chacune ouvre une suite de photos de lumières:

http://www.modia.org/galerie/mefoto.html

------------------------------------------------------------------------


Juif essayant en vain de cacher ses signes distinctifs selon les directives reçues avant d'entrer à l'école (lire le texte. Caricature d'une époque à ne pas oublier).

Ah oui! A 17h12, il y a quelques instants, Jacques Chirac le Président de la République FRAAANçaise s'est prononcé en faveur d'une loi interdisant les tenues ou les signes religieux "ostensibles" dans les établissements scolaires, et s'est de plus déclaré opposé àla mise en place de deux jours fériés supplémentaires pour équilibrer la laïcité dans la conscience des composantes françaises: Jour de Kippour et Jour de l'Aïd el Kébir. Allez vous faire voir ailleurs, ici c'est la France univoque, laïque et non communautaire...
Voici l'extrait idéologique principal: "La laïcité est inscrite dans nos traditions. Elle est au coeur de notre identité républicaine. Il ne s'agit aujourd'hui ni de la refonder, ni d'en modifier les frontières. Il s'agit de la faire vivre en restant fidèle aux équilibres que nous avons su inventer et aux valeurs de la République (...)
Mais le monde change, les frontières s'abaissent, les échanges se multiplient. Dans le même temps, les revendications identitaires ou communautaires s'affirment ou s'exacerbent, au risque, souvent, du repli sur soi, de l'égoïsme, parfois même de l'intolérance (...)
Le communautarisme ne saurait être le choix de la France. Il serait contraire à notre histoire, à nos traditions, à notre culture (...) C'est pourquoi je refuse d'engager la France dans cette direction. Elle y sacrifierait son héritage. Elle y compromettrait son avenir. Elle y perdrait son âme. (...)"

Voir ici les réactions des officiels des groupes identitaires en France (http://www.lefigaro.fr/politique/20031217.FIG0329.html=), en général favorables immédiatement alors qu'avant le discours les responsables musulmans s'offusquaient de la préparation de la loi. Ils sont tous rentrés dans le rang, verbalement car cela est trop subit pour être profond. Cela aussi demandera une analyse ultérieure. Sur les officiels communutaires, le rappel à l'ordre de Chirac leur a fait mettre les mains sur la couture du pantalon immédiatement: "mais bien sûr Monsieur le Président".

Nous sommes professionnellement analyste et avons travaillé et publié sur ces questions depuis plus de vingt ans. Voir ici la liste de mes publications scientifiques sur ces questions: http://www.modia.org/publications/index.html
Il nous faut voir la structure qui se révèle dans le discours et qui devient pédagogie et force de loi. Ce qui est grave, c'est que des intentions bonnes certainement révèlent des modèles d'attitudes mentales et relationnelles très négatifs envers autrui qui deviennent des comportements d'exclusion. Nous sommes retournés dans les discours que l'on entendait il y a des décades. Autrui n'est vu que sous une forme négative qui conduit à des conclusions législatives graves.
Il y a un manichéisme: laïcité bonne-communautarisme mauvais ou moi-autrui. Et autrui est défini dans ce manichéisme bon-mauvais. Rien de son identité et appartenance n'est reconnu comme bon: "les revendications identitaires ou communautaires s'affirment ou s'exacerbent, au risque, souvent, du repli sur soi, de l'égoïsme, parfois même de l'intolérance". D'autres pays comme les USA ont un sentiment national beaucoup plus fort que le sentiment français et des pratiques d'intégration puissantes (chant national main sur le coeur, célébration collective de l'intégration, serment, etc) mais aussi avec une reconnaissance et une place pour l'identité personnelle et de groupe avec toutes les manifestations qui y sont jointes.
Dans la France dont Chirac révèle par sa voix la structure mentale, la mort est présente (le sacrifice, la perte de l'âme), si on laisse à la vie de l'autre sa place: "je refuse d'engager la France dans cette direction. Elle y sacrifierait son héritage. Elle y compromettrait son avenir. Elle y perdrait son âme."
Nous ne déplorons pas les paroles d'un homme Chirac, nous déplorons que ces attitudes existent encore et que le porte-parole structurel d'un peuple dans l'histoire reprenne ces discours qui ont abouti à tant de drames séculaires sur ce qu'il fallait faire pour ne pas perdre l'âme de soi et d'autrui. Cette "mentalité" a dérivé vers les persécutions chrétiennes contre les Juifs pour sauver l'âme et, récemment, dans les conduites pétainistes pour sauver la France des communautarismes menaçants. Il est impossible de ne pas faire cette analyse, surtout aux heures où la France s'estime en danger, et veut prendre des mesures qui la sauveraient du mal qui s'étend. Le discours de Chirac a redonné légitimité aux mentalités et discours d'exclusion de l'autre défini comme négatif, dangereux: "les revendications identitaires ou communautaires s'affirment ou s'exacerbent, au risque, souvent, du repli sur soi, de l'égoïsme, parfois même de l'intolérance". C'est la philosophie qui s'était exprimée dans la pensée pétainiste, vue comme positive, bonne, nécessaire par la majorité des Français et qui, logiquement, a dérivé vers ce que l'on sait. Analyser et rappeler les enseignements de l'histoire n'est pas accuser, c'est avertir au nom de l'estime que l'on a pour autrui.
Si tout ce qui s'est passé dans notre génération ne l'avait pas encore fait comprendre jusqu'à cette déclaration de 17h du 17 décembre, on le sait clairement: en France, fille aînée de l'Eglise, soyez français, fêtez Pâques chrétiennes, Noël. Et si vous manque votre identité plénière, vous pouvez vraiment la vivre comme font les Français, dans votre pays, il n'y a pas place pour vous ici, cela est dit clairement et on en a tiré les conclusions: pas de place pour une reconnaissance collective quelconque donc pas de jour férié pour une expression d'identités communautaires autre que la seule. Le commandement: Tu aimeras ton proche comme toi-même" n'existe pas dans cette philosophie. C'est une pensée unilatérale et qui n'admet pas le composite (contrairement à la démocratie USA ou de Grande Bretagne qui concilient les deux données). Et ces pensées autorisent ensuite les conduites déplorables. Et quand cela est défini par l'autorité morale essentielle, tout devient permis dans la gravité. Que l'on ne dise pas ensuite: nous ne savions pas, car nous savons par l'histoire récente, non pas en théorie universitaire mais dans les faits dont un pays est porteur. Il récidive.
Une année, j'étais en Angleterre un Chabbate et il y avait juste le miniyane à la synagogue, l'un des Juifs avait une casquette à carreaux et un manteau digne des détectives de films (il ne manquait que la pipe mais c'était un Chabbate!), un autre portait avec raideur un haut de forme et costume trois pièces, un autre était en kilt et casquette à pompon, etc. Quelle tolérance. Dans la rue, des sicks en turban passaient et des jeunes traînaient la savate. On était à 50 kms de la France uniforme, laïque et obligatoire. Le comique n'était pas là bas mais que la France s'estime tolérante et donneuse de leçons.
A Montréal, chaque semaine des Juifs protestent contre la désinformation avec drapeau d'Israël exhibé. A Paris une amie en a fait autant et s'est fait remettre rapidement à l'ordre par les membres de sa communauté lui demandant de ne pas se faire remarquer.
En Israël, les Juifs ont le droit de se déguiser comme ils l'entendent, et ils ne s'en privent pas, et même d'aller manifester avec les Arabes et pour les Arabes anti-israéliens. Où est la tolérance?
Contre la tolérance ostensible, la France de Chirac a choisi la raideur laïque uniforme et ostensible. Cela n'arrêtera pas l'histoire et ne réglera pas l'avancée d'un islam non intégré.
Finalement, tout cela aidera les Juifs à comprendre qui ils sont. Etre ou ne pas être, to be or not to be, lihiote o lo lihiote, c'est la question. Alors un grand merci à frère Jacques, frère Jacques, ding ding dong, ding ding dong. Il va réveiller beaucoup de Juifs qui finiront par comprendre que leurs ancêtres n'étaient pas les Gaulois.

Une question importante devrait quand même être posée d'urgence:
pourquoi la France, malgré ses fautes criminelles d'avoir pourchassé les signes ostensibles de judaïsme de 40 à 44, est-elle reprise par cette nouvelle chasse aux signes ostensibles du non-français? Comme si elle n'avait rien appris.
Notre génération a vu les Juifs clandestins en France, la chasse aux signes ostensibles de "non Français". Voilà que cela reprend la chasse au faciès différent sous couvert d'anti-religion. Les psychologues, sociologues et historiens doivent pousser un cri d'alarme devant la phobie du différent ostensible qui reprend en France! Seul le Dupont protestant ou catholique non ostensible puisqu'il est la seule norme et n'est donc pas défini est acceptable. Souvenez-vous de cette philosophie nationale récente:

La propagande pétainiste faisait déjà la chasse aux signes ostensibles: "un Juif dépisté, c'est un raid évité" enseignait-elle.
Et elle organise une formation des Français pour dépister les signes ostensibles de ceux qui ne sont pas conformes à l'idéologie nationale. C'est la fameuse exposition "Le Juif et la France", au Palais Berlitz en 1941 qui eu un immense succès.

Les enseignants français vont donc à nouveau recevoir cette formation.

Voici, selon les directives de l'époque en notre génération, un groupe à droite de bons Français à signes ostensibles admissibles, et à gauche l'exhibition ostensible de signes non conformes à l'idéologie:

Heureusement qu'il ne va pas à l'école car il devrait enlever ces signes ostensibles de sa religion. Effectivement, ensuite, on lui demanda aussi de quitter l'ordre des médecins, des avocats, la fonction publique, toujours à cause de ses signes ostensibles.
Des enfants, éduqués à dépister et refuser les signes ostensibles de l'autre par rapport à la culture majoritaire (car on ne peut pas cacher le fait que le rapport et la loi surgissent en raison de la manifestation des signes de deux cultures minoritaines, juive et musulmane) en viendront inévitablement à la conclusion d'une guerre des boutons tragique:

Il faut être lucide sur ce qui se manifeste, sur la répétition de la dynamique, sur le scénario identique de mesures étatiques typiques d'une certaine culture française qui, hier aussi, s'habillait de beaux préceptes. L'étiquette est différente, la potion est la même. Ne pas l'avoir analysé ni compris ne change pas le problème réel et grave.

C'est celui de responsables politiques qui essaient de détourner les problèmes simplement en exigeant des minoritaires de cacher leurs signes ostensibles de différence.

Comme le montre cette caricature pétainiste, on ne peut pas cacher ces signes, religieux ou autres. Et on est arrivé ainsi chez des bons Français à la conclusion autorisée ensuite légalement:

Le seul problème est clair: les politiciens français sont-ils prêts ou non à accepter les caractères ostensibles d'autrui. Si non, si une loi l'interdit, on est revenu au glissement vers les démons français bien connus, tragiques, crimes contre l'humanité. La France a pris la pire des analyses et des mesures, elle ne va faire que réveiller ses pires démons. Imploser. Que la France n'oublie jamais de quoi elle a été capable en suivant ces idéologies d'interdiction et de dépistage envers les minorités et que ses fantasmes internes si dangereux existent, c'était notre génération qui avait trouvé le moyen propre de sauver son âme des défauts d'autrui (dessin d'époque sur ce qui s'est passé à la Gare de Drancy, concrétisation de la logique mentale certifiée dans les discours officiels avec la propreté et l'ordre dont la France a toujours démontré l'efficacité et la bonne conscience):

Nécessaire de lire cette autre page, ici par ce lien.
Et ce n'est pas parce que les musulmans sont pris à leur tour dans cette affaire, ni parce que des extrémistes musulmans sont aussi antisémites que nous ne verrons pas la source terrible de ces réactions françaises.
Nous souhaitons à la France de reprendre sa lucidité, de bien analyser où ces erreurs l'ont conduite dans le passé en notre génération, et de prendre des mesures contre sa propre politique incendiaire contre Israël qui a enflammé le racisme en France. Les mesures sont à ce niveau.
Certainement pas en s'attaquant à la kippa, procédé que Goebbels avait exploité avec le Juif Suss avec un grand succès en France!
On ne peut pas faire comme si tout cela n'avait pas existé, surtout quand les signes se renouvellent. Les analystes professionnels, au moins, ont à le dire ouvertement, ils sont libres. Tout bon Français, connaissant l'histoire devrait dire: "Touche pas à mon pote, touche pas à sa kippa".
Diffuser cette analyse, sans copyright.

Un journal ose montrer les opinions critiques face au discours de Chirac, même chez les responsables et membres communautaires et avertit lui aussi des risques vers lesquels on se précipite. Lire ses différentes pages : http://www.liberation.fr/page.php?Article=166277
Jacques Chirac sort l'artillerie laïque
«Sur les jours fériés, le débat est lancé»
Décryptage des principales annonces
Désintégration
Le doute l'emporte sur les satisfecit
«Si c'est ça, je ne me sens plus française»
«Enfin un texte sur lequel s'appuyer»
«Respecter le vécu»
A savoir


Bulletin de Modia 17 décembre , 22 Kislev
Le ton monte en Israël. Réfléchissez, non pas en raison d'appartenances politiques mais sur le fond, et avec le recul de l'histoire juive. Surtout, évitez de vous laisser manipuler par les médias mais prenez l'axe de la Torah. Et sentez vous responsables et impliqués en direct, c'est votre terre, où que vous habitez. Vous en êtes le maillon actuel. N'utilisez pas l'argument irresponsable qu'il ne faut pas parler des difficultés, et que ce serait de la calomnie et médisance (lachone ha ra). Ce procédé est une supercherie mentale car nous avons à tenir nos responsabilités envers notre pays comme envers nos enfants et nous ne nous cachons pas les difficultés qui peuvent leur nuire.

Sharon dit et redit et aussi par proches interposés qu'il prône des mesures douloureuses, la déportation de Juifs depuis leurs implantations (léhaâvir yéhoudim mibatéhem) comme gage aux Palestiniens. Et la droite sous de multiples formes s'engage avec force contre Sharon:
- La collectivité de Judée Samarie déclare par son Secrétaire général qu'il se retrouvera sans gouvernement (roch memchala béli memchala) s'il passe à l'action.
Ils organisent un Comité de visites sur le terrain (maté siourim), un comité d'explication (maté asbara) avec comme slogans: "le retrait des implantations est une fuite sous les tirs de l'ennemi, c'est la destruction du sionisme, de la raison d'être sur la terre d'Israël, solution n'ayant aucune logique ni aucune intelligence, une catastrophe, un prix donné au terrorisme". La lutte sera ministérielle avec démission de ministres, parlementaires et extra-parlementaire. On parle du rassemblement de 10000 personnes sur une implantation que Sharon ferait évacuer, ce qui demanderait une force d'au moins 40000 personnes pour vaincre la résistance passive. La détermination des deux côtés rend l'affrontement probablement très dur et dangereux pour notre société.
- Plusieurs centaines de rabbins qui ont d'autres fois pris position contre Oslo vont se réunir à nouveau pour prendre des positions halakhiques qui seraient très dures si l'on en juge par le passé. L'ex Grand rabbin d'Israël, Mordékhaï Eliahou, est vu comme le chef de file de cette tendance. Le Rav Chélomo Aviner déclare aussi sur les ondes qu'on ne peut pas plus abandonner la terre d'Israël que l'on n'abandonne pas son épouse. Le sar (ministre) Elone a déclaré qu'il irait sur le terrain s'associer aux militants qui s'opposeront aux mesures.
Revoyez la page http://www.modia.org/infos/israel/conflit.html#terre
et toutes les autres concernant la terre d'Israël en page d'accueil, 11e partie.

Pour réfléchir également. Une mère monoparentale de trois enfants a fait un chèque sans provision de 1200 chéqels et se retrouve en prison, conformément à la loi. Le ministre Chinouï de la Justice n'a pas empêché ce scandale. Les enfants se retrouvent sans leur mère et elle ne pourra aucunement trouver cet argent en prison.
Autre forfait: le ministre Chinouï de l'Intérieur Poraz a supprimé les avantages de nouvel immigrant aux convertis en Israël par mesure contre les rabbins et parce qu'on ne lui permet pas d'attribuer la nationalité israélienne aux non-juifs à qui il veut la donner. Voilà une mesure strictement contre la Torah qui prescrit de ne faire aucune distinction entre les convertis et les autres fils d'Avraham, et elle interdit également d'importuner le guér. Le scandale est que les rabbins ne soient pas descendus dans la rue, eux qui connaissent la Torah, pour s'opposer à cette mesure et n'ont eu aucune réaction à ce jour alors que des guérim, sans famille et sans ressources dans le pays sont dans des conditions innommables de misère.

Troisième problème.
Environ la moitié des Juifs ne vivent pas en Israël et ne font pas vivre Israël.
Mais un rapport du Ministère de l'Intégration (misrad ha qlita) nous apprend aussi que 709000 israéliens sont "descendus" d'Israël comme on dit en hébreu. On dit yérida (descente) pour ceux qui quittent Israël et montée (alyah) pour ceux qui se rendre en Israël car leur être monte.
La majorité (un demi million) est allé aux USA, 30000 sont en France, 30000 au Canada, 20000 en Grande Bretagne, 20000 en Australie; Israël consacre encore des efforts importants comme s'il n'y avait pas assez de problème à résoudre pour inciter ces yorédim à rentrer. 70000 sont revenus ces dernières années.
Et prions pour nos dirigeants: http://www.modia.org/priere/prierter.html
Sharon va faire un important discours qujourd'hui où il dévoilerait son plan.
Il a aussi de nombreux soucis car son fils Guilad Sharon, le trésorier familial a perdu son procès d'appel dans lequel il demandait la permission de ne pas transmettre les pièces comptables qui risquaient de l'inculper alors que la loi autorise le silence du suspect, dans l'affaire des millions de dollars lors de la campagne électorale du père, et des avantages donnés au généreux donateur. Mais Sharon est un guerrier, et la guerre sur le terrain le dynamise comme jamais. Et il sait qu'il y a une longue tradition de fermeture de dossiers de ce type par complaisance pour les grands leaders de différents partis. Pas pour la mère qui n'a pas 1200 chéqels. La Torah a dit maintes fois ce qu'elle pense de tout cela, et où cela nous mène... Si on ne change pas nos pratiques scandaleuses.

Comme il y a certains Juifs pour qui Israël doit être avant tout un beau rêve, et non pas une terre de vie qui peut être très difficile, je compatis à leur déception devant l'actualité et je remonte leur moral. Tout peut aller mieux regardez l'humour de ce site dont je ne comprends pas un seul mot de hollandais (bonjour, cher Ernest Gompers) http://www.student.kuleuven.ac.be/%7Em0116986/images/saddam_big.jpg
et ayons ce même optimisme:

Mais attention, les rasoirs cachers doivent être munis d'une grille entre la lame et la peau! Consultez votre rabbin, mais posez-lui aussi d'autres questions plus vitales.
Dans le même sens d'humour, Bush vient de se prononcer officiellement contre les accords d'Oslo, contre le Plan de Genève de Bellin, contre le retrait unilatéral proposé par Sharon et Olmert et Limor Livnat. Cela vous surprend? Il vient de déclarer qu'il n'y a pas d'issue dans les décisions unilatérales, or Oslo fut un abandon unilatéral par Israël de la sécurité sur des territoires et leur remise à des terroristes armés avec immunité, le Plan de Genève est même un plan de retrait de la souveraineté sur le Mont du Temple, et les mesures de Sharon et Olmert et Limor Livnat sont encore une répétition des accords d'Oslo sur une autre part de la terre d'Israël sans aucune mesure contre les terroristes. Ce sont un nouveau cadeau au terroristes.
Mais des commentateurs mal intentionnés contre Bush disent qu'il parlait seulement de mesures unilatérales si la partie palestinienne n'est pas présente à ces mesures dans un cirque médiatique nommé accord de paix. Ce qu'il faut pour Bush, et pour tous sauf la Micronésie et l'Italie semble-t'il, ce sont des belles photos qui le feront monter dans les sondages, avant qu'Israël se retire et que les terroristes reprennent de plus belle l'offensive depuis un territoire plus large et une immunité plus assurée. S'il y a ce cirque médiatique, Bush est pour les mesures unilatérales de retrait d'Israël et contre les mesures de protection d'Israël comme la barrière de sécurité et il le répète tous les quelques jours.

Bulletin de Modia 15 décembre , 20 Kislev

Hussein d'Iraq, celui qui a tant tué et menacé rend des comptes.
Comment réagiront ses complices de l'intérieur et ses soutiens bien connus de l'extérieur y compris en Europe? Après des déclarations d'approbation, les réactions commencent déjà sur l'humiliation inadmissible infligée au monde arabe par cette réddition et par la coopération du vaincu et son jugement prochain pour crimes contre l'humanité. Un coup dur pour les partisans du terrorisme, pour les partisans du marché avec les dictatures arabes avant le respect de la morale. Ces mêmes sources soulignent qu'Israël se réjouit de cette capture.
Chez les officiels Palestiniens, silence total après la capture. C'est l'amertume et la réflexion sur plusieurs points:
- est tombé celui qui finançait officiellement les terroristes suicidaires et leurs familles et que les Palestiniens soutenaient officiellement. Réflexion sur l'erreur quant à l'invincibilité de leurs choix politiques une fois de plus.
- le leader qui envoyait à la mort les Palestiniens avec leur accord a menti sur sa capacité de détruire Israël, il a menti sur le devoir de se défendre et d'aller à la mort pour la cause, et cela comme d'autres grands leaders comme Barghouti qui se sont rendus pour ne pas perdre leur vie et n'ont pas combattu alors qu'ils envoyaient les autres à la mort suicidaire. C'est le silence abattu face à ce fait, comme sur le fait que depuis le problème des prisonniers exhibé par la presse internationale, toute une classe de capitalistes palestiniens s'est développée dans les territoires et à l'étranger indifférents au sort de leurs frères, à quoi il faut ajouter la corruption financière des leaders.
- mais la connaissance du terrain par tous les experts ne donne pas pour autant un espoir que ce monde arabe divisé en catégories très diverses et hostiles dans la réalité soit prêt à évoluer vers la démocratie. Le procès public de Hussein sera exploité une fois de plus dans ces milieux comme un outil mondial de haine envers l'Islam afin de continuer avec plus d'extrémisme la lutte contre l'Occident. La position d'Israël ne sera modifiée en rien à travers tout cela. Israël n'a d'issue que dans ses valeurs, et dans l'éducation par la Torah, aucun salut dans les combats des grandes puissances entre elles. Le travail des Juifs et des Israéliens est d'abord de réaliser la fraternité effective et matérielle dans la société israélienne, d'être présents dans ce combat, de transmettre la Torah à tous les Juifs qui sont de bonne volonté mais ignorent leur héritage; on n'avance guère sur ces plans, beaucoup visant d'abord leur confort individuel, se complaisant dans la connaissance qu'ils accumulent et thésaurisent pour eux-même sans partager, et se contentant d'éviter ceux qui sont différents d'eux sociologiquement, en se louangeant réciproquement dans leur petit groupe. Il n'y a aucune issue dans cette idéologie contraire au vé ahavta lé réâkha kamokha, tu aimeras ton proche comme toi-même. Cela suffit de le traduire "tu aimeras celui qui est comme toi".
- Israël et les Américains, logiquement, sont maintenant placés devant une logique: pourquoi ne pas passer en jugement un autre dictateur meurtrier et corrompu, Arafat? qui a agi continuellement contre les lois reconnues par l'humanité par le terrorisme. Les Américains sont passés aussi devant un autre problème: découvrir Hussein, c'est découvrir publiquement de nombreux aspects non brillants de la coopération de l'Europe avec le tyran, cet aspect est souligné par des diplomates américains. Le problème est sérieux.
- En Israël, le parti Chinouï continue son attaque contre les formes de l'Etat juif et va déposer une proposition de loi pour casser les mariages traditionnels juifs.
- L'Etat déclare la guerre aux quelques familles de la pègre qui contrôlent le marché de la prostitution, de l'esclavage des femmes, des salles de jeux interdits, etc. et qui n'hésitent pas ces derniers temps à liquider leurs adversaires.
- 7 hassidim de Breslav qui bravaient continuellement les interdictions de l'armée d'aller prier sur la tombe de Yossef le tsaddik et ont été blessés vont passer en jugement. Ils déclarent qu'ils continueront et qu'ils sont blessés par le refus de l'armée de protéger les Juifs qui vont prier sur les tombes des Patriarches et les remettent aux Palestiniens. L'armée réplique qu'elle doit mobiliser des forces considérables pour les protéger au lieu de se consacrer à la lutte contre le terrorisme.
- Plus de 40 avertissement précis sur des préparatifs d'attentats et un neutralisé à la dernière minute avant la réalisation.
- Bush et Powell tapent sur la table et disent qu'ils s'opposent aux mesures unilatérales que Sharon a annoncées en cas d'échec des pourparlers avec les Palestiniens. Immédiatement, Sharon s'incline et rappelle publiquement qu'il tiendra ses engagements envers la feuille de route et se rétracte ainsi. Que fera-t'il entre ses différentes déclarations? Il semblait miser un peu sur la chute de Bush dans les sondages mais l'arrestation de Hussein vient perturber ces plans.
- Devant les projets de Sharon et de Olmert de déporter vers l'intérieur les Juifs de Netsarim dans la Bande de Gaza, plus d'un milliers d'Israéliens sont allés passer leur Chabbate à Netsarim pour marquer leur identification à ces Israéliens de Netsarim. La lutte est ouverte entre le courant nationaliste et Sharon.
- Péres et Lapid de Chinouï se rencontrent pour envisager l'entrée de la gauche dans le gouvernement Sharon au lieu de la droite nationaliste.
- Le Juge Baraq de la Cour Suprême reconnaît à ceux qui n'ont pas à manger le droit de porter plainte contre l'Etat. Un fait sans précédent dans les Etats.
- La procureur de l'Etat Arbel a donné une conférence dans laquelle elle a fait allusion directe aux 3 millions illégaux qui auraient été donné à Sharon et ses enfants pour sa campagne électorale, selon les accusations de la police, en disant: je ne connais personne dont les amis lui donnent plusieurs millions de dollars sans raisons précises. Le fils Sharon a perdu la procédure par laquelle il tentait depuis longtemps de ne pas transmettre à la police les documents comptables demandés.

Bulletin de Modia 11 décembre , 16 Kislev
- Abou Ala fait ses relations publiques en disant "venez, rencontrons nous pour reconstruire la confiance". Mais la réalité est autre:les attentats sont déjoués par Tsahal à la dernière minute, Abou Ala déclare qu'Israël ne peut pas prendre la terre palestinienne quand Sharon déclare que si Abou Ala continue à ne rien faire contre les organisations terroristes, Israël prendra des dispositions unilatérales. Et Abou Ala déclare que les Palestiniens ne vont pas rester sans riposte. Le Hamas annonce que la pause apparente des attentats n'est qu'un creux de vague entre deux montées, etc. Et les anciens dirigeants des services de renseignements déclarent que c'est le Hamas qui va succéder à Arafat. Non pas forcément comme pouvoir étatique, mais comme la principale force effective. En tous cas, ils insistent sur le fait qu'il n'y a aucunement de rivalité meurtrière entre toutes les organisations palestiniennes et qu'elles ont une collaboration financière et d'action contre Israël. Leur rapport complet va être diffusé prochainement.
- Sharon veut sacrifier des implantations juives et leurs habitants comme geste de bonne volonté envers les Palestiniens. Une fois de plus, l'utopie juive où on croit qu'on serait plus aimé en se détruisant, car Arafat a répondu immédiatement que Sharon peut enlever ses implantations mais que cela ne changera rien du tout.
- Les habitants des implantations juives lancent une campagne de relations publiques en Israël pour que le peuple s'identifie avec eux, comme les habitants du Golane avaient réussi à le faire quand Rabin voulait lacher le Golan. Les mots de "trahison" ont été entendu sur les ondes envers Sharon de la part de responsables de ces implantations.
- Olmert a parlé devant les cadres du Likoud et les a attaqué de front en parlant de leur irréalisme, comme un leader de gauche et se présentant avec un discours de type gouvernemental, comme Sharon quand il dit au Likoud qu'il est le leader du pays et n'a rien à voir avec le Comité central d'un parti y compris le Likoud. Les mots violents ont fusé contre Olmert.
- La majorité des cadres du parti travailliste sont pour l'insertion dans le gouvernement Sharon pour remplacer la droite afin que Sahron puisse faire la politique de la gauche. Sauf quelques extrêmistes dont l'habituel Burg s'y opposent. Péres hésite, c'est son habitude aussi.


Bulletin de Modia 10 décembre , 15 Kislev
Nouvelles en bref, pour réfléchir. Serrez vos ceintures, et attention aux idées simples, elles ne conviennent pas à ce qui se vit en Israël. Préparez vous à réagir en disant: je lis non pas pour critiquer, non pas avec l'intention de dire que tout va mal en Israël, mais avec l'intention d'améliorer et les journaux prennent l'offensive en ce sens. Merci à la presse. Et ne jamais oublier que la majorité du peuple construit lentement dans un grand dévouement, un grand idéal, énormément de mitsvotes et de tsédaqa, et donne vraiment sa vie pour Israël et pour un peuple qui est persécuté dans le monde. Quant aux politiciens, le système fait que beaucoup sont ici un peu comme partout ailleurs. Mais ils ne sont pas tout Israël.
- Sharon continue ses manoeuvres pour appliquer son plan de cession partielle de la terre d'Israël aux Palestiniens, et de déportation de populations juives vers l'intérieur: les réactions sont vives chez les Juifs de Judée Samarie qui savent de façon de plus en plus certaine qu'on va les déloger de la terre ancestrale. Sharon travaille psychologiquement pour faire monter cette tension vers l'irréversible en prenant des contacts avec les leaders de gauche pour tenter de mettre sur pied un gouvernement d'union de la gauche avec le Likoud et sans les partis religieux sionistes ni sans la droite nationaliste. On ne comprend pas pourquoi, quand les mouvements terroristes réaffirment plus que jamais leur volonté d'action contre tous les Juifs pour, selon leurs termes, la libération de la terre palestinienne jusqu'au dernier pouce et l'élimination des Juifs de cette terre palestinienne (leurs termes), et on ne comprend pas pourquoi les Juifs s'acharnent ainsi à s'entredéchirer avec plaisir; à renier leur héritage, à ne pas établir le pays selon les valeurs de la Torah officiellement. Ni pourquoi Sharon renie tout ce qu'il a dit dans le passé sur le droit du peuple à cette terre.
Le calcul de Sharon est simple: il a 40 députés de la Knesset avec le Likoud, et 15 avec Chinouï qui resterait. Il est prêt à perdre les 6 du Mafdal sionistes religieux et les 7 de la droite nationaliste pour gagner les 19 du Parti travailliste. Mais ce dernier a une peur panique d'être roulé dans la farine par Sharon et le Comité central du Likoud proteste.
Précisons que Sharon n'a aucunement l'intention de démanteler les nombreuses constructions illégales des Arabes mais uniquement celles des Juifs. Et la liste est publiée des premières visées: Ganim 38 familles, Karite 20 familles, Morag 29 familles, Netsarim 59 familles, Kfar Darom 58 familles. Le comique est (si l'on peut dire) que tout le judaisme mondial protesterait si on faisait cela dans un autre pays, ou tout le monde protesterait si Israël faisait cela à des Arabes, mais cela est surréaliste que cela soit fait par des Juifs contre des Juifs dans le pays des Juifs pour le donner aux ennemis qui le disent explicitement. Aujourd'hui plus besoin des antisémites, on fait leur travail de destruction soi-même. Et le comique, c'est que l'on sera quand même condamnés car on n'en aura pas fait assez. Mais il y aura un grand gain: ces politiciens auront quelques poignées de main de félicitations de chefs de nation, cela vaut tout l'or du monde. Cela ne durera qu'un jour, mais que ne ferait-on pas pour cette photo en fin de carrière! C'était le but de toute la vie politique.
Les habitants des implantations (itna'halouyotes) sont en état de mobilisation (guiyous) total pour réagir à ces mesures. On peut donc évoluer vers des confrontations graves.
- Parallélement, la Cour suprême continue dans la même direction sa politique obstinée de destruction des éléments religieux de "l'Etat juif" (ainsi qu'est définit légalement l'Etat d'Israël dans ses lois fondamentales), et vient d'autoriser la vente de viande de porc dans des villes israéliennes, contrairement au status quo depuis la création de l'Etat. Alors que la Cour suprême n'a aucun pouvoir législatif mais uniquement de contrôle de l'application juste de la loi. Quand les juges se comportent de façon illégale et antidémocratique, on est très mal parti. Résultat: nouvelle dégradation, le député religieux 'haridi Porouch a traité le Président de la Cour suprême de Président porc ('hazir) et s'est fait expulser de la Knesset en séance. Il a ajouté Président du porc. Le Président de séance lui a demandé s'il en restait à cette version acceptable, il a récidivé: Président porc, et a été expulsé et va passer devant la commission d'éthique de la Knesset. Pas le Président qui casse l'image d'Israël.
- Parallélement, dans le même sens, le ministre de l'Intérieur Poraz du parti extrémiste antireligieux, exige le droit d'attribuer à qui il veut la nationalité israélienne "en raison d'un apport à l'Etat dont il déciderait", ce qui veut dire clairement dans sa conception: introduire le maximum de non-juifs pour casser le caractère juif et religieux d'Israël. Cela veut dire aussi faire entrer les blancs non Juifs de l'ex URSS pour modifier l'équilibre démographique. Par contre, les noirs d'Ethiopie continuent à se voir ne pas appliquer les mêmes critères et ne peuvent entrer qu'au compte goutte et restent dans des camps dans la souffrance en Ethiopie à attendre. Et il lutte pour les conversions à la va vite et non halakhiques. Voilà la gauche laïque des droits de l'homme, sauvagement anti religieuse.
- Maariv continue à publier le scandale des salaires mirobolants en cette période de crise économique et de faim où ne sont pas rares les petits salaires de 3000 chéqels et ceux qui n'ont pas cette somme pour vivre. Cette fois Maariv s'attaque aux leaders des associations de bienfaisance qui se remplissent les poches avec les dons sollicités. Le Secrétaire général de Pithone lev (Coeur ouvert) d'aide aux affamés s'accorde un salaire de 250000 chéqels par an et 60% des dons vont aux salaires des 5 cadres... Cadre de la Wizo: 62000 chéqels par mois! Qui ne voudrait être ce cadre de la Wizo? Cadre de Aline d'aide aux enfants handicapés: 73000 chéqels. Faut-il fuir ces associations et leur couper les dons? Certainement pas, mais il faut exiger l'arrêt de ces scandales de détournement des fonds et des intentions des donateurs car ces associations ont des buts importants.
Conclusion: Rien de neuf en tout cela, la haine fraternelle a commencé entre Caïn et Abel et continue, nous n'avons pas beaucoup progressé. Les mensonges politiciens ont commencé aussi avec Qorah et les explorateurs et ces racines continuent à prospérer. Nous ne jetterons pas l'enfant avec l'eau sale du bain. Et nous avons toujours le bon mode d'emploi de la Torah pour vaincre nos tendances suicidaires, c'est le travail que nous avons à faire. Ici, Maintenant. Avec espoir (tikva), persévérance (atmada), joie (sim'ha) et force (koa'h). Et ne disons pas "si D.ieu veut" car D.ieu veut, c'est nous qui, souvent, ne voulons pas. Et sommes les seuls responsables. Nous avons toujours la bérakha et toute la Torah, et toute la achga'ha, la présence qui protège. Si nous ne sabotons pas tout cela avec obstination. Pourquoi n'entend-on pas nos leaders moraux rappeler à TOUT le peuple nos obligations envers nos valeurs quand nous sommes dans de telles crises morales? Pas prendre position sur les questions politiques précises. Pourquoi? Demandez-le leur, harcelez-les pour entendre leur enseignement sur ces valeurs dont notre société crève de ne pas les entendre. Auraient-ils peur simplement de perdre leur emploi comme tout le monde en ce moment?
Le Grand Rabbin de Jérusalem, Chalom Messas, zal, a publié dans son livre Chémech ou maguéne la lettre qu'il avait envoyée officiellement en ce sens à tous les rabbins pour leur demander de descendre vers le peuple dans la rue pour l'enseigner car le peuple n'est pas responsable de ce qu'il ignore des valeurs de la vraie Torah. Il a publié aussi les... 2 lettres d'encouragement qu'il avait reçues et il n'y a rien eu de plus. Mais il a fait tout ce qu'il a pu. Et l'a fait savoir.
N'accusons pas les politiciens qui n'ont pas reçu de leurs frères ce que eux ont reçu et gardent. Cherchons comment partager plutôt que comment combattre l'autre en adversaire.

Bulletin de Modia 9 décembre , 14 Kislev
Pour bien commencer la journée, un nouveau poème: l'âge d'aujourd'hui.


La nouvelle paracha: Vayichla'h

Combattre pour accéder au niveau d'être "Israël".
Comment combattre. Comment concéder ou pas.
Le sens des mitsvotes et de la cachroute.

Les nouvelles
1- La grève des services publics continue et les négociations n'en finissent pas, preuve que les Juifs attendent le Machia'h. Et sont très patients malgré les souffrances.

2- Les problèmes éducatifs
ou plutôt le problème du manque d'investissement dans l'éducation éclate au grand jour avec les journaux qui font une place de plus en plus grande aux plaies de la société occidentale. Je préfère ne pas détailler mais en tirer la conclusion bien claire: on a tenu à élever hors des valeurs de la Torah et de l'identification à la tradition et on s'étonne du désarroi de cette jeunesse qui souffre de n'avoir pas de repères. Il y a environ 15 ans, j'étais conseiller personnel de celui qui venait d'être nommé pour diriger la nouvelle organisation interministériel de lutte contre la drogue, un ancien militaire évidemment comme si cela donne l'intelligence de ce problème. C'est moi qui ai rédigé, bénévolement, tout le rapport sur la politique à adopter, les structures à mettre en place, sur la base de mon expérience en Europe et en France. Un jour, le maire de Tel Aviv, inquiet de constater le développement de la droigue dans sa métropole réunit les quelques spécialistes et fit part des sa volonté d'augmenter les crédits. Je lui dis: "le problème n'est pas là, c'est celui de l'image que vous voulez donner à notre ville. Votre idéal est dans le slogan que vous lancez, "une ville qui vit 24 heures sur 24, comme si le fait que des bars soient ouverts jour et nuit est le suprême idéal. Es cela la formule magique que la population attend des édiles?"

3- Les politiciens ne semblent pas se soucier en priorité de ces problèmes éducatifs et s'occupent
surtout de faire la course au nième plan de réglement du conflit du Proche orient. En sortir un fait parler de soi. Et plus il sera dans le vent des autres nations, plus on parlera de vous dans le monde, vous serez invité, flatté, financé, voilà qui devient intéressant.
Le dernier en date est celui de Ehoud Olmert: il n'y va pas de main morte, et fait évacuer ou déporter ou transférer plus de 40000 Juifs pour remettre des zones entières aux "Palestiniens" qui, on le sait n'est-ce pas, ont une présence éternelle sur cette terre, la Bible en témoignant longuement, avec leurs royaumes d'Israël et de Juda, le Temple, la prière vers Jérusalem, etc. L'argument est qu'il faut séparer les populations et que la paix sera magique. Mais Olmert, comme tous les gauchistes, fait mine d'oublier qu'il y a beaucoup d'Arabes en Israël et il ne parle pas d'en déplacer un seul. Seuls les Juifs doivent déguerpir. Mais où est passée l'analyse juive et l'intelligence juive dans cette génération de politiciens? La faille de leur "raisonnement" si on peut encore mettre ce nom sur leurs proposition, est tellement flagrante.
Le résultat sera simplement, comme la sortie précipitée du Liban, que les terroristes palestiniens diront une fois de plus que les Juifs et Israéliens ont battu en retraite et qu'une nouvelle étape est franchie vers leur expulsion.

De quoi parlent les commentaires? Du fait que Olmert, étant le poulain de Sharon pour sa succession, Sharon aurait fait un banc d'essai pour son propre plan dont il répère sans cesse qu'il sera douloureux. Le Likoud prend très mal cette orientation et Sharon (l'ingrat et le lâcheur) fait comme si Olmert avait été trop loin. Olmert pleurniche et déclare : "mais mon plan c'est le plan Sharon". Ce dernier rigole. Il n'y a pas de pitié en politique.
Derrière tout cela, il faut bien comprendre le rapport des forces politiques:
- la gauche n'a aucun espoir de passer au pouvoir et de réaliser son plan. Les Palestiniens l'ont souvent répété: seul le Likoud peut faire réaliser le plan de la gauche.
- aussi la gauche travaille ardemment le débauchage de la nouvelle génération dans les partis du centre et chez le Likoud tout en leur demandant de rester dans leur formation.
- effectivement, nombreux sont les jeunes cadres de ce Likoud et du centre qui n'ont aucune idéologie, ils ont seulement un ambition personnelle considérable. Leurs opinions sont souvent proches de celles de Lapid ou de Mérets mais ils restent au Likoud car ils passent ainsi aux élections tandis que le Bélin adulé par toutes les capitales n'a même pas réussi à entrer à la Knesset. Voilà la réalité de ces nouveaux cadres que je ne veux pas nommer. Ils sont interchangeables et prêts à entrer dans n'importe quelle coalition.
- Sharon travaille dans le même sens. Il mise sur cette évolution, sur la sortie de la droite de sa coalition et l'entrée du parti travailliste; ainsi, avec une évolution dans le Likoud, son plan serait gagné et il recevrait la gloire qu'a eu Rabin sur la scène internationale.
- évidemment, à condition que le Comité central du Likoud ratifie ces changements complets d'idéologie du Likoud. Tout va se jouer là, et un peu également dans le Mafdal, dans le même sens. Pour l'instant, la colère gronde contre Olmert et Sharon indirectement mais on a déjà vu ce Comité central huer et siffler contre Sharon mais voter pour lui dans le silence de l'urne en craignant que les électeurs ne pardonnent pas d'avoir balayé Sharon.
- Tout cela est très petit, ne prend nullement en compte les dimensons de sécurité ni le destin juif, ni le refus des Palestiniens d'évoluer vers la coexistence et la paix. Ils le disent continuellement et encore à leur sommet du Caire.

Ce qui manque, c'est de se placer dans le plan d'un Israël assumant son rôle traditionnel des valeurs éducatives et morales, et qui serait vu alors comme une bénédiction par les autres nations. Certes, la haine durera contre cet Israël car la civilisation occidentale et islamique ont voulu et veulent se substituer à Israël, et ce problème n'a pas commencé en 1948. Rachi dit: c'est une halakha que Esaü hait Jacob-Israël. Mais, au moins, nous aurions la force incomparable de notre être véritable. Et nous avons les dossiers prouvés par l'histoire de ce qui se passe de bien lorsque nous vivons notre être, et combien les ennemis sont alors vaincus et s'éloignent.
Et, à ce niveau, chaque Juif est responsable, cela est clair. Nous n'avons pas à accuser les politiciens.
Tant que chacun ne prendra pas ses responsabilités, la situation d'Israël restera très précaire.





Ici, archives des bulletins précédents