Page d'accueil

Le Lév Gompers
Comment étudier
le Talmud
La Torah
L'étude
des 54 sections
Les poèmes
L'auteur
Ses publications
Livres et articles

S'inscrire
pour recevoir régulièrement les nouveautés du site
Nous écrire

© Conditions du copyright

Dufour SS

Nouvelles d'Israël, analyse, et prières

Par le Pr et Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
http://www.modia.org

Abonnez-vous au bulletin, en page d'accueil
pour recevoir en direct les informations
.

Ici, archives des bulletins précédents, faits,

analyses, photos, liens importants

 

  Liste ici des produits israéliens à acheter pour neutraliser les méchants ci-dessous qui organisent avec précision le boycott d'Israël en France

boycott/boycott.htm

solidarite-palestine

dignity

et son pilotage égyptien.

Des associations francaises et européennes appellent officiellement et illégalement au boycott d’Israel et des produits israéliens :
palestine-france
solidarite-palestine
palaestina.ch/ Suisse
protection-palestine
panorama dans le journal Le monde

Conscients, allez sur les sites qui promeuvent l’achat et la diffusion de produits israéliens chaque semaine :

http://www.g2pi.net/accueil.htm

http://www.comisrael.fr.st

La coopération Israël-Europe, ici.

Coopération affaires

Partnership

Voyages en Israël et hôtels

Ne pas coopérer avec les hommes publics européens qui nous boycottent et signent publiquement: liste ici.

ICI, l'analyse de la situation par les experts de l'armée israélienne, Tsahal
 

Où sommes-nous?
Ceux qui
nous défendent
Ici,
la réaction positive

Arafat et ses hommes détruisent les lieux saints juifs :
Destruction du Mont du Temple
les
traces juives sur le Mont du Temple
la tombe de Joseph, 
Jéricho

Agressions antisémites en France: (rechercher la liste à jour sur le site du Consistoire)

Réactions antisémites en France

Les données actuelles du débat Palestiniens-Israël
Le dossier du
terrorisme
Le dossier de
la presse palestinienne
Les pacifistes
dans la tactique palestinienne

Ici, quelques agences d'information sur Israël
L'annuaire des
sites sur la désinformation et de contre-desinformation
Les
images que vous ne verrez qu'ici
Nouvelles d'Israël (français-anglais-hébreu) en
direct-radio (Réchéte béit)

Comment aider les victimes du terrorisme

  Toutes les
photos de nos victimes
Les mères et les enfants d'Oslo, et nous
(
poème, faits en cartes visuelles)

Les dernières nouvelles et analyse
au 23 février
Les pages précédentes du Bulletin

Documents visuels sur la guerre en Israël
- nos victimes, nos prisonniers
- les faits de désinformation
- lynchage, enfants placés sur la ligne de tir

L'actualité d'Israël en VIDEO et ici en radio direct d'Israël: réchéte alef, réchéte beit, réchéte guimel, réchète daléte en arabe, radio éducative et université populaire,nouvelles de la 1e chaîne de TV, météo, et Qol Israel en français, et la radiozh 'Habad, et la radio10 de Or 'Hayim en hébreu et en français,etc.

Prière pour la paix, pour la terre et pour nos dirigeants
Appels des Grands Rabbins d'Israël et de France

L'information du gouvernement
sur sa ligne politique

Les partis politiques en Israël et leurs sites

Poème : La colombe de la paix
Poème :
Réveil, matin de guerre
Poème :
Cris de douleur

Vocabulaire politique en hébreu

A’houz ha ‘hassima, seuil d’éligibilité

Zékhoute bé’hira, droit de vote

Miniyane ha qolotes, décompte des voix

Néïlate ha qalpiyotes, clôture du scrutin

Séfirate haqolotes, le décompte des voix

Néoum ha nitsa’hone, discours de victoire

Piloug ba miflaga, scission dans le parti

Mémchéléte a’hdoute, gouvernement d’union

Piqoua’h âl qalpiyote, surveillance des urnes

Chouva chel X… retour de X.

Parachate ha dérakhim, la croisée des chemins

Mil’hama ba téror, guerre contre le terrorisme

Parchanim, analystes politiques

Vocabulaire politique en hébreu

Bé’hirotes, élections

Réchima, liste

Qol, voix

Atsbaa, l’acte de voter

Séqér, un sondage

Mandate, un mandat

Âtid, avenir

Tsaméréte, groupe des leaders

Miflaga, parti

Mitlabetim, les indécis

Maavaq, combat

Sikhsoukh, conflit

Avta’ha, promesses

Achlaya, illusion

Choterim, policiers

Zioufim, falsifications

Matslémotes, les caméras

Modia n'est pas un site de politique mais de Torah.

Cependant la Torah est texte-peuple et terre indissolublement.

Nous devons donc être reliés à l'interrogation de notre peuple qui essaie de se construire :

vivre avec lui, être vraiment informés. Ensuite, à chacun de penser, librement.

             

Ici, documentation précise sur le terrorisme
Ici, photos de nos victimes du terrorisme, et ici aussi, et ici encore sur cette autre page.

 

Agir contre le boycott des produits israéliens (aller en haut de page).

 

Les nouvelles selon ce qui caractérise Modia, en 4 points :

1.Essayer de trier pour parvenir à l’essentiel au milieu de la quantité, à l’essentiel en ce qui concerne le peuple et à l’essentiel concernant les valeurs de la Torah.

2. Essayer de maintenir la cohérence ainsi entre la rigueur dans l’étude de la Torah et son application dans la vie.

3. Aimer l’ensemble du peuple et comprendre que nous sommes tous embarqués ensemble dans un grand tiqqoun où tous nous faisons des erreurs, à corriger ensemble. Et en participant à la construction. Un test: si nous détestons la musique d'une partie du peuple, c'est que nous sommes encore intolérants et ne savons pas les écouter.

4. Se rappeler toujours, en voyant les autres Juifs et leurs combats différents, ce qui est écrit avant les Principes des Pères: "tout Israël a une part du bon monde à venir", et le 'Hida indique que nous sommes chacun partiels mais que cette part est reconnue en ce qu'elle a de bon. L'erreur est de lutter contre les autres pour imposer notre part sur l'ensemble, au lieu de conjuguer le bien partiel de chaque partie dans un ensemble, comme dans le commentaire de la paracha Bémidbar.


Bulletin de Modia 619, 24 février. 22 Adar 5763
L'analyse longue de l'alliance Chinouï/Mafdal par le journal de gauche israélien Haaretz, peu soupçonné de faveur envers le Shas résume ce que je craignais entendre dans l'analyse ci-dessous : "http://www.haaretzdaily.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=265900&displayTypeCd=1&sideCd=1&contrassID=2
what is the main achievement of the draft agreement? It is the unwritten understanding - formulated without taking into account hundreds of thousands of religious and traditional Sephardim, most of whom serve in the army, work and pay taxes - whose bottom line is: "Just not Shas." Résumons: en dépit de tout et des centaines de milliers de Sépharades religieux et simplement traditionnalistes, dont la plupart d'entre font le service militaire, ont une profession et paient leurs impôts, ce qui les a réuni dans cet accord, c'est cette ligne: "Siplement, pas le Shas". Terriblement triste. Vraiment. Et je dirais la même chose s'il s'agissait de cette attitude envers les Askénazes.
Et Chinouï balaye déjà de la main et publiquement les arguments du Mafdal (voyez ci-dessous) puisque, dit Chinouï, le Mafdal sait très bien quels sont les base de cette coalition et c'est écrit: le plan Bush. Alors qu'ils ne racontent pas des histoires. Ce sont les termes traduits de Lapid le chef de Chinouï.


La haine sociale a-t’elle gagné au prix de tous les autres objectifs ? Hélas, beaucoup le prendront comme cela. L’accord de gouvernement a été signé aux premières heures de la matinée et la base du gouvernement sera Likoud, Chinouï (parti laïc radical) et Mafdal (parti sioniste religieux centriste). Les lignes de l’accord sont :
- suppression de la loi Tal sur le non-enrôlement de ceux qui consacrent tout leur temps à l’étude de la Torah (revendication de Chinouï contre les ‘haridim),
- suppression de la loi majorant les allocations familiales pour les familles nombreuses (revendication de Chinouï contre les ‘haridim),
- suppression du ministère des cultes (revendication de Chinouï) qui passera pour l’instant aux mains du premier ministre,
- suppression des conseils religieux (revendication de Chinouï) dont les services seront remis aux collectivités locales,
- adjonction au Chabbat du Dimanche comme jour obligatoire de repos (revendication de Chinouï),
- non diminution des subventions au réseau des écoles religieuses (memlakhti dati) du Mafdal qui gardent leur autonomie par rapport au Ministère de l’éducation gardé par le Likoud, quel que soit le nombre d’élèves par classe, et non suppression des subventions à l’année de service civil des filles religieuses du Mafdal.
Toutes ces données sont celles qui permettent d’exclure Shas et pour lesquelles le Rav Ovadia Yosef et les responsables de Shas accusaient durement et publiquement le Mafdal d’avoir abandonné les valeurs juives.  Le problème est que c’est tout cela qui a primé sur les autres objectifs graves du moment et que le mouvement centriste religieux askénaze ait donné son accord à cela qui permettait d’éliminer du gouvernement les électeurs religieux sépharades. Eitam, le leader du Mafdal s’en défend en disant que le Chas peut venir puisqu’il n’y a pas dans l’ accord la revendication de Chinouï sur la circulation libre des bus et l’ouverture des services publics le Chabbate ni sur les mesures plus radicales de laïcisation souhaitées par Chinouï.
Bref, qui est conscient des problèmes réels d’Israël, comprendra les revendications de chaque camp mais souffrira de la tournure prise par la constitution de ce gouvernement qui nous reporte plusieurs décades en arrière dans le manque de sensibilité à ce qui n’est plus une minorité en Israël.
Le Madfad rétorque encore que cette base de gouvernement a évité le gouvernement totalement laïc (Likoud, Avoda, Chinouï).
Où sera le parti travailliste. Il disait qu’il n’entrerait pas si le Mafdal est à l’intérieur, craignant son rôle de veto sur les Palestiniens. En fait, le Mafdal a réussi à faire accepter par écrit à Sharon que toute décision éventuelle sur un Etat palestinien serait soumis à une discussion du gouvernement et que le Mafdal y sera opposé. C’est en fait fermer la porte au parti travailliste, à moins que Sharon se dise qu’on peut faire flancher le Mafdal, comme Chinouï l’a réussi sur tant de questions religieuses. Car Sharon s’est engagé envers Bush et il le dit sans cesse que le plan Bush est le sien et sera celui de son gouvernement. Comprendra qui peut.
Le parti travailliste va se réunir pour délibérer mais n’appréciera pas que Sharon ait accepté par écrit  les exigences du Mafdal contre l’Etat palestinien alors qu’il promettait l’Etat palestinien et refusait de le mettre par écrit à la demande de Mitsna.
En remerciement pour cet accord, Chnouï et le Mafdal reçoivent un beau bouquet de ministères. Eitam du Mafdal a le ministère de la construction qui est important pour les implantations. Chinouï va se faire un plaisir dans les ministères qui permettent la laïcisation de la vie privée et publique comme il l’a promis.
Quelle sera la réaction de Avoda et de Shas, et des partis orthodoxes askénazes. Tout est possible, on a beaucoup d’imagination en Israël.
On le voit, le problème sécuritaire est passé au second plan par rapport à la réalité politicienne.

Chinoui declare que la position du Mafdal sur l'Etat palestinien par laquelle il s'y opposera par tous les moyens dans le gouvernement, n'a aucune importance, car le Mafdal sait tr?s bien qu'il est tr?s minoritaire en nombre dans les votes qui auront lieu au gouvernement. Et ce serait bien le motif pour lequel Sharon aurait accepte ces precisions du Mafdal par ecrit. Alors, la question est : pourquoi le Mafdal a-t'il accepte toutes ces mesures contre le status quo religieux derri?re le pretexte qu'il pourrait ainsi arrêter la cosntitution de l'Etat palestinien si ce n'est pas exact, alors que le gouvernement Likoud- Avoda d'unite nationale n'aurait probablement pas eu la majorite devant le parlement sur des propositons d'accord ? Est-ce que le Mafdal esp?re que l'opposition au plan Sharon se fera de l'interieur du Likoud, par le camp Bibi Netanyahou ?
Les politiciens israeliens sont devenus plus combinards ou joueurs que leurs coll?gues italiens. L'important pour eux est le si?ge, dit le peuple.
L'important est Israel.
Bulletin de Modia 617, 21 février. 19 Adar 5763

Le parti Shas du Grand Rabbin Ovadia Yossef attaque vigoureusement les accords qui ont été réalisés entre le Mafdal (Parti national religieux sioniste) et le parti laïc Chinouï. Voir cet accord ci-dessous. R. Ovadia Yossef déclare carrément que le Mafdal a abandonné les valeurs juives. Au Mafdal on rétorque (comme je l'annonçais aussi plus bas à l'avance et malgré les faits) qu'il ne s'agit pas "d'accords" mais de tentatives pour avancer dans la compréhension l'un de l'autre, que le Ministère des cultes ne serait qu'intégré dans le Ministère de l'Intérieur (bizarre pour des laïcs, mais ce serait pour la partie de l'état-civil; et le reste?). Toujours est-il que le Shas, pour l'instant, indique qu'il ne veut pas entrer dans cette coalisation laïcisante et d'autant plus qu'il ne pourra pas être d'accord avec les lourdes restrictions budgétaires prévues qui vont frapper surtout les couches les plus défavorisées. Les orthodoxes askénazes se dirigent vers le gouvernement à condition qu'ils reçoivent un poste de ministre. Entre Sharon et Mitsna, c'est la valse hésitation; Mitsna ne veut pas donner l'impression d'avoir cédé facilement après tout ce qu'il a dit en sens contraire publiquement, et Sharon ne veut pas mettre par écrit ses promesses. Quelle coquetterie ces vieux politiciens. Mais ils semblent ne désirer que cela, d'autant qu'ils ont le même objectif et qu'ils peuvent le réaliser malgré l'opposition des votants de la dernière élection. Une aubaine pour eux.


Bulletin de Modia 617, 21 février. 19 Adar 5763

Paracha de ce Chabbate Ki Tissa :
http://www.modia.org/tora/chemote/kitissa.html

Heures du Chabbate (verifiez-les en fonction des calendriers locaux).

Jerusalem 16h50- Beer Cheva 17h15-Eilat 17h17-Haifa 17h14-Hevrone 17h11-Netanya 17h14-Petah Tikva 17h14-Safed 17h00- Tibériade 17h11-Tel Aviv 16h54.
Amsterdam 17h47-Anvers 15h50-
Bruxelles 17h52 et Geneve 17h48- 17h52-Buenos Aires 19h21-Londres 17h07-Los Angeles 17h24-Luxembourg 17h43-Montreal 17h10-Nice 17h51-Paris 18h00- Toronto 17h36-Zurich 17h41.  

Trois
NOUVELLES
1. Nouveau saccage  du tombeau de Joseph
. Je rappelle que ce tombeau, à Sichem, est l’un des trois lieux acquis par contrat financier en bonne et due forme comme appartenant au peuple juif, avec le Mont du Temple et Hévrone. Cela inscrit dans la Torah. Indifférence des autorités. Justement les trois lieux les plus menacés car ils sont symboliques de notre permanence dans l’existence.
http://www.a7fr.com/news.php?id=17627

Rappel des pages de Modia sur ce sujet:
La premier saccage, il y a un an et demi :
http://www.modia.org/infos/israel/corriger2.html#Lieberman
http://www.modia.org/infos/israel/corriger2.html#15
et la photo du premier saccage :
http://www.modia.org/infos/israel/visuelguer.html

Le lynchage de Ramallah à proximité à la même époque:
http://www.modia.org/infos/israel/ramallah.html
 
L’incendie de la synagogue du 6e siècle de Jéricho
http://www.modia.org/meguila/jerico.html

La destruction de la tombe de Ribbi Yéhouda ben Baba :
http://www.modia.org/infos/israel/benbaba.html

Un poème de tristesse devant ces abandons scandaleux :
http://www.modia.org/poeme/aurores/quelprix.html

Photos des tombes de nos Patriarches :
http://www.modia.org/tora/berechite/haye-sara.html

Autrs sites :
Protestation d’Israël déjà en 1998 contre les violations palestiniennes sur la tombe :
http://www.io.com/~jewishwb/iris/archives/86.html

La responsabilité scandaleuse du gouvernement qui remet la tombe de Joseph aux terroristes (site officiel du gouvernement Barak, 2000) :
http://www.israel.org/mfa/go.asp?MFAH0i0r0

Les Palestiniens ont islamisé la tombe (site arabe). La coupole repeinte aux couleurs de l’Islam.  Israel a laissé faire :
http://www.arabia.com/news/article/english/0,11827,30892,00.html

Belle gravure ancienne de la tombe de Joseph :
http://www.petrafineart.net/catalog/volume1/038.html
Le récit de la destruction de la tombe relaté par Tsahal :
http://www.idf.il/english/news/joseph_tomb_8oct00.stm
Un site islamique condamne au nom du Coran  la destruction :
http://www.understanding-islam.com/related/text.asp?type=question&qid=12
La présentation de la tombe dans le contexte politique et du respect de tous les lieux saints par Israël :
http://www.us-israel.org/jsource/Judaism/joetomb.html

Lynchages par les Palestiniens (photos dures) :
http://www.gamla.org.il/english/feature/lynch2a.htm
 
 
 

 

2. La formation du gouvernement.
Attention, avant d’essayer d’analyser pour comprendre, il faut admettre trois préalables ! Premier. Les politiciens israéliens adorent le jeu, les paroles dites que l’on dément ou nuance ou que l’on demande ensuite de mettre par écrit et que l’on ne signe pas alors. Donc, ce qui est dit aujourd’hui est fluide par essence comme tout au Proche-orient.

Deuxièmement, Sharon mène ses négociations tous azimuths en faisant avancer chacun au maximum comme s’il allait conclure avec lui en allant dans son sens, cela de façon à rassembler la coalition la plus hétéroclite mais aussi la plus vaste qui lui permettrait de faire ce qu’il veut  (on sait quoi) car les gens ont beaucoup de mal ensuite à quitter le portefeuille qu’on leur a donné.
Le problème est qu’il y a des incompatibilités de fait ou de nature entre tous ces pseudos contrats. Mais ce serait oublier que les politiciens de cette génération, contrairement à ceux de la génération sortante, ne se font pas de problèmes idéologiques, ils se disent pragmatiques et l’objectif est d’abord de siéger, et aussi le parti qui en est l’instrument de réalisation. L’objectif national est fluide. Cela est montré par leurs actes.

Troisièmement, on ne comprend pas non plus pourquoi mais les partis actuels se mettent à choisir des leaders qui ne ressemblent plus à leur majorité, d’où des problèmes de cohérence ensuite dans le pilotage qui zigzague sans logique. Pourquoi est-ce comme cela, mystère. Voyez le Likoud nationaliste avec Sharon prêt à liquider, le parti travailliste centiste avec Mitsna extrémiste de gauche, le parti Mafdal qui glisse au centre gauche avec Eitam qui est clairement à droite.
Cela étant nettement posé, que se passe-t’il ?

Le parti Chinouï (laïcs bouffeurs enragés de Juifs orthodoxes) parvient au premier accord avec le parti national religieux Mafdal et le Likoud, sous les auspices du meneur de jeu Olmert, ex-maire de Jérusalem. Un cocktail curieux qu’il faut essayer de comprendre d’après le contenu de l’accord qui va totalement selon les objectifs de Chinouï : suppression de la loi Tal qui réglemente actuellement l’enrolement pour l’armée et permettait aux orthodoxes consacrant tout leur temps à la Torah d’être dispensés d’armée, suppression de la loi sur les avantages pour les familles nombreuses objectif visé par Chinouï car les familles nombreuses sont surtout chez les orthodoxes, suppression du misrad ha datote (ministère des cultes), etc.
Deux conséquences semblent apparaître :
- Sharon, maintenant, va pouvoir négocier plus facilement avec le parti travailliste qu’il rencontre ce matin, et avec lequel il aurait ainsi la majorité nécessaire, sans la droite, sans les religieux orthodoxes et sans les religieux sépharades que Chinouï rejette particulièrement parmi tous les religieux. Si les travaillistes veulent entrer au gouvernement, cela leur est donné sur un plateau car Sharon les a déjà assurés qu’il réalisera leur programme territorial. Mais ils n’ont peut-être pas du tout envie de retourner au gouvernement où ils ont été les boucs émissaires de l’échec de l’action aux yeux du public. On le saura vite. Ils n’ont peut être pas envie non plus pour un autre motif : il faudra bien revenir devant les électeurs s’il y a des accords territoriaux de liquidation avec les Palestiniens et, selon les résultats de l’élection présente, le public n’est pas du tout favorable ; alors pourquoi les travaillistes prendraient-ils le risque d’un échec sur leur programme que réaliserait Sharon avec eux. Ils sont tentés de rester dans l’opposition pour rester vierges et garder leurs illusions, et jouer l’éternel recours, comme Peres l’éternel perdant, et présent au long des décades.
- la seconde conséquence est la constitution d’une alliance qui brise le statu quo religieux en Israël. Le Mafdal va réaliser avec cette alliance l’avancée vers le programme de Barak, sur la laïcisation de l’Etat. Comment ce parti religieux sioniste peut-il aller dans cette direction ? C’est que il évolue dans sa majorité vers un centre gauche qui veut avant tout sortir de sa réduction en nombre et est prêt à abandonner son idéologie pour tenter de s’élargir. En tout cas, il perdra sa ligne. C’est ce qu’avaient pressenti ceux qui ont constitué la nouvelle droite nationaliste (Unité nationale) qui tente de prendre la succession du Mafdal.
- la troisième conséquence est la constitution d’une alliance qui exclue les Sépharades. Jamais le Mafdal n’a vraiment prêté attention aux Sépharades et n’a voulu les intégrer globalement dans son sein ni dans ses postes de responsabilité. Cette fois-ci, par l’alliance avec Chinouï qui « n’en-veut-pas », c’est la rupture et le cloisement d’avec les Sépharades. Une catastrophe pour la société israélienne, on repart trente ans en arrière. Et une grande partie du public sépharade composant les électeurs du Likoud qui sont déjà floués par le programme que veut faire Sharon avec la gauche et les anti-Sépharades, risque de se retourner à nouveau vers Shas. Shas ne serait pas dans le gouvernement mais retrouverait son public. Un choix à faire.
La suite ? Ou bien cette alliance se fera, avec une fracture nette et regrettable dans la société israélienne entre les laïcs/askénazes et les orthodoxes/sépharades. Ou bien, le parti travailliste refusera et détruira ces plans. Ou bien, ces partenaires renieront demain ce qu’ils ont dit hier. Le Mafdal commence à dire qu’il s’agissait d’intention mais n’a pas signé tandis que Olmert dit qu’il a fait la synthèse de la ré »union et… (oui !à qu’il l’a signée ! Ou, ou ou ou. Ou ce qui se passe en Israël ne dépend pas seulement des manœuvres des hommes, et pas seulement des politiciens et journalistes et analystes.
Cela était simplement une tentative pour vous inciter à mieux suivre et essayer de comprendre notre peuple passionnant, passionné mais à la nuque raide, comme il est dit dans la Torah.

 

3. Offensive sans précédent d’Eglises chrétiennes pour convertir les Juifs : formation de spécialistes dont ce sera le métier. 50 millions de dollards investis.
http://www.israelnationalnews.com/news.php3?id=39289

Reaction du Rav Tovia Singer pas appréciée des milieux chrétiens :
http://messiahtruth.com/singer_cancelled.html
Son action intensive contre les missionnaires :
http://messiahtruth.com/response.html

4. Découvrez un site, celui du judaïsme alsacien :
http://www.sdv.fr/judaisme/

5. L’histoire belge contre Israël continue à exaspérer les Israéliens
Le cynisme des Belges, est le titre d’un article du journal de gauche Haaretz.
http://www.haaretz.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=265129&contrassID=2&subContrassID=1&sbSubContrassID=0
L’ambassadeur de Belgique, pour calmer le jeu, dit que la réaction des Israéliens est hystérique. Il n’a fait que jeter de l’huile sur le feu. Un sacré décalage culturel dans la communication. Et pour sourire, cette animation reçue mais sans nom d'auteur, si vous le connaissez nous l'ajouterons immédiatement. Ne dites pas: "c'est moi!" svp.

Chabbate chalom
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


Bulletin de Modia 616, 19 février. 17Adar 5763

Sharon révèle à Mitsna son plan réel. Stupéfaction de Mitsna. Nous savons avec certitude depuis aujourd'hui.
Devant l’importance des propos, je vous donne la traduction exacte et les termes exacts en hébreu du passage le plus important.

Le journal Maariv
http://images.maariv.co.il/cache/ART436581.html

publie que, contrairement aux informations officielles du porte-parole de Sharon, l’un de ses proches qui a participé aux négociations, Sharon a révélé ceci à son interlocuteur, Mitsna le chef du Parti travailliste : il lui a détaillé en face à face son plan, sincèrement (bé kénoute), fut convaincant (chikhnâ) et Mitsna fut sidéré (nidham).
Sharon lui fit comprendre qu’il ne s’agit pas d’un nouvel exercice (targuil) sans conséquence : paix véritable (chalom amiti), Etat palestinien véritable (médina falestinit amitite), suppression des implantations (horadate itna’halouyotes) lors du règlement final (ba esdér ha qévâ), plan en coordination totale (bé téhoum malé) avec les USA, avec leur calendrier établi par eux (loua’h zémanim), coordination totale avec la Jordanie, aide de l’Egypte (siouâ mitsri). Le monde entier est dans le coup (kol ha olam ba témouna),  vous seulement vous manquez (raq atem ‘hassérim), tous donneront leur appui (koulam yiténou katef).
 " Je vais en cela avec sérieux (ani olékh ba zé bi rétsinoute), j’ai l’intention de réaliser ce que je dis (ani mitkavén lé ma ani omér)" lui a dit Sharon…

Nous savons exactement. Ce que nous ne comprenons pas, c’est pourquoi il y a un parti nommé Likoud (puisqu’il a le programme du parti travailliste) et pourquoi les électeurs qui ont voté en donnant une si forte majorité au Likoud en pensant éviter le plan travailliste, se retrouvent devant cette situation. Une grande supercherie morale dans la démocratie. Les électeurs minoritaires qui ont voté pour la gauche vont, à juste titre, se frotter les mains car les résultats ont montré que jamais ils n’auraient pu faire passer leur plan. Et Sharon s’est bâti cette majorité des citoyens opposés à ce plan pour le réaliser avec ces électeurs bernés.
Dans le Comité central du Likoud, un groupe a réuni 250 signatures pour le réunir afin de faire débattre de ce projet d’Etat palestinien de Sharon. A suivre.

Cela laisse présager une lourde crise morale en Israël. Quand on se souvient que Rabin, zal, avait fait sa campagne en déclarant sur fond de drapeau israélien flottant au vent que serait un idiot celui qui ferait les concessions territoriales et qu'il les a faites ensuite, et que cela a suscité des scissions honteuses dans la société israélienne et des actes inadmissibles de la part d'extrémistes déréglés, on a tout a craindre de ces types de pilotages qui faussent la règle démocratique. Les traumatismes sont encore proches et on joue encore avec le feu. Pas sérieux du tout. Au moins, les travaillistes ont joué un jeu franc, eux.
Que le Ciel nous aide et que rien d'extrémiste ne s'agite.
Rappel: Prière pour le dirigeant d'Israël (lien ici). Plus que jamais nécessaire!

Voici le morceau historique du Journal Maariv qui présente ces faits.
Les premiers mots en hébreu disent: Havitourim hakoavim chél Sharon (Les concessions douloureuses de Sharon). Document et heure historique, à conserver.


Bulletin de Modia 615, 20 fevrier. 18 Adar 5763
L’actualite veritable de Jerusalem, c’est aussi une ambiance tres particuliere relatee chez le prophete Jeremie (1,11-12) : l’apparition des premieres fleurs sur de nombreux arbres, l’amandier, et Hachem a dit que par cela Il va se hater de realiser Sa parole.
Je vous invite donc a une promenade parmi ces fleurs en 13 photos que je viens de prendre:
http://www.modia.org/galerie/next39.html
Et toutes les autres photos de Jerusalem
http://www.modia.org/galerie/mefoto.html
C’est aussi le vrai Jerusalem. Delicieux.

L’autre actualite est identique, sans evolution : Tsahal dejoue des attentats tres importants, negociations pour le gouvernement, Sharon recoit en prive le responsable des finances de l’OLP. La Knesset vient d’ouvrir sa session et sur la page d’accueil
http://www.modia.org/
des liens pour visiter en virtuel la Knesset. Et sur chaque depute.


Bulletin de Modia 615, 13 février. 11 Adar 5763

Le capitaine Cha'har Chmol, zal, a été tué à Hévrone en opération.


Le culôt ! Rien ne va plus dans le Koninkrijk België. La Cour Suprême de Belgique, à la demande des Palestiniens du Liban, vient de décrêter que l’on peut inculper Sharon de retsa‘h âm (extermination de peuple, crime contre l’humanité) pour le massacre de Sabra et Chatila en 1982, mais uniquement quand il ne sera plus Chef du gouvernement et ne bénéficiera plus de l’immunité. Par contre, les officiers israéliens dont Raphaël Eytan seront inculpés. Or, on sait très bien que ce massacre a été uniquement causé par les Chrétiens maronites de Beyrouth, et connus, et absolument pas par les Israéliens. Une nouvelle injustice, d’un pays qui défend actuellement le bourreau de Bagdad , de même que ce pays la Belgique n’a pas encore fait le ménage parmi la collaboration éhontée d’une grande partie du Nord du pays avec le nazisme. Nous avons un proverbe juif millénaire : kol ha possel, bé moumo possél (celui qui disqualifie l’autre, c’est de sa propre impureté qu’il disqualifie en la projetant sur autrui. Qidouchim 70a). Cela va contraindre la Belgique à se regarder dans la glace et s’occuper davantage de ses réseaux pédophiles y compris dans la justice, de son intolérance linguistique, etc. Journalistes, vous avez de belles enquêtes en perspective. On en a vu d’autres. La France oublie aussi ses Basques, ses Corses, ses affaires, en esssayant de nous impliquer sans cesse mais cela ne trompe personne. Tiens, sa justice confirme qu’elle va libérer Papon. Organisez donc des voyages de condamnation d’Israël par des pseudo-moralistes en mission. Cela ne nous étonne ni ne nous scandalise même plus. Le café viennois fut rebaptisé café liégeois en 1919 pour célébrer l'héroïsme de la ville de Liège pendant la Première Guerre Mondiale, c’est loin le temps de ces droitures. Habitant ces régions proches dans l’enfance, les Wallons nous ont laissé aussi le souvenir de leur engagement acharné contre le nazisme. A moins que ce décrêt ne soit qu’une mauvaise blague belge. Attendons. La devise de la Belgique est : L’union fait la force, ils ont pensé que l’union contre Israël leur rendrait leur propre force et unité. Aucune noblesse en tout cela. Israël rappelle son ambassadeur pour consultation.


Ce qui explique l'attitude de la Belgique envers Israël:
1. Il faut aussi comprendre tout cela dans le contexte de l'évolution démographique de la France et de la Belgique (et les habitants sont des électeurs). Un critère: les nouveaux prénoms les plus choisis en Belgique, selon l'Office national des statistiques: Mohamed est en tête!

Et l'Office explique: "Dans beaucoup de familles islamiques, il est habituel de donner comme prénom "Mohamed" au premier fils venant à naître; cette tradition explique la grande fréquence de ce prénom dans la Région de Bruxelles-Capitale.
Source (mention obligatoire) : INS, Statistiques démographiques."


http://www.statbel.fgov.be/figures/d22a_fr.asp?r=4
Bruxelles-Bagdad est devenu une réalité que nous révèle ce jugement. Ne nous en étonnons plus..

Nous avons analysé longuement ce type de problèmes injustes envers Israël dans l'étude des psaumes 35 et 108, s'y reporter, c'est important.
http://www.modia.org/priere/lespsaumes.html

 

Le Président de l'Etat d'Israël, Moché Katsav a envoyé une lettre cinglante à son homologue, le roi Albert II de Belgique, dans laquelle il dénie absolument tout droit moral quelconque à la Belgique de traduire en justice des dirigeants ou officiers israéliens ("éin lé iche ba ôlam -il n'est aucun homme au monde- zékhoute lé hatil safeq-qui ait le droit d'élever un doute sur les normes morales et humanistes sur lesquelles repose l'action de l'armée d'Israël. Moutav ché hamékatréguim -Il serait préférable que ces procureurs- yépachpéchou héitev -examinent sérieusement- béâvram ouvé maâsséhem - leur passé et leurs actes".

Et voici ce que les Belges veulent camoufler:
2. La Belgique a accusé injustement Israël, parce qu'elle est poursuivie en sa conscience par sa collaboration sous le nazisme et par ses véritables crimes contre l'humanité au Congo Belge. Lisez:
http://mandji.net/mbolo/colonisation.htm

Lisez le livre : Les fantômes du roi Léopold ou un holocauste oublié, Adam Hochschild, Editions Belfond et sa présentation ici sur ce lien.

Le Congo belge n'a rien oublié: lien ici.Lire aussi ceci pour comprendre dans quelle situation la Belgique et la France ont laissé cette région qui était sous la tutelle de leur "coopération". Et ici.

Cet article de 1977 décrit la responsabilité belge dans le génocide Rwandais.
Ici les Africains expliquent tout ce que les Congolais ont fait pour la Belgique et pourquoi"Les Américains, les Belges, les Français, les Anglais voire les sud-africains par la main des Tutsis, sont les semeurs des désordres et les assassins des Congolais."

Les financements internationaux et européens aux massacreurs, dénoncés par les victimes congolaises.

Les Congolais écrivent ici: "La justice belge pour être crédible devrait commencer par arrêter les criminels rebelles congolais qui se trouvent sur son territoire". Et ils demandent "aux associations internationales des droits de l'homme et particulièrement belge de faire pression sur la justice belge pour que tous les criminels des populations civiles congolaises soient poursuivies."

3. La part constitutive du néo nazisme toujours vivant en Belgique.
En comprendre l'historique, ici.Et sa place dans la vie politique actuelle.
Ici, important: la description de tous les groupes nazis et pronazis de Belgique et leur place dans la perte de confiance générale de la population envers les politiciens, et les juges. Ajoutons la crise de confiance qui résulte des réseaux pédophiles criminels et de l'implication de responsables administratifs qui dépasse ce que le public pouvait craindre..

Un récent article du Monde permet de comprendre l'imbroglio politique de la Belgique. Un cocktail peu ragoutant.

En résumé, les Belges devraient comprendre que le temps est passé où les Juifs et les fils d'Israël pouvaient être pris comme boucs émissaires des difficultés et fautes des autres. Qu'ils traitent leurs problèmes. Chalom.
Le ministre israélien des Affaires étrangères, Bibi Netanyahou, n'en reste pas à des regrets devant une telle injustice: il a déclaré : "Ce qui est arrivé hier en Belgique est une calomnie. Une grave atteinte a été portée également à la vérité, à la justice, à la morale, à l'Etat d'Israël et à la lutte internationale contre le terrorisme", et en anglais:"What was decided in Belgium is a blood libel and harsh blow against truth, justice, and morality,"et, puisque, dit-il, la Belgique organise un vrai pogrom international contre Israël, porte atteinte à son existence et encourage ainsi les terroristes, elle va découvrir à son tour qu'Israël se défend et portera atteinte aux intérêts moraux internationaux de la Belgique, économiques en particulier, en retour.
Le Conseiller juridique du gouvernement Elyakim Rubinstein a été aussi catégorique: "La décision judiciaire belge contre Sharon, Eitane, Drori et Yaron est une injustice, et non pas une recherche de la justice.Toute personne qui a examiné le dossier sait qu'il a été établi uniquement pour des motifs politiques."

Le grand rabbin d'Israël, Israël Meïr Lau, a qualifié la décision belge de "scandaleuse hypocrisie".

Regardez comme les choses, identiques, sont présentées autrement sur Yahoo: tout y va presque bien.
http://fr.news.yahoo.com/030212/5/31p7s.html

 

Les négociations en Israël pour le gouvernement; Chnouï, le parti laïc extrêmiste déclare: lo néchev (on ne s’assiera pas) avec les ‘haridim, aval (mais) nichkol (nous examinerons) yéchiva (de  nous asseoir) îm Mafdal (avec le Mafdal). Ses représentants déclarent qu’ils vont bouffer du religieux à la Knesset et que ce ne sera pas une partie de plaisir de voir le spectacle. Curieuse conception de ce qu’est la maison de notre peuple et la gestion de la tâche commune. Shas et le Mafdal parlent en sens inverse et disent qu’il leur sera difficile de siéger avec Chinouï s’il ne change pas un peu.

- Pendant ce temps, le Conseil religieux islamique appelle au Jihad contre les USA également :
http://www.idf.il/newsite/french/0211-3.stm

- Tsahal diffuse les images d’ateliers de fabrication d’explosifs pour terroristes qu’il a découvert dans les territoires palestiniens :
http://www.idf.il/french/idf_in_pictures/2003/january/26.stm

-          France : Des intellectuels juifs ne sont pas les prototypes ni les porte-paroles de l’ensemble de la communauté mais ils ont la tribune et analysent l’évolution du judaïsme en France et ailleurs. Panorama interessant, à lire. Car ce qui l’est tout autant, c’est de découvrir combien le modèle « républicain ou napoléonien » imprègne tellement les cadres d’analyse de ces intellectuels français et semble la bonne référence d’identité sur le judaïsme. En particulier avec le discours très gouvernemental qui minimise l’antisémitsme en souhaitant que l’on aborde plus sérieusement cette affirmation : « Il faudra certainement, et le plus tôt sera le mieux, disposer d'enquêtes sérieuses sur l'antisémitisme contemporain. Car qui peut faire aujourd'hui sérieusement la part de l'excès et du défaut dans ce qui en est dit par les uns et les autres, en France, mais aussi en Israël ou aux États-Unis ? ». On espère que ces analystes accepteront aussi d’être analysés ! Article de Michel Wieviorka.
http://www.proche-orient.info/xjournal_pdv.php3?id_article=9528

- France : une colère pleine d’émotions d’une autre intellectuelle devant la critique systématique de Juifs européens contre leur propre identité et sociologie. Article de Myriam Anissimov : « C’est en Israël que la civilisation juive est en train de renaître »
http://www.proche-orient.info/xjournal_pdv.php3?id_article=5087

- France : Un troisième article, d’un intellectuel parisien présente les Israéliens déboussolés. Cela en se basant sur les modifications des intentions de vote à l’approche du scrutin. Article de Marc Tobiass. Or, on sait ce que valent ces sondages, et ces modifications étaient normales, et les faits nombreux qui se produisaient pouvaient à juste titre et logiquement faire modifier les intentions sans que l’on parle de perdre la boussole. On retrouve la prétention d’un article précédent de l’auteur, à des milliers de kilomètres de la réalité, présentant encore que les Israéliens sont déboussolés et perdant l’essentiel de la référence du débat moral. Or, en fait au contraire, les électeurs ont fait un choix très majoritaire : expulsion de la conception de gauche et choix d’une autre conception. On peut aimer ou non mais on ne peut pas dire qu’ils ne savent pas ce qu’ils veulent ni qu’ils n’ont pas de références. Que, ensuite, les hommes politiques et les états-majors bafouent les votes pour les avantages, est un tout autre problème.
http://www.proche-orient.info/xjournal_pdv.php3?id_article=8437

Nous avions déjà souligné combien un article précédent était aussi loin de la compréhension de la société israélienne, faux sur l’affirmation que l’interrogation éthique n’est plus au centre de la société israélienne, terriblement prétentieux et méprisant et décevant. On a le droit de ne pas se laisser défigurer et de le dire, puis de ne plus lire si cela ne s’améliore pas. Quand on connaît le nombre incalculable d’Israéliens qui, chaque soir, vont étudier la Torah, dire d’eux et de toute cette société qu’ils n’ont pas le souci éthique est stupide. Article :
http://www.proche-orient.info/xjournal_pdv.php3?id_article=5087

C’étaient des articles-témoins et différents qui montrent ce qui se passe dans notre peuple. Donc, à connaître.

Typique aussi : face au film Israel-Palestine passant en France sur la désinformation contre Israël, Libération donne la parole unilatéralement au représentant de l’idéologie palestinienne qui ne répond nullement aux faits mais cuisine un beau discours idéologique qui noie le problème et retourne l’analyse contre Israel et les Juifs :
http://www.liberation.fr/page.php?Article=86237

Ce 5 fevrier, Libération travaille encore en ce sens : (lisons bien) « une délégation d'intellectuels français, réunie autour de Christiane et de Stéphane Hessel, ambassadeur de France, vient d'effectuer une visite de six jours en Israël, qui les a menés à Jérusalem, Ramallah, Gaza, Nazareth et Tel-Aviv. «Sensibles à l'appel de leurs amis pacifistes israéliens, certains se réclament d'un degré plus ou moins fort d'appartenance au judaïsme, mais en dehors des institutions communautaires ». Le préjugé est ainsi  fixé dès le départ. Et le résultat ne se fait pas attendre et rejoint l’idéologie des analyses de Tobiass sur l’immoralité des Israéliens en l’étendant : « Ils ont tous confié le «choc» ressenti devant les réalités de l'occupation, «incompatibles avec les droits de l'homme» … les «oeillères que se sont forgées les Israéliens pour ne pas voir la réalité»… Jean-Jacques Salomon espère une «résistance au délire commun» . Et, typique de tous ces intellectuels lunaires, ils se brossent une beauté morale en se posant en lumières pour l’avenir : «Le mal n'est jamais d'un seul côté, et il nous faut travailler à conjurer la violence.».

On est vraiment lassé de ces gens qui ne connaissent que par un voyage, soutenus par leurs invités et par leur tribune très idéologique où ils vont pouvoir déposer ensuite leur message conforme idéologiquement. Ce qui est curieux dans cet aspect de l’intellectualisme français, c’est qu’ils ne sont aucunement conscients de leur prétention ridicule, et qu’ils n’ont pour cela plus aucune influence dans le monde. Mais cela ne les touche pas car ils sont aveuglés par leur propre affirmation de leur intelligence. Un minimum de moralité eut été d’entendre d’autres sons de cloche que l’extrême gauche israélienne qui coopère avec les Palestiniens.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=86251

Dans ces contextes très idéologiques, j’ai reçu plusieurs lettres de lecteurs interprétant comme témoignages de l’antisémitisme les… majuscules ou minuscules mises dans la presse française sur le mot« juif » contrairement à d’autres noms de qualité. Il faut avant tout bien connaître les règles avant d’interpréter. Quand un nom propre devient nom commun, il perd la majuscule : un diesel, à moins qu’on veuille rendre hommage à l’inventeur, un moteur Diésel, un Picasso. Le mot dieu désigne les dieux du polythéisme mais il prend une majuscule quand il indique le Dieu du monothéisme et ses mots substituts. La règle concernant le mot juif ou Juif est claire :
1. on met une Majuscule aux noms de peuples, races, habitants, collectivités quand ils indiquent des personnes, comme substantif (les Juifs, les Hébreux, les Parisiens, les textes des Hébreux)
2. mais on met une minuscule quand il s’agit de la langue (l’arabe, l’anglais) ou comme adjectif  (les Basques espagnols, les vins israéliens, les fêtes juives).
3. on met une minuscule aux adeptes d’une religion ou idéologie (les catholiques, les juifs, les rationalistes.
4. on met donc une majuscule quand on parle des Juifs comme peuple, comme membre identitaire d’un peuple et non pas selon la conception napoléonnienne du judaïsme comme religion privée seulement. Voilà pourquoi, dans la majorité des cas, j’écris « le Juif » puisqu’il s’agit sur Modia non pas d’une idéologie définie comme religion mais de la participation à un peuple dont la culture est nationale et comprend toute une anthropologie, sans les divisions récentes de politique/religion. Ceux qui en sont encore aux critères laïcs récents et très franco-français (il ne faut pas mélanger la politique et la religion) se placent simplement en dehors de l’être juif comme histoire. Ajoutons que ces règles étant plurielles et que cela changeant suivant les glissements du sens ou l’accent que l’on y met, je peux aussi faire des erreurs et lapsus calami. En plus, comme tous ne connaissent pas ces règles de l’Académie, soyons indulgents. De la même manière, on devrait écrire l’Université (comme corps) mais l’université de Paris VI, pour parler d’elle encore ! Je me trompe souvent.
Est-ce clair ? ;-))

Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


Bulletin de Modia 614, 12 février. 10 Adar 5763

1. Le 13 février, ce sera la hiloula du très grand 'Hida. A connaître absolument sur cette page:

http://www.modia.org/infos/calendrier/adar.html

où vous avez aussi le récit de la vie de R. Âmram ben Diwwane du Maroc.

 

2. Voici les  nouvelles (‘hadachotes) pour que vous viviez cet instant émouvant comme les Israéliens dans la même émotion de la même langue, de même que vous intégrez la langue hébraïque dans l’étude de la paracha.

       Cet après-midi (a’har tsahoraim), le colonel (alouf michné) Ilan Ramon, zal, a été porté à sa dernière demeure (ouva liménou’hote ôlamim) et a été enterré (nitmane) dans une cérémonie (bé tékés) d’accompagnement (alvaya) que la famille (ha michpa’ha) a voulu fermée (ségoura) et modeste (tsénouâa). Il y avait près de (qarov lé) 1000 proches (qérovim), parents (béné michpa’ha) et amis (‘havérim). Et ses quatre enfants (arbaate yéladav). Sans couverture de presse (béli siqour ytonoute). Les enfants (yéladim) Assaf, Tal, Yifta’h, Noâm étaient présents (nokhé’him) ainsi que son père (aviv) Eliézer.

Il y a eu quelques allocutions brèves, puis le fils aîné (ha békhor) Assaf s’est avancé avec la veuve (almana) Rona vers le cercueil (ha arone), ont posé leur main dessus, sont revenus à leur place et Assaf a dit (amar) le qadich pour son père (âl aviv). Il portait un blouson type armée de l'air aux couleurs bleues du drapeau d'Israël, et il dit qu'il veut suivre la voie de son père.

Des avions de l’armée de l’air (métosséi ‘héil ha avir) ont rendu les derniers honneurs (‘hiléqou kavod a’harone)

Hier (etmol), avait eu lieu la cérémonie officielle (tékés memlakhti) à l’aéroport (bé némal ha téoufa), avec quelques discours dont celui du Chef de l’Etat (roche ha mémchala), ministre de la Sécurité (sar ha bita’hone) Chaoul Mofaz. Rona a lu un bref message de Ilan dans lequel il avait dit : « ‘havré ha tsévéte (les membres de l’équipage) hém kémo michpa’ha (sont comme une famille). Qaché yiyé (il sera difficile) laâzov otam (de les quitter) a’haré kol kakh arbé zémane (après une si longue période). » Et la phrase la plus émouvante de Ilan est celle-ci : « im hayiti nolad (si j’étais né) bé ‘halal (dans l’espace), hayiti choef (j’aurais aspiré intensément) lévaqér bé kadour ha arets (visiter le globe terrestre) yotér mé achér (bien plus que)  i paâm (jamais) ratsiti (je n’ai voulu) lévaqér bé ‘halal (visiter l’espace) ».
Ilan Ramon, avait dit le Président est un symbole national (sémel léoumi), une image d’excellence (démoute mofét) pas seulement parce qu’il s’est élevé dans l’espace, mais pour son grand amour (bé ahavato ha guédola) pour le peuple (la âm), pour la patrie (la molédéte), pour l’humanité (la énochoute), pour le renforcement de l’unité (‘hizouk ha a’hdoute) qu’il a suscité dans le peuple, (âl ‘hizouk moréchéte ha âm ha yéhoudi) pour le renforcement de l’héritage du peuple juif. Je te remercie (ani modé lékha) Ilane Ramon, pilote (tayas), lo’hém (combattant), madâne (homme de science), iche michpa’ha (homme de famille), adam tov (homme bon).

Sharon a employé l’image suivante : « Ilan Ramon romem (fait monter) éte kévod Israel (l’honneur d’Israël). Le Séfér Torah et les emblèmes (ha sémalim) qu’il a emporté (ché laqa’h) avec lui (îmo) ont mis en nous l’espoir (tiqva) dans les jours difficiles (yamim qachim) que nous vivons.

La Nasa a demandé que tout satellite espion (laviane rigoul) transmette les données (nétounim) qu’il a pu recueillir sur les causes (ha sibotes) de l’accident.

Sur cette page, vous trouverez beaucoup de liens sur tout ce qui concerne l'enterrement juif, la mort selon le judaïsme, etc.
http://www.modia.org/etapes-vie/index.html#difficulte

Nous prions ensemble pour cette famille exemplaire. Dans notre grande famille répartie dans le monde mais toute centrée sur Jérusalem et Israël.

Ilan Ramon est enterré à Nahalal.

-----------------------------------------------------

Un poème avant le grand départ

 


Bulletin de Modia 613, 9 février. 7 Adar 5763

Aujourd'hui, c'est la hiloula de Moché Réabénou, détails ici.

La nouvelle paracha est sur le site

 

Rarement, mais parfois, des lecteurs n'aiment pas une expression de ce bulletin qui ne correspond pas à l'image d'un de leurs leaders politiques. Ainsi, pour eux, quand je dis: Sharon va appliquer le plan Bush. Mais, analysant de près la psychologie de nos leaders, je constate que Sharon est véridique quand il répère que "ce que Sharon dit il le fait". Les exemples sont nombreux, même quand il n'est pas suivi par son propre parti ni par ses électeurs, et il ne craint pas ce désaveu. Il a dit et répété récemment sous les huées qu'il va appliquer le plan Bush qui est son programme et il le fait. Il vient de révéler que depuis quelques semaines, il mène des négociations avec des leaders palestiniens dans son ranch en ce sens avec la présence de l'ambassadeur des USA, avec deux objectifs:

- échanger des retraits de Judée-Samarie contre une réduction progressive du terrorisme,

- obtenir par cette politique la participation des travaillistes à son gouvernement.

Voyez le détail dans ces deux analyses complémentaires: en français
http://fr.news.yahoo.com/030208/85/31gyw.html

Sharon a refusé de mener ces négociations avec Arafat mais il les mène avec le proche confident d'Arafat:

http://fr.news.yahoo.com/030208/5/31h79.html

L'essai d'analyse politique n'est pas l'adhésion affective à une équipe de foot. Mais une tentative d'éclaircissement de la réalité. Ce que l'on découvre peut plaire ou non, ou être plus complexe que nos positions.

Un exemple: des précisions en anglais sur lesquelles les dépêches précédentes n'insistent pas:

http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/260679.html

Les travaillistes mordront-ils à l'appât? Pour l'instant, ils ont dit un non unanime après avoir été divisés. Peut-être pour faire monter les enchères! Et comment la droite réagirait-elle? Les négogiations avec les sionistes-religieux du Mafdal avancent fort et ils seraient près de rentrer dans le gouvernement.Certains pour aller dans le sens de Sharon, d'autres pour le contrer! Ce sont les problèmes internes au Mafdal entre ses deux tendances. Sharon adore ces jeux complexes et, souvent, il y joue beaucoup mieux que ses adversaires.

Les réactions commencent: Arafat en son langage double habituel se déclare pour un avenir de paix par des négociations et que les Palestiniens ne renonceront pas à leurs objectifs et qu'il y a des parties des combattants qui sont pour n'accepter aucune suspension des opérations militaires. Arafat, selon diverses sources faciliterait l'introduction d'armes plus dangereuses sur le territoire d'Israël.Il déclare aussi que l'initiative de Sharon est liée à la constitution de son gouvernement.

Pérès déclare que les négociations, alors que Sharon avait déclaré qu'il ne négocierait jamais sous le terrorisme, montrent que éine manos, il n'y a pas d'autre possibilité que de négocier, ce qui est sa politique constante.

Le porte-parole de Sharon tient à préciser que les négociations ne sont nullement liées à la constitution du prochain gouvernement pour solliciter la gauche, et que les contacts avec les Palestiniens ne sont pas des négociations ta'hat éche, sous le feu mais ont pour but de faire cesser le terrorisme , afsaqate terror. Exercices sémantiques de tous côtés... Mais la droite qui s'apprête à entrer dans le gouvernement avec le Mafdal va se trouver devant des prises de positions difficiles car Sharon parle également de remettre la police de certaines zones aux Palestiniens comme dans le passé.

- La dépouille de Ilan Ramon parviendra demain en Israël.

- Question posée par la radio Réchéte Beit au correspond de Die Spiegel en Allemagne à 7h15: est-ce que l'alliance Allemagne-France contre le dictateur dangereux de l'Iraq et contre les USA ne rappelle pas ce qui s'est produit comme alliance pendant la seconde guerre mondiale? Le correspondant, qui parlait d'ailleurs parfaitement hébreu, a nié toute comparaison et attribué la position de l'Allemagne à l'utilisation qu'avait fait le chancelier pendant les dernières élections pour les gagner grâce à ce thème du refus de la guerre. Que cette question vienne à l'esprit publiquement montre combien le passé n'est pas oublié.


Bulletin de Modia 313, 7 février. 5 Adar 5763
1. Heures du Chabbate (vérifiez-les en fonction des calendriers locaux).

Jerusalem 17h00- Beer Cheva 17h04-Eilat 17h06-Haifa 17h05-Hevrone 17h59-Netanya 17h02-Safed 16h58-Tel Aviv 17h01.
Anvers 15h25- Bruxelles et Genève 17h27-Londres 17h41-Luxembourg 17h19-Montreal 17h26-Paris 17h37- Toronto 17h18-Zurich 17h19.  

2. Yisrael B'Aliya se fond dans le Likoud qui le recompense en promettant à Sharansky le poste de ministre des communautés de la dispersion. La question : que penseront les membres du parti qui n’ont pas été consultés sur cette fusion et les électeurs dont le vote a été détourné vers le Likoud qui a maintenant 40 députes sur 120 ? Sharansky a fait son intégration dans le style politique israélien. Choix difficiles entre l’efficacité et la ligne.

3.  une remarquable intervention  du Ministre français de l’éducation Luc Ferry, contre l’antisémitisme dans les écoles et les universités. Il importe de le lire et de le faire savoir alors qu’on se plaint tant des complaisances.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3226--308102-,00.html
Voici quelques extraits de ce long interview :
 « …Quels sont les moyens d'action des chefs d'établissement et des présidents d'université ?

Ce n'est pas le même problème dans les collèges et dans les campus. Dans les collèges, c'est bien sûr le travail pédagogique qu'il faut privilégier sans reculer de- vant les sanctions indispensables face aux dérapages inacceptables. Dans les universités, les étudiants sont des adultes. Il y a des lois : il faut les appliquer et punir très fermement les exactions, particulièrement antisémites. Les présidents d'université ont des messages à faire passer. A cet égard, certaines positions sont inquiétantes : évitons des dérives absurdes telles que le vote de la motion du conseil d'administration de Paris-VI sur la suspension de l'accord de coopération entre Israël et l'Union européenne en matière de recherche et de développement.

Cette motion constitue-t-elle un signe de la communautarisation dont vous faites état ?
Peut-être pas dans l'esprit de ses initiateurs mais elle a de fait lancé ce débat. Je pense qu'il y a aujourd'hui trois formes d'antisémitisme en France. L'antisémitisme traditionnel, hitlérien, qui peut exister dans certains partis d'extrême droite. Il est aujourd'hui résiduel et en régression. Une deuxième sorte est en lien avec le conflit au Moyen-Orient ; c'est l'antisémitisme le plus inquiétant, lié à la présence d'une très forte communauté musulmane en France. Je ne dis évidemment pas que les musulmans sont antisémites : leur religion, bien comprise, s'oppose, au contraire, à toutes les formes de racisme. Mais force est de constater que cela n'empêche pas les dérives. C'est pour cette raison qu'un professeur d'histoire-géographie est parfois interrompu quand il donne un cours sur la Shoah. Il y a enfin une tentation antisioniste qui vire parfois à l'antisémitisme, bien qu'elle vienne souvent d'intellectuels de gauche, démocrates, mais en désaccord avec la politique d'Israël. Cet antisionisme d'extrême gauche dérape parfois et déculpabilise des pulsions politiques déplaisantes. Ce fut le cas, je crois, à Paris-VI. Il faut savoir, là aussi, y résister. Propos recueillis par Luc Bronner, Patricia Jolly et Martine Laronche ».

4. Dix Juifs iraniens qui avaient été emprisonnés sous la fausse accusation d’espionnage au bénéfice d’Israël ont été libérés. Plusieurs encourraient la peine mort. Réjouissons-nous alors que nous avons suivi de très près leur arrestation et leur procès à l’époque.

5. Crimes d’honneur. Un phénomène qui ne disparaît pas dans la société arabe israélienne : les meurtres de proche, la fille le plus souvent, par l’un des membres de la famille désigné par délibération familiale, à la suite de regards avec un garçon ou de relations affectives même légères qui porteraient atteinte à l’honneur de la famille. 22 cas encore recensés en 2002. Chaque société a ses plaies, du côté juif israélien, on a déploré aussi un nombre élevé de meurtres d’épouses.
http://www.jpost.com/servlet/Satellite?pagename=JPost/A/JPArticle/ShowFull&cid=1044508200702

6.L’enterrement de Ilan Ramon aura probablement lieu mardi prochain. De remarquables photos sur ces sites :
 http://www.jr.co.il/pictures/israel/history/space.htm
http://www.haaretzdaily.com/hasen/pages/Gallery.jhtml?groupId=4

7.Un site sur les rabbins célèbres du mouvement Mizrahi. Ils font partie de l’histoire de la construction d’Israël et des rues portent leur nom en de nombreuses villes :
http://www.mizrachi.org/leaders/index.asp

Chabbate chalom
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


Bulletin 612 de Modia  5 février 2003   3 Adar 5763

La vérité montrée: sur le lien de cette page, vous avez toutes les précisions sur la fréquentation du site Modia avec de nombreux tableaux suivant les heures, les pays, etc. L'objectivité et cela vous apprendra beaucoup sur l'extension de ce beit middrache.

En bref:

- des restes du corps de Ilan Ramon identifiables ont été retrouvés et permettent de réaliser prochainement la mise en terre en Israël et de déclarer veuve son épouse, et pouvant éventuellement se remarier. Les cérémonies d'enterrement seront organisées en Israël prochainement.

- sur le site de Tsahal, photo de Ramon faisant le premier kiddouche de Chabbate dans l'espace.

(voir les photos du site de Tsahal )

- Depuis la navette, il aurait dit: "Je lance un appel à chaque Juif dans le monde pour qu'il plante un arbre en Israël pendant l'année à venir. Je voudrais voir au moins 13 à 14 millions d'arbres plantés d'ici un an en souvenir de cet événement"("I call upon every Jew in the world to plant a tree in the land of Israel during the coming year. I would like to see at least 13 or 14 million new trees planted in Israel exactly one year from now, on the
anniversary of the launching)." Contactez le KKL pour vos communautés...

- Découverte en Israël d'une nouvelle forme de destabilisation de l'Etat: des Arabes israéliens multiplient les mariages polygamistes qui leur sont permis et cela avec des femmes étrangères, et l'Etat attribue ainsi les allocations, on a vu le cas d'un homme ayant ainsi épousé 7 femmes et faisant attribuer les allocations nationales à plus de 50 enfants.

- Les diverses formules de préparation du gouvernement sont évoquées sur les ondes comme si les élections n'avaient pas eu de signification, l'axe de Sharon restant l'union avec la gauche qui a subi la défaite, contrairement aussi à ce que demande son parti. Sharansky est en pourparler pour se fondre dans le Likoud et garder un ministère malgré ses deux sièges ou, sinon, passer nettement à droite.

- Le gouvernement vient encore de verser des centaines de millions de chéqels à l'Autorité palestinienne pour payer ses cadres. Plus que bizarre.

- Pendant ce temps-là, l'OLP et le Hamas se coordonnent au Caire pour se répartir les rôles dans la lutte contre Israël (continuation des attentats par le Hamas, désaveu et appui européen pour l'OLP).

- au Parlement Européen à Bruxelles, plus de 170 députés demandent la mise en place d'une commission d'enquête sur le financement par l'Union Européenne de l'Autorité Palestinienne qui finance à son tour le terrorisme et détourne les fonds vers les comptes personnels, et incite les enfants à la haine raciale et aumeurtre et suicide.

- Le bataillon druze 'Hérév a reçu la palme du meilleur bataillon de Tsahal.

- Enfin, une dalle commémorant l'extermination des communautés parlant le judeo-espagnol (surtout de Grèce-Turquie-Salonique mais aussi de l'Europe centrale) sera posée prochainement à Auschwitz. Voir le lien et voici le texte: "KE ESTE LUGAR, ANDE LOS NAZIS
EKSTERMINARON UN MILYON
I MEDYO DE OMBRES,
DE MUJERES I DE KRIATURAS,
LA MAS PARTE DJUDYOS
DE VARYOS PAYIZES DE LA EVROPA,
SEA PARA SYEMPRE,
PARA LA UMANIDAD,
UN GRITO DE DEZESPERO
I UNAS SINYALES".

- des lecteurs regrettent qu'il n'y ait rien sur la conversion au judaïsme sur Modia. Erreur. Quand vous cherchez et ne trouvez pas, utilisez le moteur de recherche de Google en haut de la page d'accueil. Prenez l'habitude de l'utiliser pour toute étude ou recherche, vous accéderez à de multiples pages de Modia où un thème est traité sous un jour différent, avec des compléments.
- Voyez l'appel que je lance en première page, au centre.

- En France, les islamistes
manifestent et s'attaquent aux journalistes juifs, voyez l'analyse de Proche-orient info.


 

Bulletin 611 de Modia   4 février 2003   2 Adar 5763

En bref

1. A gauche, tentative de Pérès de proposer à Shron de s'allier avec Avoda et Chinouï, éliminant la droite et les religieux, éliminant ceux pour qui Israël a un sens national. Et éliminant le sens des votes des électeurs. Mitsna et ses leaders: un non net à Sharon mais seulement l'application du plan favorable aux Palestiniens avec quelques mesures de type Oslo au mieux.

2. Le parti Chinouï: éventuellement dans un gouvernement avec les religieux askénazes en cas de guerre, mais un niet absolu pour siéger avec les religieux sépharades de Shas. Un racisme à l'état pur. Shas répond: avec Chinouï s'il changent. Les religieux orthodoxes askénazes: nous n'accepterons pas d'aller plus loin dans la disparition du caractère juif de l'Etat d'Israel et exigerons le status quoi en la matière.

3. Les 3 partis de droite rassemblant 15 députés (Union Nationale, Mafdal et Israel bé Aliah) préparent un ultimatum à Sharon de refuser la création d'un Etat palestinien ainsi que le plan Bush pour se joindre à la coalition et refuseraient de le faire séparément. Ils tentent de créer une dynamique qui contraindrait Sharon à clarifier ses positions. Des élus du Likoud expriment qu'ils sont favorables à cette position tandis que les partis religieux n'ont pas répondu favorablement à la demande de s'associer à la démarche.

4. Le Président de l'Etat persiste dans son idée de promouvoir un gouvernement d'unité nationale. L'imagination à l'état pur.


VOIR ici LA PAGE consacrée à Ilan ramone


Bulletin 610 de Modia   31 janvier 2003   29 Chévate 5763

Heures du Chabbate

Jérusalem 16h31- Netanya 16h56-Tel Aviv 16h54- Montréal 16h42-Paris 17h26- Toronto 17h08  

La paracha Michpatim sur les règles conrètes de l’amour: http://www.modia.org/tora/chemote/michpatim.html

Dimanche soir commencera le 1 Adar, nouveau mois. Mais il est fêté deux jours en suivant et, dès Motsi Chabbate on entre dans le Premier des deux jours de Roche ‘Hadèche. Donc, je vous rappelle la page consacrée à cette fête : http://www.modia.org/infos/etudes/roche-hoddeche.html

Nous apprendrons beaucoup en étudiant ce qu’est la dynamique particulière de ce mois de Adar : comment vivre dans la joie, l’efficacité de la joie pour transformer le monde par la bénédiction (il en a besoin), des étudies de Modia sur des psaumes de joie, et lle récit de la vie de beaucoup de grands Sages d’Israel sont sur cette page :

http://www.modia.org/infos/calendrier/adar.html

NOUVELLES

Hiérarchie: Dvir Nissan en Esther, un enfant de 9 ans a été mitraillé dans la voiture conduite par sa mere au Sud de Jérusalem et il est dans un état grave persistant. Soutenons cette famille, d’abord par nos prières. L’armée est entrée en force à Hévrone pour, dit-elle pour la première fois, éradiquer cette ville du terrorisme et en prenant tout le temps qu’il faudra pour cela.     

Comme vous l’avez constaté, nous n’avons pas envoyé de nouveau bulletin dès que l’agitation s’est apaisée. Il faut reprendre les axes importants.

L’erreur serait de ne penser qu’en termes de combinaisons de coalitions éventuelles, alors qu’il s’agit uniquement du sort du pays et donc de programmes. Les journalistes s’égarent souvent hors de cette hiérarchie des questions pour se contenter d’interviews et réactions sur les participants éventuels et non sur le fond.

Chacun sait que Sharon ne veut pas de la représentativité nationale (en plus du résultat du Likoud) telle qu’elle est sortie des urnes et il tente de la neutraliser en réintégrant les partenaires d’Oslo rejetés par le peuple dont l’échec des travaillistes et de Méréts est la preuve. Car il s’est engagé auprès de Bush pour faire passer son plan. C’est là le fond du décor. Le reste est accessoire.

Ne nous égarons pas dans le délire antireligieux et raciste de Shinouï qui est un des partenaires majeurs pour Sharon, mais il va lui aliéner beaucoup de partenaires. D’abord, ceux du Shas qui se voit la force de résistance active à Shinouï même si le Shas a chuté de 430000 voix à environ 300000. On essaie de camoufler l’impact du changement de leadership après la mise à l’écart de Deri mais les chiffres sont là. Shas attaque explicitement Lapid de racisme et de racisme antisépharade.

Les émissions de radio consacrées  aux russophones échangent beaucoup sur le sens de l’échec de Sharansky, promoteur d’un parti de nouveaux immigrants. Est-ce un signe de l’intégration rapide des nouveaux immigrants dans la société israélienne, ou le fait que Sharansky n’aurait pas su leur parler, ou aurait parlé plus qu’agi, ou que son image leur parle moins au fur et à mesure que les années passent ? En 4 ans le parti a perdu 100000 votants, et se retrouve avec seulement deux élus.

Israël est le grand perdant de ces élections car seulement 3200773 citoyens sur 4720075 : environ 1500000 ont manifeste leur écoeurement par l’abstention, donc d’abord envers le gouvernement, ajoutez les abandons envers Oslo et c’est une énorme perte pour la représentation démocratique. Les politiciens et journalistes vont faire comme si on pouvait oublier le peuple et ne penser qu’aux combinaisons ou combines de ceux qui restent, et faire comme si le Likoud représente 38% du peuple, ce serait une grave erreur.

 

Un signe important en France, le judaïsme institutionnel s’emmèle les pédales entre son désir de réagir contre l’antisémitisme, de ne pas déplaire au pouvoir, et ses querelles intestines. Voir l’excellente analyse suivante :

http://www.proche-orient.info/xjournal_edito.php3?id_article=7789

 

En France aussi, un excellent article qui est un apport clair: celui du Grand Rabbin de Paris David Messas sur l’attitude à avoir envers Israël. Il analyse l’ambiguïté et l’insuffisance de l’attitude des solidarité, et invite à aller jusqu’à la conscience de la responsabilité et la prise concrète de responsabilités. Un article qui éclaire, et renouvelle. Il faut le lire absolument, sur le site du Consistoire :

http://www.consistoire.org/

Voici quelques extraits

…Le terme solidarité implique évidemment le souci de l’autre, le souci de celui qui est nanti (dans les domaines matériel, spirituel et moral) par rapport à celui qui dans la dépendance et le besoin. La solidarité incite à la générosité, au don même gratuit, à une disponibilité morale, perçue comme une plus-value par rapport à l’exigence légale.

En ce qui concerne notre relation avec Israël, il est plus réel de parler de responsabilité, c’est-à-dire non d’une obligation mais d’une exigence et, nous devons répondre (responsable = répondre de) devant notre conscience, devant D.ieu, devant l’Histoire de notre relâchement ou de notre négligence à l’égard d’Israël, des familles qui souffrent de la perte d’un mari, d’un enfant ou qui sont blessées ou mutilées.

C’est notre leit motiv : Soyons solidaires, mais :

- Avons-nous assumé toute notre responsabilité ?

- Avons-nous fait tout notre devoir ?

Ce partage des responsabilités est exprimé avec force par Moïse, au moment où les enfants d’Israël étaient sur le point d’entrer en Terre promise. Ils se trouvent au seuil de la Terre dont ils rêvent depuis longtemps, et pour laquelle ils ont tant souffert. Les tribus de Gad et de Reuben s’approchèrent de Moïse et exprimèrent le désir d’avoir la permission de rester sur leurs terres.

Ils demandèrent à Moïse :

« Ne nous fait pas passer le Jourdain ». Ils employèrent d’ailleurs un langage poli et plein d’humilité : « Si nous avons trouvé grâce à tes yeux, que ce pays soit donné à tes serviteurs ».

Dans sa réponse cinglante, Moïse les met brutalement et dramatiquement devant leurs responsabilités :

« Comment ? vos frères iraient au combat et vous demeureriez ici ? »

L’exigence de Moïse va plus loin que la simple solidarité. Elle rappelle cette injonction du Talmud :

« A-t-il fait tout ce qu’il pouvait faire ».

Il faut effectivement comprendre que l’Ethique de Responsabilité, nous rend comptable de la gestion de nos rapports avec les autres : c’est un niveau d’intervention et d’action qui nous engage à partager et pas seulement à soutenir.


Elections à la Knesset.

ICI, INSCRIPTION DES RESULTATS (sondages et officiels)

Les Partis (prévisions par projection en sièges) à 22h selon les urnes doublées et sondages de Chaine 1et Exit Poll, et par téléphone 2 de TV et selon la chaine 10 et Kol Israel par sondage: Meretz reconnait son échec et celui de la gauche qui sera dans l'opposition. Sharon devra constituer un gouvernement avec les partis de droite et les religieux. 10% d'abstentions de plus que les autres fois! L'OLP traite d'erreur grave ces résultats. Le dépouillement progressif des urnes (qolotes ha éméte, voix véritables) semble confirmer ces prévisions.

Droite: A 70 sièges sur 120. Cependant Sharon (lui-même) a déjà échangé longuement avec le perdant Mitsna de Avoda et va le recevoir incessamment. On est parti pour des combats très durs et compliqués pour constituer le gouvernement et gouverner. Probablement des élections à l'horizon organisées de l'intérieur de la droite contre Sharon, SI Sharon veut appliquer son programme initial conforme à la gauche.


29 janvier 0h30 Très important discours de Sharon

Résumé

Son discours (néoum) de victoire (nitsa’hone) devant les supporters fut celui d’un chef de gouvernement qui construit avec précision son plan avec des objectifs nationaux précis, unitaires pour le peuple. Il les a présentés comme venant de lui seul, et acceptés par le peuple, non pas par les militants d’un parti. Le ton et le contenu étaient beaux, concis, mais quand arriva la conclusion à laquelle ne s’attendaient pas les militants (gouvernement d’unité nationale), la salle a siflé et hué Sharon, puis scandé le nom de Bibi. Sharon a persévéré, les militants également. Il a conclu et l’orchestre a couvert toute expression. Tout était dit, les camps, les accusations, les tactiques à venir. Sharon fut lui-même, et il a parlé encore cette fois à la nation contre la volonté des militants et il les a prévenus ce soir qu'il se dira mandaté. But atteint. Avec un style de beaux mots, devant tout le peuple par les TV et les radios, la nuit des luttes internes a commencé dans le parti et dans les composantes du gouvernement.

Voici maintenant les extraits principaux du beau discours. Je place les principales formules, avec l’hébreu, pour que les lecteurs voient bien qu’il s’agit des termes exacts et pour connaître ces symboles. Il encadre son discours par "ce n’est pas le temps des réjouissances, mais celui de l’unité pour faire face aux difficultés", donc du gouvernement d’unité nationale et alors ce sera le temps des réjouissances et des fêtes.

Signalons aussi que Noemie Blumenthal était sur l’estrade, accueillie chaleureusement par les militants et Sharon lui a serré la main sous les caméras. Omri Sharon (cf. les "affaires » était absent). Sharon était entouré par ceux qui seront les principaux leaders, Bibi Netanyahou, Chalom, Olmert.

Les phases du discours et les réactions

«1. Nous sommes dans une phase où les organismes terroristes agissent et la crise (machber) économique (calcali) est là. Ce n’est pas le temps des fêtes (lo éte ‘haguigotes)

2. C’est le temps de l’examen de conscience (‘hechbone néfeche) pour parvenir à la victoire contre le terrorisme (âl terror), contre le chomage (âl avtala), et pour un renouveau ('hiddouche) de l’économie. Alors, nous fêterons (az na’hgog).

3. "Moi". J’ai présenté (hitsagti) et mon programme et le programme de Bush, c’est un programme adapté (tokhnite matima). Et nous avons vu que c’est la volonté du peuple (rétsone ha âm).

4. Effacer le passé. Je pardonne (ani soléa’h ou mo’hel) à tous ceux qui ont voulu m’abattre, car ce qui nous unit est plus important. (Applaudissement). Plus que tous les partis, la menace (iyoum) véritable est contre tout ce qui est juif et israélien. Ceux qui m’ont attaqué ont fait de la haine gratuite (sinate ‘hinam), mais Israël a besoin d’unité (tsrikha a’hdoute), et de stabilité (yétsivoute).

5. Citation de Rabin qui fait le lien avec ce qui est hors Likoud. Yits’haq Rabin a dit ceci : « nous sommes tous frères (koulanou a’him) et juifs (yéhoudim), et un seul destin est le nôtre (vé goral é’had koulanou). Et il nous faut vivre ensemble (béya’had) pour parvenir (kédé léhaguiya) au but commun (lé matara méchoutéféte) ».

6. Glissement au concret. Donc, je me tournerai (efné) vers tous les partis sionistes (lékhol miflagotes tsiyoniyotes) pour établir un gouvernement d’unité nationale

(éclatement d’une grande clameur :HOU prolongés qui équivalent les décibels des micros de Sharon)

C’est la volonté du peuple (zé hou retsone ha âm)

(idem, clameurs BIBI).

Il y a eu accord déjà sur ce programme et je me tournerai immédiatement (miyad) vers les partenaires pour renouveler le soutien (‘hiddouche ha tsémikha).

7. Appui sur les textes juifs. Il cite un verset de la Révélation au Sinaï montrant que pour recevoir la Torah (léqabbel éte ha Torah), tout le peuple était comme un seul homme (ké iche é’had) en tant que peuple (ké âm). (clameurs BIBI BIBI reprennent).

8. Donc, sans disqualifier personne (béli lifsol af é’had). Et les yeux du peuple ont vu tout cela de ce qu’ils veulent : sécurité (bita’hone), calme et silence (chéqéte), et la paix (vé chalom).

Seulement alors (raq az) ce sera le temps (yiyé zémane) des fêtes (ha ‘haguigote)

(L’orchestre commence sur ce dernier mot avec une intensité qui ne permet aucune réaction dans la salle). Fin.

En résumé, il a lancé l’appel à Mitsna, il a reprit sa position classique en disant après le vote quel est son programme que le peuple aurait approuvé en votant (chronologie inexacte car Sharon n’a pas présenté ce programme ni en son nom mais la campagne de propagande disait seulement : Sharon apportera la paix et la sécurité et il a le sang-froid et la réflexion). C’est un contrat floué. Et il dit aussi aux militants du parti par lequel il a été élu :" je n’ai pas besoin de votre avis car c’est l’élection qui me donne mandat et non pas vous". Or ce n’est pas une élection nominale mais une élection sur une liste de parti. Nous avions annoncé maintes fois que cela se passerait ainsi car Sharon a déjà agi plusieurs fois de cette manière avec le parti. Il est certain que les leaders avec leurs militants ne vont pas se laisser avoir cette fois comme les fois précédentes et, en prévison de cela, ils ont élu 10 partisans de Bibi après Sharon. Il faut bien réaliser que le parti n'est qu'un conglomérat de groupes placés chacun derrière tel ou tel leader. Tout cela faisait dire aux analystes, avant l’élection et depuis, que ce gouvernement ne tiendra pas longtemps, en raison des contradictions qu'il ne pourra pas gérer indéfiniment quand il s'agira de faire des choix. Ce qui est certain, c’est que Sharon a besoin tout le temps de ces guerres intestines et de ces manoeuvres indépendantes et imprévisibles, Bégin le disait et en souffrait. Il est indépendant avant tout.

Voilà les données. Pour mieux comprendre ce qui va se passer dès ce matin du 29 janvier. Les mots sont dits, les partenaires définis, les camps ont réagi immédiatement au quart de seconde donc ils étaient sur le qui-vive, les programmes différents. Maintenant va commencer la cuisine avec tous ces éléments. Du grand art. Mais après le discours, les partenaires vont reprendre parole, une fois qu'ils seront attablés. Le clan Bibi a joué sincèrement l'unité pendant l'élection, comment va-t'il agir? Sharon a amené Olmert pour contrer Bibi comme successeur, tout en disant que Bibi aura une dimension nationale. Tous les pions sont posés pour un jeu complexe, le jeu a déjà commencé avant même la proclamation des résultats officiels. Quelle bonne santé ont ces vieillards d'Israël!

Quant à nous, nous retournons à l'étude et à nos tâches sans ces rivalités.


A 2h30, sur 80% des votes, résultats qui resteront stables.

- Likoud . 37 (le 1e indéniablement avec 30,8% des voix). A majorité à droite et par la droite mais Sharon veut aller avec gauche, problème. Dans la présentation des candidats, les analystes n'ont pas d'hésitation à en présenter une par ces termes "elle représente la famille" pour faire allusion aux intrusions mafieuses dans le Likoud. Sans pudeur, comme dans l'Italie d'il y a quelques années."Adoni Roche ha mémchala" (Monsieur le Chef du gouvernement), recevez nos félicitations, encouragements et prières:
- Shas: 11 députés, en dessous de leurs espérances, soucieux, ne savent pas encore s'ils doivent sourire ou soupirer. Respirent mais sont loin des 17 avec Deri. Déclarent qu'ils n'entreront pas dans un gouvernement avec Chinouï.
- Coalition d'Unité Nationale (HaIchud HaLeumi) : 7 députés et 5,9% des voix
. Réussite pour un essai. Lieberman, le concurrent de Sharansky qui a plaidé pour l'intégration immédiate, jubile.

- Parti National Religieux (Mafdal): 5 députés et 4,1% des voix. Faible mais a résisté à la perte.
- Le Judaïsme de la Torah et du Shabbat : 5 députés et 4,1% des voix
. Stationnaire.Déclare qu'ils n'entreront pas dans un gouvernement avec Chinouï.
- Yisrael B`Aliya (Sharansky): 2 députés et 1,7% des voix (très faible). On parle d'un échec pour un parti sectoriel pour les immigrants qui ont préféré s'intégrer plus vite. C'était l'espoir de nombreux immigrants des USA rêvant de démocratie à l'américaine avec un judaïsme libéral comme l'économie également. Sharansky a démissionné de la Knesset. Il va se consacrer à améliorer le devenir de son parti (dont il restera le leader) en ne l'enfermant plus dans le groupe des immigrants. C'est un K.O face à son rival Lieberman.
- 'Hérout (Droite radicale)
: 1,1% des voix donc hors course. Kleiner estime cependant qu'il a réussi à faire entendre son combat!...


Centre et divers:

Am Ehad (Péres): 4 députés et 3,3% des voix.

Chinouï: 15 députés et 12,5% des voix. La nouveauté très importante, un laïcisme agressif anti-religieux contre la religion vue comme argent et contrainte, triomphant, comme unique programme de faire disparaître le judaïsme de l'Etat:" nous changerons l'Etat et on veut un autre Israel. Et après le pays sera tranquille, paroles du leader à l'instant. Nous voulons un gouvernement d'unité nationale laïque". Il y a eu plusieurs fois des montées subites d'un parti dans l'histoire d'Israël. Ils n'ont pas tenu les fois précédentes. Il veut faire partie du gouvernement de Sharon et est prêt à y etre avec un parti religieux s'il change ses exigences. "Je ne m'assierai pas avec Shas, Yahadoute ha Torah, Agoudate Israël, etc les 'haridim dans le gouvernement sauf dans un gouvernement d'urgence en tamps de guerre. Je ne serai pas dans un gouvernement allant sous les pressions des partis de droite. Sharon peut faire un gouvernement laïc". Sharon est déjà face au puzzle mouvant et il doit faire de cela un gouvernement
Citoyen et Etat


Gauche:
- Avoda, travaillistes-Meimad:19 députés et 15,8% des voix. Effondrement, et 2e. L'ambiance curieusement est très organisée comme s'il y avait eu victoire et dans l'unité autour d'un grand leader et aimé!Mitsna: "L'électeur a choisi autrement. Nous rappellerons à Sharon qu'il y a une alternative, une autre voie, et partout sur tous les terrains dès demain, en toute maison. Nous mènerons le combat social. Et le peuple nous rendra vite le pouvoir. La politique est un marathon. Les électeurs nous ont choisi comme alternative. Et ce sera court. On ne s'associera pas avec Sharon mais on le remplacera. Que Chinouï tienne sa promesse de ne pas entrer dans le gouvernement et d'être avec nous dans l'opposition. Moi, Avraham Mitsna"... Un discours centré sur le Moi, et le JE JE JE, comme chef et roi et chef de l'opposition. L'élection aura servi à cela L'art de faire une épopée d'un échec.. Nous verrons encore des beaux jours ensemble". Et des cliques redisentbien organisées : "nous t'aimons Mitzna". Curieux. Et pas dans le style habituel du parti travailliste. A suivre quand les autres chefs du parti retrouveront leur droit à la parole. Les analystes disent : la tradition de looser du parti travailliste depuis 1967 dont Peres est le symbole, continue. Voir ce qui se passera dans les prochaines élections municipales après l'été. Le combat des chefs va commencer dans le parti. Pères réplique tout-de-suite: "on ne sert pas l'opposition, on sert l'Etat dans l'opposition. Je ne regrette rien. Le camp de la paix ne perd pas tant qu'il n'y a pas la paix". Souci de se distinguer du précédent par des formules. Les journalistes rient de cette joie organisée dans l'échec.
- Méretz : 6 députés et 5% des voix. Effondrement, écrasement, "hithazkoute", chute "mapala" sont les termes utilisés sur les ondes. Sarid démissionne de son poste de leader et Belin disparaît même de la Knesset. Enterrement officiel des idéologues d'Oslo.

- Front démocratique pour la paix et l'égalité (Hadash, communistes et arabes): 4 députés et 3,3% des voix
- Liste Arabe Unifiée. Raam : 2 députés et 1,6% des voix

- National Democratic Assembly (Balad): 3 députés et 2,5% des voix.
Surprise, l'abstention n'a pas été très suivie en secteur arabe car il y aurait eu 62% de votants, contrairement aux consignes. Les partis arabes auront probablement 9 mandats.

Le Président de l'Etat lance un appel pour un nouveau gouvernement d'unité nationale. Des membres du Likoud disent que pour la première fois, il y a la possibilité de constituer un gouvernement de droite. La philosophie de Sharon n'est pas dans cette ligne.


Heure:

20h00

Devant le taux eleve des abstentionnistes (pour Israel: on prevoit 30% soit 7% de plus que dans les plus mauvaises elections a la Knesset) les deux partis qui en recoivent le dommage parmi leurs fiefs (Avoda et Likoud) tentent encore de fausser le jeu democratique alors qu'ils l'ont fait largement avant l'election dans les affaires a la consternation de l'ensemble du public. Ils risquent de perdre encore plus la confiance du public.

Que se passe t'il?

Alors que toute propagande est interdite par la loi,

1.Avoda demande aux journalistes (majoritairement de son ideologie) de se mobiliser pour appeler sur les ondes a aller voter.

2. Le Likoud et Avoda viennent de demander au Président du Comite Central des elections le Juge Mikael Cheskine, de lancer egalement un appel national.

Les plus consternes seront certainement ceux qui se sentent de l'ideologie de ces deux grands parties et qui se voient ainsi traines dans ces manipulations immorales. Elles font craindre le pire quand ces hommes seront au pouvoir sans les controles publics qui s'exercent en ce jour. Que le ciel nous aide.

Il va de soi que le Président du Comite Central des elections le Juge Mikael Cheskine sortirait de son role et le violerait alors qu'il est charge de veiller a la moralite du deroulement du scrutin.

On est stupefait de ce manque de vergogne, publiquement, comme si l'Etat leur appartenait sans respect des lois et de la morale.Ils risquent probablement d'eloigner des indecis d'aller voter.

Ils ont declanche une reaction d'opposition virulente de deux partis opposes sur l'eventail politique: Shas et Meretz.

Sous cet angle,les Israeliens ont envahis les super-marches profitant de ce contexte et du jour de conges. A Tel Aviv on parlait sur les ondes de plus de 300000 personnes.Des annonces de reductions massives des prix attiraient le public plus que les urnes.  Et, pas fous, les dirigeants de ces surfaces, avec culot proposent que les urnes soient placees a l'avenir dans les super-marches. Brrrrrrrrr.

 

12h00

milieu de journée Participation: le taux est moyen par rapport aux autres élections. Les tendances commenceront à être connues par les sondages dès 22 heures mais, selon l'expérience, sans aucune assurance avant le milieu de la nuit. Car il y a eu des retournements spectaculaires de tendances après plusieurs heures parfois. Ne chantez pas victoire ou ne tombez pas en dépression trop vite!

 

18h00 Souci, les abstentions.

Comparativement aux autres élections à la Knesset, on prévoit une baisse de 7% des électeurs si la tendance se maintient. Les analystes sont sollicités sur les radios : on évoque la nécessité de rendre le vote obligatoire avec kénas (amende) pour ceux qui ne voudraient pas voter. Ils soulignent que le préjudice serait surtout envers les deux grands partis, car les abstentions sont particulièrement fortes dans les fiefs privilégiés du Likoud et de Avoda. En fait, les journalistes et analystes, membres de l’intelligentia qui appartient aux deux grands partis, ils répugnent à mettre en valeur ce qu’ils évoquent en sourdine : le ras-le-bol du public devant les affaires de ces deux grands partis et devant la politique non différente qu’ils représentent. Alors, ils parlent de facteurs un peu méprisants (et méprisables) ; ce seraient les couches sociales inférieures qui se détournent quand il y a un grand taux d’abstention ; cela porterait atteinte à la démocratie (à eux-mêmes) car… cela renforcerait les petits partis et il faudra trouver des mesures ultérieures pour contrer ce phénomène.

Aux Q.G. de ces deux partis, c’est la panique et on fait état de milliers de coups de fils pour envoyer les militants sur le terrain et amener les gens aux urnes.

Le taux est particulièrement bas dans les zones arabes qui n’hésitent pas à dire devant les micros des radios que le combat des palestiniens est le leur. On parle aussi de voiture parcourant les agglomérations arabes avec le drapeau de l’OLP et demandant aux arabes de ne pas voter pour l’Etat juif.

Pendant ce temps également, au Caire, le parti majoritaire (OLP) s’est vu non reconnu par les minoritaires : le Hamas et les autres mouvements palestiniens. Et ce fut (pour l’instant)  la scission et l’arrêt des négociations, et la répétition de la continuation de la lutte dans la forme actuelle.

Je le répète : ne pas réagir sur l’instant ni avec des grandes conclusions définitives dans le Proche-Orient où les frontières entre le rêve et la réalité sont très floues et difficiles à localiser aussi bien dans les mots que dans les faits. Et il est d’autres dimensions qui agissent dont ne sont pas conscients les journalistes, et donc dont ils ne parlent pas.

A Jérusalem dans le quartier ‘haridi, 90 partisans de Satmar ont fait irruption dans un bureau de vote pour empêcher les autres ‘haridim de voter. La police est intervenue avec grande fermeté et a rétabli l’ordre. Ne généralisons pas à toute la population. Pour découvrir qui sont les Satmar, écrivez ce mot dans le moteur de recherche de Google en haut de notre page d’accueil.

A bientôt.

 



Principes (loi de 1999).

1. Un parti ne peut pas concourrir s'il a de façon explicite ou suggérée l'un des buts suivants:
- Rejeter le droit à l'existence d'Israël comme Etat juif et démocratique.
- Racisme.
- Soutien à la lutte armée d'Etats ennemis ou d'organisations terroristes contre l'Etat d'Israël.
-Activités illégales.

2. Les personnes suivantes ne sont pas éligibles comme députés: Le Chef de l'Etat, les 2 Grands Rabbins, en exercice rémunéré un juge civil ou rabbinique ou un rabbin ou ministre de culte, le Contrôleur de l'Etat, le Chef d'Etat major, des fonctionnaires dans certaines conditions.

3. Les partis suivants ont faits des accords de désistement leur permettant de bénéficier du supplément de voix de l'autre:

Labor-Meimad avec Meretz
Shinui avec Les Verts(Hayerukim)
National Unity (HaIchud HaLeumi) avec Yisrael B'Aliya
National Religious Party (Mafdal) avec Am Ehad
Shas avec le Judaïsme de la Torah
Hadash avec Balad.

4. Le pourcentage de votants est élevé en Israël sauf dans la dernière élection au suffrage direct pour le Premier ministre:

1 1949 : 86.9 %
2 1951 : 75.1 %
3 1955 : 82.8 %
4 1959 : 81.6 %
5 1961 : 83.0 %
6 1965 : 83.0 %
7 1969 : 81.7 %
8 1973 : 78.6 %
9 1977 : 79.2 %
10 1981 : 78.5 %
11 1984 : 78.8 %
12 1988 : 79.7 %
13 1992 : 77.4 %
14 1996 : 79.3 %
15 1999 : 78.7 %

Special Election 2001 : 4,504,769 électeurs soit 62.3 %
Le nombre des votants est divisé en 120 sièges.

Il y a un seul territoire, (y compris les implantations de Judée Samarie, etc). On vote après 18 ans. Le suffrage est direct, sans corps intermédiaire. Il est secret. Les services publics et de transport fonctionnent le jour du vote.


Bulletin 608. 27 janvier 2003, 24 Chevate 5763. 17 heures

Site Modia http://www.modia.org

 

Derniers développements de la campagne électorale :

- selon deux sondages, le Parti travailliste (la gauche qui a fait Oslo) ne recueillerait que 3 à 8% des voix des jeunes de 18 à 25 ans, un avenir terrible et un désastre idéologique.

- la lutte entre les partis pour retirer les votes allant chez le voisin. Le Likoud n’attaque plus guère le parti Avoda car son compte est réglé et il ne veut pas trop l’affaiblir pour en faire un partenaire lui permettant de pratiquer ensemble la politique de Mitsna avec la politique de sécurité de Sharon. Aussi des sommes considérables viennent d’être dégagées pour tenter d’affaiblir en dernière minute la droite afin qu’elle ait moins de sièges et soit moins forte ou même ne soit pas le partenaire. Les attaques portent surtout contre le parti d’extrême droite de la coalition nationale dirigé par Lieberman, et contre Shas. Le Likoud joue un jeu dangereux qui risque de lui faire perdre beaucoup de voix. Et donc, de devenir plus vulnérable dans tous accords de coalition.

 

Shas tente aussi de capter les voix qui étaient parties vers la scission du Rav Kadouri mais la méthode est surprenante : un véritable saccage des locaux du parti du rabbin centenaire par des centaines de jeunes  militants de Shas. En Europe, dit le fils du centenaire le Rav Kadouri sur les ondes, on aurait parlé de pogromme et lancé une protestation considérable. Le Shas répond qu’il s’agit d’une destruction organisée en provocation par le parti du Rav Kadouri. Sinistre et lamentable.

 

Shas aussi vient de faire un coup d’éclat par l’annulation que vient de prononcer le Rav Ovadia Yossef de sa décision de halakha qui avait fait avaler de justesse au grand public les accords d’Oslo. Il avait décrété à la demande de militants de gauche intéressés, que, en échange de la paix on peut donner des territoires d’Israël, et donnait ainsi le feu vert aux plans de Péres et Bélin, Chalom Akhchav, Meimad, etc. Aujourd’hui, revirement à 180 degrés, il décrète que la preuve ayant été faite qu’il ne s’agit pas d’une paix et que les concessions ne font que mettre davantage en péril les vies humaines, le plan d’Oslo est nul et aboli et qu’on ne peut donc plus envisager de donner les territoires d’Israël contre d’éventuels accords dits de paix. Cette réponse a été transmise aux responsables des localités juives de Judée – Samarie. Venant la veille du scrutin, elle tend à accroitre les votes pour Shas dans cette population souvent religieuse en cassant définitivement l’image incertaine de Shas pour l’avenir envers les concessions. C’est un événement considérable et qui, de plus,  pèsera lourd lorsque Sharon voudra appliquer les concessions de Bush. C’est aussi une réplique dure à l’essai du Likoud de se passer de la droite et de filer vers la coalition de gauche, antireligieuse. Comment cela se traduira-t’il dans les votes demain, nous le verrons. Bien entendu, il en est aussi qui n’apprécieront pas l’utilisation si politisée de la halakha.

 

Le Mafdal, Parti national religieux sioniste rencontre aussi des difficultés. Il avait proprement, si l’on peut dire, reconduit au vestiaire le Rav Mordékhai Eliahou en refusant ses conseils de virer plus à droite et de se montrer plus dur afin de ne rien concéder de la terre d’Israël, en disant que l’on consulte les rabbins habituels du Mafdal mais que seuls les politiques décident comme ils l’entendent. Et le Comité central, dans le même sens, avait refusé la proposition de Eytam, le nouveau chef du Mafdal de s’allier avec l’extrême droite, dans la ligne du Rav Eliahou. En retour, au moment critique, les proches du Rav Eliahou font savoir qu’il ne recommande pas de voter pour le Mafdal, un coup très dur. On l’interprète comme un appel favorable aux partis plus religieux.

 

Tout cela tend à faire ployer les hésitants dans tel ou tel sens. Ces tactiques de dernière minutes sont des coups de poker qui peuvent autant rapporter qu’éloigner. Ainsi, Lieberman, le leader de la coalition de l’extrême droite vient de déclarer devant un public de Habad qu’il n’est pas pour l’abolition des mariages religieux ; il va gagner des voix dans ce public mais en perdre dans son propre public nombreux des immigrants de l’ex-URSS dont beaucoup ne sont ni juifs ni religieux.

Demain, résultats des sondages le plus vite possible sur le site.

 

 

Le commentaire de la paracha Michpatim est sur le site. Il nous montre comment l’action d’amour qu’est le don de la Torah se traduit en amour reel dans les actes, les sentiments et les reves. Des nouvelles etudes dans ce commentaire, sur l’hebreu, poemes, etc : http://www.modia.org/tora/chemote/yitro.html

 

Les nouvelles.

Nous sommes dans les derniers metres avant l’election, ce Mardi. Des listes mineures se désistent au profit d’autres. Des Grands Rabbins se prononcent pour telle ou telle liste. Rien ne surprenant. Près de 40% des électeurs ne sont pas sûrs encore de leur choix, ce qui peut causer de grandes surprises dans l’écart entre les sondages qui sont stables et les véritables résultats. Dès 22h, si D. veut nous pourrons vous informer mais souvenez-vous de ce qui s’est produit dans une élection précédente : la Parti Avoda chanta victoire dans les premières heures selon les évaluations après l’ouverture des urnes et les leaders de ce parti pavanaient sur les chaînes de TV dans l’enthousiasme de leurs militants et le champagne, tandis que les militants du Likoud quittaient la salle, effondrés, puis après plusieurs heures la tendance des résultats s’est retournée progressivement et s’est terminée avec la victoire du Likoud. Tout est possible en Israël et il faut avoir les nerfs solides ! Je vous aurai avertis !

Sur cette base fantaisiste qui est la réalité juive en Israël, les sondages donnent actuellement 65 sièges à la droite et 55 à la gauche. Ils se répartissent, en gros comme ceci :

-               à droite, le Likoud passerait de 21 à 32 ; Shas passerait de 17 à 11. Les autres partis seraient stables : 8 pour le parti de coalition de l’extrême droite, sionistes religieux, 3 à 6 pour le parti de Sharanski, 5 pour le Mafdal (sionisme religieux), 1 pour le Héroute extrême droite, 1 ou 0 pour le parti du Rav Kadouri, etc. Conceptions très différentes entre ces partis sur la paix.

-               à gauche : le parti Avoda travailliste passe de 25 à 17-18, Shinouï laïc agressif passe de 6 à 15, les partis arabes de 12 à 10, Mérets extrême gauche passe de  10 à 8, etc. Toute cette coalition est pour l’abolition du caractère juif de l’Etat, avec nuances. Et la continuation d’Oslo.

 

Les mouvements terroristes réunis au Caire sont d’accord pour continuer la lutte sous la forme actuelle, Arafat (et la puissance invitante l’Egypte dont la position est confuse) avec un temps de suspension pour les élections et pour faire campagne d’image en Europe, tandis que les autres avec le Hamas sont pour l’intensification immédiate. En fait, c’est une belle coordination des rôles qui se confirme, et serait utile diplomatiquement. La majorité des Palestiniens vont en ce sens ainsi qu’une partie non négligeable des Arabes israéliens qui les soutiennent de fait. D’où le glissement à droite de l’opinion israélienne.

Tsahal est avertie de atraotes rabotes (avertissement nombreux d’attentats) lo mémouqadotes (non localisées avec précision). Du coup, après avoir coupé subitement les ponts permettant aux terroristes d’avancer pour leurs attaques… depuis de nombreux mois, l’activité de Tsahal est intensifiée (tougbar) et, en plus, une clôture (séguér) de la zone palestinienne est décrétée jusqu’après l’élection.

Les « affaires » sont mises en veilleuse juridique jusqu’après le vote.

 

Allez sur le nouveau site de la Knesset où vous trouvez tout sur les procédures, bientôt les résultats, etc :

http://www.knesset.gov.il/elections16/eng/index.htm

partis, candidats, etc :

http://www.knesset.gov.il/elections16/eng/lists/menu.asp

et la nouvelle présentation aussi du site du gouvernement

http://www.info.gov.il/eng/mainpage.asp

 

et, sur Modia, les sites des partis :

http://www.modia.org/infos/infos/annuaire-israel.html#politique

et

Le Likoud : http://www.modia.org/infos/infos/annuaire-israel.html#politique

Le parti Shas : http://www.shas.web-site.co.il

La coalition d’extrême droite : http://www.leumi.org.il/

Le parti Avoda : http://www.aavoda.co.il/

Le parti Shinouï : http://www.shinui.org.il/elections/

Le parti Mérétz : http://elections.meretz.org.il/

Le partie Hadash, pro-arabe : http://www.hadash.org.il/

Le parti Meimad, pro Avoda : http://www.meimad.org.il/




 

Bulletin 607. 27 janvier 2003, 24 Chevate 5763.

Site Modia http://www.modia.org

 

Le commentaire de la paracha Michpatim est sur le site. Il nous montre comment l’action d’amour qu’est le don de la Torah se traduit en amour réel dans les actes, les sentiments et les rêves. Des nouvelles études dans ce commentaire, sur l’hébreu, poèmes, etc : http://www.modia.org/tora/chemote/yitro.html

 

Les nouvelles.

Lire absolument l'excellent article de Proche-Orient infos qui vous en apprendra beaucoup sur l'idéologie politisée et anti-droite de juges israéliens:

http://www.proche-orient.info/xjournal_pol_der_heure.php3?id_article=8789

Lecture nécessaire pour comprendre les élections en cours et leur trucage.

Nous sommes dans les derniers mètres avant l’élection, ce Mardi. Des listes mineures se désistent au profit d’autres. Des Grands Rabbins se prononcent pour telle ou telle liste. Rien ne surprenant. Près de 40% des électeurs ne sont pas sûrs encore de leur choix, ce qui peut causer de grandes surprises dans l’écart entre les sondages qui sont stables et les véritables résultats. Dès 22h, si D. veut nous pourrons vous informer mais souvenez-vous de ce qui s’est produit dans une élection précédente : la Parti Avoda chanta victoire dans les premières heures selon les évaluations après l’ouverture des urnes et les leaders de ce parti pavanaient sur les chaînes de TV dans l’enthousiasme de leurs militants et le champagne, tandis que les militants du Likoud quittaient la salle, effondrés, puis après plusieurs heures la tendance des résultats s’est retournée progressivement et s’est terminée avec la victoire du Likoud. Tout est possible en Israël et il faut avoir les nerfs solides ! Je vous aurai avertis !

Sur cette base fantaisiste qui est la réalité juive en Israël, les sondages donnent actuellement 65 sièges à la droite et 55 à la gauche. Ils se répartissent, en gros comme ceci :

-          à droite, le Likoud passerait de 21 à 32 ; Shas passerait de 17 à 11. Les autres partis seraient stables : 8 pour le parti de coalition de l’extrême droite, sionistes religieux, 3 à 6 pour le parti de Sharanski, 5 pour le Mafdal (sionisme religieux), 1 pour le Héroute extrême droite, 1 ou 0 pour le parti du Rav Kadouri, etc. Conceptions très différentes entre ces partis sur la paix.

-          à gauche : le parti Avoda travailliste passe de 25 à 17-18, Shinouï laïc agressif passe de 6 à 15, les partis arabes de 12 à 10, Mérets extrême gauche passe de  10 à 8, etc. Toute cette coalition est pour l’abolition du caractère juif de l’Etat, avec nuances. Et la continuation d’Oslo.

 

Les mouvements terroristes réunis au Caire sont d’accord pour continuer la lutte sous la forme actuelle, Arafat (et la puissance invitante l’Egypte dont la position est confuse) avec un temps de suspension pour les élections et pour faire campagne d’image en Europe, tandis que les autres avec le Hamas sont pour l’intensification immédiate. En fait, c’est une belle coordination des rôles qui se confirme, et serait utile diplomatiquement. La majorité des Palestiniens vont en ce sens ainsi qu’une partie non négligeable des Arabes israéliens qui les soutiennent de fait. D’où le glissement à droite de l’opinion israélienne.

Tsahal est avertie de atraotes rabotes (avertissement nombreux d’attentats) lo mémouqadotes (non localisées avec précision). Du coup, après avoir coupé subitement les ponts permettant aux terroristes d’avancer pour leurs attaques… depuis de nombreux mois, l’activité de Tsahal est intensifiée (tougbar) et, en plus, une clôture (séguér) de la zone palestinienne est décrétée jusqu’après l’élection.

Les « affaires » sont mises en veilleuse juridique jusqu’après le vote.

 

Voir ici la page du bulletin précédent