Page d'accueil

Le Lév Gompers
Comment étudier
le Talmud
La Torah
L'étude
des 54 sections
Les poèmes
L'auteur
Ses publications
Livres et articles

S'inscrire
pour recevoir régulièrement les nouveautés du site
Nous écrire

© Conditions du copyright

Dufour SS

Nouvelles d'Israël, analyse, et prières

Par le Pr et Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
http://www.modia.org

Abonnez-vous au bulletin, en page d'accueil
pour recevoir en direct les informations
.

Ici, archives des bulletins précédents, faits,

analyses, photos, liens importants

 

  Liste ici des produits israéliens à acheter pour neutraliser les méchants ci-dessous qui organisent avec précision le boycott d'Israël en France

boycott/boycott.htm

solidarite-palestine

dignity

et son pilotage égyptien.

Des associations francaises et européennes appellent officiellement et illégalement au boycott d’Israel et des produits israéliens :
palestine-france
solidarite-palestine
palaestina.ch/ Suisse
protection-palestine
panorama dans le journal Le monde

Conscients, allez sur les sites qui promeuvent l’achat et la diffusion de produits israéliens chaque semaine :

http://www.g2pi.net/accueil.htm

http://www.comisrael.fr.st

La coopération Israël-Europe, ici.

Coopération affaires

Partnership

Voyages en Israël et hôtels

Ne pas coopérer avec les hommes publics européens qui nous boycottent et signent publiquement: liste ici.

ICI, l'analyse de la situation par les experts de l'armée israélienne, Tsahal. Qui sont-ils? Leurs documents-clefs sur la guerre qu'ils mènent.
 

Documents visuels sur la guerre en Israël
- nos victimes, nos prisonniers
- les faits de désinformation
- lynchage, enfants placés sur la ligne de tir

Ici,
la seule réaction positive aux problèmes d'Israël

Arafat et ses hommes détruisent les lieux saints juifs :
Destruction du Mont du Temple
les
traces juives sur le Mont du Temple
la tombe de Joseph, 
Jéricho

Agressions antisémites en France: (rechercher la liste à jour sur le site du Consistoire)

Réactions antisémites en France

Les données actuelles du débat Palestiniens-Israël
Le dossier du
terrorisme
Le dossier de
la presse palestinienne
Les pacifistes
dans la tactique palestinienne

Ici, quelques agences d'information sur Israël
L'annuaire des
sites sur la désinformation et de contre-desinformation
Les
images que vous ne verrez qu'ici
Nouvelles d'Israël (français-anglais-hébreu) en
direct-radio (Réchéte béit)

Comment aider les victimes du terrorisme
Toutes les
photos de nos victimes
Les mères et les enfants d'Oslo, et nous
(
poème, faits en cartes visuelles)

Les dernières nouvelles et analyse
au 14 mars
Les pages précédentes du Bulletin

L'actualité d'Israël en VIDEO et ici en radio direct d'Israël: réchéte alef, réchéte beit, réchéte guimel, réchète daléte en arabe, radio éducative et université populaire,nouvelles de la 1e chaîne de TV, météo, et Qol Israel en français, et la radiozh 'Habad, et la radio10 de Or 'Hayim en hébreu et en français,etc.

Prière pour la paix, pour la terre et pour nos dirigeants
Appels des Grands Rabbins d'Israël et de France

L'information du gouvernement
sur sa ligne politique
Les partis politiques en Israël et leurs sites

Poème : La colombe de la paix
Poème :
Réveil, matin de guerre
Poème :
Cris de douleur

Vocabulaire politique en hébreu

Elections, Bé’hirotes
A’houz ha ‘hassima, seuil d’éligibilité

Zékhoute bé’hira, droit de vote

Miniyane ha qolotes, décompte des voix

Néïlate ha qalpiyotes, clôture du scrutin

Séfirate haqolotes, le décompte des voix

Néoum ha nitsa’hone, discours de victoire

Piloug ba miflaga, scission dans le parti

Piqoua’h âl qalpiyote, surveillance des urnes

Chouva chel X… retour de X.

Parachate ha dérakhim, la croisée des chemins

Mil’hama ba téror, guerre contre le terrorisme

Parchanim, analystes politiques
Réchima, liste

Qol, voix

Atsbaa, l’acte de voter

Séqér, un sondage

Mandate, un mandat

Âtid, avenir

Tsaméréte, groupe des leaders

Miflaga, parti

Mitlabetim, les indécis

Maavaq, combat

Sikhsoukh, conflit

Avta’ha, promesses

Achlaya, illusion

Choterim, policiers

Zioufim, falsifications

Matslémotes, les caméras

Vie sociale (à compléter)
mimotsa tsarfati, d'origine française
êda, communauté
êdatioute, communautaire

guizanoute, racisme

Vocabulaire politique en hébreu

Gouvernement
Mémchéléte a’hdoute, gouvernement d’union
Premier ministre, roche ha mémchala
sar, ministre
sgane sar, vice-ministre
'haver baqabinét ha métsoumsam, membre du Cabinet restreint
ministère, misrad
otsar, finances
'houts, affaires étrangères
michpatim, justice
'hinoukh, éducation
sécurité, bita'hone
qualité de l'environnement, éikhoute ha séviva
infrastructures nationales, tachtiotes léoumiyote
science, madâ
habitation, ha chikoune
âvoda, travail
praté ha éském, détails de l'accord
négociations, massa ou matane
ha tiq, le dossier
supposé recevoir, tsafouï léqabel
oulaï titstaréf, peut-être se joindra-t'il
ha 'hakim, les députés
ha siya, le groupe parlementaire
bat chéchéte 'havérim, comporte 6 membres
moné, nomme
'hatémou ha tsédadim âl ha eskem, les parties ont ratifié l'accord
yochev roche, président
yé'houlaqou ha tiqim, les fonctions seront réparties
ikouv ha eskam, retard dans l'accord
bé dérekh pnima, évolue vers l'intégration
hou ba 'houts, il est en dehors
ha péguicha nid'héta, la rencontre a été repoussée
magaîm, des contacts
haqamote ha memchala, la construction du gouvernement
déricha, exigence
koalitsia, coalition
bé ozné méqorav, aux oreilles de ses proches
eskem coalitsioni, accord de coalition
bé ofén sofi, de façon définitive
kaniré, apparemment
ùésarev, il refuse
bikhtav, par écrit; bé âl pé, par oral
ché hou ibiâ, qu'il a exprimé
titmokh ba memchala mi ba 'houts, elle soutiendra le gouvernement de l'extérieur.




Modia n'est pas un site de politique mais de Torah.

Cependant la Torah est texte-peuple et terre indissolublement.

Nous devons donc être reliés à l'interrogation de notre peuple qui essaie de se construire :

vivre avec lui, être vraiment informés. Ensuite, à chacun de penser, librement.

             

Ici, documentation précise sur le terrorisme
Ici, photos de nos victimes du terrorisme, et ici aussi, et ici encore sur cette autre page.

Agir contre le boycott des produits israéliens (aller en haut de page).

 

Les nouvelles selon ce qui caractérise Modia, en 4 points :

1.Essayer de trier pour parvenir à l’essentiel au milieu de la quantité, à l’essentiel en ce qui concerne le peuple et à l’essentiel concernant les valeurs de la Torah.

2. Essayer de maintenir la cohérence ainsi entre la rigueur dans l’étude de la Torah et son application dans la vie.

3. Aimer l’ensemble du peuple et comprendre que nous sommes tous embarqués ensemble dans un grand tiqqoun où tous nous faisons des erreurs, à corriger ensemble. Et en participant à la construction. Un test: si nous détestons la musique d'une partie du peuple, c'est que nous sommes encore intolérants et ne savons pas les écouter.

4. Se rappeler toujours, en voyant les autres Juifs et leurs combats différents, ce qui est écrit avant les Principes des Pères: "tout Israël a une part du bon monde à venir", et le 'Hida indique que nous sommes chacun partiels mais que cette part est reconnue en ce qu'elle a de bon. L'erreur est de lutter contre les autres pour imposer notre part sur l'ensemble, au lieu de conjuguer le bien partiel de chaque partie dans un ensemble, comme dans le commentaire de la paracha Bémidbar.
5. Vivre dans l'hébreu qui porte la vie émotionnelle du pays. Apprenez et comprenez le vocabulaire hébreu/français de la politique, des élections, de l'actualité gouvernementale: trouve ci-dessus sur ce lien.



Bulletin 636 de Modia. 14 mars 2003. 10 Adar II.
Paracha Vayiqra

http://www.modia.org/tora/vayiqra/vayiqra.html

Heures du Chabbate : Jérusalem 17h06.
Beer Cheva 17h31. Eilat 17h31. Haïfa 17h30. Hevrone 17h26. Modiine 17h30.  Netanya 17h30.  Petah Tiqva 18h25. Tel Aviv 17h27. Tsaf (Safed 17h16).
Amsterdam 18h25. Anvers  18h27. Buenos Aires 18h54. Brux
elles 18h27. Geneve 18h18. Luxembourg 18h17. Montréal 17h42. Nice 18h17. Paris 18h35. Teheran 18h23. Toronto 18h04. Zurich 18h12.

Une question grave
Un problème à résoudre selon la Torah en Israël : la tension fraternelle.
La façon dont le Mafdal a réalisé son accord avec le parti qui avait pour tout programme la haine des religieux orthodoxes, a conduit à leur élimination du gouvernement, et les mesures concrètes que Chinouï avait promis contre eux, et qu’il tente de réaliser, entraînent une scission entre les orthodoxes et les sionistes religieux comme cela ne s’était pas vu depuis des décades. La situation est grave.
Nous posons ici le problème non pas comme une intéressante description des faits mais pour inciter chacun à trouver les voies permettant d’avancer dans la résolution de ce problème selon la Torah.
En effet, notre analyse de l’actualité d’Israël est toujours et uniquement dans cette perspective mais, de plus, nous arrivons à une tension, une coupure, et des sentiments négatifs qui sont certainement de l’ordre de ce qui a détruit le peuple d’Israël chaque fois qu’on a laissé ce désastre moral aller jusqu’à son terme.

Les faits
Sharon essayait toutes les combinaisons possibles (vous vous souvenez et nous l’avons analysé avec précision). Le Mafdal a été le parti qui a fourni à Sharon le premier groupe composite de base sur lequel Sharon a pu élargir. Et le choix du Mafdal a été le plus inattendu : avec Chinouï qui avait amené dans la vie politique israélienne une donnée nouvelle (présente en Europe dans certains partis mais pas en Israël) : la haine affichée envers une partie du peuple (les orthodoxes religieux et encore plus contre les Sépharades religieux orthodoxes), les injures, les menaces, les projets d’exclusion, tout cela formulé verbalement de façon vulgaire, virulente, ouverte, répétée et insultante. Un phénomène sociologique d’époque qui est à analyser dans la ligne des partis européens qui ont ce style de comportement. Mais qui sont, là-bas heureusement, refusés par une réaction saine de la majorité de la population malgré la valeur indéniable de quelques uns des points de leur programme.
Pourquoi le Mafdal s’est-il associé à la stratégie de Chinouï ? Ils prétendent que c’est pour améliorer les relations entre ces laïcs et les religieux. Effectivement, ils étaient ensemble autour de la table. Mais on a beaucoup de mal à gober cet œuf, car depuis la tension a éclaté entre eux pour un motif qu’ils ont mis au point ensemble : l’accord signé par eux et par le Mafdal comprenait la dissolution du ministère des Cultes.
Or, le Mafdal, glissant doucement de la droite nationaliste au centre et centre gauche, avait humilié plusieurs fois ses Sages de la Torah, des grands rabbins comme le Rav Mordékhaï Eliahou qui s’opposaient à cette dérive. Et ils l’ont fait sans ménagement. Le Rav le leur a rendu avant l’élection en faisant entendre qu’il ne voterait pas pour eux en conséquence mais pour les partis orthodoxes. On comprend mieux la réaction de combine soudaine entre le Mafdal et Chinouï, dans une indépendance adolescente agressive.
Mais, une fois l’accord signé, il a suscité une réaction de scandale dans les milieux orthodoxes et dans le Shas, mais aussi parmi la grande majorité des rabbins qui se sentent dans la ligne du Mafdal : comment pouvait-on ainsi faire disparaître le dispositif qui permet de gérer civilement toute la vie religieuse juive (mariages, circoncisions, divorces, enterrements, miqvé, écoles, etc) !
Le Mafdal fut regardé alors par ces milieux comme ayant participé à la haine de Chinouï, à sa volonté de destruction du monde religieux, mais aussi à son mépris pour le monde sépharade traditionnel.
Et l’accusation fut si intense que les cadres du Mafdal, avec la même inconséquence que dans la phase précédente, ont dit que leurs accords signés ne pourraient pas s’appliquer et qu’il exigaient les postes de direction actuelle d’administration religieuse de façon à ne pas permettre cette destruction mais, éventuellement, gérer eux-mêmes les réformes et nouvelles structures qui devront assurer exactement les mêmes services que précédemment.
Le Chinouï se gausse, le nouveau ministre de la Justice Lapid continue à injurier vulgairement les religieux orthodoxes chaque jour sur les ondes et à leur promettre clairement l’exclusion nationale. (Ces milieux se sentent tombés en URSS). Sharon ne peut pas violer les accords signés qui sont la base de son gouvernement et se tait.
Or, il avait depuis de nombreuses années bâti une confiance avec les religieux orthodoxes achkénazes qui se sont sentis trahis véritablement par lui. On en était là. Quand… Chinouï est passé à l’action, comme dans cette ancienne URSS, avec les nouveaux pouvoirs de Justice et de l’Intérieur : attaque en règle envers le judaïsme en s’attaquant aux symboles, par la mise en route du processus législatif pour légaliser la vente de viande de porc, rafle du matériel de 11 stations de radio religieuses (privées ou non légalisées ou pirates, suivant vos affections) consacrées uniquement à la Torah par cours des rabbins, incitation aux mitsvotes, à la tsédaqa, dont 2 en yiddish, une en iranien pour les juifs orthodoxes de cette origine, et les radios sépharades orthodoxes de Shas. En somme, les méthodes du bolchevisme intégral qui a des racines dans l’histoire de la classe politique israélienne, et la guerre est déclarée.
Ces groupes ont alors déclaré : « on veut que nous ne puissions plus vivre dans ce pays, on nous coupe les finances (suppression des taux des allocations familiales pour les familles nombreuses pour le motif clairement clamé qu’elles sont religieuses, suppression des ressources pour les écoles, etc), puis on attaque la religion, les rabbins, le dispositif vital ». Les termes utilisés sont « la guerre fraternelle (mil’hémete a’him) est lancée. Tout cela est lourd, et c’est comme si la guerre locale et régionale n’avait pas lieu, on s’ennuie probablement et on à envie de jouer à la guerre !

Nous en sommes là et la question que nous devons nous poser est uniquement : « comment sortir de cet impasse qui mène à la destruction sûre du peuple, de sa présence sur la terre d’Israël, car elle ne supporte pas la haine fraternelle et vômit alors ses habitants en laissant les ennemis agir ».
Il y a un point de non-retour (non franchi actuellement) où on ne peut plus arrêter l’ange de la mort quelle que soit la présence de parties bonnes dans le peuple, quand la haine fraternelle est trop forte. Je vous écris cela, car nous sommes dans une heure où cette dérive se développe très dangereusement.

C’est notre situation globale, et le dossier dont nous avons clairement toutes les pièces historiques et toraïques pour confirmer ce que je viens de dire sur les risques à venir. En tous cas, ce n’est pas cela que nous voulons vivre, et nos enfants seront en droit de nous dire : « Papa, Maman, qu’est-ce que tu as fait en ces années là pour que ça aille mieux et empêcher la catastrophe ».
On a du mal à réaliser, comme au sortir d’un cauchemar, que le Mafdal ait pu causer un tel « balagane » (expression courante israélienne correspondant au terme peu élégant : foutoir, en français). Il y a un défaut narcissique chez tous les hommes politiques : ils sont prêts à tout, vraiment tout, pourvu qu’on parle d’eux dans les médias. C’est devenu leur seul objectif, leur seul mode d’existence.
Ce n’est pas fini ! Les milieux orthodoxes s’organisent maintenant pour la riposte et il apparaît qu’elle va dans le sens d’une rupture totale, d’une condamnation radicale au nom de la Torah envers les personnes et le groupe du Mafdal qui ont commis ces actions. Les plus hautes autorités achkénazes de la halakha se coordonnent en ce sens.
Les milieux sépharades du Shas s’organisent pour rétablir leurs finances vitales handicapées par tous ces développement, et ont promis qu’ils ne se plieraient jamais à ces politiciens. Effectivement, les « stations de radios de qodéche », comme elles sont nommées, recommencent à fonctionner dans la clandestinité et informent leur peuple, selon leurs termes, sur ces conditions de clandestinité et de persécution dans lesquelles on les place actuellement en Israël.
Ils proposent le modèle de réaction qui consiste à dire : « le » gardien d’Israël sera avec nous, nos persécuteurs seront vaincus, soyez forts et déterminés autour de vos rabbins qui vont réagir très bientôt.
Nos lecteurs se souviendront combien de fois j’ai tiré le signal d’alarme sur les risques de rupture dans la société israélienne ; et, combien, pensaient que j’étais alarmiste, excessif. C’est mon métier d’analyser les violences psychologiques, de mettre en garde pour tenter d’éviter. On y est.

La réaction que je propose est
- de ne pas entrer dans une attitude psychologique de mobilisation avec les uns, et contre les autres, de façon à réduire l’impact de cette phase délibérée de haine.
- de prier pour « l’unité du peuple » en cette phase d’auto-destruction. Recherchez dans les psaumes ceux qui vous aider à formuler ces prières.
- de renforcer l’affirmation des principes vitaux du peuple juif dans la Torah, mais de « les vivre d’abord concrètement chacun » : reprise de la pratique intégrale du Chabbate, des 3 prières quotidiennes, de la pratique de la cachroute à la maison et hors de la maison, de la morale de la Torah dans les affaires en y pratiquant la justice sociale, développement de l’étude, chacun à son niveau.
- renforcement de l’attention fraternelle concrète dans la vie quotidienne, avec le refus d’insultes envers les autres Juifs mais la recherche de ce qui peut améliorer la coexistence.
- défense du caractère juif de l’Etat d’Israël qui est l’une des lois fondamentales, celles que la Cour suprême a le devoir de veiller à maintenir. Donc, actions légales et pacifiques pour arrêter les mesures illégales anti-juives, qui sont appelées révolution laïque. Et qui n’ont rien de la tolérance laïque.
- appui aux formules de concertation progressive, comme celles qui étaient en cours depuis plusieurs années sur la question du service militaire généralisé où une révolution silencieuse se réalisait réellement.

Soyez indulgent envers mes formulations, et ne tuez pas le médecin qui donne les résultats des analyses du laboratoire, et cherche comment soigner et parle de la maladie grave.
Je ne vous demande pas des solutions, ni des trucs, mais si vous souhaitez (dans notre dialogue) me transmettre ce que vous FAITES de mieux et de plus pour améliorer, je le lirai très volontiers. Pas ce que vous pensez.
J’ai partagé cela avec tous les milliers de lecteurs juifs répartis en de nombreux pays sur la planète (les Juifs français forment environ 40% des lecteurs, et environ 50% sont répartis dans tous les pays hors d’Israël). Mais la terre d’Israël est à égalité à  TOUS et CHACUN, à égalité : c’est sa terre, sa mission, son pays, son peuple, à égalité. Chaque Juif du monde se tourne vers la ville où j’habite pour chaque prière, je regarde souvent les nuages et le ciel en pensant à toutes ces prières qui passent ici avant de s’élever.
Nous, ici, nous n’avons pas le droit d’essayer d’y détruire la qualité de présence divine entre nous envers laquelle nous avons le devoir de la développer.
Etre davantage juif, n’est pas surtout passer ses vacances dans des hotels luxueux juifs, ni réaliser de sompteuses fêtes comme on le voit dans les publicités de nos brochures communautaires, c’est participer à plus que cela.
Je le répète souvent : nous devons aussi prier pour nos dirigeants et nos rabbins.
J’attends vos initiatives d’amélioration. Sous forme anonyme, je répercuterai ce qui ouvrira des horizons pour l’ensemble des lecteurs. Juifs de base, ou rabbins, ou leaders, soyons créatifs : « responsabilité, égalité, fraternité ». A bientôt.

Faites l’expérience de la bénédiction de la lune et qu’elle nous mette chacun dans une position de modestie, et de recevoir la véritable lumière, celle qui vient de la pureté d’En-haut. Et que nous voyons chacun et tous également, dans notre obscurité commune :
http://www.modia.org/infos/etudes/birkaatalevana.html

Chabbate chalom
Rav Yehoshua Rahamim Dipour
Yerouchalayim



Bulletin 635 de Modia. 13 mars 2003. 9 Adar II.

Ce bulletin sera un dossier très solide et objectif, consacré à un seul sujet : une affaire scandaleuse qui atteint tout le judaïsme et ne peut pas rester sans réaction. Le ministre des Affaires étrangères de Belgique, Louis Michel, selon l’article de Yediote a’haronote de ce jour, page 21, aurait comparé Israël au régime nazi, et un diplomate belge proteste contre la réaction anti-belge sur le Web après ces accusations et l’attaque contre Sharon et déclare que l’origine en est dans des cercles israéliens et juifs dans le monde.
Nous devons remettre les faits dans l’axe de vérité. Je vous donne tous les liens qui vous permettront de vérifier et vous pourrez ainsi diffuser  autant que possible par vos circuits de relations  les données de ces sources objectives qui ne sont, aucune, ni israéliennes ni juives.

Belgique
Le scandale de l’in-justice belge voulant condamner Sharon pour des crimes commis par d’autres (et à travers cela Israël et les Juifs) continue à susciter dans le monde une campagne de réprobation : des sites de plus en plus nombreux citent toutes les autres scandales du système judiciaire belge (infiltration de la justice, de l’Eglise et des universitaires belges par les réseaux d’exploitation des enfants par la pédophilie jusqu’au meurtre comme dans le fameux cas Dutroux, amendes imposées par cette in-justice contre ces sites qui révèlent comme Nopedo et non contre les pédophiles, crimes contre l’humanité de la Belgique en Afrique sans aucune condamnation de Belges  mais seulement d’Africains, collaboration massive de hautes autorités belges au nazisme, etc). Le diplomate belge essaie d’éteindre le jeu que ces Belges eux-même ont allumé en disant que… cette campagne est hystérique. Voilà un argument qui n’enlève rien des horreurs commisent par l’accusateur dont les crimes sont révélés au monde par sa propre action infâme supplémentaire. L’assassin revient toujours sur les lieux du crime, dit un vieux proverbe. En somme, tout cela est un problème local, une histoire belge. Nous compatissons.
L’ambassadeur agacé laisse sous-entendre que les sources de la campagne viendraient d’Israël, cela est trop, aussi nous devons rétablir la vérité des faits, et montrer que la condamnation de la Belgique et de ses autorités vient de partout. Voici quelques uns de ces sites, et on ne pourra pas accuser CNN ni le site du Vatican ni le très sérieux site Mapi d’être favorables à Israel ou d’être manipulés:
www.nopedo.org
http://www.cnn.com/WORLD/9608/26/german.pedophile/
http://www.cnn.com/WORLD/9609/24/children.belgium/
http://www.cwnews.com/browse/1998/02/6945.htm
http://www.iht.com/IHT/BJ/98/bj071898.html
On ne peut accuser le Pape de défendre Sharon quand, recevant le nouvel ambassadeur de Belgique, il centre son discours sur ce problème de leur pédophilie criminelle :
http://www.opusbonosacerdotii.org/ZE02110120.htm
ou même la BiéloRussie
http://www.charter97.org/eng/news/2002/10/02/12
Le réseau de distribution belge de la presse refuse de distribuer Charlie-Hebdo qui met en question la Belgique sur ces problèmes :
http://www.dfn.org/Voices/belgium/cartoons.htm
Une association belge ouvre un site Mapi pour lutter contre ce phénomène, cela ne vient pas d’Israël :
http://www.info.fundp.ac.be/~mapi/mapi-fr.html

Sur l’autre pan : il faut lire ce que les Africains appellent le nazisme belge et le génocide effectué contre eux par le colonisateur belge :
http://www.nationaudio.com/News/EastAfrican/08042002/Features/Magazine016.htm

Le culot des autorités judiciaires belges est donc sans limite. C’est l’incendiaire qui prend, une fois de plus le Juif comme bouc émissaire, et l’accuse de l’incendie.
Il n’y a pas à taire ce scandale quand ces autorités belges organisent un préjudice mondial contre les Juifs et leurs représentants, injustement et dans un contexte aussi criminel.
 
La Belgique avait déjà perdu d’éminents musiciens qui avaient fui son nazisme. L’affaire présente ne redore pas son blason :
http://www.madisonmusicreview.org/doc/proarte.html


Pro-nazis belges (image d'archives)
En fait, la Belgique est empêtrée dans de multiples problèmes dont un des moindres est celui des tensions entre les ex-nazis et ceux qui, emportés par la victoire anglo-américaine contre Hitler, se sont vengés sur eux. Les plaies sont vives et les positions n’ont guère évolué. Voyez :
http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/europe/536384.stm

Amis belges, traitez vos problèmes car mentir publiquement ne fait qu’attirer l’attention mondiale sur vous. Il n’y a aucune raison que vos victimes se taisent maintenant, partout dans le monde, où VOUS y avez semé officiellement le mensonge, la haine et l’injustice.

Enfin, vous comprendrez exactement le problème dont la Belgique accuse (faussement) Sharon quand, le 7 avril 2000, le Premier ministre belge avait dû solliciter le pardon officiellement pour… le génocide que la Belgique n’a pas empêché en Afrique devant ses yeux sous son autorité effective militaire. Voilà l’horreur vraie. Il faut lire ces actes historiques qui expliquent cette culpabilité que l’on veut reporter contre les Juifs :
http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/africa/705402.stm
et ici, tout le dossier officiel du Sénat belge sur ces crimes de génocide de la Belgique :
http://www.senate.be/english/rwanda.html
Les sentiments de culpabilité belge sont décrits sur les sites :
http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/europe/1375603.stm
Les scientifiques belges furent appelés à la rescousse et tentèrent, par des explications emmélées, de plaider pour un apaisement des sentiments de culpabilité nationale :
http://www.psa.ac.uk/cps/1998/van-bladel.pdf
Maintenant, après cette lessive superficielle, la Belgique est repartie à la conquête des marchés Rwandais !
http://www.afrol.com/News2002/rwa020_bel_delegation.htm
Et, pour terminer la psychothérapie, on va tenter d’accuser les Juifs. Mais ce temps-là est terminé, nous ne sommes plus en 1933, sachez-le. Réglez VOS problèmes.
Nous avons les nôtres, ce ne sont pas ceux-là. Ce ne sont pas les vôtres.
Le nôtre est de vivre, simplement. Dans un environnement qui veut notre suppression comme vient encore de le dire Arafat dans le télégramme de soutien qu’il vient d’envoyer à Saddam Hussein et lui disant qu’ils seraient main dans la main pour la conquête de Jérusalem. Et son nouveau premier ministre, Abou Mazéne déclarant il y a quelques semaines que les formes du combat actuel doivent continuer, le site de Tsahal avait reproduit ces déclarations.
Sur ordre d’en haut, il les a enlevées, mais elles existent et ont été publiées.
http://www.israelnationalnews.com/news.php3?id=40370
Et son travail de thèse sur la non existence de la Shoa fait également grand bruit. Voilà le pacifiste que l’on veut brosser. Voilà nos meilleurs interlocuteurs.
Nous avons aussi un immense problème de co-existence et fraternité interne, chaque jour le nouveau ministre de la Justice attaque les religieux et veut prendre contre eux des mesures légales et judiciaires. Mais nous n’accuserons pas pour autant les Belges !
Laissez-nous avec nos problèmes assez compliqués.

Qui est Louis Michel, le ministre belge des Affaires étrangères ?

S
on auto-présentation :
http://www.louismichel.net
Il présente une lettre diplomatique pour tenter de se justifier devant Israël, lettre inefficace devant le reste des propos.
http://www.louismichel.net/article.php3?id_article=47
Son CV et son adresse :
http://european-convention.eu.int/CVs/pdf/Michel.pdf
Sa position favorable au plan Bush sur le Proche-Orient :
http://www.diplomatie.be/fr/press/homedetails.asp?TEXTID=4901
Son engagement général contre le terrorisme :
http://www.state.gov/secretary/rm/2001/4979.htm
La protestation virulente des Etats africains contre ses mesures contre eux, ce mois-ci :
http://allafrica.com/stories/200201160645.html
Rappelons enfin la place importante et dynamique de la Belgique dans l’Europe qui n’a pas cessé d’apporter son soutien financier à l’entité terroriste d’Arafat.


Bulletin 631 de Modia. 11 mars 2003. 7 Adar II.

Sur le site, trois études revues :
1. La paracha de cette semaine, Vayiqra, qui comporte des variantes importantes cette année.
http://www.modia.org/tora/vayiqra/vayiqra.html

2. Préparez la bénédiction de la lune à faire juste à la fin du Chabbate, une étude nouvelle sur le sens et la pratique :
http://www.modia.org/infos/etudes/birkaatalevana.html

3. C’est aussi le moment de préparer Pourim, (17 et 18 mars), le jeûne, la fête, la lecture du rouleau d’Esther, les cadeaux. Une étude bourrée de connaissances de la tradition sur le sens et les pratiques. Mais, cette fête est obligatoire, alors utilisez cette étude pour informer et enseigner ceux qui ne savent pas autour de vous. Ce sera la première tsédaqa que l’on doit faire à Pourim.
http://www.modia.org/infos/etudes/pourim.html
Et vous pourrez même envoyer vos vœux par des belles cartes-mail gratuites :
http://www.modia.org/varietes/cartes.html


Nouvelles
Là où j’ai été avec vous en pèlerinage sur les tombes de nos Patriarches et Matriarches, à ‘Hévrone, et où on a filmé les lieux
http://www.modia.org/hevron/hevrone1.html
ce soir, un attentat et des tirs nombreux.

Un tué, Tomér Rone, 3 blessés juifs dont deux griévement sur la route à proximité des tombeaux. Si peu de temps après l’assassinat du couple Horowitz dont la presse n’arrête pas de tisser la louange. On découvre ainsi une unanimité pour parler aussi de leur ouverture, de leur tolérance, de leur refus des extrémismes, chez ces pionniers des territoires, contrairement à l’image que la presse en donne habituellement. Mais le prix a été trop lourd pour arrêter un peu les mensonges.

Crise temporaire entre Sharon et ses ministres du Mafdal, ils espèrent résoudre leurs problèmes. Sur les prérogatives à donner aux ministres Mafdal qui veulent assurer les services religieux en Israël après avoir fait à la va-vite un accord avec Chinouï (voulant la dissolution de ces services publics) qui a permis à Sharon de boucler son gouvernement mais avec des engagements qui ont des répercussions contre l’existence même de ce que promeut le Mafdal. Mais ils ont signé, mais ils ont été les co-promoteurs, avec des « bonnes intentions » (être dans le gouvernement, rapprocher les extrémistes antireligieux et les religieux, et le faire au prix de l’éjection des orthodoxes). Maintenant, le Mafdal s’emmèle les jambes, Chinouï jubile et Sharon garde son gouvernement et n’est pas prêt à renier les signatures données.

Sharon a loué la détermination de Bush en disant: “si, dans les années 1930, il y avait eu des leaders ainsi déterminés contre les tyrans, il ne se serait pas passé ce qui est advenu”. Des paroles qui ne parlent pas seulement à Bush mais visent aussi l’Europe en lui disant qu’elle retrouve ses compromissions traditionnelles. Le ton monte, cela à l’heure où la France s’engage pour Hussein.

Bonne étude
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


 

Bulletin 630 de Modia. 9 mars 2003. 5 Adar II.

Précision ! Je ne réponds jamais aux lettres anonymes, dont le rédacteur pose une question sans même écrire son nom. Nous ne sommes pas des machines, ni les lecteurs ni moi.
------------------

NOUVELLES

Plusieurs infiltrations de terroristes ont eu lieu dans les agglomérations juives dans la région de ‘Hévrone, la semaine dernière. A chaque fois, les terroristes ont été abattus pas les militaires israéliens. Hélas, pendant le repas du soir de Chabbate, des terroristes déguisés en étudiants de yeshiva sont entrés dans une de ces agglomérations et ont tué le couple et blessé les invités, avant que l’armée n’intervienne et les a abattus. La branche Izzadim al Kassas du Hamas a revendiqué les attentats.  Les victimes sont un couple magnifique : Dina Horowitz (50 ans) et son mari Eliahou (52 ans) qui laissent 4 enfants (Bat Chévâ 30 ans, Tsvi 26 ans, Néhéma 22ans, Choulamite 20 ans), et 5 petits-enfants . Les journaux titrent : « hem ayou kémo yonim » (ils étaient ensemble comme des colombes), « kama ahava hem héqrinou ! » (combien d’amour ils rayonnaient !). Douleur. Irréparable. Choc quand on entend encore qu’il y a encore quelques minoritaires Juifs pour mettre la responsabilité de leur mort sur les victimes par le fait qu’ils vivent sur la terre d’Israël, sur la terre tout simplement, par fidélité. Ils étaient originaire des USA  et en Israël depuis des décades, lui Rav de yeshiva Chavé Hévrone, aimant aussi faire de la menuiserie,elle enseignante de musique. Ils étaient connus et remarqués pour leur large culture, leur ouverture, leur capacité de dialogue avec toute personne et admirés aussi bien par les non religieux que par les religieux. Ils enseignaient aussi à la Midréchéte Rova pour les jeunes filles dans la vieille ville de Jérusalem où des étudiantes de l'étranger passent un ou deux ans d'étude, dont celles de France et du Canada. Voyez la page de Modia. Les radios passent des disques d'amour en leur honneur. En leur mort, ils ont fait plus pour faire admirer ces pionniers admirables que leur vie quotidienne. Que tout cela est loin de l'image de religieux extrémistes et fanatiques donnée par la presse occidentale. Que leur départ soulève de nombreux candidats à venir vivre avec cette qualité en Israël, c’est la seule réponse à la suite de ces vies exemplaires.
Ils vivaient près de l'endroit où nous avons vu ensemble les salles émouvantes de 'Hévrone (lien ici).
5 blessés encore hospitalisés dont un grave après cet attentat.
Une autre mort, de l'attentat de l'autobus.

Israel a pris la décision de ne pas renouveler ses méthodes de lutte contre le terrorisme, suite aux attentats et aux tirs répétés sur les agglomérations du Sud-Est d’Israël. Mais d’intentifier la méthode actuelle : découpage des zones d’action de la base de Gaza, élimination des hauts leaders terroristes et spécialement du Hamas. Cette politique se traduit dans les faits. Le principal artificier du Hamas a été capturé, le numéro 3 du Hamas, Ibrahim al-Makadme, vient d’être éliminé par un tir de roquette depuis hélicoptère, ce qui en dit long sur la qualité des services de renseignements israéliens parmi les Palestiniens. Usma Assaf, leader du Jihad islamique à Bethléhem est arrêté . Auparavant, le Hamas avait déclaré que Sharon et Mofaz sont les cibles prioritaires du terrorisme. Suite à la supression de Ibrahim al-Makadme, le Hamas déclare qu’il va viser principalement les leaders israéliens.

Arafat nomme un Premier ministre à l’OLP, Abou Mazen. Mais celui-ci, qui a eu dans le passé des relations conflictuelles avec Arafat, et qui sait que Arafat veut créer un poste fictif de Premier ministre, déclare sur les ondes que ce n’est pas la nomination qui importe mais les pouvoirs réels qu’aura ce Premier ministre. Seulement quand il aura la réponse à cette question, il dira s’il accepte ou non. Le Comité central de l’OLP va se réunir pour tenter de répondre à la définition des prérogative de ce Premier ministre. Actuellement, il est secrétaire général du comité exécutif de l'OLP. Il est né en 1935 et est un réfugié de 1948. Il a eu des contacts avec Israël à différentes reprises et pronait la reconnaissance d’Israël pour avancer dans des négociations, position qui était minoritaire. Pour ces motifs, les USA pronent sa candidature. Et Arafat fait ainsi un geste envers Bush. Mais la question reste les pouvoirs qui annuleront-ils ou non ceux d’Arafat dont Israël ne veut pas entendre parler car il dirige effectivement le terrorisme  pour ce qui est du Fatah, et le facilite en ce qui concerne le Hamas.
On découvre  deux autres candidats potentiels : un palestinien milliardaire de Jordanie, et
Mounib al Masri, autre fortune de Naplouse.  Beaucoup découvriront ainsi que si le peuple palestinien est dans l’état où il est, c’est aussi parce que leurs frères ont toujours refusé que l’on détruise les camps et reconstruise autrement l’infrastructure de ces populations, et cela pour nuire à l’image de marque d’Israël, et aussi que l’aristocratie palestinienne  n’a pas pris en charge son peuple, enfin que les leaders politiques ont détourné les fonds publics.
Le comité central penche pour Abou Mazen, mais il pose ses conditions.


Aabou Mazen
Modia vous remet un dossier pour connaître Aabou Mazén:

Abou Mazén est présenté par la presse occidentale comme une colombe. Il l’est, au sens de Bélin, c’est à dire qu’il veut deux Etat, avec le renoncement d’Israël à la Judée-Samarie,Jérusalem comme capitale, etc, la disparition de toutes les implantations dans ces zones, selon le plan qu’il avait mis au point avec Bélin, le réalisateur d’Oslo. Lisez ce document ici
http://www.us-israel.org/jsource/Peace/beilinmazen.html
http://www.geocities.com/zincisrael/features/f78Beilin-Abu_Mazen_Agreement.htm

Et voici la carte de ce plan. L’Etat palestinien arrive à une dizaine de kilomètres de la côte ! Hévrone abandonné.
http://www.us-israel.org/jsource/Peace/abumap.html

Une analyse éclairante de 1995 sur Abou Mazen sur le site gouvernemental israélien :
http://www.mfa.gov.il/mfa/go.asp?MFAH087x0

Est-il la colombe de Bélin, de Mérets et de la presse occidentale ? La vérité est celle-ci : Il y a quelques jours, il justifiait les attaques contre les agglomérations juives de Judée-Samarie. Il est l’auteur d’un livre révisionniste sur la Shoa
http://israelbehindthenews.com/Archives/Feb-25-03.htm#denial

Dans un interview (alors que certains refusent nos frères, les 20000 Juifs d’Ethiopie), Abou Mazen indique qu’il a réussi à faire revenir 200000 Palestiniens sur la terre d’Israel. Avec la complicité des réalisateurs d’Oslo.
http://www.nad-plo.org/eye/sept/news20.html

Sharon travaille à lui donner un statut national :
http://www.janes.com/security/international_security/news/fr/fr030114_1_n.shtml

Son portrait par les services américains qui soulignent sa collaboration active avec le camp israélien d’Oslo
http://www.usisrael.org/jsource/biography/Abbas.html

Il a suscité une désapprobation parmi les Palestiniens car il accuse les organisations palestiniennes de payer les enfants pour des actes terroristes qui les rendent blessés
http://english.pravda.ru/main/2002/06/28/31404.html
Ses photos :
http://www.passia.org/images/personalities/Abu-Mazen/Abu-Mazen--1995.jpg
Sa devise est : « connaissez bien l’ennemi pour mieux le vaincre » et il fréquente les Israéliens, spécialement le camp « pacifiste » dans ce but. Il s’explique :
http://www.cdn-friends-icej.ca/isreport/julaug00/abumazen.html

Sur les chaines arabes il donne son véritable plan (avec Jérusalem comme capitale de l’Etat palestinien et la politique des actes imposés à l’autre partie) :
http://www.arabicnews.com/ansub/Daily/Day/990113/1999011329.html

Au sommet arabe, il dévoile son style (l’art du langage mais des allusions claires) :
 “
In a statement issued on Tuesday by the Bahraini daily al-Ayam explained replying to a question on what the Palestinians will ask from the Arab summit, he said that the Palestinians do not ask the Arabs to declare war rather " we ask them to see the reality as it is and to react on the light of this fact."”
De même, après avoir realisé le document Bélin-Abou Mazén, il est capable de déclarer qu’il n’existe pas :
http://www.jmcc.org/media/report/99/Oct/1b.htm

 


Il importe de signaler que l’Egypte également est contrainte de renforcer sa lutte contre le Jihad islamique qui continue ses contestations du régime. Moubarak avait invité Sharon et vient d’annuler cette invitation. Est-ce une réponse agacée au refus des USA de recevoir la délégation des ministres des Affaires étrangères des pays arabes sur le sujet de la guerre avec l’Iraq ?

Articles importants en français sur le site de Tsahal
http://www.idf.il/newsite/french/main.stm

Questions en préparation dans la vie israélienne :
- contestation de Mitsna dans le parti travailliste après l’échec et préparation d’élections.
- choix du candidat à la mairie de Jérusalem dans les partis. Le prétendant Méridor, qui avait trahi le Likoud (expression des militants), et y est revenu, a peu de chances actuellement. Ses opposants dans le Likoud, et ses positions peu religieuses risqueraient d’amener un échec au Likoud dans une ville où les religieux sont nombreux.
- on parle de David Lévy comme prochain ambassadeur d’Israël en France, à la place de Zuili le poulain de Péres, après l’échec des travaillistes aux élections. Les deux sont francophones.
- Le Jérusalem Post du 6 mars prend la responsabilité de dévoiler que la nouvelle présidente de la Commission de la Alyah à la Knesset, Colette Avital, du parti travailliste et ancienne ministre plénipotentiaire à l’ambassade d’Israel en France, déclare qu’elle va s’opposer à la montée en Israël des 20000 Juifs d’Ethiopie pour lesquels la décision a été prise qu’ils soient amenés. Pourtant, tous les obstacles avaient été levés.

Le Rav Ovadia Yossef les a reconnus comme Juifs intégralement. Ceux qui avaient été convertis de force au christianisme ont suivi un processus régulier de conversion qui est terminé en Ethiopie et le regroupement des familles peut et doit moralement  se réaliser, sans ajouter des souffrances à ces éprouvés. Le gouvernement éthiopien a des vélléités de ne pas les laisser ainsi partir car il vise des compensations. Mais que l’obstacle vienne d’une député d’Israël est incroyable, surtout venant de recevoir des pouvoirs dans la alyah.
Si c’est pour s’opposer à une décision du leader du  Shas qui n’est pas en odeur de sainteté chez les travaillistes, c’est hors sujet. Lo rélévanti, comme on dit en Israël .
Elle prétend que ce serait ouvrir la voie à de nombreuses autres demandes en Afrique. Stupéfiant, alors que les travaillistes ont fait entrer des centaines de milliers de Russes non Juifs en Israël, à l’occasion de la sortie des Juifs de l’ex-URSS, cela pour changer la composition démographique d’Israël dans un sens moins favorable à la droite et aux religieux. Que l’on ait la peau blanche ou noir, être juif russe achkénaze ou de communauté orientale, ne doit pas jouer dans le problème. Israël n’est pas encore guérie de ce qu’elle a fait dans les premières décades de l’histoire d’Israël en ce domaine envers les Sépharades et les Yéménites. Déjà le problème des Juifs orientaux est remonté à la surface de façon brutale, à l’occasion de la formation inégale du gouvernement Sharon. Espérons que l’on ne retombera pas dans ces cauchemars de la fraternité. Prendre cela comme première mesure dans les nouveaux mandats à la Knesset est conternant. En tout cas, c’est inadmissible du point de vue de la souffrance imposée à cette communauté, qui se plaint à juste titre de ne pas bénéficier déjà en Israël de la même considération que les autres, pour les questions de l’enregistrement des mariages, par exemple.
Pour les personnes ou les associations qui voudraient prendre à coeur cette cause, voici le e-mail de Colette Avital (elle lit parfaitement le français) et sera certainement sensible aux paramètres humanitaires et de justice qui n’ont pas été pris en considération à ce jour :
avitalk@knesset.gov.il
Et son CV :
http://www.knesset.gov.il/mk/eng/mkindex_current_eng.asp?view=0
Voir ici la page de Modia sur la culture et l'histoire des Juifs d'Ethiopie.


Sharon aurait rencontré plusieurs fois le Roi de Jordanie.


Bulletin 628 de Modia. 7 mars 2003. 3 Adar II.


Heures du Chabbate : Jérusalem 17h01. Tel Aviv 17h22.
Netanya 17h25. Haïfa 17h25. Beer Cheva 17h26. Hevrone 17h21. Eilat 17h26 Petah Tiqva 17h25. Tsfat (Safed) 17h11. Modiine 17h25.
Amsterdam 18h13. Anvers  18h15. Buenos Aires 19h04. Bruxelles 18h16.
Geneve 18h08. Luxembourg 18h06. Montréal 17h30. Nice 18h09. Paris 18h24. Teheran 18h17. Toronto 17h54. Zurich 18h01.

La vérité sur les morts palestiniens dont on accuse Israel : une explosion dans leur chambre de munitions
http://www.idf.il/french/announcements/2003/march/06e.stm

Exemplaire
L’Orthodox Union in the United States qui rassemble de très nombreuses synagogues lance un plan d’alyah sans précédent en coordination avec l’association Néfesh bé Néfesh. L’originalité de ce plan est que la communauté locale va financer de façon conséquence une part des frais d’alyah de familles, en même temps que l’Union en fera autant dans la proportion de ¼. Les Juifs américains ont bien compris aussi que la solution est la alyah de groupe, comme l’ont fait les Russes car cela apporte ipso facto le soutien réciproque et le travail à l’intérieur de la communauté qui se déplace. Une initiative qui devrait être prise en exemple par d’autres pays. La communauté américaine a aussi ses nombreux pauvres et ses collectes internes pour les besoins multiples mais elle agit aussi en ce nouveau sens. Et elle organise des collectes internes pour financer ces prises en charge. Un exemple remarquable pour d’autres pays: les rabbins locaux, les Grands rabbins locaux, d’abord ceux des communautés orthodoxes, s’engagent à découvert  et officiellement pour faire monter en Israël des membres de leurs communautés. Déjà en Juin dernier, ce dispositif avait assumé l’installation de 400 Juifs venus dans le même avion.
http://www.israelnationalnews.com/news.php3?id=40069

Dans le même sens, à Paris, du 14 au 16 mars, un séminaire de sensibilisation à la alyah. Le
Rav Chlomo Aviner invité par Oz le-Israël, AIGS, l’Agence juive et Bat-Sion animera un séminaire sur le thème : « l’heure de monter est arrivée », avec Yossef Ben-Shoushan, Rony Akrich et Joel Kling, Menahem Gourary, Emmanuel Schieber.
Pour renseignements et inscriptions, Mr Winston Assous :01-48 46 96 72 ou 06-87 80 77 48. PAF: 100 euros.

Un nouveau site sur la alyah :
www.bat-tsion.com


Vivez ici les événements avec Israel de l’intérieur, en le pensant en hébreu, pour bien intégrer la Torah dans votre vie quotidienne : vé dibarta bam, «  vous parlerez dans ses mots ».

Kotérote ha boqér ha zé (titres de ce matin).
Rov ha arouguim, béné noar
(la plupart des tués sont des jeunes enfants) bé darkam ‘hazara (sur leur chemin du retour) mi beit ha séfer (de l’école).
Outrou lé pirsoum (ont été autorisé à la publication) chémote ha arouguim (les  noms des tués).
Méouchpazim âdayine (sont encore hospitalisés) ‘hamichim pétsouyim (cinquante  blessés). Choum chippour (aucune amélioration) dans la situation des 2 blessés très graves, des 4 graves et des 10 moyens. Les autres sont blessés légers. Pour les camarades,  pris en charge par les éducateurs et psychologues, sur le plan psychologique il leur est difficile de surmonter (qaché lé  itmodéd) . La municipalité de Haïfa a mis deux assistantes sociales à la disposition de chaque famille.
Néssiâ ché lé ôlam lo tistayém (un voyage qui jamais ne se terminera).
 
L’action de Tsahal continue (nimchékhéte péoulat Tsahal). Ko’hote guédolim paâlou bé ma’hané ha Falestinim (des forces importantes ont agi à l’intérieur du camp palestinien) Essrote tankim (des dizaines de tanks). De nombreux recherché (mévouqachim) arrêtés, 5 terroristes en mission-suicide et des ceintures (‘hagourotes) prêtes pour les attentats. Destruction des infrastructures (tachtiote) du ‘Hamas Les renseignements (atraotes) sont nombreux sur de prochains attentats préparés . La vigilance est renforcée (konenoute migbéréte). Il  n’y a pas eu de pertes (lo hayou nifgaîm) parmi nos soldats, ils disent que l’on va de miracle en miracle (olékhim mi ness lé ness).
Bé iqvoute ha pigouâ, (suite à l’attentat), misrad ha ta’hboura (le ministère des transports) mégayess méavté’him (enrôle des gardes de sécurité).

On garde un œil sur les préparatifs de la guerre des USA avec l’Iraq. Bush a indiqué qu’il n’attend aucune autorisation des Nations Unies (lo méhaqé le ichour ha oum).
Téfissate Bine Ladén qérova  (la capture de Bin Laden est proche).

Le temps (mézég avir) sur Jérusalem : méounane ‘halqite (partiellement nuageux), dans le pays des pluies éparses (guéchem méqomite).

Voilà ; c’est la fin de l’oulpane! Vous avez fait un voyage en Israël.

------------
Une famille est à la recherche de personnes l’ayant connue : la famille KESSOUS de Fés au Maroc durant les années 1955 à 1965.
D’autres recherchent des documents intéressants sur la famille AZEROUAL du Maroc.
Merci à vous de me le signaler, je transmettrai.
Si vous avez des photos des rabbins d’Afrique du Nord, merci de me les communiquer.

------------
Reçu de plusieurs côtés du Canada. « 
Le Canada a decidé de fermer son Magen David Adom (équivalent de la Croix Rouge pour Israël) et de sortir cette organisation de la liste de celles  certifiées comme suceptibles de recevoir des dons et aides des Canadiens.

Or, le Magen David Adom aide les blessés et malades, sans prendre en compte la religion ni l'origine ethnique des personnes en detresse. Par ailleurs, la Croix Rouge et le Croissant Rouge (musulman) qui aident aussi tous les malades continueront d'être des Organisations de Charité reconnues par le gouvernement canadien.
C’est très clairement une décision politique, et nous avons besoin d'acheminer nos voix exprimant notre objection à cet état partiel des choses.

Cette décision n'est pas irréversible. Elle peut être annulée, si suffisamment de voix s'élèvent contre. Il faut montrer au Gouvernement canadien que l'on ne peut pas prendre des décisions si arbitraires, sans se voir lever des voix de protestation  partout dans le Monde.Vous pouvez signer la pétition, dans le site »

www.petitiononline.com/savemda/




Chabbate chalom
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


Bulletin 627 de Modia. 6 mars 2003. 2 Adar II.
Vivez ici les événements avec Israël
de l’intérieur.
Victimes
.  Presque tous jeunes, adolescents rentrant de classe, juifs et arabes, quelques étudiants, et seulement deux adultes. Voilà la cible de ces palestiniens qui doit être claire pour tous ceux qui parlent de paix et de l’occupation des territoires: le but n’est pas cela mais simplement de tuer les Juifs qui sont sur la terre d’Israel, non pas les soldats au combat mais les habitants juifs, non pas dans les territoires sionistes de Judée et Samarie ni dans les secteurs religieux comme le disent les militants de gauche mais à Haïfa ou Tel-Aviv partout où il y a des Juifs sur la terre d’Israel aussi bien enfants que vieillards, et même si cela est au prix de tuer des Arabes. C’est cela la réalité. Le terrorisme aveugle (teror îvér).
Les victimes identifiées actuellement sont : Youval Mendelevitch, 13 ans qui allait à l’école et parlait au téléphone mobile avec son père quand la communication s’est interrompue. Barry Oved, 21 ans, Eliahu Lacham, 22 ans, Abigail Leitel, 14 ans, Daniel Haoush, 16 ans, Kmar Abou Khamed, 13 ans, Mitel Katav, 20 ans, Assaf Tsour, 17 ans, Tom Harasko, 16 ans, Marak Takash, 54 ans.
Mais la réaction de la population juive est claire, ce n’est pas l’abandon hormis un minorité de collaborateurs avec l’ennemi. On l’a vu par les élections, le peuple a éliminé les partis extrémistes favorables aux thèses palestiniennes et parmi les deux grands partis, c’est celui qui semblait le plus dur dans la réaction qui a reçu la majorité des suffrages ? Autre réaction : l’immigration active ; hier, ce même jour de l’attentat, 300 nouveaux immigrants (ôlim).
C’est l’une des 5 mesures qui assureront la vie du peuple juif et qui sont, la vie sur la terre d’Israël, l’autre y étant la vie selon la Torah, également l’amour fraternel dans le peuple (nous y reviendrons prochainement de façon approfondie), la justice sociale, et enfin seulement l’action militaire nécessaire. Notre vie passe par ces 5 mesures inséparables. Nous ne pouvons pas les assumer chacun parfaitement, mais devons y tendre et nous entraider comme un corps complet.
http://www.modia.org/priere/lespsaumes.html

Les familles. Comme après chaque attentat, nous entendons les récits de parents qui cherchent leur enfant qui n’a pas donné de nouvelles par le téléphone mobile, les appels à tous les amis, à l’école, puis la course d’un hôpital à l’autre, et enfin aller à la morgue pour y demander s’il y a hélas le corps de l’enfant, alors commence le plus difficile, participer à l’identification des corps ou des restes, et si cela est impossible, attendre l’examen génétique. Un parcours extrêmement douloureux, qui parfois s’arrête en retrouvant l’enfant, et parfois va jusqu’au bout du cauchemar. Les téléphones de la municipalité de Haifa pour cela est 1212466 et pour les langues autres que l’hébreu : 1255081010.

Nombre d’attentats empêchés par l’action de Tsahal et des services de sécurité : en janvier, 65 et en février 57. La majorité, grâce à l’arrestation de terrroristes par Tsahal sur le terrain palestinien ainsi que du matériel prêt pour la réalisation :
http://www.idf.il/newsite/english/0305-4.stm
Ce matin, Tsahal a intensifié son action dans le camp de Djébaliya, fief du Hamas avec tanks et contrôle par hélicoptère. L’action est vigoureuse et en cours pour détruire les ateliers de fabrication d’armes, de ceintures explosives, arrêter les militants et terroristes, faire sauter leur maison. Le problème difficile est que la tactique palestinienne est de placer cela au centre de la population civile en utilisant femmes et enfants comme bouclier pour impressioner l’opinion mondiale sur les victimes. Procédé ignoble mais qui ne les choque nullement. Nous n’avons pas les adversaires qui agissent selon les droits de l’homme.
Le terroriste est un étudiant de Hévrone, de l’Institut polytechnique où il étudiait l’informatique. Cette « université » est un fief du Hamas. On a retrouvé sur les débris de son corps sa carte d’identité et une lettre faisant l’éloge de l’attentat du 11 semptembre et de la lutte contre les USA, et des versets du Coran. La police recherche qui a hébergé, et véhiculé ce terroriste qui avait disparu depuis trois jours. Sa famille est une des familles nombreuses de Hévrone. L’attentat a suscité un enthousiasme dans la population palestinienne, également par le fait que c’est la première fois que l’attentat ne se fait pas à proximité de l’habitation du terroriste mais à l’autre bout du pays.
Les mesures actuelles sont le renforcement (tigbor) du bouclage des zones palestiniennes (nul doute que l’Europe criera qu’Israel affame les Palestiniens en ne leur permettant pas de venir travailler en Israel et d’y faire entrer les terroristes). Egalement, l’intensification du contrôle des autobus.

La réaction américaine est la suivante, exprimée par le porte-parole de Bush, Ari Fleischer : "The president condemns in the strongest terms today's attack on innocents in Israel. The message to the terrorists is their efforts will not be successful. We will continue to pursue the path of peace in the Middle East, and the president urges all to condemn today's attack".

Lire
http://www.modia.org/publications/attentat.html
11 conseils psychologiques pour aider en cas d'attentat



Hier, il y a eu 1109 lecteurs sur Modia (contrôle par Xiti) qui ont vu 5599 pages. Ce contrôle est extern et techniquement indiscutable. Baroukh Hachém pour ce Beit middrache où vous vivez à la fois la Torah comme texte, peuple et terre de la présence divine et de la fraternité. Pensez à tous ces Juifs dans le monde qui y étudient avec vous en même temps et qui utilisent ces textes pour enseigner. N'oubliez pas vos prières pour soutenir cet effort.


Bulletin 626 de Modia. 6 mars 2003. 2 Adar II.

Attentat (pigouâ) suicide (hitabdoute) à Haïfa sur la ligne (béqav) 37. Elle arrive à l'Université. Voil) longtemps que le mythe de HAïfa comme ville de coexistence des Arabes et des Juifs, est tombé. Il était un des arguments de l'a gauche comme modèle. Rappelons que c'est la ville dont Mitsna, chef du parti travailliste, est le maire.
Au moins (léfa’hote) 15 tués (arouguim), 42 blessés (pitsouyim) dont 9 en situation très grave (qaché méôd). Selon des sources gouvernementales (méqorotes médiniim), ne seront pas prises de décisions (lo yitqabélou a’hlatote) extraordinaires (mar’hiqote lékhéte). L’autobus était plein (âmous) d’étudiants. L’attentat l’a comme découpé (risséq) en tranches (‘hatikhotes).
Bush proteste contre l’attentat qui atteint des innocents (‘hafim mi péchâ) et l’OLP va dans ce sens et disant son désaccord contre des attentats qui touchent des citoyens (ezra’him). Nos soldats ne sont que des citoyens innocents qui doivent s’organiser pour défendre le peuple, ils ne sont coupables en rien.
Le gouvernement (mémchala) répondra sous une forme qui ne compliquera pas le rôle des USA en Iraq.
Le gouvernement a mis la responsabilité sur l’OLP qui n’a rien fait pour arrêter les préparations. En effet, plus de 50 attentats ont été déjoué le mois dernier et les différentes organisations terroristes discutent entre elles s’il est souhaitable et fructueux pour elles de suspendre les attentats, mais la décision est prise jusqu’à maintenant de ne pas les arrêter, y compris par les groupes armés de l’OLP, dont d’Arafat. Dans ce contexte, c’est une sinistre comédie ce que fait l’OLP par son Autorité (ha rachoute) d’exprimer une condamnation (léganote) de l’attentat.
Le ministre Olev du Mavdal dit qu’il faut expulser (légaréche) Arafat, d’autres disent  que cela ne sera pas efficace (lo yohil). Le problème n’est pas seulement d’expulser un homme quand tout le reste continue chez les leaders qui ont été introduits en nombre et armés par le gouvernement israélien.
C’est l’attentat le premier depuis deux mois (ha richone bé ‘hodchayim) non pas parce qu’il n’y avait plus de tentatives mais l’armée les déjouait tous.

Nous voyons les équipes de sauvetage composées en grande proportion de religieux orthodoxes qui prennent soin des blessés, évacuent les morts et ramassent les débris de corps avec tout le respect que prescrit la halakha. Ils font partie du paysage d'Israël. Il est d'autant plus choquant d'entendre encore le nouveau ministre de la Justice, Yossi Lapid, bien que nommé dans un poste si noble envers tout le peuple, continuer à injurier la public des religieux orthodoxes en les traitant de termes impossibles à répéter et qui soulèveraient les plus vives protestations en Europe sous la qualification d'antisémitisme intolérable. Cela, bien entendu, en disant que ce n'est pas en tant que Juifs qu'il les méprise mais en tant que personnes pour ce qu'elles font (ici, les stéréotypes classiques). Choquant. Intolérable dans notre peuple.
La police éprouve des difficultés à évacuer les blessés devant le nombre de curieux qui viennent en famille.
C'est le 'Hamas de 'Hévrone qui serait responsable de l'attentat. Vous voyez, hier je vous racontais mon voyage idyllique à 'Hévrone. Le 'Hamas déclare à l'instant sur les ondes au nouveau gouvernement d'Israël que les attentats continueront.


Modia. 3 mars 2003. 29 Adar.

1. La nouvelle paracha Péqoudé est sur le site. Elle reprend dans le détail tout le contenu du sanctuaire. Une occasion pour nous de comprendre combien le détail de la Torah est important comme transmetteur et comme voix d’amour. Aussi, vous aurez une étude renouvelée et rare sur la façon de bien lire la Torah et d’y comprendre ses règles. Un petit effort mais qui vous apportera de grandes satisfactions ensuite.

2. Dès mardi, on entre dans la fête de Roche Hodéche Adar II. Adar double la joie, alors l’année où on double le mois de Adar, espérons fermement que tout ira bien. Pour découvrir l’importance de ce renouveau de la lune dans le judaisme, j’ai placé une étude et des dessins et photos pour comprendre. Certainement que vous découvrirez de larges et nouveaux horizons…

3. Nouvelles ? Nous revenons à l’étude, après les heures importantes vécues par Israël, et nous allons laisser tous les partenaires travailler. Je vous donnerai seulement quelques liens où vous pourrez trouver des bonnes analyses que vous pourrez… analyser vous-mêmes. Et ma présentation sera un bon cours d’hébreu courant:
Haarets : L’ambiance tendue entre les membres parmi l’équipe de Sharon, et Bibi nommé est perçu comme étant le « Premier ministre économique»:
http://www.haaretzdaily.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=267979&displayTypeCd=1&sideCd=1&contrassID=2

Haaretz : l’accord entre le Mafdal et Chinoui pour supprimer le ministère des Cultes vole déjà en éclats. Le Mafdal ne pouvait tenir ses promesses dans une telle matière. Chinoui n’a pas l’intention de se laisser faire et a décidé qu’il va s’attaquer à la nomination de juges. Brououou.
http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/268279.html

Maariv : « itqaploute » (le fait de plier) de Sharon, il a accordé « quasiment (kimeate) tout à la liste des exigences de ses nouveaux ministres » (lékhol ha dérichotes chel sarav hé ‘hadachim). Et Bibi est le ministre des Finances le plus puissant dans les annales d’Israel (Sar ha otsar hé ‘hazaq bé tolédote israel). Et la bourse de Tel-Aviv répond très favorablement à la nomination de Bibi et a grimpé de 4%.
http://images.maariv.co.il/cache/NP_999.html

Un haut responsable de la sécurité (gorem bit’honi bakhir) déclare que la guerre (mil’hama) des USA avec l’Iraq ne peut être évitée (hi bilti nimnaate), mais il a précisé (akh tsiene) que la probabilité (séviroute) que les missiles (tilim) tombent sur Israel est très faible (némoukha méod). Et elle ne déclanchera pas (vélo tigrom) l’ouverture d’un front (lifti’hate ‘hazite) au Nord (ba tsafone). On ne ressentira pas la guerre (lo narguiche éte ha mil’hama).
http://images.maariv.co.il/cache/ART441904.html

Et pour rire, ma lecture du journal : à la Conférence des Chefs d’Etats arabes,Khadafi trahi. (par son porte-ombrelle qui se protège lui-même et Khadafi souffre en silence pendant que l’autre lui porte ainsi ombrage)
 image sur http://www.haaretz.co.il/

Les fonds palestiniens quand ils ne donnent pas à leur peuple de quoi vivre. Ce n’est pas Israel qui cause cela :
http://fr.news.yahoo.com/030228/5/32m21.html
la fortune de ces tyrans :
http://www.forbes.com/2003/02/24/cz_royalslide_6.html?thisSpeed=6000

La réalité palestinienne actuelle, ce mois-ci ; à voir.  Ce n’est pas ce qu’on en dit en Europe :
http://www.idf.il/newsite/english/0227-2.stm

Dans la même rubrique, la drôle de France dans laquelle vivent des Juifs où cette haine rappelle de très mauvais souvenirs. On change les symboles juifs à attaquer mais la rangaine est la même :
http://www.ville-seclin.fr/
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3226--310578-VT,00.html
http://www.lavoixdunord.fr/vdn/journal/2003/02/23/SECLIN/ART40.shtml
http://www.nord.france3.fr/semiStatic/385-NIL-NIL-201402.html
http://www.oulala.net/Portail/imprimer.php3?id_article=363
Seclin est une municipalité communiste engagée pour la Palestine comme le montre un site :
http://www.zababdeh.levillage.org/article.php3?id_article=65
La Voix du Nord relate que ce maire est habitué des tribunaux et qu’il met en cause l’Ambassade d’Israël :
http://www.lavoixdunord.fr/vdn/journal/2003/01/30/SECLIN/ART35.shtml
Les Palestiniens en France lui apportent leur soutien :
http://www.solidarite-palestine.org/breves.php3?brv=635S

et, autre page de son site municipal:
 »
Le maire de Seclin comparaît le 12 mars devant le tribunal correctionnel de Lille pour discrimination après son appel au boycott des produits israéliens. Des poursuites à l'initiative du parquet. Une première. JEAN-CLAUDE WILLEM cultive depuis longtemps son côté bolchevique bonhomme. Mais à l'évocation du dossier, la colère l'envahit. « Le parquet, je vais lui rentrer dans le lard… »

Il demande des témoignages sur les atrocités pour justifier sa thèse. Si vous en avez sur l’horreur des attentats commis par les Palestiniens et ayant fait plus de 700 morts n’hésistez pas à les lui communiquer et à aller témoigner avec lui. Il cherche aussi des traîtres à leur peuple en ces circonstances ; je ne pense pas qu’il en trouvera beaucoup. Il donne son numéro de téléphone. Véridique :
Avec mon avocat, je prépare la séance du Tribunal du 12 Mars prochain devant lequel je comparais à l’initiative du Procureur de la République.

A cette occasion, j’ai le plus grand besoin de témoignages concernant différents aspects de la guerre menée par l’armée de Sharon contre les Palestiniens, mais aussi contre les Israéliens opposés à cette guerre.

J’aimerai donc être le destinataire de témoignages écrits, recevables devant un Tribunal, mais des témoignages directs : médecins ayant visité des hôpitaux en Palestine ou ayant eu l’occasion d’être en lien direct avec des Palestiniens victimes de la répression, d’enfants blessés, de jeunes ayant subi la répression ; personnalités ayant constaté de visu les comportements de l’armée israélienne ou encore le comportement des colons vis-à-vis des villageois palestiniens, etc, etc… Seraient également bienvenus, des témoignages de citoyens israéliens en mesure de raconter des détails sur l’énorme pression exercée sur la population israélienne et sur la répression contre ceux qui refusent de porter les armes dans les territoires occupés.

Il me serait fort utile de trouver parmi ces témoins, des personnes disposées à témoigner en direct devant le Tribunal, en accord avec mon avocat.

Je rappelle mes coordonnées : Mairie de Seclin – Tél. : 03 20 62 91 11.

Grand merci à tous.

Cela me rappelle le ton de Giraudoux dans Les Conférences des Annales quand il était ministre de la Propagande en une sinistre période.

A lire, sur le nouvel antisemitisme en France: après les universités, les Verts; le FN; le PC, et les mairies, voici les écoles.
vu par Libé
http://www.liberation.fr/page.php?Article=92132

La nouvelle justification française de l'antisémitisme en France: ce n'est pas nous, ce sont les jeunes des banlieues. On ne savait pas que les jeunes maghrébins étaient président d'université à Paris, etc.
http://www.nouvelobs.com/dossiers/p1996/a90429.html

Le Figaro: le ministre de l'Education prend des mesures contre l'antisémitisme
http://www.lefigaro.fr/france/20030228.FIG0168.html

Bonne semaine.
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


Bulletin 624 de Modia. 28 fevrier 2003. 26 Adar.

Heures du Chabbate : Jérusalem 17h01. Tel Aviv 17h16. Netanya 17h20. Haïfa 17h06. Beer Cheva 17h08. Hevrone 17h16. Eilat 17h22. J’indique quelques villes où il y a des groupes de lecteurs:
Amsterdam 18h00. Anvers  18h03. Bruxelles 18h04.
Geneve 17h58. Luxembourg 17h54. Montréal 17h23. Paris 18h12. Toronto 17h45. Zurich 17h51.

Regard sur l’actualité
Maintenant un sursaut est nécessaire.

Que l’on soit content ou non, nous avons un gouvernement et il faut qu’il réussisse pour le bien d’Israël . Hélas, Sharon, disent les commentateurs, a eu 5 minutes de grâce et non pas les 100 jours traditionnels en tout pays. Lors de la présentation de son discours programme, après 5 minutes les huées de l’opposition de gauche et des religieux orthodoxes sont sorties. Triste spectacle que ces grands de la nation se soient montrés au peuple comme incapables même d’écouter, ce qui est la demande première que répètent tous les Juifs dans le Chéma Israel, Ecoute. Et l’opposition dit avoir déjà obtenu une grande victoire : elle a réussi à empêcher Sharansky de prêter serment en prétextant que l’accord de son parti et du Likoud aurait une erreur dans la forme. Comme premier objectif, avoir attaqué Sharansky, image des immigrants valeureux, est vraiment minable. Il prêtera serment dans quelques jours.
Il faut un sursaut, les ennemis externes sont peu puissants à côté des ennuis que nous nous faisons à nous-mêmes alors que nous sommes en danger réel. Tsahal annonce que, malgré son opération de nettoyage des attentats de plus grande dimension vont se produire car, dit le ministre de la Défense, on dirait qu’ils ont saisi le point faible d’Israël. Personne ne sait ce que cela veut dire, mais c’est catastrophique de leur dire une telle phrase.
Quel sursaut ? Que nous sommes frères, une même famille tous, religieux et laïcs, droite et gauche, et que l’on a à se respecter, et à respecter tous notre héritage « familial » et à l’enseigner, l’étudier, et chercher à améliorer notre participation commune à cette tâche. Nous avons vu par le psaume 48 que nous sommes sauvés si nous nous mettons à l’intérieur de cette beauté. Notre salut est ainsi dans nos mains et le psaume 27 (commenté sur le site) nous le montre : tous les adversaires que nous croyons externes sont internes, alors que nous avons la lumière et la force. A nous de faire cette étude et à nous de la vivre.
http://www.modia.org/priere/lespsaumes4.html
Il nous assure de faire de notre pays une terre de vivants.
Lisons aussi le chapitre 51 du prophète Isaïe: si nous le voulons, nous sommes sortis des problèmes.

Voici les nouvelles en cet axe.
1.
On parle souvent en négatif des députés dans la confusion des intérêts qu’ils pratiqueraient. Il est donc utile de savoir qu’ils sont cadrés par des règles d’éthique très précises: http://www.knesset.gov.il/rules/eng/ethics1.htm

2.
La Cour suprême vient d’autoriser la construction d’une Eglise chrétienne missionnaire en Israël. Or, la loi interdit les activités missionnaires en Israël, cela après toutes les persécutions et les pertes de membres du peuple juif. Exactement comme les Juifs, les membres des autres confessions ont le droit total d’exercer leurs cultes et d’en avoir les moyens, mais non pas de mener des activités missionnaires envers les Juifs ni directement ni par l’intermédiaire d’œuvres humanitaires d’approche. Or, le rôle de la Cour suprême est  de décider de la conformité de l’exécution des lois en Israël et elle le fait sur demande directe ou par recours après épuisement des procédures légales. Elle est ainsi amenée aussi à décréter qu’une nouvelle loi est irrecevable parce que non conforme aux lois de base de l’Etat (Israël ayant ces lois de base et non pas une constitution).
http://www.knesset.gov.il/description/eng/eng_mimshal_yesod.htm
Et, contrairement à son rôle et aux lois, la Cour suprême (ou Bagats) vient de donner son autorisation en sens contraire à la loi. Ce dont elle n’a aucun pouvoi, car la législation dépend uniquement de la Knesset. Référence : lien ici http://www.knesset.gov.il/lexicon/eng/bagatz_eng.htm
On sait que la Cour suprême est de plus en plus contestée pour plusieurs motifs : son non respect de la démocratie car elle outrepasse ses fonctions alors qu’elle est justement l’organisme qui doit veiller à cela et aux lois dans tout l’Etat ; également, car elle dépasse la forme de l’exercice de ses fonctions en décidant des principes et valeurs alors que cela ne peut dépendre que de la Knesset qui seule légifère ; également, car elle politise ses décisions (à gauche, ou contre les religieux et la religion) alors qu’elle ne peut qu’appliquer strictement la loi votée par la Knesset où seule la majorité l’emporte par vote.
Des députés ont l’intention de faire voter une motification des attributions de cette Cour suprême en conséquence de tous ces abus de plus en plus nombreux.
C’est un très grave danger pour la démocratie quand ceux qui sont chargés de la faire respecter la violent. Ils font perdre confiance dans les structures de gestion et généralisent le non respect de la loi. Voici son site :
http://62.90.71.124/mishpat/html/en/home/index.html
 Sur la question précise, nous l’avons signalé, des Eglises ont inauguré une phase de missionnarisme très agressif en Israel par l’intermediaire d’entrée dans les services sociaux, d’action dans les oulpanim de nouveaux immigrants, aupres des populations socialement eprouvees ou de jeunes n’ayant reçu aucune instruction juive, avec la tactique tres structurée de relais de Juifs convertis au christianisme, comme dans les siècles passés (ch la célèbre disputation entre Rambane et un de ces convertis). Ils interviennent également comme défenseurs de la cause d’Israel dans des manifestations, ce qui rend confus les perceptions que l’on peut avoir d’eux quand on n’est pas informé.

Un autre cas, concernant les juges en ce sens, a secoué l’opinion. On se souvient d’un incident quand le journal Haarets a divulgué le dossier remis par la police à la justice contre Sharon, justement en pleine campagne électorale. Cela avait fait coulé le soutien au Likoud dans les sondages et Sharon a réussi ensuite à les faire remonter après sa conférence de presse musclée. L’enquête de police a montré que c’est l’une des juges, chargée du dossier, qui l’a transmis au journaliste, en raison de ses opinions politiques de gauche, ne voulant pas que le Likoud passe et voulant influencer le vote, selon ses aveux. Elle est inculpée et suspendue.

3.
Retour à la Knesset : Sharon a déclaré que la priorité du gouvernement sera le problème économique. Il est souligné que l’échec éventuel en cette matière sociale . serait autant le sien que celui de Bibi. Sur le problème palestinien, il a réaffirmé les principes de son discours de Hertslia. Le lire ici :
http://www.mfa.gov.il/mfa/go.asp?MFAH0mtv0
Mais il a reconnu que ce programme est discuté à l’intérieur de la coalition.

4.
Le Mafdal se justifie et déclare, devant les graves accusations par les orthodoxes de brader le judaisme, qu’il a réussi à défendre le statu quo par l’accord avec Chinoui, au lieu de l’avoir ébranlé. A chacun sa vérité.

5. Choquant
Aucun des ministres du nouveau gouvernement
n’a employé la formule traditionnelle juive « avec l’aide de D.ieu » en prétant serment de fidélité à l’Etat et d’éxécuter les décisions de la Knesset. Cette question avait soulevé des débats les fois précédentes quand des ministres religieux avaient employé la formule et qui leur avait été alors interdite, sous prétexte qu’elle n’est pas mise dans le texte qui leur est fourni. Cependant, on remarque qu’on laisse la liberté, après l’identité (moi, Untel, fils de Untel et Une telle…) d’ajouter d’autres formules traditionnelles de respect envers les parents décédés ou vivants. Triste de voir ce côté d’interdiction bolchevique, qui date des origines idéologiques des premiers fondateurs de l’Etat, sévir à la Knesset à notre époque, et que aucun membre n’ait pris la liberté d’exprimer cette idée.
Ribbi Aquiva qui appuyait le révolutionnaire Bar Korba dans sa lutte contre les Romains, contrairement à d’autres Sages, l’abandonna quand celui là lui exposa un jour son plan et dit « je vaincrai » sans ajouter « avec l’aide de D.ieu ». Il lui dit, en jouant sur l’étymologie de son nom et les homonymies : « tu n’es Bar Korba le fils de l’étoile mais le fils du mensonge ». Que le Ciel aide cependant, et d’autant plus, ces ministres qui ne sentent pas le besoin d’être aidés et ne se sentent pas mandatés à ces niveaux.
Mais que aucun n’ait manifesté cela, est beaucoup. Cette déficience éclatante chez nos dirigeants montre tout ce qui a été perdu lors de la dispersion et des persécutions, mais ce n’est pas un motif de plus pour dénigrer et détruire Israël ; qu’il y ait ce sursaut au contraire, pour l’améliorer. Et, nous avons à demander l’aide du Ciel envers ces responsables du peuple, quelles que soient nos opinions, libres à chacun, sur la politique adoptée par eux.

6.
Composition du gouvernement :
Premier Ministre Ariel Sharon

Défense : Shaoul Mofaz
Affaires étrangères: Silvane Shalom
Finances: Binyamine Netanyahou
Industrie et commerce: Ehoud Olmert
Education: Limor Livnate
Sécurité intérieure: Tzahi Hanegbi
Agriculture : Yisrael Katz
Immigration : Tzipi Livni
Santé: Dan Naveh
Justice : Yossef Lapid
Intérieur: Avraham Poraz
Infrastructures : Yossef Paritzky
Environment : Yéhoudit Naote
Science : Eliezer Sandberg
Transports: Avigdor Lieberman
Tourisme : Bénny Elone  
Diaspora et Affaires de Jerusalem Natan Sharansky

Ministres sans portefeuille: Gideone Ezra, Ouzi Landau, Méir Chitrite, Dane Méridor

2 postes de ministres sont accordées au Mafdal mais ils n’ont pas encore prété serment encore car ils doivent être confirmés dans le parti : probablement au Travail : Zévouloune Orlev  et à l’habitat Effi Eitam. Le Sépharade Yitshaq Lévi serait éliminé.
Cela fait qu’il n’y a que 3 Sépharades, point remarqué vivement par tous, sur les 24 ministres : Silvane Chalom, Chaoul Mofaz et Méïr Chitrite.


7. Voici le contenu de l'accord important entre Sharon et Netanyahou pour l'efficacité du ministère des Finances, qui donne les pouvoirs au nouveau ministre sur l'économie. La Bourse a immédiatement réagi favorablement à cette nomination par une sensible augmentation des valeurs.


1e ligne
âl pi ha eském (selon l'accord), mankal (le Directeur général) roche hamémchala (du Chef de l'Etat) yiyé kafouf lé sar ha otsar (sera sous l'autorité du ministre des Finances) bénosseim kalkaliim (pour les sujets économiques),
2e ligne
oulé sar haotsar tihié zékhoute véto (et le ministre des Finances aura le droit de véto) âl a'hlatotes hanogueîm (pour les décisions qui touchent) léâtido chél néguid bank israel (au futur du directeur de la Banque d'Israel).
3e ligne
Avanote nossafote (des accords supplémentaires) chéoutségou ha laila (qui ont été atteint cette nuit). Netanyahou yiyé roche hacabinet (Netanyahou sera Président du cabinet) hacalcali-'hévrati (économico-social), yitappél
4e ligne
béârviyotes méartsote habérite (s'occupera des garanties des USA), yéhéné méatsmaoute (bénéficiera de l'indépendance) bénihoul hamédinioute hakalkalite (pour la direction de la politique économique) véyiqabbel guibouille (et il recevra d'être couvert par l'appui)
5e ligne
méroche hamemchala (du Chef du gouvernement). Ôd soukam ki (il a aussi été dans l'accord que) réchoute ha'hévrote hamemchaltiyote (le complexe des société gouvernementales) tou'hzar (reviendra) lémisrad haotsar (au ministère des Finances). (citation de Maariv 27-2003, conforme au droit de citation).

Chabbate chalom
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim




Bulletin 623 de Modia. 27 fevrier 2003. 25 Adar.

Essai de bilan
On a changé de niveau : des combines (kombinotes) à l’intelligence.
Le 1e niveau était celui du grand joueur, Sharon, tirant les ficelles par serviteurs interposés (Olmert abandonnant son poste prestigieux de la mairie de Jérusalem pour mettre au point l’accord Chinouï-Mafdal qui permit la constitution et mit le feu aux poudres), promouvant (Silvan Chalom des Finances aux Affaires étrangères), acceptant et appréciant ceux qui se rebellent et tiennent tête (Livnate à l’Education, les exigences du Mafdal, de Chinouï, de E’houd léoumi, les menaces de Silvane Chalom), méprisant ceux qui sont seulement demandeurs sans exiger avec force (rejet des orthodoxes, de Shas, des serviteurs fidèles comme Olmert, Livni et autres qui se retrouvent dans les coulisses sans aucun des postes prestigieux et Olmert surtout ayant perdu Jérusalem pour recevoir des clopinettes, et peut-être). Cela, c’était le joueur Sharon qui aime le conflit, les manœuvres militaires complexes où lui seul décide et brouille les autres. Ce que l’on appelle en Israël : « kombinotes ». Beaucoup de gagnants, beaucoup de perdants mais, mais rien de grand et rien qui semble plus élevé que les intérêts personnels.
Le 2e niveau a été soudain, avec l’entrée de Netanyahou. Sharon a trouvé pour la première fois parmi tous ces politiciens quelqu’un capable d’un jeu aussi complexe et aussi rapide que le sien, et faisant intervenir un élément nouveau: la cohérence politique pour l’efficacité dans la fonction. Sharon manifestait alors qu’il avait un partenaire égal et prenait au sérieux ses exigences jusqu’à lui dire : aucun n’est capable comme toi. Les autres exigeaient et Sharon leur accordait n’importe quoi, créant des situations inextricables pour l’avenir tant les promesses sont inconciliables et immorales dans leurs contradictions. Ici, on se met à parler soudain technique et responsabilité nationale. Les deux sont sérieux, rivaux certes, mais la manipulation des intérêts n’est plus l’enjeu essentiel. L’intérêt est en cause mais il n’est plus le seul facteur. Dans les camps précédents, on a vu beaucoup de partenaires les uns après les autres jeter aux orties leurs principes politiques ou religieux pour les portefeuilles, dans l’écoeurement des électeurs bernés. Cette fois, est-ce compétence ou non, les spectateurs que nous sommes n’ont pas la compétence pour décider mais Sharon et Bibi ont discuté plan de cohérence fonctionnelle et de réalisation étatique, et à un rythme époustouflant. Des joueurs certes, mais du même niveau. National, tous les deux.
Bibi a demandé et reçu, en fonction de la crise à gérer.
Alors Bibi n’a pas semblé perdre les Affaires étrangères pour le poste suicidaire des Finances, il changeait la conception du poste et a montré qu’il allait gérer l’Etat. Sharon a accepté et on se trouve un peu dans la situation française entre le Président et le Premier ministre entre le Chef d’Etat israélien et son nouveau ministre des finances.
Une situation créative. Et qui ne tranche rien pour le commandement à venir, alors que Sharon avait tenté de noyer politiquement l’adversaire Bibi..
Les questions importantes restent : ce gouvernement sera-t’il viable avec toutes les promesses contradictoires que Sharon a fait aux autres, pourra-t’il gérer le problème politique des Palestiniens et le problème du statu quo religieux puisque Sharon n’a pas fait dans la dentelle et n’a pas pris au sérieux les partenaires (il leur a accordé ce qu’ils demandaient qui est contradictoire, et il a jeté simplement les orthodoxes et Shas), que se passera-t’il du problème des communautés ethniques que Sharon a tiré des oubliettes ? Que se passera-t’il de l’existence de l’Etat puisque Sharon dit oui à Bush qui ne lui donne pas pour autant la coopération économique du tout et Sharon a amené une majorité qui dit non à ce programme de Bush organisant l’Etat palestinien.
Tout cela parce que les travaillistes, comme les Palestiniens, n’ont pas su saisir la main que Sharon leur tendait.
En étant organisateur, Bibi n’est pas tombé dans le piège de ce navire qui a des fuites. Il s’est placé ailleurs : gérer l’économie, en voulant diminuer les impôts mais restreindre les budgets, prendre en ses mains les différents leviers économiques de l’Etat car Israël était devenu un champ des intérêts particuliers. Sharon a accepté cette conception.
Bibi aura-t’il le temps de reprendre en mains l’économie, ou le navire de ce gouvernement hétéroclite coulera-t’il avant ? En tous cas, Sharon a redonné une place en or à l’opposition qui n’avait pas de compétences, pas d’unité, pas de soutien des électeurs : elle aura au moins matière à critique car les combats politiques vont faire rage entre les Bush et les nationalistes dans le gouvernement. Elle pourra critiquer chaque mesure de Bibi, mais il a déjà montré dans le passé qu’il sait mépriser ses adversaires et ne les craint pas.
Tout cela promet une activité très vivante, à l’israélienne.
Le grand perdant :
le peuple qui espére toujours des leaders nationaux qui lui parlent au cœur de ce qui lui importe pour Israël, et de ce pour quoi les générations et eux-mêmes ont donné leur vie. Que le Ciel nous donne ces leaders ou réveille cette conscience et cette flamme claire chez ceux qui sont au pouvoir. Et un grande blessure est faite aussi chez ceux qui ont voté pour des camps qui évoquaient les grands principes nationaux religieux, ils ont découvert que ces leaders bradaient cela pour les portefeuilles, un choc.
Le camp orthodoxe ou askénaze ou sépharade va se trouver conforté dans ses positions intransigeantes et affirmera sa pureté, justement par la pauvreté ministérielle. Une nouvelle distance a été créée entre ce camp et les leaders des kipotes sérougotes, tout le camp nationaliste religieux, qui est accusé par eux d’avoir bradé le judaïsme pour quelques sièges de députés. Un vrai problème est né qui est contraire à ce que doit être l’unité du peuple juif. Y aura-t’il la volonté de le traiter ou chacun campera-t’il sur ses positions ?
Le problème sépharade évoluera-t'il? Silvane Chalom (originaire de Tunisie) reste au gouvernement, Chaoul Mofaz est également d'origine "orientale". En fait 3 nominations sépharades sur toutes les nombreuses nominations, cela n'est plus 1 seule mais cela n'a pas résolu le problème pour les militants du Likoud qui sont en majorité de cette origine.
Je n’ai pas parlé des principes de base de ce gouvernement tels qu’ils sont rédigés. En effet, ils sont mis en contradiction de facto avec les accords particuliers passés avec les factions. Alors…
Accordez-moi que dans cet essai d’analyse pour ceux qui sont loin géographiquement, et ont besoin de comprendre alors que leurs medias sont biaisés, j’essaie de regarder avec le MÊME amour les différentes composantes de notre peuple, je ne confonds pas le peuple et ses politiciens. Et, comme tous, nous avons une passion pour Israël.
J’insiste toujours aussi sur la nécessité de prier pour nos politiciens car ils sont soumis à un tel rythme des pressions qui est infernal, et ils peuvent faire tant d’erreurs dans ces conditions. Cela est mené à un rythme qui n’a rien à voir avec celui des pays occidentaux.
Le paradoxe est que, autour de nous, tous les pays arabes sont dictatoriaux. C’est vrai, nous sommes uniques ;-)) Il faut avoir une bonne santé pour tenir. Mais il semble que cela conserve, Sharon a fêté hier ses 75 ans ! Quel retraité parisien serait capable de vivre à ce rythme à 75 ans? Et le cerveau fonctionne comme le meilleur des ordinateurs.
Il y a ceux qui acceptent de vivre pour Israël en Israël dans ces conditions. Ceux qui cherchent la tranquillité, ce n’est certainement pas ici qu’on la trouve. Mais l’amour du pays et du peuple tel qu’il est, fait que les Israéliens, qui ne dorment presque jamais, tiennent yom yom, au jour le jour, sachant que notre peuple a en lui une puissance qui le dépasse.
Et D.ieu est tellement patient !

Maintenant, à notre très petit niveau, il nous reste à partir dans notre travail de la semaine, là où chacun peut transformer en qualité morale pour la réussite d'Israël tel que la Torah le demande, comme nous le montre les enseignements de nos Sages:
http://www.modia.org/priere/psaume48.html
Par notre petite action telle qu'elle est décrite, bien éloignée de ces grands combats où nous ne pouvons pas grand chose, il nous est assuré que la puissance qui veille sur Israël peut lui apporter le bonheur.
A ce niveau, nous n'avons pas d'adversaires. Alors, au travail! ;-)
Yehoshua Rahamim Dufour


Bulletin de Modia 622, 26 février. 24 Adar 5763
Dernière heure. 22h00.
Sharon essaie de résoudre le problème de la place de Bibi Netanyahou après avoir cédé à Silvane Chalom (en lui donnant la place de Bibi au ministère des Affaires étrangères, et distribué de nombreuses nominations. Entretiens entre les deux ce soir, après la rencontre avec tous les députés Likoud. Il tente de lui donner le poste de ministre des Finances qui est le poste de bouc émissaire dans une situation économique si difficile, destin le meilleur (concernant Sharon) pour un rival sérieux. Bibi n'a pas avantage à accepter, mais s'il ne le fait pas, il se retrouverait simple député et mènerait l'opposition à Sharon, ce qu'avait promis Silvane Chalom de faire s'il n'obtenait pas ce qu'il voulait. A moins qu'il trouve avec ses conseillers un autre coup qui renversera le jeu. Une partie... d'échecs aux rebondissements continus chaque demi-heure.
Olmert qui a abandonné la mairie de Jérusalem sur les promesses de Sharon, et qui a été le fabricant de l'accord Chinouï-Mafdal pour son ami Sharon, se trouve pour l'instant sans aucun poste et laché par Sharon. Il erre amère, espérant des retournements de dernière minute. De même, la fidèle porte-parole de Sharon, Tsipi Livni a qui rien n'a été proposé pour l'instant.
La partie est maintenant un bras de fer entre Sharon et Bibi
. Ce dernier reprend l'initiative, il vient de répondre favorablement à la proposition de Sharon pour s'occuper des finances mais à une condition, qu'il soit également nommé Vice-premier ministre (mémalé méqom roche ha memchala, tenant lieu de...) lui succédant en cas de nécessité, et à une seconde qu'il soit le Président (yochev roche) du cabinet restreint d'économie ('hévrati calcali) et des problèmes sociaux, et une troisième qu'il soit le Président des sociétés gouvernementales (réchoute ha 'hévrotes ha memchaltiotes) afin de pouvoir contrôler le budget car, sinon c'est le Chef du gouvernement qui est le véritable ministre des Finances (sar ha otsar ha amiti). Ce sera, dit son entourage, un test (miv'hane) pour voir si les intentions de Sharon sont sérieuses et sa réponse (téchouvato) éclaircira (tavhir) s'il veut un ministre des Finances fort ('hazaq) capable de sauver (léhatsil) l'économie (ha méchéq) ou s'il s'agit d'un exercice (targuil) politicien. Embarras de Sharon qui pensait avoir éliminé Bibi du niveau de direction. Ils ont jusque demain à 16 heures pour continuer leur bras de fer. Le site de la 1e chaîne de TV (lien ici) dit que les conditions de Bibi sont acceptées (prudence). Le mot le plus entendu de tous ces politiciens: "néêlav, il a été injurié et humilié".
D'abord, tentative faite par Sharon auprès de Limor Livnate pour qu'elle cède son poste de ministre de l'éducation afin de donner un poste important à Silvane Chalom. Elle refuse pour l'instant. Chalom persévère: O ha otsar o kloum (ou les finances ou rien). Les militants du Likoud s'agitent en levant le drapeau de la révolte sépharade car il n'y aurait qu'un ou deux sépharades sur tout le gouvernement alors que c'est la population majoritaire des électeurs du Likoud.
Alors, Sharon propose à Bibi de prendre les Finances et de donner justement ce que Bibi ne veut pas lacher à Chalom, les Affaires étrangères. Evidement Bibi refuse. Que fait exactement Sharon? Un mélange confus de tenter de sortir du piège refusé par le Likoud où il a donné la Justice et l'Intérieur à Chinouï qui devaient rester au Likoud. Et il n'ose pas remettre en question envers Shinouï. Et il en profite pour humilier successivement les leaders potentiels du Likoud. Tactique maladroite qu'ils n'oublieront pas. Il montre à tous pour la première fois qu'il ne parvient pas à se sortir du guépier. Et il en joue. Et le ton monte dans le Likoud. Même quand il aura constitué le gouvernement, il restera des plaies. Pour vous rafraichir les idées, touchez ici la neige de Jérusalem.
Et au Mafdal, la situation n'est pas encore claire sur le choix du deuxième ministre ainsi que sur les conditions de l'accord qui , en accord avec Sharon seront débattues dans le Mafdal en début de semaine. Chinouï commence à exprimer aussi sa colère et son amertume car ses accords se transforment peu à peu en thèmes transmis à des commissions. En conséquence, Sharon dit qu'il reporte à lundi prochain la présentation de son gouvernement, puis à 16h30 il envoie une lettre au Président de l'Etat pour l'informer qu'il a constitué le gouvernement...

Sharon a-t'il été pris à son propre piège?
Sharon a réussi à composer son gouvernement en faisant croire à chacun qu'il lui donnerait ce qu'il souhaite. Maintenant arrive l'heure de vérité et les déceptions. La révolte éclate dans son propre camp et il ne peut pas faire face aux promesses contradictoires.
1- il a promis aux militants que le ministère de la Justice serait dans les mains du Likoud, et ils ont travaillé fortement dans la campagne électorale pour cet objectif, à Raanana spécialement. Il l'a donné à Chinouï. Les militants de base disent clairement qu'ils vont le lui faire payer dans les prochaines élections municipales et seront une opposition.
2- il a réussi à obtenir des deux peu expérimentés (Lapid de Chinouï et Eitam du Mafdal) des concessions entre eux qu'ils ont signé et qu'il a ratifiées mais dont on découvre maintenant qu'elles changeraient le status quo fragile établi en Israël depuis Ben Gourion et l'opposition des religieux est intransigeante sur ce point, y compris des rabbins qui sont les guides du Mafdal. Crise au Mafdal. Exigence du Rav Shapira que les accords soient révisés sur ce point.
3- il a établi un cabinet ministériel, avec l'accord de ses composantes qui ne comprend quasiment pas de Sépharades, et qui élimine le parti sépharade Shas. Cela est vu comme une ligne rouge dépassée par de nombreux sépharades des différents partis qui sont décidés à faire tomber ce gouvernement.
4- il avait promis de maintenir Sivane Chalom dans son poste de ministre des Finances, d'autant que celui-là avait été le fidèle des fidèles. Et il le jette pour donner son ministère à Ehoud Olmert qu'il prépare contre Bibi pour sa succession éventuelle. Chalom a dit nettement sa position: ou bien il garde son ministère, ou bien il refuse tout poste ministériel et "il mènera l'opposition à Sharon de l'intérieur du Likoud". Il faut dire aussi que Chalom est un Sépharade de Tunisie, élément rare autour de Sharon. Cela se conjugue avec les problèmes précédents.
5- il a promis à Bush de réaliser son plan de l'Etat palestinien et il l'a dit et redit aux militants du Likoud. Mais, en même temps, pour avoir le Mafdal et atteindre la très petite majorité de 61 sur 120, il a accepté que ce discours aux militants ne soit pas la base du gouvernement mais que cette base serait discutée en cabinet en sachant que le Mafdal s'y opposerait, ce qui a été mis par écrit. Or, cependant, son engagement envers Bush tient à ses yeux. Insoluble.
6- voyant ces contradictions, le parti d'extrême droite (Ha i'houd ha léoumi, l'unité nationale) a voulu profiter de ce système pour entrer en exigeant les mêmes lignes contradictoires; et aussi que le programme de Lapid dans la justice ne se réalise pas et que, au contraire on mette en route une réforme de la Cour suprême, très à gauche et très politisée. Sharon a acceptée une rédaction où chacun pense trouver son compte dans des termes contradictoires.
7- Shas adéclaré qu'il va se montrer actif sur le terrain sur le plan social contre le gouvernement. Il trouvera appui chez les travaillistes et le syndicat Histadroutedont le leader mène aussi la liste Am Ehad.
En conclusion, Sharon va parvenir à une majorité de 68 sur 120 environ, mais avec une équipe contradictoire, ingérable en raison de tout cela, et surtout une opposition interne dans le Likoud même qui ne freinera certainement pas quand il s'agira de le faire tomber.
Sharon a trop joué. Et les "affaires" familiales qui vont ressortir ne vont pas arranger.
Il a fait, par tout cela, un cadeau en or à la gauche travailliste qui va avoir une matière facile pour mettre en jeu des dynamiques d'opposition. Bibi se tait. Il a reçu le ministère des Affaires étrangères car la guerre aurait éclaté immédiatement. Mais il observera calmement ces rixes prochaines en attendant de recevoir la monnaie. Comme il y avait 10 opposants à Sharon après son partisan Chalom sur la liste électorale du Likoud, et que son poulain Olmert à qui il donne le portefeuille de Chalom avait été jeté par les militants après la 30e place, ils ne vont pas se gêner pour exploiter toutes ces contradictions. Ils ont gagné les élections et ont perdu les portefeuilles ministériels et ne le lui pardonnent pas.
C'est une nature, une drogue, Sharon aime ces situations, les organise. Et il donne le meilleur de ses compétences tactiques dans la situation de guerre. Mais il a joué très gros, trop gros cette fois, alors qu'il était minoritaire. Il n'y a pas loin du Capitale à la Roche tarpéienne disaient les Romains (ou Clinton, ou Barak).
La question est: quel va être le jeu de Sharon face à tous ces pions d'échec qu'il a posés.
Et pourquoi a-t'il réveillé tous ces démons, alors qu'il y a toutes les "affaires"?
Ce serait un beau roman policier bien monté pour les longues soirées d'hiver, mais non il s'agit d'Israël et d'entreprises qui ferment, et de soldats et de victimes qui tombent. On oublie cela dont on parle après dix minutes seulement aux informations après tous ces jeux dangereux.
Comment vont réagir Lapid et Eitam qui se sont innocemment prêtés à mettre ainsi le feu de tous côtés? Comprendront-ils la gravité ou non?
Tout ceci est dit sans pudeur sur les ondes.
Souhaitons que le souci du bien commun prime sur les intérêts de partis ou de carrières, ou sur le besoin de jouer à la guerre.



Bulletin de Modia 620, 24 février. 22 Adar 5763
Nous avions analysé le risque de fracture sociologique que le nouveau gouvernement semblait creuser et le risque de réactions violentes. Cela n’a pas tardé. Nous allons regarder cela à la lueur de la paracha de la semaine. Elle nous dit que notre tâche c’est de nous réunir tous, et de le faire dans un niveau de haute qualité que l’on appelle Torah, Chabbate, Sanctuaire. Le commentaire nous explique tout cela et donne un sens à la pratique du Chabbate mais aussi aux jours de la semaine qui ne sont qu’une préparation du Chabbate.
http://www.modia.org/tora/chemote/vayaqel.html


Nous retirons de cela l’enseignement que nous sommes dans un laboratoire de la division et que notre tâche est d’améliorer. Donc, ne nous étonnons pas des divisions du peuple, des écarts de langage, des erreurs blessantes : tout cela est une mise à l’épreuve pour les dépasser. C’est ainsi depuis l’entourage de Moché rabbénou. Mais aujourd’hui, c’est encore plus intense dans la mesure où nous revenons de cultures différentes qui ne s’apprécient pas, de zones géographiques qui ne s’apprécient pas, qui ont des attitudes de supériorité ou d’infériorité, et surtout qui ne se comprennent pas.

Donc, la constitution du Gouvernement, avec son arrière plan idéal d’unité nationale (conforme à la paracha), est une épreuve test. Pour l’instant, il n’y a pas eu seulement les options différentes et légitimes qui placent une partie du peuple au pouvoir et l’autre dans l’opposition. Il y a qu’un parti religieux (Mafdal) a fait alliance avec un parti antireligieux pour éliminer à la fois les religieux orthodoxes et surtout les sépharades religieux, et changer le status quo très fragile de l’Etat. C’est alors l’explosion et les mots violents fusent : Shas (ses dirigeants et rabbins) parlent de cela en disant que c’est « un gouvernement poubelle du judaisme », que le Mafdal n’est pas plus que le Nouveau testament, les partis ‘haridim askénazes disent que le dirigeant du Mafdal a réalisé « un désastre et une destruction du judaïsme » (érés et ‘horbane, terme utilisé pour la destruction du Temple) ; vous le voyez, on n’y va pas de main morte, et cela est public.
Et sans se soucier que les ennemis autour ne veulent que notre destruction immédiate, et que l’histoire a prouvé que chaque fois que nous sommes divisés et haineux nous allons à la perte totale. Et tous le savent pourtant.
Même dans le Mafdal, les quelques Sépharades se rebiffent publiquement et font remarquer qu’on ne leur laisse pas de place sinon une (Yitshaq Lévy) et exigent l’égalité.
La justice (michpatim) et le ministère de l’Intérieur (pnim), postes clefs pour la tolérance ou non et pour la gestion idéologique de la société, sont remis au parti qui a promis la guerre aux religieux, Chinouï. Les nominations rabbiniques officielles vont en dépendre, le statut des mariages, la survie des radios religieuses, etc.
Le parti travailliste est hors de ces problèmes, car il ne veut pas être dans un gouvernement qui comporterait le Mafdal. Péres apprécie que l’on vive une heure historique (hystérique plutôt) où, pour la première fois depuis 20 ans, les partis orthodoxes religieux sont éliminés.
Que chacun aille sur une île déserte et tout sera réglé et les Palestiniens, arme de division pour les pays arabes environnants,  jubileront. Sharon a la tactique de gouverner dans la division des autres qui se neutralisent et lui laissent ainsi le champ libre, il réussit parfaitement pour l’instant. C’est un concept de gouvernement par « unité nationale ».
Même l’extrême droite (I’houd léoumi) cherche à entrer pour avoir des places de ministres dans la grande salle, même au prix de sa ligne rouge, l’Etat palestinien (il y a une hiérarchie dans les intérêts quand même) !
Au Likoud, reste-t’il une part du gateau après la distribution de tous ces portefeuilles ? L’éducation resterait à Livnate. Mais le ministère des Affaires étrangères est visé par Bibi (qui l’a encore pour l’instant) et Ehoud Olmert que Sharon veut promouvoir contre Bibi pour l’avenir. Bibi a averti qu’il ne participerait pas au gouvernement si on le lui refuse. C’est là le seul point faible de Sharon : Netanyahou qui peut organiser la destructuration de cette pyramide instable qui ne manquera pas de s’écrouler quand une ou deux pièces aussi hétéroclites dans leur adhésion ensemble partiront. Et Bibi récolterait alors le pouvoir.
Les proches de Sharon espèrent que les orthodoxes askénazes rejoindront et que Shas, après la colère, viendra à son tour. Quant aux travaillistes, Sharon est furieux contre eux de leur refus : « ils se comportent comme s’ils avaient gagné les élections ». Sharon est un général qui veut que toutes les troupes marchent en rang. On ne se refait pas après tant d’années sous les galons.
Chaoul Mofaz est assuré de garder la Sécurité et l’armée fait en ce moment un travail systématique contre les terroristes palestiniens, sans le bruit des politiciens. Un travail très efficace que Tsahal promet de faire jusqu’au bout… si les politiciens ne changent pas leurs décisions.

Comme on le voit, en tout cela, on a oublié le problème palestinien, et on a oublié aussi les problèmes sociaux, l’emploi, le développement économique. C’est le royaume de la seule politique politicienne.

Revenons à la paracha. Nous avons donc là une occasion présentée sur un plateau pour reprendre notre guide de pilotage selon l’objectif commun, selon l’unité dans la diversité. Disons plus : L’occasion en or pour réussir notre unité, en analysant nos erreurs et en les corrigeant ; nous sommes tous assez intelligents, et ce n’est quand même pas l’unité mystérieuse d’un mariage. Avec un peu de bon sens, et avec tous les enseignements de la Torah et de l’histoire, on devrait y parvenir. A condition de voir que c’est cela le premier problème du pays.
Mais pour cela il faut accepter les différences comme étant toutes aussi valables et notre société n’a pas encore compris cela et ne place pas les communautés dites orientales au même niveau que les occidentales. Alors, on pourrait combiner le puzzle pour organiser une unité dans la diversité.
Cette prise de conscience n’existe pas, le problème est nié, et il a éclaté. Tout refoulé se défoule sous une forme perverse. Maintenant, il faut traiter le problème. Que tous retrouvent la boussole des valeurs juives, et la Torah nous les donne cette semaine après nous avons aussi enseigné la semaine dernière l’égalité par le demi-chéqel.

Il est temps d’aller étudier la paracha.


Bulletin de Modia 619, 24 février. 22 Adar 5763
L'analyse longue de l'alliance Chinouï/Mafdal par le journal de gauche israélien Haaretz, peu soupçonné de faveur envers le Shas résume ce que je craignais entendre dans l'analyse ci-dessous : "http://www.haaretzdaily.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=265900&displayTypeCd=1&sideCd=1&contrassID=2
what is the main achievement of the draft agreement? It is the unwritten understanding - formulated without taking into account hundreds of thousands of religious and traditional Sephardim, most of whom serve in the army, work and pay taxes - whose bottom line is: "Just not Shas." Résumons: en dépit de tout et des centaines de milliers de Sépharades religieux et simplement traditionnalistes, dont la plupart d'entre font le service militaire, ont une profession et paient leurs impôts, ce qui les a réuni dans cet accord, c'est cette ligne: "Siplement, pas le Shas". Terriblement triste. Vraiment. Et je dirais la même chose s'il s'agissait de cette attitude envers les Askénazes.
Et Chinouï balaye déjà de la main et publiquement les arguments du Mafdal (voyez ci-dessous) puisque, dit Chinouï, le Mafdal sait très bien quels sont les base de cette coalition et c'est écrit: le plan Bush. Alors qu'ils ne racontent pas des histoires. Ce sont les termes traduits de Lapid le chef de Chinouï.


La haine sociale a-t’elle gagné au prix de tous les autres objectifs ? Hélas, beaucoup le prendront comme cela. L’accord de gouvernement a été signé aux premières heures de la matinée et la base du gouvernement sera Likoud, Chinouï (parti laïc radical) et Mafdal (parti sioniste religieux centriste). Les lignes de l’accord sont :
- suppression de la loi Tal sur le non-enrôlement de ceux qui consacrent tout leur temps à l’étude de la Torah (revendication de Chinouï contre les ‘haridim),
- suppression de la loi majorant les allocations familiales pour les familles nombreuses (revendication de Chinouï contre les ‘haridim),
- suppression du ministère des cultes (revendication de Chinouï) qui passera pour l’instant aux mains du premier ministre,
- suppression des conseils religieux (revendication de Chinouï) dont les services seront remis aux collectivités locales,
- adjonction au Chabbat du Dimanche comme jour obligatoire de repos (revendication de Chinouï),
- non diminution des subventions au réseau des écoles religieuses (memlakhti dati) du Mafdal qui gardent leur autonomie par rapport au Ministère de l’éducation gardé par le Likoud, quel que soit le nombre d’élèves par classe, et non suppression des subventions à l’année de service civil des filles religieuses du Mafdal.
Toutes ces données sont celles qui permettent d’exclure Shas et pour lesquelles le Rav Ovadia Yosef et les responsables de Shas accusaient durement et publiquement le Mafdal d’avoir abandonné les valeurs juives.  Le problème est que c’est tout cela qui a primé sur les autres objectifs graves du moment et que le mouvement centriste religieux askénaze ait donné son accord à cela qui permettait d’éliminer du gouvernement les électeurs religieux sépharades. Eitam, le leader du Mafdal s’en défend en disant que le Chas peut venir puisqu’il n’y a pas dans l’ accord la revendication de Chinouï sur la circulation libre des bus et l’ouverture des services publics le Chabbate ni sur les mesures plus radicales de laïcisation souhaitées par Chinouï.
Bref, qui est conscient des problèmes réels d’Israël, comprendra les revendications de chaque camp mais souffrira de la tournure prise par la constitution de ce gouvernement qui nous reporte plusieurs décades en arrière dans le manque de sensibilité à ce qui n’est plus une minorité en Israël.
Le Madfad rétorque encore que cette base de gouvernement a évité le gouvernement totalement laïc (Likoud, Avoda, Chinouï).
Où sera le parti travailliste. Il disait qu’il n’entrerait pas si le Mafdal est à l’intérieur, craignant son rôle de veto sur les Palestiniens. En fait, le Mafdal a réussi à faire accepter par écrit à Sharon que toute décision éventuelle sur un Etat palestinien serait soumis à une discussion du gouvernement et que le Mafdal y sera opposé. C’est en fait fermer la porte au parti travailliste, à moins que Sharon se dise qu’on peut faire flancher le Mafdal, comme Chinouï l’a réussi sur tant de questions religieuses. Car Sharon s’est engagé envers Bush et il le dit sans cesse que le plan Bush est le sien et sera celui de son gouvernement. Comprendra qui peut.
Le parti travailliste va se réunir pour délibérer mais n’appréciera pas que Sharon ait accepté par écrit  les exigences du Mafdal contre l’Etat palestinien alors qu’il promettait l’Etat palestinien et refusait de le mettre par écrit à la demande de Mitsna.
En remerciement pour cet accord, Chnouï et le Mafdal reçoivent un beau bouquet de ministères. Eitam du Mafdal a le ministère de la construction qui est important pour les implantations. Chinouï va se faire un plaisir dans les ministères qui permettent la laïcisation de la vie privée et publique comme il l’a promis.
Quelle sera la réaction de Avoda et de Shas, et des partis orthodoxes askénazes. Tout est possible, on a beaucoup d’imagination en Israël.
On le voit, le problème sécuritaire est passé au second plan par rapport à la réalité politicienne.

Chinoui declare que la position du Mafdal sur l'Etat palestinien par laquelle il s'y opposera par tous les moyens dans le gouvernement, n'a aucune importance, car le Mafdal sait tr?s bien qu'il est tr?s minoritaire en nombre dans les votes qui auront lieu au gouvernement. Et ce serait bien le motif pour lequel Sharon aurait accepte ces precisions du Mafdal par ecrit. Alors, la question est : pourquoi le Mafdal a-t'il accepte toutes ces mesures contre le status quo religieux derri?re le pretexte qu'il pourrait ainsi arrêter la cosntitution de l'Etat palestinien si ce n'est pas exact, alors que le gouvernement Likoud- Avoda d'unite nationale n'aurait probablement pas eu la majorite devant le parlement sur des propositons d'accord ? Est-ce que le Mafdal esp?re que l'opposition au plan Sharon se fera de l'interieur du Likoud, par le camp Bibi Netanyahou ?
Les politiciens israeliens sont devenus plus combinards ou joueurs que leurs coll?gues italiens. L'important pour eux est le si?ge, dit le peuple.
L'important est Israel.
Bulletin de Modia 617, 21 février. 19 Adar 5763

Le parti Shas du Grand Rabbin Ovadia Yossef attaque vigoureusement les accords qui ont été réalisés entre le Mafdal (Parti national religieux sioniste) et le parti laïc Chinouï. Voir cet accord ci-dessous. R. Ovadia Yossef déclare carrément que le Mafdal a abandonné les valeurs juives. Au Mafdal on rétorque (comme je l'annonçais aussi plus bas à l'avance et malgré les faits) qu'il ne s'agit pas "d'accords" mais de tentatives pour avancer dans la compréhension l'un de l'autre, que le Ministère des cultes ne serait qu'intégré dans le Ministère de l'Intérieur (bizarre pour des laïcs, mais ce serait pour la partie de l'état-civil; et le reste?). Toujours est-il que le Shas, pour l'instant, indique qu'il ne veut pas entrer dans cette coalisation laïcisante et d'autant plus qu'il ne pourra pas être d'accord avec les lourdes restrictions budgétaires prévues qui vont frapper surtout les couches les plus défavorisées. Les orthodoxes askénazes se dirigent vers le gouvernement à condition qu'ils reçoivent un poste de ministre. Entre Sharon et Mitsna, c'est la valse hésitation; Mitsna ne veut pas donner l'impression d'avoir cédé facilement après tout ce qu'il a dit en sens contraire publiquement, et Sharon ne veut pas mettre par écrit ses promesses. Quelle coquetterie ces vieux politiciens. Mais ils semblent ne désirer que cela, d'autant qu'ils ont le même objectif et qu'ils peuvent le réaliser malgré l'opposition des votants de la dernière élection. Une aubaine pour eux.


Bulletin de Modia 617, 21 février. 19 Adar 5763

Paracha de ce Chabbate Ki Tissa :
http://www.modia.org/tora/chemote/kitissa.html

Heures du Chabbate (verifiez-les en fonction des calendriers locaux).

Jerusalem 16h50- Beer Cheva 17h15-Eilat 17h17-Haifa 17h14-Hevrone 17h11-Netanya 17h14-Petah Tikva 17h14-Safed 17h00- Tibériade 17h11-Tel Aviv 16h54.
Amsterdam 17h47-Anvers 15h50-
Bruxelles 17h52 et Geneve 17h48- 17h52-Buenos Aires 19h21-Londres 17h07-Los Angeles 17h24-Luxembourg 17h43-Montreal 17h10-Nice 17h51-Paris 18h00- Toronto 17h36-Zurich 17h41.  

Trois
NOUVELLES
1. Nouveau saccage  du tombeau de Joseph
. Je rappelle que ce tombeau, à Sichem, est l’un des trois lieux acquis par contrat financier en bonne et due forme comme appartenant au peuple juif, avec le Mont du Temple et Hévrone. Cela inscrit dans la Torah. Indifférence des autorités. Justement les trois lieux les plus menacés car ils sont symboliques de notre permanence dans l’existence.
http://www.a7fr.com/news.php?id=17627

Rappel des pages de Modia sur ce sujet:
La premier saccage, il y a un an et demi :
http://www.modia.org/infos/israel/corriger2.html#Lieberman
http://www.modia.org/infos/israel/corriger2.html#15
et la photo du premier saccage :
http://www.modia.org/infos/israel/visuelguer.html

Le lynchage de Ramallah à proximité à la même époque:
http://www.modia.org/infos/israel/ramallah.html
 
L’incendie de la synagogue du 6e siècle de Jéricho
http://www.modia.org/meguila/jerico.html

La destruction de la tombe de Ribbi Yéhouda ben Baba :
http://www.modia.org/infos/israel/benbaba.html

Un poème de tristesse devant ces abandons scandaleux :
http://www.modia.org/poeme/aurores/quelprix.html

Photos des tombes de nos Patriarches :
http://www.modia.org/tora/berechite/haye-sara.html

Autrs sites :
Protestation d’Israël déjà en 1998 contre les violations palestiniennes sur la tombe :
http://www.io.com/~jewishwb/iris/archives/86.html

La responsabilité scandaleuse du gouvernement qui remet la tombe de Joseph aux terroristes (site officiel du gouvernement Barak, 2000) :
http://www.israel.org/mfa/go.asp?MFAH0i0r0

Les Palestiniens ont islamisé la tombe (site arabe). La coupole repeinte aux couleurs de l’Islam.  Israel a laissé faire :
http://www.arabia.com/news/article/english/0,11827,30892,00.html

Belle gravure ancienne de la tombe de Joseph :
http://www.petrafineart.net/catalog/volume1/038.html
Le récit de la destruction de la tombe relaté par Tsahal :
http://www.idf.il/english/news/joseph_tomb_8oct00.stm
Un site islamique condamne au nom du Coran  la destruction :
http://www.understanding-islam.com/related/text.asp?type=question&qid=12
La présentation de la tombe dans le contexte politique et du respect de tous les lieux saints par Israël :
http://www.us-israel.org/jsource/Judaism/joetomb.html

Lynchages par les Palestiniens (photos dures) :
http://www.gamla.org.il/english/feature/lynch2a.htm
 
 
 

 

2. La formation du gouvernement.
Attention, avant d’essayer d’analyser pour comprendre, il faut admettre trois préalables ! Premier. Les politiciens israéliens adorent le jeu, les paroles dites que l’on dément ou nuance ou que l’on demande ensuite de mettre par écrit et que l’on ne signe pas alors. Donc, ce qui est dit aujourd’hui est fluide par essence comme tout au Proche-orient.

Deuxièmement, Sharon mène ses négociations tous azimuths en faisant avancer chacun au maximum comme s’il allait conclure avec lui en allant dans son sens, cela de façon à rassembler la coalition la plus hétéroclite mais aussi la plus vaste qui lui permettrait de faire ce qu’il veut  (on sait quoi) car les gens ont beaucoup de mal ensuite à quitter le portefeuille qu’on leur a donné.
Le problème est qu’il y a des incompatibilités de fait ou de nature entre tous ces pseudos contrats. Mais ce serait oublier que les politiciens de cette génération, contrairement à ceux de la génération sortante, ne se font pas de problèmes idéologiques, ils se disent pragmatiques et l’objectif est d’abord de siéger, et aussi le parti qui en est l’instrument de réalisation. L’objectif national est fluide. Cela est montré par leurs actes.

Troisièmement, on ne comprend pas non plus pourquoi mais les partis actuels se mettent à choisir des leaders qui ne ressemblent plus à leur majorité, d’où des problèmes de cohérence ensuite dans le pilotage qui zigzague sans logique. Pourquoi est-ce comme cela, mystère. Voyez le Likoud nationaliste avec Sharon prêt à liquider, le parti travailliste centiste avec Mitsna extrémiste de gauche, le parti Mafdal qui glisse au centre gauche avec Eitam qui est clairement à droite.
Cela étant nettement posé, que se passe-t’il ?

Le parti Chinouï (laïcs bouffeurs enragés de Juifs orthodoxes) parvient au premier accord avec le parti national religieux Mafdal et le Likoud, sous les auspices du meneur de jeu Olmert, ex-maire de Jérusalem. Un cocktail curieux qu’il faut essayer de comprendre d’après le contenu de l’accord qui va totalement selon les objectifs de Chinouï : suppression de la loi Tal qui réglemente actuellement l’enrolement pour l’armée et permettait aux orthodoxes consacrant tout leur temps à la Torah d’être dispensés d’armée, suppression de la loi sur les avantages pour les familles nombreuses objectif visé par Chinouï car les familles nombreuses sont surtout chez les orthodoxes, suppression du misrad ha datote (ministère des cultes), etc.
Deux conséquences semblent apparaître :
- Sharon, maintenant, va pouvoir négocier plus facilement avec le parti travailliste qu’il rencontre ce matin, et avec lequel il aurait ainsi la majorité nécessaire, sans la droite, sans les religieux orthodoxes et sans les religieux sépharades que Chinouï rejette particulièrement parmi tous les religieux. Si les travaillistes veulent entrer au gouvernement, cela leur est donné sur un plateau car Sharon les a déjà assurés qu’il réalisera leur programme territorial. Mais ils n’ont peut-être pas du tout envie de retourner au gouvernement où ils ont été les boucs émissaires de l’échec de l’action aux yeux du public. On le saura vite. Ils n’ont peut être pas envie non plus pour un autre motif : il faudra bien revenir devant les électeurs s’il y a des accords territoriaux de liquidation avec les Palestiniens et, selon les résultats de l’élection présente, le public n’est pas du tout favorable ; alors pourquoi les travaillistes prendraient-ils le risque d’un échec sur leur programme que réaliserait Sharon avec eux. Ils sont tentés de rester dans l’opposition pour rester vierges et garder leurs illusions, et jouer l’éternel recours, comme Peres l’éternel perdant, et présent au long des décades.
- la seconde conséquence est la constitution d’une alliance qui brise le statu quo religieux en Israël. Le Mafdal va réaliser avec cette alliance l’avancée vers le programme de Barak, sur la laïcisation de l’Etat. Comment ce parti religieux sioniste peut-il aller dans cette direction ? C’est que il évolue dans sa majorité vers un centre gauche qui veut avant tout sortir de sa réduction en nombre et est prêt à abandonner son idéologie pour tenter de s’élargir. En tout cas, il perdra sa ligne. C’est ce qu’avaient pressenti ceux qui ont constitué la nouvelle droite nationaliste (Unité nationale) qui tente de prendre la succession du Mafdal.
- la troisième conséquence est la constitution d’une alliance qui exclue les Sépharades. Jamais le Mafdal n’a vraiment prêté attention aux Sépharades et n’a voulu les intégrer globalement dans son sein ni dans ses postes de responsabilité. Cette fois-ci, par l’alliance avec Chinouï qui « n’en-veut-pas », c’est la rupture et le cloisement d’avec les Sépharades. Une catastrophe pour la société israélienne, on repart trente ans en arrière. Et une grande partie du public sépharade composant les électeurs du Likoud qui sont déjà floués par le programme que veut faire Sharon avec la gauche et les anti-Sépharades, risque de se retourner à nouveau vers Shas. Shas ne serait pas dans le gouvernement mais retrouverait son public. Un choix à faire.
La suite ? Ou bien cette alliance se fera, avec une fracture nette et regrettable dans la société israélienne entre les laïcs/askénazes et les orthodoxes/sépharades. Ou bien, le parti travailliste refusera et détruira ces plans. Ou bien, ces partenaires renieront demain ce qu’ils ont dit hier. Le Mafdal commence à dire qu’il s’agissait d’intention mais n’a pas signé tandis que Olmert dit qu’il a fait la synthèse de la ré »union et… (oui !à qu’il l’a signée ! Ou, ou ou ou. Ou ce qui se passe en Israël ne dépend pas seulement des manœuvres des hommes, et pas seulement des politiciens et journalistes et analystes.
Cela était simplement une tentative pour vous inciter à mieux suivre et essayer de comprendre notre peuple passionnant, passionné mais à la nuque raide, comme il est dit dans la Torah.

 

3. Offensive sans précédent d’Eglises chrétiennes pour convertir les Juifs : formation de spécialistes dont ce sera le métier. 50 millions de dollards investis.
http://www.israelnationalnews.com/news.php3?id=39289

Reaction du Rav Tovia Singer pas appréciée des milieux chrétiens :
http://messiahtruth.com/singer_cancelled.html
Son action intensive contre les missionnaires :
http://messiahtruth.com/response.html

4. Découvrez un site, celui du judaïsme alsacien :
http://www.sdv.fr/judaisme/

5. L’histoire belge contre Israël continue à exaspérer les Israéliens
Le cynisme des Belges, est le titre d’un article du journal de gauche Haaretz.
http://www.haaretz.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=265129&contrassID=2&subContrassID=1&sbSubContrassID=0
L’ambassadeur de Belgique, pour calmer le jeu, dit que la réaction des Israéliens est hystérique. Il n’a fait que jeter de l’huile sur le feu. Un sacré décalage culturel dans la communication. Et pour sourire, cette animation reçue mais sans nom d'auteur, si vous le connaissez nous l'ajouterons immédiatement. Ne dites pas: "c'est moi!" svp.

Chabbate chalom
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


Bulletin de Modia 616, 19 février. 17Adar 5763

Sharon révèle à Mitsna son plan réel. Stupéfaction de Mitsna. Nous savons avec certitude depuis aujourd'hui.
Devant l’importance des propos, je vous donne la traduction exacte et les termes exacts en hébreu du passage le plus important.

Le journal Maariv
http://images.maariv.co.il/cache/ART436581.html

publie que, contrairement aux informations officielles du porte-parole de Sharon, l’un de ses proches qui a participé aux négociations, Sharon a révélé ceci à son interlocuteur, Mitsna le chef du Parti travailliste : il lui a détaillé en face à face son plan, sincèrement (bé kénoute), fut convaincant (chikhnâ) et Mitsna fut sidéré (nidham).
Sharon lui fit comprendre qu’il ne s’agit pas d’un nouvel exercice (targuil) sans conséquence : paix véritable (chalom amiti), Etat palestinien véritable (médina falestinit amitite), suppression des implantations (horadate itna’halouyotes) lors du règlement final (ba esdér ha qévâ), plan en coordination totale (bé téhoum malé) avec les USA, avec leur calendrier établi par eux (loua’h zémanim), coordination totale avec la Jordanie, aide de l’Egypte (siouâ mitsri). Le monde entier est dans le coup (kol ha olam ba témouna),  vous seulement vous manquez (raq atem ‘hassérim), tous donneront leur appui (koulam yiténou katef).
 " Je vais en cela avec sérieux (ani olékh ba zé bi rétsinoute), j’ai l’intention de réaliser ce que je dis (ani mitkavén lé ma ani omér)" lui a dit Sharon…

Nous savons exactement. Ce que nous ne comprenons pas, c’est pourquoi il y a un parti nommé Likoud (puisqu’il a le programme du parti travailliste) et pourquoi les électeurs qui ont voté en donnant une si forte majorité au Likoud en pensant éviter le plan travailliste, se retrouvent devant cette situation. Une grande supercherie morale dans la démocratie. Les électeurs minoritaires qui ont voté pour la gauche vont, à juste titre, se frotter les mains car les résultats ont montré que jamais ils n’auraient pu faire passer leur plan. Et Sharon s’est bâti cette majorité des citoyens opposés à ce plan pour le réaliser avec ces électeurs bernés.
Dans le Comité central du Likoud, un groupe a réuni 250 signatures pour le réunir afin de faire débattre de ce projet d’Etat palestinien de Sharon. A suivre.

Cela laisse présager une lourde crise morale en Israël. Quand on se souvient que Rabin, zal, avait fait sa campagne en déclarant sur fond de drapeau israélien flottant au vent que serait un idiot celui qui ferait les concessions territoriales et qu'il les a faites ensuite, et que cela a suscité des scissions honteuses dans la société israélienne et des actes inadmissibles de la part d'extrémistes déréglés, on a tout a craindre de ces types de pilotages qui faussent la règle démocratique. Les traumatismes sont encore proches et on joue encore avec le feu. Pas sérieux du tout. Au moins, les travaillistes ont joué un jeu franc, eux.
Que le Ciel nous aide et que rien d'extrémiste ne s'agite.
Rappel: Prière pour le dirigeant d'Israël (lien ici). Plus que jamais nécessaire!

Voici le morceau historique du Journal Maariv qui présente ces faits.
Les premiers mots en hébreu disent: Havitourim hakoavim chél Sharon (Les concessions douloureuses de Sharon). Document et heure historique, à conserver.


Bulletin de Modia 615, 20 fevrier. 18 Adar 5763
L’actualite veritable de Jerusalem, c’est aussi une ambiance tres particuliere relatee chez le prophete Jeremie (1,11-12) : l’apparition des premieres fleurs sur de nombreux arbres, l’amandier, et Hachem a dit que par cela Il va se hater de realiser Sa parole.
Je vous invite donc a une promenade parmi ces fleurs en 13 photos que je viens de prendre:
http://www.modia.org/galerie/next39.html
Et toutes les autres photos de Jerusalem
http://www.modia.org/galerie/mefoto.html
C’est aussi le vrai Jerusalem. Delicieux.

L’autre actualite est identique, sans evolution : Tsahal dejoue des attentats tres importants, negociations pour le gouvernement, Sharon recoit en prive le responsable des finances de l’OLP. La Knesset vient d’ouvrir sa session et sur la page d’accueil
http://www.modia.org/
des liens pour visiter en virtuel la Knesset. Et sur chaque depute.

 

Voir ici la page du bulletin précédent

i