Page d'accueil

Le Lév Gompers
Comment étudier
le Talmud
La Torah
L'étude
des 54 sections
Les poèmes
L'auteur
Ses publications
Livres et articles

S'inscrire
pour recevoir régulièrement les nouveautés du site
Nous écrire

© Conditions du copyright

Dufour

Nouvelles d'Israël, analyse, et prières

Par le Pr et Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
http://www.modia.org

Abonnez-vous au bulletin, en page d'accueil
pour recevoir en direct les informations
.

Ici, archives des bulletins précédents, faits,

analyses, photos, liens importants

 

  Liste ici des produits israéliens à acheter pour neutraliser les méchants ci-dessous qui organisent avec précision le boycott d'Israël en France

boycott/boycott.htm

solidarite-palestine

dignity

et son pilotage égyptien.

Des associations francaises et européennes appellent officiellement et illégalement au boycott d’Israel et des produits israéliens :
palestine-france
solidarite-palestine
palaestina.ch/ Suisse
protection-palestine
panorama dans le journal Le monde

Conscients, allez sur les sites qui promeuvent l’achat et la diffusion de produits israéliens chaque semaine :

http://www.g2pi.net/accueil.htm

http://www.comisrael.fr.st

La coopération Israël-Europe, ici.

Coopération affaires

Partnership

Voyages en Israël et hôtels

Ne pas coopérer avec les hommes publics européens qui nous boycottent et signent publiquement: liste ici.

ICI, l'analyse de la situation par les experts de l'armée israélienne, Tsahal. Qui sont-ils? Leurs documents-clefs sur la guerre qu'ils mènent.
Il voit Oslo comme un cheval de Troie
 

Documents visuels sur la guerre en Israël
- nos victimes, nos prisonniers
- les faits de désinformation
- lynchage, enfants placés sur la ligne de tir

Ici,
la seule réaction positive aux problèmes d'Israël
Le Président de l'Etat: changer la alyah
Le Destruction du Mont du Temple
les
traces juives sur le Mont du Temple
la tombe de Joseph, 
Jéricho

Agressions antisémites en France: (rechercher la liste à jour sur le site du Consistoire)

Réactions antisémites en France

.Ilane Ramone: La page qui lui est consacrée

La réaction israélienne au plan Bush
Les données actuelles du
débat Palestiniens-Israël
Le dossier du
terrorisme
Le dossier de
la presse palestinienne
Les pacifistes
dans la tactique palestinienne

Ici, quelques agences d'information sur Israël
L'annuaire des
sites sur la désinformation et de contre-desinformation
Les
images que vous ne verrez qu'ici
Nouvelles d'Israël (français-anglais-hébreu) en
direct-radio (Réchéte béit)

Comment aider les victimes du terrorisme
Toutes les
photos de nos victimes
Les mères et les enfants d'Oslo, et nous
(
poème, faits en cartes visuelles)

Les dernières nouvelles et analyse
au 7-8 avril
Les pages précédentes du Bulletin

L'actualité d'Israël en VIDEO et ici en radio direct d'Israël: réchéte alef, réchéte beit, réchéte guimel, réchète daléte en arabe, radio éducative et université populaire,nouvelles de la 1e chaîne de TV, météo, et Qol Israel en français, et la radiozh 'Habad, et la radio10 de Or 'Hayim en hébreu et en français,etc.

Prière pour la paix, pour la terre et pour nos dirigeants
Appels des Grands Rabbins d'Israël et de France

L'information du gouvernement
sur sa ligne politique
Les partis politiques en Israël et leurs sites

Poème : La colombe de la paix
Poème :
Réveil, matin de guerre
Poème :
Cris de douleur

Vocabulaire politique en hébreu

Elections, Bé’hirotes
A’houz ha ‘hassima, seuil d’éligibilité

Zékhoute bé’hira, droit de vote

Miniyane ha qolotes, décompte des voix

Néïlate ha qalpiyotes, clôture du scrutin

Séfirate haqolotes, le décompte des voix

Néoum ha nitsa’hone, discours de victoire

Piloug ba miflaga, scission dans le parti

Piqoua’h âl qalpiyote, surveillance des urnes

Chouva chel X… retour de X.

Parachate ha dérakhim, la croisée des chemins

Mil’hama ba téror, guerre contre le terrorisme

Parchanim, analystes politiques
Réchima, liste

Qol, voix

Atsbaa, l’acte de voter

Séqér, un sondage

Mandate, un mandat

Âtid, avenir

Tsaméréte, groupe des leaders

Miflaga, parti

Mitlabetim, les indécis

Maavaq, combat

Sikhsoukh, conflit

Avta’ha, promesses

Achlaya, illusion

Choterim, policiers

Zioufim, falsifications

Matslémotes, les caméras

Vie sociale (à compléter)
mimotsa tsarfati, d'origine française
êda, communauté
êdatioute, communautaire

guizanoute, racisme

Vocabulaire politique en hébreu

Gouvernement
Mémchéléte a’hdoute, gouvernement d’union
Premier ministre, roche ha mémchala
sar, ministre
sgane sar, vice-ministre
'haver baqabinét ha métsoumsam, membre du Cabinet restreint
ministère, misrad
otsar, finances
'houts, affaires étrangères
michpatim, justice
'hinoukh, éducation
sécurité, bita'hone
qualité de l'environnement, éikhoute ha séviva
infrastructures nationales, tachtiotes léoumiyote
science, madâ
habitation, ha chikoune
âvoda, travail
praté ha éském, détails de l'accord
négociations, massa ou matane
ha tiq, le dossier
supposé recevoir, tsafouï léqabel
oulaï titstaréf, peut-être se joindra-t'il
ha 'hakim, les députés
ha siya, le groupe parlementaire
bat chéchéte 'havérim, comporte 6 membres
moné, nomme
'hatémou ha tsédadim âl ha eskem, les parties ont ratifié l'accord
yochev roche, président
yé'houlaqou ha tiqim, les fonctions seront réparties
ikouv ha eskam, retard dans l'accord
bé dérekh pnima, évolue vers l'intégration
hou ba 'houts, il est en dehors
ha péguicha nid'héta, la rencontre a été repoussée
magaîm, des contacts
haqamote ha memchala, la construction du gouvernement
déricha, exigence
koalitsia, coalition
bé ozné méqorav, aux oreilles de ses proches
eskem coalitsioni, accord de coalition
bé ofén sofi, de façon définitive
kaniré, apparemment
ùésarev, il refuse
bikhtav, par écrit; bé âl pé, par oral
ché hou ibiâ, qu'il a exprimé
titmokh ba memchala mi ba 'houts, elle soutiendra le gouvernement de l'extérieur.




Modia n'est pas un site de politique mais de Torah.

Cependant la Torah est texte-peuple et terre indissolublement.

Nous devons donc être reliés à l'interrogation de notre peuple qui essaie de se construire :

vivre avec lui, être vraiment informés. Ensuite, à chacun de penser, librement.

             

Ici, documentation précise sur le terrorisme
Ici, photos de nos victimes du terrorisme, et ici aussi, et ici encore sur cette autre page.

Agir contre le boycott des produits israéliens (aller en haut de page).

 

Les nouvelles selon ce qui caractérise Modia, en 4 points :

1.Essayer de trier pour parvenir à l’essentiel au milieu de la quantité, à l’essentiel en ce qui concerne le peuple et à l’essentiel concernant les valeurs de la Torah.

2. Essayer de maintenir la cohérence ainsi entre la rigueur dans l’étude de la Torah et son application dans la vie.

3. Aimer l’ensemble du peuple et comprendre que nous sommes tous embarqués ensemble dans un grand tiqqoun où tous nous faisons des erreurs, à corriger ensemble. Et en participant à la construction. Un test: si nous détestons la musique d'une partie du peuple, c'est que nous sommes encore intolérants et ne savons pas les écouter.

4. Se rappeler toujours, en voyant les autres Juifs et leurs combats différents, ce qui est écrit avant les Principes des Pères: "tout Israël a une part du bon monde à venir", et le 'Hida indique que nous sommes chacun partiels mais que cette part est reconnue en ce qu'elle a de bon. L'erreur est de lutter contre les autres pour imposer notre part sur l'ensemble, au lieu de conjuguer le bien partiel de chaque partie dans un ensemble, comme dans le commentaire de la paracha Bémidbar.
5. Vivre dans l'hébreu qui porte la vie émotionnelle du pays. Apprenez et comprenez le vocabulaire hébreu/français de la politique, des élections, de l'actualité gouvernementale: trouve ci-dessus sur ce lien.


Bulletin 650 de Modia. 7 avril  2003. 5 nissane.
La nouvelle paracha est sur le site. Elle m’a demandé un travai considérable d’étude, d’où le retard. Mais je pense que vous apprécierez ces nouveautés pour beaucoup : la paracha traite de la lepre de la medisance et de l’usage nocif de la parole qui nous caracterise tous aujourd’hui. Mais cela va bien au dela que la morale habituelle du lachone ha ra. Vous aurez la une analyse approfondie du role de Myriam, et juste avant la soirée du Séder de Pessah où il faut parler au maximum, vous apporterez de la nouveaute en y voyant le role de Myriam comme majeur dans la sortie d’Egypte, et y trouverez un exemple pour son type de parole, de courage, de sentimentalité au service des autres.  Une étude a ne pas manquer.
http://www.modia.org/tora/vayiqra/metsora.html

Aussi, avant cette soiree dont la caracteristique est de savoir parler aux enfant, lisez la page sur cette question educative majeure :
http://www.modia.org/jerusalem/jeruneuf.html

NOUVELLES
Encore une fois. Aucune nouvelle ici de la guerre d’Iraq, sauf en ce qui concerne ses répercussions envers Israël et le judaïsme.
Le Monde publie un interview du ministre des affaires étrangères syrien, Farouk Al-Chareh qui est à réfléchir, bien que le style habituel des discours des leaders régionaux est souvent conforme à leurs rêves et non à la réalité, depuis plus de 50 ans.
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3462--315292-,00.html
 « …La guerre en Irak portera le chaos dans toute la région et le processus de paix avec Israël est mort, affirme le ministre des affaires étrangères syrien, Farouk Al-Chareh, dans un entretien publié aujourd'hui par le quotidien italien Corriere della Sera. "Personne ne veut une administration militaire américaine" en Irak, assure le ministre, pour qui "les Etats-Unis vont connaître des mois et des années difficiles, et le peuple irakien va vivre d'autres souffrances". "L'Amérique aura de gros problèmes et toute la région entrera dans le chaos", estime M. Chareh, ajoutant que le processus de paix avec Israël "est toujours mort". "Les Américains ne connaissent pas la région. Ils ne savent même pas comment marchent les puits de pétrole. Ils pensent que l'Irak est le Texas", a-t-il ironisé. Le chef de la diplomatie syrienne se montre en outre très critique vis-à-vis de l'administration américaine, "influencée par le lobby juif", et dément toutes les accusations portées contre un soutien apporté par la Syrie au régime de Saddam Hussein. "Tout le monde sait qu'il n'y a eu aucune amitié entre nous et le régime de Bagdad au cours des vingt dernières années. Mais l'Irak est un pays arabe, nous avons la même histoire, nous sommes voisins et pour Israël, nous sommes l'ennemi", a-t-il souligné »...

Les Druzes du Golane ont manifesté en union avec la Syrie et Bagdad. Cela est constant car ils ont des familles en Syrie et sous les régimes dictatoriaux, on agit selon les souhaits du régime. Mais beaucoup sont très fidèles à Israël.
Par contre, les cas d’implications graves d’Arabes israéliens dans les attentats se pousuivent, l’introduction des terroristes sur le territoire par les accords d’Oslo n’aura pas seulement créé cette menace dans les territoires, plus de 700 morts israéliens, mais aussi l’éclatement de la société arabe israélienne : un maginifique résultat pacifiste. Complétement fou. Mais ça vaut les approbations de l’étaranger, alors cela suffit.

La guerre de la haine continue. Le parti Chinoui avait promis la guerre aux religieux et la disparition du caractère juif de l’Etat, il persévere : en voulant autoriser la vente publique de Hamets pendant la période de Pessa’h. Cela est contraire à la loi et, de plus, c’est ce parti Chinoui qui est maintenant titulaire des ministères de l’Intérieur et de la Justice. La haine de soi n’a aucune limite, même quand nos ennemis sont féroces autour de nous et près denous et sur notre territoire.
Hélas, allumant cet incendie, des fous se sentent libérés, leurs plombs sautent quand les leaders moraux se comportent ainsi : une synagogue a été incendiée non pas en France cette fois mais à Bné Brak en Israël avec des inscriptions du type : c’est à cause de vos peotes (les boucles de cheveux des hassidim sur les nuques) ou « nous vous détestons ». Tous les rouleaux de la Torah ont été détruits, dont un qui avait survécu aux incendies de la Shoa en Allemagne. Il n’y a pas pis que ces haines qui débouchent sur ces incendies, symboles de ce qui s’est produit lors de la destruction du Temple. Que faire pour que ces meneurs qui , en plus, ont pris les ministeres de l’ordre, en viennent a exercer la justice et le droit les premiers? A ajouter au dossier de la fraternité. Ce ministre de la Justice qui avait dit publique dans une emission de TV avec mépris qu’on n’avait jamais vu une priere avoir une efficacité quelqconque, mérite bien cette punition : qu’on prie pour lui fraternellement.
http://www.modia.org/priere/psaume21.html

Olmert a du rentrer dans le rang pour sa tentative de briser la loi de non travail le Chabbat mais il persévère en paroles et il ne comprend pas que sa tentative aurait exclu de nombreuses entreprises tous les Juifs pratiquants qui ne peuvent pas travailler le Chabbat. Ils sont déjà exclus des équipes de compétition sportive que ces mêmes militants refusent de déplacer en semaine. Que cela se passe en Israël est très triste.

Cour supreme (on dirait un dessert mais ce n’est pas cela)
Si vous voulez
vivre les questions israéliennes comme les Israéliens y réflechissent, lisez cet article et vous verrez combien le professionnel, l’Etat, les valeurs, les rivalités bonnes de tendances sont une realité positive en Israel :

http://www.haaretz.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=279596&contrassID=2&subContrassID=4&sbSubContrassID=0&listSrc=Y

Plan d’austérité Bibi Netanyahou
Le 8 avril à 10heures du matin devant le Bureau du Premier ministre, rue Kaplan, face à la Banque d’Israël à Jérusalem, toutes les associations d’immigrants en Israël organisent une manifestation de protestation contre les mesures financières défavorables aux immigrants que ce plan prévoit.
Tous les groupes défavorisés protestent.
Les allocations familiales que la gauche demandait de supprimer pour les familles nombreuses pour le fait qu’elles étaient religieuses vont combler leurs voeux, Bibi va les supprimer presque a partir du second enfant et on se retrouvera avec une politique nataliste comme en Chine. Tous les budgets des handicapés de tous types (scolaires, malades, vieux etc) sont réduits de façon drastique. Mais l’opposition la plus vive vient du fait que son projet veut casser tous les accords de travail et de retraite, aussi la Histadroute (qui elle-même n’est pas vierge puisqu’elle a licencié autant qu’elle a pu dans son personnel et joue à l’innocente) veut se battre à mort pour défendre ce principe que l’on ne peut pas toucher aux accords établis, même par loi.
Bibi réplique que cela sera accompagné d’une baisse des impots, mais les pauvres répliquent : en plus, vous favorisez les riches car nous ne payons guère d’impots n’ayant pas de revenus.
Si rien ne change, greve generale a partir de mercredi.

Bibi répond : mais, ma politique va apporter les capitaux de l’étranger et donc du travail. Voilà en gros les pricipaux arguments. Et les souffrances. En tous cas, Bibi ne touche pas aux immenses salaires de la petite classe des fonctionnaires d’Etat. Et le Directeur général de la Banque hapoalim (qui licencie des milliers d’employés) va quitter son poste avec un an de salaire en prime, salaire allant vers le million de cheqels. Cela pour simple exemple. On dépasse ce que le reve peut essayer de saisir.
Cela ne peut pas bien se terminer, une injustice sociale si vulgaire et arrogante dans le pays de la Torah…
Le désespoir est un symptôme chez ceux qui n’acceptent pas l’abandon du tombeau de Yossef aux destructeurs arabes. Des exaltés des hassidéi Braslav bravent chaque jour et chaque nuit les interdictions de Tsahal et les tentatives des arabes de les tuer pour aller y prier au risque de leur vie, ce qu’interdit la halakha. Ce n’est pas le fait qu’il faut juger d’abord mais ce que le symptôme exprime, il faut soigner la racine.

Déstabilisation de la région ?
Selon le général Amos Gilad, porte-parole national de l'Etat hébreu pour les questions liées à la guerre en Irak, qui s'exprimait ce matin à la radio publique israélienne, la menace que représentait le régime de Saddam Hussein pour Israël a disparu

« Une très grande menace qui pesait sur la frontière orientale d'Israël a disparu (...) Sans l'Irak, il n'y a plus de possibilité de front arabe uni à notre frontière orientale", s'est réjoui le général Gilad. "Le régime de Saddam était une menace pour nous. Sa disparition conforte l'hégémonie américaine dans la région, et prive la Syrie de ses arrières stratégiques", a-t-il ajouté. Le général Gilad a aussi estimé que "les Américains ont probablement tablé sur l'hypothèse que leur entrée à Bagdad provoquerait l'écroulement du régime du dictateur (...) Ils ne veulent pas occuper militairement l'Irak, mais y susciter l'émergence d'un pouvoir démocratique qui serait un facteur de stabilité pour l'ensemble de la région." Le général Gilad a cependant indiqué qu'"il faudra attendre encore un peu avant de lever en Israël les mesures de sécurité prises pour faire face à d'éventuelles attaques irakiennes".

La feuille de route des USA rencontre de plus en plus d’opposants en Israël. Sharon navigue en zigzag : oui mais à Bush, remarques en sachant que Bush n’a rien à faire des remarques qui ne l’empecheront pas de publier son plan, refus de Sharon de discuter de ces remarques même avec le conseil de sécurité pour voir cela seulement avec Bush sans indiscrétion. On pensait qu’Israel n’était pas le 55e Etat des Etats-Unis et qu’il y a un gouvernement et une Knesset. Sharon est le seul en Israel qui aime le pilotage dans ces situations complexes.

En France, inquiétante évolution en progression vers les scénarios totalitaires qui soutiennent les bourreaux (l’Europe a financé le terrorisme de l’OLP depuis des années), le 1/3 des Français souhaitent la victoire du bourreau de Bagdag qui détruisait ses adversaires massivement à l’arme chimique. N’oubliez jamais la mantra à réciter 100 fois avant de vous endormir : la France n’est pas antisémite, ce sont les problèmes des jeunes des banlieues.

« C'est donc peu dire que ce conflit a profondément affaibli les liens transatlantiques. De même, quand on demande aux sondés si, " au fond d'eux-mêmes, ils souhaitent la victoire des Etats-Unis", il ne s'en trouve tout de même qu'une courte majorité (53 %) pour répondre positivement et une forte minorité (33 %, et même 51 % à l'extrême gauche) pour exprimer le souhait inverse ».

Alors, le Monde diplomatique pose la question : la France est-elle emportée par une fièvre antisémite ?
Evidemment la réponse est : « Les violences, répond le rapport, ne semblent pas révéler un comportement de rejet dont seraient victimes les membres de la communauté juive dans l'ensemble de la société française. » Lisez l’analyse et de nombreux dossiers de ce type ici :
http://www.monde-diplomatique.fr/dossiers/antisemitisme/

Pour rire quand même, voyez la bonne sagesse juive sans pretention de supervictor http://site.voila.fr/supervictor


Comment réagissent les Juifs en France : il y a tout l’éventail :

-Certains préparent leur alyah www.bat-tsion.com

- La Licra et l’Union des Etudiants Juifs de France lancent un appel pour être tous dans… l’identité républicaine ;-)) : http://www.uejf.org/

-          D’autres sont plus radicaux et révoltés : http://www.migdal.org/animations/vivre.swf

etc, etc. et vous ?


Un signalement pour recherche
Annie Guigui nee Annette Abitbol, agee de 56 ans, a disparu depuis le 18 mars au matin a Marseille dans le quartier St Pierre. Annie souffre d'une maladie necessitant des soins urgents et quotidiens et sa disparition n'en est que plus inquietante.
Mme Guigui repond au signalement suivant :
Taille 1,66m.Corpulence moyenne. Cheveux blond clair coupes au carre. Yeux bleu-vert.
Nous demandons a toutes les personnes qui pourrait donner des informations a son sujet d'appeler le 04 91 42 80 37, le 06 10 30 35 34 ou le 06 16 91 84 84.

Questions de halakha
Des lecteurs me posent deux sortes de questions auxquelles je ne peux pas répondre :
- l’origine de leur nom de famille et l’évolution historique de leur famille. Pour cela il y a des dizaines de sites remarquables de généralogie juive qui pourront répondre et leur adresse est dans notre annuaire des sites juifs sur Modia (haut de la page d’accueil).
- des questions précises sur l’usage d’une plaque de chauffage de tel type le Chabbate ou pendant Pessah. Sachez que, par exemple pour la France, le Consistoire a realisé un effort considérable en laboratoires d’études de ces questions, en services de conseils rabbiniques. Voyez son site ou celui de votre organisme rabbinique central dans votre pays
http://www.consistoire.org/

De plus, il y a un site de questions précises de halakha en francais :
http://www.cheela.org/

Enfin, une question de halakha doit être posée en direct, en face à face,  car il faut tenir compte exactement de la personne pour la comprendre et il faut aussi tenir compte de ce qui se fait localement. Voyez donc un rabbin local. L’internet doit faciliter ce lien et non pas le remplacer.
 

Pour ceux qui voudraient regarder de belles haggadotes et rêver à autre chose :
http://www.library.yale.edu/judaica/exhibits/haggadah/image16.html
http://phil.jtsa.edu/library/collect/pratobig.html
http://www.jtsa.edu/images/exhibits/trav/1.jpg
http://www.us-israel.org/jsource/loc/Haggadah.html
http://www.jhom.com/arts/gallery/passover.htm
http://www.jhom.com/arts/gallery/four_sons.htm
http://www.jhom.com/calendar/nisan/darmstadt.html
http://www.library.yale.edu/judaica/exhibits/haggadah/introduction.html
http://www.library.yale.edu/judaica/exhibits/haggadah/exhibit1.html
http://www.library.yale.edu/judaica/exhibits/haggadah/exhibit2.html
http://www.us-israel.org/jsource/loc/Haggadot.html


Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


Bulletin 649 de Modia. 4 avril 2003. 2 Nissane.

Cher lecteur,
1. Nous avons change d’hebergeur. Le transfert de toutes les pages s’est bien effectue. Baroukh Hachem.
Comme vous l’avez constate, il y a eu un arret du bulletin car des problemes techniques ont ete difficiles a resoudre le concernant. Il s’en est suivi aussi une perte de tout le courrier pendant cette periode, je n’ai donc pas recu vos lettres et ne pourrai pas y repondre. Je m’en excuse.
Je remercie particulierement les amis techniciens qui ont bosse sur le site pour faciliter le transfert delicat d’un hebergeur a l’autre et n’ont pas epargne leur peine.  Que la benediction leur en revienne.

2. Pendant ce temps, le bulletin, avec ses analyses de l’actualite et les liens utiles qui y sont lies, a toujours ete place sur le site a sa page habituelle :
http://www.modia.org/infos/israel/bulletin3.03b.html#bulletin
Vous pouvez donc y trouver cette matière car elle ne se demode pas puisque Modia n’est pas une agence de faits de presse mais nous tentons de reflechir sur les grandes questions de l’actualite, concernant Israel ou le peuple juif , et de le faire a la lumiere des valeurs de la Torah.
Nous avons particulierement analyse :
 l’attitude de la Syrie, les reactions nocives de la non-Justice en France concernant l’antisemitisme, egalement en Israel l’inegalite de traitement de la Justice selon qu’il s’agit de l’un ou de l’autre dans le proces des proches de Ygal Amir l’assassin de Rabin, l’attitude de pression arrogante des USA envers Israel et la resistance de Sharon qui promet une confrontation des la fin de la guerre d’Iraq, la situation tres ambigue des Juifs des USA dans ce contexte, le proces de Seclin avec le probleme de la poignee de Juifs qui se promenent dans le monde contre Israel en collaboration avec les Palestiniens, les positions en Israel envers le plan economique de Netanyahou, vous pouvez trouver toutes ces analyses qui resteront des constantes pour comprendre la vie israelienne.
Bien souvent, j’ai developpe la traduction de ces termes en hebreu pour permettre d’acquerir l’hebreu de facon atmospherique.

3. Les nouveautes sur le site
Pendant ce temps, de nouvelles pages ont ete ouvertes.
- la paracha Tazria
http://www.modia.org/tora/vayiqra/tazria.html

- le dossier sur la fraternité,
http://www.modia.org/tora/fraternite.html

- les pages de preparation de Pessah, le commentaire de la Haggadah pour reussir le Seder,
http://www.modia.org/infos/etudes/pessah.html
http://www.modia.org/infos/etudes/haggadah.html
et l’etude sur le psaume 85 du retour interieur et exterieur de nous et de Hachem pour construire ce Temple et la paix et la plenitude ; comment trouver le bonheur :
http://www.modia.org/jerusalem/jerufete6-ps85.html

Vous aurez aussi, a jour, la page sur le Omer, depuis Pessah jusqu’à Chavouote.
- une page importante, ou vous pourrez trouver le calendrier de ce qui va se passer pendant le mois de Nissane, mais aussi decouvrir la vie de nombreux Sages
http://www.modia.org/infos/calendrier/nissane.html

- une visite ensemble du Kotel avec de nombreuses photos qui vous montrent la « vie » des Juifs au Kotel, une education du regard et de la sensibilite pour mieux comprendre ce qui s’y joue.
http://www.modia.org/jerusalem/jerufete3.html
 Cela, d’autant plus qu’on va au Kotel lors des 3 fetes de pelerinage dont Pessah.
- a l’occasion de l’attentat de Netanya, un reportage en photos  sur cette ville si sympathique qui est particulierement appreciee des francophones qui y emplissent les hotels devant une mer et plage magnifiques. C’est cela la realite.  Un instant d’attentat n’arrete pas toute cette belle construction.
http://www.modia.org/hevron/netanya.html

Enfin, une page sur la facon de parler de la Torah aux enfants dans la vie quotidienne :
http://www.modia.org/jerusalem/jeruneuf.html
Elle est intitulee : quoi de neuf et d’important aujourd’hui a Jerusalem.
Vous serez surpris.

4. Vous n’avez probablement pas vu ces nouveautes. Ne les manquez pas, et le motif de nos photos sur le site est que vous puissiez vraiment « vivre » Israel, et le sentir, meme si vous etes a de nombreux kilometres. Car votre cœur y est et y vit.

5. Vous avez ces liens en page d’accueil, sous l’image centrale.
Dans la page d’actualite, vous avez aussi les heures de Chabbate pour de nombreuses villes.

Si les liens ci-dessus ne sont pas actifs, il suffit de faire un copier-coller pour les mettre en adresse et faire apparaître la page.

Bon retour sur le site. Notre moral est bon en Israel.
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim

Voici les quelques dernieres nouvelles, en bref:
- malgre l’avancee spectaculaire de la coalition sur le terrain, la Syrie continue a s’engager dans la guerre, voir dans les bulletins precedents le motif probable.
- nouveau et important, les USA ont fait part aux Européens qu’il ne sera pas possible d’imposer leur feuille de route.  Consequence probable de la fermete de Sharon et de son ministre des Affaires etrangeres, Chalom, mais aussi de la nouvelle connaissance du terrain par les Americains a la suite de leur confrontation avec Saddam Hussein. Ces naifs viennent de decouvrir, comme l’est Arafat et sa bande didactoriale et corrompus, combien ces « partenaires » n’avaient aucun respect de la vie de leur peuple qu’ils envoient a la boucherie et la mort pour leurs obstinations irrealistes, combien ils se cachent parmi les populations civiles, etc. Ils ont decouvert le proche-orient. Combien de temps garderont-ils les pieds dans cette realité. Ils ont compris avec quelle discretion et pridence morale agit Tsahal envers de tels adversaires alors que, eux, ont employé les gros moyens . On n’a jamais vu Tsahal bombarder jours et nuits  les zones ou se trouver population et terroristes.
- la greve generale contre le plan economique de Bibi aura lieu mercredi.
- un nouveau scandale dans notre dossier de la fraternite : un juge a repousse la plainte d’une famille de Juifs ethiopiens refusee d’une ecole sur le fait de son origine. Il a indique que ces enfants ne progressent pas même apres quelques annees d’enseignement. Tolle national des educateurs et chercheurs scientifiques. Le juge a presente ses excuses. D’un mal sortira un bien, la reaction nationale a ete rapide.
- La ministre de l’Education a decide que ne recevront de subventions de l’Etat que les ecoles qui appliqueront le programme minimum national. Donc, les ecoles haridiques vont devoir faire entrer dans leur enseignement des matieres profanes et scientifiques qu’elle n’enseignaient pas auparavant. Un phenomene de societe, et qui va dans le sens de l’unification qui se fait en de nombreux domaines, par exemple l’hebreu generalise.
- Le Conseiller juridique du gouvernement, Eliakim Roubinstein, a interdit à Ehoud Olmert, le nouveau ministre du Travail d'annuler les interdictions de travailler le Chabbat dans les entreprises (sa premiere mesure pour plaire a Chinouï) car c'est une loi de la Knesset qu'il ne peut pas abolir.
- en raison de l'attaque finale sur Bagdad, Tsahal augmente sa vigilance pour la protection du territoire d'Israel.

Heures du Chabbate : Jérusalem 18h25. Beer Cheva 18h44. Eilat 18h43. Haïfa 18h45. Hevrone 18h40. Modiine 18h44.  Netanya 18h45.  Petah Tiqva 18h45. Tel Aviv 18h42. Tibériade et Tsaf (Safed 18h42).
Amsterdam 20h02. Anvers  20h02.
Buenos Aires 18h26. Bruxelles 19h01. Geneve 19h46. Luxembourg 19h49. Montréal 19h10. Nice 18h42. Paris 19h04 à 19h24. Teheran 18h40. Toronto 19h34. Zurich 19h41.


Chabbate chalom
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


Bulletin 648 de Modia. 3 avril 2003. 1 Nissane.
'Hodéche Tov

Un mois très important : Nissane, tout ici.
http://www.modia.org/infos/calendrier/nissane.html
Pour vous consoler de la suite, venez faire un tour avec moi en photos au Kotel:
http://www.modia.org/jerusalem/jerufete3.html

Le remède est donné par le Ciel avant le mal, dit notre tradition.


Deux problèmes Graves : Syrie et France !

I.

La Syrie entre dans la guerre. Analyse complexe.

-          j’ai déjà attiré l’attention sur le fait, s’y reporter dans les bulletins précédents.
- elle vient de déclarer : « nous sommes du côté de Bagdad dans la guerre ».

-          C’est une déclaration officielle. Ce n’est pas une déclaration de soutien mais une déclaration d’engagement hors du camp de la coalition ou de la neutralité. Mais c’est plus, le terme est dit et clair : « dans la guerre ». Voilà les faits.

-          L’interprétation a plusieurs volets. Celui des faits : la Syrie a permis le passage de nombreux volontaires pour les attentats suicides, ce qui veut dire qu’elle les organise puisqu’elle est un régime totalitaire et qu’elle tient en mains les mouvements terroristes qui sont au Liban. Elle a livré de nombreux missiles et des lunettes de vision nocturne. Elle a offert à Saddam Hussein le refuge en Syrie et certains se demandent s’il n’y est pas déjà. On ne voit pas pour l’instant d’engagement direct armé sur le terrain.

-          La signification politique : la Syrie se montre le seul pays arabe de la région qui s’est engagé en soutien ouvert, en incitation terroriste envers sa population, en aide militaire effective. Cela veut assurer à la Syrie un leadership envers les populations arabes et musulmanes de la région dans l’intention de déstabiliser le leadership séculairement rival de l’Egypte qui tente de lutter sur son sol contre la population qui s’extrémise, et qui tente de ralier toujours à une position américaine les pays du Golfe tout en agissant l’opposition à la guerre d’Iraq.

-          Donc, l’opération psychologique arabe est réussie. Nul ne sait si la Syrie ira plus loin, probablement oui dans les mots et dans les mesures militaires mineures auxquelles les USA prendront bien garde de ne pas répliquer trop pour ne pas élargir le conflit. Donc la Syrie joue sur du velours et ne veut pas perdre l’occasion.

Dernières nouvelles du front:

http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3462--315292-,00.html

-          Il reste que la Syrie est membre du Conseil de Sécurité de l’ONU et prend des initiatives contraires à ses décisions. Mais le « machin » comme l’appelait De Gaulle en a vu d’autres.

-          Pour Israël, cela confirme la position d’Israël sur l’extrêmisme dangereux des pays de la région liés au terrorisme qui est encore l’arme de l’OLP, avec Abou Mazéen ou pas pour l’instant. Et l’hyper prudence d’Israël s’avère fondée et les USA pourront difficilement le nier. Mais ils persévèrent à dire qu’Israël devra accepter tel quel leur plan de route. Position absurde et qui ne changera en rien les orientations des pays de la région envers les USA vus maintenant comme le grand pays qui a attaqué jusqu’à la destruction un pays arabe.

 

II.

France : le seuil est FRANCI :  la justice condamne la victime juive de l’agression

Les parents d’une éleve juive attaquée en tant que telle et non défendue par le personne enseignant avaient attaqué en justice ce personnel pour non assistance à personne en danger.
http://www.actuj.com/content/viewarticle.php3?idarticle=5708&typeart=5

 Puis
http://www.leparisien.com/home/info/recherche/article.htm?source=Le%20Parisien&articleid=200888898&themeid=506

 

Le verdict est tombé. Ce sont les parents qui ont été condamné, en toute injustice, pour le motif que les faits n’auraient pas été établis et qu’il y a eu abus de constitution de partie civile. Et… cela va jusqu’à ce que les parents sont transformés en accusés et condamné à paayer à chacune des responsable du collège la somme de 2000 euros. Un scandale innommable de l’antisémitisme d’Etat. On ne pourra plus dire que la France n’est pas antisémite. Et les Juifs n’y sont plus protégés, cette fois la protection juridique ne s’exerce plus envers eux mais elle protège les agresseurs de fait. Ceux qui  ne comprendront pas s’aveugleront. Comme par le passé.
Le Monde lui-même que l’on ne peut traiter de trop favorable aux Juifs et à Israël, écrit :
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3226--314638-,00.html

« Trente pour cent d'insultes et près de 10 % d'agressions physiques et de menaces sur un total de 488 fiches de signalement depuis le lancement du numéro Vert contre les discriminations, en mars 2000 : les chiffres de la violence raciste relevés sur la ligne 114 sur le département du Rhône ne sont pas négligeables.

Pourtant, aucun de ces faits – agressions comme menaces – n'a fait jusqu'à présent l'objet de poursuites judiciaires. Et la commission départementale d'accès à la citoyenneté (Codac) n'a pas été réunie depuis juin 2002.

Cette instance, mise en place en 1999 dans tous les départements pour répondre aux problèmes des jeunes issus de l'immigration et faciliter leur insertion professionnelle comme leur accès aux services publics, reçoit l'ensemble des fiches de signalement d'actes racistes ou de discrimination du 114. Elle est censée y donner une suite soit judiciaire, soit de type médiation. Dans les faits, l'ensemble des responsables associatifs qui y siègent reconnaissent que la Codac reste une sorte de "parlement" sans réelle efficacité.

"La Codac n'est jamais saisie des actes antisémites. Il n'existe pas de lieu public où les autorités publiques soient saisies de ces faits", assure Alain Jakubowicz, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) du Rhône, qui a mis en place son propre numéro Vert. Le constat est le même à la Ligue des droits de l'homme : "La Codac devrait être à même de travailler sur ces agressions et ces menaces, mais ce n'est pas le cas", explique Jacques Dumortier, président de la fédération du Rhône. Hormis les rares séances plénières, les associations ont l'impression que la Codac ne fonctionne pas. "La commission a plus un rôle de soutien et d'assistance", reconnaît le sous- préfet à la ville, Didier Leschi.

Les militants avouent leur découragement devant ce vide institutionnel. Car les autres instances où siègent les pouvoirs publics et les élus locaux, comme le conseil lyonnais du respect des droits ou les conseils de quartier, ne sont pas plus investies dans cette lutte contre le racisme. "Ces structures ne jouent pas leur rôle. Or, sur un problème majeur comme le racisme, on ne peut pas se contenter d'un numéro Vert", dénonce Boualem Azahoum, responsable de DiverCité, collectif d'associations de quartier.

Les associations ont le sentiment que, même si elles jouent le jeu, les autorités demeurent déficientes. "Nous avons envoyé plusieurs fois des signalements au procureur de la République sur des injures racistes et antisémites. Nous n'avons jamais eu de réponse, et aucune enquête n'a été diligentée", raconte Ahmed Khenniche, responsable de la fédération lyonnaise du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP). Le procureur adjoint, vice-président de la Codac, Etienne Daures, avoue son impuissance : "Beaucoup d'affaires sont classées ou orientées vers les maisons de justice faute de magistrat disponible", admet-il. Les instances communautaires demeurent alors le seul recours. "Les juifs s'adressent en priorité à nous car ils pensent que ceux qui sont les plus à même de les aider, c'est le CRIF, pas l'Etat", souligne M. Jakubowicz. "On se tourne de plus en plus vers les religieux, au lieu d'avoir une parole publique", s'emporte DiverCité.

Un constat que partage le procureur adjoint : "S'il y a un acte raciste, nous le saurons plus par le grand rabbin ou le CRIF que par la saisine de la justice ou de la police", reconnaît-il… ».

Les situations ne sont pas identiques mais l'honneteté est de dire que c'est en glissant sur cette pente que l'on est arrivé à ceci avec les mêmes institutions
de la même belle France:

Et lisez ceci :
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3226--314637-,00.html

Lisez aussi ceci paru dans Libération du 1e avril et ce n’est pas un poisson d’avril :
http://www.liberation.fr/page.php?Article=100118

Sa conclusion ferait rire si ce n’était pas à pleurer car on a vu comment la justice française « tranche ».

Les Juifs ne France n’ont-ils comme unique réaction possible que de se plaindre au CRIF. Leur pays Israël n’existe t’il pas ? On parle toujours du masochisme juif, mais il y a quand même des limites car on connaît l’histoire et quand elle se répète on ne peut pas être aveugle. Comme dit un proverbe arabe : « si tu mets ton doigt dans la bouche de celui qui ne te veux pas du bien, ne t’étonne pas d’être mordu ».

Aux autres époques aussi, en dehors de l’antisémitisme, tout allait bien, le soleil brillait, la culture française était belle et les Champs Elysées aussi. Et ceux qui n’étaient pas sensibles à ce problème menaient une belle vie....
Le vrai problème: comment revenir à nos sources, ce qui apporterait le chalom à tous. Voyez ce qu'en dit la tradition, avec le psaume 85.

 

Autre :

Yahoo dit qu’Israel s’apprete dans le contexte actuel à une confrontation avec les USA

http://fr.fc.yahoo.com/p/proche-orient.html

On sera défendu par Israël, c’est sûr, Israël ne s’en remettra pas à la France.



Chabbate chalom


Bulletin 647 de Modia. 2 avril 2003. 28Adar II.
Remous après le verdict de Raviv: pourquoi l'agent du Mossad est-il acquitté et l'amie de Igal Amir, HAr Chéfi qui n'en savait pas plus que ses propos violents généraux a-t'elle été condamnée à 8 mois de prison ferme pour n'avoir pas averti de l'intention précise d'assassinat? Relire le dossier de l'Alliance sur toutes les bizarreries de ce procès. Aussi bien que l'autre lecture de l'histoire. Et le probleme du jugement de Margalit Har Chéfi. Et l'intervention du Président Katsav en sa faveur. Tout cela est très compliqué, voyez ici. C'était un dossier, à chacun de penser.

Les Américains ont franchi le Tigre aux abords de Bagdad. Carte du fleuve ici.
La grève générale de l'économie, issue encore incertaine.
Voyez le dossier du Kotel en photos.


Bulletin 646 de Modia. 31 mars 2003. 27Adar II.

Voici le titre du journal Yédiyote Aharonotes:

(Lecture par ligne)
Avichaï Raviv zokhé mé achmate  i
méniâte rétsa’h Rabine
(Traduction)
Avichaï Raviv est innocenté de la culpabilité de non

empêchement de l’assassinat de Rabin.


(Lecture par ligne)
Béit michpate ha chalom mirouchalayim zika éte Avichaï Raviv, sokhéne
hachabakh lé chéâvar, mé achmate  i méniâte rétsa’h Roche hamémchala
Yit’haq Rabine zal. Héchofétim zikou éte Raviv pé é’had.
(Traduction)
Le Tribunal de première instance de Jérusalem a innocenté Avichaï Raviv, agent
du Mossad dans le passé, de la culpabilité de non empêchement de l’assassinat du Chef de l’Etat
Yit’haq Rabine (que son souvenir soit bénédiction). Les juges ont innocenté Raviv à l’unanimité.

Commentaire
Raviv était l’agent des services secrets infiltré dans les milieux des étudiants d’extrême droite et qui était l’ami du futur assassin Ygal Amir (mettre ce nom dans le moteur de recherche de Google en haut de la page d’accueil). Il connaissait bien les propos extrémistes et activités de son ami qu’il transmettait au Mossad. Il y a même des photos de lui avec, dans les mains, le révolver de Amir avec lequel il a tué Rabin. Mais il était accusé par le Procureur de ne pas avoir transmis l’information précise sur l’intention de meurtre. Des responsables du Mossad semblaient aller en ce sens.
De nombreux articles et livres ont suggéré en effet qu’il y a eu « conspiration » et que le Mossad cherchait ainsi à se décharger (en prenant Raviv comme bouc émissaire) des accusations fréquentes d’avoir été impliqué dans les événements, d’autant que la présence de Amir dans le périmètre réservé aux seules forces de police pendant longtemps avant la sortie de Rabin serait restée incompréhensible autrement. Aussi bien, disent-ils, que la bizarre et subite réconciliation de Péres et sa sortie avant Rabin sans qu’il ait été inquiété par Amir alors qu’il était le plus menacé éventuellement par Amir pour son rôle moteur dans le plan de la gauche. Et 1000 autres hypothèses jugées ridicules et honteuses par les partisans de ces corps politiques.
 Ceux qui ont publié ces thèses n’ont jamais été inquiétés car « on » ne voulait pas faire de procès public sur ces différentes thèses. Tout se concentrait donc sur Amir et sur le petit agent de renseignement, « responsables ». Et le procès de Raviv a longtemps été repoussé, ce qui était vu par les partisans de la thèse du complot comme la peur de devoir toucher à la vérité.
Les partisans de la conspiration s’attendaient à ce que Raviv soit condamné et réduit au silence. Et ils continuent à dire que les véritables pièces du dossier ne sont pas révélées au public car on ne fait pas de procès public.
Les autres disent qu’il est évident que l’on ne peut pas démolir publiquement le Mossad dans le contexte de la guerre, alors qu’on lui ferait dévoiler ses agents, ses méthodes de renseignements, etc.

Le Procureur a été très dur envers Raviv. Et il est ressorti extrêmement déçu après le verdict, disent les agences de presse.
Raviv a toujours dit qu’il connaissait les propos généraux de violence extrêmiste de Amir et les transmettait mais qu’il n’a pas eu cette information précise.
En fait, un tribunal israélien, dans la tradition de justice que l’on connaît aussi dans le Talmud, ne peut pas condamner même s’il a une conviction intime (contrairement à la France) tant qu’il n’y a pas des preuves claires et nettes. C’est ainsi que le tribunal a relaxé dernièrement Barak pour les importants trafics financiers électoraux de son équipe électorale, simplement parce qu’il a soutenu (le pauvre !) qu’il n’était au courant de rien.
Donc, on n’est pas surpris du verdict lorsque l’on connaît ces principes et critères qui fondent un verdict israélien et juif. Et cela ne tranche pas la question de la culpabilité ou non, que cela soit clair.
Dans le Talmud, un assassin à l’évidence et vu par des témoins unanimes ne sera pas condamné s’ils ne sont pas capables d’être aussi véridiques sur de multiples autres questions posées par les juges, ou si tous les juges sont unanimes contre l’accusé car cela indiquerait qu’il ne font pas entrer en jeu leur esprit critique.
En conclusion, il est probable que les différents camps continueront à camper sur leur opinion : d’un côté, suspicion de complot des hauts cadres officiels du propre camp Rabin, du Mossad, et même à dire que Rabin n’a pas été tué par Amir mais par des exécuteurs du complot qui ont utilisé Amir et Raviv ; de l’autre côté, les accusateurs de Amir et Raviv diront qu’il y a eu refus de prendre en considération les données véritables pour n’y voir qu’un problème d’exercice de la justice qui innocente un présumé coupable faute de preuves réglementaires suffisantes.
Les amateurs de romans policiers vont s’en donner à cœur joie devant ce nouveau chapitre et polir leurs nouvelles thèses. Car il y a là tous les ingrédients les plus typiques.
Le psychologue des problèmes de violence et criminologue que je suis n’a aucune idée en la matière. Tant la psychologie humaine est tellement capable de brouiller toutes les pistes ou de se bâtir des romans farfelus mais plausibles, et le monde politique est avant tout un univers immense de combines et ce n’est pas du tout mon monde.
Sur un seul point, je vois clairement comment et pourquoi  les juges ont  abouti à ce verdict. Cela n’apporte rien sur le fond.
La vraie question est toujours : est-ce que cela est bon pour Israël ? A chacun de soupeser.
Et il pourra y avoir des rebondissements en appel, etc, ou d’autres imprévus . Une femme, Madame Raviv, a retrouvé son mari, c’est déjà beaucoup. Mais Madame Rabin n’a jamais retrouvé le sien. Cela n’est pas réparable. Ce fut elle et Rabin, les vrais perdants, et leurs enfants. Il ne faut quand même pas perdre le minimum des valeurs premières.
Les premières réactions au verdict:
- à gauche, satisfaction car les juges ont fermé le dossier de l'implication du Mossad et la seule conspiration a été celle de la droite et des rabbins contre Rabin.
- à droite, déception car on n'a pas jugé Raviv sur le fait que l'agent du Mossad était le provocateur qui a organisé la campagne contre Rabbin/Hitler qui a été vue comme le moteur de la haine contre Rabin et son assassinat. L'affaire des entrainements d'enfants à la haine par Raviv agent du Mossad montrant la droite comme fasciste et cela faussement organisé par un agent du Mossad. Ils disent : la théorie de la conspiration et le complot du silence organisé reprennent encore plus d'importance.

Seconde affaire de société
La menace du Mafdal de quitter la coalition si Olmert,
le nouveau ministre du Travail et poulain de Sharon, n’arrête pas son projet de démolir le status quo du Chabbate dans l’Etat d’Israël. Sharon a donné raison au Mafdal qui va donc rester dans la coalition, mais c’est déjà la 3e tentative du Mafdal de sortir, et il n’y parvient toujours pas après sa gaffe qui lui a permis d’entrer au gouvernement ;-))
Gala de gaffes et élément important : celle d’Olmert, préparé par Sharon pour lui succéder. On le savait très copain du leader violent verbalement contre les religieux qu’est Tommy Lopid le leader du Chinouï. Et il a voulu lui donner l’aide pour qu’il montre à ses électeurs qu’il avance dans la réalisation de son programme anti-religieux. Il espérait ainsi ajouter à son audience les voies de la gauche pour son rôle national à venir.
Olmert était le maire de Jérusalem, ville où il avait su réaliser la coexistence, quelle que soit sa pratique et ses opinions, et il avait un crédit pour cela auprès des partis religieux. Il vient de perdre beaucoup. Le Mafdal a tenu à diffuser la mantra : « Olmert a révélé son vrai visage en faisant de cela la première mesure qu’il ait prise ». Même Sharon n’a pas pu le suivre et a exigé qu’il rentre dans le rang.
Ce qui est dangereux chez les hommes politiques, c’est leur besoin d’aller à la guerre et de tout détruire en se détruisant eux-mêmes. Ils sont incontrolables sur ce point. L’ennui, c’est que ce sont les gens qui ont cette psychologie qui sont les candidats pour faire de la politique. Et on ne leur fait pas passer de test de sélection sur tout cela, alors que c’est une règle de prudence pour les cadres des entreprises. Ils montent simplement sur leurs jeux de promesses, jeux continus de coalitions, et capacité de rebondir après les coups. Etonnez vous qu’il y ait tant de destruction dans le monde.
Les Romains disaient : il n’y a pas loin du Capitole à la Roche tarpéienne. C’est à dire du plus grand succès à la plus grande auto-destruction. Cela se répète, les livres d’histoire ne sont que cela.
La Torah fixe des règles morales autres. Evidemment, les partisans de ces luttes ne veulent pas de ce critère qui pourrait arrêter la violence, et le rejettent en disant qu’il n’est pas « démocratique ».
Alors, on a fondé l’Etat juif actuel en disant dans ses lois fondamentales qu’il sera à la fois ( !) « juif et démocratique ». Un problème absolument insoluble. Mais on n’a pas trouvé mieux. Je vous l’illustre par cette photo que j’ai reçue (dont je ne connais pas l’heureux photographe à qui revient le mérite, si c'est vous dites-le moi) : ce que vous voyez, c’est la sagesse juive et l’humour juif.

Pour vivre en Israël et sur terre, il faut peut-être être capable de vivre là-dedans. Nous le sommes, et cela fait probablement réfléchir plus les conducteurs qui, enfin, ralentissent. Quelle est belle notre sagesse populaire ! Allons relire le Livre des Proverbes de Salomon et les Principes des Pères :
www.modia.org/infos/etudes/pirqeavot.html

Ils nous demandent de le lire et méditer après la sortie d’Egypte, justement dès que le peuple commence à faire de la politique : nous avons des règles morales, pas la millième constitution arrangée selon les intérêts de groupe.

Troisième affaire: épidémie de l'implication d'arabes israéliens dans les attentats, fabrication d'explosifs.
Quatrième affaire: Bush fait savoir
- qu'Israël devra céder sur divers points rapidement pour... redorer l'image des USA auprès des Arabes (sans honte, dit comme tel). Esclaves obéissez (vous êtes en esclavage d'Egypte)
- le plan de route n'est pas soumis à Israël pour discussion mais il n'y a possibilité que d'émettre des remarques. (sans honte, dit comme tel). Esclaves obéissez (vous êtes en esclavage d'Egypte) : "The "road map" for Middle East peace is not open to negotiation," et seulement "the Americans did want to hear from both sides on the matter". Et pour que cela soit clair et fasse mettre à genoux les Juifs américains, Colin Powell est allé le dire aussi devant le puissant AIPAC (American Israel Public Affairs Committee). Ils ont gobé puis applaudit à tout rompre puisqu'il leur a dit que le terrorisme devait cesser contre Israël. Complicité facile et qu'Israël porte ses problèmes ainsi créés.
Pessa'h sera pour nous une formidable méditation sur qui est le puissant et le libérateur. Pour l'instant, Sharon tient bon devant la pression et déclare que les choses ne pourront avancer que lorsque les Palestiniens auront réalisé une étape hors du terrorisme. Et ils ne semblent pas décidés pour l'instant. Abou Mazén n'a encore donné aucun signe concret mais non verbal d'un changement d'orientation.

5e affaire: je vous ai parlé dans les bulletins précédents du risque d'extension à la Syrie et de destabilisation de la région. Voici ce qu'a dit aujourd'hui le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa: "La situation est déjà assez grave avec une guerre en Irak, alors imaginez à quel point elle serait dangereuse si elle s'étendait à d'autres endroits."



Bulletin 645 de Modia. 30 mars 2003. 26Adar II.
Bientôt le bulletin va reprendre mais vous le trouvez ici.

Un attentat à Netanya. Hélas, ce n’est pas le premier, voyez sur les pages de Modia :

www.modia.org/infos/israel/terreettemple.html

www.modia.org/infos/israel/paixdoslo.html

www.modia.org/infos/israel/victimes.html

www.modia.org/infos/israel/corriger11.html

www.modia.org/infos/israel/corriger4.02.html

www.modia.org/infos/israel/corriger8.1.html

www.modia.org/infos/israel/corriger5.01.html

www.modia.org/infos/israel/corrigerjuly.html
Un terroriste s’est avancé vers l’un des cafés de la place centrale, très méditerranéenne, de la ville francophone de Netanya. Des soldats se trouvent à cette entrée et ne l’ont pas laissé passer, il s’est fait exploser. Les victimes, le volontaire de la mort, louangé par les mouvements palestiniens, une trentaine de blessés dont plusieurs graves.
Voici le titre de Maâriv :

Transcription.'Hayal manâ (un soldat a empêché) méhamé'habel (qu'un terroriste) léhikaness (n'entre) lévéit hakafé (dans un café.
32 anachim (32 personnes) niftséou (ont été bléssées) kéché mé'habel mitabéd (quand un terroriste suicide) hitpotséss (s'est fait exploser) baknissa (dans l'entrée lévéit kafé (d'un café) békikar haâtsmaoute (sur la place de l'Indépendance béNetanya (à Netanya). Ha mékabel nissa (Le terroriste a essayé) léhikaness lévéit café (d'entrer au café), akh 'hayal ché haya cham (mais un soldat qui était là) nanâ zote (empécha cela) miméno (de lui) véhitsil (et sauva) 'hayim rabim (de nombreuses vies).

 

Le véritable terrain de la guerre. Le terrain n’est qu’un prétexte.

La petite part qui nous concerne à l’occasion du grand match.

48 heures avant que le sujet n’éclate au grand jour maintenant, Modia vous a parlé de l’implication de la Syrie en s’interrogeant sur les implications.

Le ministre américain M. Rumsfeld accuse maintenant la Syrie de faciliter le transfert de combattants vers l’Iraq, par transport et en laissant sa frontière ouverte, de leur livrer du matériel militaire, et surtout des lunettes de vision nocturnes. Il a clairement lancé un avertissement : "We consider such trafficking as hostile acts and will hold the Syrian government responsible for the incidents",  ces livraisons posent une menace directe pour la vie des soldats, donc nous considérons ces mouvements comme des actes hostiles et nous en tiendrons le gouvernement syrien pour responsable.
Les USA ont détruit un bus de Damas transportant ces volontaires combattants, à 50 km à l’intérieur de l’Iraq faisant 5 morts et plusieurs dizaines de blessés. Un signal.

« It vastly complicates our situation » Cela complique notre situation, a ajouté Rumsfeld.

Or on sait que les USA sont contraints de réexaminer leur tactique sur le terrain devant les difficultés rencontrées mais aussi en raison de la lenteur imprévue de la guerre. Rumsfeld est tenu pour responsable qui n’a pas suivi les conseils des experts et a misé uniquement sur une issue rapide, avec peu de troupes, une logistique légère de ravitaillement sur le terrain. Et c’est là que le bat blesse. Il faut donc réparer cette erreur, peu importe si l’on appelle cela une pause ou une réorganisation.
L’autre difficulté est la tentative de Saddam Husseim de mettre en route une  série d’attentats suicides, non seulement de la part de commandos mais aussi de la part de civils. Là aussi, les méthodes de combats vont devoir s’adapter. La marque palestinienne, chère à Saddam fait lentement son apparition, et la Syrie appuie cette orientation.

 

Mais alors Sharon tient à préciser et rappeler que cette guerre ne concerne pas Israël, qui ne formule aucune analyse, ne donne aucune note et  n’y intervient pas.

 

Autre souci pour les Américains,  des opposants irakiens en exil, ainsi que l’Iran, ont clairement indiqué que, après la guerre, ils n’accepteraient pas une administration américaine même transitoire de l’Irak et que seule l’interviention de l’ONU sera acceptée.

Si les USA espéraient recevoir de la gratitude de la part de l’opposition irakienne, ils découvrent qu’ils se sont trompés. Isl n’apprécient pas à sa juste taille combien est fort le mouvement anti-américain (mélange de tiers-mondisme, de lutte contre la globalisation, de campagne indirecte de l’Europe pour gagner les marchés mondiaux, et surtout de lutte conquérante de l’Islam qui se place en contre-pouvoir de la civilisation américaine et de la civilisation occidentale).
La coalition européenne menée par la France et l’Allemagne se réjouit de ce coup porté au grand concurrent commercial (car c’est uniquement de cela qu’il s’agit et non pas de fraternité culturelle avec les peuples, ni de moralité) mais elle ne voit pas qu’elle est en train de se faire manger par les mouvements islamiques culturels qui eux-mêmes favorisent en fait l’avancée de l’extrêmisme islamique.
Là, on retrouve la tradition européenne franco-allemande qui adore être phagocitée par un courant dominateur ; ce fut le nazisme, aujourd’hui c’est l’islam (aucun point commun, que cela soit clair). Quand cette Europe se réveillera, il sera trop tard comme la fois précédente pour sauver sa propre ligne de civilisation, mais cette coalition franco-allemande a une longue tradition de « collaboration » qui saura s’adapter. Changez les étiquettes, les psychologies de masse et celles des politiciens restent.
Bien entendu, là aussi, c’est le Juif et l’Israélien qui font les frais dès maintenant, et à chaque fois comme bouc émissaire. Après on dira : « ce n’est pas cela que nous avions voulu », et le sempiternel et mensonger, hypocrite et religieux: « nous demandons pardon ».
Ce qui est sûr comme, par le passé, pour des épisodes yougoslaves, une troisième guerre mondiale est en cours et se cherche entre les USA et l’Islam pour la domination mondiale, l’Europe jouant son éternel jeu ambigu, moralisateur et sûr de soi, mais en fait collaborateur. Et, aujourd’hui comme hier, la Société des Nations ou l’ONU montrent bien la dimension mondiale de l’enjeu mais elles ne sont que des structures fantoches, les véritables protagonistes sont autres.

 

Le choix d’Israël est clair et répété : nous ne sommes pas concernés. Seulement pour refuser le rôle de bouc émissaire ou d’os à ronger devant les autres échecs. Et refuser le plan Blair qui veut ainsi concilier l’Europe et les USA contre nous. Là aussi, il faut refuser la tradition séculaire de bouc émissaire.
Dans ce contexte, comme toujours, les Juifs de la diaspora ont les mêmes problèmes et les mêmes attitudes. Relisez-l’histoire pour analyser ce qui se passe. Inutile de décrire ce que chacun sait. Le plus exemplaire se voit chez les Juifs américains qui passent leur temps à chercher à répondre au gouvernement tout en étant dociles mais cherchant à influencer ou à freiner, et à aider Israël tout en n’avançant pas dans l’identification à Israël qui dévoilerait trop l’appartenance identitaire. Un jeu hyperdangereux dont la volonté essentielle est le sur-place. Et on choisit alors de laisser passer le temps comme première politique. Comme hier. Et les pouvoirs le savent qui ne donnent pas trop d’importance à leurs revendications. D’autant que lorsqu’il faudra donner pour préparer les élections, les Juifs donneront sans hésiter.
En tous cas, le grand risque est l’enlisement américain ou l’implication effective de la Syrie, ce dont rêve Saddam qui lance des appels à tous ses frères.
Devant ces risques, les USA sont questionnés : “Asked if the United States was threatening military action against Syria, Rumsfeld said: I'm saying exactly what I'm saying. It was carefully phrased." Ils répondent, nous avons dit exactement ce que nous avions à dire, les mots ont été soupesés avec précision.” C’est là la véritable guerre, en tout ce jeu, plus que sur le terrain des opérations.

----------------------
En Israël, dans ce contexte, Tsahal répète et répète qu’il faut rester vigilant. Et donne les longueurs d’ondes de la radio silencieuse (gal chaqéte) qui peut avertir en cas d’urgence : Jérusalem et Eilat – AM 1458
Jérusalem et Centre – FM 98.4
Haifa – FM 97.2
Nord et Galilee – FM 102.8
Safed – FM 100.7

Hélas, dans ce contexte, cela n’empêche pas le gouvernement d’avoir préparé un plan économique très dur et nécessaire pour sauver la caisse et l’économie, mais d’en avoir profité pour introduire de véritables injustices sociales qui favorisent « la classe » de ceux qui financent les partis.
Hélas, les partis d’opposition et leurs courroies syndicales y trouvent une occazsion en or pour tenter de revenir vers la sympathie populaire et vers le pouvoir. Et on organise des grèves sans précédent, alors que le pays est vraiment
Peu importe que la caisse ne supportera pas une grande grève ni que l’économie de défense ne puisse pas aider une armée sur le qui-vive, les politiciens et partis pensent à leur petite guerre, et le petit peuple supportera en souffrances (comme dans la grande guerre entre les USA, l’Islam et l’Europe).

Ce qui nous concerne encore :
En France : les mouvements de gauche, alliés souvent aux causes palestiniennes et anti-israéliennes, commencent à prendre des mesures pour leurs manifestations continues contre la guerre d’Iraq afin de contrôler les slogans et actes racistes ou antisémites qui  ont marqué leurs activités ces dernières semaines.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=99554

En Israël, hors politique, une grande découverte qui pourrait apporter des amélioration ous guérisons pour la maladie de Parkinson. C’est la découverte du Professeur Moussa Youdin et du Professeur John Finberg du Technione. Je donne les sites qui exposent la question  si importante pour les malades et leur famille et leurs médecins :
La découverte

http://www.scienceblog.com/community/article728.html

http://www.technion.ac.il/~rapinst/youdimbig.html

http://www.enovel.com/sample.html?p=5983

http://www.technionfrance.org/newsletter/janvier2003.htm

http://www.parkinsonschat.com/showarticle.cfm/id/698/

Notez sur vos agendas :
Le mardi 10 juin à Jérusalem (place de la mairie - Kikar Safra) de 16h à 23h.

Cet évènement, "LES 7 HEURES DE LA JEUNESSE FRANCOPHONE", se déroulera en présence de nombreuses personnalités israéliennes et françaises.

Le but de cette manifestation sera d'encourager, renforcer, soutenir et renseigner jeunes et moins jeunes francophones israéliens sur leurs perspectives en Israël.

Au menu de cette journée à ne manquer sous aucun prétexte : Stands d'informations, spectacles, tables rondes, concerts, symposiums, rencontres.

 

Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


Bulletin 644 de Modia. 28-29 mars 2003. 24-25 Adar II.

L’essentiel :

Israel prend l’heure d’été : de minuit on passe à 1 heure Jeudi soir.

Heures du Chabbate : Jérusalem 18h15.
Beer Cheva 18h40. Eilat 18h39. Haïfa 18h40. Hevrone 18h36. Modiine 18h40.  Netanya 18h40.  Petah Tiqva 18h40. Tel Aviv 18h37. Tibériade et Tsaf (Safed 18h37).
Amsterdam 18h50. Anvers  18h50.
Buenos Aires 18h35. Bruxelles 18h50. Geneve 18h36. Luxembourg 18h38. Montréal 19h00. Nice 18h34. Paris 18h56. Teheran 18h34. Toronto 19h25. Zurich 18h31.

Les nouvelles d’Israel et vues d’Israel

1.      Blair fait pression sur Bush pour lier la question de l’Iraq avec celle du conflit arabo-israélien; c’est la thèse arabe : pourquoi imposer à l’Iraq et pas à Israël (comme si Israel avait de velleites d’utiliser contre ses voisins un armement de destruction massive) et pour imposer le plan Bush de carte de route. En réponse, en Israel au gouvernement on s’inquiéte (moudaguim) et on a envoyé à Bush les contrepropositions ou remarques sur le plan (voyez en première page de Modia), et a été convoqué (zoumane) l’ambassadeur (ha chagrir) de Grande –Bretagne pour lui fair part du désaccord sur cette ligne politique de lier les deux causes. Israel ne veut pas que Bush se sente contraint de payer Blair en remerciement en lui sacrifiant Israel. Cependant Israel est limité actuellement, pendant le temps de la guerre d’Iraq pour faire officiellement un réponse très ferme. A suivre.
Dans le même sens, les sites internets musulmans se mobilisent pour lier les deux causes (stratégie de Blair) et organiser simultanément un boycott des produits israéliens et américains. Voyez :
http://www.boycotter-israel.fr.st/

2.      En Israël on garde le silence total sur la position antiaméricaine générale de la France et de l’Allemagne concernant la guerre avec l’Iraq. Car l’Europe est le principal partenaire commercial d’Israël. Par contre, on remarque que les réactions américaines sont dures. Bush essaie officiellement de les impliquer pour l’aide humanitaire en rendant Saddam responsable des malheurs de son peuple. Mais les médias américains évoquent souvent que la France et l’Allemagne semblent revenus à leurs vieux démons de suivre le tyran (d’où leur point commun), et que cette fois encore ce sont les Américains et les Anglais qui doivent aller se faire tuer pour eux. Des campagnes de boycott des produits européens s’organisent aux USA.

3.  Autre préoccupation pour Israël :
on vient de découvrir que l’auteur de l’attentat suicide de Haïfa (nombreuses victimes) qui était parti de Hévrone, avait été aidé par des Arabes citoyens israéliens. Sharon a même évoqué il y a quelques jours cela comme une donnée stable maintenant, la coopération active d’un nombre réel d’arabes israéliens à la politique terroriste


3 La position de la Syrie est préoccupante. On sait qu’elle manoeuvre totalement le Hisbollah au Liban selon ses intérêts. Or 2000 d’entre eux sont véhiculés depuis le Sud Liban pour aller s’engager sur le front en Iraq auprès de l’Iraq. La Syrie a dit que Bush veut ensuite s’attaquer à la Syrie et qu’elle prendra les devants. On se demande ce que cela veut dire. (Mon analyse : Est-ce simplement par un avertissement de dose moyenne en y dirigeant le Hesbollah, ou en s’y engageant soi-même. Alors ce serait un cauchemar régional. Car il  y aurait des effets dominos imprévisibles et une extension du conflit. On ne peut pas savoir si Bush a prévu ce scénario. N'oublions jamais que la grande rivalité pour prendre le leadership du monde arabe régional est celle de la Syrie et celle de l'Egypte, au milieu de laquelle Israël est coincée. L'Egypte a ses problèmes intérieurs ayant soutenu les Américains, la Syrie veut se montrer le pilote de la résistance arabe pour lui voler le leadership). En tout cas, la Syrie s’implique aussi par  ses leaders musulmans dont le principal de Syrie vient de promulguer une fatwa demandant à chacun de tuer les américains dans des attentats suicides. Est-ce cela que promettait le leader syrien (qui est au Conseil de Sécurité !!!!) ? Il est sûr qu’il rejoint ainsi la tactique de Saddam qui veut laisser entrer les Américains dans Bagdad et leur faire vivre un cauchemar où chaque maison et chaque Iraqien lui semblera être son exécuteur. Saddam pourrait actuelement diriger depuis l'ambassade syrienne et la Syrie lui accorderait refuge sur son territoire en Syrie s'il parvient à partir.Impossible de savoir ce qui est la réalité ou la guerre psychologique.

Toutes ces éventualités ne nous laissent pas indifférents en Israël.
D’autant que le leader syrien n’y est pas allé à la légère, il a dit que tousces problèmes dureront tant que Israël… existera.
Les leaders arabes et palestiniens le disent régulièrement, on ne comprend pas l’aveuglement des soi-disants pacifistes qui choisissent de s’aveugler en se construisant une image de nos « partenaires » qui ne correspond nullement à ce qu’ils disent eux-mêmes. Il ne s’agit pas ici d’être de droite ou de gauche.Mais de vivre. Et la seule paix peut se bâtir (car c'est le voeu) uniquement sur une base de réalité dans la connaissance des partenaires.
Dans ce contexte, on comprend la résistance d’Israël à accepter l’Etat palestinien qui ne sera, puisqu'ils le disent, qu’une étape vers la destruction d’Israël. C’est pour cela que Sharon dit qu’il est pour l’Etat palestinien mais il met des conditions telles de désarmement de cet Etat que cela annullerait leur plan et donc ils sont contre Sharon même s’il accepte l’idée de Bush.
Il ressort aussi de la coopération des arabes israéliens au terrorisme que la construction onéreuse du mur de séparation est inutile totalement.

4. Face à ces questions vitales, Olmert qui a abandonné le poste prestigieux de la ville de Jérusalem pour devenir simplement un ministre (tremplin pour les ambitions post-Sharon) a cédé au défaut typiquement israélien (faire parler de soi en créant des conflits fraternels). Il dit qu’en tant que ministre du Commerce et de l’Industrie, il ne pénalisera plus les entreprises qui travaillent le chabbate.
Scandale : en effet, il brise le status quo du pays qui repose sur la loi fondamentale disant que l’Etat d’Israël est un Etat juif et démocratique. (Donc, en principe, la Cour Suprême lui donnera tort comme elle vient de le faire pour un employeur qui invoquait la liberté du travail). Il va rendre impossible de trouver un travail à ceux qui pratiquent le chabbate (incroyable une telle chose en Israël, pays juif !) et il va diviser le pays en deux camps. Vraiment, tout ce qui détruit le peuple et le pays. Une catastrophe.
Le Mafdal déclare immédiatement qu’elle se considère hors de la coalition dans ce contexte et votera contre le gouvernement et demande a être reçu d’urgence par Sharon. A suivre. Certes, on n’est pas dupe (je l’ai analysé dans les bulletins précédents) sur le fait que le Mafdal cherche par tous les moyens à quitter le terrain là où il a allumé un incendie par son accord avec Chinouï. Complexité.


5 Conflit social suite au budget de Bibi.
Je vous laissais présager une forte réaction des collectivités locales (rachouyotes méqomiotes). Face à la souffrance de la couche de la population qui est pauvre et qui va encore souffrir plus, les cadres de ces collectivités (qui se sont octroyés des salaires faramineux) lancent une offensive contre le plan-Bibi en lançant une grève générale (chévita klalite) des services sociaux, municipaux, les ordures vont refleurir dans les rues ! et l’enseignement commence des grèves partielles. Effectivement, des milliers d’emploi vont être supprimés, des réductions de salaires.
Le ton est granguignolesque alors que la réalité est terrible : « ce sera mil’hémete olam (une guerre mondiale), mil’hémete maamadotes (la lutte des classes). Bibi n’a invité que les riches aux négociations et au lieu de nous tendre la main, il nous y a enfoncé un crochet ». On préférerait un peu plus de sérieux et de sincérité, d’autant que les gens souffrent et souffriront davantage, en attendant un hypothétique changement de tendance comme Bibi le promet au bout du tunnel.
Les services du Trésor dont les fonctionnaires se sont aussi octroyés des salaires vertigineux, répliquent que les leaders des collectivités locales qui lancent le mouvement n’ont rien à dire avec les salaires mirobolants qu’ils s’accordent sur les subventions de l’Etat. Bref, on a besoin d’un sens moral avant toute chose. Car la réalité est dure. Beaucoup de ces grands acteurs brouillent les cartes à plaisir pour se servir en jouant les défenseurs des pauvres dont les avantages qu’ils prennent montrent qu’il n’en est rien. Mais le peuple est droit, il pense au pays et ne peut réagir. Que le Ciel nous aide.

Je préfère passer sous silence toutes les tractations politiques pour la nomination des prochains Grands Rabbins d’Israël.
Le peuple porte son destin. Il est droit. Il se sacrifie. C’est ainsi que l’on construit Israel. L’étude nous éclaire.
Mes étudiants connaissent bien tout cela, et c’est très dur pour des jeunes de 25-30 ans, surtout quand ils n’ont reçu aucun bagage sur ce qu’est Israël dans nos textes. Ils sont surpris que l’on vienne ainsi bosser si durement dans ces conditions, et avec enthousiasme, au lieu de profiter de loin du rêve d’Israël tout en réussissant une carrière plus facile. Ils me demandent souvent pourquoi. Et veulent savoir et comprendre. Je leur dis : c’est vrai, je fais peut-être un tout petit pourcentage de ce que je pourrais faire ailleurs, je gagne beaucoup moins mais je préfère faire cela pour seulement trois ou cinq d’entre vous ici qui êtes ceux qui construisez Israël dans ces conditions, que tout le reste. Ils ouvrent des grands yeux, sont émus, réfléchissent.C'est tout.
Nous sommes la majorité comme cela ici.
C'est pour cela qu'on tient. Et ce qui nous nourrit intérieurement est vivant. Vous le connaissez, il nous est commun.


Chabbate chalom
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


Bulletin 643 de Modia. 27 mars 2003. 23 Adar II.

L’essentiel :
- A la Knesset, Bibi Netanyahou n’a pas réussi à convaincre la majorité des députés sur la pertinence et la qualité de son plan économique. Il continue et va demander des garanties américaines pour les emprunts économiques d’Israël puisqu’il a établi le plan qu’ils souhaitaient.
- Il a réussi à convaincre tous les ministres du gouvernement saus ceux du Mafdal. Mais, avec le Mafdal, on peut relier cette attitude aux pressions que ce parti veut exercer sur Sharon pour tenter d’atténuer la gaffe qu’ils ont faite sur les questions religieuses dans l’Etat. Et se redorer le blason face aux électeurs.
- Les collectivités locales qui supportent une grande partie des services sociaux sur le terrain promettent la guerre à Bibi s’il ne modifie pas. C’est aussi le terme qu’emploie David Lévy, le député du Likoud qui n’a rien reçu de Sharon. Mais on n’oublie pas que les cadres administratifs des collectivités locales s’attribuent, eux, des salaires mirobolans sur leur budget. Ils jouent sur tous les tableaux.
- Tsahal continue à demander à la population de maintenir les mesures de vigilance et le transport du masque avec soi. Difficile à appliquer pour la majorité des citoyens, indisciplinés ou optimistes.

- Sur le site de Tsahal en anglais,
http://www.idf.il/newsite/english/main.stm
la présentation du dispositif de caméra qui contrôle la sécurité d’Israël face aux éventuels missiles, et l’aide humanitaire d’Israël aux Palestiniens.

- Tsahal continue son travail de fourmi et arrête constamment des terroristes en route pour des attentats graves. On n’en parle pas car ce n’est pas visuel mais ils sauvent beaucoup de vies.
- Abou Mazén, le Premier ministre palestinien, le chouchou des Européens et des USA, est en négociation avec… le Hamas, etc. pour les intégrer dans son gouvernement en leur faisant baisser un peu le ton. Il demande aux Américains de lui accorder ce temps au lieu de se précipiter avec leur plan road map (mapate hadérakhim).
- La gauche israélienne continue à répéter que le plan économique n’a aucune valeur tant que le gouvernement n’accepte pas leur plan de résolution du conflit avec les Palestiniens qui seul assurerait la stabilité et les investissements étrangers. Leurs opposants au gouvernement disent qu’il ne fera qu’apporter la destruction d’Israël comme il l’a fait jusqu’à la situation présente.
- Important : la Syrie déclare que les USA vont ensuite s’attaquer à elle après l’Iraq mais qu’elle "agira avant". On se demande ce que veut dire cette phrase : s’agit-il de l’ouverture d’un front avec Israël, directement ou par les mouvements palestiniens au Sud Liban ?

- En France, le maire de Seclin est relaxé de tous griefs par la justice après qu’il ait appelé au boycott des produits israéliens. Sous prétexte qu’il n’aurait pas injurié les Juifs. On pensait que le boycott était illégal. Drôle de France que cette justice.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=95274
http://www.lavoixdunord.fr/vdn/journal/2003/03/12/REGION/ART6.shtmlQui
Il avait fait appel sur le Net pour que recevoir des témoignages contre Israël. Est venu à la barre contre Israël  « 
Michel Warshawski, figure de la gauche radicale israélienne » comme le décrit Libération

http://www.liberation.fr/page.php?Article=95274
tandis que Le Monde pourtant peu critique envers tout ce qui est pro-palestinien l’a présenté plus précisément comme « 
fut, en 1989, condamné à trente mois de prison pour "prestation de services a des organisations palestiniennes illegales". On se souvient du terrible dossier. Il est le chouchou des sites palestiniens contre Israël . Voir :
http://www.modia.org/infos/israel/conflit.html

- Et sur le site Proche-orient infos, plusieurs articles importants : un entretien où Sharon définit sa politique, L’Université libre de Bruxelles rejette le boycott scientifique avec Israël et la Belgique réviserait les compétences universelles de son « tribunal ». La campagne internationale contre le culot de la Belgique en la matière aurait-elle porté ses fruits ? Il faut attendre.

            http://www.proche-orient.info/

- Pour des raisons techniques de transfert de serveur, vous êtes privés pendant quelques jours du bulletin par mail. Patience!


T
rois études importantes sur Modia:
- le psaume 29, étude encore prolongée hier
http://www.modia.org/priere/psaume29.html
Vous découvrirez tout ce qu'est un psaume dans le judaïsme.
- le dossier de la fraternité qui, seule, nous assurera la paix:
http://www.modia.org/tora/fraternite.html
- la préparation de Pessa'h.
http://www.modia.org/infos/etudes/pessah.html
Avez-vous commencé à l'étudier ou à la réviser? C'est nécessaire. Et ne pas confondre le nettoyage du 'hamets et celui de la poussière!!


Nouvelles d’Israël.  Suite du grave problème économique.
Le Conseil des ministres a approuvé à une majorité impressionnante (rov atsoum) presque absolue (21 contre les 2 refus du Mafdal) le projet de budget de Bibi Netanyahou. C’est désormais le projet du gouvernement entier. Il va devoir passer à la Knesset où Bibi espère aussi convaincre les députés malgré l’opposition de gauche qui est encore restée impuissante après la gifle reçue du peuple dans les élections. Par contre, on estime que ce sera beaucoup plus difficile de convaincre la Histadroute, le syndicat unique qui se place en défenseur des petits écrasés.
Pour vivre avec le peuple d’Israël ces événements, voici les arguments des parties dans les termes utilisés ici : plus que de longs discours, ce sera clair. Vous verrez le style et les positions pour agir sur le public.

Les slogans de Bibi pour son plan (il est renommé pour être un redoutable publiciste) :
- le projet est clair (‘hazone barour).
- éine késsef ba coupa, il n’y a pas d’argent dans la caisse. La caisse de l’Etat est vide (koupate ha médina réika). Nous sommes au seuil de la crise (âl saf crissa).
- téqoufate ha maavar tiyé qétsara, la période de transition sera brève.
- mé’hir yaqar (le prix est élevé) kédé léatsil (pour sauver) éte ha taqsiv (le budget).
- si nous ne faisons rien (im lo naâssé kloum) il ne restera plus rien (lo yichar choum davar) ni pour payer les salaires ni les retraites.
- il faut aller de l'avant (lalékhéte qadima).
- je vois les gens, je conduis les enfants à l’école et je parle, je vais dans les hôpitaux visiter des malades et je vois la situation, je vais chez des voisins qui vivent à 7 dans deux pièces, on me critique que je prends aux pauvres, mais je défends l’outil de travail, je préserve ceux qui peuvent assurer des endroits de travail et je suis convaincu (ani méchoukhna) que c’est la bonne voie car elle a réussi dans de nombreux pays, Espagne par exemple.
- il faut investir dans ce qui produira du travail (yaâssé âvodaà.
- j'ai confiance (yéche li émouna) que nous allons sur le bon chemin (ba dérékh ha nékhona).
- il faut maintenant un soutien (témikha) au plan. Il ne faut plus attendre (lo lé'haqote).
- il faut parler avec le syndicat (hidabéroute im ha histadroute). Montrer qu'il y a une baisse des impots (yéridate missim), une baisse des taux d'intérets (yéridate ribite).
- Nous avons une orientation (yéche lanou kivoune), nous aggrandissons le gateau (ana'hnou magdilim éte ha ouga).
- j'ai été très impressionné (itrachamti méod) du soutien du gouvernement qui a compris que je viens assainir (léavri) l'économie (éte ha calcala).

Un journaliste lui a dit la plaisanterie connue:
"en somme, vous nous dites que nous étions devant un précipice et nous avons fait un pas en avant"!
;-)

 

Les slogans de l’opposition travailliste :

- après le plan Bibi, il n’y aura pas plus d’argent (lo yiyé kessef) pour payer les salaires (kédé léchalem éte ha maskoréte). On nous refera encore un autre plan.
- dans ce plan de budget (ba tokhnite ha taqsif), il n’y a pas de projet (éin ‘hazone). Nous, nous avons un projet (yéche lanou ‘hazone).
- il n’y a pas de politique gouvernementale (éine médinioute médinite).
- il n’y a pas de progrès (éine hitqademoute), il n’y a pas d’idées (éine raâyonotes) et il n’y aura pas de réalisations (vé lo yiyou ésséguim).

Voilà, vous savez tout comme les Israéliens.

Lire ci-dessous l'importance de ce plan dans la relation aux USA.

 


Bulletin 642 de Modia. 25 mars 2003. 21 Adar II.
 Nouvelles.
Pas celles d’Iraq, vous les connaissez autant que moi, ou plus.
Je préfère étudier la Torah après le travail que passer des heures devant la TV.
Seulement  le texte de la Convention de Genève sur le traitement des prisonniers de guerre, que vous n’avez peut-être pas :

http://www.unhchr.ch/french/html/menu3/b/91_fr.htm


Israel. La question majeure est le plan économique de Bibi qui est en discussion au gouvernement aujourd’hui.
Bush vient de faire savoir qu’il n’accordera son aide économique prévue très limitée, que si les coupes budgétaires terribles sont acceptées et appliquées. Il est admiratif envers ce plan économique de Bibi qui a été bâti selon la philosophie libérale américaine :
- mise au chomage de dizaines de milliers de personnes pour éponger le déficit budgétaire.
- suppression de multiples subventions et d’avantages accordés aux nécessiteux et aux zones fragiles (localités éloignées du centre, localités en crise parce qu’elles sont près de la frontière libanaise), mesures pénalisant les retraites.
- pénalisation par impôts qui seront très durs pour les travailleurs et les petites fortunes mais facilitation pour les grosses fortunes qui ne ressentiront pas ces mesures et ne participeront pas davantage car elles sont considérées comme les investisseurs de l’économie.

-         attaque sur les aides au chomage tant qu’il y aura des postes qui ne trouvent pas de travailleurs et tant qu’il y aura des travailleurs étrangers qui les assumeront.
- non réduction massive des aides aux implantations considérées idéologiquement comme la ceinture de sécurité du pays.
Ce plan, évidemment comme en tout pays, suscite une colère de la gauche, du syndicat unique où les dirigeants de gauche tiennent le pouvoir, mais aussi de très nombreuses catégories défavorisées de la population dont les associations s’expriment et disent que c’est un plan « pour les riches », pour les cadres fonctionnaires de l’Etat qui se sont octroyés des salaires mirifiques, spécialement ceux du ministère des finances (plusieurs dizaines de milliers de cheqels par mois alors que le salaire de nombreux israéliens est autour de 6000 et qu’une grande partie de la population est dans la pauvreté avec quelques milliers de cheqels mensuels). Bref, cela est vu comme du capitalisme sauvage.

-         Bibi ne cache pas que c’est sa philosophie et il dit que cela seul va apporter la croissance qui, ensuite, résorbera le chomage. Les données sont claires. Sa philosophie est : aidons les riches qui investissent, travaillez, gagnez de l’argent. Ne vous plaignez pas. Et cela nous donnera aussi la coopération avec les USA.
-         Il ne répond pas sur le fait qu’il n’a pas porté atteinte aux salaires scandaleux en montant et en procédure des fonctionnaires, ni pourquoi il ne les impose pas plus, ni pourquoi il dépouille le pays de milliers d’enseignants qu’il met au chomage alors que c’est la colonne vertébrale minimale et l'avenir de tout pays. La police, touchée de la même manière dans ses effectifs, déclare qu’on va livrer le pays à la délinquance et à la mafia.
- La lutte est donc engagée avec force car les partis différents de la coalition devront rendre des compte à leurs électeurs. Le Mafdal, qui a suscité beaucoup de critiques sur d’autres points, saisit cette cause pour se placer presque dans l’opposition et redorer son image.
Attendons.
Mais il y a un deuxième pan à ce problème, c’est celui de la liaison entre Israël et les USA. Et l’économie n’est qu’un moyen de pression des USA pour ses intérêts politiques. Précisons.

2. Je vous ai souvent parlé de ce point  (que certains considèrent comme des idées de droite et ne veulent pas voir alors qu’elles ne sont que la réalité que la droite et la gauche devraient prendre en égale considération pour le bien d’Israël) :
- le plan Bush est une façon pour les Américains de prendre en mains les affaires israéliennes de façon à les mener pour qu’ils gardent le bon marché arabe où ils sont en lutte hégémonique avec l’Europe et la Russie comme on le voit déjà à l’occasion de la guerre avec l’Iraq.
- Sharon a dit et redit qu’il a accepté le plan Bush et qu’il l’appliquera, mais cela lui donnera de grandes difficultés dans sa coalition car il perdra la droite et gagnera le parti travailliste qu’il amènerait alors au gouvernement et on serait retourné à la case départ d’avant les élections, avec réélections rapides, etc.
- Bush a toujours dit qu’il se donne un temps très bref de répît pour l’application de son plan « road map » à cause de la guerre d’Iraq. Mais il vient de rappeler qu’il va redescendre rapidement sur ce terrain.
- Cela pour deux motifs : pour calmer les Etats arabes, certes divisés sur l’Iraq, mais qui ne peuvent pas accepter le principe qu’une terre arabe comme l’Iraq soit prise en mains par des non-musulmans (cf. leur conciliation actuelle entre eux et leur demande de dédommagement contre les USA). Mais aussi pour ne pas laisser la place à l’Europe dans la région.
- Sharon a déjà fait savoir qu’il aide Bush totalement sur ce point en disant qu’il ne coopérera avec aucun autre plan que celui de Bush. Puis, devant les pressions internes, il a fait transmettre les observations d’Israël  par l’intermédiaire d’un document rédigé et transmis par Dov Weisglass, directeur du Cabinet du Premier ministre et des représentants du ministère des Affaires étrangères et de la Défense. Pour atténuer cet effet, les Américains vont antidater ( !) le document officiel. Voici les points israéliens :

« - suppression, dans le texte US et européen, des termes "Etat palestinien indépendant". Ce mot devrait être clarifié et défini.

- remplacement par « certains attributions de souveraineté» et à condition que cela comporte une crédibilité garantie de façon légale.

- ce passage devrait être précédé par une phase de réformes progressives qui s’accompagneraient d’un retrait progressif dans des frontières temporaires, de la cessation totale du terrorisme, de la disparition de l’insfrastructure terroriste, de ses armes illégales, de la constitution d’un leadership palestinien d’un type légal.

- les phases seraient franchies par dialogue direct et non pas par des plans externes.

- Israël refuse la « suppression » de l’accroissement naturel des implantations, refuse la suppression des implantations juives non légales mais assure le « contrôle légal» de toute implantation juive, ne considérera le « gel » de ces implantations que dans la mesure où il y aurait des conditions de calme et de sécurité, refuse la conception d’Oslo de retrait général d’Israël des territoires qui assurerait une continuité territoriale aux Palestiniens.

- Israël ne sera d’accord pour une continuité territoriale partielle que là où cela est possible et ne contredit pas la sécurité d’Israël. »

Vous avez en tête maintenant les deux versants, économiques et politiques, où la dépendance envers les USA joue à plein. Bush a dit et redit qu’il règle la question de l’Iraq dont en maître de l’espace puis qu’il vient le faire en Israël . Sharon est d’accord. Bibi vient de faire un grand geste envers Bush : "j’ai votre philosophie économique". Pour l’avenir, Bibi recevra donc autant le soutien des USA pour sa candidature quand la lutte électorale redeviendra à l’ordre du jour. Ce que Sharon avait réussi à gagner pour lui-même par son adhésion au plan Bush.
Mais, dans tout cela, on a oublié trois facteurs :
- comment le peuple va réagir et on le voit à chaque fois, il a son mot à dire dans les élections.
- il y a toujours ici des événements imprévus qui changent l’histoire et les données.
- l’histoire juive ne se déroule pas seulement au niveau des combines des hommes tous très intelligents et manipulateurs et, chaque fois qu’on l’oublie, les faits nous le rappellent.Et dans ce plan économique, rien ne tient compte de ces données ni du projet particulier d''Israël comme fraternité et regroupement. Ainsi, Bibi annule purement et simplement l'aide au projet Taglit qui a amené des sizaines de milliers de jeune juifs du monde entier pour découvrir Israël. Pourtant le projet est soutenu financièrement aussi en grande partie par des donateurs étrangers et c'est l'avenir d'Israel. On est dans le capitalisme sauvage. La bourse israélienne apprécie cette philosophie et réagit bien.

En tout cela, je n’apporte aucun programme, je ne suis pas un acteur politique, je vous présente  simplement les données de la situation pour que vous viviez Israël comme « votre » pays. Après, chacun a ses choix. Et sa philosophie et sa tradition politique.
Et la guerre d’Iraq ne doit pas nous faire oublier que des gens vivent ici, pas seulement des capitaux, et ils vivent dans la grande difficulté économique. La fraternité est une donnée essentielle du judaïsme, sinon notre terre nous vomira comme elle l’a déjà fait (‘has vé ‘halila) mais cela ne dépend que de nous. Lisez le dossier sur cette fraternité :
http://www.modia.org/tora/fraternite.html
C’est cela la véritable question et la véritable urgence.

Bonne journée
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


Bulletin 641 de Modia. 23 mars 2003. 19 Adar II.

VIVRE la situation comme en Israël, « votre » Israël (pour cela, nouvelles claires et brèves sur l’essentiel dans l’hébreu vécu en Israël). Revenez sur cette rubrique dans les jours à venir :
Les psaumes ont l'éclairage pour nous aider
- je ne reviens sur aucune des nouvelles que le monde entier connaît et suit. Seulement le regard sur la guerre de l’intérieur Israël, avec l’accent que lui donnent les médias.

Bulletin 641 de Modia. 23 mars 2003. 19 Adar II.

-         Sharon félicite les citoyens (chiva’h éte ha ézra’him) pour leur sens de la responsabilité (a’harayoute) et pour leur sang-froid (qor roua’h). Il recevra le chef de l’opposition Mitsna, qui a demandé a être reçu avec Péres et Ben Eliézer ; ses problèmes internes au parti travailliste semblent le ligoter. Il ne se sent pas libre d’y aller seul, afin de mieux les contrôler en les impliquant.
- Aujourd’hui plus de 80% des enfants sont allés à l’école et beaucoup n’avaient pas apporté leur carton de masque à gaz, ce qui manifeste une détente nette dans la population par rapport au danger. Dans le même sens, le ministère de l’éducation est déçu qu’il ait manqué beaucoup de parents pour assurer partout la mesure de un parent pour cinq élèves afin de diminuer la tension et d’aider à mettre les masques en cas d’urgence.

-         Le commandement de l’arrière réinsite sur le fait que la menace se réduit mais que la vigilance doit rester de règle car, en cas de sentiment d’échec, les militaires iraqiens peuvent de désespoir lancer des missiles. Le public espère tellement la fin de la tension qu’il devance cette fin. La consigne est pourtant : il n’y a pas de changement (éine chinouï) dans le niveau de vigilance (bé ramate hakonénoute).

-         - Important arrêt de la Cour Suprême
Un employeur avait été imposé d’une forte amende pour infraction à loi interdisait le travail le jour du Chabbate. Il fit appel en prétextant que cette amende contredit la loi de base de l’Etat sur la liberté de l’emploi. La Juge Dalia Dorner a repoussé la demande et sa justification faisant jurisprudence est importante, en disant que la loi sur le Chabbate comme jour de repos concrétise ce qu’est l’Etat d’Israël comme Etat juif et démocratique.

Une bouffée d’air pur dans une action de autodémolition progressive depuis plusieurs années.
- Les candidatures se déposent pour les fonctions de Grands Rabbins achkénazes et sépharades en Israël. Un problème pour Sharon car c'est une occasion pour Chinouï de brouiller à nouveau les cartes, il l'a fait en proposant aussi un Grand Rabbin réformé et un conservateur. Le Mafdal déclare que c'est un changement du status quo, et donc contraire aux accords de coalition. Sharon a accepté la liste du Mafdal mais propose une réunion de tous les courants du judaïsme. Il n'y a jamais de calme.
- Pour la première fois depuis les élections, Sharon va rencontrer (yipagéche îm) le Président du parti Shas. Quel en est le sens ? Nous verrons.

- Interview très intéressant dans Le Monde sur l’Iraq par un responsable Kurde à Paris, et sur ce qu’il pense de la position de la France :


Les photos des manifestations pro-Israel au Quebec

 
http://fr.news.yahoo.com/030323/108/34034.html

ATTENTION!

Voir notre dossier sur l'antisémitisme en France, ici

Le journal Maariv met au même niveau des titres l’agression d’un Juif à Paris par des groupes arabes et les événements d'Iraq.
http://images.maariv.co.il/channels/HP_0.html?1048417343390
Voici ce qu’en dit Proche-orient infos


http://www.proche-orient.info/xjournal_pol_der_heure.php3?id_article=11194

 

 

Les commentaires de presse sont amères envers le rôle qu’a joué la France dont la position pro-Saddam a encouragé ce dernier à ne pas coopérer ni céder et a conduit à la guerre et à ses dégats humains et autres.
Un document à lire : l’appel de la plus haute autorité musulmane à un Djihad généralisé :
http://www.memri.org/bin/latestnews.cgi?ID=SD48003


-Même si cela est passé au second plan, il est utile de lire ce que disent les Libanais de l’attitude des Belges envers Sharon :
http://www.free-lebanon.com/LFPNews/Belgium/belgium.html

Chavoua tov


Bulletin 640 de Modia.
Après le Chabbate.
Chavouâ tov

Carte des opérations en cours en Iraq, ICI

- la menace reste très peu probable sur Israël.
- Le lien entre Saddam et les Palestiniens. En plus des 25000 dollars qu’il avait déjà attribués à chaque famille de terroriste suicide, il vient d’attribuer avant l’attaque 10000 dollars à chaque famille ayant eu des décés dans la confrontation avec Israël pour encourager. Une première cérémonie d’attribution a eu lieu.
- Dans la bande de Gaza, à Bethléhem, à Ramallah mais aussi à Jérusalem Est, des manifestations ont eu lieu et les slogans disent le soutien à Saddam, lui demandent d’attaquer Tel-Aviv et Haïfa (« haftsets Tel Aviv bé néchéq kimi, bombarde Tel Aviv par les armes chimiques »). Le ‘Hamas demande à Saddam d’adopter la tactique des attentats suicides utilisée par les Palestiniens. Un vient d'avoir lieu en Iraq. Les slogans étaient les mêmes que dans le monde mais aussi contre Moubarak et tous les dirigeants (manehiguim) arabes de la région en slogans les traitant de chiens et de traitres, et demandant leur démission au lieu de celle de Saadam. et en faveur de Bin Landen en exhibant ses portraits.
Les discours des dirigeants palestiniens étaient ceux-ci : c’est la même cause en Israël et en Iraq et c’est la même politique internationale et américaine qui est responsable des deux situations.
La police palestinienne a laissé faire et n’a pas supprimé les portraits de Bin Laden.
Le côté irréaliste des Palestiniens continue et il continuera encore à rendre le dialogue difficile.
La police israélienne a rétabli l’ordre à Jérusalem Est.
- L’Egypte a fermé ses universités devant les manifestations que le gouvernement n’a pas réussi à bloquer avant leur éclatement. En Jordanie, le contrôle est plus efficace.
- La radio silencieuse qui émettrait en cas de danger se trouve sur les longueurs suivantes :
AM
Nord: 576
Jerusalem: 1458
Centre: 576
Eilat: 1458

FM
Nord 102.8
Safed: 100.7
Haifa: 97.2
Jerusalem et Centre: 98.4
Be'er Sheva: 100.7
Tel Aviv: 100.7
Cette nuit, entre minuit et 3h30, le Commandement de l’arrière (piqoud haôref, ôref c’est la nuque tandis que le front armé se dit ‘hazite) parlera pour donner les consignes et informations avec le public. Les Israéliens sont renommés pour ne pas être de grands dormeurs.
- dans les écoles en Israël, les parents se sont portés volontaires pour aider les enseignants par leur présence, et l’accord a été conclu avec les associations de parents d’élèves qu’il y aurait un adulte pour  cinq enfants. C’est le côté familial d’Israël.
- l’essentiel des nouvelles auxquelles on a été sensible en Israël dans la presse de ce soir : Saadam aurait été blessé, il aurait rencontré ses principaux responsables, la deuxième ville d’Iraq est tombée aux mains des Américains, ils auraient saisi des preuves de l’existence d’armes de destruction massive (nécheq lé achmada hamonite).
- Si vous êtes trop nerveux, allez sur le site de la BD juive gentille de Jacky Yarhi http://www.supervictor.fr.st


Avant Chabbate

- sur le terrain ici, Tsahal continue son travail, a arrêté hier 18 terroristes connus et ayant accompli des attentats, et détruit plusieurs de leurs maisons, a neutralisé plusieurs infiltrations de terroristes. Deux missiles anti-tanks ont été tirés par les Palestiniens contre Tsahal près de la bande de Gaza. Plusieurs cas de jet de pierres sur des automobilistes.
- rien de cela n’arrête les Israéliens dans leur volonté de mener leur vie normale, les associations de la nature diffusent sur les ondes les programmes de promenades conseillés pour les points de vue particulièrement beaux en ce moment. La station de sport d’hiver du Hermon est ouverte avec 1,5 mètre de neige en bas des pistes et 2,5 en haut.

- Bibi rencontre toujours la presse sur son programme, il aurait travaillé dessus depuis plusieurs années, il dit qu’il va développer le chomage dans un premier temps mais développera surtout la croissance qui résoudra le chomage.
- de 50% à 80% des enfants sont allés à l’école hier. On espère qu’il y en aura davantage aujourd’hui devant le constat que sont exactes les consignes de l’armée et du ministère de l’Education et de Sharon que la probabilité d’attaque contre Israël par missiles est « très très très très faible » (expression du Chef d’Etat-major).
- malgré la situation dans la région, le mouvement d’arrivée des olim (immigrants) ne se réduit pas, au contraire : 300 avant-hier, 50 d’Ethiopie hier. Les centres de transit ont actuellement 10000 immigrants.
-le courrier avec l’étranger subit un retard en raison de la démission de plusieurs compagnies de leurs vols vers la région du Proche-orient. On veut bien manifester sur la place de la Concorde ou devant Manneken piss, quel courage, mais porter du courrier à 1000 kilomètres du terrain de la guerre on n’a quand même pas ce courage. Laissez nous rire de ces coups de menton impuissants dans la réalité, comme ils le sont devant la montée de l’islam extrémiste et violent dans leurs pays. ;-)
On connaît les grandes foules de Munich. La défense des didacteurs sanguinaires et le colonialisme européen a essayé de joué à cela mais on ne voit guère de manifestations pour la vérité en ce domaine. Cela a toujours été une constante dans l'histoire européenne. On s'y est fait.
El Al assume les places à la place des froussards. N’oubliez pas à l’avenir cette différence pour le choix de vos compagnies pour les départs en vacances.
Maintenant, l’insistance du regard des médias israéliens sur les nouvelles de la guerre.
- on remarque que Hussein a toujours terminé ses discours par des injures contre les sionistes et Israël et par la libération de la Palestine. Il a fait parvenir des sommes importantes aux familles des Palestiniens blessés ou impliqués contre Israël, juste avant l’entrée en guerre.

-         on écoute les nouvelles avec prudence, sachant que la guerre psychologique de propagande (taamoula) est présente dans les deux camps en présence.
- on espère que les nouvelles sont exactes que Saddam aurait été atteint dans la première grande attaque de ses bunkers à Bagdad. En effet, on souligne le grand flottement dans la coordination des mesures, les difficultés de communication avec les troupes sur le terrain, l’apparition uniquement de quelques grands personnages (bakhir) du régime.
- on remarque que la domination sur le terrain (ichtaltoute) et l’occupation (guibouche) se développent régulièrement sans véritable obstacle devant la puissance des attaques initiales.
- on souligne le haut degré technologique de cette guerre, le faible nombre (relativement, 150 côté iraqien et 12 côté US et Grande-Bretagne) en raison de la capacité technologique de se centrer sur les cibles importantes choisies.
- Le temps est redevenu normal pour la saison dans la région, sans grand vent ni tempête de pluie ni de sable. C’est un facteur important dans cette guerre.

-         On n’est pas surpris de l’importance des manifestations en Europe, en raison de l’antiaméricanisme de rivalité hégémonique, qui se conjugue avec le mouvement antimondialiste qui est la forme actuelle du courant constant des novateurs, mais surtout de la présence de plus en plus nombreuse d’immigrants musulmans en Europe qui manifestent leur existence et sont déterminés à mener la politique, et l’acceptation de fait des citoyens antérieurs.
- La réaction de la France est vue aussi dans la ligne de sa tradition avant la seconde guerre mondiale, et qui n’aurait pas évolué fondamentalement, à la surprise. Mais les courants de fond de la droite nationaliste depuis des années le laissaient envisager. Ce qui est neuf, c’est la cohésion en ce sens.
- La réaction antimilitariste de l’Allemagne est davantage comprise en raison de ses traumatismes. Par contre, un certain choc face à l’attitude très agressive antiaméricaine de l’Eglise d’Allemagne en faveur directement du tyran iraqien ; on entend sur les ondes qu’elle n’a rien appris de son engagement presque total et fort avec le tyran allemand dès sa montée. Et son action envers le Vatican en ce sens est vue avec amertume, avec la lecture de ce qui s’est passé alors. Je vous rapporte ce que l’on en dit.
- Dans l’ensemble, cette opposition est placée dans le cadre d’une volonté de s’affirmer en grandes puissances face à « la » première puissance, comme l’euro face au dollar, et dans une lutte pour l’hégémonie économique sur cette zone du monde riche en ressources et en marchés régionaux, puis mondiaux envers les pays musulmans.
- en France, on a été sensible aux conflits très violents qui ont eu lieu entre communautés (musulmans/gitans ou musulmans/juifs),

http://www.liberation.fr/page.php?Article=96674

à la continuation de l’affaire Fahri
http://www.liberation.fr/page.php?Article=96396

Note : si ces liens ne sont pas actifs chez vous, vérifiez vos réglages de logiciel.


Chabbate chalom
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim

Bulletin 638 de Modia. 20 mars 2003. 16 Adar II.

VIVRE la situation comme en Israël, « votre » Israël (pour cela, nouvelles claires et brèves sur l’essentiel dans l’hébreu vécu en Israël). Revenez sur cette rubrique dans les jours à venir:

20 mars 14h00

- Rappel: étude de la paracha ici et étude nouvelle ici sur la fraternité, condition qui assurera la paix pour Israël.
- Regardez ici les photos de la vie quotidienne de vos familles et amis en Israël, avec les masques à gaz, pour ne pas fabuler ;-))

- On prévoit ici que la grande attaque aurait lieu ce soir.

- En Iraq,  phase d’attaque ponctuelle (atqafa néqoudatite) contre les cibles de la direction (yéhadé anhaga) du pays. Ce n’est pas la grande attaque (atqafa guédola) ni la campagne étendue ( miftsa nir’hav) mais une tentative de porter atteinte (péguiya)
- Bush déclare que 35 nations sont dans la coalition. Son but est la liquidation (silouq) de Saddam et le danger de ses armes pour le monde, la chute (apala) de son gouvernement, de parvenir à (léassig) un Etat démocratique pour l’Iraq, ce qui assurera la stabilité. Bush ne se contentera que de la victoire (nitsakhone).
- grande satisfaction en Israël (sipouq rav) du fait que les US ont tenu leurs engagements (hit’hayévoute) envers Israël. Elle l’a tenu au courant (itqéna ota) à l’avance (mouqdam) : c’est une phase progressive (adragatite) avant une attaque élargie (lifné atqafa nir’hévéte) et le contrôle (hichtaltoute) du territoire (chéta’h) iraquien.
- légère déception (akhzava) du Cabinet (lichka) du gouvernement israélien sur le montant de l’aide de guerre accordée à Israël par les USA (1 milliard de dollars) au lieu des 4 prévus, mais satisfaction des 9 milliards de dollars de garanties (it’hayévouyote) au lieu de 8.
- le fils de Saddam demande aux troupe de combattre (ila’hem) pour son  (lé maâno) dirigeant, et aux citoyens de veiller sur les dirigeants du pays. Saddam ferait un discours à la nation pour se placer au niveau des discours de Bush.
- en Israël aucun changement par rapport aux consignes données ci-dessous.

-  la préparation (moukhanoute, konénoute) est excellente (tova méod), elle est passée au niveau 4 (rama dalét) qui est le plus haut, celui du temps de guerre (mil’hama) pour la police et les pompiers (kabaim). Tous les professionnels sont équipés (métsouyadim). La police (michtara) continue son rôle (tafqid) classique et est prête (âroukha) pour d’éventuels troubles ou déplacements de population depuis le centre (merkaz) si un missile y tombait (très peu probable) et les gens partiraient alors vers Jérusalem ou les autres régions. Elle gèrerait alors les embouteillages (péqaqim).
- Les services de renseignements sont au point et analysent les données (médâ) et contrôlent  l’image (témouna) de la situation. Le commandement de l’intérieur (piqoude haôréf) a le contact avec le public et les agences d’informations. Une attitude responsable sans tension ni énervement.
- Les scouts (tsofim) aident les nécessiteux à organiser leur maison dans la région de Tel-Aviv.
- Le commandement demande aux citoyens d'ouvrir les boites de masques à gaz, de lire les modes d'emploi pour bien les comprendre mais de ne pas porter les masques, et de garder une radio ouverte la nuit. Mais aussi d'aller dehors à toutes ses occupations et les enfants d'aller à l'école, avec leurs masques. Ce sera pittoresque. Si vous voulez voir ce spectacle, prenez l'avion et venez nous dire bonjour ;-)).
- En cas de situation grave, la chaine de musique à la radio cesse d'émettre pour être à la disposition des informations et consignes, ce qui permet la nuit de dormir en silence et d'être réveillé par une consigne, de même le Chabbate sans toucher à la radio, en cas d'urgence vitale.
- Le risque est bas (sikoun namoukh). Probabilité (séviroute) faible. Il n’y a pas d’enrôlement élargi (guiouss ra’hav) prévu (tsafouï).
- L’attaque (atqafa) aurait probablement lieu demain mais, dès maintenant, des troupes américaines auraient pris place dans la zone séparant l’Iraq du Koweit.
- Au Sud Liban, l’armée libanaise se déploie, non pas pour attaquer mais pour stabiliser la situation et contrôler éventuellement le Hamas et autres organisations.
- L’excellent niveau de préparation en Israël et le très faible risque ont fait monter nettement la bourse de Tel-Aviv. L’index (madad) est monté de 1 à 4% suivant les secteurs. Par contre, le dollar et l’euro baissent. Un bon thermomètre.
- La guerre psychologique a commencé dans le monde (ba ôlam) sur le front de l’information par des faussses nouvelles sur la fuite de hauts responsables d’Iraq. Cela a fait chuter des cours à la bourse de New York. Les portes-parole (dovérim) étatiques tentent de contrôler la justesse de l’information. Affaire d’espionnage (rigoul) dans les réseaux informatiques de la Communauté européenne.
- La meilleure défense est : vivre exactement la morale de la Torah, pratiquer la Torah, assurer la fraternité toutes directions, étudier la Torah.
Les psaumes pour le soutien et la demande d'aide, ici.


Ici, toutes les documentations sur l'Iraq (site de Tsahal):
données, histoire, guerre Iran/Iraq, guerre du Golfe et rôle d'Israël, le régime, les missiles, les armes chimiques, nucléaires, biologiques, les violations des droits de l'homme, le lien Iraq/Palestiniens, les réponses d'Israël.



Bulletin 637 de Modia. 19 mars 2003. 15 Adar II.
- Le plan Saddam contre les Américains, selon ceux qui pensent le connaître.

- Une évolution très heureuse du mouvement de jeunes Chomer ha tsaïr: découverte du judaïsme.

- Les consignes de sécurité données par Tsahal aux citoyens d'Israël.
- Sharon, le Premier ministre, déclare: "il n'y a que 1% de chances qu'Israël soit attaquée mais nous avons pris 100% des mesures de défense".

Bulletin 636 de Modia. 16 mars 2003. 12 Adar II.
La réponse d’Israël au plan Bush (road map, ou mapate ha dérakhim, en hébreu).
Ce n’est pas un hasard : les Palestiniens et les Américains font savoir qu’il n’y aura pas de modification de ce plan de route. Et, quelques instants plus tard, Israël divulgue sa réponse au plan américain et ses points d’accords et de désaccord par l’intermédiaire d’un document rédigé et transmis par Dov Weisglass, directeur du Cabinet du Premier ministre et des représentants du ministère des Affaires étrangères et de la Défense. Pour atténuer cet effet, les américains vont antidater ( !) le document officiel.
Pour une fois, bravo aux Israéliens de s’être tenus debout devant les pressions américaines, il faut le souligner. Ensuite, à chacun de faire son analyse des positions israéliennes précisées, approuver ou contester ou regretter ; en tous cas les Etats arabes et les Palestiniens approuvent le plan Bush, hormis le
Hamas et le Djihad Islamic qui y voient une manipulation de l’ennemi. Voici les points israéliens :
- suppression, dans le texte US et européen, des termes "Etat palestinien indépendant". Ce mot devrait être clarifié et défini.
- remplacement par « certains attributions de souveraineté » et à condition que cela comporte une crédibilité garantie de façon légale.
- ce passage devrait être précédé par une phase de réformes progressives qui s’accompagneraient d’un retrait progressif dans des frontières temporaires, de la cessation totale du terrorisme, de la disparition de l’insfrastructure terroriste, de ses armes illégales, de la constitution d’un leadership palestinien d’un type légal.
- les phases seraient franchies par dialogue direct et non pas par des plans externes.
- Israël refuse la « suppression » de l’accroissement naturel des implantations, refuse la suppression des implantations juives non légales mais assure le « contrôle légal » de toute implantation juive, ne considérera le « gél » de ces implantations que dans la mesure où il y aurait des conditions de calme et de sécurité, refuse la conception d’Oslo de retrait général d’Israël des territoires qui assurerait une continuité territoriale aux Palestiniens.
- Israël ne sera d’accord pour une continuité territoriale partielle que là où cela est possible et ne contredit pas la sécurité d’Israël.

Un point où Bush et Sharon se rencontrent, c’est que Bush a déclaré qu’il recevra le Premier ministre palestinien quand il aura des compétences effectives, et Israël ne parlera pas avec lui s’il n’en n’a pas. Mais, autre point commun, ils veulent promouvoir Abou Mazen, au point qu’Israël a enlevé du site de Tsahal les faits compromettants pour Abou Mazen (antisémitisme, négation de la Choa, appel à continuer la lutte selon les méthodes actuelles).
Mais l’obstacle le plus grand vient du fait que Abou Mazén n’aura pas en son pouvoir les négociations qui restent le privilège de Arafat, ce dont Israël ne veut pas entendre parler. Nuos avons vu aussi souvent les Israéliens dire non, puis accepter et faire durer Arafat.
En somme, plus qu’une réponse à Bush, le document israélien est un refus du plan européen qui prévoit réformes de structures à l’OLP, retrait d’Israël et… reconnaissance de l’Etat palestinien à la fin de cette année ! Et, ensuite, comme après Oslo, une fois que tout sera donné, on commencera les négociations sur toutes les questions. Quand on voit ce plan européen, on se dit que les Israéliens et Palestiniens parviendraient probablement à s’entendre sans ces Européens aux plans qui ne peuvent que conduire à des catastrophes et n’ont aucune chance d’aboutir.
Ajoutez la majorité de droite nationale dans le gouvernement Sharon qui laisse passer le temps et, selon ses promesses aux électeurs, ne laisserait pas faire, l’opposition du Hamas et du Djihad Islamic, et l’incertitude de la fin de la guerre de l’Iraq, le fait que ce plan de Bush est vu comme un bonbon aux pays arabes pour qu’ils se tiennent tranquilles pendant cette guerre en se disant que Bush va ensuite « attaquer Israël », le fait que les grandes associations de Juifs américains se mobilisent contre ce plan… et que Bush aura besoin d’eux et de leur argent pour sa prochaine campagne électorale.
Examinez tous ces points de divergence vus comme essentiels par les parties, on est encore loin du compte.


- Des adjonctions importantes à la page de Pourim
http://www.modia.org/infos/etudes/pourim.html

- La paracha Tsav, comme les autres fois, très importante où vous apprendrez beaucoup sur des questions vitales :
http://www.modia.org/tora/vayiqra/tsav.html

- une page complète sur le Rav Kook qui vous permettra de comprendre le sionisme religieux (avec nombreuses photos nouvelles). Ce n’est pas de la politique, c’est une lecture de la Torah et de la terre d’Israël par une part importante du peuple, il faut donc le connaître au même titre que les autres composantes. Vous connaîtrez le fondateur spirituel de ce courant.
http://www.modia.org/tora/maitrkook.html

Nouvelles très typiques de Pourim et de Amane:
Hors concours :
Une bonne nouvelle ;-)) la bénédiction de la lune a été une réussite : elle était largement en avance sur son avancée habituelle dans la lumière, et les ténèbres presque inexistant sur la dernière partie de noir. Une hâte de voir arriver la libération totale. Pourquoi ne pas être optimiste !
Voici ce qu’on l’on attendait

et on a eu droit à cela (merci !)


1. Yahoo dit que les Américains ne seraient pas prêts à modifier leur carte routière
pour la paix au Proche-orient (qui imposerait à Israël perte de territoire, de droits, etc), ni à recevoir des demandes de modifications d’Israël ou des Palestiniens. Les modifications ne pourraient porter que sur les conditions d’application. Pour qui se prend Bush ? Il n’a même pas autorité entière sur les différents Etats des USA et il veut dicter son plan intégral sur Israël, alors même que Sharon doit se soumettre à la Knesset et au verdict des Israéliens ! Cela frôle le délire. Quelle ‘houtspa, dit-on en hébreu. Serons-nous des tapis-brosses, en annulant l’avis des ministres, de la Knesset et des électeurs, simplement parce qu’il se prend de plus en plus pour le maître du monde ? Dommage qu’il fasse une telle erreur psychologique, à l’heure où une grande partie du monde ressent, à tort ou à raison, comme arrogance la psychologie américaine. Et les faibles n’apprécient jamais ces attitudes et on a souvent vu les géants devoir faire marche arrière devant les fourmis. Vraiment dommage. Ou bien Bush pense-t’il pouvoir corrompre facilement les dirigeants des différentes parties, disons diplomatiquement : faire pression sur eux ?
http://fr.news.yahoo.com/030315/5/33jau.html

2. Importante contestation de Mr Védrine,
l'ancien ministre des Affaires étrangères français, par Proche-orient info : il invoquait publiquement contre Israël des articles du règlement de l’ONU qui ne concernent en rien Israël. Cela va plus loin que la désinformation pour le public qui ignore les textes:
http://www.proche-orient.info/xjournal_pol_der_heure.php3?id_article=10733

3. Le Chef d’Etat-major d’Israël a donné à la presse un long interview de son analyse de la situation. En gros caractères, la presse titre : il a dit que « les accords d’Oslo étaient un « souss troyani, un cheval de Troie ».  Avant les jugements de Pourim, le plus compétent et non politicien a fait le bilan en disant la vérité. Ce ne sont plus des militants qui le disent, ni la majorité de la population par un vote silencieux dans l’isoloir, c’est le Chef d’Etat major d’Israël, responsable de la sé-cu-ri-té du pays :

CHEVAL DE TROIE, cela veut dire que les ennemis et des gens à l’intérieur ont agi ensemble pour faire entrer dans la forteresse ce qui avait pour mission de la détruire. On les a introduits, leur a donné les armes, l’immunité. Et on a vu les résultats : ce que le Chef du gouvernement dit maintenant : « ce n’est pas une intifada, nous sommes dans une guerre ». L’opération a été organisée, montée, réalisée et elle a coûté la vie de 750 Israéliens, plus de 2000 Palestiniens, un désastre économique, mais elle a gagné la considération mondiale pour un petit groupe de politiciens israéliens, quelques prix Nobel. Il n’est plus qu’une petite minorité pour ne pas regretter leurs actes ou de les avoir soutenus sans lucidité. Mais les morts ne reviendront pas, après les prises de conscience.
Après cet interview, cela a été dit. Cela change-t’il quelque chose ? Pourquoi le Chef d’Etat-major a-t’il senti le besoin de formuler clairement cette analyse ? Probablement qu’il a voulu dire que, du point de vue militaire, il voit le désastre effectif causé par ces mesures et que, du point de vue de la Défense du pays, il n’est plus possible de continuer dans des mesures de telle auto-destruction. Et il a tenu à le faire quelque temps avant la fin de la phase iraquienne, en responsable de la Sécurité concrète, avant que les Américains et les Européens ne se précipitent à nouveau sur l’os du Proche-orient avec des propositions qu’il connaît et qui sont la répétition du scénario fou précédent.
Ce n’est pas un acte politique mais un acte de responsabilité à l’intérieur de sa fonction. Le prix étant trop grand, il l’a dit à tout le pays, pas au seul Chef de l’Etat car il doit pourvoir défendre tous les citoyens et non pas seulement l’entité théorique qu’est l’Etat.

4. Dans le même sens, Le Président de l’Etat s’est adressé aux responsables de l’Agence juive chargés de l’immigration en Israël et leur a dit qu’il n’est plus possible de continuer  dans leur sens, alors qu’ils ont la mission légale de ramener les  Juifs en Israel, de faire monter des non-Juifs russes comme ils l’ont fait par centaines de milliers, illégalement. Et il s’est plaint que nombreux lui ont dit qu’il ont été poussés et contraints de le faire par des pressions jouant sur l’intérêt économique. (J’avais attiré l’attention maintes fois sur ce problème, une fois de plus l’analyse était juste et confirmée). Il a demandé une révison des objectifs et méthodes qui doivent être basées sur l’idéologie juive et non pas sur l’économie.
Il a aussi tiré le signal d’alarme sur la crise entre le Mafdal et les orthodoxes (notre dernier bulletin également) en disant que cette situation va probablement casser des dizaines d’années d’efforts et d’évolution vers la coexistence, et l’évolution qui se faisait régulièrement par l’intégration des orthodoxes dans l’Israël sioniste de facto. (Ce sont ses termes). Vraiment, je vous propose de lire ce dernier bulletin si vous ne l’avez pas lu.
Que cette grande lessive avant Pourim soit bénéfique, et redonne conscience de l’unité nationale, du destin particulier qui est le nôtre, et du destin commun, de la confiance que l’on peut avoir envers le pilotage de notre Providence continue. Amen.

 



Bulletin 636 de Modia. 14 mars 2003. 10 Adar II.
Paracha Vayiqra

http://www.modia.org/tora/vayiqra/vayiqra.html

Une question grave
Un problème à résoudre selon la Torah en Israël : la tension fraternelle.
La façon dont le Mafdal a réalisé son accord avec le parti qui avait pour tout programme la haine des religieux orthodoxes, a conduit à leur élimination du gouvernement, et les mesures concrètes que Chinouï avait promis contre eux, et qu’il tente de réaliser, entraînent une scission entre les orthodoxes et les sionistes religieux comme cela ne s’était pas vu depuis des décades. La situation est grave.
Nous posons ici le problème non pas comme une intéressante description des faits mais pour inciter chacun à trouver les voies permettant d’avancer dans la résolution de ce problème selon la Torah.
En effet, notre analyse de l’actualité d’Israël est toujours et uniquement dans cette perspective mais, de plus, nous arrivons à une tension, une coupure, et des sentiments négatifs qui sont certainement de l’ordre de ce qui a détruit le peuple d’Israël chaque fois qu’on a laissé ce désastre moral aller jusqu’à son terme.

Les faits
Sharon essayait toutes les combinaisons possibles (vous vous souvenez et nous l’avons analysé avec précision). Le Mafdal a été le parti qui a fourni à Sharon le premier groupe composite de base sur lequel Sharon a pu élargir. Et le choix du Mafdal a été le plus inattendu : avec Chinouï qui avait amené dans la vie politique israélienne une donnée nouvelle (présente en Europe dans certains partis mais pas en Israël) : la haine affichée envers une partie du peuple (les orthodoxes religieux et encore plus contre les Sépharades religieux orthodoxes), les injures, les menaces, les projets d’exclusion, tout cela formulé verbalement de façon vulgaire, virulente, ouverte, répétée et insultante. Un phénomène sociologique d’époque qui est à analyser dans la ligne des partis européens qui ont ce style de comportement. Mais qui sont, là-bas heureusement, refusés par une réaction saine de la majorité de la population malgré la valeur indéniable de quelques uns des points de leur programme.
Pourquoi le Mafdal s’est-il associé à la stratégie de Chinouï ? Ils prétendent que c’est pour améliorer les relations entre ces laïcs et les religieux. Effectivement, ils étaient ensemble autour de la table. Mais on a beaucoup de mal à gober cet œuf, car depuis la tension a éclaté entre eux pour un motif qu’ils ont mis au point ensemble : l’accord signé par eux et par le Mafdal comprenait la dissolution du ministère des Cultes.
Or, le Mafdal, glissant doucement de la droite nationaliste au centre et centre gauche, avait humilié plusieurs fois ses Sages de la Torah, des grands rabbins comme le Rav Mordékhaï Eliahou qui s’opposaient à cette dérive. Et ils l’ont fait sans ménagement. Le Rav le leur a rendu avant l’élection en faisant entendre qu’il ne voterait pas pour eux en conséquence mais pour les partis orthodoxes. On comprend mieux la réaction de combine soudaine entre le Mafdal et Chinouï, dans une indépendance adolescente agressive.
Mais, une fois l’accord signé, il a suscité une réaction de scandale dans les milieux orthodoxes et dans le Shas, mais aussi parmi la grande majorité des rabbins qui se sentent dans la ligne du Mafdal : comment pouvait-on ainsi faire disparaître le dispositif qui permet de gérer civilement toute la vie religieuse juive (mariages, circoncisions, divorces, enterrements, miqvé, écoles, etc) !
Le Mafdal fut regardé alors par ces milieux comme ayant participé à la haine de Chinouï, à sa volonté de destruction du monde religieux, mais aussi à son mépris pour le monde sépharade traditionnel.
Et l’accusation fut si intense que les cadres du Mafdal, avec la même inconséquence que dans la phase précédente, ont dit que leurs accords signés ne pourraient pas s’appliquer et qu’il exigaient les postes de direction actuelle d’administration religieuse de façon à ne pas permettre cette destruction mais, éventuellement, gérer eux-mêmes les réformes et nouvelles structures qui devront assurer exactement les mêmes services que précédemment.
Le Chinouï se gausse, le nouveau ministre de la Justice Lapid continue à injurier vulgairement les religieux orthodoxes chaque jour sur les ondes et à leur promettre clairement l’exclusion nationale. (Ces milieux se sentent tombés en URSS). Sharon ne peut pas violer les accords signés qui sont la base de son gouvernement et se tait.
Or, il avait depuis de nombreuses années bâti une confiance avec les religieux orthodoxes achkénazes qui se sont sentis trahis véritablement par lui. On en était là. Quand… Chinouï est passé à l’action, comme dans cette ancienne URSS, avec les nouveaux pouvoirs de Justice et de l’Intérieur : attaque en règle envers le judaïsme en s’attaquant aux symboles, par la mise en route du processus législatif pour légaliser la vente de viande de porc, rafle du matériel de 11 stations de radio religieuses (privées ou non légalisées ou pirates, suivant vos affections) consacrées uniquement à la Torah par cours des rabbins, incitation aux mitsvotes, à la tsédaqa, dont 2 en yiddish, une en iranien pour les juifs orthodoxes de cette origine, et les radios sépharades orthodoxes de Shas. En somme, les méthodes du bolchevisme intégral qui a des racines dans l’histoire de la classe politique israélienne, et la guerre est déclarée.
Ces groupes ont alors déclaré : « on veut que nous ne puissions plus vivre dans ce pays, on nous coupe les finances (suppression des taux des allocations familiales pour les familles nombreuses pour le motif clairement clamé qu’elles sont religieuses, suppression des ressources pour les écoles, etc), puis on attaque la religion, les rabbins, le dispositif vital ». Les termes utilisés sont « la guerre fraternelle (mil’hémete a’him) est lancée. Tout cela est lourd, et c’est comme si la guerre locale et régionale n’avait pas lieu, on s’ennuie probablement et on à envie de jouer à la guerre !

Nous en sommes là et la question que nous devons nous poser est uniquement : « comment sortir de cet impasse qui mène à la destruction sûre du peuple, de sa présence sur la terre d’Israël, car elle ne supporte pas la haine fraternelle et vômit alors ses habitants en laissant les ennemis agir ».
Il y a un point de non-retour (non franchi actuellement) où on ne peut plus arrêter l’ange de la mort quelle que soit la présence de parties bonnes dans le peuple, quand la haine fraternelle est trop forte. Je vous écris cela, car nous sommes dans une heure où cette dérive se développe très dangereusement.

C’est notre situation globale, et le dossier dont nous avons clairement toutes les pièces historiques et toraïques pour confirmer ce que je viens de dire sur les risques à venir. En tous cas, ce n’est pas cela que nous voulons vivre, et nos enfants seront en droit de nous dire : « Papa, Maman, qu’est-ce que tu as fait en ces années là pour que ça aille mieux et empêcher la catastrophe ».
On a du mal à réaliser, comme au sortir d’un cauchemar, que le Mafdal ait pu causer un tel « balagane » (expression courante israélienne correspondant au terme peu élégant : foutoir, en français). Il y a un défaut narcissique chez tous les hommes politiques : ils sont prêts à tout, vraiment tout, pourvu qu’on parle d’eux dans les médias. C’est devenu leur seul objectif, leur seul mode d’existence.
Ce n’est pas fini ! Les milieux orthodoxes s’organisent maintenant pour la riposte et il apparaît qu’elle va dans le sens d’une rupture totale, d’une condamnation radicale au nom de la Torah envers les personnes et le groupe du Mafdal qui ont commis ces actions. Les plus hautes autorités achkénazes de la halakha se coordonnent en ce sens.
(24 heures après que j'ai écrit ce texte, le journal Maâriv publie cet article dans lequel il déclare que le plus grand halakhiste actuel, le Rav Chalom Eliachiv a envoyé une circulaire pour signature à tous les grands rabbins de ce monde orthodoxe dans lequel ils s'associeraient pour mettre un 'hérém sur les leaders du Mafdal, c'est-à-dire demandant à tout Juif de ne plus avoir aucun contact avec eux d'aucune sorte. De nombreux auraient déjà signé. Voici cet article):

Le Mafdal a répondu que "le Chas s'était déjà associé à Méréts dans le passé (mais Méréts n'avait pas eu cette attitude agressive anti-religieuse. ndlr) et que tout ce qu'ils font est seulement pour renforcer le caractère juif de l'Etat et que, ce faisant, ils travaillent pour la fraternité du peuple d'Israël avec toutes les couches de la population".
Les milieux sépharades du Shas s’organisent pour rétablir leurs finances vitales handicapées par tous ces développements, et ont promis qu’ils ne se plieraient jamais à ces politiciens. Effectivement, les « stations de radios de qodéche », comme elles sont nommées, recommencent à fonctionner dans la clandestinité et informent leur peuple, selon leurs termes, sur ces conditions de clandestinité et de persécution dans lesquelles on les place actuellement en Israël.
Ils proposent le modèle de réaction qui consiste à dire : « le » gardien d’Israël sera avec nous, nos persécuteurs seront vaincus, soyez forts et déterminés autour de vos rabbins qui vont réagir très bientôt.
Nos lecteurs se souviendront combien de fois j’ai tiré le signal d’alarme sur les risques de rupture dans la société israélienne ; et, combien, pensaient que j’étais alarmiste, excessif. C’est mon métier d’analyser les violences psychologiques, de mettre en garde pour tenter d’éviter. On y est.

La réaction que je propose est
- de ne pas entrer dans une attitude psychologique de mobilisation avec les uns, et contre les autres, de façon à réduire l’impact de cette phase délibérée de haine.
- de prier pour « l’unité du peuple » en cette phase d’auto-destruction. Recherchez dans les psaumes ceux qui vous aider à formuler ces prières.
- de renforcer l’affirmation des principes vitaux du peuple juif dans la Torah, mais de « les vivre d’abord concrètement chacun » : reprise de la pratique intégrale du Chabbate, des 3 prières quotidiennes, de la pratique de la cachroute à la maison et hors de la maison, de la morale de la Torah dans les affaires en y pratiquant la justice sociale, développement de l’étude, chacun à son niveau.
- renforcement de l’attention fraternelle concrète dans la vie quotidienne, avec le refus d’insultes envers les autres Juifs mais la recherche de ce qui peut améliorer la coexistence.
- défense du caractère juif de l’Etat d’Israël qui est l’une des lois fondamentales, celles que la Cour suprême a le devoir de veiller à maintenir. Donc, actions légales et pacifiques pour arrêter les mesures illégales anti-juives, qui sont appelées révolution laïque. Et qui n’ont rien de la tolérance laïque.
- appui aux formules de concertation progressive, comme celles qui étaient en cours depuis plusieurs années sur la question du service militaire généralisé où une révolution silencieuse se réalisait réellement.

Soyez indulgent envers mes formulations, et ne tuez pas le médecin qui donne les résultats des analyses du laboratoire, et cherche comment soigner et parle de la maladie grave.
Je ne vous demande pas des solutions, ni des trucs, mais si vous souhaitez (dans notre dialogue) me transmettre ce que vous FAITES de mieux et de plus pour améliorer, je le lirai très volontiers. Pas ce que vous pensez.
J’ai partagé cela avec tous les milliers de lecteurs juifs répartis en de nombreux pays sur la planète (les Juifs français forment environ 40% des lecteurs, et environ 50% sont répartis dans tous les pays hors d’Israël). Mais la terre d’Israël est à égalité à  TOUS et CHACUN, à égalité : c’est sa terre, sa mission, son pays, son peuple, à égalité. Chaque Juif du monde se tourne vers la ville où j’habite pour chaque prière, je regarde souvent les nuages et le ciel en pensant à toutes ces prières qui passent ici avant de s’élever.
Nous, ici, nous n’avons pas le droit d’essayer d’y détruire la qualité de présence divine entre nous envers laquelle nous avons le devoir de la développer.
Etre davantage juif, n’est pas surtout passer ses vacances dans des hotels luxueux juifs, ni réaliser de sompteuses fêtes comme on le voit dans les publicités de nos brochures communautaires, c’est participer à plus que cela.
Je le répète souvent : nous devons aussi prier pour nos dirigeants et nos rabbins.
J’attends vos initiatives d’amélioration. Sous forme anonyme, je répercuterai ce qui ouvrira des horizons pour l’ensemble des lecteurs. Juifs de base, ou rabbins, ou leaders, soyons créatifs : « responsabilité, égalité, fraternité ». A bientôt.
- Dans la bonne direction commune: l'évolution très heureuse du mouvement de jeunes Chomer ha tsaïr: découverte du judaïsme.

Faites l’expérience de la bénédiction de la lune et qu’elle nous mette chacun dans une position de modestie, et de recevoir la véritable lumière, celle qui vient de la pureté d’En-haut. Et que nous voyons chacun et tous également, dans notre obscurité commune :
http://www.modia.org/infos/etudes/birkaatalevana.html

Chabbate chalom
Rav Yehoshua Rahamim Dipour
Yerouchalayim



Voir ici la page du bulletin précédent

i