Page d'accueil

Le Lév Gompers
Comment étudier
le Talmud
La Torah
L'étude
des 54 sections
Les poèmes
L'auteur
Ses publications
Livres et articles

S'inscrire
pour recevoir régulièrement les nouveautés du site
Nous écrire

© Conditions du copyright

Dufour

Nouvelles d'Israël, analyse, et prières

Par le Pr et Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
http://www.modia.org

Abonnez-vous au bulletin, en page d'accueil
pour recevoir en direct les informations
.

Ici, archives des bulletins précédents, faits,
analyses, photos, liens importants

Modia n'est pas un site de politique mais de Torah.
Cependant la Torah est texte-peuple et terre indissolublement.
Nous devons donc être reliés à l'interrogation de notre peuple qui essaie de se construire: vivre avec lui, être vraiment informés. Ensuite, à chacun de penser, librement.assassinats par des terroristes depuis les accords de Aqaba il y a une semaine
et 806 depuis les accords d'Oslo en 987 jours (titre de Maariv); sa catastrophe continue.

En 3315 ans , depuis la constitution du peuple et le Sinaï,
JAMAIS les persécuteurs (grecs, romains, chrétiens, nazis), ni les épées, ni les bûchers, ni les conversions forcées, ni les exterminations, n'avaient imaginé ni pu atteindre ce but: que les Juifs renoncent à la terre d'Israël.
POUR LA PREMIERE FOIS de toute l'histoire, et contrairement à la parole de la Torah (Vayiqra 25, 23) cela se produit, et ce sont des Juifs qui le font:
ceux de ce gouvernement du Likoud sous la direction de Sharon.
Et pour cela, ils envoyent l'armée des Juifs expulser d'autres Juifs de la terre d'Israël pour la donner à des non Juifs.
Les Romains sont entrés dans Jérusalem pour la détruire quand les Juifs ont commencé à attaquer d'autres Juifs. Alors, ipso facto, par cette faute le Temple est détruit et le peuple est éjecté de sa terre.
Voilà l'action horrible et historique qui se produit.
Un sacrilège que rien ne pourra effacer de l'histoire.
Retenez cette date du désastre moral:
le 10 juin 2003, le 10 sivane 5763.
Vous l'aurez vécu, vous pourrez le raconter à vos enfants.
Et ils vous demanderont ce que vous avez fait. Et pourquoi.
Cela le jour de la hiloula du grand Sage, Alfasi, le Rif.
Que son mérite répare nos fautes.

Véhaarets lo timakhér litsmitoute
"et la terre d'Israël ne sera pas vendue pour toujours

ki-li haarets
car elle est A MOI (D.ieu) cette terre

ki-ghérim vétochavim atém îmadi
car des étrangers domiciliés, c'est ce que vous êtes chez Moi."
C'est la 339e mitsva qui s'impose à nous, Lévitique, Vayiqra 25, 23.


Lire cette page-ci pour aider en profondeur Israël dans ce contexte.

Ici, documentation précise sur le terrorisme
Ici, photos de nos victimes du terrorisme, et ici aussi, et ici encore sur cette autre page.

Ici la statistique détaillée des victimes israéliennes du terrorisme palestinien
(778 tués et 5399 blessés).


La position du Rav Chélomo Aviner sur la feuille de route: ici en hébreu; ici en français.
Protestations américaines contre l'hypocrisie de Bush envers le terrorisme dont souffre Israël: ici.


Ici, Une pétition pour la libération de Jonathan Pollard.
Le problème et l'action et la prière au Kotel pour sa libération
Le site officiel sur Jonathan Pollard
La mitsva de libérez nos prisonniers !
Comment prier pour nos prisonniers

Agir contre le boycott des produits israéliens.

 

Les nouvelles selon ce qui caractérise Modia, en 4 points :

1.Essayer de trier pour parvenir à l’essentiel au milieu de la quantité, à l’essentiel en ce qui concerne le peuple et à l’essentiel concernant les valeurs de la Torah.

2. Essayer de maintenir la cohérence ainsi entre la rigueur dans l’étude de la Torah et son application dans la vie.

3. Aimer l’ensemble du peuple et comprendre que nous sommes tous embarqués ensemble dans un grand tiqqoun où tous nous faisons des erreurs, à corriger ensemble. Et en participant à la construction. Un test: si nous détestons la musique d'une partie du peuple, c'est que nous sommes encore intolérants et ne savons pas les écouter.

4. Se rappeler toujours, en voyant les autres Juifs et leurs combats différents, ce qui est écrit avant les Principes des Pères: "tout Israël a une part du bon monde à venir", et le 'Hida indique que nous sommes chacun partiels mais que cette part est reconnue en ce qu'elle a de bon. L'erreur est de lutter contre les autres pour imposer notre part sur l'ensemble, au lieu de conjuguer le bien partiel de chaque partie dans un ensemble, comme dans le commentaire de la paracha Bémidbar.
5. Vivre dans l'hébreu qui porte la vie émotionnelle du pays. Apprenez et comprenez le vocabulaire hébreu/français de la politique, des élections, de l'actualité gouvernementale: trouve ci-dessus sur ce lien.


 

Voyez ci-dessus le problème de Jonathan Pollard.
Ceci est une page parmi les centaines du site.Gardons la proportion en tête.
Ce n'est pas de la politique ni faire de la politique. Je n'en ai pas le goût ni l'intention.Notre culture est différente.
C'est "essayer de regarder la réalité avec lucidité" (c'est tout) pour, ensuite, "se poser la question de la jonction de la Torah à notre réalité". Nous avons de la difficulté à cet exercice, car nous n'avons pas assez lu ni étudié assez chaque haftara en liaison avec sa paracha. Voyons ce lien. Nous le verrons également ci-dessous. Après, oublions ce mot de "politique".
C'est donc un petit service que je vous fais dans ce cadre général. Il a ses risques mais je les prends pour vous, en ce sens.Ce n'est pas faire de la politique, ni "j'ai les mêmes idées politiques que lui ou non".

En France, la Shoa continue, nous n'existons plus déjà, regardez:


 

Bulletin 676 numero 675. 29 Sivane, et 29 Juin
1.
Aujourd'hui commence la campagne de psaumes pour Israel
En effet, nous avons a intervenir pour ameliorer la situation perilleuse.
Nous avons l'enseignement qui repond a cette necessite:
le Roi David -bien entoure d'ennemis et de faux amis-
nous a laisse un enseignement precis dans ses psaumes sur
la tactique a adopter par eux pour retourner en bien la situation.

je vous decris ce cycle precis sur les psaumes 10 a 21.
Etudiez ces pages pour faire de cette priere de psaume un acte efficace. Diffusez cette campagne!
Vous pouvez utiliser ces feuilles pour y aider. En les imprimant et organisant des cours.
http://www.modia.org/priere/psaume10.html


2.
Ce soir nous entrons dans les deux jours de fete
http://www.modia.org/infos/etudes/roche-hoddeche.html

C'est le mois de Tamouz. Il faut connaitre en quoi il se caracterise,
les evenements qui s'y deroulent, son sens, ses fetes, vous apprendrez beaucoup:
http://www.modia.org/infos/calendrier/tamouz.html
Cette annee, les dates des deux calendriers correspondent, donc
quand on est le 7 juillet ce sera le 7 Tamouz.

Quelques nouvelles
Justement, je ne vous donne pas le detail car elles ne font que confirmer la necessite de cette campagne.
Nous sommes en pleine confusion et mensonge entre les actes et les mots.
On parle de cessez le feu mais les tirs de mortiers sont nombreux,
plus de 70 attentats sont en cours de realisation et l'armee et la police sont sur le terain pour dejouer.
Et les organisations terroristes annoncent, dementent, etc : c'est une action psychologique.
De toute facon, elles refusent d'etre desarmees.
Elles passent maintenant sous silence leurs exigences qu'elles ont bien precise a l'avance ces jours derniers comme prealable: liberation des prisonniers et se retirer des territoires. Pour ne pas reveler au monde la supercherie. Les medias joueront leur jeu sur ce plan.
Et pour ces organisations terroriste ce cessez-le-feu ou 'houdna est une tactique qui est un outil de guerre.
Il va de soi que le gouvernement le dit, le sait, mais laisse avancer les choses car c'est le Proche-Orient, on ne peut pas arreter les mots imaginaires ni mensongers, ni les tactiques doubles ou triples.
Et nous avons tous l'objectif de la paix en tete, mais de plus en plus la majorite a la conscience claire des supercheries et ne se laisse plus berner. On marche sur des oeufs, lucidement.
On vit avec cela.
Revenons a ce qui est serieux a notre echelle, et efficace: ci-dessus.

Bonne semaine, chavoua tov
Roch 'hoddeche tov ou mevorakh
Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


Bulletin de Modia numero 675. 27 Sivane, et 27 Juin

Heures du Chabbate
(Etant donne les changements locaux d’heure, je me limite a ces sources. Toujours a verifier).

Jerusalem 19h14 Tel-Aviv 19h29 Haifa 19h22  Beer Cheva 19h19 Eilate 19h22
Paris 20h18 a 20h38

Montreal 20h30  Toronto 20h45


Vous avez les parachiotes indiquees en page d’accueil
Israel :

http://www.modia.org/tora/bamidbar/korah.html

Hors d’Israel :

http://www.modia.org/tora/bamidbar/chelah.html


Preparez bien la campagne commune de psaumes pour Israel, grand debut ce  Dimanche avant le nouveau mois. Sur la page de commentaires des psaumes 10 a 19, vous avez un scenario redige par le Roi David où il nous donne les clefs pour retourner une situation si lourde.
Mais, bien plus, il nous explique pourquoi c’est si dur pour les Juifs. Parce que nous avons justement une certaine tâche a y accomplir. Nous y apprenons donc quelque chose de capital. Il faut lire la page et celle de suite du commentaire pour le decouvrir :

http://www.modia.org/priere/psaume10.html

Nouvelles significatives
Important de comprendre qu’au Proche-Orient, les processus se font toujours simultanement dans des directions differentes et opposees. Si on ne saisit pas cela, on ne peut rien comprendre. Nous allons le voir.

Positif apparemment ou reellement (en vrac car tout est lie)
1. L’evolution de Bush vers la volonte de supprimer les organisations terroristes et non pas seulement d’aboutir a un cessez-le-feu transitoire qui permet leur remise en forme. Et vers la conception qu’Israel doit continuer jusqu’a la paix la liquidation des terroristes.
2. La nouvelle equipe palestinienne aurait commence a faire parvenir aux Americains quelques informations transmises ensuite aux Israeliens et ayant permis l’arret de quelques attentats avant leur realisation.
3. L’armee bien renseignee reussit a dejouer des preparatifs d’attentats a tous les stades de preparation et neutralise meme quleques instants avant les explosions. Cela chaque jour.
4. Les responsables de l’armee disent et sont autorises donc a dire que la ‘houdna ou cessez-le-feu n’est que du poison recouvert de miel car il ne neutralise nullement les organisations terroristes et tente de les preserver alors que l’armee continue a realiser des performances dans la liquidations des terroristes et des chefs des organisations terroristes avec un succes de plus de 80% des personnes recherchees en premiere urgence.
4.Les agitations sur la route Bar-Ilan dans le quartier ultra-orthodoxe (‘haridi) de Jerusalem semblent s’apaiser. Elles avaient commence apres l’autorisation du maire ‘haridi donnee a la parade exhibitionniste homosexuelle. Un accord s’est realise entre la police et les rabbins du quartier et des affiches sont posees de leur part pour faire cesser les agitations, et des equipes communes veilleront a ramener le calme si commencent des ecarts.
5. Le cheqel progresse par rapport a l’Euro et au dollar depuis quelque temps, effet probable du plan economique de Netanyahou qui donne confiance aux grands investisseurs et groupes financiers et donc a la bourse.
6. Un mouvement se developpe dans le milieu arabe palestinien pour prendre conscience que le terrorisme et l’intifada violente ne font que reduire le niveau economique de la population arabe.
7. Les conversations continuent avec Darlan, responsable de la securite palestinienne et il dit qu’il aboutirait a un accord avec les organisations terroristes dans les deux jours. Il dit cela chaque jour.
8. Une augmentation de salaire (rions : 42 cheqels si vous gagnez 5000 et 135 si vous gagnez 10000).
9. Dans une reunion de cabinet elargie aux responsables gouvernementaux concernes, Sharon a annule les decisions et orientations du ministre de l’Interieur Poraz du parti anti-religieux Chinouï qui avait decide de nationaliser a tour de bras des non-Juifs, les enfants des travailleurs etrangers et de refuser la nationalite aux convertis orthodoxes et de legaliser les autres conversions, etc, etc. Sharon a remis de l’ordre et impose ce qui etait le reglement anterieur : les convertis beneficient automatiquement de la nationalite, les enfants de travailleurs etrangers n’ont pas la nationalite, et une commission elargie etudiera les cas au fur et a mesure et cela ne sera plus de l’arbitraire ideologique de Poraz.
8. Israel demande a Bush de garantir le desarmement des organisations terroristes.
9. Livnate, ministre de l’Education demande de geler la feuille de route jusqu’a ce que les Palestiniens commencent a realiser leurs engagements.
10. Des francophones israeliens et vivant en France passent ensemble ce Chabbat, a Jerusalem dans un hôtel.
11. La Foire du Livre a eu un grand succes dans tout le pays, beaucoup de livres ont ete achetés, surtout pour les enfants.

 

Negatif apparemment ou reellement
A l’instant on apprend que plusieurs terroristes importants ont ete neutralises a Gaza mais un de nos soldats a ete tue Erez Achkenazi, zal.
1. Continuent chaque jour des tirs de mortiers sur les agglomerations israeliennes, sur les automobilistes avec un deces presque chaque jour, mais surtout les services de renseignements annoncent une vague d’attentats comme il n’y en n’a jamais eu. Un employe des Telecommunications Bezeq en service a ete mitraille par un jeune arabe terroriste et est decede.
2. Les services gouvernementaux disent que Abou Mazen et Darlan n’ont encore rien fait pour reduire les organisations terroristes, un rien total.
3. Les restrictions du plan economique de Bibi entrent en jeu ce mardi : restrictions des allocations familiales, suppression drastique des avantages en impôts pour les zones eloignees du centre et soumises aux confrontations militaires qui en subissent des deficits, reduction des salaires y compris des fonctionnaires, reduction importantes des budgets dans les universites.
4. Un nouveau plan palestinien et des pacifistes : les Palestiniens renonceraient a Haïfa ( !) et les Israeliens a ‘Hevrone. Delirant.
5. Continuation de deces de personnes atteintes dans l’attentat de l’Hotel Park a Natanya (30e victime) et dans le dernier attentat du Bus 14.
6. Les medias continuent a soutenir le mouvement des parades homosexuelles dont une se deroule aujourd’hui a Tel Aviv et une autre bientôt a Haifa…
7. Le meme ministre de l’Interieur Poraz declare que les habitants des implantations sont identiques au Hamas. On imagine les reactions. Les ministres de droite demandent sa demission.
L’autre ministre de Chinouï Tomi Lapid participe a la manifestation homosexuelle lesbienne de Tel Aviv.
8. Bibi demande une coupe supplementaire de 1 millard de cheqeks.

9. Les grandes vacances sont commencées et c’est un énorme souci pour les familles pauvres qui ne peuvent financés toutes les activités payantes organisés pour les enfants.


Autres

-         Protestation du rabbinat militaire qui etait un organisme independant de l’armee et qui est desormais integre dans le service du personnel. Le rabbinat declare que cela lui fait perdre la confiance qui l’entourait en raison de son independance.

-         C’est Barghouti, le plus grand commanditaire de terroristes, enferme dans la prison israelienne qui organise les negociations entre les mouvements terroristes. Comprenne qui peut. On avait fait une affaire parce que un telephone portable avait ete decouvert dans sa cellule et on apprend maintenant qu’il organise et dirige ces association depuis… une prison israelienne. Et Arafat demande donc sa liberation , a juste titre puisqu’on le laisse agir. Son avocat a dit sur les ondes que c’est lui qui est l’agent de liaison avec les organisations, Hamas, etc. Et il n’est pas inquiete. Je n’ai aucune competence pour comprendre ces rôles doubles ou triples, et les politiques doubles ou triples que tout cela recouvre.

Nous sommes un autre monde.
Chabbate chalom
Yehoshua Rahamim



Bulletin de Modia. 26 juin 2003. 26 Sivane 5763

3 organisations terroristes (Hamas, Jihad, Fatah) seraient tombées d’accord pour un cessez-le-feu de trois mois tant dans les territoires et implantations que dans l’ensemble d’Israël avec comme conditions la libération des terroristes emprisonnés et la liberté pour Yasser Arafat.
Ehoud Olmert, proche de Sharon, a déclaré que

  1. Israël a commencé à réaliser les conditions de la feuille de route bien que cela soit douloureux : liquidation des implantations non légalisées.
  2. rien des décisions palestiniennes ne répond aux conditions de la feuille de route qui sont la destruction de la structure terroriste, le rassemblement des armes illégales de ces organisations dans les mains d’une tierce puissance.
  3. tant qu’Israël constate la continuation des activités terroristes même pendant la réalisation de la feuille de route, ce qui n’est pas le cas, elle a le devoir de défendre ses citoyens et de neutraliser ces terroristes qui sont en route pour la réalisation d’attentats.
  4. Les USA sont d’accord avec cette position et Bush l’a fait savoir explicitement et exige la destruction des organisations terroristes.
  5. Il y a une amélioration en ce sens que l’Autorité palestinienne s’est engagé pour la feuille de route mais, jusqu’à maintenant, il n’y a eu aucune réalisation de son contenu.
  6. Il y a une aspiration des pays arabes vers une amélioration de la situation dans la région.
  7. L’accord palestinien entre les organisations n’est qu’une information et n’a rien d’officiel.


Bulletin de Modia. 25 juin 2003. 25 Sivane 5763

Deux débats moraux aujourd’hui. Les Juifs « adorent » cela. Une bonne occasion pour s’insérer en Israël avec les noms, les débats, le langage. Informez vos amis de l’adresse de Modia. Utilisez pour eux les textes s’ils n’ont pas l’Internet.

4 points

Le premier débat subit presque un boycott de la presse :

1.

Positions des rabbins sur la terre d’Israël
Je vous la transmets sans commentaires, vous les laissant à votre propre réflexion.
Le 23 juin 2003, lors du Congrès d’urgence (Kénés ‘héroum) à l’Hôtel Ramada Renaissance, se sont réunis à Jérusalem plus de 500 rabbins sous l’égide de l’Union des rabbins pour le peuple d’Israël et la terre d’Israël (I’houd lémaâne âm Israël vé érets Israël).
C’est le courant du sionisme religieux (la tsionoute hadatite).
Les déclarations sont allées simultanément en deux directions qui sembleraient à première vue contradictoires pour ceux qui ne sont pas habitués à la subtilité de la pensée juive et se contentent de slogans unilatéraux comme pensée.

-          une opposition (hitnagdoute) de tous les rabbins à toute expression de violence (guilouï alimoute) pour exprimer l’opposition des pionniers (mitna’halim) à l’évacuation subie, mais certains ont même parlé de se dispenser de toute opposition passive. Cela contre les policiers (chotérim) ou les soldats (‘hayalim) qui sont contraints d’exécuter les ordres reçus.
Parmi ceux là, le Rav Chélomo Aviner l’un des leaders et ses propos sont repris en beaucoup plus grands caractères par les journaux avec grande photo, alors que la position d’autres qui ont autorisé l’opposition passive (itnaguedoute passivite) est passée en petits caractères en bas de page.

Dans Yediyote A’haronote, le Congrès passe presque inaperçu et dans Maâriv, ce sont les restrictions du Rav Chélomo Aviner qui occupent la majorité de l’espace consacré. Une désinformation par le jeu des proportions car l’événement fut le Congrès et ses différents discours et la déclaration finale. Yediyote A’haronote détaille des réponses qu’auraient données le Rav Chélomo Aviner à des questions posées en particulier (donc pas entendues lors de ce Congrès) selon lesquelles il refuserait  l’opposition passive car ce serait réaliser une mitsva par l’intermédiaire d’une infraction (âvéra) ; il ajouterait l’interdiction d’insulter et de haïr ceux qui exécutent les ordres. Même une haine dans le cœur (sina chéba lév). Il aurait invité les opposants à l’évacuation (pinoui) à se rendre en masse sur les lieux simplement sans refuser de réaliser les ordres que donneront les soldats ou les policiers. Il aurait dit qu’il publiera sa pensée par écrit.

Le journal, après avoir consacré l’essentiel de la page à cette opinion qui conforte son orientation idéologique de ne pas donner d’importance à l’action des pionniers, ne consacre que quelques lignes au Congrès. Il est clair que le Rav Aviner n’est en rien dans cette manipulation des proportions de l’information.

 

Le journal indique très brièvement que le leader de ce mouvement, le Rav Avraham Shapira, ancien Grand Rabbin d’Israël et directeur de la Yeshiva Merkaz ha Rav d’où sont sortis la majorité de ces rabbins du sionisme religieux, a présidé le Congrès qui a réuni de nombreux rabbins des villes d’Israël et du mouvement ‘Habad et des directeurs de yeshivotes. En particulier, le Rav ‘Hayim Druckman, directeur des yreshivotes du mouvement de jeunes du Béné Âqiva, le Rav Lior président du Conseil des rabbins de Judée-Samarie (Vaâd rabbané Yéchâ). Je vous donne ces noms pour que vous connaissiez comme les Israéliens les acteurs locaux.
Le Rav Eliaqim Lévanone, de Alone Moré, a accusé le gouvernement de capitulation (‘kéniâ).
L’ancien Grand Rabbin sépharade Mordékhaï Eliahou, richone létsione, a déclaré que « éine rachoute la memchéléte israel lévattér âl af garguir é’had méErets Israel » (il n’y a pas de capacité pour le gouvernement d’Israël de renoncer même à une poussière de la terre d’Israël »).
Le Congrès s’est terminé par la rédaction d’une déclaration dans laquelle il est dit entre autres :
« eine choum samkhoute lé choum mémchala léhakhriz âl aqamate médina zara o léhafqir ‘halaqim chel érets Israël la zarim…
(il n’y a aucune compétence attribuée à aucun gouvernement de se prononcer pour l’édification d’un Etat étranger ou d’attribuer des parties de la terre d’Israël à des étrangers »…
 « anou mavhirim ché nééssar  âl ha memchala béissour torah barour oumou’hlate léfanote maa’haz o yéchouv ;
nous faisons savoir qu’il est interdit au gouvernement par un interdit de la Torah clair et total d’évacuer une implantation ou une localité. »

 « Alénou ligôl béméssiroute rabba limnoâ zote, ouléqomem mé’hadache kol maqom ché yifouné ‘has vé ‘halila .
Nous avons l’obligation d’agir avec une grande ardeur pour empêcher cela, et de rétablir à nouveau tout endroit que l’on aurait évacué, qu’on en soit préservés ».

Simultanément, les rabbins demandent de
 « linhog bizéhiroute merouba ouléimanâ mi kol alimoute fizite o miloulite klapé a’hénou ha’hayalim.
se comporter avec vigilance intense pour se dispenser de toute violence physique ou verbale envers nos frères les soldats ».
Ce sont les termes importants de cette assemblée de rabbins, plus que la déclaration de tel ou tel.

Le lendemain 24 juin 2002, le Grand Rabbin sépharade d’Israël Shalom Moché Amar a pris une position nuancée qui veille à l’unité mais aussi à favoriser le gouvernement simultanément. Il a déclaré que le rôle des rabbins est de veiller à l’unité et que leur expression d’opinion a le droit de se manifester mais avec prudence et que rien n’est pis que les dissensions, et que le piqoua’h néfeche (salut de la vie) peut repousser bien des mitsvotes. Une déclaration qui a cherché à réduire l’effet du Congrès. Mais sa généralité n’altère en rien l’événement massif de la déclaration des 500 rabbins.

2.
Le second débat moral dont je vous ai déjà parlé est le problème de la légalisation de casinos en Israël. Alors que l’on a tant de problèmes de violence sous toutes formes et de brisures des familles dues à la crise économique, au manque d’investissement dans le système éducatif (en dehors des courants  religieux), voici que des politiciens probablement non innocents voudraient ouvrir des casinos.

Sharon s’y oppose avec vigueur (mitnaguéd bé toqef ), « ce serait une erreur (taoute), notre salut ne germera pas du casino  (yéchouâténou lo tisma’h mé ha casino) ».
Sharon est un grand joueur au casino de la politique et des formules, ne confondons pas. Il vient de placer une peau de banane à Bibi Netanyahou qui était pour et le disait : « ce serait un levier puissant et stimulant pour la croissance (manof gadol latsmi’ha) ». Sharon reprend les termes de Bibi en passant de la croissance morale et en jouant sur le terme biblique du salut qui germera. Voici Sharon qui, attaqué par tous ces rabbins sur le plan moral, qui se place donc immédiatement sur le plan du sacré et en défendeur des valeurs fondamentales. Nous voyons ainsi, à chaque élection, fleurir des phrases et dictons saints dans la bouche de tous les politiciens pour appâter les voix des religieux.  Souvent on se laisse prendre. Et, ensuite devant les actes, à chaque fois on comprend trop tard qu’on a été roulé dans la farine « on pensait qu’il avait changé » et on avait vôté pour lui disent des milliers à propos de x ou y.
Certes, nous voyons que Bibi a la ligne du libéralisme sauvage qui ne se préoccupe pas des conséquences morales graves dans la société.
Un bon point pour Sharon, en tout état de cause… sur cette question.
Dans le contexte, Sharon est monté au créneau en retournant la veste de son directeur général de cabinet, Avigdor Yits’haqui, qui avait déclaré la veille publiquement que l’érection de casinos légaux est préférable à la continuation de l’éclosion de jeux d’argents dans des locaux illégaux (âdifa âl émchékh tofaate haémourim), ou au fait que les Israéliens iront jouer dans les nombreux casinos qui vont s’ouvrir avec le processus de paix, s’il se poursuit, dans la nouvelle zone palestinienne. Cela à Jéricho où le casino palestinien est près avec luxe pour accueillir de nombreux israéliens (qui nourrissaient ainsi le terrorisme avant l’interdiction militaire de s’y rendre) ou à Ramallah. Ce directeur général génial proposait donc d’établir de nombreux casinos « chez nous » pour que nous nous mettions à jouer à Eilat, sur le lac de Tibériade et à M. Il ajoutait : « c’est un facteur touristique de premier ordre (mi madréga richona) donc, nous voulons établir des casinos dans des endroits où il y a du tourisme Eilate, la mer morte et Mitspé Ramone (lakhén anou rotsim léhaqim casinos bé méqomote ché ba hém qayémete tayaroute) ».
Bibi a repris ces arguments.  Une grande reconnaissance à Bibi car, grâce à lui, Sharon en raison de sa rivalité avec lui a été heureux de le neutraliser publiquement même au prix du désaveu de son collaborateur proche. C’est cela la politique, les volte-face selon les intérets de l’actualité immédiate. Et cela chloroformera peut-être quelques heures  le camp du sionisme religieux indigné par cette conception capitaliste immorale et il oubliera pendant ces instants son opposition aux autres plans de Sharon.

Encore une fois, ce n’est pas de la politique politicienne mais nous devons réfléchir car c’est notre mission ce pays que nous avons reçu par la Torah et nous devons y réaliser un monde moral selon la Torah. Ainsi, vous voyez les débats réels dans lesquels la Torah est insérée. Comme les Israéliens. Si vous avez une expérience positive en tout cela, ou des lignes de jugement, venez influer en Israël. On en a grandement besoin. La Torah n’est pas dans les cieux dit Dévarim, mais sur la terre.
Nous avons souvent l’impression que nous vivons vraiment dans un autre monde que les politiciens. Et on ne leur laissera pas le terrain libre, on existe ici.  Nous n’enverrons pas nos enfants ni les pauvres aux casinos, ni à la drogue ni en prison. Trop facile. Nous voulons autre chose et d’abord de l’investissement dans l’éducation et dans la connaissance de la Torah.  Lisez cet autre monde dans nos poèmes de l’Ami des aurores :
http://www.modia.org/poeme/aurores.html

3.

J’ai le grand plaisir de vous annoncer l’ouverture du site francophone de la ville de Modiine
http://www.franco-modiin.org


4.
Avez-vous vu que, en haut de la page d’accueil, j’ai placé trois moteurs de recherche en  fonction des demandes de nos lecteurs qui ont des psychologiques différentes : un bien rangé pour les cadres ordonnés, un pour les visuels plus imaginatifs en photos, et un en mots libres pour les littéraires avec Google. J’ai l’impression de tenir une conditoria (traiteur), comme on dit en Israël, et de vous fournir les plats à la demande. Et c’est agréable d’être ainsi relié à vous, si différents, après le travail.
Bon appétit
Yehoshua Rahamim

Yerouchalayim


Bulletin de Modia. 24 juin 2003. 24 Sivane 5763

ETUDE
Une nouvelle étude : après celle sur la bénédiction après le repas,

Voici l’étude sur l’ablution des mains avant cette bénédiction.
Cette étude est importante car c’est une pratique obligatoire,

qui a beaucoup de sens profonds

Mais qui est relativement peu pratiquée.
Vous trouverez la description précise de la pratique,
les textes qui accompagnent avec l’hébreu, la transcription et la traduction.
Et, pour les étudiants avancés, les références pour continuer à étudier.
http://www.modia.org/priere/birkatamazon2.html

Rappel de cette semaine :
Hors d’ Israël: Paracha Béaâlotékha: la confiance
http://www.modia.org/tora/bamidbar/behaalotekha.html


En
 Israël: Paracha Kora’h : Quand la corruption morale de la politique
veut s'opposer à la Torah comme constitution d'Israël.

http://www.modia.org/tora/bamidbar/korah.html

Etudier la bénédiction après le repas

http://www.modia.org/priere/birkatamazon.html



NOUVELLES
Vous tenir au courant des nouvelles pour que vous puissiez réfléchir n'est pas une partie de plaisir, croyez-moi.
1. Un événement : 500 rabbins se sont réunis à Jérusalem en un grand Congrès et ont pris position sur le programme de Sharon et Bush « la feuille de route ». Les résolutions déclarent que « eine choum samkhoute le choum memchala (il n’a a aucune autorité à aucun gouvernement), vé eine réchoute lé af é’had (et il n’y a aucune autorisation à aucune personne) lé haavir (de transférer) lé af é’had (à quiconque la terre d’Israël que HaQadoche Baroukh Hou a donné au peuple juif » . C’est un « interdit de la Torah clair et total », « ,opus devons agir avec zéle pour lutter contre cela, et pour reconstruire en  tout endroit ce qui aurait été supprimé », c’est ce qui est imprimé dans Yediote Aharonote ce soir :

http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-2667374,00.html

Voyez le livre d’Or vous verrez la flamme vive de nos lecteurs

2. Continuellement, les nouvelles contradictoires sont transmises par Sharon aux medias concernant les implantations. Un jour, il fait évacuer les implantations, le lendemain il déclare et on le trouve en grandes lettres comme titre de 1e page sur les journaux : « construisez mais en silence ». De qui se moque t’on ? Des Américains, des Palestiniens, des gens des implantations, de l’ensemble du public ? Impossible de savoir. Ou de tous. Ou bien il n’y a aucune logique. Mais le seul problème est que tout cela produit des morts sans cesse.
http://www.all4israel.org/index.cfm?fuseaction=faces
http://www.israel.org/mfa/go.asp?MFAH0iky0

http://www.israel.org/mfa/go.asp?MFAH0i5d0

Alors, par ce systeme, Qui sera dans la prochaine explosion ? ou sous les prochains tirs ?

3. Idem dans l’autre camp. On annonce sans cesse chaque heure sur les ondes que Darlan va transmettre la réponse positive des organisations terroristes d’arrêter les attentats. Darlan le confirme et ajoute à chaque fois : cela à condition qu’Israël libère tous les prisonniers (tous les terroristes) et quitte tous les territoires comme préalable à la remise de ces territoires à l’Autorité palestinienne. Autrement dit ils avancent dans leur plan: la volonté de continuer le terrorisme en retrouvant tous les combattants en liberté est la seule clef.
A l’instant, les autorités israéliennes disent que dans quelques jours la question sera réglée. Ce qui veut dire, en l’état actuel, que l’on accepte les pires conditions, puis comme toutes les autres fois de terribles attentats, puis on rentrera dans les zones qu’on a abandonnées mais on ne retrouvera pas plus que les autres fois tous les morts.
Quand des lecteurs m’écrivent : il faut quand même avancer vers la paix et pour cela faire des concessions. La seule concession en vue actuellement est celle qui est décrite ci-dessus. De l’autre côté, rien.
Et, bien entendu, tous en Israel souhaiteraient un autre contexte, et tous sont des hommes et femmes de paix. Autant que ceux qui sont loin.

Le Général Amos Gilad déclare qu’il est prêt à accepter « toutes les conditions des Palestiniens pendant 2 ou 3 semaines » pour essayer. Incroyable mais vrai :
http://www.jpost.com/servlet/Satellite?pagename=JPost/A/JPArticle/ShowFull&cid=1056335134766

Ce soir, à la radio, on prête au gouvernement l'intention de remettre même aux Palestiniens le contrôle des routes des implantations de la Bande de Gaza, ce serait purement et simplement l'organisation délibérée d'un assassinat collectif. Donc, espérons qu'il n'en sera rien. Prions car la situation est devenue grave pour ces résidents juifs par notre faute délibérée. On jouerait vraiment avec la vie de ces citoyens.
Nous sommes face à l'impossible!
J'espère vous annoncer des démentis.

Lire le psaume 73 pour sauver Israël des plans fous et meurtriers et garder confiance.
Dans ce contexte, les Bédouins israéliens se joignent à l’action palestinienne et jettent des pierres sur les automobilistes israéliens. La poilice intervient : blessés des deux côtés et il a fallu tirer pour  arrêter la violence. On a l’impression que les négociateurs et députés ne sont absolument pas dans la réalité de ce qui se vit sur le terrain.

http://images.maariv.co.il/channels/1/ART/498/981.html

4. Devant les attributions de nationalité israélienne en dehors des conditions habituelles à des non Juifs par le ministre de l’Intérieur Poraz du parti anti-religieux Chinouï, et devant son intention d’intervenir dans les conversions ( !), et devant les protestations des milieux religieux, Sharon va réunir Poraz, d’autres ministres, le Conseiller juridique du gouvernement et d’autres personnalités concernées. Poraz a fait savoir à Sharon qu’il n’acceptera en rien une limitation de sa liberté d’action en la matière.

Le Parti Chas, devant cela, n’y va pas en douceur : ils déposent une motion de non confiance au gouvernement devant ce qu’ils appelle la folie du ministre de l’Intérieur. Elle a été repoussée ce soir :
http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-2667195,00.html


Il faut rappeler aussi que Poraz est sous le coup d’une enquête de police en cours pour avoir voté plusieurs fois lors du vote important sur le plan économique de façon illégale, au lieu d’une. Ministre de l’Intérieur ! On ne sait plus comment contrôler les votes des députés puisqu’ils ont contourné les règles et les caméras. Voyez le débat :
http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/310742.html

http://www.haaretzdaily.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=300639&contrassID=1


5. On avait annoncé (depuis le début de l’introduction massive de centaines de milliers de non-Juifs russes par l’Agence juive sous le couvert de l’immigration des Juifs de l’ex-URSS pour contrer l’orientation des Juifs orientaux  et pro-droite en Israël), que nous irons vers de graves problèmes car ce public se répartira en fidèles à l’Etat et en masses qui n’ont aucun lien. Cela commence : ils viennent d’ouvrir un site nazi en Israël contre les Juifs et les Arabes.
http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/310732.html

Le Président de l’Etat a demandé publiquement ce mois ci à l’Agence juive d’arrêter sa politique d’immigration en ce sens.



A ce jour, 22 juin

Suite de Aqaba : le balagane (désordre, pour choisir un mot correct).
Les Américains découvrent peu à peu, comme en Afghanistan ou en Iraq ou ils sont entrés mais ne peuvent plus en sortir, que les situations millénaires et têtues ne cèdent qu’en apparence chez des gens qui sont souples comme des roseaux dans leurs paroles mais aussi dur qu’un rocher dans leur position ancestrale. Les Américains cherchent à s’adapter sans mettre en cause leur ego de dominateurs du monde dont Bush a besoin pour sa campagne électorale qui vient de commencer. Les ministres des affaires étrangères de plusieurs pays arabes se sont réunis avec l’Américain et l’Israélien en Jordanie dans les sourires, les évocations d’un grand marché commun (le fric), avec Pérés courant d’un groupe à l’autre tout souriant. Mais ils ont bien fait comprendre clairement qu’il n’est pas question de signer le moindre accord ni de nouer des relations diplomatiques avec Israel. Powell a eu son show qu’il voulait et il repart sans rien. Ils ont bien voulu répéter qu’ils sont contre les organisations terroristes. En attendant la nouvelle visite d’un autre officiel américain Burns , puis d’une autre Condoleezza Rice ; etc…

 

Al Qaïda diffuse une cassette dépeignant l’échec des Américains en revendiquant ses derniers attentats du Maroc, de l’Arabie saoudite, etc.


- Depuis Aqaba : 29 israéliens assassinés par les Palestiniens. La politique d’ Oslo a produit : 809 israéliens assassinés par les Palestiniens, et 5591 blessés. Une belle réalisation dont certains sont encore très fiers et nomment encore processus de paix.
- Dans l’évacuation forcée d’implantation par la force-armée comme si on avait affaire à une armée ennemie (au lieu de faire intervenir la police) les reportages montrent des frères étant  en face à face l’un en soldat pour attaquer son frère en habitant résistant. De même des amis. Parlant ensuite de l’absurde de la situation quand il y a des véritables ennemis et que des centaines de soldats sont occupés à cette tâche.
- Chalom Akhchav s’insurge car les habitants dont l’implantation a été détruite l’on déjà reconstruite plus loin et le nombre des implantations n’a donc pas diminué. Catastrophe déprimante pour ces militants de Shalom Akhchav qui se réjouissaient de la disparition de ces Juifs de cette terre d’Israël.
- Sharon déclare que les implantations continueront et peuvent continuer à condition de la faire sans publicité. Ses adversaires déclarent qu’il ne fait rien que de contraire à la feuille de route envers laquelle il s’est engagé. Comprenne qui peut. Ou : aie confiance qui peut dans les actes et les paroles multiples dont l’un contredit l’autre. Il aurait déclaré aussi qu’il est prêt à remettre « TOUT » territoire aux Palestiniens qu’ils voudraient à condition qu’ils s’engagent à y assurer la sécurité. J’imagine que Sharon ne serait pas prêt à leur remettre un centimètre de ses immenses propriétés rurales familiales pour lesquelles il a des ennuis juridiques pour cause, selon l’accusation,  de mélange des intérêts de l’Etat et des intérêts personnels. Mais la terre d’Israël, c’est autre chose.
- Le ministre Yossef Paritski propose tout simplement de déporter ou transférer ou déplacer (choisissez le mot qui vous semble correspondre le mieux à la situation) les Juifs de Judée Samarie en Galilée et dans le Néguév (pourquoi pas en Ouganda). Il n’y a pas de limites aux plans tordus contre nous mêmes après avoir tant souffert de ces pratiques pendant des millénaires. Et cela pendant que l’on amène les terroristes au milieu de nous en leur remettant des armes et l’impunité comme a été l’action d’Oslo. Devant les cris de scandale, Sharon a réagit tout-de-suite en disant que Pariski avait outrepassé ses pouvoirs. Mais, c’est comme cela qu’on lance les idées en politique pour habituer le public.
http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-2664814,00.html

- Sharon a déclaré que les liquidations de terroristes continueront. Abdullah Qawasmeh, chef du Hamas à Hévrone a été liquidé. Sur ce point, Sharon semble obtenir le soutien passif de l’administration américaine qui continue son offensive mondiale pour faire placer le Hamas dans la liste des organisations terroristes. Le pays opposant : la France. Bonjour Drancy.
- Plusieurs pays du Nord de l’Europe et l’Allemagne mettent l’organisation palestinienne Al Aqsa parmi les organisations terroristes. L’étau se resserre sur  ce dispositif palestinien. C’est, indéniablement, un succès de Sharon qui a obtenu la confiance de Bush et, par la force des USA, de l’Europe. Mais à quel prix ? Le don de la terre d’Israël.

- La minuscule communauté juive l’une des plus anciennes du monde, à Bagdad, est dans la terreur, se sentant menacée sur place et ne sachant pas comment venir en Israël. Les archives de la communauté auraient été expédiées aux USA et arriveraient en Israël ou sous forme de copies ensuite.

- Les Américains, séduits par le plan économique de Netanyahou qui a leur style implacable de libéralisme intégral, accordent à Israël une garantie pour les prêts que ferait Israël auprès des grands organisme internationaux de crédit. Par contre, l’allocation annuelle a été réduite sérieusement par rapport aux demandes.

- Une bonne nouvelle ? Ce prochain Chabbate les Israéliens francophones vont se réunir à Jérusalem et vont entendre le Rav Chlomo Aviner et le mouvement Or lé Israéel pour voir comment aider au mieux les Juifs francophones à s’intégrer en Israël. Telephoner
053-518199
- En France, une manifestion de soutien à Israël aurait rassemblé 40000 personnes. Le ministre de l’Intérieur a déclarer que toute actoin contre les  Juifs est une tache contre la France ??? Netanyahou a dit que les Palestiniens doivent choisir entre le terrorisme et la paix. Très général.
- En Bosnie, le Pape est allé en voyage et a été reçu aux cris de « Dehors le Pape » car les habitants n’ont pas oublié les massacres réalisés par les catholiques et le rôle de l’Eglise. Il aurait « désarmé ( !) » les critiques en demandant pardon !
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3220--324889-,00.html
- José Bové, l’apologue des terroristes palestiniens denommés par lui victimes, etc, est incarcéré pour d’autres motifs
http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3226--324879-,00.html

- Mauvais goût : A Jérusalem, Ouri Loupolianski a fait exploser le baril de poudre par son autorisation du défilé parade des homosexuels et lesbiennes. Les ‘haridim ne sortent pas de leur colère pour la profanation de Jérusalem réalisée par le maire qui est l’un des leurs et qui doit son élection à leur vote et aux consignes de confiance de leurs grands rabbins.

Les murs reçoivent de nouvelles affiches scandalisées par le nouvel arrêt de la Cour suprême contraignant la mairie de Jérusalem à financer cette exhibition de la même somme que celle que la mairie a attribuée (c’est là la perfidie) à une marche des…  enfants pour la fête sainte de Lag ba Omer. La volonté de profanation est ressentie comme délibérée.

Résultats : pour montrer leur détermination, les manifestations contre les passages de voiture le Chabbate sur la route Bar Ilane qui traverse un quartier ‘haridi ont repris et dans le style dur avec lancers de pierres sur les voitures. Une provocation en retour envers le maire qui, à son tour, promet de briser ces manifestations.
L’incapacité de réfléchir, même quand on commence une cadence dans les conditions les plus favorables que tous les courants lui accordaient, religieux comme ‘hilonim, avec une majorité importante qui lui indiquait qu’il pouvait garder à Jérusalem son caractère dans la paix générale. Pourquoi faire de Jérusalem ce champ de guerre entre Juifs à Jérusalem, après la bataille fraternelle à quelques kilomètres à propos des implantations ? Le but de nos ennemis nous le réalisons nous-même. Bien entendu, le ministre Poraz du parti anti-religieux Chinouï a felicite les manifestants de la parade.
- L’attaque pour la destruction du caractère propre d’Israël continue par l’implantation de la chaîne (arouts) de TV Playboy. Diverses associations de défense de la femme ont fait appel devant la Cour suprême qui avait déjà autorisé, et elles s’appuient sur une loi qui interdit l’exploitation du corps de la femme pour des usages répréhensibles. Le verdict va tomber définitivement ce Jeudi. On s’attend à tout.
- Dans le même niveau du combat moral pour Israël, les Grands marchés (qanione) violent la loi d’interdiction du travail le jour du Chabbate, ce qui leur permet de ne plus embaucher (en Israël !) les Juifs religieux qui respectent le Chabbate. Donc, c’est au nom de la lutte contre la discrimination de l’emploi que l’action est entreprise juridiquement. Or, un milliardaire, religieux et financier du Mafdal, parti sioniste religieux, a 50% de part du Grand marché de Hertslia et n’a pas la majorité pour interdire l’emploi le jour du Chabbate. Jusque là, un problème. Mais il vient de proposer une solution qui fait soulever les kipotes de stupéfaction et fait rire les anti-religieux : autoriser la profanation du chabbate et la discrimination dans le travail mais verser une part des bénéfices en tsédaqa : un bon lien de l’argent, de la religion et de la politique qui scandalise dans les différents courants !

Retournons à l’étude et à son application…

Chabbate chalom
Yehoshua Rahamim

Yerouchalayim


Bulletin de Modia 19 juin 2003 19 Sivane 5763

Noam Liebowitz, 7 ans
assassinée par le Hamas,
organisme pour lequel la France, contre tous, lutte pour que les Etats ne le mettent pas sur la liste des organisations terroristes...
Oï à qui ne veut pas comprendre ces alliances et ce qu'il risque. Les choses sont claires.

Cet organisme redit qu'il demande explicitement l'extermination des Juifs jusqu'au dernier sur la terre d'Israël pour en faire une terre palestinienne et islamiste. Mais Israël n'attend pas l'autorisation des alliés du 'Hamas pour défendre les Juifs.
Respectons son discours en le prenant au sérieux.

L’histoire juive bégaille.
Quand les ennemis Romains attaquaient Jérusalem, les combats ont commencé entre Juifs. Les Romains ont compris que c’était le moment d’attaquer et qu’il n’y aurait pas la force de résistance tant les Juifs étaient pris dans leurs haines et combats internes. L’assaut fut rapide et le Temple fut incendié. On paie encore cher cette erreur.

Quand le Ghetto de Varsovie était menacé par les Allemands qui voulaient le liquider, des groupes de résistance de droite du Bétar et de gauche du Bund ne réussirent pas à se coordonner et luttèrent séparément. Ceux du Bétar furent tous assassinés, quelques uns du Bund échappèrent et construisirent toute l’histoire de la résistance en occultant totalement et délibérément la part des martyrs du Bétar qui n’ont aucune place dans les récits glorieux enseignés en Israël et diffusés par les organismes depuis lors. Seulement cette année, Moché Arends vient de rappeler la vérité et le Président de l’Etat Moché Katsav a repris la nomination des deux camps valeureux. La haine fraternelle n’a aucune limite, même dans les situations les plus dramatiques, même lorsque nous sommes tous ensemble victimes dans la mort.

Nous voyons encore en Israël, le président de Chinouï, ancien des camps de concentration, déverser une haine continue contre les Juifs religieux, bien qu’il ait vu de ses yeux les millions de ces martyrs persécutés et mourir par la haine. Cela n’ouvre pas le cœur vers la fraternité.

En 1948, un mois à peine après la constitution de l’Etat d’Israël par les militants majoritaires de la gauche, Begin arrivait sur le bateau Altaléna avec 900 immigrants et des armes. Ben Gourion refuse que ce courant de droite garde ces armes et, après un ultimatum fait tirer sur le bateau ; dans le combat qui s’ensuit : 16 morts chez les militants de droite et trois parmi les soldats. Premier crime politique un mois après la Déclaration de l’Indépendance, bien avant celui d’un militant de droite Ygal Amir contre le Chef de l’Etat Yits’haq Rabin. Lisez les faits sur ce lien d’un site qui y est consacré :
http://www.etzel.org.il/english/index.html




Il faudrait ajouter l'image des tombes.
C’était en ces mêmes jours de juin (1948-2003). Cette année, en ce jour du 19 juin, un affrontement violent s’est produit entre l’armée qui a envoyé environ 1000 jeunes soldats pour déloger environ 1000 mêmes jeunes israéliens qui étaient venus s’opposer à la destruction et évacuation de l’implantation de Mitspé Yishar.

En prévision de cela, les rabbins de Judée Samarie avaient pris les décisions et déclarations suivantes (qui ne sont pas un psaq halakha) que je résume ainsi :
- les décisions de faire évacuer des Juifs de la terre d’Israël et de donner la terre d'Israel sont immorales et contraires à l’héritage juif.

-         on doit s’y opposer par les voies morales et éducatives. Sans violence.
- les soldats qui en reçoivent les ordres ne doivent pas s’y opposer.
Il était clair qu’ils ont voulu à la fois affirmer le refus absolu, légitimer l’opposition, éviter les confrontations violentes et les manipulations gouvernementales ou des services de renseignements qui ont eu lieu au temps du gouvernement Rabin et qui ont abouti à la catastrophe que l’on sait, et à la campagne d’essai de délégitimation du courant sioniste religieux, nouvelle manipulation. Le prix en avait été  très cher pour tous.
Les leaders civils de Judée Samarie ont été dans le même sens que les rabbins dans leurs consignes en les traduisant en termes d’action :
- opposition totale à ce qu’ils nomment évacuation, démolition, transfert, déportation, etc. des Juifs hors d’une part de la terre d’Israel, d’autant que cela est fait quand c’est le but des ennemis, des terroristes, et pour remettre ce terrain aux ennemis dont le but est déclaré.

-         Opposition non violence mais déterminée.
- décision de reconstruire immédiatement deux nouvelles implantations pour toute implantation supprimée.

On le voit, on est dans une situation explosive mais surtout tragique par le combat que cela instaure entre Juifs.
Ces militants prônent la méthode passive mais déterminée, sans aucune agression contre les soldats.
Sur le terrain, ces rabbins et ces responsables politiques étaient là pour calmer ceux qui perdaient le contrôle de la situation. Et les officiers également.

Les faits inévitables se sont produits : affrontements violents qui ont fait une trentaine de blessés des deux côtés. Une dizaine sont encore soignés à l’hopital.

On dirait que nos responsables ont oublié totalement l’histoire juive, en plus du fait qu’ils se placent totalement en dehors de la tradition juive envers la terre d’Israël dont ils semblent ignorer totalement la signification. Le dessin de Jacky sur Aroutz 7 illustre parfaitement toute la scène. Et ils utilisent les moyens violents de l’Etat (l’armée) contre les Juifs. Jamais on n’a vu une telle masse de soldats en Israël (non pas des policiers) en action : et c’était contre des Juifs. Aujoud’hui.

Les rabbins du mouvement Habad ont pris aussi  position et, avec leur armée morale disciplinée dans la communication, ils ont diffusé partout dans le monde que « le gouvernement Sharon n’a plus de droit moral d’exister ». Cela va très loin. Là, pas de dentelle. Le Rabbi avait parlé de son vivant et ils le suivent comme un seul homme.

Ce qui est encore grave, c’est que tous ces milieux voyaient en Sharon celui qui prônait leur action, était à leur côté. Et ils ressentent ce lâchage comme une… (les termes sont peu flatteurs).

Les ministres du mouvement et parti religieux sioniste Mafdal, représentants traditionnels de ce public de Judée-Samarie disent qu’on ne peut pas s’opposer aux décisions du gouvernement (puisqu’ils sont dedans). Cela va encore entraîner une autre frustration qui risque de se tourner en insatisfaction explosive. Mais les politiciens ne pensent qu’à leur intérêt personnel en priorité. Et leurs tromperies dans les votes à la Knesset ne relèvent pas leur image dans le public qui en a terminé avec ce qu’il pense d’eux et ne réagit même plus à leur égard.

Bref, qui que l’on soit, on ne peut que souffrir de cette politique, de ces événements, de ces dissensions.

-         D’autant que « ce n’est qu’un début ». Car, c’était une sorte de répétition pour chaque camp.

-         Les soldats ont eu le droit de faire valoir la clause de conscience et de demander de ne pas participer à cette intervention, et on obtenu l’accord sans difficulté. Mais cela, non plus n’est pas une victoire car on va se faire s’affronter des jeunes de deux idéologies différentes et créer un clivage catastrophique dans la société.

Cela, alors que nous lisons la paracha Lekh lekha sur l’affaire des explorateurs qui veulent détourner le peuple de la terre d’Israël. Quel bégaiement.

Je vous livre ces faits, le reste serait de l’excitation visuel et tripale et, demain, les journaux épais du Chabbate vont fournir des pages et des pages d’images atroces.
A chacun de réfléchir, de chercher les vrais repères.
Et : ne nous trompons pas d’ennemis, ne faisons pas de nos frères les substituts de ennemis que nous n’osons pas attaquer et réduire au silence parce que nous subissons des pressions internationales qui utilisent tous les arguments, et surtout la flatterie médiatique à laquelle peu de nos politiciens sont capables de résister, surtout en fin de carrière. Et tout ce à quoi ils ont cru ne pèse plus rien alors.
Il semble que l’on ait atteint un point de non retour, dépassé une ligne rouge tant du côté du gouvernement (une première dans toute l’histoire juive), que de la part de ses opposants, tant sur le terrain que sur le plan de la détermination idéologique.
Les jeunes du Bétar et du Héroute étaient allé protester en se rendant sur les tombes de l’Altaléna, on ne les a pas laissé s’approcher. Même les morts sont interdits. La stupidité n’a plus de limite. Au lieu de les laisser se calmer et vider ainsi leur amertume dans le recueillement, on les a excité davantage.

Après ce compte-rendu que j’ai essayé de rendre objectivement, à chacun de réfléchir, prier, agir dans le sens qu’il pense être le bien.

Devant cette boue (bien qu’on soit en plein soleil d’été), après le travail j’ai préféré étudier et vous livrer la première partie de cette étude sur le birkate ha mazone, la bénédiction après le repas :


-         http://www.modia.org/priere/birkatamazon.html

 

et la nouvelle page sur le respect et la fraternité avec des belles photos pour mieux apprécier l’autre.
http://www.modia.org/infos/israel/qehilotes/ahavatqehilot.html


Je vous mets aussi cette triste photo à pleurer de cette enfant victime de tous ces événements et du terrorisme :

C'est vraiment à pleurer: plus de 800 familles comme la sienne ainsi brisées pour toujours autour de nous. Au lieu d’arrêter ce massacre, on continue encore à céder aux terroristes qui n’ont rien donné encore à ce jour, aucune fois sinon des assassinats supplémentaires. Voilà leur vérité et la nôtre.


Le Roi David criait déjà devant ces souffrances et ces arrogances qui laissent écraser les innocents, lisez le psaume 94 vous y trouverez l’aide.

Comme si tout cela n'était pas assez, avant Chabbate, à Jérusalem, la marche des homosexuels et lesbiennes avec des banderoles en ville sur "l'amour sans frontières". Les 'haridim sont furieux et ont lancé une campagne d'affiches "névéla naasta beIsrael" (une abomination a été commise en Israel). Il tempêtent d'autant plus contre le maire, un 'haridi qui a été élu par eux et par les ordres de leurs grands rabbins et qui commet cet acte. Ils ne le ménagent pas dans leurs affiches.

Il a fait répondre systématiquement aux plaintes par un texte qui parle de tolérance mais aucunement de la sainteté de Jérusalem, traitant les plaignants comme des idiots intolérants. Un très mauvais, très très mauvais début. Pourquoi la vie politique transforme t'elle ainsi vite les gens? Ils perdent tout jugement.

Chabbat chalom

Yehoshua Rahamim

Yerouchalayim



- Deux attentats : l’un a coûté  la vie à la petite Noâm Leibowitz, 7 ans mitraillée avec sa famille en voiture. Sa soeur est blessée et son état s’améliore un peu. Le second attentat : un terroriste a fait sauter sa ceinture d’explosifs dans une petite épicerie à l’ouverture. L’épicier est tué. Probablement que la ceinture a explosée en cours de trajet.
Les organisations terroristes sont actuellement sous la direction effective de Arafat. Abbou Mazén travaille en fait pour renforcer l’autorité de Arafat, ne s’y oppose pas. Darlan n’agit pas non plus contre ces organisations mais tente de les regrouper sous l’autorité unique, sans leur enlever leurs armes. C’est aussi la technique de l’Egypte qui ne tente pas d’annuler la lutte contre Israël mais de l’organiser et de la contrôler pour ne pas avoir d’effets négatifs de la part  de ses organisations en Egypte contre le régime. Mais l’Egypte n’empêche nullement depuis des années le passage des armes vers les organisations terroristes palestiniennes de la Bande de Gaza. Elle continue ses émissions anti-sémites virulentes. C’est sa paix signée.
La France agit pour tenter d’empêcher la mise du Hamas sur la liste des organisations terroristes par les autres Etats.

Face à cette situation, Israël semble réussir à faire passer aux US le message que le programme de la feuille de route ne peut pas empêcher la lutte contre le terrorisme. Et donc la lutte immédiate et continue et parallèlement aux éventuelles négociations. Pourquoi les USA acceptent-ils ces arguments subitement alors qu’ils les connaissaient et les refusaient?

Je ne sais mais les analystes commencent à dire que Bush doit progressivement limiter son action dure contre Israël par l’approche de ses élections. En effet, le premier congrès de collecte de fonds a déjà eu lieu et Bush ne peut plus mépriser les organismes puissants de lobbying juif car il veut leur argent pour sa campagne
De plus, des mouvements se développent pour accuser Bush d’avoir menti au peuple et à ses députés sur les renseignements qui auraient dit que l’Iraq avait de l’armement d’extermination massive. Or ce n’était pas exact, il a menti et le processus de mise en cause de Bush commence lentement, comme cela a été le cas envers Nixon puis Clinton.

Le Rav Chlomo Moché Amar, Grand rabbin sépharade d’Israël, semble prendre une place dans les médias pour remettre les pendules à l’heure sur les questions des conversions faciles demandées par les mouvements politiques de gauche en faveur des non-Juifs russes ou des travailleurs étrangers, des footballeurs, etc, et au contraire pour remettre de l’ordre dans la sévérité injuste contre les Juifs éthiopiens qui sont totalement des Juifs et, pour leur réintégration, en ce qui concernent ceux qui auraient été convertis au christianisme et veulent revenir. Il a rappelé les trois critères de la conversion : la circoncision, le miqvé et l’engagement à la pratique des mitsvotes, et c’est ce dernier point qui doit être examiné sur la sincérité du demandeur, sur ses connaissances qui permettent d’y accorder confiance. Quand c’est le cas, il n’y a aucune raison de se montrer sévère.
Aux journalistes qui se sont étonnés qu’il ait prêté serment de fidélité (émounim) à l’Etat d’Israël devant le Président de l’Etat, il a précisé que tous les juges rabbiniques (dayane, dayanim au pluriel) du Ministère des Cultes le font et que la loi (‘hoq) leur permet de juger selon la halakha (léfi hahalakha) et selon leur conscience (léfi hamatspoune). Il n’y a donc pas de conflit.


En France, le système de représentation des musulmans mis en place par le ministre de l’Intérieur dans l’intention d’avoir un interlocuteur et d’intéfgrer dans la conception de la République française les millions de musulmans résidents en France, a abouti à un effet contraire : ce sont les mouvements extrêmistes proches des Frères musulmans qui l’ont emporté dans la grande majorité des circonscriptions. Le recteur de Paris qui était le Président de l’organisme représentatif et qui a la conception proche de celle du gouvernement (avec des imans français, respectant la République et ses conceptions) a été mis totalement en minorité et menace de démissionner. Les articles citent des circonscriptions où son représentant n’a pas recueilli une seule voix « même pas la sienne » dit le journaliste sans humour !

http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3224--324060-,00.html

 

Information

-          A Raanana, en Israel, le 25 juin à 20 heures 30, projection du film de Jacques Tarnero et Philippe Bensoussan « Décriptage » qui analyse avec exemple comment la presse française transforme l’information concernant le Proche-orient. Réservation 052-750664.

-          Des lecteurs m’ont fait part d’une réponse qu’ils ont reçu de la Mairie de Jérusalem concernant la marche de l’homosexualité qui va s’y dérouler. Il est clair que cette réponse qui parle de tolérance (comme les maisons du même nom) ne fait aucune allusion à la dimension du caractère saint très particulier de la ville de Jérusalem à préserver et ne prend pas en considération. Sa réponse pourrait concerner autant Rio de Janeiro.

De nombreux lecteurs de régions très différentes m’écrivent et me disent le même discours : notre situation est de plus en plus intolérable là où ils habitent et ils pensent aussi que leur place dans la vie pour se réaliser est sur la terre d’Israël car ils comprennent que c’est la terre que le Créateur leur a donnée pour y vivre et pour y vivre selon la Torah. Et plus ils étudient, plus ils le ressentent.
MAIS, disent-ils, « nos Rabbins ne nous poussent pas à partir ». L’un même écrit : le Rabbin a dit « quand il faudra partir, je vous le dirai, je sifflerai ». Que faire ?
Réponse : « Vous êtes adulte. Nulle part dans votre vie vous n’avez besoin que le Rabbin soit derrière vous pour vous dire de faire ou de ne pas faire, ni qu’il siffle pour bouger, pour décider de vos emplois ou lieux de vie ou de votre budget, etc. Vous utilisez donc un faux prétexte. De plus, le Rabbin n’a pas besoin de vous dire d’aimer vos enfants, vos parents et votre épouse pour que vous le fassiez, ni d’aimer les autres comme vous-même : c’est l’ordre des choses et la Torah vous l’ordonne, cela suffit. Le Rabbin ne peut que vous l’enseigner ou vous le rappeler, rien de plus. C’est vous qui êtes responsable.
Il vous enseignera aussi la paracha Chelakh Lekha que nous étudions en ce moment où on condamne ceux qui détournent de la terre d’Israël.
C’est donc uniquement une question de courage et de valeurs. Les valeurs passent aussi avant les questions de sécurité.  La Torah nous montre aussi, par l’exemple de cette paracha que, en toute époque, on aura à se décider au milieu des bons ou des mauvais conseillers, étudiez la paracha. Et que celui qui veut être moral ou réaliser le programme de la Torah sera toujours minoritaire, comme dit la chanson de Goldman. Notre tradition nous enseigne « fais-toi un rav », c’est à dire « choisis toi le Rabbin qui concerne ce que tu dois faire ». Et n’utilise pas de faux prétextes.
Bien souvent, des Rabbins ne le disent pas non plus parce qu’ils doivent rester là pour éduquer leur communauté. Autrement ils iraient en Israël pour mieux réaliser la Torah sur la terre où cela nous a été ordonné. Et ils seraient bien plus heureux de vivre sur la terre du Saint.
Enfin, voyez l’exemple du Chla ha qadoche et de nombreux autres : ils ont dû préparer leur départ en cachette même de leurs proches et  communautés car tous voulaient les retenir. Mais, à l’époque où tout était dangereux dans les transports, où les persécuteurs cruels régnaient sur la terre sainte, et sans Agence juive ni retraites, etc. le Chla est parti quand même, et le Rambam, et le Rambave, et le Ramhal. Alors, après l’exemple de ces immenses rabbins, ne dites plus que vous ne le faites pas parce que votre rabbin n’a pas sifflé le départ ;-))

En Israël:
Paracha Chéla'h lékha: non à la médisance contre la terre d'Israël
http://www.modia.org/tora/bamidbar/chelah.html

Hors d' Israël: Paracha Béaâlotékha: la confiance
http://www.modia.org/tora/bamidbar/behaalotekha.html

-          Alyah avec Mr Rony Akrich :

- 19 juin  a Nice cours et programme alya « bat-tsion » contacter Caroline au 0619893096 ou Stephanie au 0616125646.

- 20 et 21 juin a Marseille Shabat, cours et programme « Bat-Tsion » contacter Viviane ou Fabienne au 0491812201.

- 22 juin toute la journée a porte de Versailles « 12heures pour l’amitié France-Israel » Bat-Tsion sera au stand de l’agence juive pour vous y recevoir et vous informer.

- La semaine du 23 au 27 juin Mr Rony Akrich sera dans les bureaux de l’agence juive :   port.0666836915, tel. 0144152314, fax. 0144152307.

- 25 juin a partir de 21h30 vous pourrez rencontrer Mr Rony Akrich sur rendez vous
( 0666836915 ) a Henri Murger Paris 19eme.

- 26 juin a 20h30 cours dans la synagogue du Rav Zini  218-220 rue du fgb st honore Paris 8eme

- Il est possible qu’un Shabat plein ait lieu le 28 juin au Flatotel Paris 15eme. Veuillez vous renseigner aux numéros inscrits plus haut.

- 29 juin journée spéciale « Bat-tsion » a la campagne pour le groupe d’alya. Contacter Emmanuelle au 0662274304. 

Chabbate chalom
Yehoshua Rahamim

Yerouchalayim


Enterrement de Noam Liebowitz, zal, mitraillée par un terroriste venue de l'agglomération arabe proche en étant passé par la conduite d'eau sous la barrière de séparation, solution de la gauche qui s'avère également inefficace.

Voilà comment Yahoo rend compte: ce ne sont pas les Arabes palestiniens, cela vient de loin. Désinformation?

Je préfère ne pas vous relater les scandales dans notre société. Construisons positivement en nous formant: bâtissez votre programme sur Modia.
Une nouvelle entrée pour votre étude: cette page catalogue visuel

http://www.modia.org/galerie/mefoto.html

Nous continuons aussi à étudier la fraternité et à la développer par des exercices pratiques:

http://www.modia.org/infos/israel/qehilotes/ahavatqehilot.html

Bulletin de Modia 18 juin 2003
Je vous adresse ce mail separement, sans nouvelles politiques. Pour vous associer a la priere pour Israel.
Nous avons des ennemis nombreux et de nombreux amis qui veulent nous aider a abandonner notre heritage.
Nous avons surtout une deficience dans le systeme educatif public enorme.
Cela est connu et chacun essaie de traiter le probleme comme il peut.

Je vous parle d'autre chose : la necessite de prier pour Israel pour une destruction morale de l'interieur de notre pays que nous organisons nous-memes :
- des responsables des municipalites recoivent des amendes pour rembourser le budget municipal qu'ils ont utilise pour leur besoin alors que les caisses sont deficitaires. Ils repondent ce soir sur les ondes pour se deculpabiliser qu'ils ne font rien d'autre que ce que l'on fait aux echelons superieurs.
- le Grand Rabbin d'Israel Amar proteste contre la discrimination que l'on fait contre les Juifs originaires d'Ethiopie dans le systeme scolaire, dans l'armee et dans la societe.
- on tente d'etablir en Israel des casinos qui ne feraient qu'appauvrir la population ne trouvant pas les ressources par le travail. Et la detruirait moralement. Sous le pretexte que cela rapporterait de l'argent a l'Etat. Pourquoi n'ouvrirait-on pas alors des maisons de prostitution pour renflouer le budget ? On y viendra.

- Jerusalem etait jusqu'ici preservee, comme ville sainte, des exces qui eclatent parfois a Tel Aviv a l'instar de villes d'autres pays. Il s'y est deroule deja, a Tel Aviv, le carnaval de l'homosexualite, parade exhibitionniste denommee la marche de l'orgueil et de l'amour sans frontieres. Il est clair qu'il ne s'agit nullement des droits des minorites mais d'une parade exhibitionniste ; et c'est de cette unique dimension que nous parlons. La question de la dignite des homosexuels et de l'attitude des la societe envers eux n'est pas le probleme.
Ce carnaval aura lieu le 20 juin.
Il s'agit ici d'une atteinte portee au caractere particulier et seculaire de Jerusalem. Que cela se deroule a Tel-Aviv, c'est une question qui les regarde. Mais Jerusalem, est consideree a juste titre par le monde entier comme une presence de la saintete, que beaucoup de peuples reverent, et meme de religions pour cela. Y faire derouler ce spectacle n'est pas de l'ordre de la provocation, c'est un viol de ce que represente cette ville en tous ses siecles.
Si nous allions faire cela dans une ville sainte musulmane, alors tous les mouvements des droits de l'homme s'y opposeraient scandalises a juste titre. Mais, detruire le juda?sme et le peuple juif est une tache a laquelle se delectent certains juifs.

Notre protestation est uniquement dans ce cadre et non liee a d'autres considerations ou groupements. Que, par honnetete, cela soit clair. Il s'agit uniquement du respect du caractere particulier de Jerusalem.
Ce scandale va se derouler le 20 juin.

Je vous propose de reflechir a quelle action vous semble pertinente pour vous et pour freiner cette degradation rapide:
- reflechir a ce probleme. Et comment ameliorer.
- prier pour que cette profanation de Jerusalem ne se fasse pas. Lisez le psaume 78 et faites une chaine pour que beaucoup lisent ce psaume 78.
- intervenir aupres de la municipalite de Jerusalem et du cabinet du maire (lichkate roch ha iriya) pour exprimer votre avis:
Site de la municipalite :
http://www.jerusalem.muni.il/jer_main/f1_main.asp?lng=2
- ecrire au maire Uri Lupolianski dont voici le mail : mayor@jerusalem.muni.il
- lui telephoner : 972 2 6297987 ou 02- 6297987 ou lui faxer 972 2 6296407 ou 02- 6296407
Voici sa presentation pour le connaitre avant de s'adresser a lui :
Uri Lupolianski was elected as a Jerusalem City Council member in 1989. He has held the positions of lead Deputy Mayor, Chairperson of the Planning and Building committee and was responsible for the Family Services and Community Portfolio. Additionally, he is a member of the National Building and Planning Committee and the Committee for the Development of Holy Places.
In 1976, he established the Yad Sarah organization in memory of his grandmother, who died in the Holocaust, which lends out medial equipment and supplies a variety of services to the sick, elderly and lonely. Today, Yad Sarah has some 6,000 volunteers working out of 96 branches countrywide, serving Jews, Muslims, Christians and Druse alike.
For his work with Yad Sarah, Mr. Lupolianski has received numerous awards and prizes, including the Israel Prize; the Presidents Volunteer Prize; the Knesset Speaker's Award and the Kaplan Prize for Efficiency.
Born in Haifa, in 1951, Mr. Lupolianski studied at the Yavne School in Haifa and afterwards at Yeshivat Hanegev. He served in the Israeli Defense Forces and worked as a teacher in a religious school in Jerusalem before establishing Yad Sarah.
Mr. Lupolianski is married with 12 children and six grandchildren.

- Autres initiatives selon vos capacites.

Si je t'oublie, Jerusalem, que ma main se desseche, dit on dans tous les mariages depuis des siecles.

Yehoshua Rahamim
Yerouchalayim


Bulletin de Modia 16 juin 2003 après-midi
Suite à l’exigence d’une demande réglementaire de députés, Sharon a dû se présenter devant la Knesset pour présenter sa position sur la feuille de route et y entendre les réaction et le vote.
Auparavant il était passé devant le Comité central très mouvementé face à lui. Limor Livnate, ministre de l’Education a demandé qu’il presente devant eux son discours, il a refusé (son attitude constante et incompréhensible de mépris direct envers son parti). Sharon a demandé que le parti vote pour lui à la Knesset mais n’a pas exigé la discipline de parti.
A la Knesset, Sharon a prononcé son discours en parlant de sa décision à vaincre le terrorisme et à ne pas céder tant qu’il ne cessera pas, et ne consacrant qu’une minute à la fin à la feuille de route. Il a déclaré ceci :
 « elle est un cadre (misguéréte) que je n’ai pas l’intention d’amener devant la Knesset. Qquand il y aura des accords qui seront nombreux et difficiles, je les présenterai à la Knesset. Merci ». Fin du discours.
Sans aucun doute, Sharon pense que cette attitude brutale et méprisante lui construit une image de leader.
La dirigeante de l’opposition, Yits’hiq, son ancienne ministre, a prononcé un discours rappelant son adhésion au programme de Sharon que lui seul peut réaliser tandis que l’opposition n’aurait pas pu. Après cette adhésion à celui qu’elle voit comme le véritable leader des positions de l’opposition, elle a dû quand même se distancier un peu et a déclaré que, en dehors de cela, il n’y a aucune direction (kivoune), ni aucune âme (néchama) dans son programme et qu’en sont absents aussi bien les pauvres, les vieux, les enfants, les arabes que les religieux ‘haridim, rien n’y est, et tout cela c’est toi, dit-elle (zé chélkha) de même que le niveau économique le plus bas que l’on ait jamais eu.
Elle a terminé en rappelant ce qu’elle dit à ses amis que seul Sharon pourra apporter la paix.
Ce qui veut dire le type de paix que souhaite la gauche.
En fait, Sharon est le véritable leader de l’opposition, et Yits’hiq s’est mise à genoux devant lui pour lui faire obédience.

On attend le vote de la Knesset.
Résultats du vote : 57 pour la déclaration de Sharon, 42 contre. Donc 99 présents sur 120. Une vingtaine se sont retirés pour ne pas voter.
Le plus surprenant est que les piliers de l’opposition de droite dans le gouvernement comme le Mafdal ont voté pour et aucun contre. Et même les droites extrémistes comme le parti de l’Unité nationale (Ha yé’houd ha léoumi) se sont absentés et l’un, Tsvi Haendel a voté pour !

Donc, la position virulente qu’ils ont contre la feuille de route est une comédie publique mais leurs actes ne suivent pas leurs paroles quand Sharon les met en position de choisir entre leur poste et leurs principes et paroles. Voilà qui va entraîner encore un plus grand dégoût et découragement dans le public face à la duplicité des ministres et des politiciens. On pensait que cela concernait la gauche et le centre, le marais comme on dit en France. Voici   que l’on découvre que cela touche aussi la droite qui semblait le dernier pilier idéologique.

De son point de vue, Sharon a donc eu raison et a gagné, les connaissant bien, quand il a dit qu’il ne présentait pas la feuille de route devant la Knesset alors que c’était l’objet. Et qu’il le ferait plus tard : il leur a donné un prétexte non honnête pour aller contre leurs propres positions.
Sharon les a fait s’allonger politiquement et moralement. Pour celui qui voit la politique comme un jeu sans s’occuper des valeurs, il a gagné magistralement dans sa méthode de  jouer avec les procédures et de n’en faire qu’à sa tête.
Il peut maintenant continuer en beaucoup plus grande liberté dans son programme. Les signataires de la demande de comparution de Sharon ne s’attendaient probablement pas à cela. A moins qu’ils aient fait ce calcul, beaucoup moins innocents que nous. Ce qui expliquerait la séance tellement calme de la Knesset…
A chacun de réfléchir sur tout cela.



(Le Hamas confirme exactement ce que je disais de ses positions dans le bulletin précédent).


Bulletin de Modia 16 juin 2003

ETUDE d’abord.

Hors d’Israel, la paracha Béaalotekha sur l’éducation, de multiples enseignements.

http://www.modia.org/tora/bamidbar/behaalotekha.html

En Israel, la paracha Chéla’h lékha sur l’interdiction de détourner les Juifs d’aller vivre en Erets Israël. Un enseignement que beaucoup dans le monde vont devoir méditer. Car c’est la Torah. Ce n’est pas seulement l’interdiction de la médisance. Ou, plutôt, c’est cela la véritable médisance.
http://www.modia.org/tora/bamidbar/chelah.html

En raison de ce thème qui nous enseigne l’amour de la terre d’Israël (ce n’est pas de la politique, c’est la Torah qui dit : envoie les) je vous donne une nouvelle page de photos d’amour de Jérusalem.
http://www.modia.org/jerusalem/maison/maison7.html

Avez-vous vu les photos symboles juifs au cours des ans ?
http://www.modia.org/infos/israel/photoprix.html

NOUVELLES

Pas facile, mais il le faut, de trier dans l’avalanche des nouvelles et des commentaires dans lesquels on s’efforce de nous faire perdre notre boussole pour se servir de nous comme des marionnettes. Et pour essayer de garder l’axe de la Torah. Un essai.
1.

- les tirs de missiles contre les agglomérations continuent, également contre les soldats et contre les civils et contre les automobilistes. Donc, tout le festival dont nous avons été les spectateurs est un cirque qui sert les carrières de ces messieurs qui préparent leur place dans l’histoire. Mais ils le disent clairement et Sharon le répéte :  rien ne le fera dévier de la réalisation de la feuille de route.
- Il ne faut donc pas perdre devue l’axe : quand Sharon répète depuis des années bientôt (après Barak et les autres) : « je vais vous apporter la paix et la sécurité », cela veut dire clairement « je ne vais pas garder la terre d’Israel » car, sinon, il le dirait : « je vais garder la terre d’Israel et apporter avec la paix et la sécurité ». Il est important de voir que la terre est bradée, et le reste peut-être. C’est le programme et il répète qu’il y est déterminé, qu’il l’a dit et redit et qu’il le réalisera.
- On peut dire aussi qu’il est clair qu’il ne le réalisera pas. (Comment? je ne le sais pas). Car imaginons que vous ayez un conflit important avec des voisins et votre avocat vous dit: "je vais diviser votre appartement et je vous apporterai enfin la paix et la sécurité", vous diriez "mais ça ne va pas dans la tête de ce monsieur. J’ai cette maison depuis des siècles et, simplement parce que ce voisin menace de me tuer et de m’expulser, je vais lui donner ma maison !". C’est la situation présente. A force de rabacher les slogans mensongers de "paix et sécurité" (on a dépassé les 800 Juifs assassinés avec ces plans de folie) , on finirait par oublier l’essentiel.
Et cela ne se réalisera pas car le plan de la terre d’Israël remise au peuple juif n’est pas dans les mains de Mr X ou Y pour lequel les sondages se prononceraient ou les élections décideraient, c’est l’héritage et le fonctionnement même de vie placé dans nos textes  reçus. Alors ni Sharon ni Bush ne changeront cette histoire. Il importe quand même de remettre les pendules à l’heure.
Et Ribbi Aqiva a abandonné le chef, victorieux momentanément, Bar Korba quand il a entendu un jour celui-ci dire : JE vous apporterai la paix et la victoire. Car le peuple juif a Le Créateur et des serviteurs de la Torah pour le diriger et non pas des conquistadors qui se promeuvent.
- Les pressions égyptiennes sont fortes sur le Hamas pour faire cesser les attentats et on s’orienterait vers une déclaration prochaine où le Hamas accepterait l’arrêt des attentats en « Israël » (selon leurs termes) mais non en Judée Samarie ni sur la Bande de Gaza, et à condition que le Hamas garde ses armes, qu’Israël libère les prisonniers (terroristes) et se retire des territoires. Autrement dit une capitulation d’Israël, une nouvelle remise en force des Paalestiniens et mouvements terroristes. On peut s’attendre à tout dans l’acception du côté israélien à condition qu’on donne des formes à l’accord permettant de camoufler la défaite israélienne, sur la base de l’expérience.
- Les députés à la Knesset ont réuni le nombre de signatures obligeant à un débat à la Knesset sur la feuille de route en présence de Sharon qui devra y faire une déclaration suivie d’un vote. Des députés Likoud demandent la liberté de vote. Leur sera-t’elle accordée par le parti ?
- Ben Eliezer se présenterait contre Peres comme chef temporaire du Parti pendant un an. Des membres essaient de faire passer un réglement interdisant à l'élu de se représenter ensuite pour qu'il n'utilise pas cette période pour sa promotion personnelle.

2.
Dans ce cadre essentiel, Bush et Sharon essayent de remettre sur pied la feuille de route.
Mais

-         le modèle de Bush (ordre en Iraq puis au Proche Orient) bat de l’aile sérieusement en Iraq car il n’a toujours pas trouvé d’armement pris comme cause de la guerre et aux USA même on soulève de plus en plus l’idée de mensonges utilitaires. Cela sent les scandales de Nixon. Car, également, les révoltes ne sont pas matées et Bush appelle « terroristes » les résistants à son invasion et en a liquidé une centaine cette dernière semaine alors qu’il demande à Israël la mesure.
- l’objectif de tout cela est clairement commercial : la solution pour notre coin de terre est de proposer maintenant un super centre commercial libre et commun pour la région situé en Jordanie près d’Israel. Voilà le programme de la fraternite : l’argent de certains investisseurs. Déjà Péres avait fondé son marché commun économique sur une première réalisation d’un super-casino commun et les pays arabes avaient explosé contre l’idée en disant : voilà bien les Juifs qui veulent pervertir le monde arabe et nous dominer par l’argent. Dès que ces gouvernants montrent qu’ils n’ont pas le projet de la Torah, tout s’écroule, après une apparente victoire militaire ou médiatique, nous l’avons vu 20 fois.
- les analystes parlent certes des plans et tentatives de médiation, mais ils disent tous que derrière cela et tous ces mots, Darlan ne fait rien, n’a rien fait et n’a pas de plan effectif, sinon celui réel de  gagner du temps. Abou Mazen a disparu dans une clinique d’ophtalmologie en Jordanie et Arafat jubile en montrant que c’est bien lui qui gouverne. Et on est impuissant (parce qu’on le veut bien) devant Arafat. Il exhibe notre impuissance à son égard. Et, comme Barak et Clinton et tous les autres l’ont dit (sauf son ami Peres qui persévère toujours pour "faire avec nos ennemis car on n’aurait pas le choix"), tous disent qu’il ment en chaque parole faite pour plaire à l’occident et que ses actes sont pour le terrorisme.
- Mais, terrorisme ou pas, tous sont pour la suppression de l’existence d’Israël et la réalisation de l’avancée dans la feuille de route comme une phase tactique dans la stratégie commune. Leur désaccord est sur la tactique.
- Si bien que, même les mots de Mofaz disant que nous avons la légitimisation des USA envers AL Qaida pour agir contre le Hamas, ne sont pas le vrai probleme qui est la non légitimité d’Israel pour les Palestiniens.
- Dans ce contexte, nous allons pour la dixième fois évacuer Bethléem, d’autres villes et Gaza pour les leur remettre à nouveau, qu'ils puissent se réorganiser et devenir encore plus forts. Et on y retournera. Mais le seul problème c’est qu’il y a aura eu encore 10, 50 , 100 tués israéliens. Mais, vraiment, ce sont « des chiffres » qui semblent ne déranger aucunement la ligne politico-médiatique de nos dirigeants.  

3.

Revenons à la vérité des valeurs :

- Scandale : on s’occupe à essayer d’ouvrir des casinos legalisés en Israël, voilà ce qu’ils ont de mieux à faire, pour encore démolir l’héritage moral de notre peuple. Argument: cela apportera de l’argent à l’Etat car nous avons une équipe de nouveaux dirigeants pour qui l’argent à l’américaine est la valeur.
- Le Grand Rabbin sépharade d’Israël, Moché Amar,  a pris position publique et devant le Président de l’Etat, justement en sens contraire de tout ce courant. Bravo. Il proteste contre la discrimination (aflaya) qui s’exerce contre les Juifs originaires d’Ethiopie tant dans le système éducatif, que dans l’armée et dans la société. Il fallait oser le dire. Pour améliorer et construire. Il a dit qu’il donnait voix à leur souffrance, eux qui sont une communauté qui se distingue par sa délicatesse, adinoute. J’ajoute et par sa tsénioute, sa pudeur dans l’habillement, ce qui est mal vu également.
- Le parti Chinouï anti religieux continue à sévir dans sa ligne. Il part en guerre contre une tentative du Trésor de réajuster le coup dur porté aux couches défavorisées par la réduction considérable des allocations familiales en soi et pour les familles nombreuses. Le projet est de les indexer sur les revenus, inversement aux fortunes. Le parti Chinouï se dit le défenseur des gens qui ont de l’argent et n’ont pas à payer ainsi pour ceux qui n’en ont pas. Voilà l’idéologie de gauche qui dérape complètement, de anti-religieuse elle devient anti pauvres. Quand on perd l’axe de ce qui meut le peuple juif, tout devient possible.
- Des yeshivotes sont sur le point de fermer devant les coupes sombres dans leurs subventions. Au Makhone Méïr de Jérusalem, bien connu de la population francophone et française, une yeshiva sioniste et insérée dans la vie israélienne, le budget a été coupé des deux tiers et les enseignants n’ont pas reçu de salaire depuis des mois et la yeshiva ferme pour tenter d’aller recruter des fonds. Une cause à aider internationalement dans notre peuple. http://www.machonmeir.org/
- Lire l'article original du journal de gauche Haaretz sur la démocratie dans les implantations de Judée Samarie.
- Peres vient, par contre, d’être confirmé dans les fonds colossaux qu’il cumule avec  son bureau d’ancien haut ministre alors qu’il n’exerce plus ce poste. Scandale. En raison de "sa position internationale". N’importe qui peut jouer de ces argument inadmissibles à l’heure où les besoins vitaux de beaucoup sont coupés. Le régime sert les cadres, comme dans l'URSS bolchevique dont la structure de notre pays a encore les caractéristiques de base derrière l'apparent libéralisme. En fait, ce sont les familles des cadres anciens qui continuent à se répartir les différents partis qui gouvernent alternativement. Lucidité. Combien de olim venus en adultes comptez vous dans ce système en dehors des olim soviétiques qui ont pu compter sur la masse de leurs électeurs? Alors les olim Ethiopiens noirs!! Il y a encore beaucoup à améliorer mais seulement en étant ici.
- Nouveautés pour la alyah sur http://www.bat-tsion.com
et sur http://www.francophones.org.il
- Un avis de recherche en France:
MORDEHAI GHOZLAN, 21 ans , environ 1,70 m, yeux marrons a disparu , le Mercredi 28 Mai, avec son VTT gris (avec une grosse chaine de plastique bleue) Si l'avez apercu depuis, veuillez nous contacter au plus vite au : 04.91.45.39.61
04.91.78.93.36
06.09.16.28.05
- A voir absolument:
http://www.conceptwizard.com/pipeline_of_hatred.html

Yehoshua Rahamim

Yerouchalayim


 

Bulletin de Modia 12 juin 2003
La position du Rav Chélomo Aviner sur la feuille de route: ici en hébreu; ici en français.
Protestations américaines contre l'hypocrisie de Bush envers le terrorisme dont souffre Israël: ici.
Attentat à Jérusalem : 23 tués, 100 blessés dont 8 en état très grave et 4 en état grave. Il a eu lieu sur la ligne 14 devant le Biniane Klal, rue Yafo. Le terroriste était déguisé en ‘haridi. Il a répondu à la consigne du Hamas : tuer les Juifs jusqu’au dernier et jusqu’à leur disparition de la terre palestinienne. Ce qu’avait dit aussi l’iman de Rome en Italie.


"Le" titre de Maariv en 1e page: 987 jours, 804 assassinés. Sans commentaire, tout le monde comprend: c'est le résultat d'Oslo et de ses promoteurs et partisans. Voilà ce que dit un journal national et non pas un journal de parti.


Analyse des commentateurs
Le public palestinien est avec le Hamas qui a comme position:

- la terre d'Israel est palestinienne et islamique et il faut la reprendre jusqu'à la disparition du dernier juif.
- Abou Mazen est une marionnette des Israéliens et des Américains. Il ne peut rien faire sans l'autorisation d'Arafat. et Arafat ne peut rien faire car il est bloqué, et il ne veut rien faire car l'autorité va vers le Hamas et il ne veut pas aller vers une guerre fraternelle.
- Israel ne veut pas céder la terre et a deux camps extremistes, celui de la droite qui ne cédera rien et celui qui veut céder mais n'a pas la majorité dans le public israélien.
En conséquence, la solution est ce que choisit actuellement Sharon: attendre de voir s'il y aura une guerre entre palestiniens, attendre de voir si les Américains vont donner à Abou Mazen la force de s'imposer au Hamas, ce serait alors une guerre à l'Iraquienne sur le terrain en Israël (on ne voit pas comment le gouvernement israélien pourrait accepter cela, ni comment Abou Mazen pourrait devenir ainsi une arme américaine contre son peuple).
Ma tentative de conclusion:
La solution probable sera que les Américains renouvellent leur initiative comme à Aqaba mais cette fois chez eux pour démontrer à Sharon que la seule solution est qu'il cède beaucoup plus vite. Mais on arrivera alors à ce qui a commencé à Aqaba: un éclat entre Sharon et Bush car Bush a la psychologie que l'on doit céder aux Américains et Sharon ne peut céder sur la sécurité d'Israël. Donc une crise inévitable.
L'erreur a été celle de Bush qui a imaginé en cow-boy tel qu'il se comporte dans le monde que cela peut réussir dans la confrontation peuple juif-islamistes sur le terrain d'Israël.
De plus, Bush est un chrétien fondamentaliste très engagé qui pense qu'Israël est important mais que les Juifs devront céder la place à l'idéologie chrétienne.Donc son soutien à Israël est réel mais conditionnel et il y a derrière une lutte où les Juifs ne céderont pas. Et Bush s'est avancé vers une confrontation.
On arrive alors à la réalité du conflit: elle n'est pas (erreur de la gauche pacifiste appuyée par l'Europe) d'aller vers la paix en cédant car ce ne sont pas les données réalistes sur le terrain, Oslo a montré l'erreur de cette approche qui refuse de prendre en considération la lutte de deux cultures ou religions, du génie de deux peuples dans leur identité. On peut regretter que ce soit ce problème mais on ne peut modifier la réalité. Et le problème palestinien est une arme contre Israël qui, aux yeux des arabes et musulmans représente la face avancée de l'occident chrétien qui doit céder devant l'islam dans son expansion mondiale.
Ne pas regarder cette réalité est être en dehors de la réalité mondiale actuelle, ne pas comprendre ce qui se passe en Europe ou aux USA dans l'avancée de l'Islam. Et quand ces Européens ou Américains veulent faire d'Israël un bouc émissaire pour se camoufler leur problème, il ne font que retarder la prise de conscience et l'éventuelle trouvaille de solutions. Un attentat à Jérusalem, à New York ou contre des synagogues en Europe est le même problème.

En ce qui concerne Israël, quelle est alors la solution?
1. Voir cet état des lieux réaliste.

2. Certainement pas simplement une réponse à des terroristes (en cela Peres et Chalom Akhchav et les gauchistes ont raison qu'il faut aller plus loin).
3. Mais ils ont tort en ne proposant que la capitulation et de "prendre cette chance pour voir" car l'objectif de la partie adverse n'est pas la coexistence, et sans terre il n'y a plus d'existence possible sinon de repartir et de retourner vers la Shoa dont nous savons que les peuples européens sont capables, à la suite de bien d'autres.
4. Ils ne vont pas assez loin. En fait, la situation actuelle est exactement celle qui s'est produite de multiples fois dans l'histoire où des conflits locaux et un impérialisme régional ou mondial demandait la solution par la disparition culturelle et identitaire des Juifs. Nous avons les actes répétés de ces situations. Des dossiers historiques précis analysés par nos Sages.
5. Nous y voyons qu'il y a eu chaque fois trois réactions différentes pour le peuple juif: une qui a amené le désastre était la tentation pacifiste par assimilation qui n'amène que l'esclavage puis l'extermination, une qui est la guerre fraternelle entre les camps divergents et les ennemis viennent remettre de l'ordre et on retombe dans le cas précédent, la troisième solution est analysée historiquement et elle réussit:
6. C'est situer le problème dans un conflit beaucoup plus grand, celui de la fraternité humaine qui a commencé par un projet initial puis l'erreur de Caïn et Abel, les dispersions des peuples, leurs rivalités, l'impérialisme continu et actuel avec le modéle égyptien. Et l'intervention du Créateur qui redonne les règles de bonheur et fraternité (Sinaï et Torah et terre d'Israël et Temple) où le peuple d'Israël n'aura que son rôle de Cohen comme laboratoire de la sainteté, de la justice, de la fraternité, mais d'abord en assumant et connaissant notre identité qui est celle de ce programme. Alors, nous avons les preuves historiques répétées que nous atteignons la paix et que les ennemis s'éloigent et nous respectent, et que la paix s'étend sur eux également.

7. Notre responsabilité est donc grande. Non seulement dans l'analyse exacte mais aussi dans l'engagement personnel. C'est une voie très modérée, celle que la Rambam appelle "la voie du milieu". Et nous avons, encore une fois, les preuves historiques répétées que refuser de voir ce problème global n'aboutit qu'à des catastrophes, la répétion des guerres et des impérialismes idéologiques. Tout cela est entre nos mains.
Mais, attention il ne s'agit pas d'attendre que le Messie débarque comme un parachutiste que l'on demanderait dans les prières.
Il ne s'agit pas non plus de voir le judaïsme comme une "spiritualité intemporelle qui se vit partout en communauté". Le plan de paix que nous avons reçu se joue en un endroit précis de la terre. Et, si nous ne voulons pas le voir, le Ciel nous le rappelle par les conflits qui s'y produisent.
Assumons et ne disons pas: "oui, mais je suis tellement tranquille ailleurs, tous comptes faits, je ne souffre pas tellement de l'antisémitisme, débrouillez vous là-bas, on vous soutient, on prie pour vous, on est solidaire, on viendra peut-être vous voir, quand on décidera de passer nos vacances en Israël quand la paix sera revenue".
Lisons les mots de la Torah avec sérieux, au présent.
L'histoire ne laissera jamais les Juifs s'en détourner. Mais le prix payé est trop lourd, on le voit. Soyons vraiment solidaires, ici . Vous voyez bien que votre qualité manque à Israël.
Une analyse réaliste

Restons forts, voilà des siècles que nous sommes combattus à cause de la Torah et nous continuons.
Dans cette ligne, je viens de placer une galerie de photos (intitulées Prix Modia des photos symboles des qualités du judaïsme) :
http://www.modia.org/infos/israel/photoprix.html

-----------------------------------------------------------
http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/302079.html

Selon cet article qui donne le compte-rendu des négociations entre Bush , les Israéliens et les Palestiniens, Bush a choisi son camp : « les bons Palestiniens, ce bon garçon de Darlan ». Sharon a essayé de résister puis s’est incliné.
Cela nous permet de mieux comprendre la suite actuelle : les Israéliens ont vu qu’ils n’avaient rien à attendre de bon, on leur demande l’immobilisme, on ne fait pas pression sur la structure nouvelle pour l’arrêt du terrorisme, Israel est sacrifié. Cela était évident par la formule même.
Depuis, rien n’a été fait par l’équipe palestinienne contre le terrorisme sinon de demander à Israël d’attendre.
L’action contre Rantisi, chef terroriste de Hamas, dans ce contexte a irrité Bush, surtout que l’opération a échoué.
Israël a été surprise de la réaction américaine qui n’est pourtant que la suite logique face à un interlocuteur qui s’est allongé avant même le combat de boxe.
Pris aussi dans le désastre qu’il cause contre les implantations, Sharon tente de montrer sa force indépendante et il déclare comme ses ministres supporters : rien ni personne ne nous fera baisser les bras contre le terrorisme.
Peres, évidemment, est furieux et demande du hipouk, de la retenue contre les Palestiniens.
Rantisi lui donne la réponse palestinienne mais Peres est sourd à tous leurs discours : « nous devons tuer jusqu’au dernier juif qui est sur la terre palestinienne ». Peres déclare qu’il faut continuer le dialogue !
Des missiles sont encore envoyés sur les villes israéliennes et à Sdérote, mais de cela le monde n’a rien à faire. Seule la mort éventuelle d’un terroriste qui tue les Juifs leur semble choquante. Tous les autres terroristes sont méchants sauf ceux-là.

Le plan de Sharon contre les habitations juives en Judée Samarie prend un temps de retard qu’il n’avait pas prévu car ces habitants ont demandé à la Cour Suprême de droit de lui faire entendre leurs arguments , ce qui leur a été accordé, ce que l’on appelle chimoua.

Encore un cas d’assassinat d’épouse juive mariée avec un Arabe.
Des parents arabes israéliens viennent de donner le nom de Sadaam Hussein à leur nouveau fils en admiration et pour manifester la souffrance du peuple palestinien. Le nom avait été refusé en raison de la loi qui permet d’interdire les noms outrageants. Poraz le ministre de l’Intérieur du parti Chinoui vient évidemment de l’accepter. Il s’est fait remarquer aussi en donnant en vitesse la nationalité israélienne à des footballeurs étrangers disant qu’ils apportent à Israël alors qu’ il est contre la nationalité israélienne accordée aux Juifs éthiopiens qui avaient été contraints de se convertir au christianisme et reviennent après une régularisation de conversion. On n’a pas fini d’en voir avec les anti-religieux. Belin, l’ange de Peres pour les accords d’Oslo, veut accorder une conversion… laïque à ceux qui le désirent et accordée par moadone, un club, qu’il estime aussi valable que les rabbins chargés de la halakha. Si encore cela était humoristique, mais non c’est très sérieux.

On a affaire aussi à d’autres amis américains ambigus. Les chrétiens fondamentalistes redoublent en ce moment de missionnarisme et d’activités pro-israélienne financières :
http://www.jpost.com/servlet/Satellite?pagename=JPost/A/JPArticle/ShowFull&cid=1055125441282

Pour montrer à 80 secteurs pauvres israéliens qu’il y a des chrétiens qui les aident. Parfois l’aide y est plus grande que les allocations gouvernementales. Cela serait apparemment bien et généreux si le but n’était pas notre destruction ; en effet, dans la droiture de leur foi, ils croient que les Juifs doivent se convertir au christianisme pour que se fasse le retour de leur messie et il faut donc travailler les Juifs et les valider puis les convertir. D’où leur soutien à Israël où parfois ils sont les seuls, ce qui leur donne encore plus de pouvoir dans l’action.
La honte est que des organismes juifs se prêtent à ces manœuvres souriantes. Elles ne visent qu’une autre Shoa, celle de l’identité juive. Le Rav Chlomo Aviner a écrit régulièrement contre ces initiatives. Mais nos gouvernants qui n’ont rien à faire de l’identité juive, acceptent les dollars et sont ravis d’avoir une nouvelle scène internationale où ils peuvent parler sous les applaudissements. Le ministre Zévouloune Orlev du Mafdal déclare : une société qui envoie ses pauvres à la soupe populaire devrait avoir honte.

Je vous rappelle la tsedaqa proposée justement par Modia pour un restaurant du cœur qui les héberge aussi à Jerusalem pour des  nécessiteux de tous types. Aidez-le. Envoyez vos dons à : Haim Cohen "Linate hahéssed" (cela veut dire hébergement de bonté, nom de l'association israélienne déclarée), son adresse est : 1 Rehov Oneg Chabate, Jerusalem. Tel. 02-6262743, directeur-fondateur, Haim Cohen.
Compte bancaire: 049. 665355 Agence 184. Banque Poalei Agoudate Israel.
Rehov Mea Chearim.
Cette association est déclarée sous le numéro 58-037-242-3 le 3-03-2001. Son but dans les statuts est "donner de la nourriture et le coucher aux nécessiteux". J'ai tout vérifié et je suis cette opération.
Si vous préférez m’envoyer le chèque rédigé à leur nom, je le transmettrai. Mon adresse : Rav Dipour, 5 alef/14 Alroi. 92108 Jérusalem. Soyez très généreux, c’est nous qui devons aider ces pauvres et non pas les missionnaires. Excusez-moi : pas des petits chèques qui coûtent plus en frais de transferts que la somme !

Voyez la page http://www.modia.org/tora/vayiqra/tuaimeras.html#aide à ce sujet.


Le Secrétaire Général du mouvement Chalom Akhchav
vient de démissionner ou est démissionné car il vient de publier dans la presse une longue lettre contre le mouvement disant que c’est un groupe élitiste, uniquement ashkénaze, financé uniquement par les USA, occupé de sa promotion internationale et ne faisant rien d’autre dans la société israélienne, et qui n’a donc aucune raison d’exister. Il faut avoir la ceinture bien accrochée en Israël car on peut être stupéfait à chaque virage.

De même, la police de Tel-Aviv vient de déclarer qu’elle annule 13000 dossiers de drogue, cambriolages, violence, vols, etc, sans examen, simplement parce qu’elle aurait trop de travail. La pègre se frotte les mains, ils savent maintenant qu’ils peuvent compter sur le bon suivi de la police. Les avocats dont les clients ne sont pas dans la liste protestent auprès de la Cour suprême pour que leurs trafiquants de drogues profitent également d’un allongement de la liste.
Sharon est accusé par le Conseiller juridique d’avoir mélangé les interêts personnels et ceux de l’Etat, et d’être intervenu explicitement pour cela, dans les avantages pour accorder des terrains dont aurait profité son fils. Il a dit être innocent et n’a pas répondu aux questions. Le Conseiller crie son scandale sur toutes les ondes.

Comme les grandes affaires des finances électorales illégales tant du parti travailliste que du Likoud qui mettent en cause directement les différents leaders sont systématiquement enterrées après quelques années d’attente, ces cris du Sonseiller sur les radios ne gènent nullement Sharon.

Une société juive qui ne prend pas les dimensions de la Torah comme règle va très vite très loin dans l’autre sens.
Mais on peut dire tout cela parce que c’est notre vie ici et, justement, ce contre quoi il faut bâtir un autre système de valeurs. Et la masse le fait.

Les rabbins d’Israël du courant sioniste religieux sont réunis autour de l’ex-Grand rabbin achkénaze d’Israël de 1983 à 1993, l’un des grands halakhistes et leader spirituel de ce courant, le Rav Avraham Shapira pour donner la position de la halakha face à la décision du gouvernement de déporter les Juifs de leurs habitations sur certaines parties de la terre d’Israël, de détruire leurs maison et de donner ces régions à des non-Juifs ennemis d’Israël. A l’arrière-plan également, donner la position de la halakha sur la question : que doivent faire des soldats religieux qui pensent que les ordres qu’ils reçoivent en ce sens de la part de leurs officiers sont contraire au judaïsme.
Sur les ondes, les différents courants idéologiques exposent leur position et se répondent, en attendant.
Cette prise de position officielle est d’autant plus attendue que, déjà, des rabbins de Judée Samarie avaient dit que les soldats doivent refuser de tels ordres.
La radio Arutz-7 a même mis sur les ondes une ancienne déclaration de… Sharon il y a quelques années allant explicitement dans le même sens. Soyons logiques quand même, on a des principes pour se diriger : c’était lorsqu’il était dans l’opposition, bien entendu). On ne demande pas à Sharon la position de la halakha quand même. C’est un politicien.
Sans que l'on ait encore le texte, des portes-parole disent que la décision serait:

- un appel pour combattre pour défendre la terre d'Israël, avec détermination et délicatesse,
- obéir en tant que soldat aux ordres qui seront reçus.

Yehoshua Rahamim

Yerouchalayim



10 juin 2003
En 3315 ans , depuis la constitution du peuple et le Sinaï,
JAMAIS les persécuteurs (grecs, romains, chrétiens, nazis), ni les épées, ni les bûchers, ni les conversions forcées, ni les exterminations, n'avaient imaginé ni pu atteindre ce but: que les Juifs renoncent à la terre d'Israël.
POUR LA PREMIERE FOIS de toute l'histoire, et contrairement à la parole de la Torah (Vayiqra 25, 23) cela se produit, et ce sont des Juifs qui le font:
ceux de ce gouvernement du Likoud sous la direction de Sharon.
Et pour cela, ils envoyent l'armée des Juifs expulser d'autres Juifs de la terre d'Israël pour la donner à des non Juifs.
Les Romains sont entrés dans Jérusalem pour la détruire quand les Juifs ont commencé à attaquer d'autres Juifs.
Alors, ipso facto, par cette faute le Temple est détruit et le peuple est éjecté de sa terre.
Voilà l'action horrible et historique qui se produit.
Un sacrilège que rien ne pourra effacer de l'histoire.
Retenez cette date du désastre moral:
le 10 juin 2003, le 10 sivane 5763.
Vous l'aurez vécu, vous pourrez le raconter à vos enfants.
Et ils vous demanderont ce que vous avez fait. Et pourquoi.
Cela le jour de la hiloula du grand Sage, Alfasi, le Rif.
Que son mérite répare nos fautes.

Véhaarets lo timakhér litsmitoute
"et la terre d'Israël ne sera pas vendue pour toujours

ki-li haarets
car elle est A MOI (D.ieu) cette terre

ki-ghérim vétochavim atém îmadi
car des étrangers domiciliés, c'est ce que vous êtes chez Moi."
C'est la 339e mitsva qui s'impose à nous, Lévitique, Vayiqra 25, 23.




Voir ici la page du bulletin précédent

n