Page d'accueil

Le Lév Gompers
Comment étudier
le Talmud
La Torah
L'étude
des 54 sections
Les poèmes
L'auteur
Ses publications
Livres et articles

S'inscrire
pour recevoir régulièrement les nouveautés du site
Nous écrire

© Conditions du copyright

Dufour

Nouvelles d'Israël, analyse, et prières

Par le Pr et Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
http://www.modia.org

Abonnez-vous au bulletin, en page d'accueil
pour recevoir en direct les informations
.

Ici, archives des bulletins précédents, faits,

analyses, photos, liens importants

Modia n'est pas un site de politique mais de Torah.

Cependant la Torah est texte-peuple et terre indissolublement.

Nous devons donc être reliés à l'interrogation de notre peuple qui essaie de se construire :

vivre avec lui, être vraiment informés. Ensuite, à chacun de penser, librement.

             

Ici, documentation précise sur le terrorisme
Ici, photos de nos victimes du terrorisme, et ici aussi, et ici encore sur cette autre page.

Ici la statistique détaillée des victimes israéliennes du terrorisme palestinien
(778 tués et 5399 blessés).


Ici, Une pétition pour la libération de Jonathan Pollard.
Le problème et l'action et la prière au Kotel pour sa libération
Le site officiel sur Jonathan Pollard
La mitsva de libérez nos prisonniers !
Comment prier pour nos prisonniers

Agir contre le boycott des produits israéliens.

 

Les nouvelles selon ce qui caractérise Modia, en 4 points :

1.Essayer de trier pour parvenir à l’essentiel au milieu de la quantité, à l’essentiel en ce qui concerne le peuple et à l’essentiel concernant les valeurs de la Torah.

2. Essayer de maintenir la cohérence ainsi entre la rigueur dans l’étude de la Torah et son application dans la vie.

3. Aimer l’ensemble du peuple et comprendre que nous sommes tous embarqués ensemble dans un grand tiqqoun où tous nous faisons des erreurs, à corriger ensemble. Et en participant à la construction. Un test: si nous détestons la musique d'une partie du peuple, c'est que nous sommes encore intolérants et ne savons pas les écouter.

4. Se rappeler toujours, en voyant les autres Juifs et leurs combats différents, ce qui est écrit avant les Principes des Pères: "tout Israël a une part du bon monde à venir", et le 'Hida indique que nous sommes chacun partiels mais que cette part est reconnue en ce qu'elle a de bon. L'erreur est de lutter contre les autres pour imposer notre part sur l'ensemble, au lieu de conjuguer le bien partiel de chaque partie dans un ensemble, comme dans le commentaire de la paracha Bémidbar.
5. Vivre dans l'hébreu qui porte la vie émotionnelle du pays. Apprenez et comprenez le vocabulaire hébreu/français de la politique, des élections, de l'actualité gouvernementale: trouve ci-dessus sur ce lien.


Voyez ci-dessus le problème de Jonathan Pollard.
Ceci est une page parmi les centaines du site.Gardons la proportion en tête.
Ce n'est pas de la politique ni faire de la politique. Je n'en ai pas le goût ni l'intention.Notre culture est différente.
C'est "essayer de regarder la réalité avec lucidité" (c'est tout) pour, ensuite, "se poser la question de la jonction de la Torah à notre réalité". Nous avons de la difficulté à cet exercice, car nous n'avons pas assez lu ni étudié assez chaque haftara en liaison avec sa paracha. Voyons ce lien. Nous le verrons également ci-dessous. Après, oublions ce mot de "politique".
C'est donc un petit service que je vous fais dans ce cadre général. Il a ses risques mais je les prends pour vous, en ce sens.Ce n'est pas faire de la politique, ni "j'ai les mêmes idées politiques que lui ou non".


Bulletin de Modia 12 juin 2003
Attentat à Jérusalem : 23 tués, 100 blessés dont 8 en état très grave et 4 en état grave. Il a eu lieu sur la ligne 14 devant le Biniane Klal, rue Yafo. Le terroriste était déguisé en ‘haridi. Il a répondu à la consigne du Hamas : tuer les Juifs jusqu’au dernier et jusqu’à leur disparition de la terre palestinienne. Ce qu’avait dit aussi l’iman de Rome en Italie.
Le journaliste ne parvient pas à diffuser depuis le lieu de l’attentat à cause de la révolte de la foule.
Analyse des commentateurs
Le public palestinien est avec le Hamas qui a comme position:

- la terre d'Israel est palestinienne et islamique et il faut la reprendre jusqu'à la disparition du dernier juif.
- Abou Mazen est une marionnette des Israéliens et des Américains. Il ne peut rien faire sans l'autorisation d'Arafat. et Arafat ne peut rien faire car il est bloqué, et il ne veut rien faire car l'autorité va vers le Hamas et il ne veut pas aller vers une guerre fraternelle.
- Israel ne veut pas céder la terre et a deux camps extremistes, celui de la droite qui ne cédera rien et celui qui veut céder mais n'a pas la majorité dans le public israélien.
En conséquence, la solution est ce que choisit actuellement Sharon: attendre de voir s'il y aura une guerre entre palestiniens, attendre de voir si les Américains vont donner à Abou Mazen la force de s'imposer au Hamas, ce serait alors une guerre à l'Iraquienne sur le terrain en Israël (on ne voit pas comment le gouvernement israélien pourrait accepter cela, ni comment Abou Mazen pourrait devenir ainsi une arme américaine contre son peuple).
Ma tentative de conclusion:
La solution probable sera que les Américains renouvellent leur initiative comme à Aqaba mais cette fois chez eux pour démontrer à Sharon que la seule solution est qu'il cède beaucoup plus vite. Mais on arrivera alors à ce qui a commencé à Aqaba: un éclat entre Sharon et Bush car Bush a la psychologie que l'on doit céder aux Américains et Sharon ne peut céder sur la sécurité d'Israël. Donc une crise inévitable.
L'erreur a été celle de Bush qui a imaginé en cow-boy tel qu'il se comporte dans le monde que cela peut réussir dans la confrontation peuple juif-islamistes sur le terrain d'Israël.
De plus, Bush est un chrétien fondamentaliste très engagé qui pense qu'Israël est important mais que les Juifs devront céder la place à l'idéologie chrétienne.Donc son soutien à Israël est réel mais conditionnel et il y a derrière une lutte où les Juifs ne céderont pas. Et Bush s'est avancé vers une confrontation.
On arrive alors à la réalité du conflit: elle n'est pas (erreur de la gauche pacifiste appuyée par l'Europe) d'aller vers la paix en cédant car ce ne sont pas les données réalistes sur le terrain, Oslo a montré l'erreur de cette approche qui refuse de prendre en considération la lutte de deux cultures ou religions, du génie de deux peuples dans leur identité. On peut regretter que ce soit ce problème mais on ne peut modifier la réalité. Et le problème palestinien est une arme contre Israël qui, aux yeux des arabes et musulmans représente la face avancée de l'occident chrétien qui doit céder devant l'islam dans son expansion mondiale.
Ne pas regarder cette réalité est être en dehors de la réalité mondiale actuelle, ne pas comprendre ce qui se passe en Europe ou aux USA dans l'avancée de l'Islam. Et quand ces Européens ou Américains veulent faire d'Israël un bouc émissaire pour se camoufler leur problème, il ne font que retarder la prise de conscience et l'éventuelle trouvaille de solutions. Un attentat à Jérusalem, à New York ou contre des synagogues en Europe est le même problème.

En ce qui concerne Israël, quelle est alors la solution?
1. Voir cet état des lieux réaliste.

2. Certainement pas simplement une réponse à des terroristes (en cela Peres et Chalom Akhchav et les gauchistes ont raison qu'il faut aller plus loin).
3. Mais ils ont tort en ne proposant que la capitulation et de "prendre cette chance pour voir" car l'objectif de la partie adverse n'est pas la coexistence, et sans terre il n'y a plus d'existence possible sinon de repartir et de retourner vers la Shoa dont nous savons que les peuples européens sont capables, à la suite de bien d'autres.
4. Ils ne vont pas assez loin. En fait, la situation actuelle est exactement celle qui s'est produite de multiples fois dans l'histoire où des conflits locaux et un impérialisme régional ou mondial demandait la solution par la disparition culturelle et identitaire des Juifs. Nous avons les actes répétés de ces situations. Des dossiers historiques précis analysés par nos Sages.
5. Nous y voyons qu'il y a eu chaque fois trois réactions différentes pour le peuple juif: une qui a amené le désastre était la tentation pacifiste par assimilation qui n'amène que l'esclavage puis l'extermination, une qui est la guerre fraternelle entre les camps divergents et les ennemis viennent remettre de l'ordre et on retombe dans le cas précédent, la troisième solution est analysée historiquement et elle réussit:
6. C'est situer le problème dans un conflit beaucoup plus grand, celui de la fraternité humaine qui a commencé par un projet initial puis l'erreur de Caïn et Abel, les dispersions des peuples, leurs rivalités, l'impérialisme continu et actuel avec le modéle égyptien. Et l'intervention du Créateur qui redonne les règles de bonheur et fraternité (Sinaï et Torah et terre d'Israël et Temple) où le peuple d'Israël n'aura que son rôle de Cohen comme laboratoire de la sainteté, de la justice, de la fraternité, mais d'abord en assumant et connaissant notre identité qui est celle de ce programme. Alors, nous avons les preuves historiques répétées que nous atteignons la paix et que les ennemis s'éloigent et nous respectent, et que la paix s'étend sur eux également.

7. Notre responsabilité est donc grande. Non seulement dans l'analyse exacte mais aussi dans l'engagement personnel. C'est une voie très modérée, celle que la Rambam appelle "la voie du milieu". Et nous avons, encore une fois, les preuves historiques répétées que refuser de voir ce problème global n'aboutit qu'à des catastrophes, la répétion des guerres et des impérialismes idéologiques. Tout cela est entre nos mains.
Mais, attention il ne s'agit pas d'attendre que le Messie débarque comme un parachutiste que l'on demanderait dans les prières.
Il ne s'agit pas non plus de voir le judaïsme comme une "spiritualité intemporelle qui se vit partout en communauté". Le plan de paix que nous avons reçu se joue en un endroit précis de la terre. Et, si nous ne voulons pas le voir, le Ciel nous le rappelle par les conflits qui s'y produisent.
Assumons et ne disons pas: "oui, mais je suis tellement tranquille ailleurs, tous comptes faits, je ne souffre pas tellement de l'antisémitisme, débrouillez vous là-bas, on vous soutient, on prie pour vous, on est solidaire, on viendra peut-être vous voir, quand on décidera de passer nos vacances en Israël quand la paix sera revenue".
Lisons les mots de la Torah avec sérieux, au présent.
L'histoire ne laissera jamais les Juifs s'en détourner. Mais le prix payé est trop lourd, on le voit. Soyons vraiment solidaires, ici . Vous voyez bien que votre qualité manque à Israël.
Une analyse réaliste

Restons forts, voilà des siècles que nous sommes combattus à cause de la Torah et nous continuons.
Dans cette ligne, je viens de placer une galerie de photos (intitulées Prix Modia des photos symboles des qualités du judaïsme) :
http://www.modia.org/infos/israel/photoprix.html

-----------------------------------------------------------
http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/302079.html

Selon cet article qui donne le compte-rendu des négociations entre Bush , les Israéliens et les Palestiniens, Bush a choisi son camp : « les bons Palestiniens, ce bon garçon de Darlan ». Sharon a essayé de résister puis s’est incliné.
Cela nous permet de mieux comprendre la suite actuelle : les Israéliens ont vu qu’ils n’avaient rien à attendre de bon, on leur demande l’immobilisme, on ne fait pas pression sur la structure nouvelle pour l’arrêt du terrorisme, Israel est sacrifié. Cela était évident par la formule même.
Depuis, rien n’a été fait par l’équipe palestinienne contre le terrorisme sinon de demander à Israël d’attendre.
L’action contre Rantisi, chef terroriste de Hamas, dans ce contexte a irrité Bush, surtout que l’opération a échoué.
Israël a été surprise de la réaction américaine qui n’est pourtant que la suite logique face à un interlocuteur qui s’est allongé avant même le combat de boxe.
Pris aussi dans le désastre qu’il cause contre les implantations, Sharon tente de montrer sa force indépendante et il déclare comme ses ministres supporters : rien ni personne ne nous fera baisser les bras contre le terrorisme.
Peres, évidemment, est furieux et demande du hipouk, de la retenue contre les Palestiniens.
Rantisi lui donne la réponse palestinienne mais Peres est sourd à tous leurs discours : « nous devons tuer jusqu’au dernier juif qui est sur la terre palestinienne ». Peres déclare qu’il faut continuer le dialogue !
Des missiles sont encore envoyés sur les villes israéliennes et à Sdérote, mais de cela le monde n’a rien à faire. Seule la mort éventuelle d’un terroriste qui tue les Juifs leur semble choquante. Tous les autres terroristes sont méchants sauf ceux-là.

Le plan de Sharon contre les habitations juives en Judée Samarie prend un temps de retard qu’il n’avait pas prévu car ces habitants ont demandé à la Cour Suprême de droit de lui faire entendre leurs arguments , ce qui leur a été accordé, ce que l’on appelle chimoua.

Encore un cas d’assassinat d’épouse juive mariée avec un Arabe.
Des parents arabes israéliens viennent de donner le nom de Sadaam Hussein à leur nouveau fils en admiration et pour manifester la souffrance du peuple palestinien. Le nom avait été refusé en raison de la loi qui permet d’interdire les noms outrageants. Poraz le ministre de l’Intérieur du parti Chinoui vient évidemment de l’accepter. Il s’est fait remarquer aussi en donnant en vitesse la nationalité israélienne à des footballeurs étrangers disant qu’ils apportent à Israël alors qu’ il est contre la nationalité israélienne accordée aux Juifs éthiopiens qui avaient été contraints de se convertir au christianisme et reviennent après une régularisation de conversion. On n’a pas fini d’en voir avec les anti-religieux. Belin, l’ange de Peres pour les accords d’Oslo, veut accorder une conversion… laïque à ceux qui le désirent et accordée par moadone, un club, qu’il estime aussi valable que les rabbins chargés de la halakha. Si encore cela était humoristique, mais non c’est très sérieux.

On a affaire aussi à d’autres amis américains ambigus. Les chrétiens fondamentalistes redoublent en ce moment de missionnarisme et d’activités pro-israélienne financières :
http://www.jpost.com/servlet/Satellite?pagename=JPost/A/JPArticle/ShowFull&cid=1055125441282

Pour montrer à 80 secteurs pauvres israéliens qu’il y a des chrétiens qui les aident. Parfois l’aide y est plus grande que les allocations gouvernementales. Cela serait apparemment bien et généreux si le but n’était pas notre destruction ; en effet, dans la droiture de leur foi, ils croient que les Juifs doivent se convertir au christianisme pour que se fasse le retour de leur messie et il faut donc travailler les Juifs et les valider puis les convertir. D’où leur soutien à Israël où parfois ils sont les seuls, ce qui leur donne encore plus de pouvoir dans l’action.
La honte est que des organismes juifs se prêtent à ces manœuvres souriantes. Elles ne visent qu’une autre Shoa, celle de l’identité juive. Le Rav Chlomo Aviner a écrit régulièrement contre ces initiatives. Mais nos gouvernants qui n’ont rien à faire de l’identité juive, acceptent les dollars et sont ravis d’avoir une nouvelle scène internationale où ils peuvent parler sous les applaudissements. Le ministre Zévouloune Orlev du Mafdal déclare : une société qui envoie ses pauvres à la soupe populaire devrait avoir honte.

Je vous rappelle la tsedaqa proposée justement par Modia pour un restaurant du cœur qui les héberge aussi à Jerusalem pour des  nécessiteux de tous types. Aidez-le. Envoyez vos dons à : Haim Cohen "Linate hahéssed" (cela veut dire hébergement de bonté, nom de l'association israélienne déclarée), son adresse est : 1 Rehov Oneg Chabate, Jerusalem. Tel. 02-6262743, directeur-fondateur, Haim Cohen.
Compte bancaire: 049. 665355 Agence 184. Banque Poalei Agoudate Israel.
Rehov Mea Chearim.
Cette association est déclarée sous le numéro 58-037-242-3 le 3-03-2001. Son but dans les statuts est "donner de la nourriture et le coucher aux nécessiteux". J'ai tout vérifié et je suis cette opération.
Si vous préférez m’envoyer le chèque rédigé à leur nom, je le transmettrai. Mon adresse : Rav Dipour, 5 alef/14 Alroi. 92108 Jérusalem. Soyez très généreux, c’est nous qui devons aider ces pauvres et non pas les missionnaires. Excusez-moi : pas des petits chèques qui coûtent plus en frais de transferts que la somme !

Voyez la page http://www.modia.org/tora/vayiqra/tuaimeras.html#aide à ce sujet.


Le Secrétaire Général du mouvement Chalom Akhchav
vient de démissionner ou est démissionné car il vient de publier dans la presse une longue lettre contre le mouvement disant que c’est un groupe élitiste, uniquement ashkénaze, financé uniquement par les USA, occupé de sa promotion internationale et ne faisant rien d’autre dans la société israélienne, et qui n’a donc aucune raison d’exister. Il faut avoir la ceinture bien accrochée en Israël car on peut être stupéfait à chaque virage.

De même, la police de Tel-Aviv vient de déclarer qu’elle annule 13000 dossiers de drogue, cambriolages, violence, vols, etc, sans examen, simplement parce qu’elle aurait trop de travail. La pègre se frotte les mains, ils savent maintenant qu’ils peuvent compter sur le bon suivi de la police. Les avocats dont les clients ne sont pas dans la liste protestent auprès de la Cour suprême pour que leurs trafiquants de drogues profitent également d’un allongement de la liste.
Sharon est accusé par le Conseiller juridique d’avoir mélangé les interêts personnels et ceux de l’Etat, et d’être intervenu explicitement pour cela, dans les avantages pour accorder des terrains dont aurait profité son fils. Il a dit être innocent et n’a pas répondu aux questions. Le Conseiller crie son scandale sur toutes les ondes.

Comme les grandes affaires des finances électorales illégales tant du parti travailliste que du Likoud qui mettent en cause directement les différents leaders sont systématiquement enterrées après quelques années d’attente, ces cris du Sonseiller sur les radios ne gènent nullement Sharon.

Une société juive qui ne prend pas les dimensions de la Torah comme règle va très vite très loin dans l’autre sens.
Mais on peut dire tout cela parce que c’est notre vie ici et, justement, ce contre quoi il faut bâtir un autre système de valeurs. Et la masse le fait.

Les rabbins d’Israël du courant sioniste religieux sont réunis autour de l’ex-Grand rabbin achkénaze d’Israël de 1983 à 1993, l’un des grands halakhistes et leader spirituel de ce courant, le Rav Avraham Shapira pour donner la position de la halakha face à la décision du gouvernement de déporter les Juifs de leurs habitations sur certaines parties de la terre d’Israël, de détruire leurs maison et de donner ces régions à des non-Juifs ennemis d’Israël. A l’arrière-plan également, donner la position de la halakha sur la question : que doivent faire des soldats religieux qui pensent que les ordres qu’ils reçoivent en ce sens de la part de leurs officiers sont contraire au judaïsme.
Sur les ondes, les différents courants idéologiques exposent leur position et se répondent, en attendant.
Cette prise de position officielle est d’autant plus attendue que, déjà, des rabbins de Judée Samarie avaient dit que les soldats doivent refuser de tels ordres.
La radio Arutz-7 a même mis sur les ondes une ancienne déclaration de… Sharon il y a quelques années allant explicitement dans le même sens. Soyons logiques quand même, on a des principes pour se diriger : c’était lorsqu’il était dans l’opposition, bien entendu). On ne demande pas à Sharon la position de la halakha quand même. C’est un politicien.
Sans que l'on ait encore le texte, des portes-parole disent que la décision serait:

- un appel pour combattre pour défendre la terre d'Israël, avec détermination et délicatesse,
- obéir en tant que soldat aux ordres qui seront reçus.

Yehoshua Rahamim

Yerouchalayim



10 juin 2003
En 3315 ans , depuis la constitution du peuple et le Sinaï,
JAMAIS les persécuteurs (grecs, romains, chrétiens, nazis), ni les épées, ni les bûchers, ni les conversions forcées, ni les exterminations, n'avaient imaginé ni pu atteindre ce but: que les Juifs renoncent à la terre d'Israël.
POUR LA PREMIERE FOIS de toute l'histoire, et contrairement à la parole de la Torah (Vayiqra 25, 23) cela se produit, et ce sont des Juifs qui le font:
ceux de ce gouvernement du Likoud sous la direction de Sharon.
Et pour cela, ils envoyent l'armée des Juifs expulser d'autres Juifs de la terre d'Israël pour la donner à des non Juifs.
Les Romains sont entrés dans Jérusalem pour la détruire quand les Juifs ont commencé à attaquer d'autres Juifs.
Alors, ipso facto, par cette faute le Temple est détruit et le peuple est éjecté de sa terre.
Voilà l'action horrible et historique qui se produit.
Un sacrilège que rien ne pourra effacer de l'histoire.
Retenez cette date du désastre moral:
le 10 juin 2003, le 10 sivane 5763.
Vous l'aurez vécu, vous pourrez le raconter à vos enfants.
Et ils vous demanderont ce que vous avez fait. Et pourquoi.
Cela le jour de la hiloula du grand Sage, Alfasi, le Rif.
Que son mérite répare nos fautes.

Véhaarets lo timakhér litsmitoute
"et la terre d'Israël ne sera pas vendue pour toujours

ki-li haarets
car elle est A MOI (D.ieu) cette terre

ki-ghérim vétochavim atém îmadi
car des étrangers domiciliés, c'est ce que vous êtes chez Moi."
C'est la 339e mitsva qui s'impose à nous, Lévitique, Vayiqra 25, 23.



Bulletin de Modia

La nouvelle version du commentaire de la paracha est sur le site
http://www.modia.org/tora/bamidbar/behaalotekha.html
On y apprendra beaucoup sur l'art de gouverner dans la verite: elle rejoint les sentiments et les responsabilites et la presence divine.
On y decouvre comment etre educateurs.
Un nouveau poeme essaie de rendre cette source, intitule Delicatesse:
http://www.modia.org/poeme/tresor/delicatesse.html

Pour decouvrir cela, incarne dans les responsabilites d'un Chef d'Etat juif, lisez dans le Second Livre des Chroniques les versets 31,20 a 32,23. C'est clair et net. Et le bonheur de tous assure.

Pour ceux qui aiment et pensent a construire:
- les Universites en Israel
http://www.modia.org/infos/infos/annuaire-israel.html#universites
- les lieux d'etudes et yeshivotes avec population francophones:
http://www.modia.org/infos/infos/annuaire-israel.html#yeshivotes
- la page de la alyah avec une mine de renseignements
http://www.modia.org/infos/israel/alyah.html
- les ecoles pour adolescents et jeunes francophones:
http://www.modia.org/infos/infos/decouverte-israel.html
et des voyages d'etudes et colonies de vacances en Israel:
Tel 0148469672 ou 0687807748 en France, Oz le Israel ou 053-518199.

J'avais oublie, vous voyez comme on est, il y en a qui cherchent a decouper Israel et a le donner (vous en voulez une tranche, de quelle taille?): Sharon a declare aujourd'hui que rien ne l'arreterait meme pas les attentats pour realiser ses engagements donnes a Bush, de supprimer les implantations non legalisees. On parlait de 14, et ce soir de 99. Les informations sont fieres a la TV de dire que cela se realise sous le controle des satellites americains au dessus d'Israel. Ils oublient simplement ;-)) qu'il y a encore quelqu'un au dessus qui regarde comme des fetus de pailles les mannequins passagers qui pensent dominer les peuples. Et il est le Gardien eternel d'Israel. Et il a dit:
Vehaarets lo timakher litsmitoute
"et la terre d'Israel ne sera pas vendue pour toujours

ki-li haarets
car elle est A MOI (D.ieu) cette terre

ki-gherim vetochavim atem imadi
car des etrangers domicilies, c'est ce que vous etes chez Moi."

C'est la 339e mitsva qui s'impose a nous, Lévitique, Vayiqra 25, 23.

Apparemment, nos gouvernants n'ont pas recu cette formation et ils apprenent la tora de Washington en ce moment, ils n'ont plus que celle la en tete. Et revent de belles photos et prix Nobel en fin de carriere.
Une bonne occasion pour decouvrir ce que faisaient les prophetes en ces circonstances, comment ils reliaient la Torah ? la vie et interpelaient:
http://www.modia.org/tora/history/profetglobal.html

Les populations visees en Judee-Samarie disent qu'elles ne porteront pas la main contre les soldats mais ont ces tactiques: etre actifs dans l'oppositon passive, dans l'explication mediatique, dans le nombre, et en reconstruisant le lendemain ce que l'armee aura detruit la veille.

La TV prend un nouveau style, n'est-ce-pas : elle parle longuement de la conformite aux volontes du plan de Bush et, en seconde partie, des attentats. Qu'est-ce que c'est ce mot? Et "victimes"? Rapidement.
Un nouveau look.
Les soldats de la garnison attaquee par les terroristes et qui ont perdu 4 jeunes declarent sur les ondes qu'on ne leur a pas donne les moyens de se defendre ni de proteger les populations qu'ils etaient cense proteger.Et qu'ils en avaient fait le rapport. Des graves accusations qui posent des questions.

Le Likoud semble se dissoudre hors de son ideologie traditionnelle et il est occupe aux elections, a construire l'Etat palestinien, nouvelle forme de son sionisme. Completement fou. Apres le post sionisme de la gauche, il ne restera bientot plus comme sionistes que le "sionisme religieux politique" avec ses yehsivotes hesder qui prepare aux postes les plus avances dans le combat, et le sionisme religieux non politique qui voit la terre d'Israel et "attend" le Machiah. J'avais oublie: et tout le peuple qui ne joue pas avec les politiciens et est fidelement traditionnel, et le Gardien d'Israel.
Rien a craindre.
Un sondage de l'Institut Yaffé de Tel Aviv (on sait la valeur des sondages et le sens de ce que l'on pose et surtout des qustions que l'on ne pose pas et qui pourraient nuancer): 59% des 1103 sondés disent qu'ils seraient d'accord pour l'Etat palestinien dans le cadre d'un accord de paix contre 49% l'an dernier (n'oublions pas les résultats des élections qui n'ont pas donnés ces proportions dans les programmes qui ont été approuvés ou rejetés). et 59% pour l'évacuation de la plus grande partie des agglomérations juives de Judée Samarie. Et 43% à abandonner Jérusalem Est dans le cadre d'un accord de paix. Le sondage s'accorde une erreur de 3,1%.
Les premières réactions aux évacuations : http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/301844.html
Les informations disent que le maavaq, le combat, important est pour les jours prochains sur des implantations plus importantes et les populations locales nomment cela la lutte contre la capitulation de Sharon devant le terrorisme.
Les rabbins de Judée Samarie ont lancé un appel à Sharon pour renoncer à ces mesures, à l'armée de réfléchir à l'immoralité de ce qu'ils font, et les informations disent que des rabbins des yeshivotes hesder et des implantations demandent à leurs étudiants de refuser les ordres de l'armée de faire évacuer les implantations. L'armée envisagerait de ne pas utiliser des soldats religieux pour cette besogne.

Tout cela, on le paie trop trop cher. La Shoa ne nous a pas suffit, on s'y met egalement pour former des ennemis qui vont nous supprimer, le programment, le font. Mais cette fois-ci, c'est nous qui sommes les collaborateurs.
Le masochisme juif est une maladie tres grave.
Nos commentaires disent: tes fils banim, tes constructeurs, bonim. Soyons ceux-la. Avraham a appris que 1 seul, ya'hid comme D.ieu lui-meme, peut sauver la situation. Mais il faut descendre dans l'arene, y etre et faire le travail. Il ne suffit pas d'ecouter les radios juives. Ou de lutter contre la desinformation, il faut positivement construire sur le terrain.
Ensemble, faisons ce que nous pouvons.
Ce qui est sur, c'est qu'il faut etudier pour cela, afin de retrouver dans l'instant, comme Myriam, le projet actif et present du Createur. Et la caravane passera. Bientot on dira de Bush comme de Clinton, et de ceux qui se pretent a leurs caprices, qui c'etait celui-la. Et notre peuple durera.
Bonne semaine,


8 juin 2003

Bulletin de Modia 8 juin 2003

ETUDE

En Israël, nous avons une semaine d'avance dans l'étude de la paracha car ce Chabbate était normal et non pas le second jour de Chavouote. C'est la paracha Béaâlotékha; nous y découvrons, un niveau vraiment plus beau que celui de la politique de notre gouvernement:
la politique de Moshé, Aharon et Myriam, exemples pour les leaders de notre peuple.C'est une ligne de confiance, assurance, foi, sentiments, fidélité, etc.
Des enseignements magnifiques que la Torah analyse sans complaisance,
et qui ont une importance majeure dans chaque vie personnelle :

http://www.modia.org/tora/bamidbar/behaalotekha.html


Hors d'Israël:

Hors d'Israël: Paracha Nasso: la joie

Le 8 Sivane (8 juin 2003)
Hiloula de Ribbi Moché 'Hayim Sabo, fils du Ben Iche 'Haï.
Ouverture du terrible camp d'extermination d'Auschwitz (14 juin 1940) et Himler donne l'ordre d'exterminer les Juifs de tous les ghettos de Pologne, le 11 juin 1943.

Le 9 Sivane (9 juin 2003)
Hiloula de Ribbi Yaâqob 'Hayim Sofer, célèbre caballiste et rédacteur du livre très important de Halakha intitulé Kaf ha Hayim.
Lisez beaucoup d'autres points sur les journées dans l'histoire juive

http://www.modia.org/infos/calendrier/sivane.html

 

NOUVELLES
Il y a eu entre 30000 à 100000 manifestants de droite contre les accords avec Abou Mazen, à Jérusalem. Donc, une très grande manifestation.

Il a y eu un couple assassiné sauvagement par les terroristes avant le Chabbate et 4 soldats ce matin par un commando terroriste. Dont Boaz Emét, 23 ans de Béet Chéane:

Oudi Ayelét, 38 ans et Assaf Aberjel, 23 ans, tous deux de Eilate.
Dans ce contexte, houleux comité central du Likoud, Landau attaque de front Sharon et lui dit : "Tu as fait du drapeau d'Israël un drapeau blanc" une image qui frappe par les réactions.


Le Général Mofaz dit: nous n'enlèverons pas les implantations, etc (tout le contraire de ce qu'ils ont dit à Aqaba) et il conclut: donc il faut soutenir Sharon. Huées. Très dur.
Netanyahou critique Aqaba et propose son plan: gouvernement autonome palestinien mais sécurité uniquement dans les mains d'Israel. Et il propose de s'unir pour réaliser ce plan, ce qui veut dire qu'il ne contre pas Sharon.
Sharon monte parler: salle en délire pour et contre dans les sifflets, les cris, chacun avec des pancartes.
Il s'attribue d'abord le succès de l'élection. Parle de la responsabilité, de sa responsabilité (sifflet et applaudissements)."Je", "Je". Il n'y a pas une personne qui ne savait pas ce que j'ai dit et c'est ma voie qui a été choisie (sifflets continus et il poursuit sur sa ligne). J'apporterai sécurité et paix. On doit faire un autre pas dans l'unité: la victoire sera la sécurité et la victoire sur le terrorisme (généralités vagues sous les sifflets qui couvrent de façon incroyable et constante les groupes qui scandent Arik. Jusque là un affront constant à Sharon). Notre volonté de lutte contre le terrorisme est suspendue à leur lutte contre le terrorisme. Sécurité pour les générations et accord de paix par étapes (pas de flamme dans le discours et n'entre pas en discussions sur les points. Il doit s'arreter car toute la foule est debout, couvre sa voix malgré les micros, les uns chantant: Arik à la maison et les autres Arik roi d'Israel. Le discours est très fade, objectivement, on dirait qu'il ne veut pas entrer en confrontation et parle dans le vague volontairement. Il semble avoir vieilli et ne pas avoir sa verve habituelle.Voici le genre:). On continuera avec précaution jusqu'au succès, on aura des défis difficiles et un chemin long à faire ensemble.Je continue. Seul celui qui a la souffrance des renoncements peut faire la paix.Interdit de nous diviser. (Une musique de force invraisemblable couvre toutes les réactions de la foule, procédé peu démocratique. Dès que la musique s'arrête, les commentaires parlent d'une tension à la limite de la violence entre les groupes).
Puisque Bibi dit qu'il ira avec Sharon dans la première phase, Sharon ne sera pas en danger; mais pas sur un autre programme que celui que Bibi a dit. Finalement Bibi a aidé Sharon. Les commentateurs de gauche disent: Sharon est un De Gaulle israélien.
La question est de savoir ce que l'opposition dans le Likoud parviendra à faire car Sharon n'a pas montré qu'il soit prêt à modifier sa ligne. Il a présenté le succès des élections comme son succès (alors que manifestement les électeurs ont surtout rejeté le programme travailliste qui est le sien maintenant (manipulation) et comme la preuve de son succès à venir dans le prochaine étape.

Voyons les bases des faits pour essayer de comprendre la vie de notre peuple dans le destin moral qu’il se donne. La Torah est sur terre, ce n’est pas de la politique. Hélas, nous en faisons souvent seulement de la politique comme s’il s’agissait d’un autre pays sans Torah :


Sharon a essayé de faire un nouveau putsch : réunir subitement le Comité central pour faire entériner sa politique et avoir les mains totalement libre. Pourquoi ? Parce que l’on approche des élections municipales et il espère qu’aucun des futurs candidats qui devra recevoir la nomination du parti n’osera en ce moment faire du bruit contre le Premier ministre avec le risque de faire perdre des voix au Parti.
C’est le style parfait de Sharon, on pourrait l’écrire à l’avance maintenant. La démocratie par putschs répétitifs en jouant  « à peu près » selon les règles.

Mais il n’a pas compté que tout ne tient pas dans ses mains dans ce peuple d’Israel.
Bien plus, nul ne peut nier que j’ai annoncé, il y a quelques jours, les attentats de ce matin par des terroristes qui se glisseraient parmi les travailleurs autorisés à rentrer en Israël, cela est écrit dans le Bulletin. Certains ont crié alors à la politique et au pessimisme, alors que c’était connaître de la manière la plus droite et évidente la réalité. Et ce matin, des terroristes palestiniens se sont déguisés en soldats, se sont approchés parmi les travailleurs et ont tué les soldats qui faisaient la sécurité. Tout cela, est le prix payé simplement pour faire des gestes à Bush devant les caméras ; c’était prévisible, cela s’est produit. Tant pis pour ces vies, il y a une hiérarchie des exigences, n’est-ce pas. C’est un scandale et je le dis très calmement. Popur ceux qui ont une vibration face aux victimes et à leurs familles car tout cela était écrit mathématiquement par ces mesures « politiques ».


Second scandale. J’ai dit et redit que la terre d’Israël ne se laissera pas diviser ainsi, même pour faire des belles images  de l’ego de quelques humains mortels, et inscrire ces quelques personnes dans les livres d’Histoire, Bush et Sharon. Cela est également mathématique et n’a rien de prophétie, ni d’extrémisme, ni de pessimisme. Les dossiers de l’histoire sont là. Et, en quelques jours, comme ce fut pour Barak, le plan en château de cartes s’écroule ; peut importe comment, c’est le processus décrit depuis des millénaires qui compte. Ce sont les Palestiniens qui ne veulent pas des concessions de Abbou Mazen, l’ex terrroriste à qui on sert la main alors qu’il n’a pas un but différent des autres et ne reconnaît pas l’Etat juif ; ils refusent ses concessions, disent-ils sur Jérusalem, sur la terre palestinienne, sur les refugiés. Bref, sur tout. Et ils disent qu’il a tout bradé et lui demandent de désavouer ses propres paroles. Arafat dit qu’on ne lui a pas laisser terminer son discours où il aurait dit le contraire de ce qu’il a dit. L’imagination arabe est sans limite. Ses opposants passent à l’action ou plutôt, Sharon avait agi comme s’ils avaient arrêté d’être ce qu’ils sont. Pourquoi faire semblant de modifier la réalité simplement pour avoir une belle video dans l’album pendant quelques instants? Pourquoi ?

J’ai indiqué aussi que nous avions reçu la Tora de Bush divisant la terre d’Israël, quelques jours avant le don de la Torah qui est bien différente. Il me semble, modestement, que c’est une provocation du Ciel pour que nous revenions vraiment et enfin à nos propres lignes de la Torah : vivre sur Sa terre, selon Sa Torah dans la justice sociale et la fraternité. A-ton compris le message ? Evidemment je n’en sais rien. Mais on remarque, quand même, que « leur » machine s’est grippée.

Dans toute cette agitation des groupes en Israël, des ennemis et des empereurs qui veulent dominer et commander, et de l'abandon agité des gouvernants, on ne peut que voir l'écart avec une autre situation qu'il importe d'aller lire: Second Livre des Chroniques 31,20 à 32,23. Beaucoup d'enseignements sur les dimensions nécessaires pour maîtriser l'histoire face aux voisins. Je vous laisse aller le découvrir.


Un article très important de Ruby Rivline, le Président de la Knesset sur Sharon. Rivline est un ami proche et sincère de Sharon. Il révèle les plans de Sharon sur les 17  implantations qu’il a l’intention de supprimer et sur  sa politique, ses motivations, ses croyances. Le but qui apparaît c’est la volonté de Sharon de faire un grand coup qui le laisserait dans l’histoire, voilà à quoi nous sommes suspendus. Rivline se déclare fidèle à l’ami Sharon mais opposé à sa politique nouvelle.
Rivline a été très remarqué également pour son attaque en règle contre la Cour suprême qu’il accuse de ne pas respecter les règles de la démocratie et de se constituer un pouvoir illégal dans l’Etat, comme un putsch, son terme. Il s’en explique. Un long article, dans la version anglaise pour ceux qui ne lisent pas l’hébreu.

Interrogé sur ce que peut faire éventuellement Sharon à l'avenir, Rivline déclare que, une fois qu'il a décidé, plus rien n'arrête Sharon, aucune considération idéologique ou autre. C'est alors un pragmatique comme l'étaient les bolcheviques du Mapaï, les prédécesseurs du parti travailliste. C'est exact, et alors il donne quelques paroles à droite ou à gauche pour plaire ou calmer les éventuels opposants qui ne demandent qu'à être rassurés et il fonce.
Les amis de Sharon au Likoud s’efforcent de faire pression pour faire admettre les idées suivantes : ceux qui s’opposaient au plan de Sharon, devaient l’exprimer avant les élections. Maintenant, de facto, ils ont accepté et ils ne peuvent plus le modifier, et ils subiront les sanctions du parti s’ils persévèrent. S’opposer au plan de Sharon, selon eux, c’est s’opposer à Sharon et au parti.

Pour la première fois de l’histoire d’Israël, les kibboutsim ont voté une motion de soutien à un Chef de gouvernement de droite, et ils y disent qu’ils le soutiennent « totalement » dans sa politique. Voilà les plus à gauche qui sont le parti véritable de Sharon.
Les adversaires du plan de Sharon ne se regroupent pas autour de Bibi qui, lui aussi, sait louvoyer et manœuvrer avec le parti et ne pas le respecter ; exactement comme Sharon quand il le veut. Que l’on se souvienne de sa manière de gouverner.
La position de Netanyahou est constante et répétive envers la feuille de route : c’est un non suivi d’une abstention puis d’un souhait de réussite suivi d’un scepticisme et vous renouvelez le cycle. Bizarre et peu fiable en ce qui concerne l’image de dirigeant qu’il veut donner pour l’avenir.
http://www.jpost.com/servlet/Satellite?pagename=JPost/A/JPArticle/ShowFull&cid=1054693175192

Son site personnel est peu mis à jour mais il existe :
http://www.netanyahu.org/rep12yearpal.html

 

Un autre leadership d’opposition monte dans le Likoud en la personne du ministre de l’Agriculture Israel Katz qui semble être le seul à être capable de trouver les lignes et mots pour formuler et parler. Il veut faire voter par le Comité central un texte en 5 points qui ne condamne pas Sharon mais annule ses effets :

- la souveraineté israélienne sur Jérusalem, le maintien et le renforcement des implantations, le contrôle de la sécurité par la présence d’Israël dans la Vallée du Jourdain, laisser les nations arabes responsables du problème des réfugiés palestiniens qu’ils ont suscité, exiger la fin immédiate du terrorisme et de l’incitation à la haine.
A suivre. En résumé: Sharon a parlé, l'opposition a hurlé, il a refusé un vote, ses ministres opposants se sont tus publiquement, seul Landau a affronté de face dignement, il a gagné une nouvelle bataille contre ses ministres auparavant opposants. Il peut continuer et a gagné ainsi en cette bataille de procédés. Curieuse démocratie des seuls cris, des renoncements et des enterrements et des procédés de gouvernement. Un autre style nous est enseigné par nos textes: lire II Chroniques 31,20 à 32,23.

Le Hamas refuse le plan et les décisions de Abou Mazen, refuse de le rencontrer, déclare qu’il ne représente pas le peuple palestiniens :
http://fr.news.yahoo.com/030606/202/38qz5.html

 

Les suites de cette décision dans le camp palestinien en particulier la perspective ou non d’un accord avec Israel :
http://fr.news.yahoo.com/030607/5/38st2.html

 

Les décisions vont probablement évoluer rapidement. Entre-temps, rien de changé dans les tirs palestiniens contre les zones israéliennes habitées.

Mouhamad Darlan, le second terroriste reconverti récemment en costumes bon chic bon genre avec Abou Mazen et qui dirige maintenant avec lui en duo le gouvernement palestinien, est un dur chargé de la sécurité dans ce gouvernement et qui a une expérience du terrain dans la Bande de Gaza. Il a déclaré : « le Hamas doit reprendre les négociations s’il ne veut pas une confrontation ». Abou Mazén va jouer l’approche plus conciliante et ils se répartissent les rôles.
Darlan dément avoir proposé aux terroristes de Al Qaida qui sont du côté palestinien de toucher 6000 dollars pour chaque arme qu’ils rendraient ; il a dit qu’il a proposé qu’ils renoncent à ces armes et en contre partie seraient intégrés dans les forces de sécurité. A cette occasion, on découvre que Al Qaida est ici sur le terrain et que cela n’avait pas dérangé les Américains. Nous découvrons aussi qu’on ne connaît pas tout de la véritable situation qui est bien pire que ce que l’on imaginait. Et le super design des costumes de Darlan recouvrent la réalité simple qui a un nom : terrorisme et terroristes.

 



La Mena, une agence sérieuse d’information sur le conflit du Proche-orient, s’en prend avec virulence à l’inefficacité des services d’information et de lutte contre la désinformation de l’Etat d’Israel :
http://www.menapress.com/

Elle s’en prend également avec persévérance à Charles Enderlin qui a effectué la diffusion du film truqué avec le fameux Mohamed qui aurait été tué par le feu israélien, ce qui était impossible. Et cette diffusion a été le support de l’action pro-palestiniennne et anti-israélienne dans le monde et est devenue le symbole truqué utilisé par le camp palestinien. La Mena est mise en cause sans la nommer dans le quotidien français VSD qui a donné la parole unilatéralement à Enderlin.
Maintenant la Mena contre-attaque vigoureusement et publiquement et présente les contradictions de Enderlin. Il est important de lire ce débat car ce fut la diffusion d’un document falsifié qui a donné au monde entier l’image des enfants palestiniens martyrs de soi-disants sombres bourreaux israéliens : une falsification médiatique qui restera dans l’histoire comme un exemple.
Et le problème est d’autant plus sensible que l’acte initial de diffusion  fut donné par un journaliste israélien travaillant pour une chaîne de TV française et qui en est la source d’information sur le conflit du Proche-orient. Et qui, malgré toutes les études réalisées sur cette opération minable, persévère dans sa ligne.
A lire et à suivre car c’est la moralité de l’information qui est en jeu. Ce sont les clients des journalistes qui sont les juges. Et cette fois ils ne se laissent plus raconter n’importe quoi. Ils examinent le dossier dans lequel la démonstration du film de Tarnero est un élément important. Ainsi que les articles de Gérard Huber.
http://www.menapress.com/article.php?sid=581

http://www.menapress.com/article.php?sid=587

Les pour Enderlin :
http://c.asselin.free.fr/french/enderlin.htm
Il y a aussi une interview de Proche-Orient info, mais elle est réservée aux abonnés.
http://www.proche-orient.info

Les contre Enderlin :
http://www.jafi.org.il/cnef/forum/topic.asp?TOPIC_ID=8

http://www.refractaires.org/03desinformation2.htm
http://www.liguededefensejuive.com/categories.php?op=newindex&catid=3
http://www.acmedias.org/B77.asp
http://www.voxdei.bethel-fr.com/infos/afficher_info.php3?cle=4297

Des associations opposantes ont décerné à Enderlin un « Prix de la désinformation » lors d’une manifestation à Paris.
On le voit, le débat est vif et ne semble pas devoir s’apaiser.

 

En France, il y a eu une épicerie cachère incendiée. Et en Italie, l’iman de Rome appelle clairement à l’assassinat des Juifs.

Voyez la pétition pour la libération de Yonathan Pollard :
http://www.modia.org/infos/israel/bulletin6.03.html#pollard


Bonne étude et réflexion, tout ceci donne des éléments significatifs où chacun peut ensuite faire sa soupe.

Yehoshua Rahamim

Yerouchalayim


 


5 juin 2003
Lettre personnelle

Je vous souhaite une bonne fete de Chavouote.
Qu'elle soit pour chacun de vous une "experience" interieure profonde et intense et claire et simple de tout ce qu'il y a dans cette page de Modia,
http://www.modia.org/infos/etudes/chavouote.html

Merci a l'actualite qui nous contraint encore plus a etre clairs:
- Torah: Je vous donne cette terre et vous agirez ainsi...
- Le peuple au Sinaï; et avec Esther: nous ferons et nous ecouterons.
- Ben Gourion: Le Tanakh est notre mandat sur cette terre
- Bush: Il faut diviser la Terre sainte.
- Sharon: OK. Il faut un Etat palestinien sur la Judee-Samarie avec continuite territoriale.
A Chavouote, comme toutes les generations, nous recevons vraiment la Torah , pas les volontes ni la torah du nouveau dominateur mondial passager comme tous les autres qui ont disparu dans l'histoire alors que nos ancetres persecutes restaient fideles.
Et nous allons renouveler nos engagements et nos fidelites.Et nous avons a les transmettre aux generations suivantes.
A Chavouote, c'est la hiloula du Roi David, le fidele, le confiant, le realisateur, le priant. Un exemple.
Specialement pour tous les David a qui je souhaite doublement une heureuse fete.
Que les chants de David guerissent toutes les plaies, que lui qui a peine laborieusement ou avec erreurs et rectifications pour vivre son union avec Bat Cheva et donner naissance a son fils Chelomo, Salomon, apporte pour chacun et pour tout Israel le bonheur du Cantique des Cantiques.
Et que, a l'image de Ruth dont nous allons lire le livre a Chavouote, qui est venue de loin pour aimer la Torah et son peuple, nous ayons sa fidelite simple et absolue: ton peuple sera mon peuple, ton Dieu sera mon Dieu, ta terre sera ma terre.
Et que, enfin, par le retour des Juifs a leurs engagements, se termine le cauchemar que vit la minorite qui porte Israel sur place avec grande difficulte.
Apres les paroles du sommet, les tirs palestiniens continuent contre les agglomerations juives; a la seconde ou je tape cette lettre, pres de chez moi, la police fait sauter deux objets suspects, ces explosions me touchent au coeur, et font monter les larmes car elles ravivent l'union a toutes les centaines de victimes des concessions aux terroristes. Trop de larmes par infidelites.
Toute la benediction nous est donnee a Chavouote. Le Ari dit que c'est, enfin, l'union a Rahel qui est heureuse et complete a Chavouote. Et pour cette purification complete, beaucoup d'hommes iront au miqve le matin avant la priere de Chavouote.
Que par notre fidelite le bonheur donne au Sinai et a chaque instant soit enfin present pour Israel.
Il est entre nos mains,il est ecrit: "aujourd'hui, si vous ecoutez ma voix".
Bonne fete, sincere et heureuse.
Et que toutes les photos de Jerusalem belle sur Modia y annoncent notre rencontre en ce bonheur.
Yehoshua Rahamim Dipour
Yerouchalayim



4 juin 2003

Bulletin de Modia 4 juin 2003 après la rencontre de Aqaba.

Qui a reçu ? Le roi de Jordanie Abdoullah II qui est la 43e génération en descendance directe depuis le prophète Mouhammad et qui a succédé à son père Houssein le 7 février 1999.
Il y a eu deux étapes : la première à Charm el Ckeikh dont nous avons rendu compte hier où le principal fut la non reconnaissance de la normalisation des 5 pays arabes présents avec Israël, et en conséquence la fermeture de cette conférence en une demi-heure. L’autre non des Arabes à Bush fut de ne pas reconnaître Israël comme Etat juif ainsi qu’il avait été défini par la Déclaration des Nations Unies qui l’ont fondé. Il est clair que ce non des arabes, basé sur leur principes de fond envers Israël n’entraineront aucun changement dans l’attitude de Bush envers eux, contrairement à l’argument constant des gouvernants israéliens que l’on ne peut pas dire non aux Américains.Ils tiennent sur leurs pieds et ont leur honneur.

Par contre, comme nous, quand on se méprise soi-même dans son indépendance et dans ses principes, on suscite chez autrui le besoin de vous anéantir, c’est ce qui se produit pour Israël. La première preuve a été la non présence des drapeaux israéliens dans la ville d’accueil contrairement à tous les autres (ce qui veut dire « non existence » de vous, spécialement quand il s’agit de ce sujet). On l’a cherché. On l’a reçu : en conclusion, les Palestiniens et Jordaniens ont déclaré que les 14 réserves des Israéliens sur la feuille de route qu’Israël présentait comme des conditions ont été annulées car il n’y a plus que la feuille de route telle qu’elle est pour les différentes parties. Or, chacun des représentants d’Israël le présentait comme la condition pour la sécurité et la survie d’Israël et y a renoncé.
C’est le 1e problème. Nous en sommes les seuls responsables. Je ne sais pas quels conseillers psychologiques il y a dans cette délégation mais c'est minable sur ce plan.
Avant de faire mon alyah, il y a 20 ans en octobre cette année, j'ai appris l'arabe littéraire pour lire les oeuvres religieuses et autres de mes nouveaux voisins et les comprendre et les respecter. Je les respecte en leurs qualités et ils ont celle-là de se respecter. Pas nous. Et aussi d'aimer notre terre, pas nous.Il est écrit dans nos textes que nos voisins qui nous font la guerre sont une épine pour que nous revenions à notre valeur et à nos sources mais nous sommes sourds encore.

Les déclarations des participants :

Sharon :
- mon principal paramètre est la sécurité du peuple et de l’Etat d’Israël et de l’Etat d’Israël (Cela résume toute sa politique comme celle d’Oslo à l’époque : la terre est oubliée comme condition de cette sécurité et pas nommée, au contraire on y renonce, il y a seulement les concepts de peuple et d'Etat).

- il ne peut pas y avoir de compromis avec le terrorisme.
- on ne dominera pas sur un autre peuple.

- comprend le besoin des Palestiniens de la continuité territoriale de l’Etat palestinien et il y aura contiguité avec Israël.
- Israël va commencer le retrait et la dissolution immédiate des maa’hazim (implantations)  non légalisées. (Le parallèle des Arabes, lui est donc autorisé).


Ma’hmoud Abbas, Abbou Mazén :
- efforts pléniers pour mettre fin à l’intifada armée (non pas déclaration de fin mais « efforts »).
- arrêts des attaques contre les Israéliens où qu’ils peuvent être.
- il y aura une seule autorité palestinienne et une seule puissance armée.

-         les groupes comme le Hamas seront associées.
- les Palestiniens mettront fin à l’ignorance de la souffrance des Juifs dans l’Histoire de même que la souffrance des Palestiniens.

Bush et les Jordaniens ont insisté sur la lutte générale contre le terrorisme et l’espoir de paix.



Conclusions
- Nombreux aspects positions évidents. Spécialement sur la recherche de dialogue actuel et comme méthode de résolution des conflits.
- Incertain : les autres pays arabes (Liban, Syrie, Iran, Lybie, etc) n’ont pas été associés et comment réagiront-ils. De même Arafat.

- Négatif : les Palestiniens reçoivent tout ce qu’ils souhaitent, les Israéliens renoncent sur tout et ne reçoivent rien comme reconnaissance de façon ostensible. L’Etat juif a été nié de façon répétitive. Pour un cesser le feu, on donne la terre : comme si un voisin menace de vous tuer et qu’on estime que c’est la paix en lui donnant une partie de l’appartement ; la suite sera la même, forcément.

Sont heureux ceux qui disent que le peuple en a assez des victimes et de la crise économique et veut cette paix qui, peut-être apportera autre chose (les sondages montrent qu’il y a une majorité d’environ 55 à 60% en ce sens). En même temps une majorité plus forte dit qu’elle n’a pas d’espoir en ces mesures.

Sont malheureux ceux comme le Rabbin Chilo, porte-parole sur les ondes des rabbins de Judée Samarie et les collectivités de cette région qui sont condamnées par la disparition de leur région qui disent :
- la terre d’Israël est le cœur de la nation, ha arets lev liba che ha ouma, il ne peut pas y avoir de ribonoute étrangère ribonoute zara, sur elle. « ein zékhoute la memchala lévater âl ha modédéte » (il n’y a pas de droit au gouvernement de renoncer à l’héritage national).
- elle n’appartient pas à quiconque qui puisse en disposer mais c’est un héritage permanent,
- c’est une faute grave que de vouloir la transmettre à l’ennemi ou a une autre puissance.
- faire un acte comme celui-là que aucune nation qui se respecte ne fait, fera seulement que causer davantage de sang car on incite les ennemis à continuer et c’est un encouragement au terrorisme et à la guerre et non pas du tout à la paix.
Aux questions des journalistes qui essaient de pousser vers des paroles anti-gouvernement ou anti-Sharon, le Rav Shilo a répondu : on s’opposera à ces mesures  mais non pas aux personnes (néguéd maassim vé lo négued maassim).

Dans le même sens :  une heure après la fin de la conférence, donc simultanément et lié au gouvernement, les services de sécurité déclarent sur les ondes qu’ils n’y a pas d’informations sur des menaces envers le Chef de l’Etat Sharon mais on peut « imaginer » que la situation change par la seule signature et les déclarations actuelles et donc en particulier il y a une crainte d’incitation contre le Chef de l’Etat de la part des rabbins ou de l’extrême droite. (C’est exactement une insulte et une incitation contre les rabbins en général). Très bizarre cette déclaration politique des services de renseignements face aux opposants politique et à ceux qui ont une « idéologie juive », on n’est quand même pas en URSS. Très dommage d’avoir cette agressivité et fermeté contre nos frères juifs alors qu’on n’est pas capable de la même fermeté envers autrui. C’est une première « assata » incitation contre un groupe juif, très triste. Justement quand on dit en même temps qu’il n’y a aucune base.
Au lieu de travailler positivement à améliorer le dialogue. Et les renseignements disent qu’ils vont agir dans ces secteurs de l’opinion. En spécialiste professionnel de la psychologie des violences, je trouve cela lamentable.

Des responsables palestiniens passent déjà à l’attaque verbale eux aussi et déclarent qu’ils ne se contenteront pas de 50% ni 80% de la surface occupée par Israël depuis 1967 mais des 100%, ce qui veut dire aussi toute une partie de Jérusalem.

En fait, le vrai et seul problème est l’attitude des Juifs envers eux-mêmes et envers leur terre. En effet, bravo aux Palestiniens et bravo aux Arabes qui aiment la terre d’Israël et Jérusalem et veulent venir y habiter et la posséder. Mais pas bravo du tout aux Juifs qui n’y viennent pas, qui sont prêts à la donner et comptent ainsi qu’on leur fiche la paix (en sachant pertinemment que ce genre de transaction n’est fait par aucun peuple et que cela ne peut pas amener la paix). On espère quand même qu’on ne va pas placer en ennemis les rabbins qui vont parler de la terre d’Israël et du peuple d’Israël selon la Torah. Certains perdent la tête dans leur désir de se débarrasser de la Torah.
Et dans la Torah, il y a l’amour fraternel, c’est la même chose.
Tout cela nous demande un profond examen de conscience personnel à chacun et au peuple, c’est donc un événement que le Ciel nous envoie probablement pour cela. Cela ne se règle pas par des policiers placés derrière les rabbins et la libération des terroristes palestiniens. La boussole ne fonctionne pas très bien en ce moment.

J'ai une consolation qui me donne beaucoup d'assurance: le Ciel n'est pas endormi envers nous. A nous de comprendre et d'accepter la bénédiction qui ne quitte à aucun moment cette bonne terre. Il ne se laissera pas comme cela être dépossédé et le fera bien. Indispensable de lire ces pages et psaumes qui concernent ce que nous avons à faire bien:

http://www.modia.org/priere/negociateurs.html

Je terminerai par un enseignement sur un exemple de paix rayonnante:
Témoignages émouvants donnés à Paris sur le Rav Chalom Messas
devant 3000 personnes. Un extrait qui concerne notre sujet:
"Il nous laisse un héritage spirituel spécifique : Dérakhéha darké no’am, ses chemins sont les chemins de la douceur. On peut tout faire avec la douceur avec la gentillesse. C’est un langage de paix qui n’est pas en contradiction avec le langage de la vérité. C’est pourquoi il a été aimé par tout le monde.

J’ai dit le jour de la lévaya qu’il avait un leit motiv, Vekol ma’assékha yhyou lechem chamaym, et que tous tes actes soient faits au nom de D. Il me disait souvent : « Mon fils pense un instant avant d’agir. Agis-tu au nom de D. ou pour ton intérêt personnel? Si tu es sûr que tu agis au nom de D., tes ennemis deviendront tes amis. Car ils sauront que tu agis de la sorte par conviction et non par intérêt».




3 juin 2003
Avec objectivité: après la Conférence Bush-Moubarak, une grande supercherie se dévoile: la Conférence a duré une 1/2 heure, les pays arabes lui ont refusé la normalisation avec Israël, accepté une déclaration verbale sur le terrorisme, Bush déclare qu'il va exiger des Israéliens la liquidation des implantations juives demain, et délibérément ce soir les Egyptiens n'ont pas informé leur public de TV sur la Conférence mais ont passé un film durement antisémite. Ce sont les faits. D'ailleurs, l'expression anti américaine en Egypte est méprisante, forte et permise, voyez ici.
Par contre, Sharon avait levé le bouclage des secteurs palestiniens malgré les annonces d'attentats, libéré 100 Palestiniens dont des terroristes ayant tué 13 israéliens dans un attentat et fait de nombreux blessés, comme geste de bonne volonté. On est dans le n'importe quoi quand tant d'attentats sont annoncés. Dans la Bande de Gaza, les libérations n'ont eu aucun effet, manifestations dures sur la poursuite de la lutte armée.
Si cela continue demain, il ne nous manquera que de nous allonger réellement, de lustrer les chaussures de Bush, et Bush pourra partir content: il veut reconquérir la sympathie du marché arabe pour le commerce libre américain et le dit. Les Arabes n'ont donc aucune raison de concéder, Bush est demandeur.
Mais nos victimes à venir...
On appelle cela le processus de paix
. Vraiment, nous ne le savions pas. Bush a dévoilé le jeu global.
Ce sommet a permis de voir clair.

En Israël, les radios et TV font état en Judée-Samarie des premiers signes de refus déterminé de la politique de liquidation territoriale dans la population. Hélas, à cause de tout cela, la paix ne semble pas à l'horizon pour les Juifs ni chez les Juifs.

Netatyahou a refusé l'invitation de Sharon de l'accompagner là-dedans.
Municipalités: le Likoud perd Jérusalem, Avoda perd Haïfa la rouge comme on l'appelait. Un nouveau drame pour le parti travailliste. Peu d'électeurs ont voté, ce qui en dit long sur le dégoût du public envers la politique qu'ils voient. Cf. ci-dessus.
Ce sont les faits objectifs d'aujourd'hui et non pas des opinions.


Premières analyses en Israël après les bruits de couloirs et les conférences de presse de Moubarak et Bush:
- succès pour Moubarak qui a réussi a faire condamner toute forme de terrorisme (qui le met lui-même en péril). Les pays arabes étaient en position difficile sur ce point car c'est réduire considérablement la force de combat des organisations palestiniennes. Cette partie favorise Israël.
- Les pays arabes ont refusé à Bush de faire revenir leurs ambassadeurs en Israël et ils ont tenu tête. Cela montre que pour eux la feuille de route est une arme contre Israël (commentaires des analystes) et non pas une voie de paix. En ce sens Bush n'a pas pu aller non plus vers la nomination d'Israël comme Etat juif.
- Le succès de Bush est donc très limité et sa promesse d'un marché commun libre pour seulement dans 10 ans est en proportion de ce qu'on lui a donné. Simplement un show qui est utile pour lui car le temps est bref puisque les elections sont seulement dans un an et demi.
- Les obligations d'Israël ont été rappelées et la nécessité d'aboutir à un Proche-orient sans armes nucléaires, ce qui est une action contre la capacité de défense d'Israël.
En résumé, résultats très maigres pour Bush. Quelle sera sa réaction demain: comprendre que la partie est difficile, ou vouloir repartir avec quelque chose qu'il estimera plus facile à obtenir d'Israël que des Palestiniens puisque aujourd'hui les Arabes ont montré leur force de résistance.
Donc, tout dépend également de la force personnelle de l'équipe israélienne. Hélas, avant la conférence Sharon a eu le même défaut que Barak: tout donner (s'accuser d'occupation) avant même de commencer à parler, ainsi que des libérations nombreuses de Palestiniens y compris impliqués dans les mouvements terroristes. S'il donne avant, que devra t'il faire pendant alors que les autres n'ont encore rien donné?

Netanyahou reçoit comme d'autres la demande de Sharon de l'accompagner à la rencontre tripartite pour montrer que le gouvernement est avec Sharon dans la démarche. Il refuse et son entourage explique qu'il s'oppose à la feuille de route et à la construction de l'Etat palestinien. Sharon sera accompagné des ministres Mofaz, Chalom, Olmert et Lapid.A suivre.

Le Grand Rabbin Shapira, ex-Grand Rabbin d'Israël, prend position avec de nombreux rabbins contre la feuille de route et dénie à quiconque le droit le renoncer à des parties de la terre d'Israël et de coopérer à la consitution d'un autre Etat sur cette terre donnée au peuple juif. Il appelle à tout Juif de s'opposer à ces mesures.

Les femmes d'Israël passent à l'action avec le dynamisme dont elle ont souvent fait preuve pour s'y opposer également. Voyez le site des Femmes en vert qui organisent des manifestations prochainement.

Une campagne est organisée par le Rav Aviner en faveur de la libération de Pollard. Voyez ce site pour signer la petition qu'il propose.

Pour ceux qui veulent faciliter leur insertion dans la francophonie de Jérusalem: le Répertoire, annuaire professionnel, et l'excellent site d'aide à l'emploi en français pour découvrir les annonces ou pour vous présenter afin que l'on connaisse votre savoir-faire: le site Francophones. Sur cette page de Modia.Explorez-là, une mine de renseignements.

Une filmothèque de films juifs sur le net, depuis Jérusalem, mais oui: ici, les Archives Spielberg.

Des cours de qodesh en directs sur les TV juives avec image, ici.

Pour ceux qui veulent poser des questions précises de halakha pratique, il y a d'abord votre rabbin car rien ne vaut un tête à tête pour comprendre la question et pour répondre vraiment à la personne précise en son langage. Mais sur le Net, il y a aussi ce site: http://www.cheela.org/

Un site s'est ouvert pour donner le contact avec la Yeshiva Kisse Rahamim de Bné Brak, qui est le centre spirituel mondial des Juifs tunisiens présentée ici sur Modia avec les maîtres de Tunisie.


Un jour ordinaire, le 2 juin 2003. Hélas

 

Depuis que  Sharon a fait son apport au processus de paix en disant que nous « occupons » la terre d’autres et « faisons » de l’occupation sur un autre peuple, voyons ce que font les Palestiniens en s’auto-flagellant eux aussi comme lui pour faire avancer le processus de paix et la feuille de route de Bush :

En ces dernières 24 heures, 2 juin :

- ils ont ouvert le feu sur un barrage de Tsahal à Toul Karem. Ils sont gentils, ils n’ont pas fait de blessés.

- ils ont jeté deux bombes incendiaires sur une voiture israélienne près de Kfar Lakaf, en Samarie. Ils sont très gentils, avec l’aide du Ciel ils n’ont pas fait de blessés. Quels adorables partenaires. Merci Abou Mazen.

- ils ont contraint les services de sécurité à Jérusalem à se mettre en alerte maximale pour neutraliser 7 attentats. Quel enthousiasme, il faut les comprendre !
- ils ont lancé une charge explosive contre Tsahal à Beit Hanoun. Ils sont décidément très gentils, ils jouent avec nous, et avec l’aide du Ciel ils n’ont pas fait de blessés.
- ils ont organisé plusieurs attentats à la voiture piégée déjoués par la police et Tsahal. Des jeux innocents d’enfants, c’est le nouveau  « jeu de la feuille de route ».
-  ils ont placé 5 blocs de béton sur le parcours du train Kfar Saba-Tel Aviv. Très amusante initiative pour la paix. Il fallait y penser.
-   ils ont tiré au mortier sur une agglomération à Gouch Katif. Simplement pour fêter la déclaration de Sharon, cela se comprend.
- ils ont fait exploser une bombe près de Guirit : boum boum à l’avance pour la belle photo Bush-Sharon-Abou Mazen, cela se fête.
- un terroriste a tiré sur les soldats au Nord de Balata près de Naplouse. Simplement pour essayer ses nouvelles armes en remerciement à Abbou Mazen qui a fait savoir aujourd’hui que, même s’il y a un regroupement des forces sous son autorité, les groupes terroristes garderaient leurs armes, cela se fête, non ?
- ils ont placé une bombe de 30kg près de la frontière de nos amis égyptiens. Mauvais joueur, Tsahal l’a faite exploser. On n’a pas pu avoir les belles informations à la TV.

-    Il va être 18h, la journée n’est pas finie.

 

Sharon, tout heureux, a tendu l’autre oreille pour entendre si du côté américain, on est aussi content de son discours sur l’occupation par Israël que les Palestiniens qui, eux, manifestent bien leur contentement. Vous voyez que, contrairement à ce que disent les mauvaises langues, les Américains sont contents aussi, le Secrétaire d'Etat américain Colin Powell a déclaré: « C'est la première fois que nous entendons Ariel Sharon faire allusion à une occupation  quelconque. C'est une déclaration positive ». Merci Papa, merci Maman, tous les jours je voudrais qu’ça r’commence des mots si gentils. On recommencera, promis. Mais ce n’est pas facile de faire de telles perles tous les jours.
Un seul mauvais coucheur qui n’a pas le sens de l’humour, Rafi Eitam le dirigeant du Mafdal, après que j’aie dit qu’on gèlerait les implantations. Il fait de l’esprit et voudrait faire continuer la croissance naturelle de ces implantations que Bush n’aime pas, et il se croit malin de dire : « Une femme qui devient enceinte à Maale Adoumim devrait-elle avorter le fruit de son ventre parce que les implantations sont gelées ? ». Si on commence à employer des arguments comme cela, et à s’occuper des problèmes des jeunes femmes, où va-t’on ! Faites confiance à un vieux routier de la politique et pas à ces jeunes.


En bref:
- les menaces précises (atraotes) de préparation d'attentats terroristes se poursuivent. Un commando en route pour un attentat a été neutralisé. Des tirs de mortiers.Donc: rien n'est changé dans la réalité derrière les mots palestiniens. Ils ont leur constance malgré les pressions de Bush.
- Sharon bloque l'expression de ses ministres: il a enlevé tout sujet concernant la feuille de route du... Conseil des ministres. Ce n'est pas le Likoud dont il ne tient pas compte, même de ses ministres. Il refait ainsi exactement l'erreur qu'avait faite Barak pensant avoir les mains plus libres mais il n'avait fait que s'attirer des opposants parmi ses proches. Et ils l'ont fait chuter. Sharon a demande en plus a ses ministres de ne plus s'exprimer sur le sujet jusqu'à la fin des négociations avec Bush et Abou Mazen à Aqaba. Cela va très loin.
- Le haut dirigeant du Mafdal (qui a plusieurs ministres), Yits'haq Lévi exprime son opposition totale à la ligne de Sharon et dit qu'il faut attendre de voir si Sharon va plus loin que les mots. Si c'est le cas, le Mafdal le lachera et se retirera.
- Mitsna, l'ex dirigeant du Parti travailliste Avoda dit que seul Sharon pouvait réaliser le programme de la gauche. Car la gauche aurait suscité des oppositions tandis que Sharon mène le jeu au nom de la droite et aura le concours de la gauche.
- Steinitz, le président de la Commission des Affaires étrangères et de la Sécurité de la Knesset, du Likoud, s'oppose de front à Sharon: il mène campagne sur les ondes pour faire passer le message que Abou Mazen n'a rien donné et que Sharon lui prete la main. Il explique: le refus du terrorisme par Abou Mazen n'est qu'un choix par le fait que le terrorisme, à ses yeux, affaiblit l'image palestinienne mais il est d'accord sur le but par d'autres voies; ensuite, il refuse de reconnaitre la declaration des Nations Unies créant Israel comme Etat juif. Etat éventuellement mais pas Etat juif. Ce qui est l'abolition de sa nature et la capacité de continuer à revendiquer la "terre palestinienne". Sharon ne devrait pas accepter de faire un pas de plus tant qu'Abou Mazen n'aura pas accepté cette reconnaissance de l'Etat juif. Sharon lui donne l'Etat palestinien sans la contrepartie. Discours de Steinitz envers Sharon. Concernant Bush, il déclare que Sharon ne doit pas se plier à une ligne de Bush que lui-même ne suit pas concernant les terroristes de Al Qaida.
- Le maire d'Ariel, Ron Nahmane, ville construite en Judée-Samarie par la gauche, membre du Likoud, proteste contre le gel de la construction dans sa ville et dans les deux provinces. Et il crie la question: suis-je un occupant? On nous a toujours dit que nous étions en Erets Israel et maintenant on veut faire de ma ville comme si nous étions des occupants.
- Elections. Le grand phénomène est tout simplement la disparition du Parti travailliste des deux grandes villes de Jerusalem et Haifa, alors que Mitsna en était le maire! A Haifa, ce seront les haridim qui feront la difference entre les deux candidats. A Jerusalem, semble en tete dans les sondages Ouri Loupolianski, le maire actuel comme remplaçant de Ehoud Olmert démissionnaire pour devenir ministre de Sharon. C'est un haridi apprecié dans tout le pays car il est le fondateur avec succes de l'association Yad Sarah qui fournit gratuitement tout matériel médical à tout malade qui en exprime le besoin. Son principal concurrent est Nir Barkate un homme d'affaires qui réussit et veut faire de Jérusalem une ville moderne. Son passage en seconde position le rend très nerveux et il accuse le troisième candidat Igal Amedi du Likoud de vouloir partager Jérusalem entre lui et Loupolianski. Amedi a tenu une conférence de presse dans laquelle il accuse Barkate de menaces contre lui-même et sa famille. Amedi nie tout accord avec Loupolianski mais indique qu'il sera heureux de travailler avec lui. Tout cela semble indiquer que ces candidats semblent connaître les résultats de sondage qui donnent une avance réelle à Loupolianski. Attendons.
- Bargouti, dans son procès que l'armée a défini comme celui du plus grand criminel anti-juif depuis Eikhman, base sa défense sur le nouvel argument mis en titre dans la presse israelienne. Maariv titre aujourd'hui:

"Bargouti: gam Sharon amar ché tsarikh lasim kéts la kibouch
Bargouti: même Sharon a dit qu'il faut mettre fin à l'occupation."
Et l'article de Maariv continue (breve citation dont je vous mets l'image par objectivité et pour qu'aucun lecteur ne puisse me prêter un discours tendancieux):

(traduction) "Sharon lui-même a dit qu'il faut mettre fin à l'occupation. Le Chef du gouvernement a parlé explicitement au sujet de kibbouch, l'occupation. Si le Chef du gouvernement parle ainsi, qu'attendez-vous du peuple palestinien? C'est la voie juste, la direction juste. Commencer par un processus de paix véritable. C'est une chose légitime que de s'opposer à l'occupation. Voilà que le Chef du gouvernement a reconnu l'Etat palestinien en ces jours. Lui-même dit qu'il faut mettre fin à l'occupation israélienne". Il a dit que "à la suite de cela, il faut prendre en considération de façon nouvelle la décision de le faire passer en jugement" (fin de cette citation de Maariv). Il a ajouté que "Sharon devrait demander maintenant pardon au peuple palestinien pour toutes ces années d'occupation".
On voit le dégât de ces mots "occupation " que Sharon a repris au vocabulaire de l'ennemi.
Conclusion simple: actuellement, jusqu'aux ministres Sharon impose le silence car il sait qu'il n'a pas leur accord pour une grande part , il sait que les 14 remarques d'opposition à la feuille de route qu'Israel a demandé comme devant être partie intégrante de la feuille sont prises comme des remarques sans aucun caractere officiel par Bush et donc que ces remarques sans lesquelles Israel dit par Sharon qu'elle serait en danger, ne sont pas prises en considération. Et donc... Abou Mazen n'accorde pas la reconnaissance en balance de celle que Sharon lui donne (Etat palestinien-Etat juif), Bush ne la demande pas mais, au contraire ne parle que d'Etats et voudrait maintenaitr le terme de kibouch (occupation) qui légitimise toute lutte. Et toute lutte a ses moyens comme Bush le démontre par sa conduite en Afghanistan et Iraq.
Ces termes que je vous rapporte sont la situation objective, à laquelle chaque parti israélien pourrait apposer sa signature. La divergence est seulement entre ceux qui approuvent ou désapprouvent. Le maire d'Ariel dit qu'il y a un consensus même avec la gauche et Merets pour exiger la reconnaissance de l'Etat juif et que Sharon ne le demande pas.
Sur cette base d'information, à chacun d'avoir son opinion.
- un terme très utilisé aujourd'hui est "maaraz", c'est un habitat provisoire, un autobus, une cabane, une habitation mobile qui n'a pas été légalisée et que ses implanteurs placent pour affirmer le droit des Juifs sur la terre d'Israël. Ce fut le commencement de nombreux villages juifs puis agglomérations. Ce fut l'objectif de la lutte de l'extrême gauche, alors que même la gauche a toujours favorisé cela. Le gouvernement de Sharon, pour la première fois, dit qu'il va prendre des mesures contre ces maarazim dans le cadre de l'accord Bush-Mazen. Les mesures parallèles ne sont pas prises ni prévues contre les maarazim arabes qui ont la même politique, uniquement contre les maarazim juifs. C'est l'objet de l'opposition de la droite. Même Rabin et Eliézer ont favorisé ces maarazim juifs. L'extrême gauche veut faire passer une loi interdisant à l'armée de défendre la vie des Juifs qui habiteraient dans ces maarazim non légaux.
Des juristes disent que cette loi sera refusée par la Cour suprême car même les délinquants ont le droit à la vie et d'être défendus par l'armée. L'armée peut les empêcher si cela se produit dans une zone où elle a l'autorité mais non pas de ne pas les défendre. Vous voyez là les débats typiquement talmudiques que même les Juifs non religieux mais 'hilonim produisent sans fin dans la vie israélienne. C'est cela un pays juif.
Voilà les données.

Il y a une question sur laquelle Modia a à apporter: "pourquoi ce terme d'occupation est-il si explosif?" Ce n'est pas du tout simplement parce que c'est le terme qui indique un manque de légitimité, ou la conséquence d'une guerre (l'occupation allemande sur la France entre 1940-45), c'est parce que ce terme est l'argument clef contre le peuple d'Israël depuis des millénaires. Au point que, de tous les commentaires que Rachi fait par milliers sur la Torah et le Talmud, c'est le premier qu'il place parmi tous sur le premier verset de la Torah. Sharon est un stratège et tacticien. Il savait qu'il faisait sauter "la" mine bien connue. Il nous faut donc savoir ce que la mentalité israélienne et juive place dans ce mot magique. Une étude sérieuse et approfondie que vous trouverez sur cette page. Elle est indispensable. Nous ne réfléchissons pas devant le journal avec un café-croissant mais avec nos textes millénaires de réflexion, avec les pièces véritables. Et ce mot, dans l'hébreu courant, porte toutes les connotations de ces commentaires et de ces textes; qui ne parle pas hébreu est hors de ces sens. Je vais vous les communiquer. Pour que vous compreniez le débat qui a lieu ici: je vous donnerai même des textes du Coran qui concernent ce débat. C'est tout cela qui se joue ici et non pas ce que des gens pourraient débattre à la télévision en France ou sur la CNN. Le conflit a lieu entre ces peuples-ci qui ont ces mémoires et ces concepts. Il faut les connaître au moins.
Cela est d'autant plus important à l'approche du don de la Torah qui nous indique la voie juive. Ce n'est pas par hasard que le don de la Torate-Bush sur la terre d'Israel et sur le peuple juif comme occupant se fait en ce moment de Chavouote. Laquelle allons-nous recevoir, il faut au moins connaître la notre. Sharon sait, lui, ce que veut dire kibbouch dans notre tradition. Si vous ouvrez ce lien et qu'il ne répond pas encore, patientez quelques heures.


1 juin 2003
NOUVELLES? Elles n'ont rien de nouveau et on a l'impression d'entendre sur tous les plans le bégaiement ds mots et décisions de Barak quand il était au pouvoir et accelérait avant de disparaître dans le trou du souffleur (les USA).
En effet, Sharon a donné l'ordre au ministre de la Défense Mofaz d'annuler deux mesures qui étaient les seules qui stoppaient les attentats: le bouclage des villes palestiniennes et la non-entrée des travailleurs palestiniens qui permet aux terroristes d'entrer et aux Arabes israéliens de les piloter jusqu'au lieu de l'attentat comme on l'a vu, au risque seulement de 8 mois de prison (une bagatelle qui vaut le risque pour une si belle action de massacre, n'est-ce pas!): dès ce dimanche les villes palestiniennes seront ouvertes donc, de facto, comme les autres fois aux terroristes et 15000 travailleurs pourront se rendre en Israel comme couverture de ces opérations comme les autres fois. Bonjour les dégats, préparez les larmes et les enterrements et les informations et le retour aux mesures avec quelques destructions de maison (la belle affaire) et la liquidation en retour de quelques leaders palestiniens qui susciteront d'autres candidats au suicide. Tout ce scénario a été été répété 20 fois et annulé après constat de l'erreur. Où est donc la pensée? Et les vies ne reviendront pas une fois de plus; et une fois de plus les centaines de morts ne protesteront pas. Bien sûr, mais ne faut-il pas plaire à Bush qui en a besoin dans sa campagne électorale qui approche. C'est quand même le plus sérieux, comme auparavant pour Clinton...
Ces mesures sont pour susciter la confiance! Voilà le nouvel argument. Comment peut-on avoir confiance dans les terroristes, dans Abou Mazén qui etait le principal organisateur, dit la presse, du massacre de l'école de Maalote, et en Arafat que Abou Mazén considère comme le leader palestinien même si sa rivalité lui assure une belle promotion internationale et une belle promotion de la cause palestinienne contre Israël.
Et Abou Mazén, lui, ne flanche pas; immédiatement il a mis les choses au point: ces mesures de Sharon ne peuvent pas empêcher la réalisation de la feuille de route. C'est à dire clairement: que tout continuera (les attentats en particulier) tant qu'on ne sera pas arrivé dans la feuille de route de Bush: suppression des implantations juives, évacuation, etc, capitulation. C'est toujours la même tactique: "donnez, mais vous n'avez rien donné tant que vous n'avez pas tout donné, et d'ici là nous avons l'obligation morale de continuer à vous détruire. Tant que vous n'aurez pas abandonné l'occupation de la terre palestinienne. Et d'autant que maintenant votre gouvernant l'a dit lui-même que c'est votre action. Donc à vous de céder". Cette ligne est approuvée de facto par les Etats européens.
En conséquence, Abou Mazén a déclaré que, puisque Sharon a reconnu qu'Israël occupe la terre palestinienne et qu'il veut y mettre fin, on avance dans la bonne direction et que, si cela se confirmait, on avancerait parallélement vers un accord avec le Hamas et le Jihad, etc. pour un arrêt des attentats: en un mot "suicidez-vous et nous aurons fait la paix avec vous après votre disparition".
C'est la politique que Bush veut nous imposer alors que lui, en Afghanistan ou au Irak n'a qu'une seule politique: la bombe. Les choses doivent quand même être dites comme elles sont. Il a exprimé le désir d'aboutir à une déclaration de Sharon au sommet d'Aqaba pour une reconnaissance officielle de l'occupation et de la décision de retrait. Il va sans dire que, dans le contexte d'un manque d'accord sur cela en Israel dans les instances démocratiques qui, seules, sont habilitées à se prononcer, la demande de Bush à Sharon n'a guère de possibilité d'existence. Bush n'a même pas hésité à utiliser Auchwitz en y faisant un petit détour au milieu de sa valse diplomatique européenne avant d'attaquer le problème du Proche-orient. Un pragmatisme commerçant intéressé peu élevé et donc, finalement, inefficace.Mais ce petit détour valait la peine pour amadouer les gros donateurs juifs américains dont il aura besoin pour sa campagne électorale qui se prépare.

On a l'impression de se retrouver devant le dessin de Oleg de 2001


D'ailleurs, en conséquence, la promotion de Barak reprend chez les travaillistes car son camp déclare à juste titre: "vous voyez qu'il avait raison" et de nombreux leaders de ces partis et mouvements de gauche, disent: "la première chose que Sharon devrait faire maintenant qu'il dit et fait ce que nous disions et voulions faire, c'est d'aller demander officiellement pardon à Rabbin sur sa tombe".

Il faut absolument aller lire la haftara de la paracha Bémidbar. Elle n'a pas été lue ce Chabbate car on a lu la haftara de Roche Hodéche mais il faut quand même l'étudier. Les haftarotes sont le lien de la Torah à l'actualité par les prophètes. Elle est extraite du Livre de Osée chapitre 2 et on la lit justement avant le don de la Torah. Le Créateur, qui nous a sauvé de l'Egypte et a donné toutes les preuves d'amour à Israel, peste contre la prostitution de son peuple envers les autres puissances, ces amants vers qui Israel court se prostituer. Si les mots ne vous plaisent pas, allez le dire aux prophétes et au souffle divin qui les inspire. Nous en sommes précisement là. Ils disent que tout ce que Israel espère ainsi gagner, il le perdra. Car tout appartient à D.ieu et il détruira tous les gains de cette prostitution par lesquels Israel perd sa Torah et les promesses divines.
Alors, dans ce désastre, Israel reviendra une fois de plus vers la Torah et vers les engagements qu'il a donnés au Sinaï et le bonheur reviendra et Israel ne sera plus en danger.
Donc, préparons Chavouote par tous les liens indiqués en page d'accueil et n'accordons pas trop d'importance à ces manoeuvres qui sont des bégaiements répétitifs par le même personnage Barak-Sharon. Il a le soutien entier de toute la gauche pour cette politique.
Une question reste pourtant, dans ce contexte: pourquoi le Likoud proteste mais donne ce pouvoir à Sharon, tout en le sifflant? Parce que cela leur donne le pouvoir dans les urnes. Après, vogue la galère. Rien de plus que ce gain électoral qui donne aussi le trésor de l'Etat, la gestion de la Justice, de la police, etc, c'est énorme. Le peuple ne parvient pas à agir ou à réagir devant ce système bouclé par les "combinotes", comme on dit ici, de ces politiciens. Pas plus en ce domaine que sur les questions économiques. Conscients de leur impunité, ils ont dans ce contexte attribué des avantages financiers colossaux aux cadres supérieurs des collectivités publiques, sans aucune pudeur. Le système s'autogère d'abord. Le peuple est matraqué, écoeuré, et ne voit pas comment réagir.
Quand on lit les prophètes et leur ton, on imagine combien ils descendraient dans l'arène et diraient haut et fort ce que la Torah pense de tout cela. Mais nous n'avons plus de prophètes.

Seul le renforcement de notre fidelité apportera la securité. Seule l'étude peut nous renouveler et il le faut car le péril est précis, vital pour le peuple.
Et, comme nous l'avons vu la semaine derniere avant le vote au gouvernement sur la feuille de route, cette nouvelle mode du gouvernement de ne pas respecter le Chabbate pour régler les comptes des votes, rupture d'un status quo de dizaines d'années, ne peut rien apporter de bon. Le gouvernement dérape tres vite.
Comme il l'a fait envers Barak, certainement en défendant le peuple qui est sain, et car cette mesure était la seule en notre pouvoir, que le C.iel intervienne et annule tout ce processus accéléré de destruction d'Israel.
Que ce moment de Chavouote, réengagement de la collectivité par chacun de ses membres face à la Torah soit effectif!
Et si vous avez de meilleues analyses, et des bons conseils, je vous encourage à les communiquer à nos gouvernants, politiciens, et aux rabbins qui sont les leaders moraux de notre peuple et de ces responsables. Merci d'avance.

Le sondage hebdomadaire de Maariv en Israel fournit des résultats peu cohérents, image aussi de l'attitude du Likoud. 48% ne sont pas contents de Sharon et 44% le sont. 55% sont pour la feuille de route et 33% contre. Mais 52% pensent qu'elle n'apportera pas de solution et 36% pensent qu'elle en apportera. 15% disent bien en connaître les détails, 59% disent n'en connaître que très peu. Autrement dit: n'importe quoi. 43% pensent que Sharon appliquera les engagements d'Israel et 39% pensent que non. 22% pensent que Abou Mazén appliquera les engagements et 62% pensent que non. 25% pensent que les déclarations de Sharon sont véritablement intentionnées, et 67% pensent qu'elles n'ont qu'une valeur de propagande. etc. Une grande incohérence ressort de tout cela, soit au niveau du sondage ou des résultats ou des deux.
Dernière minute: les tirs de mortier palestiniens sur les agglomérations juives continuent, pour célébrer la capitulation d'Israël qui allège son dispositif. Et lisez ceci.

fétons... fétons...

Le 28 mai au soir et le 29 mai, Jour de Jérusalem (avancé d'un jour en raison du Chabbate)

TOUT SUR CETTE PAGE
Nombreuses photos, et liens, et textes!
et les prières particulières en ce jour.


Le 3e Jour de Honte dans l'Histoire juive est... tarrivé!
Le 25 mai 2003, 23 Iyar 5763.
La Torah l'avait prévu et nous avait éclairé sur la réponse à apporter, dans la paracha Chéla'h lékha.
1e jour de honte (paracha Chéla'h lékha, Bémidbar ch. 13-15): les explorateurs demandent au peuple de renoncer à la terre d'Israël en raison des populations puissantes qui s'y opposeraient.
2e: par leur haine réciproque, les Juifs ont remis la terre aux Romains
3e: pour la première fois en 3500 ans de l'histoire, 13 chefs du peuple viennent de déclarer officiellement au nom d'Israël leur volonté de renoncer à une part importante de la terre sainte d'Israël et son don aux Arabes palestiniens pour y fonder un autre Etat.

Lisez ici le dossier en 7 points,
de l'effondrement à la réaction positive.


Bulletin 659 de Modia. 27 mai, 25 Iyar
L'essentiel est sur ce lien

 

Dans sa reponse aux critiques du Likoud face au Comite central,

pour la premiere fois Sharon a utilise a de nombreuses reprises

le mot "occupation" pour définir la presence d'Israel sur la terre où il y a des Palestiniens. Et il a martelé ce mot plusieurs fois.

Voici ses termes  dans la traduction qui est maintenant diffusée partout dans le monde par les agences de presse:

"I think the idea that it is possible to continue keeping 3.5 million Palestinians under occupation - yes it is occupation, you might not like the word, but what is happening is occupation - is bad for Israel, and bad for the Palestinians, and bad for the Israeli economy. Controlling 3.5 million Palestinians cannot go on forever. You want to remain in Jenin, Nablus, Ramallah and Bethlehem?"
 “Je pense que l’idée qu’il est possible de continuer à maintenir 3 millions et demi de Palestiniens sous kibouche, occupation, oui c’est une occupation, vous pouvez ne pas aimer le mot, mais ce qui se passe est une occupation, est mauvais pour Israël, et mauvais pour l’économie israélienne. Contrôler 3 millions et demi de Palestiniens ne peut pas durer éternellement. Souhaitez-vous rester à Djénine, Nablouse, Ramallah et Bethléhém ? »
Analyse :
- c’est un changement total de vocabulaire,
- c’est la reprise du vocabulaire des groupes les plus extrémistes israéliens qui coopèrent avec les Palestiniens et étaient en marge du consensus national,
- c’est surtout l’argument utilisé par les extrêmistes Palestiniens pour ôter toute légitimité à l’existence d’Israël : « il n’y aura pas de paix tant qu’Israël réalisera l’occupation des territoires palestiniens », ce qui veut dire clairement pour eux « tant qu’Israël existera  sur la terre palestinienne ».
- Damas vient encore de reprendre ces arguments pour ne pas céder aux pressions américaines et pour réaffirmer son soutien aux groupes terroristes (Hesbollah, Hamas, etc qui agissent contre Israël depuis le Liban) en disant exactement ce que vient de dire Sharon : « ce sont des groupes qui luttent contre l’occupation de la terre palestinienne ».
- Sharon a repris à son compte exactement le terme que les pays européens utilisaient contre Israël.
- il est clair que Sharon dira qu'il ne craint pas de prendre ce terme et de se battre pour la sécurité de ce qui restera d'Israël. Ce que l'on ne comprend pas, c'est pourquoi ce besoin masochiste de se nuire avant d'aller à la guerre. Mais c'est le prix qu'il a estimé payer pour que le plan Bush devienne un fait. Il est sûr que tout cela n'est pas la position du Likoud, ni de ses électeurs, ni du résultat des élections qui l'a porté au pouvoir, donc contraire à la démocratie des urnes. De plus, il a pris le pouvoir avec le vote des électeurs contre la gauche alors qu'il fait la politique de gauche. Questions morales et démocratiques nombreuses.
- alors, en toute logique, le Ministère des Affaires étrangères vient d’envoyer une circulaire interne à ses portes-parole pour les autoriser à utiliser le mot clef du conflit : « occupation »
http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/297528.html.
En conclusion, Sharon brûle ses arrières et par ce coup de force dont il a une longue liste dans sa carrière (franchissement du canal, avancée sur Beyrouth, etc), il détruit toute la position stratégique et tactique classique d’Israël pour qu’Israël soit contraint de négocier le retrait des territoires.
Mais, comme l’usage du mot est clair chez les ennemis d’Israël et les Etats qui collaborent avec eux, il a ainsi donné une attestation de victoire aux plus radicaux des Palestiniens.
La soudaine réception chaleureuse ministre Dominique de Villepin par le ministre des Affaires étrangères est à comprendre dans ce virage à 180 degrés qui veut créer une dynamique de non-retour possible.
Ce qu’a fait Péres à Oslo est très faible à côté de ce changement.
Que fera la Knesset, car Sharon ne peut pas résoudre le conflit sans la Knesset ni sans le peuple ? La question lui a été posée aussi par le Comité central. Il a répondu, dans sa ligne classique, qu’il n’a pas l’intention de soumettre cela à la Knesset tant qu’il n’y a pas d’accords signés.
Sa psychologie des coups de force est ce qui le caractérise. Et il pense qu’il sera toujours vainqueur ainsi.
On connaît tout le débat qu’il y a eu au sujet de la réaction de Bégin après Beyrouth et comment son fils s’est opposé à Sharon sur ce problème.
On ne peut pas encore évaluer les dégats que va causer cette adhésion au vocabulaire du camp extrémiste anti-israélien.
Que le Ciel nous aide.
Lisez la page http://www.modia.org/tora/bamidbar/meraglim.html pour étudier quelle est la réaction positive selon la Torah.

Dernière Minute.

Le conseiller juridique du gouvernement, Eliakim Roubinstein semonce Sharon et ne lui permet pas de parler de kibouche (occupation) mais de "territoires soumis à discussion" en ce qui concerne les territoires. Questionné par les parlementaires, Sharon a dû reconnaître le fait et a ajouté (contrairement à ce que tout le monde à entendu en direct de sa part)
: lo hévinou oti nakhone, lo hitkavaneti lékibouche, élla lé'halqé arets hanétounim bé ma'hloqéte beine chné ha âmim (on ne m'a pas bien compris exactement, je n'ai pas eu l'intention de parler d'occupation, mais des parties de la terre d'Israël qui sont soumises à discussion entre les deux peuples).
Ce qu'il dit est faux car ce fut enregistré, public, filmé. Et il a été contraint de se rétracter. Il a perdu cette bataille mais le préjudice sera considérable, en moins d'un jour.

Citation de http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-2636133,00.html

Sharon vient d'ajouter, hélas, un second dégât aussi grave: Sarid l'a résumé en disant "nous ne sommes pas nés d'hier ni d'avant-hier, nous savons maintenant que nous ne pouvons plus croire un seul mot de ce que dit Sharon". J'ai souvent analysé cette propension des personnes qui arrivent au sommet de l'ambition sociale de s'autodétruire, nous l'avons vu avec Clinton, Nixon, De Gaulle, Barak en Israël. Il leur est très difficile de dominer cette tendance. Les Romains disaient: il n'y a pas loin du Capitole à la Roche Tarpéienne. L'instinct d'auto-destruction agit en chacun, plus encore chez les hommes politiques. Les guerres ne sont pas étrangères à ce qui meut ainsi tous les gouvernants. L'histoire n'est que cela.
C'est le moment de lire le psaume 72 pour Sharon pour qu'il gouverne selon la tradition de justice, comme David le demandait pour son fils Salomon.



Bulletin 658 de Modia. 26 mai, 24 Iyar
Soyez gentils envers mon emotion. On est en famille.
L’essentiel, a l’heure ou une majorite du gouvernement israelien, sous les pressions americaines, leur donnent leur accord (par 12 voix contre 7 et 4 abstentions) pour se debarrasser d’une grande partie de la terre d’Israel, et realiser a nouveau le coup meurtrier d’Oslo, contrairement aux intentions exprimees aux dernieres elections (car c’est le programme de la gauche battue que Sharon veut realiser et la gauche l’assure immediatement de sa majorite de blocage pour y parvenir et Dalia Yitsiq ; leader travailliste, le remercie de faire integralement le programme de Rabin, mais elle ajoute : allez lui demander pardon sur sa tombe),
Soyons calmes.
Il y a eu beaucoup de dates dans l’histoire juive marquees de la honte. Lisez le Tanakh. On l’y ajoutera : le 25 mai 2003 et le 23 Iyar 5763 sous le gouvernement Sharon avec les ministres x et y. C’est vrai que c’est la premiere fois depuis pres de 4 millenaires que des individus juifs decident de renoncer a la terre d’Israel. Au Sinai tout le peuple avait dit : « on fera et on ecoutera » ; ici on a dit : « on defera et on n’ecoutera pas ».
Mais, si les dimensions de la Torah sont ainsi bafouees, en sont autant responsables ceux qui ne sont pas ici pour influer dans le sens de ce a quoi ils croient, et pour enseigner ces responsables qui n’ont pas de formation en Torah et n’en sont guere responsables. Et il y en a tellement ici ou hors d’Israel qui connaissent et ne transmettent pas a leurs autres freres.

Mais Il veille LE gardien d’Israel, le peuple est sage et fidele meme si les politiciens les trompent sur la democratie en faisant la politique des battus alors qu’ils ont ete elus pour faire autre chose. Ils viennent aussi de confirmer les avantages colossaux en salaires des cadres administratifs des collectivites locales quand ils coupent sans pudeur dans les ressources minables des necessiteux. Tout cela va ensemble. Un grand mensonge, decadent. Le peuple ne defile pas dans les rues, il est sage, il souffre, il les attend au tournant des prochaines elections car ils devront bien venir devant le peuple avec leur demande de ratifier ce qu’ils commettent. Et en meme temps, ils ont des proces colossaux en instance pour des questions financieres mais, avec le temps le parquet leur ferme leurs dossiers. Par contre, le recours de Deri de revision du proces a ete refuse, ca va encore crier dans les courees, mais ceux qui se definissent ouvertement comme « les elites » s’en fichent royalement. Et on vit tout cela comme une grande famille, quand ca va tres mal et que quelqu’un a fait un tres mauvais coup, on se tait. Et on garde l’honneur. Et on fera honneur aux ancetres qui ont ete fideles.

 

Etudions donc simplement  la paracha de la semaine avec la force de la Torah et de milliers d’annees de fidelite, et l’avenir assure ; elle parle evidemment de notre peuple et de la constitution qui doit la gouverner : paracha Bemidbar : c’est dans ce desert que cela lui a ete donne et cela a sens. Nous y apprendrons beaucoup sur ce qui nous gouverne et qui n’a rien a voir avec ces combines ou ces politiciens disent et font  aujourd’hui exactement le contraire de ce qu’ils disaient il y a huit jours ou deux jours.

http://www.modia.org/tora/bamidbar/bamidbar.html

La France et l’Allemagne, apres avoir applaudi a Hussein, applaudissent a cette decision qui leur plait. Car elle realise leur politique. Ils peuvent dire qu’ils avaient raison. Comme a dit Yossef Tommy Lapid, le ministre antireligieux de la Justice qui vient de protester aussi contre les credits attribues aux yeshivotes des soldats d’elite (rien de ‘haridim) : « il faut quand meme reflechir au desastre economique qui aurait eu lieu si on avait pris une decision contraire a ce que veulent Bush, l’Europe et la Russie ». Jamais ni les US ni la France ni aucun pays ne fait ses choix nationaux selon ces principes. Mais nous avons 2000 d’esclavage et de persecution sur la tete encore et on n’est pas du tout sortis d’Egypte, c’est clair. C’est bien ce que nous dit le Omer. Alors on a beaucoup de travail a realiser. On doit retourner au desert pour nous laver un peu le cerveau quand il ne fonctionne plus, c’est la paracha de cette semaine.

Genealogie juive
Beaucoup de lecteurs me demandent des precisions sur l’origine de leur nom et leurs filiations ou presence dans tel pays. Certes, cela me concerne comme recherche de l’identite juive personnelle. Je ne peux y repondre qu’en vous donnant les nombreux sites juifs de genealogie. Des milliers de specialistes y repondent a vos questions, y presentent toutes leurs recherches. Exactement ce que vous voulez. Je ne peux pas faire ce travail de taupe que font ces specialistes en toutes directions. Mais je vous indique ces sites :
http://www.modia.org/infos/infos/annuaire-juif.html#Genealogiejuive

Statistiques
Toutes les precisions sur les attentats en Israel
http://www.idf.il/daily_statistics/french/1.gif


  1. Toutes les precisions sur les attentats antisemites en France
    http://www.acip.net

  2. Evolution des communautes en France

    Le site qui traduit la montee rapide de l’islam en France sous tous ses aspects et sa propre analyse sur ce developpement :
    http://www.oumma.com
    et ses positions envers le judaïsme :
    http://oumma.com/rubrique.php3?id_rubrique=22

    3. Le Daf yomi de Talmud sur le net, en francais, payant, au http://www.kodesh.tv

    NOUVELLES

La feuille de route, mapate ha derakhim, de Bush
On en parle mais quel est son texte ? Le voici :
http://www.haaretz.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=281192&contrassID=2&subContrassID=1&sbSubContrassID=0&listSrc=Y



Un interview du ministre des Affaires etrangeres d’Israel, Silvane Chalom, en francais, dans Liberation, avant son entrevue avec son homologue francais, Dominique de Villepin.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=113047

Bonne etude de la paracha. Il y a de nombreux liens utiles pour l’actualite immediate.
Mercredi 28, c’est la hiloula du Ramhal, tres important justement sur le role du dirigeant juif. Rien n’est au hasard dans la conduite du temps juif. L’humour est une base du judaisme.
http://www.modia.org/priere/prierter.html


Et Vendredi 30, la hiloula du Prophete Samuel, Chmouel.
Ecrivez Chmouel dans la case du moteur de recherche de Google en haut de la page d’accueil et vous aurez tous les liens.



Bonne etude, bon moral, beaucoup d’humour et de confiance !


Yehoshua Rahamim


Yerouchalayim

 

A propos avez vous lu ma derniere page sur la fidelite de nos ancetres ecrite sur leur monnaie ? On y apprend beaucoup sur leur conscience vive de la qedoucha de notre terre.
http://www.modia.org/etapes-vie/jeunes/lettres.html



Voir ici la page du bulletin précédent

n