accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
Livre d'or

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :




Les nouvelles de l'actualité d'Israël et du judaïsme.
Quelques éléments pour que chacun essaie librement
de réfléchir et de lire la vie du peuple d'Israël selon la Torah,
comme on doit le faire. La Torah n'est pas que la cachroute, ni l'étude, c'est aussi construire une société juive selon la Torah.
Ceci n'est donc pas de la politique, concept non-juif. Certains, vivant dans un pays non juif, l'oublient.

par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Copyright


Les statistiques de Modia par Xiti, le principal site de contrôle, qui a lui-même le contrôle d'audience du site Hit-Parade, autre organisme de contrôle:
Honnêteté de l'information envers vous. En 3 ans, du 15 mars 2002 au 25 mars 2005, il y a eu 949.445 visiteurs différents sur Modia, et ils ont ouvert 3.584.223 articles d'étude de la Torah. Lisez le détail de ces statistiques par année, par pays, etc, sur ce lien: elles vous surprendront!

1. Ici, des documents visuels indispensables.
pour nous rappeler ce que les adversaires d'Israël nous réservent comme sort,


2. le courage unique de Wafa Sultan, cette femme arabe remettant les pendules à l'heure et ouvrant un débat dans son peuple:lien ici avec traduction en français et lien ici avec traduction en anglais .

3. la vérité sur les positions des Palestiniens par des documents videos sur leurs propres déclarations: la destruction d'Israël et des Juifs présentée continuellement comme le message divin. Regardez, il n'y a là-dedans aucune accusation tendancieuse envers eux, ce sont leurs documents officiels et leurs paroles filmées dans leurs émissions de TV. http://www.pmw.org.il/tv.html
Et voyez ce second document.


4. 3. A voir absolument ici le film: zé haya beiti, c'était ma maison, haya chéli (c'était à moi), haya chélékha (c'était à toi), haya chélanou (c'était à nous), le film émouvant des habitants juifs persécutés et expulsés de Gouch Katif sur leur nouveau site. Cliquer sur l'image du milieu en bas de page.

5. Chacun se doit d'aller entendre ce qui est prêché contre les Juifs aujourd'hui, sur cette vidéo en direct (lien ici).
6.
Une video stupéfiante sur ce que l'on inculque aux enfants iraniens contre Israël, et des commentaires aussi stupéfiants par leur indifférence de la part des journalistes français:
http://videos.tf1.fr/infos/monde/0,,3302203-e3BsYXllciBxdWFsaXR5IFVOVl9JRH0gezIwMiAyMDEgMX0=,00.html


Les nouvelles et les études de ce jour: 26 juin, 30 sivane.

1. A découvrir: les pages de Modia sur les différentes étapes de la vie éclairées par l'étude de la Torah: http://www.modia.org/etapes-vie/index.html

Commencez à étudier le Talmud, ici.

http://www.modia.org/lev-gompers/index.html


2.
Commentaire de la paracha de ce Chabbate:
en Israël: 'Houqate:
Les règles invisibles de tout le bonheur et de l'ordre des choses. La structure fondamentale des être et des choses

Comment trouver la force et la tenir.

en diaspora: Korah La Torah nous fait analyser la confrontation entre Moché et le politicien corrupteur et menteur Kora'h; beaucoup à apprendre pour chaque génération.

Photos du Grand Rabbin d'Israël Moché Chélomo Amar, que j'ai prise lors des Chélochim de la Rabbanite Messas, zal, où il a enseigné avec émotion et clarté sur la dynamique équilibrée dans le couple. Heureux peuple qui bénéficie de leaders proches du peuple, aimant chacun, vivant avec, priant avec et apportant sans cesse les éclairages de la Torah nécessaires pour l'heure. Face à ce qui est souvent le n'importe quoi de dirigeants, il ose apporter avec modération mais fermeté les règles de base de la Torah.


3. Les nouvelles

Début du nouveau mois, Tamouz: étudions cette page: http://www.modia.org/infos/etudes/roche-hoddeche.html
Découvrez le mois de Tamouz qui comprend de nombreux hiloulotes de personnages célèbres comme le Rabbi de Loubavitch, Hayim ben Attar, etc: http://www.modia.org/infos/calendrier/tamouz.html
le 1 Tamouz
(26 juin 2006)
- Premier jour du mois de Tamouz et deuxième jour de l'entrée du mois de Tamouz (béit dé rosh 'hodéche tamouz)
- Les femmes sont dispensées de travail chaque Roche 'Hoddèche pour le fait n'avoir pas donné leurs bijoux pour la confection du veau d'or, et doublement de ce motif ce mois-ci qui en est l'anniversaire.
- C'est ce jour que la cîme des montagnes apparut sous l'arche de Noa'h (voir Rambane et Rabbénou Bé'hayé sur Béréchite 8, 4-5). Et ils attendirent jusqu'au 10 av pour ouvrir la fenêtre.
- Hiloula de Yossef ha Tsaddiq, fils de Yaâqov. On monte à Chékhém, lieu de sa tombe (Sichém). C'est l'un des trois lieux acquis pour toujours par contrat cité dans la Bible par le peuple juif (Jérusalem, Sichém et Hévrone). Curieusement, ce sont deux de ces trois qui  ont été récemment abandonnés et remis partiellement  (Hévrone) ou totalement aux palestiniens. Incroyable génération que la nôtre capable de cela.
Hiloula de l'auteur du célèbre commentaire de la Torah Maor vachéméche, Ribbi Qalonymos Qalmane.

le 2 Tamouz (27 juin 2006)
Selon une tradition, jour de naissance et du décès (hiloula) de Yosséf hatsaddiq fils de Yaâqov Avinou et de Ra'hel, à l'heure de min'ha. Moché rabbéinou chercha et rapporta ses ossements lors de la sortie d'Egypte.

Voici les noms des deux soldats tués: Pavel Slutsker, zal, 'Hanane Barak, zal (ici leurs photos) - et le nom du troisième Guilad Shalit qui a été enlevé et qui serait vivant. Voici sa photo:



Tout le pays prie pour Guilad. Voici la page des psaumes pour les prières: http://www.modia.org/priere/lespsaumes.html
Etudier la page de Modia sur la mitsva de libérer les prisonniers: http://www.modia.org/infos/infos/prisonniers.html

Les dernières déclaration de Olmert, très dures mais comme toujours au futur, depuis des mois..."Cela doit être clair: nous les atteindrons tous, où qu'ils se trouvent, et ils le savent", a déclaré dans un discours à Jérusalem le Premier ministre israélien, Ehud Olmert. "Il n'y aura d'exemption pour personne. Le temps viendra où nous réagirons. Il n'y aura pas de négociations ni d'échanges de prisonniers". http://fr.news.yahoo.com Mais ce que l'on tente de camoufler derrière ces mots de responsabilité des seuls terroristes, ou derrière des mots d'intervention qui règlerait tout subitement et que l'on ne fera pas (car déjà Olmert a parlé qu'il faudra de la patience, c'est à dire l'incapacité de résoudre) c'est ceci:
- c'est le gouvernement israélien qui a remis le terrain libre à ces terroristes et a supprimé le bouclier que constituait la zone de Gouch Katif, et cela au prix douloureux payé alors par tant de familles.
- ensuite la semaine dernière Olmert misait totalement sur l'Autorité palestinienne, de même qu'il a changé de nombreuses fois d'orientations comme le ministre de la Défense; cela est le problème.
- ensuite, l'armée d'Israël s'est montré incapable de contrer les tunnels jusqu'à l'intérieur d'une base en Israël. Tsahal publie de nombreuses fois des diagnostics de la situation qui ne sont aucunement pris en compte par le plan gouvernemental, qui a un seul phare: la reconnaissance internationale visée.
Les grandiloquences ronflantes sont simplement un camouflage de ces réalités, et les terroristes et les Palestiniens ont tous les motifs de voir l'impuissance de nos gouvernants jusqu'à maintenant, depuis la sortie en fuite peureuse la nuit du Liban, jusqu'à Oslo et Gouch Katif, politiques de fuyards et d'abandons se justifiant sans aucune base.
Et ce que je viens de dire n'est aucunement de la politique mais de l'analyse: sur ces bases chacun peut avoir des options d'action ou de conception différente de la société, avec les mêmes valeurs de la Torah.

Des pressions s'exercent sur le chef du gouvernement en faveur d'une riposte à l'attaque. En tout cela, pas de politique gérant les données fournies par les experts ni militaires ni anthropologues dans cette guerre des identités. Et les voix s'élèvent toujours plus nombreuses pour refuser la nomination du syndicaliste Péretz au poste de ministre de la Défense pour lequel il n'a aucune compétence (contrairement à beaucoup d'autres candidats dans les différents partis) hormis son ambition de monter dans la hiérarchie politique.
Tout se résume dans ce que le père de Guilad (après les habitants de Gouch Katif et ceux de Sdérote) dit sur les ondes: "j'ai entendu les officiels et le ministre de la Défense, l'armée fait de son mieux, je n'ai confiance en personne, ani somékh âl af é'had". Le Général responsable vient de parler pendant une heure avec les parents de Guilad et déclare ensuite: "nous savons quoi faire, nous attendons seulement le moment où on nous dira de le faire".

Point intéressant: j'ai examiné plusieurs sites iraniens officiels, quasiment aucun rapport sur ces événements. Je ne sais comment l'interpréter.


Le gouvernement formule les menaces sévères pour le cas où la vie de Guilad serait en danger, et est prêt pour une réplique mais aucune mesure n'a été mise en oeuvre à l'heure actuelle. Le Hamas jongle entre la crainte de représailles israéliennes et les exigences de monnayer les informations sur le kidnappé contre la libération de prisonnières terroristes mineures. Je vous tiens au courant.

L'ambassade de France en Israël est particulièrement active pour influer sur les ravisseurs, localiser le captif, par le fait que le père de Guilad est citoyen français, et donc son fils également.

 

Réflexion intérieure
Comme le père de Guilad et les autres victimes israéliennes actuelles vous pouvez ressentir que tout est barré:

Vous ressentez probablement qu'il n'y a plus d'interlocuteur fiable, et que les portes sont fermées.
Réfléchissez: la lumière et la vie existent

 

et descendent vers nous, le Ciel est présent ici et maintenant.

(photo de l'auteur prise la nuit à Jérusalem)
La réalité extérieure est exacte dans sa cruauté et stupidité,
mais tout dépendra finalement de la force intérieure de notre droiture et confiance.

 

Voici le Communiqué officiel du gouvernement, diffusé par les Ambassades d'Israël:
Contexte

Le dimanche 25 juin, au cours d’une infiltration et d’une attaque par des terroristes dans la zone du kibboutz Kerem Shalom (à l’ouest de Beer Sheva, tout proche de la pointe sud de la bande de Gaza au niveau du passage Sufa), 2 soldats de Tsahal ont été tués, un soldat a été enlevé et 4 autres ont été blessés, dont un grièvement.

A 5h40 du matin, des terroristes du Hamas et des Comités de résistance populaire se sont infiltrés en territoire israélien grâce à un tunnel percé depuis la zone de Rafah dans la bande de Gaza. Tirant des obus de mortier et utilisant des armes anti-tanks, les terroristes ont attaqués des cibles militaires, dont un tank israélien. Tsahal a répliqué, tuant au moins deux des assaillants.

Le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zahari, a pris la responsabilité de cette attaque et a loué ses auteurs comme étant des héros du peuple palestinien.

Israël considère l’Autorité Palestinienne conduite par le Hamas comme étant totalement responsable de cette attaque à Kerem Shalom ainsi que de l’enlèvement du soldat.

Le Président palestinien Mahmoud Abbas a toutes les capacités nécessaires, y compris des moyens militaires, pour assurer la libération du soldat israélien. Le Président Abbas doit maintenant prouver le sérieux de ses intentions. Israël l’appelle à demeurer à Gaza et d’agir immédiatement pour résoudre cette crise.

Israël se réserve le droit de prendre toutes les mesures qu’il jugera nécessaire pour ramener en vie son soldat kidnappé.

Cette attaque terroriste est la dernière d’une série d’incidents au cours desquels les organisations terroristes palestiniennes frappent les principaux points de vie de la population palestinienne, comme ce point de passage où transitent biens et aide humanitaire. Ces derniers mois, Israël a fait tous les efforts possibles pour maintenir ces points de passage ouverts et pour assurer l’emploi de ceux qui y travaillent et des forces les protégeant. Ceci prouve encore que les organisations terroristes palestiniennes n’hésitent pas à infliger des dommages à leur propre population.

Cette attaque, enfin, survient dans un contexte de tirs continus de roquettes Qassam contre les villes et villages israéliens situés autour de la bande de Gaza. Depuis le désengagement d’Israël en Août 2005, plus de 500 roquettes sont tombées en Israël.

Le cabinet politique et sécuritaire s'est réuni hier, dimanche 25 juin 2006, et a pris les décisions suivantes :

1. Israël considère cette attaque terroriste comme étant d’une très grande gravité. L'Autorité Palestinienne, son Président et son gouvernement, sont responsables de cet événement et de toutes ses implications.

Israël prendra toutes les mesures nécessaires pour faire libérer le soldat enlevé, le caporal Gilad Shalit. Cet objectif est sa première priorité.

L'Autorité Palestinienne sera jugée responsable de toute atteinte au caporal Shalit. Dans ce cas, personne ou aucune organisation ne bénéficiera d'immunité.

Le Cabinet approuve les recommandations des organes de sécurité qui vont préparer et déployer les forces nécessaires pour être prêts en cas d’opération militaire urgente indispensable pour contrer les actions et les intentions de l'Autorité Palestinienne.

Le Premier ministre Ehud Olmert et le Ministre de la Défense Amir Peretz décideront d’actions contre des cibles au sein d'organisations terroristes et de l'Autorité Palestinienne, selon les recommandations des organes de sécurité.

Les contacts se poursuivront avec la communauté internationale afin de maintenir la pression sur les dirigeants de l'Autorité Palestinienne, en vue de faire libérer le caporal Shalit.

Le conseiller de presse du Premier ministre, Assaf Shariv, sera chargé de l’information aux médias concernant l'enlèvement du caporal Shalit et de l'ensemble des actions destinées à sa libération.

Dossiers

Des 'hassidim de Braslav entrent dans une implantation juive, exigent des soldats qu'ils enlèvent le drapeau d'Israël et déclarent que ici c'est un Etat selon la halakha et non l'Etat d'Israël et ils s'opposent aux soldats. Les résidents de l'implantation se désolidarisent de cette intitiative d'éléments étrangers et réafirment leur participation à l'Etat d'Israël. http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3267646,00.html
Une évolution dans le monde 'haridi en Israël: les échecs consécutifs aux interdits des Grands leaders 'haridim concernant les téléphones mobiles et les ordinateurs et internet à la maison. Une analyse de ce phénomène: http://www.haaretz.com/hasen/spages/730791.html



Echec TOTAL de la politique israélienne d'abandon du territoire, de cadeau d'expulsion des Juifs, d'embrassade de l'ennemi, tout cela a été interprété par les Palestiniens comme la certitude de l'incapacité d'Israël de défendre son territoire, ses citoyens, son identité historique et les a radicalisés. Le dernier baiser d'Olmert (physique et non pas allégorique) au leader palestinien les a dopés dans leur mépris et ils ont été jusqu'à (l'incroyable) ATTAQUER une base militaire de Tsahal et cela en TERRITOIRE ISRAELIEN. Une première historique, au crédit de Olmert et de sa politique. Cette attitude d'un Israël fuyard a renforcé également les nations contre nous: les Nations Unies adoptent la thèse mensongère des Palestiniens (en dépit du rapport inébranlable de Tshal sur l'impossibilité pour Israël d'avoir tué sur une plage une famille palestinienne car les éclats retrouvés ne sont pas israéliens).
Les Palestiniens ont pénétré dans la base par un tunnel creusé et non détecté (l'armée est davantage occupée semble t'il avec ses scandales internes et publics que je préfère ne pas vous rapporter car le détail immoral dépasse l'imagination). C'est "larmée" et non l'armée. Ils ont tire sur les soldats au missile anti-tank, fait des blessés, deux Palestiniens tués.
Certes, on camoufle ce désastre de la politique et des moyens de défense par une tournée de tanks sur le territoire de Gaza mais cela ne peut camoufler la vérité, la débacle délibérée et obstinée chez les décideurs.Osons regarder les faits: l'attaque s'est déroulée justement près de la frontière égyptienne, dans la zone Sud où se trouvait Gouch Katif et la zone frontière que nous avons remise aux Egyptiens.
Et succès complet palestinien: un soldat israélien a été enlevé.
Les experts ont le culot de parler de "mévoukha estratéguite, confusion stratégique". De qui se moque t'on chez ces experts gouvernementaux car chacun savait ce que produirait cette politique, non pas avec confusion mais avec efficacité mathématique du désastre organisé. En direct, Olmert déclare qu'il a une réplique: il voit "les Palestiniens responsables", des mots et non un changement de politique. C'est nous qui organisons. Autre déclaration d'un autre haut responsable militaire: "à mon avis, ceux qui agissent ainsi et tuent ce sont des terroristes". On se croirait devant un commentaire d'un enfant de 6 ans. Stupéfiant. La journaliste de la chaine nationale questionne l'autre expert militaire; sa réponse en direct: "je ne comprends la question" et il formule son diagnostic: "c'est alyate darga, c'est une montée en gravité dans la situation, il faut arriver à un accord avec les Palestiniens dans des négociations". Curieux comme analyse. La journaliste lui coupe la parole devant l'inanité des propos et la discussion se poursuit entre journalistes. Pendant ce temps, un soldat a été enlevé, prise importante pour les Palestiniens, tout cela depuis l'ex-Gouch Katif.

Olmert vient de déclarer: "L'Autorité palestinienne sous la direction de Abbou Mazen et le gouvernement palestinien sont responsables de l'événement et de tout ce qui en découlera". Il n'a pas expliqué pourquoi cela se produit après son baiser, ni pourquoi il l'a embrassé dans de telles circonstances qu'il est en droit de ne pas ignorer.

- Israël avait fait une première incursion rapide dans la Bande de Gaza pour capturer deux terroristes préparant un attentat. Comment interpréter cela? La mesure est très minuscule, est-ce pour tenter d'apaiser les habitants de Sdérote furieux et qui parlent maintenant de marcher sur Jérusalem. Cela ne semble pas être contre les Palestiniens car l'embrassade réelle de Olmert et Abbou Mazen ne donne guère de possibilité d'interpréter en ce sens.
En fait, on est dans un tohu-bohu qui plait à nos politiciens: Abbou Mazen dit à Olmert qu'il y a accord de toutes les organisations pour cesser les tirs sur Israël, Olmert embrasse, mais Abbou Mazen et Olmert savent que la déclaration de Abbou Mazen est un mensonge et les organisation du Hamas et autres confirment qu'il n'y a pas un tel accord. Mais puisque cela arrange Olmert pour avancer dans son plan, et les Palestiniens qui espèrent recevoir ainsi les fonds financiers des Européens. Alors tout le monde joue la comédie et ment. Et rien n'est changé sauf une chose: Israël abandonnerait son territoire à ces organisations terroristes.
Preuve du mensonge général: les Palestiniens ont attaqué en territoire israélien, soldats israéliens blessés, couvre feu dans les kibboutsims. Bref, la paix qui vaut bien des embrassades, Munich n'était rien à côté de ces tragi-comédies sanglantes.
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3266818,00.html

- Précision sur les Tentatives de conciliation entre Abbou Mazen, Président des Palestiniens (Fatah) et le Chef du gouvernement palestinien (Hamas) sur le document dit "des prisonniers". L'accord permettrait de constituer un gouvernement commun, de ne pas réaliser le référendum reconnaissant Israël contre l'abandon par Israël des territoires acquis en 1967, d'avoir une position unique envers Israël.
L'accord est difficile car le Hamas ne veut pas abandonner sa position que tout accord avec Israël (même la reconnaissance d'existence) ne sera que tactique et temporaire sans renoncer à la stratégie globale de la prise de tous les territoires d'Israël car toute la zone est considérée dar al Islam, terre islamique. Remarquons simplement que cette position s'applique également envers l'Espagne et la moitié Sur de la France.
En fait, soyons lucides, ils cherchent à obtenir un accord verbal qui concilierait les deux orientations en une seule dynamique: le versant obtenant l'accord et le soutien financier et diplomatique des nations tandis que la lutte continuerait.
Abbou Mazen veut exploiter au maximum le passage au pouvoir de Olmert qui dit et redit:"si vous arrêtez le terrorisme, vous obtiendrez ce que vous voudrez, le renoncement par Israël des territoires acquis en 1967". Ce renoncement total et volontaire par le peuple juif des territoires qu'il a reçu selon sa tradition reposant sur les textes fondamentaux est vue par l'Islam comme la capitulation totale des Juifs et la confirmation de la lecture du Qoran correspondant à la lecture chrétienne: les Juifs ne sont qu'une étape, leur rôle est dépassé. Olmert reconnaîtrait cette stratégie et le renoncement du judaïsme. Il est clair aussi que les gouvernants d'Israël ne prennent aucunement en compte, comme le petit groupe des post-sionistes, les dimensions identitaires du peuple juif et son histoire. Et Olmert fonce et est déterminé à aller le plus vite possible dans cette ligne, position qui continue celle de Sharon et l'accélère car Sharon ne prétendait pas aller plus loin que la sortie de Gaza, pensant que la paix serait acquise par cette concession.

- Olmert avance dans son plan qu'il veut rapide de dégagement des implantations juives en Judée et en Samarie, en commençant par les implantations non légales. Pour cela, il utilise les dispositions d'état de guerre et interdit les déplacements des opposants de droite (déclarés violents contre la police et les Palestiniens) à son plan: mesures de guerre légalement non abolies par la Knesset mais qui ne peuvent pas s'appliquer actuellement sur le plan moral car elles suspendent les règles démocratiques pour un seul intérêt politique et sans liaison avec les activités de l'ennemi. Ces actes peuvent être difficiles à comprendre et même à croire pour des occidentaux des pays démocratiques: ils doivent simplement comprendre une bonne fois que nous sommes au Proche-orient, la région où la logique est d'être systématiquement illogique et où tout est permis avec les lois, cela étant la loi. C'est le Farwest politique. Celui qui a compris cela peut vivre dans la région sans tomber en dépression. Celui qui aura des difficultés à faire passer cela avant sa conception de la démocratie morale ou de la morale juive, sera en situation mentale difficile. Des actions en justice à la Cou Suprême sont prises par les militants interdits de mouvement.
Surtout quand il verra le gouvernement israélien entreprendre son action de destruction des quelques implantations non légales juives mais accepter les milliers d'implantations et constructions illégales arabes et palestiniennes. Il faut voir la réalité telle qu'elle est, ensuite chacun prend la position qu'il veut. Ici, on donne simplement les pièces du dossier.
Les responsables des régions de Judée et Samarie protestent envers Olmert pour ces mesures d'état de guerre envers les habitants de ces régions.

-Le ministère de l'Education informe de la diminution d'environ 10% du nombre des candidats aux établissements scolaires (mikhlalotes) religieux assurant une préparation pré-militaire parallèle. Cela veut dire que les jeunes religieux ont moins de motivation à entrer dans l'armée depuis les événements de Gouch Katif, contraires à leurs conviction et au rôle qui pourrait leur être demander d'expulser de Juifs.

- Sur le plan de la pratique juive, une uniformisation du métier de contrôleur compétent en cachroute qui passerait des examens adaptés et aurait un diplome valable constamment comme dans les autres professions reposant sur des diplômes.

- Tension entre le mouvement des Juifs réformés américains et le Président de l'Etat. Comme l'Etat d'Israël ne reconnaît pas les rabbins réformés, le Président ne s'adresse pas à eux avec le titre de Rav, du coup les représentants du million et demi de Juifs réformés aux USA disent qu'ils vont boycotter le Président de l'Etat d'Israël. Le peuple de la dispute. Alors que nous étudions ce thème dans la paracha Korah.

- Les Chambres des USA ont adopté la loi interdisant de verser aux Palestiniens les fonds que normalement auraient dus être transmis au gouvernement palestinien pour raisons humanitaires, et cela en fonction du caractère terroriste de ce gouvernement.

- Un signe des temps très significatif: la France commémore Verdun, non plus les soldats français, mais les soldats musulmans de Verdun. Les raisons sont valables mais c'est le sens qui éclaire sur la nouvelle "France". Et les élections approchent, il faut obtenir les millions de voix musulmanes en France. Et la France a bien du mal à faire face aux lourdes accusations de génocides et massacres humains et culturels qui pleuvent sur elle depuis quelques mois de la part des anciens pays colonisés. http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-27563437@7-37,0.html Cherchons ce qui est significatif dans les évolutions.

- Congrès pour le yovél de l'Académie de la langue hébraïque. Oui, nous avons la chance extraordinaire de lire, entendre, comprendre, parler au quotidien dans la langue qui est la plus ancienne, dont toutes les nuances sont indiquées dès le Tanakh (la Bible) et c'est la langue porteuse de la Création, des dynamiques vitales. Alors, travaillons chaque jour pour le perfectionnement personnel de notre langue si riche, pour éviter les fautes les plus criantes, enrichir notre vocabulaire. Après 23 ans en Israël, chaque jour je travaille encore l'hébreu pour cela. Quand j'écris pour moi-même pour des textes en élaboration ou pour réfléchir, je le fais en hébreu pour que je sois relié à cette source. Ecrivez pour vous en hébreu, parlez hébreu en famille. Explorez la page de l'hébreu sur Modia (http://www.modia.org/meguila/), apprenez tout le vocabulaire placé dans les commentaires de la paracha.

- Tensions vives dans le Parti travailliste Avodah suite aux résultats du sondage commandé par le part: il ne recueillerait plus que 12,9% de soutien du public israélien. L'opération d'alliance avec le parti Kadima et la direction de Péretz et son style de Ministre de la Défense ne semblent pas rencontrer le soutien des supporters habituels..

- Les déclarations du Rav Aviner sur la nécessité pour les femmes d'exercer leur profession de mère de famille plutôt que travailler dehors suscitent des réactions diverses et rouvrent un débat ancien. A l'heure où les milieux 'haridim forment les jeunes filles dans des mikhlalotes pour qu'elles soient ensuite capable de participer à l'extérieur à la subsistance de la famille: http://www.nrg.co.il/online/11/ART1/439/148.html

- Après le tohu bohu déclenché par la déclaration méprisante de Péres envers les israéliens victimes "hystériques" de roquettes Qassam lancées par les terroristes palestiniens (du camp de la paix, n'est-ce pas), c'est Olmert qui choisi à son tour de gouverner dans ce style provoquant qui fait bondir une partie de pays: rencontrant en Jordanie le leader palestinien Abbou Mazen il a été jusqu'à l'embrasser (ce qui crée la colère des victimes du terrorisme) mais, surtout, il a dit avec mépris que les habitants Juifs de Judée-Samarie pourront rester sous la domination palestinienne quand Israël se retirera. Quand on sait ce qui est arrivé aux Juifs égarés en zone palestinienne comme à Ramallah, le lynchage, on comprend l'horreur "ressentie" par ceux qui se sentent ainsi jetés par le Chef de leur gouvernement.

Mais l'histoire ne se termine pas là car, devant les réactions qu'il a suscitées, Olmert a ajouté: il est regrettable que les gens n'aient pas compris que j'ai parlé... avec cynisme! La question: pourquoi ainsi a -t'on besoin de faire mal aux concitoyens et d'être cynique envers eux avec ces matières? Pour comprendre: lisez l'analyse ci-dessus et le dossier que j'avais rédigé le 17 août 2005 dès la dynamique de l'opération chirurgicale à vif de Gouch Katif. Je vous la remets en abrégé ci-dessous car le temps passé a confirmé cette analyse par une explosion de la violence interne tous azimuths; voici donc cette réflexion sur...

les mécanismes psychologiques de la haine du frère dans le peuple juif. Il est important d'y réfléchir:


"C'est en tant qu'être humain que l'on doit se poser des questions, et essayer de comprendre ce qui se passe, subitement, dans l'histoire, à l'intérieur du peuple juif, pour qu'il soit subitement capable de commettre, contre une partie de son peuple, ce que les autres peuples, lui ont fait dans l'histoire : les jeter, les expulser, leur faire perdre leurs biens, les traiter en objets, sans considération pour ce qui fait leur vie (maison, école, synagogue, tombes), disposer d’eux, à volonté, rapidement, sans solution, sans les prendre aucunement en considération, réduire leur capacité d’action, et remettre leur territoire à l’ennemi, alors que celui-ci déclare explicitement, sa volonté stratégique, et tactique, de vous détruire.

Cette réflexion est importante pour tous les peuples, car le peuple juif est important, et exemplaire, pour tous les peuples, et sa relation continue à la persécution, devient un problème grave, quand, lui-même, pour la première fois, prend le relais explicite des persécuteurs envers soi-même. Cette question doit donc être résolue, et éclairera tout le monde.

C'est en tant que Juif, aussi, qu'il est indispensable de résoudre cette question, afin de comprendre ce que l'on fait.

J'utiliserai aussi les ressources de la psychologie car il se passe, en cette actualité, un phénomène de psychologie collective, reflétant ce qui se passe, dans les profondeurs de la psychologie de chacun.

L'hypothèse qui semble la plus vraisemblable est celle-ci : il se passe-là, une remontée des malheurs intériorisés, que l'on cherche à expulser, par une voie non positive, en faisant souffrir autrui, en l’occurrence l'autre Juif, et finalement, en se faisant souffrir soi-même à travers lui.

Pourquoi cela se produit-il ? Car les Juifs ne sont pas encore guéris de la situation de persécutés menacés, et ils n'osent pas extérioriser leur agressivité envers les autres. Ils le font alors, contre une partie de leur peuple, ceux qui peuvent ressembler le plus au prototype du Juif - souvent les religieux - et envers ceux qui, le mieux, par leur souffrance, permettront au persécuteur juif de s’identifier à ses ennemis traditionnels.

Ne cherchons donc pas un seul responsable - Sharon, par exemple - pour ensuite, le condamner par la justice, ou par l'histoire, et en faire ainsi, un bouc émissaire, dont on se débarrassera, sans examiner nos responsabilités. Si Sharon a pu ordonner ce forfait collectif, c'est qu'il flottait dans le peuple, comme un besoin, et comme une attente, à la recherche de quelqu'un qui oserait poser l'acte répréhensible, hors de la loi morale.

Mais un acte répréhensible, dont on a besoin, ne peut se réaliser qu'avec le concours de justifications fausses. Il faut donc monter un système, apparemment moral, mais faux, pour parvenir à commettre un forfait collectif. Toutes les nations préparent longuement les justifications des guerres qu'elles vont mener et des meurtres qu'elles vont commettre. Les meilleures justifications sont les plus impératives, elles sont de l’ordre du religieux, ou de l'ordre des religions totalitaires modernes, que l'on nomme démocratie ou droits de l'homme, et par lesquels on commet aujourd'hui les crimes qu’hier on commettait au nom des religions.

Il faut surtout être capable de trouver, en cela, la logique qui sera placée au-dessus de toutes les autres logiques ou morales. C'est bien pour cela que Sharon a utilisé l'armée. En effet, suivons le raisonnement : rien n'est plus important que la vie, que la défense de la vie contre les ennemis, donc, si j'utilise l'armée, et que vous vous opposez à l'armée, vous mettez en cause la sécurité même de l'Etat, de la vie des citoyens, de la vie. Vous commettez le crime le plus impardonnable. Et les décisionnaires religieux, s'ils ne voient pas la manipulation, pourront donner leur accord sur ce raisonnement. Donc, utilisons politiquement l'armée, et toute opposition sera annihilée, car vous devenez l'ennemi en personne, en vous opposant au politicien qui l'utilise. C'est le système des dictatures.

Les peuples menacés marchent souvent dans cette démonstration implicite, qui est confusément admise comme licite. Bien plus, touchant à la vie, elle est vue, faussement, comme sacrée. Tout dictateur l'a compris, c'est la performance de la "démocratie populaire" que de falsifier ainsi, aujourd'hui, la logique et la morale.

C'est cela qui vient de se passer en Israël ! Pourquoi ? Parce qu’un pays qui avait, comme on l'a dit, des siècles de persécutions à dépasser, n'y parvient pas, en quelques dizaines d'années ; il a fini par s'identifier à l'agresseur, dans un couplage intériorisé, autodestructeur.

Et quand le postulat de base qui le fonde est ainsi psychologiquement faux, les dégâts sont importants : “Soyons comme les autres (ce qui veut dire comme nos persécuteurs) et quand nous aurons des voleurs, des criminels et des prostituées, nous serons un peuple normal”.

Ce fut le programme des fondateurs non religieux d'Israël, c'est à dire qu'ils collaboraient, déjà, à la destruction de leur propre identité, en prenant celle des autres, et la pire des images des autres.

En ce sens, le système éducatif qu'ils ont mis en place a réussi : on a aujourd'hui le pire système politique du monde occidental, le plus corrompu. Cela semble tellement normal que le Président de l'Etat qui - à juste titre - ne se dispense jamais d'intervenir sur tout ce qui ne lui semble pas en ordre dans le pays, n'a pas bronché un instant, et n'a pas réveillé le peuple, lorsque la Banque mondiale a déclaré, après étude approfondie, qu'Israël est le second pays du monde occidental pour la corruption de la vie politique. Donc, cela est tellement admis inconsciemment qu'on n'en fait plus un problème moral. Et la justice ferme ces types de dossiers, quand ils sont très importants et liés au pouvoir. C'est devenu la normalité, l'évidence, le droit.

J'appellerai ce complexe : le refoulement de la moralité de base. Je parle de refoulement, je n'accuse donc pas tel ou tel de vouloir délibérément commettre des actes immoraux ou cruels.

Pourquoi la puissance d'un tel processus conduit-t-elle à se détruire soi-même, en rendant vulnérable son territoire, en remettant à l'Egypte la défense de sa frontière sur la ligne Philadelphie, en ramenant la surface du pays à des dimensions non défendables, en donnant ses territoires aux organisations terroristes les plus explicitement déterminées, en allant jusqu’à remettre à l’ennemi un port, qui lui permettra d’acheminer toutes les armes destructrices qui lui sont nécessaires ?

La réponse est que le peuple juif a subi tellement, et continuellement, la destruction, que cette position est insupportable, et que l'on espère toujours qu'en s'identifiant à l'adversaire, celui-ci vous épargnera. Evidemment, cette position stupide ne résiste pas à une analyse solide, elle repose uniquement sur les avatars de l'histoire, mais aussi, sur une tendance personnelle, particulièrement forte, à l'autodestruction, qu'il faut dépister et analyser afin d'y mettre un terme.

Notre tradition plurimillénaire, admirée par le monde entier, sauf par nous, nous a fourni tous les dossiers de la tendance juive à l'autodestruction. Adam accusant Eve, Caïn tuant Abel, Joseph vendu par ses frères, Kora’h, les explorateurs, la haine qui a détruit le Temple, la liste est longue. Les courants pro-assimilationnistes, les courants communautaires anti-israéliens en diaspora, le comportement cruel envers les rescapés d'Auschwitz, qu'on appelait "savon", en Israël, pour les humilier davantage, les enfants yéménites à qui on coupait les tresses, qu’on séparait de leurs parents, les tracas cruels infligés aux nouveaux émigrants d'Afrique du Nord, ou de toute origine, et aujourd’hui, la cruauté envers les pauvres, de la part de l'Etat, et le mépris envers la composante noble du judaïsme religieux, qui représente traditionnellement le Juif, la liste est interminable. Le Tanakh (la Bible) a déjà présenté ces dossiers, qui se répètent sans cesse dans l'Histoire, et le Talmud les a analysés, avec précision. Cela veut bien dire que nous avons ce problème.

En cela, les Juifs sont exemplaires de ce qui se passe dans l'humanité, et ils ont pour rôle, d'en être un laboratoire, pour vivre ce problème, et le corriger. Voilà pourquoi [ ] ces problèmes que nous vivons amènent les journalistes du monde entier ; la survie de tous est en cause lorsqu'on veut nous détruire ou lorsque nous y coopérons, et cela est important pour tous.

Concrètement, cela se nomme l'insensibilité et la cruauté envers le frère, mais cela se présente comme une logique, puis comme une morale.

Le nouveau Juif que l'on persécute, c'est maintenant le Juif sioniste religieux, car il porte l'identité juive attaquée.

Ce qui est particulier, c'est que le sionisme non religieux qui a fondé, en majorité, l'Etat, et qui avait de grandes valeurs, y a renoncé, ne les a plus transmises, et s'est fait à son tour le porte flambeau de la tendance autodestructrice.

Pourquoi très précisément maintenant ?

C'est qu'il y a eu [ ] une conjoncture [ ] particulièrement favorable. Sharon, qui a toujours besoin d'un nouveau coup, et jongle pour cela, de décade en décade, a compris la conjoncture, et trouver-là, le dossier qui lui donnera un rôle considérable, que personne n'ose tenir. Le problème peut éclater, et exprimer les problèmes internes de la société : [ ] Sharon sera donc élu.

Une nouvelle forme collective se met en place : tromper la jeunesse.

De mon expérience d'enseignant et de mes contacts avec les étudiants, il ressort que les jeunes ne trouvent aucun espoir dans cette société, aucune valeur à l'horizon. Ils m'interrogeaient continuellement : “Mais dites-nous pourquoi, vous qui étiez dehors, là où nous voulons fuir, dites-nous pourquoi vous êtes, justement, venu ici, dedans ?”.

Et puis une nouvelle génération s'impose simplement parce que les vieux croulent sous les ans et disparaissent. Ils continuent à jouer entre eux de leurs rivalités, en s'imaginant qu'ils auront des alternances continuelles, mais en fait, ils sont hors course, car dans le monde, nous en sommes à l'ère des identités : tout est identité, et les armes conventionnelles ne gagnent plus dans les conflits, et nos vieux politiciens n'ont aucun sens de l'identité, ils n'ont à vendre et à proposer que le capitalisme marchand qui fait d'eux des politiciens corrompus, achetés par les grands capitalistes.

Nous sommes entrés dans l'ère des identités. Nos politiciens corrompus, qui s'abreuvent à l'idéologie de la globalisation marchande et ont perdu tout sens de l'identité, n'en ont nullement conscience.

Alors, nos politiciens destructeurs, ont trouvé "le" programme politique qui rassemble tous les facteurs : celui de la destruction d'Israël. Dans ce contexte, il est présenté comme le programme le plus moral, le plus admis par la communauté internationale ;

Ils ont donc élaborés un nouveau programme, susceptible de trouver grâce aux yeux de la communauté internationale, donc par définition le plus moral, qui conduit tout droit à la destruction d'Israël. Certes, il faudra tromper les gens, en manipulant les règles démocratiques. Mais cela réussira, puisque dans le fond juif du pays existe cette tendance à coopérer à l'autodestruction. On parviendra même à faire admettre [] que l'armée de défense de la nation contre les ennemis extérieurs assure la réalisation de ce programme d’autodestruction. Nous avons analysé la supercherie. Ça marche.

- Objection! Mais, les jeunes encore naïfs et idéalistes vont se poser des problèmes de conscience et refuser les ordres !
- Aucun problème, puisqu'on a en mains la police, la justice, les prisons, pour les ramener dans le rang.
- Oui, mais, objection plus sérieuse ! Quand on va les envoyer détruire leurs frères, ils vont craquer, se réveiller, et ressentir la vérité morale et relationnelle de l'intérieur !
- Aucun problème : on peut tricher en tout. Prenez des psychologues simplistes des sciences du comportement, autrement dit, des spécialistes du conditionnement, comme l'ont fait les dictatures communistes des différents pays de l'empire soviétique, et je vous assure qu'en quelques séances de simulation, je vous les rends in-ca-pa-bles d'être assez émus pour craquer, et pour retrouver, la vraie morale interhumaine.
- Impossible.
- C'est que nous n'avez pas compris, suivez bien le raisonnement : il faut qu'ils acceptent ce mensonge, qu’au dessus de toutes les morales, il y a d'abord la morale de la vie, donc de la sécurité, donc de l'armée, donc de l'obéissance, donc d'accomplir les ordres au-delà de toute morale des sentiments et de la pensée.
- Comment allez-vous faire, pour leur faire entrer cela dans la tête ?
- Très simple, la simulation qui conditionne : on joue les situations où ils pourraient craquer, on les met face au risque, et on bâtit la réponse imperturbable. Et pour bien l'imposer, on va leur montrer que les autorités, elles aussi, passent dans la machine à conditionner, que tous y passent, donc, eux aussi. Nous utiliserons la force du nombre, et de l'autorité, qui remplace la force de l'individualité. On ajoutera des trucs, on leur mettra, les petits drapeaux, symbolisant l'Etat, qu'ils porteront sur leur identité, on leur rabâchera qu'ils sont les fils de la nation, les enfants des mères, on leur mettra des lunettes noires pour ne pas se sentir vulnérables, on leur apprendra à ne pas regarder la mère qui interpelle, ni la jeune fille qui les charme, on leur apprendra des formules fausses, qu'ils ne sentiront plus : "nous sommes vos frères, nous sommes là pour vous aider", alors qu'ils vont détruire. Et à l'ordre, on associera la morale : “je viens pour vous aider et pour vous expulser”, et ils seront capables de dire les deux, sans être perturbés, en rien. Cela est sûr ; efficacité prouvée ! Et pour rester dans la ligne, ils doivent toujours être identiques les uns aux autres, dans leur uniforme, en groupe. Ce sont les principes de bases de toutes les sectes.
- OK, on verra…

J'arrive à la conclusion.

La grande catastrophe morale que nous vivons ces jours-ci, n'est pas seulement la destruction des maisons, des familles, des emplois. Tout cela est ignoble, certes, mais la vraie catastrophe morale, c'est la perversion de toute cette jeunesse par ces conditionnements.

La vérité gagne toujours, le conditionnement n'aura qu'un temps, mais la culpabilité restera en eux,
et elle peut prendre des dimensions colossales. Mais de cela les politiciens, qui sont des joueurs, se moquent, comme ils se moquent des pauvres ou des malades. En attendant ils profitent. Seul compte le court terme.

En somme, la conclusion, est que nous avons assisté à trois viols : celui de la nation que l'on détruit, celui des habitants des implantations que l'on détruit, celui des exécutants que l'on détruit, dans leur humanité.

Le système a tellement bien été ficelé psychologiquement que le Président de l'Etat, lui-même, Moshé Katsav - que je respecte beaucoup - vient de déclarer ce soir, 17 août 2005 : “Je ne vois pas, dans les ordres reçus par les soldats, quelque chose de violent”. Je ne l'accuse pas, car nous sommes devant un ensemble de processus répétitifs non conscients qui touchent le peuple juif. Mais il faut savoir que ces processus psychologiques sont très dangereux et mettent en cause l'existence même du peuple.

Les ennemis des Juifs ne procédaient pas différemment dans leur stratégie et dans leur tactique. Les Chrétiens, qui expulsaient les Juifs, ne voyaient pas non plus, en cela, quelque chose de violent ; bien mieux, ils voulaient sauver les âmes des Juifs, ils réalisaient le plan du bon Dieu, tout comme aujourd'hui, les artisans d'Oslo, ont appelé “victimes de la paix” les centaines et centaines de Juifs assassinés par leur plan. Et ceux qui sont allés plus loin, en exterminant les Juifs, en les brûlant sur les bûchers de l'Inquisition ou dans les fours des crématoires, n'ont fait seulement "qu'aller plus loin" dans leur tactique, mais ce sont les mêmes processus mentaux. Voilà pourquoi, on a le droit de parler aussi de la Shoah, car elle n'est pas différente dans les processus mentaux qui mènent à l'action ; elle a été plus extrême, mais c'est la même trajectoire. Et même les intellectuels, et les universitaires, et les artistes, et les juges, et les musiciens, ont collaboré, à cette époque, car au fond de tout humain, se trouve ce risque de l’autodestruction. On le retrouve dans la meilleure des civilisations, ou dans le meilleur des peuples, comme le nôtre, comme dans tout autre.

Et les Juifs, par le rôle qu'ils ont reçu dans l'Histoire, de par le trésor moral qu'ils détiennent, inscrit au fronton de tous les palais de justice dans le monde, qui font des Tables de la Loi leur symbole, sont les plus vulnérables et les plus menacés. Ils peuvent être également les plus coopérants à leur autodestruction. Voilà pourquoi il a été tellement désastreux que seuls quelques rares leaders spirituels aient brandi l'interdit absolu de causer le mal à autrui, tandis que certains, pour des motifs qu'ils pensaient valables, ont mis au dessus de toute morale celle de l'obéissance aux ordres reçus ; principe qui a permis de commettre les pires forfaits dans l'histoire et que tous les systèmes de droit reconnaissent aujourd'hui comme non valable, comme limité.

Mes préoccupations de psychologue et d'être humain sont celles-ci : comment tous ces jeunes soldats vont supporter ces traumatismes tout au long de leur vie ? et tous ces jeunes, et tous ces enfants, et toutes ces victimes, flouées par le système de l'Etat ?

On connaît bien aujourd'hui les troubles psychologiques de ceux qui ont fait souffrir autrui, et qui n'ont pas eu le courage moral de dire non à l'injustice et à l'immoralité. On sait que ces troubles gâcheront lourdement leurs vies, leurs relations, et passeront dans les générations suivantes.

C'est donc une horreur humaine et psychologique : un désastre.

Voyons la situation en face.

Devant les allusions à la Shoah, ne réagissons pas comme s’il s’agissait d’un manque de respect. Car c'est à juste titre, que du fond de la douleur, et de l'atteinte profonde, s'élèvent ces cris.


Les nouvelles et les études de ce jour: 23 juin, 27 sivane

Nouvelles. L'explosion du drame. Comme vous le constatez, vous n'avez pas reçu de nouvelles depuis plusieurs jours. Je ne vous en cache pas le motif: la tristesse devant ces nouvelles cruelles dans la relation humaine.
Les habitants de Sdérote ont reçu continuellement des roquettes Qassam depuis... 5 ans! La situation s'est agggravée depuis l'expulsion des Juifs de Gouch Katif qui a laissé le champ libre à... l'armée des terroristes, choisie par le peuple palestinien comme dirigeants et gouvernement qu'il souhaite.
Centaines de dégâts. Blessés, 5 morts, plus de la moitié de la populations des enfants en situation psychologique traumatique. Les parents n'osant plus envoyer leurs enfants à l'école.

Tout va bien en Israël: c'est le pays qui, proportionnellement, a le plus de millionnaires et milliardaires (avec un taux d'augmentation de 6% par an et de 20% pour les multi-millionnaires ayant au moins 30 en 2005, et la presse publie aussi les photos des nombreux multimilliaidaires), mais aussi le pays qui a le plus de pauvres proportionnellement du monde occidental. Cette année, selon le rapport international, ce rythme qui creuse les écarts, l'un étant bâti sur l'autre, a une vitesse double en Israël de ce qu'elle est déjà terrible aux USA. Ce dont les antisémites nous accusent. Cela vous donne avec exactitude la politique de nos gouvernants. Rien à voir avec le peuple de la morale de la justice sociale, rien. http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3265343,00.html En ce moment s'ouvre, en ce sens, un Congrès très discuté, le Forum de Césarée qui justement a pour but de faire rencontrer et coordonner les fortunes et les gouvernants du pays. C'est cette non indépendance qui est la plaie d'Israël.

Ces deux points vous donnent exactement ce que vit le peuple. Avec quelle volonté effective de changer cela de la part du gouvernement l'un après l'autre? On peut le dire: nulle, volontairement nulle. Les victimes: les Juifs de Gouch Katif dont beaucoup sont toujours sans travail ni logement, les rescapés de la Choa qui ne parviennent pas à récupérer leurs pensions versées par l'Allemagne ou les autres pays et qui ne leur sont pas livrées délibérément depuis toutes ces années, et les habitants de Sdérote qui reçoivent des roquettes, l'éducation à un niveau lamentable dans les écoles d'Etat. Qui commence à réagir?
Personne, hormis les habitants de Sdérote qui ont décidé la grève de la faim et ont dû arrêter devant l'indifférence totale du Président de l'Etat, du Premier ministre et des ministres pendant 5 ans, il faut le dire qui ne se sont même pas déplacés. De même, les malades meurent de ne pas voir leurs médicaments remboursés et ne pouvant plus les payer.
C'est seulement quand la municipalité de Sdérote a décidé de fermer leur ville, sans possibilité d'entrer ni de sortir, ville morte que certaines réactions ont commencé et que le Président de l'Etat a décidé de venir les visiter car cela est porter atteinte à l'Etat. Mais il a reçu dans le visage les cris de vieilles femmes lui demandant des comptes: pourquoi n'es-tu pas venu depuis 5 ans qu'on était menacés de mort? On a repoussé la ville comme "morte" d'un jour pour le recevoir; il a été accompagné par le ministre de la Défense Pérets, ils ont dit les belles paroles. Les habitants leur ont répondu crûment qu'ils n'avaient rien à faire de paroles mais veulent simplement de mesures qui assureront leur protection. résultat: R-I-E-N.
Je fais erreur sur ceci : il y a trois répliques importantes:
1. le Chef du gouvernement demande aux commissions de se réunir pour... attribuer des indemnités de fonction pour son épouse. Les députés furieux invoquent que cela ne relève pas de la définition de leur fonction.
2. La seconde réaction est celle du héros d'Oslo qui a eu le grand honneur de recevoir le prix Nobel avec Arafat pour la politique d'Oslo (qui a conduit au cimetière plus de 1000 Israéliens). Les journaux sont pleins, en première, deuxième et troisième page, des déclarations scandaleuses de Péres: "léhafsiq im ha histéria ha zo chel ha qassamim, il faut en finir avec cette hystérie (des habitants victimes) des Qassam". Incroyable culot qui nous montre où on en est dans l'insolence face aux victimes de toute sortes (pauvres, sans travail, sans ressources et maintenant sans assurance de vie). Cela fait des années que ce camp de la paix propalestinienne voit les victimes assassinées comme des "victimes de la paix".
Certes, des réactions scandalisées se sont exprimées envers Péres, le présentant comme le perpétuel "looser" dans le jargon journalistique qui le définit de décaces en décades, "perdant" et qui aurait cette fois perdu beaucoup plus qu'une victoire électorale. Les journalistes disent que les enquêtes qui sont en cours sur les fonds du Peace business-politique semblent le rendre très nerveux. Le maire de Sdérote le déclare "ichioute lo rétsouya" à Sdérote (persona non grata, dont la présence n'est pas souhaitable dans la ville).
http://www.haaretz.com/hasen/spages/729131.html
http://www.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1150355530859&pagename=JPost%2FJPArticle%2FShowFull
Et observez les différents journaux israéliens sur le net: les consignes sont claires: rapport minimal sur Sdérote.

Hélas, l'insolence des quelques centaines de personnes dans la combinaison politico-financière qui tiennent le pouvoir dans ses dimensions principales, fait que le peuple en est réduit à une impuissance terrible et à une dégringolade sur le plan de la vie très concrète.
Ajoutons que les autorités morales religieuses ne reprennent pas le style du Tanakh qui interpèlait les gouvernants au nom de la morale ou de la Torah. Ils le font mais... pour demander le financement de "leurs" institutions.

3. La troisième réaction existe: au lieu de résoudre le problème de Sdérote, réunions du gouvernement et de l'armée pour avancer... sur ce point: "comment va-t'on réussir à expulser le plus rapidement possible les Juifs de Judée-Samarie"? Aujourd'hui aura lieu la première réunion du gouvernement pour avancer dans ce plan et les commentateurs estiment que la violence sera encore plus grande que lors de l'expulsion de Amona.
Et en plus (surréaliste) on livre des armes à Abbou Mazen qui, évidemment, se retourneront contre nous et c'est la continuation du plan Péres d'Oslo: l'imposture intellectuelle de dire que ces armes serviront à nous protéger. Et les rapports de l'armée déclarent que les quantités d'armes sont astronomiques qui arrivent vers Gaza par la frontière que nous avons remis aussi aux Egyptiens après l'expulsion des Juifs de Gouch Katif. Depuis des mois et des mois, les rapports de l'armée ne sont plus du tout écoutés.

Dernière minute, voici ce que Olmert vient de dire au sujet de Sdérote: "You know well that with all of the hardship and pain, there is no overall and permanent solution that will end this threat once and for all, Vous savez qu'avez regret et douleur, il est impossible, hi efchar qu'il y ait une solution globale collel et permanente qui mettra fin une fois pour toute à cette menace". Donc, il y a jusqu'à ce matin le ministre de la Défense lui même répétait que l'armée d'Israël est la plus forte et qu'elle a une solution et qu'elle la mettre en oeuvre dans quelques heures ou dans quelques dizaines d'heures. Olmert maintenant dit : "hi efchar, impossible, il n'y a pas de solution". Qu'est-ce qu'un tel Chef d'Etat qui déclare officiellement à son peuple et à l'ennemi très localisé et inférieur en forces et en nombre qu'il n'y a pas de solution. Effectivement cela veut dire ceci: le combat est une lutte des identités pour l'existence; et, en cela, Olmert n'a aucune réponse ni les ministres, ils avouent leur incompétence. On l'avait vu dans ce qu'ils ont fait aux Juifs de Gouch Katif, ils n'ont rien compris à l'identité historique et actuelle de leur peuple juif et sont incapables de la gérer quand les ennemis la constestent et veulent la détruire. A chacun de réfléchir à cette donnée. C'est une nécessité que d'analyser cette déficience criminologique qui menace tout un peuple ainsi géré.
Olmert est honnête, il a déclaré: je suis incompétent, nous sommes incompétents; mais, alors, pourquoi reste-t'il au pouvoir? Ce n'est pas un problème de courants politiques divers, c'est une urgence du peuple qui, sous des formes différentes va vers la mort (Sdérote, pauvres, malades, enfants) car délaissés.

Signalons aussi le nouveau et unique médicament des autorités: les psychologues dont je suis pour réparer: http://www.kh-uia.org.il/index_update.html A l'instant, j'ouvre la radio, l'émission grand public de la soirée et nuit sera: "les psychologues face au post-traumatisme". Un peuple se lance à course éperdue dans la nécessité de revivre de rejouer les grands scénarios tragiques de son histoire. C'est cela qu'il faut traiter et non pas seulement les victimes de ce scénario que l'on répète. Les gouvernants actuels et leurs soutiens idéologiques qui s'imaginent être libérés de toute histoire et de ses mythes ne font que répéter (mais ils n'ont aucun outil d'analyse, hélas) les scénarios d'identification à l'adversaire pour réaliser le scénario historique mortifère. Et si l'ennemi ne va pas assez vite, alors on deviendra cet ennemi en expulsant le Juif, le rendant pauvre à mort, le culpabilisant, et on chantera la mantra: "l'ennemi a raison, patientons encore et cela ira mieux mais ne prenons pas de mesures efficaces d'opposition car il conteste notre droit de vivre et notre lieu d'existence et nous n'avons aucun argument à opposer sur ces plans".
Ceux qui restent loin de cette scène et restent immobiles sur le lieu hors d'Israël au lieu de venir l'améliorer en scénario de vie, contribuent exactement de la même manière à ce scénario d'auto-destruction et de pourvoir des nations contre le droit à l'identité juive de vivre, à travers la contestation du droit à vivre sur sa terre. Alors, on reste à vivre sur la terre des autres où on sera obligé de cacher sa kippa, de mentir en disant que le judaïsme n'est qu'une religion d'ordre privé, etc, comme le disent les Juifs de France. Cela est analysé avec précision exacte dans le Talmud: nous argumentons comme les explorateurs, en utilisant tous les arguments des idéologies étrangères pour nous détruire, autres dieux respectables des autres nations. Le Talmud dit que nous avons inévitablement les "dieux" des lieux où nous habitons : "vivre hors de la terre d'Israël équivaut à servir des dieux étrangers" (Kétouvote 111a). Il faut vous citer intégralement ce texte: "Tenou rabbanane (nos Sages ont enseigné) léôlam yadour adam be Erets Israel (toujours il habitera l'homme sur la terre d'Israël) afilou béîr chez roubba ôvedé kokhavim (même dans une ville où la majorité est composée d'idolâtres), vé al yadour bé 'houts la arets (et il n'habitera pas hors de la terre d'Israël) vé afilou bé ir chez rouba Israel (et même dans une ville où la majorité seraient des Juifs), ché kol ha dar bé Erets Israel domi kémi ché yéche lo Eloha (car tout celui qui habite sur la terre d'Israël est semblable à quelqu'un qui a pour lui Elohim) vé khol (et tout celui) ha dar bé houtsa la Arets (qui habite hors de la terre d'Israel) domé ké mi ché éin lo Eloha (est semblable à celui qui n'a pas pour soi Elohim) ché néémar (comme il est dit) latéte lakhem et Erets Kanaane (vous donner la terre de Canaane) lihiot lakhem lé Elohim (pour être pour vous votre Elohim)". Ce texte est en Vayiqra 25. On ne peut l'évacuer ni de la Torah, ni de l'aurtorité des Sages: "Tenou rabbanane (nos Sages ont enseigné)" ni du Talmud.
Et il n'est pas dit de vivre sur la terre d'Israël qui serait à nous et où on fait ce que l'on veut en affirmant qu'on n'a ni D/ieu ni loi, ni identité, ni mythes fondateurs (positions des post-sionistes refusant toute identité à composante religieuse, dont le militant actif est A.B. Yehoshua). La terre d'Israël nous a été donnée, par Quelqu'un pour y vivre selon sa relation et son programme, condition unique.
Si on prend, écoute et applique ces quelques passages, il nous est promis que automatiquement la paix régnera. Pourquoi n'en voulons-nous pas? Il faut répondre à cette question. Pourquoi retire-t'on avec des ciseaux ces phrases de la Torah et du Talmud? Il nous est dit qu'alors les autres peuples seront libérés et nous entoureront comme des ennemis, cela est clair, et nous ne voulons pas encore comprendre. Que nous faudra-t'il, encore une fois? Pourquoi voulons-nous nous auto-détruire? Etudions Korah et les explorateurs quand nous allons nous situer dans leur dynamique.

Certes, nous sommes les rois de la high-tec, surtout militaire, et nous faisons beaucoup d'argent internationalement avec cela, mais cela ne sert à rien contre nos ennemis qui utilisent les armes des identités, et surtout cela ne sert à rien contre notre tendance millénaire (ou depuis les explorateurs et Kora'h) d'auto-destruction et contre besoin d'attaquer à mort notre frère. Et ce qui est curieux, c'est que nous en sommes fiers. Alors, arrivés à ce point, quelque chose ne va plus du tout.
Quelles autorités morales vont allumer un phare? Deux l'ont faites au moment de Gouch Katif; mais, dans leur propre camp, les plus petits leaders leur ont fait des croche-pieds et ils ont renvoyé chez eux ceux qui se mettaient debout pour s'opposer. Le courant du sionisme-religieux est dans sa plus grave crise, il a été matraqué de l'intérieur par certains de ses guides. Lui également ne sait plus où est sa boussole.
C'est l'état des lieux.

Fallait-il ou non vous dire ces vérités criantes, exactes, cruelles en leur réalité? La réponse que nous donnerons chacun nous jugera. Il est bien écrit et étudié qu'une étude de la Torah qui n'aboutit pas à la pratique n'est r-i-e-n. On en est là, chacun de nous et tous ensemble, et les pauvres expirent. J'avais annoncé cette crise morale dévergondée dont le pogromme de Gouch Katif par les Juifs contre les Juifs annonçait beaucoup d'horreurs à venir, l'abcès perce sans pudeur. Relisez cet article: http://www.modia.org/infos/israel/reflexion.html
Bof, Israël reste un pays de vacances pour les Juifs habitant à l'extérieur, quoi de mieux? quoi de plus dans la Torah? Et un cinquième des Israéliens partira oublier sous d'autres cieux cet été.

Vous me direz: mais il y a quand même un gain certain pour tout cela: Olmert n'a t'il pas obtenu le soutien des USA et de l'Europe pour son plan d'expulsion prochain des Juifs et du renoncement aux territories historiques? Faux: après la politesse des accueils, il n'a rien obtenu (encore ce rien), en effet les Européens ont mis les choses au point officiellement et précisé qu'ils ne reconnaîtront pas les frontières qu'Olmert déclarerait unilatéralement. Echec.
En fait, les analystes disent que Chirac a réservé un bel accueil à Olmert non pas parce qu'il a besoin des quelques voix peu nombreuses des Juifs, mais du concours du nombre important de Juifs en France qui dirigent des médias, des entreprises et autres fonctions influentes. Comme aux USA.

Il va de soi que toute cette politique israélienne a deux effets:
- elle enflamme les Palestiniens constatant la décadence morale et de survie des "auto-proclamées élites" d'Israël, la non résistance militaire et territoriale et identitaire. Nos gouvernants et cadres sont par là directement responsables de l'extrêmisation des Palestiniens,

- mais aussi et surtout de leur répartition de rôle entre eux: la moitié qui lutte et tue et la moitié qui fait tomber les murailles d'autodéfense par la manipulation politique mesurée, combinaison très organisée des deux rôles. Une caricature de Maariv dépeint nettement ce problème: Olmert hors de la réalité parle du Mondial en réception de... cocktail et dit: "Le Brésil va gagner" et Abbou Mazen chargé d'endormir par le style diplomatique lui rappelle le véritable combat qu'il mène: "et alors! quelle sera la fin (de notre combat, vous allez le voir...)!"

Nous le savons mais il y a une minorité au pouvoir qui ne veut rien savoir de la réalité et mène ses intérêts. La situation empire rapidement. C'est le moment d'aller étudier la paracha Kora'h.
Ne croyez pas que je passe par une phase personnelle pessimiste. Triste de cela, oui, déprimé non, mais difficile de parler dans l'indifférence et dans le râle des souffrances non prises en question. Sachez que je ne vous informe pas des immenses scandales moraux qui se produits dans les écoles et dans l'armée.
En somme: nous devons comprendre qu'une tragi-comédie se passe dans le peuple juif en son entier, dont ce qui se voit en Israël n'est que la face apparente.
Les liquidations physiques de quelques hauts responsables palestiniens par Israël ne changent rien du tout aux données véritables ci-dessus décrites, elles sont presque un alibi cynique.

Je vous assure que j'ai le moral sur tout ce que nous pouvons faire avec facilité sur la terre d'Israël et tout ce que nous recevons du Ciel. Je suis profondément attristé de voir les dégâts humains terribles dans l'indifférence.
Puisons notre force dans les psaumes: http://www.modia.org/priere/lespsaumes.html
et surtout ce qui nous est proposé comme mise en forme dès le matin: http://www.modia.org/priere/expliq3.html

Vous voulez quand même sourire:
Qu’arrive-t-il lorsqu’un insecte tombe dans une tasse de thé
L’Anglais : Verse le tasse et s’en va.
L’Américain : Enlève l’insecte et boit le thé
Le Chinois : Mange l’insecte et verse le thé
Le Japonais : Boit le thé avec l’insecte - tant qu’à faire, puisque c’est gratuit
L’Israélien : Vend le thé à l’Américain et l’insecte au Chinois et se paye une autre tasse de thé
Le Palestinien : Accuse l’Israélien d’avoir jeté l’insecte dans son thé, invoque un nouvel acte d’agression, en appelle aux Nations unies, reçoit un prêt de la Communauté européenne pour acheter une autre tasse et fait usage de l’argent pour semer la terreur.

Et pour avoir une image complète d'Israël au quotidien vivant avec son caractère cocasse, voici quelques photos prises ces jours-ci: rien qu'à Jérusalem ce contraste du chameau à antenne et des jeunes 'haridim en habits chauds de Pologne sous 28 degrés à l'ombre.

et un gardien de sécurité se promenant dans la rue avec une échelle pour voir si, par hasard, un terroriste se promènerait dans votre jardin ou y ferait la sieste!!!

et les bancs publics originaux

la fraternité conviviale entre voisins

Les amis se distrayant un moment sur la batterie

et votre serviteur en humoriste compagnie, c'est aussi tout cela le quotidien vivant et heureux et souriant d'Israël. La Torah n'est pas dans les cieux.

Venez vivre et construire, ensemble, bien. Vue sur Jérusalem et le Mont du Temple du haut de Har ha zéitim, le Mont des Oliviers et du chameau ;-))

 

Documents à lire pour être informés et réfléchir:
1. les articles de Ména: http://www.menapress.com/
2. Et si les Palestiniens étaient en train de perdre la guerre parce qu'ils plongent leur peuple dans la faim et la mort?
http://www.haaretz.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=727818">http://www.haaretz.com/hasen/pages/ShArt.jhtml?itemNo=727818

3. Un site sur les droits des Juifs expulsés des pays arabes: http://www.justiceforjews.com/
4. Un site qui aide les futurs immigrants en Israël: http://www.leavi.com/site/fr/accueil/bienvenue/
5. Sharanski met les pendules a l'heure sur la position très faible dans l'argumentation intellectuelle de la these de AB Yehoshua
http://www.haaretz.com/hasen/spages/715087.html
et selon lui très dangereuse pour l'existence d'Israel.


Les nouvelles et les études de ce jour: 16 juin, 20 sivane

Heures d'entrée du Chabbate: Jérusalem 19h11. Tel Aviv 19h26. Haïfa 19h19. Eilate 19h16. Beer Chévâ 19h27.
Paris: 20h16 à 31. Montréal 20h16. Toronto 20h36.

3. NOUVELLES
Cet exemple est indispensable pour bien comprendre ce qui se passe en Israël, en deux points qu'il ne faut surtout pas séparer:
- Le négatif.
Les habitants de Sdérote ont dépassé les centaines et centaines de roquettes palestiniennes qu'ils reçoivent et plus de 60% des enfants de cette ville d'Israël sont en choc psychologique, sans que le gouvernement nese montre efficace, au contraire il prévient qu'il ne renforcera la protection que des seuls jardins d'enfants d'ici la rentrée mais non pas des autres établissements scolaires. Incroyable mais exact. Et j'en passe et des meilleures, aussi les habitants continuent leur grève de la faim mais cela ne semble en rien couper l'appêtit de nos gouvernants qui ont une peau épaisse. Aucune mesure d'ampleur n'est envisagée pour arrêter ces tirs. Le Ciel a fait ces miracles une fois de plus de protéger et les victimes sont en nombre faible, mais même cela ne fait pas réfléchir.
Les habitants de Judée Samarie sont pris dans un nouveau cauchemar après ceux de Gouch Katif et Amona (voyez les images en descendant sur la page): Olmert veut les rapatrier dans d'autres zones pour donner ces régions aux chers terroristes et le travail de démolition des résistances psyhologiques sur les habitants a commencé par la diminution des postes de surveillances des routes par l'armée, laissant le champ aux terroristes et la demande ensuite par l'armée aux citoyens de ces régions de ne plus faire de stop puisque cela sera dangereux et non protégé -Messieurs les terroristes, agissez le champ est libre. Les responsables de ces régions refusent d'être une courroie de transmission de cette politique et exigent de l'armée la protection et le retour de l'armée sur les positions de surveillance et la protection dans les stations où les jeunes font du stop puisqu'on ne leur accorde également que peu de moyens de transport.
Cela n'a pas tardé: deux jeunes filles ont été enlevées; heureusement elles ont pu s'enfuir avec l'aide d'un soldat armé qui passait par hasard en sa voiture, grâce au Ciel.

Le rapport annuel de l'Office national de statistiques pour 2005 montre que la moitié des Israéliens terminent le mois en déficit bancaire.

Le positif:
Etonnant, malgré tout cela et on pourrait continuer longtemps (mais je ne le ferai pas, surtout pour ce motif, voyez
Chéla'h ),
le rapport indique que
83% des Israéliens sont contents de leur travail;
83% des Israéliens ont un téléphone mobile;
81% des Israéliens sont contents de leur habitation;
77% des Israéliens sont contents de leur état de santé;
67% des Israéliens ont un ordinateur à la maison;
51% des Israéliens sont contents de leur situation économique;
51% des Israéliens sont optimistes pour l'avenir.

Ces statistiques nous font tous nous situer: qui sommes nous, où sommes nous?
Si vous réfléchissez à cette apparente contradiction logique, vous ne pouvez la faire reposer que sur ceci: les Israéliens sont des Juifs qui ont en eux une émouna, une confiance profonde dans le passé juif et la tradition juive et le destin positif juif, dans la nécessité de participer à la construction et dans la réalisation inéluctable des promesses. Et il n'est pas ébranlé quand Olmert dit à Paris: la réalisation de mon plan est inéluctable; on a vu souvent dans l'histoire et récemment combien ceux qui se pensent les maîtres de l'histoire ont oublié que nous ne le sommes pas. Ou quand il dit comme ces jours-ci à Paris: "Naâvir néchéq léAbbou Mazén néguéd ha Hamas" alors que chacun sait à quoi on servi les armes livrées par les plans d'Olso de Péres et Béllin: des centaines et centaines de victimes juives israéliennes et de familles brisées.
Et que le monde politique et des soi-disant élites se comporte comme il le fait, ne parvient pas à briser cette qualité inébranlable dans le peuple qui a une patience de roc. Hélas, sur ces qualités, les politiciens et gouvernants ont beau jeu pour faire ce que vous savez. Rira bien qui rira le dernier. Et, finalement, nous gagnerons tous ensemble. Mais la paracha Chélakh nous ordonne de ne pas laisser nos dirigeants se comporter en destructeurs du plan divin sur les Juifs.

5. Préparez un anniversaire, celui de la réhabilitation du Capitaine Dreyfus, le 12 juillet 1906, en lisant ces dossiers:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Dreyfus
Site français officiel
http://tmigeon.free.fr/ids.htm
Les photos
J'accuse de Zola, son texte et sa photo.


Suite sur ce lien

 

 
© Copyright 
Dufour