accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
Livre d'or

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :

Les nouvelles de l'actualité d'Israël et du judaïsme.
Quelques éléments pour que chacun essaie librement
de réfléchir et de lire la vie du peuple d'Israël selon la Torah.

par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Copyright


Les statistiques de Modia par Xiti, le principal site de contrôle, qui a lui-même le contrôle d'audience du site Hit-Parade, autre organisme de contrôle:
En 3 ans, du 15 mars 2002 au 25 mars 2005, il y a eu 949.445 visiteurs différents sur Modia, et ils ont ouvert 3.584.223 articles d'étude de la Torah. Lisez le détail de ces statistiques par année, par pays, etc, elles vous surprendront! Cela ferait une moyenne de 71 étudiants différents qui se renouvelleraient chaque heure tout le jour au long de l'année, pour arriver à ces chiffres.
Quel beit middrache (maison d'études) baroukh Hachem!

Si vous peinez à quitter les tourments de l'actualité, lisez le psaume 37
http://www.modia.org/priere/psaume37.html!

Grâce aux pionniers de Gouch Katif,
se produit un renouvellement total de l'Etat d'Israël.
Et merci aussi aux Palestiniens qui ont raison!
Trois articles pour voir en positif la crise actuelle.



"While the motives for the expulsions fall into differing and variegated categories, the root of them all was hatred of the Jew". Encyclopaedia Judaica, vol 6, 1070.

Nouvelles au 7 août, 2 AV ,
Une première dans l'histoire humaine des horreurs envers les Juifs:
Expulsion historique des Juifs par des Juifs sur la terre d'Israël,
prévue pour
... dans
9 jours


Commentaire de la paracha de cette semaine et sa haftara:Dévarim
Comment sortir Israël du désastre.

Lire la page du mois de Av qui commence ce Chabbate.

- J'ai vécu un Chabbate merveilleux à Jérusalem dont je vous fait part. Entendre la prière animée par les fils (Daniel aujourd'hui) du Rav Messas, zal, dans sa synagogue de la rue Itamar Ben Avi, avec une qualité parfaite de chant selon la tradition marocaine la plus pure qui vous emporte le coeur vers le sens des mots, est un privilège. Et habitants de Jérusalem et vacanciers de la diaspora continuent à en profiter. Merci. Le Grand Rabbin d'Israël, le Rav Amar, originaire lui aussi du Maroc y prie habituellement.

DRAME
- Le criminel déserteur qui a assassiné 4 personnes à Chfaram avait été diagnostiqué comme malade mental déséquilibré dès son enrolement dans l'armée par le psychiatre, lui ayant donné un profil 45/100 (donc à exclure de l'armée); alors pourquoi l'a t'on enrôlé? Et pourquoi lui a t'on remis une arme, alors qu'il était identifié comme faisant partie d'un groupe d'extrémistes dangereux? Sa famille connaissait son manque d'équilibre et avait demandé à l'armée il y a quelques semaines de lui ôter son arme, ce qu'elle n'a pas fait. Pourquoi ne l'a-t'on pas retrouvé non plus quand il a déserté alors que les services de renseignement trouvent même les terroristes? Une fois de plus, des bavures plus que suspectes. Vous imaginez comment cela peut être interprété par certains. On a eu trop de précédents gravissimes et de manipulations. L'enquête se poursuit.

-Tous ont dénoncé la désertion des policiers du terrain dans l'ensemble d'Israël pour aller s'opposer aux citoyens autour de Gouch Katif. Le résultat est immédiat, la police n'a pu intervenir quand un Juif a tiré dans un autobus à Chfaram, ni pour rétablir l'ordre immédiatement. 4 Arabes ou Druzes assassinés et 8 blessés, et l'auteur lynché disent les premières nouvelles. Un drame qui risque de mettre le feu aux poudres: hier, jour de rassemblement dans les mosquées pour la prière hebdomadaire, 50000 Arabes sont montés prier sur le Mont du Temple en mobilisation; les députés Arabes au ton toujours anti-israéliens mènent la surenchère et veulent saisir l'ONU. On ne les voit jamais ni en masse se mobiliser contre les attentats qui ont fait plus de 1000 victimes juives. Une morale à deux vitesses, un bon et un mauvais terrorisme suivant l'appartenance.
Il est grand temps que le drame national ouvert par ce plan fou soit stoppé depuis cette folie, jusqu'à l'extrême folie qu'il ouvre dans le grand sociodrame national avec des activistes trouvant là-dedans un contexte favorable à leur violence, parmi la pègre qui règne sans gêne, parmi la pègre des corrompus politiciens dans les hauteurs du pouvoir, parmi les haineux de l'extrême gauche et de l'extrême droite, parmi les extrémistes qui violent l'histoire juive et les corps et les biens des familles des Juifs pionniers et pratiquants. STOP à ces folies!
On est vraiment dans les trois semaines terribles. Lisez cette étude pour faire téchouva, revenir:
http://www.modia.org/infos/etudes/taanit.html#metsarim
Les services de renseignements savaient qu'il était proche du mouvement d'extrémistes menaçants Kakh, on pose la question: pourquoi alors a t'il été enrôlé dans l'armée, lui a t'on remis une arme, ne l'a t'on pas arrêté pour lui ôter son arme pendant un mois où il avait déserté de l'armée alors que sa mère avait informé l'armée de sa dangerosité, qu'il ne répond plus au téléphone et qu'elle craignait sur ce qui pourrait se passer. Il alla lui-même se livrer devant à la police qui refusa de le prendre en charge. Les parents de l'assassin accusent sur les ondes l'armée qui savait, qui était avertie clairement par eux, et qui selon leurs dires est ainsi responsable et des victimes et qu'ils ont perdu leur fils.
De nombreuses questions se posent une fois de plus, comme dans les nombreuses bavures actuelles plus que troubles pour lesquelles les députés demandent des commissions d'enquête indépendantes de la police et de l'armée, surtout après le cas de l'assassin Yigal Amir qui était travaillé depuis longtemps par Champagne l'agent des services secrets et dont les éléments du dossier les plus délicats n'ont jamais été portés à la connaissance du public lors du jugement qui a conduit à la libération de l'agent Champagne. Et s'agissait-il d'un isolé ou d'un membre d'un groupe terroriste? On craint les manipulations politiques complexes, et les manipulations secrètes, avant et maintenant.
Les journalistes disent clairement qu'ils ne croient pas du tout, sur la base de ce qu'ils savent de multiples cas, que les services de renseignements n'avaient pas les moyens de retrouver pendant les deux dernières semaines ce soldat dangereux disparu avec son arme. Ils réussissent à le faire dans le cas de terroristes qui sont moins insérés dans les résaux noyautés en Israël par tous les services de renseignement. Donc, la non prise du dangereux potentiel a des motifs, lesquels. Espérons qu'il ne s'agissait pas de l'espoir d'un acte répréhensible qui aurait déconsidéré toute l'opposition au plan Sharon. L'enquête devra être publique pour respecter enfin la démocratie. Ce qui est sûr c'est que les leaders des manifestants contre le plan Sharon dénoncent les manipulations des provocateurs envoyés par la police, isolent les éléments dangereux dans les manifestations et les remettent à la police, ont démontré qu'ils refusent l'emploi de méthodes violentes et ne prennent pas de risque à ces niveaux.

Ce qui apparaît, dit Maâriv, dans tout ce contexte, c'est que Sharon lui-même ne se fie pas à ses propres du corps des services de renseignements car il dort toujours avec un revolver sous son oreiller. Le journal en fait tout un article. Cela nous en dit long sur la psychologie non claire des relations dans toute cette vie politique qui a pris un tour mafieux que même la Banque mondiale a pointé officiellement dans son rapport annuel.

Dans le Likoud, une évolution importante, le courant conduit par Omri Sharon vient de subir un échec retentissant dans l'organisme clef de la commission des lois, et ce sont les opposants à Sharon les plus radicaux, ceux du groupe Manhigoute yéhoudite qui ont gagné aux élections. Je vous donne le ton des prises de positions de ce groupe pour votre information: "Le régime Israélien est le fruit d’un Antisémitisme extrême. Chaque Juif sait qu’il est l’objet de haine, pas uniquement en Yesha. Le régime à conclu des alliances avec ceux qui s’acharnent sur Israël et persécutent les Juifs, comme Sharon vient de conclure ses accords avec la France. Il s’agissait apparemment d’un accord contre le terrorisme, mais fondé sur l’acceptation que Israël en est responsable et par conséquent va exécuter le plan de désengagement qui en fait est le premier stade de la réalisation de la feuille de route qvec le partage de Jérusalem, le retrait total du Golan, de Yehuda et du Shomron et le retour aux fameuses frontières de 1947.
Le passage qui sera aménagé entre Gaza et Jéricho sera le début de la fin du Néguev, amenant les Egyptiens aux portes de Ashdod et Ashkelon, neutralisant ainsi les acquis de la guerre des six jours et de la guerre d’indépendance. C’est simplement l’invitation à la destruction de l’état Juif.
La haute cour au sommet de la pyramide antisémite démoniaque, ment de façon outrageante. Chaque Juif sait que la Haute cour, comme de nombreux parlementaires, tentent de détruire sa foi et de fouler au pieds sa dignité. Pas seulement à Gush Katif, mais bien aussi au niveau de l’éducation, des valeurs de la Famille, du Shabbat, des conversions, des Etudes religieuses et de tout ce qui peut être cher aux Juifs." (fin de l'extrait).

Il y a eu deux précédents de Juifs ayant tué des Arabes: en février 1994, le médecin Goldstein de Hévron excédé de soigner les victimes des attentats entra dans la salle de prière des Arabes à Hevron et tua 29 Arabes. En 1990, un Juif de Richone lé Tsione tua 7 Arabes. Il y a plus de 1000 victimes de Juifs Israéliens de la part de terroristes arabes. Deux cas au lieu des milliers d'attentats arabes, mais cela n'excuse en rien et ne diminue en rien notre réprobation totale; et les Juifs réagissent toujours avec justesse en faisant leur examen de conscience, afin de mieux réussir à juguler le mal. C'est le rôle de ces trois semaines actuelles de téchouva. Et il va de soi que seraient coupables tous ceux qui feraient une utilisation politique en un sens ou en un autre de cet acte isolé: les horreurs des deux extrêmes et de l'extrême horreur de ce qui se passe actuellement dans l'histoire juive se suffisent sans essayer encore de brouiller les cartes. Ceux qui le feraient ne feraient que révéler à tous leur perfidie. Voici ce que dit Le Monde: ""L'auteur des tirs, Eden Tsuberi, était un soldat du contingent âgé de 19 ans, originaire de la ville de Rishon-Le-Tzion, et récemment gagné à la foi juive", a affirmé le commandant du district nord de la police, Dan Ronen, à la chaîne publique de la télévision israélienne." (fin de citation)? Quel est le rapport et quelle perfidie de lier cela à "la foi juive" comme si elle demandait de telles choses et ferait tomber là-dedans celui qui la rejoint! Si ce policier a dit les choses comme cela quel scandale. Si ce n'est pas exact, quel scandale de découper aux ciseaux ce qu'il aurait dit. Comme disait Talleyrand: "donnez-moi une paire de ciseaux et je peux faire pendre tout le monde".
-

Le Premier ministre Ariel Sharon a fait la déclaration suivante, à la suite de l’attaque terroriste de Shfaram :

 

« Cette attaque est un acte criminel commis par un terroriste juif sanguinaire qui a cherché à tuer des citoyens israéliens innocents. Cette attaque terroriste est une tentative délibérée de porter atteinte au tissu relationnel entre tous les citoyens israéliens.

« Le terrorisme perpétré par des civils à l’encontre d’autres civils est la chose la plus dangereuse pouvant affecter le futur de l’Etat d’Israël, sa stabilité et sa démocratie. De ma part et de celle du Gouvernement, j’envoie nos condoléances aux familles de ceux qui ont été assassinés et nos vœux de prompt rétablissement pour les blessés. L’Etat d’Israël, toutes races, religions et sexes confondus, condamne fermement cet acte de terrorisme. »

« Le Gouvernement est déterminé à protéger la vie des citoyens israéliens, quelles que soient les communautés d’appartenance et les zones géographiques ; j’ai demandé aux services de sécurité d’accorder la plus haute priorité à l’investigation concernant cette attaque terroriste. En cette période difficile pour l’Etat d’Israël, j’appelle tous les dirigeants des différentes communautés – juifs, musulmans, chrétiens et druzes – à travailler ensemble dans un effort pour maintenir le tissu relationnel interne,  à agir de façon responsable et avec retenue et à permettre aux autorités de finir leur investigation (…). »


- On craint une explosion dans le secteur arabe qui se met en grêve aujourd'hui. Rappelons pour la vérité qu'il n'y a jamais d'explosion du secteur juif, après les attentats contre eux ou même quand les Arabes israéliens dansent sur les toits lors des tirs contre les Juifs. Les condamnations dans le secteur juif sont unanimes. Les victimes sont d'une agglomération druze où les habitants servent dans l'armée d'Israël. C'est un phénomène d'un terroriste juif. C'est l'absurde et la violence organisés. Les responsables de la ville de Chfaram disent qu'il est sûr pour eux que ce terroriste ne représente en rien la population juive. Une fois de plus il faut s'associer à la douleur des parents et à l'admiration envers la population druze fidèle à l'Etat d'Israël et constamment soumise à des conflits très difficiles entre Israël et les ennemis d'Israël, de la part des Palestiniens et aussi des Syriens. Soulignons que l'agglomération de Chfaram célèbre le Jour de l'Indépendance d'Israël contrairement aux autres agglomérations arabes, et les autorités de Chfaram demandent aux politiciens de ne pas exploiter l'événement sur le plan politique alors qu'il s'agit du cas d'un particulier fou qui ne représente en rien le public juif. Ils ne semblent pas suivis dans leur modération car déjà des politiciens de l'extrême gauche font une utilisation agressive contre l'ensemble de secteurs juifs opposés à leurs opinion. Précisons encore un point: le tueur a été tué ensuite par la foule des jeunes en colère; distinguons cela cependant d'un lynch du type de celui de Ramallah où la foule arabe applaudissait au lynch de deux Juifs s'étant simplement égarés en secteur arabes et innocents de tout crime. Il faut analyser avec rigueur si on veut parvenir à la paix.
- Les habitants de Gouch Katif rendent à l'armée leurs armes de défense, puisque l'armée veut les expulser et les accuse de les utiliser éventuellement. Ils disent, en protestation, que c'est donc désormais à l'armée seule de prendre toutes ses responsabilités pour leur défense.
- L'armée évalue à 300 le nombre de manifestants qui auraient réussi à rejoindre Gouch Katif pour prêter assistance aux familles d'ici l'expulsion. Les journalistes parlent d'au moins 2000.
- Très importantes déclarations que le Premier ministre palestinien Qouréia répète ces jours-ci: "Jérusalem est plus près que jamais, le retrait d'Israel de Gaza et Djénine sont le premier pas vers Jérusalem, les Israéliens n'avaient pas d'autre choix car c'est le combat que nous menons depuis quelques années (ajoutons: avec les Européens contre Israël) qui aboutit à cela, aujourd'hui Gaza, demain les drapeaux palestiniens flotteront sur Jérusalem capitale de la Palestine". Voyez l'article dans Yehiyote a'haronote, lien ici.
Commentaire:
1. Qouréia reprend entièrement la stratégie et tactique d'Arafat sur le recul d'Israël, sa capitulation progressive, la prise du terrain jusqu'à l'annihilation de Jérusalem.
2. Voilà le résultat du plan d'Oslo-Péres qui lutte toujours pour cette même ligne, et voilà le résultat direct du plan Sharon qui n'est nullement naïf.
3. Vous voyez combien nos analyses ne sont pas subjectives car les déclarations des Palestiniens sont explicites.
4. En ce moment, c'est la rivalité entre les groupes terroristes palestiniens pour savoir qui arrivera le premier sur les lieux abandonnés. Tout cela n'a qu'un mot pour le qualifier: trahison historique de la direction politique du peuple juif, jointe à la cruauté envers les habitants, et aux futures victimes que cela prépare explicitement.

Le 4 août (28 Tamouz) à 17h30 au Kotel, à Jérusalem,
veille de Roche 'Hodéche AV,
les femmes et les enfants se réuniront

avec le Grand Rabbin d'Israël le Rav Mordékhaï Eliahou
pour implorer, prier et lire les psaumes,
pour que le D.ieu d'Israël
préserve l'unité de notre peuple
et opère au plus vite la délivrance pleine et entière.

Je vais essayer d'être très bref pour donner un survol de la situation:

Cet article vous prouve que les faits dont je vous rends compte pour analyser la situation sont exacts, connus, certifiés et qu'ils ne sont pas des excès de ton ou de plume.
Lisez cet article très important du plus grand journal israélien, Yédiyote a'haronote, et vous
comprendrez tout d'Israël:
l'absurde et l'incompréhensible sur le plan de la logique dans la conduite du plus important, l'Etat.
En effet, Israël maintenant exige des USA de ne pas livrer d'armes aux Palestiniens par l'Egypte, arguant que ces armes iront fatalement dans les mains des terroristes...
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3121725,00.html

alors que c'est Israël soi-même qui a remis les armes aux terroristes par les accords d'Oslo, alors que Péres le vice-Premier ministre parcourt le monde pour tenter de faire remettre les armes aux Palestiniens, alors qu'Israël veut remettre la frontière Sud aux mains de 750 gendarmes égyptiens qui permettront encore plus facilement que maintenant le passage des armes, et alors qu'Israël change sa position et donne son OK pour un port à Gaza qui sera à la place de l'implantation juive de Nédarim par lequel l'Iran et la Syrie pourront livrer les armes redoutables aux terroristes de Gaza, alors que jusqu'à maintenant Israël parvenait à contrôler la situation par la mer.
Et Israël, officiellement, aux Américains déclare ainsi ce qui va se passer après l'expulsion! mais ce péril dénoncé est le plan Sharon! C'est plus que de l'illogisme, c'est l'organisation du péril. Et les paroles d'avertissement aux USA ne sont qu'un rideau de fumée pour tenter de faire retomber sur les USA la responsabilité de ce que l'on fait soi-même, c'est très moche envers un "ami".
Donc, LA seule question pour tout citoyen quelque peu logique sur tout l'échiquier politique (de gauche comme de droite) est: pourquoi mettre ainsi le peuple en danger prévu, et que l'on dénonce soi-même quand les autres y contribuent aussi? Devant cette situation objective et officielle, la seule réponse trouvée jusqu'à maintenant par les chercheurs a cet illogisme grave est: la corruption colossale dévoilée et la tentative d'en détourner l'attention momentanément par ce grand cirque et de gagner ainsi du temps. A quel prix déjà compris et ainsi dit officiellement! On s'en fiche chez ces gens; car, quand on a comme principe de faire marcher l'Etat et par et pour la corruption financière, on est prêt à tout... même d'utiliser l'armée nationale et la police nationale comme des outils politiques à cette fin.

Et le même journal, aujourd'hui révèle que le rapport de la Banque mondiale BDI montre, selon son titre que le gouvernement d'Israël est en tête (movila) pour la corruption gouvernementale:
http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-3121941,00.html
Il n'est pas question d'être pour ou contre un plan ou l'autre du gouvernement dans l'actualité présente, quand le problème est celui-là, les autres débats en cours ne sont que les conséquences les plus cyniques dans leur cruauté.
Pas besoin d'un individu isolé comme Zola pour crier "J'accuse": sans cesse, les médias le crient, je ne fais que vous transmette cette revue de presse. Le judaisme est aussi une morale nationale minimale, et la démocratie également. Et l'Etat d'Israël est défini par la loi fondamentale comme juif et démocratique :

- Ce matin, la situation apporte un élément nouveau: les positions en présence se confirment toutes à l'approche de l'expulsion.
L'armée et la police n'ont fait aucune concession aux manifestants, elles sont revenues aux méthodes du Moyen âge: murailles de rangées de soldats pour empêcher la marche en avant, rangées de chevaux efficaces comme cela n'a jamais été accompli contre les terroristes. En ajoutant les jets violents d'eau pour disperser. Pas d'armes à tir réel ou à balles en caoutchouc n'ont été utilisées.
Les manifestants n'ont pas pu atteindre leur but de rejoindre Gouch Katif, mais ils ont réussi en montrant leur nombre, leur détermination, leur non violence, leur idéologie juive et, a contrario, l'injustice humaine et antijuive, et la corruption et l'antidémocratie utilisant armée contre eux et ne permettant pas de manifester dans les zones non militaires. Mais ils ont échoué à obtenir l'appui des ministres Likoud (Bibi, Livnat, Chalom)

----
qui restent au gouvernement Sharon et qui lui assurent sa réussite dans l'expulsion. Des manifestants brandissent leurs photos en réprobation.
Ils n'ont pas réussi non plus à mobiliser la gauche sur le thème de l'anticorruption et de l'antidémocratie. Cela est très triste pour Israël d'avoir une telle gauche qui, ainsi, n'a plus rien des valeurs morales de toute gauche ni du sionisme ni de la démocratie; comme le Likoud ne se rebelle pas non plus avec efficacité, c'est l'état des lieux qui aboutit au rapport de la Banque mondiale: Israël est le pays qui a la corruption gouvernementale la plus grande du monde occidental avec l'Italie. Révulsant quand c'est cela seulement qui aboutit à ce plan cruel et détruisant la terre d'Israël. Et rien de juif là-dedans.
Sur cette base, surgira-t'il un grand mouvement qui redonnera aux différents courants politiques une base juive et morale? C'est notre souci envers tous les Juifs (et peu nous importe qu'ils soient ou de droite ou de gauche).
Dans l'action: la police "nettoie" les implantations des "suppléments", les personnes qui étaient venues apporter leur concours aux habitants contre l'expulsion. Elle a arrêté environ 200 jeunes qui avaient réussi à franchir les barrages avec, ensuite, liberté conditionnelle. Les leaders des manifestants se reposent jusqu'à la fin de Chabbat et ensuite reprendront leurs actions, à Jérusalem et ailleurs, en tentant d'éviter la violence, ce qui donne à Sharon l'assurance que son utilisation de l'armée contre les citoyens sera efficace car massivement inégale. Mais le gain sur les corps n'est pas un gain sur les esprits qui apprennent beaucoup sur leurs politiciens, les partis, sur la morale et l'immorale, la tromperie, et sur qui est qui dans les personnes et les partis.
Surtout, on découvre que la seconde phase se prépare: malicieusement comme toujours, ou cyniquement (suivant les regards), Sharon réaffirme qu'il va renforcer la défense et le statut de Jérusalem, mais chacun sait qu'il prépare avec les Palestiniens la phase suivante: leur donner la majorité des parties des régions les plus juives d'Israël: Yéhouda (comme le nom l'indique, la Judée, pays des Juifs) et la Samarie, Chomrone et les environs de Jérusalem hormis Maalé adoumim et encore. Les Palestiniens s'apprêtent à fêter et disent: aujourd'hui Gouch Katif, demain Jérusalem, merci Sharon et Péres. Péres s'active sur les ondes pour exiger de ne pas refuser aux Palestiniens. Il est leur fournisseur israélien constant.
L'escroquerie est également apparue autrement: les médias retransmettent la stupéfaction des quelques familles qui ont accepté les logements proposés par le gouvernement (les caravillas, caravanes légères déguisées en mot de villas): minuscules, et ne leur permettant même pas d'emporter avec eux leur mobilier et leurs affaires. Les caravillas, ainsi vous rendent libres...
Certains, comme le ministre de l'Agriculture, Katz, proposent de faire du jour de l'expulsion un jour de deuil national et va le proposer à l'ensemble des ministres, même le Président demandant de respecter les décisions du gouvernement avait déjà présenté ses propres excuses aux futurs expulsés, ce qui leur fait une belle jambe... mais un peu de sympathie exprimée quand on vous jette dehors ça fait du bien au coeur ou ça fait encore plus mal? Débattez de cette idée... "Je t'aime donc je te fous dehors et je te prends tes affaires", aurait dit Coluche dans sa verdeur et son enseignement sans détours.

Le courant de soutien aux habitants de Gouch Katif a révélé une chose: la détermination claire et exprimée (ce qui est nouveau, car il ne s'agit pas seulement de partis) d'une grande partie des habitants de maintenir le caractère juif du projet d'Etat, et la détermination d'une autre grande partie de fermer définitivement l'histoire sur ces dimensions et pour cela de bâtir vite et de force sur le maximum de surface un Etat palestinien et sur la surface réduite d'Israël un Etat au caractère juif le plus réduit possible. C'est là que se jouent les rapports de force pour l'avenir à travers le fait du jour. Et cela dépasse le cadre classique des partis.
C'est ce que tentent de piloter les leaders de Gouch Katif, et de ne pas tomber dans le faux problème qui serait d'attaquer ou non les forces abusives (armée et police) que le gouvernement utilise. Cela à l'exemple de toutes les révolutions démocratiques face aux forces de l'armée et de la police utilisées abusivement par des politiciens gouvernants corrompus. A suivre.
Voilà mon essai d'analyse sans prétention car je le remets en questions à partir de chaque fait nouveau, soumis à toute autre vision évidemment, et soumis aux autres analyses dont je vous transmets les liens, ce n'est qu'un outil présentant quelques repères et chacun les utilise à sa façon dans sa propre salade. Il n'y a en ces analyses aucune volonté de recrutement pour une thèse. Car chacun est libre et intelligent, et seul face à sa conscience, et à sa part dans le projet à construire.

- Video sur les événements en direct: http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3121849,00.html
- passionnant, l'Inde et les tribus perdues à Gouch Katif: http://www.haaretz.com/hasen/spages/607909.html

ANNIVERSAIRES
le 27 Tamouz (3 août 2005) Etudiez sur Yossef:
Selon une tradition, naissance et hiloula de Yossef hattsadiq, fils de Ra'hel et Yaâqov avinou.
Sa chronologie parmi les autres personnages: http://www.modia.org/tora/history/yaacov.html
Sa place dans la Torah: http://www.modia.org/tora/berechite/vayechev.html
et http://www.modia.org/tora/berechite/miqets.html
Les téamim dans la bénédiction de ses fils: http://www.modia.org/etapes-vie/jeunes/teamim5.html
La rencontre avec son père: http://www.modia.org/tora/berechite/vayekhi.html
Yossef dans la soucca lors de la fête de Souccote: http://www.modia.org/infos/etudes/souccote.html
Sa compassion et celle de D.ieu: http://www.modia.org/tora/devarim/aftavaet.html
Yossef dans la prière: http://www.modia.org/priere/prierter.html
Sa tombe: http://www.modia.org/infos/israel/yose.html profanée comme celle d'autres Sages: http://www.modia.org/infos/israel/benbaba.html

Occupation de Jérusalem par les Croisés (1099).


Nouvelles au 3 août, 27 tamouz,
- la manifestation de Sdérote s'est déroulée avec 15000 participants selon la police et 20000 selon la presse et 30 à 50000 selon les organisateurs et Yahoo. Elle a maintenu l'horaire et les formes décidées en accord avec la police. Elle est maintenant dans la ville de Ofaqim où , ce soir, une partie des manifestants veut se rendre à Gouch Katif. Les organisateurs ont donné le feu vert aux jeunes de se diriger vers Gouch Katif.
- Le regard international sur la manifestation: http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3218,36-677278@51-675874,0.html ET http://fr.news.yahoo.com/050802/202/4iy5a.html Beaucoup plus objectif et tolérant que le gouvernement israélien.
- ce qui a été frappant sur les ondes, c'est le recours continuel au rappel: nous sommes le peuple juif, il tient ses obligations à remplir et sa force d'En-haut et le chef de l'Etat ne peut pas changer notre histoire. Il doit modifier ses mesures.
- Cela confirme ce que je vous disais sur l'événement historique nouveau qui se vit où émerge un immense mouvement populaire réclamant l'Etat juif. Et le respect du judaïsme. Ce n'est plus un problème de divergences politiques conjoncturelles, c'est un virage dans l'histoire juive. D'autant que les jeunes sont massivement présents et actifs en ce sens.
- On perçoit le décalage massif entre ces événements et la distance de quelques hauts responsables communautaires de la diaspora ne voyant rien de cela et félicitant Sharon pour son dégagement de Gouch Katif. Ils sont totalement hors de la course de ce qui se vit dans le peuple et dans son histoire.
- Une fois de plus, par leur non violence et la qualité morale et juive de leurs propos, les manifestants ont révélé l'ignominie morale des mesures militaires prises contre eux: plus de militaires que de manifestants face à une population familiale ciblée comme ennemie. Ce scandale est aussi un événement qui restera dans l'histoire juive entière. Et les responsables ont gagné leur entrée dans les livres d'histoire en ces chapitres pour toujours.
- Les professeurs et enseignants de droit et de criminologie protestent contre les mesures draconiennes de prison et autres qui ont été prises contre les mineurs manifestants. Les intellectuels se réveillent contre l'immorale anti-démocratie qui a dépassé les bornes; rien de juif en tout cela (lien ici).

- Un souci: lors de l'attaque de l'armée et de la police pour expulser les Juifs de Gouch Katif, des jeunes programmeraient de se suicider en groupes. http://www.haaretz.com/hasen/spages/607913.html Exact ou manipulation médiatique dans la guerre psychologique? Il est sûr que l'exagération dans le dispositif militaropolicier contre cette population (aujourd'hui 18000 militaires contre eux et 12000 policiers) risque d'entraîner chez certains un scénario de Massada. Au lieu de prendre des psychologues pour former les militaires à ne rien ressentir d'humain lors de cette opération , on ferait beaucoup mieux d'utiliser ces psychologues pour redonner une sensibilité humaine aux responsables politiques qui nous gouvernent et aux cadres de l'armée et de la police et de la justice qu'ils utilisent comme des outils politiques et non comme des organismes à mission nationale définie clairement dans la démocratie. Il est dit dans nos textes: ce n'est pas par la force ni par les armes mais par l'esprit que viendra la solution. Il serait temps de se baser un minimum sur l'enseignement de notre tradition pour gouverner notre peuple.

-Le décalage de ce grand psychodrame national se traduit sur le terrain dans la violence mise en vedette par le titre de Maariv ce soir: un officier insulte un soldat d'une unité 'haridite pour sa kippa et le brutalise. http://www.nrg.co.il/online/1/ART/965/989.html et http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3121575,00.html
Réciproquement, les médias rapportent que le ministre de la Sécurité intérieure qui est l'un des responsables des mesures anti manifestants avec le gouvernement était descendu sur place pour examiner la situation; insulté par les manifestants, il est rapatrié manu militari et reconduit dans ses foyers. Il faut bien revenir devant les électeurs qui n'oublieront pas.

Nouvelles au 2 août, 26 tamouz,
Je suis allé au Kotel et ai été impressionné par l'abondance des personnes présentes, vers 22h30. Les personnes m'ont dit que cela tient à cette période où Israël est en danger. Ma photo, notre regard sur le peuple d'Israël et l'amour du Ciel pour lui, et ce que nous avons à construire sans nous laisser impressionner par les flonflons de l'actualité:


Page 11 de Maâriv, journal national à très grand tirage et non aligné sur une tendance, aujourd'hui, cette photo de soldates enchainées de menotes et grimées de sang et emprisonnées: elles jouaient le rôle des futurs expulsées dans 14 jours dans les entrainements de l'armée et elles déclarent sous l'image: "c'était kef (un plaisir fou), on est allé aux coups". A méditer.

et hier, ceci:

Je traduis sans commentaire: "Le colonel Chlomo Ichaï, l'esprit vivant (rouah hai) qui est derrière l'organisation logistique de la hitnatéqoute (l'expulsion) est décédé hier du cancer. Seulement il y a encore un mois il était occupé sans pause à la préparation intensive de la hitnatéqoute, et cela, à ce qu'il semble (vézé, békhol ha niré) est aussi ce qui a causé (gam zé ma ché garam) la dégradation (lé hidardéroute) rapide (haméhira) de son état"... On imagine le tapage dans toute la gauche si de tels mots n'étaient pas dits par un quotidien national mais par quelque rabbin ou leader de droite...

Aujourd'hui, dans la presse, le parti Chinouï qui était allé trop loin dans le racisme antireligieux, repart en guerre avec force placards publicitaires: "le fanatisme religieux est un danger pour la démocratie. La protestation nationale-religieuse sous la direction des leaders de Yécha et des rabbins messianiques... il ne faut pas les laisser dominer sur l'Etat" et le lien à leur site www.shinui.org.il (je stoppe là vous avez vu leur style qui recommence).

N'oubliez pas de lire ma vision positive de tout cela, ici:
Grâce aux pionniers de Gouch Katif,
se produit un renouvellement total de l'Etat d'Israël.
Et merci aussi aux Palestiniens qui ont raison!
Trois articles pour voir en positif la crise actuelle.


Ce soir aura lieu la grande manifestation contre l'expulsion. Vers minuit, un accord a été conclu entre la police et les représentants de Gouch Katif et de Yéhouda et Chomrone. Finalement la réunion aura lieu à Sdérote, ce qui montre que tous les arguments invoqués par la police étaient successivement faux: ce serait illégal car le but final serait illégal (rejoindre Gouch Katif, ou bloquer l'expulsion), ce serait contre la démocratie car le gouvernement a décidé, ce serait impossible car la ville de Sdérote (tenez-vous bien, ce sont les mots de la police et de l'armée) est chéta'h qassam, la zone des tirs de mortiers. On ne dit pas que c'est une ville d'Israël mais c'est devenu officiel: la "zone des tirs de mortiers des Palestiniens". Effectivement, les Palestiniens vivent ainsi Israël dans leur conquête réussissant face à ces capitulards, mais le comble c'est que, psychologiquement et géographiquement cela soit reconnu comme tel. On est dans la dégradation pure de certains cadres nationaux.
Finalement, devant le nombre prévu où la police n'aurait pas pu contrôler, d'autant que déjà nombre de manifestants étaient sur place, la police a cédé mais en limitant la manifestation a quelques heures et elle prendra ensuite la direction de Ofaqim, zone moins menacée par les tirs de mortier et non vers Gouch Katif. Encore une fois, ce sont des prétextes qui n'ont guère de base car Ofaqim n'est pas plus éloignée de Gaza que Sdérote.
La police déclare que les leaders de la manifestion ont donné leur accord pour ne pas se rendre ensuite à Gouch Katif; ces leaders démentent. On verra.
Une manifestation des femmes de policiers, photographiées matraque à la main, et décidées à défendre leurs maris contre les jurons qu'ils pourraient recevoir.
Hendel, député et leader de droite, déclare crûment que Sharon envoie des provocateurs qui feront éclater la violence et qu'il cherche à ce que le sang juif coule. Cela va loin dans les accusations, vous le voyez. Protestations vigoureuses, en particulier des journalistes sur les ondes, et Hendel maintient disant qu'il a les sources de son information.
Maâriv attaque dur aussi, et à propos de l'intervention de la police pour l'arrestation de deux membres de la pègre (casinos clandestins et pire), le journal publie une photo du fils de Sharon, Omri, avec l'un des deux suspectés de complicité d'assassinat que la police recherche, photo placée dans la chambre du suspect. Et les journaux attaquent fort la police, en mettant en épingle le comportement de la police dans toutes ces affaires louches jusqu'au cas d'un policier devenu tueur avec le milieu.
Cela vous montre le climat, et la conscience de la dégradation de la confiance envers les institutions dans le contexte actuel.
N'oubliez pas ce que je vous ai dit plus haut sur mon regard positif.
La folie sans limite: 30000 soldats et policiers dans ce secteur contre... les manifestants pour Gouch Katif.
Devant la tension et la campagne des manifestants et de la droite et des soldats qui refusent les ordres en invoquant "nous avons été enrôlés pour défendre les Juifs contre les ennemis et non pas pour aller contre les Juifs comme s'ils sont des ennemis", Sharon a dû tenter une déclaration psychologique et demande sur les ondes ce qui est incroyable mais vrai: "policiers des prisons (qui sont prévues pour les expulsés qui ne se laisseraient pas faire), et soldats, ne considérez pas ces personnes comme des ennemis et agissez avec délicatesse envers eux". Mieux vaut sourire d'un tel humour cynique soudain quand on les destine à la prison.
La presse: "A été retirée de la presse la publicité de la direction de al hitnatequoute, le retrait, intitulée -il y a une solution pour tout habitant des implantations-à la suite des plaintes qu'elle ne reflète pas la réalité" (bé iqvoute téânote ki hou eino méchaqef été ha métsioute"). Et on n'a aucune honte de la mettre et de placer ensuite ce rectificatif.
Vocabulaire des médias: afgana (manifestation) ou âtsérét, maatsor (blocage de route), confrontation (itnaguéchoute), mitna'halim (habitants des implantations), méfounim (les expulsés), lé lo ichour (sans autorisation), yitsâdou (ils marcheront), tséâda (la marche), lé haguiâ lé hasqama (arriver à un accord), léafguine (manifester), irgoune (une organisation), nitsâd (nous marcherons), ha michtara (la police), rama dalet (niveau 4, le plus élevé dans l'état d'urgence de la police, c'est l'état aujourd'hui et demain), 'hayalim (soldats), chotérim (policiers), néssiga (retrait).

Par contre Israël et l'Egypte sont en nuit de noces, et Israël est prête à signer avec l'Egypte pour que 750 policiers égyptiens prennent la place de l'armée israélienne à la frontière sur (Philadelphie).

Nouvelles au 1 août, 25 tamouz
- IMPORTANT. Le Chef de l'Etat, Moché Katsav, blâme la Cour Suprême pour n'avoir pas réagi aux demandes de préserver la démocratie face aux violations de la police interdisant la liberté de manifestation, de circulation et d'expression, et laissant la confusion entre cela et les interdictions valables de ne pas franchir les zones militaires interdites.
- La perle: Péres à nouveau en quête pour les Palestiniens, cette fois c'est pour leur livrer des armes, alors qu'ils tirent sur les villes israéliennes. Voici ce que dit Yahoo: "Le vice-Premier ministre Shimon Peres s'est pour sa part montré plus nuancé. "Il est vrai que les armes de l'Autorité palestinienne peuvent être utilisées contre des civils israéliens, mais il faut aussi tenir compte du danger d'une prise de pouvoir du Hamas à Gaza après notre départ", a affirmé M. Peres à la radio publique. "Si l'on veut que les Palestiniens luttent contre le Hamas, il faudra bien tenir compte de leurs besoins", a ajouté M. Peres."
Monsieur Péres: combien de morts israéliens ajoutera-t'on à la liste des victimes d'Oslo par cette nouvelle initiative? Scandaleux, sans limite.
- Traduction de ce compte-rendu de Yédiyote a'haronote sur le conseil des ministres abordant la question de la manifestation contre l'expulsion ce 3 août et les mesures de blocage de la circulation pour l'interdire, ce qui vous informera de ce que beaucoup appellent "la dictature" et "l'absence de démocratie":

Traduction du titre: "Sharon fit taire Netanyahou: on ne discute pas de la manifestation de la droite" Livnat dit: "Empêcher les autobus de parvenir à Sdérote c'est une décision gouvernementale dont il faut discuter, car il s'agit d'un équilibre entre la démocratie et une décision du gouvernement". Bibi voulut parler et Sharon le coupa : "ces choses ne sont pas soumises à discussion". Mazouz (le Conseiller juridique du gouvernement) et Qaradi (Chef de la police) s'entretinrent et décidèrent que le gouvernement tiendra une discussion intensive avec les manifestants. Des autorités judiciaires: "Qaradi et la police bénéficieront du soutien entier des services du Procureur". Fin de la traduction.
Commentaire. Tout vous est connu maintenant comme par les Israéliens. Aucune forme de la démocratie n'est respectée: Sharon refuse aux ministres de débattre lors du Conseil des ministres, et sur une question essentielle, mais par contre la police décide avec le Conseiller juridique du gouvernement qui est censé veiller au respect des formes de la démocratie et non pas de constituer à lui seul un gouvernement, ce en quoi il contredit son rôle. De plus, la justice qui doit être indépendante, assure à l'avance la police qu'elle sera couverte par ses soins dans les affrontements éventuels dont la police a déjà dit qu'elle se comprterait avec dureté et sans sensibilité. On est objectivement dans un système dictatorial car les fonctions démocratiques sont violées: un seul homme dirige à son aise avec à sa disposition la police et la justice et le système de régulation. Et les ministres ne sont que des pions. Ce que l'on ne comprend pas, c'est pourquoi les ministres du Likoud et ceux de la gauche tous également restent dans cette comédie antidémocratique grave. Surtout lorsque l'armée n'est pas utilisée contre les ennemis mais contre une partie importante du peuple; et que la police déserte ses fonctions de répression de toute délinquance pour se consacrer uniquement à cette tâche politique envers une partie de la nation.

Ce glissement du système hors la loi, s'accompagne dans la société, d'explosions de faits de violence sans aucun motif apparent, ce qui n'est que la projection à la base de ce qui se passe en haut: aujourd'hui, à Richone lé Tsione un groupe de jeune lynchent sans aucune raison un autre jeune.
Je ne dis aucunement que tout cela est conscient et volontaire, mais ce qui est grave c'est que tout cela existe de fait, sans possibilité de régulation. Et cette absence de régulation dans tout le système découle des intérêts réciproques et par la faute des politiciens qui auraient le pouvoir par leurs démissions d'arrêter ce système. Mais l'intérêt personnel commande sur toutes normes. Ces jeunes font de même, le besoin sans raison devient la morale et étouffe toutes considération. Une autre génération de jeunes prennent une autre voie: ceux qui quittent le pays en recherche de paradis artificiels; et une autre génération revendique de reprendre le flambeau historique des Juifs, c'est l'état des lieux. Et les déplacements d'inscriptions scolaires se font vers les écoles à enseignement religieux dans ce contexte.
Voir sur Modia Un Guide des écoles en Israël pour vous aider à bien choisir
l'école qui vous convient pour vos enfants! On continue à construire le peuple, malgré tous ces obstacles qui vont bientôt s'écrouler d'eux-mêmes, le problème de Gouch Katif n'en est qu'une étape; bientôt la gauche se réveillera à son tour, c'est à souhaiter!

Nouvelles au 31 juillet, 24 tamouz
- L'ex Grand Rabbin d'Israël Lau, connu pour sa capacité de contact avec toutes les populations, motif pour lequel il vient d'être élu rabbin de Tel Aviv, vient de rejoindre la position du Grand Rabbin actuel d'Israël décrétant mauvais le plan d'expulsion et priant pour que ce mauvais décrêt soit annulé.
- Dans le Likoud, l'opposition à Sharon prend la vitesse: une procédure est en cours pour tenter d'expulser du Likoud réglementairement Omri Sharon qui a organisé la corruption de l'élection de son père, ayant créé tout le problème actuel et toute la suite des manquements à la démocratie et à ce qu'ils nomment la direction dictatoriale de l'Etat. Et Landau, le leader des opposants va poser sa candidature à la présidence du parti contre Sharon.
- Une offensive juridique sérieuse contre le plan Sharon: un document préparé par un avocat respecté et de haut niveau, Haïm Misgav, est diffusé dans les unités militaires et met à leur disposition les formes juridiques contestant la légalité de l'ordre donné aux soldats de réaliser ce plan: il donne aux soldats le conseil de soumettre à la Cour suprême et à la Cour internationale cette question, en invoquant que ce n'est pas la mission de l'armée d'Israël et qu'ils pourront ensuite être attaqués pour avoir accepté un ordre nocif illégal, même venant de leurs supérieurs ou du Premier ministre, opposé à la mission de l'armée d'Israël.
- Divers mouvements de femmes et mères se constituent ou se mobilisent pour s'opposer à l'expulsion des Juifs de Gouch Katif. Phénomène très israélien.

- La police veut prendre des mesures (reconnues par tous -à gauche comme à droite- comme antidémocratiques car interdisant les libertés d'expression et de circulation) de blocage des routes dans le pays et de blocage des autobus pour que les manifestants ne se rendent pas à la manifestation de Sdérote le 3 aout. La ministre Livnate intervient aujourd'hui au conseil des ministres pour annuler ces mesures et permettre la manifestation, droit de base.
- Devant la détermination des Palestiniens d'étendre les attaques sur les villes israéliennes au delà de Sdérote, la ville d'Achkélone prend des mesures de précaution.
- Protestations de journalistes de radio principale Réchete Beit: cela suffit d'enlever tous les policiers du maintien de l'ordre dans le pays pour les utiliser uniquement contre les habitants juifs de Gouch Katif, et la violence des délinquants explose (un père et une mère de famille installés dans leur voiture conduite par leur fils de 11 ans arrivant à peine à la hauteur de la vitre, violence dans les boites de nuit pour jeunes sans présence suffisante de la police, réglements de compte dans les rues de la pègre, etc.).
- Ils présentent aussi en direct que les numéros de téléphone du service de transfert des habitants de Gouch Katif ne répond pas, contrairement à la publicité dans les journaux: "il y a eu solution pour chacun". Sans commentaire. On est au Proche-Orient.
- Dans tout ce concept, où la gauche israélienne elle-même n'attend que la fin de l'expulsion pour rejeter Sharon pour tout ce que la droite lui reproche également, il est d'autant plus rigolo (on ne peut pas trouver d'autre mot) de voir un notable communautaire d'un Conseil représentatif de Juifs en France féliciter Sharon pour son plan lors de sa visite. Ce doit être un problème franco-français d'alignement à la ligne de Chirac car rien ne peut donner d'explication israélienne à une telle position. Le Grand Rabbin Sitruk s'est contenté d'un plaidoyer pour l'unité des Juifs, voilà qui est réaliste, bon et très utile, à chacun d'entendre selon son oreille et d'en tirer les leçons positives. Aux USA, on constate aussi l'alignement à la position du gouvernement américain: pour la première fois l'IPAC, organisme représentatif lui aussi, n'a pas joué la Hatikva l'hymne national israélien à l'ouverture de ses travaux en plus de l'hymne américain...
- Le gouvernement tend a choisir la ligne dure en remettant à la police les décisions sur la manifestation du 3 août (lien). La police déclare qu'elle se montrera dure et non compréhensive et utilisera tous les moyens à sa disposition pour interdire ce qu'elle estimera répréhensible (canons à eau et tous autres moyens) lien.
- Affichés dans Jérusalem: des posters portant l'inscription: "Wanted, on recherche des soldats antisémites pour expulsion de Juifs". Ca chauffe. Ah... si le Grand Rabbin Sitruk était israélien, il aurait des tribunes pour enseigner efficacement sur l'unité en ce moment.
- Le torchon brûle des deux bouts dans les relations entre le nouveau Pape allemand Benoit 16 et le ministère des affaires étrangères d'Israël. Ce dernier a bondi dans un communiqué quand le Pape a donné une liste d'attentats inacceptables dans différents pays en omettant Israël om le dernier attentat datait du 10 juillet à Netanya. Le Pape a fait réponde qu'il ne reçoit d'ordres de personnes (probablement de D.ieu seul dont il se dit le vicaire) au lieu d'apporter un rectificatif habile. Là-dessus, les affaires étrangères répliquent qu'elles ne peuvent pas laisser passer sous-silence la banalisation des juifs tués. Et le Vatican récidive dans son refus de dialoguer. Cela se terminera certainement par une belle poignée de mains sous les caméras, mais comme on dit: "on n'oubliera pas". On va dans le sens car déjà des sources disent.... que le Pape a prié dernièrement pour toutes les victimes!! Et Israël a répliqué que, en dépit des excellentes relations avec un pape précédent Israël avait également protesté quand il y a eu ce lapsus freudien du même type d'oubli. Ô la diplomatie, que de choses n'a t-on pas dites en ton nom. Yediyote a'haronote titre : "Bad start: Pope relations with Israel have gotten off on the wrong foot " et, perfidement, on souligne qu'on espère que le Pape corrigera son erreur avant son départ pour Cologne en Allemagne le mois prochain. Des associations mentales peu sympathiques sont suggérées.
- Vous voulez respirer au milieu de tout cela, vous verrez qu'il y a du souffle et même très agité en Israël au lieu du calme très très calme de la France très très profonde. A chacun ses pathologies typiques, lien.

Nouvelles au 28 juillet, 21 tamouz
Anniversaires
le 21 Tamouz (28 juillet 2005)
Mort du poète hébraïque Bialik (1934).  Actualité

le 22 Tamouz (29 juillet 2005) dès la tombée de la nuit, la veille au soir.
C’est la hiloula de R. Moché Cordovéro. Plus de 20 liens sur lui dans Modia (si vous écrivez son nom dans le moteur de Google en page d’accueil). En particulier, pendant le Omer, nous avons etudié son livre, le Palmier de Dévorah.
http://www.modia.org/infos/calendrier/dp-omer.html
http://www.modia.org/infos/calendrier/tomerdevora.html
Ribbi Moché ben Yaaqov Cordovéro (1522-1570), élève de Rabbénou Yossef Caro nommé Marane par les Séfarades, et de Ribbi Chlomo Alkabets auteur du Lekha Dodi fut le maître de Ribbi Yits'haq Louria, le Ari.
Ses livres les plus connus sont Pardes Rimonim (livre très spécialisé de caballe), Or Néérav (plaidoyer pour la caballe) et Tomer Dévora (livre de moussar, morale du comportement pour l'ensemble du public, fondé sur la compréhension de toute la Torah jusqu'aux niveaux les plus intimes et les plus élevés mais traduits en modèles clairs et simples de comportement interne et externe pour tout le peuple).
Il fut aussi le maître de R. de Vidas, l'auteur de Réchite 'Hokhma, bien utilisé sur le site: http://www.modia.org/priere/expliq4.html
Pour fêter la hiloula de ce maître des structures de la véritable vie, je lui offre en hommage et vous offre cette approche de la structure d'une fleur de hibiscus à Jérusalem, en trois pas; d'abord, le regard habituel,

puis l'approche attentive et respectueuse:

enfin, le secret et la jubilation. Baroukh Hachém ché kakha lo bé ôlamo. Béni le Créateur dont c'est ainsi le monde:

Que chacun, en Israël, connaisse par l'étude ses potentiels secrets et réussisse à les faire fleurir.

Heures du Chabbate:
Jérusalem 19h03 Beer Chéva 19h09 Tel Aviv 19h11 Haïfa 19h18
Paris 19h59 à 20h14 Montréal 20h17 Toronto 20h33
Paracha commentée: Mattote http://www.modia.org/tora/bamidbar/mattote.html
Un psaume pour le courage et pour vaincre: http://www.modia.org/priere/psaume144.html

Nouvelles
- A lire ce bon article de réflexion: dans la manifestation de Kfar Maïmone, un Etat reposant sur le sionisme religieux a été fondé et a pris la place du sionisme laïc absent aujourd'hui
http://www.haaretz.com/hasen/spages/605606.html .
- Une initiative des plus bizarres. Dans le journal de gauche Haaretz très aligné à gauche dans la politique intérieure d'Israël, et apprécié comme tel malgré une audience qui est très loin derrière les deux grans journaux Maâriv et Yédiyote a'haronote, une grande publicité très couteuse d'un quart de page du Congrès Juif Européen: après avoir souhaité la bienvenue à Sharon en France et en Europe (correct et normal), le félicite et le soutient pour... la réalisation de son plan de retrait de Gouch Katif. Alors là, on ne comprend plus: un organisme de notables communautaires qui, peut-être, se donne comme vocation de parler au nom "des" Juifs quels qu'ils soient d'Europe, s'intègre dans un débat très compliqué et douloureux dans la fraternité israélienne et, au lieu de soutenir l'ensemble de la communauté ou d'envoyer un message positif pour tous, entre dans l'une des deux positions et donc se coupe de l'autre grande partie du peuple israélien, ce au moment où Sharon est au plus bas niveau de l'appréciation démocratique pour ne pas dire plus. Un coup très bizarrement monté par des activistes politisés unilatéralement et qui nuira lourdement à l'audience de cet organisme. Alors, vraiment tant mieux pour ce journal israélien qui a touché une belle note de pub. Merci pour ses travailleurs sur le terrain d'Israël. Bizarre méod (très) comme on dit en bon hébreu, car cet organisme se définit ainsi: "As an umbrella group it represents Jews from the entire political spectrum and from all Jewish religious denominations" et "Le WJC strives to co-ordinate the common interest of its members, defend Jewish rights and status without interfering in domestic affairs". On aurait dit la même chose dans l'autre sens.
- Bienvenue aux 330 immigrants de France. Pour les accueillir, cette photo d'un canard en plein Jérusalem près de chez moi, qu'ils sachent garder le calme dans l'agitation tourbillonnante du Proche-Orient où beaucoup pensent qu'ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent. Ce canard blanc très calme nous rappelle ce verset: "dans le calme et le contrôle de vous, sera votre force".

- Plus de 3000 Israéliens ont obtenu la nationalité allemande et vivent là-bas en ce paradis bien connu pour les Juifs. Il faut le faire.
- Les dernières nouvelles sur l'idéologie des terroristes: http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3218,36-675932@51-627391,0.html
- Une lettre aux soldats par une future expulsée: http://english.katif.net/index.php?id=1524&sub=1
- Un attentat stoppé en route avec une charge mortelle de 15 kg. Mofaz "demande" à Darlan le chef de la Sécurité à Gaza de ralentir et arrêter les attentats terroristes. Imaginons Blair allant demander au chef terroriste de bien vouloir arrêter les attentats. On rêve? Non, ainsi va la défense d'Israël. Nulle. Mofaz le ministre de la Défense déclare à Sdérote, la ville martyre par les bombardements, que même si l'expulsion de Gouch Katif se réalise sous le feu des Palestiniens, elle ne s'arrêtera pas pour autant. Il ajoute: nous arrêterons alors le feu des Palestiniens. Bluff verbal , des paroles verbales, puisqu'il ne l'arrête pas ni depuis des mois ni maintenant.
- Par contre, on s'amuse bien dans l'armée à 19 jours de l'expulsion: gigantesque jeu de simulation, plus de 5000 soldats jouent les uns à être les Juifs à expulser et qui ne veulent pas, ou les enfants qui résistent, et les autres jouent les expulseurs qui les saisissent et les emportent. Viol physique sur grand écran dans un film géant à la Cecil Be de Mille. Ici, sur NRG (lien), on joue avec la cage clouv pour les fauves je veux dire pour les Juifs que l'on capte et enferme ainsi pour les déplacer de force. Avouez, c'est sympa, ce grand jeu.

Les images sont dures, on les voit s'entraîner à saisir quelqu'un et à le faire valser pour le jeter par terre, ou l'emporter à trois ou quatre manu militari. La presse a été accepté à filmer mais les reporters ont du signer une décharge s'engageant à ce que ce soit à leurs risques et périls et sans droit à réclamer des dommages en intérêts à l'armée en cas d'accidents de personne. Je vous dis mon vécu: je ressens cela comme sinistre et vous l'avez constaté: sans avoir aucune envie de vous relater que cela se produit contre des Juifs. Je vais vous confier un souvenir personnel. J'étais alors tout petit lors de la guerre en France et nous étions réfugiés dans un petit village de la Nièvre. L'armée allemande est arrivée et, pour prouver à la population que les soldats sont gentils comme toujours, ils ont pris un petit enfant (votre serviteur) sans lui demander son avis ni celui de la famille et l'ont placé dans le side-car de leur moto et l'ont trimballé dans tout le village pour montrer qu'ils ne faisaient rien de mal, seulement vous saisir et vous démontrer que c'est pour le bien et l'amitié entre les peuples. Nul ne m'empêchera comme beaucoup d'avoir des souvenirs. Je prévois que certains hurleront: mais nos soldats ne veulent pas tuer ces Juifs. Les soldats qui nous ont pris ne nous ont pas tués et je parle seulement du viol de la force contre des innocents.
J'ai honte aussi pour les psychologues qui préparent le lavage de cerveau des soldats pour les neutraliser dans leurs réactions affectives quand ils entendront et verront les enfants pleurer, crier, pour détruire la sensibilité.
En effet, le problème de toute cette histoire n'est pas la question des frontières comme on le dit maintenant. Ce qui compte, c'est ce que l'on met dans les frontières. Quand il n'y a plus la sensibilité à la souffrance de l'autre, on est capable de tout. Les citoyens allemands très cultivés, philosophes, musiciens, et les juges et les professeurs avaient tous tout, sauf la sensibilité à la sensibilité de l'autre. Après on peut appeler tout et n'importe quoi du qualificatif de légal et donc obligatoire et démocratique. Rien d'étonnant à ce que les hauts promoteurs de ces mesures soient reconnus comme des corrompus. Comme le journal Maâriv l'affiche quotidiennement: où est passée la honte? Eifo ha boucha. Nul ne pourra jamais soutenir que c'est cela la fonction des jeunes que l'on intègre dans la noble armée d'Israël. C'est la déficience d'une nouvelle et grande partie des politiciens et militants d'une certaine gauche, cette insensibilité humaine, comme on le voyait dans l'ancienne URSS. Alors, tout peut devenir possible, on n'en est pas là, mais on est dans la direction par ce défaut de base, qu'on a le droit moral et psychologique de lire avec les dossiers de l'histoire dans notre génération. C'est une catastrophe morale dans l'histoire juive.
Je n'ai parlé en rien de la Choa mais de la guerre envers une population civile. J'ajouterai que le modèle de l'expulsion est l'expulsion d'Espagne et non pas la Choa. En Espagne, alors, on n'a pas lancé une armée contre eux, on les a laissé sortir eux-mêmes en s'accompagnant de chants de musique et de musiciens. A chacun son style. Même l'Espagne dont on a honni l'acte pendant des siècles jusqu'au repentir récent n'avait pas envoyé l'armée, nous oui, et n'a pas envoyé une armée de Juifs expulser, nous oui. L'horreur.
- Ne nous étonnons pas alors que, malgré les interdictions du Conseiller juridique du gouvernement Mazouz au Grand Rabbin actuel d'Israël Chalom Moché Amar de participer à des réunions de prières contre ces mesures (de quel droit maintenant on n'a plus le droit de prier, où va-t'on? on délire collectivement), le Rav Amar s'est rendu à Gouch Katif (photo ici) pour rencontrer, parler avec eux et a déclaré qu'il faut prier pour que ces arrêts mauvais (guézérotes raotes) soient abolis. Et il a animé la prière collective. Que de hauts politiciens ne veulent plus de la loi fondamentale qui stipule que l'Etat d'Israël est juif, est un problème d'illégalité de leur part, mais en plus ils bafouent le second critère, qu'il soit démocratique, et la liberté de prier et de s'exprimer et de s'opposer et de circuler fait partie de la démocratie, même de gauche, sauf en URSS. Mais débarquez, c'est loin dans le temps, sauf pour ceux-là, en Israël, et ils pensent qu'ils ont l'armée à leur disposition et la presse et la justice et se sentent invulnérables. Si vous êtes candidat à un poste militaire de haut niveau dans ce contexte, voici le vocabulaire d'action que vos collègues utilisent pour réagir contre l'adversaire qui bombarde: parlez au futur: "nous agirons, nous prendrons des mesures, nous tirerons les leçons", cela suffit.
- Aveu de la sensibilité sur Yediyote a'haronote (lien) , en titre: "Transfert triste, nous serons dans l'obligation d'abattre les vaches". On ne sait de quoi il faut frissonner, du fait, de la différence de discours entre les sentiments envers les vaches et les humains, du fait d'en arriver à parler ainsi, etc. Est-ce que les associations de gauche de défense des droits de l'homme et de la nature vont intervenir pour défendre les droits des vaches à l'expulsion et non à la solution finale.

- Stupéfaction aussi dans le vocabulaire, la publicité gouvernementale sur page entière dans la presse utilise ce mot "maudit" (solution, pitarone) pour dépeindre le bel avenir qui attend les expulsés: "il y a une solution pour tout habitant des implantations, pitarone lé khol mityachev". Ou bien c'est l'inconscient qui a parlé, ou bien le gouvernement a été floué par les provocateurs de Gouch Katif qui se seraient infiltés là aussi. Un monde fou. Si on continue en ce sens, bientôt on verra des pages: "la solution de l'expulsion rend libre". Il faut quand même réfléchir à ce que l'on dit et fait. La sensibilité humaine existe chez les victimes. Ce qui ressort de cela, c'est que le gouvernement et ses médias matraquent avec la mantra "interdit d'utiliser les signes de la Choa" et que le gouvernement lui-même tombe fatalement dans ces codes de la Choa. C'est inévitable dans le subconscient juif.
De plus, certes il y a une solution pour tous et chacun, pour beaucoup la solution c'est l'incertitude, le manque de ressources, (on vous avez bien dit qu'il y avait une solution, yéch pitrone lé khol mityachév, mais on ne vous a pas dit "une bonne solution, soyez honnête"). Ainsi les cas des jeunes mariés qui n'étaient pas une famille mariée installée avant le 6-6-2004 date des prises en charge des conditions personnelles mais étaient dans les implantations comme célibataires, n'ont aucun dédommagement. La solution qu'on leur donne: "vous êtes tombés entre deux chaises", et il vous reste les psychologues. Sur les ondes, le débat s'anime également concernant la Shoa en fonction des problèmes psychologiques de personnes déjà ruinées par le programme et qui disent le vivre comme la Shoa et s'habilleront dans les vêtements des prisonniers des camps. Vous imaginez l'agitation que cela déclanche en tous sens. Et il y a un dialogue de sourds entre les deux tendances: ceux qui disent que cette liaison à la Choa est un scandale et ceux qui disent que le scandale est ce que font des Juifs inhumainement à d'autres Juifs. Voilà où on en est.
- Les responsables des implantations juives repartent à l'attaque. Cette fois, ils déclarent qu'ils marcheront le 2 août depuis la ville de Sdérote, constamment bombardée non pas par des prières mais par les "chers amis terroristes palestiniens", vers Gouch Katif, avec les objectifs suivants affirmés publiquement: ne pas annuler les marches mais perséverer jusqu'à la date de l'expulsion, la perturber, l'empêcher. Cela ne plait pas mais le combat des opposants est lancé. Cette nuit, 3 obus de mortiers ont été tirés une fois de plus sur la ville israélienne de Sdérote: réaction militaire nulle, ne nous trompons pas d'ennemi. La mission de l'ennemi actuellement est invraisemblable.
- En ce qui me concerne, mon rôle reste l'analyse, l'étude, la prière. Je vous encourage à lire le commentaire du psaume 144 sur Modia. Il est complété. Et nous devons puiser à ces sources pour apprendre comment le judaïsme nous enseigne à nous comporter intérieurement dans les combats injustes et menaçants. Lien ici. N'ayons pas peur, d'aucun, car le peuple juif a une lumière qui a la force de la Création du monde. A nous seulement de l'entendre, et cela est très exigeant.
(Photo prise aujourd'hui à Jérusalem pour vous exprimer cela).


- Le fils Sharon, l'exécuteur des tactiques du père, n'a pas réussi à faire vasciller le Conseiller juridique du gouvernement pour gommer les actes d'accusation et la Knesset l'a pris de cours en faisant passer une loi ne permettant plus aux députés de s'abriter derrière l'immunité quand le Conseiller dépose un acte d'accusation grave; il ne peut plus avoir comme recours que devant la Knesset pour tenter de démontrer l'injustice personnelle de la mesure du Conseiller. Mais, en l'occurence, tout le monde sait tout et donc Omri Sharon ne conteste plus et va passer en jugement pour les actes d'accusation de corruption dans les élections en ne respectant pas les quotas financiers, en les obtenant de l'étranger et en falsifiant les déclarations signées par le père, etc. Il espère encore effacer les accusation de contacts avec des milieux "répréhensibles" pour cela... Pour ceux qui lisent l'hébreu voici les 23 pages de l'acte d'accusation: http://www.nrg.co.il/images/stuff/news/shar/2607_01.doc
- Le père est parti en France. Cela fera-t'il déplacer le problème, en rencontrant Chirac lui aussi menacé d'affaires identiques et protégé uniquement par son immunité automatique jusqu'à la fin de son mandat. Ah, ils se comprennent tout à coup, justement aussi quand la côte de Chirac s'écroulait et ils se lancent des fleurs. Cela leur fait du bien, la réalité reste et restera dès le retour. Cela ne nous impressionne nullement en Israël. Encore une fois, on utilise la politique. Sharon nomme Chirac l'un des plus grands leaders dans le monde et le louange. Sur Modia, nous avons au contraire dit nettement notre indignation quand ce leader rappelait la grandeur de son ami Arafat dont il soulignait la beauté de l'idéal. Or nous savions bien que cet idéal était simplement l'assassinat des Juifs et la destruction d'Israël. On ne peut pas jongler avec tout et n'importe quoi en politique selon les besoins personnels.
- Des manifestants se sont rassemblés devant la grande ferme de Sharon avec les slogans: on n'expulse pas les Juifs pour détourner l'opinion publique de la corruption. Dur, mais on ne peut plus faire taire en démocratie ce que tous savent. La tension va monter de plus en plus en ces sens car il n'y a plus 3 semaines avant l'expulsion, d'après les stratégies exposées dans les médias, il fallait vous le transmettre. Nous sommes dans les trois semaines terribles avant le 9 Av, voyez cette page.
- Maintenant, lisez la vérité derrière toute cette sinistre comédie masochiste: elle est dite par les Palestiniens: http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3118935,00.html La guerre continue jusqu'à la libération de la terre de l'autre côté et Jérusalem comme capitale. Quand les faits sont dits par les adversaires eux-mêms, quand on prouve notre impuissance, nous sommes des collaborateurs à notre destruction. Le Président de la Knesset Rivline accuse Sharon de vouloir remettre la Judée et la Samarie aux Palestiniens et de diviser Jérusalem et de leur donner la continuité territoriale en Gaza et les territoires de l'Est, coupant Israël en deux. Pas de limite. Les Palestiniens n'ont même plus besoin de lutter, nous détruisons plus vite qu'eux. Bien entendu, tout à coup la France découvrant ce Sharon inespéré en fait la louange. Elle n'a pas changé sa politique.

Bonne nouvelle de dernière minute: juste avant de partir en vacances, pour la 3e fois la Knesset vient de sauver l'honneur d'Israël.
Une première fois en votant la loi ne permettant pas à Omri Sharon, fils du Premier ministre de bénéficier d'une immunité parlementaire ('hassinoute) pour la falsification des élections, une seconde fois en interdisant le cumul de Président du syndicat unique représentant tous les travailleurs avec l'élection comme député (dans une liste partisane), et une troisième fois en déclarant obligatoire une commission d'enquête (vaada lé 'haqira ou vaada lé 'héqér ou véadate 'haqira ) sur la corruption financière (ché'hitoute) dans (ba) la politique de gouvernement (chiltone ou ha ché'hitoute ha chiltonite) israélienne. Tout cela vous prouve que les faits que je vous rapporte sont tellement graves et publics sans aucune pudeur, et avec assurance d'invulnérabilité. Mais le vent tourne. Quand on réalise que rien du triste plan Sharon n'aurait pu se faire sans toute cette corruption... Ayons espoir, le vent commence à tourner. Réjouissons-nous, Israël n'a pas d'affaires comme celle-ci qui se passe en France et en Belgique. Important de nous situer dans le contexte général.

Nouvelles au 26 juillet, 19 tamouz
Anniversaires
le 18 Tamouz (25 juillet 2005)
En l'an 2689, aujourd'hui, la faute du veau d'or est consommée et Moché remonte sur le Sinaï pour implorer le pardon de Hachém pour la faute du veau d'or.
- Colère au ministère des Affaires étrangères contre Benoit le nouveau pape qui a condamné le terrorisme en donnant la liste des pays victimes mais en omettant clairement Israël. La réplique a été dure: vous encouragez l'antisémitisme et les attaques contre Israël. http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3117905,00.html Rien ne change après quelques belles paroles.
- 330 Juifs de France viennent d'immigrer en Israël. Bienvenue et bravo de venir aider Israël à se construire et à se défendre.
http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-3117844,00.html
- 55000 soldats vont passer à l'action contre les terroristes. Non, vous faites erreur, vous avez perdu. C'est le nombre de soldats qui vont descendre à Gouch Katif pour expulser les Juifs, la plus grande opération militaire d'Israël actuellement. On est dans le délire de la haine de soi: l'armée contre nous-mêmes. Et ensuite les réalisateurs de cela répètent sur les ondes aux victimes: n'impliquez pas l'armée dans ces questions politiques. Le cynisme cruel n'a plus de limite. On leur dit de la même manière: n'impliquez pas les jeunes et les enfants dans ces questions politiques, et on expulse ces jeunes et ces enfants. Etudions la paracha qui nous enseigne à ne pas falsifier la parole (lien ici). Le traumatisme va être terrible pour cette génération. Jamais on n'a vu dans l'histoire des Juifs faire contre des Juifs une telle opération, et on l'inscrirait en lettres noires si cela était réalisé par des pays non juifs. Réalisons bien que le plan Sharon initial était de réaliser tout cela pendans les trois semaines de catastrophe de l'histoire juive qui précèdent le 9 Av et que devant l'ignominie que cela soulevait dans le coeur de tout Juif instruit quelque peu, finalement le gouvernement l'a reporté après ces trois semaines mais cependant en Av. Pour bien comprendre ce que cela veut dire, lisez ici ce qu'est ce mois de Av et vous serez stupéfait de ce que l'on fait.
- Le plan Sharon prend de l'extension: maintenant il revient sur sa parole de ne pas séparer Maalé Adoumim de Jérusalem et le Président de la Knesset Rivline l'attaque en direct percutant en l'accusant de vouloir diviser Jérusalem. Il est prêt à réaliser aussi la demande de Bush et Rice: faire une liaison à l'intérieur d'Israël entre la bande de Gaza et la zone de Judée Samarie qu'il leur donnerait en grande partie, ce qui veut dire simplement donner encore un coup de couteau pour découper par le milieu Israël. Sharon répète sans cesse sa nouvelle mantra: "nous avions un rêve mais nous avons constaté qu'il ne peut pas se réaliser". (Voilà qui doit plaire à Chirac qui va le recevoir ces jours-ci). Quand un Chef d'Etat parle ainsi, on comprend les oppositions violentes dans le parti sioniste Likoud dont il est le Président et dont il doit appliquer le programme. Son second et remplaçant éventuel Péres continue à parcourir le monde pour trouver de l'argent permettant d'acheter les entreprises des Juifs et les donner gratuitement aux terroristes Palestiniens de Gaza, rien que çà. Sharon veut remettre la frontière Sud à l'Egypte pas à l'armée israélienne pour la défendre; l'Egypte intéressée et déclare déjà que si les terroristes utilisent des armes contre Israël on ne pourra pas prouver qu'elles viennent d'Egypte puisque Israël veut aussi assurer un port pour ces terroristes palestiniens. Israël organise ainsi la parfaite coordination de ses adversaires.
- En conséquence, le ministre des Finances de Sharon déclare: dès le retrait des Israéliens, la bande de Gaza deviendra le foyer des attaques terroristes contre Israël. L'évidence même. Sharon hurle de plus en plus sur les ondes que le Likoud veut le destituer. Evident encore devant une telle gestion du pays.
- Le rabbin en chef et en uniforme de l'armée s'est rendu à Gouch Katif pour examiner comment déterrer les morts et les transférer. Il s'est fait recevoir de la manière la plus honteuse, les jeunes lui reprochant cette honte de déterrer des morts juifs et lui lançant des sacs en plastique d'ordure à la figure pour lui dire ce qu'ils pensaient.http://fr.news.yahoo.com/050725/290/4ikjg.html
- Le Rav Mordekhai Eliahou, ex Grand Rabbin d'Israël, et l'un des deux plus grands leaders spirituels du monde sioniste religieux avec le Rav Chapira, déclare sur cette question qu'il est interdit de collaborer avec l'armée qui veut déterrer les corps des Juifs et les transférer, qu'il faut s'opposer à cette réaliser, la compliquer et il fournit des conseils pratiques: http://www.nrg.co.il/online/1/ART/962/855.html
- Un indice clair de ce qui se passe dans les mentalités en Israël. Chaque année, en juin-juillet les vacanciers d'Israël emplissent tous les lieux de vances du Nord d'Israël, ce n'est pas le cas cette année. Les hôteliers l'attribuent à la défection du public sioniste religieux qui serait branché sur l'expulsion des Juifs de Gouch Katif, soit pour y intervenir, soit pour être présent à l'évenement, soit par crainte de désordres qui se produiraient à ce moment.
- Les leaders de Gouch Katif ont demandé à leurs manifestants de se reposer quelques jours pour reprendre des forces pour la lutte contre le plan Sharon, en multipliant les zones de blocages envers la police et l'armée. Le chef des forces de police du Néguev qui va commander une grande partie de l'opération vient de faire scandale en déclarant qu'il faut "casser ces manifestants, leur taper en bas du ventre dans les..., etc et je vous en passe de pires". Scandale qui revèle, la police est contrainte de le passer en conseil de discipline pour tenter de calmer l'horreur suscitée. Cela lorsque l'entrainement aux méthodes efficaces d'entrainement bat son plein...http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3117883,00.html Une mobilisation sans précédent qui n'est pas faite autant dans la lutte contre le terrorisme.
- On rapporte de nombreux cas de soldats pleurant de ce qu'on leur demande de faire contre les Juifs. Un officier dit publiquement qu'il ne donnera pas ces ordres à ses soldats. Inquiétude dans les hauteurs de l'armée.
- La police accusée de plus en plus d'introduire des provocateurs chargés de provoquer des actions qui outreront le public israélien contre les Juifs de Gouch Katif. Ces derniers expulsent divers provocateurs. Bien entendu la police nie tous ces faits.http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/604541.html
- 2000 manifestants auraient réussi à pénétrer dans Gouch Katif pour soutenir les habitants.
- Autre grand scandale: la tentative de rayer sans jugement les actes d'accusations envers le député Omri Sharon pour corruption, de trafic financier illégal dans les élections ayant assuré ainsi la victoire du père, cela afin de faire disparaitre de la connaissance du public tout le terrible dossier pouvant aussi impliquer le père. Devant les cris de scandale pour atteinte à la démocratie sur ce qui l'assure, le Conseiller juridique du gouvernement chargé de la moralité de la justice, recule de jour en jour cet accord qu'il prépare. Sur les ondes, le dossier se dévoile progressivement et devrait valoir au moins 6 ans de prison ferme à Omri Sharon qui demande la complicité du Conseiller pour annuler tout cela et ne lui donner que 6 mois de petits travaux d'intérêts publics. Les corrupteurs politiques n'ont plus aucune pudeur. Peu avant minuit, changement inquiétant pour les Sharon! Devant l'excès de leur dossier, la Knesset vient de changer la procédure pour que l'immunité d'un député tombe automatiquement quand le Conseiller juridique du gouvernement se trouve devant un dossier particulièrement lourd comme c'est le cas et pour qu'il puisse faire immédiatement passer en jugement le délinquant magistral, cela au même titre que tout citoyen. Le député aurait simplement un droit de recours s'il estime que la mesure du Conseiller reposerait sur une hostilité à son égard. C'est la Knesset qui remet de l'ordre dans le mauvais jeu. Bravo et attendons la suite, pour le bien d'Israël et de la démocratie. Enfin un espoir.http://www.nrg.co.il/online/1/ART/962/999.html
- Les services de Bassi, le réalisateur en chef de l'expulsion aux ordres directs de Sharon déclarer que tou va bien et que environ la moitié des familles à expulser ont pris des renseignements sur les offres du gouvernement. Mais comme on sait que les chiffres étaient des mensonges plusieurs fois et démentis en suite, on est sceptique. Des sommes importantes sont dépensées par ses services pour des pages de publicité disant que tout ira bien et que les transférés auront tout: travail, santé, maison, etc. Or la vérité est que la plus grande incertitude règle même au niveau des habitations et qu'au mieux une grande partie sera placée dans des hôtels, dans des caravanes ou des habitations provisoires qui n'ont de maison que la forme. On commence à citer les cas de familles ruinées et dans le besoin et la détresse et des campagnes de soutien financier s'organisent. Soyez généreux quand vous serez sollicités.





(miniature, Myriam enseignant le peuple d'Israël à la sortie d'Egypte)

Pour votre information: Grande manifestion juive et pro-israélienne ce soir, à Paris à 18h00 à  Paris sur l'Av. Matignon à partir du rond point Champs Elysées - drog store - près de l'Ambassade d'Israël, en s'associant aux grandes villes du monde qui ont manifesté leurs solidarité chacune à son tour à partir du 19 Juillet comme Amsterdam, Melbourne, New York, Toronto...  Présentation des objectifs et du programme: http://www.ozleisrael.org/Tnou%20OZ%20leisrael.htm

A 22 jours de l'expulsion, les positions des différents camps en présence restent stationnaires.


Nouvelles au 24 juillet, 17 tamouz Jour de jeûne.

Un couple fusillé sur la route par les Palestiniens entre Gouch Katif et Kessoufim. La manifestation étant terminée, le gouvernement et l'armée ont enlevé les milliers de soldats (sans être intervenus contre les terroristes et ils ont le terrain libre. Cherchez sur le site de Haarets, presque impossible de trouver cette nouvelle, c'est son aspect politique plus qu'humain qui est mis en valeur, et j'entends à la radio: "c'est épouvantable la victime était un journaliste de gauche favorable au plan Sharon, qu'ont donc fait les terroristes!" Ah une vie de pionnier des implantations, c'est logique que les terroristes l'abattent. On en a froid dans le dos. Cela le jour du 17 Tamouz. Par contre en grand titre sur Haarets la politique de Peres pour diviser Jérusalem. Constatez ici. C'est pénible ce traitement déséquilibré de l'information.
Voyez sur Yédiyote a'haronote la page explicite sur l'assassinat de Rahel et Dov Kol, ici.
Sur Maâriv, un dessin terrible plus percuteur que dix débats à la télé, qu'un livre d'expert, montre en raccourci toute la politique gouvernementale de repression contre les religieux et contre les religieux qui allient service militaire dans les unités de combat et les études en yeshiva hesder, la perle de l'Etat juif et démocratique, et qui ont donné le plus grand lot proportionnel de soldats atteints au combat.

Après l'attentat d'Al Kaida en Egypte, des voix égyptiennes et dans l'Autorité palestinienne accusent... Israël d'être à l'origine. Et on continue à faire la courbette devant ces adversaires délibérés et de mauvaise foi. Bibi Netanyahou demande au gouvernement de ne pas remettre à l'Egypte la défense de la frontière Sud dit "Philadelphie" pour ces motifs et pour le fait que les services d'information disent clairement que le terrorisme prend place en Egypte et que le gouvernement ne le jugule pas.

Etude de la paracha de cette semaine:
La sainteté de la parole et sa victoire sur les armes
et sur les politiciens.
http://www.modia.org/tora/bamidbar/mattote.html

avec deux poèmes sur la parole.


Des prières demandées à tous pour l'état de santé de Arieh ben Bérakha, et de Elone ben Eliahou 5 ans en situation grave après noyade en piscine. Texte et commentaire du psaume 6 ici. Et pour les nombreuses familles affectées par le terrorisme dans le monde. Des milliers d'Israéliens s'étant rendus dans le Sinaï malgré les avertissements fondés des services de renseignement israéliens, reviennent maintenant vers Israël.


le 15 Tamouz (22 juillet 2005)
Ezra quitte Bavél pour revenir à Jérusalem en 3654.

Hiloula de Ribbi 'Hayim Ben Attar (1696-1743). Né au Maroc, il monta en Israël malgré les épidémies de l'époque, et fit monter de nombreux élèves et rabbins, spécialement d'Italie, pour faire avancer la géoulah (libération totale). Il faisait prier constamment pour l'élévation des juifs de la diaspora et leur montée en Israël. Le Baâl Chem Tov voulut aller étudier près de lui. Son commentaire de la Torah Or ha 'Hayim est apprécié par toutes les communautés. Il est enterré à Jérusalem où sa tombe est vénérée, sur la montagne des oliviers (har ha zéitim), en bas, sur le côté de la route ; sa tombe est reconnaissable de loin par son toit qui la protège.
Voir la page qui lui est consacrée sur le site avec photos.

le 16 Tamouz (23 juillet 2005)
Décès (hiloula) à plus de 94 ans de Ribbi Moché Yosséf Zénou, zatsal, notre maître en Torah qui n'a eu de cesse que d'essayer de nous transmettre son amour affectif de la Torah dans les téâmim du chant et dans la cohérence spontanée des versets et de toute action selon la phrase du chémâ : vé dibbbarta bam, "et tu parleras dans les mots de la Torah" (Dévarim 6, 7), ce qui était notre échange continu, expérience telle que je n'ai eu qu'avec un tel homme qui créait cette relation. Et... il est décédé ce jour qui est aussi le jour hébraïque de ma naissance comme cela est souvent indiqué dans la Talmud dans la relation intense de maître à élève. Qu'il nous aide tous dans cette tâche de diffusion de la Torah. Il est enterré à Jérusalem à Guiveate Chaoul auprès de son épouse, zatsal,décédée un an plus tôt et qui avait accompagné ses bénédictions continues d'un amen continu que j'entends encore dans l'oreille. Jamais je ne pourrai assez remercier le Ciel d'une telle relation vécue, ni ses enfants qui la connaissaient et la permettaient en toute conscience et affection aussi envers moi. Qu'ils en soient bénis.
Voir Rabbénou Bé'hayé sur Chémote 32, 1 sur le problème des 6 heures de Moché, le 16 Tamouz.

Le 17 Tamouz, (24 juillet 2005) Jeûne
- Aujourd'hui, Noé a laché la colombe hors de l'arche. Décès de Hour. 
- Aujourd'hui commence la période dite "Béine hamétsarim" (au milieu des ennuis), trois semaines jusqu'au 9 de Av. L'expression vient de Eikha (Lamentations) 1, 3. 
Le jeûne de 17 Tamouz est très important.
En ce 17 Tamouz cinq malheurs se sont produits : 

- la brisure des premières tables de l'alliance par Moché, 
- l'arrêt du sacrifice quotidien (korbane tamid) lors du 1e siège de Jérusalem, 
- la brèche dans la muraille lors du second Temple, trois semaines avant sa destruction, 
- l'incendie du second Temple,
- la mise d'une idole dans le Temple (voir Taânite 26 a).
C'est beaucoup.
Zacharie 8, 19 indique les 4 jeûnes prescrits par les prophètes (3 Tichri, 10 Tévéte, 17 Tamouz et 9 Av).

Halakha pratique
Les personnes faibles en sont dispensées. On ne prend pas de bains ni ne se coupe les cheveux ou la barbe. On évite de manger des fruits nouveaux, de la viande et de boire du vin, d'acheter des vêtements, de faire la lessive. Il n'y a pas de mariages, mais des fiançailles sans danses de réjouissances. On veille à ne pas faire de travaux excessifs. Demander au rabbin les précisions sur les usages. Le jeûne commence au matin.
Beaucoup étudient concernant le Temple pendant la période de Beine Hammétsarim, particulièrement les adeptes du Rabbi de Loubavitch ; les tunisiens suivent l'incitation du Rav Mazouz de la Yeshiva Kissé Ra'hamim de réciter le Tiqqoune 'Hatsote, selon les prescriptions du Ari zal, assis par terre à minuit en pleurant sur la destruction du Temple. Ceux qui ne parviennent pas à le faire la nuit, le disent à midi ou avant la prière de min'ha suivant les communautés. Se renseigner sur les usages de la tradition de ses pères et de sa communauté locale. En tous cas, on redouble de tsédaqa (dons d'argent pour la bienfaisance) en ces jours.
Il est écrit que celui qui pleure et porte chaque jour le deuil de la destruction du Temple aura le mérite de se réjouir de son retour.
Voyez la page sur le sens des jeûnes dans le judaïsme: http://www.modia.org/infos/etudes/taanit.html

Les Palestiniens ont 100 fois raison !
Lisez bien ces mots publiés sur Yahoo et nous avons beaucoup à apprendre d'eux:

"
Côté Palestinien, le Premier ministre Ahmed Koreï a fait savoir que "chaque mètre de territoire" abandonné par Israël donnerait lieu à des célébrations." Lien ici.
Pourquoi ont-ils raison en cela?

- Ils aiment la terre d'Israël.
- Ils en connaissent la valeur.
- Ils ont repris le relais du christianisme disqualifiant le judaïsme comme "ancien testament dépassé" et veulent prendre la place du peuple Juif dans sa fonction qu'ils savent noble.
- Ils désirent la terre d'Israël.
- Ils veulent y habiter.
- Ils ne la donneraient pour rien au monde s'ils l'avaient reçue en cadeau.
- Ils sont prêts à d'immenses sacrifices pour elle.
- Ils savent que si les Juifs pour la première fois abandonnent la terre d'Israël, c'est qu'il perdent la conscience de ce qu'est leur peuple et leur identité et sont candidats à la succession.
- Ils savent qu'un peuple qui fait cela n'a plus de résistance.
- Ils savent qu'aujourd'hui les luttes sont des guerres des identités et ont raison de ne pas craindre les armes technologiques d'une armée qui ne peuvent rien contre la détermination des humains.
- Ils se réjouissent de la lutte continue d'une partie du peuple d'Israël qui utilise ses énergies à détruire le judaïsme et ses valeurs dans l'Etat, et détruisent ainsi le présent et l'avenir du peuple.
- Ils se réjouissent de voir en Israël pour cette tâche la coalition de corrompus politiques, de sans scrupules dans la politique sociale et économique, et d'un système juridique qui les protège, et y voient les arguments confirmés de l'antisémitisme sur l'immoralité des Juifs face à l'argent.
- Ils constatent l'accélération de la tendance d'auto-destruction de cette partie de la direction politique du pays et fêtent cette course rapide vers la perte.
- Ils se réjouissent de la seule recherche des valeurs de cette équipe dans la dépendance aux USA et à ses lois de marché commercial pour dominer ainsi le monde, et se réjouissent que cette politique de l'Etat israélien leur donne tous les motifs pour mobiliser le monde contre cette immoralité d'Israël.
- Ils vont donc fêter et fêter pour chaque mètre et mètre. Ils ont raison car ils savent que chaque mètre de la terre d'Israël a une valeur promordiale car elle doit être la résidence de la bénédiction pour le monde, et si les Juifs n'en veulent pas, ils sont prêts à respecter ce cadeau divin et à l'assumer à leur place.
- Ils se réjouissent aussi au point de se réunir chaque Vendredi par dizaines ou centaines de milliers à Jérusalem depuis des années de lutte, alors que les Juifs se comptent seulement au Kotel par centaines ou petits milliers aux grandes fêtes.
- Ils se réjouissent car ils voient que les Juifs, pour la plupart, préfèrent abandonner cette terre ou vivre en dehors. Alors qu'eux sont prêts aux plus grands sacrifices pour elle.
Alors ils se réjouissent et ils ont grand raison. Car la terre d'Israël est un trésor sans prix.

Car la fidélité à la terre d'Israël est aussi un trésor sans prix.
Merci aux Palestiniens de nous rappeler ces vérités simples. Nos Sages nous disent toujours que nos ennemis sont des épines pour nous rappeler nos fidélités abandonnées. Alors merci.
Lire la page: http://www.modia.org/infos/israel/conflit.html#terre et méditer ce passage de la Torah:
" Et Haarets (la terre d'Israël), tu ne la vendras pas pour toujours car elle est A MOI (votre D.ieu) et vous n'y êtes QUE des étrangers domiciliés CHEZ MOI" (Lévitique, Vayiqra 25, 23).
N'oublions pas que même le journal de la gauche critique israélienne se nomme Haarets (la terre d'Israël) :-))

(Vous pouvez diffuser ces lignes à vos amis, associations et communauté, librement).


Cette image suivante vous résume l'ambiance des relations qu'il y avait à Kfar Maïmon contrairement à la langue de sang et d'anarchie utilisée en haut pour accuser les manifestants de chercher la confrontation violente. D'un côté comme de l'autre, ils étaient proches, ce sont les mêmes familles. Sachez résister à la désinformation. Tous étaient tournés vers Jérusalem pour l'heure de min'ha et aucun leader politique ni Chef de gouvernement ni Chef de la Police ou de l'Armée ne pourra empêcher cela, ni changer l'heure de min'ha où ils seront tous ensemble dans la même direction, semblables. Ils l'étaient. (Source de la photo: Michel Sellem).


Cette autre image et cette page résument tout, sur le journal de gauche Haaretz http://www.haaretzdaily.com/


Le blocus de Kfar Maïmon est terminé à la satisfaction de chacun des groupes: armée, police manifestants. Le grand vainqueur est la démocratie: il a été prouvé que -contrairement à la manipulation médiatique préalable et continue parlant de la population des manifestants comme des extrêmistes violents- il n'y avait aucun potentiel de violence parmi les manifestants. Donc, éclairage sur la manipulation médiatique et sur le peuple. L'armée et la police ont également maintenu une position de non-violence et la presse montre des photos de contact chaleureux entre soldats et manifestants après des heures de chants avec les paroles "on vous aime".
Les politiciens favorables à l'expulsion pourront aussi se réjouir du fait que le gouvernement n'a pas cédé une autorisation de cesser le blocus de Gouch Katif, l'isolement de ses habitants qui seront transférés.
Cependant, ce fut une répétition générale et le gouvernement n'a pas réussi à faire tomber la détermination des opposants sur le terrain. Plusieurs milliers de manifestants restent sur place. En conséquence, les leaders de gauche (Pérés, Barak et Olmert du Likoud mais le plus proche de Sharon dans la politique de gauche de Sharon) proposent d'avancer la date du transfert qui doit être dans 26 jours. Est-ce panique devant la pression populaire qu'ils viennent de découvrir?
L'autre échec de la manipulation médiatique fut contre les parents présentés comme de dangereux irresponsables amenant les enfants dans les manifestations et contrte lesquels il faudrait prendre des mesures de les décharger de leurs enfants. Les familles entières ont été présentes avec enfants et dignité dans la détermination non violente et l'âge de la maturité des enfants expliquant leur position a baissé considérablement.
C'est aussi le fait que ce qui est appelé "mil'héméte atacha" (la "guerre d'usure" entre le gouvernement et les résistants à sa politique) continue et vient de se déplacer de Kfar Maïmon à Kissoufim, l'étape suivante avant d'arriver à Gouch Katif. Quelques centaines de manifestants les plus déterminés auraient réussi à contourner les barrages et à y parvenir, ou même à pénétrer dans Gouch Katif et à faire la jonction symbolique. La campagne médiatique de disqualification reprend, en présentant ces obstinés comme des extrémistes violents, en exploitant le fait qu'une voiture contournant un barrage de police à travers champs aurait dérapé et blessé un soldat. Enquête en cours.
Les autorités de Gouch Katif disent que 1000 manifestants ont réussi à les rejoindre. Lien ici sur Haaretz.
L'armée arrête 250 manifestants qui allaient franchir le dernier barrage avant Gouch Katif et veut les passer en jugement. La presse relate le fait que le gouvernement placerait ces prisonniers dans les locaux à la place des 900 terroristes libérés dernièrement.
Olmert enfin perd son calme et s'insurge contre les accusations (corruption, dictateur, famille corrompue) exprimées le plus officiellement par les dirigeants de Gouch Katin et des régions des implantations contre Sharon et il voudrait prendre des mesures pour cesser le phénomène: le problème est: qui est le responsable, la poule ou l'oeuf?
L'objection de conscience sur le refus d'obéir aux ordres d'expulsion vient d'atteint des niveaux élevés dans l'armée: un colonel (sgane alouf) Dorone Chmouel refuse et la réaction immédiate dans l'armée: "il doit perdre ses galons".
La réalité: Maâriv consacre deux grandes pages au fait que des milliers de terroristes armés et équipés de missiles se préparent à déferler sur les zones remises aux Palestiniens et à en faire une base d'attaque. Un problème politique et militaire qui n'est pas pris en compte par le gouvernement ou qui est pris en compte avec négligence et qui existe.
Dans tout ce contexte, le voyage prochain de Condoleeza Rice semble surréaliste: son apparition ne changera rien des données, pas mieux qu'en Irak. Une naïveté américaine lourde de conséquences qui ne fait que démontrer les effets des politiques des apprentis sorciers.
Péres aurait obtenus de groupes financiers américains qu'ils achètent clef en main toutes les serres de Gouch Katif pour les remettre en parfait état de fonctionnement aux Palestiniens. Certains groupes s'inquièrtent de la suppression d'un bijou de l'économie israélienne qui de plus tomberait dans les mains des Palestiniens. C'est typiquement Péres.
Voyez cette video sur les événements en direct, unique; elle donne un regard vécu de l'interieur par des journalistes non hostiles envers les manifestants: http://www.kodesh.tv/kya.htm Une très bonne analyse du terrain et qui permet de voir ce que l'on pourrait faire de dramatique sans base effective. Avec de l'humour. Ce qui s'est passé comme si vous y étiez dans ce pique nique géant.

Nouvelles au 20 juillet, 13 tamouz.
23h00

Informations
contradictoires: status quo, une grande partie des manifestants rentreraient chez eux. En fait, il est difficile d'interpréter car cela était identique hier et la manifestation avait repris le matin avec de nouvelles personnes. Et la part de la désinformation est grande. Bon article ici sur l'évolution de la situation, avec video.

20h00
La
révolution de l'amour passe à l'action avec intention politique déterminée.
Soudainement, grand happening à Kfar Maïmon. Les fatigués et les familles ont quitté les lieux et remplacés par de nouveaux manifestants que la police avait empêché d'arriver plus tôt. Les manifestants emprisonnés par l'armée dans l'agglomération ont décidé de marcher sur Gouch Katif et se présentent devant les grilles de sortie, disent aux soldats qu'ils les aiment, qu'ils ne sont pas l'ennemi, leurs chantent leurs messages (vous êtes des Juifs, vous ne pouvez pas faire cela...), qu'ils doivent lutter contre les terroristes de Gaza et non contre eux. Cette fois, des rabbins sont clairement présents parmi les manifestants.
Dans le ciel, tout le dispositif de surveillance dont Tsahal est capable, puis les habitants de Goush Katif se présentent de l'autre côté avec les mêmes messages. L'armée a réuni à plus d'une division et demie, incroyable.
Aucune violence n'éclate mais la situation ne pourra durer ainsi indéfiniment. L'armée n'a pas réussi à briser ni la détermination, ni à réduire le nombre, ni à agir en rien sinon être immobile. Les manifestants jusque maintenant démontrent qu'ils sont une armée populaire spontanée qui suit les consignes de modération non violence mais créatifs et rapides dans les modifications de tactique. Ils L'armée ne suit pas. Le commandant (Ramate kal) déclare qu'il ne peut pas modifier l'interdit. Les représentants déclarent qu'ils refusent la manipulation de l'information par Sharon en voulant les présenter comme une rebellion et comme des violents alors que le peuple peut constater qu'il n'y a eu et qu'il n'y aura aucune violence de leur part. A l'accusation de transgresser une manifestation interdite, ils répondent que les tribunaux n'ont jamais donné raison à la police chaque fois qu'elle a tenté d'empêcher la liberté d'expression sous prétexte d'interdiction de manifestation, et que ce ne serait pas le rôle de l'armée de traiter ces questions. En fond, les chants continuent: "ohavim éte Tsahal" (nous aimons notre armée Tsahal). Je vous transmets seulement.
Puis, les soldats étant ainsi bloqués eux-mêmes, une partie des manifestants va ouvrir un autre front non prévu par l'armée et part dans une autre direction pour atteindre Gouch Katif. Les commentateurs se demandent comment l'armée pourra face face à tous les fronts et à toutes les tactiques. C'est une révolution populaire comme toutes celles que l'on a déjà vues, l'affrontement de la forteresse et d'une masse fluide et mobile. Le mot qui revient sans cesse: les manifestants sont né'houchim, déterminés, cela était imprévu. L'armée et ses chefs ont déjà perdu devant l'intifada, devant les mouvements de Gaza, devant la répression du terrorisme, l'Etat a perdu jusqu'à maintenant contre la corruption, L'armée et ses chefs vont-ils perdre une autre fois devant la révolte des Juifs? Les journalistes toujours favorables à Sharon et à son plan commencent à virer également: la démocratie, disent-ils, n'est pas recevoir un mandat et faire ce que l'on veut pendant quelques années sans écouter le peuple, la démocratie doit être participative (démocratsia histatefoutit).
A suivre...

10h30
Saisir
en bref la situation:
Dans la presse, les commentateurs juridiques s'insurgent contre la proposition de l'avocat de Omri Sharon, fils du Chef de l'Etat et député qui est de fait le préparateur et l'exécutant des tactiques de Sharon: la proposition de l'avocat, sur la base de nombreux précédents qui ont blanchi de multiples dossiers crapuleux en politique chez d'anciens dirigeants est tout simplement de supprimer les chefs d'accusation les plus graves pour ne retenir que les plus légers et se mettre d'accord sur les peines qui seraient minimales et symboliques. Le Conseiller juridique n'a pas dit non sur le principe d'un accord mais il dit qu'il ne serait pas d'accord d'enlever les chefs d'accusations susceptibles de mener à la prison. Quels sont les conséquences et le but de tels accords typiques de la justice israélienne actuelle participante du "système": c'est d'interdire de rendre publics les chefs d'accusation, et en l'occurence l'enquête impliquant le Chef de l'Etat lui-même. Il va de soi que tous les petits délinquants qui purgent des peines de prison n'ont pas ces traitements de faveurs: car ils n'ont pas de faveurs à donner en retour.

21 jours de prison pour les deux premières soldates qui refusent de participer à l'expulsion des Juifs de Gouch Katif.


1. A Kfar Maïmone, état stationnaire: l'armée et la police n'ont reçu aucun ordre leur permettant d'alléger le blocus des manifestants pour se rendre vers Gouch Katif et les manifestants campent sur leur position d'y parvenir. Des centaines y parviennent. La moitié des 20000 (surtout des femmes et enfants) menacés par la faim et la chaleur qui sera torride aujourd'hui, et le manque de nourriture ont regagné leur domicile, des jeunes viennent les remplacer; de même que l'armée renouvelle les unités fatiguées. Donc, on semble se diriger vers une accalmie de cette manifestation avec des présences symboliques, en attendant les actions autres à l'approche de l'expulsion.
Vers 10h, la tendance se confirme sur tous ces points. Les responsables de Gouch Katif et des manifestations gardent une minorité sur place pour montrer symboliquement que la manifestation permanente subsiste et ils déclarent qu'elle prendra de nouvelles formes.
Ils pourront affirmer qu'ils ont réussi à réunir le peuple malgré les interdictions de la police et de l'armée et à les neutraliser, à démontrer les procédures non démocratiques, l'utilisation politique de l'armée, le comportement de l'armée, en quoi sont placés les jeunes recrues. Ils ont réalisé un énorme gain dans la guerre psychologique: ils ont démontré qu'ils ne recherchent aucune violence, isolent les provocateurs, et sont des leaders moraux et une population morale soutenue par le peuple et identique; et en cela ils ont détruit l'attaque de médisance qui semblait efficace depuis des mois, et venant auparavant du haut de la pyramide politique et des médias à sa botte.
L'armée et la police pourront faire valoir qu'ils ont réussi à établir une muraille infranchissable contre une manifestation populaire, mais ils ont révélé par là que ce qu'ils ne font pas contre les terroristes palestiniens est délibéré car ils pourraient agir.
Le grand perdant est Sharon dont il a été dévoilé, sans aucune pudeur et le plus publiquement dans les médias par des personnes ne craignant pas la justice aux ordres du pouvoir, les actions répréhensibles de Sharon et le jugement populaire a été réalisé et le verdict rendu. C'est le point le plus net de cette opération.
Il y a eu aussi un autre dévoilement: qu'une partie de la gauche et de l'extrême gauche commence aussi à ne pas se laisser manipuler par les falsificateurs des mots paix et démocratie et sont entrés en rebellion auprès des victimes auxquelles ils sont opposés idéologiquement. Et les 'haridim se sont unis également à toute cette nouvelle coalition. Cela est très très important pour l'unité du peuple d'Israël dans les valeurs. Et donne de l'optimisme pour l'avenir proche.


2. La presse met en gros titres les accusations graves de Sharon accusant les parents d'empoisonner leurs enfants par la politique et de mettre en péril l'Etat. Cela est certainement en retour des attaques virulentes des leaders de Gouch Katif et de leurs coopérants politiques l'accusant de mener l'Etat "comme une famille de mafia sicilienne" (citation exacte). Le Conseiller du gouvernement ne se contentera pas d'un accord avec Omri Sharon pour une condamnation symbolique de travaux à intérêts publics mais au minimum à une condamnation effective à une peine de prison pour infractions graves et corruptions.
3. Le Conseiller juridique du gouvernement entre de plus en plus dans le système juridicopolitique et, devant des plaintes judiciaires de jeunes contre des violences policières, demande aux procureurs de défendre les policiers en assurant que l'Etat prendrait en charge les condamnations financières et en imposant d'immenses amendes contre les plaignants pour plaintes abusives. Brououou.
4. L'armée déclare qu'elle a déjà supprimé 50% de son dispositif de défense des agglomérations de Gouch Katif et cela en liaison avec les Palestiniens et que 50% supplémentaires du restant sera éliminé sous plusieurs jours et est replié à l'intérieur d'Israël. Pendant ce temps, merci, les tirs palestiniens continuent.
5. Le dernier blocage parlementaire contre le plan Sharon va probablement tomber aujourd'hui par le refus du vote avec quelques voix pour reporter l'expulsion à un an. Car la moitié des députés Likoud soutiendra la position de Sharon avec la gauche. Cependant, coup dur imprévu pour Sharon, le Rav Eliachiv, le grand décisionnaire achkénaze a décrété que les deux députés de Déguel ha Torah membres du gouvernement devront voter contre Sharon car le Rav Eliachiv estime que son plan met en danger la vie des Juifs (argument de piqouah néféche). Le monde 'haridi rejoint de plus en plus le monde religieux sioniste dans son opposition au plan Sharon, point important. Cela montre le conflit de plus en plus clair entre ceux qui veulent détruire systématiquement par les instruments politiques tout lien d'Israël à la Torah et à son histoire et projet juifs et ceux qui tiennent à ces valeurs. Le résultat en est, après plusieurs années de manoeuvres en ce sens, la découverte par les jeunes du défi en cours. Il en sort donc un bien.
En Israël, les milieux 'haridim "ultra-orthodoxes" comme les nomment ceux qui veulent être péjoratifs sont donc très loin de la position de certains Juifs de la diaspora qui incitent les autres à ne pas monter en Israël soi-disant par l'argument mensonger que l'on ne pourrait pas y étudier la Torah ni y vivre selon la Torah. Mensonge, car jamais il n'y a eu en Israël dans toute l'histoire juive, autant de Juifs étudiant la Torah et autant d'institutions de haut niveau pour cela; et donc de Juifs vivant selon la Torah. Il faut une bonne fois remettre à leur place ceux qui, en diaspora, "mentent" délibérément sur cette réalité pour protéger leur tranquillité qui n'a rien à voir ni avec la Torah ni avec la réalité. Les Juifs ont une tâche (cohen), celle de faire réussir le dessein de la Torah, et non pas de se planquer en petits retraités de la vie gérant leurs propre confort. A travers beaucoup d'essais et d'erreurs de la part de tous, c'est cela qui se cherche en Israël en ce moment. Participons, c'est un moment favorable à ne pas manquer (davar tov be ito), ne manquons pas de répondre à l'invitation que Hachém nous fait dans l'histoire, ne faisons pas comme les 80% qui sont restés en Egypte. Ensuite, comme ceux qui sont sortis, on fait ce que l'on peut mais on y a des guides sûrs chacun et Il ne dort ni ne sommeille pas le Gardien d'Israël. On n'est pas responsable de l'endroit où l'on nait, on est responsable de l'endroit vers lequel on va, et de ce que l'on devient dans cette marche, comme ceux qui sont sortis d'Egypte.

6. Devant la commission de la Knesset, Youval Diskine, le directeur des Renseignements fait le point sur les actions palestiniennes: depuis octobre 2000, ils ont réalisé 23375 attentats (pigouim) parmi lesquels 142 par suicide (hitabedoute), ce qui a causé 1048 israéliens assassinés (harouguim) et 5600 blessés (pitsouim). 18000 Palestiniens ont participé à ces attentats et 225 Arabes israéliens, 83 femmes dont 67 candidates suicidaires et 8 femmes se faisant exploser. Concernant l'âge des terroristes palestiniens, 90% des 18000 avaient entre 16 et 35 ans, ainsi que 97% de ceux qui ont utilisé le suicide comme méthode pour tuer les Juifs.

La commission de la Sécurité à la Knesset a fait le point sur l'armement menaçant Israël de la part des pays arabes voisins: ils ont réuni 1000 missiles pouvant atteindre chaque point du territoire israélien avec une charge explosive de 500 tonnes, ce qui correspond à une attaque simultanée de 120 bombardiers. Le Hisbola au Liban peut tirer avec 12000 mortiers à 75 km à l'intérieur d'Israël, la Syrie a de 400 à 500 missiles portant jusqu'à 700 km, l'Iran a de 100 à 200 missiles portant jusqu'à 3000 kilomètres, l'Egypte a 200 missiles pouvant tirer jusqu'à 500 km et l'Arabie saoudite 80 missiles pouvant tirer jusqu'à 80 km. Le tout orienté vers Israël.
Une conclusion de toute l'histoire juive: le peuple juif n'a rien à craindre de ses perpétuels ennemis s'il vit selon la Torah.

7. Le maire de Londres continue a faire sensation dans ses attaques incessantes, malgré les attentats islamiques à Londres, contre les Juifs et Israéliens et déclare "je ne fais aucune distinction entre les Israéliens entêtés et les membres du 'Hamas".

Nouvelles au 19 juillet, 12 tamouz.
20h20

Un document
spirituel de la manifestation: http://www.kodesh.tv/info-live4.htm
Un instant vécu, photo reçue:


La relation corporelle des policiers aux manifestants sur Yédiyote a'haronote ce jour (lien ici)
"Ah qu'il est doux, qu'il est bon à des frères de vivre ensemble" ont chanté tous les Juifs sur le verset du psaume: "hiné ma tov ou ma naim chévét a'him gam ya'had". Ecoutons des enfants le chanter, en regardant ces informations (lien ici) ou ici par des adultes ou ici si le cauchemar continue encore. Et vérifiez, sur ce site c'est écrit "good music to support our soldiers". Des bons documents pour l'étude psychologique du langage corporel et de la relation fraternelle pour mes étudiants de psychologie et ceux de madé hitnahagoute (sciences du comportement).:

Tous pour un, la relation délicate hommes-femme:
Le troisième journal, des intellectuels de gauche, Haarets, choisit cette image impressionnante d'une femme évacuée corporellement par des policiers.


La situation est explosive à Kfar Maïmone.
Aux informations télévisées de 20h, les journalistes décrivent que malgré les tirs palestiniens continus (8 à l'instant), l'armée abandonne son combat contre les terroristes pour se retourner contre les manifestants et les enfermer dans Kafar Maïmone. Ils décrivent les champs de tanks prêts à réagir contre les terroristes et abandonnés par leurs soldats envoyés contre les manifestants juifs. L'armée a aussi annulé ses journées d'entrainement de l'expulsion pour agir directement contre les manifestants. Certains accusent Sharon de vouloir la conflagration, selon sa méthode habituelle. Les manifestants sont sous pression, plusieurs dizaines de milliers enfermés dans une petite agglomération non prête pour une telle foule avec des familles nombreuses entières.

Les dirigeants des manifestants sont violents dans leur langage contre Sharon traité de dictateur tournant l'armée contre le peuple allant soutenir le moral des habitants bombardés pendant que les Palestiniens bombardent sans être importunés. Ils déclarent que les manifestants ne renonceront pas à atteindre Gouch Katif et paraissent hyperdynamisés et déterminés, répétant qu'ils ne seront pas violents mais ne renonceront pas!!
En somme, un cocktail explosif exactement comme dans les grandes manifestations vues dans les révolutions populaires: le peuple face à l'armée et la police utilisées par la force politique accusée de corruption et de non démocratie. Et cela a dépassé des oppositions de tendances et est devenu un psychodrame national immense sur le terrain. Les opposants à Sharon dans le Likoud lancent de plus des campagnes par appels par mails pour que le peuple rejoigne les manifestants.
Impossible donc de savoir comment tout cet immense manège va se continuer. Les caméras montrent le face à face. Un film cruel et émouvant.
Pendant ce temps, le Conseiller juridique du gouvernement somme Omri Sharon à se soumettre à ses conditions pour un arrangement (non diffusées avec précisions) sinon il le traine en justice avec une liste de corruptions extrêmement graves pour le bénéfice du Chef du gouvernement qui, évidemment, ne savait rien!! Et il demandera la levée de son immunité parlementaire. Un coup dur pour le père Chef du gouvernement, accusé de tous côtés de ces corruptions pour lesquelles on a fermé son dossier simplement sous l'argument de manque de preuves... suffisantes avant même tout procès et contre l'avis du Conseiller de gouvernement remplacé par Mazouz qui a fermé ce dossier. Bref...

Evolution de la situation:
17h20
- Pauvres Juifs sionistes: la police arrête 16 manifestants à Kafar Maïmon et les Palestiniens tirent 2 mortiers sur Neve Dékalim.
La police et l'armée bouclent complètement l'agglomération de Kfar Maïmone où sont arrivés les manifestants: aucun ne peut plus y entrer ni en sortir. Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh! siiii l'armée utilisait de telles forces et avec une telle détermination contre les terroristes, tout irait mieux pour les familles continuellement bombardées. Vous rêvez... Ne nous trompons pas d'ennemi.
La Cour suprême prend des mesures contre le gouvernement et lui impose de rendre aux manifestants leurs autobus. http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/602070.html Un petit espoir pour la démocratie? C'est le bon côté de ces mesures gouvernementales, les associations des Droits de l'homme de gauche ou d'extrême gauche qui sont toujours mobilisées uniquement pour les Palestiniens et contre les sionistes, cette fois se rangent avec détermination à leur côté pour défendre la démocratie sur ce point. De tout mal peut sortir un bien.
12h00
- Mofaz, ministre de la Défense se félicite que la pression internationale ait conduit à une tendance vers la diminution (nétia la réguiya) des tirs palestiniens, et se plaint que l'Autorité palestinienne ne fasse rien (lo poéléte) contre les tirs. En fait, derrière ces paroles qui permettent de ne pas réagir, les tirs continuent
, encore 4 tirs de missiles il y a quelques instants, sans action contre. Donc la réalité n'est pas traitée. La question: pourquoi? La réponse souvent donnée: Sharon et Mofaz déclarent que l'expulsion des Juifs et le retrait se feront sous les tirs palestiniens ou sans, et ils espèrent gagner ainsi du temps. Voyez le site de l'armée pour voir que la situation est comme je vous l'indique, voyez le nombre de tirs: http://www1.idf.il/DOVER/site/homepage.asp?clr=1&sl=EN&id=-8888&force=1 et vous aurez une bonne pinte de rire en lisant l'article d'un haut responsable de l'armée: "nous défendrons Gouch Katif". Inconscience, humour noir, cynisme, à vous de choisir après lecture.
- Les informations se centrent aussi sur la préparation psychologique des soldats et policiers pour réalisent sans problèmes de conscience ou de sentiments l'expulsion, et cela en étant face à la douleur des familles qu'ils expulsent ou des manifestants qui les interpellent sur l'horreur qu'ils réalisent et leur demandent de ne pas obéir à de tels ordres. Sur les ordres, les responsables de cette préparation (hakhana) "mentalite" comme ils disent pour ne pas employer le mot "psychologique" sont des psycho ou sociologues de la section de madéi ha hitnahagoute (sciences du comportement), ils disent c'est "instroumentali". Cela veut dire que ce sont des psychologues qui travaillent selon les méthodes cognitives et behavioristes pour conditionner les soldats et policiers à ne penser qu'à l'exécution de l'ordre sans entrer nullement dans l'interpellation des sentiments envers l'autre ou envers soi-même. La bonne réaction sera de rester au niveau cognitif méntali sans se laisser ébranler. Soyons clair, en professeur de psychologie, cela s'appelle tout simplement du conditionnement mental. On voyait cela dans d'autres régimes. Les responsables disent sur les ordres qu'ils sont satisfaits des résultats car, apparemment, il n'y a pas ou très peu de soldats ou policiers qui se posent des questions ou dont les sentiments réagissent. Mais ils ne savent pas répondre quand on leur demande (surtout devant l'étonnement du comportement de soldates placidement insensibles à ce qu'elles voient et entendent), sur ce qui risque de se produire chez ces personnes (ou robots ainsi montés) ensuite, après la mission quand se fera le retour à l'intégrité personnelle normale. Apparemment, ils n'y ont même pas pensé; et ce n'est certainement pas la question des responsables politiques. Ce qui est curieux, c'est que des psychologues se prêtent à une telle utilisation politico-policio-militaire de leur science. Grave problème déontologique. L'être humain n'est pas seulement "instroumentali". Ehoud Olmert déclare que Sharon ne craint pas 10000 ou 50000 manifestants et que cela ne l'influence pas. Sans commentaire, le peuple le connait en ce qui l'impressionne ou non.
- L'entourage de Sharon est très agacé que, en dépit des ordres de ne pas permettre l'entrée des manifestants dans Kfar Maïmone, avant-dernière étape avant l'arrivée à gouch Katif, ils ont réussi à s'y établir où ils se reposent un jour avant de reprendre leur marche ce soir (après la chute de la chaleur diurne) vers la dernière étape avant Gouch Katif: Kissoufim. L'ordre est donné de ne pas leur permettre de faire un mètre de plus et plus de 15000 soldats supplémentaires se rendent sur place pour leur barrer la route.
- La Cour suprême est saisie de l'interdiction par la police aux autobus de voyagers avec des manifestants. Elle prend son temps.
- La réponse des responsables de la manifestation sur les ondes reste aussi entêtée: "ils ne nous arrêterons pas, et nous n'utiliserons aucune violence physique ou verbale contre la police et l'armée. Nous inciterons seulement à ne pas appliquer les ordres". (Je cite exactement) "ha maavaq chélanou lo laafokh éte ha médina lé dictatoura" (notre combat est de ne pas faire virer l'Etat vers la dictature), nous lançons un appel à la police et à l'armée de se soulever ("qéria léitqomem la michta'ha véla tsava"), non à la violence et cela suffit la dictature du Chef de gouvernement ("lo la alimout, daï la dictatoura chel roche ha memchala"). Et on entend des voix différentes: celle des responsables des manifestants (il n'y a eu aucune provocation ni violence de la part des 40000 manifestants et les quelques rares images de quelques rares excités dans la presse sont une représentation fausse de ce qui s'est passé), celle des journalistes (ce soir, puisque chaque camp ne cède pas, la confrontation est inévitable, "milti nimna").
Hors d'Israël, à Paris en particulier, des manifestations de soutien aux manifestants opposés au plan Sharon sont organisées dans plusieurs pays: http://www.ozleisrael.org/Tnou%20OZ%20leisrael.htm
Voilà l'état exact et objectif des lieux.


Maintenant que vous le connaissez, vous pouvez lire un compte-rendu étranger d'un journal peu favorable: qu'il relate les faits montre à quel point ils sont tels: http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3218,36-673603@51-627390,0.html.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=311994
Il est sûr que la presse étrangère ne couvre pas l'événement comme ils le faisaient au temps de toutes les rebellions populaires dans d'autres pays.

Nouvelles au 19 juillet, 12 tamouz.
8h00

1 Anniversaire
pour apprendre le 12 Tamouz (19 juillet 2005)
Décès de Rabbénou ben Asher (1270-1343) qui vécut en Allemagne puis partit avec son père en Espagne à cause des persécutions des croisés. Il a écrit les Arbaâ Tourim, bases de toute la Halakha, qui comprend quatre volumes en 1714 chapitres (Ora'h 'Hayim, Yoré Déâ, 'Hochne Michpate, Evéne haêzer). Le Chouklkhane Aroukh de Rabbénou Yosséf Qaro suit exactement son plan. Le Tour y résume toute la halakha, cite les sources et les opinions différentes (contrairement à Michné Torah du Rambam). Etudier ici (lien) ce qu'est la halakha, depuis le premier niveau jusqu'aux niveaux élevés. Son commentaire de la Torah qui utilise souvent la guématria est imprimé presque dans chaque 'Houmache. Il vécut dans la plus grande pauvreté refusant tout avantage matériel dû à ses fonctions dans la Torah. Comme de nombreux autres, il partit pour la terre d'Israël et mourut en trajet en ces temps difficiles. Que l'on soit conscient de chacun de ces choix.

2 Nouvelles.
Maâriv titre: "Victoire temporaire des manifestants". En effet (voyez ci-dessous), la police -ce qui veut dire le gouvernement- avait échoué en présentant les manifestants comme des délinquants violents déterminés à casser les policiers et les soldats et tous les moyens même les plus illégaux devant être employés pour les en empêcher. Or, au yeux de tous, la foule massive fut calme, familiale mais déterminée à avancer et l'immense barrage policier leur barrant la route de Qfar Maïmon pour les empêcher d'y dormir en route vers Gouch Katif, ce barrage s'est avéré impuissant devant l'avancée. La négociation a dû commencer et la police a dû céder ou taper sans motif sur cette foule familiale calme, elle a accordé le droit de dormir avec promesse de négociations ce matin. Les associations de droits de l'homme même de gauche sont du côté des manifestants et disent qu'en Europe la Cour européenne des Droits de l'homme aurait déjà été saisie pour les mesures illégales et antidémocratiques du gouvernement, et pour la protection du droit de protestation non violente (méraa lo alima). Les mesures antidémocratiques de neutralisation de la moitié des 600 autobus dès le départ, ont échoué dans leur effet.
Actuellement, la situation reste identique des deux côtés. Préparation maximale (konénoute si) de la police et de l'armée; mais qui a peur de la police en tout pays malgré ses rodomontades quand il y a un mouvement populaire massif et public? Demandez aux Palestiniens. A propos:
les Palestiniens continuent à tirer des missiles antitanks contre les agglomérations juives et la presse informe qu'en récompense le gouvernement desserre l'étau fictif qu'il avait établi autour des zones palestiniennnes sans y intervenir, et lève l'encerclement (kitour) Le leitmotif revient sur les ondes: "c'est nous les Juifs non violents qui sommes devenus les ennemis aux yeux du gouvernement".
Sondage: 80% des Israéliens ne font pas confiance à l'Egypte pour assurer la sécurité à la frontière Sud d'Israël comme le gouvernement a l'intention de la lui remettre.



Nouvelles au 18 juillet, 11 tamouz.
23h00
20000
manifestants se rapprochent de Gouch Katif vers la ville intermédiaire de Kfar Maïmon. D'importantes forces de polices et de l'armée (suivant les sources de 5000 à plusieurs dizaines de milliers) veulent les en empêcher. Les associations des droits civiques protestent contre les atteintes à la liberté de circulation et d'expression. Réactions: si on nous empêche de circuler, nous aussi nous empêcherons de circuler (lien ici), nous sommes devenus les ennemis pour le gouvernement, où va-t'on! Sur cette page, lien ici, cliquez sur les liens et vous verrez en video la manifestation.
Les commentateurs utilisent souvent les images des grandes manifestations populaires contre leur gouvernement en Europe centrale.
Le Conseiller juridique du gouvernement, Mazouz, veut inculper les deux ex-Grands Rabbins d'Israël pour leurs décisions halakhiques disant que la Torah interdit à un Juif d'expulser un Juif. Rigolo, que Mazouz s'estime comme ça compétent en décisions halakhiques (lien ici), pourquoi pas vous ou moi Conseiller juridique de ce gouvernement.



20h00 L
a police estime qu'elle a réussi a empêcher la manifestation qui commence à Nétivote avant de marcher demain vers Gouch Katif. Elle déclare que seulement 10000 sont arrivés sur les 100000 prévus en ayant arrêté 320 autobus de tous les directions du pays sur les 600. La police se réjouit, cela au moment où l'armée n'agit pas contre les terroristes qui viennent à l'instant de bombarder 5 fois une agglomération. Ils sont les petits chéris du gouvernement qui veut leur remettre le capital de terrain, maisons et entreprises et zones supplémentaires d'attaque. Les journalistes parlent de dizaines de milliers de manifestants, les organisateurs de 40000. Tous disent que c'est une répétition pour la période de l'expulsion. En fait, l'interdiction et le blocage de la circulation par la police (que l'on se souvienne à quel scandale le gouvernement criait il y a quelques semaines quand des manifestants bloquaient des routes!) a suscité un courage beaucoup plus grand chez les participants qui se dirigent à pied de toutes les directions du pays.
La gauche défend sur les ondes la légalité, dit-elle de l'illégalité des mesures chargées de défendre la démocratie et les décisions d'un gouvernement élu qui a pris des décisions, et qu'il ne faut pas permettre à des minorités même immenses de s'imposer à un tel gouvernement. La droite réplique que la gauche a toujours soutenu les révolutions populaires de grandes minorités contre les gouvernements dits démocratiques mais corrompus et totalitaires. Sur les ondes, des juristes des deux tendances s'affrontent sans fin sur ces deux types d'arguments et sur l'illégalité d'empêcher la circulation: les Juifs sont toujours discutailleurs. En fait, les mouvements de gauche de défense de la démocratie déclarent à leur tour que la police a dépassé les bornes, c'est-à-dire le gouvernement qui a donné ces ordres. Tout cela est seulement une introduction à ce qui va se passer demain et par la suite dans les 28 jours qui nous séparent du jour de l'expulsion.


19h15
Le Likoud s'est réuni et la réunion a été houleuse: les accusations ont déferlé contre Sharon, surtout de la part de Landau: "tu es un dictateur, et surtout un provocateur qui veut faire monter la tension pour arriver à une confrontation, cela selon le style de toute sa carrière ". Cela dans le Likoud et non pas dans les partis d'extreme droite. http://www.nrg.co.il/online/1/ART/959/851.html
Au contraire, l'extrême gauche de Mérets se réjouit des mesures de la police
Des analystes de gauche, opposés à la manifestation et favorables à son interdiction, disent sur Réchet beit, que les procédés de la police pour la contrer sont illégaux et anticonstitutionnels (interdiction d'expression, de déplacement, etc) car des conditions précises sont données clairement pour agir par des moyens d'interdictions, et elles n'ont pas été respectées par la police.

14h30
La démocratie, c'est fini en Israël. Le gouvernement perd la tête totalement et sort des règles minimales de la démocratie et empêche les autobus dans de nombreuses villes de véhiculer des personnes qui se rendent à Nétivote pour rejoindre les manifestants. http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/600958.html
Il bloque les autobus sur les routes. Les réactions des leaders politiques sont vives: "erreur tragique, c'est une partie du comportement tyrannique du clan Sharon; il transforme la police d'Etat en police à son service; etc ", le député Eldad qui a osé dire à la Knesset que Sharon est le dirigeant le plus corrompu de toute l'histoire de l'Etat déclare: "continuez à pied en marchant sur les routes". On assiste à une révolution populaire face à un gouvernement qui perd totalement conscience qu'il est en démocratie, et que le droit de manifester, de se déplacer, de s'exprimer sont les bases mêmes de la démocratie, ou il révèle lui-même sans fard ce qui lui était reproché et qu'il couvrait de beaux mots. Jusqu'où tout cela va t'il déraper? Le Likoud se réunit d'urgence à huit-clos.
Toute l'extrême gauche serait dans la rue si on faisait le dixième de cela envers des manifestants arabes, à juste titre. Là elle se tait.
Un haut responsable de la police déclare que la zone interdite est tellement large et les manifestants connaissznt très bien les lieux, si bien qu'il est probable que beaucoup parviendront à destination sans que les nombreuses force ne pourront les en empêcher. http://www.nrg.co.il/online/1/ART/959/786.html
On a l'impression de déjà-vu entre les manifestants populaires multiformes et nombreux et les services de police dans les démocraties populaires du monde soviétique finissant. Les responsables de la manifestation interviennent sans succès auprès de la police pour revenir aux règles démocratiques.

10h30 Lire http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/601151.html
Revue de presse
Le plus grand journal Yediyote a'haronote choisit cette image de cohabitation avant l'affrontement


Le second journal en importance Maâriv choisit une image d'affrontement avec les paroles de soldats et policiers: nous nous occupons d'une marche au lieu de combattre le terrorisme".


Le troisième journal, des intellectuels de gauche, Haarets, choisit cette image impressionnante d'une femme brutalement évacuée corporellement par des policiers.



Le Rav Aviner, un des leaders spirituels du sionisme actuel, s’adresse aussi bien aux officiers qu’aux simples soldats qui devraient prendre  part aux opérations de démantèlement des localités juives. «Vous vous apprêtez à remplir une    
 mission difficile», écrit-il, «mais il faut y faire face. Nous savons que vous ne refuserez pas 
 d’obéir aux ordres. Nous savons en effet que votre avancement militaire ou votre gagne-pain     
 dépend de la mise en œuvre des ordres qui vous serons donnés et qu’il est de votre intérêt de ne
 pas y être réfractaire», poursuit-il avec empathie.                                             
                                                                                                 
 «Cependant, nous craignons que vous n’en soyez pas capables, du fait de votre sentiment de      
 fraternité. Voici donc un manuel de poche comportant les 10 commandements du soldat participant 
 à l’expulsion, afin que vous puissiez les mémoriser.»                                           
                                                                                                 
 Les propos du Rav Aviner sont publiés au lendemain de la rencontre des rabbins de Judée-Samarie 
 avec le conseiller juridique du gouvernement, Menny Mazouz. La rencontre avait pour objet de    
 parvenir à un accord sur les limites dans la lutte contre le démantèlement. Le Rav Aviner n’a   
 pas attendu plus de 24 heures pour publier sa réponse, à l’humour grinçant.                     
                                                                                                 
 Voici le texte des 10 commandements du soldat proposé par le Rav Aviner:                        
 « 1. Je ne suis pas l’Eternel ton D.ieu.                                                        
 Tout au cours de sa vie, un homme vit par sa foi. Mais à l’approche de l’expulsion,             
 souvenez-vous : vous n’avez pas de D.ieu ! Car sinon, comment pourriez vous voir une femme et   
 ses enfants pleurer et rester insensibles ?                                                     
                                                                                                 
 2. Tu auras un autre D.ieu                                                                      
 Il s’agit bien évidemment du Premier ministre. C’est pourquoi il lui est permis de voler des    
 voix lors des élections, de confisquer la Démocratie, d’acheter des députés, d’agir avec rudesse
 et de s’opposer à la volonté exprimée par le peuple.                                            
                                                                                                 
 3. Tu jureras en vain.                                                                          
 Il est temps de renverser le serment que vous avez prêté en vous engageant dans l’Armée de      
 Défense d’Israël, de défendre les Juifs. A présent, Tsahal s’apprête à mettre en œuvre une      
 décision politique à l’encontre d’une population civile désarmée.                               
                                                                                                 
 4. Ne respectes pas les parents.                                                                
 Vous expulserez de nombreux orphelins du Goush Katif, qui seront ainsi écartés des derniers     
 souvenirs qu’ils ont de leurs parents.                                                          
                                                                                                 
 5. Profane le jour du Shabbat.                                                                  
 Officiellement, nous démentons qu’il puisse y avoir des profanations du Shabbat, mais il est    
 néanmoins clair qu’une opération militaire d’une telle ampleur rendra ces profanations          
 obligatoires. Halakha pratique : l’expulsion repousse le Shabbat !                              
                                                                                                 
 6. Tu tueras leurs âmes.                                                                        
 On peut tuer quelqu’un sans atteindre son corps. Il suffit de déraciner sa communauté, de       
 l’expulser de sa maison, entraîner un démembrement de sa famille, de le laisser sans travail et 
 de causer à ses enfants un traumatisme qu’il garderont toute leur vie.                          
                                                                                                 
 7. Adultère.                                                                                    
 Nous n’avons pas encore trouvé comment il sera possible de faire une chose pareille. En         
 attendant, du fait qu’il n’y a pas assez de soldates et de policières, vous devrez tirer des    
 femmes ou des jeunes filles, ce qui assurément heurtera profondément leur sensibilité.          
                                                                                                 
 8. Tu voleras                                                                                   
 Vous pourrez aisément réaliser cela en prenant les maisons et en les remettant aux terroristes  
 meurtriers.                                                                                     
                                                                                                 
 9. Tu convoiteras                                                                               
 Si vous convoitez de créer un précédent inédit, vous remplirez votre mission à merveille.       
                                                                                                 
 10. Tu fourniras un témoignage mensonger.                                                       
 C’est la clé de tout : la délégitimation. Lavez-bien votre cerveau et celui des autres : le     
 pionnier est un homme corrompu, violent, immoral et qui recherche les compensations. Il vous    
 hait, il vous insultera, il vous crachera dessus, il vous poignardera et il est même capable de 
 vous tirer dessus. N’oubliez pas cela un seul instant et soyez prêt à le haïr et, au besoin, à  
 lui briser les os. » AY


Le texte du plan Sharon, ici
L'accueil que les Palestiniens vont réserver à Sharon en France: http://www.palestine-info.cc/french/cat_index_27.shtml