Q
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :



La lune et la terre d'Israël que j'ai vus aujourd'hui


Par le Pr et Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Page d'accueil http://www.modia.org
Ici, archives des bulletins précédents

Que la nuit est belle, la 3e après la nouvelle lune de Roch 'Hodéche. J'ai dans les yeux et dans la tête la page de la bénédiction de la lune avec toute la progression et son sens (voir le lien ici). La lune a cette taille dans le lointain, mais plus fine qu'en cette image d'une 5e nuit:

Je prends mes jumelles, les bien nommées car elles vont me permettre de connaître la seconde dimension de mon univers. Elles ne sont pas grandes mes Leica mais d'une puissance et luminosité et d'une précision remarquables. Je vois, avec elles, les cratères de la lune très facilement, à condition de ne pas trembler et de bien caler l'appareil contre le montant de la fenêtre. Alors, là, le plaisir: on est dans l'intimité du monde qui se vit dans l'espace. Bénédiction et louange pour cette merveille donnée à nous en image de la Chékhina et de la beauté de la femme, lumière constante dans la nuit. Il faut connaître cette intimité. Aussi, nous bénissons la lune.
Voici ce que je vois nettement. Face au point seul, la tache allongée c'est la Mer marginale aux contours imprécis et qui se continue sur la face invisible et fait 62000 km carrés.
Face aux deux points, c'est le cratère Condorcet dont le fond sombre est recouvert de lave sur une largeur de 74 kms.Vers l'intérieur est la Mer des Crises mais on la verra dans quelques jours (on peut attendre pour les crises, je suis d'accord). Face aux trois points, c'est l'immense Mer de Humboldt, une immense dépression (on n'a pas le moral en ces régions) de plus de 600 kms extérieurement et de 140 pour le cercle intérieur.
Plus bas,
face aux trois points, près du noir intérieur, le cratère très net de von Langren de 132 km de diamètre. Et face aux 4 points, nous voyons avec netteté en ce début de mois de multiples cratères qui ne seront plus visibles ensuite parce que noyés dans la lumière du soleil, et leurs noms n'apparaissent pas dans les cartes lunaires. Nous sommes sur le terrain réellement.Il est bon qu'il y ait encore de l'inconnu.
Face aux 4 points en carré, une zone originale qu'il faut apprendre lentement à découvrir, la plaine de Humbolt de 247 km comme une arène qui aurait, à l'intérieur, des montagnes et des murailles en rainures et cercles. Cette même structure apparaît, face aux 6 points dans le cirque de Petavius de 177 km.
Toute cette région longe l'immense Mer de la Fécondité qui va apparaître dans les jours suivants et couvre plus de 320000 km carrés..

Toute cette autre zone apparaîtra en entier vers le 7e nuit, commencement de la période de la bénédiction

Aujourd'hui, nous étions dans la discrétion, mais aussi dans une nuit de privilège pour les délicats car nous pouvions voir des reliefs qui seront ensuite noyés dans la lumière et invisible pour nous qui ne voyons pas dans la lumière. Le bonheur de l'intimité, de la délicatesse, voyez les poèmes qui les chantent dans ce monde de Torah.

Cela nous amène effectivement à ce que nous voyons sur la terre. Elle est si belle, la terre d'Israël, regardez toutes ses photos sur notre site.
Aujourd'hui, a contrario, hélas, j'ai vu une horreur monumentale sur la terre d'Israël
et je vous en fais part. Le contraste et le contraire entre le ciel qui nous donne, et nous qui choisissons le mal et la souffrance volontairement. Voici l'image parue dans Maâriv, et merci à ce journal de nous faire découvrir la réalité. Je ne l'avais pas vue ainsi jusqu'à ce que Maâriv la présente.
Nous avons aussi à découvrir la terre pour l'améliorer avant de penser à améliorer la lune!
Maintenant, j'ai envie de hurler, de crier dans l'espace d'Israël: "ARRETEZ DE FAIRE SOUFFRIR VOS FRERES!"


Ce n'est pas un document de propagande antigouvernementale, c'est un document de plan du gouvernement.
Ce n'est pas un document du Hesbollah allant attaquer et expulser les Juifs, c'est le plan d'attaque de Juifs contre des Juifs sur la terre d'Israël.
Ce n'est pas un plan de déplacement de population, c'est un plan (regardez bien) de soldats fusils pointés contre des civils avec enfants sur la droite et qui sont leurs frères Juifs non armés.
Ce n'est pas un plan de construction des sionistes, ils ont apporté des immenses appareils de destruction des maisons des Juifs.
Continuez à analyser.
Voilà ce sur quoi travaille le gouvernement. Voilà, parallèlement aux tirs continus et quotidiens des terroristes contre les agglomérations juives, l'action préparée sur chémas (pas Chéma Israel du tout). Probablement que des fous ont déjà inventé des jeux d'ordinateurs pour mettre en mouvement ce cauchemar.
Cette image n'est pas de Modia mais elle est présentée comme un document de l'action officielle par le second journal d'Israël en ce jour donné et fait par le Créateur du Ciel et de la terre dont nous venons d'admirer les oeuvres entre Lui et nous sur la lune.

Ce qui me scandalise c'est l'INSENSIBILITE humaine qui, seule, peut permettre de telles actions armées et l'envoi de l'armée de défense d'Israël contre les Juifs pionniers, Juifs tout simplement.
Cela, je le dis et le maintiens devant tout, est plus terrible encore que tout ce que les autres ont fait aux Juifs. Car ils n'étaient pas des Juifs. Ici, des Juifs se préparent en armée à intervenir contre d'autres Juifs: cela est inadmissible et inacceptable. Jamais cela ne s'est produit. Jamais il n'y a eu un tel scandale d'inhumanité et de perversion. Je pèse mes mots car ils sont la description exacte et précise de cette réalité. Et tous, de tous les partis de gauche, du centre et de droite, devraient hurler ensemble jusqu'à ce que les responsables de cet acte réa-li-sent quelle horreur ils sont en train de préparer pour la commettre. "Rien" ne justifie cela.
En effet, on peut chercher ensemble, on peut confronter, remuer, etc mais pas arriver avec des armes, avec l'armée, contre ses frères. La gravité morale n'est même pas perçue. Où sont les millions de Juifs qui devraient se lever ensemble, de toutes opinions politiques et de tous pays pour crier: "Non! pas cela!". Car on peut rechercher ensemble, tous ensemble comment résoudre un problème, mais pas comme cela, mais pas faire cela.
Quand il n'y a plus de sensibilité inter-humaine, il n'y a plus d'homme. On en est là.

SOS, il faut réagir. Tout homme, toute femme, tout enfant, tout être humain doit réagir. Tous les responsables juifs dans le monde, tous les rabbins du monde, tous les éducateurs, tous les parents, tous les jeunes. On ne peut pas laisser nos dirigeants s'effondrer dans une telle inhumanité dont on comprendra ensuite l'horreur, la catastrophe morale, la choa morale jamais atteinte dans toute l'histoire juive. Chacun pourra dire ensuite: "je n'ai pas bougé, j'ai été coupable, je demande pardon à Kippour, facile", alors qu'on reproche à tous les non-Juifs qui n'ont pas bougé quand le mal était fait contre les Juifs. Alors qu'on célèbre les non-Juifs et les nomme de Justes des nations pour avoir été moraux.
Remarquez bien que je n'ai pas dit un seul mot des options politiques de telle ou telle orientation car le problème n'est pas là. Et je ne me place pas sur ces terrains. Ni sur ceux de la légitimité. Les pires tyrans ont toujours su jouer avec la légitimité. Je ne parle que d'une seule chose qui est dite dans les Pirqé Avote, Les Principes des Pères: "là où il n'y a plus d'homme, sois homme".
Ce moment est arrivé.

Sartre, avec justesse, le définissait: il y a l'heure où on est un homme ou bien un "salaud", ce qui veut dire "sans sensibilité morale humaine".
Tous et chacun, y compris tous les politiciens Juifs de droite ou de gauche, nous sommes des frères, et des humains, des "hommes". Aucun ne peut descendre au niveau où il prépare des actions armées contre ses frères. Ce n'est pas une question d'objection de conscience, n'allons pas dans ces discussions politiciennes qui sont des pièges viciés qui déplacent les questions. Un homme ne se prépare pas à agir en armes, et en armée, contre des familles qui sont ses frères et pas des ennemis.
Reprenons la dimension depuis le haut, voyons la dignité de chacun sous la lumière du HAUT, à commencer par la dignité de nos politiciens dont il faut leur redonner conscience.

Il y a urgence: que tous les éducateurs et les éducateurs en Torah ouvrent les yeux de leur peuple sur la limite dans les choses à ne pas faire.
Il ne s'agit pas de politique mais seulement de morale humaine minimale. Si on perd cela dans le judaïsme, alors...
Et on ne pourra pas dire: je ne réalisais pas la gravité du problème moral. Regardez à nouveau cette image transmise par Maâriv, maintenant vous avez réalisé. Alors?

Et regarder jusqu'où va la perversion, au delà de l'insensibilité: cette opération vient d'être nommée "Chévète a'him" (habiter ensemble). En somme la meilleure fraternité, selon l'expression même choisie dans le psaume 133:
"Hiné ma tov ou ma naïm chévète a'him gam-ya'had,
Ah! qu'il est bon, qu'il est doux à des frères de vivre dans une étroite union".

Cette fois, on a dépassé toutes les limites: c'est le scandale, de nommer cette horreur de destruction physique et morale fraternelle
par le plus beau verset de la fraternité. C'est une inversion sadique, la plus immorale.
Comme psychologue et anthropologue des violences dans les conflits, l'histoire et dans les peuples, j'ai constaté que la perversion morale s'est souvent accompagnée de cette inversion. Je l'ai analysée en de nombreux articles et livres scientifiques, dans des communications en Congrès internationaux, comme expert dans des commissions des Droits de l'homme au plus haut niveau international, sur le terrain même de conflits et guerre, avec les partenaires, et dans des langues différentes; toujours j'ai été écouté de ces auditeurs de cultures différentes et qui étaient engagés dans des guerres, et ils m'ont toujours écouté et respecté. Je l'ai toujours fait uniquement en scientifique et selon la morale, jamais en politicien, jamais affilié. Et j'ai parlé devant des publics de camps bien différents, tous sachant que je n'appartiens à aucun parti. Cherchant avec eux patiemment et scientifiquement et humainement: comment retrouver la fraternité. Je ne dois pas me taire quand l'horreur commence entre nous et se réalisera très vite.

Et, souvent, j'y ai analysé que les groupes violents recouvrent ainsi leur action, sarcastiquement, de ces belles phrases morales bien connues: "Je veux le salut de ton âme, alors monte sur le bûcher". "Le travail anoblit", était affiché à l'entrée d'Auschwitz. La liste est longue des pires violences faites avec ce sarcasme cynique. Il est de bon ton en politique israélienne de se montrer capable d'humour cynique. Mais cette fois, on dépasse les limites; que l'on n'utilise pas des versets de notre Tanakh pour illustrer cela! Il y a des limites aux viols!
Faisons marche arrière, faisons téchouva.
Où sont les éducateurs? Eux aussi, leurs mots ne seraient-ils pas des mots chargés de vérité, ni de sensibilité s'ils parlent afin de ne pas toucher les coeurs dans la réalité? Nous disons dans le Chémâ Israël que nous devons aimer le Créateur avec tous nos coeurs, avec tout notre être, avec toute notre réalité jusqu'à l'argent. Alors, nous devons enseigner d'aimer quand nous sommes face à l'abîme, sans à notre tour falsifier les mots, quand nous sommes face à des gens qui ont pris les armes en armée contre leurs frères, et s'en donnent les droits légitimement; c'est le désastre, il faut réagir.

Il n'y a dans ce texte AUCUNE attaque, au contraire, seulement de la tendresse fraternelle envers chacun et tous
pour que l'on abandonne le style guerrier entre nous,
que l'on retrouve la confiance en la capacité de nous parler,
que l'on retrouve la capacité de sensibilité à la souffrance de l'autre,
que l'on revienne à bâtir une société humaine et de Torah.
Alors, tout sera possible ensemble. Et on trouvera ensemble les solutions.
Pour l'instant on fonce à toute allure vers un mur, ensemble, en criant: nous avons le droit de diriger comme cela.Nous avons le droit de ne pas regarder ce qui se passe en disant ce mensonge: "c'est de la politique".
Si vous avez envie de haïr, de tuer, de tuer des humains vos frères, lancez des appels et allez sur une île avec ceux qui veulent faire de même et entretuez vous. Mais n'utilisez pas les jeux politiques pour réaliser cela contre vos frères qui n'ont aucune arme contre vous, même pas dans leurs sentiments.
La Torah a un autre programme qui est aussi une obligation: "tu aimeras".

Etudier la page sur la fraternité (lien ici)


Ici, archives des bulletins précédents