Regarder
sur Modia 
Photos par thème - galeries & diaporamas
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Recherchez
sur Modia 
 
  Cliquez ci-dessous
  Modia en français   
Un site pour étudier et vivre le judaïsme, le Talmud et la Torah
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
  Modia in english
 A web site on how to study and live Judaism, Torah and Talmud
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dons: cliquez ici - S'abonner à la newsletter: cliquez ici
 
Règles du Copyright - Traduction et commentaires par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour basés sur les livres de nos Sages
 

Faisons un cartoon pour sourire de la politique, tous en famille!
par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour en hommage à tous les photographes d'actualité
(AFP,ATP,AP, Reuters,RATP,,XP, NPP,WWPP,etc) .


1. Allo, Mofaz, j'ai une mission internationale à te confier. A mon bureau, immédiatement.


2. A vos ordres, mon Commandant,
j'arrive vers vous à la vitesse de mes étoiles.


3. Je ferai comme vous,
Monsieur le Premier ministre, j'aurai toujours le drapeau près de moi
dans cette mission internationale.
J'impressionnerai terriblement.

4. Qu'en dites-vous, mon Commandant?
Impressionnant, non?

5. Mon cher Mofaz, c'est une véritable catastrophe.
Tu va arriver dans une conférence internationale
et on dira: voilà les Israéliens agressifs et destructeurs.
On m'a déjà fait le coup souvent.
Viens vite, je vais te former.


6. L'essentiel, c'est de savoir changer son look en politique, décontracte-toi, rigole et tu mènes tout ton monde là où tu veux le mener!


7. Regarde celui vers qui je t'envoie, tu reconnais ton ennemi, il n'a rien d'un combattant ni d'un terroriste quand il se présente en public.


8.
- Je t'écoute, patron.
- Blablabla, plus rien de militaire, d'abord. Rien.


9.
- Mais c'est marrant la politique!
- Tu l'as dit, bouffi!

10.
- Alors? je ne pourrai plus me promener avec ma mitraillette? C'était si beau!
- Ah! Ah! Ah! Si si, parfois...


11.
- J'ai trouvé, mon Commandant, je te propose de me montrer dans le bel uniforme de Docteur honoris causa que j'ai reçu pour... je ne sais plus.
- Mon Mofaz, je ne t'envoie pas au Carnaval de Venise ou de Rio.


12.
- Que c'est dur la reconversion! J'irai en blouson, je fais décontracté. Et toujours bien rasé.
- Mais non, regarde, on dirait que tu vas jouer à la pétanque! Qui peux-tu impressionner?

 


13.
- Patron! Regarde ce veston.
tu es content patron?
- Tu t'améliores un peu, un vrai délégué syndical d'une petite région.
Ah là la! Où va-t'on?


14.
- Tu me fais penser à Perets qui soigne son lock populaire. C'est nul, vois-tu, pour ce que je veux te faire faire.

15.
- J'ai compris patron!
Regardez-le notre adversaire! Tout est dans sa cravate, rien que dans la cravate.
- Tu n'as pas tort mon fils!...
Tu es dans la bonne ligne...


16.
- Je n'ai pas dormi de la nuit, patron. Toute la nuit j'ai appris à nouer la cravate pour te faire plaisir.
Suis-je bien comme tu le souhaites, patron?

17.
- Oh la la, j'ai l'air d'un type étranglé que l'on conduit au gibet. Vive l'armée! Ramenez-moi derrière mes canons...
- Fais comme moi, fiston, sans l'uniforme, on n'est pas perdu, regarde, apprends ta leçon.

18.
- Patron, tu commences à douter que je vais y arriver, pour la mission que tu veux me confier?
Laisse-moi réfléchir.
- Combien de temps?


19.
Regarde, pas se laisser abattre, relever le menton au dessus de la cravate, et n'avoir peur de rien.
Vous allez voir ce que vous allez voir! Je lève le ton.
C'est bon?
- Fiston, garde ça pour les Congrès du Likoud. Suis plutôt ma leçon.

20.
- Voilà la bonne position:
l'oeil qui scrute au fond, impertinent, tacticien et vainqueur. Et le sourire, familier ou imperturbable mais menaçant sûrement. Si tu as les deux, tu gagnes à chaque coup.

21.
- En somme, dramatique, comme çà.
- Si tu veux, pas mal pour un début! Tu es tragique. Tu es déjà au dessus de la mélée, tu domines.
Continue! Tu dépasses déjà le niveau national!


22.
-Regarde, Bibi, il ne fait rien d'autre, il a compris, il m'imite, le regard qui fascine, mais trop enfantin le petit.


23.
En tous cas, jamais comme Mazouz, on dirait toujours qu'il souffre d'un corps au pied ou d'autre chose encore plus pénible. Juste bon pour les dossiers. Pas chef ni vainqueur, comme nous devons l'être en politique.

24.
Regarde encore celui-ci, toujours le regard qui perce, et le même sourire narquois, c'est la même école, le maire de Jérusalem, ils ont tous réussi comme ça, crois moi!


25.
Khadafi, on est tous sortis de la même boutique, le regard qui cible, qui menace et domine. Cette fois, as-tu compris?

26.
- Tu ne réussiras pas en politique si tu n'as pas sans cesse une cible dans ton regard, tout ça pour le photographe, comme Dalia Yitsick, comme nous tous elle doit sa montée à ce seul tic! Clair, évident, maintenant?

27.
Regarde Beni Elone,
son regard perce votre iris, et son sourire énigmatique vous domine. Tout est là, sur tout l'échiquier politique.

28.
Mofaz, mon petit, regarde aussi Eichler le député 'haridi, même tactique, et il a réussi.

29.
Eitam du Mafdal aussi, on est tous sortis de la même machine. Mon Mofaz, je te répète: ton regard qui cible, et ton sourire énigmatique.
Et tu feras une brillante carrière politique!

30.
Voilà Chittrit, même tactique, et tu vois comme il a réussi. Peu importe le programme, rien que regard et sourire.
Et viser du photographe l'objectif!

31.
Silvane Chalom aussi,
je l'ai choisi pour les Affaires étrangères comme ministre parce qu'il possède parfaitement ce même axe invincible.
J'espère que tu as saisi.

32.
Il y en a un seul qui n'a rien compris à cela, c'est Barak, et tu sais comment en un instant il a été fini.
Son regard est ailleurs dans son auto satisfecit. Tu dois être perçant, direct et tragique.


32.
Celui-là imitait mon doigt mais il n'a rien compris aux secrets du regard que je t'explique. Lui aussi était ailleurs et il y est parti.

33.
Maintenant, mon petit, je te lance,
voici ton premier objectif, le Palestinien Dahlan,
attention, il a dans le regard la même tactique.
A toi de réussir dans ce jeu d'escrime.Vas-y,
tu es devenu le négociateur international des cas difficiles!

34.
OK, j'ai compris. Le roublard, il croit que je ne l'ai pas vu venir. Le regard qui tue, je le connais aussi. Je suis allé à meilleur école que lui, je le mène et je le domine.

35.
Ah! Ah! Il a compris qu'on a lu les mêmes rubriques, il est vaincu, il se détourne, j'ai réussi!
Il n'a plus de retraite que de rire.
C'est un succès mondial, et diabolique.

36.
Voilà qu'il réplique, et de son regard il me pique!
Mais je résiste, je le perce au fond de l'iris.
D'ailleurs, je lui ai volé son verre d'apéritif, tant pis pour lui!


37.
Son carnet, je le lui ai subtilisé doucement, il est perdu le pauvre petit. Lui faire baisser le regard, et le déstabiliser ainsi. "Regardez, vous aviez une tâche sur votre cravate, ici". Son regard s'est effondré sur le tapis!

Mais, au fait, j'ai oublié pourquoi on est là, et lui aussi, alors on va prendre ensemble l'apéritif.


Test: et moi, quelle est ma conception de la politique?
(on peut donner plusieurs réponses, on est encore libres)


.....................



Hommage à ces créateurs. Dès que j'aurai leur nom et liens, je les placerai.

 

Continuez avec mon histoire de chameau !

Humour pour petits et grands enfants


Quelques rencontres pour sourire, dans Jérusalem


et le Jeu du Quai d'Or c'est.

et le site Supervictor (ici).


En seulement 2 leçons, apprenez le "parler politique sans peine"
pour être un acteur de "la paix immédiate" au Proche-Orient.
Comment prendre les voix d'un camp,
faire le programme de l'autre,
et avoir ainsi tout le monde dans sa poche à volonté,
sans avoir menti aux électeurs qui se sont seulement laissé tromper par leur bêtise:


1e leçon
Lisez bien séparément chaque phrase avec pause en fin de phrase

.


Dans l'autorité palestinienne, nous accomplissons ce que nous promettons.


Seuls les imbéciles peuvent croire que


Nous ne lutterons pas contre le terrorisme.


Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous :


L'honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos
idéaux.


Nous démontrons que c'est une grande stupidité de croire que


Les mafias continueront à faire partie du paysage palestinien comme avec
Arafat.


Nous assurons, sans l'ombre d'un doute, que


La justice sociale sera le but principal de notre devoir.


Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s'imaginent que


L'on puisse continuer à gouverner


Avec les ruses de la vieille politique « arafatienne »


Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que


Soit mis fin aux assassinats de civils innocents juifs


Nous ne permettrons d'aucune façon que


Nos enfants meurent en martyr


Nous accomplirons nos desseins même si


Les réserves économiques se vident complètement


Nous exercerons le pouvoir jusqu'à ce que


Vous aurez compris qu'à partir de maintenant


Nous sommes la « nouvelle autorité palestinienne »

Apprenez ce texte court, pour le dire avec conviction à tout public

2e leçon
Le même texte à l'envers (puisque nous sommes l'élite et nous avons une pensée évoluée, disant à la fois la chose et son contraire)
Lisez bien séparément chaque phrase avec pause en fin de phrase.
C'est exactement le même texte, inversé,
ou entendu à l'envers.
Nul ne pourra vous reprocher de ne pas avoir dit blanc ou noir,
car vous aurez dit les deux en disant un seul.
Vous direz plus tard: "Vous n'aviez qu'à bien écouter,
vous aviez voté pour moi et je ne vous avais rien caché.
Comment pouvez-vous dire que j'ai accompli le programme de l'adversaire,
avec vos voix? Vos opposants marchent maintenant avec moi,
pourquoi pas, eux aussi peuvent se tromper, moi jamais!

 

 
Toutes les photos du site sont Copyright de l'auteur (sauf images autorisées externes) - Aucun travail n'est effectué sur le site pendant le Chabbat et les fêtes juives
© Copyright - Textes, informations et webmaster: Dufour