Retourici à la page générale du conflit arabo-israélien

et à la position de laTorah sur la Terre d'Israël


Retour à la page d'accueil
 
 
 



 
 

LA TERRE D'ISRAEL SELON ses ennemis


1e partie : La Conventionpalestinienne
Al-mitthaq al-watani al-falastini
2e partie : L'O.L.P. admetet répète, après Oslo, que son but reste la destructiond'Israël
3e partie : la preuve concrètedonnée par l'O.L.P. sur son site
(http://www.ipc.gov.ps/ipc_a/ipc_a-1/a_map/pal-e.html)
- la Palestine a pris la place d'Israëltotalement sur la carte.
- Israël n'existe plus.
4e partie : Dans ce cadre, les accordsd'Oslo 
 ont toujours été revendiqué comme une phasetactique 
 visant à atteindre les buts stratégiques ci-dessus. 

 5e partie : La coexistence particulièreconcédée par ces accords est une occasion concrètepour réaliser les buts de la "purification". Statistiques et photos.
Regardez ici la politique de celui que l'Elysée et Matignonreçoivent avec honneurs et que l'Europe fête en voulant fairecondamner Israël par les instances internationales quand Israëlse défend:
1e partie :La Convention palestinienne
Al-mitthaq al-watani al-falastini

Le texte actuel non aboli a étéfixé au Caire par le Conseil National Palestinien dans sa 4e sessiondu 1e au 17 juillet 1968.
En voici quelques extraits :
Article 1
La Palestine est la patrie du peuple arabe palestinien...

Article 2
La Palestine dans les frontières du mandatbritannique constitue une entité territoriale indivisible.

Article 9
La lutte armée est la seule voie menantà la libération de la Palestine. Il s'agit donc d'une stratégieet non pas d'une phase tactique.

Article 10
L'action des commandos constitue le noyau dela guerre de libération populaire palestinienne.

Article 13
L'union arabe et la libération de la Palestinesont deux objectifs complémentaires. La réalisation de l'und'entre ces deux objectifs est une étape préparatoire dusecond...

Article 14
...Le peuple palestinien tiendra son rôled'avant-garde dans la réalisation de ce but national (qaoumi) sacré.

Article 15
La libération de la Palestine est, dupoint de vue arabe, un devoir national (qaoumi) afin de refouler l'invasionsioniste et impérialiste du sol de la patrie arabe et dans le butde purifier la Palestine de l'existence sioniste...

Article 19
Le partage de la Palestine de 1947 et la créationd'Israël sont nuls et non avenus sans que soit pris en considérationcombien de temps il se passera jusqu'à leur abolition...

Article 20
... Les assertions concernant le lieu historiqueet spirituel des Juifs avec la Palestine son incompatibles avec les faitshistoriques ou avec les véritables conceptions desquelles découlela notion d'Etat...

Article 21
Exprimant son entité par la révolutionarabe-palestinienne, le peuple arabe palestinien rejette toute solutiontendant à substituer la libération intégrale de laPalestine par quelque autre proposition...

Article 22
Le sioniste... est un mouvement raciste, fanatiquede par sa nature, agressif, expansionniste et colonialiste dans ses buts; fasciste-nazi par ses méthodes. Israël est l'instrument dumouvement sioniste et la base humaine et géographique de l'impérialismemondial, en constitue la base et le tremplin au coeur même de lapatrie arabe, afin de frapper les espoirs de la nation arabe se rapportantà sa libération, à son union et à son progrès.

Article 25
Dans le but de réaliser les buts de laConvention et ses principes, L'Organisation de la Libération dela Palestine remplira son rôle jusqu'à la réalisationtotale de la Palestine.

Article 33
Les textes de la Convention ne seront amendésque par une majorité des deux tiers de tous les membres du ConseilNational de l'Organisation de la Libération de la Palestine réunisen session extraordinaire laquelle sera réunie à cet effet.

(Note. En raison de cela, la Convention est envigueur à ce jour).
 
 



2e partie :L'O.L.P. admet, après Oslo, que son but reste la destruction d'Israël 

 1. "La lutte contre l'ennemi sionisten'est pas une question de frontières, 

mais touche à l'existence mêmede l'entité sioniste." 
(Bassam-abou-Sharif,  porte-parolede l'OLP, Kuwait News Agency - Agence de presse koweïtienne, 31 mai 1996). 
 2. "Le but stratégique est la libérationde la Palestine, du Jourdain à la 
                      Méditerranée, même si cela signifie que le conflitdoive durer encore mille 
                      ans ou pendant de nombreuses générations à venir"(Faisal Husseini, 
                      interview accordée à Al-Arabi [Egypte], 24 juin 2001). 

 3. "La bataille ne se terminera pas avantque la totalité de la Palestine ne 
                      soit libérée" (Yasser Arafat, Voice of Palestine, -La voixde la Palestine-, 
                      novembre 1995. 

 4. "Bénie sois-tu, Jaffa, tesfils reviennent ; Jaffa, Lod, Haïfa, Jérusalem 
                      - vous revenez" (Yasser Arafat, cité dans Maariv, 7 septembre 1995. 

 5. "Après l'établissementd'un Etat palestinien dans la totalité de la 
                      Cisjordanie et de Gaza, la lutte contre Israël continuera" (le députéde la 
                      Knesset, Ami Bishara, supplément hébdomadaire de Haaretz,22 mai 1998). 

 6. [Notre but est] d'éliminerl'Etat d'Israël et d'établir un Etat qui soit 
                      entièrement palestinien" (Yasser Arafat, session privée avecdes diplomates 
                      arabes en Europe, 30 janvier 1996. Cité dans le Middle East Digest,7 mars 
                      1996). 

 7. "Nous perdrons ou nous gagnerons,mais notre regard restera fixé sur 
                      notre but stratégique ; à savoir la Palestine du [Jourdain]à la mer." 
                      (Marwan Barghouti, chef du Fatah de Cisjordanie, New Yorker, 2 juillet 
                      2001). 
 
 

Yasser Arafat compare les accords d'Oslo aupacte de Houdaibiya [1]

1. Mai 1994 : Discours à la mosquéede Johannesburg. Yasser Arafat compare 
                      les accords d'Oslo au pacte de Houdaibiya. 

2. Mai 1998 : Interview dans un journal égyptien: "le sort des accords 
                      d'Oslo ne sera guère différent des accords avec les Quoreish." 

3. Novembre 1998 : "La paix d'Oslo est unepaix à la Houdabiya" (15 Novembre 
                      1998. Disocurs prononcé devant des membres de la branche jeunesdu Fatah). 
 
 

Yasser Arafat admet qu'il a signé lesaccords d'Oslo afin de pouvoir mettre en oeuvre le "plan par étapes"de 1974.

1. Novembre 1994 : "Seul un Etat palestinienest capable de poursuivre la 
                      lutte à mener pour chasser l'ennemi de toutes les terres palestiniennes" 
                      (Jerusalem Post, 18 novembre 1994). 

2. Juillet 1995 : C'est le programme par étapesque nous avons tous adopté 
                      en 1974 - pourquoi vous y opposez-vous ?" (Yasser Arafat, en réponseaux 
                      critiques de ceux qui sont opposés aux accords avec Israël). 

3. Septembre 1995 : "Oslo II applique, en ladifférant, l'une des étapes du 
                      plan par étapes de l'OLP de 1974" ( A-Daysur [journal jordanien],19 
                      septembre 1995. 
 

La non abrogation de la Charte de l'OLP aprèsles accords d'Oslo : 

1. Octobre 1995 : "Je mentirais si je vousdisais que je vais l'abroger. Personne ne peut le faire" (Conférencedonnéepar Yasser Arafat à Harvard). 
 
 

Le refus de l'OLP d'abandonner tout recoursà la violence après Oslo : 

1. "Nous avons décidé de libérernotre patrie par étapes; Si Israël 
                      continuait, alors, pas de problème;..Si Israël dit "assez",lorsque 
                      cela arrivera;.nous aurons de nouveau recours à la violence. Mais 
                      cette fois ce sera avec 30 000 soldats palestiniens armés et àpartir d'une 
                      terre" (Nabil Shaath, responsable palestinien de premier plan, dans un 
                      discours fait à Naplouse [Schem], janvier 1996). 

2. "L'Autorité palestinienne n'exclutpas le retour à la lutte armée, et 
                      elle utilisera ses armes" (Mohammed Dahlan, responsable de l'OLP de premier 
                      plan. Jerusalem Report, 28 novembre 1996). 
                      3. "Si Israël rejette nos demandes nous réagirons et nous disposeronslors 
                      d'une force armée de 30 000 hommes" (Yasser Arafat, Israel Radio,7 juin 
                      1996). 
                      4. "Tout ce que vous voyez et que vous entendez aujourd'hui a des raisons 
                      tactiques et stratégiques. Nous n'avons pas renoncé ànos armes. Nous avons 
                      toujours des bandes armées dans ces régions et si nous n'obtenonspas notre 
                      Etat nous les sortirons de nos cachettes et nous reprendrons la lutte." 
                      (Faisal Husseini, discours fait à l'université de Bir-Zeit,le 22 novembre 
                      1993). 
 
 

Négation de tout lien entre le peuplejuif et la terre d'Israël

1. "Il n'y a pas de preuve tangible qu'il yait la moindre trace ou le 
                      moindre vestige juif que ce soit dans la vieille ville de Jérusalemou dans 
                      le voisinage immédiat" (Communiqué publié par le ministèrepalestinien de 
                      l'Information, 10 décembre 1997) 

2. "Le mur d'Al-Buraq [Mur des Lamentations]et sa place sont une propriété 
                      religieuse musulmane...[Il fait] partie de la mosquée Al Aqsa. LesJuifs 
                      n'ont aucun lien avec cet endroit" (Mufti de Jérusalem, nommépar Yasser 
                      Arafat, Al Ayyam [journal de l'Autorité palestinienne], 22 novembre1997. 

3. "Le mur d'Al-Buraq est une propriétémusulmane et fait partie de la 
                      mosquée Al Aqsa" (Le ministre des Affaires religieuses de YasserArafat, 
                      Hassan Tahboob, dans une interview accordée à l'agence depresse, IMRA, le 
                      22 novembre 1997). 

4. "Ce n'est pas du tout le mur des Lamentations,mais un sanctuaire 
                      musulman" (Yasser Arafat, Maariv, 11 octobre 1996). 

5. "Tous les événements liésau roi Saul, au roi David et au roi Rehoboam se 
                      sont déroulés au Yémen, et aucun vestige hébreun'a été trouvé en Israël 
                      pour la bonne et simple raison qu'ils n'y ont jamais vécu" (Jaridal-Kidwa, 
                      historien arabe, au cours d'un programme éducatif de l'OLP, en juin1997 et 
                      cité dans Haaretz le 6 juillet 1997). 

6. "Jérusalem n'est pas une ville juive,en dépit du mythe biblique qui a 
                      été semé dans certains esprits…Il n'y apas d'évidence tangible de 
                      l'existence juive d'un soi-disant "Temple du mont Era"…on doutede 
                      l'emplacement du mont du Temple…il se peut qu'il ait étésitué à 
                      Jéricho ou ailleurs" (Walid Awad, directeur des publications pourl'étranger 
                      du ministère de l'Information de l'OLP, interviewé par l'agencede presse 
                      IMRA, le 25 décembre 1996). 

7. "Abraham n'était pas juif, pas plusque c'était un Hébreu, mais il était 
                      tout simplement irakien. Les Juifs n'ont aucun droit de prétendredisposer 
                      d'une synagogue dans la tombe des patriarches à Hébron, lieuoù est inhumé 
                      Abraham. Le bâtiment tout entier devrait être une mosquée"(Yasser Arafat, 
                      cité dans le Jerusalem Report, 26 décembre 1996). 
 

Négation de la Shoa par l'OLP

1. "La persécution des Juifs est unmythe mensonger que les Juifs ont 
                      qualifié d'Holocauste et ont exploité pour se faire plaindre"(Al Hayat Al 
                      Jadeeda , journal de l'Autorité palestinienne, 2 juillet 1998). 

2. "Les nazis ont probablement tué moinsd'un million de Juifs et le 
                      mouvement sioniste a participé au massacre" (Citation tiréed'un livre 
                      d'Abou Mazen, numéro deux de Yasser Arafat et négociateurde premier plan à 
                      Oslo). 

3. "[La Shoa] est un mensonge des Sionistesconcernant de soi-disant 
                      massacres perpétrés contre les Juifs" (Al Hayat Al Jadeeda, journal de 
                      l'Autorité palestinienne, 3 septembre 1997). 

4. "Il est bien connu que tous les ans lesJuifs exagèrent de plus en plus 
                      la portée de ce que les nazis leur ont fait. Ils prétendentqu'il y a eu six 
                      millions de victimes, mais des recherches précises scientifiquesdémontrent 
                      qu'il n'y en a pas eu plus de 400 000" (Télévision palestinienne,25 août 
                      1997). 

                      [Note 1] En l'an 629, Mohammed avait tenté de conquérir LaMecque avec ses 
                      Bédouins. Mais, en cours de route la plupart des Bédouinsl'avaient 
                      abandonné. Se rendant compte qu'il n'était pas suffisammentpuissant pour 
                      venir à bout de la tribu Quoreish de La Mecque, il avait concluun pacte de 
                      dix ans avec elle, connu sous le nom de pacte d'Houdaibiya. Puis, des mois 
                      plus tard, après que Mohammed soit parvenu à rallier desforces suffisantes, 
                      il a violé ce pacte, attaquant La Mecque qu'il a alors conquise.La conduite 
                      de Mohammed est restée depuis lors un modèle à suivrepour la manière de 
                      traiter les ennemis de l'Islam lorsque l'on se trouve en positon de 
                      faiblesse. 


3e partie :la preuve concrète donnée par l'O.L.P. sur son site 
(- Israël n'existe plus.

et, en cliquant sur la carte,
toutes les villes israéliennes sont devenues uniquement Palestine
et la carte elle-même est dénommée "palestine-city":
visant à atteindre lesbuts stratégiques ci-dessus.

5e partie :La coexistence particulière concédée par ces accords
est une occasion concrètepour réaliser les buts de la "purification".

1. Assassinats officiels de citoyens israélienset lynchages en présence de la police officielle palestinienne.

2. Attentats terroristes ayant causéplus de 300 victimes israéliennes en un an

3. Enseignement de l'antisémitisme etde la haine auprès des enfants dans le système scolaire palestinien

4. Formation des enfants au rôle de martyrs,et entrainement militaire dans les camps d'été.

5. Envoi de jeunes dans les attentats suicides.

Ci dessous statistiques de cespertes humaines en Israël

statistiques des victimes israéliennesdonnées sur le site israélien