Modia
Page d'accueil

Le Lév Gompers
Comment étudier
le Talmud
La Torah
L'étude
des 54 sections
Les poèmes
L'auteur
Ses publications
Livres et articles
Infos utiles
Liens et lieux d'étude
Commander
Pour commander
l'une de nos publications
S'inscrire
pour recevoir régulièrement les nouveautésdu site
Nous écrire
 

Nouvelles d'Israël,analyse, et prières

Par Yehoshua Ra'hamim Dufour
http://www.modia.org

Abonnez-vous au bulletin, en page d'accueil
our recevoir en direct les informations.

Ici, archivesdes bulletins précédents, faits, analyses, photos, liensimportants


Analyse des crises de la sociétéisraélienne
Analyse de l'explosion populaire israélienne
Perspectives proches d'évolution
Arafat et ses hommes détruisent les lieux saints juifs :
les tracesjuives sur le Mont du Temple
la tombe de Joseph, 
Jéricho
Les données actuelles du débatPalestiniens-Israël
Nouvelles d'Israël en direct-radio(Réchéte béit)
Le dossier àjour de Yahoo sur le conflit
Réactionsantisémites en France
Les mères et les enfants d'Oslo, et nous
(poème, faits en cartes visuelles)
Les dernières nouvelles et analyse
au 3 janvier
Les dernierssondages en Israel
Documents visuels sur la guerre enIsraël
- nos victimes, nos prisonniers
- les faits de désinformation
- lynchage, enfants placés sur la ligne de tir
Prière pour lapaix
Prière en temps de guerre
Prière pour la terre etpour nos dirigeants
L'informationdu gouvernement sur sa ligne politique
Poème : Réveil,matin de guerre
Poème : Crisde douleur

Modia n'est pas un site de politique mais de Torah.Cependant la Torah est texte-peuple et terre indissolublement. Nous devonsdonc être reliés à l'interrogation de notre peuplequi essaie de se construire : vivre avec lui, être vraiment informés.Ensuite, à chacun de penser, librement.

Bulletin de Modia du 3 janvier 2001  -  8 Tevet 5761.
Numero 253.
Lettre à une lectrice après le dernier bulletin
Quel cinéma vous faites en me prêtant tous ces sentimentsqui sont dans votre tête uniquement.
J'aurais préféré que vous m'ayiez poséla question : est-ce vraiment cela dans l'information stricte ?
Vous dites : "Mon D. Mon D.! Heureusement que Hachem ne prend pas tespropos au pied de la lettre. Je comprends tes réaction ton indignation,ta colère et que ton sang bouillonne mais s'il te plait faits attentionà ce que tu écrits! le titre de ton bulletin d'information" préparation à la guerre " est terrible! Il attirera surnous les foudres. N'oublies pas que le verbe est créateur, nousle savons tous mais pour un juif on ne peut pas l'oublier. N'oublies pasnon plus que les femmes sacrifient leur corps et de nombreuses annéesde leur vie pour mettre un enfant au monde, une balle anéantit enune quelque seconde cet effort d'une vie, s'il te plait même s'ily a de bonnes raisons de tempester essaies de ne pas appeller àla guerre."

Au Moyen-Age, déjà, on tuait les messagers envoyéspour information et qui revenaient porteurs de mauvaises nouvelles.
Mais ce sera une bonne expérience pour l'avenir : vous saurezdésormais que je ne vous transmets que des nouvelles dans les motsqui ont été dits dans les faits. Le commentaire que je donneest de moi et clairement distinct.
Ainsi, allez lire Yahoo, il ne vous dit rien d'autre que ce que jevous ai transmis : 
http://fr.news.yahoo.com/010102/5/t8im.html
Et il dit aussi : "Ehoud Barak est très pessimiste. L'échecdu processus de paix pourrait déclencher un véritable conflitrégional, a-t-il mis en garde mardi, estimant que les risques deguerre étaient plus importants qu'à aucun moment ces dernièresannées."
Allez tempéter contre Yahoo.
La différence, c'est que Yahoo n'a pas le même publicet a découpé autrement et, donc, est moins précis.
La phrase que je vous ai dite sur l'ordre donné par Barak àl'Etat-Major est exactement ce qu'il a dit et ce qui est objectivementretransmis dans la presse israélienne. Les israéliens nesont pas des enfants à qui ont doit cacher la situation, ils viventles attaques, les morts, les tirs, les préparations, et ils n'ontpas le problème de certains Juifs français qui veulent qu'onne parle pas trop des Juifs, qu'on ne fasse pas de bruit avec les Juifs,qui sont obsédés par la laïcité dans laquelleon peut ainsi cacher le Juif. Des lecteurs me demandent même parfois: "pourriez-vous m'envoyer le bulletin sous la forme la plus confidentiellepossible" !

Dans votre volonté artificielle que tout soit bien pour le Chefde tout gouvernement d'Israel quel qu'il soit, vous trouverez auusi quemon annonce du soutien de Beilin au Conseiller juridique contre Barak estabusif et orienté contre Barak, lisez alors
http://www.jpost.com/Editions/2001/01/03/News/News.18780.html

Si je vous annonce que l'ex-Président Weissman (du Parti socialistede Barak) demande que l'on vote pour Sharon, vous direz égalementque je ne suis pas objectif, alors lisez
http://www3.haaretz.co.il/eng/htmls/kat15_5.htm
Il vaut mieux entendre la véritable réalité etréfléchir dessus que de la trafiquer selon notre peur etnotre logique personnelle.
Vous n'êtes pas objective et vous me demandez de falsifier l'information, je ne le ferai pas.
Vous me reprochez de dire : préparation à la guerre.
Voici le titre et le début de l'article dans le Jerusalem Post:
"Barak to IDF: Prepare for war
 (January 2) - Prime Minister and Defense Minister Ehud Barakinstructed the General Staff yesterday to prepare for an outbreak of regionalwar. Meeting in Tel Aviv yesterday with the weekly General Staff forum,Barak told his generals that they had to "bear in mind" that the securitysituation could deteriorate and lead the entire Middle East into a deadlyconflict. 
Allez ainsi lire tout l'article :
http://www.jpost.com/Editions/2001/01/02/News/News.18684.html
Et toute la presse israélienne a titré ainsi et rapportéainsi honnêtement.

Donc, pour l'avenir, je ne changerai pas de ligne "objective",
et vous savez maintenant que Modia vous donne cette information, agréableou non.
Mais pourquoi les Juifs, si vite, ont-ils besoin d'attaquer d'autreJuifs 
et de leur prêter des horreurs ? C'est vraiment une maladie,
nous sommes souvent attaqués et c'est contre nos frèresque nous faisons la réplique.
Sans rancune, mais sachez que ces attaques vraiment gratuites ne sontpas agréables, et que je suis bien conscient de la douleur des mères.Sachez aussi qu'en homme, je suis aussi conscient de la douleur des pèresaprès la mort d'un enfant. J'ai perdu un enfant moi-même dansma vie, et cela est toujours à vif. Pourquoi sommes-nous aussi cruelsentre nous quand les ennemis nous attaquent ? That is the question.
Merci d'avoir permis de préciser tout cela.
Chalom
Yehoshua Ra'hamim
Yérouchalayim



Encore des attentats contre des bus scolaires qui, encore une foismiraculeusement, n'ont pas fait de victimes.
L'evenement du jour est la lettre du Conseiller juridique du gouvernementElyakim Rubenstein à Barak précisant que, légalementet juridiquement, Barak a le droit de continuer ses négociationsmais que, moralement, il ne devrait pas le faire car il a démissionné,et n'a plus de majorité. Les ministres et Barak s'insurgent contrecette lettre et accusent  Elyakim Rubenstein d'avoir fait un actepolitique. 
En fait, ce type de réponse du Conseiller juridique n'est pasrare et s'est fait dans toutes les directions depuis des années.
Le résultat est que même des grands juristes de gaucheprotestent contre l'atitude de Barak, y compris l'ultra gauchiste et pro-thesesd'Arafat qu'est le Beilin : il déclare qu'il démissionnerasi Barak veut renvoyer Elyakim Rubenstein.
En fait, Barak perd de plus en plus les soutiens de coopérationet de crédibilité  de ses collaborateurs qui s'exprimentpubliquement  au nom de leur responsabilité technique :
- le Chef d'Etat-major a exprimé les plus grandes réservessur les conséquences de son plan pour la sécuritéd'Israël tout en ne s'opposant pas à la volonté d'allervers la recherche d'une paix.
- le Chef des troupes aériennes déclare que si ce planClinton-Barak est appliqué, Israel n'aura plus d'espace préventif,ni de possibilité d'anticiper les attaques, ni de possibilitéde s'entrainer sans demander les autorisations aux ... Palestiniens pourchaque vol. On est en pleine folie et auto-destruction consciente et volontairequand tous ces plus hauts responsables ont donné leurs conclusionsexplicites.
Barak réplique sur les ondes qu'il apprécie ces responsableset leurs rapports mais que c'est le responsable qui décide, lui.Juridiquement c'est exact.

- les sondages 
à la question du Jérusalem Post sur le Web : Pensez-vousque la politique de Barak augmente le risque de guerre ?
Oui 83 % et Non 17 % sur 3681 votants.

A la question de l'Institut Brandman Institute de savoir si les implantationsde Judée et Samarie sont le motif de la violence palestinienne,Non 70% et Oui 12%
et à la question de : faut-il agir contre les implantations:  Non 77%.
A la question : les implantations pourront-elles être assez fortespour surmonter la crise : Oui 80% du public.
- le Ministre des Affaires Etrangeres Ben Ami, principal négociateuravec Arafat s'exprime beaucoup pour convaincre le public qu'il n'y a pasd'autre solution que celle de Barak de parvenir à un accord àtous prix car, maintenant les deux populations sont totalement imbriquéesl'une dans l'autre et seul un accord avec les concessions douloureusesdemandées par les Palestiniens peut faire éviter la confrontationmilitaire générale qui serait comme en Yougoslavie.
- la réponse de Landau au nom du Likoud est de dire en deuxpoints : 1. vous n'avez aucune politique car c'est vous qui avez créévolontairement cette situation, qui y avez fait entrer les terroristes,qui les avez armés pour créer cette situation de fait quevous souhaitiez et maintenant vous faites comme s'il n'y a plus de choix.2. tout chef d'Etat normal a les initiatives favorables à son payset les faits réussir sans capituler et réussit.

Le résultat extremement grave de tout cela est que 
- Barak se trouve, malgré toutes les concessions ainsi faites,devant des Palestiniens qui ne cèdent pas et veulent encore davantagecar ils voient la capacité totale de faiblesse d'Israël.
- Barak vient de demander à l'Etat-majormilitaire de se préparer immédiatement à la situationde guerre totale selon toutes les éventualités connues etprobables.
Vous avez l'exposé de ces scénarios et de cette situationaffreuse dans laquelle nous nous sommes mis, sur
http://www.jpost.com/Editions/2001/01/02/News/News.18684.html


Bulletin du 2 janvier
Ce bulletin remet les choses en leur proportion.
Aujourd'hui, encore beaucoup de larmes. 
Celles que nous partageons avec ces jeunes enfants amputes, mitrailles
et prives pour toujours de leurs parents assassines
par ceux que l'on a amenes en terroristes armes
qui disent chaque jour qu'ils nous prendront tout meme l'honneur
et nos vies, et l'espace, et l'avenir et le passe meme,
et le Kotel, et que l'on courtise pour les caprices d'un Clinton 
sans raison que des avantages qui n'ont rien a voir avec notre peuple.

Un miracle a Netania : une voiture piegee creuse un cratere de 2 metres
dans le sol au milieu d'une rue frequentee : aucun blesse. 
Jusques a quand seront nous sourds
aux centaines de miracles quotidiens identiques a celui-la
et qui nous montrent notre protection
et nous demandent de revenir a notre contrat de peuple
fidele a sa mission et a son heritage envie par les nations 
ou nous avons toutes les promesses de bonheur ecrites ?

La premiere fidelite est celle des mots que l'on dit a qui on aime.
En ces prieres, il y a les mots d'assurance envers le peuple et sonsalut.
Trois fois par jour il nous est demande de les dire obligatoirement.
Une nouvelle page de Modia vousen donne les precisions.
La est notre force que nul nepourra prendre.
http://www.modia.org/priere/heureprier.html

Et explorez la page d'accueil, il y a beaucoup de nouveautes.

Notre force nous vient de Jerusalem
vers qui, chacun partout dans le monde, nousnous tournons dans la priere.
http://www.modia.org/infos/israel/troispas.html

Yehoshua Ra'hamim
Yerouchalayim



Bulletin de Modia du 31 decembre 2000  -  5 Tévét5761.
Numero 249.

Nouvelles significatives d'Israel
1. Au Sud de Ofra près de Jérusalem, assassinat de BinyaminZeev Kahana, le fils du Rabbin Meir Kahane, assassiné lui-mêmeà New York en 1990. Il avait 34 ans, sa femme assassinéeégalement avait 31 ans. Ils laissent un garçon qui n'étaitpas dans la voiture mitraillée, deux filles dans un étattrès grave, et deux filles en état moyen dont la dernièrede 2 mois et demi.Ils rentraient de Jérusalem vers leur maison àKfar Tapuah.
L'émoi est grand parmi les proches et activistes du mouvementdissous en 1993, la Ligue juive israélienne de défense. Ellepromet de venger ce meurtre.
Pour comprendre ce qu'est le courant de ce mouvement et la personnalitéde ces deux leaders assassinés, voyez la liste des sites répertoriéssur Yahoo-search :
 http://google.yahoo.com/bin/query?p=Meir+Kahana&hc=0&hs=0
Barak, préventivement, appelle les habitants des territoiresà la retenue et, allusivement, jette ainsi une tâche sur ceuxqui sont victimes des mitraillages et lancers de pierres continus, en lesaccusant d'éventuelles actions répréhensibles. Leton monte fort contre Barak dans les informations de ce soir.
Ce meurtre de Binyamin Zeev Kahana est vu comme une action directed'Arafat dont le Fatah, son organisation politique a lancé un appelpour l'intensification de l'intifada contre les civils et les militaires.
http://fr.news.yahoo.com/001231/5/t5vd.html

2. Elections
Le torchon brûle entre les partisans de Sharon qui organisentun boycott contre les partisans de Bibi dans le Likoud. Une rencontre vase dérouler entre Sharon et Bibi pour remettre de l'ordre. On ditque l'enjeu sera : "ça passe ou ça casse".

3. Quelques nouvelles d'un masochisme juif
- Un activiste des "mouvements de la paix" de gauche, Yitzhak Magrafta,25 ans, de Bnei Brak, est allé porter de la nourriture aux Arabesde Hebrone pour protester contre la politique de son propre pays Israëlet pour s'identifier à l'intifada. Le résultat est qu'ila été kidnappé par le 'Hamas, enfermé dansune cave où un sort pénible l'attendait et que  l'arméeisraélienne a négocié sa libération. Il esttriste de voir ces comportements fous et de coopération active avecceux qui se déclarent ouvertement nos ennemis.
http://www3.haaretz.co.il/eng/htmls/kat14_4.htm

- Barak, alors que les meurtres par les Arabes se succèdent etentrainent des répliques défensives qui créent desmorts palestiniens, vient d'envoyer ses excuses au public arabe pour les13 morts arabes lors des émeutes sanglantes d'Octobre. Comme sinous étions les responsables.
http://www3.haaretz.co.il/eng/htmls/kat10_5.htm

- Sharon cree une profonde suspicion sur son orientation et risque deperdre de nombreux bulletins de vote parmi son camp. On parle beaucoupde projets de votes blancs dans le public de droite par des mesures successivesqui font ressembler de plus en plus vite Sharon à Barak aux yeuxde beaucoup :
- Sharon vient d'envoyer un télégramme de félicitationsà Arafat à la fin du Ramadan alors qu'Arafat favorisait lesassassinats d'Israeliens.
- il avait annoncé qu'il nommerait Barak comme ministre de ladéfense, et aussi qu'il intégrerait les démissionnairesdu Likoud (Lévy, Milo, Méridor) qui avaient soutenu Baraket lui ont permis de réaliser sa politique et sont maintenant prêtsà changer de camp à nouveau lorsque le vent tourne. Beaucoupcraignent que la tactique de Sharon soit que le poids de ce groupe luipermettrait de réaliser une politique de type Clinton sans êtregêné par la majorité du Likoud et par les partisansplus durs de Bibi.

- Chez les travaillistes, les gauchistes sont persuadés que Barakva perdre les élections et ils s'organisent déjà pourtorpiller toute tentative de faire entrer des membres du parti dans ungouvernement d'unité dirigé par Sharon avec Barak aprèsles élections. Avrom Burg, Shimon Peres, Yossi Beilin et Haim Ramonse préparent déjà à supplanter Barak àla direction du parti, même avant l'élection. Barak essaiede neutraliser les gauchistes en promettant de nommer Yossi Sarid (l'anti-Shas) comme ministre de l'éducation.
http://www3.haaretz.co.il/eng/htmls/kat11_11.htm

Une bonne nouvelle :
De très nombreux leaders du judaïsme américain (malgréla politique anti-Jérusalem juive des autorité de leur pays)s'engagent dans les médias israéliens et par leur présenceen Israël pour la défense de Jérusalem. Les quelquesinitiatives (très appréciées) de quelques leaderseuropéens sont loin derrière l'intensité et le nombrede tous ces nombreux engagements américains. 

Que le Ciel nous aide. Aidons-nous, merci d'avance. Etudions, prionsavec assurance chacun des mots qui disent sauver Israël. Venez affirmerque Jérusalem est VOTRE héritage inaliénable, plusque nous exprimer une solidarité affective. Jérusalem a beoinde vous ici autant que des israéliens.

Yehoshua Ra'hamim
Yerouchalayim

Bulletin de Modia du 31 decembre 2000  -  5 Tévét5761.
Numero 248.

Ce qu'ont dit les rabbins sur la situation dans le Congès rabbiniquequi s'est tenu avant le Chabbate :
- le Rav Mordékhai Eliahou : "ce n'est pas seulement le Montdu Temple qui est en danger, c'est Jérusalem et le reste de la terred'Israël. Les 12 ministres sont comme les exlorateurs espions, traîtresà Avraham notre Père, à Yits'haq et à Yaâqov.Si leurs programmes sont réalisés, nous auront pour eux dumépris tous les jours de leur vie et pour toujours".
- le Rav Zalman Melamed, doyen des rabbins de Judée-Samarie:
"le gouvernement a dépassé toutes les lignes rouges.Nous devons combattre en étant prêts au sacrifice de nos viespour que le Mont du Temple ne soit pas transféré. Je ne voispas d'autre voie... Le feu de la guerre brûlera d'une colline àl'autre... Le Premier ministre et ses collègues sont stupides carils nous mènent à la guerre, ils mentent et font des promessesqu'ils ne tiennent pas... Il faut faire quelque chose par toutes les voiespossibles. Celui qui s'éveille pour agir, qu'il sache qu'il a labénédiction des rabbins. Il faut combattre pour le sauvetagede la vie, c'est cela qui est en question." Un journaliste posa la question: "faut-il comprendre même par les moyens non légaux et violents?". Le Rav a répondu : "par ces mots se termine notre conversation"(indiquant qu'il ne tomberait pas dans la provocation de ce piègede mots qui le rendraient susceptible de mesures policières ou judiciaires).
- le Rav Lior de Kiryat-Arba et Hevrone : "il ne faut pas ruser averles mitsvotes divines. Parfois il y a une situation où il faut queles responsables déclarent la guerre. Il n'y a aucun partenaireavec ces gens dont la place n'est pas sur la terre d'Israel du tout".
De nombreux rabbins y ont ratifié la déclaration suivante: "nul mandat ni autorité n'est remise à aucun juif sur nosdroits sur le Mont du Temple, à la ville sainte de Jérusalemet sur toute parcelle de la terre d'Israël. Ni au gouvernement, nià la Knesset, ni a fortiori à une minorité quelconque".
En réation à ces déclarations, la ministre SaraItsiq a déclaré : "ces rabbins n'ont rien appris, l'échodes tirs de l'assassinat de Rabin se font encore entendre, et cette bandequi a incité alors est encore associée pour une nouvelleincitation".

Sondages
Selon le sondage Gallup pour le poste de Premier ministre, 
Sharon mene par 52% contre 32% pour Barak
en comptant le vote des arabes israéliens.
Mais Barak n'obtient que 20 % des voix des seuls Juifs israélienssans compter les voix arabes.

Sur le plan actuel de Clinton, 38% des israéliens y sont favorableset 53 % défavorables.
Les opinions palestiniennes sur l'intifada :
http://www.birzeit.edu/dsp/surv2/intro.html

Tsahal
Elle emet de profondes réserves pour les conséquencesdu plan Clinton sur la sécurité et aurait refusé enconséquence de préparer des cartes de retrait sur ces bases.Le Général Mofaz, Chef d'Etat-major a déclaréen Conseil de sécurité que ce plan pose de graves problèmes,rend Israël vulnérable, lui enlève sa possibilitéde manoeuvre, place les implantations restantes en situation de vulnérabilité,rendra Israël incapable d'empêcher la fourniture massive d'armesaux Palestiniens par les pays arabes, rendrait Israël incapable dese défendre face à une attaque venant de l'Est du territoire,placerait Israël en situation de danger grave et qu'il est presquehors de question de l'accepter du point de vue de la sécurité.

Manifestations
- Les murs se couvrent d'affiches qui appellent à la manifestationgéante organisée par Sharansky d'une chaîne humainequi entourera la ville de Jérusalem mardi à 18 h 30.
- un nouveau front de mouvements de droite (Mouvement National pourl'Unité Juive) annonce sa création et sa coordination pour,selon ses termes, "sauver Israel et son honneur de l'alliance de mort d'Oslo,réorganiser les mouvements politiques sur une base juive, assurerla continuité d'existence de l'Etat juif". Il comprend des mouvementspolitiques, rabbiniques et religieux, israéliens et américains.
- des pages entières de publicité sont prises dans lesjournaux par de nombreux leaders au sommet des associations juives américainespour protester contre la politique de Barak et sauver Jérusalem.
- Sharon a été attaqué dans un restaurant pardes jeunes de Satmar qui lui reprochaient d'être monté surle Mont du Temple interdit aux Juifs. Sharon a été avec peineramené à sa voiture par ses gardes du corps. Les manifestantsont frappé la voiture et monté sur le toit. Le conducteurest parvenu à faire quitter les lieux sans blessures.
- Un américain a aspergé le Kotel de couleur rouge pourprotester contre la politique d'Israël. Le problème est maintenantest de supprimer cette peinture sans porter atteinte à la fragilitédes pierres.

Nouvelles significatives
- Continuation de tirs palestiniens contre des cars scolaires
chargés d'enfants. Silence de la communaute internationale.
Succession d'attentats meurtriers télécommandésde style libanais.
La conclusion en est que nous avons aboli la ligne de défense
qui était au Sud Liban et que, comme ils l'avaient promis,
après ce qu'ils ont nommé leur victoire et la fuite deTsahal du Liban,
les forces du Hamas agissent maintenant en Israel.
Pendant ce temps, non seulement Arafat ne proteste pas contre ces attentats
mais son Etat-major precise qu'ils font partie de la tactique de negociation!
Pendant ce temps-la, Arafat s'est promene dans Jerusalem avec l'aidedes
forces israeliennes. On est en pleine absurdite.
- En fonction de cela, le ton monte durement envers Barak.
Un depute de droite declare publiquement : Barak n'est pas un traite
mais il est devenu fou.
Les rabbins et grands rabbins favorables a la Judee Samarie et a l'integrite
de Jerusalem se sont reunis en Congres où les mots les plusdurs
ont ete utilises et, surtout, l'appel au peuple "faire quelque chose".
La police essaie de voir si cela ne peut pas relever de l'incitationa la violence
et entrainer  proces.
Sharansky organise une manifestation geante pour la defense de Jerusalem.
Le maire de Jerusalem, Ehoud Olmert a transfere ses bureaux pres duKotel
pour le defendre. Les Palestiniens declarent qu'ils ne tolereront pascette provocation.
Olmert replique que la venue aujourd'hui du maire au Kotel est qualifieede
provocation, qu'en sera-t'il alors du moins de nos droits quand Barakaura donné
ces lieux a Arafat.
Des extremistes de gauche juifs, avec des Palestiniens, ont hisse
un drapeau palestinien sur une base de Tsahal.
Au Negev, des populations ayant vote Barak lui donnent rendez-vous
dans les urnes devant son projet d'implanter de nombreux Palestiniens
dans leur region du Neguev.
Son ministre Ben-Ami declare que le sionisme territorial est termine.
En fait, maintenant il organise l'implantation palestinienne et la
cession des territoires.
En Judee-Samarie, les habitants des implantations parlent de plus enplus
dans la presse, d'une revolte massive et d'une guerre civile
si Barak persevere dans son acceptation du plan Clinton
de liquider de tres nombreuses implantation dont les journaux de Vendredi
dressent les cartes.
Tout cela montre que les semaines a venir vont etre tres chaudes.
 

Elections
Les slogans commencent a fleurir demandant de rejeter Barafat (contraction
des deux noms Barak et Arafat qui ne font qu'un).
Barak a vu tous les leaders politiques de la gauche 
et de l'extreme-gauche refuser les uns apres les autres
de diriger son etat-major de campagne electorale.
Sharon doit egalement gerer les tiraillements entre
les partisans de Bibi et les siens.
Sharon, de plus en plus, laisse entendre que lorsqu'il sera au pouvoir
il devra faire des sacrifices douloureux sur Jerusalem.
Les accusations fusent dans son camp sur sa collusion avec Barak
pour l'elimination de Bibi de la campagne.
Des journalistes essayent de remettre sur Sharon les constestations 
concernant Chabra et Chatila alors que Sharon a ete disculpe par proces
aux USA.
Beilin declare sur les ondes que "Sharon est pour moi la laideur del'Israelien. 
Il represente toutce qu'il y a de mauvais dans notre societe, 
par son cynisme, par son reve de
pouvoir, par son desir de force, par son manque de credibilite 
pour tout ce qui touche a la paix et a cause des guerres inutiles 
dans lesquelles il nous a entraines." 
On le voit le niveau descend vite.
Il est plus qu'indispensable de mediter sur lareconciliation 
des freres de Josephqui l'avaient vendu a l'ennemi
et, au contraire, sur la catastrophe de la medisance
qui -disent nos Sages- est la cause directe de tous les maux
d'Israel et de sa destruction (nous y consacrons uneétude très approfondie sur la paracha Chela'h lékha).

Il est indispensable de resoudre ce probleme de la medisance
si l'on veut sauver Israel. Cette paracha rassemble l'enseignementde nos Sages sur cette question et les moyens pratiques pour le realiser.
 



Bulletin de Modia du 26 decembre 2000  -  28 Kislev 5761.
Numero 246.

Barak et de Sharon organisent leur campagne. Ils constituent leurs deuxétats-majors : chacun y fait entrer ses fidèles, ses conseillersprivés et aussi ceux qui supportaient ou Peres ou Bibi. En effet,il faut dépasser les anciennes querelles pour ratisser le plus largepossible : chaque voix sera importante.
Nous allons ici étudier ce qui se passe dans le camp de la gauchepour y analyser les risques et les espoirs, de leur point de vue. Nousferons la même analyse objective sur la droite.
Il faut d'abord comprendre que la gauche, dans le contexte historiqueactuel où la sécurité est primordiale, ne peut parvenirau pouvoir que si les voix des arabes israéliens se reportent surelle, ainsi qu'un léger pourcentage de voix de religieux. On l'avu, le gouvernement tenait par une seule voix de député.
Depuis plusieurs années, c'est le minuscule parti Meimad quia assuré cette voix nécessaire : il constitue une particularitédans la palette très variée des courants politiques religieuxqui sont sionistes ou 'haridim, orthodoxes non sionistes. En effet, c'estgrâce à eux que la politique laïque et de concessionterritoriale de Barak a pu se réaliser. Sans leur seule  participation,il ne le pouvait pas. Et ils n'ont jamais lâché Barak jusqu'àsa démission.
Les quelques voix religieuses nécessaires sont égalementvisées par Avrom Burg, fils de Joseph Burg, signataire historiquede la création de l'Etat, ministre perpétuel et pèredu courant religieux sioniste. Son fils Avrom Burg est passé aucamp de gauche, ce qui lui a valu immédiatement d'être placéaux premiers postes dans le parti travailliste et d'accéder àla fonction de Président de la Knesset. Il souhaitait se présenteren concurrent de Barak car il représente le courant Chalom Akhchavet pouvait arguer d'apporter la part nécessaire de voix de religieux.Barak lui a coupé l'herbe sous le pied en se faisant plébisciteravant même les primaires. Il a éliminé de la mêmemanière les autres leaders critiques qui ne lui font aucun cadeaupubliquement et condamnent pour cela sa politique de concession.
Mais tout s'y est joué autour de la candidature de Péréscar il prétend que lui seul et non Barak peut apporter les voixarabes qui sont indispensables. Peu importe que la droite soit offusquéequ'on veuille décider du sort d'Israël par les arabes israéliensqui sont favorables à l'Etat palestinien et à ses objectifs,Péres affirme qu'il peut les apporter à la gauche dans l'élection,tandis que Barak les a perdues jusqu'à maintenant à causedu nombre de victimes palestiniennes dans l'intifada et dans la répressiondes manifestations violences des arabes israéliens. Les gauchistesextrémistes israéliens leur apportent leur concours dansces attaques contre Barak, par exemple le site du Gush Shalom qui n'hésitepas à caricaturer Barak en suporter du meurtre d'enfants palestiniens.
Donc, Péres présentait sa candidature comme nécessaired'autant que les sondages lui donnent 46 % contre 42 % à Sharontandis que Barak y est laminé avec 38 %.
Pourquoi donc Péres a t'il été éliminé,c'est la question !
- son âge : 77 ans,
- le fait qu'il est le symbole de l'échec continu dans les électionsgénérales, on parle toujours de "son image de looser". Eneffet, il a perdu en 1974 contre Rabin pour succéder à GoldaMeïr, il a perdu en 1977 contre Bégin, il a perdu en 1981 ànouveau contre Bégin, il a perdu en 1984 contre Shamir, il a perduen 1988 à nouveau contre Shamir, il a perdu en 1992 contre Rabin,il a perdu en 1996 contre Netanyahou, il a perdu en 2000 contre MochéKatsav pour la présidence de l'Etat. Péres disait que laconjoncture actuelle lui permettait cette fois de vaincre et donc d'apporterle succés à la gauche et de réaliser le processusd'Oslo qui est son oeuvre et celle de son conseiller Beilin. Barak le menaçaitde mettre dans le public les problèmes Péres-Rabin.
Pour prouver sa capacité d'apporter les voix de l'extrêmegauche juive et des arabes, il  fallait à Péres obtenirceux qui en sont les plus proches, le parti Mérets de Yossi Sarid.Tout s'est joué le 21 décembre au Comité central dece parti. Toute l'aile gauchiste appuyait Péres et ses argumentstandis que Sarid voyait dans cette candidature une division meurtrièrede la gauche puisque Barak avait déjà posé sa candidature.En début de journée, la base du parti était majoritairedans l'appui à Péres. Sarid a réussi a torpiller cettemajorité en proposant un compromis unitaire selon lequel celui quirefuserait serait éliminé ipso facto : Barak serait têtede liste et Péres aurait les plus grands pouvoirs auprèsde lui ensuite.
Barak s'empressa d'accepter car il savait que Péres refuserait,l'expérience lui ayant montré que Barak l'a couvert de moyensfinanciers pour réaliser son entreprise de relations publiques mondialessur Oslo mais l'avait éliminé sur le terrain d'Israël.Péres refusa et le comité central vota : 25 ont refuséla candidature de Péres, 17 l'ont soutenue et 3 abstentions. Péresétait terminé et sans espoir de revenir, en raison de sonâge. Son projet d'un Proche-Orient sous forme de marché communéconomique comme base de paix, sans tenir nullement compte de toutesles autres dimensions réelles du conflit, s'est effondréce 21 décembre.

Le problème reste : 
- Barak parviendra t'il à attirer les voix arabes qui, jusquemaintenant, ont décidé de s'abstenir. Ce n'est pas impossible.
- Meimad pourra t'il soutenir encore le programme de Barak quand ilviendra avec son programme de paix en divisant Jérusalem et en faisantperdre les droits millénaires du peuple juif sur ce Mont du Templequi est le centre du judaïsme religieux ?
- la masse non religieuse et qui n'a pas d'idéologie nationalesera t'elle assez importante ?
- Barak gardera t'il la confiance de ceux qui avaient voté pourlui car il promettait la paix, la sécurité et la non divisionde Jérusalem, et qui sont maintenant sensibles aux voix dures commecelles de Olmert le maire de Jérusalem qui s'était engagéauprés de Barak sur ses promesses et qui maintenant le traite publiquementde "menteur".
- Barak gardera t'il les voix de ceux qui avaient étésensibles à ses promesses de procurer du travail et de relever leniveau économique des pauvres ce qui n'a pas été fait,d'abord parce qu'il n'a accordé que très peu de temps àces questions et ne trouvait plus aucun ministre pour le seconder ?
- Barak pense et dit que lorsqu'il viendra devant le peuple avec leplan de paix Barak-Clinton-Arafat tous les obstacles s'évanouirontet il retrouvera tous les suffrages nécessaires, même si aujourd'huiles sondages parlent autrement, même si les partis et les arabesle boudent.
- Jusqu'à maintenant, ses rivaux au parti socialiste ne luifont aucun cadeau et parlent de toutes ses erreurs, de son incapacité,de politique suicidaire, etc. même s'ils ne présentent pasun projet national qui tienne compte des différentes composantesde la situation et du peuple.
 - Meimad ne sait pas comment agir alors que les milieux religieuxsont de plus en plus unanimes contre la politique de Barak sur Jérusalem.

J'espère que cette présentation aussi objective que possiblepermettra aux Juifs qui habitent loin d'Israël de mieux comprendreet situer l'actualité à venir. Si D.ieu veut nous feronsla même analyse pour les composantes de la droite.
N'oublions jamais que, de droite ou de gauche, ou de tout autre endroit,nous sommes tous également les membres d'un peuple qui s'est engagépour les générations et pour l'humanité à assumerdes fonctions morales précises, et qu'il n'est pas en notre pouvoirde les modifier ni de nous en dispenser.
Le problème est d'abord qu'une grande partie de notre peuplen'a pas reçu l'éducation nationale sur son histoire, surses valeurs, sur ses responsabilités. Il ne s'agit pas d'accuser,il faut diffuser l'éducation et fraternellement.
De plus, ce patrimoine moral n'est pas à la disposition du votedes israéliens, il s'agit de questions qui sont la propriétéégale de tous les Juifs du monde. Que les Israéliens payentle prix le plus lourd en vies pour assumer sur place nos responsabilitésest à leur honneur mais cela n'enlève aucunement le droitmoral et effectif  des autres. Or, actuellement, hormis quelques initiativesdes leaders américains et de France, les leaders moraux des communautésdispersées sont silencieux sur leur droit à Jérusalemet ne prennent guère leur droit à la parole. Il ne s'agitpas là pour eux de mobiliser et d'exprimer une solidaritéde miséricorde mais une solidarité réelle dans laprise en main du destin commun sur LEUR Jérusalem.
N'oublions pas que nous avons aussi reçu tous les enseignementsqui nous donnent le discernement dans les situations historiques et moralescomplexes.
N'oublions pas, avant tout, que le Gardien d'Israël lui est toujoursprésent et nous aide. Les pages du site sur l'étude de laTorah et sur la prière pour la paix et en temps de guerre sont lesinstruments les plus efficaces.
Yehoshua Ra'hamim Dufour

A suivre



Bulletin de Modia du 20 decembre 2000  -  23 Kislev 5761.
Numero 246.

Société israélienne
- Une réalité dure à voir. 25 % des enfants israéliensvivent sous le seuil de pauvreté. A Jérusalem, 33.3% de lapopulation et 42.5%  des enfants vivent sous le seuil de pauvreté.
Evidemment, le calcul officiel (moitié du revenu imposable,est encore loin de la réalité, comme en tous pays.
Comment est calculé ce seuil de pauvreté en Israël
http://www3.haaretz.co.il/eng/htmls/kat7_3.htm

- Une femme religieuse du mouvement réformé est élueau Conseil religieux de la ville de Tel Aviv
http://www3.haaretz.co.il/eng/htmls/kat24_2.htm

- Protestations
Nos soldats enlevés. Une pétition pour eux
http://www.mia.org.il/petition/>.

- La destruction systématique des vestiges juifs sur le Montdu Temple continue et un mouvement de protestation s'organise contre cela:
Tél 972-53-319-845

Processus d'Oslo
Nouvelles négociations à Bolling près de Washingtonen dehors de la présence des journalistes. Les médiateursaméricains Dennis Ross et Aaron Miller et Shlomo Ben Ami côtéisraélien. Faisal Husseini, responsable des affaires de Jérusalemdans l'OLP dit que l'accord est très proche.

Elections
- Peres mène des consultations intensives avant de prendre unedécision sur sa candidature contre celle de Barak.
- Netanyahou s'engage pour Sharon dans les élections prochainesmais promet de revenir rapidement et sérieusement servir l'Etatcar les circonstances l'exigeront vite, dit-il.
- Netanyahou a t'il ou non raison de ne pas être candidat aprèsle vote de Shas ?
http://www.jpost.com/Editions/2000/12/20/Opinion/Editorial.17674.html

- Une analyse du vote du Shas refusant la dissolution de la Knesset
http://www.jpost.com/Editions/2000/12/19/News/News.17610.html
Pour comprendre l'histoire et le public de Shas
http://www.ajc.org/pre/shas.htm

La répartition des votes pour le vote sur la dissolution de laKnesset
http://www3.haaretz.co.il/eng/htmls/kat14_5.htm

- Les derniers sondages
http://cgis.jpost.com/cgi-bin/Poll/poller.cgi?pollid=mainp&actn=prev



Bulletin de Modia du 17 decembre 2000  -  20 Kislev 5761.
Numero 243.

Les dernières nouvelles significatives  :
D'abord, voici le ton de ce que vous dit la presse etrangère: "Tsahal abat encore un Palestinien".
Et voici ce qui se passe réellement, aujourd'hui et sans différenced'un jour à l'autre autour de nous en Israel :
1. attaques palestiniennes
- nombreuses attaques de villages et de cars scolaires : Beit Haggai,Ofra. Et même d'une école à Névé Dékalim.Lacheté innommable. Miracles renouvelées quand il n'y a pasde victimes. Cela n'est pas rapporté dans les médias et leursenvoyés qui observent les faits sur places.
- engins piégés. Bombes camouflées au Mont Eval,et désamorcées à temps.
- jeeps militaires prises sous le feu.
- tirs répétés sur Jérusalem, Hébron.
En réponse à ces attaques, plusieurs Palestiniens sonttués.  Voilà la vérité et dans cette chronologie.
La honte est que quelques soit-disant intellectuels françaisdont on n'entendait plus parler depuis quelques années ont vouluse refaire une jeunesse en ayant le culot de protester contre l'identificationdes Juifs français à Israël au lieu de s'identifieraux victimes palestiniennes qui sont les vrais agresseurs. Cela ne noussurprend pas, on a vu souvent dans le dernier siècle, les soi-disantintellectuels s'allier aux bourreaux successifs en jouant des sophismes.Et ils le font bien entendu au moment où Israël est le plusattaqué ; l'essentiel est de plaire aux adversaires, sans pudeur,quand le Juif est réellement menacé de tous côtés.Ils pourraient encore reprendre le nouveau mensonge de Moubarak qui flatteles antisémites : "les israéliens auraient transformésles territoires en une grande prison". Alors simplement que ces Palestiniensveulent une indépendance ; quand Israël la leur laisse et fermesa frontière afin que les terroristes ne viennent plus tuer àHadera ou ailleurs, on l'accuse d'étrangler. La mauvaise foi estsans limite ; comme disait Lénine, plus vous mentirez gros, plusles idiots vous croiront.

2. Elections.
- Course contre la montre de Barak pour obtenir à tous prixd'Arafat un accord avant les élections. Ses concessions proposéessont plus élevées que tout ce qui a été ditpar le passé, affirment les Palestiniens.
- Aidé par la presse, Barak fait nommer la proposition de loiqui permettrait à tout candidat de se présenter contre lui,loi Netanyahou afin de discrediter cette réplique à son utilisationdes lois qui aurait permis d'éliminer ce candidat. Shas oeuvre ence sens. Le Likoud s'oppose à cette manoeuvre.
- Les manoeuvres sont intensives dans le Likoud entre les différentscourants, les députés et les membres du Comité centralsont déchirés entre les différents concurrents, sansoser se prononcer publiquement car on ne sait pas qui l'emportera demainà l'intérieur et aux élections générales.
- Shas tente de torpiller les élections de députéscar ses voltes-face, combines et alliances successives lui ont fait perdreun électorat considérable qui lui fera payer trèscher. C'est le drame car ne pas s'allier aux exigences du futur vainqueurprobable (dissoudre la Knesset) lui fera perdre encore davantage mêmesi Barak et Bibi lui promettent postes de ministres et fonds publics pourobtenir ses voix indispensables.
- Les derniers sondages ont le même visage unilatéral; par exemple, dans Yehiyotes A'haronotes, le grand quotidien ce dernierVendredi :
Bibi 50 % ; Barak 31 %
Bibi 47 % ; Peres 40 %
Bibi 47 % ; Peres 27 % : Barak 18 %

Sharon 40 % ; Barak 33 %
Sharon 40 % ; Peres 31 % ; Barak 22 %
Sharon 45 % ; Peres 41 %

3. L'impression générale que les dirigeants perdent laboussole :
- 11 millions de dollars américains vont être dépensésà Jérusalem pour protéger le quartier de Guilo pardes petits remparts... au lieu d'en terminer avec les quelques postes d'oùles Palestiniens tirent sans en être délogés chaquesoir et pourront ainsi continuer leur terrible travail.
- malgré toutes les promesses qu'on ne négociera passous les balles et les attentats, une fois de plus nos représentantsse mettent à genoux et veulent revenir négocier donnant àl'autre partie une nouvelle victoire.
- Israël vient d'autoriser notre pire ennemi, le responsable directde tant de sang de nos familles, Muhammad Dahlan, Chef de la Sécuritéà Gaza, de venir chauffer les Israéliens arabes àTaïbé, hier, et il leur a insufflé son message que lesPalestiniens ne se soumettront pas et retrouneront  là oùest Israël. Le ministre Ben-Ami rencontre aussi ce genre de personnage.
4. Le 8e responsable d'importants attentats par les Palestiniens vientd'être liquidé directement par les services secrets israéliensdans la zone palestinienne : Hassine Avinate le 9 nov ; Djamal Avad ElRazaq le 22 nov ; Ibrahim Beni Ouda le 23 nov ; Mahmoud Mougrabi le 10dec ; Anouar Hamram le 11 dec ; Ahmed Abou Savi le 12 dec ; Avas Aouavile 13 dec et Haani Abou Bakar le 14 décembre. Ajoutez à cetteliste tous les terroristes hauts gradés autour d'Arafat qui sautentavec la bombe qu'ils étaient en train de préparer pour faireun grand attentat, comme maintenant Samih el-Ma'alabi, à Kalandia.Les médias étrangers sans crainte du mensonge les appellentsouvent des martyrs ou attribuent à Israël ce forfait qu'ilspréparaient en le nommant liquidation déguisée.
Il faut oser connaître les faits aussi bien que, souvent, nosfaiblesses pour rectifier la vérité. Mais jamais, la peurd'être minoritaire ne nous fera nous joindre aux tortionnaires.
En ces heures de mensonge et de bassesses, il faut ré-entendrechaque mot de la chanson de Jean-Jacques Goldman (Digital-Audio), "minoritaire":
"...Et tant pis si la foule gronde, si je ne tourne pas dans la ronde,Papa quand je serai grand, je sais ce que je veux faire, je veux êtreminoritaire. J'ai pas peur, j'ai mon temps, mes heures, un cerveau, unventre, un coeur, et le droit à l'erreur, j'ai pas la fascinationdes petits tueurs... Je ne sais pas encore d'où viendra la lumière...mais je suis sûr qu'elle ne viendra jamais des poubelles... J'aivendu mes oreilles aux silences des hommes... pour entendre et sentir avantde réfléchir". C'est l'heure des courages vrais. Alors, noussommes fiers d'être Juifs et minoritaires. Nous avons une longuetradition de misères et de fidélités quotidiennes.Et nous ne sommes pas différents de nos pères.

Yehoshua Ra'hamim
Yerouchalayim 



11 au soir. Nouveaux tirs contre Jérusalem alors que la Commissionde l'ONU est sur place.
Le Grand Rabbin d'Israël Lau échappe a une attaque arméedes Palestiniens contre l'autobus où il était.
12 décembre. Les différents groupes de la Knesset sontplacés devant un problème très difficile àrésoudre. Le conseiller juridique a précisé que lesélections devraient se dérouler dans les 60 jours, or ce délai ne permet pas le processus démocratique de primairede campagne explicative et de choix pour que tous puissent se présenter.Barak a justement voulu cela pour éliminer et Bibi et ses propresrivaux dans son camp. Mais, maintenant, tous y sont déterminésà contrecarrer cette manoeuvre. Rubinstein, le Présidentde gauche (Mérets) de la Commission des lois veut donc faire passerd'urgence une loi étendant à 90 jours le délai légal. 
Cela produit un effet de boomerang contre Barak dans le public ; en effet, le sondage du Jerusalem Post donne ce matin à 10 heuresles résultats ssuivants :
Was PM Barak's decision to resign motivated by a desire to prevent
 Binyamin Netanyahu from running against him?
 Yes 92 %
 No 8 %
 Total Votes: 10140

Documentation
Le choix Barak-Netanyahu analysépar les Arabes.
La biographiede Netanyahu.
La biographiede Barak.
Les donnéesà connaître sur le système électoral israélien.

Bulletin de Modia du Samedi soir 10 decembre 2000  -  13 Kislev5761.
Numero 241.

Bulletin spécial, en raison de l'actualité
Conference de l'ancien Premier ministre 
Binyamine Netanyahou (Bibi) a 20 h 00.
Comme nous avons retransmis immediatement la conference de Barak
nous le faisons de meme pour celle de Netanyahou 
en donnant la traduction de chaque sequence :
- "L'Etat  d'Israël est en crise 
- Barak conduit le pays par des concessions contraires é ceque veut le public, il divise Jerusalem, transmet les territoires, et celaapporte de attaques supplémentaires.
- toute sa politique est une faiblesse chronique, il promet et ne tientpas,
- il veut un accord à tout prix, et cela amène des victimes,
- en peu de temps il a causé un tort considérable, aéloigné de nous les pays arabes, et nous amène aubord de la guerre,
- c'est l'échec à la fois de sa politique et de sa conduite,
- mais le plus important est qu'il veut bloquer la volonté dupeuple pour rester au pouvoir,
- c'est un exercice le plus cynique, il veut empecher le choix.
- il dit qu'il n'y a pas d'alternative à Oslo et il veut empécherl'alternative quand elle existe.
- moi aussi, j'ai fait des erreurs mais pas sur les bases essentiellesde la sécurité et de la paix, une sécuritédans la réciprocité.
- Barak dit qu'il est impossible d'arrêter le terrorisme et dedonner la sécurité, mais nous l'avons fait.
- il y a une alternative : face aux forces hostiles, il y a une politiquejuive, c'est l'alternative et nous avons la capacité de la construire.On peut parvenir à la paix avec nos voisins, à la stabilitépar des accords contrôlés, on  l'a fait et on peut lefaire.
- je veux dire à tous : nous voulons tous ne plus voir le sangcouler, pour atteindre cela, il faut changer la direction pour une sécuritédans la réciprocité (hadadiyoute).
- pour cela, il faut un choix libre et démocratique,
- pour cela, le processus de dispersion de la Knesset avait commencéparce que la Knesset entend le coeur du public.
- la dissolution de la Knesset doit se faire tout de suite pour qu'ily ait un gouvernement fort et stable, correspondant aux espoirs.
- je présente donc ma candidature à la direction du Likoudet à la fonction de Chef du gouvernement d'Israël." (fin dela conférence et début des questions).

Questions :
Q. En quoi votre modèle est-il différent de ce que l'onconnaissait de vous ?
- Le public et moi ont appris depuis cela, nous sommes plus réalistes,responsables et conscients de la nécessité de la réciprocité.J'ai appris en ce qui concerne le comportement personnel, la direction,le travail avec une équipe, avec les rivaux, avec les journalistes.

Q. Et si votre candidature ne réussit pas ?
- J'ai confiance en la Knesset et dans le public. C'est une questionde droiture ; tout citoyen se lève contre cette maipulation de Barak,donc également les députés.

Q. Avez-vous des contacts avec les directions des partis ? 
- Non mais je le ferai ; ils voient la crise. C'est tragique de voirl'exercice que réalise Barak pour neutraliser la volontédu public. Il faut arrêter le processus de destruction d'Israël,sa tentative d'empécher le peuple de choisir entre deux voies. Quandun homme a peur de la confrontation, il y a un motif à cela.

Q. Et Sharon ? Renoncera-t'il ?
- Le plus important est la Knesset et non le Likoud. Chacun a le droitde se présenter.

Q. Serez-vous pour un gouvernement d'unité nationale ? 
- Le plus large possible sur mes principes qui sont ceux du publicdans un accord.

Q. Vous présenterez-vous devant le Likoud ? 
- Demain je prendrai contact avec eux.

Q. Souhaitez-vous le retour de Lévi au Likoud ?
Je ne traite pas de questions de personnes.

Q. Votre position sur les autres débats ?
Il n'est pas concevable de trancher les débats sensibles parla contrainte comme le fait Barak.

Quelques réactions  immédiates :
- le Mafdal : il faut absolument que Bibi puisse être présentdans la confrontation.
- Rubinstein (membre du parti Méréts et Présidentde la commission des lois) : il ne permettra pas que la commission se réunissepour que le projet de dissolution de la Knesset puisse revenir devant laKnesset afin d'être votée car l'ordre du jour est trop chargé(!) et il faut attendre d'abord des éclaircissement juridiques.
- Shinouï : nous agirons pour que les deux élections puissentavoir lieu simultanément.
- Sharon : je me présenterai face à tout candidat.

Sondage du Jérusalem Post
Was PM Barak's decision to resign motivated by a desire 
to prevent Binyamin Netanyahu from running against him?
 Yes 90 %
 No 10 %
 Total des réponses : 2613.

Yehoshua Ra'hamim
Yerouchalayim


Bulletin de Modia du Samedi soir 9 decembre 2000 -  12 Kislev 5761.
Numero 2389.
Conference impromptue du Premier ministre Barak a 21 h 00 :
- il annonce sa demission demain 
- pour qu'il y ait de nouvelles elections du Premier ministre sous60 jours
- il justifie sa decision et a repondu a quelques questions de journalistes.

Voici ma traduction resumee de sa conference
en gardant exactement la suite de toutes les sequences
meme s'il y a des repetitions de themes,
et les premieres reactions.
"Citoyens et citoyennes d'Israel
Nous sommes dans une vague de victimes dans le combat pour notre existence.
J'ai ete elu pour un changement, pour un accord de paix et pour batirla societe.
Le chemin est difficile, avec beaucoup de souffrances
et il n'y a pas d'espoir hors de cette voie.
Les hommes politiques sont interesses par des questions mineures
alors qu'on est sous les menaces.
Tsahal gagnera mais il n'y a pas de solutions magiques ni demagogiques.
Il faut aller vite car les terroristes auront bientot des armes atomiques.
La confrontation est le resultat de deux aspirations nationales.
Le calendrier n'est pas organise par nous.
Il y aura des jours difficiles.
Nous avons beaucoup d'ennemis.
La voie est de faire revenir la securite,
on ne reviendra pas aux frontieres de 1967,
Jerusalem sera large avec une majorite juive et une reconaissante internationale.
Notre voie est juste : paix, justice sociale, conceptions communessans contrainte.
La droite n'a aucun programme alternatif.
Il faut arriver a un accord par etapes.
Israel sera toujours fort.
J'ai fait sortir du Liban ou il y avait eu plus de 1000 tues,
cree des postes de travail, ameliore l'education,
attribue de l'aide aux populations arabes, druzes et aux localitesdu front.
J'ai essaye un gouvernement d'urgence
et a mon regret il n'y a pas eu de reponse.
On est dans une situation d'urgence et on est divises.
De nombreux deputes, ministres et anciens ministres
se sont tournes vers moi pour me demander d'intervenir 
car ils craignent de nouvelles elections.
Hier j'ai reflechi avec ma famille et mes amis,
j'ai pense que la gauche voit une deterioration,
la droite voit bien qu'un accord sera atteint,
les deux pensent que cela ne doit se faire que par negociations.
Il y en a qui doutent de ma voie
mais j'ai eu et j'ai mandat.
Devant la situation de confusion due a la Knesset,
je vais demander la confiance a nouveau
pour ma voie de chalom, securite, ordre social.
Demain, je remettrai ma demission au President de l'Etat,
et je serai condidat.
Il n'y a pas de sens a aller a des elections generales.
Je continuerai car c'est la seule voie.
Sous 60 jours, il y aura des elections du Premier ministre.
Je respecte les decisions de la Knesset.
Je ferai ce qu'il faut pour repondre aux espoirs.
Plus tard il y aura une seule election generale.
Si la Knesset veut changer la loi, je voterai pour que tout
citoyen puisse etre candidat.
Je travaillerai avec force pour que le parti Avoda, travailliste, reussisse.
Nous n'avons qu'une seule terre, un seul pays.
(Il termine en citant le verset :
Hachem donnera la force à Son peuple,
Hachem benira Son peuple par la paix".

Questions des journalistes :
- Voulez-vous revenir à l'ancien systeme ou il n'y a pas d'electiondirecte . 
Non. J'accepterai les decisions du parti. Il est impossible de changerla loi sous 60 jours.
- Avez-vous eu la crainte d'affronter Binyamine Netanyahou ?
(pas repondu). Je suis fier de mon oeuvre. Je veux la renouveler surun programme clair car il n'y a pas de majorite a la Knesset.
- La Knesset sera la meme face a vous !
Un nouveau mandat changera quand meme la situation.
- Pourquoi soudainement venir ainsi devant les TV .
beaucoup m'ont demande de les sortir de la confusion et j'ai leur soutien.
- Qu'a cause cette decision , n'est-ce pas encore un zigzag ?
Je ne suis pas aveugle face a la situation.
- Avez-vous eu peur d'un echec face a Bibi ?
Tout candidat sera le bienvenu.
- Avez-vous l'intention de continuer a rechercher un accord
avec les Palestiniens pendant cette nouvelle situation ?
Je continue a etre le Premier ministre
jusqu'a la nomination du Prochain premier ministre.

Premiers commentaires des hommes politiques et analystes :
- Barak a pris sa decision devant son effondrement
et devant l'effondrement aussi du parti travailliste dans
les derniers sondages de cette semaine.
- Cette action est contre Bibi car la loi actuelle en ce cas ne permet
qu'a des deputes de se presenter. Or Bibi n'est pas depute.
- Peut-etre cette manoeuvre de Barak a-t'elle ete favorisee
en coulisse par Sharon, avec un accord pour qu'apres l'election
il y aurait un accord Barak-Sharon.
- tous les partis actuellement : il etait normal qu'il demissionne
car il n'a plus de soutien et a echoue.
- Merets : il ne pourra pas gouverner ni etre elu sans notre soutien.
- Chinoui (laics radicaux) : c'est un targuil  tsini (un exercicecynique).
et peu importe le Premier monistre s'il n'a pas de Knesset,
c'est donc absurde sans elections generales.
- contrairement a l'incertitude recente des partis et deputes devantleur
propre projet d'elections generales, la decision de Barak
produit un accord general maintenant pour voter à la Knesset
rapidement pour qu'il y ait de nouvelles elections de la Knesset.
- Mafdal (religieux sionistes) et partis orthodoxes : il a raison de
demissionner mais ce sont les sondages qui l'ont contraint et pas autrechose.
- journalistes politiques : c'est la suite de sa politique en zigzag.
- il y aura probablement des decisions juridiques compliqueeset contestees pour savoir si les deputes peuvent changer ou non les modesd'election et de candidature sous les 60 jours.
- la lutte des courants dans le Likoud sera importante.
- Barak s'est basé sur le blocage de l'election généralecausé par Shas et Shinouï. Quelle sera encore leur force pourbloquer les coalitions, c'est la question.

Fin à 22 h 30, une heure 1/2 apres la conference de presse.


Bulletin de Modia du 7 decembre 2000  -  10Kislev 5761.
Numero 238.

Vos lettres incessantes me demandent les nouvelles significatives
Voici.

1. Faisal Husseini
Arretons de jouer aux Juifs masochistes qui s'accusent 
d'etre responsables de tout le mal qui se produit ici
et de l'echec du processus de paix.
La realite est dite sans cesse par les Palestiniens.
Aujourd'hui, Faisal Husseini le conseiller d'Arafat  pour Jerusalem
et son representant aupres de toutes les ambassades vient de le preciser
encore publiquement : "le conflit n'est pas une intifada 
mais c'est une lutte pour l'independance.
Elle se terminera quand le dernier lopin de terre perdu en 1947
sera reconquis. Daans quelques annees, les Palestiniens seront la majorite
et ils seront alors ceux qui auront a decider 
si les Israeliens auront ou non un Etat".

Ajoutez que les manuels scolaires palestiniens enseignent :
"nous avons l'obligation de detruire Israel",

que la plus haute autorite morale et halakhique musulmane,
le Grand Mufti de Al Aqsar en Egypte appelle au djihad 
et au herem contre Israel comme une obligation religieuse,

que les deputes jordaniens qui avaient vote pour le processus de paix
se retractent officiellement ces jours-ci devant le Roi et le Parlement,

que l'ambassadeur des Etats-Unis en Israel
prevoit une guerre regionale prochaine

que des avions israeliens ont simule des raids contre le Liban, 
survolant à basse altitude des regions du sud et de l'est.

et vous aurez la situation reelle de nos partenaires et de la region.

Utiliser des plans qui ne tiennent pas compte de la realite telle queeux 
la disent (et non pas la droite israelienne) est irresponsable
et suicidaire. Ce n'est en rien de la sagesse ni de l'humanisme.
Cela est permis dans les salons parisiens
ou dans la diplomatie francaise qui place sur Uranus
mais non pas dans le serieux des evenements reels a gerer.
Cela ne change pas le fait que les israeliens veulent tous la paix,
esperent avoir un jour des partenaires.
Mais pour l'instant, ces partenaires disent ce qu'ils veulent
et chaque jour ils font ce qu'ils disent.
Nous ne pouvons pas choisir nos voisins ni nos Palestiniens
selon notre ideologie. Nous n'avons pas a faire la paix avec 
Chirac, Liberation ou CNN.
Les Palestiniens disent aussi que tout accord ne sera qu'une etapepour la
realisation de leurs buts de paix reelle, certes, mais d'une paix qui
est definie publiquement comme la disparition d'Israel.
De plus, helas, Golda Meir n'avait pas tort quand elle disait que
"nous aurons la paix quand les Arabes de Palestine aimeront
plus leurs enfants qu'ils ne nous detestent".

Le Fatah vient de declarer a nouveau Vendredi et Samedi de cette 
semaine comme "jours de rage" pour marquer le 13e 
anniversaire de l'intifada.

Le Hezbollah a rejete la nouvelle demande du Comite international de
la Croix Rouge (CICR) de rencontrer les trois soldats israeliens 
captures par la milice chiite libanaise en octobre.

Tout cela est dur, on peut avoir envie de voir autrement la realite
pour notre confort.
Helas c'est la realite au milieu de laquelle nous recherchons 
sans cesse la paix.

Le leader des Tanzim, cette branche armee des militants du Fatah d'Arafatqui anime les ataque contre les Israeliens, Marwan Barghouti 
- appelle les Palestiniens a intensifier l'intifada,
- appelle Arafat a ne plus revenir aux negociations car il ne pourraplus faire de concessions pendant la periode electorale.
- demande a ses troupes de continuer les attaques et les tirs maisnon plus a partir de villages palestiniens pour ne pas attirer de repliquesur ces zones.
- se rejouit de l'arrivee de la commission d'enquete car elle montreraque l'agresseur est Israel.

Impressionnant, la force des femmes juives dans la lutte contre la destructiond'Israel :
- un tres important article sur l'engagement de la CIA aupres des Palestinienscontre Israel
http://www.womeningreen.org

- leur gallerie des posters pour eduquer par des slogans et l'image
http://www.womeningreen.org/posters.htm
 

2. Le 22 mai a ete retenu par la majorite des deputes pour les
prochaines elections, mais il faut encore confirmer leur projet
par deux votes.

3. Les sondages du Jerusalem Post :
- Souhaitez-vous que l'on prolonge l'exemption du service militaire 
pour les etudiants des yeshivotes ? Oui 31 % Non 69 %. Total des Votes:7513
- Pensez-vous que Binyamine Netanyahou serait 
un meilleur Premier ministre que Ariel Sharon ? 
Oui 67 %. Non 33 %. Total des Votes: 13057
- Pensez-vous qu'il est legitime que Ehud Barak essaye 
de negocier un accord aves les Palestiniens 
maintenant qu'il est d'accord pour de prochaines elections ? 
Oui 22 %. Non 78 %. Total des Votes: 4590.
Suite des nombreux sondages sur la page
http://cgis.jpost.com/cgi-bin/Poll/poller.cgi?pollid=mainp&actn=prev

4.
Une importante et très serieuse analyse de gauche 
sur la psychologie politique de Barak
http://www3.haaretz.co.il/eng/scripts/article.asp?mador=5&datee=12/5/00&id=102589

5. Tolle a la Knesset quand le Premier secretaire de 
l'Ambassade de France en Israel a declare 
devant la commission reunie sur l'antisemistisme en Europe
et presidee par la deputee Noemie Blumenthal, 
que "Israel ne doit pas dramatiser les incidents anti-semites 
en France qui peuvent etre qualifies de marginaux ".
Le ministre Michael Melchior a proteste contre ces termes 
et affirme que l'incendie d'une synagogue est un veritable incident 
dramatique et qu'il n'y a pas eu une telle vague d'incidents 
anti-semites en France et dans le monde depuis la Shoa.

6.
Pour comprendre le debat sur la conscription des etudiants de Yeshiva
http://www3.haaretz.co.il/eng/htmls/kat6_3.htm

Tsahal demande a la Cour Supreme de Justice de prendre position.

7. Un article engage pour la cause arabe dans le systeme educatif d'Israel. 
Dur mais a connaitre.
http://www.virtualjerusalem.com/articles/541001.htm

8. Modia ne donne pas prise a ceux qui voudraient penser
que l'on se ferme les yeux et la pensee quand on a du respect
pour les valeurs de notre tradition millenaire.
Nous ne lacherons pas la Torah, qui est texte-terre-peuple
indissolublement
mais nous voyons egalement toutes les complexites de
la situation et cela par les regards differents des differents Juifs
et des differents partenaires.
Nous leur vehiculons seulement l'information et la vie
qu'ils ne trouvent pas dans les medias internationaux
Nos lecteurs sont intelligents pour penser et se determiner eux-memes.

9.
Le sionisme continue activement avec les jeunes de 17 a 27 ans
par des voyages gratuits de decouverte d'Israel pendant 10 jours :
8000 y ont deja participe.
http://www.taglit-france.org

10. Un site entier et solide organise pour lutter contre la desinformation
http://www.desinfos.com/

Que l'etude de la paracha nous apporte sa force et sa lucidite
Yehoshua Ra'hamim



Bulletin de Modia du 4 decembre 2000  -  7 Kislev 5761.
Numero 237.
Pour que vous viviez avec Israel en Israel :
Il est 21 h 30. Je vous ecris avec amertume. Parce que 
ce cirque funebre en  4 etapes continue depuis des semaines :

1. les Tanzim, milices palestiniennes d'Arafat, en cooperation avecle 'Hamas,  tirent sur les voitures, les autobus, 
font sauter des charges à leur passage, cas d'attentats au poignard,
cocktails molotovs, des heures de tirs contre le quartier de Jerusalem
Guilo, des combats lourds a Bethleem a quelques kilometres d'ici,
des croix gammees peintes la nuit sur l'immeuble chez des
amis et sur mon immeuble aussi. Non pas à Paris ou a Dusseldofmais dans Jérusalem.

2. la reaction ensuite de Tsahal en echange contre les troupes d'Arafat
a Guilo pendant trois heures hier soir, comme un immense orage
d'ete pour le bruit continu ; qui peut dormir ensuite la  nuit?

3. le but des Palestiniens est atteint : la commission d'enquete
va arriver sur le terrain et ils pourront "temoigner de la violencede la reaction israelienne contre un peuple sans avions,
sans helicopteres ni tanks", des motions sont votees,
la France ou le Canada nos amis injustes nous attaqueront encore derriereces motions
unilaterales en faisant semblant de faire de la morale.
Nous connaissons cela par coeur. Derrière la politesse.
Pendant ce temps, les tirs continuent, je voudrais que
vous les entendiez comme moi. Chacun fait mal. 
Les cauchemars reviendront cette nuit encore.

4. Ecoeurement : la radio orientee au matin a a peine relate 
cette nuit de Guilo qui n'a jamais ete si dure. 
Des manifestants de quartiers ou des routes les plus attaques 
manifestent devant les bureaux des officiels. Ce n'est pas leur probleme.
Le gouvernement continue a ne parler que de concessions.
Ou de contradictions : on ne collaborera pas avec la commission
d'enquete a laquelle on a donne son accord, on ne fera rien preventivementsur le terrain pour que ce soir les tirs ne recommencent pas contre leshabitants de Guilo.

5. Maintenant, ce qui preoccupe le plus nos hommes
politiques toutes tendances confondues, ce sont les futures elections: leur parti et leur siege en sortiront-ils indemnes ?
On n'est plus contre Barak, on est seulement contre le systeme
electoral qui met en peril le parti et le siege. Et les negociations
dites secretes vont bon train dans tous les sens malgre les
declaratons de la veille.
Bibi vient de faire sa rentree. Il s'oppose a ce que le Likoud
change l'election au suffrage direct du Premier ministre.
Du coup, destabilisation dans le Likoud en pensant a l'avenir.
Chas a peur de se voir devant les electeurs et appuie la
proposition de Bibi qui assure ensuite aux petits partis
plus de sieges. Parallelement, Chas commence des
"negociations secretes" avec Avoda !!!!!!!
Le Grand Rabbin Mordekhai Eliahou s'oppose publiquement
au systeme actuel qui cree le risque de voir un Premier ministre
"anti-juif" (ce sont ses termes et pas les miens) sans capacite d'opposition.
En effet, c'est la le probleme du systeme electoral actuel : l'incapacited'arreter la politique d'un Premier ministre quel qu'il soit qui n'auraitplus de soutien parlementaire ni populaire quand il conduirait une politiquevitale de securite ou de moralité nationale  qui est desapprouvee
Le Likoud et Avoda sont aussi en conversations secrete
pour former un gouvernement d'union, alors que nous
avons entendu depuis quelques semaines que cela n'aurait jamais
 lieu.
Pendant ce temps, le peuple a l'impression que l'on ne peut rien
comprendre, rien attendre de nouveau, les tirs continuent, le
bruit ne cesse pas, lentement les victimes s'ajoutent.
Jamais les morts ne se plaignent. Ni les larmes.
Connaissez-vous le psaume 89 ? Tres fort. A lire.
Rappel : le psaume 20 est demande et dit dans le monde entier
pour Israel. Il ne dort pas le Gardien d'Israel. La prochaine parachanous redonnera des forces.
Vous nous manquez tellement, vous qui etes ici de coeur
mais qui vivez loin, ailleurs. Comme cela irait mieux ici si vous etiezici a developper le pays, a le faire vivre 
de votre ideal et de votre qualite.
Je pense au verset : les anges de la paix ont pleure amerement (Isaie33, 7) et "D.ieu effacera les larmes de tous les visages et il enleverala honte de son peuple (Isaie 25, 8).
Israel a besoin de ses enfants et de vrais amis.

Un site d'images sur la guerre actuelle contre Israel
http://www.projectonesoul.com/israel/israel.htm

Quelques poemes pour respirer
http://www.modia.org/poeme/aurores.html



Bulletin de Modia du 30 novembre 2000  -  3 Kislev 5761.
Numero 232.
 
Attention ! Attention ! S'il y a une radicalisation du texte suivant,cela ne vient pas de mes opinions ni de ma plume mais des faits. Car jedois vous retransmettre les faits et l'ambiance
et ce sont eux qui se radicalisent et, alors, je vous le rapporte.
Je comprends bien que pour un Juif hors d'Israel, mais aussi ici sachez-le,
cette radicalisation soit pénible et difficile à imaginer,à suivre et à accepter,
pour les motifs de l'ideal de fraternité, du pays rêvé,du lien, etc.
Mais les faits sont là. Et mes mots ne font que les dire, nonpas de les devancer.
Ce n'est pas moi qui ai donne seulement 13 voix a Barak sur les 120deputes,
ni si peu de voix dans les sondages (27% parfois), c'est Peres quia dit a Barak et pas moi que personne n'a tant donne a Arafat sans rienrecevoir, 
c'est Burg qui vient de dire à Barak qu'il ne doit pas esperer 
qu'il va l'epargner car il a essayé trois fois de le rayer dela vie politique.
C'est Barak qui reunit ce matin le parti pour ne pas laisser aux autresle temps de s'organiser et ainsi bloquer toute reaction de ses opposants.C'est Shamir qui a les mots durs pour Bibi, pas moi.
Je retransmets cela. C'est necéssaire pour comprendre et penseret aimer plus, même si on le déplore.
Et je vous precise que cela concerne aussi bien le Likoud que Avoda.

1.
Changer le systeme electoral israelien source de tous les maux ?
21 deputes du parti Avoda (Barak) appuyent l'initiative de leur collegueShiri Weizman qui veut annuler par la loi le mode d'election du Premierministre au suffrage direct.
Le parti se defend et ne veut pas etre entraine dans la chute vertigineusede Barak qui est vu comme le responsable de la faiblesse militaire et diplomatiquedevant les Palestiniens, des concessions sans contre-partie, de la pertede contact avec la majorite des electeurs.
En fait, Barak n'a fait que reprendre le programme du parti pilotepar Peres et Belin. Mais il l'a fait sans aucune experience politique,sans capacite de contact avec le public (analyses sur les ondes).
Parallelement, Binyamine Netanyahou (Bibi) est accuse de la meme autocratie,d'avoir brise son parti Likoud pour avoir les coudees libres et d'avoircumule plusieurs erreurs graves sans qu'on puisse le freiner. Dans le Likoud,il y a aussi les partisans de l'abolition de l'election au suffrage directdu Premier ministre. Shamir est le plus actif et radical des opposantsà Bibi.
Mais, des deux cotes, les opposants n'osent pas s'exprimer publiquementcar, si la loi ne parvient pas a etre presentee, ils risquent d'ete jetesaux oubliettes par le prochain Premier ministre.
Donc, la preparation de cette abolition se fait en coulisses, et maintenantsous le pretexte de la chute de Barak qui risque d'entrainer le parti Avodaen coulant.
Ramone, Burg (Bourgue) briguent le poste de Premier ministre a Avoda.
Au Likoud, Sharon (Charone) bien entendu mais il possible qu'en excellentstratege il favorise cette competition pour permettre a Bibi de reveniren vainqueur et de s'allier a Sharon ensuite. Il y a un outsider relativementjeune, Matsa, qui a reussi de nombreux coups contre Barak par ses propositionsde lois et il est tres lie à de puissants groupes de presses, cequi lui donne un avantage certain.
On doit s'attendre a des nuits de complots cruels dans les differentsgroupes. On souhaiterait que ce soient les valeurs que represente Israelqui soient au faite des debats et preocupent les analystes politiques etnon seulement les capacites des candidats d'influer sur les medias.
Barak et son ministre et négociateur Ben-Ami continuent plusque jamais dans leur espoir d'arriver à un accord avec les Palestiniensavant les élections, persuadés qu'alors lepublic se retourneraet leur donnera raison. Pour cela, ils sont prêts à payerun prix très lourd pour faire revenir Arafat à la table desnégociations, avant toute discussion sur le fond. Et Ben-Ami souhaiteêtre le chef de campagne de Barak afin d'orienter les slogans ence sens. Les opposants déclarent que ce système a échouéet que c'est justement cela que le public rejette. Mais ils ne savent pasexactement quelle autre proposition offrir.
Barak appuie sur cet argument.

2. Des hauts membres des services de securite font passer les informationsselon lesquelles Arafat favorise l'anarchie dans les initiatives terroristesde façon a creer une situation extremement difficile pour Israel,dont il ne paraitrait pas responsable.
Il preserverait ainsi a la fois sa position de negociateur necessaireet garderait le soutien du peuple.
Les responsables de Tsahal ont donne une conference de presse sur 3points precis :
- aucune diminution du nombre des incidents de la part des Palestiniens,
- augmentation des tirs tant contre les militaires israeliens que contreles civils,
- preparation d'attentat avec l'implication de l'Autorite palestinienne.
Cependant, le gouvernement fait parvenir 35 millions de Chekels a cettememe autorite avec l'espoir que cela les incitera a devenir plus conciliant.C'est ce genre de conduite qui revulse le peuple et les divers responsablespolitiques, et aboutit a la chute de Barak car il persevere dans cetteligne qui a montre son inutilite et, bien plus, son role d'incitation ala violence en leur demontrant la faiblesse d'Israel. 
Dans le meme sens, Barak a decide toute une liste de 11 concessionsimportantes d'Israel pour inciter Arafat a se montrer plus conciliant.Voyez la liste :
http://www.virtualjerusalem.com/israelwire/articles/1139001.htm
Apres les incendies des forets, et le saccage archeologique du Montdu Temple, les Palestiniens s'attaquent maintenant aux nombreux sites archeologiquesqu'ils pillent et devastent. Le service des Antiquites lancent un cri d'alarmedevant la situation.
3. Pour connaitre les suites du rapport de Mary Robinson, l'injusteet partiale examinatrice envoyee par la Commission des droits de l'hommedes Nations Unies :
http://www.virtualjerusalem.com/israelwire/articles/1161001.htm
4. La Communaute israelite de Lisbonne (Portugal) nous demande de vousinformer qu'elle vous invite a un Chabbate et Week-end a Lisbonne les 8-10decembre pour environ 340 francs francais. Renseignements : lisbonball@clix.pt



Bulletin de Modia du 26 novembre 2000  -  27 Hechvane 5761.
Numero 228.

1.
De nombreux Grands Rabbins d'Israel et hors d'Israel
ont decide de faire du lundi 27 novembre 2000
(veille du nouveau mois de Kislev qui commence le 27
a la tombee de la nuit)
un jour de jeune, psaumes et rassemblement de prieres
en raison de la situation dramatique en Israel.
Ce jour-ci est appele "Yom Kippour qatane", petit jour de Kippour".
Les psaumes deja indiques sur Modia sont rappeles,
http://www.modia.org/priere/prierter.html
en particulier le psaume 20
http://www.modia.org/priere/psaumiran.html#20
Pour comprendre les demandes de pélerinage sur les tombesdes Patriarches et Matriarches qui sont demandés comme réponseefficace en ce moment, lisez le commentairesur la source de ces coutumes dans la Torah.

En Israel, 
- grand rassemblement a la tombe de Ra'hel notre mere,
a l'entree de Beit Lehem toute la journee,
"Rappel.Un autobus gratuit part chaque matin à 9 heures 30
de la rue Yonah à Geulah a Jerusalem (au coins de Machei Yisrael).L'heure
approximative du retour est à 11 heures 15.
En plus de l'autobus quittant Geoulah, des navettes partiront de
l'intersection de Guilo-Beit Lechem à 9 heures, 10 heures et11
heures du matin, chaque jour".

- grand rassemblement au Kotel 
le 27, a partir de 15 heures, vous pourrez le voir en direct sur
http://aish.com/wallcam/Window_on_the_Wall.asp

A Paris,
- le 27, de 19 heures a 21 heures,  rassemblement a
la synagogue La Victoire (metro : Le Pelletier).

2.
Par contre, le 1e jour du mois, jour de Roche 'Hoddeche,
il est interdit de jeuner et on doit feter le renouveau 
par des beaux habits, un bon repas, des lumieres, des chants, etc.
Meme si vous connaissez cette page, il sera bon de la relire
http://www.modia.org/infos/etudes/roche-hoddeche.html

Personnellement, le soir à l'ouverture du mois,
je donnerai a la maison un cours sur la paracha.
Le matin, il faut aller a la synagogue, et dire
le hallel de remerciement avec a communaute.

3.
LA PARACHA TOLEDOTE
L'ATTITUDE JUIVE DANS LE COUPLE. TRES IMPORTANT.

4. Situez-vous, de quoi reflechir :
Voici les derniers sondages sur la situation en Israel
http://join.virtual.co.il/cgi-win/imra.exe/0011241

5. Pour vous,
et surtout pour que vous puissiez aider Israel
et diffuser ces faits et ces enseignements,

j'ai simplifie en seulement 3 liens 
tout ce qui concerne
1- les prieres diverses que l'on peut dire 
pour Israel, pour la paix,  pour nos dirigeants, 
contre la guerre (texte et commentaires).
2- les faits de l'actualité et leur analyse.
3. les documents visuels importants.

Vous trouvez cela sous le logo du site en page d'accueil.
http://www.modia.org/

SVP, pour Israel prenez quelques instants pour explorer ces 3 liens.
Vous pourrez ainsi rendre de grands services.
Utilisez ces pages pour informer ou enseigner
en pensant a citer la source, devoir selon la Torah
car c'est precisement le respect de cela 
qui fait arriver le Machiah disent nos textes.

Yehoshua Ra'hamim
Yerouchalayim

Bulletin de Modia du 23 novembre 2000  -  24 Hechvane 5761.
Numero 226.

L'HEURE DES ASSASSINATS DURE ENCORE
Un grand changement se produit en Israel en quelques jours. Ce quietait la passivite et l'hesitation incertaine entre des theses politiquesdifferentes est devenu un cauchemar commun, le devoilement des politiqueset de la realité.
C'est un choc quand vous voyez la photo de la femme tuee dans l'autobusde Kfar Darom, et que vous decouvrez que c'est l'une de vos etudiantesil y a quelques annees.
cela quand vous etes au milieu de vos etudiants qui habitent en toutesles regions y compris les plus menacees.
Ou quand vous voyez les photos des 3 tres jeunes enfants amputes, 3freres et soeurs.
Il faut penser a ses propres enfants pour comprendre. On le fait tous.Et penser a leur vie a venir dans ces conditions.

Un jeune vient de tomber sous les balles dans sa voiture.
Un autre se rendait a l'enterrement de Kfar Darom et est abattu a boutportant sur le bord de la route.
Qui sont ces ennemis qui ont cette morale du combat contre les civils,les femmes, les jeunes et les enfants ? Il n'y a pas d'excuses. Aucun pacifismene peut soutenir cela ni cooperer avec eux.

Ce soir, a 'Hadera, un nouvel autobus est fauché par l'explosiond'une voiture piegee a son passage. 2 morts, 3 blesses tres graves, 3 blessesgraves et trente blesses legers. Pas des adversaires militaires. Arafatet ses troupes que nous avons amene ici par les accords d'Oslo et leurgroupes de pressions, ont amene ces criminels et ces problemes et ces viesdetruites et brisees, on a decouvert et compris que rien d'autre ne setrouvait dans leur "paix maintenant."

Scandale, un mouvement qui se dit pacifiste, en ces heures, a publiedans les journaux de nos ennemis un placard publicitaire en arabe, disantqu'ils sont avec eux pour supprimer les localites juives de JudéeSamarie et Gaza. Jusqu'ou certains sont capables d'aller. Tout se devoile.C'est cela qui caracterise cette heure.

Barak, malgre quelques repliques militaires, ne change pas d'une virgulesa politique de complaisance qui n'a qu'une seule ligne : celle de Clinton.Il demande aussi un gouvernement d'urgence sans cesse. Le Mafdal et Shasseraient prets aller en ce sens a condition de fixer une date rapprocheepour des elections. Le Likoud s'y oppose car il ne veut pas simplementapporter une caution a la politique de desastre et de deuils de Barak.A la manifestation de ce soir a Jerusalem qui a rassemble 100000 personnespour demander a Barak de laisser l'armee gagner, Sharon president du Likouda repete : Arafat n'est pas un partenaire de la paix, c'est un ennemi cruelqui doit etre traite comme tel.

Les lieux de loisirs, d'achats, restaurants sont vides. C'est la torpeuret l'accablement, la peur et la colere.
Voila le point de la situation.
Je vous avais parle du scandale des livres d'histoire post-sionisteimposes au choix des ecoliers par le ministre Merets de l'education. Aujourd'hui,la commission officielle des experts du ministere vient de refuser l'unde ces ouvrages deja en service, pour les motifs suivants : falsificationgrossiere de l'histoire, disparition de la Choa, de la conquete de l'independancequi n'est representee que par une seule image celle d'un camp de refugiesarabes en Jordanie, etc. Ce n'est pas un parti de droite qui crie : "stopa la demolition du pays", ce sont des experts dont la quasi majorite nesont ni de droite ni religieux.
Voila ceux qui avaient eu les rennes du pouvoir.

En resume, aucun changement previsible dans la politique gouvernementale,
mais un ras-le-bol deplus en plus grand dans le peuple, un sentimentde souffrance generalisee qui ne semble aucunement toucher les gouvernants,des critiques de plus en plus ouvertes dans les medias sur les promoteursnommes personnellement du processus d'Oslo avec accusation envers leurresponsabilite directe de cooperation par cela avec ceux qui nous tuent,ce qui est un changement car cela n'aurait jamais pu etre dit publiquementil y a quelques semaines. Et il y aurait eu immediatement une reactionjuridique et policiere. Aujourd'hui, devant la colere populaire qui monteen nombre, il n'est plus possible d'arreter ces formes d'expression.
Les sionistes des implantations ne sont plus isoles du public, faitnouveau, car quand ils tombent ce sont toutes les familles qui sont toucheeset ce public general a decouvert que nous sommes tous la meme cible pourArafat que nous habitions a Tel Aviv, a Jerusalem ou dans une implantation.Cela est un fait nouveau.
L'ex-gauche qui promouvait Oslo ne peut plus reunir de masses en manifestations.
Shas peut de moins en moins aller contre ses electeurs.
Barak ? Les analyses et reactions qui reviennent le plus souvent :il est fermé a la realite (atoum, dit-on en hebreu), totalementhors realite sociale, politique ou militaire, hormis celle des desirs deClinton. On ne l'a jamais entendu decrire son projet social, economique,il n'a pas mene une politique israelienne, il n'a pas d'equipe, pas dedeputes pour sa politique, les demissions commencent a se faire autourde lui parmi ses proches  collaborateurs. Sa politique est seulementcelle des envoyes periodiques de Clinton. Il n'a qu'un slogan : continuerainsi sa ligne meme quand il n'a plus confiance dans son partenaire.
Le public ne comprend pas non plus l'impuissance de l'opposition arenouveler la politique qui nous gouverne. 

Que nous est-il reserve ? Deux forces bloquent le renouvellement possiblepar la Knesset : le jeu des voltes-faces continues de Shas, qui se combineavec le jeu des deputes arabes qui soutiennent Barak et s'opposent parla procedure aux votes possibles.
Egalement, les manipulations d'Avrahom Burg. En effet, l'oppositonpeut atteindre les 60 voix de majorité mais il faut peut-être60 ou  61 voix pour faire tomber le gouvernement. Honnetement, Burgs'en est remis, selon  le reglement, au Conseiller juridique de laKnesset ui a tranche pour les 60 voix. Devant ce verdict, Burg declarequ'il n'acceptera que 61 voix. Ce jeu anti-democratique par le pouvoirpeut amener des reactions aussi dangereuses et aussi immorales.
Quatre solutions peuvent se presenter :
- Barak change sa politique en faisant un gouvernement d'urgence dansla direction souhaitee par le pays.
- Shas change et devient clair et stable et le gouvernement tombe immediatementet un autre projet est en place, par des elections rapides,
- l'evolution dans le peuple s'accelere de facon geometrique et legouvernement tombe face a la democratie du peuple, cela n'est pas a excluretotalement,
- le Ciel nous aide et prend l'initiative, nous ne nous sentons plusimpuissants malgre nos fautes et nos incapacites.
Voyez sous le sigle central de Modia en page d'accueil, nos liens surla priere pour la paix et en temps de guerre.

Yehoshua Ra'hamim 
Yerouchalayim


Bulletin de Modia du 21 novembre 2000  -  23 Hechvane 5761.
Numero 225.

INDULGENCE
Tout d'abord je sollicite l'indulgence, car je ne peux pas fournirle bulletin d'informations au rythme qui conviendrait a chacun. Certainsle veulent plus frequent, d'autres moins, certains le veulent comme ilest, d'autres plus comme ceci ou comme cela.
A quelques exceptions tres legitimes qui se comptent sur les doigtsd'une main sur près de 2000 abonnes, il convient. Ceux-la croientque j'ai du gout pour le dramatique, la douleur et la revolte des victimes.
Quelques critiques s'expriment, en restant à l'attitude tresfrancaise quand il s'agit des autres : la guerre appelle la guerre, arretez-tous,comprenez aussi les autres et tout s'arretera, il faudra bien que vouscompreniez les autres et alliez leur parler un jour. Le Juif est le coupablememe quand il est attaque et mitraille, a propose le dialogue, fait cenconcessions unilaterales, signe des accords jamais respectes par l'autreet utilise simplement pour vous detruire davantage, a patiente et finalementse defend contre l'exces de morts. Alors on le definit comme l'agresseura egalite avec l'autre et on lui reproche en plus d'être arme.
Ce discours dure et ne change que lorsqu'on est touche dans sa proprefamille proche. Signe qu'on ne vivait pas le probleme avec la conscienceque c'est la vie de notre famille qui est en cause. On s'estime juste parceque universaliste et accusateur du Juif. Et on accuse d'exagerer ceux quitransmettent la realite et les souffrances des Juifs.

AUJOURD'HUI NOUVELLES AFFECTIVES
Il faut oser regarder les reactions affectives du peuple. Elles sontdures et douleur.
1. Israel vit en choc de par l'attentat qui a vise et touche des enfantsapres plusieurs tentatives avortees. Surtout de la volonte de tuer lesenfants specifiquement.
Hier dans l'autobus à Jerusalem, les gens explosaient de douleuret d'indignation et criaient que cela ne peut plus continuer. Unemere dit sa douleur de ses trois enfants amputes des jambes.

 La petite Tehila Cohen pourra-t'elle retrouver l'usage de sa dernierejambe que les medecins ont tente de reconstituer. Douleur de la fille quivient de perdre son pere de 6 enfants. Douleurs des enfants qui surviventdeja au second attentat de leur vie. Des connaissances vous quittent apresun rendez-vous et vous disent : hier j'etais a l'enterrement de telle victimeproche, et cet apres-midi je vais encore a tel autre enterrement de proche.Beaucoup disent : trop, c'est trop, et toujours le gouvernement qui neprend aucune mesure pour arreter notre massacre.
Yahoo, pourtanteloigne du lien personnel, a bien vu et retransmis cette indignationdu terrain

A la Knesset, la revolte gronde plus encore. Shas s'emporte, la pressiondu terrain agit sur lui. Un depute Shas accuse le depute Likoud Rivlind'avoir dit que Shas, cooperant avec le gouvernement, est responsable dusang verse. Rivlin repond en le traitant d'ignare. Sharon refuse meme derencontrer Barak, l'accusant de ne pas prendre les mesures qui permettraientaux citoyens de vivre sur leur pays. Ill'accuse aussi depuis la tribune d'avoir refuse de porter atteintea Mohamed A'hlane, le bras qui realise les ordres meurtrieurs d'Arafat.
 

Pour la premiere fois, le ton et la precision des reproches atteignentun seuil critique : le depute Liberman compare la non-protection qu'assureBarak et la politique qu'ont promue Belin et Peres depuis des semainesà l'attitude de Laval et Vichy collaborant avec les Nazis. Remousa gauche.
En plein Jeresalem, rue Radaq, des croix gammees ont ete dessineesa l'interieur des escaliers. Il va sans dire que les rescapes de la Shoavenus en Israel, habiter a Jerusalem ont senti que toutes les limites geographiquessont depassees. Et toujours avec la meme non-reaction.
Je precise bien : rien de tout cela ne trouve de la satisfaction enmoi, rien que de la douleur. Mais je ne peux ignorer. Tout-a-l'heure, jevais retrouver mes etudiants de fin de maitrise, de toutes tendances politiques,et je vais etudier avec eux la psychologie de ces violences de la societeisraelienne. Vous imaginez combien cela est delicat. Je vous assure quejamais aucun ne m'a surpris en delit de partialite, tous et chacun je lesforme à analyser, qu'ils soient de droite, de gauche, Arabes ouJuifs.
 

NOUVELLE ETAPE
Le gouvernement a reagi differemment pour la 1e fois. Il a frappe directementles QG des forces palestiennes organisatrices et, pour la premiere fois,sans prevenir a l'ance (!!!) pour qu'ils quittent les lieux et n'aientpas de victimes contrqirement aux fois precedentes. Resultat : 1 mort et1000 blesses disent les Palestiniens.
Cela est un signe en soi. La pression populaire devenait trop forte;les manifestations se multipliaient, les routes barrees. Malgre la tentativede disinformation tentee : j'entends a la radio, quelques personnes seulementon tente de barrer quelques routes ; mais, ensuite, l'information de lasecurite routiere donne la liste des routes barres par des manifestations.
De meme, la Koupate 'Holim Mehouhedete (Caisse de securite sociale)a tente de participer a l'isolement politique de localite hors de Jerusalem,a Bethel 2, en leur supprimant le service medical sous pretexte d'insecurite,malgre le contrat paye par les cotisants. Les habitants se sont organisesimmediatement, des deputes leur ont prete le relais, sont intervenus aupresde la Caisse et, devant la menace d'un boycott de cette Caisse, elle afait marche arriere avec precipitation.
Cela traduit combien le combat n'est plus ideologique seulement enIsrael maintenant mais vital et dans toutes les zones.

Le journalde gauche Haarets analyse et parle d'evolution vers une guerre limit"econtre l'Autorite palestienne
 

La localite de Kfar Darom touchee en ses membres par l'attentat a reagi: elle a integre 4 familles supplementaires dans des caravanes .

Les Grands Rabbins d'Israël ont choisi que cette fois il fallaitêtre avec les victimes et leur donner une voix pour se faire entendre.Ils sont alles aux obseques des victimes,  contrairement aux membresdu gouvernement envers qui le peuple est choque de leur absence continue.Le Grand Rabbin Bakchi-Dorone a fustige les responsables islamiques religieuxqui appellent au meurtre. Il a dit que devant la degradation continue : la question "n'est plus un gouvernement d'urgence mais une guerre d'urgence".

La veuve Sheila Rosnak-Shorshan, dont le mari, il y a huit ans, avaitete deja la victime d'un attentat a Kfar Darom, a lance un appel "a ShimonPeres,  au Rav Ovadiah Yossef, et a tous ceux qui
ont participe a l'elaboration des accords d'Oslo et soutenu cette politiqued'assumer les consequences de leurs actes et de
venir assister aujourd'hui aux enterrements des victimes de l'attentat"Ces sont ses termes.

Si vous avez pu lire tout cela sans critique a priori mais pour connaitrevotre peuple et etre avec,
laissant l'analyse et le jugement au second temps,
lors vous etes capables de vivre en Israël.

Rappel
http://www.modia.org/infos/israel/troispas.html



19 novembre
ISRAEL EN DIRECT

1- ATTENTAT. LA PEDOPHILIE MACABRE D'ARAFAT
Arafat fait d'autres victimes
Il y a une heure, une tres forte charge d'explosifs tire par un canonde 120mm depuis 200 metres par 3 Palestiniens a atteint un autobus blindeayant  30 enfants a bord qui se rendaient a une classe d'etude dela Torah dans le Gouch Katif pres de Gaza.
Apres plus attentats similaires contre les autobus d'enfants et quimiraculeusement n'avaient pas fait de victimes, cette fois, le bilan estdur : 2 adultes morts, un homme et une femme, 4 enfant serieusement blesseset deux femmes.
Le conducteur a reussi a continuer a conduire pour eviter les tirsqui suivent ce genre d'embuscade et amener le bus pres d'une station del'armee.
Les agresseurs viennent de la zone sous controle total d'Arafat.
Son ministre de la communication, Yasser Abed-Rabbo, d'origine du 'Hamas,vient de declarer  a l'instant sur les ondes en arabe qu'Israel vacomprendre ainsi par quelles methodes ils vont continuer a attaquer toutesles implantations jusqu'a leur elimination,
et qu'ils n'ont aucunement donne l'ordre d'arreter les attaques etles tirs. Le ralentissement apparent des tirs est du seulement a la necessitede garder le caractere populaire des actions. Fin de citation.
Hier, le gouvernement israelien parlait de diminution du nombre destirs et que cela permettrait donc la reprise des negociations.
Mais, de mois en mois le gouvernement israelien s'adresse a son interlocuteurimaginaire et non au reel.

Non seulement, Arafat met en danger ses propres enfants sans scrupulemais il vise aussi specialement les enfants de son adversaire. Sa pedophiliemacabre devrait etre nomme comme telle et recevoir une condamnation totaledans le monde.
Le cabinet israelien de securite se reunit a l'instant pour analyserla situation et prendre des mesures. Il semblerait que l'un des membresqui voulait une politique plus ferme et qui etait en minorite jusqu'a maintenantrecoive un soutien plus grand de quelques autres collegues.

2- NE PAS ABANDONNER LA TOMBE DE RAHEL APRES CELLE DE JOSEPH
Voici comment s'organisent ceux qui entreprennent cette action. Memesi vous habitez a des milliers de kilometres, voici cette information pourque vous soyez conscients du courage des israeliens. Texte d'une affiche:
"Voici les dernières informations: à compter de dimanche,
21 Heshvan, un autobus gratuit partira chaque matin à 9 heures30
de la rue Yonah à Geulah a Jerusalem (au coins de Machei Yisrael).L'heure
approximative du retour est à 11 heures 15.

En plus de l'autobus quittant Geoulah, des navettes partiront de
l'intersection de Guilo-Beit Lechem à 9 heures, 10 heures et11
heures du matin, chaque jour.

Il est de la plus haute importance de visiter la Tombe de Rachel.
L'armee compte precisement chaque personne qui y va, pour decider
s'il y a suffisamment de personnes pour justifier l'ouverture du
sîte. Cette fois, presence compte reellement.

Une "tente-village" a ete erigee à l'intersection des tunnelsde
Guilo et sert de base aux activites entourant la Tombe de Rachel.
La pression sur l'armee qu'exerce cette tente a dejà affecteles
decisions de l'armee au sujet de la Tombe de Rachel.

Visitez la tente-village pendant quelques minutes ou quelques
heures pour montrer votre soutien et votre conviction de garder
la Tombe de Rachel ouverte, non seulement aux Juifs mais aux
mains des Juifs. La tente est occupee 24 heures par jours, y
compris le Chabbat. Joignez-vous aux habitants de la
tente-village pour Seoudah Chelichit le Chabbat ou pour Melave
Malka après Chabbat.

Chabbat Chalom,
David Landau
Directeur executif 
Comite pour la Tombe de Rachel" Fin de ces affiches.

3- SHAS
Remous politiques. Le ministre des finances a ete charge par Barakd'obtenir de Shas qu'il prolonge le filet de securite qu'il accordait augouvernement pour un mois en entreprenant des negociations pour satisfaireses besoins financiers.
Il a eu la malencontreuse idee de dire et redire sur les ondes qu'iletait confiant car on peut tout obtenir de Shas par l'argent. Du coup,Shas s'est estime injurie et a annule ces entretiens, a rencontre Sharonet Sharon va presenter Mardi prochain la loi pour la dissolution de laKnesset avec les voix de Shas. Mais, il faut savoir que rien n'est stableen ces domaines dans la politique israelienne. Les actes y ont souventdes intentions a plusieurs niveaux et sont souvent tactiques jusqu'a laderniere seconde, surtout en periode de discussion du budget.

4- VOTRE VOYAGE EN ISRAEL OFFERT PAR MODIA
Devant la situation eprouvante, vous voudriez vous associer a Israelpar votre presence.
Vous sentez que c'est plus qu'un souhait, c'est un devoir. La traditiona prevu cela, tres serieusement. Voici le commentaire precis de ce quevous pouvez faire en ce sens.
http://www.modia.org/infos/israel/troispas.html

Yehoshua Ra'hamim
Yerouchalayim

Archives : les bulletins précédents



Vous pouvez polycopier, diffuser, traduire ce texte, le prendrecomme base d'animation et d'échanges, sans copyright.
Yehoshua Ra'hamim Dufour
 
 


 

 
©Copyright 1976-2000
Dufour