accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :

Expulsions de Juifs

L'horreur est possible: elle vient de l'insensibilité.
Chacun en est capable.
Il faut l'apprendre à nos enfants!

par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
 http://www.modia.org

© Copyright
 
 
 


 
 

A l'occasion de Pessa'h, apprenez l'histoire juive à vos enfants!
Il faut connaître l'histoire et réfléchir pour leur apprendre à faire face au présent.
Car l'histoire se répète tant que les humains ne s'améliorent pas.
Rappelez-vous: même les frères de Joseph, des grands, ont expulsé leur frère. Et cela nous est enseigné pour nous montrer de quoi nous sommes capables, comme les autres!

Quelques dates sinistres, et presque toujours par des mesures dites "légales".
Ensuite, hypocritement pour le passé, on demande pardon, on parle de dialogue, on commémore, on verse des larmes face à ces concessions douloureuses, et on recommence dans le présent sans vergogne.
Là où il n'y a pas d'homme, sois un homme, disent les Principes des Pères.
L'horreur existe encore maintenant. Il faut éduquer, faire savoir: "Modia".
Car ce qui permet ces horreurs est l'insensibilité du coeur. Il faut savoir, mais avec le coeur, pour comprendre ce qui se passe actuellement:

* 2005, expulsion des Juifs de la région de Gouch Katif mais -fait unique dans toute l'histoire hormis l'expulsion de Joseph par ses frères, par des Juifs (Sharon, la Knesset et des mouvements politiques). Une catastrophe morale unique dans l'histoire juive. Et un fait unique: dans "l'Etat juif". Et c'est notre génération, nous. L'horreur intégrale, au pays du meilleur bonheur. Dans le mois de l'expulsion des Juifs d'Espagne et la décision a été prise de le réaliser... le 17 Tamouz, jour des catastrophes nationales (lien ici). Réalisant l'horreur de son ignorance, le gouvernement a reculé de cette date et réalisera l'expulsion en plein les 3 semaines de catastrophes qui vont du 17 Tamouz au 9 Av. Voilà nos leaders, ignorants de l'essentiel mais déterminés.
Les Grands Rabbins Shapira et Eliahou en ont rappelé à tous "l'interdiction" (assour) selon la Torah et la halakha.


Voici ce qu'est le vrai Israël, des jeunes, ou des adultes toujours jeunes, pleins d'enthousiasme, pleins d'amour pour la terre d'Israël et ses fleurs comme celles de Gouch Katif, et qui viennent vous les proposer pour embellir la maison à Chabbate.
Vous expulseriez cet Israël? De sa terre?


Rome et Italie
* en an - 139, expulsion de Rome
* en 19, expulsion d'Italie par Tibère
* en 50, expulsion de Rome par Claudius
* du 14e siècle au 16e, fréquentes expulsions d'Italie. 31 décembre 1492 les Juifs de Sicile.
* le 2 avril 1550, expulsion des Juifs de Gènes.
* le 8 janvier 1598, expulsion des Juifs de Gènes.

Israël
* de 135 à 638, interdiction aux Juifs d'entrer dans Jérusalem
* le 28 mars 1917, les autorités turques expusent les Juifs de Tel Aviv et Yafo.

* 2005, expulsion des Juifs de la région de Gouch Katif mais -fait unique dans toute l'histoire hormis l'expulsion de Joseph par ses frères, par des Juifs (Sharon, la Knesset et des mouvements politiques). Une catastrophe morale unique dans l'histoire juive. Et un fait unique: dans "l'Etat juif". Et c'est notre génération, nous. L'horreur intégrale, au pays du meilleur bonheur. Dans le mois de l'expulsion des Juifs d'Espagne et la décision a été prise de le réaliser... le 17 Tamouz, jour des catastrophes nationales (lien ici).
Les Grands Rabbins Shapira et Eliahou en ont rappelé à tous "l'interdiction" (assour) selon la Torah et la halakha.

* au 10e siècle, expulsion de Tlemcen * en 1290, expulsion de l'Angleterre par Edward I . Les derniers Juifs quittent le 9 octobre.

France
* en 1182, expulsion par Philippe Auguste.
* en 1306, expulsion par Philippe le Bel.
* en 1323, expulsion par Philippe V le long.
* en 1394, expulsion de France le 3 novembre par Charles VI.
* en 1682, Louis XIV expulse les Juifs de Marseille et de son royaume.
* le 24 septembre 1683, Louis XIV expulse les Juifs des possessions françaises en Amérique (!), en quoi cela le gêne.
* En 1758, Louis XV confirme ces expulsions.

* le 30 mars 1492, 2 nissane, expulsion de l'Espagne par le décrêt du Roi Ferdinand et de la Reine Isabelle la Catholique.

* expulsion des Juifs du Portugal (décrêt du 5 décembre 1496, 29 Kislev)

Suisse
* le 16 février 1349, expulsion des Juifs de Burgdorf.
* le 3 octobre 1430, expulsion de Eger en Bohème
* le 5 octobre 1450, expulsion de Basse Bavière par Ludwig IX.
* le 1 janvier 1515, expulsion des Juifs de Laibach aujourd'hui Ljubljana en Yougoslavie, alors Autriche.
* le 9 novembre 1526, expulsion de Pressbourg, en Hongrie, aujourd'hui Tchékoslovaquie.
* le 19 févier 1539, expulsion de Tyrnau, en Hongrie, aujourd'hui Trnava en Tchékoslovaquie.
* en 1744, expulsion des Juifs de Prague, répétée le 31 mars 1745.
* le 18 décembre 1774, expulsion des Juifs de Prague, Bohème et Moravie par l'Impératrice Maarie-Thérèse.
USA.
Le 17 décembre 1862, expulsion des Juifs du Tennessee, révoquée le le 7 janvier 1863.
Allemagne- Autriche
* en 1348, expulsion de nombreuses régions d'Europe pendant la peste noire.
* le 9 mars 1496, expulsion des Juifs de Carinthia en Autriche qui resteront interdits jusqu'en 1848.
* le 22 janvier 1510, expulsion des Juifs de Colmar, alors Allemagne.
* le 27 février 1670, expulsion des Juifs d'Autriche.
* le 4 mars 1699, expulsion des Juifs de Lubeck
Pologne (et autres pays actuels environnants car les frontières furent fluctuantes).
* en 1495, expulsion de Cracow vers Kazimierzn et de Lithuanie.
* en 1775, expulsion des Juifs de Varsovie.
* en 1914-18, expulsion de Pologne, Lithuanie et pays baltes vers la Russie
Russie
*du 15e siècle à 1772, expulsion et interdiction de présence en
* en 1742, expusion de la Grande Russie le 1 décembre, par l'Impératrice Elisabeth.
* en 1829, le 20 novembre, expusion de Nilolayev et Sevastopos.
* le 23 avril 1891, expulsion de Moscou.
* au 20e siècle, nombreuses expulsions en divers pays.

 
 
LE 20 février 2005; 11 Adar 5765,
vote à la Knesset
en "faveur" de l'expulsion des Juifs de la région Gouch Katif sur la terre d'Israël

20 février, 11 Adar, Journée historique dans l'histoire de notre peuple:
- depuis longtemps, nouveau vote de lois d'exception contre les Juifs (interdits d'entreprise, de résidence, de synagogue, de cimetière, etc, dans la région juive de Gouch Katif) et par des Juifs, et sur la terre d'Israël cette fois. Les formes légales sont toujours respectées historiquement en ces matières.
- le même jour, autorisation aux jeunes Palestiniens de 16 à 35 ans de se rendre travailler en Israël.
"L'inversion mentale".


POURQUOI?
Un bilan du désastre éducatif est à entreprendre d'urgence.
C'est la seule mesure que nous proposons,
rien de politique, ce n'est pas notre voie.
Et la prière pour Israël et ses gouvernants (lien)


 
 

Connaître pour comprendre et aimer Israël
et réfléchir selon la Torah.

Premier volet: "Connaître les implantations du Goush Katif" le long de la mer au Sud (Bande de Gaza).
Second volet: "Connaître toutes les implantations en Israël"
.


"Les implantations du Goush Katif"
le long de la mer au Sud (Bande de Gaza)


http://www.modia.org
© Les textes de Modia sont mis gratuitement à votre disposition par l'auteur, selon la mistva obligatoire pour le Juif qui est d'etudier et d'enseigner simultanement.  Vous pouvez donc imprimer et dupliquer ces textes pour l'etude personnelle et de groupe, ou pour l'enseignement. Bien entendu, selon la Torah, en ne supprimant pas le nom de l'auteur et  l'adresse du site. Les sites ne peuvent  faire qu'un lien vers ces textes sans les capter.
Voyez les règles du Copyright

Ne pas oublier que, sur votre version imprimee ou polycopiee, vous perdez tous les liens qui renvoient aux autres textes de Modia. Or, ils sont indispensables dans l'etude.



Ici, le site en anglais de Gouch Katif: lien http://english.katif.net/

On entend parler des attaques terroristes qui s'infiltrent dans des implantations juives de la Bande de Gaza, de tirs de mortiers continus contre ces habitations, de soldats tués, de débats en Israël sur ces implantations présentées comme inutiles par les groupes d'extrême gauche, et surtout de ces habitants juifs.
Pour que vous compreniez de quoi il s'agit, Modia vous offre ce dossier qui vous permet d'y venir faire connaissance avec la réalité.

 
La Bande de Gaza ('Hével Âza en hébreu, Qita Ghazzah en arabe, Gaza Strip en anglais)

Géographie économique
Cette région a une surface de 360 km2, 11 km de frontières avec l'Egypte et 51 avec l'intérieur d'Israël, 40 km de côtes.
Le 1/4 est recouvert de sable, et le 1/3 est irrigué.Sa largeur minimale est de 6 km et maximale de 14 km.
Il y a 21 implantations israéliennes, composées de 1500 familles et de 8.000 israéliens, d'orientations religieuses et politiques et culturelles diverses mais également attachés une même mission, celle de la terre d'Israël, soit pour le sens qu'elle exprime, soit pour le salut qu'elle assure aux Juifs. Leur vie est basée sur l'idéal, le courage, le dévouement au peuple. Ils développent un système éducatif de qualité jusqu'au niveau pré-universitaire, et une économie agricole de pointe renommée dans le monde entier pour ses techniques scientifiques et de culture sur le sable. S'il n'y a pas la misère dans ces conditions naturelles difficiles et d'environnement périlleux, c'est par leur courage et leur travail et par la perspicacité de l'intelligence que les Juifs sont capables de mettre en oeuvre, par leur amour de la terre d'Israël et par leur foi. Le pays est conscient de l'importance de ce symbole et en assume la défense, sachant que défendre ces habitants est défendre tout Juif en toute partie de la terre d'Israël.
Il y a 1.275.000 palestiniens dont la moitié ont en dessous de 15 ans. La femme palestinienne y met au monde en moyenne 6,17 enfants.
Les accords du Caire de mai 1994 ont remis l'économie à l'Autorité palestinienne et l'hostilité des Palestiniens envers Israël a entraîné immédiatement une chute considérable des ressources économiques de la population et une augmentation du taux de chomage de 5% à 20% en quelques années et il atteindrait 50% actuellement (during the 1980s was generally under 5%; by 1995 it had risen to over 20%). Sources des chiffres, la CIA. La communauté internationale a donné 2 billions de dollars aux Palestiniens pour leur économie en 2001-2002. Les échanges économiques se font presque uniquement avec Israël et l'Egypte. La monnaie est le chékel.
L'Europe est très engagée envers la Bande de Gaza: voici le site qu'elle y consacre (lien ici).
Selon les accords de paix (!) entre Arafat et Rabin, l'Autorité palestinienne n'a pas droit à des forces armées conventionnelles mais uniquement de police et de sécurité. Et les implantations juives devaient à terme être détruites.
Voici le texte des accords de 1994 (lien ici).On y est dans le surréalisme débridé quand on voit la réalité qui s'est révélée depuis.

Histoire
Avraham et Yits'haq y ont séjourné, David également, l'épisode de Samson (Juges 16) s'y est déroulé. Cette région était occupée par les différentes puissances environnantes qui faisaient de toute cette partie le lieu de leurs rencontres militaires.Des inscriptions y ont été trouvées d'un gouverneur égyptien, Toutmose III au 15e siècle avant l'ère actuelle. Il est possible que les Egyptiens utilisaient les Philistins comme force locale.
La Bible fait état de la population des Philistins depuis le 13e siècle, toujours hostile aux Hébreux.
Lors de la répartition de la terre de Canaan par Yéhoshua, cette zone fut attribuée à la tribu de Yéhouda; lisez dans le Livre de Yehoshua 15,20 à 47: "tel fut le patrimoine de la tribu des enfants de Yéhouda, selon leurs familles... Achdod avec ses villes et ses bourgades, Saza avec les siennes, jusqu'au torrent d'Egypte, la grande mer, servant de limite". Cela fait donc partie de l'Israël historique de la Torah.

Mais (comme d'autres parties ailleurs) elle ne fut pas occupée immédiatement car les Canannéens y étaient et ensuite Philistins y séjournaient et avaient développé des techniques avancées pour la fabrication des armes en métal.
Finalement David vainquit les Philistins et cet épisode fut terminé contrairement à ce que l'on prétend le faire continuer dans l'imaginaire des ignorants. Voici le texte (II Samuel 5,22 à 25): "mais de nouveau les Philistins y montèrent et se déployèrent... David consulta Hachém (ah, si on pouvait avoir de tels gouvernants et politiciens!) qui répondit... car alors Hachém sera venu à ton secours pour que tu battes l'armée des Philistins. David se conforma (ah, si le peuple pouvait décider ainsi de sa conduite et non par les querelles et votes ne reposant rien que sur la force des intérêts) aux instructions de Hachém et battit les Philistins depuis Ghéba jusqu'à Ghézer". Cet épisode des Palestiniens-Philistins est donc définitivement terminé. Mais...
Les Egyptiens, Perses et autres continuèrent à envahir le pays comme ils rêvent encore de le faire aujourd'hui chacun pour son intérêt derrière le mensonge de l'unité arabe (les Egyptiens, des arabes, c'est une blague belge) et on sait les haines des Iraniens et Irakiens contre les habitants de l'Arabie saoudite, sans compter les haines des Iraniens contre les Irakiens.Ils n'ont tous qu'un objectif: dominer la région et utilisent le petit Israël pour mieux se contrôler les uns les autres de près.

Les Juifs s'y sont installés en quantité dès la période des Hasmonéens, plusieurs siècles avant l'ère commune actuelle.
Pendant la période du second Temple, les Juifs étaient très nombreux dans la région et le Talmud en témoigne ainsi que des restes archéologiques, synagogues en particulier comme celle de Gaza qui était encore en service au 6e siècle.
Et pour humilier les Juifs avec perfidie, les Romains ont donné à leur terre le nom de Palestine. Les opposants actuels d'Israël revendiquent pour eux cette tradition avec laquelle ils n'ont aucun lien.
Comme sur toute la terre d'Israël, la présence des Juifs en cette région a été presque ininterrompue. Comme cette région fut libérée tardivement après la répartition, on discutait pour savoir si on la considérait dedans ou hors des frontières de la terre d'Israël.
L'islam a conquis et occupé cette zone en 635 sur les Bizantins, et la communauté a continué à y être florissante pendant des siècles.
Ce sont les Croisés chrétiens qui ont détruit Gaza et la communauté qui a alors disparu pour la première fois (ils n'ont pas persécuté les Juifs seulement en Europe).
A la fin du 15e siècle, il y a 60 familles juives que les méchants d'aujourd'hui appelleraient des colons, qui fabriquaient du vin.

Puis la Turquie en a eu la possession et la communauté juive reprit son importance. L'Islam fut, là, moins dur que la chrétienté. Ne falsifions pas l'histoire et n'oublions pas qui ne sont, parmi les populations actuelles, les occupants.
La communauté prospéra à nouveau pour d"s siècles et on connait bien le compositeur Moché Najara.

Les Britanniques prirent Gaza en 1917 et on sait le rôle ambigu de ces européens, déjà, lors des émeutes arabes contre les Juifs.
Les Arabes expulsèrent les Juifs en 1929 comme ils le firent avec massacres à Hévrone à la même période. Et, ce n'est qu'en 1948 qu'ils furent expulsés de Kfar Darom. Ils n'y avait que 16000 ou 19000 arabes dans la Bande de Gaza en 1946.
Il est grand temps d'arrêter de falsifier l'histoire et d'y présenter les Juifs comme venus d'ailleurs.

La populations de Gaza s'agrandit alors de refugiés arabes et de nombreux autres venus d'Egypte, comme Arafat né au Caire.
Le plan des Nations Unies prévoyait d'en faire un Etat arabe.
Après la Déclaration de l'Etat juif d'Israël et l'attaque égyptienne, et le cessez-le-feu, l'Egypte a eu mandat sur la Bande de Gaza.
Israël l'a occupée en 1956 pendant la Guerre de Suez et s'en est retirée. Elle y est revenue par sa victoire de la Guerre des 6 jours en 1967.

Et le gouvernement a décidé alors de reconstituer les implantations juives comme dans l'histoire. Les habitants actuels continuent la tradition ancestrale. Depuis, ils ont reçu des centaines de tirs de mortiers, d'infiltrations de terroristes. Mais on ne vainct pas les Juifs. Et ils continuent avec le même enthousiasme qu'aux premiers jours, élèvent leurs familles, travaillent, étudient. Comme tous les Juifs ailleurs sur la terre d'Israël.
Certes, des "pacifistes collaborateurs" courent le monde pour dire que la morale demanderait qu'ils ne mettent pas leur vie en danger ni celle des soldats, cela afin de donner une part supplémentaire de la terre d'Israël et l'abandonner. Cette logique défaitiste s'appliquerait en fait à tout Israël, et c'est la stratégie même des Palestiniens et de ceux qui les aident dans leur plan.
Ces pionniers d'aujourd'hui disent donc qu'ils ont conscience d'être un test pour Israël et pour les ennemis. Et il relèvent le défi. Pour le bien de tout Israël.


Vingt après ce fut l'intifada, et les accords d'Oslo en 1993 et le 18 mai 1994, Israël se retire et remet la Bande de Gaza hormis les implantations à Arafat qui y entre le 18 mai.
La Bande de Gaza a 37 sièges sur les 88 du Parlement palestinien.
Malgré cela, et le fait que les Palestiniens bénéficiaient de pouvoir travailler en Israël, le terrorisme palestinien continu et intense contre les civils israéliens sur le territoire d'Israël a conduit Israël a fermer sa frontière aux Palestiniens de Gaza. Les Palestiniens parlent toujours d'un usage excessif de la force israélienne de répression.
La situation n'a fait que se dégrader depuis sur tous les plans. Avec des milliers de victimes. Les Palestiniens concrétisent leur vision de l'histoire qu'ils nomment la Nakba, la catastrophe (lien ici) et l'intensifient continuellement dans le symbole louangé du suicide permettant de tuer des Juifs.
Tout est résumé en ces deux images: toute la terre d'Israël ne peut être qu'aux Palestiniens et les "implantations juives" ici ou là, dans les territoires ou sur Israël n'ont pas de raison d'être.Voyez le site http://www.gaza.net/ Il n'y a qu'un pays.


Passons maintenant à ce que vivent les Juifs dans les zones jaunes: regardez les bien: au Sud,, le long de la frontière égyptienne, Goush Katif, au centre Netzarim, au Nord Elei Sinaï, Douguite, Nissanite. Voici la carte détaillée.

C'est la carte du Conseil régional de Goush Katif. Voyez la zone blanche principale au Sud avec la majorité des 25 agglomérations que la presse hostile nomme des colonies pour nous assimiler à leur période coloniale qui est abolie et présager notre échec à venir. Antisémites qu'ils sont.

Voici quelques images de la vie quotidienne dans ce secteur:
- la jeunesse à Goush Katif.
- un lapin saisit au bond.
- un sage.
- vie quotidienne l'hiver.
- spectacle en plein air.
- coucher de soleil.
- visite détendue du Premier ministre.
- cultures intensives de fleurs pour tout Israël
- les fleurs gigantesques qui poussent sur le sable.
- la rencontre avec les soldats aux points de passage.
- une prière dans un décor qui n'est qu'Israélien.
- les convois militaires israéliens qui protègent.
- une intervention contre les terroristes.
- une salle de réunion de soldats sur le sable.
- à la synagogue, comme partout ailleurs.
- on fête un séfer Torah, comme partout ailleurs.

Voici quelques images de Neve Déqalim:

Voici les sites de quelques autres "implantations"
sur la terre d'Israël.

Le site de la région de Goush Katif (en hébreu)
Le site de Beth-El (en anglais)
Le site de la ville de Ariel
Le site de Kédoumim
Le site de Maâlé Efraïm
Le site de la région du Jourdain
Le site de Karmiel
Le site de Mitspé Yérikho (Jériko)
Le site de Maâlé Chomrone
Le site du Golane (en anglais)
Le site de Maâlé Adoumim
Le site de Hévrone
Le site de Gamla
Le site de Jéricho
Le site de Dolev
Le site d'Efrate
Le site de Alfé Ménaché
Le site du Kibbouts Beit haArava
Le site de Kokhav haCha'har
Le site du Kibbouts Mitspé Chalém
Le site de Maâlé Efraïm
Le site de Har Bérakha
Le site du Mochav Carmel
Site d'un rabbin des implantations, le Rav Ariel

Pour rectifier ces mêmes types d'erreurs, lisez absolument, ce qui concerne
le Golan juif en continuité (lien ici),
Jéricho juif et l'horreur que notre génération y fait: elle a donné aux terroristes la belle synagogue ancienne de Jéricho et a promu le casino de Jéricho (lien ici) pour que des Juifs tordus aillent porter leurs capitaux aux terroristes d'Arafat,
le tombeau de Joseph (lien ici) qu'elle a livré au saccage des Palestiniens de façon répétée et y a même abandonné un de ses soldats jusqu'à la mort.
Tout doit être connu dans sa vérité; chaque fois que nous trahissons, nous le payons cher ensuite. Ce n'est pas dire du mal d'Israël, c'est sauver Israël pour ne plus reproduire des crimes qu'il faut payer ensuite.