accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
Livre d'or

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :

Dossier: tout ce qu'il faut savoir sur
le 'Hamas et l'axe iranien face à Israël.

par leProfesseur Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour. Modia (lien)
Copyright
Découvrez les sites iraniens de caricatures. Cardiaques s'abstenir!
http://www.irancartoon.com/
www.adlroom.com
www.irfp.ir
www.sharifnews.com

Le Conseil national de la résistance iranienne
Actualité sur ce dossier au jour le jour, les nouvelles données palestiniennes, face à Israël.
Le dossier sur ce qu'est l'Iran et sur les Juifs en Iran
et ici et ici et ici.
DOSSIER, ce qu'est le Hamas.
Explorer les clips video sur le Hamas et Al Qaida sur le site Memri TV (lien).
Images sur le Hamas (Google)
Encyclopédie sur le Hamas (Wikipedia)


Et pourtant, la beauté d'Ispahan est si douce et inégalée. Elle est appelée, la moitié du monde en beauté, Esfahân nésf-é djahân.

Un jour, tout redeviendra pacifique et doux, dans l'alliance multi-millénaire depuis le temps d'Esther et le temps où l'empereur de Perse donna l'ordre de reconstruire le Temple.En Iran, on restaure le tombeau de Cyrus; c'est peut-être bon signe (lien ici).
L'Iran d'alors, la Perse a eu un très grand rôle dans le retour des exilés. C'est très important. Donc ne diabolisons pas. Intelligence, lucidité, force et patience. Allez lire Isaïe 45,1-13 et Rachi sur Dévarim 30,3 et Ezra 1,3 et II Chroniques (Divré hayamim) 36,23 et les Traités du Talmud Méguila 12a et Pessahim 88a.


22 février 2006.
A Samarra, à 125 km au Nord de Bagdad, les extrémistes islamistes perdent tout contrôle. (Les humains sont capables d'utiliser toutes les techniques, toutes les philosophies y compris la dernière des droits de l'homme, toutes les religions, tous les arts, toutes les sciences pour détruire et massacrer).
Non seulement, ils tuent en France un Juif, et combien en Israël et dans les autres pays islamiques qu'ils estiment trop modérés, mais ils ont franchi un nouveau pas, ils ré-ouvrent la guerre entre Sunnites et Chiites qui a déjà de nombreuses victimes. Ils ont faut simplement sauter le mausolée du fondateur du Chisme, nommé Al-Askariya.
C'est un dome d'une circonférence de 68 mètres couvert de 72000 tuiles d'or, proche d'un autre dome iraqien qui est couvert de 77777 tuiles d'or. Il est bordé par deux minarets de 36 mètres, une merveille architecturale.
Mais le problème n'est pas là. Ils ont choisi de détruire la tombe de l'Imam Ali AL-Hadi, décédé en 868 et son fils Al-Hasan AL-Askari, dixième et onzième imams vénérés par les chiites.
Il y a aussi les tombes de Hakimah Khatoon, la soeur de l'Imam Ali al-Naqi et celle de Nargis Khatoon, la mère de l'Imam al-Mahdi. Il y a aussi un autre dome tout bleu à côté.
Comprendre ce qui est explosif en la matière de la différence entre les Sunnites et les Chiites.
Pour les Sunnites, le Prophète Mouhamad possède toute la science à transmettre. Mais pour les Chiites (chiîm), Mouhamad est le plus grand des prophètes tandis que Ali, son gendre, a reçu toute la lumière (nour) divine. et seuls les initiés dont les plus grands sont les imams transmetteurs, commaissent le sens secret du Qoran et seuls peuvent le transmettre.
Le problème se complique car ces Chiites ne forment que 10% de l'ensemble des Musulmans et la répartion des deux courants est variable selon les pays, avec tous les problèmes politiques que cela peut poser. Leur présence concerne aussi Israël car ils se trouvent surtout au Liban, en Iran et au Sud de l'Iraq, et on connait les conflits sanglants qui eurent lieu il y a quelques années lors de leurs pélerinages à La Mecque en milieu sunnite.
Mais, même dans le chiisme, il y a des courants divergents selon qu'ils reconnaissent un nombre différent d'imams descendants d'Ali et de Fatima, fille du prophète: 12 (les duodécimains) chez la majorité de 90%. Par exemple, ceux qui en reconnaissent 7 sont les Ismaéliens selon le nom du 7e imam; et le chef de ce courant ismaélien est l'Agha Khan. C'est un courant très mystique.
Le mythe de l'unité islamique est fort mais non réel et on découvre ces divergences par le manque constant de concensus lorsque les circonstances l'exigeraient. Souvent, Israël fut utilisé artificiellement comme repoussoir commun mais même cela ne tient pas devant les réalités.

---



Voici l'état actuel des lieux après l'attentat:

et voir des images sur Iraq News (en arabe)


La réaction a été immédiate: plusieurs mosquées sunnites furent incendiées. Le Chef de l'Etat iraquien Jalal Talabani demande aux Chiites de ne pas réagir pour ne pas tomber dans le piège tendu par les extrémites sunnites. Et l'ayatollah Ali Sistani, le chef religieux des Chiites appuie en ce sens.




Actualité dans le dossier Hamas-Iran : des déclarations capitales qui tracent toute la trame de fond qui va orienter les événements à venir, même si les déclarations ou démarches pragmatiques auront lieu pour tenter d'obtenir des fonds financiers de la part de toutes les puissances. Voici le programme irano-palestinien.
- 20 février 2006. Toujours se référer aux sources avec liens:


La délégation du Hamas et le nouveau Chef du gouvernement palestinien, Ismaïl Haniya, ont rencontré l'Alatoya Khameini qui leur a déclaré que "la victoire du Hamas est... la réalisation d'une promesse divine". Ceux qui ne le savaient pas l'apprennent ainsi. (lien iranien en français ). Il les a assurés que "le peuple palestinien vaincra l'ennemis sioniste".
Le chef de la délégation du Hamas répondit que la victoire du Hamas est aussi celle de l'Iran.

Il faut aller aux sources mêmes: voici les nouvelles de IRNA, l'agence officielle de presse iranienne:

" Le chef d'Etat iranien, Mahmoud Ahmadinejad a déclaré au cours de son entrevue avec le responsable du bureau politique du Hamas : "aujourd'hui, la volonté du peuple palestinien est le ressort le plus puissant pour résoudre les problèmes du Moyent-Orient.
Mahmoud Ahmadinejad dans son entrevue de lundi soir avec Khaled Mashal, le chef du bureau politique du Hamas et la délègation qui l'accompagne tout en soulignant que le soutien du peuple palestinien au mouvement Hamas est le plus grand appui pour eux a précisé que le
peuple palestinien, au cours des dernières élections a voté la libération de toute la Palestine et l'instauration d'un gouvernement palestinien ainsi que son indépendance.
Le président iranien qu'avec la victoire du Hamas, la volonté du peuple palestinien pour la continuité de la résistance traduit l'idéal d'une Palestine libre et les ennemis du peuple palestinien ne peuvent pas lutter contre cette volonté.

Ahmadinejad en soulignant la nécessité de l'unité de l'ensemble du peuple palestinien, a souhaité que la libération de tout le territoire de la Palestine
et l'instauration d'un gouvernement palestinien indépendant soient réalisés.
Khaled Mashal, pour sa part, dans cette entrevue, a rappelé la position du Hamas de ne pas reconnaître le régime sioniste et de s'opposer à la démilitarisation de son mouvement tout en soulignant son désir de voir libérer la totalité du territoire palestinien et le retour des exilés palestiniens ainsi que les prisonniers palestiniens détenus par le régime sioniste".

Iran Daily rapporte aussi des paroles de l'Ayatollah Khamenei au chef de la délégation palestinienne Khaled Meshaal, qu'il faudra prendre au sérieux dans l'alliance sûre qui se monte entre le gouvernement Hamas et l'Iran (qui feraient bien de ne pas oublier qu'ils suivent la voie de l'alliance entre Arafat et Saddam Hussein, commentaire): "Le peuple de Palestine et les combattants palestiniens pour la liberté ont continué leur Jihad à une époque où ils semblaient qu'il n'y avait aucun espoir. Nous sommes témoins de l'accomplissement des promesses divines l'une après l'autre. Après la libération de Gaza, la victoire du Hamas en a surpris beaucoup. Cette victoire est due à la résistance du peuple palestinien. La nation palestinienne a montré qu'elle est bigilante, politique et sage. Ils ont voté pour le Hamas à un moment où ils savaient que ce vote impliquait la poursuite de la résistance et le combat contre le régime sioniste. Les points de base du Hamas, tels que la non-reconnaissance de l'Etat d'Israël, ne pas négocier avec le régime sioniste, le retour des réfugiés sur leur terre maternelle, et (Jérusalem) Beit-ul-Moqaddas, comme capitale de la Palestine, sont des principes et la seule voie pour le achever le succès final en continuant dans la même voie. Les gouvernements islamiques et le peuple portent une lourde responsabilité envers les défis de la Palestine. Les Musulmans peuvent jouer un rôle sur tous ces points sensibles. Et tous les Musulmans peuvent aider par une assistance annuelle à la Palestine, volontairement et en établissant des liens spirituels entre eux et la cause palestinienne et cela aura un grand impact dans le monde".
A cela, Meshaal a répondu que la victoire du Hamas dans les élections était la victoire de tous les Musulmans. Il est évident que l'Iran a une part dans cette victoire et nous en félicitons l'Iran".

Le Téhéran Times rapporte que le leader iranien a appelé à la poursuite du Jihad. Et Meshaal a conclu: "malgré les pressions économiques et politiques imposées sur la nation palestinienne, particulièrement par les USA et le régime sioniste, le Hamas ne renoncera jamais à ses principes et à ses lignes rouges et il établira un Etat indépendant avec l'aide de la nation palestinienne et des pays islamiques".

Et sur la BBC à Ramallah, territoire remis aux Palestiniens, le Premier ministre palestinien Ismail Haniya a nié que les restrictions financières israéliennes auraient des effets sur l'Autorité palestinienne et il a continué en déclarant que les Etats arabes et islamiques combleront l'aide occidentale et il a terminé par la précision importante que le Hamas ne désarmera pas et ne reconnaîtra pas Israël. Le Téhéran Times rapporte ces déclarations.

 



DOSSIER, les nouvelles données palestiniennes, face à Israël.

Vous allez lire un compte rendu précis des déclarations palestiniennes importantes. Ce compte-rendu est un peu long car tout Juif où qu'il soit doit connaître les partenaires précis de la nouvelle situation et leurs positions.

1. Commentaire préalable pour comprendre.
Un événement capital s'est déroulé: le parlement du mouvement terroriste Hamas ayant la suppression d'Israël dans sa Charte est installé à Ramallah et à Gaza: Voilà ce qu'on réussi en quelques mois Sharon et Olmert et Kadima avec la destruction de la zone juive à Gouch Katif et le retrait d'Israël, créer un parlement du terrorisme comme titre le premier journal israélien Yédiyote a'haronote, à l'heure où les pays occidentaux cherchent à contrôler l'extrémisme. De plus, pendant les deux dernières semaines précédant cet événement, le gouvernement Olmert a changé 4 fois de positions contradictoires sur le fait qu'il supprimerait ou non le transfert d'argent aux Palestiniens aux mains du Hamas. Le parti travailliste se charge de le mettre en évidence, ainsi que le Likoud, pourtant opposés sur les solutions à prendre.
Résultat de tout cela: les faits donnent raison aux Palestiniens et au Hamas de n'accorder aucune fiabilité aux déclarations du gouvernement d'Israël disant que sa voie mène à la paix, et surtout à sa capacité de ne pas reculer sur tous les points. En somme, nous sommes les réalisateurs de ce qui se passe et nous ne pouvons nous en prendre à personne d'autre. Et il n'y a aucun signe de moindre faiblesse intellectuelle et en actes de notre part pour le proche avenir.
Ainsi: les services israéliens de renseignements militaires demandent des mesures radicales contre les dernières décisions palestiniennes; et, par contre, s'opposant à ces experts objectifs dans la connaissance des forces en présence, le gouvernement demande par son ministre des Affaires étrangères de ne pas suivre ces avis mais ceux de la communauté internationale qui ne demandent que la capitulation d'Israël à travers des mesures attentistes qui s'écrouleront dans les semaines à venir: concrètement, le gouvernement déclare qu'il cessera les entrées des travailleurs palestiniens (chaque fois qu'il l'a dit, il l'a abandonné dans la semaine suivante) mais qu'il continuera à livrer eau et électricité. Dans quel pays, on livre de l'électricité à la puissance voisine qui tire aux roquettes sur la zone des centrales électriques? On pourrait en rire.

2. Informations essentielles sans commentaire, pour connaître les pions sur l'échiquier dans les événements à venir.
Le nouveau Parlement palestinien s'est réuni: 74 membres de l'organisation terroriste Hamas sur 132 membres. Ils ont prêté serment et sont en fonction. 45 seulement sont du Fatah (le parti laïc corrompu d'Arafat qui a perdu), 4 sont de la Liste indépendante, 3 sont de la liste du Martyr Abou Ali Moustafa, deux de la Liste pour une Palestine indépendante de Moustafa Bargouti qui est en prison israélienne avec un régime royal puisqu'il reçoit et mène depuis la prison ses campagnes politiques, 2 sont de la Liste alternative, deux de la 3e Liste.


Reste en fonctions le Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas (OLP, Fatah) qui a pris la parole en ces termes:
- Il va demander au Hamas de former le nouveau gouvernement à qui il rappelle qu'il devrait accomplir les accords d'Oslo, et les accords avec Israël d'accepter la feuille de route de Bush menant à un Etat palestinien vivant en paix à côté d'Israël.
- Il demande à Israël et aux autres Etats de ne pas utiliser la victoire du Hamas pour prendre des sanctions économiques.
- Il exhorte le prochain gouvernement à assurer l'ordre, l'éducation qui soit moderne et non extrémiste, l'égalité de tous les citoyens, arabes et chrétiens.
- Après ces belles paroles, il entre dans l'attaque d'Israël: son occupation continuée, son exploitation, ses implantations, son oppression à Jérusalem créent le désespoir et l'éloignent de la paix. Et il n'y a pas de solution par les moyens militaires qui ne peuvent pas assurer la sécurité.
- Il précise que la politique étrangère sera entre ses mains et que le Parlement n'aura d'attributions que pour la politique intérieure.

Qu'elle a été la réaction du Hamas qui est au pouvoir de facto? C'est le porte parole du parlement, Sami Abou Zouhri qui l'a exprimé:
Elle a été simple et claire, face à une marionnette qui n'a plus aucun pouvoir:
- refus de négotiations tant que l'occupation et l'agression continuent (commentaire: cela est conforme à la Charte du Hamas: tant qu'Israël existe il occupe et oppresse et on ne peut pas négocier avec lui ni sur le présent ni sur l'avenir; quand Israël se retirera on lui accordera la paix pour que les Israéliens prennent le bateau).
- la résistance est le droit naturel du peuple.
Ils réaffirment les autres thèses classiques: retrait du territoire, retour des réfugiés, libération des terroristes prisonniers, ensuite une trève de cessez le feu ('houdna) qui ne supprimera pas les objectifs stratégiques: suppression d'Israël.

Ces objectifs seront réalisés sur le plan législatif par les députés sous la direction de Raouhi Fattouh qui est de la tendance Fatah et non Hamas et qui a déjà attaquéen cette 1e séance un membre plus à gauche que lui en le traitant de terroriste. Et il a repris la précision que le parlement n'aurait pas le pouvoir sur la politique étrangère du gouvernement. (Commentaire: cela volera en éclat, car le PLO ou Autorité palestinienne du Fatah qui est minoritaire et a échoué aux élections ne peut prétendre imposer sa loi au Hamas majorité au parlement).
En fait ce sera un membre du Hamas qui dirigera l'activité législative du Parlement: le Professeur de géographie Abdel Aziz Douail.
Précisons que les députés arabes d'Israël ont assisté à cette séance et que l'un d'eux n'a pas hésité en fin de semaine de déclarer tout simplement et officiellement, publiquement, qu'Israël passera inévitablement sous le contrôle de la loi islamique. Cela est clair. Certains ont demandé la radiation de sa liste électorale (sans succès) mais Israël n'a actuellement aucune capacité d'auto-défense, ainsi les députés arabes vont chez l'ennemi syrien, etc.
Le Hamas, inquiet des sanctions économiques, a déclaré qu'il prendra en considération le plan saoudien en lui apportant des modifications. Ce plan demande la coexistence avec Israël.

Probabilités: le gouvernement, contraint en cette période électorale, va devoir prendre des mesures contraires à tout ce qu'il a réalisé et qui met le pays sous ces menaces. Il s'agira de recueillir des voix, mais cela ne changera rien car Qadima a été fondé précisément sur la poursuite de la politique de Sharon qui a produit cette catastrophe et cette situation historique grave, et cette situation désormais explosive. On parle de ne plus autoriser la construction de l'aéroport et du port palestinien, mais ces annulations furent maintes fois dites et annulées; et ces port serviront très officiellement de voie d'entrée des armes anti-israéliennes livrées par l'Iran et la Syrien. La folie s'est emparée des Juifs? Non, c'est la maladie juive bien connue de l'auto-destruction qui a de multiples formes.
Vous avez les données pour suivre et comprendre. Spécialement comment cela influencera sur la campagne électorale.

Documentation de Modia sur le Hamas:

-En hébreu, le mot 'Hamas est une racine sémitique qui comporte des sens proches et légèrement différents en hébreu et en arabe. En hébreu, il est 68 fois dans la Bible, et signifie prendre par violence et sauvagerie et il est dit dans le psaume 18,49: sauve moi de l'homme 'hamas, de violence (mé ich 'hamas tatsiléni).
- En arabe, ce mot signifie ardeur, zèle, force, détermination. Il a été choisi car il constitue les lettres initiales du mouvement nommé Harakat al-Muqawamah al-Islamiyyah, le Mouvement de résistance islamique.

Cela définit parfaitement son objectif: il base sur l'Islam sa volonté de détruire Israël qui est incrite dans sa charte fondatrice et il veut établir un Etat islamique à sa place. Il refuse non seulement les frontières de l'accord de 1967 mais aussi l'existence même reconnue par les nations à la fondation de l'Etat actuel d'Israël en 1948, reviviscence de l'Etat plurimillénaire mais qui pour eux n'est qu'une des formes des Protocoles de Sion, le faux tsariste.
Le Hamas fut fondé en 1987 par les Frères musulmans de Gaza eux même fondés en 1946 et particulièrement en lutte contre le gouvernement d'Egypte qu'ils estime impie car non fondé sur le Coran. Depuis 1973, ils ont fondé un outil très efficace: Moujama, qui se consacre à l'action sociale et aide les pauvres. Cela lui permet aussi de se donner une image digne dans le peuple palestinien, opposée à la corruption financière du Fatah qui de plus est non religieux.
Voici ce que dit exactement sa Charte de 1988 et qui constitue la base de formation idéologique des cours d'enseignements dans de nombreuses mosquées radicales jusqu'en Europe et universités du monde islamique proche-oriental:
"Israël existe et continuera d'exister jusqu'à ce que l'Islam l'effacera, comme il en a effacé d'autres avant lui... Le Mouvement islamique de résistance Hamas croit que la terre de Palestine est un bien islamique consacré pour les générations futures jusqu'au Jour du Jugement. En raison de cela, aucune part de cette terre ne peut être soustraite ou donnée... Il n'y a aucune solution autre pour la question palestinienne que le Djihad, le martyre. Les initiatives, les proposition et conférences internationales sont une perte de temps et des efforts vains... Après la Palestine, les Sionistes aspirent à s'étendre depuis le Nil jusqu'à l'Euphrate. Quand ils auront digéré la région qu'ils visent, ils aspireront à une plus large expansion et ainsi de suite. Leur plan est décrit dans les Protocoles des Sages de Sion, et leur conduit actuelle est la meilleure preuve de ce qu'ils ont déclaré." (fin de quelques extraits de la Charte du Hamas).
L'article 7 de la Charte donne une justification théologique de cette conception basée sur des hadissim: "Le Jour du jugement ne viendra pas jusqu'à ce que les Musulmans ne combattent les Juifs (et ne les tuent) et ne les enfouissent sous les pierres et les arbres...".
Israël a appliqué, en réplique aux centaines de victimes israéliennes par le Hamas, la politique de liquidation des principaux chefs. Les plus célèbres "liquidés" furent le Cheikh Ahmed Yassine le 22 mars 2004, fondateur et son successeur Abdel Azziz Rantissi le 17 avril 2004. Les avis furent partagés sur l'efficacité ou non de ces mesures: en fait, devant l'intensité de ces liquidations, le Hamas a cherché finalement à se rapprocher du Fatah et hésite depuis lors à continuer ou arrêter les attentats. Il a opté en fait pour un ralentissement des opérations avec menace de les reprendre si les liquidations recommençaient.
La sortie d'Israël unilatérale de la Bande de Gaza fut comprise par les Palestiniens comme la victoire du Hamas. Le champ lui ayant été laissé libre, il s'organisa plus intensément, reçut des armes en masse depuis l'Egypte, la Syrie et l'Iran et l'aide directe de Al Qaïda qui l'a renforcé de nombreux militants combattants. Il est actuellement équipé, selon les services de renseignements israéliens de million de balles, de nombreux missiles et roquettes prêts à tirer sur les différentes villes israéliennes. Israël a prouvé depuis son impuissance à réprimer ces tirs. La responsabilité en est toujours revendiquée par plusieurs groupes extrémistes radicaux.
Le Hamas est aidé, pour la réalisation de ses attentats, par la collaboration d'Arabes israéliens munis de carte d'identité israélienne qui les véhiculent, les renseignent et les aident jusqu'à l'approche de l'attentat.
Il est de fait autorisé par le gouvernement israélien à Jérusalem même puisque le vote s'y est réalisé et ils étaient parmi les candidats et les votants pouvaient apporter avec eux les bulletins de vote du Hamas qu'ils n'auraient pas trouvé dans le bureau de la poste: une hypocrisie partagée en commun par les deux camps. Le résultat en est que le Hamas a rapporté la totalité des sièges dans le district de Jérusalem, cela par l'organisation de l'Etat d'Israël qui se présente ensuite en victime.
L'article 8 de la Charte déclare ce qu'est sa culture globale: "Allah est son but, le Prophète est son modèle, le Qoran est sa constitution, le Djihad est sa voie et la mort pour l'honneur d'Allah est le plus doux de ses souhaits".
Tout est dit là.
Voir ici une traduction de toute sa Charte en anglais.
L'Union européenne mène une politique double envers le Hamas: elle condamne sa politique de meurtre et elle finance sa politique sociale et la reconnaît de fait par ce biais.

Qui sera probablement le Chef du gouvernement Hamas? Ismaïl Haniya.

Né en 1962 à Gaza, membre du mouvement islamique, fut emprisonné plusieurs fois par Israël pour manifestations puis expulsé au Sud Liban et revint à Gaza en 1993 comme doyen à l'Université. Il fut l'adjoint personnel de Sheikh Yassin, le leader le plus incitant au meurtre d'Israéliens et qui fut liquidé par Israël. Et il fut blessé avec lui auparavant dans une tentative de liquidation. Après la vague de liquidations, il fut nommé en secret leader du Hamas.
Il ne renie rien de l'objectif extrêmiste du Hamas mais il est connu pour avoir une tactique pragmatiste pour parvenir à la réalisation de ses buts. Et donc sera plus ouvert que ses collègues à négocier avec Israël. C'est cette habileté politique qui le mène à ce poste dans le mouvement islamique radical. La population l'apprécie car il lie l'absolutisme islamiste, le refus d'Israël et serait diplomatiquement capable de rouler Israël dans la farine de manière à obtenir les avantages financiers et de travail de la part d'Israël ainsi que la poursuite de la lutte anti-israélienne.

Un autre leader essentiel et très populaire est Mohamed Abou Tir
----
à la barbe rousse qui le fait remarquer, originaire de Jérusalem. Reçut une peine de 25 ans de prison par Israël pour terrorisme et fut relaché. Il mène l'aile islamiste radicale et travaille à ce que l'Islam soit la seule constitution palestinienne.
Actuellement, devant le risque de coupure des subventions internationales pour terrorisme, le Hamas s'apprète à se tourner vers l'Iran pour obtenir la compensation. Il risque de faire la même erreur qu'Arafat qui s'est tourné vers Saddam Hussein et l'Iraq contre l'Europe et les USA. Mais l'idéologie de l'Internationale islamique grise les têtes: "C'est la luuuutte finaaale...". On connaît, nombreux sont ceux qui jouent cette musique dans les diverses idéologies, même chez nous.