accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
Livre d'or

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :

Pour une réflexion sur les traumatismes actuels d'Israël et du judaïsme.

par le Professeur Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Ce texte peut être traduit et diffusé sous toutes formes à condition qu'il le soit dans son intégralité, jusqu'à sa présentation graphique interne, mais sans les images, et avec la référence suivante:
http://www.modia.org/infos/israel/reflexion.html


C'est en tant qu'humain que l'on doit se poser des questions et essayer de comprendre ce qui se passe subitement dans l'histoire à l'intérieur du peuple juif: qu'il soit subitement devenu capable de commettre contre une part de son peuple ce que les autres peuples lui ont fait dans l'histoire, les jeter, les expulser, leur faire perdre leurs biens, les traiter en objets dont on n'a aucunement besoin de prendre en considération tout ce qui est la vie de quelqu'un (maison, école, synagogue, maisons d'études, écoles, tombes, etc) mais en disposer à volonté sans les prendre aucunement en considération, le faire rapidement sans solution d'avenir pour eux. Et remettre à l'ennemi les capacités d'action et de territoire, alors qu'il déclare explicitement sa tratégie et sa tactique de votre destruction.
Cette réflexion est importante pour tous les peuples; en effet, le peuple juif est important et exemplaire pour tous les peuples. C'est pour cela que sa relation continue à la persécution dans l'histoire devient un problème grave quand lui-même, pour la première fois, prend le relais explicite des persécuteurs envers soi-même. Cette question doit donc être résolue et éclairera tout le monde.

C'est en tant que Juif aussi qu'il est indispensable de résoudre cette question afin de comprendre ce que l'on devient à travers l'apparence de ces événements.
Dans cette analyse, j'utiliserai aussi les ressources de la psychologie, en tant que professeur de psychologie et des compétences reconnues internationalement en ce domaine, pour mes articles publiées dans les revues scientifiques sur la psychologie des conflits, de la guerre, du terrorisme ou dans les revues des grands organismes internationaux. Lire à ce sujet http://www.modia.org/publications/index.html
Pourquoi prendre cet axe d'analyse? Car il se passe en cette actualité un phénomène de psychologie collective, lui-même basé sur ce qui se passe dans les profondeurs de la psychologie de chacun.

1. L'hypothèse qui semble la plus vraisemblable est celle-ci: il se passe là une remontée des malheurs intériorisés que l'on cherche à expulser par une voie non positive, en faisant souffrir autrui (l'autre Juif), et finalement en se faisant souffrir soi-même à travers lui.

Pourquoi cela se produit-il? Car les Juifs ne sont pas du tout encore guéris de la situation de persécutés menacés, et ils n'osent pas extérioriser leur agressivité envers les autres, et ils le font alors contre une partie de leur peuple, ceux qui peuvent sembler le plus des prototypes des Juifs, et les plus vulnérables (pour ce motif, ce sont souvent les religieux, car ils symbolisent hystoriquement les Juifs). Et c'est envers eux qu'on sera le plus identifiés avec l'ennemi en les persécutant.

2. Ne cherchons donc pas UN seul responsable (Sharon) pour, ensuite, le condamner par la justice ou par l'histoire et en faire ainsi un seul bouc émissaire dont on se débarrassera sans examiner nos propres responsabilités. Si Sharon a pu ordonner effectivement ce forfait collectif, c'est qu'il flottait dans le peuple comme besoin et comme attente, et cherchait que quelqu'un ose poser l'acte répréhensible, hors la loi morale.
Sharon avait par toute sa carrière la capacité psychologique de faire encore un nouveau coup de jongleur dont il a toujours eu besoin: magistral, indépendant, utilisant tous les pouvoirs mais en en jouant sans respecter exactement les règles admises. On a toujours crié contre lui, mais tous ont tout fait ce qu'il faut pour qu'il puisse le réaliser, aussi bien le Likoud et ses électeurs, et son Comité central, et même la gauche qui voyait en lui seul le réalisateur de ce qu'il n'osent pas faire totalement. Même l'extrême gauche ne voulait pas ou ne pouvait pas l'assumer puisqu'elle ne prenait pas les moyens intelligents et globaux pour y parvenir.

3. Mais un acte répréhensible dont on a besoin ne peut se réaliser qu'avec le concours de justifications fausses. Il faut donc monter un système apparemment moral mais faux pour parvenir à commettre un forfait collectif. Toutes les nations préparent longuement les justifications de la guerre qu'elles vont mener et des meurtres qu'elles vont y commettre. Les justifications les plus efficaces sont alors choisies parmi les plus impératives, elles sont d'ordre religieuses ou dans l'ordre de la religion totalitaire moderne que l'on nomme démocratie ou droits de l'homme et par lesquels on commet aujourd'hui autant de crimes qu'hier par les religions.
Il faut surtout être capable de trouver en cela la logique qui sera placée au-dessus de toutes les autres logiques ou morales. C'est bien pour cela que Sharon a utilisé l'armée. En effet, suivons le raisonnement qui a été utilisé: rien n'est plus important que la vie, donc rien n'est plus important que la défense de la vie contre les ennemis, donc si j'utilise l'armée, et si vous vous opposez à l'armée dans cette tâche que je lui donne vous mettez en cause la sécurité même de l'Etat, de la vie des citoyens, de la vie tout court. Vous commettez donc le crime le plus impardonnable.
Et même les décisionnaires religieux, s'ils ne voient pas la manipulation, pourront donner leur accord à ce raisonnement.
Donc utilisons politiquement l'armée et toute opposition aux mesures du gouvernement sera annihilée, car vous deviendriez l'ennemi en personne en vous opposant au politicien qui l'utilise. C'est le système simple des dictatures. Les peuples menacés marchent souvent dans cette démonstration implicite qui est confusément admise comme licite. Bien, plus, touchant à la vie, elle est vue faussement comme sacrée. Tout dictateur l'a compris, c'est la performance de la "démocratie populaire" que de falsifier ainsi aujourd'hui la logique et la morale.

4. C'est cela qui vient de se passer en Israël. Pourquoi?
Parce que c'est un pays qui avait, comme on l'a dit, des siècles de persécutions à dépasser, et il n'y parvient pas de façon saine en quelques dizaines d'années. Il a fini par s'identifier à l'agresseur dans un couplage intériorisé qui est auto-destructeur.
Et quand le postulat de base qui le fonde est ainsi psychologique faux, les dégats seront importants: "Soyons comme les autres (ce qui veut dire, comme nos persécuteurs), ne soyons plus le peuple de la morale, mais quand nous aurons des voleurs, des criminels et des prostituées, nous serons enfin un peuple normal, ce qui veut dire comme nos agresseurs et admis par eux ".
Ce fut le programme des fondateurs non religieux d'Israël. C'est à dire qu'ils collaboraient déjà à la destruction de leur propre identité, en prenant celle des autres, et la pire des images des autres.
Et leur système éducatif a réussi en ce sens:
Israël a aujourd'hui le pire système collectif (politique) du monde occidental, le plus corrompu. Et cela semble tellement normal, que le Président de l'Etat qui -à juste titre- ne se dispense jamais d'intervenir sur tout ce qui ne lui semble pas dans le bon ordre dans le pays, n'a pas bronché un instant et n'a pas réveillé le peuple lorsque la Banque mondiale a déclaré après étude approfondie qu'Israël est le second pays du monde occidental le plus corrompu dans la vie politique. Donc cela est tellement admis inconsciemment qu'on n'en fait plus un problème moral. Et la justice ferme systématiquement ces types de dossiers quand ils sont très importants et liés au pouvoir. C'est devenu la normalité, l'évidence, le droit cautionné par les organismes qui devraient assurer la régulation morale et démocratique.

5. J'appelle ce complexe: le refoulement de la moralité de base. Je parle de refoulement, je n'accuse donc pas tel ou tel de vouloir "délibérément" se comporter en immoral, en cruel.
Pourquoi la puissance d'un tel processus qui en arrive à faire se détruire soi-même aussi bien en rendant vulnérable son territoire: en remettant la défense à l'Egypte qui reçoit la frontière Philadelphie, en ramenant la surface du pays à des dimensions non défendables, ou en donnant les territoires aux organisations terroristes les plus déterminées dont le programme est redit continuellement et à qui on va remettre jusqu'à un port pour y amener les armes destructrices?
La réponse est que le peuple juif a subi tellement et continuellement la destruction que cette position est devenue insupportable et que l'on espère toujours qu'en s'identifiant à l'adversaire celui-là vous épargnera.
Mais il faut aller encore plus loin avec rigueur dans l'analyse: cette position stupide ne repose pas seulement sur les avatars de l'histoire mais aussi sur une tendance personnelle en chacun et particulièrement forte à l'auto-destruction qu'il faut dépister, analyser pour l'arrêter.

6. Notre tradition pluri-millénaire admirée par le monde entier sauf par nous, nous a remis pour cela tous les dossiers de la tendance juive à l'auto-destruction (depuis Caïn tuant Abel, Adam accusant Eve, leur alter ego) jusqu'à Korah, jusqu'aux explorateurs, jusqu'au frères de Yossef, jusqu'à la haine fraternelle qui a détruit le Temple, jusqu'aux courant pro-assimilationnistes, jusqu'aux courants communautaires anti-israéliens en diaspora, jusqu'aux comportements cruels envers les rescapés d'Auschwitz qu'on appelait "savon" en Israël pour les humilier davantage, ou contre les enfants yéménites à qui on coupait les tresses ou les séparait de leurs parents, où les tracas cruels infligés aux nouveaux émigrants d'Afrique du Nord ou de toute origine, ou la cruauté actuelle d'un capitalisme sauvage envers les pauvres de la part de l'Etat. La liste est sans fin, jusqu'au mépris envers les composantes nobles du judaïsme religieux, qui représente traditionnellement le Juif. Le Tanakh (la Bible) a déjà présenté tous les prototypes de ces dossiers qui se répètent sans cesse dans l'histoire, et le Talmud nous les a analysés avec précision. Cela veut bien dire que nous avons ce problème.
En cela, les Juifs sont exemplaires de ce qui se passe dans l'humanité et ils ont pour rôle d'en être un laboratoire pour vivre ce problème et le corriger. Voilà pourquoi ces problèmes que nous vivons amènent les journalistes du monde entier; la survie de tous est en cause lorsqu'on veut nous détruire ou lorsque nous y coopérons; et cela est important pour tous.

7. Concrètement, cela se nomme l'insensibilité et la cruauté envers le frère présentées comme une logique puis comme une morale. Et cela sera applaudi par le monde entier, qui ne manquera pas d'attribuer le Prix Nobel de la paix pour ce forfait collectif assumé par la victime elle-même.
Le nouveau juif que l'on persécute, c'est maintenant le juif sioniste-religieux car il porte l'identité juive attaquée.
Ce qui est particulier, c'est que le sionisme non religieux qui a fondé en majorité l'Etat et avait de grandes valeurs, y a renoncées, ne les a plus transmises et s'est fait à son tour le porte flambeau de la tendance auto-destructrice.

8. Pourquoi très précisément maintenant?
C'est qu'il y a eu une conjoncture particulièrement favorable. Sharon qui a toujours besoin d'un nouveau coup et jongle pour cela, de décade en décade, en s'enfonce avec accélération dans ces comportements incontrôlables, a compris la conjoncture et trouvé là le dossier qui lui donnera un rôle considérable que personne n'ose tenir. Et le problème peut alors éclater, et exprimer les problèmes internes de la société, donc Sharon sera élu unanimement pour commettre.

9. Une nouvelle forme collective: Tromper la jeunesse

Il y a un phénomène nouveau qui pourrait faire capoter cette machine, c'est la jeunesse. Tous les vieux cadres sont enfermés dans leur psychologie de non construction et d'auto-destruction (Sharon, Peres, les travaillistes, les artisans et supporters d'Oslo, les pacifistes collaborateurs acharnés de ceux qui ont au programme la destruction totale d'Israël, les centristes qui ne se renouvellent pas, etc.).
Mon expérience des étudiants et de leurs confidences montre que les jeunes ne trouvaient aucun espoir dans cette société, aucune valeur à l'horizon et m'interrogeaient continuellement: "mais dites-nous pourquoi, vous qui étiez dehors où nous avons envie de fuir, vous êtes justement venu ici, là-dedans?".

Et puis une nouvelle génération s'impose simplement parce que les vieux croulent sous les ans et disparaissent. Deux ou trois dynosaures destructeurs subsistent. Ils continuent à jouer entre eux de leurs rivalités en s'imaginant qu'ils auront des alternances continuelles; mais, en fait, ils sont hors course car, dans le monde, nous en sommes à l'ère des identités, tout est identité et les armes militaires conventionnelles ne gagnent plus dans les conflits; les nouvelles armes sont identitaires; et nos vieux politiciens n'ont aucun sens de l'identité, ils n'ont à vendre et à proposer que le capitalisme marchand qui fait d'eux des politiciens corrompus achetés par les grands capitalistes.
Même les religieux retrouvent une capacité politique attractive car nous sommes dans l'ère des identités et les jeunes en ont soif.

Alors nos politiciens destructeurs ont trouvé "le" programme politique qui rassemble tous les facteurs: celui de la destruction d'Israël. Dans ce contexte, il est présenté comme LE programme le plus moral, le plus admis par la communauté internationale; trompons le monde, en manipulant les règles démocratiques et on réussira puisqu'il y a dans le fond juif du pays, cette tendance à coopérer à l'auto-destruction.

On parvient même à faire admettre que l'armée de défense de la nation contre les ennemis extérieurs assurera la réalisation. Nous avons analysé la supercherie. Ca marche. Et les intellectuels -chargés de la rectitude de la pensée démissionnent comme on la vu en Europe en d'autres occasions.

- Objection! Mais, les jeunes encore naïfs et idéalistes vont se poser des problèmes de conscience et refuser les ordres!
- Aucun problème puisqu'on a en mains la police, la justice, les prisons pour les ramener dans le rang.

- Oui, mais, objection plus sérieuse: quand on va les envoyer détruire leurs frères, ils vont craquer, se réveiller et ressentir la vérité morale et relationnelle de l'intérieur!
- Aucun problème: on peut tricher en tout. Prenez les psychologues simplistes des sciences du comportement, autrement dit les spécialistes du conditionnement comme l'ont fait les dictatures communistes des différents pays de l'empire soviétique et je vous assure qu'en quelques séances de simulation, je vous les rends in-ca-pa-bles d'être assez émus pour craquer et pour retrouver la vraie morale inter-humaine.

- Impossible.
- C'est que nous n'avez pas compris: il faut qu'ils acceptent ce mensonge que, au dessus de toutes les morales, suivez bien le raisonnement: il y a d'abord la morale de la vie, donc de la sécurité, donc de l'armée, donc de l'obéissance, donc d'accomplir les ordres comme dépassant toute morale des sentiments et de la pensée.

-Comment allez-vous faire pour leur faire entrer cela dans la tête?
- Très simple, la simulation qui conditionne: on joue les situations où ils pourraient craquer, on les met face au risque et on batît la réponse imperturbable. Et pour bien l'imposer, on va leur montrer que les autorités passent elles aussi dans la machine à conditionner et que tous y passent, donc eux aussi. Nous utilisons la force du nombre et de l'autorité qui remplace la force de l'individualité.
On ajoutera des trucs, on leur mettra les petits drapeaux symbolisant l'Etat qu'ils porteront sur leur identité, on rabachera qu'ils sont les fils de la nation, les enfants des mères, on leur mettra des lunettes noires pour ne pas se sentir vulnérables, on leur apprendra à ne pas regarder la mère qui interpelle ni la jeune fille qui les charme, on leur apprendra à dire des formules fausses qu'ils ne sentiront plus: "nous sommes vos frères, nous sommes là pour vous aider" alors qu'ils vont détruire. Et on les associera avec la morale de l'ordre absolu à exécuter: "je viens et vous aider et vous expulser" et ils seront capables de dire les deux sans être perturbés en rien du tout. Cela est sûr, efficacité prouvée. Et, pour rester dans la ligne, ils doivent toujours être identiques les uns aux autres dans leurs uniformes, et en groupes. Ce sont les principes de bases de toutes les sectes.
- OK, on verra.

10. J'arrive à la conclusion. La plus grande catastrophe morale que nous vivons en ces jours-ci est plus grande que celle de la destruction des maisons, des familles, des emplois, tout cela qui est ignoble, c'est la perversion de toute cette jeunesse par ces conditionnements et là je parle en spécialiste de la psychologie, universitaire, professeur.

Rassurons-nous, la vérité gagne toujours, le conditionnement à la perversion n'aura qu'un temps bref. Et la culpabilité qui restera dans la jeunesse ainsi violée aura des dimensions colossales, mais de cela les politiciens qui sont joueurs se moquent comme ils se moquent actuellement des pauvres ou des malades ou des expulsés persécutés. Ils profitent seulement pour eux et à court terme.
En somme, la conclusion est que nous avons assisté à des viols, celui de la nation que l'on détruit, celui des habitants des implantations que l'on détruit, celui des exécutants que l'on détruit dans leur humanité.

Le système a été tellement bien ficelé psychologiquement que le Président de l'Etat lui-même Moché Katsav -que je respecte beaucoup- a déclaré ce 17 août 2005: "je ne vois pas dans les ordres reçus par les soldats quelque chose de violent". Je ne l'accuse pas, car nous sommes devant un ensemble de processus non conscients mais répétitifs dans le peuple juif. Et devant des processus psychologiques très dangereux car ils mettent en cause l'existence même du peuple.

11. Les ennemis des Juifs ne faisaient pas autrement dans la stratégie et la tactique. Les chrétiens qui expulsaient les Juifs, ne voyaient pas non plus en cela quelque chose de violent, bien mieux ils voulaient sauver les âmes des Juifs, ils réalisaient le bon plan du bon D.ieu comme aujourd'hui les artisans d'Oslo ont appelé "victimes de la paix" les centaines et centaines de Juifs assassinés par leur plan. Et ceux qui sont allés plus loin en exterminant les Juifs et les brûlant soit par l'Inquisition ou par les crématoires n'ont fait seulement "qu'aller plus loin" dans ces processus de tactique, mais ce sont les mêmes processus mentaux. Voilà pourquoi on a le droit de parler aussi de la Choa car elle n'est pas différente dans les processus qui mènent à l'action; elle a été plus extrême, mais c'est la même trajectoire. Et même les intellectuels et les universitaires et les artistes et les juges et les musiciens ont collaboré à cette époque, car tout le fond humain a ce risque auto-destructeur, même dans la meilleure des civilisation ou dans le meilleur des peuples comme le nôtre, ou comme tout autre.
Et les Juifs, par le rôle qu'ils ont reçu de part le trésor moral qu'ils détiennent et reconnu par tous les palais de justice dans le monde qui mettent les tables de la loi comme leur symbole, sont les plus vulnérables et les plus menacés. Mais, également, ils peuvent être les plus coopérants à leur auto-destruction.

12. Voilà pourquoi il a été tellement désastreux que seuls quelques rares leaders spirituels (en particulier les ex-Grands Rabbins d'Israël Chapira et Eliahou) aient soulevé l'interdit absolu de causer un tel mal à autrui tandis que certains, pour des motifs qu'ils pensaient valables, ont mis au dessus de toute morale, celle de l'obéissance aux ordres reçus, principe qui a permis de commettre les pires forfaits dans l'histoire et que tous les systèmes de droit reconnaissent aujourd'hui comme non valable mais comme limité.

13. Mes préoccupations de psychologue et d'humain sont est aussi celles-ci:

- comment tous ces jeunes soldats vont supporter ces traumatismes, au long de leur vie?
- Et tous ces jeunes et tous ces enfants.
- et tous ces victimes flouées dans tout le système de l'Etat?
On connaît bien aujourd'hui les troubles psychologiques de ceux qui ont fait terriblement souffrir autrui et qui n'ont pas eu le courage moral de dire non à l'injustice et l'immoralité. Et ces troubles gacheront lourdement leurs vies, leurs relations et passeront longtemps aux générations suivantes.
C'est donc une horreur humaine et psychologique, un désastre. Voyons la situation en face. Ne réagissons pas aux allusions à la Choa comme un manque de respect, car c'est à juste titre que, du fond de la douleur et de l'atteinte profonde, s'élèvent ces cris.
.

14. Terminons en dressant le bilan en négatif et en positif. Ce n'est qu'un essai, faites le vôtre.


Bilan du négatif:
- la destruction des 25 implantations juives, le rejet d'une partie de la terre d'Israël (Gouch Katif) par le gouvernement d'Israël


- le plus grand viol collectif de toute l'histoire, qui est un viol incestueux familial:
a) Viol de la démocratie par les procédures de la pègre qui ont réussi temporairement (la corruption politique organisée qui a falsifié l'élection du candidat du Likoud au poste de Premier ministre, qui a éliminé les ministres opposés à la politique et fait entrer d'autres par l'attribution de sièges pour obtenir la majorité automatique, l'assurance de l'immunité dans la fermeture du dossier, le report indéfini du jugement du principal organisateur de ces falsifications de la démocratie).

b) Viol de la terre d'Israël et de sa Torah (cf analyse faite par l'ex Grand Rabbin d'Israël Avraham Chapira).


c) Viol de l'image personnelle de Juifs. Les présenter comme des extrêmistes dangereux, violents, messianiques fous, adorant la terre et non respectant les humains, lançant de l'acide (mensonge), rassemblant et utilisant des armes (mensonge), prêts à attaquer l'armée et les jeunes (mensonge), alors qu'ils étaient ceux qui plantaient sur le sable, refusaient la violence, recevaient la protection du ciel sous plus de 5000 mortiers et missiles reçus sans être aucunement défendus par l'Etat ni par l'armée qui, au contraire fut envoyée contre eux comme s'il étaient l'ennemi alors qu'on parle avec le terroriste et lui donne la liberté d'action et une part du pays, manifestaient leur amour de leurs frères agresseurs et violeurs sur ordres.

d) Viol envers les jeunes soldats: leur indiquer un faux ennemi familial interne contraire à leur mission de défense contre des ennemis externes. Leur faire réaliser ce viol contraire à leur sensibilité et à leur morale. Egalement le conditionnement immoral réalisé par les psychologues pour les amener à accepter tout ordre même immoral ou illégal, même quand ils ressentent une émotion. Cela a dépassé l'horreur des régimes les plus dictatoriaux soviétiques.

e) Viol de la conscience personnelle. Ce sont les déclarations de quelques rabbins, contraires même à toutes les déclarations et accords juridiques internationaux sur les droits de l'homme en temps de guerre car le droit impose aujourd'hui à tout soldat de ne pas accomplir des actes contraires à la morale ou à l'humanité même s'il en reçoit l'ordre le plus précis au nom de l'armée, et de plus il aura à en rendre ensuite compte devant les tribunaux personnellement sans pouvoir invoquer que c'était un ordre. Or, quelques rabbins, contrairement aux décisions des deux plus grandes autorités le Rav Chapira et le Rav Eliahou, ont abandonné ces principes moraux et déclaré que tout cela doit tomber quand l'armée ordonne. Sous le prétexte, non reconnu par le droit international et la morale, que cela affaiblirait l'armée. Or jamais la morale ne peut affaiblir, au contraire; ce sont les délinquants qui le pensent.

f) Viol de la part des protecteurs. La justice et les hauts personnages moraux de l'Etat ont couvert un système reconnu publiquement de corruption et de pègre, l'ont laissé fonctionner et diriger l'Etat et prendre ces décisions par des procédures anti-démocratiques obtenues par la corruption. Et ce sont les institutions de sauvegarde de la démocratie qui, elles, ont laissé faire en toute conscience. Ce qui en dit long sur l'ensemble du système, qui est vraiment un "système". Ce n'est certainement pas cela le "peuple" juif de la morale et de la Torah.

g) Viol par le procédé de la haine de la personne du frère. le scandale (mais celui là ne fut pas rare dans l'histoire) où une partie des leaders dans le peuple haïssent leur propre identité, luttent pour la supprimer de toutes les dimensions de l'Etat juif avec une haine déclarée ouvertement contre ceux qui vivent dans la Torah. On aurait pu imaginer simplement qu'après la Choa, on ne verrait jamais dans le peuple juif cette haine envers les frères. Elle existe belle et bien, si on peut dire, puisqu'ils l'a portent avec fierté. Et j'entends même des personnes allant dans les synagogues avoir cette attitude, et nous avons entendus quelques leaders communautaires dans quelques pays européens féliciter Sharon pour tout cela. Comme disent les humoristes: stupéfiant, non?

h) Viol le plus direct et le plus cruel: avoir été capables de détruire la vie personnelle et les biens, et le travail de personnes (adultes, femmes, enfants, bébés) avec l'attitude psychologique exacte des violeurs d'enfants et des réalisateurs d'inceste
(car c'est exactement un viol incestueux collectif qui s'est réalisé): "nous vous aimons alors nous vous violons, et ensuite nous devons vivre bien ensemble. Vous êtes blessés, traumatisés mais ce n'est pas notre problème, nous compatissons et cette fausse démonstration nous permet de vous interdire de porter plainte. Et, comme dans le cas des incestes: complicité des personnes morales de l'entourage pour couvrir cela par le silence (cette fois ce sont ceux dont on aurait pu attendre le plus la dénonciation: les organisations de droits de l'homme, les partis de gauche se référant dans leur programme aux valeurs de la démocratie, les fonctionnaires chargés de la justice et de la défense de la démocratie dans l'Etat, la presse)".

Bilan du positif
CE QUE NOUS POUVONS ESPERER:

1. Que commence une analyse de cet immense viol incestueux familial et collectif. Pour le stopper.

2. Qu'il y ait une volonté de véritable réparation envers les victimes violées. Dans leurs biens et dans leurs personnes, dans leur image. Que l'image qu'on a essayé de donner de ces victimes soit réparée, et que leur image véritable glorifiée car ils ont été moraux, non violents, sensibles, patients, cherchant avant tout à ne pas porter atteinte à l'état, aux jeunes soldats, à l'armée.

3. Qu'il y ait une véritable solidarité financière concrète, comme solidarité fraternelle réparatrice.

4. Que la souffrance portée par nos frères réfugiés soit l'occasion pour chacun de faire une téchouva (repentance) totale, et pour l'Etat d'Israël également, et pour les communautés de la diaspora également qui souvent se sont protégées derrière le paravant de démission trop facile: nous n'avons rien à dire car nous sommes à l'extérieur. C'est la phrase même qu'utilisaient les non-Juifs quand certains persécutaient les Juifs, et on le leur a reproché ensuite. A fortiori, les Juifs du monde entier ne peuvent pas se contenter d'être émus et de se taire: c'est leur peuple. Certains disent pour se disculper: mais nous ne faisons pas l'armée (sachez qu'une proportion importante des jeunes Israéliens ne font pas l'armée même parmi les non-religieux), nous ne payons pas d'impôts (donc vous avez tort davantage si vous n'aidez pas de façon importante et volontaire vos frères d'Israël). Je n'oublierai jamais un bon ami français à qui je demandais de l'aide pour une famille d'Israël en détresse et qui m'a répondu: "je donne ici déjà et je ne peux pas en ce moment car je suis en train de refaire complètement ma piscine". Sans commentaire, pendant que votre famille crèvent, mais ils sont loins.

5. Que soit abolie définitivement la haine anti-juive, anti-judaïsme, anti-rabbins, anti-éducation juive, anti-femmes juives, anti-familles juives, anti-rites juifs, etc. Non seulement par les particuliers, mais aussi par les journalistes et par les corps d'Etat. Que soient interdits comme racistes les partis qui ont cela à leur programme.

6. Qu'il y ait enfin ce qui a manqué jusqu'à maintenant dans le peuple en Israël et en diaspora, et cela par la faute des cadres (éducatifs, politiques, religieux, économiques) un véritable amour EGALITAIRE envers TOUTES les couches de la population de toutes origines. On en a vu quelques signes mais insuffisants dans le pays. En tous cas, ces victimes nous ont donné l'exemple en voyant même dans leurs destructeurs ce peuple à qui ils disaient qu'ils l'aimaient même s'ils devaient résister à leurs attaques et ne pas y coopérer.

7. Que par ces analyses courageuses de tous, les manipulateurs et la pègre ne parviendront pas à rouler le peuple dans la farine une fois de plus.


15. Donc, que tout cela soit notre secousse et notre décision de changer notre vie. Ils paient très cher pour cela, partageons c'est un mot très simple. Il correspond au verset: "tu aimeras ton frère COMME TOI".
On ne peut pas dire "merci" à quelqu'un qui souffre. Mais alors je dis "merci quand même, mais votre récompense sera que nous vous aiderons et que vous verrez l'amélioration d'Israël par notre amélioration dans la vie continue d'Israël. Nous nous engageons devant vous à apporter notre part. Nos larmes ne sont pas des larmes de crocodiles cruels.
Vous avez été l'exemple que la Torah se vit dans les actes et dans l'engagement de toute une vie, et qu'elle rayonne de fraternité. Et qu'elle construit Israël. Nous avons saisi le message pour lequel vous payez si cher. Nous ne sommes pas des profiteurs. Nous ne sommes pas ce que les antisémites nous reprochent: des gens qui ne pensent qu'à l'argent.
Ou alors nous avons à nous corriger d'urgence".


Voici quelques photos dont je ne connais pas l'origine, elles m'ont été envoyées, et je serai heureux de mettre les noms des auteurs.
Celles qui sont accompagnées de texte sont reliées à leur origine dans la page d'information.

Je termine par cette photo que j'ai prise en ces moments pour manifester l'espoir d'unité et de fraternité, de beauté retrouvée: