Modia
Page d'accueil

Le Lév Gompers
Comment étudier
le Talmud

Moteur de recherche sur le site
 

La Torah
L'étude
des 54 sections
Les poèmes
L'auteur
Ses publications
Livres et articles
Prière

Chabbate

S'inscrire
pour recevoir régulièrement les nouveautés du site
Nous écrire

© Les textes de Modia sont mis gratuitement à votre disposition par l'auteur, selon la mistva obligatoire pour le Juif qui est d'etudier et d'enseigner simultanement.  Vous pouvez donc imprimer et dupliquer ces textes pour l'etude personnelle et de groupe, ou pour l'enseignement. Bien entendu, selon la Torah, en ne supprimant pas le nom de l'auteur et  l'adresse du site. Les sites ne peuvent  faire qu'un lien vers ces textes sans les capter.
Voyez les règles du Copyright . 
Ne pas oublier que, sur votre version imprimee ou polycopiee, vous perdez tous les liens qui renvoient aux autres textes de Modia. Or, ils sont indispensables dans l'etude.
Dufour


Page d'information visuelle et de réflexion

sur la tombe de Yossef ha tsaddiq

Par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
http://www.modia.org


Les faits récents du pogrom palestinien contre la tombe.
Mars 2004
Nouveau saccage par les Arabes:
L'horreur dont parlent peu les journaux et l'horreur du fait que les journaux en parlent peu: la tombe de Yossef a été une nouvelle fois saccagée cette semaine par les Arabes et le dôme détruit. Ce lieu est le symbole de notre lacheté à ne pas le protéger, et pour les Arabes le symbole de notre défaite continue, et de notre immoralité à ne pas défendre nos lieux saints. Ils ont raison sur ce point. Mais, de plus, c'est une faute morale immense sur laquelle nous avons à méditer pour nous changer.
Voir aussi notre page sur les attaques contre la tombe de notre matriarche Rahel.
et les photos sur le saccage des lieux saints de la ville de Jérusalem
par les Arabes


Février 2003

Le 23 février 2003, le terrible saccage est reconnu officiellement par le Premier ministre Sharon et par le Chef d'Etat-major Choul Mofaz. Oui, mais alors quoi ? C'est tout ?...


Retour en arrière, avant Oslo:un lieu saint

Septembre 1993. Accords d'Oslo puis entrée des terroristes et livraison d'armes à leur police par Israël. Arafat promet en contre-partie la fin de la violence palestinienne.

4 septembre 1999, accords de Sharm el Cheik (texte ici) qui décident de l'application des accords d'Oslo. Septembre 2000 seconde Intifada.

L'attaque par les Palestiniens sans résistance de Tsahal!

7 octobre 2000

La prise par l'OLP:


suivie de la destruction:

et ce qu'il en restait:

de ce qui était:

Voir ici l'ensemble des images (lien).Et ici (lien).
Puis l'islamisation et l'arabisation après ce qu'ils appellent la libération de "l'occupation", scénario promis par eux à tout Israël:

Le compte-rendu fait le 10 octobre sur le site de Tsahal (lien ici):
The Tomb of the Patriarch Joseph is a recognized Jewish holy site, which also houses a yeshiva (a Jewish religious seminar). During the last few days massive shooting and attacks by Palestinians took place against the border policemen (Israel) securing this site.

The Tomb of the Patriarch Joseph is a recognized Jewish holy site, which also houses a yeshiva (a Jewish religious seminar). During the last few days massive shooting and attacks by Palestinians took place against the border policemen securing this site. During these incidents a border policemen was wounded. The agreement between the IDF and the Palestinian security forces specified that it was the Palestinians' responsibility to evacuate the wounded policeman. The Palestinian forces could not evacuate the wounded policeman because of the heavy rioting at the site. As a result of the delay, the wounded Israeli policeman, Yusuf Madhat, died.

The shooting by Palestinians at Joseph's Tomb and the hindering of the evacuation of the wounded policeman are a violation of all international agreements and ad hoc understandings.

Since the signing of the Israeli-Palestinian interim agreements in Washington, in September 1995, the PA has been responsible for the security of the Jewish holy sites in Area A. The agreements also stated that joint patrols in the area would allow free access and safe use of the site, and Israel would also had the right to place guards inside the Tomb compound. The events are in clear violation of the PA's commitment in the Interim Agreement to protect the Tomb. The site was attacked with live fire, stones, and firebombs. Despite this, those present in the compound succeeded in withstanding the attacks, and stopped several attempts by armed Palestinians to break in.

Acting on the recommendation of the Chief of Staff and the Chief of the General Security Service, the Prime Minister (who is also the Minister of Defense), decided, on October 6, to temporarily evacuate Joseph's Tomb, leaving it under the protection and full responsibility of the PA. The decision to evacuate the Tomb was based on the desire of both sides to avoid bloodshed and lower the level of violence in the area.

The PA pledged to return the Tomb to its original state after the evacuation, and after the violence had settled down. They also pledged to look after the site and prevent any vandalism. This pledge was brazenly violated about two hours after the evacuation, when a Palestinian mob entered the Tomb compound and began to systematically destroy everything in sight, including all remnants of the yeshiva, the furniture, and books that were left behind. The Palestinian police failed to prevent this any of these violent activities, despite their pledge to guard the Tomb. The damage to this holy site resulted in the further escalation of the situation, which was already tense anyway.

These events are evidence of:
1. A flagrant violation of signed agreements;
2. A breach of confidence, following the pledge to protect the holy site, and to care for it after its evacuation.
3. The desecration of holy places, undermining the Palestinians' claim that they are the guardians of the holy places in Jerusalem and the Temple Mount (al-Haram al-Sharif).

The events at Joseph's Tomb clearly show that the Palestinians cannot be trusted to control events under their jurisdiction, despite signed and binding agreements to that effect. It is another example of their consistent violation of agreements, which can also be seen in the attack on the police station on Temple Mount.

Mais, soyons honnêtes, ce sont les Israéliens qui ont remis tout l'environnement de ce lieu et les autres aux terroristes qui ont promis de le protéger à condition qu'on ne laisse que quelques gardes israéliens armés, eux les Israéliens qui leur ont donné les armes par les accords d'Oslo, eux qui n'ont pas protégé le lieu et qui l'ont finalement abandonné avec objets de prières et de culte en laissant périr un soldat blessé sans intervenir pour le sauver. Eux, je veux dire nous les Israéliens, et nous les Juifs de cette unique génération seule capable de faire cela dans toute l'histoire.

(Rappel des faits. dans le bulletin 418 de Modia. 28 novembre 2001: "Nouveau scandale a la Knesset. Lors d'une conference de presse organisée par le député Job Qara du Likoud, il revele que le soldat druze de Tsahal qui est mort, pour la premiere fois un soldat est abandonné, en perdant son sang pendant des heures sans qu'on vienne le délivrer apres l'invasion de la synagogue de Yossef, l'a été dans des circonstance honteuses : deux soldats ont porté témoignage que le Chef des services secrets palestiniens négociait directement avec Barak pour libérer le soldat contre la somme de 50000 chékels ; la négociation a duré 6 heures pendant lesquelles est mort le soldat et Radjoub a reçu 25000 cheqels pour donner le cadavre. Qara demande une commission d'enquete nationale".) Il y a vraiment des dimensions qui manquent chez certains de nos dirigeants.

(Rappel. Bulletin 482 de Modia. 14 avril 2002: La tombe de Yossef ha tsaddiq liberee par Tsahal qui arrete des Juifs venus y prier alors que c'est encore une zone militaire dangereuse).

Les archéologues disent que c'est l'une des tombes les plus localisées avec certitude et, aussi bien les plus anciens historiens, les premiers géographes arabes attestent du fait, aussi bien que les plus anciens pélerinages connus et jusqu'à nos jours, ainsi que les récits des Samaritains qui n'ont pas quitté cette région. Une Yeshiva s'y était installée et y étudiait en permanence, malgré les restrictions que le gouvernement israélien tentait de lui imposer. Des milliers de pélerins continuaient à y venir chaque année. C'est que ce lieu était désigné avec précision depuis le livre de Yéhoshua 24,32 : "Quant aux ossements de Yossef, que les enfants d'Israël avaient emportés d'Egypte, on les inhuma à Chékhem, dans la partie de terrain que Yaâqov avait acquise, pour cent kécita, des fils de 'Hamor, père de Chékhem, et qui devint la propriété des enfants de Yossef".

Ce texte, connu de tous, indique donc la propriété non seulement spirituelle mais aussi matérielle des Juifs sur cette terre. De même que Jérusalem et 'Hévrone, acquis aussi concrètement par acte. C'est donc un symbole très délibéré que d'expulser les Juifs de ces lieux. Les chrétiens tuaient les Juifs pour tenter de les faire disparaître de la propriété spirituelle de la Torah. Les Palestiniens sont l'arme déléguée par les Arabes et les Occidentaux pour supprimer les Juifs de la propriété matérielle de la terre dont la Torah est la preuve qu'ils la possèdent. C'est le même combat séculaire. Ce qui est étrange, c'est que ces peuples se réclament du D.ieu qu'ils révèrent et ils n'hésitent pas cependant à accomplir ces crimes. Incompréhensibles. Certains disent parfois que les descendants d'Ismaël, les Arabes, ont eu mission de garder ces lieux jusqu'au retour des Juifs, mais la réalité ne semble pas tourner selon ce beau scénario.

Le 26 septembre 2002, Tsahal autorise quelques personnes à passer quelques heures pour prier et pour Hochana Rabba. Puis, les fidèles de Ribbi Na'hman de Braslav ont décidé -malgré les interdictions de l'armée- de continuer à aller veiller et prier sur la tombe de Yossef. Pour ne pas y renoncer et par révérence. Ce sont eux qui ont averti des nouvelles destructions en présentant des images consternantes.



Pour comprendre

Qui est Joseph? C'est l'un des 10 fils de Jacob, Yaâqov. Ce sont les ancêtres des 12 tribus d'Israël. Voici la documentation historique.

1. Les grandes dates de la vie de Yaâqov
père de Yossef et des 12 tribus
du peuple d'Israël

Il est important d'essayer de mémoriser ce tableau pour bien situer les dynamiques qui apparaissent dans la Torah.

Lectures- sources de ce tableau
Béréchite
Séder Ôlam Rabba et Biour ha Gra du Gaone de Vilna
Rachi sur Béréchite 28, 9 et 35, 29.
Avraham Ibn Ezra sur Béréchite 30, 21 et 23

Précaution
On ne peut pas faire coincider exactement les tentatives de ces commentateurs  d'établir une chronologie exacte. Pourquoi ? Rachi l'explique en Béréchite 35, 29 : éine mouqdam ou méhou'har ba Torah (il n'y a pas de ligne d'avant-après dans la Torah). Ce n'est pas un livre d'histoire mais un livre qui donne les clefs de l'existence.
Cependant, Rachi comme les autres commentateurs ont essayé de recueillir toutes les données chronologiques qui apparaissent.
Notre reconstitution ou compilation peut comporter des erreurs ou imprécisions, c'est au lecteur de les examinier, vérifier et corriger.
 

Fait
 Epoque
Années de vie
Source
Naissance de Yaâqov
an 2108
Yits'haq avait 60 ans et Rivqa 34 ans
Béréchite 25, 26
Décès d'Avraham
an 2123
Yits'haq avait 75 ans
Yaâqov avait 15 ans
Décès de Chém
an 2158
Yaâqov a 50 ans
 
Yaâqov étudie dans la yeshiva de Êver
ans 2171-2185
Yaâqov a de 63 à 77 ans
Rachi sur Béréchite 25, 27
20 ans à Padam-Aram ('Harane)
ans 2185-2205
Yaâqov a de 77 à 97 ans
 Béréchite 29, 1
Yaâqov rencontre Ra'hel
an 2185
 
Béréchite 29, 18
Naissance des 12 fils
ans 2192- 2199
Yaâqov a de 84 à 91 ans
Béréchite 29, 21-30, 25
et commentaire de Ibn Ezrâ
sur Béréchite 30, 21-23
Naissance de Yossef
an 2199
Yaâqov a 91 ans
Béréchite 30, 25-26
Révolte de Yaâqov envers Lavane
an 2205
Yaâqov a 97 ans
Béréchite 31, 38-41
Décès de Rivqa et de Ra'hel
an 2207
Yaâqov a 99 ans
Yossef est vendu par ses frères et passe 12 ans en prison
an 2216
Yaâqov a 108 ans et Yossef 17 ( année du décès de Léa à 45 ans)
Béréchite 37
Décès de Yits'haq
an 2228
Yaâqov a 120 ans
Yaâqov vient en Egypte avec 70 personnes quand Yossef a 39 ans
ans 2238-2255
Yaâqov a de 130 à 147 ans
Béréchite 46- 47, 28
Décès de Yaâqov à 147 ans quand Yossef a 56 ans
an 2255
C'est la 17 année des 210 ans de séjour des hébreux en Egypte 
 C'est aussi l'année de la naissance de Amram, son petit-fils, qui sera le père de Myriam, Moché et Aharaone
Béréchite 47, 9-28
et Chémote 6, 16



2. La vie de Yossef le tsaddiq, le juste parmi les 12 tribus.
En hébreu
: une tribu, chévéte. Des tribus : chévatim.

Lectures dans le Middrache Béréchite Rabba sur :
- sens de leurs 12 noms  (71, 3-4 et 72, 5)
- leur unité (68, 11) sur Béréchite 28, 11  et (97) sur Béréchite 49, 28.

Lectures dans le Middrache Chémote Rabba sur :
- leurs noms (1, 5-6),
- leur pierre précieuse respective sur la poitrine du Cohen Gadol (38, 8) sur Chémote 29, 1.

Lectures dans le Middrache Bamidbar Rabba sur :
- sur les 10 et 2 tribus (9, 7),
- leurs noms (14, 10-11),
- leurs bénédictions, qualités morales et leur généalogie (13, 8-9).

Lectures dans le Middrache Chir haChirim Rabba sur :
- sur leurs bénédictions par Yaâqov et leur généalogie (4, 7, 1).

Leur chronologie:

Nom
Jour de naissance et du décès
Années de vie
Durée de la vie
Réouvén
14 Kislév
2192-2316
124
Chimeône
28 Tévét
2193-2313
120
Lévi
16 Nissane
2194-2331
137
Yéhouda
15 Sivane
2195-2314
119
Issakhar
10 Av
2196-2318
122
Zévoulone
4 Tichri
2197-2321
124
Dane
9 Eloul
2194-2321
127
Naftali
5 Tichri
2195-2327
132
Gad
10 'Héchvane
2196-2321
125
Achér
20 Chévate
2197-2320
123
Yosséf
1 ou 27 Tamouz
2199-2309
110
Binyamine
11 'Héhvane
2207-2318
111

Ici, les pages de Modia sur le sens de Joseph dans la Torah:
- dans la paracha Bé'houqotaï
- Yossef vendu par ses frères.
- Yossef en Egypte.
- Sa rencontre avec son père Yaâqov.
- Sa hiloula le 2 Tamouz.
- Le lien du 7 Adar, mort de Moché avec Yossef.
-Yossef et Yéhoshua.
- Yossef et la brite mila.
Les téâmim lors de la bénédiction des fils
Yossef et la dynamique de Pessa'h.
Yossef et le doublement des lettres qui sauvent.
- Yossef, le juste vivant dans la Torah et dans la cité.

Et pourquoi inscrit-on sur les toupies de 'Hanouca les initiales de Nes Gadol Haya Cham, un grand miracle eut lieu là ? Réponse: Parce que cela compose le mot Gochna (Béréchite 46, 28) qui indique l'arrivée d'un événement heureux quand Yaâqov a envoyé son fils Yéhouda préparer son entrée à Gochén pour rencontrer son fils Yossef. Et ce mot Gochna a la guématria de Machia'h: 358.

Pour ceux qui veulent connaître la signification de Joseph et de son lieu dans la cabale juive, voyez ce lien-ci.

Pourquoi fait-on un pélerinage sur les tombes des tsaddiqim? lien ici.



 

Liens importants:
Nouveau saccage au tombeau de Joseph (2003)

http://www.a7fr.com/news.php?id=17627


Rappel des pages de Modia sur ce sujet en 2003:
La premier saccage, il y a un an et demi :
http://www.modia.org/infos/israel/corriger2.html#Lieberman
http://www.modia.org/infos/israel/corriger2.html#15
et la photo du premier saccage :
http://www.modia.org/infos/israel/visuelguer.html

Le lynchage de Ramallah:
http://www.modia.org/infos/israel/ramallah.html
 
L’incendie de la synagogue du 6e siècle de Jéricho
http://www.modia.org/meguila/jerico.html

La destruction de la tombe de Ribbi Yéhouda ben Baba :
http://www.modia.org/infos/israel/benbaba.html

Un poème de tristesse devant ces abandons scandaleux :
http://www.modia.org/poeme/aurores/quelprix.html

Photos des tombes de nos Patriarches :
http://www.modia.org/tora/berechite/haye-sara.html

Autres sites :
Protestation d’Israël déjà en 1998 contre les violations palestiniennes sur la tombe :
http://www.io.com/~jewishwb/iris/archives/86.html

La responsabilité scandaleuse du gouvernement qui remet la tombe de Joseph aux terroristes (site officiel du gouvernement Barak, 2000) :
http://www.israel.org/mfa/go.asp?MFAH0i0r0

Les Palestiniens ont islamisé la tombe (site arabe). La coupole repeinte aux couleurs de l’Islam.  Israel a laissé faire :
http://www.arabia.com/news/article/english/0,11827,30892,00.html
avant de saccager à nouveau les lieux.

La présentation de la tombe dans le contexte politique et du respect de tous les lieux saints par Israël :
http://www.us-israel.org/jsource/Judaism/joetomb.html

Lynchages par les Palestiniens :
http://www.gamla.org.il/english/feature/lynch2a.htm
Belle gravure ancienne de la tombe de Joseph :
http://www.petrafineart.net/catalog/volume1/038.html
Le récit de la destruction de la tombe relaté par Tsahal :
http://www.idf.il/english/news/joseph_tomb_8oct00.stm
Un site islamique condamne au nom du Coran  la destruction :
http://www.understanding-islam.com/related/text.asp?type=question&qid=12

Notre même lacheté: les saccages systématiques sur le Mont du Temple
Notre même lacheté: les pogromes à la tombe de Ra'hel.


 
Retour
à la page de l'histoire juive