Regarder
sur Modia 
Photos par thème - galeries & diaporamas
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Recherchez
sur Modia 
 
  Cliquez ci-dessous
  Modia en français   
Un site pour étudier et vivre le judaïsme, le Talmud et la Torah
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
  Modia in english
 A web site on how to study and live Judaism, Torah and Talmud
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dons: cliquez ici - S'abonner à la newsletter: cliquez ici
 
Règles du Copyright - Traduction et commentaires par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour basés sur les livres de nos Sages
 

Les données essentielles sur la guerre Hamas-Israël (décembre 2008)
Et "Pour un dialogue fondateur de la paix avec l'Islam et l'Iran"




NOUS CONSTRUISONS ENSEMBLE PAR LA TORAH!


Données Israël

Origine du problème:

1. Israël, se définit comme un Etat juif et démocratique ayant des composantes diverses dans la composition de la population, en particulier une très petite minorité arabe qui a les mêmes droits mais qui, en fait, ne bénéficie pas toujours des mêmes avantages économiques dans les régions où elle est majoritaire. Il faut aussi remarquer que cette inégalité se retrouve également dans les zones non constituées de la composition askénaze, par exemple déficience du Sud du pays sur le plan économique, et des investissements éducatifs car il est composé à majorité de populations sépharades. Ce problème, plaie de discrimination, s'est créé lors de la constitution de l'Etat et a subsisté depuis les gouvernements composés longtemps exclusivement des askénazes de gauche en Israël.
2. La population arabe ne fait pas de service militaire car sa fidélité à l'Etat n'est pas assurée.
3. La région de Gaza est composée presque exclusivement d'Arabes originaires d'Egypte et ils sont nombreux et les Egytiens et les Etats arabes n'ont pas voulu intégrer cette population ni lui fournir des conditions de vie humaines afin que cela soit soit une bombe explosive sur le bord d'Israël et que le monde entier en rende responsable uniquement les Israéliens dans le consensus mondial mensonger et antisémite, calcul qui se révèle exact
4e. Un équilibre explosif subsistait, spécialement contrôlé par le fait qu'Israël assurait le contrôle de la région Sud de la Bande de Gaza, dite Couloir Philadelphie, et par des localités d'implantations juives souvent habitées par des Juifs ayant une idéologie de pionniers et voulant que cette région qui fut parfois juive dans l'histoire le reste, conception non partagée par tous au nom de la "terre d'Israël".
5e La situation était ainsi stabilisée et difficile.

6e. On aurait pu s'attendre à ce que les mouvements dits pacifistes de gauche, se présentant eux-mêmes toujours comme étant les élites de l'intelligence (ce qui est bizarre pour des gens intelligents) aient milité pour le maintien de ce statu quo tant que la paix globale ne se précise pas par des accords mûrement préparés. Hélas, l'idéologie dite d'Oslo et propulsée par Chimeone Péres et Yossi Bélin et le petit milieu qui les entourait s'est crue l'opération messianique finale et laïque car elle bénéficiait du soutien idéologique et financier considérable (accru de nombreux prix et réception et caresses flatteuses des Etats européens qui, eux, dans leur antisémitisme perdurant et policé, voyaient dans ce courant et dans ces personnages le Cheval de Troie permettant de détruire Israël. Nul ne pouvait en être dupe, il faut l'affirmer clairement. Ils ont coopéré.

7e. Peu furent capables de résister à cette dégénérescence et corruption politique et Sharon fut celui qui retourna sa veste publiquement et sans pudeur pour aller en ce sens et obtenir la réhabilitation mondiale qui lui manquait pour l'Histoire car il était vu comme un combattant et ayant permis tacitement les massacres de Chabra et Chatila. Il a sacrifié l'équilibre à sa gloire en enlevant (bien qu'il fut un fin connaisseur des conditions délicates de la paix) tout le système de sécurité d'Israël pour obtenir les applaudissements des nations. Il les a obtenues avant sa chute totale personnelle dans le coma.
8e. C'est alors que s'est constituée en Israël toute une clique politique venant de tous les partis et composée de politiciens reniant tous leurs divers engagements idéologiques et leurs mandats reçus des électeurs pour simplement profiter de cette "manne" gratuite et immédiate. Ils ont sauté dans le camion venant de partis complètement opposés et ont pris ainsi le pouvoir.
9e. Les lecteurs de Modia furent témoins que, immédiatement et depuis lors, je n'ai jamais cessé de dénoncer la folie de ces mesures anti-sécuritaires (en plus du scandale du pogrom de Gouch Katif où, pour la première fois de l'histoire, des Juifs furent d'une cruauté sans nom et d'une insensibilité affective et morale envers leurs frères, malgré les enseignements de Grands rabbins et par la collaboration d'autres rabbins abandonnant leurs maîtres qui les avaient formés dans le respect absolu de la terre d'Israël et de l'intangibilité de cette ligne morale).
En fait, ce ne fut pas seulement une erreur politique et sécuritaire mais, bien plus, une décadence terrible sur le plan moral qui découragea particulièrement le corps très large du sionisme dit religieux qui ne s'en est plus relevé depuis car il a perdu la confiance qu'il avait dans les maîtres à cause de la trahison des jeunes leaders en besoin de prise de pouvoir envers les leaders religieux anciens encore en place.

10e. Le résultat logique et sûr, et terrible, dont il ne faut pas rendre responsable la Providence mais les trahisons morales et les ambitions sans scrupules, fut rapidement:
- le situation sécuritaire actuelle où le territoire a été donné littéralement aux terroristes les plus acharnés, et où ils ont même reçu d'Israël financement sur financements malgré la guerre qu'ils organisaient.
- la découverte stupéfaite et répétée par l'iran et par les "ennemis clairement déclarés d'Israël" que le peuple d'Israël est perdu car il n'avait plus aucune capacité d'auto-défense, ce qui était strictement exact apparemment. Et, en conséquence, la constitution d'une immense coalition délibérément affirmée pour la destruction de deux choses, la destruction de l'Etat d'Israël et la destruction des Juifs qui y habitent. Mais aussi, ces trahisons de leaders juifs israéliens ont donné le feu et la consistance à l'idéologie qui était jusque là l'apanage des extrémistes sunnites de Bin Laden et Al Qaeda: une volonté d'expansion totalitaire de l'Islam. L'extrémisme non plus sunnite mais chiite de l'Iran a trouvé là l'aubaine en or que ces dirigeants israéliens leur donnaient pour prendre le leadership régional séculaire dont ils rêvaient et l'axe Iran-HEsbollah au Liban et Hamas était constitué comme nouvelle réalité historique.
En fait, si l'on va au fond des choses qui est le niveau de la réalité profonde, l'Iran non arabe et fier d'une civilisation  millénaire avant  que l'Islam ne surgisse en Arabie saoudite et ne conquière par les armes et le meurtre l'empire iranien, détruise sa religion, convertisse simplement par ce choix ou l'islam la mort, violant la langue et l'écriture persane, l'Iran n'a jamais accepté la gifle que les Arabes leur ont infligé car leur civilisation était certes un empire mais avec la tolérance de Cyrus. Et, dans la confusion entretenue depuis, on camoufle ces problèmes par le simple besoin avant tout de prendre le leadership ; et la stupidité consternante des leaders israéliens (bande des pacifistes d'Oslo,  ambitions de Sharon et des leaders se trahissant pour bâtir Qadima) allait fournir à ces ennemis internes du Proche-Orient l'occasion sur mesure pour avancer en se servant de ce bouc émissaire auto-suicidaire qu'était devenu Israël avec l'apathie de la diaspora acceptant toute corruption des leaders politiques israéliens.
- Alors, les ennemis ont répété et répété qu'Israël se suicidait mais, dans la débilité, je maintiens le mot, de la non-connaissance de l'histoire ni des idéologies, ces purs et simples politiciens israéliens ont emmené Israël vers le désastre.

11e. En fait, les leaders sont aussi l'expression du peuple. Le peuple juif est coupable d'avoir ces politiciens: il n'a pas réagi alors qu'il voyait bien ce qui s'organisait; de même, les responsables des communautés de la diaspora se trouvent par là devant le miroir qui leur renvoie leur image de Juifs préférant la tranquillité de la soumission millénaire aux autorités locales dans un confort apparent temporairement. Et la diaspora a abandonné Israël et la vie des Juifs d'Israël à son terrible sort. Les ennemis d'Israël ont aussi, eux, clairement vu la situation et pensé que le moment est venu de commencer le combat contre cet Occident global qu'ils disent corrompu.

12e. Devant cela, découvrons l'immense hypocrisie de cet Occident. Lui aussi ne veut pas voir les menaces réelles qui se dressent devant lui (montée économique de l'Orient, Inde et Chine et constitution d'un ordre mondial anti Occident qui  veut prendre la revanche de toutes les identités persécutées pendant le colonialisme, ce qui est la vérité).
Et, pour préserver encore ses avantages économiques, croit-il, il choisit de coopérer avec les ennemis d'Israël (pris comme bouc émissaire mais non le véritable ennemi; en effet, que sont ces 6 millions de Juifs israéliens dans la compétition mondiale)!

13e. Alors l'Occident et l'Eglise catholique qui en est le symbole, mentent. Et Sarkozy est aussi, dans ses idées dynamiques mais simples. Ils réagissent au conflit comme s'il y avait une guerre entre deux voisins et demandent que les deux agressions cessent, comme s'il s'agissait d'une  dispute dans la cour de récréation et  s'exhibant en défenseurs tous azimuths des droits de l'homme. Or, il s'agit d'autre chose. Israël, par sa nature depuis sa fondation a un rôle mondial (comme il l'avait en contestant l'empire pharaonique). Il exprime, non pas une simple territorialité,  c'est bien pour cela qu'il a pris longuement le temps de tourner en rond dans le désert. Il est porteur de valeurs humaines fondamentales et est ipso facto détruit comme cela s'est produit plusieurs fois dans l'histoire, dès qu'il n'est plus basé sur la justice et la moralité à l'intérieur du peuple, aussi bien qu'envers les autres peuples. Et les autres peuples connaissent bien l'histoire et dès qu'un Juif commet une infraction, de ce minipeuple, tout le monde en parle. Ce n'est pas un délire, c'est un fait car c'est une attente, c'est une aspiration de l'histoire, c'est un espoir pour tous, au point qu'on lui vole sans cesse cette ligne pour bâtir d'autres religions mais qui, elles, contrairement au judaïsme, n'utilisent cet héritage que pour tenter de dominer le monde, outil idéologique qu'ils pensent plus efficace que les armes ou l'économie seules.

14. La conclusion est claire. Ce scénario s'est joué maintes fois dans l'histoire. Nous ne pouvons pas dire que nous ne savons pas. Nous ne pouvons pas dire qu'un injuste nazisme  a resurgi. C'est nous qui devons réagir.
Nous n'avons pas, dans l'Etat d'ISraël,  respecté les composantes autres que celle qui avait pris le pouvoir; même les minorités comme les survivants askénazes de la Choa furent cruellement persécutées simplement parce que minorités. On ne peut plus le cacher. La guerre  fut aussi grande que pendant les persécutions antijuives contre le judaïsme religieux par les politiciens laïques accaparant les institutions de l'Etat. Certes, ils bâtissaient l'Etat et leurs frères considérés de seconde zone étaient heureux de bâtir avec eux rêve ancestral. Mais la Torah et la Bible ont cent et cent fois décrit le scénario qui éclatera alors: les ennemis viendront. C'était écrit explicitement. Cela se réalise. La fraternité face à l'ensemble fut aussi minoritaire dans les courants religieux: les 'haridim sont restés en ghettos et ne se se sont pas rapprochés de leurs frères, les sionistes religieux n'ont pas non plus ouvert leurs institutions aux non-askénazes, et les pionniers sont restés majoritairement centrés sur la seule terre sans donner la même importance à la fraternité totale. Tout cela nous éclate à la figure.
Et, je le répète souvent, nous n'assumons pas, ni en tant que peuple ni chez les élites intellectuelles ou spirituelles, l'activité qu'ils avaient lors du Temple où le centre spirituel du judaïsme se respectait et s'affirmait mais était ouvert aux nations de la Création (non pas pour le commerce des pélerinages, non pas simplement pour commercer financièrement ou pour leur vendre des armes, comme maintenant) mais par conviction de la part de chaque peuple et nation dans le plan divin de la Création; les Sages du Sanhédrine connaissaient parfaitement en les respectant les civilisations et les langues et cultures.

15e. Nous pouvons réagir, nous devons réagir. Nous sommes contraint de réagir. Vitalement.
Et notre tradition nous a donné tous les éclairages pour cette situation. Ce ne sont pas les alliances qui nous sauveront, absolument pas. Ce qui n'est que calcul d'avantages ne nous réussira pas, minorité que nous sommes. Seul le retour à nos valeurs effectives peut sauver.

16e. LA responsabilité de chacun est considérable. Chez tous les Juifs. Et cela est le signal que ce ne peut plus durer. L'équilibre de notables en Israël et en diaspora, soutenu par des coalitions de religieux ne demandant que les avantages financiers, et ne réagissant pas, tous, face à la situation gravissime du peuple et de ce qu'il n'apporte pas aux autres peuples, cet équilibre est rompu et le dérapage vers le gouffre est ouvert si nous ne changeons pas personnellement, CHACUN, notre style de vie. Cela veut dire: nos buts de vie, nos morales de vie, notre sens de la justice et de la fraternité égalitaire envers tous, notre arrêt des collectivités organisées par le clientélisme de corruption et par la transmission des pouvoirs d'une génération à l'autre, comme dans les mafias. Chacun sait et les recherches ont prouvé que, depuis la fondation de l'Etat dans les différents partis politiques de cette dite démocratie, 18 familles  contrôlent 80% du produit national. C'est tout dire. Nous sommes arrivés au point où tout cela fait craquer vraiment le rêve. La réalité doit être réorganisée totalement sur la base des valeurs juives. Et notre tradition nous le dit, ce n'est pas par la création de nouveaux partis qui, à leur tour, tomberont dans les mêmes travers; c'est par ce que l'on appelle le retour aux valeurs, la téchouva, qui n'est pas à son tour l'entrée dans un autre clan antifraternel, un nouveau clivage.

17e Il est évident que le peuple juif en est capable. Chacun. Ne parlons donc pas de la supercherie d'un "silence de D.ieu". Il n'est pas silencieux mais donne tout sans cesse. Ne jouons pas non plus l'autre comédie d'espérer tout de D.ieu seul. Ce qui nous dispense d'agir en bien. Relisons le premier chapitre du Livre de Yéhoshua (Josué): D.ieu lui dit qu'il est et sera constamment avec lui, mais que lui doit sans cesse être  'hazaq vé émats, fort et courageux.Cela est possible puisqu'il est écrit à la fin de ce même livre de Yéhoshua que tout le peuple a vécu ainsi selon la Torah penant toute la vie de Yéhoshua.

18e. Le bulletin du CRIF communique que les Confidentiels du journal le Figaro rapportent, vendredi 9 janvier 2009, que le ministre israélien de la défense, Ehud Barak, a affirmé qu’Israël « a commis les deux erreurs :
1e. d’avoir favorisé l’essor du Hamas à Gaza et
2e. de s’être retiré du territoire palestinien et du Liban,
3e. ce qui est interprété comme de la faiblesse par nos adversaires, le Hezbollah et le Hamas."
Cela fait trois erreurs. Donc, cette déclaration d'un des auteurs des catastrophes, Barak, confirme le diagnostic.
Le problème est encore que ces personnages, causant eux-mêmes directement les désastres, ont l'outre cuidance de continuer à se proposer comme postulant aux postes de commande. Comme un pilote ayant fait s'écraser plusieurs fois des avions continueraient à être pilote de ligne. Car c'est bien Barak par exemple qui a fait fuir l'armée israélienne du Liban.

Restons en là, 18 est  un chiffre que les Juifs connaissent parfaitement dans la prière chaque jour. La prière juive n'est pas une fuite dans un idéalisme: le mot hébreu "léhitpalél", prier, veut dire s'évaluer, se jauger, et se juger, pour changer.

19e. Aucun Juif ne peut plus aujourd'hui, après cette crise vitale- où non plus un seul pays (comme l'Allemagne) mais toutes les nations- manifestent qu'ils n'acceptent pas cette forme d'Etat d'Israël, aucun Juif ne peut plus aujourd'hui penser seulement à son confort d'avenir et ne pas être co-responsable effectivement sur le terrain avec son peuple.  Sinon la poignée qui tenteront d'y vivre  y sont  et y seront insuffisants et en nombre et en qualité. La question n'est plus l'idéologie "sioniste" d'alors. L'actualité a remis à l'ordre du jour la question vitale globale pour chacun et au milieu des peuples: être vrais et sur la terre d'Israël mais selon les valeurs du peuple d'Israël que tous reconnaissent, admirent, envient, veulent s'accaparer. Bienvenue au club.

Je termine sur la force intérieure de ces peintures de ce grand peintre juif contemporain, de Jérusalem, Roee Suffrin (lien), la nouvelle génération, qui touche également la beauté de surface et la beauté d'intérieur et les défis vitaux. Contact avec le peintre Roee Suffrin:    oeyuffrin@gmail.com
Il y a espoir, les bourgeons fleurissent à nouveau, le temps du chant est arrivé, comme dit le début du Cantique des Cantiques. A chacun de prendre la pleine dimension de tout son souffle. Il est immense:


 

et de marcher avec une puissance interne considérable, celle de notre peuple.

Ce n'est pas du tout, mais pas du tout, la question d'être de tel ou  de  tel parti politique.

Chacun est cet enfant qui surgit sous la génération de tous les anciens puissants. C'est lui qui monte, il emplit déjà la moitié du tableau. Qu'il soit courage, qu'il ose, sois fort et courageux. Il est chacun de nous.

 

Certainement que le peintre a mis plus dans ces tableaux que ma lecture dans l'actualité d'aujourdhui mais il porte ces puissances des combats. Celle de Moïse, consterné, de voir le peuple continuer à aller avec indifférence vers les idoles et la mort.

Nous avons plus que le seul regard sur le monde imposé par les médias.
Car le regard pur et puissant de Myriam sauvant Israël de l'empire pharaonique est en chacun de nous.

Les mâles peuvent être autre chose que des directeurs commerciaux ou des combattants au fond de leur coeur,
nous avons reçu la puissance de transmission des générations, nous en sommes capables à notre tour; ou, plutôt, dans notre petitesse nous devons avoir confiance en notre flamme interne, à notre tour.

Faisons du monde autre chose qu'un univers fabricant l'argent dans le design seulement et en nous tournant le dos les uns aux autres.

Tout humain inconnu est un naissant, un "yéléd". Aidons- le à vivre; de tout peuple qu'il soit, il est l'image de D.ieu, l'Unique.
Qu'il vive, non pas partiellement, mais en toutes ses dimensions.

 

A la fin du Cantique des Cantiques, la femme nous interpelle, nous confirme que nous avons reçu tout l'amour du monde
et nous fait la sommation de répondre en changeant: "Béra'h dodi" (Fuis, mon bien-aimé)
En vérité. En changeant notre vie. Fuis, de ce monde où les autres ne sont pas vus comme des humains mais comme des simples schémas dans les médias, des catégories, inhumainement. Fais mieux, vivant.

A chacun de nous de répondre. Profondément. Relationnellement. Elle attend la réponse.

Alors, nous pourrons dire le dernier verset des psaumes du Roi David, tel que le lit le middrache juif:
"Que tout ce qui respire Te loue, kol ha néchma, kol ha néchima téhallél Ya, Hallélouya".
Ensemble avec tout autre être humain, mais vraiment, personnellement.

Cet état là, c'est Jérusalem.
Et, alors, si nous vivons comme cela, il n'y aura plus d'ennemis. Ils ne seront plus déçus de nous.

Mon expérience me l'a toujours prouvé, dans les rencontres les plus difficiles avec des ennemis. Dans la réalité.

Alors, ces discours délirants...

Regardez cette video très claire sur les objectifs du Hamas et de la coalition qui le soutient et le protège sur le terrain ou dans les instances internationales. Ne l'oubliez jamais:
http://www.memritv.org/video.html

et ceci  (lien)  et ceci (lien)

English:
This is what's really Happening in Israel
Send it to all of your friends to let them know what is
really happening in Israel.

Français:
Ceci est la réalité concernant ce qui se passe en Israël
Envoyez cela à tous vos amis afin qu'ils sachent ce
qui ce passe vraiment en Israël

Español:
Esto es lo que realmente esta ocurriendo en Israel.
Enviaselo a todos tus conocidos para que vean lo que
realmente esta ocurriendo en Israel.

Italiano:
Questo e' quello che sta succedendo veramente in Israele.
Invialo a tutti i tuoi amici per fargli sapere cio' che
sta realmente accadendo in Israele.

Deutsch:
Dieses ist, was wirklich in Israel geschieht.
Schicken Sie es allen Ihre Freunde, um sie zu informieren,
was wirklich in Israel geschieht.

Nederlands:
Dit is wat er werkelijk in Israel gebeurt, verstuur dit
bericht naar al je
vrienden om ze te informeren wat er echt gaande is.


...ces discours délirants qui sont  le mauvais reflet de nos insuffisances s'évanouiront comme des brins de paille emportés par le vent.

Relisons les psaumes, ils nous le disent et redisent (lien ici). Mais tout dépend de nous, seulement, car D.ieu n'a jamais cessé d'aider et ne cessera jamais.

Le dialogue fondateur de la paix avec l'Islam et l'Iran

1. Le dialogue fondateur de la paix avec l'Islam

C'est, d'abord, savoir ce que dit exactement le Coran à propos des Juifs et non pas se baser pour cela sur des rumeurs ni sur les actes de certains musulmans ni sur leurs paroles car, nous le savons bien, en tout groupe il y a des Sages et des fous et des méchants et des pervers.
Commençons par la Sourate  17, l'une des plus importantes et des plus vénérées par les sages de l'Islam, celle du Voyage nocturne, Sourate al Isra.
Le verset 104 dit ceci:

"Wa Qulnâ Min Ba`dihi Libanî 'Isrâîla Askunû Al-'Arda Fa'idha Jâ'a Wa`du Al-Âkhirati Ji'nâ Bikum Lafîfâan".

Voici  une traduction: "Et après lui, Nous dîmes aux Enfants d'Israël: ‹Habitez la terre›. Puis, lorsque viendra la promesse de la (vie) dernière, Nous vous ferons venir en foule".
Autre traduction: "Nous dîmes après lui (Moïse) aux enfants d'Israël: Habitez la terre! Et lorsque la vie ultime (l'autre monde) arrivera à son terme prédestiné, Nous vous ferons venir en groupe hétérogènes".
Et voici maintenant le commentaire de l'édition du Qoran éditée par le Dr Salah Ed-Dine Kechrid (Editions Dar El-Gharb el-Islami, Beyrouth 1984), je le cite textuellement: "le (dernier) mot "lafif" veut dire une masse de gens d'espèces diverses où se cotoient les bons et les mauvais et les races les plus variées. Dans ce verset vraiment prophétique puisqu'il est bien dit: après Moïse, le lieu de fixation des fils d'Israël n'est pas précisé. Il est simplement désigné par "la terre". Cela peut aussi bien signifier toute la terre et c'est la diaspora qui a fait que pas un seul pays au monde n'ait pas eu sa minorité juive. Cela peut aussi désigner l'Etat actuel d'Israël qui annonce en même temps, toujours d'après ce verset, que la fin du monde n'est plus très lointaine. Sans être nous-mêmes prophète, tout porte à croire que cette terre n'a plus bien longtemps à vivre. N'est-il pas remarquable que cet état d'Israël soit peuple de tous les spécimens de la race humaine et que le verset nous parle de groupes hétérogènes. Or, au temps de Moïse, les Juifs formaient une race homogène". Fin de cette citation donnée intégralement sans aucune modification.
Voilà la vraie base du dialogue vrai. Sa source est dans le Coran, concerne notre époque et la situation actuelle intégralement. Il est possible de nous parler, de nous comprendre sur ces bases.

Mais si vous objectez que, peut-être les extrémistes trouvent d'autres versets pour appuyer leur forfaits, voyons ceux qui parlent des Juifs, mais en sachant que, dans tout texte, seule l'interprétation reçue et complète n'a de sens N'importe qui peut faire dire n'importe quoi à toute parole.

Sourate 2, verset 40-42 apporte une vision conditionnelle de Dieu envers les Juifs: "O fils d'Israël! Rappelez-vous Mon bienfait que Je vous ai accordé. Soyez fidèles à vos engagements envers Moi et Je serai fidèle à Mes engagements envers vous, et craignez-Moi!. Croyez à ce que J'ai fait descendre confirmant ce qui est avec vous. Ne soyez pas les premiers à le nier. Ne troquez pas Mes signes contre un vil prix et mettez-vous à l'abri de Ma colère...." Suivent de longues exhortations jusqu'au verset 135. S'y reporter.

La troisième Sourate dite de La Famille de Imrane 2,23 fait allusion aux Juifs  dans une conception où Dieu se serait révélé en plusieurs étapes jusqu'à la forme finale et définitive, le Coran d'où découlerait logiquement l'acceptation des révélations ultérieures (mais le judaïsme avait anticipé envers cet argument et donc ne peut partager ce point de vue car déjà la Torah avait mis en garde contre lui, voyez la paracha Dévarim, lien ici): "Ne vois-tu pas ceux qui ont reçu une partie du Livre comment on les appelle au livre de Dieu afin qu'il soit leur arbitre et puis voilà qu'un groupe d'entre eux tourne le dos dans un refus total". Cette compréhension exacte permettra également un dialogue effectif et respectueux. Et cela continue aux versets 98-99: "Dis: O gens du Livre! Pourquoi niez-vous les signes de Dieu alors que Dieu est témoin de ce que vous faites? Dis: O gens du Livre, pourquoi repoussez-vous ceux qui ont cru loin de la lvoie de Dieu? Vous la voudriez tortueuse alors que vous êtes témoins. Dieu n'est nullement inattentif à ce que vous faites". Et le 101: "Comment pouvez-vous renier alors que les versets de Dieu vous sont récités et que son messager se trouve parmi vous?". Verset 110: "Vous êtes depuis toujours la meilleure nation suscitée aux humains; vous ordonnez les bons usages, vous proscrivez ce qui en est réprouvé et vous croyez en Dieu. Si les gens du Livre avaient cru, c'eût été bien meilleur pour eux. Il en est qui ont cru...
(ici commence un texte important par les qualificatifs négatifs puis par la définition du statut protégé du dhimmi qui sera imposé aux Juifs après la période première où la conversion fut contrainte par les armes)...
...mais la plupart d'entre eux sont des dévergondés. Ils ne vous nuiront jamais que par des nuisances et s'ils vous combattent, ils vous tourneront le dos puis ils n'auront pas la victoire. Le voile de l'humiliation les enveloppe de toutes parts où qu'ils se trouvent sauf (s'ils sont couverts) par une obligation de Dieu ou par un pacte des hommes (ndlr: le statut du dhimmi). Ils ont rapporté une colère de Dieu et ils sont frappés de mesqui nerie. Cela parce qu'ils niaient les signes de Dieu et qu'ils tuaient injustement les prophètes. Ce pour aoir désobéi et pour leurs agressions passées."
Après ce passage qui reprend des remontrances des prophètes mais passe sous silence le rappel par eux et par Dieu de l'amour indestructrible de Dieu pour Son peuple juif arrive un beau passage qui casse la généralisation antijuive qui reprendra dans les versets suivants en les présentant comme des personnages faux au verset 119. Mais voici le beau passage des versets 3,113-115:
Laysû Sawâ'an Min 'Ahli Al-Kââbi 'Ummatun Kâ'imatun Yatlûna Ayâti Allahi Ana'a Al-Layli Wa Hum Yasjudûna:
"Ils ne sont pas tous les mêmes. Parmi les gens du Livre, il est une communauté qui récite les versets de Dieu à longueur de nuit tout en se prosternant.
Yu'uminûna Billâhi Wa Al-Yawmi Al-'Âkhiri Wa Ya'murûna Bil-Ma`rûfi Wa Yanhawna `Ani Al-Munkari Wa Yusâri ûna Fî Al-Khayrâti Wa 'Ûlâ'ika Mina As-Sâlihîna :
Ils croient en Dieu et au jour dernier, ordonnent les bons usages, proscrivent ce qui en est réprouvé et s'empressent de faire les bonnes oeuvres. Ceux-là font partie des vertueux
Wa Mâ Yaf`alû Min Khayrin Falan Yukfarûhu Wa Allâhu `Alîmun Bil-Muttaqîna :
Tout ce qu'ils font comme bien ne leur sera jamais renié et Dieu connait parfaitement les gens pieux".

Mais, contradictoirement, le verset 187 traite des récompenses après la résurrection et à cette occasion il accuse encore les Juifs en les généralisant: "Allah prit, de ceux auxquels le Livre était donné, cet engagement: ‹Exposez-le, certes, aux gens et ne le cachez pas›. Mais ils l'ont jeté derrière leur dos et l'ont vendu à vil prix. Quel mauvais commerce ils ont fait!". Mais encore une fois, seuls les pervertis  pourraient s'appuyer sur une telle généralisation car le Coran ajoute au verset 199: "Il y a certes, parmi les gens du Livre ceux qui croient en Allah et en ce qu'on a fait descendre vers vous et en ceux qu'on a fait descendre vers eux. Ils sont humbles envers Allah, et ne vendent point les versets d'Allah à vil prix. Voilà ceux dont la récompense est auprès de leur Seigneur. en vérité, Allah est prompt à faire les comptes."Il est donc indispensable de connaître les textes pour ne pas commettre cette même généralisation envers les croyants du Coran et penser à tort que, en réalité, ce serait le Coran qui prescrirait la conduite des assassins qui tuent et les Juifs et les non Juifs et leurs propres frères qui ne partagent pas leur folie destructrice qui n'est qu'une idéologie non religieuse.

On pourrait donc penser que les reproches du Coran ne sont guère différents des malédictions des prophètes de la Bible qui sont, en fait, des exhortations au repentir. Mais les commentaires du Coran apportent une nuance et justifient les attitudes guerrières contre les Juifs de Médine ne reconnaissant pas leur prophète quand il est dit ceci dans la quatrième Sourate dite des Femmes, aux versets 45-47: "N'as-tu (Muhammad) pas vu ceux qui ont reçu une partie du Livre acheter l'égarement et chercher à ce que vous vous égariez du [droit] chemin? Allah connaît mieux vos ennemis. Et Allah suffit comme protecteur. Et Allah suffit comme secoureur. Il en est parmi les Juifs qui détournent les mots de leur sens, et disent : ‹Nous avions entendu, mais nous avons désobéi›, ‹Ecoute sans qu'il te soit donné d'entendre›, et favorise nous ‹Raina›, tordant la langue et attaquant la religion. Si au contraire ils disaient: ‹Nous avons entendu et nous avons obéi›, ‹Ecoute›, et ‹Regarde-nous›, ce serait meilleur pour eux, et plus droit. Mais Allah les a maudits à cause de leur mécréance; leur foi est donc bien médiocre. Vous à qui on a donné le Livre, croyez à ce que Nous avons fait descendre, en confirmation de ce que vous aviez déjà, avant que Nous effacions des visages et les retournions sens devant derrière, ou que Nous les maudissions comme Nous avons maudit les gens du Sabbat. Car le commandement d'Allah est toujours exécuté."
En fait, ici les versets accusent de perfidie cynique, les Juifsqui diraient Raina signifiant "traite nous avec égards" mais en fait signifierait aussi une insulte traitant le prophète de "stupide". Et de là, on parle d'effacer leurs visages, ce qui veut dire les tuer, de les maudire. Leur mort est placée en ce texte comme justifiée et ceux qui le voudront s'appuieront sur ce verset.

Puis dans les versets suivants (54-57), les punitions de l'enfer sont décrites comme des supplices où on rôti et iront ceux qui ne croient pas dans la révélation du prophète, donc les Juifs pris comme exemple de cela: "Nous avons donné à la famille d'Abraham le Livre et la Sagesse; et Nous leur avons donné un immense royaume. Certains d'entre eux ont cru en lui, d'autres d'entre eux s'en sont écartés. l'Enfer leur suffira comme flamme (pour y brûler). Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d'autres peaux en échange afin qu'ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage!" Et arrive ici le fameux thèmes des multiples épouses en récompense: "Et quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes oeuvres, bient?t Nous les ferons entrer aux Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux. Ils y demeureront éternellement. Il y aura là pour eux des épouses purifiées. Et Nous les ferons entrer sous un ombrage épais". Les versets160-161 les attaque concernant la cashroute et le commerce de l'argent qui leur fut en réalité imposé: " C'est à cause des iniquités des Juifs que Nous leur avons rendu illicites les bonnes nourritures qui leur étaient licites, et aussi à cause de ce qu'ils obstruent le sentier d'Allah, (à eux-mêmes et) à beaucoup de monde, et à cause de ce qu'ils prennent des intérêts usuraires - qui leur étaient pourtant interdits - et parce qu'ils mangent illégalement les biens des gens. A ceux d'entre eux qui sont mécréants Nous avons préparé un châtiment douloureux".
Il y a là un enseignement très précis de l'antisémitisme comme dogme éducatif des préjugés tant théologique que sociaux. Il sera donc très difficile de modifier ensuite les mentalités car il n'y a guère de possibilité d'indulgence envers eux: s'ils ne deviennent pas musulmans, c'est qu'ils seraient pervers.

La Sourate 5  dite Le Festin, Al-Ma'idah, aux versets 12-13 continue l'éducation martelée par les thèmes de coeur endurci, de trahison, de violation des engagements et de malédiction mais, une fois de plus, chacun selon son propre coeur peut puiser des choses différentes dans le Coran car il est proposé au musulman de pardonner et d'être bienveillant comme Dieu envers ces pécheurs: "Et Allah certes prit l'engagement des enfants d'Israël. Nous nommâmes douze chefs d'entre eux. Et Allah dit: ‹Je suis avec vous, pourvu que vous accomplissiez la Salat, acquittiez la Zakat, croyiez en Mes messagers, les aidiez et fassiez à Allah un bon prêt. Alors, certes, J'effacerai vos méfaits, et vous ferai entrer aux Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. Et quiconque parmi vous, après cela, mécroît, s'égare certes du droit chemin! Et puis, à cause de leur violation de l'engagement, Nous les avons maudits et endurci leurs coeurs: ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé. Tu ne cesseras de découvrir leur trahison, sauf d'un petit nombre d'entre eux. Pardonne-leur donc et oublie [leurs fautes]. Car Allah aime, certes, les bienfaisants".
Le verset 18 continue ce thème que Dieu pardonne à qui Il veut et que nous n'avons pas à nous substituer àLui dans les punitions, ce qui interdirait donc les actes violents généralisés contre les Juifs: "Les Juifs et les Chrétiens ont dit: ‹Nous sommes les fils d'Allah et Ses préférés.› Dis: ‹Pourquoi donc vous châtie-t-Il pour vos péchés?› En fait, vous êtes des êtres humains d'entre ceux qu'Il a créés. Il pardonne à qui Il veut et Il châtie qui Il veut. Et à Allah seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux. Et c'est vers Lui que sera la destination finale."

Le verset 44 apporte une vision positive envers les Juifs et il en découle ce qui se passa dans des pays musulmans où les affaires civiles des Juifs ne relevaient pas du gouvernement ou des tribunaux musulmans mais des tribunaux rabbiniques: "Nous avons fait descendre le Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C'est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d'Allah, et ils en sont les témoins. Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, les voilà les mécréants."

Le verset 51 enseigne la discrimination et la séparation envers les Juifs: "Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes." Et le verset 57 interdit de les prendre pour alliés et le verset 59 enseigne un préjugé  grave, ce sont des pervers: "N'adoptez pas pour alliés ceux qui prennent en raillerie et jeu votre religion, parmi ceux à qui le Livre fut donné avant vous et parmi les mécréants. Et craignez Allah si vous êtes croyants... Mais la plupart d'entre vous sont des pervers."

Le verset 64 amène l'éducation d'autres préjugés négatifs très graves (ils seraient rebelles, mécréants, ils sèment le désordre sur la terre) amenant un nouveau concept mental: la nuisance mondiale. "Et les Juifs disent: ‹La main d'Allah est fermée!› Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l'avoir dit. Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes: Il distribue Ses dons comme Il veut. Et certes, ce qui a été descendu vers toi de la part de ton Seigneur va faire beaucoup croître parmi eux la rébellion et la mécréance. Nous avons jeté parmi eux l'inimité et la haine jusqu'au Jour de la Résurrection. Toutes les fois qu'ils allument un feu pour la guerre, Allah l'éteint. Et ils s'efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu'Allah n'aime pas les semeurs de désordre." Et l'insulte de mécréants (al kâfirina, kafaraet de maudits ) est répétée de nombreuses fois.

Le verset 82 apporte une nouvelle dimension éducative: parmi tous les mécréants, les Juifs sont les pires: "Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent: ‹Nous sommes chrétiens.› C'est qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu'ils ne s'enflent pas d'orgueil."

Avançons vers les Sourates plus courtes, puisqu'elles sont rangées selon le nombre de versets. A la Sourate 7 dite de L'enceinte du paradis, Al-'Araf, l'éducation est développée d'un regard capable de différences d'appréciation et de bienveillance: "Parmi le peuple de Moïse, il est une communauté qui guide (les autres) avec la vérité, et qui, par là, exerce la justice (ya dilouna)" au verset 159. Ce qui caractérise le Coran envers les Juifs, c'est l'alternance de cette bienveillance et de l'éducation au mépris radical; ainsi au verset 166, la deshumanisation atteint son comble: "Puis, lorsqu'ils refusèrent (par orgueil) d'abandonner ce qui leur avait été interdit, Nous leur dîmes: ‹Soyez des singes abjects› (qiradatan khasi'ina)". Mais, encore une fois, l'inverse revient au verset 170: "Et ceux qui se conforment au Livre et accomplissent la Salat, [en vérité], Nous ne laissons pas perdre la récompense de ceux qui s'amendent."

Et voici, à la Sourate 10 dite Le Chapitre de Jonas, Younis, un passage capital dans lequel le Coran enseigne à tous ses croyants que les Juifs sont par volonté de Dieu le Grand, Allah Akbar, sur la régiontrès précise du globe qu'est la terre de Canaan, nommée par les Romains ensuite Palestine du nom des ennemis  des Juifs. Mais cela n'a rien à voir avec la dénomination récente de Palestiniens qui désigne autant les Juifs que les Arabes selon la dénomination des occupants britanniques. Voici le verset 93 dont l'édition Al Qouran al Karim imprimée à Beyrouth précise sur ce verset page 280: "il s'agit de la Palestine"
Wa Laqad Bawwa'nâ Banî 'Isrâ'îla Mubawwa'a Sidqin Wa Razaqnâhum Mina At-Tayyibâti Famâ Akhtalafû Hathâ Jâ'ahumu Al-`Ilmu 'Inna Rabbaka Yakdî Baynahum Yawma Al-Qayâmati Fimâ Kânâ Fîhi Yakhtalifûna :
"Certes, Nous avons établi les Enfants d'Israël dans un endroit honorable, et leur avons attribué comme nourriture de bons aliments. Par la suite, ils n'ont divergé qu'au moment où leur vint la science. Ton Seigneur décidera entre eux, au Jour de la Résurrection sur ce qui les divisait"
.

Un autre élément éducatif important est apporté par le verset 118 de la 16e Sourate dite des Abeilles, An-Nahl, c'est que Dieu seul peut faire un tort aux Juifs et non les créatures. Hélas, beaucoup des soi-disants croyants s'arrogent le monopole du rôle divin, attitude bizarre dans une religion surtout monothéiste. Voici le texte:
"Wa `Alá Al-Ladhîna Hâdû Harramnâ Mâ Qasasna `Alayka Min Qablu Wa Mâ Zalamnâhum Wa Lakin Kpânû 'Anfusahum Yažlimûna
Aux Juifs, Nous avions interdit ce que Nous t'avons déjà relaté. Nous leur avons fait aucun tort; mais ils se faisaient du tort à eux-mêmes".

Nous arrivons à la fameuse Sourate du Voyage nocturne, la 17e, Al-'Isrâ.Au second verset, le thème de la protection divine envers les Juifs revient:
"Wa 'Âtâynâ Mûsâ Al-Kitâba Wa Ja`alnâhu Hudâan Libanî 'Isrâ'îla 'Allâ Tattakhidhû Min Dûnî Wa Kîlâan
Et Nous avions donné à Moïse le Livre dont Nous avions fait un guide pour les Enfants d'Israël: ‹Ne prenez pas de protecteur en dehors de Moi›."
Mais les versets suivants partent dans une autre direction qui ne fait plus la différence entre les bons et les méchants mais entre les croyants du Coran et les autres qui recevronts des peines terribles. A nouveau, chacun puisera, hélas, ce qui lui convient pour se comporter alors envers autrui s'il se prend comme la main divine!: "Et Nous avons assigné l'Enfer comme camp de détention aux non croyants (lilkâfirina). Certes, ce Coran guide vers ce qu'il y a de plus droit, et il annonce aux croyants qui font de bonnes oeuvres qu'ils auront une grande récompense, et à ceux qui ne croient pas en l'au-delà, que Nous leur avons préparé un châtiment douloureux."
Dans cette Sourate, viendra au verset 104 le fameux verset inoubliable dont nous avons parlé plus haut: "Et après lui, Nous dîmes aux Enfants d'Israël: ‹Habitez la terre›. Puis, lorsque viendra la promesse de la (vie) dernière, Nous vous ferons venir en foule."

Dans la 42e Sourate dite La consultation, Ash-Shûraâ, nous trouvons une éducation à une mentalité très exploitée dans le tourbillon mondial actuel: la division radicale en deux seuls groupes: nous les bons et les autres sont les méchants maudits. Le verset 7 dit: "Et c'est ainsi que Nous t'avons révélé un Coran arabe, afin tu avertisses la Mère des cités (la Mecque) et ses alentours et que tu avertisses du jour du rassemblement, - sur lequel il n'y a pas de doute - Un groupe au Paradis et un groupe dans la fournaise ardente (Fîhi Farîqun Fî Al-Jannati Wa Farîqun Fî As-Saîri ).
Et tous les extrémistes qui tuent au nom de Dieu ont tout simplement ignoré dans leur inculture ou dans leur mécréance, l'enseignement du verset 42,10 que Dieu seul a le droit et le pouvoir de trancher entre autrui et moi:
"Wa Mâ Akhtalaftum Fîhi Min Shay'in Fahukmuhu 'Ilâ Allâhi Dhalikumu Allâhu Rabbî `Alayhi Tawakkaltu Wa 'Ilayhi 'Unîbu
Sur toutes vos divergences, le jugement appartient à Allah. Tel est Allah mon Seigneur; en Lui je place ma confiance et c'est à Lui que je retourne".

Cependant, dans la Sourate 58 dite de La discussion, Al-Mujâdila, le prophète raconte comment il a agit contre les Juifs de Médine qui ne se sont pas ralliés à lui et à son rôle de prophète et il invite les gens à s'en remettre à Dieu pour les sanctions: au verset 10 il est dit que même le diable ne fait aucun mal aux mécréants sauf avec la permission de Dieu. et l'invitation est proférée: Wa `Alâ Allahi Falyatawakkali Al-Mu'uminûn Que les croyants s'en remettent donc à Dieu. La conversation secrète n'est que [l'oeuvre] du Diable pour attrister ceux qui ont cru. Mais il ne peut leur nuire en rien sans la permission d'Allah. Et c'est en Allah que les croyants doivent placer leur confiance."

Ainsi, certes, il n'y a pas dans le Coran cette idéologie délirante et destructrice qui s'étend sur la planète mais chaque malfaiteur peut deci delà trouver des mots sortis de leur contexte et de l'ensemble des enseignements qui justifieraient ses actes, à condition de se comporter en ignorant de la complexité du texte du Coran. Le problème reste identique si l'on se réfère aux haddiths et aux traditions ultérieures.


2. Le dialogue fondateur de la paix avec  l'Iran

VOIR LES 6 ÉTUDES SUIVANTES PLACÉES DANS MODIA:

1. La fête de Pourim

2. UNE INITIATIVE POUR LA PAIX ENTRE ISRAEL ET L'IRAN

3. Iran-Israel: se comprendre mieux.

4. Nouvelle étude sur l'attitude des Sages du Sanhédrine envers les nations voisines d'Israël:Connaître nos voisins d'Israël, et nous respecter vraiment. A l'exemple du Sanhédrine.

5. Une erreur morale et psychologique colossale pour le projet de "Musée de la tolérance"

6. Jérusalem belle, pour le monde entier, dans le monde entier


Prière pour gagner sûrement la paix (lien pour l'étude et la prière):
le psaume 37

ICI, Apprendre l'hébreu courant sur Modia: le vocabulaire de la vie et le vocabulaire de la guerre


Retour à la page d'accueil


 
Toutes les photos du site sont Copyright de l'auteur (sauf images autorisées externes) - Aucun travail n'est effectué sur le site pendant le Chabbat et les fêtes juives
© Copyright - Textes, informations et webmaster: Dufour