A Jérusalem au mois de février, parfois c'est le début du printemps,
souvent le plein hiver n'est pas encore arrivé

Mais toujours, voici les amandiers en fleurs.

photos personnelles et scénario du Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Retour à la page d'accueil http://www.modia.org
Autre page de fleur-oiseaux et ciels de Jérusalem

Dans le judaïsme, la nature, les paysages, les animaux chantent la louange du Créateur
et nous apprennent comment vivre dans la beauté donnée par le Créateur
sans nous murer dans nos maisons de pierres et nos télévisions.
Le Péreq Chira nous donne cet enseignement, voyez notre étude:
http://www.modia.org/galerie/chira.html


C'est la nature qui louange et renait:
Explorez ces photos.
http://www.modia.org/galerie/next39.html

et cela devant les maisons qui forment la toile de fond
http://www.modia.org/jerusalem/maison/maison6.html



Voici ce que j'ai vu aujourd'hui près de chez moi.
Il est des moments dans la vie où l'on découvre la vérité et la raison
des êtres, des choses et de tout l'univers:
rarement, mais alors, apparaît que tout est beauté, couleurs, affection et que tout sera fidélité.


tout est possible, ensemble, réciproque, assuré.
Une seule pulsation sans déception.
Amitié, fraternité, éternité. Confiance assurément.
Le bleu est bleu, le blanc est pur, les fleurs sont fleurs, tout est chant et chaleur des présences.


Et même si nous regardons plus loin, c'est la même présence.


Que l'on s'éloigne l'un de l'autre, rien ne change. Amour-toujours, dit tout.
Hodou la Chem ki tov, louons Hachém car Il est bon,
ki lé ôlam 'hasdo, car pour toujours est assurée Sa bonté.




Mais que seraient les fleurs sans ta présence,
il en est tant ailleurs qui ne sont pas notre chant.



Avec toi, dit Israël, mon regard trouve toujours l'axe véridique,
la chanson de l'Amour créatif
et le silence d'assurance.
Toute la beauté du monde te ressemble.

Israël, "en quoi ton bien-aimé est-il meilleur que tous les autres amants,
ô toi la plus belle des femmes" pour que tu dises de tels chants (Cantique des Cantiques 5,9).

Un jour, le monde entier reconnaîtra que le chant d'Israël est vers celui qui porte tous les univers
et qu'il porte les noms de amour-fidélité-louange-assurance-éternité-fraternité.
Alors, tout sera beauté et douceur.
Mais il n'y a qu'un seul coeur de ce chant: Jérusalem et la terre d'Israël.
Si vous regardez bien, vous le voyez en marchant dans Jérusalem.



Et quand le soir approche, à l'heure de minha, le bleu change
et le jour et la nuit s'échangent en embrassades étranges
Voici devant ma fenêtre, ce spectacle immense
à Jérusalem, rien n'est insignifiant:




Les derniers éclats avant d'éteindre leurs chants
lancent dans ma cuisine des reflets miroitants.
Pour qui sait voir simplement, tout Jérusalem est un seul chant
en haut, en bas, dehors, dedans.



Lire aussi le chant des maisons de Jérusalem

Retour ICI ( à la page des autres études en photos)

Ecouter et voir l'essentiel. Un poème: RESPECT