Nos émotions d'amour à Jérusalem-que-nous-aimons
Rencontre en direct avec des manuscrits juifs de plus de 2100 ans

BONNES VACANCES!


Promenons-nous ensemble à Jérusalem, par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour

©
Copyright Dufour

La beauté de Jérusalem est extra-ordinaire, extérieurement, et plus encore dans son intériorité qui émeut toujours celle de tout Juif.
Merci à Celui qui a créé Jérusalem et nous permet d'y VIVRE.
Sortons ensemble,
je vous emmène pendant votre séjour de vacances à Jérusalem, au Musée d'Israël.
Il est en travaux mais le Musée du Livre est ouvert. Son toit est particulier, en forme de couvercle d'amphore dans laquelle nos ancêtres cachaient les manuscrits pour les préserver des Romains et dans lesquels on les a trouvés.


(Photos de l'auteur)
Nous sommes saisis chacun dans notre pureté intérieure qui est celle de Jérusalem et de nos sources divines. Un silence particulier s'élève en chacun de nous. Merci infini aux architectes juifs américains Fréderick J.Kiesler et Armand P. Bartos qui ont terminé cette oeuvre en 1965.
Dedans se trouvent des trésors juifs uniques que je veux vous faire découvrir.
L'extrême est ici en un seul regard: le pur blanc, le dur noir faisant mal et la bizarre Knesset en style stalinien médiocre des immigrants et rénovateurs socialistes. La pureté du Ciel. La pierre inébranlable de Jérusalem. Tout est nous, inaltérable.

A nos pieds, une immense reconstruction miniature de la ville de Jérusalem au temps du Temple, toute l'histoire et l'essentiel se trouvent ici dans la beauté.

 

Nous entrons dans une galerie souterraine obscure qui nous fait traverser les siècles en quelques pas et nous débouchons devant "le trésor". SILENCE.
Devant nos yeux, sur plus de 7 mètres se déroule un authentique rouleau d'Isaïe d'il y a 2108 ans, le plus ancien au monde, dans les cavernes de Qoumrane dans le désert là où vivait à l'époque une communauté monastique de Juifs attendant dans l'extrémisme convaincu l'arrivée imminente du Messie (on connait ces groupes encore aujourd'hui). Voici les lieux de la trouvaille dans le désert, près de la Mer morte, Yam ha méla'h, la Mer de sel:





Le manuscrit est exposé seulement pour 3 mois, jusque fin août 2008, à ne pas manquer, ensuite il rejoindra des chambres protégées pour préserver sa fragilité. Une première fois dans le passé, lors de mon premier voyage à Jérusalem, j'ai vu devant le manuscrit un grand-père juif yéménite tenant à la main sa petite fille de 8 ans environ qui, élevée en Israël et dans une famille de grand respect de la tradition dès l'enfance, lisait le texte devant moi: un fantastique raccourci dans l'histoire en direct, et ce n'était pas un rêve.

Notre regard est devenu infiniment respectueux. Voici le début du manuscrit, c'est le texte bien connu du prophète Isaïe au chapitre 34:




Je vous aide et vous verrez que c'est très simple de le lire. Vous êtes sur la terre juive d'Israël il y a 2108 ans, le Temple n'est pas encore reconstruit par Hérode, les Romains sont là et bientôt ils vont décider de nommer la terre de Judée par le nom honni des Philistins ou Palestiniens pour humilier les Juifs comme si on la nommait maintenant la Nazie. Il n'y avait aucun "Palestiniens", invention falsificatrice récente pour tenter d'annuler le judaïsme, après avoir essayé le coup illusoire du "nouveau testament" persécutant les Juifs, puis d'autres et multiples et innombrables autres religions tentant de se substituer à l'héritage juif. Seuls les ignorants ou les falsificateurs voudront gober ces mensonges.

Pour l'instant et comme alors il y a quelques millénaires, nous sommes dans la vie juive et comme pour nous aujourd'hui, le rouleau d'Isaïe et ses espérances est vivant, dans la langue quotidienne que nous parlons, phénomène unique au monde. Etudions avec amour et émotion la première ligne. Vérifiez:

Vous allez facilement la déchiffrer:

et sa traduction:

C'est exactement ce que nous disons tous depuis Jérusalem aux Juifs et aux nations, nous le "faisons savoir" (sens du terme "Modia").
Si nous écoutons (sens de "Chémâ Israël"), alors la paix sera pour nous et pour les peuples. Je suis rentré après cette visite en taxi chez moi, c'était un taxi arabe et nous avons plaisanté et bien ri et il m'a souhaité une bonne santé quand je suis sorti et m'a dit: "on a passé un bon moment; si tout le monde faisait comme nous deux, ça irait tellement bien", et je lui ai dit en sortant: "toutes les bénédictions pour toi, ta famille et ton peuple" et il m'a dit "pour vous aussi". C'est le texte d'Isaïe. Si nous et chacun écoutons vraiment, tout se résoudra. Modia le propose.
Quel mensonge, celui des gouvernants des peuples demandant de nous pour la soi disant paix de reconnaître que nous n'avons pas de passé et ne venons ici qu'à cause de la Choa germanique. Et nous demandant donc de diviser cette terre avec ceux qui en sont des envahisseurs et occupants récents, ceux-là même qui nient notre passé et même l'existence du Temple! Et qui trouvent des politiciens juifs et israéliens n'accordant eux non plus aucune valeur à cette vie juive multi-millénaire, essentielle pour toute la Création elle-même.

Mes amis que j'ai amenés avec moi sont en choc: ils découvrent ici devant eux ce rouleau bi-millénaire authentique qui déroule les 28 premiers chapitres d'Isaïe puis encore les chapitres 44 à 66. Et, devant eux aussi, les outils de ces Juifs qui n'étaient pas des responsables d'une communauté spirituelle d'Afrique du Nord habillée de noir avec des chapeaux de Pologne et Russie émigrés dans ces emblèmes vers la France ou les USA. On voit leurs sandales comme celles des Israéliens d'aujourd'hui, leurs matériels de travail agricole sur cette terre-pierre comme on la connait aujourd'hui aussi, et la même chaleur. C'est "aujourd'hui et maintenant"; les Romains ont disparu, le latin aussi, mais nous lisons et parlons la même langue, sur la même terre, tournés vers Jérusalem proche ici, comme eux. "Si vous le voulez, disait Hertzl, ne rêvez plus", vivez dans votre réel.
Dans d'autres pièces, 20 autres rouleaux d'Isaïe de cette époque, 6 commentaires messianiques, 220 rouleaux bibliques et 70 autres. Qu'est-ce que vous racontez, mais alors notre passé est présent et continu, pas besoin de le prouver par des théories politiques emberlificotées dans les salons ou dans les journaux et les manifestations de défense et la lutte contre la désinformation à des milliers de kilomètres: vivons ce que nous sommes, ici, sans en demander l'autorisation préalable pour y venir ou poiur y vivre.
Et c'est tellement beau, puissant, vivant, fraternel, rayonnant.

Les groupes de visiteurs sont graves et parlent bas avec respect, bouleversés.

Voici les jarres dans lesquelles furent trouvés ces rouleaux, nous vivons les actes de ces Juifs qui vivaient des mêmes textes et actes et présence divine que nous. Et les mêmes ustensiles quotidiens que les nôtres pour faire "nétilate yadayim". Une fidélité vivante qui n'a pas chuté un seul instant.
On nous jalouse ce bonheur? Mais la porte est ouverte à tous, mais pas pour nous tuer en prétendant que c'est la nouvelle volonté et le nouveau testament de D.ieu à de nouveaux prophètes; on a essayé souvent le film de ce coup-là. Et ça continue, on essaye d'inventer de nouvelles théories, "politiques" aujourd'hui, mais les actes sont les mêmes et les mobiles aussi.

Ha Kéter (La couronne) ou le Codex d'Alep

Ce n'est pas tout.
A quelques pas de là, voici un autre événement aussi bouleversant: un livre manuscrit comportant presque tout le texte de la Bible et ayant été écrit à Tibériade où s'était replié le Sanhédrine, sur la terre d'Israël au 10e siècle, là où il y a eu la continuité sans interruption, contrairement à la fadaise de ceux qui veulent faire accroire (pour justifier d'autres religions) que tous les Juifs furent dispersés en l'an 70, réalisant ainsi les affirmations de leurs théologiens bien postérieurs.

Le "Kétér" ou Codex d'Alep a été écrit la fin de l'époque de tous les grands maîtres depuis le Temple, en direct. Et, ce qui est plus immense encore: il comporte toutes les règles de l'écriture de la Torah, et des accents du chant de la Torah, de la cantillation, (ce que l'on nomme la massorah) transmise par cette académie officiellement au 4e siècle et mise par écrit dans ce livre de 487 pages par Aharone ben Achér, le plus grand des derniers maîtres de Tibériade au 10e siècle. Et cela par de nombreux commentaires dans les marges. Il est écrit sur trois colonnes, sauf pour certains passages et les Psaumes, les Proverbes et le Livre de Job qui sont écrits sur deux colonnes.

Son importance resta dans les différents siècles et Maimonide (1138-1204) le consulta pour rédiger ses règles d'écriture et de lecture de la Torah. Et l'immense maître de la halakha, ou codification pratique juive, Ribbi Yoseph Karo, la consulté aussi en 1559. Encore une fois, c'est une émotion immense que de se trouver réellement devant ce texte et nous vivons alors la présence vivante de ces générations et maîtres proches comme nous des mêmes dynamiques et règles et qui se trouvaient eux aussi face à ce même livre.

Que le livre se soit déplacé vers l'Egypte, la Turquie, la Syrie à Alep, avant de revenir comme nous en Israël n'est pas le plus important. Ce qui importe, c'est lui et notre fidélité présente que personne ne pourra contester. Regardons bien: même dans le Qoran, Jérusalem n'est même pas nommé une seule fois. Point final, et pacifique.

Nous sommes donc ici devant le Kétér et, à côté, il y a aussi un autre livre, le Petit Kéter. Les positions corporelles des lecteurs traduisent leurs émotions qui n'a rien à voir seulement avec la présence d'un livre ancien: c'est quelque chose d'autre, une présence intérieure qui est réveillée de très loin. Et les larmes montent chez les uns et les autres, sans un mot. Ré-expérience inoubliable.

Voici maintenant le don de ce texte sur l'une des centaines de pages:


Ici encore, apprenez à lire ce texte de plus de mille ans:

"Ecoutez cieux, je vais parler et que la terre entende les paroles de ma bouche.
Que mon enseignement s'épande comme la pluie, que ce que j'ai dit distille comme la rosée...".
Encore une fois, la spécialité du judaïsme: l'écoute. C'est le début de la paracha Haazinou:
Haazinou hachamyim vaadabbéra, etc. Lisez toute l'étude sur cette paracha, ici.

Quelle sortie nous avons vécue ensemble!



Et, pour déguster tout Jérusalem pendant vos vacances, explorez ci-dessous les liens avec ces pages nombreuses de Modia sur Jérusalem avec de multiples photos que j'ai prises pour vous. Vous le voyez: voilà 24 ans que je vis ainsi à Jérusalem et je n'ai vu encore qu'une infime partie des merveilles de cette ville que j'explore sans cesse.



Mes poèmes de Jérusalem (lien)!

LE JOUR DE JERUSALEM

TOUT SAVOIR ET TOUT AIMER DE JERUSALEM
Centaines de photos et liens et explications!
Avec tout cela à votre service, organisez-le en famille,
fêtez-le en communauté et entre amis!

 


Ce que l'on vit à Jérusalem:

Le peuple juif affirme son attachement à Jérusalem
8 janvier 2001


Nous sommes plus de 7.000.000 habitants réels en Israël réel et environ le 1/10e heureux de "VIVRE" réellement à Jérusalem,
c'est la ville la plus peuplée d'Israël,
et 1276 habitants au kilomètre carré, alors qu'ils étaient 159 en 1948;
la tranche d'âge de loin la plus importante est les 5-14 ans.
C'est le centre de la sainteté de tout le peuple,
la ville de la Présence de la Chékhina!

La ville vers laquelle tous les Juifs du monde se tournent 3 fois par jour pour prier.
Les Musulmans de Jérusalem et du monde se tournent vers La Mecque, et Jérusalem n'est jamais citée dans le Coran,
donc pas de problème de double revendication!
Et Jérusalem était juive depuis des siècles et des siècles avant la chrétienté et l'islam.
Ainsi est la base de la paix non mensongère.
Nulle nation ni coalition de nation n'a pouvoir aujourd'hui sur Jérusalem, ville juive,
et royaume juif depuis David, 16 siècles avant la création de l'Islam.
Il n'y a jamais eu de discontinuité du judaïsme sur la terre d'Israël
malgré toutes les péripéties ou occupations étrangères.



Voici les prières particulières indiquées pour ce jour de Jérusalem, dans le Siddour Zéra'h haChéméche
selon le Rav Chalom Messas, zal, Grand Rabbin de Jérusalem:

A Arvite, on prie selon le nigoun, le chant, de Yom Tov, on compte le Ômer et on ajoute des chants de louange.
A Cha'harite, on lit les psaumes de "péssouqé dézimra" comme un Yom Tov.
Après que le chalia'h tsibour est revenu sur la prière, on dit le hallel avec bénédiction (pour ceux qui en ont pris l'usage)
et ensuite le 'hazan dit le demi-qaddiche. Et on continue la prière comme les jours ordinaires.


Nous avons encore d'autres scénarios à ajouter par
de sensationnelles photos de Jérusalem

Avec Modia, vous vivez toujours Jérusalem en direct et intensément,
en beauté et en sentiments!



Ouvrez ces pages de textes et photos, par l'auteur,
elles sont un enseignement de Torah:


Photos lumineuses de la destruction du Temple

Autres fleurs splendides et paysages de Jérusalem comme base d'une étude de Torah:

24 heures dans la vie d'une rose


Apprendre à parler aux enfants dans les mots de la Torah; exercices sur photos:
sur la beauté et l'amour

Apprendre à ressentir aux enfants dans les mots de la Torah; exercices sur photos:
sur ce que l'on voit dans la vie quotidienne
à Jérusalem

24 heures dans la vie d'une rose à Jérusalem


Textes d'étude sur Jérusalem par l'auteur

 
 
Mes poèmes pour Jérusalem
Ici, poème du Kotel
 
La terre d'Israël telle que l'a vue Moshé avant sa mort (fin de Devarim, le Deutéronome),
photo et dessin de l'auteur
 Les plus belles fleurs de Jérusalem :
tout le peuple qui manifeste ensemble
son amour de Jérusalem
 
Le passage par Jéricho vers Jérusalem
avec Yehoshua et les bné yisrael
Jérusalem de lumière
 
La lune des prophètes 
qui nous accompagne dans le trajet vers Jérusalem
Les psaumes de confiance en Jérusalem
 
Comment le peuple juif doit vivre ensemble autour de la sainteté qui est centrée sur le sanctuaire
Ce qu'est la Terre d'Israël pour la Torah
- LE PLUS beau TEXTE SUR JERUSALEM, LE PSAUME 122
Tous les sites de tous les aspects de Jérusalem
 

 
Magnifiques liens sur Jérusalem
La libération de Jérusalem en 1967

La crise de l'eau, facteur qui a declanché la guerre

Une guerre menée parfaitement selon les experts

La guerre de 1967, vue par le Jerusalem Post

Souvenirs de soldats à la libération de Jérusalem

Le Mont du Temple et l'Islam

La place du Temple de Jérusalem dans les textes de l'Islam

Le Temple de Jerusalem par un historien palestinien

Pourquoi les musulmans se tourner pour prier vers la Mecque et non pas vers Jérusalem, par un historien palestinien

Le Mufti de Jérusalem denie le droit des Juifs au Mur, le Kotel
 

Photos et documents sur l'histoire de Jérusalem

1838-1915

1916-47

1947-48 La Guerre d'Indépendance

1948-67

Le Kotel en 1910

Le Kotel en 1920

Le Kotel en 1933

Photos de Jérusalem dans les années 1930-40

Photos des documents historiques principaux

Photo de la Déclaration Balfour

Carte des portes de Jerusalem et de la vieille ville
 

Le passé archéologique de Jérusalem

Le parc archéologique de Jérusalem

La cité de David

La citerne souterraine de la Cité de David

Descente dans le tunnel d'Ezékias

Le tunnel d'Êzékias apportant l'eau à Jérusalem
 

Jérusalem actuelle

Jerusalem la nuit

Les portes des murailles la nuit

Les portes des murailles de jour

Le Kotel la nuit

Panoramas de Jerusalem la nuit

Les cimetières antiques du Mont des Oliviers la nuit

Jérusalem, sur la carte d'Israël

La metéo de Jérusalem
 

Nombreux autres liens sur les sites Web de la Jérusalem actuelle

Administrations, activités, renseignements, tourisme, etc

Autre site sur l'histoire de Jérusalem



Voici, allez sur le site de Aish haTorah, les images permanentes du Kotel



 
 
LE PLUS BEAU TEXTE SUR JERUSALEM, LE PSAUME 122

1- Chant des montées. A David. Je me suis réjouis quand on m'a dit pour moi : maison de Hachém nous irons.

2- Nos jambes se tenaient fermes dans tes portails, Jérusalem.

3- Jérusalem qui est bâtie comme une ville  caractérisée par l'unité achevée.

4- Et c'est là que sont montées les tribus, les tribus de "Y-A", assurance pour Israël, pour célébrer le nom de Hachém.

5- Car là se sont établis les sièges de la justice miséricordieuse, les sièges pour la maison de David.

6- Souhaitez la complétude pacifiée de Jérusalem ; souhaitez, vous qui l'aimez.

7- Que soit la complétude pacifiée dans tes murs, le calme paisible dans tes palais.

8- Pour mes frères et mes amis, j'en parlerai intensément : que la complétude pacifiée soit en toi.

9- Pour la maison de Hachém notre D.ieu, je demanderai tout le bien pour toi.
 

(traduction : Yehoshua Ra'hamim Dufour)



Etude et réflexion sur l'avenir et le présent de Jérusalem

Devant l'amour, devant l'unité des composantes si différentes (des différentes régions d'Israël et de la diaspora des différents continents, des laïcs et des religieux de différentes tendances et appartenances, hommes et femmes de toutes couleurs et habillements comme la photo ci-dessus le montre),
on pense inévitablement à la prophétie du prophète Hochéâ (Osée 2, 2) :
"ils seront dénommés les fils du D. vivant, 
et les enfants de Yéhouda et les enfants d'Israël (deux régions souvent en dispute) se réuniront, 
se donneront une seule tête,
et monteront de la terre (de leur exil),
car il sera grand le jour de Yizréel".
On pensait souvent qu'il suffirait de reconstruire le pays pour que tout soit gagné.
On avait oublié qu'il fallait 
- cette première étape de la connaissance de la Torah, avec une vie ensemble selon la Torah,
- une unité fraternelle,
- une volonté effective de vivre le judaïsme sur Sa terre,
- et alors, sera grand le jour de la réalisation des aspirations de tous..

Au 12e siècle, à Worms, le Roqéa'h l'écrit dans son commentaire du psaume 147 sur la prière du matin : 
"avant la construction (réussie) de Jérusalem, 
les dix tribus monteront et après sera rebâtie vraiment Yérouchalayim (Voir Tanh'ouma de Noa'h, 12). 
Et il ajoute : et si on te dit que les dispersions sont déjà rassemblées (par les habitants que tu vois en Israël), 
ne le crois pas car il est dit dans le psaume 147, 2 : 
"Hachém construit maintenant Jérusalem, les dispersés d'Israël Il les rassemblera. 
C'est à cause de vos péchés que vous êtes dispersés, mais cette fois-là, Je ne détruirai plus Jérusalem".

Les textes sont multiples sur l'explication de la dispersion, 
et sur l'origine de nos ennuis avec nos ennemis : notre refus de vivre moralement selon la Torah.
Seulement s'il y a le rassemblement en Hachém qui est unité et dont nous sommes à l'image, nous vivrons.
Il n'y a donc pas de solution miracle venant de tel ou de tel autre homme, rav, ou parti politique : seulement la Torah de Moché rabbénou. 

On le sait, il est écrit et prouvé par l'histoire que nous n'aurons pas d'ennemis sur cette terre d'Israël seulement si nous y vivons et nous y comportons selon la Torah. Toutes les autres solutions de politique sans ces valeurs et sans une unité autour de ces valeurs, n'aboutiront à aucune paix.
Il faut donc se réjouir quand quelqu'un comme Nathan Sharansky venant de l'exil lance un appel à tous sur les valeurs essentielles, sur la valeur essentielle, refuse toute exploitation politique, et est écouté de tous.
Nous sommes alors dans la bonne voie.
Pr Rav Yehoshua Ra'hamim Dipour
Yérouchalayim

Jérusalem pour le monde entier
Nous avons tous ces problèmes parce que Jérusalem est vécu comme le centre du monde par de nombreux peuples ainsi que l'exprime cette carte de l'an 1581
dessinée par Heinrich Buenting. Voir toute la page qui le démontre (lien ici).


 




Encore des liens vers de sites sur Jérusalem : 

Les commentaires de la Torah sur le site Modia 
sont tous centrés sur Jérusalem, coeur de la Torah

Généralités
LA BELLE PRIERE POUR JERUSALEM : le psaume 122
JERUSALEM TELLE QUE JE L'AIME
Jérusalem, capitale d'Israël : son statut juridique et légal
Son histoire
Sa population et démographie
Le planning du développement municipal
Har Homa et la construction, tout le dossier
L'architecture des différents quartiers,  : toute l'histoire
Visite du vieux quartier autour du Kotel
Visite : les murailles et la Cité de David
Splendides cartes antiques de tous les siècles
Les tunnels et souterrains, splendide ! 
La parade du Jour de Jérusalem
La musique de Jérusalem pendant que vous explorez ces sites
Les types humains de Jérusalem
Le site de la Fondation qui développe Jérusalem par donations
Le site de la municipalité
Plan de la ville
Les dernières recherches scientifiques sur le Mont du Temple
L'enseignementà Jérusalem
Tout, tout, tout sur LE chant israélien Jérusalem d'or : Yérouchalayim chel Zahav
En direct, le classement des chants israéliens . 1e :  Yérouchalayim chel Zahav
L'incontournable équipe de football de Betar Jérusalem
Et non moins, l'équipe de basketball de Hapoel Jérusalem
Tous les liens sur le Temple et la ville au temps du Temple
Les yeshivotes et lieux d'études
Paysages magnifiques
Jérusalem touristique
Quand un bon photographe visite Jérusalem
Mes poèmes sur Jérusalem
Mes photos sur Jérusalem
Une vie à Jérusalem en photos
Yad vaChém, le musée de la Shoa
Plusieurs sites équipés de zoom permettent de se promener face au Mur, le Kotel : 
                                                                        - celui de la Yeshiva Aish haTorah, 
                                                                        - celui de Kotel Ram, 
                                                                        - celui de Virtual Jerusalem. 
Le Musée d'Israel 
Le Musée du Livre
Le Musée de la Bible
Le Musée Islamique
Le Musée de la Synagogue italienne
Musée de l'histoire de Jérusalem (à la Tour de David)
Les hôpitaux
Les taxis
Les numéros de téléphone SOS écoute et urgences
Le centre d'information pour les touristes
Les pharmacies
La météo sur la semaine
La Météo à Jérusalem
Et ici,  vous atteignez 125 autres sites de Jérusalem
Un voyage visuel dans Jérusalem
Explorez tout cet annuaire de Modia, il est plein de sites sur Jérusalem

Littérature
Poésie en hébreu
Eliézer Ben Yehouda (1858-1922) pionnier du mouvement pour la renaissance de l'hébreu comme langue parlée

Manuscrits de la mer morte
Rouleaux

Ménorah
Exposition virtuelle sur la ménorah au Musée d'Israël

Météo à Jérusalem

Musées magnifiques d'Israël
Le Musée d'Israel
Musée de l'histoire de Jérusalem (à la Tour de David)
Musée de Jérusalem
Musée de l'art juif italien, à Jérusalem
Musée de la Science à Haïfa
Le musée de la Bible à Tel-Aviv
Musée du judaïsme de Babylone
Les vitraux de Chagall 
Musée du Kibbouts Ein Dor
Musée de la Diaspora, Beit Hatéfoutsote

Bonne vacances (perpétuelles) à Jérusalem!
Votre serviteur

Rav Yehoshua Rahamim Dufour (Dipour, en hébreu)


Retour à la page d'accueil