Une nouvelle page pour la nouvelle année:
Découvrir Jérusalem au moment de la Création!

et voyez ensuite 2 autres pages de beauté:
Jérusalem lieu de beauté
.
Jérusalem lieu d'amour.

© photos personnelles et scénario du Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
prises au Jardin botanique de Jérusalem. Il suffit de regarder et aimer, nous sommes sur terre au Ciel.

Retour à la page d'accueil http://www.modia.org


Cette patience, la 5763 patience de Ta Création.
Tu nous y as donné la vie, la rencontre,
la fraternité, l'amour, la bonté, la beauté
et nous en avons fait une fois encore de la tristesse, de la misère, de la saleté et des larmes amères.
Il reste pourtant, au milieu de ce gachis, la beauté des renaissances constantes, des proximités d'amitiés certaines.
Il n'est aucune raison de désespérer.
Tu nous as écrit une lettre d'amour éternelle et j'en connais qui en vivent et qui T'aiment.
Comme moi, ils espèrent.


Mais la plupart se ferment, ils sont beaux, ils sont Ton image parfaite mais ils refusent d'ouvrir leurs ailes.
Ils courbent toujours la tête , pensent à leurs misères, et désespèrent.
C'est tellement plus facile de se regarder ne rien faire.
Tu nous as fait de lumière et on l'enferme.

La beauté du désespoir devient le but suprême, tout se change en cauchemar noir. Premier prix de torture solitaire.
Voilà des siècles perdus. Quelle intelligence, il nous a fallu déployer pour annuler tout Ton plan de bonheur dans l'univers.


C'est vraiment difficile de reconnaître que l'on est beau, que l'on est bon, que l'on est merveille.
Ce que l'on reproche au Père, c'est de nous avoir fabriqué en forme de point d'interrogation continuel.
Peut-être cette année, je ferai un effort pour déployer mon coeur et j'entendrai "Ecoute Israël".
Je ne vais plus nier que la beauté des couleurs et des formes est la preuve que Tu nous aimes.
J'avouerai, enfin, que le bonheur nous vient de Jérusalem.


Je commence: "Lekh lékha, Va vers toi-même". Je pose mes deux pieds sur ta terre.
Je m'engage à pratiquer tes mitsvotes et à étudier pour vivre de Ta sève.
Je reconnais Ta bénédiction et j'entre sur Ta terre, comme Yehoshua je me renforcerai et je serai fidèle.



Je sors de ma vie solitaire.
Que vois-je près de moi? Ai-je des frères? Est-ce lui, est-ce elle?
Mais que d'efforts il faudra faire, Tu ne nous as pas fait les mêmes.


Ô ma parfaite, que tu es belle. La plus belle des femmes, Israël.
Même ton reflet est forme et couleur parfaite. Que se passe-t'il, je t'aime?
Tu es petite et immense, un mystère, un univers. Je te respecte, ma soeur, mon frère.
Je découvre la qédoucha, la pureté parfaite.

Tu bouges tes ailes et l'univers devient lumière, "tu m'éblouis par un de tes regards".
Je ne le savais pas pendant tant de siècles et cette année, de la vie je sens le frisson de la découverte.

D'un mot d'amour, d'un mot de prière, je fais vibrer tout l'univers.

 

Autour de nous, d'autres font de même, ils s'approchent, ils s'émerveillent, ils s'aiment,
la vie devient fraternelle. Ta Torah est tout l'univers. Tous les peuples sont nos frères,
tous issus de Ta beauté, ils s'approchent dans Ta lumière.


Le ciel m'a même donné des fleurs pour te dire les mots qui montent sur mes lèvres,
chaque éveil en moi devient soleil. Je suis tout psaume, dit Israël.


Sens-tu le volcan enfoui sous la terre? Il monte en mon coeur et devient chant et prière.
Pour chacun de nos regards, comme ces pétales jaunes je bénirai le Ciel.




Et si tu perds tes forces, je serai deux fois plus fort pour toi, deux fois plus proche, ma soeur mon frère.



Maintenant, de plus en plus on se ressemble, on se comprend malgré nos différences,
"vé ahavta léréakha kamokha, tu aimeras ton proche comme toi-même";
il suffisait de voir Ta Torah dans tout l'univers, à chaque pas.
"Il est bon, il est doux pour des frères de vivre ensemble", tout l'univers est Torah, tout ici est près de Toi.


Nous devenons même lumière. "Ta femme est une vigne féconde, elle illumine ta maison".
Tu peux lui chanter Echéte 'hayil le Chabbate dans le livre des Proverbes.


"Tes fils sont comme des plants jaillissants autour de ta table".
Ils connaissent eux aussi le secret de l'univers. Tu as poussé jusque là la mitsva de les faire naître.
Tu as accompli la mitsva de tout leur transmettre. Chacun unit le Ciel et la terre.


"Voilà comme est béni l'homme qui craint Hachém... Paix totale sur Israël".
"Puisses-tu voir les fils de tes fils, saints, instruits, respectueux, heureux de même".


Nous allons pouvoir vivre ensemble maintenant,
calmement, avec l'eau, les feuilles, les couleurs et les pierres;
c'est le Gan Eden. Il suffisait de recevoir Ta lumière.



Que vous soyez inscrits ainsi dans le livre de la vie pour toute l'année nouvelle

et que chaque jour, chaque semaine de Chabbate, chaque mois de Roche 'hoddéche
vous donne d'autres fleurs bleues, comme des enfants de bénédiction en ribambelles.

Cette année nouvelle, nous ne quitterons plus Ta lumière,
Ata modiâ, Tu nous l'a fait connaître.
Nous n'avons pas des problèmes, seulement encore des joies imparfaitesm
quelques peines légères, d'autres profondes et certaines
mais je ne suis jamais sans Ton aide.
Nous sommes dans le palais du Roi et de la Reine.
Dès le réveil, nous recevons de Toi l'être, les yeux ouverts sur ta lumière,
la force, l'équipement des outils nécessaires,
la beauté partout est souveraine,
chaque néchama bientôt retrouvera la sienne,
Tu as donné tant de beauté pour que les hommes abandonnent la haine.
Tant de beauté dans Jérusalem (lien ici), tant au coeur de caresses (lien ici).
Il suffirait de dire "oui" à Ton bonheur, et pas "non" ou "peut-être".





Retour ICI ( à la page des autres exercices d'expression sur les photos de la vie quotidienne)

Retour ICI ( à la page des autres photos de l'auteur du site)