accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :


L'éclipse totale de lune de la nuit du 14 Adar 2007 (4 mars) et du 15 Adar alef 2008 (16 mars),

à Jérusalem, cela est particulier.

présenté par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Retour à la page d'accueil http://www.modia.org
Je dédie cette page à chaque lecteur de Modia pour qu'il ressente en son coeur combien il est un avec Jérusalem.
(Toutes photos de l'auteur).
(L'éclipse de lune du 4 mai 2004)

Pourquoi la lune est-elle importante dans le judaïsme?
Regardez la, étudiez sur elle et par elle, car elle est là pour nous enseigner:
Psaumes 8,4: "Lorsque je considère les cieux, oeuvres de Ta main, la lune et les étoiles que tu as formées... qu'est donc l'homme (pour Toi) que Tu penses à lui et le fils d'Adam pour que Tu le protèges?!
Psaume 72, 5-7: Que l'on te vénère tant que brillera la lune... que la paix soit abondante jusqu'à l'extinction de la lune...
Psaume 104,19: Il a fait la lune pour marquer les périodes du temps.
Psaume 136,9: Rendez hommage à Hachém car Il est bon car sa bonté est éternelle... c'est Lui qui a fait la lune et les étoiles pour régner sur la nuit, car Son amour est éternel.

Et sur ce lien, toutes les nombreuses pages qui développent ce thème si important de la lune dans le judaïsme.

L'éclipse totale de lune de la nuit du 14 Adar 2007, 3-4 mars 2007 à 23h18 UTC. Pourim!
Précisions techniques:

Distances: Cette éclipse totale a lieu trois jours avant le passage de la Lune au point de son orbite le plus éloigné de la Terre (apogée) qui se produira le 07 Mars 2007 à 03h38 UTC à une distance de 405.850 km. La Lune sera à 402.203 km de la Terre au moment du maximum de l'éclipse totale, et son diamètre apparent sera de 29,77 arcsecondes.

Couleurs (voyez les photos de la précédente éclipse:
La Lune ne deviendra pas invisible mais conservera un faible éclat. Elle apparaît souvent rougeâtre au moment du maximum des éclipses.
C'est la distance Terre-Lune, et la position de la Lune par rapport au cône d'ombre, et aussi la transparence de notre atmosphère qui filtre la lumière bleue du Soleil tandis qu'elle dévie les rayons rouges et jaunes vers la surface lunaire. Il peut y avoir de grandes variations d'éclat et de teintes au cours d'une éclipse totale.

Bien entendu, sur la terre, les nuages et les particules diverses en suspension dans notre atmosphère affectent également la coloration de la Lune en filtrant plus ou moins la lumière solaire déviée.


Voici les images de l'éclipse, cette nuit, en temps réel;
encore... rien de nouveau sous le soleil:
en attendant se passe en Israël ce qui ne se passe en aucun autre pays: les radios ne parlent que d'un sujet sous des formes multiples: l'histoire de Esther et Amane.

à 23h15, une zone sombre apparait en bas à gauche:

A 23h25

A 23h45 la zone sombre s'étend et le contraste des autres zones montagneuses s'accentue:

Psaumes 8,4: "Lorsque je considère les cieux, oeuvres de Ta main,
la lune et les étoiles que tu as formées... qu'est donc l'homme (pour Toi)
que Tu penses à lui et le fils d'Adam pour que Tu le protèges?

A 23h55, la zone noire de l'ombre de la terre se renforce surtout et s'étend légèrement:

A 0h15; importante évolution:

Psaume 104,19: Il a fait la lune pour marquer les périodes du temps.

A 0h25

Psaume 72, 5-7: Que l'on te vénère tant que brillera la lune...
que la paix soit abondante jusqu'à l'extinction de la lune...

Les phases se sont succédées à grande vitesse jusqu'à la phase finale à 4h00 du matin (phases d'obscurité et de lumières, rayonnement bleu ou vert ou autre, une merveille). Vous aller réaliser comme si vous y étiez l'immensité de cette féérie, à chaque instant imprévisible.

Particularité de cette éclipse pour Israël
Une nouvelle phase commence, très importante en ce jour de Pourim. La lune est une image d'Israël et de la Chékhina qui transmettent aux humains la bénédiction. Mais cette force est souvent ou continuellement menacée, accusée et même menacée d'être exterminée: c'est le programme d'Amane dans le rouleau d'Esther, celui des nazis et de leurs leaders, et de tous ceux qui veulent leur ressembler en faisant réussir les ennemis d'Israël qui luttent pour son extermination. Tout cela est actuel. C'est l'image de la phase que nous venons de vivre où la lune tombe dans l'obscurité.
Puis la nouvelle phase, c'est la victoire inéluctable de la lumière qui renaît. Elle est si forte, même sur une faible zone, qu'elle aveugle et fait disparaître les reliefs; c'est l'heure de la lumière qui renait. Israël connait bien également cette phase.


La zone claire et lumineuse s'étend un peu et se teinte légèrement de bleu.

La lumière alterne entre une zone aveuglante et un fin éclairage tenté de bleu et de rosé.

Pour vous représenter la taille de ce tableau vivant qui nous enseigne en permanence de vant nous, sur la Beauté et la Bonté du Créateur, j'élargis le champ et vous découvrez les étoiles qui accompagnent ces scènes. L'émotion en est poignante, tant c'est vrai, puissant, large, multicoloré.


Le soleil commence à éclaircir l'image de la lune qui se colore de tons orangés.

L'alternance des tons bleutés, rose et orangés se poursuit sous l'oeil attentif des étoiles.


La lumière blanche s'étend sur le pourtour supérieur.

Le mouvement se poursuit et blanchit le paysage.


Avec l'avancée de la lumière solaire qui prend une région entière éblouissante en haut de la lune, les structures qui délimitent les couleurs changent: ce sont maintenant des étages superposées de couleurs différentes. La zone basse, par contraste, est devenue plus sombre que dans la phase précédente.


La région éblouissante augmente, et les autres zones colorées descendent.
Cette zone blanche brillante produit maintenant aussi un rayonnement bleu puissant au-dessus de la lune dans l'espace stellaire.

Maintenant,la zone bleutée inférieure et intérieure sur la lune a diminué jusqu'à ne plus appraître car la zone éblouissante est trop large. Mais il y a un autre changement, le rayonnement bleuté externe vire au vert et repousse le bleu à l'extérieur vers le noir de l'espace.

Voici l'extension progressive de ces phénomènes. Les pôvres qui sont devant leur télé a suivre des feuilletons stupides ou les discussions insipides et répétitives des mêmes hommes politiques et refusent de voir l'immense spectacle. Non seulement il est gratuit mais il est unique.

La zone inférieure de la lune continue à s'éclaircir.
Le rayonnement s'étend, prenez le repère de l'étoile en haut à gauche, c'est immense.

quL'étendue dépasse la dimension de la lune et vire de plus en plus au vert.

La couleur rosée-orangée de la lune devient légèrement plusclaire et plus jaune,
et le rayonnement spatial vert (suis-je daltonien? mais alors mon appareil photo aussi) a conquis l'espace. La lune n'est petite et minuscule que pour ceux qui ne savent pas la voir. Elle est féminine et ainsi souvent de maris qui ne voient pas les changements de beauté chez leur femmme, habitués. Elle n'a pas changé en beauté, ils ont changé en en fermeture du regard, en aveuglement.

Le scénario s'est poursuivi ainsi jusqu'à ce que la zone blanche irradiante ait recouvert toute la lune.
Et, alors, la luminosité a perdu sa fulgurance et la lune sa couleur orangée ou jaune pâle.
Et elle est redevenue de terre grise, avec encore un rayonnement de l'ombre noire pendant longtemps, on revient au cinéma noir et blanc.

La zone d'ombre se réduit, la lune apparaît plus claire dans ses gris.

Les volcans et cratères et mers reprennent chacun toute leur physionomie distincte. Je ressens un sentiment de familiarité.
Mais, surtout, je ressens que j'ai vécu une expérience de la puissance de ces phénomènes et de notre capacité d'y être présent. C'est comme la Torah, elle peut rester un texte fermé sur les rayons de la bibliothèque ou une lecture blablabla ou un exercice intellectuel si nous perdons la relation à l'émotion, à l'immenseité et à l'intensité de la Présence. C'es pour cela que la lune (nous expliquent les psaumes, nous est ainsi donnée pour continuer à nous faire voir et sentir "LE DON" donné, et ressentir "LE DON RECU".
5 heures nocturnes sont passées mais sans aucune fatigue tant le spectacle était palpitant et sans cesse changeant. Et surtout, il était clair que les énergies de force et de couleurs rayonnaient vers les hommes. Hélas, je n'ai pas entendu une seule personne venir regarder cette merveille. Et les jeunes qui rentraient de leurs fêtes se parlaient, la tête vers le goudron du trottoir sans relever la tête.
J'ai compris alors pourquoi il est dit que lors du don de la Torah, tout le peuple "a vu les voix".
Il faut "voir" la vie de la Torah dans la Création. Il ne s'agit pas de se dire: "je pense donc je suis" comme une fourmi dans son nid souterrain.
J'ai compris aussi cette histoire hassidique d'un roch yéchiva (directeur de l'école talmudique) qui répétait un matin: "je ne crois pas, ani lo maamine" et cela sema la panique chez ses élèves. Finalement il dit: "je ne crois pas, je vois". C'est le devoir du Juif: écouter et voir. C'est pour cela que le psaume 119 nous fait dire: "Chiviti Hachém lé negdi tamid, Je me représente Hachém devant moi toujours".


Nous approchons de la fin de l'éclipse, il est près de 4 heures du matin.

Le jour passe et le soir revient la lune, complète, comme nettoyée et ravivée et chaque élément est mis en valeur maximale? Qu'il en soit ainsi de chacun de nous et de tout Israël, et de chacun dans le monde. C'est le 15 Adar, Pourim à Jérusalem, dit Chochane Pourim.

Pour ceux qui voudraient développer leur familiarité avec la lune comme les Sages de la Michnah, voici les noms, vous pourrez ainsi revoir toutes les phases depuis le début en nommant ce qui disparaît ou apparaît.


Ces heures ont passé comme quelques minutes et l'énergie du rayonnement fut une vraie cure de santé.

Je ne suis pas capable d'interpréter mais, regardez: à ce moment, j'ai simplement, sans bouger l'appareil, élargi le champ visuel jusqu'aux premières lueurs venant de la terre et voici ce qui est sorti comme photo.
Comme si la terre elle-même avait été en échange de radiations colorées avec l'espace. Et vous voyez combien le rayonnement de la lune, vue cette fois de loin, reste intense.
Que vous dire de cette séance de 5 heures? Cette expérience a- t'elle suscitée une fatigue, des courbatures, des troubles de la vision, un rhume, etc. Rien de cela, au contraire et, à 7 heures du matin, un malotru non attentionné m'a téléphoné non pas pour me rappeler de prier Cha'harite mais pour me demander un renseignement qui pouvait attendre. 3 heures de sommeil et la journée fut excellente car j'avais assisté à une VIE puissance et l'avait reçu de tout mon être. Conscient de qui donne et de ce qui nous est demandé de recevoi, et trouvant intérieurement l'aide au regard dans les textes connus de notre tradition.

Simplement, j'avais pu vivre cette expérience, pour vous la retransmettre comme un enseignement de la Torah, comme j'ai vu cet enfant quelques heures plus tard au repas de midi de Pouris, les yeux intensément ouvert sur le monde. Il se nomme Or Israël, c'est bien toute l'expérience de cette nuit-là. Que cela lui donne santé et bénédiction et à tous les enfants d'Israël.

J'ai demandé l'autorisation des parents pour vous mettre cette image de cet enfant qui porte le nom de "Or Israel, Lumière d'Israël"; c'est vraiment le programme que nous avons vécu dans cette nuit de l'éclipse et de Pourim: l'envahissement du noir, la renaissance et l'éblouissement de la lumière certaine.
Gardons ce regard toute la vie et chaque jour.


Suite de cette étude sur ce lien : avec reportage sur

L'éclipse de la nuit du 12 Iyar, 4 mai 2004


Voici quelques enseignements supplémentaires du judaïsme:

Dans le Midrache.
- Béréchite Rabba chapitre 6 sur le verset 1,4 de Béréchite.
Si le soleil a été créé pour donner la lumière, la lune le fut pour "sanctifier" le jour du début du mois et les années. C'est le Patriarche Yaâqov qui est particulièrement relié à la lune dans le rapport au monde de lumière brutale qui est celui de Essav (Esaü) qui est le monde occidental.

- Béréchite Rabba chapitre 10,4 démontre une grande connaissance des cycles des différents astres par nos Sages et le chapitre 6,7 les montre discutant sur les formes des ellipses des astres et elurs divergences en fonction des conséquences sur les saisons.
- Chémote Rabba chapitre 15 (paracha Bo, spécialement verset 12,2) sur les versets du Cantique des Cantiques. Il réfère explicitement à Esther qui est comme la lune et vient voir le Roi chaque 30 jours; ainsi Israël. Et si la lune ne brille pas, pendant la nuit l'obscurité serait totale, ainsi sans la Torah d'Israël (J'ajoute, à condition qu'Israël soit de ce niveau, qu'il doit avoir comme Esther et sa communauté, et alors le salut d'Israël serait assuré et particulièrement entre Israël et l'Iran). Comme celle de la lune, la lumière d'IsraËl augmente et décroit et remonte. La lune est l'une des 4 choses que D.ieu a montrées du doit à Moché pour les lui expliquer.
- Vayiqra Rabba, chapitre 30,2 compare les visages des Sages en Torah au soleil et à la lune (comprendre pourquoi).

- Vayiqra Rabba, chapitre 31,9 sur le verset 24,2 montre combien D.ieu a associé Israël car c'est Lui seul qui a créé les lumières du ciel mais il a demandé à Israël d'allumer les lumières aux fêtes, en correspondance.
- Bémidbar Rabba, chapitre 18,20: le soleil et la lune sont présentés comme des partenaires spirituels vivants montant parfois symboliquement dans les qualités des Cieux et s'adressant au Créateur. Ils ont par là un rôle d'enseignement.
- Dévarim Rabba, chapitre 1,14 poursuit ce rôle vivant et montre que la lune comme Israël peut avoir des phases difficiles à l'avenir (mais non les étoiles). Et le chapitre 5,12 réfléchit sur le fait que le soleil a plus de stabilité que la lune.
- Cantique des Cantiques Rabba, chapitre 3,11 revient sur un thème classique: pourquoi le soleil et la lune ne sont-ils jamais tournés l'un vers l'autre d'une certaine manière au cours de leurs différents cycles et il y voit une grande délicatesse entre ces deux éléments comparés à l'eau et au feu qui doit nous enseigner.

- Cantique des Cantiques Rabba, chapitre 6,10. Il fait remarquer que la lune brille également pendant le jour et pendant la nuit, ainsi d'Israël. Et Israël brille en cette période du monde, et aura droit au monde futur.
- Cantique des Cantiques Rabba, chapitre 7,3 montre que la disposition du Sanhédrine (tribunal suprême de Jérusalem) avait la forme de la lune en croissant et également du foetus dans le ventre de la mère et nous inspire réflexion.

Dans le Zohar
- Dans le volume III, et dans les Tiqouné Zohar 82a, il revient en de nombreux passages (82-216b-273b) sur le fait que le soleil semble avoir disparu mais, en fait, c'est lui, alors qui procure la lumière à la lune. Objet de réflexions profondes pour chacun personnellement, pour Israël et pour comprendre D.ieu. Le thème du fait qu'il faut une coordination et une répartition des rôles mais non deux rois est souvent souligné dans nos textes (I 252b).
Il n'y a donc pas d'indépendance dans la production de notre lumière (léit néora lsihara). II 215a. Ainsi d'Israël envers son Créateur et c'est pour cela qu'Israël compte ses années selon la lune (I 46b).
Bien entendu, notre attention éducative est attirée par les notions de renouvellement ('hiddouche) que manifeste la lune (I 192a). Et, delà par la nécessité de comprendre l'interdépendance de ce qui réussit et de ce qui manque (III, 281b). Ce manque est même manifesté dans l'écriture de l'hébreu où la consonne vav manque au mot méorote dans Béréchite pour bien le marque et le Zohar nous apprend à gérer la vulnérabilité qui en découle face aux forces négatives (I 169b). Le Zohar enseigne aussi sur le fait que la lune est nommée de deux façons (yaréa'h et levana), une au masculin et une au féminin (Tiqouné Intro 13b).
Mais des enseignements sont tirés aussi, d'après les nuances en ce qui concerne Israël et les nations, spécialement dans les périodes de croissance ou de décroissance (III 281b) et la lune le manifeste et les forces négatives tentent d'en profiter (II 205a et III 248b).
En fait, tout cela nous enseigne d'abord la sensibilité, la nécessité de l'observation, de la réflexion et de la science du moment opportun; mais aussi de savoir remercier, louer et bénir à ces moments, spécialement quand la lune a atteint son éclat, c'est la question du qiddouche lévana (II 188a).
Cela nous enseigne aussi l'importance de la délicatesse à l'exemple du soleil puissant qui ne voit pas la face en déficience de la lune (Tiqouné Zohar 51a).
Dans un âge comme notre époque où le gouvernement et la politique sont le plus souvent l'oeuvre des arrogants et brutaux, nos textes nous apprend à être conscients de notre place: la lune ne brille pas par elle-même et quand le soleil domine, la lune ne se place pas alors en position dominante également (I 236b). Et il est important de ne pas se tromper quand c'est l'heure du plus faible de briller (la lune) car à ce moment-là on devient susceptible de faire erreur sur la puissance, et se manifestent alors les aspects négatifs des forces et ce sont les vulnérables dont les bébésd sont le symbole qui en pâtissent (I 34a).
On le voit par là, le Zohar n'est pas un recueil de science bizarre et ésotérique sur des mystères mais elle nous relie de façon existentielle à l'essentiel et nous fait alors vivre de la Torah. Sinon la réflexion de la Torah pourrait devenir cérébrale et ne plus toucher l'action. C'est pour cela que le peuple juif a toujours lu le Zohar et une pratique est d'en lire un passage chaque jour au même titre qu'un passage de la Torah, de la Michna, du Talmud.

J'ai mis les références pour que ceux qui le peuvent aillent étudier le contexte plus largement et plus profondément.
Modia est une introduction, ensuite il faut apprendre en relation directe avec des Sages compétents et capables de transmettre comment étudier et comment le vivre.


Retour ICI ( à la page des autres études en photos)

--