5 - Le Kotel que j'aime
Scénario, par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour

Il est interdit aux sites de copier cette page et de la reproduire même partiellement. Ils peuvent seulement faire un lien.
Quand vous le découvrez, n'allez plus sur des sites, avertis, qui volent ainsi délibérément le travail d'autrui.

© Copyright Dufour

 PATIENTEZ UN INSTANT PENDANT LE CHARGEMENT DE CES PHOTOS EXCEPTIONNELLES



Dans son épreuve intense que lui as donnée, il a su venir ici.
Toi seul sait ce qu'il est au delà des apparences. Ce sont les autres qui sont différents.
Lui est avec toi totalement.



Ce qui nous unit, ce sont les mains, toutes sont ensemble sur le lieu de ta présence.



Nos doigts pénètrent la pierre comme si elle était tendre.
Ils l'ont marquée depuis des siècles; sous notre amour elles sont souples comme de la glaise.
Tout est amour; qu'il en soit ainsi entre tous les êtres.
Chaleur des mains, chaleur de ton soleil, chaleur de notre pierre.



C'est une joue, c'est un lit, c'est un autel. C'est l'union de deux êtres.
Tout est montré, tout est pur, tout est sincère. Rien n'est contesté.
Ici, pas de ma'hloqéte. Ton silence nous a appris à nous taire.



Tout enfant est un monde autant que son père, sa main, ses lèvres marquent aussi ta pierre.



Ton mur si haut semble pencher sous l'amour de nos prières, sous l'unité de nos diversités.




Nous irons plus loin, beaucoup dans la pierre des lettres demandes ou SOS
mais, en fait, ce sont des centaines de lettres d'amour qu'ils mettent.



Et chacun la place avec le sentiment de l'importance du geste. A l'endroit spécial pour lui, pour toi.



Nous entrons sous l'arche embrasser ta torah dans l'armoire qui la garde



Les rimonim sont allégresse et semblent chanter ou danser dans le noir.



C'est la Torah qui est dans la pierre, c'est la Torah qui est dans nos êtres de pierre.
Elle est vivante, elle est ici et pas dans le Ciel. Mais il fallait la pureté de ton Kotel
pour retrouver la proximité et dire: Modé ani, je reconnais, Moda ani, j'ai avoué
et louangé que nous sommes du même être. En nous coule la même divine sève.

Ici, ce n'est pas un mur, c'est le Ko-tel, ceux qui te parlent en hébreu
savent que c'est présence, rencontre, mise en accord de nos êtres.
Heureusement que tu as créé Jérusalem.
Yérouchalaim, lien de érets (la terre) et de chamayim (le ciel),
chalom entre tous les êtres.

Yehoshua Ra'hamim

Nous repartons, plus pur, plus calmes, plus forts, plus stables, plus mûrs.


Ton hachga'ha (protection de providence) est invisible mais constante et éternelle.
Yédid nafchi. Av hara'hamane.
Ami de l'être. Père de bonté et miséricorde. Attire ton serviteur vers ta volonté.
Ici, quand nous le disons, nous sommes sincères.
Réalise donc ce que nous avons dit et ce que tu nous as promis. Amen.

En remerciement pour ce travail, je vous demande de bien vouloir dire
pour votre serviteur, pour vous et pour tout Israël, le psaume 85.
Il est conforme à ce que nous avons vu ensemble.
Cliquer ici pour avoir ce psaume en hébreu, avec traduction et commentaires
liés au ressenti de ces pages
.

Retour ICI ( à la première page du KOTEL)