Jérusalem que j'aime (page 3)
Les maisons de Jérusalem
Ma yadidote michkénotéikha,
Quelles sont aimables Tes demeures!

Scénario et photos d'amour, par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
Retour à la page d'accueil ici http://www.modia.org
© Copyright Dufour


Ne pas passer rapidement, mais prendre le temps de connaître chaque part de ta beauté.
Comme dans la prière, ou dans la lecture et la relecture de tes lettres.
Tes plats droits, tes volutes, et tu permets de caresser et lisser ta droiture.
"Elle est un arbre de vie pour ceux qui s'y attachent" Michlé, Proverbes 3,18.


Le fer et la pierre semblent s'accorder depuis des siècles


Ces puissants gardiens sont bien tes frères


Maintenant, partout, je les reconnais ces traits de famille.
Tu montes, légère, comme un fumée du qorbane,
et l'autre se pose en puissance comme les pierres du Kotel.
Mais, toujours, l'aisance et la spiritualité premières.


Sûr qu'ils ont préparé ce palais pour le Machia'h, pour qu'il vienne


Tes arcades sont comme des roucoulements des colombes qui tournent
"Ma colombe se niche dans les fentes du rocher". Chir ha chirim 2,14.


Derrière cette beauté, dans ces pièces, certainement les trésors du sanctuaire.
"Chaâr hachamayim, la porte du ciel (Béréchite 28,17) se trouve à Jérusalem" Pirké dé Ribbi Eliézer 35.


Tu célèbres les trois lignes de la descente des bénédictions célestes.



LA SUITE ICI (page 4)