Regarder
sur Modia 
Photos par thème - galeries & diaporamas
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Recherchez
sur Modia 
 
  Cliquez ci-dessous
  Modia en français   
Un site pour étudier et vivre le judaïsme, le Talmud et la Torah
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
  Modia in english
 A web site on how to study and live Judaism, Torah and Talmud
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dons: cliquez ici - S'abonner à la newsletter: cliquez ici
 
Règles du Copyright - Traduction et commentaires par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour basés sur les livres de nos Sages
 

Jérusalem le bonheur

Scénario, et photos du Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
© Copyright Dufour

Certains êtres te semblent sourds et lourds, inutiles, et tu les considères comme comestibles, des instruments.
Prends conscience de ton égarement. C'est lui qui est difforme et monstrueux, pas les autres gens.


Si tu ouvres tes yeux, tu découvres les myriades de beauté, chaque détail devient sensible, intime, compréhensible.


Tu es bizarre, pas lui. Il est leste et rapide. Tu es lourdaud et insipide.



Il est gros? Non, il est doux et chaud, et l'hiver revient souvent dans une vie sans un bon ami.



Tu fais l'erreur de rester sur ton île, de vivre avec ton reflet, et de croire que cela suffit,
que le Ciel n'a créé que cela en un être achevé et complet. Tu es simplement sourd et aveugle, amputé.


Regarde la beauté de ce qui n'est pas toi. Alors, tu découvriras en chaque être ceci.
Quand il passe, tu le respectes car il est volonté et présence du Grand Artiste qui le signe.
Respect; et il est pour Lui, pas pour toi.


Quand il repasse, dis-toi que tu ne le comprends pas, tu n'avais pas vu de lui ce côté-là.
L'écouter, recommencer tout avec lui comme s'il venait d'être créé.


Et rechercher absolument sa singulière beauté. Chaque être est une lettre unique et nécessaire pour rendre un Sefer Torah casher.
La beauté de chaque être est très complexe, il faudrait une université complète pour la connaître.


Soudain, tu découvres sa présence, étrange, inconnue, aveuglante. Elle n'est pas toi, elle n'est pas pour toi.
C'est lui ou elle, simplement. Mais immense. Ce qu'il est ou ce qu'elle est dans le plan de Celui qui y pense.


Alors, il ou elle devient Présence de La Présence, resplendissant. Intouchable pour tout usage qui n'est pas innocence.


Il est, ou elle est, un tout parfait qui appartient à une unité sacrée. Une sainteté à respecter.
" Séou chéârim rachékhem vé hinasseou pit'hé ôlam vé yavo mélékh ha cavod.
Haussez vos frontons, portails antiques, relevez-vous pour qu'il entre, le Roi de Gloire (Psaume 24).


C'est une vie qui vibre dans une poésie qui se dit et qu'il faut entendre en silence sensible
comme on le fait en présence d'un orchestre symphonique. La vie existe et se diffuse.
Nous disons seulement "merci". Hommage au compositeur de ces symphonies uniques.



Je vibre, pourquoi? "Êt laâssote laChém, C'est que le temps est venu d'agir pour Hachém" (Psaume 119,126).

Et puis, cet autre se tourne et s'éloigne, j'ai reçu un nouveau témoignage en l'immensité de beauté et de bonté qui est passée.


Chacun est un univers-témoignage. Nous vivons ensemble dans les mêmes montagnes, si différents.
C'est indispensable pour exprimer un peu ensemble quelques bribes de l'Unité créatrice qui nous surpasse.
Il n'y a aucune raison que cela se passe autrement que dans la paix, la bonté, la qualité.



Chaque étrangeté sur notre passage est là pour nous rappeler combien nous sommes chacun
beaux, bons, sages, parfaits en son genre,
mais étranges pour chacun.
Vé ahavta éte Hachém Eloéhkha bé khol lévavékha ou vékhol nafchékha ouvé khol méôdékha.
Et tu aimeras Hachém ton D.ieu de tout ton coeur, de tout ton être et de tous tes biens" (Dévarim 6).



Ecoute, Israël, Lui seul Hachém est Un, E'had.


Alors, nous pourrons vivre ensemble, différents, même regarder dans des directions différentes,
mais manifester ensemble la paix, la bonté, l'unité dans la diversité.




La qualité de Jérusalem nous enseigne tout cela, c'est une lumière qui révèle, une présence qui nous révèle.
En chaque chose, en chaque être.
Un grand baiser du Ciel et de la terre.
"Ki cham tsiva Hachém éte ha bérakha, 'hayim âl ha ôlam.
Car c'est là que Hachém a décrêté que se trouverait la bénédiction, la vie pour l'ensemble du monde (Psaume 133,3).

Merci, le Zoo tanakhique. Merci à vous tous d'avoir été si gentils quand je suis venu avec mes amis.
A bientôt.
"Yéhi khévod Hachém léôlam, yisma'h Hachém bémaâssav.
Que la Gloire de Hachém dure pour toujours, que Hachém se réjouisse de Ses oeuvres" (Psaume 104,31).




Retour à la page 1



 
Toutes les photos du site sont Copyright de l'auteur (sauf images autorisées externes) - Aucun travail n'est effectué sur le site pendant le Chabbat et les fêtes juives
© Copyright - Textes, informations et webmaster: Dufour