accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :


Nouvelles photos du Rav Chalom Messas, zatsal

avec accompagnement du Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
(Dipour, en hébreu)

http://www.modia.org 
Retour au plan de toutes les pages consacrées au Rav Chalom Messas.


Nouvelles photos du Rav Chalom Messas, zatsal
J'espère que vous aimerez autant que moi ces splendides photos.
Nos Sages vivent, plus que nous, dit le Talmud Bérakhote. Et ils ne sont donc pas morts. Notre étude est vivante avec eux.
Voici quelques photos que j'aime, et ne sont pas de moi, je n'en connais pas les auteurs (qu'ils soient bénis)
mais nous en connaissons le personnage principal et son oeuvre. Rencontrez le dans son commentaire de la Torah Vé 'ham ha chéméch.
Tout ce travail de recueil et de travail sur les photos du Rav que j'ai accompli sur le site, je le mets à l'unique disposition de sa famille et de la Fondation qui va gérer cet ensemble. Le copyright sur ces photos leur appartient.

1e photo. Rencontre avec le visage:
toujours la même expérience, aucun effet, il ne joue pas avec les hommes,
il est en présence constante avec le Créateur et met le reste et lui-même à la véritable place.
Vous ne trouverez jamais chez lui le souci de l'effet sur autrui, ni le désir de paraître ou de dominer et séduire.
C'est une expérience qui est un enseignement puissant. J'ai mis l'image en grand format pour bien rencontrer.
Et, bien entendu, la pureté lumineuse.


Cette photo est du 18 juin 1980 à l'inauguration du Merkaz Ohr Yossef qui est un complexe scolaire et social à Paris.
Une fameuse brochette s'était déplacée de France et d'Israël pour cela. Regardez un peu de loin:


Approchons-nous: au premier rang, le Rav Chalom Messas dans l'attitude continuelle que je viens de décrire,
à sa droite le Grand Rabbin de France Jacob Kaplan.
Au fond, à gauche, mon Professeur de psychiatrie le Professeur Baruk aux travaux importants sur le jugement moral comme fondement de l'équilibre psychique et pour sa défense des droits des malades mentaux.
A sa droite, le député de Paris Jean-Pierre Block et, à droite, le Consul d'Israël Michaélis.

Et, à droite du Rabbin Kaplan, on reconnaît le Maire de Paris Jacques Chirac, le Rav Ôvadia Yossef
et le Grand Rabbin de Marseille Joseph Sitruc. Regardez bien chacun pour situer la particularité du Rav Messas.


Le voici maintenant en prière, calme, présent et détendu, sans défense. Belle tenue, devant Celui...


Ici, il fait le kiddouche. La scène est publique et il est intériorisé, présent à ses mots.
Derrière, un enfant comme fréquemment dans toute la vie juive,
c'est ainsi qu'ils apprennent mais la prière juive est vivante,
c'est celle d'un peuple, les enfants y ont leur place naturelle.
Et ils peuvent s'approcher des très grands.

La même relation. Un autre enfant regarde de très près le Rav qui chante lors de la sortie de la Torah.
Ce boitier est très lourd, et le lourd rouleau de la Torah est dedans; malgré cela, ce géant de 90 ans le porte
de ses mains fortes et chante, toujours présent à ce qu'il dit. Un enseignement vivant.

Ici, le Rav écrit les derniers mots d'un Séfer Torah, ce qui est une grande fête.
Chaque Juif doit écrire ou faire écrire un Séfer Torah.
Aujourd'hui, on peut eventuellement remplacer cette mitsva par la diffusion de la Torah.
Le travail d'écriture doit être parfait, voyez la concentration de tous.


L'amitié des grands uniques: le Rav Ôvadia Yossef et le Rav Chalom Messas.
Dans les autres pages de photos du Rav sur le site (lien ici), nous avons mis en évidence
leur proximité dans l'espace, la complicité, la discussion, la confiance, la proximité physique des mains.
Ici le dialogue est clair: le Rav Ôvadia Yossef a soumis une question au Rav, sa main a exposé sa thèse
et il la soumet au Rav Messas avec une certaine inquiétude.
Celui-ci est chaleureux, affirmatif et lui explique la voie juste dans la clarté. Et avec autorité. Un document exceptionnel.



Ici, de même, nous voyons la grandeur du Rav pour le Président de l'Etat d'Israël, Moché Katsav.

Ce dernier écoute avec attention profonde et respect le Rav qui est dans la Torah qu'il regarde et transmet.
Regarder l'axe des corps. Où est l'autorité, où est le respect. Où est chacun. Les bouches, les mains.
Le Rav ne faisait jamais de politique. Mais jamais, non plus, il ne redoutait de transmettre ce que la Torah dit vraiment,
et pour cela il ne craignait aucun humain.


Tout cela est bénédiction.

Et voici peut-être la plus belle photo. Il dédicaçait une de ses livres pour un jeune. Position assise du scribe antique. Concentration et lenteur dans son écriture où il met tout le sérieux et toute la bénédiction possible. Etre de lumière.

© Copyright
Dufour