Retour sur modia.org - Recueils de Poèmes par Rav Yehoshua Rahamim Dufour
Amour d'Esther et du Roi
Après Pourim
Confidences nocturnes
Dans chaque respir
Dans ton amour
Déclaration d’amour du Roi à Esther
Devant la hanoukia
Écoute
Équilibre du Roi
Espoir des rivières
Israël, tu dois être lune
Jetu m'aimes
La beauté nous est révélée
La méditation
La moitié du royaume
Le bonheur, c'est de voir...
Les humains ne comprennent pas
Lumière en guerre
Merci.
Mon amour pour toi
Réassurance dans le couple
Respiration au Sinaï
Restons dans le palais
Réveil d'Adam
Secrets du Roi et de la Reine
Solitude du Roi attendant Esther
Terre d'Israël

Ta création en deux moitiés

Ton silence
Ton vase
Tu n'es pas assez heureux
Tu n'es plus jamais seul
"l'Ami des Aurores"
Recueil  "Auschwitz"
"Combat"

Pyramides

Un jour

"Déchirement"
"Double Eden"
Recueil  "Enfance"
"Etude"
C'est raison de T'aimer
L'imprévu d'aimer
L'éveil au matin
Précaution
"Exil"

Me contacter
Ecrire dans le Livre d'Or

Retour sur le site

 
Amitié si pure
 
Sur la paracha Térouma "faites-moi un sanctuaire et j'habiterai dedans" et Pourim
 

(Photos de l'auteur du site ©)

Notre amitié
est si pure
aussi pure
qu'au premier jour
de la créature.

Est-ce au premier moment
de notre éblouissement ?
Est-ce au premier jour de lune
quand elle et le soleil se sont embrassés,
embrasés ?
Ce jour-là, tu avais brisé ma côte
et tu es sortie me regarder, 
et poser un baiser
sur mes paupières.

J'ai fermé les yeux
un instant, longtemps ;
ton baiser a duré
peut-être dix ans
ou dix millions d'ans,
ton parfum emplissait tellement
dehors et dedans.

J'écoutais, tu me disais souvent :
nous sommes un seul être en tous les temps.

Et quand, finalement,
j'ai osé ouvrir les yeux
pour te regarder un seul instant,
je ne t'ai pas retrouvée.
Dis-moi : peut-être es-tu restée dedans.

C'est si bon, tu sais, là, dedans.
Juste la forme de toi sanctuaire
et c'est ton éblouissement
précisément
en lumière.

Pourquoi, depuis,
la lune et le soleil
sont dans le ciel
séparés, et si compliqués
dans leurs baisers ?

Ecoute encore,
mon ami Adam,
et tu me trouveras,
doucement.
Je suis Esther, cachée,
mais souveraine.

 "Guetteur"
"Jérusalem"
Recueil "Lettre"
"Libération"
"Présence"
Nous sommes fleurs de Jérusalem
"Rencontre"
L'ami
Écoute
Libellule
Si je viens
Miroir d'eau
"Trésor"
Séparation
"Yémima"
webmaster Dufour