Retour sur modia.org - Recueils de Poèmes par Rav Yehoshua Rahamim Dufour
Amour d'Esther et du Roi
Après Pourim
Confidences nocturnes
Dans chaque respir
Dans ton amour
Déclaration d’amour du Roi à Esther
Devant la hanoukia
Écoute
Équilibre du Roi
Espoir des rivières
Israël, tu dois être lune
Jetu m'aimes
La beauté nous est révélée
La méditation
La moitié du royaume
Le bonheur, c'est de voir...
Les humains ne comprennent pas
Lumière en guerre
Merci.
Mon amour pour toi
Réassurance dans le couple
Respiration au Sinaï
Restons dans le palais
Réveil d'Adam
Secrets du Roi et de la Reine
Solitude du Roi attendant Esther
Terre d'Israël

Ta création en deux moitiés

Ton silence
Ton vase
Tu n'es pas assez heureux
Tu n'es plus jamais seul
"l'Ami des Aurores"
Recueil  "Auschwitz"
"Combat"

Pyramides

Un jour

"Déchirement"
"Double Eden"
Recueil  "Enfance"
"Etude"
C'est raison de T'aimer
L'imprévu d'aimer
L'éveil au matin
Précaution
"Exil"

Me contacter
Ecrire dans le Livre d'Or

Retour sur le site

Comme un rocher s'entrouve

Comme un rocher s'entrouvre
et me découvre sous son écorce
un paysage ignoré,
en cet instant tu me deviens une si longue histoire
jeune vieille de tant de vies, de tant d'âges.
Belle de tant d'amours.
Bondie des ères de silence.
Pétrie de tant d'hommes et de femmes
tu n'es pas que femme.
Tu portes en toi tant de rides et d'enfances,
de campagnes, de fuites, de guerres et de haines.
Et de fêtes.

En ton calme sourire, sous tes paupières closes
j'avance dans ces temps,
herbes vertes sur mes jambes, brise qui me gifle.

J'avance dans ce paysage vierge, ignoré,
qui reste en toi comme une fiançée
Rien n'est mort.
Par quel charme ne le voyais-je pas ?

J'avance en bondissant légèrement.
Ils attendaient mon arrivée.

J'avance comme un présent,
comme le violoneux qui annonce la fête.

 "Guetteur"
"Jérusalem"
Recueil "Lettre"
"Libération"
"Présence"
Nous sommes fleurs de Jérusalem
"Rencontre"
L'ami
Écoute
Libellule
Si je viens
Miroir d'eau
"Trésor"
Séparation
"Yémima"
webmaster Dufour