Réveil d'Adam

Aujourd'hui, dit chaque Adame,
-homme ou femme-
je suis créé nouveau, 'hadach,
depuis mon corps jusqu'à mon âme.

Adam regarde la femme:
"Ah, vraiment, D.ieu a créé les cieux, toi, ate,
et Il a créé la terre, toi, ate.
Nous sommes la même pâte,
la même profondeur abyssale,
la même cîme des montagnes,
la même élévation jusqu'aux astres.

Je te vois d'un nouveau regard:
notre lumière n'est plus blafarde,
je te vois entière en face,
tu es ma lumière, trésor, otsar.
Je te sens en moi quand je marche,
je ne savais pas que j'ai quatre mains.

Nous avons réparé des erreurs par milliards.
Maintenant, tout est simple, un, é'had.
Avec nous, le Maître du monde marche,
Il nous a ouvert la porte de son jardin.
Ce sont les mêmes fleurs par myriades
mais il y a un seul Toi, ate.

Nous sommes devenus Adame.
Nous avons reçu une force colossale.
A bien la gérer, prenons garde.


"Oui, dit D.ieu à Adam,
prends garde à l'amour sans flamme:
on a l'argent, la maison, la femme,
le corps et le confort d'âge en âge,
mais le don unique de l'âme,
on ne l'offre pas, on se le garde.

Brise et casse ta garde.
Ouvre, cette fois, ha paâm,
le palais des larmes,
au-delà des naufrages,
des brisures et des espoirs.
Ton coffre-fort, il faut que tu le casses
et redécouvre les larmes.
Elles sont ton vrai visage.

La Torah, c'est seulement Tu aimeras,
non pas Hachém seulement, mais Hachém Eloqékha,
ton D.ieu, qui te veut de Lui à toi,
de toi à Lui et rien sans joie.

Tout est vibration, mouvement, flamme,
rien d'immobile, et rien de stable.
L'éternel n'est pas l'argent mais l'âme,
sans elle disparaît le sanctuaire, le miqdache,
et plus rien entre l'homme et la femme,
et la famille devient panier d'épaves.

Je vous ai fait différents, 'Hava et Adam
pour que l'amour ne soit pas stable.
Faites vibrer à chaque instant la flamme.
Cette fois, aujourd'hui est un nouvel âge.
Avec Moi, soyez 'Hava et Adame,
et marchons dans l'Eden, mon jardin, mon gane".

Today, says every Adam
- man and woman -
I have been born anew, hadash
From my body to my soul
 
Adam looks at woman:
“Truly, God created the heavens, you,
And he created the earth, you.
We are of the same mould
The same abyssal depth
The same mountain crest
The same elevation to the stars.
 
I see you anew
Our light is no longer wan
I see you whole in front of me,
You are my light, treasure, otzar.
I feel you in me as I walk,
I did not know I had four hands.
 
We repaired our errors by the thousand.
Now, all is simple, one, ehad.
The Master of the world walks with us,
He opened the door of his garden to us.
There are the same myriad flowers
But there is only one You.
 
We became Adam.
We were given colossal strength.
We must take care to manage it well.
 
“Yes,” said God to Adam,
“Beware of love without flames:
We have money, a house, a wife,
A body and comfort at every age,
But the unique gift of the soul,
One does not give, one keeps it for oneself.
 
Shatter and break your guard,
Open, this time, ha paam,
The palace of tears,
Rise beyond misfortunes,
Failures and hopes.
You must break your safe-box
And rediscover tears.
They are your true face.
 
The Torah only means to love
Not only Hashem, but Hashem Elokekha,
Thy God, who desires you in a relationship
from Him to you,
And from you to Him,
only in joy.
 
Everything is vibration, movement, flames,
Nothing is immobile, and nothing is stable.
The eternal is not money but the soul,
Without which there is no sanctuary, no mikdash,
Nothing left between man and woman,
And the family a pile of ruins.
 
I made you different, Hava and Adam
So that love would not be stable.
Make the flame vibrate at every moment.
This time, today is a new age.
With me, become Hava and Adam
And let us walk in Eden, my garden, my gan.”

Retour au recueil de poèmes: L'amour au-delà de l'amour
Retour au recueil de poèmes: L'ami des aurores
Retour au recueil de poèmes: Trésor du sanctuaire
Retour au recueil de poèmes: Présence Retour à la page d'accueil

Poems: Light in war - Adam - Land of Israel - Happiness