Retour sur modia.org - Recueils de Poèmes par Rav Yehoshua Rahamim Dufour
Amour d'Esther et du Roi
Après Pourim
Confidences nocturnes
Dans chaque respir
Dans ton amour
Déclaration d’amour du Roi à Esther
Devant la hanoukia
Écoute
Équilibre du Roi
Espoir des rivières
Israël, tu dois être lune
Jetu m'aimes
La beauté nous est révélée
La méditation
La moitié du royaume
Le bonheur, c'est de voir...
Les humains ne comprennent pas
Lumière en guerre
Merci.
Mon amour pour toi
Réassurance dans le couple
Respiration au Sinaï
Restons dans le palais
Réveil d'Adam
Secrets du Roi et de la Reine
Solitude du Roi attendant Esther
Terre d'Israël

Ta création en deux moitiés

Ton silence
Ton vase
Tu n'es pas assez heureux
Tu n'es plus jamais seul
"l'Ami des Aurores"
Recueil  "Auschwitz"
"Combat"

Pyramides

Un jour

"Déchirement"
"Double Eden"
Recueil  "Enfance"
"Etude"
C'est raison de T'aimer
L'imprévu d'aimer
L'éveil au matin
Précaution
"Exil"
 
Pourquoi me taire?
 

Pourquoi me taire
quand le Ciel
ne peut se taire
et fait éclater sa beauté interne
dans les couchers de soleil,
et l'amour du coeur
dans les baisers
des pistils de fleur?

Pourquoi tairais-je Ton amour,
secret de mon coeur?
Indécents couchers de soleil,
éclatants, délirants,
criants au ciel
et à toute la terre.

Et quand David crie:
"Ahavti,
J'ai aimé!"
moi aussi j'oserai
Te le dire.

Nous crierons, prierons,
aimerons,
et que meurent
ceux qui ont peur
d'aimer.
Les couleurs les ont condamnés
à tout jamais.

Au matin, encore, au lever,
tu déposeras un baiser
de couleurs d'aurore
pour me réveiller.
Quel amour...
galaxique!...
Béréchite!...
Yérouchalayim.

Tu donnes la musique des couleurs,
j'y ajoute la poésie des mots qui hésitent.
Nous chantons le Chir ha Chirim.

Je place ici les images du ciel vues de ma fenêtre à l'heure de min'ha
qui ont suscité ce poème après l'étude de la Torah.

Se reporter à la page de l'étude de Min'ha - Images fulgurantes, surréalistes


et pourtant quotidiennes, quel coeur resterait insensible? Mais...


qui ne regarde pas pour ne pas voir, pour ne pas prier, ne comprend pas que le monde est ce sanctuaire à deux dimensions mariées
en une unité. Celle de La Présence, et celle de notre matière et de notre intelligence. C'est la paracha Péqoudé.
Si vous n'avez pas vu ces images le soir, c'est que vous fermez vos yeux et votre coeur et vos antennes à Celui qui crée en chaque instant
où Il mantient toute existence.

Si on ne voit pas, si on n'écoute pas, on ne peut pas non plus voir le meilleur transcendant de l'autre dès qu'il aime ou qu'elle aime un peu.
Ou de tout être qui ne veut pas être un ennemi mortel.
Et, surtout, il faut continuer de voir l'incessant changement de ces dons de couleurs;
qui les voit est capable d'un amour incessant. La Torah n'est pas autre chose en chaque lettre.
Alors, on est capable d'écoute, capable du Chémâ Yisrael.
Tout cela est dans ces premiers vers.

Pourquoi me taire
quand le Ciel
ne peut se taire
et fait éclater sa beauté interne
dans les couchers de soleil,


et l'amour du coeur
dans les baisers
des pistils de fleur?

Pourquoi tairais-je Ton amour,
secret de mon coeur?
Indécents couchers de soleil,
éclatants, délirants,
criants au ciel
et à toute la terre.


Ce feu brûlant, est quotidien à Jérusalem, comme en nos coeurs.


Ainsi faut-il, exactement, sentir ces lettres et les mots et les sentiments.
Avez-vous vu les oiseaux qui se se promènent dans ces flammes et ces brasiers, ainsi de l'écoute incessante.

Et quand David crie:
"Ahavti,
J'ai aimé!"
moi aussi j'oserai
Te le dire.

Voyez psaume 119,47 et 48 et 113 et 119 et 163, etc.

Au matin, encore, au lever,
tu déposeras un baiser
de couleurs d'aurore
pour me réveiller.



Quel amour...
galaxique!...
Béréchite!...
Yérouchalayim

Voir la même dynamique dans les photos où on vit les couleurs de Jérusalem à l'aurore.

Tu donnes la musique des couleurs,
j'y ajoute la poésie des mots qui hésitent.
Nous chantons le Chir ha Chirim.

Lire le commentaire du Chir ha Chirim, amour d'Israël et Hachém

 "Guetteur"
"Jérusalem"
Recueil "Lettre"
"Libération"
"Présence"
"Rencontre"
L'ami
Écoute
Libellule
Si je viens
Miroir d'eau
"Trésor"
Séparation
"Yémima"
webmaster Dufour