Retour sur modia.org - Recueils de Poèmes par Rav Yehoshua Rahamim Dufour
Amour d'Esther et du Roi
Après Pourim
Confidences nocturnes
Dans chaque respir
Dans ton amour
Déclaration d’amour du Roi à Esther
Devant la hanoukia
Écoute
Équilibre du Roi
Espoir des rivières
Israël, tu dois être lune
Jetu m'aimes
La beauté nous est révélée
La méditation
La moitié du royaume
Le bonheur, c'est de voir...
Les humains ne comprennent pas
Lumière en guerre
Merci.
Mon amour pour toi
Réassurance dans le couple
Respiration au Sinaï
Restons dans le palais
Réveil d'Adam
Secrets du Roi et de la Reine
Solitude du Roi attendant Esther
Terre d'Israël

Ta création en deux moitiés

Ton silence
Ton vase
Tu n'es pas assez heureux
Tu n'es plus jamais seul
"l'Ami des Aurores"
Recueil  "Auschwitz"
"Combat"

Pyramides

Un jour

"Déchirement"
"Double Eden"
Recueil  "Enfance"
"Etude"
C'est raison de T'aimer
L'imprévu d'aimer
L'éveil au matin
Précaution
"Exil"
 
Trésor du sanctuaire
 



(Extrait des photos de l'auteur autour du Mont du Temple)

L'âge d'aujourd'hui.

De méchanceté, mon yetser ha râ,
et de médisance mon lachone ha râ
me disent et des amis aussi:

Tu as 30 ans, reste ici dans ta ville,
dans ta culture, pourquoi tu fuis
pour aller vers des lubies,
à imaginer que la Bible se vit aujourd'hui,
Abraham et Sara c'est lointain, c'est fini,
ou de croire que les Juifs ont un pays,
ou que D.ieu les protège des calomnies?

Ils me disent:
tu as 50 ans, c'est fini
le temps des fantaisies, vis en égoïste,
bâtis ton petit empire,
et vis en riche
sans tendre la main aux avilis.

Ils me disent:
tu as 70 ans, accepte ton âge sans rire.
Ne porte pas les fardeaux ni les valises
des plus jeunes s'ils n'ont pas de forces aujourd'hui,
même s'ils te demandent d'agir et de courir.

Ils me disent:
Tu as 80 ans, arrête de sourire,
accepte de mourir aujourd'hui,
c'est comme cela que nous aimons vous voir finir.

Hachém, depuis le début de ma vie,
me donne chaque matin à nouveau Sa vie.
Mes petits doigts me faisaient rire,
j'y voyais en grappe tous les âges de ma vie.
Hachém seul est vie, Il la donne à qui le chérit.
Chaque matin, c'est Son âge d'amour infini,
Son âge de force qu'il recrée et répartit.

Il a créé l'espoir, la confiance, la louange, le rire.
Chaque matin, depuis mes trois ans et demi,
j'ai vu qu'il me recrée et réussit.
J'ai l'âge seulement de Son amour d'aujourd'hui.

Les années passent ainsi.
Chaque jour, j'accepte mon âge, il n'est que joie et merci.
Lui décide, je reçois Ses ordres et je signe.
Mon âge est matin d'hommage à ce Créateur infini.
Chaque seconde, Il donne ou retire, qu'Il soit béni.
Il n'est pas menteur, ton Créateur infini,
éternel vainqueur, Israël. Il te renouvelle sans cesse.

Cette foi, cette joie,
chaque matin je la reconstruis avec peine,
et je l'ajoute au maâssér,
à la tsédaqa et aux chèques que je signe.
Tout est reçu, tout est gratuit.

Tout est de Lui, à partager, rien n'est mon acquis.
Et il nous place ensemble dans Sa vie.
De toutes nos fiertés il se rit,
nous sommes tous ensemble Ses enfants bénis.
Heureux, heureuse,
celui et celle qui l'ont compris
et qui ne ferment pas leur vie.

Malgré vos allusions, et vos critiques,
et vos bons conseils perfides,
je garderai l'innocence de l'âge d'aujourd'hui.
C'est une enfance infinie.
C'est une maturité infinie. C'est une sagesse de vieillesse infinie.
Dès l'enfance je l'avais compris
que nous vivions tout cela dans un seul aujourd'hui.

Quelle joie, parfois, de rencontrer un ami
qui vit lui aussi dans l'aujourd'hui.
Et quand je vois une fleur
qui connait ce bonheur,
mon coeur lui sourit.
Tout-de-suite, nous sommes amis,
et je lui dis merci.

Et j'ajoute: n'aie pas peur, ma soeur,
je suis là, moi aussi.

Commentaire sur la prière au réveil, les bénédictions du matin
Autre poème du matin et cet autre aussi
La prière du matin, Cha'harite
Une paracha sur les âges

 "Guetteur"
"Jérusalem"
Recueil "Lettre"
"Libération"
"Présence"
"Rencontre"
L'ami
Écoute
Libellule
Si je viens
Miroir d'eau
"Trésor"
Séparation
"Yémima"
webmaster Dufour