accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>
accès direct >>

Rechercher ici les thèmes d'études sur le site par un catalogue de photos
Rechercher ici sur le site tout sujet ou tout mot avec Google :

Le psaume 86
Comment passer de la prière de demande inquiète
à la prière apaisée et efficace.
Etude dédiée à tous ceux qui se reconnaissent en 'Hanna.


Mon chofar qui appelle, crie, pleure, et ses sons viennent de plus loin que les mots et montent plus haut.

Traduction et commentaires
par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
basés sur les livres de nos Sages
Photo de l'auteur
©
(Cette page comporte des noms saints, ne pas la jeter mais la déposer dans une guéniza).
© Les textes de Modia sont mis gratuitement à votre disposition par l'auteur, selon la mistva obligatoire pour le Juif qui est d'etudier et d'enseigner simultanement.  Vous pouvez donc imprimer et dupliquer ces textes pour l'etude personnelle et de groupe, ou pour l'enseignement. Bien entendu, selon la Torah, en ne supprimant pas le nom de l'auteur et  l'adresse du site. Les sites ne peuvent  faire qu'un lien vers ces textes sans les capter.
Ne pas oublier que, sur votre version imprimee ou polycopiee, vous perdez tous les liens qui renvoient aux autres textes de Modia. Or, ils sont indispensables dans l'etude.


Résumé et axe du psaume.
Je réalise, avec l'aide de D., cette étude devant le questionnement venant de tant de misères que l'on constate quotidiennement, devant la difficulté sans fin de ce qui est fait à Israël par la perfidie (mot faible) des nations et de quelques religions, devant les difficultés du peuple juif venant de l'énergie considérable dépensée par une partie de ses membres pour y détruire systématiquement le merveilleux héritage de notre peuple sur sa terre ou de l'abandon dans lequel la laissent ceux qui pourraient venir aider et y vivre le bonheur et restent si loin.
Dans un répît laissé par l'actualité entre deux orages, il est utile de rechercher dans nos textes l'enseignement sur la façon fructueuse de supplier pour atteindre le bonheur, chacun et tous ensemble.

Dans le psaume 86, le développement de la prière va passer de notre état de désespoir à une position où la prière sera juste, confiante, apaisée. Les étapes de ce psaume sont une pédagogie pour nous: elles nous apprennent comment assumer notre misère mais, à partir de là, comment parvenir progressivement à mieux nous situer envers D.ieu:
trouver le type d'union à Lui qui -ipso facto- nous place dans l'axe juste où D.ieu est le maître du monde et, donc, où nos problèmes sont réglés.
Il importe de bien repérer ces étapes pour parvenir à les reproduire lentement lorsque nous aurons le besoin d'appeler au secours et serons immergés dans notre misère comme quelqu'un qui se noie dans la tempête.
On verra aussi que nous passons de la préoccupation envers le moi à la préoccupation envers le Toi de l'ordre divin, et cela dans une union qui -de plus- est apaisée.
N'oublions jamais que David a rédigé les psaumes pour qu'ils puissent être toujours dits aussi bien pour chaque particulier en toute situation, pour le peuple d'Israël, et pour toutes les nations. Ce n'est pas seulement un exercice de thérapie égoïste.
Tout le psaume est scandé 8 fois par la particule "ki" (parce que): en effet, dans notre malheur nous sommes des incessants raisonneurs qui veulent prouver à D.ieu qu'Il doit nous aider. Il nous faudra lâcher cette logique prétentieuse où nous estimons avoir raison puisque nous sommes malheureux et atteindre à la vraie logique de la présence divine qui est toute bonté.

Présentons d'abord le texte et sa traduction en les groupant en parties très différentes, comme des étages successifs.

1e partie: exposé de la situation malheureuse de celui qui prie et appelle au secours

1. Téfila lé David. Hatté-Hachém oznékha, panéni ki- âni vé évione ani.
Prière de David. Tends, Hachém, Ton oreille, exauce-moi car pauvre et malheureux je le suis.

2. Chaméra nafchi ki-'hassid ani; hochâ âvdékha Atta Elohaï, ha botéa'h élékha.
Protège mon être car-aimant je le suis; sauve Ton serviteur, Toi, mon D.ieu, qui a confiance en Toi.

3.'Honnéni Ado-naï, ki élikha éqra kol-ha yom.
Aie pitié de moi, Ado-naï, car vers Toi j'appelle tout le jour.

2e partie. La demande devient plus heureuse et se change en louange des qualités de D.ieu qui répond.

4. Saméa'h néféch âvdékha, ki élékha Ado-naï nafchi éssa.
Réjouis l'être de Ton serviteur, car vers Toi Ado-naï j'élève mon être.

5. Ki-Atta Ado-naï tov vésalla'h, vérav-'héssed lékhol- qorékha.
Car-Toi, Ado-naï, Tu es bon et pardonne, et plein de bonté envers tout celui qui T'appelle.

6. Haazina Hachém téfillati, véhaqchiva béqol ta'hanounotaï.
Ecoute, Hachém, ma prière, et reçois la voix de mes supplications.

7. Béyom tsarati éqraékha kitaânéni.
Au jour de mes épreuves, j'appelle vers Toi, car Tu me réponds.

3e partie. Le niveau monte et cette fois le priant n'est plus que louanges et oublie de citer sa plainte.
8. Eïn-kamokha va Elohim, Ado-naï, vé eïn kémaâssékha.
Il n'y a pas comme Toi parmi les dieux, Ado-naï, et il n'y a pas comme Tes oeuvres.

9. Kol goïm achér âssita yavoou vé yichta'havou léfanékha Ado-naï, vikhabédou lichmékha.
Tous les peuples que Tu as fais viendront et se prosterneront devant Toi, Ado-naï, et ils respecteront Ton nom.

10. Ki-ghadol Atta, vé ôssé niflaotes, Atta Elohim lévaddékha.
Car Tu es grand et fait des oeuvres merveilleuses, Toi seul Tu es Elo-him, D.ieu.

4e partie. Le niveau monte encore et cette fois le priant expose une demande qui n'est plus sa plainte mais le désir de vivre selon Hachém, et il s'estime alors par cela même libéré de son malheur.

11. Horéni, Hachém, darkékha, ahalékha baamitékha; ya'héd lévavi léyirea chémékha.
Enseigne-moi, Hachém, Ta voie; j'irai dans Ta vérité; unifie mon coeur pour qu'il craigne Ton nom.

12.Odékha, Ado-naï Elo-haï, békhol lévavi, vaakhabéda chimkha léôlam.
Je te louerai, Ado-naï Elo-haï, de tout mon coeur, et je respecterai Ton nom toujours.

13. Ki-'hasdékha gadol âlaï, véhitsalta nafchi michéol ta'htiya.
Car-Ta bonté est grande sur moi, et Tu as sauvé mon être de l'abîme profond.

5e partie. Le monde apparaît maintenant face au priant dans sa simplicité en deux versants: les méchants violents et le D.ieu de bonté.

14. Elo-him zédim qamou-âlaï, vaâdate âritsim biqchou nafchi, vélo samoukha lénéghdam.
Elo-him, des méchants se sont levés contre moi, et une bande de violents en ont voulu à ma vie, et ils n'avaient aucun respect envers Toi.


15. VéAtta, Ado-naï, El-ra'houm vé'hanoun, érékh appayim vérav-'hesséd véémet.
Mais Toi, Ado-naï, Tu es D.ieu clément et miséricordieux, lent à la colère, et plein de bonté et de vérité

6e partie. La fin de la prière revient à une demande, mais elle est située dans LA réalité qui est: d'abord Hachém, et ensuite le reste en découle. Le monde va bien tourner car l'ordre du monde est retrouvé: la répétition du moi du priant a laissé la première place au Toi-Toi-Toi divin.

16. Péné élaï vé 'hannéni, téna ouzékha léâvdékha, véhochiâ lé vén-amatékha.
Tourne vers moi et sois propice, donne Ta force à Ton serviteur, et sauve le fils de Ta servante.

17. Âssé-îmi ot létova, véyiréou sonaï véyévochou, ki-Atta Hachém âzartani véni'hamttani.
Fais pour moi un signe de bonheur, et mes ennemis craindront et ils sombreront dans la honte, car Toi Hachém Tu m'as aidé et Tu m'as consolé.

Remarques
Le psaume commence par deux "je" (ani) mais il laisse la place à cinq "Toi" (Atta).
De même, néféche ou nafchi (mon être) reviennent 6 fois, mais les noms D.ieu prennent majoritairement la vraie place:
3 fois Hachém, 4 fois Eloqhim ou Eloqaï (D.ieu ou mon D.ieu); et 8 fois le nom de Adonoute qui esprime le règne de D.ieu présent dans l'univers. Et il faut ajouter les kinouïm, les qualificatifs divins qui réfèrent aux 13 attributs ou middotes divines.

Nous avons donc appris comment prier.
Cette attitude nouvelle, rectifiée, trouve son épanouissement dans le psaume 63.
Le priant, David, y parvient d'emblée à se hisser immédiatement à ce second niveau de la vraie prière: elle donne le bonheur même au milieu des difficultés. Lisez ce psaume 63. En trois parties, il a inversé l'ordre du psaume 86: d'abord l'aspiration, puis la louange et seulement à la fin le rappel des méchants qui sont anéantis dans une telle gloire alors que celui qui a trouvé cette voie est dans la gloire royale:
1. l'aspiration:

"Psaume de David quand il était dans le désert de Yéhouda.
Elo-him, mon D.ieu, Toi, je Te recherche avidement. Assoiffé de Toi est mon être. Combien ma chair est orientée vers Toi. Moi qui suis sur une terre désséchée et fatigué, sans eau.
Oh oui, être dans Ton sanctuaire et Te voir, voir Ta force et Ta gloire.

2. la louange

Car meilleure que la vie est Ta bonté, mes lèvres Te loueront.
Comme de graisse et de moelle, mon être sera rassasié, et mes lèvres se réjouiront et ma bouche Te louera,
quand je me souviendrai de Toi sur ma couche et pendant les veilles de la nuit quand je méditerai en Toi.
Car Tu as été mon aide pour moi, et sous l'ombre de Tes ailes je me réjouirai.
Mon être adhère à Toi, en moi Ta droite me soutient.

3. et seulement à la fin le rappel des méchants qui sont anéantis dans une telle gloire alors que celui qui a trouvé cette voie reste dans la gloire royale:

Mais eux qui recherchaient mon désastre en viendront à disparaître dans les profondeurs de la terre.
On les placera sur le tranchant de l'épée, et ils seront une proie pour les chacals.
Quant au roi, c'est en Elo-him qu'il se réjouira. Il sera glorifié celui qui jure par Lui, car elle sera fermée la bouche de ceux qui débitent des mensonges".

Peut-être pouvons-nous dire avec le coeur que ce psaume a cette qualité spéciale qui fut celle de 'Hanna qui a su comment prier en faisant de sa demande une louange assurée.
Elle y parvint tellement bien que les Sépharades lisent son texte chaque matin avant la prière de Cha'harite car 'Hanna nous a enseigné la véritable attitude de la prière. A tous, hommes et femmes. Lisez maintenant les chapitres 1 et 2 du Premier livre de Samuel (ChémouEl). Est-ce un hasard si la guématria de 'Hanna est 63, comme le psaume 63, et comme un nom divin?

Application pratique
-
Les psaumes ne sont pas seulement prière, ils sont enseignement, ce que beaucoup ne savent pas.
- L'enseignement de ces psaumes-ci est de nous donner une méthode pour prier en ces situations de détresse.
- Nous pouvons, lorsque nous sommes en ce cas, revenir à ces psaumes et à ce commentaire pour trouver aisément l'axe juste de la prière, et l'axe efficace.
- Travaillant ce commentaire, nous mémoriserons ces étapes et leur sens et nous parviendrons plus facilement et plus rapidement à nous placer alors dans l'axe du psaume 63 et nous comprendrons alors le verset du psaume que nous disons plusieurs fois chaque jour: achré yochévé véitékha (ils sont heureux ceux qui sont assis comme étant Ta maison) http://www.modia.org/priere/expliq6minha.html.
- une fois que ce sens général est bien compris, nous pourrons aussi aller vers les commentaires plus profonds qui confirment par les lettres, les noms et les chiffres du psaume. Il suffit de savoir que cet autre niveau existe et les étudiants avancés pourront s'y reporter. Ils découvriront le même enseignement, mais dans l'union plus claire entre le ani (moi) humain et le Ani divin. A ce niveau, on comprend les commentaires des sages comme le 'Hida, s'appuyant sur la tradition, disant que l'expression de David : "je suis (ani) pauvre (âni) et malheureux (éviyone)" parle simultanément de David et de la Chékhina, présence divine dans le monde qui est en état de déficience, de fragilité. C'est en se plaçant dans cette conscience que David transmute son propre problème et le dynamise par la puissance totale du projet divin et du désir divin d'union avec Sa création dans le bonheur. Alors David reprend courage, reprend la dimension qui est celle du Créateur et il fait réussir le projet divin. C'est pour cela qu'il peut dire sans erreur : "je suis 'hassid, aimant". Et le 'Hida nous explique par les lettres ce que cela veut dire: D.ieu est 'hessed (bonté) et quand David dit qu'il est 'hassid, il dit à D.ieu : je veux être de Ta qualité de 'hessed et pour cela je reçois cette descente de la petite lettre youd qui est modeste et qui est le lien fragile à la divinité. Alors, l'adjonction de ce youd au mot 'hessed forme le mot 'hassid (aimant). Il fallait d'abord avoir étudié le psaume au simple niveau littéral (le pchate) pour bien comprendre cet enseignement des lettres sans tomber dans l'étrange et le farfelu.
- mais, alors, la déficience humaine, ou celle du peuple d'Israël sans cesse fragile, comme une goutte d'eau qui apporte la vie mais qui n'a pas de défense, sont placées dans la puissance du projet divin: Lui aussi accepte, en humilité, d'être apparemment faible mais rien ne peut porter atteinte à la réalisation de Sa toute puissance qui est celle de la bonté amoureuse. C'est la clef qui permet de comprendre le peuple juif, l'humilité de Moché, le besoin d'union, jusque dans son intimité la plus pure qui est celle de la prière de minuit (lien ici).
On pourrait aussi bien l'exprimer, pour quitter les mots, par cette approche délicate

(dessin de l'auteur)

ou par cette expansion discrète dans la nature

(photo de l'auteur)

ou par cette joie d'époux juifs de la tradition marocaine:

(créations de robes de mariées de Mme Sultan, 4995 Carlton, Montréal ou Israel 03.6351035)

ou par ces mots du psaume si nous réussissons à les dire lentement en les savourant.
Pour manifester cette rencontre, je ne peux faire mieux que de rappeler que le mot halakha (prescriptions à réaliser) et le mot haccala (l'épouse) ont les mêmes lettres. Il faut savoir rencontrer l'apparent et l'intime. Le roi David nous l'apprend. Tout dit la même union quand on sait rencontrer.

- en fait, ces psaumes nous font faire le même exercice que les bénédictions du matin qui nous extirpent de notre confusion et impuissance matinales et elles nous rendent la vie, la clarté, la performance par l'union de notre être à celui de Hachém. Reportons nous à la page de Modia qui l'explique (lien ici): http://www.modia.org/priere/expliq3.html).

(ici, retour à la page 1 des psaumes, avec le plan général)

Retour à la page générale des prières
Retour à la page des téâmim des psaumes
Retour à la page de la prière pour la terre d'Israël en danger


On nous demande de prier pour la guérison de
- Raphael Mordekhai ben 'Hanina
    - Avraham ben Yael 
--