Regarder
sur Modia 
Photos par thème - galeries & diaporamas
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Recherchez
sur Modia 
 
  Cliquez ci-dessous
  Modia en français   
Un site pour étudier et vivre le judaïsme, le Talmud et la Torah
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
  Modia in english
 A web site on how to study and live Judaism, Torah and Talmud
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dons: cliquez ici - S'abonner à la newsletter: cliquez ici
 
Règles du Copyright - Traduction et commentaires par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour basés sur les livres de nos Sages
 
Azammér bicheva'hine

 

Ce poème, chanté le soir du Chabbate, avant le qiddouche,
est l'un des rares textes directs du Ari zal.
Le texte en araméen se trouve dans chaque siddour.
Ribbi Yits'haq ben Chlomo Louria (1534-1572)
est nommé le Ari (initiales de haEloki Ribbi Yits'haq, le saint lion).
Je publie cette traduction de ce poème répandu
pour que son texte soit mieux compris et non seulement révéré.
Chaque terme est un concept très précis dans la tradition
la plus élevée mais, cependant, tout le peuple dit ce poème
car l'âme du Chabbate est éveillée en chacun.
Cette traduction, non commentée,
permet de garder le rythme du poème
et le jeu du bonheur des sonorités.



 

Je faucherai (les imperfections) par des louanges 
pour les faire monter dedans les portails
qui sont dans les vergers des pommiers
aux niveaux de qéddoucha.

Nous l'inviterons maintenant
à cette table nouvelle
avec une bonne chandelle de lumière
qui brille sur les têtes.

A droite et à gauche
et au milieu la fiancée ;
avec des bijoux elle vient,
et des robes et vêtements.

Il l'enlace son époux et l'embrasse
jusqu'en son fondement.
Il lui procure la sérénité,
écrasant ses oppresseurs

qui hurlent dans la détresse,
annulés et mis au chomage.
Par contre, visages nouveaux
et d'esprit et d'âme.

Une joie merveilleuse survient ;
au lieu d'une seule, elle est double.
Une lumière arrive pour elle 
apportant à l'être les bénédictions.

Approchez, vous qui l'aimez
faites des tiqqounim
dans l'abondance des mets
des poissons et des animaux de terre.

Cela créera des néchamotes
et des esprits nouveaux 
dans les 32 sentiers
et les trois répartitions.

Et ses 70 couronnes ;
et le Roi d'En-haut
est entièrement couronné
dans la sainteté des saintetés.

Etabli et fixé
dans les temps et les espaces
depuis l'Ancien des jours
tout est marqué et délimité.

Que ce soit Sa volonté suprême
qu'il repose sur Son peuple
et qu'Il ait bonheur pour son seul plaisir
dans ces douceurs et délices.

J'arrangerai bien au Sud
le chandelier de la sainteté cachée
et la table et son pain
que je placerai au Nord

Et le vin dans la coupe
et les branches de myrte
au fiancé et à la fiancée
pour renforcer ceux qui faiblissent.

Nous leur ferons des couronnes
avec des mots aimés
en 70 diadèmes
qui surpassent encore les 50 perfections.

Que la Chékhina soit couronnée
par les 6 pains de chaque côté,
par les vav encensée
dans les offices de l'assemblée.

Désactivés et abandonnés,
les horribles sont éloignés,
les troubles fête et les saboteurs
et toutes les espèces d'emprisonnés.
 
 
 

Retour
à la page sur les prières

 
Toutes les photos du site sont Copyright de l'auteur (sauf images autorisées externes) - Aucun travail n'est effectué sur le site pendant le Chabbat et les fêtes juives
© Copyright - Textes, informations et webmaster: Dufour