Regarder
sur Modia 
Photos par thème - galeries & diaporamas
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Recherchez
sur Modia 
 
  Cliquez ci-dessous
  Modia en français   
Un site pour étudier et vivre le judaïsme, le Talmud et la Torah
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
  Modia in english
 A web site on how to study and live Judaism, Torah and Talmud
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Dons: cliquez ici - S'abonner à la newsletter: cliquez ici
 
Règles du Copyright - Traduction et commentaires par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour basés sur les livres de nos Sages
 
La prière des parents

pour que tout le programme de l'étude et de la Torah et du couple se réalise avec succès
pour les enfants et pour toute la descendance


Le Chla indique que le moment le plus favorable pour dire cette prière est la veille du mois de Sivane dans lequel nous entrons avant la fête de Chavouôte, et la période avant cette fête


Je vous propose aussi de dire cette prière pour les autres, pour les familles aimées ou inconnues qui ont de sérieux problèmes de couples ou avec les enfants. Cela ne manque pas!



J'insère cette traduction (réalisée par moi-même) pour montrer qu'il y a un ordre à mettre dans les demandes de la prière, et seuls les grands Sages connaissent cet ordre. 

On pourra donc étudier cette prière en ce sens, pour que toute prière personnelle, ensuite, en tienne compte. Le meilleur commentaire est donné dans la présentation de la paracha Béréchite par le Chla, sur notre site.

Je ne dédie pas cette étude à des personnes particulières car tout juif, femme ou homme, est également concerné.
Merci au merle siffleur de tout son corps et de tout son coeur qui accompagnait si bien les mouvements de notre coeur.
Que les images vous transmettent aussi la saveur de son chant si fin.


Cette prière se trouve dans le livre Chnéï Lou'hote Habbrite, Massékhéte Tamid, à la fin du chapitre Nér mitsva, où le Chla traite des thèmes de la prière ((îgniané téfila). Elle aurait été rédigée par le grammairien R. Chabtaï Sofer, auteur d'un siddour, livre de prières particulièrement exact (médouyaq) sur le plan de la grammaire. Lire la vie et l'oeuvre dde R. Yehsya Horowitz, dit le Chla ha qadoche, sur ce lien.

Le Chla indique que le moment le plus favorable pour dire cette prière est la veille du mois de Sivane dans lequel nous entrons avant la fête de Chavouôte. Pourquoi ? Parce que c'est le mois dans lequel la Torah nous a été donnée et, pour ce motif, nous avons été nommés "enfants de Hachém notre D-ieu". C'est en vertu de cela que notre demande concernant nos propres enfants trouve là une heure propice (cheâte ratsone). Cette prière concerne donc tous les parents dans leur devoir, leurs aspirations et leur souci envers leurs enfants.

Dans la présentation qu'il en fait, le Chla incite d’abord à prier chaque fois que le cœur le souhaite ou en a besoin

puis il incite les deux membres du couple, avant qu'il ne disent cette prière, à mettre en place tout ce qui concerne chacun, à faire téchouva, donner la tsédaqa, jeûner si possible.

Chacun des mots de cette prière rassemble la science de la Tora, de l'étude et du fonctionnement de l'homme, en lui-même, en son couple et dans son lien aux enfants ; elle a donc sa place en ce site bayite (maison) qui repose sur ces principes.

Cette prière nous fait aussi comprendre l'intériorité de l'étude pour le Chla qui est l'un des piliers de notre méthode d'étude. 

Cette prière est la formule condensée de tout ce que notre méthode tente de transmettre sous forme didactique de la dimension lyrique, duelle et amoureuse de la Torah.
 

Pourquoi ce lien entre l'étude et la descendance ?

A un premier niveau, on peut dire que :

- l'étude participe directement à la Création du monde, de même que la descendance; ainsi, les enfants sont nommés en hébreu par les mêmes lettres que "les constructeurs", selon le jeu des sonorités : tes enfants bénaikh, et tes constructeurs bonaikh ;

- nous sommes nommés "enfants de D-ieu" par le don de la Tora ;

- le dessein de D-ieu dans Sa Création est un dessein qui se développe dans le temps et dans les générations qui se succèdent, comme il est dit : Avraham, Yits'haq, Yaâqov, David, Chlomo, ...

- On veillera à y retrouver tous les concepts et les dynamiques de vie présentés dans le commentaire de la paracha Béréchite.


Prière du Chla Haqqadoche



Toi, en Ton Nom et en Ta volonté, Hachém notre D-ieu
avant que tu n'aies créé le monde
et Toi, Unique, en Ta volonté, qui est notre D-ieu dès que Tu as créé le monde
et depuis toujours et à tout jamais, Tu es D-ieu.


Et Tu as créé Ton monde dans le dessein de faire connaître Ta divinité
par l'intermédiaire de Ta sainte Torah,
comme ont dit nos rabbins
(que leur souvenir soit bénédiction) :
"Béréchite, en un commencement de..., pour la Torah et pour Israël"
Car ils sont Ton peuple et Ta part que Tu as choisis
parmi toutes les communautés humaines.
Et Tu leur as donné Ta sainte Torah.
Et Tu les as rapprochés de Ton grand Nom.

Et, par l'existence du monde et par l'existence de la Torah, 
nous sont adressées par Toi, Hachém notre D-ieu, deux prescriptions :
Tu as écrit dans Ta Torah : Fructifiez et multipliez-vous,
et Tu as écrit dans Ta Torah : Et vous enseignerez vos fils,
et l'intention de ces deux prescriptions n'est qu'une seule et même réalité.
Car ce n'est pas pour le tohu-bohu que Tu as créé mais pour établir.
Et pour Ta gloire Tu as créé, Tu as façonné et Tu as aussi fait
pour que nous soyions, nous, et nos descendants,
et les descendants de tout ton peuple Israël
des connaisseurs de Ton Nom et des étudiants de Ta Torah.

Ainsi donc, je viendrai vers Toi, Hachém, Roi des rois des rois.
J'épancherai ma prière, mes yeux vers Toi suspendus
jusqu'à ce que Tu compatisses et entendes ma prière
pour me gratifier de fils et de filles,
et que eux aussi fructifient et se multiplient,
eux et leurs fils et les fils de leurs fils
jusqu'à la fin de toutes générations,
pour que eux et moi, nous tous,
nous fassions de Ta sainte Torah notre occupation,
pour étudier et enseigner, garder et faire,
et réaliser toutes les paroles de l'étude de Ta Torah en amour.

Et illumine nos yeux dans Ta Torah
et fais adhérer nos cœurs à Tes mitsvotes
pour l'amour et pour la crainte de Ton Nom.

Notre Père, Père miséricordieux,
donne à nous tous des vies longues et chargées de bénédictions.
Qui est comme Toi,
Père miséricordieux qui Te souviens de Tes créatures,
pour les faire vivre dans Ta miséricorde ?
Souviens-Toi de nous pour des vies éternelles,
comme pria Avraham notre père :
"Qu'il vive devant Toi".
Et ils ont commenté nos rabbins (que leur mémoire soit bénédiction) :
"dans Ta crainte".


Ainsi donc, je suis venu demander et supplier devant Toi 
que ma descendance
et la descendance de ma descendance, à tout jamais, 
soit une descendance cachère.

Et qu'il ne se trouve pas en moi ni en ma descendance
ni en la descendance de ma descendance, 
à tout jamais, aucune part répréhensible.
Uniquement paix et vérité et ce qui est bon et droit
aux yeux de D-ieu et aux yeux des hommes.

Et qu'ils soient de ceux qui possèdent la Torah,
des maîtres en Torah, des maîtres en michna, des maîtres en talmud,
des maîtres en secrets, des maîtres en mitsvotes,
des maîtres dans le souci réel d'autrui,
des maîtres dans les qualités que l'on se doit d'être.
Et qu'ils Te servent avec amour et avec une crainte intérieure
et non avec une crainte extérieure.

Et donne à chacun d'eux ce qu'il faut pour subvenir dans l'honneur.
Et donne-leur santé, honneur et force.
Et donne-leur prestance, beauté, grâce et bonté.
Et qu'il y ait entre eux amour, fraternité et paix.

Et procure-leur de bons conjoints
de la descendance des "talmidéï 'hakhamim, élèves des Sages"
et de la descendance des "tsaddiqim, Justes".
Et des conjoints qui soient comme eux, en tout ce que j'ai prié qu'il leur advienne,
car ils sont totalement un dans le bien en notre pensée, les uns et les autres.

Toi, Hachém, Tu connais tous les desseins des cœurs,
et devant Toi est dévoilé tout ce qui est en mon cœur.
Et il est sûr que mon désir en tout cela
est pour Ton Nom grand et saint et pour Ta sainte Tora.


Pour cela, réponds-moi, Hachém, réponds-moi
en faveur des Pères saints Avraham, Yits'haq et Yaâqov
et pour eux, sauve les fils et qu'ils soient des branches semblables à leurs racines.
Et pour David ton serviteur, quatrième base du char de la merkava,
le poète qui chante dans le souffle de Ta sainteté :

"Chant des degrés, Chir hammaâlote (Psaume 128) : 
heureux est tout homme qui craint Hachém,
qui marche dans Ses voies.
Le labeur de tes mains, sûr que tu en mangeras le fruit,
pour ton bonheur et pour ton bien.
Ta femme est comme une vigne féconde dans l'intérieur de ta maison,
tes fils sont comme des plants d'oliviers autour de ta table.
Voilà, c'est sûr, c'est ainsi qu'il est béni l'homme qui craint Hachém.
Il te bénira, Hachém, depuis Sion.
Vois dans le bon de Jérusalem tous les jours de ta vie.
Et vois les fils de tes fils ; paix sur Israël."


Je t'en supplie, Hachém qui écoute la prière,
qu'il soit accompli en nous le verset :
"quant à moi, la voici Mon alliance avec eux, dit Hachém
mon inspiration qui est sur eux et Mes paroles que J'ai mises dans ta bouche
ne s'écarteront pas de ta bouche, ni de la bouche de ta descendance
ni de la bouche de la descendance de ta descendance,
dit Hachém, à partir de maintenant et pour toujours".
"Qu'elles soient conformes à ton désir,
les paroles de ma bouche et les pensées de mon cœur,
devant Toi, Hachém, mon rocher et mon sauveur ! "


Je reprends ici le texte en y ajoutant les références sur lesquelles l'auteur s'appuie, afin d'aider ceux qui voudraient aller au coeur de la prière en étudiant les sources. Car, dans l'étude, il faut toujours aller aux sources et à leurs commentaires.

Toi, en Ton Nom et en Ta volonté, Hachém notre D-ieu
avant que tu n'aies créé le monde
et Toi, Unique, en Ta volonté, qui est notre D-ieu dès que Tu as créé le monde
et depuis toujours et à tout jamais, Tu es D-ieu.

Et Tu as créé Ton monde dans le dessein de faire connaître Ta divinité
par l'intermédiaire de Ta sainte Torah,
comme ont dit nos rabbins (voir Tan'houma yachane 10. Vayiqra Rabba 36,4. Rachi sur Béréchite 1,1)
que leur souvenir soit bénédiction :
"Béréchite, en un commencement de..., pour la Torah (Michlé, Proberbes 8,12) et pour Israël (Jérémie 2,13) "
Car ils sont Ton peuple et Ta part (Dévarim 9,29) que Tu as choisis (I Rois 3,8)
parmi toutes les communautés humaines (Chémote 19,5. Dévarim 7,7 et 14. 10,15).
Et Tu leur as donné Ta sainte Torah.
Et Tu les as rapprochés de Ton grand Nom. Et, par l'existence du monde et par l'existence de la Torah, 
nous sont adressées par Toi, Hachém notre D-ieu, deux prescriptions :
Tu as écrit dans Ta Torah : Fructifiez et multipliez-vous (Béréchite 1,22 et 9,1 et 7),
et Tu as écrit dans Ta Torah : Et vous enseignerez vos fils (Dévarilm 11,19),
et l'intention de ces deux prescriptions n'est qu'une seule et même réalité.
Car ce n'est pas pour le tohu-bohu (Béréchite 1,2) que Tu as créé mais pour établir (Isaïe 45,18).
Et pour Ta gloire Tu as créé, Tu as façonné et Tu as aussi fait
pour que nous soyions, nous, et nos descendants (Bérakhote 11b),
et les descendants de tout ton peuple Israël
des connaisseurs de Ton Nom et des étudiants de Ta Torah.

Ainsi donc, je viendrai vers Toi (Psaume 5,8), Hachém, Roi des rois des rois.
J'épancherai ma prière (Daniel 9,20), mes yeux vers Toi suspendus
jusqu'à ce que Tu compatisses et entendes ma prière
pour me gratifier de fils et de filles,
et que eux aussi fructifient et se multiplient,
eux et leurs fils et les fils de leurs fils
jusqu'à la fin de toutes générations,
pour que eux et moi, nous tous,
nous fassions de Ta sainte Torah notre occupation,
pour étudier et enseigner, garder et faire,
et réaliser toutes les paroles de l'étude de Ta Torah en amour.

Et illumine nos yeux dans Ta Torah
et fais adhérer nos cœurs à Tes mitsvotes
pour l'amour et pour la crainte de Ton Nom (bénédiction qui précède le Chémâ Yisrael dans Cha'harite).

Notre Père, Père miséricordieux,
donne à nous tous des vies longues et chargées de bénédictions.
Qui est comme Toi,
Père miséricordieux qui Te souviens de Tes créatures,
pour les faire vivre dans Ta miséricorde ?
Souviens-Toi de nous pour des vies éternelles,
comme pria Avraham notre père :
"Qu'il vive devant Toi" (Béréchite 17,18).
Et ils ont commenté nos rabbins (que leur mémoire soit bénédiction) :
"dans Ta crainte".

Ainsi donc, je suis venu demander et supplier devant Toi 
que ma descendance
et la descendance de ma descendance, à tout jamais, 
soit une descendance cachère.

Et qu'il ne se trouve pas en moi ni en ma descendance
ni en la descendance de ma descendance, 
à tout jamais, aucune part répréhensible.
Uniquement paix et vérité ( Isaïe 39,8 et Jérémie 33,6) et ce qui est bon et droit (Psaume 25,8)
aux yeux de D-ieu et aux yeux des hommes.

Et qu'ils soient de ceux qui possèdent la Torah,
des maîtres en Torah, des maîtres en michna, des maîtres en talmud,
des maîtres en secrets, des maîtres en mitsvotes,
des maîtres dans le souci réel d'autrui,
des maîtres dans les qualités que l'on se doit d'être.
Et qu'ils Te servent avec amour et avec une crainte intérieure
et non avec une crainte extérieure.

Et donne à chacun d'eux ce qu'il faut pour subvenir dans l'honneur.
Et donne-leur santé, honneur et force.
Et donne-leur prestance, beauté, grâce et bonté (Esther 2,17) .
Et qu'il y ait entre eux amour, fraternité et paix (Kétouvote 8a).

Et procure-leur de bons conjoints
de la descendance des "talmidéï 'hakhamim, élèves des Sages"
et de la descendance des "tsaddiqim, Justes".
Et des conjoints qui soient comme eux, en tout ce que j'ai prié qu'il leur advienne,
car ils sont totalement un dans le bien en notre pensée, les uns et les autres.

Toi, Hachém, Tu connais tous les desseins des cœurs (Psaume 44,22),
et devant Toi est dévoilé tout ce qui est en mon cœur.
Et il est sûr que mon désir en tout cela
est pour Ton Nom grand et saint et pour Ta sainte Tora.

Pour cela, réponds-moi (I Rois 18,37), Hachém, réponds-moi
en faveur des Pères saints Avraham, Yits'haq et Yaâqov
et pour eux, sauve les fils et qu'ils soient des branches semblables à leurs racines (Zohar III,103b).
Et pour David ton serviteur, quatrième base du char de la merkava (Zohar III,262b),
le poète qui chante dans le souffle de Ta sainteté (Zohar III,20a):

"Chant des degrés, Chir hammaâlote (Psaume 128) : 
heureux est tout homme qui craint Hachém,
qui marche dans Ses voies.
Le labeur de tes mains, sûr que tu en mangeras le fruit,
pour ton bonheur et pour ton bien.
Ta femme est comme une vigne féconde dans l'intérieur de ta maison,
tes fils sont comme des plants d'oliviers autour de ta table.
Voilà, c'est sûr, c'est ainsi qu'il est béni l'homme qui craint Hachém.
Il te bénira, Hachém, depuis Sion.
Vois dans le bon de Jérusalem tous les jours de ta vie.
Et vois les fils de tes fils ; paix sur Israël."

Je t'en supplie, Hachém qui écoute la prière (Psaume 65,3),
qu'il soit accompli en nous le verset (Isaïe 59,21):
"quant à moi, la voici Mon alliance avec eux, dit Hachém
mon inspiration qui est sur eux et Mes paroles que J'ai mises dans ta bouche
ne s'écarteront pas de ta bouche, ni de la bouche de ta descendance
ni de la bouche de la descendance de ta descendance,
dit Hachém, à partir de maintenant et pour toujours".
"Qu'elles soient conformes à ton désir,
les paroles de ma bouche et les pensées de mon cœur,
devant Toi, Hachém, mon rocher et mon sauveur ! (Psaume 19,15)."


Pages pour l'éducation des enfants

- Explorez les pages de photos
- Comment parler quotidiennement aux enfants dans les mots de la Torah
- Apprenez l'histoire juive à vos enfants! et ici aussi


 
Toutes les photos du site sont Copyright de l'auteur (sauf images autorisées externes) - Aucun travail n'est effectué sur le site pendant le Chabbat et les fêtes juives
© Copyright - Textes, informations et webmaster: Dufour