modia.org : un site pour étudier et
vivre le judaïsme, le Talmud et la Torah
-
1re Paracha: Béréchite - "  En un commencement de..."
Béréchite (La Genèse) 1, 1 - 6, 8

4e partie des 5 études:
Etude du début du premier commentaire très actuel de Rachi sur la Torah

Sur la paracha Béréchite: plusieurs études pour découvrir les bases de toute la Torah, de toute l'existence, et de notre développement personnel
1. La première étude sur la paracha Béréchite
2e étude
Avant la 1e lettre de la Torah: le coeur (avec le Gaone de Vilna)

1e lettre de la Torah: le couple (secrets du chiffre)
3e étude. La 1e mitsva de la Torah: procréer (commentaires du Chla)
             et la prière du Chla pour obtenir des enfants
4e étude. Le 1e commentaire de Rachi: le droit des Juifs à la terre d'Israël
5e étude de la paracha Béréchite: comment vaincre les ténèbres
6. Découvrir ici chaque paracha de la Torah en chiffres. Quand on aime, ça compte! Bien utile aussi pour préparer sa bar-mitsva. Notre paracha a 146 versets, soit la 8e; (et 1931 mots, soit la 8e; et 7235 lettres, soit la 11e). Elle est écrite sur 230 lignes dans le Séfer Torah.
7. Un poème nouveau: Rénovation d'Adam.
Explorez ici une galerie de photos


Commentaire du mot "Béréchite" par Rachi:

"Ribbi Yits'haq a dit: la Torah n'aurait pas dû commencer par autre chose que par 'ce mois-ci est pour vous le premier des  mois' (Chémote 12,2) qui est la première mitsva qui a été prescrite à Israël.
Et quel est, alors, le sens que la Torah commence par "Béréchite". Parce que (D.ieu) a fait connaître aux membres de Son peuple la force de ses oeuvres pour leur donner l'héritage des nations. 
Si les nations du monde disaient à Israël: vous êtes des usurpateurs qui avez occupé les terres des sept peuples, 
Israël leur dirait: "toute la terre est propriété de Haqqadoche Baroukh Hou ; Il l'a créée, et Il la donnée à qui il Lui est juste à Ses yeux.
Par Sa volonté, il leur a donnée et par Sa volonté Il leur a reprise et Il nous l'a donnée".

Il est surprenant que Rachi ait choisi ce premier commentaire pour ouvrir toute la Torah, et que, de plus, ce commentaire reste si actuel. Car, de siècles en siècles, Israël est accusé pour ce qu'il a reçu et, de siècles en siècles, on veut lui interdire la possession de sa terre jusqu'à maintenant.
Les Romains, dont la civilisation occidentale est la continuation, ont tellement voulu agir sur ce point qu'ils ont décrêté, pour humilier les Juifs, que leur terre serait désormais dénommée non plus Israël mais par le nom des pires ennemis du peuple, les Philistins. C'est cela le nom de Palestine. Et il est impressionnant que ceux qui, aujourd'hui, attaquent Israël et sa terre, ont choisi de se dénommer par ce nom de Palestiniens qui est le nom des pires ennemis d'Israël, alors même qu'ils n'ont jamais constitué un peuple en aucun siècle de l'histoire.  C'est étonnant de choisir ce nom d'un adversaire coriace mais qui a été vaincu (ce qu'ils oublient).
Il faut donc comprendre le motif de ce commentaire de Rachi, sa construction et son message.

Je commencerai par une allusion, si cela est possible. Rachi dit: "Il a fait connaître aux membres de Son peuple la force de Ses oeuvres". La force se dit coa'h en hébreu et ce sont les lettres qui écrivent le chiffre 28 ; effectivement, le premier verset comporte 28 lettres. Rien n'est au hasard dans l'enseignement que nous transmet Rachi et chacun, selon son niveau de connaissance y découvre des merveilles. Ce point est développé dans les Tiqqouné Zohar 13a. Ce n'est pas le lieu deici le développer. Ceux qui savent le lire comprendront.
Le texte de Ribbi Yits'haq est tiré du Middrache Tan'houma, comme beaucoup des commentaires de Rachi, au ch 11.
Effectivement, la mitsva du début du mois est la première mitsva prescrite au Sinaï à tout Israël (Chémote 12, 2), comme le souligne le 'Hizqoni. On aurait donc pu s'attendre à ce que la Torah de Moché commence par là.
Certes, dans le livre de Béréchite, il y a 3 mitsvotes préalables à celle du premier mois: 
- la mitsva de pérou ourevou (fructifier et se multiplier, Béréchite 1, 28), dans la paracha Béréchite.
- la mitsva de la mila, la circoncision (Béréchite 17, 10: himol lakhém kol-zakhar), dans la paracha Lékh lékha (lien ici).
- la mitsva du prélèvement du nerf sciatique, lo yokhélou véné-Israël éte-guid hannaché (Béréchite 32, 33), dans la paracha Vayichla'h (lien ici).
Mais elles n'ont pas été dites à la fois à tout Israël et au Sinaï. Il y a beaucoup de commandements dans la Torah, mais ils ne sont pas comptés dans les 613 mitsvotes chaque fois qu'ils ne sont pas prescrits à l'ensemble du peuple.

La phrase de Rachi ("Parce que (D.ieu) a fait connaître aux membres de Son peuple la force de ses oeuvres pour leur donner l'héritage des nations") est tirée du Psaume 111, 6 (voir Tiqqouné Zohar 13a). Nous avons souvent vu que les psaumes ne sont pas seulement des cantiques de prières mais aussi des chapitres d'enseignement très structurés. Il reste que le lien de ce verset au mot Béréchite doit être explicité. Ce n'est pas "nous" qui prenons cette terre, ce n'est pas nous qui y avons des droits, c'est D.ieu seul au sein de Sa puissance et de Ses oeuvres qui le fixe ainsi et la révèle au monde par Sa Torah; et cela, donc, est Sa Création. 
Il a choisi ce peuple pour faire connaître en lui les secrets de Sa force et de Ses oeuvres qu'ils ont à être sur Sa terre. Et parmi ces secrets, il y a ce qui s'est passé entre le projet divin envers toute l'humanité et qui n'a pas bien fonctionné, voilà pourquoi le livre de Béréchite va nous raconter toutes ces péripéties qui expliquent ce qu'est ce peuple d'Israël et ses fonctions. Il fallait connaître tout cela, depuis la Création jusqu'à la constitution du peuple et jusqu'au moment où il reçoit la Torah, c'est le livre de Béréchite. C'est la connaissance de ce que l'on appelle "koa'h maâssav, la puissance de Ses oeuvres", la science de la Création transmise dans la Torah, et qui est le message du peuple d'Israël au monde. Cela est tellement beau que beaucoup veulent s'en attribuer la propriété mais il y a un copyright céleste là-dessus, et il l'a donné à Son peuple, dans Sa libre volonté. Ne peut pas ainsi qui le veut se substituer à Israël ou à D.ieu Lui-même! Ni s'appeler abusivement prophète, et dire ensuite que la Torah ne parlait que de lui (beaucoup ont tenté de faire ce coup-là, il continue sans fin), ni créer un nouveau testament, ni une nouvelle alliance, ni une nouvelle Torah.

La force de la mission d'Israël repose sur la force éternelle de l'être de D.ieu Lui-même, en Sa volonté, en Sa parole qui la publie, et en Ses oeuvres. C'est le îqar ha émouna,comme dit le Rambane, l'essence de la foi, et c'est la raison pour laquelle les Juifs n'ont jamais craint les autres religions ou les autres empires qui veulent substituer leur petite puissance à celle du Créateur.

Le Rambane dit: "si les peuples de la terre en venaient à dire", tandis que Rachi écrit: "si les peuples de la terre en venaient à dire à Israël". Et on découvre soudainement que l'histoire n'est pas de la petite politique contemporaire que l'on découvre chaque jour dans le journal. Mais la continuité est totale: toutes les nations (occidentales) tiennent ce discours, et contre Israël. Depuis si longtemps; Rachi nous éclaire et nous dit que cette attaque est normale car les nations ont été dépossédées de ce dont elles étaient porteuses. Elles le sentent, elles qui veulent toujours se substituer à la Torah d'Israël, lui prendre son testament, son identité, sa terre. Qui n'a pas cette formation en anthropologie; en histoire des textes, et en histoire millénaire ne peut rien comprendre de l'actualité qui se déroule dans les conflits des mémoires au Proche-orient, et dans l'attitude de l'Occident chrétien ou du monde arabo-musulman envers Israël.
Plus encore, Rachi nous averti qu'on parlera en chaque siècle comme aujourd'hui de nos "territoires occupés": kévachtém artsote, "vous avez occupé les terres". Ils n'ont pas lu Rachi, tous ceux qui utilisent ces mots contre nous (non-Juifs, aussi bien que les Juifs identifiés à leur adversaire), car ils auraient honte alors de ce qu'il est dit d'eux depuis la Torah et depuis tous les commentaires de nos Sages qui nous transmettent et expliquent la parole de D.ieu.

Voir la page de la terre d'Israël

Voir les psaumes de prière pour Israël.

 

5e étude de la paracha Béréchite: comment vaincre les ténèbres

Retour à la liste des parachiot

modia.org - modia.org en anglais