Modia
Page d'accueil

Le Lév Gompers
Comment étudier
le Talmud
La Torah
L'étude
des 54 sections
Les poèmes
L'auteur
Ses publications
Livres et articles
 

S'inscrire
pour recevoir régulièrement les nouveautés du site
Nous écrire
 

Les 48 prophètes d'Israël

par le Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour
http://www.modia.org



D'abord, qu'est-ce qu'un prophète ?
1. C'était une activité qui s'est achevée 1000 ans après le don de la Torah. Il n'y a plus eu de prophètes depuis, aucun.

2. C'est, alors, quelqu'un qui voit (roé) et qui est, partiellement, en contact avec la vérité et la communique au peuple selon les besoins précis dans une période donnée. 
3.C'est donc un service public d'annonce, de transmission, d'interpellation, de contestation. Cela fait que, le plus souvent, les pouvoirs en place révèrent le prophète, mais aussi le contestent et le menacent car il affirme que le pouvoir civil n'est pas la norme suffisante de la morale. 
4. La vie des prophètes est, souvent, pour ce motif, une longue souffrance qui se termine souvent tragiquement.

Critères très importants pour distinguer le vrai du fréquent "faux prophète"
1. C'est quelqu'un qui a reçu l'enseignement intégral de la tradition (presque toujours par une étude assidue et avec la reconnaissance des maîtres) et qui, de plus, a une expérience personnelle de la vie divine selon la Torah. Il est mû par cette force. 
2. Il y a un apprentissage de la prophétie auprès des prophètes eux-mêmes.
3. Il y a des écoles de prophètes, des vrais et des faux maîtres avec leurs faux prophètes.
4. Le critère absolu est que le prophète 
- ne parle qu'à l'intérieur de la Torah transmise à Moché,
- la met en évidence, la communique, la fait comprendre. 
 

5. Donc,
- il n'a aucun message nouveau à transmettre, 
- il n'est pas un renouvellement de la Torah, 
- il n'est pas un prolongement de la Torah, 
- il n'est pas un niveau plus spirituel que la Torah,
- il n'est pas celui qu'aurait annoncé la Torah,
- il n'a aucun sens nouveau et caché à dévoiler par rapport à la Torah car ces sens ont été explicitement transmis ;
- il ne peut pas changer un seul mot, ni un seul rite de la Torah,
-  il ne peut pas dire que la moindre parcelle de la Torah est abolie, dépassée, ni même que toute la Torah est inabolie mais que lui en est la fleur,
- il ne peut pas se prétendre égal à Moché, ni supérieur, ni l'étape suivante de Moché ou de la création,
- il ne peut pas se prétendre être lui-même la Torah, la parole de Dieu, ni différents des autres hommes, ni le prolongement du peuple de la Torah.

La certitude de cela est suffisante et sans appel pour celui qui accorde foi en la parole même de D.ieu car il est écrit :(Dévarim ch 13) :
"Tout  ce que je vous prescris, observez-le exactement, 
sans rien y ajouter, sans en retrancher rien.
S'il s'élève au milieu de toi
un prophète ou un voyant,
t'offrant pour caution un signe ou un miracle,
quand bien même s'accomplirait le signe ou le miracle qu'il t'a annoncé, en disant
allons vers des dieux étrangers que tu ne connais pas et servons-les,
tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce visionnaire,
car  Hachém votre D.ieu vous met à l'épreuve, pour constater si vous l'aimez réellement de tout votre coeur et de toute votre âme".
 

5. Conclusions
Celui qui tenterait d'agir par l'une de ces erreurs montrerait ipso facto qu'il est un falsificateur, un menteur, un sacrilège, quels que soient les miracles qu'il apporterait pour soutenir sa thèse. Car le miracle ne prouve rien et les magiciens ou les diverses religions réalisent des miracles. Cela est appelé divinité étrangère et la conduite à tenir en ce cas est précisée (Dévarim 18, 20-22). La même rigueur est dite par la Torah envers le peuple d'Israël quand il dévie de son rôle de prophète et de lumière des nations (lire le chapitre 28 à 31 de Dévarim).
La période de la prophétie est aujourd'hui terminée. Tout nouveau prophète qui se dit le dernier prophète et qui dit terminer le cycle de la prophtie est un falsificateur.

L'aspiration à la parole de la Torah
Chacun comprendra ce qui est à comprendre et que l'histoire démontre, hélas. 
Inversement, 
- même les fausses tentatives de manipulation de la Torah dans le monde, et cela est sans fin, 
- même les fausses tentatives de nouveaux prophètes dans le peuple, et cela est constant également,
tout cela indique combien le monde aspire à la Torah mais ne veut pas l'accueillir dans son intégrité.
Il faut un courage immense aussi, pour ceux qui aspirent à la Torah, et ont vécu dans la vie la plus droite de façon exemplaire, pour réaliser la tromperie qui s'était exercée contre eux, en toute bonne foi. Ces histoires sont innombrables également. C'est l'histoire d'Avraham, de Ruth, et de milliers qui changent encore leur vie de nos jours après des décades d'insertion dans d'autres fidélités, d'autres amitiés ou amours. Tout cela est parfois tragique, toujours invisible et délicat, émouvant car la présence de Hachém est alors tellement discrète mais persévérante dans ces vies (voir le dossier "conversion").
Cela prouve aussi combien est juste la Torah qui avait annoncé toutes ces manipulations tragiques.
Le peuple juif, aujourd'hui, hors d'Israël, est exactement en butte à ces mots de ces chapitres de Dévarim.
De plus, les missionnaires sont très actifs en Israël (contrairement aux déclarations officielles des dites religions) pour détourner les juifs fragiles de leur héritage, travaillant à une shoa continue. Cette semaine encore, à la gare centrale des autobus à Jérusalem, je suis intervenu pour éclairer des jeunes juifs éthiopiens ignants de l'histoires qui étaient  soumis à l'argumentation d'un missionnaire textes hébraïques en mains et qui ne se présentati pas comme non-juif ni comme missionnaire. Devant cette activité très dynamique entrée dans les différents centres de la vie israélienne, une association Yad laahim (main tendue aux frères) fait un travail important d'information et d'éducation.

Nombre des prophètes
Il y a eu des prophètes des nations et des prophètes d'Israël.
Il y a eu 600000 prophètes et 600000 prophétesses en Israël pendant les 1000 ans précis de prophétie qui ont succédé au don de la Torah (Cantique des Cantiques, Chir haChirim Rabba 4, 2, 1). Il faut situer ces 1000 ans dans l'ensemble de l'histoire juive.
Ce middrache et le Traité Avodâ Zara disent que seuls ont été retenus 48 prophètes et 7 prophétesses pour nous en transmettre leurs noms car eux seuls sont utiles à connaître pour les diverses générations.
Pour bien comprendre le caractère catégorique de la transmission, le Traité du Talmud Baba Batra page 121b, spécialement avec le commentaire du Rachbam, montre que 7 prophètes se sont connus dans leur vie et, à eux seuls, ils couvrent toute la période de transmission  jusqu'à la fin de la prophétie :
 
Adam
1-930
Mathusalem (Matouchélah)
687-1656
Chém
1558-2158
Yaâqov
2108-2255
Amram
2250-2387
A'hiya haChiloni
2380-2960
Eliyahou haNavi
2960...

L'ensemble du peuple suif est un prophète dans le monde.
Son espace, son pays de vie, Israël sont le dispositif de cette manifestation de la prophétie pour le bien du monde. Cela est démontré dans le désert par la disposition du camp des hébreux.
es sources sont le livre Sédér Ôlam, ch. 20, le commentaire de Rachi sur Méguila 14 b, Ribbi 'Hananél, dans ses corrections (agahotes). Il y a alors quelques variantes et je cumule ces listes. Le Rambam et le Gaone de Vilna ont également des variantes.
Les références indiquent où on peut trouver ces noms dans le Tanakh (la Bible) et dans le Talmud.
Voir aussi Baba Batra 15 a.
Séder Ôlam ajoute aussi Adam, Noa'h, Chém, Êvér, et certaines éditions Yéfét ben Noa'h.
Les prophètes de la période d'Egypte sont : Moché, Aharone, les 5 fils de Zéra'h ben Yéhouda, Zimri et les prophètes nommes en I Rois 5, 11 : Eitane, Hémane, Kalkol, Darda. Il faut évidemment nommer aussi Myriam.
Le Rambam (Introduction à Michné Torah) inclut aussi Elie (I Chmouel chapitres 1 à 4) et et Yéhoyadâ haCohen (II Rois 11, 4).
Sur la raison de l'ordre des livres des prophètes dans le canon du Tanakh, en particulier le regroupement des textes courts ensemble (nommés injustement "petits prophètes"), ou des textes moins sévères mis en premier, etc. voir Baba Batra 15 a et le Rachi.
Sur la grandeur particulière de Daniel, prophète hors d'Israël, voir Méguila 15a.
Sur les trois prophètes ayant vécu hors d'Israël, voir Rachi sur Baba Batra 15a.

(Tableau à compléter encore).

LISTE DE RACHI
dans le Traité du Talmud 
Méguila page 14 a
Années approximatives
Période historique
 Références, 
concernant le roi ou le règne
(à compléter)
Références concernant le prophète
1 - Avraham 1948-2123 Béréchite 20, 7
2 - Yits'haq 2048-2228 Béréchite 26
3 - Yaâqov 2108-2255 Béréchite 21, 3
4 - Moché 2368-2488
5 - Aharone 2365-2487
6 - Yehoshua 2406-2516 Dévarim 34, 9
7 - Pin'has 2516- Chofetim 6
8 - Elqana I Chmouel 2, 27
9 - Eli haCohen I Chmouel 2
10 - Chmouël  2871-2884 Livre de Chmouel
11 - Gad vers 2880 Baba Batra 15a
12 - Natane vers 2920 I Rois 1
Horayote 13a
13 - David 2884-2924 (-1000) I Chmouel 16, 13
14 - Chlomo 2924-2964
15 - Iddo vers 2970 I Rois 13
Sanhédrine 89b et 104a
16 - Mikhaïhou ben Yimla vers 3030 I Rois 22...
Sanhédrine 39b
17 - Ôvadia vers 3030
18 - A'hiya haChiloni I Rois 15, 27-29
Seder Ôlam fin ch. 1.
Baba Batra 121 b
19 - 'Hanani ha Roé vers 3000 II Divré hayamim 16
20 - Yéhou ben 'Hanani vers 3000 I Rois 16
II Divré hayamim 19
21 - Ôdéd vers 3190 A'haz 3183-3199 II Divré hayamim 28, 9
22 - Âzariahou ben Ôdéd II Divré hayamim 2, 15 ; 28
23 - Ya'hziel haLévi
24 - Eliêzer ben Dodyahou vers 3040 II Divré hayamim 16 et 20
25 - Hochéâ vers 3150 Règne de Ouzia et 'Hizkiya
3129-3228
Livre de Hochéâ
Pessa'him 87a Baba Batra
26 - Âmos vers 3150 Ouzia 3130-3168
27 - Mikha haMorachti vers 3160 Yotam 3168-3183, A'haz 3183-3199,
et 'Hizkiya 3199-3228
II Rois 15, 32
II Divré hayamim 28, 9
II Rois 18, 2
Livre de Mikha
28 - Amots, père de Isaïe Méguila 10b
Sanhédrine 96b
29 - Eliahou (Elie) vers 3000 II Rois
30 - Elicha vers  3050-3100 II Rois
31 - Yona ben Amitaï
32 - Yéchaya ben Amots (Isaïe) vers 3150-3200 Ouzia;
Yotam 3168-3183, A'haz 3183-3199,
et 'Hizkiya 3199-3228
Livre d'Isaïe
Méguila 10 b
Baba Batra 15 a
33 - Yoel ben Péchouel vers 3250 Ménaché 3228-3283 Livre de Yoel
Bamidbar Rabba 10, 14
Sota 52a
Taânite 5a
Chéqalim  6, 3
34 - Na'houm haElqochi vers 3250 Ménaché 3228-3283 Livre de Na'houm
Sota 52a
Taânite 5a
Chéqalim  6, 3
35 - 'Habaqouq vers 3250 Ménaché 3228-3283 Livre de 'Habaqouq
Sota 52a
Taânite 5a
Chéqalim  6, 3
36 - Tséfaniya ben Kouchi vers 3300 Yochiyahou 3285-3319 Livre de Tséfaniya
Soucca 52b
37 - Ouriyahou ben Chémayahou vers 3320
proche de la destruction du Temple
Yéhoyaqim,
3316-3327
Jérémie 26, 20
38 - Yérmiya ben 'Hélqiyahou (Jérémie) vers 3300-3330
proche de la destruction du Temple
Yochiyahou 3285-3319 et Tsikiyahou
vers 3340
Rapport maître/élève avec  Isaïe : Eikha Rabbati 1, 61 et Chir haChirim Rabba 7, 13.
Livre de Jérémie.
Yoma 69b, Taânite 22b, Sota 41b,Baba Qama 16b, Sanhédrine 89a
39 - Yérézqél (Ezéchiel) vers 3330
proche de la destruction du Temple
Tsikiyahou
vers 3340
Livre d'Ezéchiel
Chabbate 13b,
Îrouvine 21a, 'Haguiga 13a-b,
Rachi sur Sanhédrine 92 b
40 - Daniel vers 3350-3400 Nabuchodonozor Livre de  Daniel
Méguila 3a (sur sa grandeur) et 15a sur son rôle envers Esther 4, 5.
Îrouvine 21a, 69b et 76b. Taânite 8b. Méguila 3a,etc.
41 - Baroukh ben Néria, disciple de Jérémie vers 3350-3400 Nabuchodonozor et Darius II
vers 3340
Jérémie 32, 12 et 51, 59
Méguila 14b et 15a et Rachi, Ména'hote 30a
42 - Néria Tsikiyahou
vers 3340
II Chroniques (Divré hayamim) 25
43 - Chéria ben Néria, disciple de Jérémie vers 3350 Nabuchodonozor et Darius II
vers 3340
Jérémie 32, 12 et 51, 59
Méguila 14b et 15a 
44 - Ma'hséya Tsikiyahou
vers 3340
II Chroniques (Divré hayamim) 25
45 - 'Haggaï 3408 (juste avant la construction du 2e Temple)-3450 Darius II de Perse
vers 3300-3340
Prophétise dans la 2e année de Darius II Livre de 'Haggaï.
Péssa'him 17a,
Yébamote 16a,
Qiddouchine 43a
46 - Zékharia (Zacharie) 3408 (juste avant la construction du 2e Temple)-3450 Darius II de Perse
vers 3300-3340
Prophétise dans la 2e année de Darius II Livre de Zékharia 
I Divré hayamim 25
Îrouvine 21a, Yoma 15b, et 39b, Méguila 3a, 15a, 31a.
47 -Malakhi (Êzra) Darius II de Perse
vers 3300-3340
Prophétise dans la 2e année de Darius II Livre de Malakhi 
Méguila 15a
48 - Mordékhaï haYéhoudi. 3400-3450
pendant l'exil de Bavél 3327
Cyrus, Assuérus, 
vers 3390
Prophétise dans la 2e année de Darius II Livre d'Esther,
surtout 2, 6
Ezra 2, 2
Pessa'him 107a,Chéqalim 85a et b, et toute le traité Méguila.
Autres cités
Natane époque de David I Rois 1, 11
Assaf, Heimane, Yedotoune Sédér Ôlam
A'hiya hachiloni
Chémaya
Yakhazél ben Zakharia II Divré hayamim 20
Zimri I Rois 16, 10...
Fils de Kora'h Chémot 6

Dans Sédér Ôlam, ch 20 :
10 sont nommés Iche haEloqim : Moché, Elqana, Chmouel, David, Chémaya, Iddo, Eliyahou, Elicha, Mikha, Amots.
2 sont nommés "le voyant" (haRoé) : Chmouel et 'Hanani (Chmouel 1, 9 et II Divré hayamim 16).
2 sont nommés "fils d'homme" ou "fils d'Adam" (ben Adam) : Yé'hézqél et Daniel.
 


 
Textes et informations et réalisation
© Copyright Dufour